SlideShare une entreprise Scribd logo

Document f.risque impact 2018

Evaluation et management de risque

1  sur  77
1 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com
ECOLE TECHNIQUE DE BLIDA
‫والغــــاز‬ ‫الكهربــاء‬ ‫مجــال‬ ‫في‬ ‫التكويـــن‬ ‫مؤسســة‬
INTERVENANT M.HAMMANI BACHIR- SEPTEMBRE 2018
2 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com
Sommaire
N° CHAPITRES PAGES
01 Introduction 03
02 Notions de risque 04
03 Cadre législatif et documentation utile 05
04 Evaluation des risques-Explications 07
05 L’évaluation des risques en 5 étapes 08
06 Les différentes catégories de risques 12
07 Les fiches de risques 13
08 Analyse des fiches de risques 14-68
09 Les fiches d’impact 69-76
10 Conclusion 77
3 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com
L’EVALUATION ET LA GESTION DES RISQUES
INTRODUCTION
L’évaluation des risques n’est pas un sujet nouveau, mais une obligation légale
introduite dans la législation notamment la loi 88/07 du 26 /01/1988 relative à
l’hygiène la sécurité et le médecine de travail, puis intégrée dans le “Code du
Travail”.
Une évaluation des risques est une enquête systématique de tous les risques liés
aux postes de travail, aux équipements de travail et aux salariés.
L’évaluation des risques est aussi un outil pour l’employeur, afin que ce dernier
puisse garantir la sécurité et la santé des salariés sur leurs postes de travail.
L’employeur est obligé d’assurer la sécurité et la santé des salariés dans tous les
aspects liés au travail.
L’employeur doit, pour prévenir les accidents, veiller à ce que les lieux de travail,
les équipements de travail, les instructions de service soient conformes aux
exigences des règlements de prévention s’appliquant aux activités de son
exploitation. Si une installation présente une défectuosité et si de ce fait les
assurés sont exposés à des dangers ne pouvant être prévenus, l’installation doit
être arrêtée.
Le but de l’évaluation des risques est d’éliminer, d’écarter ou du moins de
diminuer les risques existants et de déterminer les mesures indispensables afin
de garantir la sécurité et la santé des salariés sur leurs postes de travail.
4 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com
1- NOTIONS
Il est important de différencier les notions de DANGER, de RISQUE et de
FACTEURS DE RISQUES. Le risque n’est pas un danger: il en est la conséquence
s’il y a exposition au danger.
DANGER: Un danger est une propriété ou une capacité d’un objet, d’une
personne, d’un processus… pouvant entraîner des conséquences néfastes, aussi
appelés dommages. Un danger est donc une source possible d’accident.
RISQUE: Le risque est la probabilité que les conséquences néfastes, les
dommages, se matérialisent effectivement. Un danger ne devient un risque que
lorsqu’il y a exposition et donc, possibilité de conséquences néfastes.
EXPOSITION: Dans le présent contexte, quand on parle d’exposition, il s’agit
du contact entre le danger et une personne, pouvant dès lors entraîner un
dommage. Sans exposition, pas de possibilité de dommage. Le risque est donc
la probabilité que quelqu’un soit atteint par un danger.
FACTEURS DE RISQUES: Les facteurs de risques sont des éléments qui
peuvent augmenter ou diminuer la probabilité de survenance d’un accident ou
la gravité d’un événement. Les facteurs de risques complètent l’équation:
RISQUE = DANGER X EXPOSITION
Il faut donc bien faire la distinction entre les notions de risque et d’exposition et
la notion de danger.
Prenons par exemple un DANGER (un couteau), un RISQUE (risque de coupure
lors de l’utilisation du couteau) et un FACTEUR DE RISQUE (le fait de ne pas
porter de gants). Ce n’est pas l’absence de gants qui blesse, mais le couteau, et
le fait d’utiliser le couteau sans gants augmente le risque.
5 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com
2- CADRE LEGISLATIF ET DOCUMENTATION UTILE
2.1. Cadre Algérien HYGIENE ET SECURITE EN MILIEU DE TRAVAIL
Référence: Loi n° 88-07 du 26 Janvier 1988 relative à l’hygiène, la
sécurité et la médecine du travail. Référence : JORA n° 4 / 1988. La
loi relative à l’hygiène, la sécurité et la médecine du travail a pour objet de
définir les voies et les moyens ayant pour but d’assurer aux travailleurs les
meilleures conditions en matière d’hygiène, de sécurité et de médecine du
travail, et de désigner les personnes responsables et organismes employeurs
chargés de l’exécution des mesures prescrites qui sont applicables à tout
organisme employeur, quel que soit le secteur d’activité auquel il appartient.
L’organisme employeur est tenu d’assurer l’hygiène et la sécurité aux travailleurs.
Les locaux affectés au travail, les emplacements de travail et leurs environnements,
leurs dépendances et leurs annexes, y compris les installations de toute nature
mises à la disposition des travailleurs, doivent être tenus dans un état constant de
propreté et présenter les conditions d’hygiène et de salubrité nécessaires à la santé
des travailleurs.
L’ambiance de travail devra répondre aux conditions de confort et d’hygiène,
notamment de cubage, d’aération, de ventilation, d’éclairage, d’ensoleillement, de
chauffage, de protection contre les poussières et autres nuisances et d’évacuation
des eaux usées et déchets.
Les établissements, les locaux affectés au travail, leurs dépendances et leurs
annexes doivent être conçus, aménagés et entretenus de manière à garantir la
sécurité des travailleurs. Ils doivent, notamment, répondre aux nécessités
suivantes:
1. Garantir la protection contre les fumées, vapeurs dangereuses, gaz toxiques et
bruits, et toute autre nuisance;
2. Eviter les encombrements et surcharges;
3. Garantir la sécurité des travailleurs lors de leur circulation pendant la mise en
marche des engins et moyens de manutention et de transports, et pendant la
manipulation des matières, matériaux, produits, marchandises et tous autres
objets;
4- Assurer les conditions nécessaires afin de prévenir toute cause d’incendie ou d’explosion,
ainsi que pour combattre l’incendie d’une façon rapide et efficace;
5- Placer les travailleurs à l’abri du danger et hors des zones dangereuses par éloignement
ou séparation par l’interposition de dispositifs d’une efficacité reconnue;
6- Assurer l’évacuation rapide des travailleurs en cas de danger imminent ou de sinistre
6 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com
En fonction de la nature de l’activité et des risques, le travailleur doit bénéficier des
vêtements spéciaux, équipements et dispositifs individuels de protection d’une efficacité
reconnue.
L’organisme employeur est tenu d’intégrer la sécurité des travailleurs dans le choix des
techniques et technologies et dans l’organisation du travail.
Les installations, les machines, mécanismes, appareils, outils et engins, matériels et tous
moyens de travail doivent être appropriés aux travaux à effectuer et à la prévention des
risques auxquels les travailleurs peuvent être exposés. Ils doivent faire l’objet de vérifications
périodiques et de mesures d’entretien de nature à les maintenir en bon état de
fonctionnement, en vue de garantir la sécurité du travail.
LA FORMATION ET L’INFORMATION L’instruction, l’information et la formation relatives aux
risques professionnels constituent une obligation qui s’impose à l’organisme employeur. Les
représentants des travailleurs sont obligatoirement associés à toutes ces activités.
Les travailleurs nouvellement recrutés, ainsi que ceux appelés à changer de poste, de
méthodes ou de moyens de travail, doivent être instruits, au moment de leur affectation, des
risques auxquels ils peuvent être exposés à leurs postes de travail.
En fonction de la fréquence et de la gravité des risques observés par tout organe ou structure
ou personne compétente en matière d’hygiène, de sécurité et de médecine du travail, des
actions de formation particulières sont organisées pour les travailleurs concernés, aux fins de
prévention.
Contrôle Le contrôle de l’application de la législation en matière d’hygiène, de sécurité et de
médecine du travail est dévolu à l’inspection du travail, conformément à ses attributions.
Lorsque des infractions à cette législation sont constatées, l’inspecteur du travail met le responsable
de l’organisme employeur en demeure de se conformer aux prescriptions prévues par la loi et la
réglementation en vigueur.
Celui-ci fixe un délai à l’organisme employeur pour mettre fin aux dites infractions, conformément à
la législation en vigueur.
L’organisme employeur doit présenter, sur requête de l’inspecteur du travail, des registres et
documents spéciaux tenus en vue de permettre un contrôle effectif des activités en matière d’hygiène
et de sécurité.
En outre, la commission d’hygiène et de sécurité, le préposé à l’hygiène et à la sécurité, ainsi que le
médecin du travail peuvent saisir, à tout moment, l’inspecteur du travail en cas de constat d’une
négligence flagrante ou d’un risque pour lequel des mesures appropriées n’ont pas été prises par
l’organisme employeur préalablement avisé.
Le travailleur est tenu au strict respect des règles et consignes relatives à l’hygiène et, à la sécurité du
travail. En cas de négligence ou d’inobservation de ces règles ou consignes, l’auteur est passible des
sanctions prévues au règlement intérieur de l’organisme employeur.
Publicité

Recommandé

La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402hammani bachir
 
Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE hammani bachir
 
Formation des membres de la CPHS "Simulation réunion CPHS/ 2021 / hammani bac...
Formation des membres de la CPHS "Simulation réunion CPHS/ 2021 / hammani bac...Formation des membres de la CPHS "Simulation réunion CPHS/ 2021 / hammani bac...
Formation des membres de la CPHS "Simulation réunion CPHS/ 2021 / hammani bac...hammani bachir
 
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402hammani bachir
 
7 decret 02-427 formation
7  decret 02-427 formation7  decret 02-427 formation
7 decret 02-427 formationhammani bachir
 
Hse hammani / document hammani
Hse hammani  /  document hammaniHse hammani  /  document hammani
Hse hammani / document hammanihammani bachir
 
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...hammani bachir
 

Contenu connexe

Tendances

Briefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 sBriefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 shammani bachir
 
I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001hammani bachir
 
Règlementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurRèglementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurFFSNW Formation
 
THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptxhammani bachir
 
Cadre législatif et réglementaire HSE
Cadre législatif  et réglementaire HSE Cadre législatif  et réglementaire HSE
Cadre législatif et réglementaire HSE hammani bachir
 
Etude de danger envir. hammani
Etude de danger envir. hammaniEtude de danger envir. hammani
Etude de danger envir. hammanihammani bachir
 
Role et mission commissions hygiène et sécurité
Role et mission commissions hygiène et sécuritéRole et mission commissions hygiène et sécurité
Role et mission commissions hygiène et sécuritéhammani bachir
 
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1hammani bachir
 
Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages  Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages hammani bachir
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobhammani bachir
 
Animer des « quart d’heure sécurité »
Animer des « quart d’heure sécurité »Animer des « quart d’heure sécurité »
Animer des « quart d’heure sécurité »hammani bachir
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travailhammani bachir
 
fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur hammani bachir
 
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...hammani bachir
 
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS projet hammani
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS  projet  hammaniREGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS  projet  hammani
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS projet hammanihammani bachir
 
Un quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéUn quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéhammani bachir
 
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021hammani bachir
 
Decret executif n 91 05 du 19/01/1991 sècuritè
Decret executif n 91 05 du 19/01/1991 sècuritèDecret executif n 91 05 du 19/01/1991 sècuritè
Decret executif n 91 05 du 19/01/1991 sècuritèhammani bachir
 

Tendances (20)

Briefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 sBriefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 s
 
I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
 
Règlementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurRèglementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteur
 
THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptx
 
Cadre législatif et réglementaire HSE
Cadre législatif  et réglementaire HSE Cadre législatif  et réglementaire HSE
Cadre législatif et réglementaire HSE
 
Etude de danger envir. hammani
Etude de danger envir. hammaniEtude de danger envir. hammani
Etude de danger envir. hammani
 
Role et mission commissions hygiène et sécurité
Role et mission commissions hygiène et sécuritéRole et mission commissions hygiène et sécurité
Role et mission commissions hygiène et sécurité
 
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
 
Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages  Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
 
Animer des « quart d’heure sécurité »
Animer des « quart d’heure sécurité »Animer des « quart d’heure sécurité »
Animer des « quart d’heure sécurité »
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
 
fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur
 
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
Guide d'elaboration du plan dhygiene et de securite specifique aux activites ...
 
