Le droit du e learning

424 vues

Publié le

Les aspects juridiques (d'auteur, droit de la communication, protection des données personnelles,...) doivent être intégrés dans la gestion de projet de tout dispositif E-Learning

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
424
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
99
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le droit du e learning

  1. 1. Le droit du E-learning Yann BERGHEAUD
  2. 2.  Définition du E-Learning  L’E-Learning et le commerce électronique L’E-Learning
  3. 3.  Le droit du E-Learning n’existe pas !  Les droits applicables aux activités en E-Learning :  Propriété littéraire et artistique  Droit de la communication  Loi informatiques et libertés  …. L’E-Learning
  4. 4.  Les matériaux  Les créations Propriété littéraire et artistique
  5. 5.  Loi n°2006-961 du 1er août 2006 relative au droit d’auteur et droits voisins dans la société de l’information  Loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique  Loi n°91-646 du 10 juillet 1991 relative au secret des correspondances émises par voie de télécommunications et loi n°2004-669 du 9 juillet 2004  Directive 2001-29 du 22 mai 2001 relative à certains aspects du droit d'auteur et des droits voisins dans la société de l'information.  Loi n°2000-31 du 8 juin 2000 relative à certains aspects juridiques des services de l’information, et notamment du commerce électronique  Loi n°94-361 du 10 mai 1994 concernant la protection juridique des programmes d'ordinateur et modifiant le code de la propriété intellectuelle  Loi n°86-1067 30/09/1986 Loi dite Léotard, relative à la Liberté de la communication  Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée par la loi n° 2004-801 du 6 août 2004  Etc… Textes
  6. 6.  Les matériaux protégés par le droit d’auteur  La propriété des images et des sons Les matériaux
  7. 7.  Les œuvres protégées par le droit d’auteur  Les matériaux librement utilisables  Les matériaux exclus de la protection par le droit d’auteur Les matériaux protégés par le droit d’auteur
  8. 8.  Le critère d’originalité  « l’œuvre originale est la création de l’esprit qui porte la marque de la personnalité de l’auteur » L’œuvre
  9. 9.  La règle de l’unité de l’art  Selon l’article L. 112-1 du Code de Propriétaire Intellectuelle une œuvre est protégée par les droits d’auteur « quels qu'en soient le genre, la forme d'expression, le mérite ou la destination. ». L’œuvre
  10. 10.  L’œuvre dite « libre de droit » par la volonté de l’auteur  L’article L. 122-7-1 prévoit que l’auteur peut « mettre ses œuvres gratuitement à la disposition du public » L’œuvre « libre de droit »
  11. 11.  Les œuvres pour lesquelles le délai de protection légale a expiré : 70 ans après la mort de l’auteur Les œuvres relevant du domaine public
  12. 12.  Les œuvres dénuées d’originalité  Les méthodes  Les techniques  Les formules mathématiques  Les créations non formalisées  Les idées  Les concepts Les matériaux exclus de la protection par le droit d’auteur
  13. 13.  Article L. 131-3 du Code de la Propriété Intellectuelle  « La transmission des droits de l’auteur est subordonnée à la condition que chacun des droits cédés fasse l’objet d’une mention distincte dans l’acte de cession et que le domaine d’exploitation des droits cédés soit délimité quant à son étendue et à sa destination, quant aux lieu et quant à la durée. » L’autorisation de l’auteur
  14. 14.  Article L. 131-4 CPI :  «la rémunération de l’auteur peut être évaluée forfaitairement dans les cas suivant :  1° la base de calcul de la participation proportionnelle ne peut être pratiquement déterminée ;  2° les moyens de contrôler l’application de la participation font défaut ;  3° les frais des opérations de calcul et de contrôle seraient hors de proportion avec les résultats à atteindre ;  4° la nature ou les conditions de l’exploitation rendent impossible l’application de la règle de la rémunération proportionnelle, soit que la contribution de l’auteur ne constitue pas l’un des éléments essentiels de la création intellectuelle de l’œuvre, soit que l’utilisation de l’œuvre ne présente qu’un caractère accessoire par rapport à l’objet exploité » Rémunération de l’auteur
  15. 15.  L’exception de courtes citations  L’exception pédagogique ou l’occasion loupé d’un « Fair Use » européen Les exceptions au droit d’auteur
  16. 16.  Article L. 122-5 CPI :  « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire :  (…)  3o Sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source :  a) Les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information de l'œuvre à laquelle elles sont incorporées; » L’exception de courtes citations
  17. 17.  Une exception justifiée par la finalité de l’œuvre  Exclusion de toute exploitation commerciale L’exception pédagogique
  18. 18.  Image et voix des personnes  Le droit à l’image de l’article 9 du Code civil :  «toute personne a droit au respect de sa vie privée. Les juges peuvent, sans préjudice de la réparation du dommage subi, prescrire toutes mesures, telles que séquestre, saisie et autre, propres à empêcher ou faire cesser une atteinte à l’intimité de la vie privée » Droit à l’image, droit à la voix
