L E M AGA Z I N E D ’ H E X A G R O - AU T O M N E 2 0 14 
PAGE.2 
Le frais 
Responsable 
PAGES. 3 À 7 
De saison, 
bons e...
H E X ’ A G R O , L E F R A I S R E S P O N S A B L E 
É D I T O 
PA R J E A N - DA N I E L H A L L A R D , 
D I R E C T E...
H E X ’ E L L E N C E 
Bons DE SAISON 
& Sains Ce sera bientôt les premiers jours de froid et on a envie 
de préparer de b...
H E X ’ E L L E N C E 
4 
L’HUMEUR D’HEXAGRO 
Navet « boule d’or » 
Radis violet 
Pomme de terre vitelotte 
Courgette jaun...
H E X ’ E L L E N C E 
L’épinard 
Qui suis-je? 
L É G U M E S 
L’épinard est une plante potagère « feuille » comme la bett...
La poire apparaît 
du début de l’été 
à la fin del’hiver. 
Il y a au moins 
4 variétés 
d’automne 
à connaître. 
H E X ’ E...
H E X ’ E L L E N C E 
Les Crustacés 
On compte environ 40 000 espèces de crustacés mais les plus connus sont dits « supér...
H E X ’ P É R I E N C E 
Revue de détail 
d’opérateurs de gros* 
8 
Bientôt 100 ans que l’affaire familiale existe. Elle d...
H E X ’ P E R T I S E 
9 
La marée ZOOM SUR LA PRODUCTION 
Pascal CANTREAU est responsable des pro-duits 
Le seul poireau ...
O N E N P A R L E 
Développement durable : 
de l’engagement à l’action. 
Pratiquement la moitié des Français déclarent avo...
H E X ’ P O S É 
11 
Préservation 
de l’environnement 
Diminuer les émissions de CO2 
et nuisances sonores 
(bilan carbone...
Frutti et Veggie fêtent leurs 10 ans 
LES 
SEMAINES 
AUX P’TITS 
OIGNONS 
C’est la première fois que l’oignon 
français es...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Hex'clusif, le magazine d'Hexagro. Automne

514 vues

Publié le

Découvrez notre magazine automnal !

Publié dans : Alimentation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
514
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hex'clusif, le magazine d'Hexagro. Automne

  1. 1. L E M AGA Z I N E D ’ H E X A G R O - AU T O M N E 2 0 14 PAGE.2 Le frais Responsable PAGES. 3 À 7 De saison, bons et sains PAGE. 8 Ils témoignent PAGE. 10 Développement durable : de l’engagement à l’action PAGE. 12 Brèves
  2. 2. H E X ’ A G R O , L E F R A I S R E S P O N S A B L E É D I T O PA R J E A N - DA N I E L H A L L A R D , D I R E C T E U R H E X AG R O L’été indien dit-on. Plus qu’un automne, une belle arrière saison qui nous permet de profiter pendant quelques semaines encore des produits d’été : des framboises , des pêches, des nectarines … Incroyable ! La nature a des bienfaits que la beauté ignore ! Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas ; cela fait partie de notre quotidien et cela est rassurant. Dans ce numéro, la poire, l’épinard et les crustacés sont à l’honneur mais aussi un zoom sur les autres productions de saison. Un dossier d’actualité reprend les actions engagées par le réseau dans le cadre de la démarche de développement durable. La dernière fois, nous déclinions la démarche locavore à travers le groupe Provence Dauphiné. Là, nous montrons, avec le groupe Estivin, la nécessité de s’adapter et d’innover pour encore mieux répondre aux attentes des clients. Ainsi, la boucle est bouclée pour cette dernière édition du magazine Hexclusif. Mais, pour vous, fidèles lecteurs, les prochains mois seront riches en rebondissements et vous serez les premiers avertis. À très bientôt. L E M O T D E L ’ A U T O M N E Sponsoring Briançon et toute sa région sont fédé-rées autour de l’équipe de hoc-key Les Diables Rouges, en ligne Magnus. « Tout na-turellement, La So-ciété Nouvelle Abeil basée à Briançon fait partie des partenaires » et Frédéric Fine, directeur du site, nous raconte sa fierté de voir afficher ses couleurs sur les casques des hockeyeurs désormais Champions de France. Les rencontres à domicile sont l’occasion de se retrouver entre supporters et joueurs dans une atmos-phère bon enfant et familiale. À quand la Coupe d’Europe ! Didier Claude, direc-teur de la Société Gautier à Ussac nous explique : « Depuis plu-sieurs années nous sommes partenaires du Club de rugby professionnel évoluant dans le top 14, le Club Athlétique Brive, Corrèze et Limousin, parce que nous partageons leur état d’esprit et les valeurs qu’il véhicule : l’engagement, le respect, le partage… Nous achetons des places à l’année et invitons nos clients aux matchs nationaux et à ceux de la Coupe d’Europe. Et, en offrant au Centre de formation des futurs professionnels leur consommation annuelle de fruits, nous aimons dire que nous partici-pons à leur bon équilibre alimentaire. » C e l u i q u i v e u t a v o i r d e s f r u i t s m û r s d o i t r e s p e c t e r l ’ a r b r e j u s q u ’ à l ’ a u t o m n e . [ H e n d r i k C o n s c i e n c e ] 2 L A V I E D U R É S E A U Suivez nos actus On a fêté la moule à la Braderie de Lille ! Relationnel et mécénat Les 6 et 7 septembre se déroulait la 14e édition de la Braderie de Lille, une manifestation populaire bien ancrée dans sa région. Les deux millions de visiteurs se sont régalés avec les célèbres moules frites mises à l’honneur cette année et qui se sont écoulées par dizaines de tonnes. Promer Océan était partenaire de l’événement aux côtés d’Elior, de ses brasseries et de ses restaurants d’entreprise pour le plus grand bonheur des consommateurs. Fidèle à son engage-ment d’approvisionnement local, les moules livrées par Promer Océan provenaient en partie des régions Nord, Pas-de-Calais, Picardie et Normandie. Une mise en scène théâtralisée du restaurant d’entreprise Lesaffre avec kakémono et affichette, a accompagné la traditionnelle recette des moules marinières.