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS projet hammani
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS  projet  hammaniREGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS  projet  hammani
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS projet hammani
 
1 loi 88 07
1 loi 88 07 1 loi 88 07
1 loi 88 07
 
Un quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéUn quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécurité
 
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
 
L'electricien hammani
L'electricien  hammaniL'electricien  hammani
L'electricien hammani
 
Decret executif n 91 05 du 19/01/1991 sècuritè
Decret executif n 91 05 du 19/01/1991 sècuritèDecret executif n 91 05 du 19/01/1991 sècuritè
Decret executif n 91 05 du 19/01/1991 sècuritè
 

Similaire à Document f.risque impact 2018

Acquérir les notions essentielles de la prévention.pptx
Acquérir les notions essentielles de la prévention.pptxAcquérir les notions essentielles de la prévention.pptx
Acquérir les notions essentielles de la prévention.pptxdavidcourtois8
 
Formation securite-inrs-brochure
Formation securite-inrs-brochureFormation securite-inrs-brochure
Formation securite-inrs-brochureBenjamin Taïs
 
La newsletter de mgrh 8
La newsletter de mgrh 8La newsletter de mgrh 8
La newsletter de mgrh 8CABINET MGRH
 
Livre blanc sur la prévention des risques en entreprise
Livre blanc sur la prévention des risques en entrepriseLivre blanc sur la prévention des risques en entreprise
Livre blanc sur la prévention des risques en entrepriseEquipe Assuré D'entreprendre
 
Généralité_sur_HSE.pdf
Généralité_sur_HSE.pdfGénéralité_sur_HSE.pdf
Généralité_sur_HSE.pdfrajaakiass01
 
Les bases de la prévention des riques.pptx
Les bases de la prévention des riques.pptxLes bases de la prévention des riques.pptx
Les bases de la prévention des riques.pptxNiass1
 
24/04/2018 - Journée bien-être et sécurité au travail - Gestion des risques m...
24/04/2018 - Journée bien-être et sécurité au travail - Gestion des risques m...24/04/2018 - Journée bien-être et sécurité au travail - Gestion des risques m...
24/04/2018 - Journée bien-être et sécurité au travail - Gestion des risques m...CCI du Luxembourg belge
 
IDCC 1090 Accord paritaire nationale relatif à la santé et à la sécurité des ...
IDCC 1090 Accord paritaire nationale relatif à la santé et à la sécurité des ...IDCC 1090 Accord paritaire nationale relatif à la santé et à la sécurité des ...
IDCC 1090 Accord paritaire nationale relatif à la santé et à la sécurité des ...Société Tripalio
 
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03CRAMIF
 
Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...
Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...
Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...AST Grand Lyon
 
la-signalisation-de-sante-et-de-securite-au-travail_doc.pdf
la-signalisation-de-sante-et-de-securite-au-travail_doc.pdfla-signalisation-de-sante-et-de-securite-au-travail_doc.pdf
la-signalisation-de-sante-et-de-securite-au-travail_doc.pdfKOUAME36
 

Similaire à Document f.risque impact 2018 (20)

Brochure pas a_pas
Brochure pas a_pasBrochure pas a_pas
Brochure pas a_pas
 
évaluation des risques.ppt
évaluation des risques.pptévaluation des risques.ppt
évaluation des risques.ppt
 
Présentation document unique
Présentation document  uniquePrésentation document  unique
Présentation document unique
 
Acquérir les notions essentielles de la prévention.pptx
Acquérir les notions essentielles de la prévention.pptxAcquérir les notions essentielles de la prévention.pptx
Acquérir les notions essentielles de la prévention.pptx
 
Formation securite-inrs-brochure
Formation securite-inrs-brochureFormation securite-inrs-brochure
Formation securite-inrs-brochure
 
La newsletter de mgrh 8
La newsletter de mgrh 8La newsletter de mgrh 8
La newsletter de mgrh 8
 
Livre blanc sur la prévention des risques en entreprise
Livre blanc sur la prévention des risques en entrepriseLivre blanc sur la prévention des risques en entreprise
Livre blanc sur la prévention des risques en entreprise
 
Module II fin.pptx
Module II fin.pptxModule II fin.pptx
Module II fin.pptx
 
Guides chaudronnerie
Guides chaudronnerieGuides chaudronnerie
Guides chaudronnerie
 
HSE.pptx
HSE.pptxHSE.pptx
HSE.pptx
 
Nt29 2010 eval_chim
Nt29 2010 eval_chimNt29 2010 eval_chim
Nt29 2010 eval_chim
 
Généralité_sur_HSE.pdf
Généralité_sur_HSE.pdfGénéralité_sur_HSE.pdf
Généralité_sur_HSE.pdf
 
Les bases de la prévention des riques.pptx
Les bases de la prévention des riques.pptxLes bases de la prévention des riques.pptx
Les bases de la prévention des riques.pptx
 
Hse 130902 pase-rev3
Hse 130902 pase-rev3Hse 130902 pase-rev3
Hse 130902 pase-rev3
 
24/04/2018 - Journée bien-être et sécurité au travail - Gestion des risques m...
24/04/2018 - Journée bien-être et sécurité au travail - Gestion des risques m...24/04/2018 - Journée bien-être et sécurité au travail - Gestion des risques m...
24/04/2018 - Journée bien-être et sécurité au travail - Gestion des risques m...
 
ISTA L3 HSE Cour2.pptx
ISTA L3 HSE Cour2.pptxISTA L3 HSE Cour2.pptx
ISTA L3 HSE Cour2.pptx
 
IDCC 1090 Accord paritaire nationale relatif à la santé et à la sécurité des ...
IDCC 1090 Accord paritaire nationale relatif à la santé et à la sécurité des ...IDCC 1090 Accord paritaire nationale relatif à la santé et à la sécurité des ...
IDCC 1090 Accord paritaire nationale relatif à la santé et à la sécurité des ...
 
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
 
Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...
Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...
Matinale AST Grand Lyon - Évaluation des risques : rendre la prévention acces...
 
la-signalisation-de-sante-et-de-securite-au-travail_doc.pdf
la-signalisation-de-sante-et-de-securite-au-travail_doc.pdfla-signalisation-de-sante-et-de-securite-au-travail_doc.pdf
la-signalisation-de-sante-et-de-securite-au-travail_doc.pdf
 

Plus de hammani bachir

SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptxSST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptxhammani bachir
 
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdfI NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdfhammani bachir
 
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdfI NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdfhammani bachir
 
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...hammani bachir
 
الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية "محاضرة بعنوان " ...
  الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية  "محاضرة  بعنوان " ...  الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية  "محاضرة  بعنوان " ...
الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية "محاضرة بعنوان " ...hammani bachir
 
Un quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéUn quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéhammani bachir
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobhammani bachir
 
بحث عن الشهيد احمد زبانة
بحث عن الشهيد احمد زبانة بحث عن الشهيد احمد زبانة
بحث عن الشهيد احمد زبانة hammani bachir
 
اكلام من ذهب.....
اكلام من ذهب.....اكلام من ذهب.....
اكلام من ذهب.....hammani bachir
 
السيرة النبوية
السيرة النبويةالسيرة النبوية
السيرة النبويةhammani bachir
 
أدعية جميلة و مفيدة .
أدعية جميلة و مفيدة .أدعية جميلة و مفيدة .
أدعية جميلة و مفيدة .hammani bachir
 
.......خواطر ايمانية للبشير.
.......خواطر ايمانية للبشير. .......خواطر ايمانية للبشير.
.......خواطر ايمانية للبشير. hammani bachir
 
كتاب في الحكم و الامثال
كتاب في الحكم و الامثال كتاب في الحكم و الامثال
كتاب في الحكم و الامثال hammani bachir
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019hammani bachir
 
Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019hammani bachir
 

Plus de hammani bachir (16)

SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptxSST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptx
 
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdfI NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
 
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdfI NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
 
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
 
ISO SME SMI HSE.pptx
ISO SME SMI  HSE.pptxISO SME SMI  HSE.pptx
ISO SME SMI HSE.pptx
 
الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية "محاضرة بعنوان " ...
  الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية  "محاضرة  بعنوان " ...  الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية  "محاضرة  بعنوان " ...
الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية "محاضرة بعنوان " ...
 
Un quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéUn quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécurité
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
 
بحث عن الشهيد احمد زبانة
بحث عن الشهيد احمد زبانة بحث عن الشهيد احمد زبانة
بحث عن الشهيد احمد زبانة
 
اكلام من ذهب.....
اكلام من ذهب.....اكلام من ذهب.....
اكلام من ذهب.....
 
السيرة النبوية
السيرة النبويةالسيرة النبوية
السيرة النبوية
 
أدعية جميلة و مفيدة .
أدعية جميلة و مفيدة .أدعية جميلة و مفيدة .
أدعية جميلة و مفيدة .
 
.......خواطر ايمانية للبشير.
.......خواطر ايمانية للبشير. .......خواطر ايمانية للبشير.
.......خواطر ايمانية للبشير.
 
كتاب في الحكم و الامثال
كتاب في الحكم و الامثال كتاب في الحكم و الامثال
كتاب في الحكم و الامثال
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
 
Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019
 

Dernier

Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfActivités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfLallaJamilaFtaich1
 
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfNadineHG
 
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024frizzole
 
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Paulo Marques
 
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneantigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneayoubrhammadi2
 
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxOffres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxMissionLocale
 
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Gabriel Gay-Para
 
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqFabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqTxaruka
 
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Paulo Marques
 
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBModulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBUsaPlay2
 

Dernier (10)

Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfActivités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
 
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
 
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
 
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
 
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneantigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
 
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxOffres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
 
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
 
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqFabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
 
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
 
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBModulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
 

