Chapitre 1 gestion des besoin en fond de roulement

5 717 vues

Publié le

0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 717
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
279
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Chapitre 1 gestion des besoin en fond de roulement

  1. 1. CHAPITRE I GESTION DU BESOINEN FONDS DE ROULEMENT 1
  2. 2. Plan du Chapitre II- Les approches d’analyse de l’Équilibre financier A- L’approche patrimoniale B- L’approche fonctionnelle C- L’approche normativeII- Fonds de RoulementII- Besoin en Fonds de RoulementIII- Trésorerie nette 2
  3. 3. I- APPRECIATION DE L’EQUILIBRE FINANCIER La relation Fond de roulement (FDR) et Besoin en fonds deroulement (BFR) permet d’apprécier la notion d’équilibrefinancier stable et celle d’équilibre financier cyclique oucirculant. Ces deux niveaux d’équilibre permettent une appréciation del’équilibre financier global à travers la résultante qui est latrésorerie nette.  Trois approches sont possibles : L’approche liquidité/exigibilité L’approche fonctionnelle L’approche normative importante sur le plan gestion financière prévisionnelle. 3
  4. 4. Précision Décisions financières:Il existe deux grandes catégories de décisions financières : - Les décisions d’investissement ou de désinvestissement relatives à la constitution et à la gestion de l’actif du bilan. - Les décisions de financement qui définissent la structure de financement. L’analyse de ces décisions conduit à présenter le bilan de l’entreprise sous une forme particulière, le bilan financier. Nous introduisons les notions de cycle d’investissement, d’exploitation et de financement. 4
  5. 5. La notion d’investissement : Toute dépense qui conduit à l’acquisition ou à la constitution d’un actif en vue de créer de la valeur constitue un investissementDonc, l’investissement s’oppose à la consommation qui setraduit par une destruction de valeur.Selon la définition de l’investissement, tous les actifs,matériels, industriels, commerciaux ou financiers représententdes investissements. L’objet de l’acquisition de l’actif importepeu, pourvu que la finalité retenue soit de créer de la valeur. 5
  6. 6. Les décisions d’investissement conduisent à structurer leportefeuille d’actifs de l’entreprise en deux : les actifsimmobilisés (composante principale) et les actifs circulants(composante accessoire).Les actifs immobilisés sont associés aux opérationsd’investissement. Ils sont détenus sur une périoderelativement longue.Les actifs circulants sont associés aux opérationsd’exploitation. Ils sont sujets à une rotation rapide. Leurdétention est subordonnée à celle des actifs immobilisés. 6
  7. 7. Le cycle des investissementsLes investissements au sens large du terme sont représentéspar toute utilisation de moyens de financement (ressources)permettant dobtenir un actif (emploi) de quelque nature quece soit en vue de créer directement ou indirectement un fluxde liquidité futur.Le cycle des investissements comprend la phase dacquisitiondes immobilisations et de leur gestion.Il se termine par la cession des investissements(désinvestissement). 7
  8. 8. Le cycle dexploitationLactivité quotidienne de lentreprise génère des flux à courtterme.Le cycle dexploitation qui est la source essentielle desactivités courantes de lentreprise entraîne des emplois defonds (stocks de matières et de marchandises, créancesclients), mais génère aussi des ressources (crédit fournisseur)qui sont des ressources dexploitation.Une bonne gestion du cycle dexploitation consiste à procurerà lentreprise les moyens de financement suffisants de tellesorte que lactivité se déroule sans à-coup et dune manièreharmonieuse. 8
