Les Alternatives Thérapeutiques 
en cas d’usure dentaire 
Pour l’obtention du Diplôme national de docteur 
en Médecine Den...
PLAN 
1. Introduction 
2. Différentes formes cliniques de l’usure dentaire 
3. Démarche diagnostique face à l’usure dentai...
3 
INTRODUCTION 
Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire
Pourquoi avoir choisi ce sujet? 
Carie Dentaire 
La Plus commune 
Diagnostic 
Prévention et Thérapeutiques 
Bien codifiés ...
Pourquoi avoir choisi ce sujet? 
Usure dentaire 
Croissance de sa prévalence 
Diagnostic 
Prévention et Thérapeutiques 
Tâ...
6 
DIFFÉRENTES FORMES CLINIQUES DE 
L’USURE DENTAIRE 
Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire
Comment se manifeste l’usure dentaire ? 
Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 
L’érosion 
correspond à ...
Les Facteurs Intrinsèques 
Reflux gastro-oesophagien Vomissements 
Anorexie Boulimie Rumination 
Les Alternatives Thérapeu...
Les Facteurs Extrinsèques 
Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 9 
Professionnelles 
Habitudes alimenta...
Comment se manifeste l’usure dentaire ? 
L’abrasion 
correspond à l’usure des tissus de la dent par 
l’interposition ou le...
Comment se manifeste l’usure dentaire ? 
L’abfraction 
correspond à une usure cervicale cunéiforme qui résulte de la flexi...
Comment se manifeste l’usure dentaire ? 
Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 12 
L’Attrition 
correspo...
L’interaction entre processus d’usure 
Erosion 
Usure 
Dentaire 
Attrition Abrasion 
Abfraction 
Les Alternatives Thérapeu...
Pourquoi est –il si important de traiter l’usure dentaire ? 
L’hypersensibilité dentinaire 
Les Alternatives Thérapeutique...
Pourquoi est –il si important de traiter l’usure dentaire ? 
Les conséquences fonctionnelles 
Au niveau de l’organe dentai...
Pourquoi est –il si important de traiter l’usure dentaire ? 
Les conséquences esthétiques 
Les Alternatives Thérapeutiques...
17 
DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE FACE À 
L’USURE DENTAIRE 
Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire
Démarche à suivre pour un diagnostic précis 
La démarche diagnostique doit être précise et minutieuse permettant de choisi...
19 
DIFFÉRENTES ALTERNATIVES 
THÉRAPEUTIQUES 
Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire
Quelle est l’approche thérapeutique à adopter face a l’usure 
dentaire ? 
Démarche Thérapeutique 
Traitement Préventif 
Th...
21 
Habitudes 
d’hygiène 
bucco-dentaire 
Approche 
préventive et 
symptomatique 
Fluor 
Equilibration 
occlusale 
Prise e...
Approche restauratrice et prothétique 
A quel moment doit-on passer à une thérapeutique restauratrice 
? 
Une perturbation...
Approche restauratrice et prothétique 
Quels sont les critères de choix de 
l’approche thérapeutique ? 
Quantité et qualit...
Approche restauratrice et prothétique 
Quels sont les critères de choix de 
l’approche thérapeutique ? 
Quantité et qualit...
Approche restauratrice et prothétique 
Quels sont les critères de choix de 
l’approche thérapeutique ? 
Quantité et qualit...
Approche restauratrice et prothétique 
Quels sont les critères de choix de 
l’approche thérapeutique ? 
Quantité et qualit...
Approche restauratrice et prothétique 
Quelles sont les différentes options 
thérapeutiques ? 
Les Alternatives Thérapeuti...
Approche restauratrice et prothétique 
Quelles sont les différentes options thérapeutiques ? 
Thérapeutique 
Restauratrice...
Approche restauratrice et prothétique 
Quelles sont les différentes options thérapeutiques ? 
Thérapeutique 
Restauratrice...
Approche restauratrice et prothétique 
Quelles sont les différentes options thérapeutiques ? 
Thérapeutique 
Restauratrice...
Approche restauratrice et prothétique 
Quelles sont les différentes options thérapeutiques ? 
Thérapeutique 
Restauratrice...
Approche restauratrice et prothétique 
Associée à une 
conservation de la 
DVO et un EIOR 
suffisant 
Quelles sont les dif...
Approche restauratrice et prothétique 
Associée à une 
conservation de la 
DVO et un EIOR limité 
Quelles sont les différe...
Approche restauratrice et prothétique 
Associée à une 
conservation de la 
DVO et un EIOR limité 
Quelles sont les différe...
35 
CONCLUSION 
Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire
Conclusion 
L'usure dentaire peut survenir sous différentes formes cliniques qui 
peuvent être associées entre elles. 
Ses...
37 
Merci Pour Votre Attention 
Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les alternatives thérapeutiques en cas d'usure dentaire Speech achraf zine el abidine