Document f.risque impact 2018

  • 1. 1 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com ECOLE TECHNIQUE DE BLIDA ‫والغــــاز‬ ‫الكهربــاء‬ ‫مجــال‬ ‫في‬ ‫التكويـــن‬ ‫مؤسســة‬ INTERVENANT M.HAMMANI BACHIR- SEPTEMBRE 2018
  • 2. 2 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Sommaire N° CHAPITRES PAGES 01 Introduction 03 02 Notions de risque 04 03 Cadre législatif et documentation utile 05 04 Evaluation des risques-Explications 07 05 L’évaluation des risques en 5 étapes 08 06 Les différentes catégories de risques 12 07 Les fiches de risques 13 08 Analyse des fiches de risques 14-68 09 Les fiches d’impact 69-76 10 Conclusion 77
  • 3. 3 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com L’EVALUATION ET LA GESTION DES RISQUES INTRODUCTION L’évaluation des risques n’est pas un sujet nouveau, mais une obligation légale introduite dans la législation notamment la loi 88/07 du 26 /01/1988 relative à l’hygiène la sécurité et le médecine de travail, puis intégrée dans le “Code du Travail”. Une évaluation des risques est une enquête systématique de tous les risques liés aux postes de travail, aux équipements de travail et aux salariés. L’évaluation des risques est aussi un outil pour l’employeur, afin que ce dernier puisse garantir la sécurité et la santé des salariés sur leurs postes de travail. L’employeur est obligé d’assurer la sécurité et la santé des salariés dans tous les aspects liés au travail. L’employeur doit, pour prévenir les accidents, veiller à ce que les lieux de travail, les équipements de travail, les instructions de service soient conformes aux exigences des règlements de prévention s’appliquant aux activités de son exploitation. Si une installation présente une défectuosité et si de ce fait les assurés sont exposés à des dangers ne pouvant être prévenus, l’installation doit être arrêtée. Le but de l’évaluation des risques est d’éliminer, d’écarter ou du moins de diminuer les risques existants et de déterminer les mesures indispensables afin de garantir la sécurité et la santé des salariés sur leurs postes de travail.
  • 4. 4 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com 1- NOTIONS Il est important de différencier les notions de DANGER, de RISQUE et de FACTEURS DE RISQUES. Le risque n’est pas un danger: il en est la conséquence s’il y a exposition au danger. DANGER: Un danger est une propriété ou une capacité d’un objet, d’une personne, d’un processus… pouvant entraîner des conséquences néfastes, aussi appelés dommages. Un danger est donc une source possible d’accident. RISQUE: Le risque est la probabilité que les conséquences néfastes, les dommages, se matérialisent effectivement. Un danger ne devient un risque que lorsqu’il y a exposition et donc, possibilité de conséquences néfastes. EXPOSITION: Dans le présent contexte, quand on parle d’exposition, il s’agit du contact entre le danger et une personne, pouvant dès lors entraîner un dommage. Sans exposition, pas de possibilité de dommage. Le risque est donc la probabilité que quelqu’un soit atteint par un danger. FACTEURS DE RISQUES: Les facteurs de risques sont des éléments qui peuvent augmenter ou diminuer la probabilité de survenance d’un accident ou la gravité d’un événement. Les facteurs de risques complètent l’équation: RISQUE = DANGER X EXPOSITION Il faut donc bien faire la distinction entre les notions de risque et d’exposition et la notion de danger. Prenons par exemple un DANGER (un couteau), un RISQUE (risque de coupure lors de l’utilisation du couteau) et un FACTEUR DE RISQUE (le fait de ne pas porter de gants). Ce n’est pas l’absence de gants qui blesse, mais le couteau, et le fait d’utiliser le couteau sans gants augmente le risque.
  • 5. 5 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com 2- CADRE LEGISLATIF ET DOCUMENTATION UTILE 2.1. Cadre Algérien HYGIENE ET SECURITE EN MILIEU DE TRAVAIL Référence: Loi n° 88-07 du 26 Janvier 1988 relative à l’hygiène, la sécurité et la médecine du travail. Référence : JORA n° 4 / 1988. La loi relative à l’hygiène, la sécurité et la médecine du travail a pour objet de définir les voies et les moyens ayant pour but d’assurer aux travailleurs les meilleures conditions en matière d’hygiène, de sécurité et de médecine du travail, et de désigner les personnes responsables et organismes employeurs chargés de l’exécution des mesures prescrites qui sont applicables à tout organisme employeur, quel que soit le secteur d’activité auquel il appartient. L’organisme employeur est tenu d’assurer l’hygiène et la sécurité aux travailleurs. Les locaux affectés au travail, les emplacements de travail et leurs environnements, leurs dépendances et leurs annexes, y compris les installations de toute nature mises à la disposition des travailleurs, doivent être tenus dans un état constant de propreté et présenter les conditions d’hygiène et de salubrité nécessaires à la santé des travailleurs. L’ambiance de travail devra répondre aux conditions de confort et d’hygiène, notamment de cubage, d’aération, de ventilation, d’éclairage, d’ensoleillement, de chauffage, de protection contre les poussières et autres nuisances et d’évacuation des eaux usées et déchets. Les établissements, les locaux affectés au travail, leurs dépendances et leurs annexes doivent être conçus, aménagés et entretenus de manière à garantir la sécurité des travailleurs. Ils doivent, notamment, répondre aux nécessités suivantes: 1. Garantir la protection contre les fumées, vapeurs dangereuses, gaz toxiques et bruits, et toute autre nuisance; 2. Eviter les encombrements et surcharges; 3. Garantir la sécurité des travailleurs lors de leur circulation pendant la mise en marche des engins et moyens de manutention et de transports, et pendant la manipulation des matières, matériaux, produits, marchandises et tous autres objets; 4- Assurer les conditions nécessaires afin de prévenir toute cause d’incendie ou d’explosion, ainsi que pour combattre l’incendie d’une façon rapide et efficace; 5- Placer les travailleurs à l’abri du danger et hors des zones dangereuses par éloignement ou séparation par l’interposition de dispositifs d’une efficacité reconnue; 6- Assurer l’évacuation rapide des travailleurs en cas de danger imminent ou de sinistre
  • 6. 6 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com En fonction de la nature de l’activité et des risques, le travailleur doit bénéficier des vêtements spéciaux, équipements et dispositifs individuels de protection d’une efficacité reconnue. L’organisme employeur est tenu d’intégrer la sécurité des travailleurs dans le choix des techniques et technologies et dans l’organisation du travail. Les installations, les machines, mécanismes, appareils, outils et engins, matériels et tous moyens de travail doivent être appropriés aux travaux à effectuer et à la prévention des risques auxquels les travailleurs peuvent être exposés. Ils doivent faire l’objet de vérifications périodiques et de mesures d’entretien de nature à les maintenir en bon état de fonctionnement, en vue de garantir la sécurité du travail. LA FORMATION ET L’INFORMATION L’instruction, l’information et la formation relatives aux risques professionnels constituent une obligation qui s’impose à l’organisme employeur. Les représentants des travailleurs sont obligatoirement associés à toutes ces activités. Les travailleurs nouvellement recrutés, ainsi que ceux appelés à changer de poste, de méthodes ou de moyens de travail, doivent être instruits, au moment de leur affectation, des risques auxquels ils peuvent être exposés à leurs postes de travail. En fonction de la fréquence et de la gravité des risques observés par tout organe ou structure ou personne compétente en matière d’hygiène, de sécurité et de médecine du travail, des actions de formation particulières sont organisées pour les travailleurs concernés, aux fins de prévention. Contrôle Le contrôle de l’application de la législation en matière d’hygiène, de sécurité et de médecine du travail est dévolu à l’inspection du travail, conformément à ses attributions. Lorsque des infractions à cette législation sont constatées, l’inspecteur du travail met le responsable de l’organisme employeur en demeure de se conformer aux prescriptions prévues par la loi et la réglementation en vigueur. Celui-ci fixe un délai à l’organisme employeur pour mettre fin aux dites infractions, conformément à la législation en vigueur. L’organisme employeur doit présenter, sur requête de l’inspecteur du travail, des registres et documents spéciaux tenus en vue de permettre un contrôle effectif des activités en matière d’hygiène et de sécurité. En outre, la commission d’hygiène et de sécurité, le préposé à l’hygiène et à la sécurité, ainsi que le médecin du travail peuvent saisir, à tout moment, l’inspecteur du travail en cas de constat d’une négligence flagrante ou d’un risque pour lequel des mesures appropriées n’ont pas été prises par l’organisme employeur préalablement avisé. Le travailleur est tenu au strict respect des règles et consignes relatives à l’hygiène et, à la sécurité du travail. En cas de négligence ou d’inobservation de ces règles ou consignes, l’auteur est passible des sanctions prévues au règlement intérieur de l’organisme employeur.
  • 7. 7 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com 2.2. Cadre Européen La directive “cadre”, “Mise en œuvre de mesures visant à promouvoir l’amélioration de la sécurité et de la santé des travailleurs au travail” - 89/391/CEE, définit les responsabilités générales de l’employeur en matière de dépistage et d’élimination des facteurs de risques. Elle sert de cadre à une série de directives “particulières” qui couvrent des domaines bien définis. La directive “cadre” et les directives “particulières” promulguées sur cette base poursuivent le même but: PROTEGER LES TRAVAILLEURS. * Extrait de l’article 9 de la Directive 89/391/CEE: “L’employeur doit: a) disposer d’une évaluation des risques pour la sécurité et la santé au travail, y compris ceux concernant les groupes de travailleurs à risques particuliers. (…)” 3- EVALUATION DES RISQUES - EXPLICATIONS 4- 3.1. Qu’est-ce que l’évaluation des risques? Comme le nom l’indique, il s’agit d’un processus permettant d’évaluer les risques pour garantir la sécurité et la santé des salariés sur leur lieu de travail. Cependant, il faut faire la différence entre les termes “analyse des risques”, où il s’agit simplement de “dépister” les risques, et “évaluation des risques”, évaluation qui permet de classer les risques selon un degré d’importance. L’évaluation des risques est un examen systématique de tous les aspects du travail. Elle sert à établir: • les causes potentielles d’accidents (et/ou de blessures) ou de maladies; • les possibilités d’élimination de dangers; • les mesures de prévention ou de protection à mettre en place pour maîtriser les risques. Lorsqu’un risque a pu être identifié, la première chose à faire est de voir si ce risque peut être éliminé. Si une élimination du risque s’avère impossible, le risque devra être maîtrisé, c’est-à-dire réduit à un minimum et gardé sous contrôle.
  • 8. 8 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com 3.2. L’importance de l’évaluation des risques L’évaluation des risques est le processus consistant à évaluer les risques pesant sur la sécurité et la santé des salariés du fait des dangers présents sur le lieu de travail. L’évaluation des risques est la première étape du processus de gestion des risques qui permet de faire comprendre aux personnes concernées, employeur et salariés, quelles sont les mesures à prendre afin d’améliorer la sécurité et la santé sur le lieu de travail. Si une évaluation des risques n’a pas été réalisée, un processus convenable de gestion des risques ne pourra être mis en place et les mesures appropriées de prévention ne pourront être adoptées. De plus, les mesures de prévention mises en place suite à une évaluation des risques peuvent servir à diminuer les coûts engendrés par les accidents et les maladies professionnelles. S’y ajoute qu’une évaluation des risques appropriée s’avérera avantageuse pour les entreprises, vu que les coûts engendrés par les accidents et les maladies seront diminués, de même que le taux d’absence pour cause de maladie. Des salariés en bonne santé sont plus productifs et efficaces et peuvent ainsi mieux contribuer à la compétitivité des entreprises. L’évaluation des risques mène donc aussi à une meilleure organisation de l’entreprise, ce qui signifie un gain de productivité et une augmentation de la qualité. 5- L’EVALUATION DES RISQUES EN 5 ETAPES 1. Identifier les risques et les personnes exposées 2. Evaluer les risques et les classer par ordre de priorité 3. Déterminer les mesures de prévention 4. Adopter les mesures de prévention et les mettre en œuvre 5. Contrôle Examen Réexamen
  • 9. 9 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Etape 1: Identification des risques et des personnes exposées Cette étape consiste à dépister sur le lieu de travail les sources possibles d’accidents et à identifier les personnes qui peuvent y être exposées. Il faut donc se rendre sur le lieu de travail et y repérer les éléments pouvant engendrer un dommage, car aussi longtemps qu’un danger n’est pas repéré, le risque y afférent ne pourra être ni analysé, ni géré. De plus, pour chacun des dangers, il faut identifier les personnes menacées. Il ne suffit pas d’identifier les personnes directement exposées au danger, mais également celles qui sont indirectement exposées. Outre les personnes actives sur un lieu de travail, il faut également considérer les groupes de personnes pouvant entrer en contact quelconque avec le danger, comme par exemple les salariés d’un autre secteur devant passer par ce lieu de travail ou encore les personnes faisant partie de l’équipe de nettoyage, etc. S’y ajoutent des groupes de personnes plus susceptibles d’être menacés, tels que les jeunes travailleurs, les travailleurs intérimaires sans formation spécifique, les travailleurs handicapés, les femmes enceintes et allaitantes, les salariés convalescents, etc. Etape 2: Evaluer les risques et les classer par ordre de priorité Dans cette deuxième étape, on évalue les risques liés à chaque danger. On vérifie donc à quel niveau le salarié est exposé au danger. Il faut évaluer dans quelle mesure le danger peut provoquer un accident ou une maladie, le niveau de gravité de cet accident ou de cette maladie et la fréquence à laquelle les salariés y sont exposés. Une évaluation des risques s’avérera toujours difficile car elle est toujours sujette à une interprétation subjective qui peut mener soit à une surestimation, soit à une sous-estimation du risque. Pour remédier à la subjectivité d’une analyse individuelle, on peut recourir à différentes méthodes ou stratégies ou encore faire effectuer l’analyse par un travail en groupe. (cf. ci-après méthodes de l’évaluation des risques: méthodes KINNEY, HEEPO, CHECK LIST…)
