SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  144
Télécharger pour lire hors ligne
Initiation à la recherche
d’information et à la
veille en LP MIC2F
BU Saint-Jérôme – septembre 2017
caroline.peron@univ-amu.fr
1
I/Rechercher l’information
A- Méthodologie de la recherche
B- Les ressources des bibliothèques
C - La recherche et l’évaluation de l’information sur
le web
II/ Présenter l’information
III/ Veille
Plan du cours
2
22
TITRE DE LA PRÉSENTATION
> TITRE DE LA PARTIE
I/ Rechercher l’information
3
Pourquoi définir son sujet ?
Objectif 1
Déterminer le contexte général de votre recherche et le
situer dans son champ disciplinaire, chronologique,
géographique…
Cette définition des limites du sujet doit vous aider à
élaborer une question, une problématique.
Objectif 2
Trouver les mots-clés qui serviront à interroger les outils
(moteurs de recherche, base de données).
A - Méthodologie de la recherche d’information
4
Ce travail de questionnement sur le sujet permet de trouver des
mots-clés à partir des concepts importants du sujet : termes
généraux/spécifiques/associés, synonymes…
Exemple :
Pour un sujet sur les « liaisons chimiques » : réactions
chimiques, chemical bond
Pour traduire ses mots-clés, on peut utiliser des portails
terminologiques :
 Termsciences
 Grand dictionnaire terminologique
Les mots-clés
5
Les mots-clés
6
Les requêtes
Définition :
Expression formalisée d’une demande à
partir d’une bases de données utilisant des
mots clés.
7
Les opérateurs booléens ET – OU - SAUF - permettent de combiner des mots-clés dans une
équation de recherche, en élargissant ou limitant cette dernière.
L’opérateur ET permet de retenir les résultats communs à l ’ensemble des mots-clés
recherchés.
Ex : chimie ET cosmétique
L’opérateur OU permet de retenir les résultats trouvés pour l’un ou l’autre des mots-clés
recherchés, ou les deux.
Ex : formulation OU génie chimique
L’opérateur SAUF permet d’éliminer les résultats non pertinents pour la recherche effectuée.
Ex : cosmétique SAUF pharmaceutique.
Requêtes pour associer ses mots-clés
8
/////
chimie
///////
///
////// ////
cosmétique
Les guillemets
Il permettent de lancer une expression exacte.
« formulation cosmétique » = recherche sur les 2 termes accolés.
Les troncatures (*):
Elles servent à remplacer une ou plusieurs lettres d’un mot afin d’élargir la
recherche à l’ensemble des terminaisons d’une famille de mots.
Ex : collagen* = recherche les termes collagène ou collagénases
Les limites :
Dans certains outils de recherche (catalogues de bibliothèques, bases de
données), on peut limiter les recherches de façon contextuelle, en utilisant par
exemple des critères de période, de zone géographique, de langue…
Ex. limites: 2000-2009 (période) / Français (langue des documents)
9
Utiliser les mots-clés
Sélectionner les outils adaptés à sa recherche
d’information
10
1010
Je cherche à… Je trouve dans…
- Préciser des notions,
- Trouver des faits ou des données
- Avoir une synthèse des
connaissances
Dictionnaires, encyclopédies
généraliste (Universalis) ou
spécialisée (Techniques de
l’Ingénieur)
- Creuser une problématique,
- Vérifier des hypothèses
Livres, périodiques scientifiques
spécialisés, thèses, brevets, actes
de congrès…
Les ressources de la bibliothèque (catalogues, bases de données
et plateformes de revues)
 Repérer des livres et des articles de périodiques.
Les bases de données et les plateformes de revues contiennent des notices
bibliographiques ou du texte intégral en ligne.
Le web (moteurs de recherche, annuaires de recherche, portails
d’archives ouvertes, thèses, brevets et rapports en ligne)
 Compléter sa recherche
Localiser l’information
11
Localiser l’information sur le site web de la BU
Tutoriels et guide des
ressources par
disciplines
Recherche de livres,
d’articles, de revues et
autres documents
Catalogue des
bibliothèques AMU
Questions / réponses
en ligne
12
Localiser l’information sur le site web de la BU
13
Bientôt un nouveau site web à la rentrée 2017 :
•Accès sur l’ENT : onglet « BU » > « Compte lecteur »
- Accès au catalogue Koha, commun aux 72 bibliothèques de l’AMU (il
recense 1,4 millions de documents), et à son compte lecteur.
B - Les ressources des bibliothèques : accès aux
ressources imprimées
14
15
•Recherche avancée sur Koha:
Elle permet de croiser des arguments de recherche dans tous les index de la
recherche simple (par les opérateurs booléens OU, ET et NON)
Filtres :
- par année de publication, langue du texte, type de publication (livres, périodiques,
ressources électroniques, thèses), localisation (limiter sa recherche à une bibliothèque ou à
un groupe de bibliothèques par domaine : ex. sciences)
Accès aux ressources imprimées
15
16
Accès aux ressources imprimées
• Liste des résultats d’une recherche
Pour trouver physiquement votre document, il faut lire les données d’« exemplaires », qui vous
indiqueront:
- Le type de prêt
- La localisation
- La cote
- La disponibilité
- Particularité pour les périodiques : onglet « Etat de collection », indiquant l’étendue de
l’abonnement
16
Certaines revues sont disponibles
seulement en version imprimée.
Certaines revues sont disponibles en
version imprimée et/ou électronique.
Trouver un journal en bibliothèque
17
Mot du titre du journal
Mot du titre de l’article
Auteur de l’article
Le classement par cote, qui répartit les connaissances en
catégories, permet de localiser le document dans la BU.
La cote est établie en fonction du sujet abordé.
Dans la BU: classement des documents par cote
600 Techniques
668 Cosmétique
19
•Sudoc, catalogue commun de toutes les bibliothèques universitaires françaises (10
millions de notices)
Il permet de :
- Trouver un document sur un sujet donné
- Localiser ce document dans une bibliothèque universitaire
- Obtenir le prêt du document ou sa reproduction
http://www.sudoc.abes.fr/
Accès aux ressources imprimées
19
Pour vous aider dans vos recherches, vous pouvez vous reporter :
- Au guide des BU AMU en « chimie » et « produits de santé et cosmétiques »
http://bu.univ-amu.libguides.com/chimie
http://bu.univ-amu.libguides.com/cosmetiques
20
21
2121
Les ressources des bibliothèques : accès aux
ressources en ligne
• Accès aux ressources en ligne via l’ENT (onglet BU> site web BU >
Documentation> Liste des ressources électroniques)
• Contactez le service de questions-réponses en ligne Azimut si vous
constatez des problèmes d’accès.
21
Les usages communément admis sont la consultation, l'impression,
l'envoi par mél, l'enregistrement sur support fixe (disque dur) ou mobile
(clé USB) d'une partie raisonnable des contenus proposés.
Les usages généralement interdits sont la diffusion des contenus à des
tiers (non membres de l'université), gratuite ou commerciale, la
reproduction ou mise à disposition sur un site web ou autre sans
demande d'autorisation préalable, la copie ou le téléchargement massif
de contenus, etc...
Les règles de base de l’accès aux ressources en ligne
22
Les différents types de ressources en ligne
Bases de données
pour
obtenir des références
de monographies et
d’articles de revues
(voire un accès
direct à l’article)
Périodiques
électroniques
pour trouver des
informations en phase
avec l’actualité du sujet,
et des points de vue plus
spécifiques, plus en
phase avec la recherche.
Encyclopédies
pour avoir une
synthèse du savoir de
façon générale
(Encyclopaedia
Universalis)
ou sur un domaine
particulier (Techniques
de l’Ingénieur)
Les livres
électroniques:
Version électronique et
interactive d’un ouvrage
imprimé intégrant des
hyperliens.
24
24
Accès aux ressources en ligne
• Accès à des dizaines de milliers de revues et livres en plein texte à partir de
Documents en ligne, répertoire des ressources en ligne de la BU et moteur de
recherche fédérée (les Techniques de l’ingénieur ne sont pas indexées).
25
• Présentation :
- Encyclopédie spécialisée en sciences et techniques, en français,
éditée sous forme papier et en base de données électronique (courant
+ archives).
- Regroupe 62 dossiers thématiques en français et plus de 8000
articles, rédigés par 3000 spécialistes de l’industrie, de la recherche et
de l’enseignement.
- Divisée en 15 bases documentaires thématiques (+ les
archives), elle couvre les domaines suivants :
- Mesures-Analyses - Génie industriel
- Sciences fondamentales - Mécanique
- Construction - Technologies de l’information
- Energies - Innovation
- Environnement, sécurité - Matériaux
-Procédés : chimie, agro et bio - Electronique Photonique
- Transports - Biomédical-Pharma
- Automatique-robotique
Techniques de l’ingénieur
26
Techniques de l’ingénieur : ressources
documentaires
•Récupération des articles : envoi par email, export en format PDF,
partage, ajouter à mon compte, ajouter la recherche aux favoris.
Information disponible sur les auteurs de l’article + annexes
(bibliographie, réglementation).
Techniques de l’Ingénieur
Techniques de l’ingénieur : espace actualité
28
L'EMC constitue un outil essentiel pour la formation médicale continue.
Public : dermatologues - médecins esthétiques
Les grandes thématiques :
 les liens entre pathologie et esthétique ;
 la prévention et la correction du vieillissement cutané ;
 les gestes et les techniques en chirurgie dermatologique et
esthétique ;
 la pratique des lasers et lumières ;
 la pharmacologie des cosmétiques ou les produits d'hygiène et de
soin pour la peau, les cheveux et les ongles ;
 les cosmétiques et les médicaments, selon les types de peau.
Les + EMC Cosmétologie :
 des autoévaluations pour vous tester ;
 des illustrations, qui enrichissent les quelque 100 articles du
traité.
Traité EMC – Cosmétologie et dermatologie
esthétique
29
Traité EMC – Cosmétologie et dermatologie esthétique
30
Des autoévaluations sont disponibles.
Traité EMC – Cosmétologie et dermatologie esthétique
31
•Définition :
Les bases de données sont produites par des éditeurs spécialisés et sont
généralement payantes. Elles rassemblent des données structurées, interrogeables par
leur contenu et peuvent être :
• Factuelles : Elles proposent une réponse directe à une question, comme les
bases de données de résultats d’expériences.
• Bibliographiques : elles permettent de retrouver des références de
documents, majoritairement des articles de périodiques, mais aussi des
séries, des actes de congrès.
Elles contiennent essentiellement du texte, fournissent des notices
bibliographiques (fiches signalétiques propres à un document), et les
informations qu’elle proposent sont structurées, exhaustives dans un
domaine.
Les références contiennent le titre de l’article, son auteur, la source (la revue
dont est issu l’article) des mots-clés et un résumé.
Rechercher l’information dans les bases de données
32
3232
•Base de données de presse et d’informations économiques :
dépêches de grandes agences de presse, ainsi que les plus importants
quotidiens nationaux et régionaux.
•Soit 14 000 publications, 22 langues, 159 pays.
Base de données Factiva
Possibilité de
recherche par titre
de publications
Beaucoup de possibilités de tri des résultats ; export articles en PDF.
Factiva
34
Le (CAS) indexe la littérature chimique depuis 1907.
Champs couverts par Scifinder Scholar/ Chemical Abstracts :
 Chimie inorganique et organique, chimie physique, ingénierie et chimie appliquée,
génie chimique, biochimie qui représente à elle seule 34% des notices bibliographiques.
 Références bibliographiques : 62% d’articles de journaux, le reste étant composé de
brevets et communications aux congrès.
Libguide BU AMU Scifinder : http://bu.univ-amu.libguides.com/content.php?pid=584968&sid=4820874
SciFinder-Chemical Abstracts
35
3535
•Accès Scifinder Web/ Chemical Abstracts :
L’accès est possible sur la version web en s’enregistrant à partir du portail de la bibliothèque :
- Créer un compte utilisateur personnel en s’enregistrant sur un ordinateur de la BU (avec une
adresse e-mail valide se terminant par etu.univ-amu.fr).
- Le nom d’utilisateur doit comprendre entre 5 et 15 caractères dont au moins une lettre,
et le mot de passe entre 7 et 15 caractères, dont des chiffres, lettres et caractères non
alphanumériques (@,#,%,&).
- Attendre de recevoir le mail de confirmation à votre adresse e-mail indiquée lors de
l’enregistrement.
- Cliquer sur le lien contenu dans le mail pour activer son enregistrement (délai max de 48
heures).
- Se connecter avec les identifiants créés (nom d’utilisateur et mot de passe).
La session s’interrompt après 15 mn d’inactivité.
SciFinder-Chemical Abstracts
36
3636
•Les sous-bases contenues dans Scifinder / Chemical Abstracts :
 CAplus (base bibliographique) : >37 M références bibliographiques depuis le début des années
1800 ; >10 000 revues dépouillées; Brevets issus de 61 offices de brevets; Articles cités depuis
1997(322 M de citations à ce jour); Mise à jour quotidienne.
 CAS Registry (base des substances) : >76 M petites molécules; >63 M séquences (nomenclatures,
propriétés expérimentales et calculées); Substances signalées dans la littérature depuis 1957; mise à
jour quotidienne.
 CASReact (base des réactions) : 56 M réactions extraites de la littérature depuis 1840, conditions de
réaction depuis 2003, mise à jour hebdomadaire.
 Chemcat : >68 M composés disponibles commercialement; >1119 fournisseurs; Mise à jour à chaque
publication ou révision de catalogue, mise à jour à chaque publication de catalogue.
 ChemList: informations réglementaires issues de plus de 100 inventaires mondiaux.
 Marpat : Plus de 975 000 formules génériques de Markush depuis 1961; 380 000 brevets.
 Medline : 22 Millions références bibliographiques biomédicales depuis 1946; 3900 revues
biomédicales; mise à jour 4 fois par semaine
SciFinder-Chemical Abstracts
37
3737
SciFinder-Chemical Abstracts
38
38
• Explore
- Ouverture par défaut de la base
bibliographique Caplus et de la
recherche par sujets.
- Accès aux bases factuelles
Casregistry (substances)
Casreact (réactions)
SciFinder-Chemical Abstracts
39
Lien vers la plateforme
de l’éditeur si la BU est
abonnée à la revue
Base bibliographique et de texte intégral couvrant tous les domaines de l'économie : Barnes
reports : U.S. Cosmetics & Beauty Supplies Stores Industry Report ; Cosmetics; Cosmetics
manufacturing
Business source complete
40
•Définition
L’ensemble des revues d’un éditeur est présentée dans la même interface.
Intérêt :
- Cibler ses recherches sur un éditeur, parfois spécialisé dans la discipline
- Avoir accès au texte intégral si la bibliothèque est abonnée
- Ne pas manquer les revues confidentielles d’un éditeur
Ces plateformes peuvent être spécialisées (ACS, RSC) ou pluridisciplinaires
(ScienceDirect, Wiley, Springer).
Rechercher l’information dans les plateformes de
revues
41
41
Les revues des BU AMU
42
International Journal of cosmetic science; Journal of cosmetic dermatology
Wiley
Journal of natural products; CAS subjects « Essential oils & cosmetics»
ACS
44
Natural product reports
RSC
45
Les plateformes de revues
46
Du chercheur à l’utilisateur, en passant par l’éditeur :
Source : Valérie Léveillé, AMU - Master VTI
10 millions d'entreprises référencées. Orbis convient particulièrement aux recherches de stages par
activité et localisation.
Conseil : préférez la recherche par classification d’activités plutôt que mots-clés
