SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  42
Télécharger pour lire hors ligne
ÊTRE ÉLEVEUR.EUSE EN 2023…
Analyse sociologique du sens du métier
dans le cadre du projet Entr’ACTES
Elsa Delanoue (Idele-Ifip-Itavi), Manon Fuselier (Idele), Eloïse Gauquelin (Idele)
Caroline DEPOUDENT (CRAB), Tyfenn OGEL (CRAB)
Coralie ZIELINSKI (CRAPL), Anna BOUCARD (CRAPL)
Clémence VERMOT-FEVRE (ADAR-CIVAM), Morgane MELAN (CIVAM Valencay),
Agathe DORNIER (ADAR-CIVAM)
1
Contexte
2
Des remises en question de l'élevage…
Remise en cause du
sens de leur métier
4
Fragilisation de leur
identité
Le jugement public par les
locaux et/ou la société
Des sentiments de colère,
tristesse et démotivation émergent
(Couzy et Dockes 2008; Delanoue et Roguet 2015; Coty et al. 2017; Martinet 2020)
Manque de considération et de
reconnaissance de la part de la société
Attaques sur le métier (médias,
personne,...)
…Qui ont des conséquences sur
les éleveurs
Contexte
5
Le projet ENTR'ACTES : Elevage et Filières,
Acteurs face aux enjeux sociétaux
Mieux comprendre, d'un point de vue sociologique, ce
qu'être acteur de l'élevage signifie aujourd'hui et quelles
sont les dynamiques de changements actuelles
Accompagner les acteurs de l'élevage vers davantage
d'intégration des enjeux sociétaux dans leurs pratiques et
recréer du lien entre l'élevage et le reste de la société
Outiller les (futurs) accompagnants des
éleveurs pour les aider à mieux
appréhender le changement en élevage
Objectifs généraux
Filière porcine
Filières bovines (lait et viande)
Filières ovines (lait et viande)
Filières volailles (œufs et chair)
Filière caprine
Accompagnants (techniciens,
conseillers, ...)
Bretagne
Pays de la Loire
Centre-Val de Loire
6
Eleveur.euse.s
Enquête
qualitative
80 entretiens
semi-directifs
individuels
Le projet ENTR'ACTES : Elevage et Filières,
Acteurs face aux enjeux sociétaux
Le sens du métier d’éleveur.euse
Satisfactions et difficultés à
l’exercice du métier
7
8
Sens du métier
Des sources d'épanouissement diverses
Le lien avec les animaux et la nature
Des tâches particulières avec
les animaux
La traite
L’observation des animaux
La gestion du troupeau
Le contact avec les
animaux au quotidien
Des aspects particuliers
Le type d’animal
La race de l’animal
Je viens le matin de
bonne humeur au
boulot, ramasser mes
œufs, passer avec mes
poules,… Ça me va !
Le lien à la nature
La gestion des cultures
La protection de la nature
Façonner le paysage
9
La richesse du métier
Le travail au quotidien
La diversité des tâches
La technicité
La vente directe
Le lien avec les clients
Le retour des clients
Maîtriser toute la chaîne
Sens du métier
Des sources d'épanouissement diverses
Les relations humaines
Les salariés
Les consommateurs
Le lien avec les animaux et la nature
Quand je reçois des mails
des gens qui sont super
contents, c'est un rayon de
soleil dans ma journée !
Se sentir utile
Nourrir la population
Produire une alimentation saine, de qualité
10
La richesse du métier
La liberté
d’organisation
Sens du métier
Des sources d'épanouissement diverses
Être dans une démarche de progrès
Le lien avec les animaux et la nature
Ma fierté c’est d'être parti
de pas grand-chose, et
d'avoir fait évoluer la
structure.
Les prises de décision
Être son propre patron et gérer son exploitation
11
1) Le contexte de leur élevage
Des conditions de travail difficiles
La charge mentale
L’équilibre vie pro / vie perso
L’astreinte
L’imprévisibilité
Sens du métier
Des difficultés au quotidien, des inquiétudes pour l’avenir
La charge et les conditions de travail
Penser à enregistrer les boucles. Penser à
collecter les certificats bio. Penser à faire
les factures, à les classer, à les enregistrer.
Penser à faire les autocontrôles. Penser à
répondre à toute la tonne de courrier.
Une administration pesante
La répétition
La quantité
12
La charge et les conditions de travail
La sécurité financière
La rentabilité de la ferme
La rémunération insuffisante
La dépendance aux aides
Je pense qu'ils essaient de
détruire les petits pour
laisser de la place qu'aux
gros, donc ça va être
compliqué pour nous.
Sens du métier
Des difficultés au quotidien, des inquiétudes pour l’avenir
L’avenir incertain de l’agriculture
La concurrence étrangère
La concurrence entre modèles
Le soutien public à l’agriculture
13
La crise environnementale
Le réchauffement climatique
La ressource en eau
Les attentes sociétales
questionnent La plus grande
difficulté qu'il y a
aujourd'hui, c'est
surtout le problème
d’être tout le temps
dénigré. C'est ce qui,
moi, ce qui me pèse
énormément.
La charge et les conditions de travail
La sécurité financière
Des facteurs extrinsèques
Sens du métier
Des difficultés au quotidien, des inquiétudes pour l’avenir
La perception du métier
La transmission
Le manque de candidats
à la reprise
Les attentes sociétales
Un brouillard où règnent contradictions et inquiétudes
14
Société
Évoque
Conséquences
Reconnaissance
Ressentis positifs
Différents profils vis-à-vis de la
perception du métier, des attentes
sociétales et du changement
15
16
+ Distant
+ Proactifs
+ Hésitants
Attitude vis-à-vis du changement
pour répondre aux attentes
sociétales
Lien avec la société
+ Etroit
Différents profils vis-à-vis de la perception du
métier, des attentes sociétales et du changement
Différents profils vis-à-vis de la perception du
métier, des attentes sociétales et du changement
17
+ Distant
+ Proactifs
+ Hésitants
+ Etroit
Les animaliers
communicants
Les paysans-
citoyens
Les commerçants
contraints
Les entrepreneurs
flexibles
 Très agacés et critiques des attentes sociétales
 Souffrent d’un manque de reconnaissance
 Aiment communiquer, notamment sur le modèle
conventionnel (portes-ouvertes, bénévolat, etc.)
• Installés depuis + de 10 ans sur la ferme familiale, pas
forcément par choix
• Système conventionnel en collectif
• Passionnés par le travail avec les animaux (soin)
• Davantage de femmes, ont apprécié de pouvoir élever leurs
enfants (flexibilité et proximité liées au métier)
Différents profils vis-à-vis de la perception du
métier, des attentes sociétales et du changement
18
 Adoption de pratiques visant à l’amélioration du BEA (pâturage, truies sur paille…)
 Retour en arrière si cela ne fonctionne pas
 Projets à l’échelle du fonctionnement global de l'exploitation mais freins financiers
Différents profils vis-à-vis de la perception du
métier, des attentes sociétales et du changement
19
• Installés depuis + de 20 ans sur la ferme familiale​
• Système plutôt extensif
• VD ou mixte circuit court/long
• Passionnés par la qualité des produits et leur commercialisation
• Charge mentale et temps de travail importants
• Projet de transmission, réflexion sur les conditions de travail
 Éleveurs peu impliqués dans des groupes agricoles
ou non agricoles
 Aiment le lien avec les clients (VD) : reconnaissance
 Pensent que les consommateurs devraient prendre
leurs responsabilités et payer plus pour financer les
pratiques qu’ils réclament
 Adoption ponctuelle de pratiques peu contraignantes, pour réduire l’impact environnemental
(réduction des produits phytosanitaires, amélioration de l’autonomie alimentaire, etc.)
 Très contraints par le temps de travail
 Amorcent la transmission : pas de gros investissements
Différents profils vis-à-vis de la perception du
métier, des attentes sociétales et du changement
20
• Installés depuis 10 à 30 ans sur la ferme
familiale, quelques NIMA
• Passionnés par la technique, par la recherche
de l’optimisation de leur système
• Modèle conventionnel, label rouge ou CDC
• Circuit long majoritairement
• Ne comptent pas leurs heures
 Très investis des associations agricoles (mandats, groupes, etc.)
 Aiment communiquer, pour capter les tendances (marché)
 Pensent qu’il y a un gros problème de communication de la
part du monde agricole, qui est la cause d’une profonde
méconnaissance de ce métier dans la société
 Audacieux : le changement ne leur fait pas peur (changer de label, de filière, etc.)
 Essais et expérimentation constante de nouvelles pratiques, notamment culturales,
pour s’adapter au changement climatique et protéger l’environnement et la santé
 Retour en arrière si cela ne fonctionne pas
Différents profils vis-à-vis de la perception du
métier, des attentes sociétales et du changement
21
• Jeunes installés (moins de 5 ans d’activité) NIMA
• Passionnés par la nature et les animaux, et aiment
l’idée de laisser une trace dans le paysage
• Système alternatif ou très proche (AB, plein air,
extensif…)
• VD
• Recherchent une qualité de vie : équilibre vie
pro/vie perso
 Eleveurs citoyens : multiples postes dans des bureaux à
l'échelle du locale et agricole
 Sont globalement d’accord avec les attentes sociétales,
qu’ils estiment légitimes
