Communautes virtuelles

1 412 vues

Publié le

Présenté le 26 octobre 2012 à Perros Guirec pour le 1er Forum Thèmes@Tic, organisé par la Maison De l'Emploi du Tregor Goëlo

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 412
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
105
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Communautes virtuelles

  1. 1. De quoi parle-t-on ? Qui ? Quoi ? Comment ?Pourquoi ? Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  2. 2. Plan2.  Domaines d’applications3.  Formation à distance4.  Intérêt des communautés virtuelles d’apprentissage5.  Travail collaboratif6.  Groupes et réseaux7.  Réseaux et médias sociaux8.  Nos traces sur Internet : identité numérique et e- réputation Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  3. 3. 1- De quoi parle-t-on ?Une communauté virtuelle est un ensemble d’individusqui n’en sont pas moins réels :•  virtuel signifie que les individus ne sont pas physiquement rassemblés, mais distants et reliés par un réseau dordinateurs ;•  communauté n’est pas un repliement sur soi quand elle est d’intérêt ; –  à minima elle est constituée des utilisateurs d’un service, il y a également des communautés réunies autour d’un centre d’intérêt commun (communautés d’intérêt), par des pratiques communes (CoPs), par un projet commun…•  l’inscription engage l’individu et la charte signée à l’inscription permet d’établir la confiance Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  4. 4. Plan1.  Définitions3.  Formation à distance4.  Intérêt des communautés virtuelles d’apprentissage5.  Travail collaboratif6.  Groupes et réseaux7.  Réseaux et médias sociaux8.  Nos traces sur Internet : identité numérique et e- réputation Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  5. 5. 2- Domaines d’applicationTous les échanges via Internet (et la raison même de son invention)•  Les échanges d’informations, de connaissances entre chercheurs•  Les relations en situation de formation•  Les regroupements de type associatif•  Les échanges de biens et de services (marchands ou non) : avis des consommateurs usagers d’une boutique en ligne, ventes entre particuliers, échanges de services comme le co-voiturage, le logement, l’accueil…•  Les échanges et collaborations des utilisateurs d’applications en ligne•  …Au moyens des sites, forums, plateformes ouvertes ou privées … Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  6. 6. Plan1.  Définitions2.  Domaines d’applications4.  Intérêt des communautés virtuelles d’apprentissage5.  Travail collaboratif6.  Groupes et réseaux7.  Réseaux et médias sociaux8.  Nos traces sur Internet : identité numérique et e- réputation Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  7. 7. 3- Formation à distanceLa modalité FOAD/ FOD /EAD convient bien à laformation continue ou permanente, tout au long de lavie (FTLV), dans tous les cas ou l’activité, l’éloignement,le handicap ne permettent pas le regroupementprésentiel.Cette modalité a sa place dans des dispositifs très diversdont voici quelques exemples :-  Les MOOCs-  La FOAD au Cnam Bretagne-  Le Campus Virtuel de l’Université de Limoges (premières communautés virtuelles d’apprentissage) Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  8. 8. MOOCs : Massive Open Online Course(s)•  Gratuits et ouverts, c’est à dire en accès libre•  2 Modèles pédagogiques distincts : h3p://www.youtube.com/watch?v=eW3gMGqcZQc –  Le modèle universitaire : Coursera, Edx qui offrent gratuitement les cours de leurs professeurs. •  Coursera : 200 cours, 1,8 million d’élèves, 33 universités partenaires –  Le modèle dit connectiviste (les apprenants apprennent en échangeant et créent les contenus), dont le premier exemple français est le MOOC Itypa•  Les MOOCs sont dans une logique de diffusion massive du savoir, répondant aux besoins d’individus (démarches individuelles) qui recherchent des connaissances et une ouverture sur le monde Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  9. 9. La FOAD au Cnam Bretagne•  Le Cnam Bretagne c’est : 1200 inscrits dans 5 centres dont le centre de Lannion : lannion@cnam-bretagne.fr•  Grâce à son réseau, le Cnam Bretagne peut offrir 500 UE à distance, dont 80 UE en FOD bretonnes et 75 diplômes complets.