SlideShare une entreprise Scribd logo
Direction de
                           Réduire       Consultation publique
  l’environnement et du
développement durable      pour mieux
                           grandir        Centre de traitement
                                        des matières organiques
                                            du secteur ouest
                                               9 octobre 2012




                                                                  0
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           Introduction

                           Le traitement des matières organiques :

                           une responsabilité collective



                                                                     1
Agglomération de Montréal
Matières résiduelles générées par individu
  en 2011




                                             2
Agglomération de Montréal
Matières mises en valeur en 2011

                        Taux et tonnage récupéré

 Matières               Agglomération        Secteur Ouest

 Matières recyclables    57 % (168 975 t)    58 %   (42 456 t)
 Résidus domestiques
 dangereux               58 %    (3 346 t)   54 %      (698 t)
 Matériaux secs
 et encombrants          59 % (145 301 t)    56 %   (20 857 t)

 Matières organiques     11 %   (39 623 t)   19 %   (18 414 t)

 Taux global             39 %                40 %



                                                                 3
Volume transféré par an : 573 903 tonnes/année

                                                 4
Cadre d’action

Politique québécoise de gestion
  des matières résiduelles

    Respect de la hiérarchisation des 3 RV-E

    Recyclage, à moyen terme, de 60 %

    des matières organiques putrescibles

    Bannissement de l’enfouissement

    des matières organiques en 2020




                                                5
Cadre d’action

Plan métropolitain de gestion des matières
  résiduelles (PMGMR) de la Communauté
  métropolitaine de Montréal (CMM)

     Principe d’autonomie régionale


Plan directeur de gestion des matières
  résiduelles (PDGMR) de
  l’agglomération de Montréal

     Principe d’équité territoriale




                                                  6
Nos défis
Enjeux reliés aux matières organiques
   •   1/2 des ordures ménagères

   •   Faible taux de récupération (11 %)

   •   Beaucoup de transport



Solution :
   • Poursuite des efforts entrepris
   • Priorité au recyclage et à la valorisation des matières
     organiques



                                                               7
Les résultats visés
Obtenir la participation citoyenne aux collectes
sélectives

Traiter les MO le plus près de leur lieu de génération

Réduire :
 • Enfouissement et les nuisances associées

 • Gaz à effet de serre

Contribuer à la revitalisation de secteurs industriels au
plan de la technologie, de l’innovation et de
l’architecture




                                                            8
Outils à la disposition
                    des citoyens




   ordures           résidus         résidus       matières
  ménagères           verts        organiques     recyclables

Collecte sélective
      résidus verts dans la majorité des territoires depuis 2008
      résidus alimentaires en progression depuis 2008

                                                                   9
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           Section 1
                           Technologies de recyclage des matières
                           organiques




                                                                    10
Choix des technologies
Trois grands principes :

     Recyclage et valorisation à la place de l’élimination
     (enfouissement)

     Des technologies

      • Éprouvées ailleurs dans le monde

      • Adaptées au contexte montréalais

     Taille des infrastructures planifiée en fonction
     des besoins de l’agglomération


                                                             11
2 filières technologiques éprouvées
de recyclage et valorisation
            Procédés     Compostage           Biométhanisation
          biologiques

       Environnement     avec air             sans air

              Intrants   résidus organiques   résidus alimentaires
                         et pré-compost
                         (digestat)

   Principaux extrants   compost              méthane
                                              et digestat
                                              (pré-compost)

           Avantages     simple               produit de l’énergie
                         et peu coûteux       renouvelable




                                                                     12
Contexte montréalais :
Une île deux zones particulières




                Population : 427 500 personnes
                Dominance d’habitations de type unifamilial
                ou détaché (95 %)                             Population : 1 473 000 personnes
                                                              Dominance d’habitations non détachées
                Abondance de résidus verts (RV)
                                                              Espaces extérieurs aménagés restreints
                40 % de résidus alimentaires (RA)
                pour 60 % de résidus verts (RV)               Plus grande quantité de résidus alimentaires
                                                              60 % de résidus alimentaires (RA)
                                                              pour 40 % de résidus verts (RV)
           Collecte combinée RA + RV
           Collecte séparée RA/RV




                                                                                                             13
5 infrastructures
dimensionnées selon les besoins de
l’agglomération                              Secteur Nord
                                             Étape 1 : Compostage bâtiment fermé
                                             Étape 2 : Compostage andains recouverts
                                             29 000 t/an (RV+digestat (pré-compost)




