SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  41
PROJET HOTEL C’PARIS’C
HOTEL QUATRE ÉTOILES SANS RESTAURANT AVEC
50 ESPACES HÉBERGEMENTS, UN ESPACE AFFAIRE
PANORAMIQUE DE TROIS SALLES DE SEMINAIRE ET
DEUX SALLES DE SOUS-COMMISSION ET UN
UNIVERS AQUATIQUE SENEA SITUE AU PARC
BEAUMONT DE VINCENNES
SOMMAIRE
 I – Analyse de la structure dans son environnement
 A – Le Val-de-Marne en zoom avec un focus vincennois en 2014 entre Janvier et Octobre
 B – Le tourisme mondial
 C – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Taux Occupation
 D – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Prix Moyens
 E – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Catégories d’Hôtels
 F – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Par Zones
 G – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Clientèles
 H – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Clientèles Internationales
 II – Analyse S.W.O.T.
 A – Les points forts
 B – Les points faibles
 III – La politique d’action commerciale
 IV – Les canaux de distribution
 V – La publicité
 VI – L’organigramme
 VII – Planning personnel
 VIII – Esquisse chambre
 IX – Equisse concept hôtelier C’PARIS’C
I- Analyse de la structure dans son
environnement
A – Le Val-de-Marne en zoom avec un focus
vincennois en 2014 entre Janvier et Octobre
2014, on note un ralentissement du tourisme
en VDM (Val De Marne) jusqu’en Juillet par
rapport à 2013, puis une reprise dès le mois
d’août qui augure une meilleure fin d’année.
Les principaux ratios hôteliers que sont le
taux d’occupation, le nombre d’arrivées et
de nuitées, ou encore le chiffre d’affaires par
chambre disponible montrent des résultats
stables ou en baisse par rapport à 2013. Ces
données sont à l’image de ceux observés au
niveau régional et notamment à Paris et en
Petite couronne.
Ceci s’explique par le recul de la clientèle
française tandis que la clientèle étrangère
augmente dans le département. De plus, les
touristes étrangers ont une DMS (Durée
Moyenne de Séjour) plus longue que celle
des français. Les meilleures performances
sont observées pour l’hôtellerie économique
et super-économique alors que les hôtels
milieu de gamme connaissent des baisses
d’activité. L’hôtellerie indépendante
progresse même si ses résultats restent
inférieurs à ceux de l’hôtellerie de chaîne. A
l’échelon territorial, le secteur des Boucles
de la Marne résiste mieux grâce à une
activité estivale plus importante qu’ailleurs
dans le département. Enfin, les résidences de
tourisme ont une activité en progression
même si leur chiffre d’affaires reste stable.
73% D’OCCUPATION
72€ la chambre (HT)
1,5 millions d’arrivées
2,6 MILLIONS DE NUITEES
42% DES NUITEES ETRANGERES
45% tourisme d’affaires
B- Le tourisme mondial
L’Organisation mondiale du
tourisme a établi une croissance de 5% du
nombre de touristes internationaux au cours
des dix premiers mois de 2014. Avec 978
millions de touristes internationaux de
janvier à octobre, le tourisme est en passe de
battre un nouveau record et s’avère
supérieur aux prévisions. En chiffres, les
hausses les plus spectaculaires : Amériques
(+8%), Asie-Pacifique (+5%) et Europe
(+4%). L’Europe reste la région la plus
visitée du monde mais la progression est plus
lente, notamment en Europe occidentale
(+2%). Les aéroports Paris Charles-de-
Gaulle et Paris Orly ont accueilli 92,7
millions de passagers en 2014, un nouveau
record, grâce au dynamisme des compagnies
low cost selon l’AFP.
Roissy a enregistré 63,8 millions de
voyageurs (+2,8 %) et Orly 28,9 millions
(+2,1%), un record pour chacun. Aéroports
de Paris (ADP) fait ressortir que tous les
mois, à l'exception du mois de septembre
2014 (impacté par la grève des pilotes Air
France), furent des mois excellents. En
France, une activité touristique qui peine à
redémarrer en 2014, Le REVPAR a reculé
de 0,2% en FRANCE sur l’ensemble de
l’année 2014. Le taux d’occupation s’est
stabilisé (+0,1 point) tandis que le prix
moyen a légèrement reculé (-0,4%). En
Europe, le chiffre d’affaires par chambre
augmente comme par exemple en Allemagne
(4.1%), en Italie (4.6%), au Royaume-Uni
(7%), ou encore en Espagne (8%). La
France, une exception touristique ?, ne suit
pas cette dynamique observée chez nos
voisins européens.
En FRANCE, l’Ile-de-France et la
Normandie sont parmi les régions qui tirent
leur épingle du jeu. Après des résultats
mitigés, l’activité de la fin de l’année (à
partir de septembre) est à la hausse au
niveau national,
Malgré des résultats proches des
records de 2013, la destination Paris – Ile-
de-France les arrivées et les nuitées
hôtelières sont en baisse en 2014. Ce recul
provient surtout d’une baisse de la part de la
clientèle française qui n’est pas compensée
par la clientèle internationale. Ce
phénomène s’observe surtout à Paris et en
Petite couronne. La Grande couronne a
connu une augmentation de son nombre
d’arrivées et de nuitées. Le taux
d’occupation reste pourtant en progression
de 1,1 points notamment grâce à la bonne
activité des mois d’avril, août et octobre.
Les prix des chambres progressent dans
toutes les catégories sauf l’hôtellerie
économique et l’hôtellerie haut de gamme
parisienne. Ce sont par ailleurs les hôtels
non classés, 1* et 2* qui enregistrent les
meilleures augmentations d’activité. Enfin,
la clientèle affaires est présente entre 16% et
52% des nuitées avec un pic en janvier,
septembre et octobre.
* Source : MKG – Hospitality On ** Source
: Pré-bilan de l’activité touristique de
l’année 2014, réalisé par Paris Région –
Comité Régional du Tourisme.
C – Activité hôtelière en Val-de-Marne :
Taux Occupation
En 2014, comme les années
précédentes, le taux d’occupation des hôtels
val-de-marnais augmente régulièrement à
partir de janvier pour atteindre son
maximum au mois de juin. Il chute ensuite
en juillet et en août, avant de remonter en
septembre et octobre. Cette évolution
correspond à celle de l’activité en Petite
couronne parisienne et en Ile-de-France,
même si l’activité estivale enregistre de
meilleures performances au niveau régional.
Avec 72,7%, le taux d’occupation du
département sur la période janvier-octobre
est inférieur de 0,8 point à celui de 2013 sur
la même période.
En Petite couronne et en Ile-de-France, le
taux d’occupation progresse en 2014. Cette
différence s’explique par un recul de
l’activité en février et mars, ainsi que durant
l’été, plus accentué en Val-de-Marne qu’en
Petite couronne et Ile-de-France. De même,
l’activité progresse en janvier, avril et
durant l’automne, mais de façon moins
marquée qu’en Petite couronne et Ile-de-
France.
Source : Insee Données consolidées pour le
mois d’octobre 2014. Les évolutions sont
calculées à partir des données rétropolées de
2013, 2012, 2011 et 2010.
D – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Prix
Moyens
Entre janvier et octobre 2014, le
prix moyen par chambre louée est de 72€
H.T. Il reste proche de la moyenne de la
Petite couronne (75€) mais très inférieur à la
moyenne régionale hors Paris (136€). On
observe également en Val-de-Marne, comme
dans le reste de la région, une légère