•  98% des enseignements ont au moins une partie à distance et le présentiel pur ne concerne plus que les formations intra entreprises.•  Tous les auditeurs du Cnam sont ainsi amenés à communiquer, travailler en collaboratif (Plei@d, forum, wiki..) et les réunions virtuelles en webconférences sont obligatoires et ont remplacé le chat. Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  10. 10. CVTIC : le campus virtuel de l’université de Limoges•  Campus Virtuel TIC : créé en 1998 à la Faculté des Sciences et Techniques pour 2 formations professionnelles, un DEUST et une Maîtrise Scientifique et Technique (MST chef de projet TIC), complétées par une licence professionnelle et un DESS•  Organisé en communautés virtuelles sans aucun regroupements physiques•  Pour un public essentiellement adulte dispersé sur tous les continents Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  11. 11. Plan1.  Définitions2.  Domaines d’applications3.  Formation à distance5.  Travail collaboratif6.  Groupes et réseaux7.  Réseaux et médias sociaux8.  Nos traces sur Internet : identité numérique et e- réputation Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  12. 12. 4- Communautés virtuelles d’apprentissageCVTIC : expérience d’un campus virtuelorganisé en communautés virtuelles d’apprentissage àdifférents niveaux :•  des groupes de travail (pratiquant le travail collaboratif)•  un esprit de promo•  une identification à la communauté appelée unilim (cf adresse mail) @unilim.fr•  La FOAD, ce n’est pas moins humain ! Quand ce n’est pas basé sur de lauto formation mais sur la création de lien et de groupes/regroupements à distance Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  13. 13. Une imbrication de communautésLes communautés de CVTIC La  communauté  CVTIC  :  toutes  les  personnes  inscrites  ou  y  travaillant,    ayant  accès  à  la  plateforme     de  formaLon   Le  groupe  de    La  promo  :  la     travail    communauté  d’intérêt   collaboraLf  dans  le  niveau  de  formaLon      et  le  diplôme   Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  14. 14. Plan1.  Définitions2.  Domaines d’applications3.  Formation à distance4.  Intérêt des communautés virtuelles d’apprentissage6.  Groupes et réseaux7.  Réseaux et médias sociaux8.  Nos traces sur Internet : identité numérique et e- réputation Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  15. 15. Le travail collaboratif à distance : définitiontravail réalisé en commun par plusieurs personnes qui Travail réalisé en commun par plusieurs personnesmutualisent leurs connaissances et leurs compétences, qui mutualisent leurs connaissances et leursnégocient le sens, sorganisent et coordonnent leurs compétences, négocient le sens, sorganisent etactions pour obtenir actions pour obtenir un résultat coordonnent leurs un résultat dont elles sontcollectivement responsables. dont elles sont collectivement responsables.•  Une méthode•  Des outils•  Des conditionshttp://formation-e-reputation.fr/isabellegonon/Travail_collaboratif_web/co/Travail_collaboratif_web.html Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  16. 16. Une méthode.Une méthode CommunicaLon   OrganisaLon   NégociaLon   MutualisaLon   Décision   RéalisaLon   Qui permet la mobilisation de l’intelligence collective la capacité dun groupe à mettre en commun ses connaissances et ses compétences pour résoudre un problème (sa collaboration intellectuelle).   Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  17. 17. Des outilsLes moyens numériques sont nombreux et il en apparaît tous lesjours. Ce sont des :•  Outils de communication –  Mail, chat audio, vidéo (Skype, Google…) webconférence•  Outils pour l’organisation –  Agenda (Google), sondages (Doodle), tâches…•  Outils de stockage et de partage –  Espaces in the cloud (Dropbox…) –  YouTube, Slideshare…•  Outils de création –  De textes : blogs, wikis, et applications de type Google doc, Framapad… –  De mind-mapping Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  18. 18. Les outils collaboratifs utilisés en formationApparition et placement sur deux axes.http://fr.slideshare.net/isabelleg/outils-pour-travail-collaboratif-distance Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  19. 