La Veille de Red Guy du 26.11.15 - Le Bleisure

757 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
757
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
383
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Veille de Red Guy du 26.11.15 - Le Bleisure

  1. 1. Au menu cette semaine • L’actu mise à nu : – Les Google Glass, outil pro ? – Les antipub ont leur festival – Google vire sa cuti ? • Point de vue : le bleisure • Innovations et tendances : – Les ceintures aussi font du multitasking – Pour les myopes… – Un flic pour vous faciliter la vie
  2. 2. L’actu mise à nu
  3. 3. Les Google Glass, outil Pro ? • Tandis que les médias se perdent en conjectures sur l’intérêt des Google Glass pour le grand public – vu leur prix –, les professionnels commencent à entrevoir tout leur intérêt… • Au-delà d’usages pointus, tel l’accès au dossier médical d’un malade, certains y voient un intéressant outil de gestion de la relation avec les clients : accueil de clients en boutique, personnalisation de dossiers financiers, validation de titres de transport, customisation du service en vol, etc. Le bon côté de la data, en somme. Cliquez sur l’image pour lire l’article
  4. 4. Les antipubs ont leur festival • Les mouvements antipub se structurent et ont même lancé leur premier festival la semaine dernière sous le nom de « Démarquons-nous ». Celui-ci s’est déroulé du 13 au 16 novembre à Paris. • Plusieurs mouvements tels Casseurs de Pub, RAP (Résistance à l’Agression Publicitaire) ou les Déboulonneurs se sont retrouvés pour des actions antipub dans le métro, leur cible favorite, après avoir peaufiné des outils de protestation 2.0 (tracts téléchargeables) ou inédits comme des pièces de théâtre.
  5. 5. Google vire sa cuti ? • Google vient de lancer une expérience inédite en créant Google Contributor, plateforme de financement de sites web • Les internautes sont invités à verser 1 à 3 $ par mois pour avoir le privilège de ne pas recevoir de pub sur certains sites partenaires... Montants modestes dont Google prélève une petite partie. • Les contributeurs voient apparaître un message de remerciements à la place des messages qu’ils auraient dû recevoir. Cliquez sur l’image pour voir la vidéo
  6. 6. L’oeil de Red Guy sur le Google Contributor • Ce système est une bizarrerie. En effet, Google donne l’impression de vouloir épargner aux sites internet les fourches caudines du financement par la pub. Une intention très louable, surtout quand on connaît l’essor fulgurant des systèmes bloqueurs de pub dans le monde face à l’intrusivité de la publicité en ligne. • Cette bienveillance semble un peu schizophrène car seuls certains sites, par ailleurs clients publicitaires de Google, sont concernés. Or aujourd’hui, Google vit essentiellement de ses revenus publicitaires. • Cette initiative semble plutôt destinée à récupérer les internautes qui ont installé des adblocks. Il n’est pas sûr que la perspective de voir apparaître des bannières de remerciement fasse revenir les égarés, même si certains concurrents font pire et tentent de les culpabiliser avec des messages de reproche ! Hélas, d’une manière ou d’une autre, il faut payer pour qu’on vous laisse tranquille
  7. 7. Point de vue : Business + Leisure = Bleisure
  8. 8. Qu’est-ce que le « bleisure »? • Désormais, plus besoin de batailler entre loisir et travail, on peut combiner les deux avec le « bleisure ». Ce concept vient de la combinaison de business et leisure (loisir en anglais), qui sonne bien sûr comme pleasure/plaisir. • De plus en plus de professionnels pratiquent le bleisure, nouvelle façon d’aborder le voyage d’affaires, lors de leurs déplacements seuls ou accompagnés. Vous partez par ex. jeudi pour une réunion avec un client à Nice ? Vous pouvez prolonger votre séjour et passer un agréable week-end au bord de la mer pour profiter du soleil.