  3. 3. H E X ’ E L L E N C E Bons DE SAISON & Sains Ce sera bientôt les premiers jours de froid et on a envie de préparer de bons petits plats chauds énergétiques et réconfortants. Pleins feux sur des produits lumineux pour booster notre moral de la rentrée et stimuler les organismes avant l’hiver. Et si on consommait des Oméga 3? Ces nutriments qui apportent de l’énergie à notre organisme, aident à lutter contre la dépression et protègent le coeur. On en trouve dans les noix (huile), les salades (la mâche particulièrement), les épinards et aussi dans les crustacés ou les poissons gras. Pensez à accompagner vos plats de cardamome dopante, de gingembre stimulant ou de miel énergi-sant. Composez avec le raisin, gorgé de polyphénols antioxydants, la châ-taigne riche en calories et les cham-pignons, riches en oligoéléments. À peine sortis des vacances, cette saison nous propose des recettes originales : potages colorés aux cucurbitacées (potimarron, butternut), garnitures de légumes racines (panais, carotte, navet), lasagnes aux épinards. Saviez-vous que le navet est appelé le « petit ginseng » parce qu’il est très vitalisant ? Les fruits ne sont pas oubliés eux et c’est le moment de déguster les noix, noisettes et pignons de pin frais : en salade mais aussi dans les gâteaux… et de profiter des châtaignes, des pommes et des poires. Des crustacés en veux-tu en voilà. La pleine saison de l’araignée commence en novembre comme la gambas fraîche. Celle du tourteau s’achève fin octobre et celle des homard et langouste en décembre. C’est toujours la saison pour les crevettes roses. 3
  4. 4. H E X ’ E L L E N C E 4 L’HUMEUR D’HEXAGRO Navet « boule d’or » Radis violet Pomme de terre vitelotte Courgette jaune Carottes de couleur Aubergine blanche Pomme de terre oeil de perdrix Risotto multicolore de carotte, aux herbes Pour 4 personnes Déroulé Éplucher, découper en brunoise et ébouillanter sépa-rément 2 carottes sable de Créances, 2 carottes jaune, 2 carottes pourpre. Les mélanger avec des herbes ha-chées (estragon, coriandre, menthe, persil et aneth), un oignon rouge, le jus d’un citron lime et d’un fruit de la passion, de l’huile d’olive, du sel et du poivre Timut du Népal. Au moment du dressage, parsemer de pluches d’herbes et de fleurs de pensées. Marguerite de céleri, confit de groseilles à maquereau Pour 6 personnes Déroulé Éplucher une petite boule de céleri et la découper en tranches de 1 cm d’épaisseur. Faire 6 fleurs à l’aide d’un emporte-pièce. Cuire à couvert avec un fond d’eau (mi-hauteur), l’huile de pépins de raisin, du sel et un mélange « 5 baies », (le céleri doit rester légèrement croquant). Pour le confit de groseilles à maquereau, réserver 6 groseilles pour le décor. Couper les 170 g restant en deux et 50 g de pruneau. Cuire doucement avec 3 cuillères à soupe de miel, du vinaigre de cidre, une pincée de thym citron et de marjolaine. Ce mélange doit être comme une pate assez épaisse. Laisser refroidir. Dresser. L E S R E C E T T E S Réalisation Frédéric Jaunault MOF et expert culinaire Hexagro Tendance végétale. Le monde végétal est en soi une tendance en forte progression à condition d’être original ce qui va bien au delà des vertus nutritionnelles. Les consommateurs deviennent locavores et veulent consommer éthique et naturel : ils ont besoin de connaître la provenance, se rassurer sur la proximité des cultures, savoir s’il s’agit de petits producteurs et valider quels sont les produits de saison… D’un autre côté, ils reviennent aux fondamentaux et à leurs racines avec les légumes oubliés (le panais, le rutabaga, le pâtisson ont la côte) mais en couleur (le navet boule d’or, les carottes violettes, jaunes et oranges, la pomme de terre vitelotte ou plus récente « l’oeil de perdrix ») et avec des nouveautés que l’on pourrait croire anciennes (le radis violet, la courgette jaune…).