  • 10. 10 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Etape 3: Déterminer les mesures de prévention La troisième étape consiste à déterminer les mesures afin d’éliminer les risques ou, au moins, à les maîtriser. Il faut pouvoir déterminer si un risque peut être éliminé complètement ou dans le cas contraire mettre en place des mesures de façon à le contenir et s’assurer qu’il ne compromet pas la sécurité et la santé des salariés. Il faut également tenir compte du fait que les risques détectés peuvent s’additionner ou combiner leurs effets. Il est important de prendre en compte le résultat de l’évaluation des risques et de classer les mesures par ordre de priorité, de manière à appliquer en premier lieu les mesures de prévention qui sont les plus efficaces. Les principes généraux sont: 1. éviter / écarter le risque; 2. s’adapter au progrès technique; 3. améliorer le niveau de protection. Important: les mesures de prévention ne doivent en aucun cas avoir pour effet le déplacement du risque ou la création d’un nouveau risque. Etape 4: Adopter les mesures de prévention et les mettre en œuvre La quatrième étape consiste à mettre en œuvre les mesures de prévention déterminées auparavant. Il va de soi que toutes les mesures ne pourront être mises en œuvre simultanément: il faut donc établir un ordre de priorité en tenant compte de la gravité du risque et de ses conséquences. Il faut aussi déterminer les personnes pouvant s’occuper de la mise en œuvre, le temps que cela va prendre et déterminer un délai de mise en œuvre. Parmi les mesures à réaliser, on pourra ainsi distinguer: • les mesures applicables de suite et à moindres frais; • les mesures provisoires à mettre en place en attendant les mesures applicables à plus long terme et plus coûteuses; • les mesures applicables à terme et représentant des frais plus élevés. Pour l’application de certaines mesures, une planification et un certain budget sont à prévoir au préalable.
  • 11. 11 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Etape 5: Contrôle - Examen - Réexamen et Enregistrement Après que les mesures de prévention aient été mises en œuvre, il faut contrôler si elles ont été exécutées et si les délais d’exécution des mesures ont été respectés. Il s’agit non seulement de vérifier si les risques ont pu être éliminés ou écartés entièrement ou s’ils ont pu être diminués de façon à pouvoir les maîtriser mais aussi si aucun nouveau risque n’a été créé suite à l’application des mesures. De plus, il est recommandé de réaliser régulièrement une nouvelle évaluation des risques, afin de déterminer si les risques ont bien pu être éliminés définitivement ou si d’autres risques sont apparus depuis la dernière évaluation. Il est indispensable d’effectuer à nouveau une évaluation des risques chaque fois qu’il y a eu un changement dans l’entreprise. Ce changement peut se situer au niveau organisationnel, au niveau du personnel ou être de nature technique. Il peut s’agir, par exemple, de la création d’un nouveau poste de travail, l’engagement de nouveaux salariés, l’installation d’une nouvelle machine, l’introduction d’un nouveau procédé ou l’introduction d’un nouveau produit. Finalement, avoir enregistré l’évaluation des risques est toujours avantageux lors des contrôles et des examens. Un bon enregistrement peut servir en tant que: • base pour les réexamens et les évaluations des risques à venir; • preuve destinée aux organismes de contrôle; • information à transmettre aux personnes concernées. Afin de bien servir de base pour des évaluations futures, il est recommandé que l’enregistrement contienne: • les noms et fonctions des personnes effectuant les contrôles et examens; • la date du contrôle: • les risques qui ont pu être dépistés; • les groupes de personnes pouvant être menacés par les risques dépistés; • les mesures de prévention mises en œuvre; • les informations concernant des contrôles et examens futurs; • les informations concernant la participation des travailleurs dans l’évaluation des risques.
  • 12. 12 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com 5 -LES DIFFERENTES CATEGORIES DE RISQUES Comme le présent manuel a pour but de servir de base de travail, il faut noter que la liste des risques présentés aux pages suivantes n’est pas exhaustive et qu’il va de soi qu’un nombre important d’autres risques peut se présenter sur les lieux de travail. Les différentes catégories de risques suivantes servent d’exemple. 1. Les risques électriques 2. Les travaux en hauteur 3. La manutention manuelle et mécanique 4. Les risques chimiques 5. Les risques mécaniques 6. Les risques du bruit et vibrations 7. Les chutes plain-pied 8. Les risques d’éboulements 9. La circulation des engins 10. Les risques de l’incendie 11. La manipulation des outils à main 12. Les travaux de forge 13. Travail sur récipients 14. Manipulation bétonnière et pompe 15. Manipulation compresseur et marteau piqueur 16. Utilisation accessoires de levage 17. Utilisation gaz SF6 18. Utilisation du ciment 19. Mauvaise utilisation des moyens de construction 20. Utilisation de la citerne d’eau 21. Travaux de ferraillage 22. Les comportements 23. Intervention sous véhicule 24. Equipements sous pression 25. Risque biologique 26. Risque physique 27. Travail sur écran 28. Equipement de travail 29. Chute d’objet 30. Circulation interne 31. Impact réparation et entretien mécanique 32. Impact Transport matériaux 33. Impact gaz SF6 34. Impact travaux de peinture 35. Impact travaux de terrassement et génie civil
  • 13. 13 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques électriques Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses  non consignation d’une installation électrique lors d’une intervention  (non-respect des distances de sécurité  -non habilitation électrique du personnel intervenant  (travaux sous tension)  Equipement électriques en générale.  Equipement de soudage à l’arc  Fer à souder, séchoir, manipulation du poste à souder etc.. Les risques  Arc électrique  Electrisation  Electrocution  Brulures  Explosion  Incendie  Chutes de hauteur  Démarrage intempestif  Arrêt cardiaque  Mort 1-Protection par éloignement (Protection collective+ le respect des distances limites de voisinage des lignes maintenues sous tension DLV) TENSIONS(KV) DMA(m) DLV (m) 0.5 < Un < 1 0.30 0.30 1.1 <Un< 50 0.70 2 50 <Un< 250 1.30 3 Un> 250 2.50 4 2-Protection par isolation (Protection intrinsèque – l’isolation des câbles dénudés etc... ) 3-Protection par obstacle (Protection collective – pose de balisage et signalisation) 4-Protection par emploi de la TBT/S (Très basse tension de sécurité max 24v) installation transformateur de sécurité. 5-protection par déclenchement automatique Protection par installation de disjoncteur différentiel a haute sensibilité et mise à masse des éléments métallique accessibles ; 6-Protection par le port des équipements de protection individuelles de sécurité (EPIS) et équipements de protection collectives de sécurité (EPCS) 7-Protection par la consignation de l’installation électrique 8-Protection par l’application des 6 règles d’or de sécurité. 9-Protection par balisage et signalisation des zones de travail. FICHE DE RISQUE N°01 LES RISQUES ELECTRIQUES PAGE N°01
  • 14. 14 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques électriques Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses -non consignation d’une installation électrique lors d’une intervention -non habilitation électrique du personnel intervenant (travaux sous tension) Les dommages susceptibles Brulures (internes et externe) : *du 1ér degrés : Seule la surface de la peau est endommagée, de façon bénigne *du Deuxième degré superficiel : la peau est rouge, douloureuse et des cloques se sont formées à la surface. Deuxième degré profond : L'épiderme est détruit. *du Troisième degré : la victime ne sent pas la douleur car la peau est détruite dans toute sa profondeur. *du 4éme degrés : la peau est carbonisée, dure et noire  Doter les intervenants par des EPIS isolants électriques.  Délivrer une carte d’habilitation électrique individuelle à toutes les personnes amenées à accomplir des tâches d'ordre électrique ou non électrique (à proximité d’installations électriques).  L'habilitation doit être délivrée après vérification de la capacité (formation et/ou un recyclage périodique.  Vérification du périmètre de sécurité lié aux travaux à proximité des ouvrages sous tensions ;  Formation du personnel intervenant dans ce type d’activité, sur les risques électriques.  Vérification des habilitions et des qualifications nécessaires pour intervenir dans ce type de travaux.  Toute opération dangereuse doit être effectuée en présence du chef de travaux.  Utilisation des matériels conformes pour toutes les opérations dangereuses  Induction journalières de sur les risque avant commencer le travail sur chantier.  Former le personnel sur les risques électriques  Former suffisamment d’agent en matière secourisme. FICHE DE RISQUE N°01 LES RISQUES ELECTRIQUES PAGE N°2
  • 15. 15 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les travaux en hauteur Les mesures de protection Les risques  Blessures  Fractures  traumatisme  handicapé  Décès 1- Possibilité d’éviter le risque Modifier l’équipement ou l’ouvrage pour supprimer le travail en hauteur : Travail depuis le sol. 2-Prévoir des installations permanentes pour l’accès à la zone de : Equipement permanent : escalier, passerelles, plates-formes de travail, garde corps, acrotères. 3-Utilisation d’équipement temporaire (protection collective) Equipement temporaire : échafaudages, plate forme individuelle roulante, tours d’accès, filets en sous face, appareil de levage, plate forme élévatrice. 4-Utilisation d’équipement de protection individuelle Harnais de point d’ancrage, système d’arrêt de chutes ou système de restriction d’accès (nécessite une formation et un entrainement au port de l’équipement). -Les EPI n’empêchent pas les chutes, ils permettent d’en diminuer la gravité. 5-il est prescrit au chargé de travaux : - de mettre en place les balisages et protections nécessaires au chantier concerné ; -d'utiliser les moyens d'élévation appropriés aux opérations ; -de prendre les dispositions nécessaires pour éviter les chutes d'objet (filets, plaques d'obturation, protecteurs divers.... -de définir les moyens d'élévation appropriés aux interventions ; -de prendre en compte les risques éventuels présentés par l'environnement du chantier et notamment de prévoir une coordination permanente avec les autres chantiers superposés FICHE DE RISQUE N°2 - LES TRAVAUX EN HAUTEUR - PAGE N°1
  • 16. 16 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les travaux en hauteur Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses -utilisation échelles Simple, échelle, pliante (manipulation des échelles (manuelle, transport, déséquilibre,…) Risques  blessure  Chutes de hauteur Dommages Susceptibles -fracture -traumatisme -lésion dorsolombaire  Port des EPI  Le visage doit être tourné vers l’échelle pour la montée et pour la descente.  Ne pas gravir une échelle en portant l’outillage à la main.  S’équiper d’un harnais de sécurité pour des hauteurs dépassant 03 mètre.  Les échelles d’appui doivent être dotées de patins antiglisse à la base, ou de crochets dans leur partie supérieure.  Les échelles seront révisées avant l’usage, et périodiquement.  Le transport de l’échelle doit se faire à l’épaule, un bras engagé entre les deux (02) montants.  Placer l’échelle à plat du sol une extrémité en appui sur une butée, lever l’extrémité opposés de l’échelle en saisissant un échelon après l’autre.  Inclinaison par rapport à l’horizontal doit être comprise entre 70 et 75 degrés.  Pieds de l’échelle doivent êtres de dispositifs antidérapants.  Amarrage de l’échelle à son extrémité par une corde.  Eviter les échelles défectueuses ou glissantes.  Maintenance et entretien.  Ne pas utiliser d’échelles manuelles dont la résistance n’est pas garantie (fabricant), ou d’échelles improvisées.  La sensibilisation aux risques de manutention manuelle (utilisation des outillages à main) FICHE DE RISQUE N°2 - LES TRAVAUX EN HAUTEUR - PAGE N°2
  • 17. 17 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les travaux en hauteur Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses  Utilisation échafaudage  (installation des échafaudages (manutention manuelle,  transport, déséquilibre,…) Risques -blessures -Renversement -Chute de hauteur -Chute d’objet Dommages Susceptibles -Chute de hauteur -Chute d’objet -fracture -traumatisme -lésion dorsolombaire  Les plateformes de travail, les passerelles, et les échelles des échafaudages construites, dimensionnées et utiliser de façon à éviter que les personnes ne tombent ou soient exposées à la chute d’objet  Les échafaudages seront inspectés : 1-avant utilisation 2-périodiquement. 3-après d’éventuelles modifications, après une période de non utilisation, une exposition aux intempéries, ou à d’autres circonstances ayant pu affecter leur résistance et stabilité.  Les éléments d’assise de l’échafaudage seront protégés contre d’éventuels, glissements : la stabilité de l’échafaudage devra toujours être garantie.  Les plateformes de l’échafaudage seront adaptées au travail à réaliser et la charge à supporter et permettront de travailler et circuler en toute sécurité.  Utilisation des EPC ex le garde-corps ou le filet  Port des EPI ex harnais de sécurité  La sensibilisation aux risques de manutention manuelle (utilisation des outillages à main) FICHE DE RISQUE N°2 - LES TRAVAUX EN HAUTEUR - PAGE N°3
  • 18. 18 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques lies à la manutention manuelle Les mesures de protection Les risques  Blessures  Entorses • Douleurs lombaires • Hernies discales ; • Sciatiques ; • Luxations ; • Déchirures musculaires ; • Plaies ; • Fractures ; • Ecrasements des doigts ou des membres ; Etc.  Ne jamais soulever une charge à dot de chat (dos rond)  Lorsque vous allez prendre une charge pousser sur les jambes jamais sur le dos.  Utiliser la bonne mécanique corporelle (se tourner en déplaçant les pieds plutôt qu’en tournant le tronc) ;  Utiliser les techniques d’entreposage (crochets muraux, étagères, alimentation par gravité) afin de tenir, de transporter, de soulever, etc. moins souvent les objets ;  Réduire au minimum le nombre de fois où l’objet est soulevé au-dessous de la mi-cuisse ;  Varier la posture grâce à la rotation ou à l’extension des tâches ;  Ajuster la hauteur du poste de travail en fonction de la hauteur de travail optimale du travailleur.  Enseigner aux travailleurs les principes de la manutention ;  Veiller à ce que les travailleurs soient en bonne forme physique pour accomplir la tâche ;  Enseigner aux travailleurs comment choisir, ajuster et utiliser leur équipement de protection individuel et / ou collectif ;  Fournir des instructions claires sur les tâches et évaluer la compréhension des travailleurs  Augmenter l’intensité de l’éclairage afin d’améliorer la visibilité du travailleur ;  Garder las planchers et les plans de travail bien rangés ;  Bien entretenir l’espace de travail et ses environs ;  Identifier les zones de trafic intense et la direction de la circulation en utilisant des marqueurs pour plancher, de peinture ou de la signalisation suspendue ;  Utiliser des miroirs et des aides visuelles pour aider les travailleurs à manœuvrer en sécurité aux intersections et à contourner les obstacles ;  S’échauffer avant d’accomplir une tâche afin d’augmenter la force musculaire et la circulation sanguine ;  Au besoin, fournir de l’équipement de protection individuelle.  privilégier la manutention mécanique  limiter les charges : • en fonction du sexe et de l’âge. FICHE DE RISQUE N°3 – MANUTENTION MANUELLE - PAGE N°1
