Apprentissagemobile

537 vues

Publié le

Résumé de l'atelier d'Édith Guilbeault sur les applications mobiles qui a été offert au colloque de l'AQIFGA, à Trois-Rivières, le 27 avril 2012.
La présentation est originellement une présentation kaynote

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
537
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • si je perçois l'apprentissage comme étant une construction personnelle s'intégrant à ce que l'élève sait déjà et que cette construction doit être faite par chacun de mes élèves, en tant qu'enseignant(e), je vais devoir aller plus loin que la mémorisation de faits, de concepts, de règles ou procédures. Je devrai susciter la discussion, le débat, l'analyse, etc. La taxonomie révisée de Bloom nous suggère une gradation des processus cognitifs. Selon cette taxonomie, plus un élève maîtrise un concept, une notion, mieux il pourra l'appliquer, puis s'en servir pour analyser une situation, évaluer un problème, choisir une solution et être créatif(ve). Cette taxonomie peut nous guider. Pour analyser une situation, j'ai besoin de maîtriser les faits... c'est peut-être avec ce type de situation que je permettrai à certains élèves de solidifier leur connaissance d'un concept.
  • Avantages : -  Mobilité - Très grande facilité d’utilisation - Tous les périphériques disponibles dans un seul outil. - Kinesthésie et ergonomie - Autonomie et initiative - Accessibilité dans le temps et dans l’espace - Spontanéité et rapidité d’exécution - Être en action - Accessible en tout temps à tout moment - Organisation du temps - l’apprenant se déplace, utilise la mobilité en action pour trouver de l’information. - Sortir l'apprentissage d’un seul lieu
  • Note sur le plagiat : Si vos élèves sont capables de trouver sur Internet une version intégrale du devoir que vous leur demander, posez-vous des questions...
  • Différents tests : Pour l’instant le ipad est en avance mais les applications se retrouvent d’une tablette à l’autre. Le ipod peut être aussi très intéressant. Les centres ou écoles ne peuvent plus se permettre de mettre à jour leur parc informatique (coupure de 6 millions pour Laval) alors il va falloir permettre aux élèves d’apporter leur matériel. Autres problèmes : la fracture numérique les pauvres, les riches,
  • accès de ses bidules au contenu de son cours (pâtisserie) en tout temps, écouter les fichiers sonores, regarder les démonstrations de ses enseignants enregistrées sur le TBI
  • Le QR code (QR pour Quick Response) est un type de code-barres en deux dimensions (ou code matriciel d atamatrix ) constitu é de modul es noirs disposés dans un carré à fond blanc. QR veut dire en anglais Quick Response, car le contenu du code peut être décodé rapidement. Destiné à être lu par un lecteur de code-barres, un tél éphone mobile, un smar tphone, ou encore une webca m, il a l’avanta ge de pouvoir stocker plus d’in formations qu’un code à barres1, et surtout des données directement reconnues par des applications, permetta n t ainsi de déclencher facilement des actions comme : naviguer vers un site internet, ou mettre l’adresse d’un site en marque-page ; faire un paiement direct via son cellulaire (Europe et Asie princ ipalement)  ; ajouter une carte de visite virtuelle (vCard, MeCard) dans les contacts, ou un événement (iCalendar) dans l’agenda électronique ; déclencher un appel vers un numéro de téléphone ou envo yer un SM S ; montrer un point géographique sur Google Maps ou Bing Maps ; encoder un texte libre ; etc. créer un code QR
  • Ajout d’un fil RSS dans ipaper www.radio-canada.rss générer rapidement un twit grâce à l’icone TWITTER de mon fureteur mes élèves me lisent sur Flipboard s’abonner à des podcasts
  • Écrire des notes de cours dans Evernote, prendre une photo d’une partie du livre, enregistrer mes commentaires et partager le tout dans Twitter pour ensuite permettre aux autres de lire mes notes dans un Flipboard? scanner un travail d’élève, mettre mes notes dessus et l’envoyer par courriel ou dropbox
  • Apprentissagemobile