1 235 vues

Publié le

Les alternatives thérapeutiques en cas d'usure dentaire

Publié dans : Santé
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 235
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Pour commencer, permettez-moi d’abord de vous remercier madame la présidente de jury ainsi que mesdames membres de jury d’avoir accepté de siéger à ce jury de thèse.

    Je tiens également à remercier mes directrices de thèse madame le professeur « Lamia manssour » et docteur « sinda ammar » pour leurs suivi et précieux conseils.

    En vue de l’obtention du diplôme national de docteur en médecine dentaire J’ai l'honneur de vous présenter un bref résumé de mon travail intitulé « Les alternatives thérapeutiques en cas d’usure dentaire »
  • Afin de bien illustrer mon travail, je vais suivre le cheminement suivant:
    Je vais commencer ma présentation par une introduction générale; la première partie va s’intéressé aux différentes formes cliniques de l’usure dentaire
    la deuxième partie sera consacrée à la démarche diagnostique visant à faciliter la mise au point d'un diagnostic.
    La troisième partie aura pour objectif de présenter les différentes alternatives thérapeutiques
    Et enfin je vais finir par les conclusions qu’on peut tirer de ce travail
  • Commençant directement par l’introduction
  • Pourquoi avoir choisi ce sujet de thèse ?
    Les pertes de substance dentaire ont longtemps été attribué à la carie dentaire comme la cause la plus commune des pertes des tissus dures de la dent. Depuis le diagnostic, ainsi que les mesures préventives et thérapeutiques de ce type de perte de substance ont été relativement bien codifiés, facilitant ainsi sa prise en charge.
  • En revanche, l’usure dentaire qui consiste en une perte de substance d’origine non carieuse est de plus en plus rencontrée au cours de la pratique quotidienne.
    De plus, cerner l’étiologie de ces lésions et réaliser leur traitement de manière durable, reste délicat et représente un challenge pour la majorité des chirurgiens-dentistes.
    On a essayé à travers ce travail de répondre à quelques questions relatives à ce type de perte de substance.
  • L’usure dentaire se manifeste sous différentes formes cliniques à savoir :
  • L’érosion : correspond à une destruction des tissus durs de la dent par des processus chimiques et/ou des phénomènes d’électrolyse non lié aux acides produits par la plaque bactérienne.
    Cliniquement l’érosion se manifeste par la disparition du relief de surface (périkématies) (1) aspect soyeux et brillant des surfaces dentaires (2) surface dentaire parfois ternes (3) ; formation de dépressions concaves (4)


  • L’erosion peut être provoquée par des facteurs d’origine intrinsèques induisant la formation d’acides endogènes, comme
    les problèmes gastriques (RGO ou Vomissements)
    ainsi que les troubles comportementaux comme l’anorexie, la boulimie et la rumination.
     