  5. 5. H E X ’ E L L E N C E L’épinard Qui suis-je? L É G U M E S L’épinard est une plante potagère « feuille » comme la betterave ou la bette. Il est très rassasiant et digeste. Il existe plusieurs variétés dont la récolte s’étale de mars à décembre. Semé entre juillet et fin août, l’épinard d’automne est cultivé essentiellement en Nord-Picardie. Les principales variétés de saison sont l’épinard Viking Matador (jusqu’à fin octobre), l’épinard géant d’hiver et l’épinard monstrueux de Viroflay (à partir de novembre). Isabelle Boursin, Sté Guénot à Orléans L’épinard préfère les climats frais et les jours courts. Il nécessite une irrigation régulière et abondante mais trop d’humidité jaunit ses feuilles et le gel lui est fatal. Nous produisons environ 700 tonnes par an et c’est sur les marchés que nous vendons le mieux : les consommateurs semblent mieux informés sur ses valeurs gustatives et la simplicité à le cuisiner. Ils sont également plus amateurs de variété. Personnellement, je l’aime à la florentine avec des oeufs et de la béchamel (Mon petit truc est de la remplacer par la sauce Madère). L E S A V I E Z - V O U S ? L’AVIS DU PRODUCTEUR On connaît tous Popeye dont la force venait des épinards gorgés de fer… héminique (végétal). Et pourtant ! Les épinards en contiennent de façon normale, bien moins que la palourde ou la mangue. 5 ...DE VOUS EXPLIQUER Choisir les épinards en branche aux feuilles vert foncé et bien charnues. Les jeunes pousses seront lisses, tendres et vert clair. Les uns comme les autres seront travaillés dans la journée où ils ont été achetés. Attention aux épinards vendus trop humides ou à la présence de feuilles jaunies, ils vont rapidement dépérir. ET DE VOUS CONSEILLER... Les épinards en branche frais doivent être lavés à grande eau, équeutés (la nervure centrale est retirée jusqu’au bout de la feuille) puis égouttés. Ils sont ensuite jetés dans un faitout avec un peu de beurre, sel et poivre. Les jeunes pousses d’épinards se substituent à votre salade habituelle ou en garniture de sandwiches d’automne. Vous pouvez aussi les cuire à la vapeur. C’est notre métier! Mariages heureux Cuit, cru, l’épinard se cuisine facilement. Cuit, avec les pâtes, on l’aime en lasagne ou cannelloni, avec un gratin ou encore pour farcir des Conchi-glioni. Il fait merveille avec des oeufs, dans une omelette avec du parmesan. Plus classique, on réalise d’excellentes tourte ou quiche accompagnées de saumon. Plus original, les bricks épinards/chèvre, le curry d’épinards aux pois chiches, la salade de pousses d’épinard aux fraises, avec du thon au poivre rose ou encore des oranges et des noix ou en gaspacho.
