Préventica - Strasbourg   30 mai 2012L’accompagnement psychologique dans le cadre d’unPlan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE)
Accompagnementen contexte post-traumatique
Présence Conseil : qui sommes nous ?  Depuis 2002 (association de 1988 à 2002)        Anciennement « Présence Psychologiqu...
Accompagnementen contexte post-traumatique
Plan de Sauvegarde de l’EmploiToute entreprise d’au moins 50 salariés qui procède aulicenciement pour motif économique d’a...
Contenu d’un PSEMesures destinées à limiter le nombre de licenciements :• mesures de diminution du temps de travail (ex : ...
Le congé de reclassement• Entre 4 et 9 mois.• Les actions réalisées dans le cadre de ce congé  sont financées par l’employ...
Accompagnementen contexte post-traumatique
Pourquoi un accompagnement psy dans lecadre d’un PSE ?Pour prendre en compte la souffrance engendrée par le PSE• Choc psyc...
Phases de l’accompagnement                    Mise en relation avec les                                                Dét...
Deux grandes périodes à risquesPériode de négociation                Période de licenciementrenforcement de la présence ps...
De l’importance d’être proactif                 Dédramatiser l’image et               donc l’accès au psychologueFavoriser...
Les populations à risque                                               Personnes                                          ...
Accompagnement individuelSalarié en souffrance    psychologique                                 Médecine du travail, Rh, I...
Travail thérapeutique                Exprimer ses ressentis, ses difficultés, ses inquiétudes, sa souffranceInterroger son...
Fin de l’accompagnement• A l’issue du congés de reclassement• Restitution :     Synthèse de clôture de l’accompagnement  ...
Accompagnementen contexte post-traumatique
Problématiques les plus régulièrement accompagnées                               Salariés dont le poste                   ...
Problématiques plus régulièrement accompagnées                        Salariés dont le poste                        n’étai...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Conférence Préventica Strasbourg

1 386 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 386
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
680
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conférence Préventica Strasbourg

  1. 1. Préventica - Strasbourg 30 mai 2012L’accompagnement psychologique dans le cadre d’unPlan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE)
  2. 2. Accompagnementen contexte post-traumatique
  3. 3. Présence Conseil : qui sommes nous ? Depuis 2002 (association de 1988 à 2002) Anciennement « Présence Psychologique » Habilitation IPRP (Intervenants en Prévention des Risques Professionnels) Spécialisé dans la Prévention des risques psychosociaux, l’Optimisation des bonnes pratiques et la Gestion des situations de crise et de souffrance au travail Plus de 400 missions annuelles
  4. 4. Accompagnementen contexte post-traumatique
  5. 5. Plan de Sauvegarde de l’EmploiToute entreprise d’au moins 50 salariés qui procède aulicenciement pour motif économique d’au moins 10salariés sur 30 jours doit élaborer un plan desauvegarde de l’emploi (PSE).Ensemble de mesures destinées à :• limiter le nombre des licenciements• favoriser le reclassement des salariés (dont le licenciement est inévitable)
  6. 6. Contenu d’un PSEMesures destinées à limiter le nombre de licenciements :• mesures de diminution du temps de travail (ex : heures supplémentaires)• propositions de reclassements internes• propositions de reclassement externes• départs en préretraite.Aides spécifiques :• soutien à la reprise ou la création dentreprises• formations• validation des acquis
  7. 7. Le congé de reclassement• Entre 4 et 9 mois.• Les actions réalisées dans le cadre de ce congé sont financées par l’employeur.• Une cellule de reclassement accompagne individuellement les salariés dans leurs démarches de recherche d’emploi.• Parfois un suivi psychologique des salariés
  8. 8. Accompagnementen contexte post-traumatique
  9. 9. Pourquoi un accompagnement psy dans lecadre d’un PSE ?Pour prendre en compte la souffrance engendrée par le PSE• Choc psychologique (déstabilisation liée à l’annonce)• Sentiment de trahison, d’abandon, de manque de reconnaissance• Deuil• Perte d’identité• Anxiété face à un avenir devenu soudainement incertain• Culpabilité du « survivant »Pour aider le salarié à se projeter vers un nouvel avenirprofessionnel• Passer par-dessus la colère (dépasser le deuil)• Voir les opportunités et pas seulement les pertes• Envisager une nouvelle identité professionnelle (sortir de la peau du « Conti »)
  10. 10. Phases de l’accompagnement Mise en relation avec les Déterminer les spécificités : acteurs du PSE : Préparation de Représentants de culture d’entreprise, populations à risque,l’accompagnement l‘entreprise (RH), IRP, contexte « historique » de Médecine du travail, AS, l’entreprise… Cellule de reclassement… Communication Froide Chaude et proactive ad hoc De l’annonce du PSE Accompagnement Prise en charge au psychologique individuel psychologique terme du congés de et reclassement Groupes thérapeutiques
  11. 11. Deux grandes périodes à risquesPériode de négociation Période de licenciementrenforcement de la présence psy identification des personnes les sur site plus fragilisées et réorientation localeprises de contact informelles avec l’ensemble des salariés, à leurs préparation de la coordination postes de travail, dans les salles avec la cellule de reclassement de pause, lors du débrayage… coordination avec les coordination avec le comité de professionnels de santé locaux pilotage
  12. 12. De l’importance d’être proactif Dédramatiser l’image et donc l’accès au psychologueFavoriser le signalement Faciliter le contact avec les par des collègues de salariés qui n’oseraient pas salariés en difficultés. solliciter de l’aide Dépister les signes de souffrances (suicide, addiction, mise en danger, dépression…)
  13. 13. Les populations à risque Personnes déjà fragiles Salariés peu50-55 ans psychologique diplômés ment (Anxio- dépressifs) Salariés Habitants des n’ayant jamais régions IRP connu d’autre sinistrées structure
  14. 14. Accompagnement individuelSalarié en souffrance psychologique Médecine du travail, Rh, IRP, Cellule de reclassement… Accès direct Accès indirect Accompagnement Problématique hors cadre: psychologique orientation externe ou interne (Rh, CMP, médecin généraliste, psychiatre de ville...)
  15. 15. Travail thérapeutique Exprimer ses ressentis, ses difficultés, ses inquiétudes, sa souffranceInterroger son positionnement (soi dans ses fonctions, soi dans son service, soi dans l’entreprise) Elaborer et comprendre les mécanismes psychiques en jeu dans le cadre d’un PSE Réfléchir des stratégies de récupération Restaurer et remobiliser ses ressources psychiques pour : retrouver une posture ne plus subir la situation se projeter dans l’avenir professionnelle adéquate et active
  16. 16. Fin de l’accompagnement• A l’issue du congés de reclassement• Restitution :  Synthèse de clôture de l’accompagnement (éléments quantitatifs et qualitatifs significatifs)  Des préconisations pour les salariés restant sur site.
  17. 17. Accompagnementen contexte post-traumatique
  18. 18. Problématiques les plus régulièrement accompagnées Salariés dont le poste était en danger Sentiment de dévalorisation Sentiment de déshumanisation Difficultés à se projeter dans l’avenir (manque d’informations // à l’avancement du PSE) Vécu d’abandon et de deuil
  19. 19. Problématiques plus régulièrement accompagnées Salariés dont le poste n’était pas en danger «Syndrome du survivant » Anxiété liée à un sentiment d’insécurité Crainte // la charge de travail Sentiment d’isolement et d’exclusion

×