  • Comme elle peut être provoquée par des acides d’origine extrinsèques qui sont essentiellement inhérents
    à la profession exercée par le patient,
    à ses habitudes alimentaires,
    aux prises médicamenteuses,
    aux procédures d’hygiène buccale excessives
    ou encore à la consommation de stupéfiants.
  • L’abrasion : correspond à l’usure des tissus de la dent par l’interposition ou le frottement d’un agent extérieur contre les surfaces dentaires.
    Le brossage dentaire excessif associé à un dentifrice abrasif est fréquemment retenu pour les lésions d’abrasion cervicale
    tandis que l’abrasion occlusale est généralement attribuée à l’alimentation, à la mastication des substances abrasives et à des facteurs environnementaux.
  • L’Abfraction : correspond à une usure cervicale cunéiforme qui résulte de la flexion répétitive de la dent suite aux charges occlusales aboutissant à la fatigue des tissus de la dent à des endroits loin du point d’application des charges.
    L’étiologie principale des lésions d’abfraction serait due à l’effet des contraintes occlusales engendrées lors de la mastication et des parafonctions aboutissant à l’affaiblissement des structures amélaires et dentinaires au niveau cervical.
  • L’Attrition : correspond à une usure des tissus dentaires suite à des contacts dento-dentaires.
    Ce type de perte de substance peut être physiologique survenant tout au long de la vie résultant des contacts dentaires normaux et de la qualité abrasive des aliments
    comme elle peut devenir pathologique quand elle est trop rapide, irrégulière ou exagérée suite à des surcharges occlusales ou au bruxisme.
  • Dans certains cas, Il peut y avoir une association des différentes formes cliniques ce qui rend le diagnostic imprécis et le pronostic incertain
    Comme pour ce cas d’usure dentaire ou on a l’association :
    Erosion ( consommation de soda et de citron)
    attrition (probable parafonction)
    abrasion (brossage iatrogène)
  • Pourquoi est –il si important de traiter l’usure dentaire ?
    L’usure dentaire a de nombreux effets délétères sur la denture. Il convient de les connaitre afin d’y remédier à savoir :
    L’Hypersensibilité dentinaire : motif de consultation fréquent au cabinet dentaire dont l’usure dentaire est de plus en plus considérée comme un facteur étiologique essentiel.
    L’hypersensibilité apparaît quand la dentine devient exposée et les tubuli ouverts au milieu buccal

     
  • Également pour ces conséquences fonctionnelles :
     
    au niveau de l’organe dentaire qui restent variables selon l’origine de la perte de substance.
     
    au niveau de l’occlusion :ou l’usure dentaire peut avoir des répercussions sur la DVO et sur les deux déterminants du plan d’occlusion à savoir la courbe de spee et la courbe de wilson

    Et au niveau articulaire : ou il peut y apparaitre un dysfonctionnement des ATM ou encore l’apparition de remodelage adaptatif de la morphologie condyliennes suite au changement de la morphologie occlusale.
  • Et essentiellement pour ces conséquences esthétiques :
    Puisqu’à un stade avancée d’usure dentaire, les dents apparaissent plus courtes et trapus en dysharmonie avec la forme du visage.
    De plus lorsque l’usure aboutit à une diminution de la DVO, le visage paraît vieilli avec le pincement des lèvres et les plis naso-géniens qui se creusent.
  • La démarche diagnostique doit être précise et minutieuse permettant de choisir les modalités de traitement et d’en améliorer le pronostic à long terme.Elle comprend :
    Un examen clinique constitué d’
    une Anamnèse réalisée par l’intermédiaire d’un questionnaire-patient dont les questions seront portées sur les antécédents médicaux du patient, sa profession et son exposition au stress.
    Un examen exo-buccal permettant
    d’apprécier l’égalité des étages de la face,
    de mettre en évidence un éventuel affaissement de l’étage inférieur de la face.
    Dans certains de déceler les troubles qui peuvent apparaitre au niveau des ATM suite à la perte de la DVO et à l’anarchie occlusale.
    UN examen endo-buccal fait
    d’une observation minutieuse de la morphologie des lésions qui permet l’identification de la cause des lésions.
    d’une quantification de l’usure grâce à un des différents indices d’usure dentaire proposé comme l’indice établi par Lussi.
    Et une Analyse clinique des grands paramètres de l’occlusion est réalisée parallèlement à la recherche de l’étiologie de l’usure pour connaitre ses répercussions sur:
    La dimension verticale ;
    La relation intermaxillaire ;
    Le plan d'occlusion ;
    La pente condylienne ;
    Et La fonction de guidage.