Orbis : l’annuaire d’entreprises
47
Possibilité de récupérer des informations sur les effectifs, l’activité économique et
l’organigramme de l’entreprise.
Orbis
48
Pour compléter l’information ou avoir des points de vue
sur des aspects particuliers.
Conseils préalables :
• Ne pas utiliser Internet en premier recours, les informations que l’on y trouve ne
sont pas de l’ordre de la synthèse.
• Face à la profusion de réponses : adopter des stratégies de recherche.
- Guide en ligne REPERE (Ressources Electroniques pour les Etudiants, la Recherche et
l’Enseignement) de l’Enssib http://repere.enssib.fr/
C- La recherche et l’évaluation de l’information sur le
web
Les moteurs de recherche
Logiciel permettant de retrouver des pages web
à partir d’une requête par mots-clés
Indexation
automatique
pages analysées
pour extraire les
mots significatifs
(mot-clés)
Comparaison
des mots-clés de l’indexation
automatique avec les mots-
clés de la requête
Moissonnage
pages web
parcourues
automatiquement
par des robots
Liste des pages sélectionnées et affichées
par ordre de pertinence
50
Les moteurs de recherche
Généralistes
etc …
51
Spécialisés
Les moteurs de recherche
Exemple :
mot clé :
cosmétique
52
Les moteurs de recherche
Limites du moissonnage
Certaines pages web ne peuvent pas être moissonnées
par les moteurs de recherche classiques
Web invisible ou web profond
Pages accessibles
sur authentification
Pages dynamiques : le contenu
varie constamment
Pages dont l’administrateur
interdit l’indexation aux robots
53
Ressources dont
l’interrogation passe
par un formulaire de
recherche : bases de
données, catalogues
de bibliothèques, …
Les moteurs de recherche
Les méta-moteurs
Outils permettant de soumettre une même requête à
plusieurs moteurs de recherche simultanément
Exemples
54
Les requêtes dans les moteurs de recherche : les opérateurs
Le terme
define:
pour obtenir la
définition d’un
mot
55
Les requêtes dans les moteurs de recherche : les opérateurs
Le joker
*
Remplace un
mot
56
Les requêtes
Le raccourci CTRL + F
un terme dans un
long document
Word, Powerpoint
ou PDF
chercher rapidement
un mot ou une
expression dans une
quelconque page web
toutes les occurrences
d’un chiffre précis dans
un fichier excel
57
Les requêtes dans les moteurs de recherche
L’ordre des réponses tient compte :
 de la pertinence thématique : importance des mots-clés de la requête dans
la page web
 de la popularité de la page web :
 abondance et qualité des liens qui mènent à la page
 tendance des internautes à cliquer sur la page en réponse à la même
requête
58
Les requêtes : la recherche avancée
Catalogues, bases
de données et moteurs
de recherche proposent
une interface de
recherche avancée
permettant de combiner
des critères pour affiner
une recherche
59
Le brevet est un titre juridique délivré par une autorité publique.
Il accorde à son détenteur un droit exclusif de propriété et d'exploitation sur une
invention pour un temps et sur un territoire déterminés.
Brevets
60
http://bu.univ-amu.libguides.com/chimie
http://bu.univ-amu.libguides.com/cosmetiques
• S’informer avec le brevet permet de :
Éviter de réinventer la roue
(La Commission Européenne a estimé que les travaux effectués en double dans les services R&D
coûtent chaque année à l’industrie européenne +20mrds € uniquement à cause d’un manque
d’information.)
• Surveiller l’environnement technique
Le brevet : souvent la 1ère publication de détails techniques
Surveiller la concurrence ou localiser des partenaires potentiels.
Rechercher des brevets qui se sont éteints.
La technologie contenue dans le brevet peut être exploitée gratuitement
Intérêt de la recherche sur les brevets
61
•Espacenet
L’Office européen des brevets a développé la base Esp@cenet qui recense 90 millions de
brevets, de 1836 à nos jours.
Espacenet donne accès à la base française de l’INPI et à 3 bases internationales :
- la base EP (European Patents) recense les demandes de brevets EP publiées par l'Office
européen des brevets au cours des 24 derniers mois.
- la base de l’OMPI (WIPO) rassemble les demandes déposées au niveau mondial selon la
procédure PCT.
- la base Worldwide recense les données sur des brevets provenant de 85 pays.
Il y a plusieurs accès possibles à cette base de brevets :
http://worldwide.espacenet.com : accès à la base mondiale.
http://bases-brevets.inpi.fr/fr/accueil.html : accès à la base française, européenne et mondiale.
Guide d’utilisation Espacenet en français :
http://documents.epo.org/projects/babylon/eponet.nsf/0/4e8744eb66e8f944c12577d600598eef/$FILE/espacenet_b
rochure_fr.pdf
Manuel Durand-Barthez - Wiki Urfist Paca : http://wiki-
urfist.unice.fr/wiki_urfist/index.php/Brevets_%26_Propri%C3%A9t%C3%A9_industrielle_:_Principes_juridiques_fon
damentaux_et_interrogation_des_bases_de_donn%C3%A9es
Les bases de données de brevets
62
62
Recherche par mots-clés en anglais et par classification :
Esp@cenet
63
Accès au document original décrivant l’innovation technique :
Esp@cenet
64
•HAL- Hyper Articles en Ligne
L'archive ouverte pluridisciplinaire HAL, créée en 2006, sous la responsabilité du
CNRS, est destinée au dépôt et à la diffusion d'articles scientifiques de niveau recherche,
publiés ou non.
Elle regroupe plusieurs sous-bases comme TEL pour les thèses ou CEL pour les
cours.
Il s’agit d’une démarche volontaire permettant une réappropriation gratuite par les
chercheurs de l’information qu’ils produisent eux-mêmes.
AMU a un dépôt dans HAL : http://hal.archives-ouvertes.fr/UNIV-AMU/fr/
A noter, DUMAS est une archive ouverte de travaux d'étudiants de niveaux bac+4 et
bac+5 .
http://hal.archives-ouvertes.fr/
Outils complémentaires : les archives ouvertes
65
65
• TEL, plateforme d’auto-archivage en ligne des thèses et HDR :
http://tel.archives-ouvertes.fr/
• Theses.fr moteur de recherche des thèses françaises :
http://www.theses.fr/
• DART Europe, portail européen des thèses électroniques http://www.dart-
europe.eu/
Thèses en ligne
66
http://www.brandstorm.loreal.com/en/challenges/play-experiment-innovate
Serious games
Titre de la Présentation
> Titre de la partie
67
68
Évaluer la qualité et la pertinence des sources
La qualité des sources sur internet
Fiabilité des sources
Réputation de l’auteur
Objectivité de l’information (Commerciale ? Académique?)
Exactitude de l’information
Actualité de l’information
Processus de validation de l'information
La pertinence des sources
Adaptée à mon travail de recherche ?
Assez récente pour mon sujet ?
Trop spécialisée ? Ou trop élémentaire ? Public visé ?
Source : Infosphère URFIST – SCD ULP Strasbourg
http://urfist.u-strasbg.fr/infosphere/sciences/module7/index.html
• Sites identifiés
Institutions, industrie, associations, etc.
Identification de l’organisation, nature et statut, objet, public visé, date de
création, notoriété.
Exemples :
site de l’INRS http://www.inrs.fr/accueil
dossier CNRS
http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doschim/decouv/peau/cosmetiques.html
Evaluer l’information
69
69
70
- Processus de validation inexistant : sites web personnels,
commerciaux, d'opinion.
- Processus de validation traditionnel : relecture par les pairs ou
validation préalable au sein de l'institution (publications scientifiques, sites
institutionnels).
- Processus de validation original : exemple l'encyclopédie Wikipedia.
Projet collaboratif reposant sur le respect d'un ensemble de principes
fondateurs, notamment la modération et la correction des informations par
la communauté.
Certaines pages peuvent contenir des erreurs, ou être incomplètes.
Pratique pour débuter une recherche mais ne répond pas aux exigences
scientifiques d'un travail universitaire.
Les règles de publication
Si vous consultez Wikipedia en début de recherche, il y a quelques
éléments à maîtriser :
- L’historique des articles de Wikipédia (fréquence des mises à jour), ainsi que
les différents contributeurs.
-La page de discussion
-La bibliographie, les liens externes
-Les critères des « bons articles » :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Bons_articles
-Le plagiat : évitez les copier-coller
- Les langues ! D’une langue à l’autre, la qualité d’une page wikipedia peut varier
: ex : Développement durable : page en anglais / page en français / page en
portugais : de l’une à l’autre, le niveau de qualité peut varier.
Source : BU UPMC. Support de formation des Licence, (en ligne) :
http://www.jubil.upmc.fr/fr/guides_recherche/licence_sciences/supports_de_cours_licence.html [consulté le 09/09/2015]
71
TITRE DE LA PRÉSENTATION
> TITRE DE LA PARTIE
II/ Présenter l’information
72
73
Pourquoi ?
Prouver le caractère scientifique de vos démonstrations,
vérifier l’exactitude de vos propos
 C’est la base de la communication
scientifique !
Valoriser votre travail de recherche en l’enrichissant de
références validées
Faire ressortir vos qualités scientifiques par rapport aux
idées des documents mentionnés
Respecter le droit d’auteur,
 pas de plagiat ou de copier-coller
Citer ses sources
• Exemples de situations de plagiat :
- Copier intégralement un passage d’un livre ou d’une revue sans le mettre entre
guillemets et sans mentionner la source .
- Insérer dans son texte des graphiques, des données provenant de sources
externes sans en indiquer la provenance.
- Traduire un texte sans en mentionner la source.
- Le plagiat est rendu très facile par le développement du Web, mais beaucoup
d’outils sont disponibles pour le détecter
(ex. logiciel de détection de plagiat Compilatio).
Charte anti-plagiat AMU 2012 : http://sciences.univ-amu.fr/sites/sciences.univ-
amu.fr/files/charte_ant-plagiat_amu.pdf
Sources utiles :
Cours de Rémi Bachelet pour Centrale Lille : http://plagiat.ec-lille.fr/Amphi_Plagiat.html
Bibliothèques de l’Université de Montréal : http://www.bibliotheques.uqam.ca/plagiat
Citer ses sources
74
74
• Citation dans le texte
Les références peuvent être citées dans le texte par numéro :
On utilise l'exposant, ou le caractère normal entouré de parenthèses ou
de crochets :
...en 1924 Heiss et Weistock² démontrent que…
...en 1924 Heiss et Weistock [2] démontrent que …
Ces références dans le texte sont détaillées dans la bibliographie.
Pour les tableaux, graphiques, images…, utilisez la formule « tiré de »
ou « source ».
Citer ses sources
75
75
76
Normes de rédaction des références disponibles sur le guide
Doc’insa (INSA Lyon) :
http://referencesbibliographiques.insa-lyon.fr/
Citer ses sources
GUIMELLI Christian. Structures et transformations des représentations sociales.
Neuchâtel, Switzerland : Delachaux et Niestlé, 1994, 277 p.
= LIVRE: lieu d’édition, (si le nombre d'auteurs est supérieur à 3, citez les 3 premiers suivis
de "et al." )
HARTL Daniel L., CLARK Andrew G. Population substructure. In: Principles of population
genetics. 3rd ed. Sunderland, USA: Sinauer Associates, 1997, p.111-162.
= CHAPITRE d’un livre : référence complète d’ouvrage après le “in”.
MARCHETTI Mario. Aspects globaux et locaux de la mise en œuvre de la
lubrification fluide en ambiance spatiale [en ligne]. Thèse LMC. Lyon : INSA de Lyon, 2000,
214 p. Disponible sur : http://theses.insalyon.fr/publication/2000ISAL0082/these.pdf
(consulté le 20.09.2011)
= THESE en ligne : mention [en ligne]; date de consultation
SANCHEZ L. Rafael. A new cyclic anisotropic model for plane strain sheet metal Forming.
International journal of mechanical sciences, 2000, vol. 42, n° 4, pp. 705-728.
= ARTICLE de revue : nom de la revue (pas de “in”), numérotation, date et pagination.
Reconnaître le type de document à partir d’une
référence
77
• Quelques principes de base pour la rédaction de la bibliographie
- La bibliographie donne toutes les informations permettant de retrouver le document.
- Quand on décrit un document (un article dans une revue, un chapitre dans un livre), on décrit
d’abord la partie, ensuite le document dans son ensemble.
- On peut choisir de suivre une norme de présentation (par exemple la norme prescrite par
l’éditeur), mais quelque soit le choix de présentation, le plus important est de la suivre tout au
long de son travail.
- Les logiciels de gestions de références bibliographiques permettent d’éditer une
bibliographie sur Word ou Open Office en utilisant les normes prescrites par les différents
éditeurs.
Exemple : Zotero
http://www.zotero.org/
Citer ses sources
78
78
- Gratuit, open source et extensible, installation facile
- Utilisation individuelle et/ou collective (poste et/ou serveur), 300 Mo d’espace de
stockage
- Logiciel libre
- Fort dynamisme de développement (mises à jour automatiques très fréquentes)
- Intégration à d'autres logiciels (traitement de texte, sites, etc.)
- Stocke des références sur le disque dur et / ou en ligne
Synchronisation
- Stocke et gère des références, les documents qu’elles décrivent, des captures
de pages Web et des annotations de pages Web, et des liens vers des pages
Web.
- Développement pérenne assuré par des institutions reconnues (Roy
Rosenzweig Center for History and New Media > George Mason University )
Avantages du choix du logiciel Zotero
- Établir des liens avec des fichiers stockés sur le disque dur
- Gérer et organiser les références par :
- Dossiers et sous-dossiers (collections)
- Marqueurs (tags)
- Recherches dans les références
- Importer et exporter des références
- Plug-in d’interface directe avec le traitement de texte Word et OpenOffice
permettant de :
- Créer des citations dans le texte en cours de rédaction
- Générer une bibliographie
Fonctionnalités principales de Zotero
Utiliser une version à jour de Firefox
Dernière version Zotero : 5.0. ( juillet 2017)
http://www.zotero.org/download/
Installer Zotero
Autoriser l’installation du programme et du connecteur Zotero
intégrés dans votre navigateur :
Installer Zotero
82
Pour pouvoir l'utiliser avec un navigateur, il est nécessaire d'installer un
connecteur spécifique au navigateur de votre choix (Google Chrome, Safari,
Opera).
Installer Zotero
Présentation générale de l’interface locale
En cliquant sur l’icône Zotero…
…on peut récupérer automatiquement les références d’une liste de résultats, ou
d’un résultat sur certains sites compatibles
(liste des sites compatibles: http://www.zotero.org/translators/)
Ex: Web of Science, Science Direct, catalogue Sudoc, Google Scholar…
Collecter des références en ligne à partir de sites compatibles
Ex : Techniques de l’ingénieur, importer le fichier de références (format RIS ou
BibTeX), puis le télécharger avec l’icône « Actions »
Collecter des références en ligne sur des sites non
compatibles
On peut rajouter des PDF à la bibliothèque Zotero en les faisant glisser
depuis leur emplacement d’origine, vers la collection de la bibliothèque
souhaitée.
Collecter des références: récupérer les métadonnées
d’un PDF
• Clic droit sur le PDF sélectionné, et installation d’un plugin la 1ère fois :
- Recherche du PDF dans Google Scholar.
-S’il le trouve, Zotero télécharge
ses métadonnées et crée un
nouvel élément, auquel il rattache
le PDF.
Collecter des références: récupérer les métadonnées d’un
PDF
• Insérer rapidement une citation et créer une bibliographie par glisser-
déplacer (ou insérer seulement la référence en appuyant sur Shift)
• Paramétrer le style bibliographique, etc. dans « Préférences », puis