augmentation de 1€ environ des prix
(notamment en mars, juillet et octobre), soit
1,3% d’augmentation. Paris et la Seine-
Saint-Denis augmentent quant à eux leurs
prix de 4% environ sur la même période.
Cette hausse des prix a permis à ces deux
territoires d’augmenter leur chiffre
d’affaires en compensant la baisse d’activité.
Ce n’est pas le cas du Val-de-Marne qui voit
son chiffre d’affaires baisser de 0,2€ par
chambre, soit -0,4%. On observe néanmoins
de meilleures performances en mars, puis de
juillet à octobre, tandis que le début d’année
et le printemps montrent une baisse de
performance par rapport à 2013.
Source : Deloitte – In Extenso Données
exprimées en euros hors taxes. RMC :
Revenu moyen par chambre louée. RevPAR
: Revenu moyen par chambre disponible,
indicateur de la performance
E – Activités hôtelière en Val-de-Marne :
Catégories d’Hôtels
Pour 2014, les taux d’occupation de
l’ensemble des catégories d’hôtels est restée
équivalent. En revanche, on observe des
différences durant l’année, notamment pour
l’hôtellerie super-économique dont l’activité
chute au mois d’août. L’hôtellerie haut et
milieu de gamme a un taux d’occupation
inférieur aux autres catégories mais
compensé par le prix des chambres et
permet donc de maintenir un chiffre
d’affaires supérieur aux autres catégories.
Hôtellerie haut et milieu de gamme : Pour
cette catégorie, le Val-de-Marne se place
dans une position intermédiaire entre les
Hauts-de-Seine dont l’activité est supérieure
et la Seine-Saint-Denis où elle est inférieure.
baisse ce qui explique un chiffre d’affaires
en recul de 1,1 € par chambre. Hôtellerie
économique : Le taux d’occupation est en
augmentation par rapport à 2013 et est
supérieur aux autres départements de la
Petite couronne. Conjuguée à une
augmentation de 1,4 € des prix, cette activité
a permis d’augmenter le chiffre d’affaires de
1,6 € par chambre. Hôtellerie super-
économique : Le chiffre d’affaires de cette
catégorie est inférieur à celui de la Seine-
Saint-Denis en raison de tarifs plus élevés
dans ce département. Par rapport à 2013, on
observe une baisse de l’activité dans la
première partie de l’année (jusqu’en juillet)
puis une hausse dans un second temps. Ces
baisses ont été compensées par une
adaptation des prix permettant de maintenir
un chiffre d’affaires stable par rapport à
2013.
Source : Deloitte – In Extenso RMC :
Revenu moyen par chambre louée. RevPAR
: Revenu moyen par chambre disponible,
indicateur de la performance.
F - Activité hôtelière en Val-de-Marne : Par
Zones
Le taux d’occupation des
différentes zones du département est proche
en 2014. C’est aussi le cas des prix par
chambre et donc du chiffre d’affaires réalisé.
En revanche, l’évolution de l’activité au
cours de l’année est fluctuante. Les boucles
de la Marne ont notamment une meilleure
activité entre mars et octobre mais plus
faible dans les premiers mois de l’année
(hiver). Les zones Orly Rungis et Seine
Amont ont une activité plus stable sur
l’année avec une baisse d’activité l’été et
une bonne reprise à l’automne.
Boucles de la Marne : L’activité baisse de
1% mais est compensée par une
augmentation des prix de 2,6 € ce qui permet
d’augmenter le chiffre d’affaires de 1,1 € sur
l’année. Orly-Rungis : Baisse plus
importante de l’activité (-2,2%) également
compensée par l’augmentation des prix (+1,6
€) pour un chiffre d’affaires quasi stable (-
0,6 €). Seine-Amont : Baisse d’activité de 3%
et baisse des prix de 1,4 € (au mois de
septembre surtout) ce qui explique un chiffre
d’affaires en recul de 3,8 € par chambre.
Source : Deloitte – In Extenso Boucles de la
Marne : Alfortville, Bonneuil-sur-Marne,
Bry-sur-Marne, Charenton-le-Pont,
Champigny-sur-Marne, Chennevières-sur-
Marne, Créteil, Joinville-le- Pont, Saint-
Maur, Le Perreux-sur-Marne, Maisons-
Alfort, Nogent-sur-Marne, Saint-Maurice,
Vincennes. Orly / Rungis : Chevilly-Larue,
Orly, Rungis Seine-Amont: Alfortville,
Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Orly, Vitry-
sur-Seine
G - Activité hôtelière en Val-de-Marne :
Clientèles
En 2014, on compte 1,5 millions
d’arrivées de touristes dans les hôtels val-de-
marnais pour 2.6 millions de nuitées. Ces
chiffres montrent une diminution par
rapport à 2013 qui s’explique surtout par la
baisse des arrivées et nuitées françaises (-7%
et -5%), qui n’est pas compensée par la
hausse de la clientèle étrangère (+4% et
+1%). En Petite couronne et Ile-de-France,
la clientèle française est également en baisse
mais de façon moins marquée tandis que la
clientèle étrangère augmente moins que dans
le Val-de-Marne. La part des touristes
français reste supérieure (62% des arrivées
et 58% des nuitées) mais évolue
progressivement vers un équilibre.
Quant à la clientèle affaires, elle représente
45% de l’activité hôtelière du département
soit une proportion comparable à celle
observée en Petite couronne et supérieure à
celle de l’Ile-de-France. Comme ailleurs
dans la région, elle est particulièrement
présente de janvier à mars, puis en avril et
mai, enfin en septembre et octobre. Elle est
néanmoins en baisse de 5,6% par rapport à
2013. La durée moyenne de séjour est de 1,8
jours, celle de la clientèle étrangère étant
supérieure (1,9 jours) à la clientèle française
(1,6 jours). La durée de séjour observée en
Ile-de-France est supérieure concernant les
étrangers (2,4 jours).
Source : Insee Données consolidées pour le
mois d’octobre 2014. Les évolutions sont
calculées à partir des données rétropolées de
2013, 2012, 2011 et 2010
H – Activité hôtelière en Val-de-Marne :
Clientèles Internationales
La clientèle internationale en Val-
de-Marne est principalement originaire
d’Europe (45%) et d’Asie ou d’Océanie
(36%). Ces proportions sont similaires à
celles observées en Petite couronne qui
compte néanmoins une part plus faible
originaire de l’Asie-Océanie (31%). Alors
que la clientèle européenne diminue en 2014
(-3%) que la clientèle asiatique et océanienne
se stabilise (+2%), la clientèle originaire du
Proche et Moyen-Orient est en forte
progression (+24%). C’est aussi le cas de
l’Amérique du Nord et du Sud (+12%) et de
l’Afrique (+10%).
La proportion plus importante qu’ailleurs
de la clientèle asiatique s’explique par la
part de touristes chinois (17%) en Val-de-
Marne, supérieure à la moyenne de la Petite
couronne (11%) et de Paris où la Chine se
classe en 8e position. La Chine est donc la
première nationalité de la clientèle
internationale en Val-de-Marne, loin devant
les américains qui sont en deuxième position
(9%). Ces deux nationalités sont d’ailleurs
en augmentation par rapport à 2013, tout
comme le Royaume-Uni, la Belgique et
l’Espagne dans une moindre mesure. Les
dynamiques sont les mêmes en Petite
couronne, à l’exception de la Chine qui est
au contraire en recul. La clientèle japonaise
connait elle un très fort recul en Petite
couronne, de même que les clientèles
allemande, italienne et russe.
Source : Insee, janvier-octobre 2014 Données
consolidées pour le mois d’octobre 2014. Les
évolutions sont calculées à partir des
données rétropolées de 2013, 2012, 2011 et
2010