    Par la suite l’examen clinique sera complété par:
     
    Une Analyse des moulages d’études sur articulateur ce qui va guider la planification d'un plan de traitement et l'élaboration du projet de réhabilitation prothétique ultérieur à travers une maquette prospective : cire de diagnostic et /ou montage directeur.
  • La prise en charge de l’usure dentaire ne doit pas se limiter à une simple restauration de substance dentaire perdue mais La démarche thérapeutique doit comprendre les étapes suivantes :
    - Traitement préventif ;
    - Thérapeutique restauratrice en fonction de l’avancée de la pathologie ;
    - Instaurer un programme de maintenance de contrôles réguliers de 6 à 12 mois pour stabiliser le processus d’usure actif.
  • *Approche préventive et symptomatique
    On veillera dans un premier temps à éliminer tous les agents responsables de l’apparition de l’usure dentaire
    Modification des méthodes d’hygiène bucco-dentaires et élimination de toute habitude nocive.
    Utilisation des dentifrices fluorés, des vernis et des applications topiques de fluor pour réduire le risque d’usure.
    Equilibration occlusale des arcades permettant des contacts dento-dentaires optimaux.
    Prise en charge des parafonctions en l’occurrence le Bruxisme afin de diminuer les phases du bruxisme d’éveil et du sommeil
    L’apport d’acide, du aux caractéristiques de la profession, de l’alimentation ou du comportement du patient doit être contrôlé.
    Le patient doit être informé des risques délétères de l’alcoolisme ou de la prise de stupéfiants sur les structures dentaires.
  • Les stratégies de prévention et les mesures de conservation et de préservation tissulaire doivent rester la priorité principale du praticien.
    Mais la question qui se pose : A QUEL MOMENT DOIT-ON PASSER A UNE THERAPEUTIQUE RESTAURATRICE ACTIVE ?
    Une perturbation du plan d’occlusion.
    Une perte de la DVO associée à un affaissement des tissus mous.
    L’intégrité de la structure dentaire est menacée.
    La dentine exposée conduit à des hypersensibilités avec risque d’une exposition pulpaire est probable.
    L’esthétique est inacceptable.
    La morphologie cervicale gêne la confection d’une prothèse partielle
  • La Quantité et la Qualité de structure dentaire résiduelle ont une importance capitale
    dans le choix de la technique de restauration coronaire adhésive ou de réhabilitation prothétique et dans le choix du matériau de restauration.
  • L’espace prothétique disponible :
    Dans certains cas, à mesure que s’effectue une égression alvéolo-dentaire compensatrice de l’usure dentaire, les deux arcades peuvent avoir tendance à « se rapprocher » légèrement l’une de l’autre, aboutissant à une réduction progressive de l’espace prothétique disponible.