« Exportation ».
Citation rapide
•Sélectionner les documents (ou à partir d’une collection de la
bibliothèque),
- clic droit > « Créer une bibliographie à partir des éléments
sélectionnés »,
- choisir le style bibliographique et le format d’enregistrement
du fichier.
Créer une bibliographie
Plug-in Word/Open Office :
http://www.zotero.org/support/word_processor_plugin_installation
Dans Word 2007 et versions ultérieures les icônes Zotero apparaissent dans
l’onglet « Compléments » ou « Zotero ».
Insérer des références
Insérer une bibliographie
Choisir le style bibliographique et la place des notes (bas de page et/ou fin du
document, en fonction des styles)
Style à définir dans les Préférences de Zotero :
Liste complète des styles bibliographiques disponibles (>8000 styles disponibles ):
http://www.zotero.org/styles
Interaction avec un traitement de texte
A partir du site : http://www.zotero.org/styles
Cliquer sur le titre du journal sélectionné > Cliquez sur « Installer»
Installer un style bibliographique
•2 possibilités pour visualiser sa bibliothèque Zotero dans le traitement de texte :
- barre d’outils Zotero
- « fenêtre classique » (à paramétrer dans « Préférences » > « Citer »)
Interaction avec un traitement de texte
Icônes disponibles (selon la version de Word) « Add/Edit citation » :
Insertion de référence: lors de la 1ère insertion dans un document, il faut choisir son
style.
Choix de la référence (préférez la visualisation « classique »)
Interaction avec un traitement de texte
Générer une bibliographie à partir de tous les éléments référencés (NB :
si le style l’autorise)
Insérer ou éditer une citation insérée dans le document
Éditer une bibliographie insérée dans le document (ajouter une
référence non citée dans le texte par ex.)
Refresh : mise à jour des citations et de la bibliographie pour
répercuter les modifications faites dans la bibliothèque
Document preferences : modifie le choix de la norme
bibliographique.
Remove codes : supprime les codes de champ Zotero du document
en empêchant toute nouvelle mise à jour des références et bibliographies.
Interaction avec un traitement de texte
TITRE DE LA PRÉSENTATION
> TITRE DE LA PARTIE
III/ La veille informationnelle
96
« La veille informationnelle est l’ensemble des stratégies mises en
place pour rester informé, en y consacrant le moins de temps possible
en utilisant des processus de signalement automatisés. »
Jean-Pierre Lardy – Urfist de Lyon
Définition de la veille
Mieux connaître son environnement
Anticiper les évolutions
Pour :
- Suivre, cibler, gagner du temps
- Lutter contre l’infobésité
- Aider à la prise de décision
En :
- Maintenant un flux régulier d’informations appropriées dans des
champs d’intérêts précis
- Analysant, évaluant les informations et partageant les
connaissances produites
Enjeux d’une veille ciblée
Deux méthodes :
 Pull : l’utilisateur va chercher les informations (l’approche
classique)
• Le veilleur va tirer les informations à lui
 Push : le service envoie l'information à l’utilisateur
• L’information est « poussée » de manière automatique vers le
chercheur, en fonction de ses préférences et de critères
préétablis par celui-ci. On parle de profils.
Les différentes méthodes de la veille
Les méthodes de veille classiques :
- Listes de diffusion : permet un échange parmi une communauté
- Newsletters : diffusion d’information (sans échange)
Les différents outils de la veille
http://www.cosmed.fr/newsletter-2
Diffusion sélective de l’information :
- Profils sur sites web : personnaliser les informations reçues sur les plateformes
d’éditeurs, dans les bases de données.
- Création d’alertes automatisés par mail ou RSS
Ex : sommaires d’une revue ; derniers articles parus ; alertes sur de nouveaux résultats
d’une recherche bibliographique dans une base de données.
Les différents outils de la veille
La veille avec les flux RSS
RSS = « Rich Site Summary” ou ”Really Simple Syndication”, selon les formats (RSS
1.0, RSS 2.0…). Il s’agit de formats de références facilitant l ’échange automatisé de
contenu complexe
Un flux RSS désigne un fichier texte au format XML, utilisé pour la syndication de
contenu Web. Il permet d’extraire un contenu régulièrement mis à jour d’un site web.
Contenu: titre de l'information, courte description et un lien vers une page décrivant
plus en détail l'information.
A chaque ajout d’information dans le fichier de syndication, l’ancienne version est écrasée
et le nouveau contenu apparaît.
On s’abonne à un flux, pour le lire, le partager, via son navigateur ou un agrégateur
de flux (Netvibes, Feedly…).
Les avantages d’une veille par flux RSS
- Votre boîte mail n’est pas encombrée par des alertes.
- En utilisant un lecteur de flux RSS, tous vos
abonnements à des flux sont rassemblés dans un même
endroit et peuvent être organisés en dossier.
- On peut chercher dans leurs contenus.
- En utilisant certains lecteurs de flux RSS, cela permet
de partager automatiquement ce contenu dans les
réseaux sociaux.
Brève introduction (en anglais) aux flux RSS : https://www.commoncraft.com/video/rss
103
2 façons de s’abonner à un flux RSS
- Cliquez sur le bouton « abonnement flux RSS » disponible sur le site et
sélectionnez le lecteur de flux de votre choix..
- Cliquez sur l’icône de flux RSS qui apparaît dans la barre d’URL (pour que
l’icône soit visible, il faut télécharger une application selon les navigateurs).
Repérer des flux RSS dans le navigateur
105
• Mozilla Firefox : il faut télécharger l’application « RSS Icon in url bar » pour
que l’icône s’affiche dans le navigateur.
Pour s’abonner à un flux, on clique sur l’icône dans la barre d’adresse URL du
navigateur.
Repérer des flux RSS dans le navigateur
• Afficher les flux avec Firefox :
Aller dans Préférences/Options > Applications > Flux. Firefox propose un menu
déroulant d’agrégateurs.
Repérer des flux RSS dans le navigateur
• Internet Explorer : Activez l’affichage de la barre de favoris (clic droit en haut de la
page)
En cliquant sur une icône flux RSS ou un lien menant à un flux RSS, Internet Explorer
détectera qu'il s'agit d'un flux RSS et vous proposera de vous y abonner. Les flux
seront classés dans les « Favoris ».
Microsoft Edge n’intègre pas encore les flux RSS !
Repérer des flux RSS dans le navigateur
• Dans Google Chrome : installer le plugin Extension Abonnement
RSS (par Google).
https://chrome.google.com/webstore/detail/rss-subscription-
extensio/nlbjncdgjeocebhnmkbbbdekmmmcbfjd?hl=fr
Repérer des flux RSS dans le navigateur
Puis allez dans les extensions de Chrome (l’icône Personnaliser et contrôler
Chrome > Plus d’ outils > Extensions)
Repérer des flux RSS dans le navigateur
- Dans options de l’extension RSS Subscription Extension (Extension Abonnement
RSS > Options) :
- Cliquez sur Add (Ajouter),
-Ecrire NetVibes dans la case description
et http://www.netvibes.com/subscribe.php?url=%s comme URL.
-Ou écrire Feedly et http://www.feedly.com/home#subscription/feed/%s
Repérer des flux RSS
Pour les sites qui ne proposent pas de flux RSS, il est possible d’en créer via
différentes applications :
Exemple : Update Scanner, extension de Firefox qui permet de détecter des changements sur
les pages. Les changements apparaissent en surbrillance.
http://alternativeto.net/software/page2rss/
Repérer des flux RSS
• Safari : ouvrez une fenêtre dans Safari et cliquez sur le bouton de la barre
latérale en haut de la fenêtre.
- Cliquez sur l’icône “@” en haut de la page. C’est votre page “Shared Links”,
qui permet de lire les flux RSS.
- Pour rajouter de nouveaux flux, allez dans la barre latérale sous l’onglet “@”
et cliquez sur “Subscriptions” / “Abonnement” en dessous.
Puis cliquez sur “Add Feed.” Cela ouvrira une fenêtre avec des différents choix
possibles incluant la page courante si cette page a des flux RSS. Cliquez sur “Add
Feed” et “Done” en bas de la barre latérale.
112
• Fluidité de l’information, rapidité de mise à jour.
• Consultation de mises à jour sans avoir à visiter chaque site.
• Gestion aisée : pas besoin de créer une multiplicité de comptes, pas de
boîte de messagerie saturée. Il suffit de supprimer un fil pour ne plus
recevoir l’information.
• Consultation de plusieurs mises à jour en un seul endroit : les flux sont
agrégés ou syndiqués, par un « guichet unique » :
un agrégateur de flux RSS (Ex. Netvibes)
Intérêt des flux RSS
• Les flux peuvent être lus avec différents types d'outils, dont les
caractéristiques peuvent varier fortement.
- les clients de messagerie (Microsoft Outlook, Thunderbird…)
- les navigateurs (Firefox, Internet Explorer…)
- les extensions de navigateurs (Sage, Feedly…)
- les portails personnalisés (Netvibes, Bloglines…)
- les services en ligne (The Old Reader, Newsblur…)
- les logiciels monoposte (Tity Tiny RSS, RSS Owl, Website Watcher...)
- les solutions de veille (Digimind, KB Crawl, Sindup…)
Béatrice Foenix-Riou, Quelques pistes pour remplacer Google Reader, mars 2013 :
http://fr.slideshare.net/bfoenix/bfrquelques-pistes-pour-remplacer-google-
reader?ref=http://www.veille.ma/La-fin-de-Google-Reader-quelles.html
•Comparaison des lecteurs de flux en ligne juin 2014 (Netvibes, Feedly,
Pearltrees…) :
http://socialcompare.com/fr/comparison/comparatif-des-agregateurs-de-fils-rss-1j8j0n31
Les lecteurs de flux RSS
• Portail Internet personnalisable créé en 2005.
Spécificité de Netvibes : les « Widgets », contraction de « window » et
« gadget » :petite application permettant d’avoir
accès à des informations ou de lancer des requêtes.
Ex : flux RSS, moteur de recherche, contenu vidéo
•Avantages de Netvibes :
- Personnalisation de l’interface
- Utilisation ludique et simple
- Beaucoup de widgets et de possibilités
http://www.netvibes.com/fr
Netvibes
Tutoriel en ligne sur Slideshare : http://www.slideshare.net/paventurier/tutorielnetvibes-
premierepriseenmainpascalaventurier/download
Netvibes
Il existe 2 versions différentes :
- L’URL universelle pour la version mobile est mobile.netvibes.com.
Il permet de détecter votre mobile et vous redirige vers la version appropriée.
- La version pour les smartphones est disponible sur iPad, iPhone et Android.
•Les versions mobile sont disponibles uniquement pour les utilisateurs qui ont
déjà un compte enregistré sur Netvibes.
http://faq.netvibes.com/fr/versions_mobiles
Netvibes version mobile
118
Création d’une page Netvibes : création d’un compte
1
2
3
•Lorsqu’on choisit de surveiller un sujet (exemple : chimie organique), Netvibes utilise
ces mots-clés pour créer un dashboard avec des apps/widgets thématiques, dans un
onglet « Actualités ».
Présentation de l’interface
• Il est toujours possible de supprimer ces widgets installés par défaut
s’ils ne sont pas pertinents.
• Lors de la création d’un nouvel onglet, il est également possible de
choisir de surveiller un sujet ou de laisser l’onglet vide.
Présentation de l’interface
12
1
• « Ajouter du contenu » : « Widgets essentiels » ( Lien, Notes), « Explorer
les catégories » (Actualités, Outils et technologies…)
3
1
2
« Ajouter un flux » : flux récupérés sur des blogs, des sites web, des journaux en
ligne…
Ex: flux du site de la FEBEA
Edition des onglets: titres, icône, affichage des widgets, suppression
Organisation des widgets par glisser-déposer
Organiser sa veille via Netvibes
Recherche d’apps par thématique sur : http://fr.eco.netvibes.com/apps
Importer du contenu sur Netvibes
• Visualisation par apps:
• Visualisation « Lecteur »: publications les plus récentes, fonctionnalités « à lire
plus tard »
Lecture des flux
Menu « Options » : modifier la couleur, l’image de fonds.
Personnaliser sa page Netvibes
Onglet Dashboard > Activer ma page publique : création d’univers publics, pour
une veille partagée et/ou donner des informations sur une institution :
Une seule page publique par adresse email enregistrée.
Organiser sa veille via Netvibes
Laboratoire de recherche en sciences végétales-Université de Toulouse III :
http://www.netvibes.com/docetoile#Accueil
Exemple de Netvibes
Equipe Stéréo du laboratoire ISM2 d’Aix-Marseille :
http://www.netvibes.com/gaellechou#Accueil
Exemple de Netvibes
Exemple de portail Netvibes public sur la veille réglementaire :
http://www.netvibes.com/veille_il#General
Organiser sa veille via Netvibes
Exemple de portail Netvibes public du PEACRITT sur la veille
agroalimentaire : http://www.netvibes.com/peacritt-rhone-alpes#Accueil
Organiser sa veille via Netvibes
13
1
• Page publique de Gérard Boyer, responsable de la licence Pro Management
des Industries de la Cosmétique et de la Chimie Fine
http://www.netvibes.com/gboyer#General
Exemple de Netvibes
• Recherche de blogs thématiques sur le moteur de recherche
Google :
Outils complémentaires : les blogs
Techniques de l’ingénieur
Ebsco – Business Source Complete
SciFinder
ACS
RSC
La veille à partir de ressources en ligne
Lien vers les flux en bas de la page d’accueil :
La veille via les Techniques de l’ingénieur
135
Ex. veille sur le titre "United States Cosmetics & Beauty Supplies Stores
Industry Report" ; Cosmetics manufacturing; Oriflame Cosmetics S.A
La veille via Ebsco - Business Source Complete
La veille via SciFinder
La fonction de veille Keep me
posted permet
de sauvegarder une équation
de recherche
sur le serveur de CAS.
Les mises à jour s’effectuent
une fois
par semaine et les nouveaux
résultats
s’affichent à la connexion dans
Keep me posted Results.
Par défaut la sauvegarde est
mise en place pendant un an.
La veille via ACS
Veille via un flux RSS
sur une recherche
Veille via des
alertes e-mail
• Flux RSS sur les sommaires de journaux ou sur les CAS sections
(Essential oils & cosmetics) :
La veille via ACS
• Flux RSS sur les sommaires des revues RSC et alerte mail sur une recherche :
La veille via RSC
Flux RSS sur le sommaire des revues (International Journal of
cosmetic science):
La veille via Wiley
• Classer, organiser des dossiers par thématique.
• Fixer des horaires de veille.
• Effectuer une lecture rapide de vos flux, repérer les plus pertinents pour
les marquer et les approfondir plus tard.
• Hiérarchiser les dossiers et les flux par priorité.
Source : Alain Marois, Optimiser sa veille avec les flux RSS,
http://www.slideshare.net/amarois/optimiser-sa-veille-avec-les-flux-rss-mars-2009
Conseils pour la mise en place de sa veille
•Ne pas s’abonner à des flux « doublons », similaires dans leur thématique,
repérez le plus pertinent, le plus populaire, le plus mis à jour.
• Identifier les experts et les mots-clés (tag tracking) sur les sites de partage
(Citeulike) afin d’effectuer une veille sur ces derniers.
• Utiliser les filtres disponibles sur les agrégateurs pour cibler certaines
thématiques.
• Archiver ses flux, certains ne sont peut-être pas intéressants dans l’immédiat
mais peuvent se révéler pertinents dans le futur.
Source : Alain Marois, Optimiser sa veille avec les flux RSS,
http://www.slideshare.net/amarois/optimiser-sa-veille-avec-les-flux-rss-mars-2009
Conseils pour la mise en place de sa veille
144
Merci de votre attention !
Vous pouvez nous retrouver en ligne sur le site de la
bibliothèque http://bu.univ-amu.fr/
Sur la page Facebook des BU sciences :
https://fr-fr.facebook.com/busciencesamu
Mon contact : caroline.peron@univ-amu.fr

