Thématiques abordées
• Les différents types de « microbes »
• Les principales infections en collectivité
• Prévention et t...
Les différents types de microbes
Ce sont des micro organismes peu ou non
visibles, qu’on peut ranger en 5 grandes
catégori...
Bilan
• Microbes : petits, invisibles la plupart du temps
• Très variés
• Présents partout, plus nombreux que nos
cellules...
Infections en collectivités
• Définition : Une infection désigne
l'envahissement puis la multiplication de micro-
organism...
Infections en collectivités
• Les collectivités d'enfants constituent un cadre propice à la
transmission des agents infect...
Infections en collectivité
• Pour soigner une infection, il faut d’abord
connaitre son origine :
- Si celle-ci est virale ...
Infections en collectivités
• Quelques unes des principales infections
récurrentes en collectivité :
- La gastro-entérite ...
Infections en collectivité
- La bronchiolite (virale mais souvent avec une
conséquence de surinfection d’une RP)
- La lary...
Infections en collectivité
Infections en collectivité
- La bronchiolite (virale mais souvent avec une
conséquence de surinfection d’une RP)
- La lary...
Infections en collectivités
Il existe également des maladies plus rares
mais plus graves, tels que la rougeole, la
rubéole...
Prévention et traitements
• Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les
moyens de prévention des maladies infectieuses
d...
Prévention et traitements
• Le retrait en cas de maladie à très fort taux de
contagion (ex : varicelle qui fait partie des...
Prévention et traitements
• Les actes préventifs, bien appliqués et bien
exécutés, sont également des vecteurs pouvant
avo...
Prévention et traitements
- Aérer régulièrement, voire longtemps pour
renouveler l’air le plus souvent possible
- Les méde...
Prévention et traitements
Les traitements médicamenteux utilisés pour
soigner ces différentes infections peuvent être
caté...
Prévention et traitements
Ainsi, par exemple, une otite bactérienne sera
soignée avec un antibiotique de manière
systémati...
Prévention et traitements
De manière générale, et malgré la diversité des
médicaments existants, les traitements
symptomat...
Prévention et traitements
Les traitements doivent être administrés dans leur
ensemble et le nombre de jours prescrits, ni
...
Le danger de la résistance aux antibiotiques
Les bactéries dans notre corps :
10 puissance10 bactéries dans la bouche
10 p...
Le danger de la résistance aux antibiotiques
Pourcentage de staphylocoques dorés résistants à la méthicilline (SARM) en 20...
Le danger de la résistance aux
antibiotiques
Le danger de la résistance aux
antibiotiques
Petite histoire de la Résistance aux antibiotiques
• 1946 : Introduction de l...
Le danger de la résistance aux
antibiotiques
Petite histoire de la Résistance aux antibiotiques
• 1961 : Résistance décrit...
Le danger de la résistance aux
antibiotiques
Le danger de la résistance aux
antibiotiques
Le danger de la résistance aux
antibiotiques
Les pistes de prévention :
- Réduire le nombre de prescriptions !
- Respecter...
Le danger de la résistance aux
antibiotiques
Les perspectives de lutte contre cette résistance :
• Les progrès en génétiqu...
Le danger de la résistance aux
antibiotiques
• Toute fièvre n’est pas infectieuse
• Toute infection n’est pas bactérienne
...
Conclusion
- La notion de collectivité constitue un enjeu de
santé publique → trouver des solutions efficaces
pour réduire...
Conclusion
Nous vous remercions pour votre attention.
Pour suivre nos actualités : www.apsef.fr
Twitter : @_apsef
Les maladies infectieuses des enfants et des bébés en collectivité : décryptage et prévention
Les maladies infectieuses des enfants et des bébés en collectivité : décryptage et prévention
Les maladies infectieuses des enfants et des bébés en collectivité : décryptage et prévention
Les maladies infectieuses des enfants et des bébés en collectivité : décryptage et prévention
Les maladies infectieuses des enfants et des bébés en collectivité : décryptage et prévention
Les maladies infectieuses des enfants et des bébés en collectivité : décryptage et prévention
Les maladies infectieuses des enfants et des bébés en collectivité : décryptage et prévention
Les maladies infectieuses des enfants et des bébés en collectivité : décryptage et prévention
Les maladies infectieuses des enfants et des bébés en collectivité : décryptage et prévention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les maladies infectieuses des enfants et des bébés en collectivité : décryptage et prévention

1 044 vues

Publié le

Infections ORL et pulmonaires, maladies éruptives, infections gastro-intestinales, méningites, hépatites... les maladies infectieuses dans les collectivités d'enfants peuvent être nombreuses et sont pour la plupart contagieuses.

Cette conférence permet de faire le point sur cette problématique qui peut concerner chaque enfant accueilli dans les crèches, les halte-garderies, les écoles maternelles...