    Si l’espace prothétique disponible s’avère insuffisant, plusieurs options peuvent être envisagées :
    l’élongation coronaire chirurgicale.
    la traction orthodontique.
  • Ou encore
    L’approche thérapeutique avec augmentation de la DVO : Concept de Dahl qui permet de recréer un nouvel espace inter-occlusal en augmentant la DVO de quelques millimètres au niveau inter-incisif
  • Le Troisième point à prendre en considération avant de choisir l’approche thérapeutique appropriée sont les critères esthétiques
    Le praticien doit à la fois composer avec les exigences esthétiques subjectives du patient et selon des données objectives à savoir:
    - les relations inter-arcade (classe squelettique de Ballard ou classe dentaire d’Angle),
    - la présence éventuelle d’un important surplomb ou recouvrement à corriger,
    - la présence éventuelle de triangles noirs inesthétiques,
    - la présence éventuelle de diastèmes incisifs,
    - le type de sourire du patient.
  • La thérapeutique restauratrice active sera envisagée selon le diagnostic établi précédemment, notamment selon la localisation et l’étendue des lésions d’usure
  • La position de référence choisie sera l’OIM.
    Dans un premier temps, en vue d’un résultat à court et moyen terme, l’approche adhésive conservatrice est privilégiée dès lors que la situation clinique le permet.
    Les restaurations prothétiques, ayant un meilleur pronostic à long terme, peuvent être utiliser dans un deuxième temps pour remplacer les restaurations adhésives ou d’emblée dans les cas d’usure sévère.
  • La position de référence choisie sera la relation centrée.
    La réhabilitation dans ce cas de figure consistera au rétablissement de la DVO physiologique par la PPA ou par des prothèses supra implantaire et par la suite le traitement de l’usure des dents antérieures.
  • La position de référence choisie sera la relation centrée.
    La réhabilitation dans ce cas de figure consistera à la réalisation d’onlays postérieurs en céramique usinés (CEREC) collés qui ont un meilleur pronostic à long terme que les onlays en résine composite par méthode directe et indirecte (selon une étude réalisée par Bartlett et al.)
  • La position de référence choisie sera la relation centrée.
    Cette catégorie est la plus facile à traiter parmi les trois situations d’usure généralisée dans la mesure où l’absence d’égression alvéolo-dentaire continue durant le processus d’usure généralisée a provoqué une diminution progressive de la DVO. L’EIOR est en général augmenté.
    Des restaurations transitoires élaborées par méthode indirecte permettent ensuite de valider l’esthétique et la fonction et de vérifier l’absence des signes négatifs en rapport avec une DVO surévaluée ou sous-évaluée avant de passer à la réhabilitation conventionnelle ou par technique adhésive
  • Dans cette deuxième catégorie, l’usure généralisée est compensée par une égression alvéolo-dentaire continue, aboutissant à une conservation de la DVO. Il s’agit là d’une situation classiquement rencontrée lorsque le phénomène d’usure occlusale est lent et progressif.
    Il existe donc généralement un léger espace inter occlusal utile pour loger le matériau de restauration.
  • Dans cette dernière catégorie, l’usure généralisée est également compensée par une égression alvéolo-dentaire continue, aboutissant à une conservation de la DVO mais à un EIOR réduit.
    Il s’agit des cas les plus délicats à traiter en raison de l’insuffisance d’espace systématique pour loger le matériau de restauration ainsi que la prothèse amovible en cas d’édentement associé.
  • Dans cette situation clinique, le but sera de retrouver ou de créer un espace suffisant en optant soit :
    L’élongation coronaire chirurgicale généralement associé à une reconstitution par prothèse fixée.
    Un traitement endodontique suivi de la confection d’une restauration corono-radiculaire (RCR)
    Une augmentation de la DVO si et seulement si les thérapeutiques précédentes ne permettent pas de gagner une hauteur prothétique disponible suffisante
  • merci madame la présidente de m’avoir donné la parole. Je tiens à vous remercier pour vos remarques pertinentes qui montre l’intéret que vous avez accordé pour ce travail.
  • Les alternatives thérapeutiques en cas d'usure dentaire Speech achraf zine el abidine