Pour conclure ce chapitre, il ne faut pas
omettre le nouveau classement des hôtels
depuis 2009 dont ATOUT FRANCE est
chargé de l'évaluation. Le triple objectif est
de répondre à la clientèle internationale sur
la standardisation, la qualité de service et la
qualité de confort.
Il faut offrir à nos deux créneaux de clientèle un produit
standardisé et domotisé avec un haut contenu high-tech sur
l'équipement :
- console domotique, insonorisation
- penderie avec lit désolé
- climatisation chaud/froid
- double rideau en tissu résistant au feu
- TV écran plat de 82 cm
- table et fer à repasser encastrable
- minibar, théière et machine à café
- un espace balnéo-spa avec terrasse incluant solarium, fitness et
piscine
- Espace business sur le toit avec vue
panoramique et trois salles de réunion et
deux salles de sous-commission
- Univers aquatique senea avec terrasse-
solarium dans la partie centrale de l’hôtel
ouvert tous les jours de 10 H 00 à 19 H 00
- Concept espace hébergement domotisé avec
équipement high-tech et décoration et
mobilier à connotation locale confiés à un
architecte et un décorateur de renom
- Garage privé et sécurisé avec service
voiturier et box individuels et un grand box
pour les motocyclistes et les vélos
- Room-service avec des produits de qualité
de 06 H 30 à 00 H 00
II - Analyse S.W.O.T. de ma structure
A - Les points forts
- Pas de service d'étage jusqu'à minuit
malgré le service de couverture
- Pas de restaurant
- Investissement important
B - Les points faibles
Le mee-to-pricing : le produit est innovant et que
l'objectif est d'être leader sur le quatre étoiles vincennois reste
notre méthode de fixation de prix la plus cohérente. Les actions
commerciales vont s'opérer sur la PQR, la presse magazine et la
presse spécialisé. Comme énoncé précédemment, le démarchage du
tissu d'entreprise immédiat, l'inscription aux principaux salons et
l'utilisation des réseaux commerciaux constituent les trois points
importants à mettre en valeur. Enfin, nous allons bénéficier des
manifestations et congrès organisés soit au PARIS NORD
VILLEPINTE soit au PALAIS DES CONGRES DE PARIS, soit au
PARC DE LA VILLETTE, soit à la SALLE WAGRAM-GROUPE
EUROSITES, soit au PALAIS EXPO PORTE DE VERSAILLES,
soit à la SALLE AUDITORIUM DU LOUVRE.
III – La politique d’action commerciale
Le choix va se porter sur les TO, les agences réceptives
(SELECTOUR), les agences de voyage (AFAT), les sites internet
dédiés (Le Journal des Palaces et LHOTELLERIE), les critiques
gastronomiques, l'organisation d'une "evening business leisure"
avec la présence des notables locaux, des médias de la PQN et de la
PQR, des dirigeants des chaînes télévisées et des radios, des
représentants du CRT, de la CDT, des CCI de l’Ile-de-France.
IV – Les canaux de distribution
V – La publicité
OUVERTURE DE L'HOTEL C’PARIS’C****
VIVEZ UNE NOUVELLE EXPERIENCE AU SEIN DE VOTRE NOUVEAU CONCEPT
HOTELIER PROPOSANT 50 ESPACES HEBERGEMENTS AVEC UN EQUIPEMENT
HIGH-TECH ET UN ESPACE SEMINAIRE PANORAMIQUE DE TROIS SALLES DE
REUNION ET DEUX SALLES DE SOUS-COMMISSION AINSI QU’UN UNIVERS
AQUATIQUE SENEA SITUES AU PARC BEAUMONT DE VINCENNES
HOTEL C’PARIS’C**** Parc Beaumont
94300 VINCENNES
Tél. 01 45 20 45 00
Fax 01 45 20 45 01
Email : commercial@cparisc.fr
Site internet : www.cparisc.fr
ESQUISSE ESPACE HEBERGEMENT 30M2 ET 40 M2
RANGEMENT AMOVIBLE
ESPACEDETENTE(TABLE+FUTON+SOFA+MINIBARCHAUDETFROID)
PLAN DE TRAVAIL DIGITALISEMUR MULTIVISUEL
DOUCHEATIROIRBAIN180CMX90CMCAPSULEHYDROMASSANTE
PASSARELLE GTB
LITAVERRINSSOULEVABLE100CMX90CM
LITAVERRINSSOULEVABLE100CMX90CM
SALON
RELAXATION
CONNECTEDRINKE
SALON
RELAXATION
CONNECTEDRINKE
CH1 CH2 CH3 CH4
DETENTE AQUALUDIQUE ESPACE FOETUSIQUE UNIVERS JHA
ESQUISSE UNIVERS AQUATIQUE FUTURISTE
TERRASSE SOLARIUM PANORAMIQUE
TERRASSESOLARIUMPANORAMIQUE
TERRASSESOLARIUMPANORAMIQUE
RESERVES UA BUREAU RESPONSABLE UA
ESPACEBIENVENUE
VESTIAIRESSTAFF
LOCAUX TECHNIQUES
WAITING SPACE
SALON
RELAXATION
CONNECTEDRINKE
SALON
RELAXATION
CONNECTEDRINKE
TERRASSESOLARIUMPANORAMIQUE
TERRASSE SOLARIUM PANORAMIQUE
TERRASSESOLARIUMPANORAMIQUE
ESPACEBIENVENUE
VESTIAIRESSTAFF
VIII – Esquisses chambres
VII– Planning personnel
P P P P P O O
P P P P P O O
J J J J J O O
SP SP SP SP SP O O
O O SP SP SP SP SP
TH TH TH TH TH O O
O O TH TH TH TH TH
J J J J J O O
RM RM RM O O RM RM
O O RS RM RM RS RS
RS RS O RS RS N N
N N N N N O O
RM RM RM RM RM O O
J J J J J O O
M/S M/S M/S M/S M/S O O
O O M/S M/S M/S M/S M/S
M/S M/S M/S M/S M/S O O
O O M/S M/S M/S M/S M/S
PDJ PDJ PDJ PDJ PDJ O O
O O PDJ PDJ PDJ PDJ PDJ
B B B B B O O
O O B B B B B
VB VB VB VB VB O O
O O VB VB VB VB VB
O = OFF P = 09 H 00 à 18 H 00 J = 08 H 00 à 17 H 00 N = 23 H 00 à 08 H 00
C = 07 H 00 à 12 H 00 et 17 H 00 à 23 H 00 M= 08 H 00 à 13 H 00 PDJ = 06 H 30 à 12 H 30
EFC= 08 H 00 à 13 H 00 et 17 H 00 à 21 H 00 B= 16 H 30 à 01 H 00
RM= 07 H 00 à 16 H 00 RS=15 H 00 à 00 H 00 VB=08 H 00 à 18 H 00
13/09/2015 LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI
PLANNING HOTEL C'PARIS'C****
STAFF : 24 SOUS RESERVE DE MODIFICATION
RESPONSABLE SPA
ASSISTANTE SPA
DAF
RESPONSABLE COMMERCIALE
COMMERCIALE INTERNE
VENDREDI SAMEDI DIMANCHE
THERAPEUTE1
THERAPEUTE2
CHEF DE RECEPTION
TOURNANT RECEPTION
NIGHT-AUDITOR
RECEPTIONNISTE1
RECEPTIONNISTE2
S=17 H 00 à 21 H 00
RESPONSABLE PDJ
BARMAN1
BARMAN2
COMMIS PDJ
VOITURIER-BAGAGISTE1
VOITURIER-BAGAGISTE2
MAINTENANCE
GOUVERNANTE
FEMME DE CHAMBRE 1
FEMME DE CHAMBRE 2
EXTRAS FEMME DE CHAMBRE1
EXTRAS FEMME DE CHAMBRE2
DIRECTEUR DAF
Responsable
Commerciale
Commerciale
Interne
Stagiaire
Chef
Réception
Réceptionniste
Réceptionniste
Tournant
Night
Réceptionniste
Voiturier-
Bagagiste 1
Voiturier-
Bagagiste 2
Responsable
Maintenance
Gouvernante
Femme de
Chambre 1
Extras Femme
de Chambre 1
Femme de
Chambre 2
Extras Femme
de Chambre 2
Barman 1 Barman 2
Responsable
Petit-Déjeuner
Commis Petit-
Déjeuner
Spa Manager Assistante Spa Thérapeute 1 Thérapeute 2
VI – Organigramme
ix- Esquisse du concept hôtelier C4PARIS'C
PANNEAUX SOLAIRES + EOLIENNE
CONCEPT HOTEL C'PARIS'C
VEGETALISATIONFACADE
VEGETALISATIONFACADE
Sous-C
om
m
ission
Sous-Com
m
ission
SALON PADDOCKEA RESERVE SEMINAIRE
SALON ETALONEA SALON JOKEREA
O
FFIC
E
RESERVESETAGES
BAR HIPPIQUEA
ESPACE HEBERGEMENT (40 m2)
VEGETALISATIONFACADE
VEGETALISATIONFACADE
HELISURFACE
Sous-C
om
m
ission
Sous-Com
m
ission
SALON PADDOCKEA RESERVE SEMINAIRE
O
FFIC
E
RESERVESETAGES
LOCALTECHNIQUESPA
UNIVERS AQUATIQUE SENEA
ESPACE HEBERGEMENT (40 m2)
VEGETALISATIONFACADE
VEGETALISATIONFACADE
SPAMANAGER
TERRASSESOLARIUM
TERRASSESOLARIUM
LOCALTECHNIQUESPA
UNIVERS AQUATIQUE SENEA
VEGETALISATIONFACADE
VEGETALISATIONFACADE
SPAMANAGER
TERRASSESOLARIUM
TERRASSESOLARIUM
OFFICE
G
O
UV
ERN
AN
TE
ESPACE HEBERGEMENT (30 m2)
VEGETALISATIONFACADE
VEGETALISATIONFACADE
LOBBY ROOM PDJ
GARAGE + BOX PRIVATIFS + LOCAL A VELOS
BAGAGERIE BACK OFFICE
COMM INT
DIR GEN
MAINTENANCE
INFORMATIQUE ELECTRIQUE
CHAUFFAGE ASCENSEUR
EAU FROIDE/CHAUDE
OFFICE PDJ
DIR ADM FIN
OFFICE
G
O
UV
ERN
AN
TE
ESPACE HEBERGEMENT (30 m2)
FRONT OFFICE RESP COMM
VEGETALISATIONFACADE
VEGETALISATIONFACADE
GARAGE + BOX PRIVATIFS + LOCAL A VELOS
MAINTENANCE
OFFICE PDJ