Contenu connexe

Tendances

Recherche info these_ubo
Recherche info these_uboRecherche info these_ubo
Recherche info these_ubohervelemen
 
Recherche d'information en Sciences exactes et appliquees
Recherche d'information en Sciences exactes et appliqueesRecherche d'information en Sciences exactes et appliquees
Recherche d'information en Sciences exactes et appliqueesManuel Durand Barthez
 
Doctorat sciences - Recherche bibliographique : méthode, sources et outils
Doctorat sciences - Recherche bibliographique : méthode, sources et outilsDoctorat sciences - Recherche bibliographique : méthode, sources et outils
Doctorat sciences - Recherche bibliographique : méthode, sources et outilsFrédérique Flamerie
 

Tendances (20)

Master 1 aire culturelle romane 2016
Master 1 aire culturelle romane 2016Master 1 aire culturelle romane 2016
Master 1 aire culturelle romane 2016
 
Veille en sciences
Veille en sciencesVeille en sciences
Veille en sciences
 
Méthodologie documentaire Master 2 Psychanalyse novembre 2016
Méthodologie documentaire Master 2 Psychanalyse novembre 2016Méthodologie documentaire Master 2 Psychanalyse novembre 2016
Méthodologie documentaire Master 2 Psychanalyse novembre 2016
 
Recherche bibliographique Master philosophie 2016
Recherche bibliographique Master philosophie 2016Recherche bibliographique Master philosophie 2016
Recherche bibliographique Master philosophie 2016
 
Master 1 Lettres modernes 2016
Master 1 Lettres modernes 2016Master 1 Lettres modernes 2016
Master 1 Lettres modernes 2016
 
Master 1 Anglais 2016
Master 1 Anglais 2016Master 1 Anglais 2016
Master 1 Anglais 2016
 
Licence 3 italien
Licence 3 italien Licence 3 italien
Licence 3 italien
 
Recherche info these_ubo
Recherche info these_uboRecherche info these_ubo
Recherche info these_ubo
 
Master genie procedes-sept2014
Master genie procedes-sept2014Master genie procedes-sept2014
Master genie procedes-sept2014
 
Master matériaux septembre 2016
Master matériaux septembre 2016Master matériaux septembre 2016
Master matériaux septembre 2016
 
Recherche d'information en Sciences exactes et appliquees
Recherche d'information en Sciences exactes et appliqueesRecherche d'information en Sciences exactes et appliquees
Recherche d'information en Sciences exactes et appliquees
 
Doctorants sciences bu18janvier2016
Doctorants sciences bu18janvier2016Doctorants sciences bu18janvier2016
Doctorants sciences bu18janvier2016
 
Master2 psychanalyse janvier 2016
Master2 psychanalyse janvier 2016Master2 psychanalyse janvier 2016
Master2 psychanalyse janvier 2016
 
ED VAS 2016 Pour une recherche bibliographique efficace
ED VAS 2016 Pour une recherche bibliographique efficaceED VAS 2016 Pour une recherche bibliographique efficace
ED VAS 2016 Pour une recherche bibliographique efficace
 
Master Analyse et qualité novembre 2016
Master Analyse et qualité novembre 2016Master Analyse et qualité novembre 2016
Master Analyse et qualité novembre 2016
 
Master 1 sociologie 2015
Master 1 sociologie 2015Master 1 sociologie 2015
Master 1 sociologie 2015
 
Master aifa 2016 [jjc ag]_mr
Master aifa 2016 [jjc ag]_mrMaster aifa 2016 [jjc ag]_mr
Master aifa 2016 [jjc ag]_mr
 
Doctorat sciences - Recherche bibliographique : méthode, sources et outils
Doctorat sciences - Recherche bibliographique : méthode, sources et outilsDoctorat sciences - Recherche bibliographique : méthode, sources et outils
Doctorat sciences - Recherche bibliographique : méthode, sources et outils
 
Iut mesures physiques - octobre 2014
Iut mesures physiques - octobre 2014Iut mesures physiques - octobre 2014
Iut mesures physiques - octobre 2014
 
Internes 2016 pour une recherche bibliographique efficace
Internes 2016 pour une recherche bibliographique efficaceInternes 2016 pour une recherche bibliographique efficace
Internes 2016 pour une recherche bibliographique efficace
 

En vedette

En vedette (20)

Documentary watch on the web
Documentary watch on the webDocumentary watch on the web
Documentary watch on the web
 
Africa deal network
Africa deal networkAfrica deal network
Africa deal network
 
BOLETIN INFORMATIVO SABERES N°2
BOLETIN INFORMATIVO SABERES N°2BOLETIN INFORMATIVO SABERES N°2
BOLETIN INFORMATIVO SABERES N°2
 
Marisa Bosquez- concept sketches
Marisa Bosquez- concept sketchesMarisa Bosquez- concept sketches
Marisa Bosquez- concept sketches
 
L'ergonomie à votre profit
L'ergonomie à votre profitL'ergonomie à votre profit
L'ergonomie à votre profit
 
Mujeres citas exposición
Mujeres citas exposiciónMujeres citas exposición
Mujeres citas exposición
 
Gap alpe d'huez-coupures de routes
Gap alpe d'huez-coupures de routesGap alpe d'huez-coupures de routes
Gap alpe d'huez-coupures de routes
 
Solutions réalisation du site intranet de la SGCB
Solutions réalisation du site intranet de la SGCBSolutions réalisation du site intranet de la SGCB
Solutions réalisation du site intranet de la SGCB
 
Los animales extraños
Los animales extrañosLos animales extraños
Los animales extraños
 
Les formations post dei.
Les formations post dei.Les formations post dei.
Les formations post dei.
 