19. Services, outils, fonctionnalités… Accueil  du  site     Accès   Plateforme  de   services   OuLls   ApplicaLon   Widget   Logiciel   complément   FoncLonnalités   ajoute   Plug  in   Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  20. 20. Les conditions de la confiance•  Pour que le travail collaboratif fonctionne il faut créer les conditions de la confiance … Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  21. 21. Plan1.  Définitions2.  Domaines d’applications3.  Formation à distance4.  Intérêt des communautés virtuelles d’apprentissage5.  Travail collaboratif7.  Réseaux et médias sociaux8.  Nos traces sur Internet : identité numérique et e- réputation Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  22. 22. Quelques notions de base etformes de sociabilité en ligne Réseau social   Groupe   –  idenLficaLon   –  relaLons  interpersonnelles   –  relaLon  au  groupe   –  relaLons  pré-­‐existantes   –  réuni  autour  d’un  centre   –  ou  centre  d’intérêt  partagé   d’intérêt  ou  projet  commun   –  conversaLon   –  échange  de  connaissances   Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  23. 23. De l’individu au réseau, au groupe, à lacommunauté… Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  24. 24. L’exemple de DiigoUn service permettant de•  Conserver ses signets en ligne•  Surligner, décrire, qualifier les documents mis en signet•  Les partager avec la communauté (de privé à public)•  Trouver des informations parmi les signets de la communauté•  Repérer des individus, s’abonner à leurs signets,•  Se regrouper (privé/ public …)On peut qualifier ce service de média social … Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  25. 25. Plan1.  Définitions2.  Domaines d’applications3.  Formation à distance4.  Intérêt des communautés virtuelles d’apprentissage5.  Travail collaboratif6.  Groupes et réseaux8.  Nos traces sur Internet : identité numérique et e- réputation Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  26. 26. Internet et les médias sociaux : desréseaux physiques aux réseaux sociauxInternet   Web  2.0   Les  ou*ls   web   Web  1.0   Médias  sociaux  :  sites  ou  plateformes   d’échanges,  de  mise  en  relaLon,  de   Sites   partage,  dont  le  contenu  est  créé  par  les   informaLfs  :   Le   internautes  eux-­‐mêmes  et  leurs   service   pages     interacLons   staLques  ou         dynamiques   Réseaux  sociaux       Les  usagers     webmail   téléchargement   Webconférence   mail   transfer  fichier   Chat   Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  27. 27. Les médias sociauxInternet   Web  2.0   web   Médias  sociaux   PublicaLon  et   Web  1.0   partage  de  photos,   Social   vidéos  …   bookmarking   Sites   informaLfs  :   Veille  collaboraLve   pages   Sites     communautaires,     staLques  ou     d’échanges   dynamiques   Réseaux  sociaux       webmail   téléchargement   Webconférence   mail   transfer  fichier   Chat   Isabelle  Gonon    
  28. 28. Qu’est-ce qu’un réseau social ?Un site ou une plateforme qui met en relation desindividus, au moyens de leurs profils d’utilisateur,puis permet des’abonnerau fluxdes productionsde sescontacts. mon  réseau  LinkedIn   Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  29. 29. Les fonctionnalités des réseauxsociaux Profil   Tableau  de   bord,  gesLon   Paramètres   du  compte   Mise  en   relaLon   Contacts   Recherche   Groupes,   listes   J’aime   Flux  d’actualité   de  ses  contacts   Commentaire   InscripLon   ArLcles   Partager,   rediffuser   Liens   Différents   PublicaLon,   types   partage   Photos   OpLons  de   partage   Autres…   OuLls  de   Messagerie   communicaLon   Chat  vidéo   Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  30. 30. Les types de réseau Généralistes   Facebook   RelaLonnels   Professionnels   Viadeo   LinkedIn   Privés   InsLtuLonnels  Réseaux   Ouverts  sociaux   ClassificaLon   Diigo   sociale   InformaLons   Réseaux  ou   Microbloging   Twi3er   sites  de   partage   Vidéos  etc.   slideshare   YouTube   Isabelle  Gonon    