Contenu connexe

Tendances

Paris en chiffres_tableau_de_bord_69-novembre2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_69-novembre2011Paris en chiffres_tableau_de_bord_69-novembre2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_69-novembre2011
Edouard280585
 
Paris en chiffres_tableau_de_bord_67-septembre2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_67-septembre2011Paris en chiffres_tableau_de_bord_67-septembre2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_67-septembre2011
Edouard280585
 
Le tourisme-à-paris---chiffres-clés-2010
Le tourisme-à-paris---chiffres-clés-2010Le tourisme-à-paris---chiffres-clés-2010
Le tourisme-à-paris---chiffres-clés-2010
Edouard280585
 
Paris en chiffres_tableau_de_bord_62-avril2011_1
Paris en chiffres_tableau_de_bord_62-avril2011_1Paris en chiffres_tableau_de_bord_62-avril2011_1
Paris en chiffres_tableau_de_bord_62-avril2011_1
Edouard280585
 

Tendances (18)

Place de la filiere touristique dans la region de Marrakech
Place de la filiere touristique dans la region de Marrakech
Place de la filiere touristique dans la region de Marrakech
Place de la filiere touristique dans la region de Marrakech
 
Bilan touristique 2015_aisne
Bilan touristique 2015_aisneBilan touristique 2015_aisne
Bilan touristique 2015_aisne
 
Paris en chiffres_tableau_de_bord_69-novembre2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_69-novembre2011Paris en chiffres_tableau_de_bord_69-novembre2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_69-novembre2011
 
Brochure TPG Bangkok
Brochure TPG BangkokBrochure TPG Bangkok
Brochure TPG Bangkok
 
Paris en chiffres_tableau_de_bord_67-septembre2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_67-septembre2011Paris en chiffres_tableau_de_bord_67-septembre2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_67-septembre2011
 
Le tourisme-à-paris---chiffres-clés-2010
Le tourisme-à-paris---chiffres-clés-2010Le tourisme-à-paris---chiffres-clés-2010
Le tourisme-à-paris---chiffres-clés-2010
 
Influence du ryad a Marrakech
Influence du ryad a Marrakech
Influence du ryad a Marrakech
Influence du ryad a Marrakech
 
Webséminaire connaissance du marché suisse - novembre 2017 MONA
Webséminaire connaissance du marché suisse - novembre 2017 MONAWebséminaire connaissance du marché suisse - novembre 2017 MONA
Webséminaire connaissance du marché suisse - novembre 2017 MONA
 
Paris en chiffres_tableau_de_bord_62-avril2011_1
Paris en chiffres_tableau_de_bord_62-avril2011_1Paris en chiffres_tableau_de_bord_62-avril2011_1
Paris en chiffres_tableau_de_bord_62-avril2011_1
 
Démo - Cahier Italie 2014
Démo - Cahier Italie 2014Démo - Cahier Italie 2014
Démo - Cahier Italie 2014
 
Les Barbares Attaquent le Tourisme
Les Barbares Attaquent le TourismeLes Barbares Attaquent le Tourisme
Les Barbares Attaquent le Tourisme
 
Démo - Prévisions Hôtelières
Démo - Prévisions HôtelièresDémo - Prévisions Hôtelières
Démo - Prévisions Hôtelières
 
Clientèles touristiques : étude des segmentations
Clientèles touristiques : étude des segmentationsClientèles touristiques : étude des segmentations
Clientèles touristiques : étude des segmentations
 
Atout France - Présentation du marché de la Chine - Juin 2013
Atout France - Présentation du marché de la Chine - Juin 2013Atout France - Présentation du marché de la Chine - Juin 2013
Atout France - Présentation du marché de la Chine - Juin 2013
 
Masterclass MBADMB : La digitalisation du secteur de l'hôtellerie de luxe
Masterclass MBADMB : La digitalisation du secteur de l'hôtellerie de luxeMasterclass MBADMB : La digitalisation du secteur de l'hôtellerie de luxe
Masterclass MBADMB : La digitalisation du secteur de l'hôtellerie de luxe
 
Forum d'automne des acteurs du tourisme / 2017
Forum d'automne des acteurs du tourisme / 2017 Forum d'automne des acteurs du tourisme / 2017
Forum d'automne des acteurs du tourisme / 2017
 
Le marché des Commerces de Luxe Cushman Wakefield France Retail
Le marché des Commerces de Luxe Cushman Wakefield France RetailLe marché des Commerces de Luxe Cushman Wakefield France Retail
Le marché des Commerces de Luxe Cushman Wakefield France Retail
 
Presentation chf w'niort'm
Presentation chf w'niort'mPresentation chf w'niort'm
Presentation chf w'niort'm
 

En vedette

Sijil penghargaan sijil
Sijil penghargaan   sijilSijil penghargaan   sijil
Sijil penghargaan sijil
mahzuna-1985
 
Photos With Reflections
Photos With ReflectionsPhotos With Reflections
Photos With Reflections
fondas vakalis
 

En vedette (9)

Trabajos Grecia Clásica
Trabajos Grecia ClásicaTrabajos Grecia Clásica
Trabajos Grecia Clásica
 
What Are Google Penalties and What to Do to Recover
What Are Google Penalties and What to Do to RecoverWhat Are Google Penalties and What to Do to Recover
What Are Google Penalties and What to Do to Recover
 
Paradigmas cuantitativo vs cualitativo
Paradigmas cuantitativo vs cualitativoParadigmas cuantitativo vs cualitativo
Paradigmas cuantitativo vs cualitativo
 
Securing Business: Strategic Enablement of Users
Securing Business: Strategic Enablement of UsersSecuring Business: Strategic Enablement of Users
Securing Business: Strategic Enablement of Users
 
Wesquet genero literario
Wesquet genero literarioWesquet genero literario
Wesquet genero literario
 
Sfera pubblica persone
Sfera pubblica personeSfera pubblica persone
Sfera pubblica persone
 
Sijil penghargaan sijil
Sijil penghargaan   sijilSijil penghargaan   sijil
Sijil penghargaan sijil
 
Brochure format 15 11-26-1
Brochure format 15 11-26-1Brochure format 15 11-26-1
Brochure format 15 11-26-1
 
Photos With Reflections
Photos With ReflectionsPhotos With Reflections
Photos With Reflections
 

Similaire à CHF C'PARIS'C

Paris en chiffres_tableau_de_bord_65-juillet2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_65-juillet2011Paris en chiffres_tableau_de_bord_65-juillet2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_65-juillet2011
Edouard280585
 
Paris en chiffres_tableau_de_bord_61-mars2011_1
Paris en chiffres_tableau_de_bord_61-mars2011_1Paris en chiffres_tableau_de_bord_61-mars2011_1
Paris en chiffres_tableau_de_bord_61-mars2011_1
Edouard280585
 
Zap tourisme-Suivi de l'activité touristique 2018/19
Zap tourisme-Suivi de l'activité touristique 2018/19Zap tourisme-Suivi de l'activité touristique 2018/19
Zap tourisme-Suivi de l'activité touristique 2018/19
SvenSatzky
 
Paris en chiffres_tableau_de_bord_66-aout2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_66-aout2011Paris en chiffres_tableau_de_bord_66-aout2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_66-aout2011
Edouard280585
 
Paris en chiffres_tableau_de_bord_60-fevrier2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_60-fevrier2011Paris en chiffres_tableau_de_bord_60-fevrier2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_60-fevrier2011
Edouard280585
 
Fairbooking rv-chr
Fairbooking rv-chrFairbooking rv-chr
Fairbooking rv-chr
kolbjm
 
Presentation chf f'littoral hauts de france normandie'm
Presentation chf f'littoral hauts de france normandie'm Presentation chf f'littoral hauts de france normandie'm
Presentation chf f'littoral hauts de france normandie'm
Fabrice CLAMAGIRAND
 

Similaire à CHF C'PARIS'C (20)

Bilan janv juin2014
Bilan janv juin2014Bilan janv juin2014
Bilan janv juin2014
 
Paris en chiffres_tableau_de_bord_65-juillet2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_65-juillet2011Paris en chiffres_tableau_de_bord_65-juillet2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_65-juillet2011
 
Paris en chiffres_tableau_de_bord_61-mars2011_1
Paris en chiffres_tableau_de_bord_61-mars2011_1Paris en chiffres_tableau_de_bord_61-mars2011_1
Paris en chiffres_tableau_de_bord_61-mars2011_1
 