 Aiment communiquer (portes-ouvertes, VD, etc.)
 Marche en avant, innover pour demain : pas de retour en arrière
 N'attendent pas d'être certain d'un retour économique : les convictions avant-tout
 Approche « One Welfare »
22
Conclusion
22
Diversité de positionnement des éleveurs quant au
sens de leur métier et aux attentes sociétales
23
 Toutes les filières et tous les systèmes
dans chaque profil
 Un agacement par les attentes
sociétales partagé, mais une écoute
globale
 Un sentiment partagé de déjà répondre
aux attentes sociétales
 Une inquiétude générale vis-à-vis de
l’avenir
 Différents besoins en accompagnement
Sens attribué
au métier
Fonction de production
Fonction de commercialisation
Fonction sociale
Fonction environnementale
Et maintenant ?
Quantification statistique de la typologie + Analyse de processus de changement
Merci de votre attention
Retrouvez les diaporamas de nos conférences sur
idele.fr
Venez échanger avec nos ingénieurs sur notre
Stand C 73 Hall 1
Site Entr’ACTES :
https://idele.fr/projet-EntrACTES/
24
25
Ceux qui partagent
Le reflètent dans leurs
pratiques
Sentiment d'avoir des
pratiques socialement
acceptées
Système alternatif et liens
avec les citoyens
(Coty et al.20 1
7,Delanoue et al.20 1
8)
Des attitudes différentes vis-à-vis
des enjeux sociétaux
Ceux qui expliquent
En conventionnel ou système
intensif
Cherchent à mieux
communiquer et à expliquer
leurs choix
Souhaitent que leur métier
soit mieux connu et reconnu
Ceux qui contestent
Sentiment d'être agressés par
les critiques
Considèrent que les citoyens
n'ont pas les connaissances
pour critiquer
Considèrent que les citoyens
sont responsables de la
fragilisation de leur
compétitivité
Contexte
26
Le changement qu’est-ce que c’est ?
Le passage d’un état à un autre, qui permet « à quelque chose ou
quelqu’un de devenir autre chose et à la fois de rester la même chose »
(Rhéaume, 2016)
Progressif
Brutal
Imposé
Volontaire
Changement
adaptatif
Changement
construit
Changement de
crise
Changement
prescrit
D’après Autissier et Moutot (2003)
Contexte
27
Formation initiale
Formation continue Conseillers/
Technico-commerciaux
Réseau Ressources
Entourage
1 conseiller/ technico-commercial
pour 20 agriculteurs (3)
17 % des agriculteurs ont suivi
une formation en 2017 (2)
86 % des agriculteurs sont
diplômés (1)
 mobilisation de la
documentation, des médias,
d’internet par les agriculteurs dans
leur apprentissage (1)
Les agriculteurs s’insèrent dans des
réseaux formels ou informels pour
développer leurs compétences (1)
80 % des agriculteurs et 51% des
agricultrices sont enfants
d’agriculteurs (4)
(1) Sumane et al. (2018) ; (2) Forget et al. (2019) ; (3) Hervieu et al. (2014) ; (4) Demainson et al. (2018)
Contexte
L’accompagnement des éleveurs
28
Action 2
Solutions innovantes mises
en œuvre par les éleveurs
pour prendre en compte
les enjeux sociétaux
Action 3
Actions collectives du
secteur de l'élevage visant à
répondre aux défis sociétaux
Action 4
Méthodes et outils de formation pour
accompagner les (futurs) éleveurs et
conseillers
Le projet ENTR'ACTES : Elevage et Filières,
Acteurs face aux enjeux sociétaux
Action 1
Représentation du métier d'éleveur et
de la place de l'élevage dans la société
30
Les animaliers communicants
Carte d’identité
• Installés depuis + de 10 ans
sur la ferme familiale, pas
forcément par choix
• Système conventionnel en
collectif
• Passionnés par le travail
avec les animaux (soin)
• Optimisation du temps et
des conditions de travail
• Davantage de femmes, ont
apprécié de pouvoir élever
leurs enfants (flexibilité et
proximité liées au métier)
• Personnes plutôt en fin de
carrière (plus de 55 ans)
Perception des enjeux sociétaux
 Très agacés et critiques des
attentes sociétales
 Pensent qu’elles sont orientées par
des tiers (médias, industries, etc.)
 Ne supportent pas les discours et actions
anti-élevage de certains activistes
(intrusion dans des élevages, vidéos…)
 Souffrent d’un manque de reconnaissance :
voudraient que la population prenne
conscience de l’importance de leur métier
 Aiment communiquer, notamment sur le
modèle conventionnel : visites de ferme,
implication dans des groupes d'éleveurs et
dans la vie locale (bénévolat, loisir,
mandats, etc.)
Différents profils vis-à-vis de la perception du
métier, des attentes sociétales et du changement
Attitude vis-à-vis du changement
 Considèrent que leur système "coche des
cases" et qu’ils font de leur mieux
 Motivation au changement
indépendante des attentes sociétales​​
 Adoption de pratiques visant à
l’amélioration du BEA (pâturage, truies sur
paille…)
 Pratiques mises en place depuis longtemps
par fibre animalière des éleveurs, pour qui
le contact animal est essentiel dans leur
métier
 Retour en arrière si cela ne fonctionne pas
 Projets à l’échelle du
fonctionnement global de l'exploitation
mais freins financiers
31
Les animaliers communicants
Carte d’identité
• Installés depuis + de 10 ans
sur la ferme familiale, pas
forcément par choix
• Système conventionnel en
collectif
• Passionnés par le travail
avec les animaux (soin)
• Optimisation du temps et
des conditions de travail
• Davantage de femmes, ont
apprécié de pouvoir élever
leurs enfants (flexibilité et
proximité liées au métier)
• Personnes plutôt en fin de
carrière (plus de 55 ans)
Perception des enjeux sociétaux
 Très agacés et critiques des
attentes sociétales
 Pensent qu’elles sont orientées par
des tiers (médias, industries, etc.)
 Ne supportent pas les discours et actions
anti-élevage de certains activistes
(intrusion dans des élevages, vidéos…)
 Souffrent d’un manque de reconnaissance :
voudraient que la population prenne
conscience de l’importance de leur métier
 Aiment communiquer, notamment sur le
modèle conventionnel : visites de ferme,
implication dans des groupes d'éleveurs et
dans la vie locale (bénévolat, loisir,
mandats, etc.)
Différents profils vis-à-vis de la perception du
métier, des attentes sociétales et du changement
Attitude vis-à-vis du changement
 Considèrent que leur système "coche des
cases" et qu’ils font de leur mieux
 Motivation aux changements
indépendante des attentes sociétales​​
 Adoption de pratiques visant à
l’amélioration du BEA (pâturage, truies sur
paille…)
 Pratiques mises en place depuis longtemps
par fibre animalière des éleveurs, pour qui
le contact animal est essentiel dans leur
métier
 Retour en arrière si cela ne fonctionne pas
 Projets à l’échelle du
fonctionnement global de l'exploitation
mais freins financiers
C'est nous qui entretenons les prairies, c'est nous qui
entretenons le paysage, c'est nous qui entretenons le bois, c'est
nous qui entretenons tout et c'est encore nous qui faisons mal !
32
Les commerçants contraints
Carte d’identité
• Installés depuis + de 20 ans sur la
ferme familiale
• Pas forcément une vocation :
expérience professionnelle avant
l'installation
• Système plutôt extensif
• VD ou mixte circuit court/long
• Passionnés par la qualité des
produits et leur commercialisation
• Charge mentale et temps de travail
importants : souhaitent se libérer
du temps pour la vie personnelle
• Projet de transmission, réflexion sur
les conditions de travail
• Davantage d’hommes
Perception des enjeux sociétaux
 Éleveurs peu impliqués dans des
groupes agricoles ou non agricoles
 Aiment le lien avec les clients (VD) :
reconnaissance
 À l'écoute et ouverts aux attentes
sociétales
 Estiment qu’il y a une
méconnaissance de l’élevage dans
la société
 Pensent que les consommateurs
devraient prendre leurs
responsabilités et payer plus pour
financer les pratiques qu’ils
réclament
Différents profils vis-à-vis de la perception du
métier, des attentes sociétales et du changement
Attitude vis-à-vis du changement
 Globalement satisfaits de leur système, qui
répond selon eux aux attentes sociétales
 Sont conscients que des changements sont
nécessaires, mais ont besoin d’être
accompagnés pour leur mise en place
 Motivation personnelle et amenée par les
attentes sociétales
 Adoption ponctuelle de pratiques peu
contraignantes, pour réduire l’impact
environnemental (réduction des produits
phytosanitaires, amélioration de
l’autonomie alimentaire, etc.)
 Très contraints par le temps de travail
 Amorcent la transmission : pas de gros
investissements
33
Les commerçants contraints
Carte d’identité
• Installés depuis + de 20 ans sur la
ferme familiale
• Pas forcément une vocation :
expérience professionnelle avant
l'installation
• Système plutôt extensif
• VD ou mixte circuit court/long
• Passionnés par la qualité des
produits et leur commercialisation
• Charge mentale et temps de travail
importants : souhaitent se libérer
du temps pour la vie personnelle
• Projet de transmission, réflexion sur
les conditions de travail