   Secteur Ouest
   Compostage bâtiment fermé
   50 000 t/an (RA+RV+digestat (pré-compost))

                                                                                       Secteur Est
                                                                                       Biométhanisation en bâtiment fermé
                                                                                       60 000 t/an (RA)

                                                                                       Centre pilote de prétraitement
                                     Secteur Sud                                       en bâtiment fermé
                                     Biométhanisation bâtiment fermé                   25 000 t/an (OM) ordures ménagères
                                     60 000 t/an (RA)




                 Collecte combinée RA + RV
                 Collecte séparée RA/RV




                                                                                                                            14
Cinq infrastructures
une stratégie globale




                        Résidus verts
                        traités hors
                        de l'île

                        56 000 t/a



                                        15
Nos gains au plan
environnemental et économique
Création
    40 nouveaux emplois

Production
    8 millions de m3 de biométhane
    (1 m3 de biométhane = 1 m3 de
    gaz naturel = 1litre de diesel) de
    quoi alimenter 4 000 autos
    parcourant 20 000 km/année
    65 800 tonnes de compost




                                         16
Nos gains au plan
environnemental et économique
Réduction
    219 000 tonnes d’ordures ménagères
    (8 logements et moins), destinées
    à l’enfouissement
    465 500 km des distances parcourues
    (près de 12 fois le tour de la terre)
    21 000 tonnes de CO2e (GES)




                                            17
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           Section 2
                           Choix des sites




                                             18
Critères de sélection
des sites
Exigences du ministère du Développement
  durable, de l’Environnement et des Parcs
  (MDDEP)
    Distance de 500 mètres entre l’infrastructure et toute
    zone résidentielle, commerciale ou lieux publics (Sauf
    dans le cas d’infrastructures existantes, tel le site de
    compostage du CESM)
    Respect de ses lignes directrices en matière de
    dispersion des odeurs




                                                               19
Critères de sélection
des sites
Exigences du ministère du Développement
  durable, de l’Environnement et des Parcs
  (MDDEP)
    Distance de 60 mètres d’un cours d’eau,
    30 mètres de tout ouvrage de captage
    (eaux souterraines) et de 300 mètres
    d’un lac
    Niveau de bruit compatible avec les règlements locaux
    Impact limité du camionnage
    sur la circulation dans le voisinage



                                                            20
Critères de sélection
des sites
Critères de l’agglomération de Montréal
     Si possible, une propriété municipale
     Superficie adéquate
     Disponible à court terme
     Proximité des grandes artères et autoroutes
     Capacité de branchement au réseau
     de Gaz Métro
     (centres de biométhanisation)




                                                   21
Les sites retenus
                                Secteur Nord
                                CESM
                                Arrondissement Villeray—St-Michel –
                                Parc-Extension




                                                                      Secteur Est
                                                                      Site de l’ancienne carrière Demix
                                                                      Ville de Montréal-Est

           Secteur Ouest
           9091 – 9191 Henri-Bourassa
           Arrondissement Saint-Laurent




                     Secteur Sud
                     Site de l’ancienne usine Solutia
                     Arrondissement LaSalle


Collecte combinée RA + RV
Collecte séparée RA/RV




                                                                                                          22
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           Section 3
                           Choix du site du CTMO Ouest




                                                         23
Site du 9091- 9191 Henri-Bourassa
  Terrain :
  • D’une superficie totale de 9,3 ha


  • Mis en réserve en juin 2012


  • À proximité des grandes voies de circulation
               A40 – Autoroute Métropolitaine
               A13 – Autoroute Chomedey


  • Ancien bâtiment industriel de 23 000 m2 à démolir


                                                        24
Localisation




               25
Distances conformes aux lignes directrices du MDDEP




                                                      26
Distances conformes aux lignes directrices du MDDEP


Le MDDEP a émis un avis préliminaire favorable le 16 mai 2012


• Zone résidentielle située à 700 mètres (donc plus de 500 mètres)
  de l’évacuation de l’air traité (ÉAT).


• Tous les lieux publics à plus de 500 mètres de ÉAT.