  19. 19.  Les tempéraments au droit à l’image  Les images réalisées dans un lieu public  Le droit à l’information Droit à l’image, droit à la voix
  20. 20.  La voix d’une personne, attribut de la personnalité  La voix d’une personne et le droit d’auteur Droit à l’image, droit à la voix
  21. 21.  Ass. Plén. 7 mai 2004:  « le propriétaire d'une chose ne dispose pas d'un droit exclusif sur l'image de celle-ci ; qu'il peut toutefois s'opposer à l'utilisation de cette image par un tiers lorsqu'elle lui cause un trouble anormal » Images et sons des biens
  22. 22.  Image d’un bien et droit au respect de la vie privée  Son d’un bien Images et sons des biens
  23. 23.  Le module de formation  Le cours numérisé  La création collective Les créations
  24. 24.  L’œuvre d’un salarié  Article L. 111-1 du Code Propriété Intellectuelle :  (…)  « L’existence ou la conclusion d’un contrat de louage d’ouvrage ou de service par l’auteur d’une œuvre de l’esprit n’emporte aucune dérogation à la jouissance du droit reconnu par l’alinéa 1er au créateur » Le cours numérisé
  25. 25.  Œuvre composite ou dérivée  Article L. 113-2 du CPI :  « Est dite composite l'œuvre nouvelle à laquelle est incorporée une œuvre préexistante sans la collaboration de l'auteur de cette dernière. » La création collective
  26. 26.  Œuvre composite ou dérivée  Article L. 113-4 du CPI :  « L'oeuvre composite est la propriété de l'auteur qui l'a réalisée, sous réserve des droits de l'auteur de l'oeuvre préexistante. » La création collective
  27. 27.  L’œuvre collective est définie par l’article L. 113-2 du CPI :  « Est dite collective l'œuvre créée sur l'initiative d'une personne physique ou morale qui l'édite, la publie et la divulgue sous sa direction et son nom et dans laquelle la contribution personnelle des divers auteurs participant à son élaboration se fond dans l'ensemble en vue duquel elle est conçue, sans qu'il soit possible d'attribuer à chacun d'eux un droit distinct sur l'ensemble réalisé. » L’œuvre collective
  28. 28.  Article L. 113-5 du CPI :  « L'oeuvre collective est, sauf preuve contraire, la propriété de la personne physique ou morale sous le nom de laquelle elle est divulguée.  Cette personne est investie des droits de l'auteur » L’œuvre collective
  29. 29.  Article L. 113-2 du CPI :  « Est dite de collaboration l'œuvre à la création de laquelle ont concouru plusieurs personnes physiques. » L’œuvre de collaboration
  30. 30.  Article L. 113-3 du CPI :  « L'œuvre de collaboration est la propriété commune des coauteurs.  Les coauteurs doivent exercer leurs droits d'un commun accord.  En cas de désaccord, il appartient à la juridiction civile de statuer.  Lorsque la participation de chacun des coauteurs relève de genres différents, chacun peut, sauf convention contraire, exploiter séparément sa contribution personnelle, sans toutefois porter préjudice à l'exploitation de l'œuvre commune. » L’œuvre de collaboration
  31. 31.  La loi du 1er août 2006 a introduit le dépôt légal applicable à l’Internet au sein du Code du Patrimoine.  Article L. 131-2 du Code du Patrimoine sont soumis au dépôt légal non seulement tous les « documents imprimés, graphiques, photographiques, sonores, audiovisuels, multimédias, quel que soit leur procédé technique de production, d'édition ou de diffusion, font l'objet d'un dépôt obligatoire, dénommé dépôt légal, dès lors qu'ils sont mis à la disposition d'un public. » ; mais aussi tous « les signes, signaux, écrits, images, sons ou messages de toute nature faisant l'objet d'une communication au public par voie électronique. ». Le dépôt légal
  32. 32.  Cette obligation de dépôt incombe à toutes les personnes « qui éditent ou produisent en vue de la communication au public par voie électronique (…) des signes, signaux, écrits, images, sons ou messages de toute nature. » (article L. 132-2 du Code du Patrimoine).  Article L. 133-1 du Code du Patrimoine :  Le fait, pour toute personne mentionnée à l'article L. 132-2, de se soustraire volontairement à l'obligation de dépôt légal est puni d'une amende de 75 000 Euros. Le dépôt légal
  33. 33.  Tous les outils de communication d’une plateforme pédagogique  Wiki  Forum  Blog  Réseaux sociaux privatif ou non  … mais exclusion du courrier électronique Les outils de communication
  34. 34.  La communication au public en ligne  L'article 1er de la loi du 21 juin 2004 (précit.) définit la communication au public en ligne comme « toute transmission, sur demande individuelle, de données numériques n’ayant pas un caractère de correspondance privée, par un procédé de communication électronique permettant un échange réciproque d’informations entre l’émetteur et le récepteur ». Les outils de communication
  35. 35.  Conséquences juridiques de la qualification de communication au public en ligne  En application de la loi de 2004, tout support de communication en ligne doit désigner un directeur de la publication.  La plateforme pédagogique ou le dispositif d’E-Learning doit donc avoir un directeur de la publication ! La communication au public en ligne