  6. 6. La poire apparaît du début de l’été à la fin del’hiver. Il y a au moins 4 variétés d’automne à connaître. H E X ’ E L L E N C E La poire d’automne Qui suis-je? ... DE VOUS EXPLIQUER La poire doit être ferme au toucher mais pas trop et sa peau plutôt uniforme. Sa couleur n’induit pas son degré de maturité : mûre, la Conférence sera cou-leur verte, les autres seront plutôt jaunes. Attention à surveiller leur maturation car les poires ayant à peine dépassé leur degré de mûrissement blettissent très vite. L’idéal est de les stocker le pédoncule en l’air. ET DE VOUS CONSEILLER... Si la Beurré Hardy et la Doyenné du Comice sont des fruits fragiles, elles sont très appréciées pour leur qualité gustative et sont excellentes en poires de table. La Bosc est très appréciée cuite ou pochée. La Conférence a une bonne tenue à la cuisson et accom-pagne L E S A V I E Z - V O U S ? La poire existe depuis le Néolithique, on a retrouvé des pépins de poire dans de nombreux sites préhistoriques. Ce sont les romains qui développeront le nombre de variétés par le principe de la greffe. parfaitement les mets salés. Nous vous recom-mandons de ne pas mélanger les variétés entre elles car les temps de cuisson ne sont pas les mêmes. Une fois épluchée, la poire s’oxyde vite (trempez-la dans un saladier d’eau citronnée). C’est notre métier ! 6 La conférence • Ventrue à sa base puis très allongée, à la peau épaisse jaune vert • Une chair assez fine, légère-ment rosée sur son pourtour et blanche au centre • Une s aveur plais ante douce La Bosc • De forme allongée avec un cou effilé • Une peau épaisse, rugueuse, brun à jaune • Une chair blanche, juteuse et sucrée mi fondante à fondante La Beurré-Hardy • Moyenne et ventrue • Une peau épaisse jaune vert • Une chair très fine, parfumée, tendre, fondante, juteuse et su-crée voire légèrement musquée La Doyenné du Comice • Courte et ventrue • Une peau lissse jaune pâle et rouge • Une chair très fine, juteuse, fondante et sucrée F R U I T S Maison Lothion et Fils à Tours « La consommation de la poire baisse année après année au profit de la pomme. S’il est vrai que la poire est un fruit fragile et résiste mal aux manipu-lations, il faut avant tout mieux informer le consommateur et le professionnel. Pour le premier, on lui dira que pour mieux les protéger, les poires proposées dans la grande distribution ne sont pas à maturité. Il leur faudra quelques jours dans un compotier avant d’être dégustées. Pour le second, il devra com-poser entre les deux maturités selon ses plans menus s’il est restaurateur, selon les besoins du jour pour le détaillant ». L’AVIS DU PRODUCTEUR Mariages heureux Les poires se marient particulièrement bien avec le chocolat. Elles aiment les épices, la mélisse et les herbes (le romarin, la sauge ou encore la menthe). Elles accompagnent parfaitement divers ingrédients salés comme la mâche, le fromage, la noix ou le foie gras, ouvrant sur de nombreuses recettes. Pourquoi ne pas essayer le hamburger poire/foie gras/roquefort et noix ?
  7. 7. H E X ’ E L L E N C E Les Crustacés On compte environ 40 000 espèces de crustacés mais les plus connus sont dits « supérieurs aquatiques », souvent marins, marcheurs et nageurs. Voici les principales espèces d’automne : l’araignée de mer (à partir de novembre), la crevette fraîche appelée aussi bouquet (toute l’année pour la crevette d’élevage, de septembre à octobre pour la fraîche ou la grise (boucaud)), le tourteau ou dormeur (jusqu’à fin novembre, le crabe royal à partir de janvier), la langouste (de septembre à décembre). On classe à tort l’oursin ou châtaigne de mer dans les crustacés, c’est un animal marin (à partir de novembre). ...DE VOUS EXPLIQUER La chair de l’araignée femelle est plus fine, un peu grasse. On la choisit comme un melon, à sa lourdeur dans la main. Le tourteau (crabe commun, royal, des neiges), à l’inverse de l’araignée, on choisira un mâle bien lourd car souvent très plein. L’oursin frais doit avoir des piquants droits et mobiles. La cre-vette doit être brillante, sa carapace souple et non tâchée et avoir une chair bien ferme. La langouste rouge royale ou bretonne a une chair très fine. Fraîche, elle devra être achetée vivante et vivace (en la saisissant sa queue se replie sous son corps). Pour tous les crustacés, attention aux odeurs ammoniaquées, signe de manque de fraîcheur. ET DE VOUS CONSEILLER... Les méthodes de cuisson sont le court bouillon ou l’eau salée ; départ à froid ou plongeon en eau bouillante. Pour 500 g environ, il faut 10 minutes d’ébullition. Une fois cuits, pour les tourteaux et l’araignée de mer : désolidariser les pinces et les pattes au