  9. 9. Concept florissant • L’étude internationale Bleisure Report 2014, publié récemment par le service résidentiel Bridgestreet, offre un point de vue intéressant sur la nouvelle tendance. Sur 640 voyageurs pro internationaux, 60% prolongent plus ou moins régulièrement un voyage d’affaires en séjour touristique. Et 46% le pratiquent systématiquement. • Ce nouveau phénomène qui allier loisir et business est-il vraiment nouveau ? C’est la porosité entre les 2 qui l’est.
  10. 10. Cause ou conséquence ? • Cette tendance a progressé fortement avec les nouvelles technologies. • Ces dernières permettent au voyageur d’affaires de travailler hors de son bureau, notamment grâce au wi-fi, au cloud et aux salles réservés qui sont toutes équipées dans les hôtels ainsi que les aéroports. • Et des services comme TripAdvisor, Airbnb ou Lafourchette l’aident à réserver plus sûrement des lieux adaptés à des attentes perso.
  11. 11. Vie privée vs. vie professionnelle • On voit la frontière entre vie privée et professionnelle s’estomper de plus en plus avec ces nouvelles technologies. Car elles facilitent la flexibilité au travail et permettent le bleisure qui mélange efficacité professionnelle et intérêts personnels, même dans la vie quotidienne. • C’est la même logique qu’échanger des mails professionnels à 23h ou publier des photos sur sa page Facebook au bureau.
  12. 12. Le bleisure en famille • Avec les points cumulés grâce aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des hôtels, rien de plus facile que d’emmener sa/son conjoint(e) ou sa famille lors d’un voyage pro. D’ailleurs, 54% des voyageurs bleisure invitent un membre de leur famille à les accompagner. • Dans le but d’attirer cette cible, les hôtels proposent des services dédiés à la famille de l’hôte comme des repas gratuits pour les enfants, des rabais progressifs pour les nuitées additionnelles ou encore des forfaits pour des visites de musée.
  13. 13. L’industrie du tourisme en plein essor • Le tourisme s’adapte au monde du business travel en proposant des offres tenant compte des nouvelles attentes et des horaires contraignants de ces hôtes (ex.: service de restauration 24h/24). On met à la disposition du client une salle de réunion, de vidéo conférence et même un traiteur. • Avantage : les clients bleisure restent plus longtemps et consomment plus s’ils viennent avec leur famille. C’est tout bénéfice pour les hôtels et les attractions touristiques aux alentours.
  14. 14. Offres adaptées des hôtels • Quelques exemples d’hôtel qui se sont adaptés à ces nouveaux hôtes : – Hôtel Athenaeum offre gratuitement des repas pour les enfants < 12 ans, des casse-croûtes et boissons non alcoolisées dans le minibar ainsi qu’un concierge pour enfants. – Groupe Hôtels Intercontinental propose des itinéraires pour ses clients qui disposent d’une heure, de 3 heures, voire d’une journée complète pour visiter la ville.
  15. 15. Quand business rime avec loisir • Ce concept en pleine expansion est l’héritier direct de pratiques anciennes qui perdurent pour des réunions avec des clients. • Ainsi, lors du 16ième Trophée des managers, les chefs d’entreprise et les acteurs du monde économique se sont réunis au tour du thème « Golf et managers ». Le golfeur professionnel Bill Owens était présent pour donner des conseils à ceux qui voulaient améliorer leur swing.