• Davantage d’hommes
Perception des enjeux sociétaux
 Éleveurs peu impliqués dans des
groupes agricoles ou non agricoles
 Aiment le lien avec les clients (VD) :
reconnaissance
 À l'écoute et ouverts aux attentes
sociétales
 Estiment qu’il y a une
méconnaissance de l’élevage dans
la société
 Pensent que les consommateurs
devraient prendre leurs
responsabilités et payer plus pour
financer les pratiques qu’ils
réclament
Différents profils vis-à-vis de la perception du
métier, des attentes sociétales et du changement
Attitude vis-à-vis du changement
 Globalement satisfaits de leur système, qui
répond selon eux aux attentes sociétales
 Sont conscients que des changements sont
nécessaires, mais ont besoin d’être
accompagnés pour leur mise en place
 Motivation personnelle et amenée par les
attentes sociétales
 Adoption ponctuelle de pratiques peu
contraignantes, pour réduire l’impact
environnemental (réduction des produits
phytosanitaires, amélioration de
l’autonomie alimentaire, etc.)
 Très contraints par le temps de travail
 Amorcent la transmission : pas de gros
investissements
Faut tout le temps, tout le temps penser à tout.
Tout le temps ! Et c'est ça qui est fatiguant et qui est
usant. L'élevage, c'est lourd pour ça.
34
Les entrepreneurs flexibles
Carte d’identité
• Installés depuis 10 à 30 ans sur la
ferme familiale, quelques NIMA
• Passionnés par la technique, par la
recherche de l’optimisation de leur
système
• Modèle conventionnel ou label
rouge
• Production spécialisée
• Circuit long majoritairement
• Travaillent beaucoup et ne
comptent pas leurs heures
• Temps extra-professionnel = pour
la vie de famille
• Optimisation des conditions de
travail
Perception des enjeux sociétaux
 Très investis des associations
agricole (mandats, groupes, etc.)
 Aiment communiquer, pour
capter les tendances (marché)
 À l'écoute et ouverts aux
attentes sociétales
 Pensent qu’il y a un gros
problème de communication de
la part du monde agricole, qui
est la cause d’une profonde
méconnaissance de ce métier
dans la société
 Estiment que la population
rurale n’est pas toujours très
ouverte au dialogue
Différents profils vis-à-vis de la perception du
métier, des attentes sociétales et du changement
Attitude vis-à-vis du changement
 Considèrent avoir un système qui répond aux
attentes sociétales
 Motivation personnelle mais restent ouverts
aux attentes sociétales
 Audacieux : le changement ne leur fait pas
peur (changer de label, de filière, etc.)
 Exploitation = outil
 Essais et expérimentation constante de
nouvelles pratiques, notamment culturales,
pour s’adapter au changement climatique et
protéger l’environnement et la santé
 Ont parfois du mal à choisir entre plusieurs
pratiques vertueuses
 Retour en arrière si cela ne fonctionne pas
 Ne souhaitent pas sortir de leur modèle
35
Les entrepreneurs flexibles
Carte d’identité
• Installés depuis 10 à 30 ans sur la
ferme familiale, quelques NIMA
• Passionnés par la technique, par la
recherche de l’optimisation de leur
système
• Modèle conventionnel ou label
rouge
• Production spécialisée
• Circuit long majoritairement
• Travaillent beaucoup et ne
comptent pas leurs heures
• Temps extra-professionnel = pour
la vie de famille
• Optimisation des conditions de
travail
Perception des enjeux sociétaux
 Très investis des associations
agricole (mandats, groupes, etc.)
 Aiment communiquer, pour
capter les tendances
 À l'écoute et ouverts aux
attentes sociétales
 Pensent qu’il y a un gros
problème de communication de
la part du monde agricole, qui
est la cause d’une profonde
méconnaissance de ce métier
dans la société
 Estiment que la population
rurale n’est pas toujours très
ouverte au dialogue
Différents profils vis-à-vis de la perception du
métier, des attentes sociétales et du changement
Attitude vis-à-vis du changement
 Considèrent avoir un système qui répond aux
attentes sociétales
 Motivation personnelle mais restent ouverts
aux attentes sociétales
 Audacieux : le changement ne leur fait pas
peur (changer de label, de filière, etc.)
 Exploitation = outil
 Essais et expérimentation constante de
nouvelles pratiques, notamment culturales,
pour s’adapter au changement climatique et
protéger l’environnement et la santé
 Ont parfois du mal à choisir entre plusieurs
pratiques vertueuses
 Retour en arrière si cela ne fonctionne pas
 Ne souhaitent pas sortir de leur modèle
La ferme, c’est juste un outil. Faut
que ça bouge !
36
Les paysans-citoyens
Carte d’identité
• Jeunes installés (moins de 5 ans d’activité)
NIMA
• Expérience professionnelle avant
l'installation : en reconversion professionnelle
• Passionnés par la nature et les animaux, et
aiment l’idée de laisser une trace dans le
paysage
• Système alternatif ou très proche (agriculture
biologique, élevage plein air, extensif…)
• Production spécialisée
• VD
• Recherchent une qualité de vie : équilibre vie
pro/vie perso, optimisation de la charge de
travail
Perception des enjeux sociétaux
 Eleveurs citoyens : multiples postes
dans des bureaux à l'échelle du
locale et agricole
 À l'écoute et ouverts aux attentes
sociétales
 Sont globalement d’accord avec les
attentes sociétales, et estiment
qu’elles sont souvent légitimes
 Aiment communiquer (portes-
ouvertes, VD, etc.)
 Estiment qu’il est indispensable de
rouvrir le dialogue avec la société,
qui connait mal l’élevage à cause
de la mauvaise communication du
secteur
Différents profils vis-à-vis de la perception du
métier, des attentes sociétales et du changement
Attitude vis-à-vis du changement
 Considèrent avoir un système
qui répond aux attentes
sociétales
 Motivation personnelle, dès
leur installation, mais restent
ouverts aux attentes sociétales
 Marche en avant, innover pour
demain : pas de retour en
arrière
 N'attendent pas d'être certain
d'un retour économique : les
convictions avant-tout
 Approche « One Welfare »
37
Les paysans-citoyens
Carte d’identité
• Jeunes installés (moins de 5 ans d’activité)
NIMA
• Expérience professionnelle avant
l'installation : en reconversion professionnelle
• Passionnés par la nature et les animaux, et
aiment l’idée de laisser une trace dans le
paysage
• Système alternatif ou très proche (agriculture
biologique, élevage plein air, extensif…)
• Production spécialisée
• VD
• Recherchent une qualité de vie : équilibre vie
pro/vie perso, optimisation de la charge de
travail
Perception des enjeux sociétaux
 Eleveurs citoyens : multiples postes
dans des bureaux à l'échelle du
locale et agricole
 À l'écoute et ouverts aux attentes
sociétales
 Sont globalement d’accord avec les
attentes sociétales, et estiment
qu’elles sont souvent légitimes
 Aiment communiquer (portes-
ouvertes, VD, etc.)
 Estiment qu’il est indispensable de
rouvrir le dialogue avec la société,
qui connait mal l’élevage à cause
de la mauvaise communication du
secteur
Différents profils vis-à-vis de la perception du
métier, des attentes sociétales et du changement
Attitude vis-à-vis du changement
 Considèrent avoir un système
qui répond aux attentes
sociétales
 Motivation personnelle, dès
leur installation, mais restent
ouverts aux attentes sociétales
 Marche en avant, innover pour
demain : pas de retour en
arrière
 N'attendent pas d'être certain
d'un retour économique : les
convictions avant-tout
 Approche « One Welfare »
Faut arrêter de croire que l’élevage et la société sont
deux choses différentes. Les paysans aussi font partie
de la société !
Les attentes sociétales
Un brouillard où règnent contradictions et inquiétudes
38
Société
Évoque
Conséquences
Reconnaissance
Ressentis positifs
Les attentes
sociétales, c'est
des lubies des
végans, des L214
et machin…
Les attentes sociétales
Un brouillard où règnent contradictions et inquiétudes
39
Société
Évoque
Conséquences
Reconnaissance
Ressentis positifs
Les gens ont tendance
à rapporter l’élevage à
eux, à leurs enfants ou
à leurs animaux de
compagnie, celui qui
vit dans le canapé avec
eux. Donc, du coup, il y
a un fossé qui se creuse
avec la réalité…
Les attentes sociétales
Un brouillard où règnent contradictions et inquiétudes
40
Société
Évoque
Conséquences
Reconnaissance
Ressentis positifs
Nous on demande qu'on
nous soulage notre boulot,
plutôt que de le
compliquer…
Les attentes sociétales
Un brouillard où règnent contradictions et inquiétudes
41
Société
Évoque
Conséquences
Reconnaissance
Ressentis positifs
On a fait beaucoup
d'erreurs, mais si y a bien
un métier qui a évolué
c'est le métier de paysan !
Les attentes sociétales
Un brouillard où règnent contradictions et inquiétudes
42
Société
Évoque
Conséquences
Reconnaissance
Ressentis positifs Moi je trouve ça plutôt
bien que la société
s'interroge sur ces
questions-là, et je
trouve que l'enjeu c'est
que ce ne soit pas que
un dialogue de peur.