  • 19. 19 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques liés aux travaux de manutention manuelle Les mesures de protection les travaux de ferraillage, coffrage et bétonnage les risques  Blessures  Entorses • Douleurs lombaires • Hernies discales ; • Sciatiques ; • Luxations ; • Déchirures musculaires ; • Plaies ; • Fractures ; • Ecrasements des doigts ou des membres ; Etc.  Port des EPI  Transporter par chariot-élévateur les armatures jusqu'à pied d’œuvre pour les massifs  La mise en place et le montage de barres ou éléments armés sera réalisé  Préalablement sur le coffrage dans le cas des poutres et des plancher (attente du pilier antérieur) dans le cas de piller  Formation : geste et postures  Sensibilisation par voie d’Affichage les gestes et postures  Formation ou information des agents sur les risques de manutention manuelle  Respecter la charge selon la réglementation  Réduction des distances de déplacement horizontal ou vertical.  Toujours utiliser des moyens d’élévation mécanique pour la manutention de charges, afin d’éviter tout incident ou accident inhérent d’une manutention manuelle et s’assurer en cas d’utilisation de grue que cette dernière soit dotée d’élingues conformes lors des opérations de déchargement de la charpente.  Induction journalière avant de débuter le travail sur chantier, portant sur les risques inhérents de l’activité de coffrage et les moyens de s’en prémunir.  Formation et sensibilisation du personnel sur l’importance du port d’EPI pendant toute la durée des travaux sur chantier (porter un EPI partiellement c’est comme si l’EPI n’a pas été porté, étant donné que le danger est omniprésent à tout moment) FICHE DE RISQUE N°3 – MANUTENTION MANUELLE - PAGE N°2
  • 20. 20 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Risques chimiques Mesures de protection Le risque chimique Manipulation des produits chimiques dangereux (peinture, galva, essence, diluant, peinture, anti-acides, acide, etc...) Risques Il se révèle de façon soudaine et brutale et se traduit par :  Blessure  Maladie professionnelle  un incendie  une explosion  des asphyxies  des intoxications aiguës  Intoxications chroniques  des réactions dangereuses  Brûlures chimiques.  Atteintes aux yeux  Atteintes pulmonaires  Atteintes de la peau  Irritation  Allergies,  Cancers  Atteintes aux fonctions de reproduction, ….  Sans oublier les risques physico- chimiques tels que l’inflammabilité, la toxicité environnementale, etc…  Connaître les caractéristiques des produits ou des poussières  Lire les étiquettes  Obtenir la fiche de données de sécurité auprès du fournisseur  Remplacer le produit néfaste par un produit présentant moins de risques pour la santé  Capter les émissions de produits chimiques ou de poussières, à la source  Installer une ventilation générale avec un fort renouvellement d’air  Stocker les produits dans des locaux isolés  Équiper les opérateurs de protections individuelles  Sensibiliser et former les opérateurs  Respect des consignes de sécurité LES 9 PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION 1-Éviter les risques (supprimer), Nécessite une réflexion en amont de la phase d’évaluation permettant de supprimer le danger ou l’exposition à ce dernier 2-Évaluer les risques qui ne peuvent être évités, Mise en place de la démarche d’évaluation, qui aboutit à une hiérarchisation des risques présents au sein de l’entreprise et permet donc une priorisation des actions de prévention à mettre en œuvre. 3-Combattre les risques à la source, Concerne en particulier la conception des postes de travail et le choix des équipements et méthodes de travail. A pour but la réduction des effets du travail sur la santé. 4-Adapter le travail à l’homme, Concerne en particulier la conception des postes de travail et le choix des équipements et méthodes de travail. A pour but la réduction des effets du travail sur la santé. FICHE DE RISQUE N°4 – RISQUES CHIMIQUES - PAGE N°1
  • 21. 21 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Mesures de protection 5-Tenir compte de l’évolution de la technique, Le choix des modes opératoires, matériel, … doit tenir compte de nouveautés technologiques, techniques et organisationnelles. 6-Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n’est pas dangereux ou moins dangereux, Consiste par exemple à utiliser des produits dont les dommages potentiels résultant de l’exposition sont moins importants. 7-Planifier la prévention (intégrer technique, organisation du travail, conditions de travail, relations sociales, facteurs d’ambiances) Ce principe repose sur le fait de réaliser un plan d’action pour la mise en place des mesures de prévention. Ce plan d’action permet de définir concrètement qui fait quoi et dans quel délai. 8- la priorité aux mesures de protection collective sur les mesures de protection individuelle, Les mesures de prévention collective permettent d’impacter sur un ensemble de salarié, contrairement aux protections individuelles. Même exemple. La phase d’évaluation des risques classe cette situation dangereuse comme prioritaire. Le risque n’a pas pu être combattu à la source, le matériel utilisé est le dernier mis sur le marché Mesure collective : protège, contre leur volonté, les opérateurs, visiteurs,… contre le risque. Ne nécessite pas l’action d’un salarié pour sa mise en place. 9-Donner les instructions appropriées aux travailleurs. Ce principe doit accompagner l’ensemble des 8 autres. Les salariés doivent être informés des dangers auxquels ils sont potentiellement exposés ainsi que des mesures de prévention mises à leur disposition pour les protéger. Les salariés devront être informés des mesures et protocoles de sécurité mis en place. Attention aux injonctions paradoxales ! On ne peut pas demander d’arrêter la machine pour la nettoyer et en même temps demander de conserver un rendement maximal en limitant les arrêts. On doit leur expliquer l’utilité de ces mesures et les risques encourus afin d’éviter les comportements dangereux : sécurités shuntées, non port des équipements de protection individuelle (EPI)… Si l’utilisation d’EPI s’avère nécessaire, l’employeur devra s’assurer de leur fournir des équipements adaptés (de les fournir et non de les laisser à disposition sur demande) et de former les salariés pour une utilisation correcte et systématique de ces équipements. FICHE DE RISQUE N°3 – RISQUES CHIMIQUES - PAGE N°2
  • 22. 22 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques chimiques Les mesures de protection –consignes générales de sécurité 1. Ne jamais transvaser de produits chimiques dans les récipients alimentaires, même correctement étiquetés. 2. De porter les équipements de sécurité appropriés 3. Après utilisation de ces produits, de se lavez énergiquement à l’eau 4. En cas d’accident « projection du produit dans les yeux » d’utiliser le lave œil. 5. De dégager la victime après accident de l’atmosphère polluée 6. De travailler sur des installations consignées et vidangées 7. Connaitre le nom du produit, ces caractéristiques, ses réactions possibles avant utilisation. 8. De ne pas trop remplir des récipients de produits chimiques pour éviter les débordements 9. De stocker les produits chimiques dans des locaux dont la température et le degré d’humidité correspondant aux recommandations du fabriquant. 10. De ne pas fumer à proximité des solvants 11. De ne pas utiliser des solvants à proximité d’une source de chaleur. 12. De ne pas utiliser des solvants pour le lavage ou le dégraissage des mains. 13. De ne jamais verser de l’eau dans les acides ou les bases concentrées. 14. Ne jamais stocker les produits chimiques à proximité immédiate des installations électriques. 15. ne jamais siphonner ou pipeter un produits chimique pour transvasement 16. ne jamais déguster un produit chimique pour l’apprécier 17. ne jamais sentir un produit chimique pour l’apprécier 18. Ne pas boire, manger, fumer sur son poste de travail 19. Ne pas ramener des vêtements souillés à son domicile, Séparer les vêtements de travail des vêtements personnels 20. Se laver les mains et le visage autant que nécessaire 21. Ne pas boire, manger ou fumer sur les lieux de travail et ne pas entreposer d’aliments, de boissons, de médicaments ou de tabac dans les locaux où un risque chimique a été identifié. 22. Ranger les vêtements de travail séparément des vêtements de ville 23. Ne pas porter des vêtements de travail souillés dans des endroits tels que les bureaux, salles de séminaire, espaces de détente, restaurants d’entreprise ou cafétérias. FICHE DE RISQUE N°3 – RISQUES CHIMIQUES - PAGE N°3
  • 23. 23 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques chimiques Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses -Stockage de produits inflammables (mélange de produits incompatibles ou stockage dans leur proximité) -présence de source chaudes (flammes, étincelles, ou fours,…) due à de la soudure, meulage, arc électrique, particule ou émissions chaudes -installation électriques incompatible avec les produits stockés. -défaut de cloisonnement des produits stockés. Dangers liés : • aux propriétés physico-chimiques (produits corrosifs, comburants, explosifs ou inflammables) • aux propriétés toxicologiques (produits irritants, nocifs toxiques, cancérogènes, mutagènes, etc.) • aux propriétés écotoxicologiques. • à l’incertitude scientifique sur les dangers des produits synthétisés. Consignes générales de sécurité  Balisage de la zone de travail  Stocker les produits dangereux loin de la zone de production et en tenant compte de la comptabilité des produits.  Supprimer ou éloigner les sources d’énergie flamme, cigarette, poste de soudure…  Afficher les pictogrammes de l’interdiction de fumer  Installer des moyens d’extinction adaptée : extincteurs CO2, -couverture anti-feu …  Former les personnels.  Affichage des FDS  Affichage des listes des secouristes  Information, formation et instruction du personnel. • Remplacer par des produits non dangereux et, si cela n’est pas possible, par des moins dangereux. • Réduction des quantités. • Limitation du nombre de salariés exposés et du temps d’exposition. • Vérification et entretien périodique des systèmes de captage à la source. • Organisation et conditions de stockage adaptées. • Port d’équipements de protection individuelle. • Ventilation correcte des locaux. • Surveillance médicale du personnel concerné. FICHE DE RISQUE N°3 – RISQUES CHIMIQUES - PAGE N°4
  • 24. 24 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques mécaniques Les mesures de protection On peut regrouper les risques mécaniques en plusieurs familles, en fonction de la nature des atteintes au corps humain. Ce sont : – les risques de choc ; – les risques d’écrasement – les risques d’entraînement ; – les risques de coupure, piqûre, sectionnement ; – les risques de projection de solides et de liquides. Très souvent, les accidents produits ont pour origine plusieurs de ces risques, cas par exemple des engrenages ou des courroies en mouvement qui présentent des risques d’entraînement suivis d’écrasement. 1. Rendre les zones dangereuses inaccessibles par : – des obstacles matériels fixes ; – des obstacles matériels mobiles ou amovibles ; – des obstacles ou barrages immatériels optoélectroniques ; – éloignement et dimensionnement des accès ; – interdiction d’approche au moyen de tapis sensibles. 2. Supprimer les zones dangereuses par différents procédés qui sont : – les dispositifs de validation : la commande bimanuelle ; – les dispositifs d’arrêt d’urgence ; – la consignation et la déconsignation ; – les circuits de commande. 3. Supprimer les risques par d’autres mesures particulières, spécifiques à certains équipements de travail. La plupart de ces solutions ont fait leurs preuves et s’avèrent efficaces et fiables, à condition qu’elles soient bien conçues, correctement mises en œuvre et régulièrement entretenues. Souvent, la combinaison de deux ou plusieurs solutions permet d’améliorer l’efficacité et la fiabilité de la sécurité mais ces mesures sont quelquefois onéreuses 4-Rendre les zones dangereuses inaccessibles L’inaccessibilité des zones où existent des mécanismes en mouvement est une solution couramment utilisée. Plusieurs possibilités sont offertes ; le choix sera effectué en fonction de la nature des opérations et notamment la nécessité des interventions dans les zones dangereuses pour des réglages, nettoyages et entretiens. FICHE DE RISQUE N°5 – RISQUES MECANIQUES - PAGE N°1
  • 25. 25 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques mécaniques Les mesures de protection 1-Éviter les risques. Cela suppose la suppression de la source du risque, ce qui revient à éliminer la nuisance à l’origine de ce risque. Cette solution n’est pas toujours possible, soit pour des raisons techniques, soit encore pour des raisons économiques, ce qui se traduit par l’énoncé des autres principes. Ainsi, supprimer une machine bruyante, éliminer des prises électriques défectueuses, supprimer des produits dangereux, placer des garde-corps pour supprimer les risques de chute de hauteur sont autant de réalisations respectant ce premier principe 2-Évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités. C’est la suite logique du principe précédent ; si un risque ne peut être évité, il y a lieu alors de détecter et d’évaluer le risque existant pour trouver la solution de prévention la mieux adaptée. C’est la phase préliminaire à toute action de prévention. Si la machine bruyante ne peut pas être supprimée, il faut alors évaluer l’importance du niveau sonore et trouver une solution acceptable sur le plan de la sécurité, par exemple l’atténuation du bruit par un système d’insonorisation. 3-Combattre les risques à la source. C’est un principe important, surtout en présence de risques graves. La suppression ou, du moins, l’atténuation du risque à la source même, reste la solution pratique la plus fréquemment mise en œuvre avec efficacité et fiabilité. Les applications pratiques de ce principe sont nombreuses : L’aspiration à la source des polluants gazeux et des poussières dangereuses, la suppression des zones dangereuses des machines par arrêt des mouvements en cas d’accès, les systèmes antivibratiles équipant les marteaux piqueurs par exemple respectent ce principe de la prévention à la source. 4-Adapter le travail à l’homme. C’est l’approche ergonomique par excellence ; le poste de travail et les conditions de travail doivent être conçus et réalisés de façon à offrir aux salariés un maximum de confort et de sécurité. La prévention des troubles musculosquelettiques lors des travaux de manutention manuelle répétitifs, les sièges de conduite antivibratiles des engins de chantier sont des mesures qui respectent. FICHE DE RISQUE N°5 – RISQUES MECANIQUES - PAGE N°2
