Le déni de grossesse,    ou déni de réalité?   -Amine Benjelloun; Marcel Rufo.     Hôpital Salvator; Marseille.     Marsei...
De bien nombreusesquestions…   Symptôme, syndrome , ou entité    nosologique constituée ? :     « Les limites de notre co...
Dans quellesproportions?   Aucune femme n’est à l’abri: toute    femme en age de procréer, même    sans pathologie psychi...
Un peu d’histoire:   Dr Marce (19 eme siècle): premières    descriptions, très complètes; Mais aussi    Pinel et Esquirol...
Quelle définitionpossible?   Le fait, pour une femme enceinte, de    ne pas avoir conscience de l’être.   Symptôme qui r...
Quelle clinique possible?   Très grand polymorphisme.   Peu de modifications corporelles et hormonales.   Prise de 2 à ...
Quelle clinique possible?   Un bébé qui se développe verticalement,    contre la CV, ’’ en secret’’   Les contractions d...
Et la levée du déni? Soit spontanément, à un moment  X de la grossesse En    consultation,    pour   une  symptomatologi...
Quelles hypothèsespsychopathologiques? L’ambivalence par rapport au  bébé, toujours centrale. Avec des mouvements hostil...
Le déni: débats…   Serge Tisseron: « Le déni n’a rien à voir avec le    secret ni avec le mensonge. Dans le déni, ce que ...
Hypothèse?:   Le bébé imaginaire est un impensable;   Le bébé réel est un vrai danger, s’il venait    à vivre.    Du co...
Pour essayer deconclure:   Nulle n’est à l’abri, quelque soient:l’age; la    situation socio économique; la parité.   So...
Quelques questions:   Néonaticide ou décés pour ’’non assistance à    bébé’’ du fait de la sidération.   Avenir de ces e...
Renseignements.   Association Française pour la    Reconnaissance du déni de    Grossesse;       2 rue Betrand de Born, ...
En vous remerciant.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le déni de grossesse

1 818 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 818
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le déni de grossesse