Zap tourisme-Suivi de l'activité touristique 2018/19
Zap tourisme-Suivi de l'activité touristique 2018/19Zap tourisme-Suivi de l'activité touristique 2018/19
Zap tourisme-Suivi de l'activité touristique 2018/19
 
Lundi 17 m. Duval - bilan
Lundi 17   m. Duval - bilanLundi 17   m. Duval - bilan
Lundi 17 m. Duval - bilan
 
Bref conjoncture paris - 4e trimestre-2014
Bref conjoncture paris - 4e trimestre-2014Bref conjoncture paris - 4e trimestre-2014
Bref conjoncture paris - 4e trimestre-2014
 
Présentation Bilan Saison Touristique 2013 ADRT / CCI Nîmes / CCI Alès
Présentation Bilan Saison Touristique 2013 ADRT / CCI Nîmes / CCI AlèsPrésentation Bilan Saison Touristique 2013 ADRT / CCI Nîmes / CCI Alès
Présentation Bilan Saison Touristique 2013 ADRT / CCI Nîmes / CCI Alès
 
Paris en chiffres_tableau_de_bord_66-aout2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_66-aout2011Paris en chiffres_tableau_de_bord_66-aout2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_66-aout2011
 
Paris en chiffres_tableau_de_bord_60-fevrier2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_60-fevrier2011Paris en chiffres_tableau_de_bord_60-fevrier2011
Paris en chiffres_tableau_de_bord_60-fevrier2011
 
L'Immobilier de commerces en France - 2T 2018
L'Immobilier de commerces en France - 2T 2018L'Immobilier de commerces en France - 2T 2018
L'Immobilier de commerces en France - 2T 2018
 
Bilan_Touristique_2013_Aisne
Bilan_Touristique_2013_AisneBilan_Touristique_2013_Aisne
Bilan_Touristique_2013_Aisne
 
Performances Hôtelières en France novembre 2016 / In Extenso TCH
Performances Hôtelières en France novembre 2016 / In Extenso TCHPerformances Hôtelières en France novembre 2016 / In Extenso TCH
Performances Hôtelières en France novembre 2016 / In Extenso TCH
 
Fairbooking rv-chr
Fairbooking rv-chrFairbooking rv-chr
Fairbooking rv-chr
 
Dossier Ca
Dossier CaDossier Ca
Dossier Ca
 
Le paysage commercial du Grand Paris en pleine mutation
Le paysage commercial du Grand Paris en pleine mutationLe paysage commercial du Grand Paris en pleine mutation
Le paysage commercial du Grand Paris en pleine mutation
 
Le paysage commercial du Grand Paris en pleine mutation
Le paysage commercial du Grand Paris en pleine mutationLe paysage commercial du Grand Paris en pleine mutation
Le paysage commercial du Grand Paris en pleine mutation
 
CHF LITTORAL HAUT DE FRANCE 2017
CHF LITTORAL HAUT DE FRANCE 2017CHF LITTORAL HAUT DE FRANCE 2017
CHF LITTORAL HAUT DE FRANCE 2017
 
Presentation chf f'littoral hauts de france normandie'm
Presentation chf f'littoral hauts de france normandie'm Presentation chf f'littoral hauts de france normandie'm
Presentation chf f'littoral hauts de france normandie'm
 
Présentation du Forum des acteurs du tourisme 2014
Présentation du Forum des acteurs du tourisme 2014Présentation du Forum des acteurs du tourisme 2014
Présentation du Forum des acteurs du tourisme 2014
 
Presentation chf e'avignon'f
Presentation chf e'avignon'f Presentation chf e'avignon'f
Presentation chf e'avignon'f
 

Plus de Fabrice CLAMAGIRAND

Plus de Fabrice CLAMAGIRAND (20)

CAPPADOCE DE CRUDITES SUR UN LIT DE SEMOULE AUX LEGUMES MACEDOINNES
CAPPADOCE DE CRUDITES SUR UN LIT DE SEMOULE AUX LEGUMES MACEDOINNESCAPPADOCE DE CRUDITES SUR UN LIT DE SEMOULE AUX LEGUMES MACEDOINNES
CAPPADOCE DE CRUDITES SUR UN LIT DE SEMOULE AUX LEGUMES MACEDOINNES
 
LES PALPITATIONS GOURMANDES DE DECEMBRE
LES PALPITATIONS GOURMANDES DE DECEMBRELES PALPITATIONS GOURMANDES DE DECEMBRE
LES PALPITATIONS GOURMANDES DE DECEMBRE
 
LES PREMICES CALORIFIQUES HIVERNAUX DE NOVEMBRE
LES PREMICES CALORIFIQUES HIVERNAUX DE NOVEMBRELES PREMICES CALORIFIQUES HIVERNAUX DE NOVEMBRE
LES PREMICES CALORIFIQUES HIVERNAUX DE NOVEMBRE
 
LES ALIMENTS OCTOBRIENS D'EOLE
LES ALIMENTS OCTOBRIENS D'EOLELES ALIMENTS OCTOBRIENS D'EOLE
LES ALIMENTS OCTOBRIENS D'EOLE
 
LES PAPILLES AUTOMNALES DE SEPTEMBRE
LES PAPILLES AUTOMNALES DE SEPTEMBRELES PAPILLES AUTOMNALES DE SEPTEMBRE
LES PAPILLES AUTOMNALES DE SEPTEMBRE
 
LES DOUCEURS GOURMANDES AOUTIENNES
LES DOUCEURS GOURMANDES AOUTIENNESLES DOUCEURS GOURMANDES AOUTIENNES
LES DOUCEURS GOURMANDES AOUTIENNES
 
LES ESTIVALES JUILLETISTES DU PLAISIR GUSTATIF
LES ESTIVALES JUILLETISTES DU PLAISIR GUSTATIFLES ESTIVALES JUILLETISTES DU PLAISIR GUSTATIF
LES ESTIVALES JUILLETISTES DU PLAISIR GUSTATIF
 
LES PREMICES DU PALAIS DU ROI JUIN
LES PREMICES DU PALAIS DU ROI JUINLES PREMICES DU PALAIS DU ROI JUIN
LES PREMICES DU PALAIS DU ROI JUIN
 
LES CLOCHETTES DE MAI
LES CLOCHETTES DE MAILES CLOCHETTES DE MAI
LES CLOCHETTES DE MAI
 
LE FIL GUSTATIF AVRIL ET SES DECOUVERTES
LE FIL GUSTATIF AVRIL ET SES DECOUVERTESLE FIL GUSTATIF AVRIL ET SES DECOUVERTES
LE FIL GUSTATIF AVRIL ET SES DECOUVERTES
 
LA GIBOULERIE EN PALACE DE MARIS
LA GIBOULERIE EN PALACE DE MARISLA GIBOULERIE EN PALACE DE MARIS
LA GIBOULERIE EN PALACE DE MARIS
 
LA FARONDOLE ENFANTINE DEGUSTATRICE DE GRAND-MERE
LA FARONDOLE ENFANTINE DEGUSTATRICE DE GRAND-MERELA FARONDOLE ENFANTINE DEGUSTATRICE DE GRAND-MERE
LA FARONDOLE ENFANTINE DEGUSTATRICE DE GRAND-MERE
 
LA PARTENAIRE CULINAIRE DE VALENTIN
LA PARTENAIRE CULINAIRE DE VALENTIN LA PARTENAIRE CULINAIRE DE VALENTIN
LA PARTENAIRE CULINAIRE DE VALENTIN
 
LA PALETTE GUSTATIVE DE SYLVESTRE
LA PALETTE GUSTATIVE DE SYLVESTRELA PALETTE GUSTATIVE DE SYLVESTRE
LA PALETTE GUSTATIVE DE SYLVESTRE
 
NOEL EN METS
NOEL EN METSNOEL EN METS
NOEL EN METS
 
L'EUROPE AVEC LES EUROPEENS : PARTAGE
L'EUROPE AVEC LES EUROPEENS : PARTAGEL'EUROPE AVEC LES EUROPEENS : PARTAGE
L'EUROPE AVEC LES EUROPEENS : PARTAGE
 
MAKE THE WORLD GREAT AGAIN WITH EUROPA
MAKE THE WORLD GREAT AGAIN WITH EUROPAMAKE THE WORLD GREAT AGAIN WITH EUROPA
MAKE THE WORLD GREAT AGAIN WITH EUROPA
 
LE DESENDETTEMENT ECONOMIQUE MONDIAL : UNE REALITE ARGUMENTEE ET CHIFFREE
LE DESENDETTEMENT ECONOMIQUE MONDIAL : UNE REALITE ARGUMENTEE ET CHIFFREELE DESENDETTEMENT ECONOMIQUE MONDIAL : UNE REALITE ARGUMENTEE ET CHIFFREE
LE DESENDETTEMENT ECONOMIQUE MONDIAL : UNE REALITE ARGUMENTEE ET CHIFFREE
 