Contenu connexe

Similaire à SOMMET 2023 Etre éleveur.euse en 2023 : analyse sociologique du sens du métier dans le cadre du projet Entr’ACTES

Mainstream green
Mainstream greenMainstream green
Mainstream green
Liza Beunel
 
Mainstream green, le développement durable des marges à la norme
Mainstream green, le développement durable des marges à la normeMainstream green, le développement durable des marges à la norme
Mainstream green, le développement durable des marges à la norme
Mindded
 
Typologie des consommateurs 2012 ethicity
Typologie des consommateurs 2012   ethicityTypologie des consommateurs 2012   ethicity
Typologie des consommateurs 2012 ethicity
Décideurs en Région
 

Similaire à SOMMET 2023 Etre éleveur.euse en 2023 : analyse sociologique du sens du métier dans le cadre du projet Entr’ACTES (20)

Mainstream green
Mainstream greenMainstream green
Mainstream green
 
Qu'est-ce que les jeunes des grandes écoles attendent de leur emploi ?
Qu'est-ce que les jeunes des grandes écoles attendent de leur emploi ?Qu'est-ce que les jeunes des grandes écoles attendent de leur emploi ?
Qu'est-ce que les jeunes des grandes écoles attendent de leur emploi ?
 
Impact des enjeux environnementaux sur la durabilité sociale pour les éleveur...
Impact des enjeux environnementaux sur la durabilité sociale pour les éleveur...Impact des enjeux environnementaux sur la durabilité sociale pour les éleveur...
Impact des enjeux environnementaux sur la durabilité sociale pour les éleveur...
 