Tutorial
TutorialTutorial
Tutorial
 
Punta cana 2014
Punta cana 2014Punta cana 2014
Punta cana 2014
 
Dossier de presse du comité de soutien de Jabeur Mejri et Ghazi Beji
Dossier de presse du comité de soutien de Jabeur Mejri et Ghazi BejiDossier de presse du comité de soutien de Jabeur Mejri et Ghazi Beji
Dossier de presse du comité de soutien de Jabeur Mejri et Ghazi Beji
 
3+2 Universidad
3+2 Universidad3+2 Universidad
3+2 Universidad
 
Actividad 1
Actividad 1Actividad 1
Actividad 1
 
Projet CAP103
Projet CAP103Projet CAP103
Projet CAP103
 
Sesión primera
Sesión primeraSesión primera
Sesión primera
 
Consulte la Programación de la CICLA
Consulte la Programación de la CICLAConsulte la Programación de la CICLA
Consulte la Programación de la CICLA
 
Cuento animado (1)
Cuento animado (1)Cuento animado (1)
Cuento animado (1)
 
Test tibetain
Test tibetainTest tibetain
Test tibetain
 

Similaire à Recherche d'information et veille chimie 2017

M1 BMC 2012-2013 Méthodologie de la recherche bibliographique
M1 BMC 2012-2013 Méthodologie de la recherche bibliographiqueM1 BMC 2012-2013 Méthodologie de la recherche bibliographique
M1 BMC 2012-2013 Méthodologie de la recherche bibliographiqueBUPMCformM
 
Cours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en Cosmétique
Cours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en CosmétiqueCours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en Cosmétique
Cours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en CosmétiqueMagalie Le Gall
 
Sciences : initiation à la recherche documentaire
Sciences : initiation à la recherche documentaireSciences : initiation à la recherche documentaire
Sciences : initiation à la recherche documentairemariepayet
 
M1 BMC 2012-2013 Mémo
M1 BMC 2012-2013 MémoM1 BMC 2012-2013 Mémo
M1 BMC 2012-2013 MémoBUPMCformM
 
Module 3/6 - Formation doctorants
Module 3/6 - Formation doctorantsModule 3/6 - Formation doctorants
Module 3/6 - Formation doctorantsMagalie Le Gall
 
Module 2 Formation des doctorants
Module 2 Formation des doctorantsModule 2 Formation des doctorants
Module 2 Formation des doctorantsMagalie Le Gall
 
Documentation Electronique
Documentation  ElectroniqueDocumentation  Electronique
Documentation Electroniquerapettis
 
Formation à la recherche documentaire Master MPNC
Formation à la recherche documentaire Master MPNCFormation à la recherche documentaire Master MPNC
Formation à la recherche documentaire Master MPNCMagalie Le Gall
 
Méthodologie de la recherche documentaire informatisée
Méthodologie de la recherche documentaire informatiséeMéthodologie de la recherche documentaire informatisée
Méthodologie de la recherche documentaire informatiséeSCD Paris-Sorbonne
 
Methodo_documentaire.pdf
Methodo_documentaire.pdfMethodo_documentaire.pdf
Methodo_documentaire.pdfacrygion
 
Formation DUT génie civil
Formation DUT génie civilFormation DUT génie civil
Formation DUT génie civilMagalie Le Gall
 

Similaire à Recherche d'information et veille chimie 2017 (19)

Recherche documentaire économie gestion
Recherche documentaire économie gestionRecherche documentaire économie gestion
Recherche documentaire économie gestion
 
M1 BMC 2012-2013 Méthodologie de la recherche bibliographique
M1 BMC 2012-2013 Méthodologie de la recherche bibliographiqueM1 BMC 2012-2013 Méthodologie de la recherche bibliographique
M1 BMC 2012-2013 Méthodologie de la recherche bibliographique
 
Master chimie 2014
Master chimie 2014Master chimie 2014
Master chimie 2014
 
Master2 psy octobre 2015
Master2 psy octobre 2015Master2 psy octobre 2015
Master2 psy octobre 2015
 
Cours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en Cosmétique
Cours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en CosmétiqueCours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en Cosmétique
Cours recherche documentaire Master Matières Premières Naturelles en Cosmétique
 
2013_formationL1_BULettresUBO
2013_formationL1_BULettresUBO2013_formationL1_BULettresUBO
2013_formationL1_BULettresUBO
 
Master 1 géographie 2015
Master 1 géographie 2015Master 1 géographie 2015
Master 1 géographie 2015
 
BDD sciences & techniques docto-janvier2018
BDD sciences & techniques docto-janvier2018BDD sciences & techniques docto-janvier2018
BDD sciences & techniques docto-janvier2018
 
Sciences : initiation à la recherche documentaire
Sciences : initiation à la recherche documentaireSciences : initiation à la recherche documentaire
Sciences : initiation à la recherche documentaire
 
Recherche documentaire en sciences de l'ingénieur
Recherche documentaire en sciences de l'ingénieurRecherche documentaire en sciences de l'ingénieur
Recherche documentaire en sciences de l'ingénieur
 
M1 BMC 2012-2013 Mémo
M1 BMC 2012-2013 MémoM1 BMC 2012-2013 Mémo
M1 BMC 2012-2013 Mémo
 
Module 3/6 - Formation doctorants
Module 3/6 - Formation doctorantsModule 3/6 - Formation doctorants
Module 3/6 - Formation doctorants
 
Module 2 Formation des doctorants
Module 2 Formation des doctorantsModule 2 Formation des doctorants
Module 2 Formation des doctorants
 
Documentation Electronique
Documentation  ElectroniqueDocumentation  Electronique
Documentation Electronique
 
Formation à la recherche documentaire Master MPNC
Formation à la recherche documentaire Master MPNCFormation à la recherche documentaire Master MPNC
Formation à la recherche documentaire Master MPNC
 
M1 MEEF PC_Séance 1_2015-2016
M1 MEEF PC_Séance 1_2015-2016M1 MEEF PC_Séance 1_2015-2016
M1 MEEF PC_Séance 1_2015-2016
 
Méthodologie de la recherche documentaire informatisée
Méthodologie de la recherche documentaire informatiséeMéthodologie de la recherche documentaire informatisée
Méthodologie de la recherche documentaire informatisée
 
Methodo_documentaire.pdf
Methodo_documentaire.pdfMethodo_documentaire.pdf
Methodo_documentaire.pdf
 
Formation DUT génie civil
Formation DUT génie civilFormation DUT génie civil
Formation DUT génie civil
 

Dernier

Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdfSKennel
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdfSKennel
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 37
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfRiDaHAziz
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdfSKennel
 
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...NaimDoumissi
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfRiDaHAziz
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdfSKennel
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdfSKennel
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationpapediallo3
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024Alain Marois
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024Gilles Le Page
 
Pharmacologie des cardiotoniques pour Pharmacie
Pharmacologie des cardiotoniques pour PharmaciePharmacologie des cardiotoniques pour Pharmacie
Pharmacologie des cardiotoniques pour PharmacieLoloshka
 

Dernier (20)

Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
 
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
 
DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA .
DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA                 .DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA                 .
DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA .
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'information
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
Presentation de la plateforme Moodle - avril 2024
 
Pharmacologie des cardiotoniques pour Pharmacie
Pharmacologie des cardiotoniques pour PharmaciePharmacologie des cardiotoniques pour Pharmacie
Pharmacologie des cardiotoniques pour Pharmacie
 