  9. 9. Le cycle de financementPour permettre un bon fonctionnement des investissements,lentreprise a besoin de moyens de financement en quantitéssuffisantes. Mais, elle doit également faire face aux besoinsde financement de son activité courante (cycle dexploitation).Le cycle de financement représente lensemble des opérationsconsistant à trouver des ressources financières permettantdassurer le fonctionnement normal de lentreprise.Le cycle de financement doit être conduit dune manière telleque lentreprise ne soit gênée ni dans son fonctionnementquotidien, ni dans sa croissance, ni dans son indépendance. 9
  10. 10. Le schéma du bilan Portefeuille d’actifs Structure de financementd’investissement Cycle de financement Cycle Actif Immobilisé Capitaux Permanentsd’exploitation Cycle Actif Circulant Passif Circulant 10
  11. 11. I- Les approches d’analyse A- Approche patrimoniale: Bilan patrimonialDéfinitionLe bilan patrimonial a pour finalité de décrire le patrimoine delentreprise essentiellement en vue dune évaluation pouvantintéresser aussi bien les propriétaires que les tiers prêteurs ; dansla mesure où ce sont surtout ces derniers qui utilisent ce typedétude, on parle parfois danalyse externe.Le bilan patrimonial est essentiellement basé sur un critère deliquidité croissante de lactif et un critère dexigibilitécroissante du passif. 11
  12. 12. La liquidité croissante de lactifLe critère de classement des postes de lactif du bilanpatrimonial est celui de la liquidité croissante, cest-à-direcelui dune disponibilité de plus en plus grande deséléments actifs pour couvrir les besoins de lentreprise.En tête de lactif, on trouve les valeurs immobilisées et à la finles disponibilités. 12
  13. 13. Lexigibilité croissante du passifLexigibilité dune source de financement est la plus oumoins grande proximité de son échéance.Classer les postes du bilan par ordre dexigibilité croissantesignifie donc que les premiers postes seront les moinsrapidement exigibles (capitaux propres) et les derniers ceuxqui le seront le plus rapidement (les dettes à échéancescourtes doivent être remboursées à des tiers dans un brefdélai). 13
  14. 14. RetraitementsA L’ACTIF:Tout actif quelque soit sa nature, dont le terme de réalisation est inférieur à l’année doit être intégré à l’actif circulant. Inversement, en cas de terme supérieur à l’année, l’actif en question doit être classé avec les immobilisations même s’il s’agit de créances commerciales ou de comptes de régularisation actif. 14
  15. 15. Retraitements: AU PASSIF Tout élément du passif quelque soit sa nature, dont le termede réalisation est inférieur à l’année doit être intégré au passif circulant.En cas de terme supérieur à l’année, la passif en question doit être classé avec les financements permanents. 15
  16. 16. Capitaux propres ou ressources stables: Capitaux propres (capital social,réserves,report à nouveau,résultat de l’exercices Provisions pour RC durables, DLMT à + d’un an (quelque soit leur nature ou leur objet) Amortissements 16
  17. 17. Actif immobilisé (AI) Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles, Immobilisations financières Autres valeurs temporairement immobilisées 17
  18. 18. REMARQUES Les actifs fictifs sont exclus de l’actif et déduits des capitaux propres Si on ne prend en compte les amortissements comme ressources les immobilisations doivent apparaître pour leur VNA, sino on prend les immobilisation pour leur valeur brute, 18
  19. 19. Le bilan patrimonial Actif Passif Capitaux propres Immobilisations nettes (non exigibles)(liquidables à plus d’un an) Dettes à long et moyen terme (exigibles à plus d’un an) Stocks, valeurs réalisables et disponibles Dettes à court terme(liquidables à moins d’un an) (exigibles à moins d’un an) 19
  20. 20. La logique du bilan patrimonialL’objectif de solvabilité du bilan patrimonial suppose quele passif exigible à moins d’un an soit couvert par del’actif liquidable à moins d’un an. Les ratios suivantsdoivent respecter ces normes. Actifs liquidables à moins d un an Ratio de liquidité générale = >1 Dettes exigibles à moins d un an Actifs liquidables à moins d un an − Stocks Ratio de liquidité réduite = > 0,8 Dettes exigibles à moins d un an 20
  21. 21. 21

×