  31. 31. Les  réseaux  sociaux  servent  donc  à  :       d’amis   construire,   consolider  son  •  Entretenir  des  relaLons   réseau   professionnel   créer,  entrer   dans  un  groupe  •  Filtrer  l’informaLon            et  faire  de  la  veille   suivre,  s’abonner   +  avis,   commentaires  •   Publier  •   Améliorer  sa  e-­‐réputaLon   Isabelle  Gonon    
  32. 32. Les  réseaux  sociaux  intéressent  de  nombreux   domaines  :       •  Trouver des contacts, s’informer, communiquer intéresse des domaines aussi variés que : –  La recherche –  L’emploi –  Le commerce, –  La formation –  Etc. •  D’où l’intérêt pour les formations qui apprennent à les utiliser, pour les études dont on espère qu’elles fourniront les moyens d’en tirer mieux profit. Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  33. 33. Etude (analyse) des réseaux•  Les  réseaux  sont  représentés  au  moyen  de  graphes     Théorie  des     Analyse  des     graphes     réseaux  en     sociologie       Théorie   des  jeux    •  Leur  analyse  s’appuie  sur  la  théorie  des  graphes  qui  permet   d’étudier  les  structures  et  les  propriétés  de  tous  les  types   de  réseaux  et  sur  la  théorie  des  jeux  pour  en  étudier  les   dynamiques.    •  L’expérience  du  peLt  monde  ou   Le  peLt  monde          les  6  degrés  de  séparaLon   de  Milgram  (1967)   Isabelle  Gonon,  Octobre  2012  
  34. 34. Plan1.  Définitions2.  Domaines d’applications3.  Formation à distance4.  Intérêt des communautés virtuelles d’apprentissage5.  Travail collaboratif6.  Groupes et réseaux7.  Réseaux et médias sociaux Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  35. 35. Identité et e-réputationnumériques Profils   Ce  que  les   Ecrits   autres   InteracLons   producLons   pensent   de  lui   Ce  que  les   autres   renvoient   de  lui   Isabelle  Gonon    
  36. 36. Travailler à sa e-réputation s’inscrire   écrire   publier  E-­‐réputaLon   Créer   profil   accès   Promouvoir   Protéger   idenLté   vie  privée   idenLté  acLve   discuter   Surveiller   ParLciper   partager   alertes   réseauter   Flux   Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  37. 37. Créer son identité Publier   Renseigner     S’inscrire   Créer   son  profil   accès   (faire) contrôler,   évaluer   protéger   idenLté   vie  privée   idenLté  acLve   discuter   (sur)   alertes   parLciper   partager   veiller   réseauter   Flux   Isabelle  Gonon,  mars  2011   Isabelle  Gonon    
  38. 38. Contrôler, protéger s’inscrire   écrire   publier   créer   profil   Contrôler   les  accès   Sécuriser  ses   (faire) données   Protéger   évaluer   Protéger  sa   idenLté   vie  privée   Droits  et  devoirs   idenLté  acLve   discuter   (sur)   alertes   parLciper   partager   veiller   réseauter   Flux   Isabelle  Gonon,  mars  2011   Isabelle  Gonon    
  39. 39. Participer, pour une identité active s’inscrire   écrire   publier   créer   profil   accès   (faire) contrôler,   évaluer   protéger   idenLté   vie  privée   idenLté  acLve   Réseauter   (sur)   Discuter   alertes   ParLciper   veiller   Publier   Flux   Partager   Isabelle  Gonon    
  40. 40. Surveiller, évaluer et faire évaluer, promouvoir s’inscrire   écrire   publier   créer   profil   accès   Corriger   contrôler,   Valoriser   Promouvoir   protéger   idenLté   vie  privée  Évaluer  et  faire  évaluer   idenLté  acLve   discuter   Analyser   Surveiller   parLciper   partager   Mesurer   réseauter   Alertes  et  flux   Isabelle  Gonon    
  41. 41. Présentation de la certification e- réputationhttp://prezi.com/xvjunmsrkkzb/certification-e-reputation/ Isabelle  Gonon,  octobre  2012  
  42. 42. ConclusionJ’espère vous avoir rassurés sur :•  les communautés virtuelles,•  la formation à distanceJ’espère vous avoir convaincus•  de l’intérêt du travail collaboratif•  de l’importance de : –  bien connaître les usages des médias sociaux, leurs avantages, leurs risques, afin de les utiliser pleinement dans des domaines comme la formation et tout particulièrement la formation à distance ; –  se former à ces usages et même s’éduquer ; –  apprivoiser les outils et suivre les évolutions ; –  garder le contrôle de ses données et manager sa e-réputationisabelle.gonon@cnam.fr octobre  2012  

×