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 044
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
18
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les maladies infectieuses des enfants et des bébés en collectivité : décryptage et prévention

  1. 1. Thématiques abordées • Les différents types de « microbes » • Les principales infections en collectivité • Prévention et traitements • Le danger de la résistance aux antibiotiques
  2. 2. Les différents types de microbes Ce sont des micro organismes peu ou non visibles, qu’on peut ranger en 5 grandes catégories : • Bactéries • Virus • Champignons • Parasites • ATNC
  3. 3. Bilan • Microbes : petits, invisibles la plupart du temps • Très variés • Présents partout, plus nombreux que nos cellules • Pas toujours pathogènes !
  4. 4. Infections en collectivités • Définition : Une infection désigne l'envahissement puis la multiplication de micro- organismes au sein d'un organe du corps vivant, ou d’un autre organisme vivant.
  5. 5. Infections en collectivités • Les collectivités d'enfants constituent un cadre propice à la transmission des agents infectieux car : - L'agent infectieux doit être excrété par la personne infectée à partir d'un site tel que le nez, la bouche, ou les selles et rarement les urines. L'excrétion ne se produit pas à travers la peau (sauf en cas de furoncles, d'impétigo ou de la varicelle). Certains parasites (par ex. poux, gale) ne sont pas excrétés, mais se transmettent directement de personne à personne. - Le transfert de l'agent peut se faire par l'air (gouttelettes aérosol), par contact direct (par les mains), par les aliments et l’eau, ou par l'intermédiaire d'une surface (poignées de porte, jouets, sols). - Enfin, car l'agent infectieux doit atteindre un site susceptible d'être infecté (en général les muqueuses : la bouche, le nez ou un œil).
  6. 6. Infections en collectivité • Pour soigner une infection, il faut d’abord connaitre son origine : - Si celle-ci est virale -> Le corps produira des anticorps et la guérison sera spontanée ou nécessitera l’usage de rétrovirus - Si celle-ci est bactérienne -> Antibiotiques - Si celle-ci est fongique -> Antifongiques - …
  7. 7. Infections en collectivités • Quelques unes des principales infections récurrentes en collectivité : - La gastro-entérite (Rotavirus) - La rhinopharyngite (quasiment tout le temps virale) - L’otite (infection ORL virale ou bactérienne) - La varicelle (virale) - Le muguet (champignon) - Le PMB (virale)
  8. 8. Infections en collectivité - La bronchiolite (virale mais souvent avec une conséquence de surinfection d’une RP) - La laryngite (virale à incubation rapide) - L’infection urinaire (bactérienne) - … La plupart de ces maladies ne présentent pas de complication si elles sont bien prises en charge.
  9. 9. Infections en collectivité
  10. 10. Infections en collectivité - La bronchiolite (virale mais souvent avec une conséquence de surinfection d’une RP) - La laryngite (virale à incubation rapide) - L’infection urinaire (bactérienne) - … La plupart de ces maladies ne présentent pas de complication si elles sont bien prises en charge.
  11. 11. Infections en collectivités Il existe également des maladies plus rares mais plus graves, tels que la rougeole, la rubéole, les oreillons, la scarlatine, la coqueluche, la méningite, la tuberculose… La plupart sont moins fréquentes de nos jours en France car les enfants, notamment en collectivité, sont vaccinés.
  12. 12. Prévention et traitements • Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les moyens de prévention des maladies infectieuses dans les crèches ou d'autres collectivités préscolaires les plus efficaces résident dans des gestes simples. Ils n’en restent pas moins au final les plus importants. • La mesure la plus importante pour la prévention de la transmission des infections est le lavage des mains. De nombreuses études cliniques ont montré une diminution conséquente des maladies infectieuses lorsque ce geste est récurrent chez les professionnels et au sein de la structure.
  13. 13. Prévention et traitements • Le retrait en cas de maladie à très fort taux de contagion (ex : varicelle qui fait partie des MDO) est également un acte de prévention important • Le retrait préventif (lorsqu’il est possible) pour éviter une fatigue et une surinfection à un enfant qui commence à présenter des symptômes est également un geste efficace
  14. 14. Prévention et traitements • Les actes préventifs, bien appliqués et bien exécutés, sont également des vecteurs pouvant avoir un impact sur la récurrence et la complication des infections chez l’enfant. Parmi elles on peut citer - Les lavages de nez avec expulsion des sécrétions nasales (type kiné) - Le respect d’une température entre 19 et 20° dans la chambre de l’enfant, et un taux d’humidité mesuré par un hygromètre compris entre 40 et 60% (70% en cas de toux infectieuse) qui favorise un rétablissement plus rapide
  15. 15. Prévention et traitements - Aérer régulièrement, voire longtemps pour renouveler l’air le plus souvent possible - Les médecines douces/alternatives, même si la controverse scientifique existe, peuvent présenter, ne serait-ce que pour l’effet placebo, un recours intéressant : l’homéopathie, l’osthéopathie…