  16. 16. Le bleisure, outil de communication… • L’enseigne Courtyard by Marriott a utilisé le bleisure pour communiquer. Elle a surfé sur la tendance avec des spots décalés : obligés de voyager pour leur travail, des professionnels trouvent du réconfort dans les petits plus offerts par la chaine hôtelière…. • Un sujet traité avec des situations totalement anachroniques (vikings, voyage en diligence, western) mais qui met en scène des bénéfices personnels très actuels… Cliquez sur les images pour voir les spots
  17. 17. Des employeurs satisfaits • Ces mini-vacances grâce au bleisure permettent aux collaborateurs de se ressourcer et de s’épanouir. Et quand on est bien et reposé, on est évidemment plus productif. • Les employeurs y trouvent aussi des avantages par rapport aux coûts : – Les voyageurs d’affaires accompagnés voyagent en classe économique, – Le fait de rester plusieurs jours dont un week-end fait baisser le prix des billets d’avion ou de train et les nuitées à l’hôtel…
  18. 18. Les Britanniques craintifs • Il existe un petit frein de la part des entreprises britanniques qui distinguent clairement le temps et l’engagement personnel financier du collaborateur et l’investissement que l’entreprise prendra à sa charge pour le voyage d’affaire. • 59% des voyageurs d’affaires anglais indiquent que leur employeur n’a mis en place aucune politique à ce sujet. • Et 14% des voyageurs se disent restreints par une politique restrictive sur le bleisure dans leur entreprise. Rien de tel en France, apparemment…
  19. 19. Le nouveau visage des voyageurs d’affaires • D’ici 2020, la génération Y représentera 50% des voyageurs d’affaires, et ils sont déjà 1/3 aujourd’hui. Les séjours bleisure ont la cote auprès de cette génération. Il va falloir les chouchouter en s’adaptant à leur style de vie, connecté et spontané. • Leur tendance à réserver à la dernière minute sur leur smartphone, à acheter des billets remboursables, à changer de siège pour plus de confort ou encore à s’offrir le wi-fi à bord est à prendre en compte par les agences touristiques si elles veulent les satisfaire.
  20. 20. Nouvelle clientèle, nouvelles exigences • Ces habitudes de consommation de la génération Y diffèrent donc beaucoup de celle du voyageur lambda . Par ex., cette génération accorde beaucoup d’importance aux avis laissés sur les réseaux sociaux lors de la réservation. Les hôtels ainsi que les entreprises touristiques doivent donc soigner particulièrement leur image sur la toile. • Ces exigences ne sont pas plus contraignantes que celles de leurs prédécesseurs, elles sont juste différentes et la dimension de plaisir personnel y est plus forte. Qui veut s’intéresser à cette nouvelle clientèle devra s’y adapter.
  21. 21. Innovations et tendances
  22. 22. Les ceintures aussi font du multitasking Cliquez sur l’image pour voir la vidéo • Ce projet de ceinture (masculine de toute évidence, merci les machos…) en crowdfunding permet de recharger les mobiles, tout en tenant heureusement les pantalons. On n’arrêt pas le progrès.
  23. 23. Pour les myopes… Cliquez sur l’image pour avoir accès au site Spectacolor • Clear Channel lance à Times Square (NYC) un nouveau format extérieur qui porte bien son nom : Spectacolor. De la taille d’un terrain de foot, ce panneau digital est bien sûr le plus grand du monde*.
  24. 24. Un flic pour vous faciliter la vie Cliquez sur l’image pour voir la vidéo de crowdfunding (amusante..) • Non, ce n’est pas un garde du corps, mais d’un bouton bluetooth autocollant qu’on peut disposer n’importe où et qui évite un geste répétitif sur un smart-phone comme arrêter le réveil, lancer la musique ou prendre un selfie.
  25. 25. Index des liens • Les Google Glass, outil pro ? : http://www.reuters.com/article/2014/11/14/us-google-glass- insight-idUSKCN0IY18E20141114 • Google vire sa cuti (article) : http://www.theguardian.com/technology/2014/nov/21/google-contributor-pay-remove-ads • Google vire sa cuti (site) : https://www.google.com/contributor/welcome/ • Le bleisure (Courtyard 1 – vikings) : https://www.youtube.com/watch?v=hlwC8ZIQqfA • Le bleisure (Courtyard 2 - diligence) : https://www.youtube.com/watch?v=bqiHpbW-ylg • Le bleisure (Courtyard 3 - western) : https://www.youtube.com/watch?v=kA_he-FsMHI • Les ceintures aussi font du multitasking : http://www.journaldugeek.com/2014/11/20/xoo-belt- la-batterie-dans-la-ceinture/ • Pour les myopes… : http://clearchannelspectacolor.com/locations/nyc-times-square/ • Un flic pour vous faciliter la vie : https://www.youtube.com/watch?v=MDsjBh2xOgQ
  26. 26. La semaine prochaine

×