Par : Oumayma Stitou
Jalila Oukssih
Mohcine Boudane
Encadrés par : Mr.Driyéf Mohammed
1-Introduction :
Les phéniciens furent arrivés au Maroc pendant le 8ème siècle avant J.C
et ils se sont installés sur Tang...
rester sur place. Ces colonies avaient amené avec elles leur propre
organisation sociale et religieuse.
2-Les tombes :
Les...
la Tingitane et la Bétique, car beaucoup d’objets de Tanger sont
semblables à ceux découverts sur la rive nord du détroit....
Conclusion :
Les tombes phéniciennes restent un monument historique très important
dans la ville de Tanger, il doit être s...
Les Tombes phéniciennes de Tanger
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les Tombes phéniciennes de Tanger

478 vues

Publié le

Les phéniciens ne sont pas passés inaperçu à Tanger. Dans l'histoire de Tanger, on raconte que les Phéniciens ont installé un comptoir commercial depuis Lixus, vers le VIIe ou VIe siècle av. J-C.
Ils ont laissé plusieurs monuments historiques. Parmi lesquels, les tombeaux qui portent leurs noms.
Les tombeaux phéniciens sont creusés dans la roche il y a des millénaires. Ils sont situés sur une falaise donnant directement sur la mer.
Ils offrent une vue sans commune mesure sur le port, la baie de Tanger, le Cap Malabata, le détroit et la côte espagnole. C’est un petit havre de paix à visiter absolument.

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
478
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
22
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les Tombes phéniciennes de Tanger

  1. 1. Par : Oumayma Stitou Jalila Oukssih Mohcine Boudane Encadrés par : Mr.Driyéf Mohammed
  2. 2. 1-Introduction : Les phéniciens furent arrivés au Maroc pendant le 8ème siècle avant J.C et ils se sont installés sur Tanger, cette ville ayant un emplacement géostratégique qui donne sur l’océan atlantique et la mer méditerranée. Non pas loin de du Détroit de Gibraltar ou « les colonnes d'Hercule » 2-Historique : Partant de Tyr et de Sidon, les Phéniciens entreprirent de sillonnerla mer intérieure selon la technique du cabotage. L'exiguïté de l'hinterland du Liban actuel poussa les phéniciens à chercher fortune vers le large. Ces commerçants habiles et entreprenants établissaient des comptoirs le long des côtes méditerranéennes et entretenaient des relations suivies avec les autochtones. Les plus anciens vestiges phéniciens de Tanger datent approximativement De 1450. Il ne s'agit que d'une simple factorerie tenue par une petite équipe dont la mission consistait à réaliser des échanges commerciaux avec les autochtones. Après les premiers explorateurs, vint la deuxième vague constituée d'immigrants qui regroupaient des familles phéniciennes décidées à
  3. 3. rester sur place. Ces colonies avaient amené avec elles leur propre organisation sociale et religieuse. 2-Les tombes : Les phéniciens ne sont pas passés inaperçu à Tanger. Dans l'histoire de Tanger, on raconte que les Phéniciens ont installé un comptoir commercial depuis Lixus, vers le VIIe ou VIe siècle av. J-C. Ils ont laissé plusieurs monuments historiques. Parmi lesquels, les tombeaux qui portent leurs noms. Les tombeaux phéniciens sont creusés dans la roche il y a des millénaires. Ils sont situés sur une falaise donnant directement sur la mer. Ils offrent une vue sans commune mesure sur le port, la baie de Tanger, le Cap Malabata, le détroit et la côte espagnole. C’est un petit havre de paix à visiter absolument. Les nécropoles constituent les restes archéologiques les plus importants. On peut de nos jours, admirer des restes de tombes de style lybico- phénicien sur le plateau du Marshan. C'est d'ailleurs un endroit d'où l'on jouit d'une vue imprenable sur le détroit et l'Espagne voisine. Le site avoisinait probablement un village déjà existant. En haut de la falaise se trouvent les vestiges d'une nécropole phénicienne. Les tombes sont creusées à même la roche. (Quartier Marshan). 3-Déscription : La découverte de nécropoles phéniciennes en 1965, devait très heureusement combler ce qui n’était qu’une lacune, dans une région déstinée, par la nature et sa position géographique, à devenir très tot dans l’antiquité un centre de contacts humains. Il s’agit d’un ensemble impressionnant de nécropoles d’époque phénicienne découvertes par Michel Ponsich dans quatre secteurs des environs de Tanger ; elle revèlent une activité rurale intense à une période encors obscure de l’histoire du Maroc. L’auteur a pu établir avec certitude que diverses cultures étaient pratiquées en ces temps lointains : blé, févettes, olivier ; grace au divers objets trouvés (armes, bijoux, outillage), il a pu démontrer que le commerce des métaux était actif, ainsi que la céramique. Des liens assez etroits ont du exister entre
  4. 4. la Tingitane et la Bétique, car beaucoup d’objets de Tanger sont semblables à ceux découverts sur la rive nord du détroit. Les sépultures étaient situées sur des sites très divers : Moghogha, Cap Spartel, Gandori, Ain Dalhia Kabira, Dar Shiro, Djebila, Malabata. Les deux plus importantes nécropoles sont celles d’Ain Dalhia Kebira, au sud sud-ouest de Tanger( 98 tombes à inhumation) et celle se Djebila au sud du Cap Spartel(104 tombes). Ce sont les bijoux, qui dans les nécropoles, apportent les indices indiscutables sur l’époque phénicienne dans la région de Tanger : ce sont les pendeloques à boisseau typiquement, les pendentifs à granules, la rose de rhodes, les anneaux de nez ; à coté de ces objets de qualité élaborés dans des métaux précieux, or et argent, de nombreux bracelet e bronze dénotent une influence encors toute proche de la culture mégalithique. L’auteur M.Polish présente la découverte de 8 nécropoles phéniciennes rurales, qu’il a faite en 1965 dans la région de Tanger. Elles prouvent qu’entre le 9eme siècle et le 7eme siècle av-J-C. vivaient là des populations autochtones encore très attachés à leurs traditions, mais déjà profondément imprégnées, par l’intermédiaire de l’Espagne, de civilisation phéniciennes, en des sites très localisés, en bordure de lagune, près de terres cultivables nouvellement asséchées et d’agglomérations reliées par des pistes. Les sépultures(6 types) évoquent les cistes de l’age de bronze (188 caissons pour 12 tombes baties et 2 sarcophages à la période la plus récente) Quelques Photos du site :
  5. 5. Conclusion : Les tombes phéniciennes restent un monument historique très important dans la ville de Tanger, il doit être sauvegardé et protégé pour sa valeur historique et touristique , il fait partie des sites classé chez l’Unisco ,et se trouve dans un lieu stratégique dans la ville de Tanger, offrant une vue sans commune sur le port, la baie de Tanger, le Cap Malabata, le détroit et la côte espagnole. C’est un petit havre de paix à visiter absolument.

×