niveau des articu-lations et les casser au casse noix pour en extraire la chair, pour l’intérieur, procéder avec une curette. Tenir la carapace dans la paume, tirer sur l’abdomen et la queue pour les déta-cher du coffre, extraire la chair à la cu-rette. Pour l’oursin, munissez-vous de ci-seaux pointus, partir de la bouche, entailler et découper la coque jusqu’au plus près de la circon-férence. Pour la langouste, utiliser également des ciseaux, retournez-la et couper les anneaux jusqu’à l’extrémité de la queue, prélever la chair. L E S A V I E Z - V O U S ? L’élevage de crustacés ne concerne que les écrevisses (l’astaciculture) et les crevettes de mer et d’eau douce (la crevetticulture). C’est notre métier! Mariages heureux Le tourteau comme l’araignée apprécient le sucré/salé (agrumes, pommes), ils se farcissent, s’émiettent, se dé-coupent et se servent en entrée comme en plat voire gar-nissent des sandwiches gastronomiques. L’oursin se consomme cru en coulis ou comme une huître, pilé ou réduit en purée pour parfumer sauces, soufflés, oeufs brouillés. La crevette fraîche est excellente sautée et flambée, en tape-nade, en vol au vent, en beignets ou en chips. Juste rôtie au beurre citronné, au jus d’agrumes ou aux herbes, la langouste révèlera toute sa saveur. 7 Qui sommes-nous ? F R U I T S D E M E R Connaissez-vous le pouce-pied ou operne. On le trouve de septembre à mars. Frais, il doit être humide et bien dressé. Sa pêche est très règlementée et s’il est encore méconnu, il est désormais très recherché pour sa rareté et sa finesse en bouche. Les pouces-pieds se lavent très soigneusement et se cuisent comme n’importe quel crus-tacé. De fait, ils s’accommodent de peu de chose : pouces-pieds crus, cornichons, ra-dis, herbes fraîches, mayonnaise au jus de citron et moutarde. L’AVIS DU MAREYEUR
  8. 8. H E X ’ P É R I E N C E Revue de détail d’opérateurs de gros* 8 Bientôt 100 ans que l’affaire familiale existe. Elle doit sa longévité à l’es-prit d’innovation et d’adaptation des hommes et des femmes engagées qui la composent, à leur intégrité et à leur humilité. Imprégné de ses valeurs, le Groupe Estivin est devenu un opérateur majeur de la filière fruits et légumes en proposant une offre large de 1ère, 4e, 5e gammes et produits traiteurs. Et surtout en se diversifiant avec une gamme multi produits issue de l’Agriculture biologique, avec des concepts novateurs comme la mise en place d’un laboratoire de fraîche découpe et un site marchand en produits frais « By Estivin ». Le Groupe Estivin, ce sont aussi des produits de la mer, des fleurs et des plantes et La Malle aux Épices. Une dernière activité du groupe concerne la logistique avec une flotte de 130 camions. AU COEUR DE LA FRANCE 15 filiales composent le Groupe Estivin couvrant 28 départements au coeur de la France, représentant un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros, 420 salariés et 150 pro-ducteurs locaux. « Donner le meilleur de nous-mêmes jour après jour en vous assurant de la qualité et de la fraîcheur de nos produits » est ENGAGEMENT... S leur devise. Production locale résolument Denis BERNIER, acheteur produits locaux dans le Groupe Estivin nous présente Jean-Michel RENAULT (Sarl Sainte Rennes à Chouzé-sur- Loire) : « Je suis à fond pour la biodiver-sité végétale et je produis en agri-culture raisonnée, dans le respect de l’environnement (légumes an-ciens, carottes de sable, produits en botte comme le persil, le navet, les carottes, le potimarron). Et j’ai à coeur de proposer régulièrement des variétés valorisantes pour mes clients (d’excellentes fraises de pleine terre qui poussent jusqu’à fin novembre, les navets Boule d’Or, les pommes de terre OEil de Perdrix, la pomme Patte de loup parce qu’elle a une griffe dessinée sur sa peau). Cet été, j’ai proposé des bottes de radis de couleurs assorties, effet ga-ranti (jaune, violet, rose et blanc). En créant un verger au siège du Groupe et ses ruchers, en participant acti-vement à des évènements forts comme la Fraîch’Attitude, en stimulant l’art autour des fruits et légumes, en organisant pour ses clients la journée des producteurs, en actant avec l’association « Projets pour la Touraine » pour valoriser les produits du terroir de la région, nous oeuvrons pour des projets sociétaux. En veillant au recyclage des matériaux, effectuant le tri sélectif, en récupérant les eaux pluviales, en respectant la norme Euro 5 pour notre flotte de camions et en les équipant d’un limi-tateur de vitesse, nous participons activement au respect de l’envi-ronnement. En proposant une gamme multi produits bio (fruits et légumes frais et secs, épicerie, produits