Serviere g5dec vdef ok
Serviere g5dec vdef okServiere g5dec vdef ok
Serviere g5dec vdef ok
 
Mainstream green, le développement durable des marges à la norme
Mainstream green, le développement durable des marges à la normeMainstream green, le développement durable des marges à la norme
Mainstream green, le développement durable des marges à la norme
 
L'opportunité de la RSE pour les entreprises
L'opportunité de la RSE pour les entreprisesL'opportunité de la RSE pour les entreprises
L'opportunité de la RSE pour les entreprises
 
RMT TRAVAIL_ 290922_Slimi Celina.pdf
RMT TRAVAIL_ 290922_Slimi Celina.pdfRMT TRAVAIL_ 290922_Slimi Celina.pdf
RMT TRAVAIL_ 290922_Slimi Celina.pdf
 
Typologie des consommateurs 2012 ethicity
Typologie des consommateurs 2012   ethicityTypologie des consommateurs 2012   ethicity
Typologie des consommateurs 2012 ethicity
 
Diplômés des grandes écoles : qu'attendent-ils de leur emploi ?
Diplômés des grandes écoles : qu'attendent-ils de leur emploi ? Diplômés des grandes écoles : qu'attendent-ils de leur emploi ?
Diplômés des grandes écoles : qu'attendent-ils de leur emploi ?
 
Conquête des consommateurs Millennials (ou Génération Y)
Conquête des consommateurs Millennials (ou Génération Y)Conquête des consommateurs Millennials (ou Génération Y)
Conquête des consommateurs Millennials (ou Génération Y)
 
CCIMP Le management Intergénérationnel
CCIMP Le management IntergénérationnelCCIMP Le management Intergénérationnel
CCIMP Le management Intergénérationnel
 
Idm crise et nouvelles familles_mrn
Idm crise et nouvelles familles_mrnIdm crise et nouvelles familles_mrn
Idm crise et nouvelles familles_mrn
 
Webinaire actif agri mobilite professionnelle des agriculteurs
Webinaire actif agri mobilite professionnelle des agriculteursWebinaire actif agri mobilite professionnelle des agriculteurs
Webinaire actif agri mobilite professionnelle des agriculteurs
 
Partage au fil des âges : 3 exemples de PPP intergénérationnels réussis
Partage au fil des âges : 3 exemples de PPP intergénérationnels réussisPartage au fil des âges : 3 exemples de PPP intergénérationnels réussis
Partage au fil des âges : 3 exemples de PPP intergénérationnels réussis
 
Génération Y mode d\'emploi
Génération Y mode d\'emploiGénération Y mode d\'emploi
Génération Y mode d\'emploi
 
Vision marque en transition alimentaire.
Vision marque en transition alimentaire.Vision marque en transition alimentaire.
Vision marque en transition alimentaire.
 
2005 pres ducass_motiver
2005 pres ducass_motiver2005 pres ducass_motiver
2005 pres ducass_motiver
 
Pour une transition plus juste
Pour une transition plus justePour une transition plus juste
Pour une transition plus juste
 
Colloque sur-la-rse-bechar-2012
Colloque sur-la-rse-bechar-2012Colloque sur-la-rse-bechar-2012
Colloque sur-la-rse-bechar-2012
 
Etude Dévoppement Durable - "Demain, mon restaurant passe au durable"
Etude Dévoppement Durable - "Demain, mon restaurant passe au durable"Etude Dévoppement Durable - "Demain, mon restaurant passe au durable"
Etude Dévoppement Durable - "Demain, mon restaurant passe au durable"
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

05-La génétique, un levier majeur pour les enjeux à venir
05-La génétique, un levier majeur pour les enjeux à venir05-La génétique, un levier majeur pour les enjeux à venir
05-La génétique, un levier majeur pour les enjeux à venir
 
04-La génomique, un outil pour la sélection des ovins
04-La génomique, un outil pour la sélection des ovins04-La génomique, un outil pour la sélection des ovins
04-La génomique, un outil pour la sélection des ovins
 
03-La sélection pour la résistance au parasitisme
03-La sélection pour la résistance au parasitisme03-La sélection pour la résistance au parasitisme
03-La sélection pour la résistance au parasitisme
 
02-Le bélier de sélection:investissement technique, économique,environnemental
02-Le bélier de sélection:investissement technique, économique,environnemental02-Le bélier de sélection:investissement technique, économique,environnemental
02-Le bélier de sélection:investissement technique, économique,environnemental
 
01-La génétique s’adapte à la demande de la filière ovine
01-La génétique s’adapte à la demande de la filière ovine01-La génétique s’adapte à la demande de la filière ovine
01-La génétique s’adapte à la demande de la filière ovine
 
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
 
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
 
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
 
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdfJTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
 
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversitéGAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
 
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
 
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
 
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engageGAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
 
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentesGAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
 
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
 
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
 
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
 
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenusGAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
 
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfJTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
 
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
 

SOMMET 2023 Etre éleveur.euse en 2023 : analyse sociologique du sens du métier dans le cadre du projet Entr’ACTES