  • 26. 26 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques mécaniques Les mesures de protection 5- Tenir compte de l’état d’évolution de la technique. Les techniques évoluent rapidement ; de nouveaux risques se font jour par l’apparition de nouveaux produits plus performants ou de technologies plus pointues ; les mesures de prévention déjà en place s’avèrent obsolètes. La prévention suppose l’évolution des techniques de sécurité pour les adapter aux nouvelles situations. L’apparition de machines récentes plus rapides nécessite de nouvelles solutions et équipements de sécurité ; le développement des liaisons radio demande la mise en place de mesures de prévention inconnues dans le passé, par suite d’interférences possibles. 6-Remplacer ce qui est dangereux par ce qui ne l’est pas ou par ce qui est moins dangereux. C’est également un principe très important, souvent mis en œuvre dans de nombreux domaines comme par exemple l’emploi de produits chimiques dangereux, de machines et d’équipements de travail présentant des dangers pour les salariés. Les nombreuses mesures pour la suppression des différents risques traités dans les chapitres suivants s’inspirent de ce principe fondamental. 7-Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l’organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l’influence des facteurs ambiants.  Ici également, l’apport de la démarche ergonomique est retenu, avec, en plus, l’organisation du travail et le concours des différents organismes internes et externes à l’entreprise, pour améliorer la sécurité et les conditions de travail. Par exemple, l’organisation du travail est un facteur important dans la démarche préventive pour la suppression des risques dus aux manutentions manuelles.  Cet aspect sera omniprésent tout au long de cet ouvrage, la sécurité étant l’affaire de tous. 8-Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle. Il s’agit également d’un principe fondamental en sécurité. Les mesures de prévention collective, plus efficaces, doivent être mises en place en priorité ; les équipements de protection individuelle ne doivent être utilisés qu’en complément et au cas où la prévention collective s’avère insuffisante ou difficile à réaliser. Il faut noter également qu’en cas de risques chimiques les équipements de protection individuelle ne protègent que les salariés qui les portent et seulement contre le risque d’intoxication ; ils n’ont aucun effet sur la prévention des incendies et des explosions. FICHE DE RISQUE N°5 – RISQUES MECANIQUES - PAGE N°3
  • 27. 27 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques mécaniques Mesures de prévention 9-Donner des instructions appropriées aux travailleurs. Ce principe est d’une grande importance dans la prévention des risques professionnels. De nombreux accidents de travail et des maladies professionnelles ont pour origine des erreurs dues à la méconnaissance du fonctionnement des machines et équipements divers, des modes opératoires pour les réactions chimiques. Il suffit souvent de quelques données, affichées aux postes de travail et une formation même succincte, pour supprimer les risques. La réglementation stipule que le directeur départemental du travail, ayant constaté ce principe introduisant le concept ergonomique dans la prévention des risques professionnels. FICHE DE RISQUE N°5 – RISQUES MECANIQUES - PAGE N°4
  • 28. 28 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques liés au bruit Les mesures de protection Effet de masque  Gène durant la communication et la prise d’information  Perturbation d’un signal sonore de sécurité pouvant entraîner des accidents.  Perturbe la communication,  Difficultés de concentration, Effets auditifs  fatigue auditive  Destruction des cellules auditives.  Surdité professionnelle. Effets extra auditifs  Sifflement,  Bourdonnement,  Digestion difficile,  Battements de cœur accélérés,  Hypertension artérielle  Perturbation du sommeil,  Vertige,  Muscles tendus fatiguées,  Réduction du champ de vision,  Troubles cardio- vasculaires,  Nervosité, irritabilité ou agressivité,  Instabilité d’humeur  Manque de concentration  Mauvaise compréhension  Fatigue,  Evaluer le risque  Action sur la machine réduction du bruit à la source  Supprimer ou réduire au minimum le risque à la source (isolation et insonorisation des machines)  Encoffrer les machines  Installer des cabines insonorisées  Consulter et faire participer les salaries a la réduction du risque au choix des PICB (Protecteurs individuels contre le bruit)  Porter des protections auditives  Informer et former les salaries  Proposer un examen audiométrique préventif (médecine du travail)  Mettre en n’œuvre un programme de mesure  de réduction d’exposition au bruit  Signaler les lieux de travail bruyant et en limiter l’accès  Utiliser les PICB  Programmer un examen audiométrique périodique (médecine du travail)  Inscrire une clause bruit dans le cahier des charges avant tout achat de nouveau matériel  Entretenir et contrôler régulièrement les équipements  Traiter acoustiquement les locaux  Délimiter les zones  Limiter les temps d’exposition  Isoler les travailleurs le plus souvent possible des zones bruyantes  Faire réaliser des mesures d’ambiance sonore  Traitement acoustique des parois et du plafond  Eloignement des personnes des sources de bruits  Ne pas dépasser ce seuil (Au-dessus de la valeur limite d’exposition (VLE) Lex, 8h ≥ 87 dB (A). FICHE DE RISQUE N°6 – RISQUES DU BRUIT - PAGE N°1
  • 29. 29 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques liés aux vibrations Les mesures de protection Vibrations à très basses fréquences  Sueurs, vomissement, maux de tète. Vibrations à basse fréquences  Troubles vertébraux  Douleurs de la vessie et difficultés d’uriner ; Troubles respiratoires, cardio-vasculaires et digestifs en cas de phénomène de résonance. (répercussion Vibrations à hautes fréquences  Troubles ostéo-articulaires (coude et poignet), sensation du doigt mort et surdité. Pathologie des vibrations Cette pathologie importante se répartie ainsi : ► 60 % par des problèmes vertébraux (douleurs de la colonne vertébrale). ► 30 % par des troubles digestifs (digestion difficile et douloureuse avec accumulation de gaz dans l’intestin). ► 10% Par des troubles urinaires. Réduction à la source Études au niveau de la conception et de la construction Encoffrement Réduction des vibrations Désolidarisation de la source Réduire les vibrations des machines. Installer des silencieux sur les orifices d’aspiration et de refoulement, Revêtir des surfaces vibrantes par des matériaux absorbants, Réduire les vibrations notamment en améliorant le lignage, l’équilibrage et le graissage, Réduction de la réverbération Surfaces non réverbérantes Revêtements spéciaux Panneaux isolants Insonorisation des mécanismes Entretien et contrôles Graissage et nettoyage Contrôles périodiques Protection des salariés Équipements de protection individuelle ou collective Cabines insonorisées pour le personnel Casques auditifs antibruit. FICHE DE RISQUE N°7 – RISQUES LIES AUX VIBRATIONS - PAGE N°1
  • 30. 30 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques liés aux chutes plain-pied Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Parmi les principaux facteurs de risque d'ordre matériel et environnemental, on peut citer :  la faible résistance au glissement des sols,  le mauvais état du sol,  les obstacles imprévus,  les chaussures inadaptées ou abîmées,  l'éclairement,  les systèmes d'accès aux véhicules et aux machines absents ou mal conçus.  Présence des terres excavées aux bords des fouilles, sol défectueux, présence d’obstacles et d’objet, lieu mal éclairé  (circulation des agents au chantier) Risques Entorse fractures Blessures Traumatisme Parmi les principaux facteurs de risque d'ordre matériel et environnemental, on peut citer :  la faible résistance au glissement des sols,  le mauvais état du sol,  les obstacles imprévus,  les chaussures inadaptées ou abîmées,  l'éclairement,  les systèmes d'accès aux véhicules et aux machines absents ou mal conçus. Les glissades, trébuchements, faux-pas et autres pertes d'équilibre sur une surface" plane" sont regroupés sous l'expression "accidents de plain-pied", y compris s'il n'y a pas à proprement parler de chute (la victime peut avoir rétabli son équilibre). Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  port des EPI  optimisation de l’éclairage  signalisation des aires de circulation.  nettoyage du chantier et les aires de circulation  Eclairer le chantier si les travaux s’effectuent la nuit.  balisage des fouilles et tranchées  sensibilisation du personnel  les bords des excavations et tranchées doivent être protégés par des rambardes.  pour passer d’un côté à l’autre côté de la tranchée il faut le faire via des passerelles de 60 cm de large et avec des rambardes.  il faut utiliser des échelles à mains stables et bien posées pour descendre et monter dans les excavations.  Eviter les risques ;  Evaluer les risques qui ne peuvent être évités ;  Combattre les risques à la source ;  Agir sur les conditions et l’organisation du travail (choix des équipements, des procédés, des substances…) ;  Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle.  Former et informer les salariés sur les risques et leur prévention.  FICHE DE RISQUE N°8 – CHUTES PLAIN-PIED - PAGE N°1
  • 31. 31 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques liés aux chutes plain-pied Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Parmi les principaux facteurs de risque d'ordre matériel et environnemental, on peut citer :  la faible résistance au glissement des sols,  le mauvais état du sol,  les obstacles imprévus,  les chaussures inadaptées ou abîmées,  l'éclairement,  les systèmes d'accès aux véhicules et aux machines absents ou mal conçus.  Présence des terres excavées aux bords des fouilles, sol défectueux, présence d’obstacles et d’objet, lieu mal éclairé  (circulation des agents au chantier) Risques Entorse fractures Blessures Traumatisme Parmi les principaux facteurs de risque d'ordre matériel et environnemental, on peut citer :  la faible résistance au glissement des sols,  le mauvais état du sol,  les obstacles imprévus,  les chaussures inadaptées ou abîmées,  l'éclairement,  les systèmes d'accès aux véhicules et aux machines absents ou mal conçus. Les glissades, trébuchements, faux-pas et autres pertes d'équilibre sur une surface" plane" sont regroupés sous l'expression "accidents de plain-pied", y compris s'il n'y a pas à proprement parler de chute (la victime peut avoir rétabli son équilibre). Consignes générales pour limiter le risque d'accident de plain-pied 1. Pas de précipitation ! 2. Maintenir l'ordre matériel : une place pour chaque chose et chaque chose à sa place. 3. Porter des chaussures adaptées. 4. Pas de course d'obstacle sur les voies de circulation. 5. Signaler les revêtements de sol endommagés ou souillés, les ampoules grillées… FICHE DE RISQUE N°8 – CHUTES PLAIN-PIED - PAGE N°2
  • 32. 32 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques liés aux éboulements Les mesures de protection Risques Décès Blessures Traumatisme Heurt SITUATIONS DANGEREUSES  Travaux ou passage à proximité des fouilles  (présence de matériel à l’intérieur des fouilles  Exécution d’une fouille à proximité d’une ancienne fouille remblayée  Circulation des engins à proximité des fouilles  Chute des matériaux  Stockage des matériaux à proximité de la bordure de la fouille. Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  Port des EPI  Balisage des fouilles et tranchées  Sensibilisation du personnel conducteur  Soutènement des parois pouvant provoquer un éboulement  Etablir un plan de circulation des engins  Port des EPI (Gilets fluorescents) pour le personnel exposé  Mettre un balisage à une distance de 2 mètre de la bordure de la fouille pour empêcher la circulation des véhicules et engins  Interdire l’accumulation des matériaux à moins de 2 mètre de la fouille  Blinder les tranchées d’une profondeur de plus de 1,25m  Contrôler le blindage après de fortes averses, de longues immobilisations de travail,...  Installer des passerelles  Délimiter des zones de sécurité entre les bords des tranchées et les engins de chantier  Protéger les lieux par des garde-corps  Signaler les travaux de fouilles en tranchées en bordure de voies de circulation. FICHE DE RISQUE N°9 – LES RISQUES D’EBOULEMENT- PAGE N°1
  • 33. 33 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Engins du chantier (Bull, Chargeur, Pelle rétro- chargeur, Pelle mécanique, pelle brise-roche, niveleuse, compacteur…) (circulation auprès des engins Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses blessures renversements d’engin Dommages susceptibles RISQUES  coups et coupures corporelles  lésion  traumatisme  Mort Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  Port d’EPI  Respect des consignes de sécurité.  Visite médicale  Contrôle technique.  Former le personnel sur l’utilisation des engins notamment les travaux en pente.  Sensibilisation des conducteurs sur les risques engendrés par l’utilisation de l’engin.  Visite générale et périodique de l’engin.  Délimitation de la zone de travail et signalisation.  Contrôle technique des engins  L’organisation de travail FICHE DE RISQUE N°10 – CIRCULATION DES ENGINS - PAGE N°1
  • 34. 34 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques lies à la circulation des engins Les mesures de protection Risques  collision contre véhicule  Heurt de personne  Blessures  Décès  Ecrasement  Renversement de l'engin Dangers ou Situations Dangereuses Circulation des engins Présence de personne à proximité de l’engin Absence d’une personne pour diriger le conducteur d’engins. Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  Mettre des véhicules adaptés aux situations  Réparer immédiatement en cas de défaillance  Respecter la vitesse limitée à l’intérieur du chantier.  Etablir des règles pour la circulation interne des véhicules, leurs manœuvres.  Etablir un plan de circulation des engins  Port des EPI (Gilets fluorescents) pour le personnel exposé les vêtements haute visibilité  Sensibilisation du personnel  Respecter l’interdiction relative à la présence de personnel à proximité des machines en fonctionnement.  Une personne qualifiée doit être désignée pour assister le conducteur d’engin durant les opérations de production.  Signaler, éclairer et entretenez les vois de circulation, les aires de manouvre  Vérification périodique des véhicules.  Entretenir périodiquement les véhicules.  Qualification et habilité des conducteurs  Affichage de limitation de vitesse FICHE DE RISQUE N°10 – CIRCULATION DES ENGINS - PAGE N°2
  • 35. 35 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Manutention mécanique Les mesures de protection Levage d’objet en utilisant des élingues  (mauvaise élingue de charge  (balancement de la charge, rupture de charge…)  chute d’objet Risques -traumatisme -mort -écrasement -Blessure Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  Port des EPI  vérification technique des engins de levage (câble ou élingues, manilles …)  ne jamais placer la main entre l’élingue et la charge.  équilibrer une charge, faut tenir compte de son centre de gravité, du nombre d’élingues  nécessaires, de la longueur des élingues à utiliser et de la position des points d’accrochage des élingues.  ne pas lever en une seule fois plusieurs charges élinguées séparément  ne pas perdre de vue l’élingueur s’assurer qu’il s’est écarté avant de commencer le levage.  s’assurer que la charge est bien arrimée.  former les agents sur les techniques d’utiliser les élingues  Existe-t-il une procédure ou une instruction  Mode opératoire  Délimitation de la zone de travail selon les sites Mesures Complémentaires.  Toujours utiliser des élingues de charges conformes.  Inspection régulière  de l’inspecteur HSE du chantier pour vérifier la conformité des élingues utilisées.  Mettre des mesures contrôlables. FICHE DE RISQUE N°11 – MANUTENTION MECANIQUE - PAGE N°1