Recherche d'information et veille chimie 2017

  • 1. Initiation à la recherche d’information et à la veille en LP MIC2F BU Saint-Jérôme – septembre 2017 caroline.peron@univ-amu.fr 1
  • 2. I/Rechercher l’information A- Méthodologie de la recherche B- Les ressources des bibliothèques C - La recherche et l’évaluation de l’information sur le web II/ Présenter l’information III/ Veille Plan du cours 2 22
  • 3. TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE I/ Rechercher l’information 3
  • 4. Pourquoi définir son sujet ? Objectif 1 Déterminer le contexte général de votre recherche et le situer dans son champ disciplinaire, chronologique, géographique… Cette définition des limites du sujet doit vous aider à élaborer une question, une problématique. Objectif 2 Trouver les mots-clés qui serviront à interroger les outils (moteurs de recherche, base de données). A - Méthodologie de la recherche d’information 4
  • 5. Ce travail de questionnement sur le sujet permet de trouver des mots-clés à partir des concepts importants du sujet : termes généraux/spécifiques/associés, synonymes… Exemple : Pour un sujet sur les « liaisons chimiques » : réactions chimiques, chemical bond Pour traduire ses mots-clés, on peut utiliser des portails terminologiques :  Termsciences  Grand dictionnaire terminologique Les mots-clés 5
  • 7. Les requêtes Définition : Expression formalisée d’une demande à partir d’une bases de données utilisant des mots clés. 7
  • 8. Les opérateurs booléens ET – OU - SAUF - permettent de combiner des mots-clés dans une équation de recherche, en élargissant ou limitant cette dernière. L’opérateur ET permet de retenir les résultats communs à l ’ensemble des mots-clés recherchés. Ex : chimie ET cosmétique L’opérateur OU permet de retenir les résultats trouvés pour l’un ou l’autre des mots-clés recherchés, ou les deux. Ex : formulation OU génie chimique L’opérateur SAUF permet d’éliminer les résultats non pertinents pour la recherche effectuée. Ex : cosmétique SAUF pharmaceutique. Requêtes pour associer ses mots-clés 8 ///// chimie /////// /// ////// //// cosmétique
  • 9. Les guillemets Il permettent de lancer une expression exacte. « formulation cosmétique » = recherche sur les 2 termes accolés. Les troncatures (*): Elles servent à remplacer une ou plusieurs lettres d’un mot afin d’élargir la recherche à l’ensemble des terminaisons d’une famille de mots. Ex : collagen* = recherche les termes collagène ou collagénases Les limites : Dans certains outils de recherche (catalogues de bibliothèques, bases de données), on peut limiter les recherches de façon contextuelle, en utilisant par exemple des critères de période, de zone géographique, de langue… Ex. limites: 2000-2009 (période) / Français (langue des documents) 9 Utiliser les mots-clés
  • 10. Sélectionner les outils adaptés à sa recherche d’information 10 1010 Je cherche à… Je trouve dans… - Préciser des notions, - Trouver des faits ou des données - Avoir une synthèse des connaissances Dictionnaires, encyclopédies généraliste (Universalis) ou spécialisée (Techniques de l’Ingénieur) - Creuser une problématique, - Vérifier des hypothèses Livres, périodiques scientifiques spécialisés, thèses, brevets, actes de congrès…
  • 11. Les ressources de la bibliothèque (catalogues, bases de données et plateformes de revues)  Repérer des livres et des articles de périodiques. Les bases de données et les plateformes de revues contiennent des notices bibliographiques ou du texte intégral en ligne. Le web (moteurs de recherche, annuaires de recherche, portails d’archives ouvertes, thèses, brevets et rapports en ligne)  Compléter sa recherche Localiser l’information 11
  • 12. Localiser l’information sur le site web de la BU Tutoriels et guide des ressources par disciplines Recherche de livres, d’articles, de revues et autres documents Catalogue des bibliothèques AMU Questions / réponses en ligne 12
  • 13. Localiser l’information sur le site web de la BU 13 Bientôt un nouveau site web à la rentrée 2017 :
  • 14. •Accès sur l’ENT : onglet « BU » > « Compte lecteur » - Accès au catalogue Koha, commun aux 72 bibliothèques de l’AMU (il recense 1,4 millions de documents), et à son compte lecteur. B - Les ressources des bibliothèques : accès aux ressources imprimées 14
  • 15. 15 •Recherche avancée sur Koha: Elle permet de croiser des arguments de recherche dans tous les index de la recherche simple (par les opérateurs booléens OU, ET et NON) Filtres : - par année de publication, langue du texte, type de publication (livres, périodiques, ressources électroniques, thèses), localisation (limiter sa recherche à une bibliothèque ou à un groupe de bibliothèques par domaine : ex. sciences) Accès aux ressources imprimées 15
  • 16. 16 Accès aux ressources imprimées • Liste des résultats d’une recherche Pour trouver physiquement votre document, il faut lire les données d’« exemplaires », qui vous indiqueront: - Le type de prêt - La localisation - La cote - La disponibilité - Particularité pour les périodiques : onglet « Etat de collection », indiquant l’étendue de l’abonnement 16
  • 17. Certaines revues sont disponibles seulement en version imprimée. Certaines revues sont disponibles en version imprimée et/ou électronique. Trouver un journal en bibliothèque 17 Mot du titre du journal Mot du titre de l’article Auteur de l’article
  • 18. Le classement par cote, qui répartit les connaissances en catégories, permet de localiser le document dans la BU. La cote est établie en fonction du sujet abordé. Dans la BU: classement des documents par cote 600 Techniques 668 Cosmétique
  • 19. 19 •Sudoc, catalogue commun de toutes les bibliothèques universitaires françaises (10 millions de notices) Il permet de : - Trouver un document sur un sujet donné - Localiser ce document dans une bibliothèque universitaire - Obtenir le prêt du document ou sa reproduction http://www.sudoc.abes.fr/ Accès aux ressources imprimées 19
  • 20. Pour vous aider dans vos recherches, vous pouvez vous reporter : - Au guide des BU AMU en « chimie » et « produits de santé et cosmétiques » http://bu.univ-amu.libguides.com/chimie http://bu.univ-amu.libguides.com/cosmetiques 20
  • 21. 21 2121 Les ressources des bibliothèques : accès aux ressources en ligne • Accès aux ressources en ligne via l’ENT (onglet BU> site web BU > Documentation> Liste des ressources électroniques) • Contactez le service de questions-réponses en ligne Azimut si vous constatez des problèmes d’accès. 21
  • 22. Les usages communément admis sont la consultation, l'impression, l'envoi par mél, l'enregistrement sur support fixe (disque dur) ou mobile (clé USB) d'une partie raisonnable des contenus proposés. Les usages généralement interdits sont la diffusion des contenus à des tiers (non membres de l'université), gratuite ou commerciale, la reproduction ou mise à disposition sur un site web ou autre sans demande d'autorisation préalable, la copie ou le téléchargement massif de contenus, etc... Les règles de base de l’accès aux ressources en ligne 22
  • 23. Les différents types de ressources en ligne Bases de données pour obtenir des références de monographies et d’articles de revues (voire un accès direct à l’article) Périodiques électroniques pour trouver des informations en phase avec l’actualité du sujet, et des points de vue plus spécifiques, plus en phase avec la recherche. Encyclopédies pour avoir une synthèse du savoir de façon générale (Encyclopaedia Universalis) ou sur un domaine particulier (Techniques de l’Ingénieur) Les livres électroniques: Version électronique et interactive d’un ouvrage imprimé intégrant des hyperliens.
  • 24. 24 24 Accès aux ressources en ligne • Accès à des dizaines de milliers de revues et livres en plein texte à partir de Documents en ligne, répertoire des ressources en ligne de la BU et moteur de recherche fédérée (les Techniques de l’ingénieur ne sont pas indexées).
  • 25. 25 • Présentation : - Encyclopédie spécialisée en sciences et techniques, en français, éditée sous forme papier et en base de données électronique (courant + archives). - Regroupe 62 dossiers thématiques en français et plus de 8000 articles, rédigés par 3000 spécialistes de l’industrie, de la recherche et de l’enseignement. - Divisée en 15 bases documentaires thématiques (+ les archives), elle couvre les domaines suivants : - Mesures-Analyses - Génie industriel - Sciences fondamentales - Mécanique - Construction - Technologies de l’information - Energies - Innovation - Environnement, sécurité - Matériaux -Procédés : chimie, agro et bio - Electronique Photonique - Transports - Biomédical-Pharma - Automatique-robotique Techniques de l’ingénieur
  • 26. 26 Techniques de l’ingénieur : ressources documentaires
  • 27. •Récupération des articles : envoi par email, export en format PDF, partage, ajouter à mon compte, ajouter la recherche aux favoris. Information disponible sur les auteurs de l’article + annexes (bibliographie, réglementation). Techniques de l’Ingénieur
  • 28. Techniques de l’ingénieur : espace actualité 28
  • 29. L'EMC constitue un outil essentiel pour la formation médicale continue. Public : dermatologues - médecins esthétiques Les grandes thématiques :  les liens entre pathologie et esthétique ;  la prévention et la correction du vieillissement cutané ;  les gestes et les techniques en chirurgie dermatologique et esthétique ;  la pratique des lasers et lumières ;  la pharmacologie des cosmétiques ou les produits d'hygiène et de soin pour la peau, les cheveux et les ongles ;  les cosmétiques et les médicaments, selon les types de peau. Les + EMC Cosmétologie :  des autoévaluations pour vous tester ;  des illustrations, qui enrichissent les quelque 100 articles du traité. Traité EMC – Cosmétologie et dermatologie esthétique 29
  • 30. Traité EMC – Cosmétologie et dermatologie esthétique 30
  • 31. Des autoévaluations sont disponibles. Traité EMC – Cosmétologie et dermatologie esthétique 31
  • 32. •Définition : Les bases de données sont produites par des éditeurs spécialisés et sont généralement payantes. Elles rassemblent des données structurées, interrogeables par leur contenu et peuvent être : • Factuelles : Elles proposent une réponse directe à une question, comme les bases de données de résultats d’expériences. • Bibliographiques : elles permettent de retrouver des références de documents, majoritairement des articles de périodiques, mais aussi des séries, des actes de congrès. Elles contiennent essentiellement du texte, fournissent des notices bibliographiques (fiches signalétiques propres à un document), et les informations qu’elle proposent sont structurées, exhaustives dans un domaine. Les références contiennent le titre de l’article, son auteur, la source (la revue dont est issu l’article) des mots-clés et un résumé. Rechercher l’information dans les bases de données 32 3232
  • 33. •Base de données de presse et d’informations économiques : dépêches de grandes agences de presse, ainsi que les plus importants quotidiens nationaux et régionaux. •Soit 14 000 publications, 22 langues, 159 pays. Base de données Factiva Possibilité de recherche par titre de publications
  • 34. Beaucoup de possibilités de tri des résultats ; export articles en PDF. Factiva 34
  • 35. Le (CAS) indexe la littérature chimique depuis 1907. Champs couverts par Scifinder Scholar/ Chemical Abstracts :  Chimie inorganique et organique, chimie physique, ingénierie et chimie appliquée, génie chimique, biochimie qui représente à elle seule 34% des notices bibliographiques.  Références bibliographiques : 62% d’articles de journaux, le reste étant composé de brevets et communications aux congrès. Libguide BU AMU Scifinder : http://bu.univ-amu.libguides.com/content.php?pid=584968&sid=4820874 SciFinder-Chemical Abstracts 35 3535
  • 36. •Accès Scifinder Web/ Chemical Abstracts : L’accès est possible sur la version web en s’enregistrant à partir du portail de la bibliothèque : - Créer un compte utilisateur personnel en s’enregistrant sur un ordinateur de la BU (avec une adresse e-mail valide se terminant par etu.univ-amu.fr). - Le nom d’utilisateur doit comprendre entre 5 et 15 caractères dont au moins une lettre, et le mot de passe entre 7 et 15 caractères, dont des chiffres, lettres et caractères non alphanumériques (@,#,%,&). - Attendre de recevoir le mail de confirmation à votre adresse e-mail indiquée lors de l’enregistrement. - Cliquer sur le lien contenu dans le mail pour activer son enregistrement (délai max de 48 heures). - Se connecter avec les identifiants créés (nom d’utilisateur et mot de passe). La session s’interrompt après 15 mn d’inactivité. SciFinder-Chemical Abstracts 36 3636
  • 37. •Les sous-bases contenues dans Scifinder / Chemical Abstracts :  CAplus (base bibliographique) : >37 M références bibliographiques depuis le début des années 1800 ; >10 000 revues dépouillées; Brevets issus de 61 offices de brevets; Articles cités depuis 1997(322 M de citations à ce jour); Mise à jour quotidienne.  CAS Registry (base des substances) : >76 M petites molécules; >63 M séquences (nomenclatures, propriétés expérimentales et calculées); Substances signalées dans la littérature depuis 1957; mise à jour quotidienne.  CASReact (base des réactions) : 56 M réactions extraites de la littérature depuis 1840, conditions de réaction depuis 2003, mise à jour hebdomadaire.  Chemcat : >68 M composés disponibles commercialement; >1119 fournisseurs; Mise à jour à chaque publication ou révision de catalogue, mise à jour à chaque publication de catalogue.  ChemList: informations réglementaires issues de plus de 100 inventaires mondiaux.  Marpat : Plus de 975 000 formules génériques de Markush depuis 1961; 380 000 brevets.  Medline : 22 Millions références bibliographiques biomédicales depuis 1946; 3900 revues biomédicales; mise à jour 4 fois par semaine SciFinder-Chemical Abstracts 37 3737
  • 38. SciFinder-Chemical Abstracts 38 38 • Explore - Ouverture par défaut de la base bibliographique Caplus et de la recherche par sujets. - Accès aux bases factuelles Casregistry (substances) Casreact (réactions)
  • 39. SciFinder-Chemical Abstracts 39 Lien vers la plateforme de l’éditeur si la BU est abonnée à la revue
  • 40. Base bibliographique et de texte intégral couvrant tous les domaines de l'économie : Barnes reports : U.S. Cosmetics & Beauty Supplies Stores Industry Report ; Cosmetics; Cosmetics manufacturing Business source complete 40
  • 41. •Définition L’ensemble des revues d’un éditeur est présentée dans la même interface. Intérêt : - Cibler ses recherches sur un éditeur, parfois spécialisé dans la discipline - Avoir accès au texte intégral si la bibliothèque est abonnée - Ne pas manquer les revues confidentielles d’un éditeur Ces plateformes peuvent être spécialisées (ACS, RSC) ou pluridisciplinaires (ScienceDirect, Wiley, Springer). Rechercher l’information dans les plateformes de revues 41 41
  • 42. Les revues des BU AMU 42
  • 43. International Journal of cosmetic science; Journal of cosmetic dermatology Wiley
  • 44. Journal of natural products; CAS subjects « Essential oils & cosmetics» ACS 44
  • 46. Les plateformes de revues 46 Du chercheur à l’utilisateur, en passant par l’éditeur : Source : Valérie Léveillé, AMU - Master VTI
  • 47. 10 millions d'entreprises référencées. Orbis convient particulièrement aux recherches de stages par activité et localisation. Conseil : préférez la recherche par classification d’activités plutôt que mots-clés Orbis : l’annuaire d’entreprises 47