  16. 16. Prévention et traitements Les traitements médicamenteux utilisés pour soigner ces différentes infections peuvent être catégorisés (en vulgarisant au maximum) en 2 grandes catégories : - L’antibiothérapie, qui va agir contre les infections bactériennes - Les traitements « de confort », notamment pour les infections virales, qui ne vont pas guérir, mais simplement contribuer au mieux être de l’enfant en attendant une guérison spontanée.
  17. 17. Prévention et traitements Ainsi, par exemple, une otite bactérienne sera soignée avec un antibiotique de manière systématique (amoxicilline, augmentin, orelox…) ; tandis qu’une rhinopharyngite sera plutôt combattue avec un antalgique (Paracétamol) et des sprays pouvant contenir de la cortisone à très faible dose. Pour la gastroentérite très souvent d’origine virale, on utilisera un antidiarrhéique associé à une SRO.
  18. 18. Prévention et traitements De manière générale, et malgré la diversité des médicaments existants, les traitements symptomatiques des infections virales et bactériennes chez l’enfant sont récurrents et assez peu diversifiés. Seuls les médicaments ayant prouvé leur efficacité clinique sont régulièrement prescrits et recommandés par les médecins. L’auto- médication est peu voire pas recommandée (sauf homéopathie et encore le débat est ouvert).
  19. 19. Prévention et traitements Les traitements doivent être administrés dans leur ensemble et le nombre de jours prescrits, ni plus, et encore pas moins. Les médicaments non utilisés et à péremption rapide doivent être rapportés chez le pharmacien pour un recyclage. Ils ne doivent en aucun cas être mis avec les déchets ménagers classiques. Ces recommandations sont encore plus valables pour l’antibiothérapie, dont le mauvais usage a entrainé un véritable problème de santé publique. -> La résistance aux antibiotiques
  20. 20. Le danger de la résistance aux antibiotiques Les bactéries dans notre corps : 10 puissance10 bactéries dans la bouche 10 puissance 12 sur la peau 10 puissance 14 dans l’intestin Microbiote intestinal : rôle important 10 à 100 fois le nombre de cellules de notre corps 800 à 1000 espèces bactériennes différentes 1 à 2 kgs
  21. 21. Le danger de la résistance aux antibiotiques Pourcentage de staphylocoques dorés résistants à la méthicilline (SARM) en 2010 en Europe (Source : Source : EARS-Net (European Antimicrobial Resistance Surveillance Network)
  22. 22. Le danger de la résistance aux antibiotiques
  23. 23. Le danger de la résistance aux antibiotiques Petite histoire de la Résistance aux antibiotiques • 1946 : Introduction de la pénicilline active sur 100% des S. aureus (staphylocoque doré) • 1953 : La plupart des S. aureus isolés à l’hôpital sont résistants à la pénicilline (penicillinase plasmidique) • 1960 : Introduction de la meticilline active sur les S. aureus résistant à la pénicilline
  24. 24. Le danger de la résistance aux antibiotiques Petite histoire de la Résistance aux antibiotiques • 1961 : Résistance décrite à la méticilline en Europe (gène mec A) • 1990 : Résistance croissante aux anti tuberculeux • Résistance à chaque nouvelle famille d’antibiotiques commercialisée
  25. 25. Le danger de la résistance aux antibiotiques
  26. 26. Le danger de la résistance aux antibiotiques
  27. 27. Le danger de la résistance aux antibiotiques Les pistes de prévention : - Réduire le nombre de prescriptions ! - Respecter la posologie (ex : temps dépendant) - Spectre étroit si antibiogramme : limiter impact sur flore commensale - Limiter l’utilisation des quinolones (SARM, Tuberculose) - Privilégier traitement court (observance, moins de résistance, prix, moins de toxicité, efficacité identique) - Eviter les associations inutiles Mais ne pas réduire la dose ! • >> persistance de l’agent pathogène • >> développement de résistances
  28. 28. Le danger de la résistance aux antibiotiques Les perspectives de lutte contre cette résistance : • Les progrès en génétique et immunité humaines • Innovations diagnostiques : temps réel • Modification des bactéries • Compétition entre bactéries • Vaccins ciblés • Nouveaux antibiotiques • Phagothérapie • Nouveaux comportements de manière générale
  29. 29. Le danger de la résistance aux antibiotiques • Toute fièvre n’est pas infectieuse • Toute infection n’est pas bactérienne • Présence de bactéries ne signifie pas infection • L’antibiothérapie est rarement urgente • Les antibiotiques ne traitent pas une fièvre • Respecter scrupuleusement la posologie : bon usage • Prévention de la transmission croisée : solutions hydro alcooliques, bio nettoyage… • Réduction des actes invasifs, éviter hospitalisations
  30. 30. Conclusion - La notion de collectivité constitue un enjeu de santé publique → trouver des solutions efficaces pour réduire les infections permet d'agir directement sur les dépenses de SS et le bien être des enfants et des parents - L'information voire la formation des parents est nécessaire pour permettre une meilleure prise en charge globale - Urgences souvent non adaptées
  31. 31. Conclusion Nous vous remercions pour votre attention. Pour suivre nos actualités : www.apsef.fr Twitter : @_apsef

×