LA CHINE DANS L'EMPIRE POUR LE MILIEU : STABILITE
LA CHINE DANS L'EMPIRE POUR LE MILIEU : STABILITELA CHINE DANS L'EMPIRE POUR LE MILIEU : STABILITE
LA CHINE DANS L'EMPIRE POUR LE MILIEU : STABILITE
 
LES USA DANS LE MONDE ET AVEC LE MONDE
LES USA DANS LE MONDE ET AVEC LE MONDELES USA DANS LE MONDE ET AVEC LE MONDE
LES USA DANS LE MONDE ET AVEC LE MONDE
 

CHF C'PARIS'C

  • 2. HOTEL QUATRE ÉTOILES SANS RESTAURANT AVEC 50 ESPACES HÉBERGEMENTS, UN ESPACE AFFAIRE PANORAMIQUE DE TROIS SALLES DE SEMINAIRE ET DEUX SALLES DE SOUS-COMMISSION ET UN UNIVERS AQUATIQUE SENEA SITUE AU PARC BEAUMONT DE VINCENNES
  • 3. SOMMAIRE  I – Analyse de la structure dans son environnement  A – Le Val-de-Marne en zoom avec un focus vincennois en 2014 entre Janvier et Octobre  B – Le tourisme mondial  C – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Taux Occupation  D – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Prix Moyens  E – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Catégories d’Hôtels  F – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Par Zones  G – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Clientèles  H – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Clientèles Internationales  II – Analyse S.W.O.T.  A – Les points forts  B – Les points faibles  III – La politique d’action commerciale  IV – Les canaux de distribution  V – La publicité  VI – L’organigramme  VII – Planning personnel  VIII – Esquisse chambre  IX – Equisse concept hôtelier C’PARIS’C
  • 4. I- Analyse de la structure dans son environnement A – Le Val-de-Marne en zoom avec un focus vincennois en 2014 entre Janvier et Octobre 2014, on note un ralentissement du tourisme en VDM (Val De Marne) jusqu’en Juillet par rapport à 2013, puis une reprise dès le mois d’août qui augure une meilleure fin d’année. Les principaux ratios hôteliers que sont le taux d’occupation, le nombre d’arrivées et de nuitées, ou encore le chiffre d’affaires par chambre disponible montrent des résultats stables ou en baisse par rapport à 2013. Ces données sont à l’image de ceux observés au niveau régional et notamment à Paris et en Petite couronne.
  • 5. Ceci s’explique par le recul de la clientèle française tandis que la clientèle étrangère augmente dans le département. De plus, les touristes étrangers ont une DMS (Durée Moyenne de Séjour) plus longue que celle des français. Les meilleures performances sont observées pour l’hôtellerie économique et super-économique alors que les hôtels milieu de gamme connaissent des baisses d’activité. L’hôtellerie indépendante progresse même si ses résultats restent inférieurs à ceux de l’hôtellerie de chaîne. A l’échelon territorial, le secteur des Boucles de la Marne résiste mieux grâce à une activité estivale plus importante qu’ailleurs dans le département. Enfin, les résidences de tourisme ont une activité en progression même si leur chiffre d’affaires reste stable.
  • 6. 73% D’OCCUPATION 72€ la chambre (HT) 1,5 millions d’arrivées 2,6 MILLIONS DE NUITEES 42% DES NUITEES ETRANGERES 45% tourisme d’affaires
  • 7. B- Le tourisme mondial L’Organisation mondiale du tourisme a établi une croissance de 5% du nombre de touristes internationaux au cours des dix premiers mois de 2014. Avec 978 millions de touristes internationaux de janvier à octobre, le tourisme est en passe de battre un nouveau record et s’avère supérieur aux prévisions. En chiffres, les hausses les plus spectaculaires : Amériques (+8%), Asie-Pacifique (+5%) et Europe (+4%). L’Europe reste la région la plus visitée du monde mais la progression est plus lente, notamment en Europe occidentale (+2%). Les aéroports Paris Charles-de- Gaulle et Paris Orly ont accueilli 92,7 millions de passagers en 2014, un nouveau record, grâce au dynamisme des compagnies low cost selon l’AFP.
  • 8. Roissy a enregistré 63,8 millions de voyageurs (+2,8 %) et Orly 28,9 millions (+2,1%), un record pour chacun. Aéroports de Paris (ADP) fait ressortir que tous les mois, à l'exception du mois de septembre 2014 (impacté par la grève des pilotes Air France), furent des mois excellents. En France, une activité touristique qui peine à redémarrer en 2014, Le REVPAR a reculé de 0,2% en FRANCE sur l’ensemble de l’année 2014. Le taux d’occupation s’est stabilisé (+0,1 point) tandis que le prix moyen a légèrement reculé (-0,4%). En Europe, le chiffre d’affaires par chambre augmente comme par exemple en Allemagne (4.1%), en Italie (4.6%), au Royaume-Uni (7%), ou encore en Espagne (8%). La France, une exception touristique ?, ne suit pas cette dynamique observée chez nos voisins européens.
  • 9. En FRANCE, l’Ile-de-France et la Normandie sont parmi les régions qui tirent leur épingle du jeu. Après des résultats mitigés, l’activité de la fin de l’année (à partir de septembre) est à la hausse au niveau national,
  • 10. Malgré des résultats proches des records de 2013, la destination Paris – Ile- de-France les arrivées et les nuitées hôtelières sont en baisse en 2014. Ce recul provient surtout d’une baisse de la part de la clientèle française qui n’est pas compensée par la clientèle internationale. Ce phénomène s’observe surtout à Paris et en Petite couronne. La Grande couronne a connu une augmentation de son nombre d’arrivées et de nuitées. Le taux d’occupation reste pourtant en progression de 1,1 points notamment grâce à la bonne activité des mois d’avril, août et octobre.
  • 11. Les prix des chambres progressent dans toutes les catégories sauf l’hôtellerie économique et l’hôtellerie haut de gamme parisienne. Ce sont par ailleurs les hôtels non classés, 1* et 2* qui enregistrent les meilleures augmentations d’activité. Enfin, la clientèle affaires est présente entre 16% et 52% des nuitées avec un pic en janvier, septembre et octobre. * Source : MKG – Hospitality On ** Source : Pré-bilan de l’activité touristique de l’année 2014, réalisé par Paris Région – Comité Régional du Tourisme.
  • 12. C – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Taux Occupation En 2014, comme les années précédentes, le taux d’occupation des hôtels val-de-marnais augmente régulièrement à partir de janvier pour atteindre son maximum au mois de juin. Il chute ensuite en juillet et en août, avant de remonter en septembre et octobre. Cette évolution correspond à celle de l’activité en Petite couronne parisienne et en Ile-de-France, même si l’activité estivale enregistre de meilleures performances au niveau régional. Avec 72,7%, le taux d’occupation du département sur la période janvier-octobre est inférieur de 0,8 point à celui de 2013 sur la même période.
  • 13. En Petite couronne et en Ile-de-France, le taux d’occupation progresse en 2014. Cette différence s’explique par un recul de l’activité en février et mars, ainsi que durant l’été, plus accentué en Val-de-Marne qu’en Petite couronne et Ile-de-France. De même, l’activité progresse en janvier, avril et durant l’automne, mais de façon moins marquée qu’en Petite couronne et Ile-de- France. Source : Insee Données consolidées pour le mois d’octobre 2014. Les évolutions sont calculées à partir des données rétropolées de 2013, 2012, 2011 et 2010.