    1. 1. Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire Pour l’obtention du Diplôme national de docteur en Médecine Dentaire Jury Président : Pr. Saïda SAHTOUT Assesseurs : Pr. Imen BEN AFIA Pr.Ag. Najla TAKTAK Dr Raja CHEBBI Présentée par : Achraf ZINE EL ABIDINE Directeurs Pr. Lamia MANSOUR Dr Sinda AMMAR UNIVERSITÉ DE MONASTIR FACULTÉ DE MEDECINE DENTAIRE DE MONASTIR
    2. 2. PLAN 1. Introduction 2. Différentes formes cliniques de l’usure dentaire 3. Démarche diagnostique face à l’usure dentaire 4. Différentes alternatives thérapeutiques 5. Conclusion Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 2
    3. 3. 3 INTRODUCTION Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire
    4. 4. Pourquoi avoir choisi ce sujet? Carie Dentaire La Plus commune Diagnostic Prévention et Thérapeutiques Bien codifiés Prise en charge facile Carie Dentaire Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 4
    5. 5. Pourquoi avoir choisi ce sujet? Usure dentaire Croissance de sa prévalence Diagnostic Prévention et Thérapeutiques Tâche délicate Challenge Usure Dentaire Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 5
    6. 6. 6 DIFFÉRENTES FORMES CLINIQUES DE L’USURE DENTAIRE Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire
    7. 7. Comment se manifeste l’usure dentaire ? Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire L’érosion correspond à une destruction des tissus durs de la dent par des processus chimiques et/ou des phénomènes d’électrolyse non lié aux acides produits par la plaque bactérienne. 7
    8. 8. Les Facteurs Intrinsèques Reflux gastro-oesophagien Vomissements Anorexie Boulimie Rumination Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 8 Les problèmes gastriques Les Troubles comportementaux
    9. 9. Les Facteurs Extrinsèques Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 9 Professionnelles Habitudes alimentaires Prises Médicamenteuses Hygiène bucco-dentaire excessive Consommation de stupéfiants
    10. 10. Comment se manifeste l’usure dentaire ? L’abrasion correspond à l’usure des tissus de la dent par l’interposition ou le frottement d’un agent extérieur entre les surfaces dentaires. Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 10
    11. 11. Comment se manifeste l’usure dentaire ? L’abfraction correspond à une usure cervicale cunéiforme qui résulte de la flexion répétitive de la dent suite aux charges occlusales aboutissant à la fatigue des tissus de la dent à des endroits loin du point d’application des charges. Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 11
    12. 12. Comment se manifeste l’usure dentaire ? Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 12 L’Attrition correspond à une usure des tissus dentaires suite à des contacts dento-dentaires. Lente Régulière Contacts dento-dentaires normaux Physiologique Rapide Irrégulière Exagérée Surcharges Occlusales Bruxisme Pathologique
    13. 13. L’interaction entre processus d’usure Erosion Usure Dentaire Attrition Abrasion Abfraction Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 13
    14. 14. Pourquoi est –il si important de traiter l’usure dentaire ? L’hypersensibilité dentinaire Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 14
    15. 15. Pourquoi est –il si important de traiter l’usure dentaire ? Les conséquences fonctionnelles Au niveau de l’organe dentaire Au niveau de l’occlusion Au niveau articulaire Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 15
    16. 16. Pourquoi est –il si important de traiter l’usure dentaire ? Les conséquences esthétiques Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 16
    17. 17. 17 DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE FACE À L’USURE DENTAIRE Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire
    18. 18. Démarche à suivre pour un diagnostic précis La démarche diagnostique doit être précise et minutieuse permettant de choisir les modalités de traitement et d’en améliorer le pronostic à long terme. Elle comprend : Une analyse des moulages sur articulateurs Score 0 Aucune atteinte érosive Score 1 atteinte érosive de l’émail, aucune atteinte de la dentine Score 2 atteinte de la dentine sur une surface inférieure ou égale à 50 % de la couronne clinique Score 3 atteinte de la dentine, perte tissulaire d’une surface supérieure à 50 % de la couronne clinique Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 18 Anamnèse Un examen Clinique Examen Exo-buccal Examen Endo-buccal Analyse de la fonction occlusale