  • 48. Possibilité de récupérer des informations sur les effectifs, l’activité économique et l’organigramme de l’entreprise. Orbis 48
  • 49. Pour compléter l’information ou avoir des points de vue sur des aspects particuliers. Conseils préalables : • Ne pas utiliser Internet en premier recours, les informations que l’on y trouve ne sont pas de l’ordre de la synthèse. • Face à la profusion de réponses : adopter des stratégies de recherche. - Guide en ligne REPERE (Ressources Electroniques pour les Etudiants, la Recherche et l’Enseignement) de l’Enssib http://repere.enssib.fr/ C- La recherche et l’évaluation de l’information sur le web
  • 50. Les moteurs de recherche Logiciel permettant de retrouver des pages web à partir d’une requête par mots-clés Indexation automatique pages analysées pour extraire les mots significatifs (mot-clés) Comparaison des mots-clés de l’indexation automatique avec les mots- clés de la requête Moissonnage pages web parcourues automatiquement par des robots Liste des pages sélectionnées et affichées par ordre de pertinence 50
  • 51. Les moteurs de recherche Généralistes etc … 51 Spécialisés
  • 52. Les moteurs de recherche Exemple : mot clé : cosmétique 52
  • 53. Les moteurs de recherche Limites du moissonnage Certaines pages web ne peuvent pas être moissonnées par les moteurs de recherche classiques Web invisible ou web profond Pages accessibles sur authentification Pages dynamiques : le contenu varie constamment Pages dont l’administrateur interdit l’indexation aux robots 53 Ressources dont l’interrogation passe par un formulaire de recherche : bases de données, catalogues de bibliothèques, …
  • 54. Les moteurs de recherche Les méta-moteurs Outils permettant de soumettre une même requête à plusieurs moteurs de recherche simultanément Exemples 54
  • 55. Les requêtes dans les moteurs de recherche : les opérateurs Le terme define: pour obtenir la définition d’un mot 55
  • 56. Les requêtes dans les moteurs de recherche : les opérateurs Le joker * Remplace un mot 56
  • 57. Les requêtes Le raccourci CTRL + F un terme dans un long document Word, Powerpoint ou PDF chercher rapidement un mot ou une expression dans une quelconque page web toutes les occurrences d’un chiffre précis dans un fichier excel 57
  • 58. Les requêtes dans les moteurs de recherche L’ordre des réponses tient compte :  de la pertinence thématique : importance des mots-clés de la requête dans la page web  de la popularité de la page web :  abondance et qualité des liens qui mènent à la page  tendance des internautes à cliquer sur la page en réponse à la même requête 58
  • 59. Les requêtes : la recherche avancée Catalogues, bases de données et moteurs de recherche proposent une interface de recherche avancée permettant de combiner des critères pour affiner une recherche 59
  • 60. Le brevet est un titre juridique délivré par une autorité publique. Il accorde à son détenteur un droit exclusif de propriété et d'exploitation sur une invention pour un temps et sur un territoire déterminés. Brevets 60 http://bu.univ-amu.libguides.com/chimie http://bu.univ-amu.libguides.com/cosmetiques
  • 61. • S’informer avec le brevet permet de : Éviter de réinventer la roue (La Commission Européenne a estimé que les travaux effectués en double dans les services R&D coûtent chaque année à l’industrie européenne +20mrds € uniquement à cause d’un manque d’information.) • Surveiller l’environnement technique Le brevet : souvent la 1ère publication de détails techniques Surveiller la concurrence ou localiser des partenaires potentiels. Rechercher des brevets qui se sont éteints. La technologie contenue dans le brevet peut être exploitée gratuitement Intérêt de la recherche sur les brevets 61
  • 62. •Espacenet L’Office européen des brevets a développé la base Esp@cenet qui recense 90 millions de brevets, de 1836 à nos jours. Espacenet donne accès à la base française de l’INPI et à 3 bases internationales : - la base EP (European Patents) recense les demandes de brevets EP publiées par l'Office européen des brevets au cours des 24 derniers mois. - la base de l’OMPI (WIPO) rassemble les demandes déposées au niveau mondial selon la procédure PCT. - la base Worldwide recense les données sur des brevets provenant de 85 pays. Il y a plusieurs accès possibles à cette base de brevets : http://worldwide.espacenet.com : accès à la base mondiale. http://bases-brevets.inpi.fr/fr/accueil.html : accès à la base française, européenne et mondiale. Guide d’utilisation Espacenet en français : http://documents.epo.org/projects/babylon/eponet.nsf/0/4e8744eb66e8f944c12577d600598eef/$FILE/espacenet_b rochure_fr.pdf Manuel Durand-Barthez - Wiki Urfist Paca : http://wiki- urfist.unice.fr/wiki_urfist/index.php/Brevets_%26_Propri%C3%A9t%C3%A9_industrielle_:_Principes_juridiques_fon damentaux_et_interrogation_des_bases_de_donn%C3%A9es Les bases de données de brevets 62 62
  • 63. Recherche par mots-clés en anglais et par classification : Esp@cenet 63
  • 64. Accès au document original décrivant l’innovation technique : Esp@cenet 64
  • 65. •HAL- Hyper Articles en Ligne L'archive ouverte pluridisciplinaire HAL, créée en 2006, sous la responsabilité du CNRS, est destinée au dépôt et à la diffusion d'articles scientifiques de niveau recherche, publiés ou non. Elle regroupe plusieurs sous-bases comme TEL pour les thèses ou CEL pour les cours. Il s’agit d’une démarche volontaire permettant une réappropriation gratuite par les chercheurs de l’information qu’ils produisent eux-mêmes. AMU a un dépôt dans HAL : http://hal.archives-ouvertes.fr/UNIV-AMU/fr/ A noter, DUMAS est une archive ouverte de travaux d'étudiants de niveaux bac+4 et bac+5 . http://hal.archives-ouvertes.fr/ Outils complémentaires : les archives ouvertes 65 65
  • 66. • TEL, plateforme d’auto-archivage en ligne des thèses et HDR : http://tel.archives-ouvertes.fr/ • Theses.fr moteur de recherche des thèses françaises : http://www.theses.fr/ • DART Europe, portail européen des thèses électroniques http://www.dart- europe.eu/ Thèses en ligne 66
  • 68. 68 Évaluer la qualité et la pertinence des sources La qualité des sources sur internet Fiabilité des sources Réputation de l’auteur Objectivité de l’information (Commerciale ? Académique?) Exactitude de l’information Actualité de l’information Processus de validation de l'information La pertinence des sources Adaptée à mon travail de recherche ? Assez récente pour mon sujet ? Trop spécialisée ? Ou trop élémentaire ? Public visé ? Source : Infosphère URFIST – SCD ULP Strasbourg http://urfist.u-strasbg.fr/infosphere/sciences/module7/index.html
  • 69. • Sites identifiés Institutions, industrie, associations, etc. Identification de l’organisation, nature et statut, objet, public visé, date de création, notoriété. Exemples : site de l’INRS http://www.inrs.fr/accueil dossier CNRS http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doschim/decouv/peau/cosmetiques.html Evaluer l’information 69 69
  • 70. 70 - Processus de validation inexistant : sites web personnels, commerciaux, d'opinion. - Processus de validation traditionnel : relecture par les pairs ou validation préalable au sein de l'institution (publications scientifiques, sites institutionnels). - Processus de validation original : exemple l'encyclopédie Wikipedia. Projet collaboratif reposant sur le respect d'un ensemble de principes fondateurs, notamment la modération et la correction des informations par la communauté. Certaines pages peuvent contenir des erreurs, ou être incomplètes. Pratique pour débuter une recherche mais ne répond pas aux exigences scientifiques d'un travail universitaire. Les règles de publication
  • 71. Si vous consultez Wikipedia en début de recherche, il y a quelques éléments à maîtriser : - L’historique des articles de Wikipédia (fréquence des mises à jour), ainsi que les différents contributeurs. -La page de discussion -La bibliographie, les liens externes -Les critères des « bons articles » : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Bons_articles -Le plagiat : évitez les copier-coller - Les langues ! D’une langue à l’autre, la qualité d’une page wikipedia peut varier : ex : Développement durable : page en anglais / page en français / page en portugais : de l’une à l’autre, le niveau de qualité peut varier. Source : BU UPMC. Support de formation des Licence, (en ligne) : http://www.jubil.upmc.fr/fr/guides_recherche/licence_sciences/supports_de_cours_licence.html [consulté le 09/09/2015] 71
  • 72. TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE II/ Présenter l’information 72
  • 73. 73 Pourquoi ? Prouver le caractère scientifique de vos démonstrations, vérifier l’exactitude de vos propos  C’est la base de la communication scientifique ! Valoriser votre travail de recherche en l’enrichissant de références validées Faire ressortir vos qualités scientifiques par rapport aux idées des documents mentionnés Respecter le droit d’auteur,  pas de plagiat ou de copier-coller Citer ses sources
  • 74. • Exemples de situations de plagiat : - Copier intégralement un passage d’un livre ou d’une revue sans le mettre entre guillemets et sans mentionner la source . - Insérer dans son texte des graphiques, des données provenant de sources externes sans en indiquer la provenance. - Traduire un texte sans en mentionner la source. - Le plagiat est rendu très facile par le développement du Web, mais beaucoup d’outils sont disponibles pour le détecter (ex. logiciel de détection de plagiat Compilatio). Charte anti-plagiat AMU 2012 : http://sciences.univ-amu.fr/sites/sciences.univ- amu.fr/files/charte_ant-plagiat_amu.pdf Sources utiles : Cours de Rémi Bachelet pour Centrale Lille : http://plagiat.ec-lille.fr/Amphi_Plagiat.html Bibliothèques de l’Université de Montréal : http://www.bibliotheques.uqam.ca/plagiat Citer ses sources 74 74
  • 75. • Citation dans le texte Les références peuvent être citées dans le texte par numéro : On utilise l'exposant, ou le caractère normal entouré de parenthèses ou de crochets : ...en 1924 Heiss et Weistock² démontrent que… ...en 1924 Heiss et Weistock [2] démontrent que … Ces références dans le texte sont détaillées dans la bibliographie. Pour les tableaux, graphiques, images…, utilisez la formule « tiré de » ou « source ». Citer ses sources 75 75
  • 76. 76 Normes de rédaction des références disponibles sur le guide Doc’insa (INSA Lyon) : http://referencesbibliographiques.insa-lyon.fr/ Citer ses sources
  • 77. GUIMELLI Christian. Structures et transformations des représentations sociales. Neuchâtel, Switzerland : Delachaux et Niestlé, 1994, 277 p. = LIVRE: lieu d’édition, (si le nombre d'auteurs est supérieur à 3, citez les 3 premiers suivis de "et al." ) HARTL Daniel L., CLARK Andrew G. Population substructure. In: Principles of population genetics. 3rd ed. Sunderland, USA: Sinauer Associates, 1997, p.111-162. = CHAPITRE d’un livre : référence complète d’ouvrage après le “in”. MARCHETTI Mario. Aspects globaux et locaux de la mise en œuvre de la lubrification fluide en ambiance spatiale [en ligne]. Thèse LMC. Lyon : INSA de Lyon, 2000, 214 p. Disponible sur : http://theses.insalyon.fr/publication/2000ISAL0082/these.pdf (consulté le 20.09.2011) = THESE en ligne : mention [en ligne]; date de consultation SANCHEZ L. Rafael. A new cyclic anisotropic model for plane strain sheet metal Forming. International journal of mechanical sciences, 2000, vol. 42, n° 4, pp. 705-728. = ARTICLE de revue : nom de la revue (pas de “in”), numérotation, date et pagination. Reconnaître le type de document à partir d’une référence 77
  • 78. • Quelques principes de base pour la rédaction de la bibliographie - La bibliographie donne toutes les informations permettant de retrouver le document. - Quand on décrit un document (un article dans une revue, un chapitre dans un livre), on décrit d’abord la partie, ensuite le document dans son ensemble. - On peut choisir de suivre une norme de présentation (par exemple la norme prescrite par l’éditeur), mais quelque soit le choix de présentation, le plus important est de la suivre tout au long de son travail. - Les logiciels de gestions de références bibliographiques permettent d’éditer une bibliographie sur Word ou Open Office en utilisant les normes prescrites par les différents éditeurs. Exemple : Zotero http://www.zotero.org/ Citer ses sources 78 78
  • 79. - Gratuit, open source et extensible, installation facile - Utilisation individuelle et/ou collective (poste et/ou serveur), 300 Mo d’espace de stockage - Logiciel libre - Fort dynamisme de développement (mises à jour automatiques très fréquentes) - Intégration à d'autres logiciels (traitement de texte, sites, etc.) - Stocke des références sur le disque dur et / ou en ligne Synchronisation - Stocke et gère des références, les documents qu’elles décrivent, des captures de pages Web et des annotations de pages Web, et des liens vers des pages Web. - Développement pérenne assuré par des institutions reconnues (Roy Rosenzweig Center for History and New Media > George Mason University ) Avantages du choix du logiciel Zotero
  • 80. - Établir des liens avec des fichiers stockés sur le disque dur - Gérer et organiser les références par : - Dossiers et sous-dossiers (collections) - Marqueurs (tags) - Recherches dans les références - Importer et exporter des références - Plug-in d’interface directe avec le traitement de texte Word et OpenOffice permettant de : - Créer des citations dans le texte en cours de rédaction - Générer une bibliographie Fonctionnalités principales de Zotero
  • 81. Utiliser une version à jour de Firefox Dernière version Zotero : 5.0. ( juillet 2017) http://www.zotero.org/download/ Installer Zotero
  • 82. Autoriser l’installation du programme et du connecteur Zotero intégrés dans votre navigateur : Installer Zotero 82
  • 83. Pour pouvoir l'utiliser avec un navigateur, il est nécessaire d'installer un connecteur spécifique au navigateur de votre choix (Google Chrome, Safari, Opera). Installer Zotero
  • 84. Présentation générale de l’interface locale
  • 85. En cliquant sur l’icône Zotero… …on peut récupérer automatiquement les références d’une liste de résultats, ou d’un résultat sur certains sites compatibles (liste des sites compatibles: http://www.zotero.org/translators/) Ex: Web of Science, Science Direct, catalogue Sudoc, Google Scholar… Collecter des références en ligne à partir de sites compatibles
  • 86. Ex : Techniques de l’ingénieur, importer le fichier de références (format RIS ou BibTeX), puis le télécharger avec l’icône « Actions » Collecter des références en ligne sur des sites non compatibles
  • 87. On peut rajouter des PDF à la bibliothèque Zotero en les faisant glisser depuis leur emplacement d’origine, vers la collection de la bibliothèque souhaitée. Collecter des références: récupérer les métadonnées d’un PDF
  • 88. • Clic droit sur le PDF sélectionné, et installation d’un plugin la 1ère fois : - Recherche du PDF dans Google Scholar. -S’il le trouve, Zotero télécharge ses métadonnées et crée un nouvel élément, auquel il rattache le PDF. Collecter des références: récupérer les métadonnées d’un PDF
  • 89. • Insérer rapidement une citation et créer une bibliographie par glisser- déplacer (ou insérer seulement la référence en appuyant sur Shift) • Paramétrer le style bibliographique, etc. dans « Préférences », puis « Exportation ». Citation rapide