laitiers, pains et pâtisseries, produits à base de viande et charcuterie), le Groupe répond à l’obligation d’atteindre 20% d’achats bio locaux en restaura-tion collective. En étant certifié ISO 9001 (tous métiers), en signant la convention Fel’Engagement (fruits et légumes), en mettant en place la démarche HACCP en te-nant à votre disposition un ques-tionnaire de satisfaction clients, nous affirmons une politique qualité optimisée. En adhérant au programme Mr Goodfish (conseils pour découvrir de nouvelles espèces, varier les repas et favoriser la pêche de saison), le Groupe Estivin défend la biodi-versité des produits de la mer. Le verger de Vatel (Estivin siège) Defense du terroir Silhouette poireau par Remou tourangeau *Gasc : Grossiste À Service Complet
  9. 9. H E X ’ P E R T I S E 9 La marée ZOOM SUR LA PRODUCTION Pascal CANTREAU est responsable des pro-duits Le seul poireau à dispo-ser de l’Indication Géo-graphique Protégée est le poireau de Créances dans la Manche. Il s’agit d’un poi-reau de pleine terre tendre, fin et au goût légèrement sucré. La France est le premier producteur de poireaux en Europe avec 180 000 tonnes environ cultivées dans le Pays de Loire, le Centre, en Rhône-Alpes et en Basse-Normandie. La récolte s’étale de septembre à mars. La pleine saison du chou de Bruxelles est l’automne et se poursuit en hiver. La France est le 4e producteur de choux de Bruxelles en Europe avec 28 000 tonnes. 70% de la pro-duction est réalisée dans les régions Nord-Pas-de-Calais, Val de Loire et Région Parisienne. La quetsche, fruit à noyau dont nous parlions dans le numéro précédent fait exception à sa saison. On la récolte jusqu’à fin octobre, cette prune est essentielle-ment cultivée en Alsace où le sol silico argileux lui confère une qualité et un goût supérieurs. La châtaigne est un fruit cultivé dans le Périgord et le Limou-sin mais surtout en Ar-dèche (5 000 tonnes soit 45% de la production) où l’on compte 65 variétés traditionnelles et plus de 40 variétés secondaires. La châtaigne d’Ardèche est une Appellation d’Origine Contrô-lée. Sa récolte s’étale de septembre à mi-novembre. La France est le 2e producteur européen de noix après la Roumanie avec près de 36 000 tonnes réparties équita-blement entre le sud-ouest (Dordogne, Lot, Corrèze) et le Sud-Est (Isère) avec 2 Appellations d’Origine Contrôlée (la noix du Périgord et la noix de Grenoble). de la mer de la filiale Estivin Primeurs de Loire : «Pour offrir le plus varié possible à une clien-tèle hétérogène et n’ayant pas le même pouvoir d’achat, nous nous approvisionnons de Bou-logne à St Jean de Luz et même en Méditerra-née. Chaque nuit les arrivages se font entre 21 h et 4 h pour une fraîcheur garantie. Mais ce qui nous distingue particulièrement, c’est notre capacité à répondre aux interroga-tions de toute nature : le mode de pêche, l’origine (chaque port est spécialisé et chaque fournisseur spécialiste), le meilleur rapport qualité/prix par type de clientèle, les condi-tionnements et les calibres (jusqu’à 10 pour le Merlu, par exemple), le mode de préparation (cuit, cru, fileté, entier), les produits élaborés.» FRAÎCH’envie Plus qu’un laboratoire de fraîche découpe de fruits et de légumes bio ou conventionnels, le groupe a créé un concept « à la demande » pour ses clients (précommandes obliga-toires) et « comme à la maison » (sans ajout d’additifs, d’antioxydants et de chlore). Tout est possible pour la restauration, les traiteurs et la grande distribution à condition d’être des produits de saison : mélange pour soupe, mirepoix de légumes, carottes râpées trois couleurs, brochettes de fruits, dés de potiron, cubes de noix de coco. La malle aux épices « Nous partageons les approvisionnements entre producteurs régionaux français (poires tapées de Touraine) et producteurs des cinq continents que nous destinons à une clientèle de professionnels exclusive-ment » raconte Francis POIRIER. « Pour la mise en avant des produits, nous proposons des concepts de merchan-dising avec meuble dédié et produits marketés ou le vrac. Et surtout nous réalisons un sourcing innovant : huile d’olive de Crête, mélanges déshydratés/extrudés/fruits secs, nouveaux poivres (Kampot, Muntok), fruits confits. By estivin C’est en janvier que le groupe a mis en ligne un site mar-chand avec accès sécurisé Le dernier né des concepts. pour les professionnels de la restauration de Touraine. Très évènementiel, il couvre l’ensemble de ses gammes : fruits et légumes, produits de la mer, produits bio, La malle aux épices et Fraîch’envie. Chaque quinzaine, l’offre est réactualisée en fonction des tendances, des nouveautés et de la saison.
