Manger moins de viande

739 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
739
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Manger moins de viande

  1. 1. Aujourd’hui, notre planète ne va pas très bien .
  2. 2. Un acte simple… Accessible à tous… D’une grande portée ? On se demande souvent ce qu’on peut bien faire ?
  3. 3. Réduire sa consommation de viande En voici un :
  4. 4. Pour le respect de la vie Pour l’écologie Et pour notre santé
  5. 5. D’un point de vue éthique La viande des supermarchés, même si elle est bien emballée, n’est pas si propre. La chaîne de souffrance qui la précède est une réalité cachée. Il suffit de se renseigner et de voir des images sur ce qui se passe dans les fermes d’élevage intensif et dans les abattoirs. Cela se passe de commentaires. Et lorsqu’on sait, la viande n’a plus tout à fait le même goût…
  6. 6. L’élevage du bétail est un des plus gros polluants de notre planète « Le secteur de l’élevage apparaît comme l’un des deux ou trois facteurs les plus significatifs des problèmes environnementaux les plus graves, à tous les niveaux, du niveau local au niveau global. » Voici deux extraits d’un rapport de 2005 de l’Unesco *: « La contribution de l’élevage aux problèmes environnementaux est massive, et sa contribution potentielle à leur solution est d’égale importance. L’impact est tellement significatif, qu’il convient de s’en occuper d’urgence. » * Source : FAO (Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture des Nations Unis) : « Livestock’s long shadow - Environmental issues and options »
  7. 7. Gaspillage des terres et de la nourriture A l'heure actuelle 776 millions de personnes, soit l sur 6 souffrent de malnutrition. Le bétail mondial consomme une quantité de nourriture pouvant subvenir aux besoins de 8,7 milliards d’humains. Plus du tiers du rendement mondial en céréales est destiné aux animaux chaque année, de même qu'un quart de la production mondiale de poissons. (FAO). Aux Etats-Unis, c’est 70% de la production céréalière qui est destinée au bétail (USDA FAS-1991). Actuellement, l’élevage occupe 70% des terres agricoles et 30% de la surface des terres de la planète.
  8. 8. Gaspillage d’eau : La pénurie d'eau potable menace à l'échelle mondiale : 40% de la population, répartie dans 24 pays, souffrent de pénurie d'eau, tant en quantité qu'en qualité. (Banque mondiale). Il faut 21 000 litres d’eau pour produire un kilo de viande. Il faut 210 litres d’eau pour produire un kilo de céréales. La moitié de la consommation d'eau potable mondiale est destinée à la production de viande et de produits laitiers. Aux États-Unis, 80% de l'eau potable sert à l'élevage des animaux.
  9. 9. Gaz à effet de serre : «  L’élevage dans tous ses aspects est responsable de 18% des émissions de gaz à effet de serre, ce qui est une part plus importante que pour le transport, c'est-à-dire que toutes les voitures et les camions dans le monde *» Il émet aussi 37% du méthane mondial dont la majeure partie provient de la fermentation des excréments des ruminants. Le méthane est 23 fois plus polluant que le dioxyde de carbone quant à l’effet de serre. *Source : Rapport de la FAO ( Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture des Nations Unis)
  10. 10. Déforestation Plus de 200 millions d'hectares de forêts tropicales ont été détruites depuis 1950, notamment pour faire place à des pâturages ou des fermes de bovins. Pour un hamburger, on transforme en pâturage : 6 mètres carrés de forêts vierges, détruisant 75 kilogrammes de matière vivante : Source : Kaimonitz D.-1995. Livestock and Deforestation in Central America - 1995 20 espèces végétales l00 insectes des douzaines d'espèces d’oiseaux, de reptiles et de mammifères
  11. 11. Pollution de l’eau et érosion des sols Aux États-Unis, les fermes d'élevage ont généré 4 milliards de tonnes de déchets animaux en 1996 polluant les eaux plus que toutes les autres sources industrielles combinées" (Ministère de l'environnement américain). La dégradation des sols en relation avec le surpâturage réduit fortement la capacité de stockage de l’eau et contribue ainsi à l’érosion des sols. ( Source IRD ) Ces déchets entrent dans les cours d’eaux et rivières, polluant les sources d’eau et contribuant à l’émergence de maladies qui affectent toutes les espèces.
  12. 12. Devenir végétarien est un bienfait pour la santé 90% des maladies cardiaques pourraient être prévenues par une diète végétarienne. Les produits animaux sont la principale source de gras saturés et l’unique source de cholestérol dans l’alimentation. Les végétariens sont environ 50 % moins susceptibles de mourir d'un cancer que les non végétariens. Les peuples réputés pour leur longévité, comme les peuples de Crète ou les Japonnais d’Okinawa, présentaient traditionnellement un régime alimentaire pauvre en protéines animales. A cause du phénomène de la bioconcentration, la viande contient environ 14 fois plus de résidus de pesticides que les végétaux.
  13. 13. Mais du point de vue de l’équilibre alimentaire, peut-on se passer de viande ? OUI C’est la conclusion de Association Américaine de diététique et des diététiciens du Canada. «  Les régimes végétariens menés de façon appropriée sont bons pour la santé, adéquats sur le plan nutritionnel et bénéfiques pour la prévention et le traitement de certaines maladies  ».
  14. 14. Les secrets de l’équilibre : Associer céréales et légumineuses au cours d’un même repas. Les huit acides aminés essentiels sont alors au complet. Et avec les économies réalisées en mangeant moins de viande ou de poisson, on peut même manger bio ! Avoir un régime riche en fruit et légume. La vitamine C aide à assimiler le fer végétal.
  15. 15. Pour toutes ces raisons, réduire notre consommation de produits animaux n’est pas un moins, c’est un plus de tout point de vue. Essayons ne serait-ce que de diminuer par deux notre consommation de produits issus de l’élevage, et de viande en particulier. Dans le passé, nous n’avions pas le choix. Aujourd’hui nous avons accès à tous les produits. Nous pouvons composer librement notre menu. Manger autant de viande est très récent. Il y a un siècle la viande était réservée aux jours de fête. Et si les chinois et les indiens se mettaient à manger de la viande comme les occidentaux ? Ce simple geste c’est 10% d’effet de serre en moins.
  16. 16. Tout ce que l’on peut faire pour aider la planète est aujourd’hui important.
  17. 17. Action locale, action globale Sa Sainteté le Dalai Lama Sois le changement que tu veux voir advenir Mahatma Gandhi
  18. 18. Si ce diaporama vous a quelque peu inspiré… Merci d’aider à sa diffusion.

×