  • 14. D – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Prix Moyens Entre janvier et octobre 2014, le prix moyen par chambre louée est de 72€ H.T. Il reste proche de la moyenne de la Petite couronne (75€) mais très inférieur à la moyenne régionale hors Paris (136€). On observe également en Val-de-Marne, comme dans le reste de la région, une légère augmentation de 1€ environ des prix (notamment en mars, juillet et octobre), soit 1,3% d’augmentation. Paris et la Seine- Saint-Denis augmentent quant à eux leurs prix de 4% environ sur la même période. Cette hausse des prix a permis à ces deux territoires d’augmenter leur chiffre d’affaires en compensant la baisse d’activité.
  • 15. Ce n’est pas le cas du Val-de-Marne qui voit son chiffre d’affaires baisser de 0,2€ par chambre, soit -0,4%. On observe néanmoins de meilleures performances en mars, puis de juillet à octobre, tandis que le début d’année et le printemps montrent une baisse de performance par rapport à 2013. Source : Deloitte – In Extenso Données exprimées en euros hors taxes. RMC : Revenu moyen par chambre louée. RevPAR : Revenu moyen par chambre disponible, indicateur de la performance
  • 16. E – Activités hôtelière en Val-de-Marne : Catégories d’Hôtels Pour 2014, les taux d’occupation de l’ensemble des catégories d’hôtels est restée équivalent. En revanche, on observe des différences durant l’année, notamment pour l’hôtellerie super-économique dont l’activité chute au mois d’août. L’hôtellerie haut et milieu de gamme a un taux d’occupation inférieur aux autres catégories mais compensé par le prix des chambres et permet donc de maintenir un chiffre d’affaires supérieur aux autres catégories. Hôtellerie haut et milieu de gamme : Pour cette catégorie, le Val-de-Marne se place dans une position intermédiaire entre les Hauts-de-Seine dont l’activité est supérieure et la Seine-Saint-Denis où elle est inférieure.
  • 17. baisse ce qui explique un chiffre d’affaires en recul de 1,1 € par chambre. Hôtellerie économique : Le taux d’occupation est en augmentation par rapport à 2013 et est supérieur aux autres départements de la Petite couronne. Conjuguée à une augmentation de 1,4 € des prix, cette activité a permis d’augmenter le chiffre d’affaires de 1,6 € par chambre. Hôtellerie super- économique : Le chiffre d’affaires de cette catégorie est inférieur à celui de la Seine- Saint-Denis en raison de tarifs plus élevés dans ce département. Par rapport à 2013, on observe une baisse de l’activité dans la première partie de l’année (jusqu’en juillet) puis une hausse dans un second temps. Ces baisses ont été compensées par une adaptation des prix permettant de maintenir un chiffre d’affaires stable par rapport à 2013.
  • 18. Source : Deloitte – In Extenso RMC : Revenu moyen par chambre louée. RevPAR : Revenu moyen par chambre disponible, indicateur de la performance.
  • 19. F - Activité hôtelière en Val-de-Marne : Par Zones Le taux d’occupation des différentes zones du département est proche en 2014. C’est aussi le cas des prix par chambre et donc du chiffre d’affaires réalisé. En revanche, l’évolution de l’activité au cours de l’année est fluctuante. Les boucles de la Marne ont notamment une meilleure activité entre mars et octobre mais plus faible dans les premiers mois de l’année (hiver). Les zones Orly Rungis et Seine Amont ont une activité plus stable sur l’année avec une baisse d’activité l’été et une bonne reprise à l’automne.
  • 20. Boucles de la Marne : L’activité baisse de 1% mais est compensée par une augmentation des prix de 2,6 € ce qui permet d’augmenter le chiffre d’affaires de 1,1 € sur l’année. Orly-Rungis : Baisse plus importante de l’activité (-2,2%) également compensée par l’augmentation des prix (+1,6 €) pour un chiffre d’affaires quasi stable (- 0,6 €). Seine-Amont : Baisse d’activité de 3% et baisse des prix de 1,4 € (au mois de septembre surtout) ce qui explique un chiffre d’affaires en recul de 3,8 € par chambre. Source : Deloitte – In Extenso Boucles de la Marne : Alfortville, Bonneuil-sur-Marne, Bry-sur-Marne, Charenton-le-Pont, Champigny-sur-Marne, Chennevières-sur- Marne, Créteil, Joinville-le- Pont, Saint- Maur, Le Perreux-sur-Marne, Maisons- Alfort, Nogent-sur-Marne, Saint-Maurice,
  • 21. Vincennes. Orly / Rungis : Chevilly-Larue, Orly, Rungis Seine-Amont: Alfortville, Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Orly, Vitry- sur-Seine
  • 22. G - Activité hôtelière en Val-de-Marne : Clientèles En 2014, on compte 1,5 millions d’arrivées de touristes dans les hôtels val-de- marnais pour 2.6 millions de nuitées. Ces chiffres montrent une diminution par rapport à 2013 qui s’explique surtout par la baisse des arrivées et nuitées françaises (-7% et -5%), qui n’est pas compensée par la hausse de la clientèle étrangère (+4% et +1%). En Petite couronne et Ile-de-France, la clientèle française est également en baisse mais de façon moins marquée tandis que la clientèle étrangère augmente moins que dans le Val-de-Marne. La part des touristes français reste supérieure (62% des arrivées et 58% des nuitées) mais évolue progressivement vers un équilibre.
  • 23. Quant à la clientèle affaires, elle représente 45% de l’activité hôtelière du département soit une proportion comparable à celle observée en Petite couronne et supérieure à celle de l’Ile-de-France. Comme ailleurs dans la région, elle est particulièrement présente de janvier à mars, puis en avril et mai, enfin en septembre et octobre. Elle est néanmoins en baisse de 5,6% par rapport à 2013. La durée moyenne de séjour est de 1,8 jours, celle de la clientèle étrangère étant supérieure (1,9 jours) à la clientèle française (1,6 jours). La durée de séjour observée en Ile-de-France est supérieure concernant les étrangers (2,4 jours). Source : Insee Données consolidées pour le mois d’octobre 2014. Les évolutions sont calculées à partir des données rétropolées de 2013, 2012, 2011 et 2010
  • 24. H – Activité hôtelière en Val-de-Marne : Clientèles Internationales La clientèle internationale en Val- de-Marne est principalement originaire d’Europe (45%) et d’Asie ou d’Océanie (36%). Ces proportions sont similaires à celles observées en Petite couronne qui compte néanmoins une part plus faible originaire de l’Asie-Océanie (31%). Alors que la clientèle européenne diminue en 2014 (-3%) que la clientèle asiatique et océanienne se stabilise (+2%), la clientèle originaire du Proche et Moyen-Orient est en forte progression (+24%). C’est aussi le cas de l’Amérique du Nord et du Sud (+12%) et de l’Afrique (+10%).
  • 25. La proportion plus importante qu’ailleurs de la clientèle asiatique s’explique par la part de touristes chinois (17%) en Val-de- Marne, supérieure à la moyenne de la Petite couronne (11%) et de Paris où la Chine se classe en 8e position. La Chine est donc la première nationalité de la clientèle internationale en Val-de-Marne, loin devant les américains qui sont en deuxième position (9%). Ces deux nationalités sont d’ailleurs en augmentation par rapport à 2013, tout comme le Royaume-Uni, la Belgique et l’Espagne dans une moindre mesure. Les dynamiques sont les mêmes en Petite couronne, à l’exception de la Chine qui est au contraire en recul. La clientèle japonaise connait elle un très fort recul en Petite couronne, de même que les clientèles allemande, italienne et russe.
  • 26. Source : Insee, janvier-octobre 2014 Données consolidées pour le mois d’octobre 2014. Les évolutions sont calculées à partir des données rétropolées de 2013, 2012, 2011 et 2010