    19. 19. 19 DIFFÉRENTES ALTERNATIVES THÉRAPEUTIQUES Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire
    20. 20. Quelle est l’approche thérapeutique à adopter face a l’usure dentaire ? Démarche Thérapeutique Traitement Préventif Thérapeutique restauratrice Programme de Maintenance Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 20
    21. 21. 21 Habitudes d’hygiène bucco-dentaire Approche préventive et symptomatique Fluor Equilibration occlusale Prise en charge du bruxisme Conseils Pratiques Contrôle de l’acidité Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire
    22. 22. Approche restauratrice et prothétique A quel moment doit-on passer à une thérapeutique restauratrice ? Une perturbation du plan d’occlusion. Une perte de la DVO associée à un affaissement des tissus mous. L’intégrité de la structure dentaire est menacée. La dentine exposée conduit à des hypersensibilités avec risque d’une exposition pulpaire est probable. L’esthétique est inacceptable. La morphologie cervicale gêne la confection d’une prothèse partielle. Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 22
    23. 23. Approche restauratrice et prothétique Quels sont les critères de choix de l’approche thérapeutique ? Quantité et qualité de structure dentaire Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 23
    24. 24. Approche restauratrice et prothétique Quels sont les critères de choix de l’approche thérapeutique ? Quantité et qualité de structure dentaire L’espace prothétique disponible Si l’espace prothétique disponible s’avère insuffisant, plusieurs options peuvent être envisagées : • L’élongation coronaire chirurgicale. • La traction orthodontique. OS OS Gencive Gencive Couronne Couronne Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 24
    25. 25. Approche restauratrice et prothétique Quels sont les critères de choix de l’approche thérapeutique ? Quantité et qualité de structure dentaire L’espace prothétique disponible Si l’espace prothétique disponible s’avère insuffisant, plusieurs options peuvent être envisagées : • L’élongation coronaire chirurgicale. • La traction orthodontique. • L’approche thérapeutique avec augmentation de la DVO : Concept de Dahl. Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 25
    26. 26. Approche restauratrice et prothétique Quels sont les critères de choix de l’approche thérapeutique ? Quantité et qualité de structure dentaire L’espace prothétique disponible Les Critères Esthétiques Les exigences esthétiques du patient Relations inter-arcade Les données objectives Présence de surplomb ou recouvrement Présence de triangles noirs inesthétiques Type de sourire du patient Présence de diastèmes incisifs Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 26
    27. 27. Approche restauratrice et prothétique Quelles sont les différentes options thérapeutiques ? Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 27 Thérapeutique Restauratrice Usure au niveau Antérieur Calage Bilatéral postérieur fonctionnel Pas de Calage postérieur Usure au niveau Postérieur Usure Généralisée associée à une diminution de la DVO associée à une conservation de la DVO et d’un EIOR suffisant associée à une conservation de la DVO et d’un EIOR limité
    28. 28. Approche restauratrice et prothétique Quelles sont les différentes options thérapeutiques ? Thérapeutique Restauratrice Usure au niveau Antérieur La position de référence choisie sera l’OIM. Calage Bilatéral postérieur fonctionnel Dans un premier temps, en vue d’un résultat à court et moyen terme, l’approche adhésive conservatrice est privilégiée dès lors que la situation clinique le permet. Les restaurations prothétiques, ayant un meilleur pronostic à long terme, peuvent être utiliser dans un deuxième temps pour remplacer les restaurations adhésives ou d’emblée dans les cas d’usure sévère. Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 28
    29. 29. Approche restauratrice et prothétique Quelles sont les différentes options thérapeutiques ? Thérapeutique Restauratrice Usure au niveau Antérieur La position de référence choisie sera la relation centrée. Pas de Calage Postérieur La réhabilitation dans ce cas de figure consistera au rétablissement de la DVO physiologique par la PPA ou par des prothèses supra implantaire et par la suite le traitement de l’usure des dents antérieures. Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 29