    1. 1. Site web :http://www2.cslaval.qc.ca/trousseapo/Les-applications-mobiles-en-FGA L’apprentissage mobile à l’éducation des Adultes Édith Guilbeault, animatrice RÉC IT et conseillère pédagogique en intégration des TIC
    2. 2. Présentation du menu•Vos attentes et mes attentes C onnaissez-vous vos élèves?•La compétence professionnelle 8 et ses 6 composantes•Les 4 axes d’appréciation des technologies mobiles La taxonomie de Bloom révisée•Pourquoi la mobilité? Et c’est quoi?•Les tablettes, ipod, ipad et autres bidules Moodle et autres ENA•Les codes QR•Les outils de collaboration Les outils de réseautage•Les outils de création
    3. 3. Mes attentes - C omprendre que les élèves dans vos classesapprennent différemment, et que si nous voulonsqu’ils réussissent, nous devons enrichir nospratiques pédagogiques;- Réaliser que c’est notre responsabilité dedévelopper nos 12 compétencesprofessionnelles;- Que la mobilité est là pour rester...
    4. 4. C onnaissez-vous vos élèves? QuickTimeª et un d compresseur sont requis pour visionner cette image.
    5. 5. Une classe en 1910
    6. 6. C lasse en 2012
    7. 7. Nouveaux outils
    8. 8. Nouvelles façons de faire
    9. 9. La compétence 8 Intégrer les technologies de l’information et des communications aux fins de préparation et de pilotage d’activités d’enseignement, dapprentissage, de gestion de l’enseignement et de développement professionnel. "La formation à l’enseignement, les orientations, les compétences professionnelles". MELS, 2001www.mels.gouv.qc.ca/dftps/interieur/pdf/form_ens_prof.pdf
    10. 10. C omposante de la compétence 8Pour savoir quelle est votre aisance quant à l’intégration des TIC : http://www3.recitfga.qc.ca/competence8/index.php
    11. 11. 4 axes d’appréciation des technologies mobiles •Bescherelles, •W ikipédia •Textes d’actual à expl ité oiter •Robert en ligne •La Presse, l D evoir, LCN e •C C D MD •Banque de situations d’appren Support à tissage, en l igne•A pplication mobi C ont enu le apprentissage •Exerciseurs •Tosca.net enseignement  d’act ivit és •Vidéo •G PI •A pplication mobile •TBI •T BI P r olongem ent P r oduct ion •W ord pour la rédaction • Youtube vir t uel de la classe; •Powerpoint pour les pr •Page internet m édium de diffusion de t r avaux oductions orales •Mahara •T raitement de texte et •Blogue stratégies de lecture •Moodle •Vidéo •Page Facebook •A pplication mobile •Etc •T BI
    12. 12. La taxonomie de Bloom réviséeVersion PDF
    13. 13. Pourquoi au juste la mobilité? QuickTimeª et un d compresseur sont requis pour visionner cette image.
    14. 14. Selon l’enquête du C ÉFRIO• 12-17 ans, moyenne d’heures passées surInternet : 16h• 63% des participants de l’enquête se sontdéclarés d’accord avec l’affirmation : «Les nouvellesconnaissances acquises par le biais d’Internet sonttout aussi importantes que celles apprises à l’école»C ÉFRIO, 2009 p.12) 55% d’entre eux utilisent davantage Internetque les livres ou les revues pour faire leurs travauxet 35% se servent autant d’internet que dedocuments papier.C ÉFRIO. (2009). Génération C . Les 12-24 ans - Moteurs de transformation des organisations. Rapport synthèse. Québec. p.8.
    15. 15. La classe actuelle heur es heur es cl asse = 30 cl asse = 30 Tem passé en ps Tem passé en ps Tem passé ps devant un écr an = 28 heur es** Digital Native, (Prensky, 2001)
    16. 16. La classe inversée heur es heur es écr an = 1 écr an = 10 0 devant un devant un Tem passé ps Tem passé ps Tem passé en cl asse ps = 30 heur es + Tem passé en cl asse ps vir t uel l e = 1 heur es 8* Digital Native, (Prensky, 2001)
    17. 17. L’apprentissage mobile c’est quoi?«Any sort of learning that happens when the learner is not at a fixed, predetermined location, or learning that happens when the learner takes advantage of the learning opportunities offered by mobile technologies.» (O’Malley et al., p.6)
    18. 18. C e que ça fait ou ne fait pas
    19. 19. Les projets à la C ommission scolaire de LavalDomotique en constructionC lasse virtuelle en Entretien général d’immeublesLe iPad au préscolaireLe iPad en aide aux élèvesLe iPad au primaireLe iPad au secondaireLa classe virtuelle en pâtisserie
    20. 20. Les tablettes et autre bidules C omment s’en sortir?
    21. 21. Moodle Plateforme où l’élève se synchroniseMais ça peut aussi sesynchroniser d’une simple pageweb, duiTunes de l’enseignant ouà partir de l’ordinateur de laclasse.
    22. 22. La visioconférencePour suivre des cours à distancePour échanger avec des expertsFaceTime, Skype, les bullesGoogle plus, etc
    23. 23. Lier un site web Les codes QR- Visionnement de vidéo dansune SA ou SAÉ- Écoute d’un fichier sonore enfrancisation- Encoder un texte- Naviguer sur un site Internetprédéfini- Etc.