  10. 10. O N E N P A R L E Développement durable : de l’engagement à l’action. Pratiquement la moitié des Français déclarent avoir une idée précise du concept de « développement durable ». Il semble toutefois nécessaire de rappeler qu’il implique un véritable engagement concret d’une entreprise pour la préservation de l’environnement, le progrès social, le développement économique car il semble qu’il soit souvent confondu avec « écologie ». Nous vous proposons de faire un tour d’horizon d’Hexagro et de ses adhérents. D’initiatives globales en initiatives individuelles, nous déroulerons leur démarche. 10 * Une étude, réalisée par le CTIFL et publiée en mai 2012 nous dit : « Selon que l’on sert la Restauration Hors Domicile, les Grandes et Moyennes Surfaces, les Détaillants, la demande concernant ce sujet n’est pas au même niveau et l’implication des uns et des autres différente. Le prin-cipal frein à avancer sur ce sujet est la gestion d’autres priorités devant le manque de temps à y consacrer et le manque de financement. L’absence totale de commu-nication ou une communica-tion majoritairement tournée vers l’interne ne reflètent pas la volonté d’être pré-sent sur ce sujet d’actualité et marquent sans doute une certaine frilosité à dévoiler des informations. » Equitable Economie Social Développement durable Vivable Viable Environnement
  11. 11. H E X ’ P O S É 11 Préservation de l’environnement Diminuer les émissions de CO2 et nuisances sonores (bilan carbone annuel) - Mise en place d’un maillage entrepôts permettant la proxi-mité des producteurs <150km en moyenne. - Adaptation de la taille des camions aux livraisons - Nouveaux véhicules normés Euro 5 et équipés pour l’Ad blue - Tournées optimisées (à l’aller, livraisons des clients ; au retour : chargement chez les producteurs) - Livraisons mutualisées. Avoir une gestion durable des entrepôts L’eau : installation des réducteurs de débit d’eau, de minuteurs de robinet, de bacs de rétention des eaux de pluie L’électricité : contrôle des installations au quotidien (isolation thermique, consom-mation, minuteurs, ampoules basse consommation…) Assurer jusqu’à 100% de déchets triés et revalorisés - Tri sélectif des déchets, installa-tion de compacteurs - Emballages recyclables voire bio dégradables favorisés, élimination des suremballages (film palette), réutilisation des emballages récep-tionnés pour les petites livraisons de détail. - Transformation des déchets organiques en compost, partena-riats industriels pour les déchets recyclables (papeterie, combustible de chauffage) Préserver la biodiversité - Optimisation d’une offre saisonnière - Volonté d’une offre variée avec variétés anciennes et rares pour les fruits et légumes - Bannir de l’offre les espèces menacées ou en voie de dispari-tion pour l’univers halieutique. Progrès social Transformer et améliorer les structures pour garantir de meilleures conditions de travail à l’ensemble du personnel (Évaluation annuelle des risques.) Former en interne pour péren-niser les compétences (ou en acquérir de nouvelles) - Conduite éco responsable, bonnes pratiques de l’économie d’énergie. Former en externe les clients - Conservation et stockage des produits. Lutter contre le gaspillage alimentaire - Compostage des fruits et lé-gumes abîmés, dons aux oeuvres caritatives (ne concerne pas les produits de la mer, dits à risque). Communiquer à travers des actions de mécénat, de partenariat - Evènements nationaux (La Fraîch’Atti-tude), salons régionaux pour le maintien des savoir faire locaux, préservation, partage et diffusion du patrimoine local. Le Groupe Estivin est partenaire pri-vilégié de la Fraîch’Attitude et de l’Association « Savourons la Touraine ». Développement de l’économie locale Maintenir et créer des emplois, soutenir les industries parallèles et la recherche et développe-ment… Avoir une consommation collaborative Initiative Groupe Provence Dauphiné : pour chaque achat d’un nouveau camion avec son partenaire Le Petit Forestier, un arbre planté (déjà plus de 69 arbres plantés). Gautier Girard (Groupe Estivin) et le Groupe Ribé’groupe sont impliqués dans le dispositif d’engagement vo-lontaire des entreprises de transport routier qui vise à réduire les émis-sions de dioxyde de carbone de 20% d’ici 2020. Initiative Groupe Provence Dauphiné : il s’engage à reprendre les cartons, les huiles usagées, les palettes chez ses clients. Initiative collective : mise en place d’un suivi des indicateurs dévelop-pement durable avec notamment la proportion des achats locaux. Initiative collective : mise à dispo-sition des listes vertes (producteurs locaux en fruits et légumes) et listes bleues (mareyeurs locaux). Estivin Primeurs de Loire créé un ver-ger de poiriers et pommiers sur son site et l’assortit de deux ruches. Initiatives collectives : - Les entrepôts adhèrent au programme « Mr Goodfish », - Hexagro a été le 1er réseau à ins-taurer une surveillance phytosanitaire sur les fruits et légumes frais (99% de conformité sur les 19 400 molécules analysées depuis le début de l’année 2014). Une grande partie des entre-pôts Hexagro a obtenu la Certification Agriculture Biolo-gique avec une offre complète de fruits et légumes.