  • 1. ÊTRE ÉLEVEUR.EUSE EN 2023… Analyse sociologique du sens du métier dans le cadre du projet Entr’ACTES Elsa Delanoue (Idele-Ifip-Itavi), Manon Fuselier (Idele), Eloïse Gauquelin (Idele) Caroline DEPOUDENT (CRAB), Tyfenn OGEL (CRAB) Coralie ZIELINSKI (CRAPL), Anna BOUCARD (CRAPL) Clémence VERMOT-FEVRE (ADAR-CIVAM), Morgane MELAN (CIVAM Valencay), Agathe DORNIER (ADAR-CIVAM) 1
  • 3. Des remises en question de l'élevage…
  • 4. Remise en cause du sens de leur métier 4 Fragilisation de leur identité Le jugement public par les locaux et/ou la société Des sentiments de colère, tristesse et démotivation émergent (Couzy et Dockes 2008; Delanoue et Roguet 2015; Coty et al. 2017; Martinet 2020) Manque de considération et de reconnaissance de la part de la société Attaques sur le métier (médias, personne,...) …Qui ont des conséquences sur les éleveurs Contexte
  • 5. 5 Le projet ENTR'ACTES : Elevage et Filières, Acteurs face aux enjeux sociétaux Mieux comprendre, d'un point de vue sociologique, ce qu'être acteur de l'élevage signifie aujourd'hui et quelles sont les dynamiques de changements actuelles Accompagner les acteurs de l'élevage vers davantage d'intégration des enjeux sociétaux dans leurs pratiques et recréer du lien entre l'élevage et le reste de la société Outiller les (futurs) accompagnants des éleveurs pour les aider à mieux appréhender le changement en élevage Objectifs généraux
  • 6. Filière porcine Filières bovines (lait et viande) Filières ovines (lait et viande) Filières volailles (œufs et chair) Filière caprine Accompagnants (techniciens, conseillers, ...) Bretagne Pays de la Loire Centre-Val de Loire 6 Eleveur.euse.s Enquête qualitative 80 entretiens semi-directifs individuels Le projet ENTR'ACTES : Elevage et Filières, Acteurs face aux enjeux sociétaux
  • 7. Le sens du métier d’éleveur.euse Satisfactions et difficultés à l’exercice du métier 7
  • 8. 8 Sens du métier Des sources d'épanouissement diverses Le lien avec les animaux et la nature Des tâches particulières avec les animaux La traite L’observation des animaux La gestion du troupeau Le contact avec les animaux au quotidien Des aspects particuliers Le type d’animal La race de l’animal Je viens le matin de bonne humeur au boulot, ramasser mes œufs, passer avec mes poules,… Ça me va ! Le lien à la nature La gestion des cultures La protection de la nature Façonner le paysage
  • 9. 9 La richesse du métier Le travail au quotidien La diversité des tâches La technicité La vente directe Le lien avec les clients Le retour des clients Maîtriser toute la chaîne Sens du métier Des sources d'épanouissement diverses Les relations humaines Les salariés Les consommateurs Le lien avec les animaux et la nature Quand je reçois des mails des gens qui sont super contents, c'est un rayon de soleil dans ma journée ! Se sentir utile Nourrir la population Produire une alimentation saine, de qualité
  • 10. 10 La richesse du métier La liberté d’organisation Sens du métier Des sources d'épanouissement diverses Être dans une démarche de progrès Le lien avec les animaux et la nature Ma fierté c’est d'être parti de pas grand-chose, et d'avoir fait évoluer la structure. Les prises de décision Être son propre patron et gérer son exploitation
  • 11. 11 1) Le contexte de leur élevage Des conditions de travail difficiles La charge mentale L’équilibre vie pro / vie perso L’astreinte L’imprévisibilité Sens du métier Des difficultés au quotidien, des inquiétudes pour l’avenir La charge et les conditions de travail Penser à enregistrer les boucles. Penser à collecter les certificats bio. Penser à faire les factures, à les classer, à les enregistrer. Penser à faire les autocontrôles. Penser à répondre à toute la tonne de courrier. Une administration pesante La répétition La quantité
  • 12. 12 La charge et les conditions de travail La sécurité financière La rentabilité de la ferme La rémunération insuffisante La dépendance aux aides Je pense qu'ils essaient de détruire les petits pour laisser de la place qu'aux gros, donc ça va être compliqué pour nous. Sens du métier Des difficultés au quotidien, des inquiétudes pour l’avenir L’avenir incertain de l’agriculture La concurrence étrangère La concurrence entre modèles Le soutien public à l’agriculture
  • 13. 13 La crise environnementale Le réchauffement climatique La ressource en eau Les attentes sociétales questionnent La plus grande difficulté qu'il y a aujourd'hui, c'est surtout le problème d’être tout le temps dénigré. C'est ce qui, moi, ce qui me pèse énormément. La charge et les conditions de travail La sécurité financière Des facteurs extrinsèques Sens du métier Des difficultés au quotidien, des inquiétudes pour l’avenir La perception du métier La transmission Le manque de candidats à la reprise
  • 14. Les attentes sociétales Un brouillard où règnent contradictions et inquiétudes 14 Société Évoque Conséquences Reconnaissance Ressentis positifs
  • 15. Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement 15
  • 16. 16 + Distant + Proactifs + Hésitants Attitude vis-à-vis du changement pour répondre aux attentes sociétales Lien avec la société + Etroit Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement
  • 17. Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement 17 + Distant + Proactifs + Hésitants + Etroit Les animaliers communicants Les paysans- citoyens Les commerçants contraints Les entrepreneurs flexibles
  • 18.  Très agacés et critiques des attentes sociétales  Souffrent d’un manque de reconnaissance  Aiment communiquer, notamment sur le modèle conventionnel (portes-ouvertes, bénévolat, etc.) • Installés depuis + de 10 ans sur la ferme familiale, pas forcément par choix • Système conventionnel en collectif • Passionnés par le travail avec les animaux (soin) • Davantage de femmes, ont apprécié de pouvoir élever leurs enfants (flexibilité et proximité liées au métier) Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement 18  Adoption de pratiques visant à l’amélioration du BEA (pâturage, truies sur paille…)  Retour en arrière si cela ne fonctionne pas  Projets à l’échelle du fonctionnement global de l'exploitation mais freins financiers
  • 19. Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement 19 • Installés depuis + de 20 ans sur la ferme familiale​ • Système plutôt extensif • VD ou mixte circuit court/long • Passionnés par la qualité des produits et leur commercialisation • Charge mentale et temps de travail importants • Projet de transmission, réflexion sur les conditions de travail  Éleveurs peu impliqués dans des groupes agricoles ou non agricoles  Aiment le lien avec les clients (VD) : reconnaissance  Pensent que les consommateurs devraient prendre leurs responsabilités et payer plus pour financer les pratiques qu’ils réclament  Adoption ponctuelle de pratiques peu contraignantes, pour réduire l’impact environnemental (réduction des produits phytosanitaires, amélioration de l’autonomie alimentaire, etc.)  Très contraints par le temps de travail  Amorcent la transmission : pas de gros investissements
  • 20. Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement 20 • Installés depuis 10 à 30 ans sur la ferme familiale, quelques NIMA • Passionnés par la technique, par la recherche de l’optimisation de leur système • Modèle conventionnel, label rouge ou CDC • Circuit long majoritairement • Ne comptent pas leurs heures  Très investis des associations agricoles (mandats, groupes, etc.)  Aiment communiquer, pour capter les tendances (marché)  Pensent qu’il y a un gros problème de communication de la part du monde agricole, qui est la cause d’une profonde méconnaissance de ce métier dans la société  Audacieux : le changement ne leur fait pas peur (changer de label, de filière, etc.)  Essais et expérimentation constante de nouvelles pratiques, notamment culturales, pour s’adapter au changement climatique et protéger l’environnement et la santé  Retour en arrière si cela ne fonctionne pas
  • 21. Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement 21 • Jeunes installés (moins de 5 ans d’activité) NIMA • Passionnés par la nature et les animaux, et aiment l’idée de laisser une trace dans le paysage • Système alternatif ou très proche (AB, plein air, extensif…) • VD • Recherchent une qualité de vie : équilibre vie pro/vie perso  Eleveurs citoyens : multiples postes dans des bureaux à l'échelle du locale et agricole  Sont globalement d’accord avec les attentes sociétales, qu’ils estiment légitimes  Aiment communiquer (portes-ouvertes, VD, etc.)  Marche en avant, innover pour demain : pas de retour en arrière  N'attendent pas d'être certain d'un retour économique : les convictions avant-tout  Approche « One Welfare »