  • 36. 36 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques d’’incendie Les mesures de protection LES RISQUES - Fumées toxiques. - La mort par asphyxie, -Les intoxications, -Fumées toxiques. - Brulures -Décès - Incendies - Explosions - Traumatisme -Pollution de l’air - Dommages aux bâtiments, installations et équipements. - pollution du sol et de l’eau -distriction de la flore et la faune -L’image de marque de l’entreprise avec des conséquences financières immédiates, - Les pertes pour les entreprises - Perturbation dans la production - Un manque à gagner - Fermeture totale ou partielle d’une usine (temps de remise sur pied de l’usine après un incendie) Mises à pied… - les statistiques montrent que 70% des entreprises victimes d’un incendie, Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur Consigne général d’incendie ► Evitez les causes du feu ► Le feu est le plus souvent la sanction d'une imprudence ou d'une négligence. ► NE FUMEZ PAS : dans les endroits ou l'interdiction est affichée ► N’UTILISEZ PAS : d'appareillage électricité en mauvais état. ► NE LAISSEZ PAS : votre chantier ou bureau en désordre. ► N'ENCOMBREZ PAS : les abords des moyens de secours. ► N'ENCOMBREZ PAS : sous aucun prétexte les issues ou passage. MAIS ► RESPECTEZ : lesconsignesdesécurité ► DEMANDEZ : conseildansledouteetl'embarras ► S I G N A L E Z : les imperfections afin qu’ils soient remédié. ► C O U P E Z : le courant électrique dés qu'il n'est pas utile. ► F E R M E Z : les robinets à gaz, après usage. ► A S S U R E Z : le dégagement des issus et des allés. ► R E P E R E Z : les appareils de secours contre l'incendie. ► CONNAISSEZ : àl'avancelemoded'emploi. A la découverte d'un feu (fumée anormale, fuite de gaz, etc..) selon les consignes particulières : ► Prévenez votre chef ou le chef de sécurité ► Qui alerteront l'équipe d'incendie, les sapeurs pompiers. ► Précisez : lieu- nature, importance du sinistre. Il est prescrit : ► De ne pas encombrer les lieux où sont stockés les matériels d’intervention. ► De ne pas encombrer les circulations dans les locaux. ► De donner l'alerte en cas d'incendie et de mettre en œuvre les moyens d'extinction selon les consignes locales. ► De signaler toute utilisation d'extincteur. ► De maintenir les portes coupe-feu fermées. FICHE DE RISQUE N°12 – LES RISQUES D’INCENDIE- PAGE N°1
  • 37. 37 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les de l’incendie Les mesures de protection LES RISQUES - Fumées toxiques. - La mort par asphyxie, -Les intoxications, -Fumées toxiques. - Brulures -Décès - Incendies - Explosions - Traumatisme -Pollution de l’air - Dommages aux bâtiments, installations et équipements. - pollution du sol et de l’eau -distriction de la flore et la faune -L’image de marque de l’entreprise avec des conséquences financières immédiates, - Les pertes pour les entreprises - Perturbation dans la production - Un manque à gagner - Fermeture totale ou partielle d’une usine (temps de remise sur pied de l’usine après un incendie) Mises à pied… Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur Il est interdit ► De masquer les extincteurs et postes d'incendies. ► De démunir les postes d'incendie de leurs matériels, ou de les utiliser à d'autres fins que la lutte contre l'incendie. ► D'empêcher le fonctionnement automatique des coupe-feu. ► De gêner le fonctionnement automatique des systèmes de détection et de lutte contre l'incendie. T o u t a g e n t a y a n t a p e r ç u u n d é b u t d ' i n c e n d i e A T T A Q U E R A IMMEDIATEMENT le feu à l'aide des moyens d'extinction prévus. Il s'inspirera des principes essentiels suivants : ► Attaquer le feu à la base des flammes. ► Tourner le dos au vent. ► Tenir l'appareil dans la position recommandée (proche à la verticale). ► Balayer le jet lentement pour atteindre toute la surface enflammée (sauf sur les feux de gaz, orienter vers la source de gaz) Dans les perrières secondes un début d'incendie est aisément maîtrisé. ATTAQUEZ ou faites ATTAQUER le foyer avec les moyens de secours appropriés, des extincteurs de type correspondant aux risques locaux sont répartis et signalés. FICHE DE RISQUE N°12 – LES RISQUES D’INCENDIE- PAGE N°2
  • 38. 38 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les risques de l’incendie Les mesures de protection Identification • Présence de matériaux ou produits combustibles (p. ex. stockage de produits facilement inflammables ou explosifs, stockage de papier, etc.) • Présence d’équipement ou d’installation pouvant générer de la chaleur (p. ex. travaux de soudage, etc.) • Présence d’un comburant (p. ex. oxygène, produits chimiques dégageant de l’oxygène, etc.) • Stockage de produits incompatibles Modalités d’exposition • Toute situation de travail où se trouvent simultanément des produits/matériaux combustibles, une source de chaleur et un comburant (p.ex. air). • Utilisation de substances facilement inflammables. • Création d’une atmosphère explosive (gaz, vapeurs, poussières, etc.) • Mélange de produits incompatibles. Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  Formation, information et instruction du personnel • Remplacement par des produits non dangereux et, si cela n’est possible, par des produits moins dangereux • Organisation du stockage • Organisation de l’alerte et de l’intervention des secours • Contrôle des équipements et installations • Signalisation et étiquetage appropriés • Affichage des consignes de sécurité et des plans d’évacuation • Installation d’alarmes et de moyens de détection • Installation de moyens d’extinction • Suppression des sources de chaleur à proximité. FICHE DE RISQUE N°12 – LES RISQUES D’INCENDIE- PAGE N°3
  • 39. 39 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com -Manutention d’outils à la main. Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Outillage (tournevis, tenailles, clefs, marteaux, ciseaux à froid, cisailles, burins, limes, pointeaux, tarauds, dénudeurs, pinces à sertir, sertisseuses, dénudeurs de gaine da câbles,…) -utilisation des outillage à la main en General RISQUES -contact électrique -projection de particules -blessure Dommages Susceptibles -lésion oculaires -Coupures -brulures -blessures -TMS -Fractures Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  Visite systématique  port des EPI  sensibiliser le personnel II est interdit: • D’utiliser une clef fissurée ou défectueuse. • De s’en servir comme d’un marteau. • D’utiliser une clé plus grande que l’écrou. • De rectifier à la meule des clefs pour adapter leur ouverture. • D’utiliser un tube rallonge sur une clef. • Il est recommandé d’employer de préférence des clefs fermées. • De contrôler le serrage à la clef dynamométrique Il est prescrit: • D’utiliser les marteaux et les masses dont le manche est sain, bien encastré et bien immobilisé par un coin rugueux enfoncé à force et en diagonale sur l’œil. • D’utiliser des marteaux dont le fer présente des arêtes et des coins nets, sans bavures, ni bourrelets susceptibles de produire des éclats. Il est interdit : • D’utiliser des burins et bédanes dont la tête présente des bavures. • D’utiliser les limes et râpes sans manche. FICHE DE RISQUE N°13 – MANUTENTION OUTILS A MAIN - PAGE N°1
  • 40. 40 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com -Manutention d’outils à la main. Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Outillage (tournevis, tenailles, clefs, marteaux, ciseaux à froid, cisailles, burins, limes, pointeaux, tarauds, dénudeurs, pinces à sertir, sertisseuses, dénudeurs de gaine da câbles,…) -utilisation des outillage à la main en General RISQUES -contact électrique -projection de particules -blessure Dommages Susceptibles -lésion oculaires -Coupures -brulures -blessures -TMS - Fractures Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  Visite systématique  port des EPI  sensibiliser le personnel II est interdit: • D’utiliser une clef fissurée ou défectueuse. • De s’en servir comme d’un marteau. • D’utiliser une clé plus grande que l’écrou. • De rectifier à la meule des clefs pour adapter leur ouverture. • D’utiliser un tube rallonge sur une clef. • Il est recommandé d’employer de préférence des clefs fermées. • De contrôler le serrage à la clef dynamométrique Il est prescrit: • D’utiliser les marteaux et les masses dont le manche est sain, bien encastré et bien immobilisé par un coin rugueux enfoncé à force et en diagonale sur l’œil. • D’utiliser des marteaux dont le fer présente des arêtes et des coins nets, sans bavures, ni bourrelets susceptibles de produire des éclats. Il est interdit : • D’utiliser des burins et bédanes dont la tête présente des bavures. • D’utiliser les limes et râpes sans manche. FICHE DE RISQUE N°13 – MANUTENTION OUTILS A MAIN - PAGE N°2
  • 41. 41 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com -Manutention d’outils à la main. Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Outillage (tournevis, tenailles, clefs, marteaux, ciseaux à froid, cisailles, burins, limes, pointeaux, tarauds, dénudeurs, pinces à sertir, sertisseuses, dénudeurs de gaine de câbles,…) -utilisation des outillages à la main en général RISQUES -contact électrique -projection de particules -blessure Dommages Susceptibles -lésion oculaires -Coupures -brulures -blessures -TMS Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur 1- MEULES FIXES ET PORTATIVES Il est interdit : • De meuler sans lunettes même si la meule comporte un écran. • De porter des vêtements ou cravates flottants et de meuler avec des cheveux longs sans coiffure. 2- TRAVAUX DE PEINTURE AU PISTOLET Il est interdit: • De fumer si l’on peint au pistolet par pulvérisation. • D’utiliser des foyers à flamme nue ou de produire des étincelles.  D’exécuter des travaux de peinture sur un véhicule sans avoir débranché la batterie. il est prescrit:  d’utiliser les masques respiratoires, cagoules à adduction d’air.  De travailler dans un courant d’air avec le dos au vent. FICHE DE RISQUE N°13 – MANUTENTION OUTILS A MAIN - PAGE N°3
  • 42. 42 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com -Manutention d’outils à la main. Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses - Outils portable à percussion (utilisation de la spiteuse) - Travaux avec pistolet de scellement etc.. RISQUES  bruit  chute d’objet  Vibration  projection de particules Dommages Susceptibles  coupe et coupure à la main et autre partie du corps.  traumatisme  brulures  lésion oculaires  Coupures  blessures  TMS Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur 3-TRAVAUX AVEC PISTOLETS DE SCELLEMENT Il est interdit : • De manipuler un pistolet de scellement sans porter des lunettes de protection et un casque. • De maintenir chargé un pistolet qui ne doit pas être utilisé immédiatement. • D’utiliser les pistolets de scellement dans des locaux où existent des risques d’explosion (hydrogène, acétylène) Il est prescrit:  De ne confier les pistolets de scellement qu’aux agents qualifiés.  EPI (chaussures de sécurité, lunettes de protection, écran facial, protecteurs d’oreilles…)  vérifier que l’outil est en bon état.  vérifier que l’équipement est en bon état  choisir toujours la cartouche d’impulsion et les clous adaptés au matériau et à l’épaisseur du support.  ne pas utiliser le pistolet dans des lieux fermés susceptibles d’explosion.  ne jamais démonter les éléments de protection.  formation du personnel à l’utilisation de chaque type  outil. FICHE DE RISQUE N°13 – MANUTENTION OUTILS A MAIN - PAGE N°4
  • 43. 43 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com -Manutention d’outils à la main. Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Outils portatif électrique (meule : chignole,..... (utilisation de la meule ou de la chignole en créant une projection de fragments ou particules. RISQUES  électrisation  blessure  bruit  chute d’objet  Vibration  projection de particules Dommages Susceptibles  coupe et coupure à la main et autre partie du corps.  traumatisme  brulures  Coupures  blessures  TMS  Fractures  lésion oculaires du fait de projection de fragments ou particules. Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur - EPI (chaussures de sécurité, lunettes de protection, écran facial, protecteurs d’oreilles…) -vérifier que les outils sont en bonne état de carcasse extérieure. -vérifier le câble d’alimentation. -éviter de travailler près des matériaux combustibles, en cas de besoin recouvrir ces matériaux à l’aide d’éléments incombustibles et mettre en place des extincteurs. -formation du personnel à l’utilisation de chaque type d’outils -ne jamais démonter les éléments de protection. La mise en place des extincteurs au niveau des chantiers selon la répartition suivante : * (01) extincteur au niveau de la zone de stockage des tourets de câbles. * (01) extincteur à l’intérieur de commande. * (01) extincteur au niveau de la zone des transformateurs, une fois le montage achevé et lors du traitement d’huile sur le transformateur. * (01) extincteur pour les BR Lors des opérations futures d’essais de mise en service. FICHE DE RISQUE N°13 – MANUTENTION OUTILS A MAIN - PAGE N°5
  • 44. 44 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com -Manutention d’outils à la main. Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Outils portatif électrique (meule : chignole,..... (utilisation de la meule ou de la chignole en créant une projection de fragments ou particules. RISQUES  électrisation  blessure  bruit  chute d’objet  Vibration  projection de particules Dommages Susceptibles  coupe et coupure à la main et autre partie du corps.  traumatisme  brulures  Coupures  blessures  TMS  Fractures  lésion oculaires du fait de projection de fragments ou particules. Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur - EPI (chaussures de sécurité, lunettes de protection, écran facial, protecteurs d’oreilles…) -vérifier que les outils sont en bonne état de carcasse extérieure. -vérifier le câble d’alimentation. -éviter de travailler près des matériaux combustibles, en cas de besoin recouvrir ces matériaux à l’aide d’éléments incombustibles et mettre en place des extincteurs. -formation du personnel à l’utilisation de chaque type d’outils -ne jamais démonter les éléments de protection. La mise en place des extincteurs au niveau des chantiers selon la répartition suivante : * (01) extincteur au niveau de la zone de stockage des tourets de câbles. * (01) extincteur à l’intérieur de commande. * (01) extincteur au niveau de la zone des transformateurs, une fois le montage achevé et lors du traitement d’huile sur le transformateur. * (01) extincteur pour les BR Lors des opérations futures d’essais de mise en service. FICHE DE RISQUE N°13 – MANUTENTION OUTILS A MAIN - PAGE N°6
  • 45. 45 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com -Manutention d’outils à la main. Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Outils portatif électrique (meule : chignole,..... (utilisation de la meule ou de la chignole en créant une projection de fragments ou particules. RISQUES -contact électrique -projection de particules -blessure Dommages Susceptibles -lésion oculaires -Coupures -brulures -blessures -TMS - Fractures Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur -port les EPI (gants appropriés, lunettes,…) -stocker sur des supports adéquatas et transporter les outils dans les caisses. -bien arranger les outils (sont plus faciles à trouver, plus sûrs, durant plus longuement). -Utiliser un outillage de qualité -utiliser des outils dotés d’un revêtement isolant. -port les EPI (gants appropriés, lunettes,…) -stocker sur des supports adéquatas et transporter les outils dans les caisses. -bien arranger les outils (sont plus faciles à trouver, plus sûrs, durant plus longuement). -Utiliser un outillage de qualité -utiliser des outils dotés d’un revêtement isolant. -procéder à un entretien périodique des outils (réparation, aiguisage, nettoyage,…) -inspecter périodiquement l’état des poignées, manches, revêtement isolés) FICHE DE RISQUE N°13 – MANUTENTION OUTILS A MAIN - PAGE N°7