  1. 1. Le déni de grossesse, ou déni de réalité? -Amine Benjelloun; Marcel Rufo. Hôpital Salvator; Marseille. Marseille, décembre 2009. -Khadija Mchich Alami; Nadia Kadiri. Unité mère enfant; CHU Ibn Rochd; Casablanca.
  2. 2. De bien nombreusesquestions… Symptôme, syndrome , ou entité nosologique constituée ? : « Les limites de notre connaissance »? Déni partiel? Total? Déni de la grossesse elle même? Du bébé à venir? Place de l’entourage ? Incidence? Quel devenir pour la mère ? Pour le bébé? Le déni de grossesse- Marseille- 4 décembre 2009. 2
  3. 3. Dans quellesproportions? Aucune femme n’est à l’abri: toute femme en age de procréer, même sans pathologie psychiatrique sous jacente ! En France :  Partiel:1cas pour 500 grossesses; 2000 cas par an.  Total:1 cas pour 2500 grossesses; 350 cas par an. Certains avancent 10 pour 50 !!! Le déni de grossesse- Marseille- 4 décembre 2009. 3
  4. 4. Un peu d’histoire: Dr Marce (19 eme siècle): premières descriptions, très complètes; Mais aussi Pinel et Esquirol. 1874: « Dissimulation »: Tardieu. 1898: « Grossesse inconsciente »: Gould. 1970 : concept de « déni de grossesse » 1990: Proposé au DSM comme entité nosographique; Avec de la chance, peut être dans le DSM V? Le déni de grossesse- Marseille- 4 décembre 2009. 4
  5. 5. Quelle définitionpossible? Le fait, pour une femme enceinte, de ne pas avoir conscience de l’être. Symptôme qui recouvre plusieurs situations cliniques. Partiel / Massif. Massif=accouchement inopiné, danger pour le bébé= problème medico-légal. Le déni de grossesse- Marseille- 4 décembre 2009. 5
  6. 6. Quelle clinique possible? Très grand polymorphisme. Peu de modifications corporelles et hormonales. Prise de 2 à 3 kg, seulement. Signes sympathiques de grossesse peu ressentis. Attribution de l’aménorrhée à un « stress » fonctionnel, à des cycles irréguliers. Quelque fois même, pas d’aménorrhée, cycle +/- régulier ! Méconnaissance des mouvements fœtaux attribués avec des sensations digestives. L’entourage qui se fait aussi « piéger » (y compris dans le corps médical dans certaines forme de déni total.) Le déni de grossesse- Marseille- 4 décembre 2009. 6
  7. 7. Quelle clinique possible? Un bébé qui se développe verticalement, contre la CV, ’’ en secret’’ Les contractions du travail attribuées a des douleurs lombaires ou digestives. Le travail= besoin impérieux d aller à la selle ⇒naissances spontanées sans assistance, avec risques traumatiques réels pour le bébé. Donc: Une autre lecture de la réalité, un système interprétatif et pseudo rationnel, sans pour autant être délirant. Le déni de grossesse- Marseille- 4 décembre 2009. 7
  8. 8. Et la levée du déni? Soit spontanément, à un moment X de la grossesse En consultation, pour une symptomatologie type douleur, aménorrhée…: Dg + écho ⇒ levée brutal du déni ⇒ état de stupeur avec amnésie de la consultation , de l’échographie… Le déni de grossesse- Marseille- 4 décembre 2009. 8
  9. 9. Quelles hypothèsespsychopathologiques? L’ambivalence par rapport au bébé, toujours centrale. Avec des mouvements hostiles à son égard, plus marqués et un rejet violent de la grossesse. Troubles de l’adaptation. Avec une forte « complicité psychosomatique » Le déni de grossesse- Marseille- 4 décembre 2009. 9
  10. 10. Le déni: débats… Serge Tisseron: « Le déni n’a rien à voir avec le secret ni avec le mensonge. Dans le déni, ce que l’on ne raconte pas aux autres, on ne se le raconte pas non plus à soi même ». S.Ionescu:"plus qu’une simple négation, (le déni) est une attitude de refus catégorique à l’égard d’une perception ... de la réalité extérieure. C’est dire toute la force et l’efficacité de cette défense, destinée à protéger le moi en mettant en question le monde extérieur« . Alix Laban: 2 situations:La dissimulation et la négation totale  Dissimulation: elle le sait, le dissimule , vit au jour le jour, demain sera un autre jour… (Comme Tardieu, 1874?…)  Négation :une partie sait , l’autre , plus puissante, nie…jusqu’àde grossesse- Le déni la surprise générale Marseille- 4 décembre 2009. 10
  11. 11. Hypothèse?: Le bébé imaginaire est un impensable; Le bébé réel est un vrai danger, s’il venait à vivre. Du cote de la mère: Une problématique en rapport avec le bébé inconscient,celui du phantasme, ré actualisée selon le moment de la grossesse ??? Du coté du géniteur: on ne pose jamais le problème; mais là encore, les trois bébés ne sont pas « perçus ». Déni total : parmi eux , les futurs nés sous « x » Le déni de grossesse- Marseille- 4 décembre 2009. 11
  12. 12. Pour essayer deconclure: Nulle n’est à l’abri, quelque soient:l’age; la situation socio économique; la parité. Sous évalué et probablement sous diagnostiqué. Symptôme d’une grande souffrance: à explorer, du coté du « bébé fantasmatique »? Danger pour le bébé à venir; difficultés des relations mère-enfant, en cas de déni total. Problèmes légaux nombreux et lourds, à la clé. Le déni de grossesse- Marseille- 4 décembre 2009. 12
  13. 13. Quelques questions: Néonaticide ou décés pour ’’non assistance à bébé’’ du fait de la sidération. Avenir de ces enfants, en cas de déni total. Quid de la culpabilité maternelle ? Comment vivre avec ? L’impensable de la situation pour nous, soignants? Quid de nos savoirs, de notre préparation à la rencontre? Comment aider sans juger? Le déni de grossesse- Marseille- 4 décembre 2009. 13
  14. 14. Renseignements. Association Française pour la Reconnaissance du déni de Grossesse;  2 rue Betrand de Born, 31000 Toulouse;  2 eme Journée Francaise, 10 octobre 2009. Thèses de doctorat en Médecine:  Dr Gorre-Ferragu;  Dr N. Grangaud. Le déni de grossesse- Marseille- 4 décembre 2009. 14
  15. 15. En vous remerciant.

×