  • 23. Diversité de positionnement des éleveurs quant au sens de leur métier et aux attentes sociétales 23  Toutes les filières et tous les systèmes dans chaque profil  Un agacement par les attentes sociétales partagé, mais une écoute globale  Un sentiment partagé de déjà répondre aux attentes sociétales  Une inquiétude générale vis-à-vis de l’avenir  Différents besoins en accompagnement Sens attribué au métier Fonction de production Fonction de commercialisation Fonction sociale Fonction environnementale Et maintenant ? Quantification statistique de la typologie + Analyse de processus de changement
  • 24. Merci de votre attention Retrouvez les diaporamas de nos conférences sur idele.fr Venez échanger avec nos ingénieurs sur notre Stand C 73 Hall 1 Site Entr’ACTES : https://idele.fr/projet-EntrACTES/ 24
  • 25. 25
  • 26. Ceux qui partagent Le reflètent dans leurs pratiques Sentiment d'avoir des pratiques socialement acceptées Système alternatif et liens avec les citoyens (Coty et al.20 1 7,Delanoue et al.20 1 8) Des attitudes différentes vis-à-vis des enjeux sociétaux Ceux qui expliquent En conventionnel ou système intensif Cherchent à mieux communiquer et à expliquer leurs choix Souhaitent que leur métier soit mieux connu et reconnu Ceux qui contestent Sentiment d'être agressés par les critiques Considèrent que les citoyens n'ont pas les connaissances pour critiquer Considèrent que les citoyens sont responsables de la fragilisation de leur compétitivité Contexte 26
  • 27. Le changement qu’est-ce que c’est ? Le passage d’un état à un autre, qui permet « à quelque chose ou quelqu’un de devenir autre chose et à la fois de rester la même chose » (Rhéaume, 2016) Progressif Brutal Imposé Volontaire Changement adaptatif Changement construit Changement de crise Changement prescrit D’après Autissier et Moutot (2003) Contexte 27
  • 28. Formation initiale Formation continue Conseillers/ Technico-commerciaux Réseau Ressources Entourage 1 conseiller/ technico-commercial pour 20 agriculteurs (3) 17 % des agriculteurs ont suivi une formation en 2017 (2) 86 % des agriculteurs sont diplômés (1)  mobilisation de la documentation, des médias, d’internet par les agriculteurs dans leur apprentissage (1) Les agriculteurs s’insèrent dans des réseaux formels ou informels pour développer leurs compétences (1) 80 % des agriculteurs et 51% des agricultrices sont enfants d’agriculteurs (4) (1) Sumane et al. (2018) ; (2) Forget et al. (2019) ; (3) Hervieu et al. (2014) ; (4) Demainson et al. (2018) Contexte L’accompagnement des éleveurs 28
  • 29. Action 2 Solutions innovantes mises en œuvre par les éleveurs pour prendre en compte les enjeux sociétaux Action 3 Actions collectives du secteur de l'élevage visant à répondre aux défis sociétaux Action 4 Méthodes et outils de formation pour accompagner les (futurs) éleveurs et conseillers Le projet ENTR'ACTES : Elevage et Filières, Acteurs face aux enjeux sociétaux Action 1 Représentation du métier d'éleveur et de la place de l'élevage dans la société
  • 30. 30 Les animaliers communicants Carte d’identité • Installés depuis + de 10 ans sur la ferme familiale, pas forcément par choix • Système conventionnel en collectif • Passionnés par le travail avec les animaux (soin) • Optimisation du temps et des conditions de travail • Davantage de femmes, ont apprécié de pouvoir élever leurs enfants (flexibilité et proximité liées au métier) • Personnes plutôt en fin de carrière (plus de 55 ans) Perception des enjeux sociétaux  Très agacés et critiques des attentes sociétales  Pensent qu’elles sont orientées par des tiers (médias, industries, etc.)  Ne supportent pas les discours et actions anti-élevage de certains activistes (intrusion dans des élevages, vidéos…)  Souffrent d’un manque de reconnaissance : voudraient que la population prenne conscience de l’importance de leur métier  Aiment communiquer, notamment sur le modèle conventionnel : visites de ferme, implication dans des groupes d'éleveurs et dans la vie locale (bénévolat, loisir, mandats, etc.) Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement Attitude vis-à-vis du changement  Considèrent que leur système "coche des cases" et qu’ils font de leur mieux  Motivation au changement indépendante des attentes sociétales​​  Adoption de pratiques visant à l’amélioration du BEA (pâturage, truies sur paille…)  Pratiques mises en place depuis longtemps par fibre animalière des éleveurs, pour qui le contact animal est essentiel dans leur métier  Retour en arrière si cela ne fonctionne pas  Projets à l’échelle du fonctionnement global de l'exploitation mais freins financiers
  • 31. 31 Les animaliers communicants Carte d’identité • Installés depuis + de 10 ans sur la ferme familiale, pas forcément par choix • Système conventionnel en collectif • Passionnés par le travail avec les animaux (soin) • Optimisation du temps et des conditions de travail • Davantage de femmes, ont apprécié de pouvoir élever leurs enfants (flexibilité et proximité liées au métier) • Personnes plutôt en fin de carrière (plus de 55 ans) Perception des enjeux sociétaux  Très agacés et critiques des attentes sociétales  Pensent qu’elles sont orientées par des tiers (médias, industries, etc.)  Ne supportent pas les discours et actions anti-élevage de certains activistes (intrusion dans des élevages, vidéos…)  Souffrent d’un manque de reconnaissance : voudraient que la population prenne conscience de l’importance de leur métier  Aiment communiquer, notamment sur le modèle conventionnel : visites de ferme, implication dans des groupes d'éleveurs et dans la vie locale (bénévolat, loisir, mandats, etc.) Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement Attitude vis-à-vis du changement  Considèrent que leur système "coche des cases" et qu’ils font de leur mieux  Motivation aux changements indépendante des attentes sociétales​​  Adoption de pratiques visant à l’amélioration du BEA (pâturage, truies sur paille…)  Pratiques mises en place depuis longtemps par fibre animalière des éleveurs, pour qui le contact animal est essentiel dans leur métier  Retour en arrière si cela ne fonctionne pas  Projets à l’échelle du fonctionnement global de l'exploitation mais freins financiers C'est nous qui entretenons les prairies, c'est nous qui entretenons le paysage, c'est nous qui entretenons le bois, c'est nous qui entretenons tout et c'est encore nous qui faisons mal !
  • 32. 32 Les commerçants contraints Carte d’identité • Installés depuis + de 20 ans sur la ferme familiale • Pas forcément une vocation : expérience professionnelle avant l'installation • Système plutôt extensif • VD ou mixte circuit court/long • Passionnés par la qualité des produits et leur commercialisation • Charge mentale et temps de travail importants : souhaitent se libérer du temps pour la vie personnelle • Projet de transmission, réflexion sur les conditions de travail • Davantage d’hommes Perception des enjeux sociétaux  Éleveurs peu impliqués dans des groupes agricoles ou non agricoles  Aiment le lien avec les clients (VD) : reconnaissance  À l'écoute et ouverts aux attentes sociétales  Estiment qu’il y a une méconnaissance de l’élevage dans la société  Pensent que les consommateurs devraient prendre leurs responsabilités et payer plus pour financer les pratiques qu’ils réclament Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement Attitude vis-à-vis du changement  Globalement satisfaits de leur système, qui répond selon eux aux attentes sociétales  Sont conscients que des changements sont nécessaires, mais ont besoin d’être accompagnés pour leur mise en place  Motivation personnelle et amenée par les attentes sociétales  Adoption ponctuelle de pratiques peu contraignantes, pour réduire l’impact environnemental (réduction des produits phytosanitaires, amélioration de l’autonomie alimentaire, etc.)  Très contraints par le temps de travail  Amorcent la transmission : pas de gros investissements