    24. 24. Les outils de création C reative Book builder Flipboard C orbeau Journaliste urbain iBook author Educreations Explaineverything fairy tales Page
    25. 25. Les outils deréseautage et de veille Twitter Flipboard Podcast (iTunes) iPaper pearltree
    26. 26. Les outils decollaboration Google docs Evernote Dropbox Tableau blanc correction en groupe Google Drive
    27. 27. La lecture iBook les audiobooks Mes livres (Archambault) PDF Notes Scan HD iTunes U
    28. 28. Les outils de diffusion C orbeau Facebook iMovie Youtube Educreations Explaineverything
    29. 29. Les outils d’aide Quiz Lizard Dragon Wikipanion free translator antidote Projet VOLTAIRE pick a word
    30. 30. La légitimité pédagogique L’intégration des TIC n’est pas qu’une question de connaissances techniques. L’intégration des TIC doit tenir compte des compétences antérieures de l’élève et de l’enseignant. L’intégration des TIC est un moyen, pas une fin.  L’intégration des TIC sur le plan individuel et collectif (école commission scolaire) doit procéder d’un plan à court, à moyen et à long terme.
    31. 31. RéférencesAlly, M. (2009). Mobile learning : transforming the delivery of education and training. Edmonton : AU Press., ré cupé ré le27 mars2012 du site: http://www.aupress.ca/index.php/books/120155.BECTA (2003). What the research says about barriers to the use ICT in teaching. (BECTA ICT researche é d.).Bingimlas, K. A. (2009). Barriers to the successful integration of ICT in teaching and learning environments: a review ofthe literature. Eurasia Journal of Mathematics, Science & Technology Education, 5(3), 235-245.CEFRIO. (2009). Gé né ration C. Les 12-24 ans- Moteurs de transformation des organisations. Rapport synthè se.Qué bec.Corbeil, J. R., & Valdes-Corbeil, M. E. (2007). Are you ready for mobile learning? EDUCAUSE Quarterly, 30(2), 51.Cros, F. (1997). Linnovation en é ducation et en formation. Revue franç aise de pé dagogie, 118(1), 127-156.Dillenbourg, P. (2008). Integrating technologies into educational ecosystems. Distance Education, 29(2), 127-140EDUCAUSE, 7 Things You Should Know About Mobile Apps for Learning, ré cupé ré le 27 mars 2012 du site:http://www.educause.edu/Resources/7ThingsYouShouldKnowAboutMobil/204763Fourgous, M. (2010). Ré ussir lé cole numé rique Rapport de la mission parlementaire sur la modernisation de l’é cole parlnumé rique.Franklin, T. (2011). Mobile Learning: At The Tipping Point. TOJET, 10(4)Hall, G. E., et Hord, S. M. (2011). Implementing change: Patterns, principles, and potholes. Allyn and Bacon.
    32. 32. RéférencesIpsos Reid., (2008).,Canadian Teenagers Are Leading the Online Revolution? Maybe Not… Ré cupé ré le 26 mars 2012du site: http://www.ipsos-na.com/news-polls/pressrelease.aspx?id=3829.O’Malley, C., Vavoula, G., Glew, J., Taylor, J., Sharples, M. et Lefrere, P. (2003). Guidelines forlearning/teaching/tutoring in a mobile environment. Mobilearn project deliverable. ré cupé ré le 27 mars 2011 du site:http://www.mobilearn.org/download/results/guidelines.pdf.Keller, J., (2011).The Slow-Motion Mobile Campus , The chronicle of Hier education, may 2001, ré cupé ré le 25mars2011 du site: http://chronicle.com/article/The-Slow-Motion-Mobile-Campus/127380/Park, Y. (2011). A pedagogical framework for mobile learning: Categorizing educational applications of mobiletechnologies into four types. The International Review of Research in Open and Distance Learning, 12(2), 78-102Peters, K. (2007). m-Learning: Positioning educators for a mobile, connected future. Mobile Learning, Ré cupé ré du sitele 25 fé vrier 2012: http://www.irrodl.org/index.php/irrodl/article/view/350/894Prensky, M. (2001). Digital natives, digital immigrants. On the Horizon, 9(5), 1-6Rogers, E. M. (2003). Diffusion of Innovations. (5e é d.). New York: Free Press.Rogers, E. M., et Shoemaker, F. F. (Dir.). (1971). Communication of Innovations; A Cross-Cultural Approach. New York:The Free Press.Thot Cursus, (2011)., M-Learning, dossier, ré cupé ré le 27 mars 2012 du site: http://cursus.edu/dossiersarticles/dossiers/40/learning/1/
    33. 33. QuickTimeª et un d compresseur sont requis pour visionner cette image.Le futur est proche...
    34. 34. Du e-learning au u-learning e-learning m-learning u-learning Appar eil s avec fils sans fils des fils ?Com at ion et put distincte floue com unicat ion mAppr ent issage confiné au pupitre dynamique/flexibleSource : Park,Y. (2011). A pedagogical framework for mobile learning : C ategarizing educational applications of mobile technologies into four types. The International Review of Research in Openand Distance Learning, 12(2), 78-102

    ×