    30. 30. Approche restauratrice et prothétique Quelles sont les différentes options thérapeutiques ? Thérapeutique Restauratrice Usure au niveau Postérieur La position de référence choisie sera la relation centrée. La réhabilitation dans ce cas de figure consistera à la réalisation d’onlays postérieurs en céramique usinés (CEREC) collés qui ont un meilleur pronostic à long terme que les onlays en résine composite par méthode directe et indirecte (selon une étude réalisée par Bartlett et al.) Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 30
    31. 31. Approche restauratrice et prothétique Quelles sont les différentes options thérapeutiques ? Thérapeutique Restauratrice Usure Généralisée Associée à une diminution de la DVO La position de référence choisie sera la relation centrée. Cette catégorie est la plus facile à traiter parmi les trois situations d’usure généralisée dans la mesure où l’absence d’égression alvéolo-dentaire continue durant le processus d’usure généralisée a provoqué une diminution progressive de la DVO. L’EIOR est en général augmenté. Des restaurations transitoires élaborées par méthode indirecte permettent ensuite de valider l’esthétique et la fonction et de vérifier l’absence des signes négatifs en rapport avec une DVO surévaluée ou sous-évaluée avant de passer à la réhabilitation conventionnelle ou par technique adhésive . Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 31
    32. 32. Approche restauratrice et prothétique Associée à une conservation de la DVO et un EIOR suffisant Quelles sont les différentes options thérapeutiques ? Usure Généralisée Thérapeutique Restauratrice Dans cette deuxième catégorie, l’usure généralisée est compensée par une égression alvéolo-dentaire continue, aboutissant à une conservation de la DVO. Il s’agit là d’une situation classiquement rencontrée lorsque le phénomène d’usure occlusale est lent et progressif. Il existe donc généralement un léger espace inter occlusal utile pour loger le matériau de restauration. Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 32
    33. 33. Approche restauratrice et prothétique Associée à une conservation de la DVO et un EIOR limité Quelles sont les différentes options thérapeutiques ? Usure Généralisée Thérapeutique Restauratrice Dans cette dernière catégorie, l’usure généralisée est également compensée par une égression alvéolo-dentaire continue, aboutissant à une conservation de la DVO mais à un EIOR réduit. Il s’agit des cas les plus délicats à traiter en raison de l’insuffisance d’espace systématique pour loger le matériau de restauration ainsi que la prothèse amovible en cas d’édentement associé. Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 33
    34. 34. Approche restauratrice et prothétique Associée à une conservation de la DVO et un EIOR limité Quelles sont les différentes options thérapeutiques ? Usure Généralisée Thérapeutique Restauratrice Dans cette situation clinique, le but sera de retrouver ou de créer un espace suffisant en optant soit : L’élongation coronaire chirurgicale généralement associé à une reconstitution par prothèse fixée. Un traitement endodontique suivi de la confection d’une restauration corono-radiculaire (RCR) Une augmentation de la DVO si et seulement si les thérapeutiques précédentes ne permettent pas de gagner une hauteur prothétique disponible suffisante Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 34
    35. 35. 35 CONCLUSION Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire
    36. 36. Conclusion L'usure dentaire peut survenir sous différentes formes cliniques qui peuvent être associées entre elles. Ses nombreux effets délétères, ainsi que ses conséquences néfastes sur l’occlusion et l’esthétique, affectent la qualité de vie des patients. Le choix thérapeutique dépend d’un examen clinique approfondi complété par une analyse de la fonction occlusale et l'étude des moulages sur articulateur. L’approche thérapeutique face à l’usure dentaire doit être globale, rétablissant à la fois la fonction et l'esthétique, et garantissant une survie durable du choix thérapeutique. Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire 36
    37. 37. 37 Merci Pour Votre Attention Les Alternatives Thérapeutiques en cas d’usure dentaire

    ×