  • 33. 33 Les commerçants contraints Carte d’identité • Installés depuis + de 20 ans sur la ferme familiale • Pas forcément une vocation : expérience professionnelle avant l'installation • Système plutôt extensif • VD ou mixte circuit court/long • Passionnés par la qualité des produits et leur commercialisation • Charge mentale et temps de travail importants : souhaitent se libérer du temps pour la vie personnelle • Projet de transmission, réflexion sur les conditions de travail • Davantage d’hommes Perception des enjeux sociétaux  Éleveurs peu impliqués dans des groupes agricoles ou non agricoles  Aiment le lien avec les clients (VD) : reconnaissance  À l'écoute et ouverts aux attentes sociétales  Estiment qu’il y a une méconnaissance de l’élevage dans la société  Pensent que les consommateurs devraient prendre leurs responsabilités et payer plus pour financer les pratiques qu’ils réclament Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement Attitude vis-à-vis du changement  Globalement satisfaits de leur système, qui répond selon eux aux attentes sociétales  Sont conscients que des changements sont nécessaires, mais ont besoin d’être accompagnés pour leur mise en place  Motivation personnelle et amenée par les attentes sociétales  Adoption ponctuelle de pratiques peu contraignantes, pour réduire l’impact environnemental (réduction des produits phytosanitaires, amélioration de l’autonomie alimentaire, etc.)  Très contraints par le temps de travail  Amorcent la transmission : pas de gros investissements Faut tout le temps, tout le temps penser à tout. Tout le temps ! Et c'est ça qui est fatiguant et qui est usant. L'élevage, c'est lourd pour ça.
  • 34. 34 Les entrepreneurs flexibles Carte d’identité • Installés depuis 10 à 30 ans sur la ferme familiale, quelques NIMA • Passionnés par la technique, par la recherche de l’optimisation de leur système • Modèle conventionnel ou label rouge • Production spécialisée • Circuit long majoritairement • Travaillent beaucoup et ne comptent pas leurs heures • Temps extra-professionnel = pour la vie de famille • Optimisation des conditions de travail Perception des enjeux sociétaux  Très investis des associations agricole (mandats, groupes, etc.)  Aiment communiquer, pour capter les tendances (marché)  À l'écoute et ouverts aux attentes sociétales  Pensent qu’il y a un gros problème de communication de la part du monde agricole, qui est la cause d’une profonde méconnaissance de ce métier dans la société  Estiment que la population rurale n’est pas toujours très ouverte au dialogue Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement Attitude vis-à-vis du changement  Considèrent avoir un système qui répond aux attentes sociétales  Motivation personnelle mais restent ouverts aux attentes sociétales  Audacieux : le changement ne leur fait pas peur (changer de label, de filière, etc.)  Exploitation = outil  Essais et expérimentation constante de nouvelles pratiques, notamment culturales, pour s’adapter au changement climatique et protéger l’environnement et la santé  Ont parfois du mal à choisir entre plusieurs pratiques vertueuses  Retour en arrière si cela ne fonctionne pas  Ne souhaitent pas sortir de leur modèle
  • 35. 35 Les entrepreneurs flexibles Carte d’identité • Installés depuis 10 à 30 ans sur la ferme familiale, quelques NIMA • Passionnés par la technique, par la recherche de l’optimisation de leur système • Modèle conventionnel ou label rouge • Production spécialisée • Circuit long majoritairement • Travaillent beaucoup et ne comptent pas leurs heures • Temps extra-professionnel = pour la vie de famille • Optimisation des conditions de travail Perception des enjeux sociétaux  Très investis des associations agricole (mandats, groupes, etc.)  Aiment communiquer, pour capter les tendances  À l'écoute et ouverts aux attentes sociétales  Pensent qu’il y a un gros problème de communication de la part du monde agricole, qui est la cause d’une profonde méconnaissance de ce métier dans la société  Estiment que la population rurale n’est pas toujours très ouverte au dialogue Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement Attitude vis-à-vis du changement  Considèrent avoir un système qui répond aux attentes sociétales  Motivation personnelle mais restent ouverts aux attentes sociétales  Audacieux : le changement ne leur fait pas peur (changer de label, de filière, etc.)  Exploitation = outil  Essais et expérimentation constante de nouvelles pratiques, notamment culturales, pour s’adapter au changement climatique et protéger l’environnement et la santé  Ont parfois du mal à choisir entre plusieurs pratiques vertueuses  Retour en arrière si cela ne fonctionne pas  Ne souhaitent pas sortir de leur modèle La ferme, c’est juste un outil. Faut que ça bouge !
  • 36. 36 Les paysans-citoyens Carte d’identité • Jeunes installés (moins de 5 ans d’activité) NIMA • Expérience professionnelle avant l'installation : en reconversion professionnelle • Passionnés par la nature et les animaux, et aiment l’idée de laisser une trace dans le paysage • Système alternatif ou très proche (agriculture biologique, élevage plein air, extensif…) • Production spécialisée • VD • Recherchent une qualité de vie : équilibre vie pro/vie perso, optimisation de la charge de travail Perception des enjeux sociétaux  Eleveurs citoyens : multiples postes dans des bureaux à l'échelle du locale et agricole  À l'écoute et ouverts aux attentes sociétales  Sont globalement d’accord avec les attentes sociétales, et estiment qu’elles sont souvent légitimes  Aiment communiquer (portes- ouvertes, VD, etc.)  Estiment qu’il est indispensable de rouvrir le dialogue avec la société, qui connait mal l’élevage à cause de la mauvaise communication du secteur Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement Attitude vis-à-vis du changement  Considèrent avoir un système qui répond aux attentes sociétales  Motivation personnelle, dès leur installation, mais restent ouverts aux attentes sociétales  Marche en avant, innover pour demain : pas de retour en arrière  N'attendent pas d'être certain d'un retour économique : les convictions avant-tout  Approche « One Welfare »
  • 37. 37 Les paysans-citoyens Carte d’identité • Jeunes installés (moins de 5 ans d’activité) NIMA • Expérience professionnelle avant l'installation : en reconversion professionnelle • Passionnés par la nature et les animaux, et aiment l’idée de laisser une trace dans le paysage • Système alternatif ou très proche (agriculture biologique, élevage plein air, extensif…) • Production spécialisée • VD • Recherchent une qualité de vie : équilibre vie pro/vie perso, optimisation de la charge de travail Perception des enjeux sociétaux  Eleveurs citoyens : multiples postes dans des bureaux à l'échelle du locale et agricole  À l'écoute et ouverts aux attentes sociétales  Sont globalement d’accord avec les attentes sociétales, et estiment qu’elles sont souvent légitimes  Aiment communiquer (portes- ouvertes, VD, etc.)  Estiment qu’il est indispensable de rouvrir le dialogue avec la société, qui connait mal l’élevage à cause de la mauvaise communication du secteur Différents profils vis-à-vis de la perception du métier, des attentes sociétales et du changement Attitude vis-à-vis du changement  Considèrent avoir un système qui répond aux attentes sociétales  Motivation personnelle, dès leur installation, mais restent ouverts aux attentes sociétales  Marche en avant, innover pour demain : pas de retour en arrière  N'attendent pas d'être certain d'un retour économique : les convictions avant-tout  Approche « One Welfare » Faut arrêter de croire que l’élevage et la société sont deux choses différentes. Les paysans aussi font partie de la société !
  • 38. Les attentes sociétales Un brouillard où règnent contradictions et inquiétudes 38 Société Évoque Conséquences Reconnaissance Ressentis positifs Les attentes sociétales, c'est des lubies des végans, des L214 et machin…
  • 39. Les attentes sociétales Un brouillard où règnent contradictions et inquiétudes 39 Société Évoque Conséquences Reconnaissance Ressentis positifs Les gens ont tendance à rapporter l’élevage à eux, à leurs enfants ou à leurs animaux de compagnie, celui qui vit dans le canapé avec eux. Donc, du coup, il y a un fossé qui se creuse avec la réalité…
  • 40. Les attentes sociétales Un brouillard où règnent contradictions et inquiétudes 40 Société Évoque Conséquences Reconnaissance Ressentis positifs Nous on demande qu'on nous soulage notre boulot, plutôt que de le compliquer…
  • 41. Les attentes sociétales Un brouillard où règnent contradictions et inquiétudes 41 Société Évoque Conséquences Reconnaissance Ressentis positifs On a fait beaucoup d'erreurs, mais si y a bien un métier qui a évolué c'est le métier de paysan !
  • 42. Les attentes sociétales Un brouillard où règnent contradictions et inquiétudes 42 Société Évoque Conséquences Reconnaissance Ressentis positifs Moi je trouve ça plutôt bien que la société s'interroge sur ces questions-là, et je trouve que l'enjeu c'est que ce ne soit pas que un dialogue de peur.