  12. 12. Frutti et Veggie fêtent leurs 10 ans LES SEMAINES AUX P’TITS OIGNONS C’est la première fois que l’oignon français est mis sur le devant de la scène grâce à la Section Interpro-fessionnelle de première mise en marché Oignon (SIPMM Oignon), du 13 octobre au 16 novembre 2014 (l’automne, la pleine saison de l’oignon). Cette campagne com-mencera par un grand défi culi-naire. Un concours destiné au grand public et parrainé par le Chef Damien Duquesne qui tend à prouver que l’oi-gnon est plus qu’un simple condiment. Pour en savoir plus : www.oignon.info Les adhérents d’Hexagro ont participé activement à cet événement du 13 au 22 juin, pour sa 10ème édition. 100 000 fans de pommes de terre Pour fêter ce score sur la page Facebook après 1 an et demi de mise en ligne, le Co-mité National Interprofessionnel de la Pomme de Terre publie l’Almanach des 100 000 fans : Melle de Terre, dessins inédits, conseils, anecdotes, recettes et son bonus à découvrir mois après mois et penser « pomme de terre » toute une année. Il est téléchargeable sur www.cnipt-pommesdeterre.com Le légume roi Le légume a le vent en poupe et le végéta-risme est en hausse avec des concepts de restaurants tout « vegan », des foodtrucks qui proposent des burgers tous légumes, des green bars avec smoothies, soupes, salades, salades de fruits. Et puis il y a les livres qui nous apprennent à cuisiner les épluchures. Ce numéro vous est offert par : ANNEMASSE PRIMEURS, ARDENNES PRIMEURS, AUSSERT PRIMEURS, BOFRUIT, BONAFRUITS, BOURGOGNE PRIMEURS, CLEDOR LA PROVENCE, CLEDOR PRIMEURS SERVICES, DARCY ESTIVIN, DORINA SUD (MARSEILLE ET FREJUS), ESTIVIN PRIMEURS DE LOIRE, ESTIVIN PRIMEURS NEVERS, FORTUNO & FILS, GATÉ ANGERS, GAUTIER (BRIVE, SAR-LAT), GAUTHIER-GIRARD, GAVIGNAUD MARÉE SERVICE, GILBERT GUILBAUD, GRAND FRUIT DISTRIBUTION, LAURANCE, LE ROY MURIBANE, LECUREUR, LEMAN PRIMEURS, LE FLAHEC, LE ROUX FRUITS & PRIMEURS, LES HALLES SAINT JEAN, LES PRIMEURS DE LA CHAMPAGNE, LORENZI, LORRAINE SERVICE FRAIS (CLOUANGE, VADONVILLE), MAISON TRIAS, MARGAIN MARÉE, PONS PRIMEURS ET MARÉE, PRIM’SERVICES, PROMER OCÉAN, PROVENCE BOURGOGNE, PROVENCE DAUPHINÉ GRENOBLE, PROVENCE DAUPHINÉ SAVOIE, PROVENCE PRIMEURS, PVM, SN QUALIPRIM, RIBÉPRIM, SN RIVOALLON, SI-MEXPA PRIM’ADOUR (BAYONNE, MONT DE MARSAN), SOCIÉTÉ NOUVELLE ABEIL (BRIANÇON, GAP), SODICRU, SODIPRIM, SUBERY, UNION PRIMEURS, VELDERS, VIALE & DUMAY Magazine trimestriel édité par Hexagro et diffusé par les adhérents à leurs clients (1000 ex) - Téléchargeable sur le site www.hexagro.fr Directeur de la publication : Jean-Daniel Hallard Coordination : Svetlana Trébulle Conception éditoriale, rédaction et création graphique : Agence Pass’relle, 06 61 87 33 05 Photos : Pass’relle, Frédéric Jaunault (recettes), Shutterstock. 1, rue de la corderie, Min centra 322, 94586 Rungis cedex Tél. : 01 56 30 91 53 - Fax : 01 56 30 91 54 commercial@hexagro.fr - www.hexagro.fr H E X ’ P R E S S La Fraîch’attitude 2014 La semaine nationale de dégusta-tion et de découverte des fruits et légumes frais, placée sous le haut patronage du ministère de l’Agricul-ture et de la Pêche, est basée sur le constat qu’il ne suffit pas d’informer pour changer les comportements. Il faut agir. Les autres événements à suivre ! - La Fabuleuse Fête du Manger Local en Ile-de-France les 13 et 14 septembre - La 25ème édition de la semaine du goût du 13 au 19 octobre 2014. Le bar à juju’s, une dégustation originale de fruits et de légumes à Tours organisée par Estivin Primeurs de Loire. Et aussi une visite du « carreau » de Rochepinard, des ateliers de cuisine pour les enfants et des bro-chettes de fruits et légumes pour les grands. Le restaurant scolaire de Brantôme en Dordogne, géré par Elior, a vécu une bien jolie journée grâce à la Société Gautier (Sarlat). Une présentation de fruits et de légumes de saison, des ex-plications et une dégustation ont ravi le jeune public tout en le familiarisant avec cette famille de produits. Sodicru (Alsace) a organisé une anima-tion au Collège des missions africaines (Hagueneau) géré par Elior. Les élèves ont pu comparer le goût des carottes et des pastèques conventionnelles et issues de l’Agriculture biologique. 12

×