  36. 36.  Les informations légales - Article 6, III, 1 de la loi de 2004 :  a) S’il s’agit de personnes physiques, leurs nom, prénoms, domicile et numéro de téléphone et, si elles sont assujetties aux formalités d’inscription au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers, le numéro de leur inscription ;  b) S’il s’agit de personnes morales, leur dénomination ou leur raison sociale et leur siège social, leur numéro de téléphone et, s’il s’agit d’entreprises assujetties aux formalités d’inscription au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers, le numéro de leur inscription, leur capital social, l’adresse de leur siège social ;  c) Le nom du directeur ou du codirecteur de la publication et, le cas échéant, celui du responsable de la rédaction au sens de l’article 93-2 de la loi n° 82-652 du 29 juillet 1982 précitée ;  d) Le nom, la dénomination ou la raison sociale et l’adresse et le numéro de téléphone du prestataire mentionné au 2 du I. La communication au public en ligne
  37. 37.  Droit de réponse  l’article 6, IV de la loi de 2004. Cet article prévoit que « toute personne nommée ou désignée dans un service de communication au public en ligne dispose d’un droit de réponse ».  La demande d’exercice du droit de réponse doit être adressée au directeur de la publication dans les trois mois, à compter de « la mise à disposition du public du message ».  « le directeur de la publication est tenu d’insérer dans les trois jours de leur réception les réponses de toute personne nommée ou désignée ». Le non respect de ces dispositions est sanctionné par une amende de 3 750 Euros. La communication au public en ligne
  38. 38.  Droit pénal de la presse  Le chapitre 5 de la loi de 1881 envisage un dispositif de responsabilité en cascade par lequel le directeur de la publication est considéré comme auteur principal de l’infraction de presse, et l’auteur devient simple complice de l’infraction (articles 42 et 43). La communication au public en ligne
  39. 39.  Droit pénal de la presse  Une prescription particulière est appliquée à ces infractions de presse, l’action publique et l’action civile se prescrivent « après trois mois, à compter du jour où ils auront été commis » (article 65 de la loi de 1881). La communication au public en ligne
  40. 40.  La plateforme pédagogique est un hébergeur de contenus produits par les apprenants  Responsabilité de l’hébergeur d’information sur le web La communication au public en ligne
  41. 41.  Les hébergeurs - Article 6  7. Les personnes mentionnées aux 1 et 2 ne sont pas soumises à une obligation générale de surveiller les informations qu’elles transmettent ou stockent, ni à une obligation générale de rechercher des faits ou des circonstances révélant des activités illicites. La communication au public en ligne
  42. 42.  …, en vertu de l’article 6, II de la loi de 2004, l’hébergeur doit collecter toutes « les données de nature à permettre l’identification de quiconque a contribué à la création du contenu ». La communication au public en ligne
  43. 43.  Les hébergeurs - Article 6  Compte tenu de l’intérêt général attaché à la répression de l’apologie des crimes contre l’humanité, de l’incitation à la haine raciale ainsi que de la pornographie enfantine, les personnes mentionnées ci-dessus doivent concourir à la lutte contre la diffusion des infractions visées aux cinquième et huitième alinéas de l’article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse et à l’article 227-23 du code pénal. La communication au public en ligne
  44. 44.  Evaluation des apprenants et loi « Informatique et Libertés »  Article 10 de la loi de 1978 dispose qu’aucune « décision produisant des effets juridiques à l'égard d'une personne ne peut être prise sur le seul fondement d'un traitement automatisé de données destiné à définir le profil de l'intéressé ou à évaluer certains aspects de sa personnalité ». Loi informatique et Libertés
  45. 45.  Délibération n°2006-104 du 27 avril 2006, de la CNIL  « chaque utilisateur ne peut accéder qu’aux seules informations le concernant ». Loi informatique et Libertés
  46. 46.  Les obligations issues de la loi « Informatique et Libertés »  La conservation des données personnelles doit être limitée dans le temps.  La CNIL préconise de recourir au chiffrement des codes d’accès saisis par l’utilisateur de la plate-forme pédagogique Loi informatique et Libertés
  47. 47.  La CNIL exige que les mentions d’information prescrites par l’article 32 de loi du 6 janvier 1978 « soient précisées sur la page d’accueil » :  identité du responsable du traitement,  finalité du traitement,  destinataires des données personnelles,  mention des droits reconnus à toute personne « fichée » (droit à l’information, droit de rectification, droit d’opposition, droit d’accès). Loi informatique et Libertés
  48. 48.  www.journees-elearning.com 18 et 19 juin 2015 Merci pour votre attention

×