Flash valeur samir de juin 2010 bkb

1 140 vues

Publié le

Publié dans : Business, Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 140
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Flash valeur samir de juin 2010 bkb

  1. 1. Flash BMCE Capital Bourse 9 Juin 2010 SAMIR Conserver (Vs. Vendre) Objectif de cours : MAD 741 PETROLE Vs. MAD 594 au 31 03 2010 www.bourse-maroc.forume.biz Cours au 09 06 10 : MAD 715 en M MAD 2008 2009 2010E 2011P Un bilan 2009 mitigé CA 41 572,9 26 951,2 28 305,1 29 565,4 Var % 32,5% -35,2% 5,0% 4,5% Après une année 2009 difficile, marquée par la baisse des prix de REX -809,7 970,4 1318,0 1478,7 reprise suite à la contraction des cours du pétrole au niveau Var % NS NS 35,8% 12,2% MOP NS 3,6% 4,7% 5,0% international (en moyenne USD 61,5 /baril en 2009 vs. USD 97 / baril RN -1 196,0 554,9 829,3 995,5 une année auparavant) et par le repli de 3,3% à 6,5 millions de tonnes Var % NS NS 49,4% 20,0% des volumes de vente, SAMIR devrait voir ses réalisations croître durant Marge nette NS 2,1% 2,9% 3,4% les prochaines années, capitalisant principalement sur la mise en RoE NS 14,3% 17,6% 17,5% ROCE NS 4,4% 6,1% 6,5% service de son unité hydrocraking. Gearing 274,4% 300,8% 220,0% 180,0% P/E NS 15,3x 10,3x 8,5x Rappelons que la filiale marocaine du Groupe CORRAL a réalisé au P/B 2,6x 2,2x 1,8x 1,5x terme de l’année 2009 un chiffre d’affaires de MAD 27,0 Md (-35,2% D/Y 0,0% 0,0% 0,0% 0,0% d’une année à l’autre) et un résultat d’exploitation de M MAD 970,4 Source : Estimations BMCE Capital (contre M MAD -809,7 en 2008) en raison principalement de l’augmentation du poste « transfert de charges » à MAD 1,1 Md et de la revalorisation à la hausse de la valeur des stocks à M MAD 921,8. Pour sa part, le résultat net s’est établi à M MAD 554,9 (contre un déficit de MAD -1,2 Md à fin 2008). Côté bilanciel, la société affiche une capacité d’endettement saturée Cours et moyenne mobile 1200 comme en atteste son endettement net de MAD 11,7 Md à fin 2009, 1100 contre MAD 9,1 Md une année auparavant, portant le niveau du gearing 1000 à 300,8%. 900 Vers une restructuration de la dette 800 700 600 Pour pallier à son important niveau d’endettement, SAMIR a entamé 500 400 depuis juillet 2009 des négociations avec des bailleurs de fonds pour la juin-07 janv.-08 août-08 mars-09 oct.-09 mai-10 restructuration de sa dette financière sous l’égide d’un grand Groupe bancaire marocain avec pour objectif de résoudre cette problématique dans un délai de 3 mois. Ce programme devrait permettre à la société de réduire le poids des dettes court terme (MAD 7,2 Md à fin 2009) dans Analyste(s) : le financement de son activité. Ismail El Kadiri i.elkadiri@bmcek.co.ma D’après les informations recueillies lors de l’Assemblée Générale Hicham SAADANI Ordinaire du 01/06/2010, cette restructuration pourrait se faire à h.saadani@bmcek.co.ma travers un prêt de MAD 3 Md sur une durée de 7 ans assortie d’un an de différé, devant être financé soit par des banques locales ou internationales. ANALYSE & RECHERCHE 1
  2. 2. Flash BMCE Capital Bourse 9 Juin 2010 Outre cette opération, une augmentation de capital de MAD 1 Md réservée au Groupe CORRAL durant les prochains mois serait à l’étude. Evolution de la structure de financement de SAMIR (en%) 24,1% 31,2% 41,8% 47,6% 42,1% 33,3% 26,7% 24,8% 28,3% 2008 2009 2010E Fonds Propres Dettes de financement Dettes CT Source : BMCE CAPITAL Sur le plan opérationnel, la société a vu ses marges de raffinage se hisser depuis le deuxième trimestre 2010 de plus de USD 3 / baril pour se fixer aux alentours de USD 5 / baril, capitalisant notamment sur le lancement du nouveau complexe hydrocraking, qui a permis à la SAMIR de renforcer de 60% sa capacité totale de production de gasoil et de kérosène, pour atteindre 4,2 millions de tonnes. Preuve de la bonne efficience industrielle, le taux d’utilisation de la capacité de raffinage ressort à 100% à fin mai 2010 (contre 76% à fin 2009) et ce conformément aux prévisions. En parallèle et compte tenu de la bonne tenue de son activité durant les premiers mois de l’année en cours, SAMIR projette de renforcer de 5% ses écoulements au niveau local durant l’année en cours, pour s’établir à 5 989 KT, lui permettant de consolider sa part de marché de 3 points à 80% hors GPL. Sous un autre registre, SAMIR entend se focaliser durant les prochains mois sur la réduction de ses coûts d’exploitation, principalement ceux relatifs aux produits chimiques et aux opérations financières. Enfin et pour mieux prévenir d’éventuels retournements des marchés internationaux durant les prochains mois, la société projette l’élaboration d’une politique de couverture de ses approvisionnements à travers la mise en place d’une salle de marché en 2010. ANALYSE & RECHERCHE 2