  • 46. 46 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com -Manutention d’outils à la main. Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Outils fixes Utilisation cintreuse hydraulique et électrique) RISQUES -blessure -électrisation Dommages Susceptibles coups et coupures à la main et autre partie du - corps. Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur - -port des EPI -vérifier que l’outil est en bonne état. -vérifier le câble d’alimentation. -procéder à des révision et entretiens périodiques -La sensibilisation sur les risques professionnels FICHE DE RISQUE N°13 – MANUTENTION OUTILS A MAIN - PAGE N°8
  • 47. 47 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com TRAVAUX DE SOUDAGE ET DE FORGE Les mesures de protection LES RISQUES  coupures  blessures  les rayons  Blessures au niveau des yeux.  brulures Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur TRAVAUX DE SOUDAGE ET DE FORGE 1- PRESCRIPTIONS GENERALES Il est interdit: • de regarder même à distance l’arc électrique ou des surfaces réfléchissant celui-ci. • De toucher avec la main nue la pièce à travailler. Il est prescrit: • De se protéger les yeux avec un écran, masque ou cagoule. (Pour le soudeur) • De porter des lunettes appropriées. (pour l’aide soudeur). • De mettre des volets de protection. (pour protéger les tiers). • De porter tablier et gants de cuir. • De porter une protection respiratoire en atmosphère confinée ou ventiler énergiquement le local de soudage. Il est prescrit: • D’utiliser des portes électrodes isolés et des reposes électrodes. • De mettre en place des tapis isolants pour isoler le soudeur des parois. • De prévoir une terre locale de chantier. • De prendre des précautions spéciales en cas de travail sur échafaudages suspendus. FICHE DE RISQUE N°14 – TRAVAUX DE SOUDAGE ET DE FORGE- PAGE N°1
  • 48. 48 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com TRAVAUX DE SOUDAGE ET DE FORGE Les mesures de protection LES RISQUES  coupures  blessures  les rayons  Blessures au niveau des yeux.  brulures Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur SOUDAGE A L’ARC ELECTRIQUE Il est prescrit : De brancher dans l’ordre a. Les câbles sur le poste de soudure. b. Le câble de terre sur la prise de terre. c. Le câble d’alimentation de courant sur les bornes de l’interrupteur ouvert. FICHE DE RISQUE N°14 – TRAVAUX DE SOUDAGE ET DE FORGE- PAGE N°2
  • 49. 49 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com TRAVAUX DE SOUDAGE ET DE FORGE Les mesures de protection LES RISQUES  coupures  blessures  Blessures au niveau des yeux.  brulures Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur TRAVAUX DE FORGE a) Dispositions générales Il est interdit: D’accumuler des matériaux combustibles à proximité de la forge Il est prescrit: De tenir le sol de la forge propre et débarrassé de tout objet inutile de façon à éviter les glissades et les chutes b) Tenue des agents Il est prescrit: pendant les travaux de forge, au forgeron et à son aide de porter les protections suivantes : -Lunettes de sécurité contre les projections. -Les gants de soudure et les vêtements incombustibles (tabliers et guêtres en cuir). -Les chaussures et le casque de sécurité. c) Conduite des travaux de forge Il est interdit: - De se servir d’outils de frappe en mauvais état - De se placer dans le plan de frappe en cas de travail à deux. Il est prescrit: -De s’assurer de l’état de fixation et de la stabilité de l’enclume -D’utiliser des tenailles de forge appropriées pour extraire du foyer les pièces à forger. FICHE DE RISQUE N°14 – TRAVAUX DE SOUDAGE ET DE FORGE- PAGE N°3
  • 50. 50 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com TRAVAUX SUR RECIPIENTS Les mesures de protection LES RISQUES  coupures  blessures  Blessures au niveau des yeux.  Brulures  décès Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur TRAVAUX SUR RECIPIENTS Il est interdit: • D’exécuter des travaux sur des récipients ayant contenu des matières inflammables ou volatiles sans les avoir au préalable nettoyés et dégazés à la vapeur (même sur des récipients vidangés depuis longtemps, pouvant présenter des risques d’asphyxie, d’anoxie ou d’explosion) • D’utiliser l’oxygène pou améliorer l’air ambiant lord des travaux de soudure). FICHE DE RISQUE N°15 – TRAVAUX SUR RECIPIENTS- PAGE N°1
  • 51. 51 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Bétonnière, pompe à béton (manipulation de la bétonnière ou la pompe à béton. Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Bétonnière, pompe à béton (manipulation de la bétonnière ou la pompe à béton. Dommages susceptibles  efforts excessifs  coup portés par les éléments mobiles.  poussière dans l’air  bruit  Renversement RISQUES  traumatismes  plaie Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  EPI (chaussures de sécurité, lunettes, anti poussière, gants en caoutchouc, vêtements imperméables…)  -ne pas introduire la main ou une pelle à l’intérieur du tambour  vérifier l’installation de la bétonnière pour éviter son renversement.  Vérifier régulièrement l’état des câbles et dispositifs de sécurité  vérifier régulièrement l’état des tuyaux et dispositifs de sécurité.  formation du personnel à l’utilisation de ces machines.  Opération d’arrosage avec l’eau  La sensibilisation sur les risques professionnels  L’arrosage des lieux travail pour minimiser la poussière. FICHE DE RISQUE N°16 – MANIPULATION BETONNIERE ET POMPE A BETON- PAGE N°1
  • 52. 52 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Utilisation Compresseur avec marteau-piqueur Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Utilisation Compresseur avec marteau-piqueur Dommages susceptibles -bruit -vibration -explosion par excès de pression RISQUES -blessure -troubles musculo Squelettiques -surdité. Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  EPI (chaussures de sécurité, lunettes de  protection, casque, protecteurs acoustiques…)  Vérifier que l’équipement est en bonne état.  L’équipement devra être utilisé par du personnel qualifié.  Procéder à des révision et entretiens périodiques.  Formation à l’utilisation de l’équipement FICHE DE RISQUE N°17 – UTILISATION COMPRESSEUR AVEC MARTEAU PIQUEUR - PAGE N°1
  • 53. 53 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com -utilisation des accessoires de levage non conforme (câble, chaine, crochets, élingues Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses utilisation des accessoires de levage non conforme (câble, chaine, crochets, élingues Dommages susceptibles  blessures  chute d’objet RISQUES  écrasement  mort Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  Port des EPI  Vérification de l’état de l’élingue avant utilisation (câbles ou corde, manilles…)  Vérifier la présence et l’état des linguets de sécurité des crochets  Ne jamais placer la main entre l’élingue et la charge.  Respecter la charge maximale d’utilisation (CMU) Elle est présente sur le matériel et les Elingues. Elle correspond à la charge maximale que l’on peut suspendre à une élingue ou à un crochet, elle s’exprime en kilogramme (kg), en tonne ou en déca Newton (daN).  Jeter les élingues détériorées ou avec des nœuds FICHE DE RISQUE N°18 – UTILISATION ACCESSOIRES DE LEVAGE - PAGE N°1
  • 54. 54 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Le gaz SF6 (Fuite du gaz) Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Le gaz SF6 (Fuite du gaz) Dommages susceptibles  intoxication respiratoire  inhalation RISQUES  décès  étouffement Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  Ne pas respirer le gaz  La surveillance permanente des volumes de gaz.  Entreposer le récipient dans un endroit bien ventilé, à température inférieure à 50°  L’utilisation des plaques de signalisations (gaz toxique)  Porte EPI  Masque Aspiratoire Très efficace  Désolation d’endroit par les travailleurs FICHE DE RISQUE N°19 – LE GAZ SF6- PAGE N°1
  • 55. 55 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Le ciment et mortier (manipulation du ciment) Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Dommages susceptibles  maladie professionnelle RISQUES  allergie  irritation  eczéma Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  Port des EPI.  (des gants intérieurement doublés en coton).  Porter des vêtements propres souvent renouvelés une fois par an  La sensibilisation des travailleurs sur la santé et les maladies professionnelles FICHE DE RISQUE N°20 – MANIPULATION DU CIMENT ET MORTIER - PAGE N°1
  • 56. 56 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Mauvaise utilisation des moyens de construction Les mesures de protection LES RISQUES SITUATIONS DANGEREUSES -Utilisation d’un moyen de manutention inadapté à la tâche à effectuer ou dans des conditions non prévues. -visibilité non suffisante dans les allées ou les zones de manœuvre -Instabilité du moyen de manutention : mauvais état du sol (renversement de la grue ou camion grue) LES RISQUES Dommages Susceptibles -blessures -écrasement -traumatisme Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  Port des EPI  Port de chaussures antidérapantes  Utilisé les grues ou camion grue  S’assurer que la plateforme est plaine ensuite immobiliser la grue à l’aide des stabilisateur  Ne pas dépasser le poids maximum autorisé de la grue  Sensibilisation des travailleur sur les risques d’utilisation de moyen de manutention  Délimiter au sol les zones dangereuses de la zone de travail.  Maintenir dégagés les passages, les signaler et les éclairer. Mesures Complémentaires  Former les conducteurs Sur le travail dans les conditions climatiques non favorables (vent violent, intempéries…) FICHE DE RISQUE N°21 – MAUVAISEUTILISATION DES MOYENS DE CONSTRUCTION- PAGE N°1
  • 57. 57 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Utilisation citerne d’eau Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Utilisation citerne d’eau Dommages susceptibles -MTH /maladie à transmission hydrique RISQUES -intoxication -fièvre -Mort Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur -contrôle périodique de la qualité de l’eau. -identification des citernes d’eau. - Faire des analyses périodiques de l’eau avec convention de laboratoire. -La sensibilisation des travailleurs sur l’hygiène et santé et les maladies à transmission hydrique. FICHE DE RISQUE N°22– UTILISATION DE LA CITERNE D’EAU - PAGE N°1
  • 58. 58 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com les travaux de ferraillage, coffrage et bétonnage Les mesures de protection Risques  Blessures  Coupures  Amputation  Mort Dangers ou Situations Dangereuses  utilisation outillage (outils à redresser, couper et plier)  -utilisation d’outils tranchants : hachoirs, scies)  -utilisation d’outils portatifs (tronçonneuse, scie, circulaire …) Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  port des EPI  (notamment les gants, les lunettes, casques..).  former les opérateurs à la sécurité sur le poste de travail  utiliser les équipements selon les prescriptions du constructeur  vérification de l’outillage avant utilisation.  mettre en conformité les machines fixes et portatives.  utiliser un dispositif de protection des parties tranchantes des outils (étui, emplacement aménagé) dès qu’ils ne sont plus employés, sur les machines portatives  vérifier le bon fonctionnement des dispositifs de protection. FICHE DE RISQUE N°23 – LES TRAVAUX DE FERRAILLAGE- COFFRAGE ET FERRAILLAGE PAGE N°1
  • 59. 59 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Les comportements et les compétences- autres facteurs humains Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses  Incompétence du personnel par rapport aux risques  (formation de base insuffisante pour la compréhension des instructions données, de la signalisation et des consignes de sécurité  formation incomplète du personnel au poste de travail pour effectuer les opérations correctement et dans de bonnes conditions de sécurité. Les risques -Agression corporelle ou morale -aggravation de blessures Dommages Susceptibles -traumatismes -blessure Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur Mesures Complémentaires  former les nouveaux embauchés et les intérimaires aux règles générales de sécurité du chantier et à celles qui sont spécifiques au poste de travail.  connaitre et compléter, si nécessaire, la formation de base du personnel.  former les personnes qui changent d'affectation à la sécurité de leur nouveau poste de travail  Faire s'exprimer le personnel sur les difficultés rencontrées dans son travail et notamment sur les incidents, les risques pour la sécurité et la santé...  Former, en nombre suffisant, des sauveteurs secouristes du travail. FICHE DE RISQUE N°24 – LES COMPORTEMENTS-LES COMPETENCES-AUTRES FACTEURS HUMAINS PAGE N°1
  • 60. 60 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com Activités de travail ou tâches Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Mise en place du véhicule, traversée de la fosse en amont et en aval du véhicule. Dommage Contusion, écrasement, fracture Dangers ou facteurs de risques Chute et basculement du véhicule, chute de personne dans la fosse. Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur Mesures Complémentaires Matérialisation de la zone à l’aide de hachures jaunes et noires. Couverture totale de la fosse avec des caillebotis métalliques amovibles. Le mécanicien conduit le véhicule ou les agents le poussent, le poste de travail est propre et dégagé, affichage et rappel des consignes de sécurité notamment l’interdiction d’enjamber une fosse FICHE DE RISQUE N°25 – INTERVENTION SOUS VEHICULE- UTILISATION D’UNE FOSSE DE VISITE PAGE N°1
  • 61. 61 Management de risque – hammanibachir54@gmail.com EQUIPEMENTS SOUS PRESSION Les mesures de protection Dangers ou Situations Dangereuses Risques d’accident causé par une machine, une partie de machine sous pression. Situations de libération du contenu sous pression, lors du fonctionnement, de l’ouverture, de la charge de l’appareil ou de projection d’objets sous pression DANGERS Dangers liés aux équipements et matériels en mouvement • Dangers liés aux matériaux usinés, analysés ou traités (fluides chauds, vapeurs, poussières, copeaux, etc.) • Dangers liés aux produits utilisés pour l’usinage, l’analyse ou le traitement de matériaux Dommages Susceptibles  traumatismes  Brulures  Perforation  blessure  mort Principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur  Formation et information du personnel.  Utilisation d’équipements adaptés.  Inspections périodiques.  Entretien préventif.  Mise à disposition de consignes.  Utilisation des appareils par du personnel compétent.  Ventilation et captage des émissions à la source.  Utilisation selon les indications du constructeur/fournisseur FICHE DE RISQUE N°29 – EQUIPEMENTS SOUS PRESSION PAGE N°1