  • 27. Pour conclure ce chapitre, il ne faut pas omettre le nouveau classement des hôtels depuis 2009 dont ATOUT FRANCE est chargé de l'évaluation. Le triple objectif est de répondre à la clientèle internationale sur la standardisation, la qualité de service et la qualité de confort.
  • 28. Il faut offrir à nos deux créneaux de clientèle un produit standardisé et domotisé avec un haut contenu high-tech sur l'équipement : - console domotique, insonorisation - penderie avec lit désolé - climatisation chaud/froid - double rideau en tissu résistant au feu - TV écran plat de 82 cm - table et fer à repasser encastrable - minibar, théière et machine à café - un espace balnéo-spa avec terrasse incluant solarium, fitness et piscine
  • 29. - Espace business sur le toit avec vue panoramique et trois salles de réunion et deux salles de sous-commission - Univers aquatique senea avec terrasse- solarium dans la partie centrale de l’hôtel ouvert tous les jours de 10 H 00 à 19 H 00 - Concept espace hébergement domotisé avec équipement high-tech et décoration et mobilier à connotation locale confiés à un architecte et un décorateur de renom - Garage privé et sécurisé avec service voiturier et box individuels et un grand box pour les motocyclistes et les vélos - Room-service avec des produits de qualité de 06 H 30 à 00 H 00 II - Analyse S.W.O.T. de ma structure A - Les points forts
  • 30. - Pas de service d'étage jusqu'à minuit malgré le service de couverture - Pas de restaurant - Investissement important B - Les points faibles
  • 31. Le mee-to-pricing : le produit est innovant et que l'objectif est d'être leader sur le quatre étoiles vincennois reste notre méthode de fixation de prix la plus cohérente. Les actions commerciales vont s'opérer sur la PQR, la presse magazine et la presse spécialisé. Comme énoncé précédemment, le démarchage du tissu d'entreprise immédiat, l'inscription aux principaux salons et l'utilisation des réseaux commerciaux constituent les trois points importants à mettre en valeur. Enfin, nous allons bénéficier des manifestations et congrès organisés soit au PARIS NORD VILLEPINTE soit au PALAIS DES CONGRES DE PARIS, soit au PARC DE LA VILLETTE, soit à la SALLE WAGRAM-GROUPE EUROSITES, soit au PALAIS EXPO PORTE DE VERSAILLES, soit à la SALLE AUDITORIUM DU LOUVRE. III – La politique d’action commerciale
  • 32. Le choix va se porter sur les TO, les agences réceptives (SELECTOUR), les agences de voyage (AFAT), les sites internet dédiés (Le Journal des Palaces et LHOTELLERIE), les critiques gastronomiques, l'organisation d'une "evening business leisure" avec la présence des notables locaux, des médias de la PQN et de la PQR, des dirigeants des chaînes télévisées et des radios, des représentants du CRT, de la CDT, des CCI de l’Ile-de-France. IV – Les canaux de distribution
  • 33. V – La publicité OUVERTURE DE L'HOTEL C’PARIS’C**** VIVEZ UNE NOUVELLE EXPERIENCE AU SEIN DE VOTRE NOUVEAU CONCEPT HOTELIER PROPOSANT 50 ESPACES HEBERGEMENTS AVEC UN EQUIPEMENT HIGH-TECH ET UN ESPACE SEMINAIRE PANORAMIQUE DE TROIS SALLES DE REUNION ET DEUX SALLES DE SOUS-COMMISSION AINSI QU’UN UNIVERS AQUATIQUE SENEA SITUES AU PARC BEAUMONT DE VINCENNES HOTEL C’PARIS’C**** Parc Beaumont 94300 VINCENNES Tél. 01 45 20 45 00 Fax 01 45 20 45 01 Email : commercial@cparisc.fr Site internet : www.cparisc.fr
  • 34. ESQUISSE ESPACE HEBERGEMENT 30M2 ET 40 M2 RANGEMENT AMOVIBLE ESPACEDETENTE(TABLE+FUTON+SOFA+MINIBARCHAUDETFROID) PLAN DE TRAVAIL DIGITALISEMUR MULTIVISUEL DOUCHEATIROIRBAIN180CMX90CMCAPSULEHYDROMASSANTE PASSARELLE GTB LITAVERRINSSOULEVABLE100CMX90CM LITAVERRINSSOULEVABLE100CMX90CM
  • 35. SALON RELAXATION CONNECTEDRINKE SALON RELAXATION CONNECTEDRINKE CH1 CH2 CH3 CH4 DETENTE AQUALUDIQUE ESPACE FOETUSIQUE UNIVERS JHA ESQUISSE UNIVERS AQUATIQUE FUTURISTE TERRASSE SOLARIUM PANORAMIQUE TERRASSESOLARIUMPANORAMIQUE TERRASSESOLARIUMPANORAMIQUE RESERVES UA BUREAU RESPONSABLE UA ESPACEBIENVENUE VESTIAIRESSTAFF LOCAUX TECHNIQUES WAITING SPACE SALON RELAXATION CONNECTEDRINKE SALON RELAXATION CONNECTEDRINKE TERRASSESOLARIUMPANORAMIQUE TERRASSE SOLARIUM PANORAMIQUE TERRASSESOLARIUMPANORAMIQUE ESPACEBIENVENUE VESTIAIRESSTAFF
  • 36.
  • 37. VIII – Esquisses chambres
  • 38.
  • 39. VII– Planning personnel P P P P P O O P P P P P O O J J J J J O O SP SP SP SP SP O O O O SP SP SP SP SP TH TH TH TH TH O O O O TH TH TH TH TH J J J J J O O RM RM RM O O RM RM O O RS RM RM RS RS RS RS O RS RS N N N N N N N O O RM RM RM RM RM O O J J J J J O O M/S M/S M/S M/S M/S O O O O M/S M/S M/S M/S M/S M/S M/S M/S M/S M/S O O O O M/S M/S M/S M/S M/S PDJ PDJ PDJ PDJ PDJ O O O O PDJ PDJ PDJ PDJ PDJ B B B B B O O O O B B B B B VB VB VB VB VB O O O O VB VB VB VB VB O = OFF P = 09 H 00 à 18 H 00 J = 08 H 00 à 17 H 00 N = 23 H 00 à 08 H 00 C = 07 H 00 à 12 H 00 et 17 H 00 à 23 H 00 M= 08 H 00 à 13 H 00 PDJ = 06 H 30 à 12 H 30 EFC= 08 H 00 à 13 H 00 et 17 H 00 à 21 H 00 B= 16 H 30 à 01 H 00 RM= 07 H 00 à 16 H 00 RS=15 H 00 à 00 H 00 VB=08 H 00 à 18 H 00 13/09/2015 LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI PLANNING HOTEL C'PARIS'C**** STAFF : 24 SOUS RESERVE DE MODIFICATION RESPONSABLE SPA ASSISTANTE SPA DAF RESPONSABLE COMMERCIALE COMMERCIALE INTERNE VENDREDI SAMEDI DIMANCHE THERAPEUTE1 THERAPEUTE2 CHEF DE RECEPTION TOURNANT RECEPTION NIGHT-AUDITOR RECEPTIONNISTE1 RECEPTIONNISTE2 S=17 H 00 à 21 H 00 RESPONSABLE PDJ BARMAN1 BARMAN2 COMMIS PDJ VOITURIER-BAGAGISTE1 VOITURIER-BAGAGISTE2 MAINTENANCE GOUVERNANTE FEMME DE CHAMBRE 1 FEMME DE CHAMBRE 2 EXTRAS FEMME DE CHAMBRE1 EXTRAS FEMME DE CHAMBRE2
  • 40. DIRECTEUR DAF Responsable Commerciale Commerciale Interne Stagiaire Chef Réception Réceptionniste Réceptionniste Tournant Night Réceptionniste Voiturier- Bagagiste 1 Voiturier- Bagagiste 2 Responsable Maintenance Gouvernante Femme de Chambre 1 Extras Femme de Chambre 1 Femme de Chambre 2 Extras Femme de Chambre 2 Barman 1 Barman 2 Responsable Petit-Déjeuner Commis Petit- Déjeuner Spa Manager Assistante Spa Thérapeute 1 Thérapeute 2 VI – Organigramme
  • 41. ix- Esquisse du concept hôtelier C4PARIS'C PANNEAUX SOLAIRES + EOLIENNE CONCEPT HOTEL C'PARIS'C VEGETALISATIONFACADE VEGETALISATIONFACADE Sous-C om m ission Sous-Com m ission SALON PADDOCKEA RESERVE SEMINAIRE SALON ETALONEA SALON JOKEREA O FFIC E RESERVESETAGES BAR HIPPIQUEA ESPACE HEBERGEMENT (40 m2) VEGETALISATIONFACADE VEGETALISATIONFACADE HELISURFACE Sous-C om m ission Sous-Com m ission SALON PADDOCKEA RESERVE SEMINAIRE O FFIC E RESERVESETAGES LOCALTECHNIQUESPA UNIVERS AQUATIQUE SENEA ESPACE HEBERGEMENT (40 m2) VEGETALISATIONFACADE VEGETALISATIONFACADE SPAMANAGER TERRASSESOLARIUM TERRASSESOLARIUM LOCALTECHNIQUESPA UNIVERS AQUATIQUE SENEA VEGETALISATIONFACADE VEGETALISATIONFACADE SPAMANAGER TERRASSESOLARIUM TERRASSESOLARIUM OFFICE G O UV ERN AN TE ESPACE HEBERGEMENT (30 m2) VEGETALISATIONFACADE VEGETALISATIONFACADE LOBBY ROOM PDJ GARAGE + BOX PRIVATIFS + LOCAL A VELOS BAGAGERIE BACK OFFICE COMM INT DIR GEN MAINTENANCE INFORMATIQUE ELECTRIQUE CHAUFFAGE ASCENSEUR EAU FROIDE/CHAUDE OFFICE PDJ DIR ADM FIN OFFICE G O UV ERN AN TE ESPACE HEBERGEMENT (30 m2) FRONT OFFICE RESP COMM VEGETALISATIONFACADE VEGETALISATIONFACADE GARAGE + BOX PRIVATIFS + LOCAL A VELOS MAINTENANCE OFFICE PDJ