  3. 3. Flash BMCE Capital Bourse 9 Juin 2010 La dernière ligne droite des investissements d’envergure En parallèle et conformément à la stratégie adoptée par le Top Management, la société compte poursuivre sa politique d’investissement, destinée principalement à trois projets : • La poursuite des travaux de l’unité de distillation n°4 (Topping 4), pour un in- vestissement global de MAD 1,9 Md, devant être opérationnelle en décembre 2011. La capacité maximale de cette nouvelle unité s’élève à 4 millions de tonnes ; • L’augmentation de la capacité de production de bitume qui devrait s’établir à 560 KT à fin mars 2011 (contre 280 KT actuellement), pour un budget estimé à M MAD 231,7 afin de répondre à l’augmentation croissante de la demande nationale et accessoirement en exporter les excédents ; • Et, la récupération d’énergie au sein de la raffinerie de Mohammedia permettant à la société de réaliser une économie d’énergie annuelle de M MAD 62,2. A long terme, SAMIR projette de créer un complexe pétrochimique basé sur le process de cracking par vapeur. Cette unité devrait être destinée à produire l’éthylène et le propylène, nécessaires pour la fabrication de polyéthylène et polypropylène. En parallèle et afin de profiter pleinement du potentiel du GNL en termes de compétitivité et de protection de l’environnement, SAMIR poursuit ses études visant à valider la possibilité de mettre en place un terminal de GNL et de gazoducs à l’avenir. Dans ce contexte et compte tenu de la politique d’investissement ambitieuse de SAMIR pour les prochaines années, le Top Management signale qu’aucune distribution de dividende ne devrait avoir lieu avant l’année 2012. Des prévisions revues à la hausse... Eu égard aux nouvelles données recueillies auprès du Top Management lors de l’Assemblée Générale tenue le 1er juin 2010, nous avons décidé de revoir à la hausse nos prévisions sur la SAMIR compte tenu principalement (i) de l’impact positif du nouveau complexe hydrocraking sur les marges de raffinage de la société (hausse de USD 3 à USD 4 selon le Top Management), (ii) de la bonne tenue de l’activité durant les premiers mois de l’année en cours (SAMIR continue de tabler sur une évolution des ventes de 5% en volume en 2010 contre une baisse de 3,3% en 2009) (iii) de la stabilisation des prix de reprise dans le sillage du maintien du cours du pétrole au niveau international aux alentours de USD 75 / baril contre une moyenne de USD 61,5 / baril en 2009 ainsi (iv) que d’une parité USD / MAD 9. ANALYSE & RECHERCHE 3
  4. 4. Flash BMCE Capital Bourse 9 Juin 2010 Tenant compte des éléments pré-cités, la société devrait réaliser un chiffre d’affaires de MAD 28,3 Md (+5,0%) en 2010 et de MAD 29,6 Md (+4,5%) en 2011. Le résultat net devrait, quant à lui, s’établir à M MAD 829,3 (+49,4%) en 2010 et à M MAD 995,5 (+20,0%) en 2011. ...permettant de revaloriser positivement le titre SAMIR Pour les besoins d’évaluation de SAMIR, nous nous sommes basés sur la méthode d’actualisation des cash-flows futurs –DCF-, et avons retenu les hypothèses suivantes : • Un TCAM du chiffre d’affaires de 2,1% sur la période 2010-2019 ; • Une marge d’EBITDA moyenne de 6,1% sur la période 2010-2019, stabilisée à 5,9% en année terminale (vs. 1,3% en 2009) ; • Un taux d’actualisation de 8,2%, tenant compte de : • Un taux sans risque 10 ans : 4,24% ; • Une prime de risque marché actions : 6,5% ; • Un gearing cible : 50% ; • Et, un taux de croissance à l’infini de : 2%. Sur la base de ce qui précède, nous aboutissons à un cours cible de MAD 741 (vs. MAD 594 au 31/03/2010) et recommandons de conserver le titre dans les portefeuilles compte tenu d’un cours de MAD 715 observé le 9 juin 2010. ANALYSE & RECHERCHE 4
  5. 5. Flash BMCE Capital Bourse Système de recommandation : La recommandation adoptée par la Direction Analyse & Recherche de BMCE Capital est déterminée en fonction du potentiel de hausse ou de baisse de la valeur en question à horizon 12 mois. La Direction Analyse & Recherche retient cinq recommandations : Achat, Accumuler, Conserver, Alléger et Vendre. Dans des cas spécifiques et pour une courte période, l’analyste peut choisir de suspendre son opinion, auquel cas il utilise la mention Suspendu. Définition des différentes recommandations : ▪ Achat : pour un upside supérieur à 15% ; ▪ Accumuler : pour un upside compris entre +6% et +15% ; ▪ Conserver : pour des écarts variant entre –6% et +6% ; ▪ Alléger : pour un downside compris entre –6% et –15% ; ▪ Vendre : pour un downside compris supérieur à –15% ; ▪ Suspendu : la recommandation est suspendue en raison d’une opération capitalistique (OPA, OPE ou autre). Vendre Alléger Conserver Accumuler Achat -15% -6% +6% +15% Disclaimer : La Direction Analyse & Recherche de BMCE Capital est désignée par BMCE Capital Bourse, société de bourse constituée sous forme de société anonyme au capital social de MAD 10 000 000, dont le siège social est sis 140, Avenue Hassan II, Tour BMCE, Casablanca, inscrite au Registre de Commerce de Casablanca sous le n° 77 971, autorisée par l’agrément du Ministère des Finances n° 3/26, en tant qu’entité en charge de la production de l’ensemble des publications boursières de BMCE Capital Bourse. Le détachement du bureau Analyse & Recherche de la société de Bourse a été opéré courant l’exercice 2000, afin de garantir une plus grande indépendance éditoriale dans l’exercice des fonctions de production et d’éviter ainsi, de manière maximale, la survenance de risques de conflits d’intérêts. La Direction Analyse & Recherche a mis en place une organisation et des procédures (ou Muraille de Chine) destinées à garantir l’indépendance des analystes financiers et la primauté des intérêts des clients. Il est notamment stipulé une période de black-out, allant de la date de début de l’élaboration de la note de recherche jusqu’à 3 mois après sa publication, durant laquelle les analystes financiers s’interdisent de négocier des actions pour leur propre compte en relation avec les émetteurs et les secteurs qu’ils suivent. Toute utilisation, communication, reproduction ou distribution non autorisée du présent document est interdite. Les informations et explications reproduites dans cette étude sont l’expression d’une opinion ; elles sont données de bonne foi et sont susceptibles d’être changées sans préavis. Il est strictement interdit de reproduire le présent document intégralement ou en partie ou de le transmettre à des tiers sans autorisation. Le présent document a été préparé par la Direction Analyse & Recherche et publié conformément aux procédures en vigueur. Les informations contenues dans le présent document proviennent de différentes sources dignes de foi, mais ne sauraient engager notre responsabilité. Les informations contenues dans le présent document, et toute opinion exprimée dans celui-ci ne constituent en aucun cas une incitation à l’investissement en Bourse. Ce document s’adresse à des investisseurs avertis aux risques liés aux marchés financiers. Le présent document a été préparé à l’intention des seuls clients de BMCE Capital, BMCE Capital Bourse et de Medicapital Bank et de la Direction Commerciale, Marketing, Communication de BMCE Capital. Ils ne répondent pas aux objectifs d’investissement, à la situation financière ou aux besoins particuliers de tout individu susceptible de les recevoir. Il est déconseillé de prendre une décision sur la seule foi de ce document. Les investisseurs devraient solliciter des conseils financiers pour s’assurer de l’opportunité d’acheter les titres ou les stratégies d’investissement examinés ou recommandés dans le présent document, et devraient comprendre que des opinions relatives aux perspectives futures peuvent ne pas se réaliser. Les investisseurs devraient noter que tout revenu provenant de ces titres peut fluctuer et que le cours des titres peut évoluer à la hausse comme à la baisse. Ainsi, les investisseurs peuvent récupérer moins que leur investissement initial. Les performances passées ne présument en rien des performances futures. Les taux de change des devises peuvent avoir une incidence négative sur la valeur, prix ou revenus des titres mentionnés dans le présent document. En outre, les investisseurs étrangers qui détiennent des titres assument effectivement un risque devises. Cette recherche est destinée au seul usage interne du destinataire, sauf notre accord préalable. Si un particulier venait à être en possession du présent document, il ne devra pas fonder son éventuelle décision d’investissement uniquement sur la base dudit document mais devra consulter ses propres conseils. ANALYSE & RECHERCHE 5
  6. 6. Youssef Benkirane - Président du Directoire Analyse & Recherche Sales Fadwa Housni - Directeur Mehdi Bouabid, Anass Mikou, Mamoun Kettani Hicham Saâdani – Responsable Centre d’Intelligence Economique Abdelilah Moutasseddik Zahra Lazrak, Zineb Tazi, Aida Alami, Ghita Benider, Amine Bentahila, Nasreddine Lazrak, Ismail El Kadiri, Trading Electronique Hajar Tahri Badr Tahri – Directeur Hamza Chami BMCE CAPITAL BOURSE Société de Bourse S.A. © Juin 2010 www.bmcecapitalbourse.com Tour BMCE, Rond Point Hassan II, Casablanca — Tél : +212 5 22 49 89 76 - Fax +212 5 22 26 98 60

×