  • 90. •Sélectionner les documents (ou à partir d’une collection de la bibliothèque), - clic droit > « Créer une bibliographie à partir des éléments sélectionnés », - choisir le style bibliographique et le format d’enregistrement du fichier. Créer une bibliographie
  • 91. Plug-in Word/Open Office : http://www.zotero.org/support/word_processor_plugin_installation Dans Word 2007 et versions ultérieures les icônes Zotero apparaissent dans l’onglet « Compléments » ou « Zotero ». Insérer des références Insérer une bibliographie Choisir le style bibliographique et la place des notes (bas de page et/ou fin du document, en fonction des styles) Style à définir dans les Préférences de Zotero : Liste complète des styles bibliographiques disponibles (>8000 styles disponibles ): http://www.zotero.org/styles Interaction avec un traitement de texte
  • 92. A partir du site : http://www.zotero.org/styles Cliquer sur le titre du journal sélectionné > Cliquez sur « Installer» Installer un style bibliographique
  • 93. •2 possibilités pour visualiser sa bibliothèque Zotero dans le traitement de texte : - barre d’outils Zotero - « fenêtre classique » (à paramétrer dans « Préférences » > « Citer ») Interaction avec un traitement de texte
  • 94. Icônes disponibles (selon la version de Word) « Add/Edit citation » : Insertion de référence: lors de la 1ère insertion dans un document, il faut choisir son style. Choix de la référence (préférez la visualisation « classique ») Interaction avec un traitement de texte
  • 95. Générer une bibliographie à partir de tous les éléments référencés (NB : si le style l’autorise) Insérer ou éditer une citation insérée dans le document Éditer une bibliographie insérée dans le document (ajouter une référence non citée dans le texte par ex.) Refresh : mise à jour des citations et de la bibliographie pour répercuter les modifications faites dans la bibliothèque Document preferences : modifie le choix de la norme bibliographique. Remove codes : supprime les codes de champ Zotero du document en empêchant toute nouvelle mise à jour des références et bibliographies. Interaction avec un traitement de texte
  • 96. TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE III/ La veille informationnelle 96
  • 97. « La veille informationnelle est l’ensemble des stratégies mises en place pour rester informé, en y consacrant le moins de temps possible en utilisant des processus de signalement automatisés. » Jean-Pierre Lardy – Urfist de Lyon Définition de la veille
  • 98. Mieux connaître son environnement Anticiper les évolutions Pour : - Suivre, cibler, gagner du temps - Lutter contre l’infobésité - Aider à la prise de décision En : - Maintenant un flux régulier d’informations appropriées dans des champs d’intérêts précis - Analysant, évaluant les informations et partageant les connaissances produites Enjeux d’une veille ciblée
  • 99. Deux méthodes :  Pull : l’utilisateur va chercher les informations (l’approche classique) • Le veilleur va tirer les informations à lui  Push : le service envoie l'information à l’utilisateur • L’information est « poussée » de manière automatique vers le chercheur, en fonction de ses préférences et de critères préétablis par celui-ci. On parle de profils. Les différentes méthodes de la veille
  • 100. Les méthodes de veille classiques : - Listes de diffusion : permet un échange parmi une communauté - Newsletters : diffusion d’information (sans échange) Les différents outils de la veille http://www.cosmed.fr/newsletter-2
  • 101. Diffusion sélective de l’information : - Profils sur sites web : personnaliser les informations reçues sur les plateformes d’éditeurs, dans les bases de données. - Création d’alertes automatisés par mail ou RSS Ex : sommaires d’une revue ; derniers articles parus ; alertes sur de nouveaux résultats d’une recherche bibliographique dans une base de données. Les différents outils de la veille
  • 102. La veille avec les flux RSS RSS = « Rich Site Summary” ou ”Really Simple Syndication”, selon les formats (RSS 1.0, RSS 2.0…). Il s’agit de formats de références facilitant l ’échange automatisé de contenu complexe Un flux RSS désigne un fichier texte au format XML, utilisé pour la syndication de contenu Web. Il permet d’extraire un contenu régulièrement mis à jour d’un site web. Contenu: titre de l'information, courte description et un lien vers une page décrivant plus en détail l'information. A chaque ajout d’information dans le fichier de syndication, l’ancienne version est écrasée et le nouveau contenu apparaît. On s’abonne à un flux, pour le lire, le partager, via son navigateur ou un agrégateur de flux (Netvibes, Feedly…).
  • 103. Les avantages d’une veille par flux RSS - Votre boîte mail n’est pas encombrée par des alertes. - En utilisant un lecteur de flux RSS, tous vos abonnements à des flux sont rassemblés dans un même endroit et peuvent être organisés en dossier. - On peut chercher dans leurs contenus. - En utilisant certains lecteurs de flux RSS, cela permet de partager automatiquement ce contenu dans les réseaux sociaux. Brève introduction (en anglais) aux flux RSS : https://www.commoncraft.com/video/rss 103
  • 104. 2 façons de s’abonner à un flux RSS - Cliquez sur le bouton « abonnement flux RSS » disponible sur le site et sélectionnez le lecteur de flux de votre choix.. - Cliquez sur l’icône de flux RSS qui apparaît dans la barre d’URL (pour que l’icône soit visible, il faut télécharger une application selon les navigateurs).
  • 105. Repérer des flux RSS dans le navigateur 105 • Mozilla Firefox : il faut télécharger l’application « RSS Icon in url bar » pour que l’icône s’affiche dans le navigateur. Pour s’abonner à un flux, on clique sur l’icône dans la barre d’adresse URL du navigateur.
  • 106. Repérer des flux RSS dans le navigateur • Afficher les flux avec Firefox : Aller dans Préférences/Options > Applications > Flux. Firefox propose un menu déroulant d’agrégateurs.
  • 107. Repérer des flux RSS dans le navigateur • Internet Explorer : Activez l’affichage de la barre de favoris (clic droit en haut de la page) En cliquant sur une icône flux RSS ou un lien menant à un flux RSS, Internet Explorer détectera qu'il s'agit d'un flux RSS et vous proposera de vous y abonner. Les flux seront classés dans les « Favoris ». Microsoft Edge n’intègre pas encore les flux RSS !
  • 108. Repérer des flux RSS dans le navigateur • Dans Google Chrome : installer le plugin Extension Abonnement RSS (par Google). https://chrome.google.com/webstore/detail/rss-subscription- extensio/nlbjncdgjeocebhnmkbbbdekmmmcbfjd?hl=fr
  • 109. Repérer des flux RSS dans le navigateur Puis allez dans les extensions de Chrome (l’icône Personnaliser et contrôler Chrome > Plus d’ outils > Extensions)
  • 110. Repérer des flux RSS dans le navigateur - Dans options de l’extension RSS Subscription Extension (Extension Abonnement RSS > Options) : - Cliquez sur Add (Ajouter), -Ecrire NetVibes dans la case description et http://www.netvibes.com/subscribe.php?url=%s comme URL. -Ou écrire Feedly et http://www.feedly.com/home#subscription/feed/%s
  • 111. Repérer des flux RSS Pour les sites qui ne proposent pas de flux RSS, il est possible d’en créer via différentes applications : Exemple : Update Scanner, extension de Firefox qui permet de détecter des changements sur les pages. Les changements apparaissent en surbrillance. http://alternativeto.net/software/page2rss/
  • 112. Repérer des flux RSS • Safari : ouvrez une fenêtre dans Safari et cliquez sur le bouton de la barre latérale en haut de la fenêtre. - Cliquez sur l’icône “@” en haut de la page. C’est votre page “Shared Links”, qui permet de lire les flux RSS. - Pour rajouter de nouveaux flux, allez dans la barre latérale sous l’onglet “@” et cliquez sur “Subscriptions” / “Abonnement” en dessous. Puis cliquez sur “Add Feed.” Cela ouvrira une fenêtre avec des différents choix possibles incluant la page courante si cette page a des flux RSS. Cliquez sur “Add Feed” et “Done” en bas de la barre latérale. 112
  • 113. • Fluidité de l’information, rapidité de mise à jour. • Consultation de mises à jour sans avoir à visiter chaque site. • Gestion aisée : pas besoin de créer une multiplicité de comptes, pas de boîte de messagerie saturée. Il suffit de supprimer un fil pour ne plus recevoir l’information. • Consultation de plusieurs mises à jour en un seul endroit : les flux sont agrégés ou syndiqués, par un « guichet unique » : un agrégateur de flux RSS (Ex. Netvibes) Intérêt des flux RSS
  • 114. • Les flux peuvent être lus avec différents types d'outils, dont les caractéristiques peuvent varier fortement. - les clients de messagerie (Microsoft Outlook, Thunderbird…) - les navigateurs (Firefox, Internet Explorer…) - les extensions de navigateurs (Sage, Feedly…) - les portails personnalisés (Netvibes, Bloglines…) - les services en ligne (The Old Reader, Newsblur…) - les logiciels monoposte (Tity Tiny RSS, RSS Owl, Website Watcher...) - les solutions de veille (Digimind, KB Crawl, Sindup…) Béatrice Foenix-Riou, Quelques pistes pour remplacer Google Reader, mars 2013 : http://fr.slideshare.net/bfoenix/bfrquelques-pistes-pour-remplacer-google- reader?ref=http://www.veille.ma/La-fin-de-Google-Reader-quelles.html •Comparaison des lecteurs de flux en ligne juin 2014 (Netvibes, Feedly, Pearltrees…) : http://socialcompare.com/fr/comparison/comparatif-des-agregateurs-de-fils-rss-1j8j0n31 Les lecteurs de flux RSS
  • 115. • Portail Internet personnalisable créé en 2005. Spécificité de Netvibes : les « Widgets », contraction de « window » et « gadget » :petite application permettant d’avoir accès à des informations ou de lancer des requêtes. Ex : flux RSS, moteur de recherche, contenu vidéo •Avantages de Netvibes : - Personnalisation de l’interface - Utilisation ludique et simple - Beaucoup de widgets et de possibilités http://www.netvibes.com/fr Netvibes
  • 116. Tutoriel en ligne sur Slideshare : http://www.slideshare.net/paventurier/tutorielnetvibes- premierepriseenmainpascalaventurier/download Netvibes
  • 117. Il existe 2 versions différentes : - L’URL universelle pour la version mobile est mobile.netvibes.com. Il permet de détecter votre mobile et vous redirige vers la version appropriée. - La version pour les smartphones est disponible sur iPad, iPhone et Android. •Les versions mobile sont disponibles uniquement pour les utilisateurs qui ont déjà un compte enregistré sur Netvibes. http://faq.netvibes.com/fr/versions_mobiles Netvibes version mobile
  • 118. 118 Création d’une page Netvibes : création d’un compte 1 2 3
  • 119. •Lorsqu’on choisit de surveiller un sujet (exemple : chimie organique), Netvibes utilise ces mots-clés pour créer un dashboard avec des apps/widgets thématiques, dans un onglet « Actualités ». Présentation de l’interface
  • 120. • Il est toujours possible de supprimer ces widgets installés par défaut s’ils ne sont pas pertinents. • Lors de la création d’un nouvel onglet, il est également possible de choisir de surveiller un sujet ou de laisser l’onglet vide. Présentation de l’interface
  • 121. 12 1 • « Ajouter du contenu » : « Widgets essentiels » ( Lien, Notes), « Explorer les catégories » (Actualités, Outils et technologies…) 3 1 2
  • 122. « Ajouter un flux » : flux récupérés sur des blogs, des sites web, des journaux en ligne… Ex: flux du site de la FEBEA
  • 123. Edition des onglets: titres, icône, affichage des widgets, suppression Organisation des widgets par glisser-déposer Organiser sa veille via Netvibes
  • 124. Recherche d’apps par thématique sur : http://fr.eco.netvibes.com/apps Importer du contenu sur Netvibes
  • 125. • Visualisation par apps: • Visualisation « Lecteur »: publications les plus récentes, fonctionnalités « à lire plus tard » Lecture des flux
  • 126. Menu « Options » : modifier la couleur, l’image de fonds. Personnaliser sa page Netvibes
  • 127. Onglet Dashboard > Activer ma page publique : création d’univers publics, pour une veille partagée et/ou donner des informations sur une institution : Une seule page publique par adresse email enregistrée. Organiser sa veille via Netvibes
  • 128. Laboratoire de recherche en sciences végétales-Université de Toulouse III : http://www.netvibes.com/docetoile#Accueil Exemple de Netvibes
  • 129. Equipe Stéréo du laboratoire ISM2 d’Aix-Marseille : http://www.netvibes.com/gaellechou#Accueil Exemple de Netvibes
  • 130. Exemple de portail Netvibes public sur la veille réglementaire : http://www.netvibes.com/veille_il#General Organiser sa veille via Netvibes
  • 131. Exemple de portail Netvibes public du PEACRITT sur la veille agroalimentaire : http://www.netvibes.com/peacritt-rhone-alpes#Accueil Organiser sa veille via Netvibes 13 1
  • 132. • Page publique de Gérard Boyer, responsable de la licence Pro Management des Industries de la Cosmétique et de la Chimie Fine http://www.netvibes.com/gboyer#General Exemple de Netvibes
  • 133. • Recherche de blogs thématiques sur le moteur de recherche Google : Outils complémentaires : les blogs
  • 134. Techniques de l’ingénieur Ebsco – Business Source Complete SciFinder ACS RSC La veille à partir de ressources en ligne
  • 135. Lien vers les flux en bas de la page d’accueil : La veille via les Techniques de l’ingénieur 135
  • 136. Ex. veille sur le titre "United States Cosmetics & Beauty Supplies Stores Industry Report" ; Cosmetics manufacturing; Oriflame Cosmetics S.A La veille via Ebsco - Business Source Complete
  • 137. La veille via SciFinder La fonction de veille Keep me posted permet de sauvegarder une équation de recherche sur le serveur de CAS. Les mises à jour s’effectuent une fois par semaine et les nouveaux résultats s’affichent à la connexion dans Keep me posted Results. Par défaut la sauvegarde est mise en place pendant un an.
  • 138. La veille via ACS Veille via un flux RSS sur une recherche Veille via des alertes e-mail
  • 139. • Flux RSS sur les sommaires de journaux ou sur les CAS sections (Essential oils & cosmetics) : La veille via ACS
  • 140. • Flux RSS sur les sommaires des revues RSC et alerte mail sur une recherche : La veille via RSC
  • 141. Flux RSS sur le sommaire des revues (International Journal of cosmetic science): La veille via Wiley
  • 142. • Classer, organiser des dossiers par thématique. • Fixer des horaires de veille. • Effectuer une lecture rapide de vos flux, repérer les plus pertinents pour les marquer et les approfondir plus tard. • Hiérarchiser les dossiers et les flux par priorité. Source : Alain Marois, Optimiser sa veille avec les flux RSS, http://www.slideshare.net/amarois/optimiser-sa-veille-avec-les-flux-rss-mars-2009 Conseils pour la mise en place de sa veille
  • 143. •Ne pas s’abonner à des flux « doublons », similaires dans leur thématique, repérez le plus pertinent, le plus populaire, le plus mis à jour. • Identifier les experts et les mots-clés (tag tracking) sur les sites de partage (Citeulike) afin d’effectuer une veille sur ces derniers. • Utiliser les filtres disponibles sur les agrégateurs pour cibler certaines thématiques. • Archiver ses flux, certains ne sont peut-être pas intéressants dans l’immédiat mais peuvent se révéler pertinents dans le futur. Source : Alain Marois, Optimiser sa veille avec les flux RSS, http://www.slideshare.net/amarois/optimiser-sa-veille-avec-les-flux-rss-mars-2009 Conseils pour la mise en place de sa veille
  • 144. 144 Merci de votre attention ! Vous pouvez nous retrouver en ligne sur le site de la bibliothèque http://bu.univ-amu.fr/ Sur la page Facebook des BU sciences : https://fr-fr.facebook.com/busciencesamu Mon contact : caroline.peron@univ-amu.fr