                                                                     27
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           Section 4
                           Caractéristiques du CTMO Ouest




                                                            28
Aperçu des aménagements
 prévus au CTMO Ouest




                          29
Détails des aménagements
prévus au CTMO Ouest

• Distance de 60 mètres entre le bâtiment de
  traitement et le ruisseau Brooks.
    Toutes les installations de compostage étant à
    l’intérieur du bâtiment, toutes les activités sont réalisées
    à une distance minimale de 60 mètres du ruisseau.



• Nouvelle bande de végétaux sur une largeur de
  15 mètres le long du ruisseau Brooks.




                                                                   30
Caractéristiques des opérations
•   Toutes les opérations dans un bâtiment fermé sous pression
    négative
       •   Réception dans un sas à double portes
       •   Prétraitement
       •   Compostage en tunnels
       •   Affinage et maturation
       •   Chargement et expédition du compost


•   Contrôle des odeurs
       •   Filtration de l’air par laveur humide et biofiltre
       •   Évacuation de l’air traité et de vapeur d’eau via la cheminée

                                                                           31
Schéma du procédé de compostage




RA+RV 39 000 t/an
D 11 000 t/an
                       Opérations en bâtiment fermé sous pression négative

8 logements et moins   Réception           Compostage           Affinage et   28 000 t/an
                       Prétraitement       en tunnels           Maturation    Compost
Collecte combinée
RA et RV                                   de 20 à 28 jours     4 à 6 sem.




                                                                                       32
Réception et préparation
Compostage
Affinage et maturation
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           Section 4
                           Résultats des études effectuées pour
                           le CTMO Ouest




                                                                  36
Étude de dispersion
des odeurs
Rappel
Lignes directrices du MDDEP en termes
   de dispersion des odeurs
                                           Résultats

Ne pas dépasser 1 u.o,   98,0 % du temps    99,19%
          Pour les industries voisines      96,33%

Ne pas dépasser 5 u.o, 99,5 % du temps      99,96%
          Pour les industries voisines      99,85%


                                                       37
Étude de dispersion
des odeurs
1 ou 5 u.o ?


Par comparaison
     Personne parfumée : 20-50 u.o.
     Gazon fraichement coupé : 250 u.o.
     Poubelle : 500 u.o.
     Barbecue : 2 500 u.o.




                                          38
Étude de dispersion
des odeurs
Mesures de contrôle prévues :
    Bâtiments fermés sous pression négative
    Réception des intrants et chargement des extrants dans un
    endroit clos hermétiquement
    Lavage des roues de camions avant
    leur sortie de l’aire de réception
    Traitement de l’air avant à l’aide de laveur humide et de
    biofiltres performants
    Évacuation de l’air traité via une cheminée
    Monitoring continu des odeurs en cours d’opération, à l’aide
    de nez électroniques

                                                                   39
Zone primaire de péril aviaire




                                 40
Site CTMO Ouest et zone primaire



                                   .

Entrée, sortie des matières et
cheminée d’évacuation d’air hors
de la zone primaire de péril
aviaire




                                       41
Péril aviaire
 Il existe des précédents :

 • Winnipeg (site d’enfouissement depuis 96)
       Risques bien gérés (Transport Canada)
 • Toronto (centre de compostage fermé)
       Pas de risque supplémentaire observé (Autorités de
       l’aéroport)
 • Ottawa (centre de compostage fermé)
       Pas d’effet perceptible sur le péril aviaire (Autorités
       aéroportuaires)


                                                             42
Péril aviaire
Étude réalisée en 2011 concluait :

        Un centre fermé élimine les risques
        que les oiseaux et autres mammifères
        viennent s’y alimenter, car aucune nourriture n’est
        accessible

        Le centre fermé, conçu et opéré selon les normes et
        conditions projetées, ne devrait pas avoir
        d’incidence sur les risques associés au péril aviaire

Dans un document mis en ligne en 2012, le
  MDDEP abonde dans le même sens



                                                                43
Étude d’impact sur la circulation
locale
Nombre de camions/jour pour le centre de
  traitement des MO de l’Ouest opérant à pleine
  capacité




                                                  44
Étude d’impact sur la circulation
locale
Paramètres considérés pour la simulation des
  déplacements sur la circulation locale
    Total des déplacements :
         – des matières intrants et extrants,
         – des employés et
         – des fournisseurs


    Multiplié par un facteur de 1,5




                                                45
Étude d’impact sur la circulation
locale
Simulation placée au pire moment possible :
       – à l’heure de pointe du matin et du soir
       – à la période de l’année comptant le plus grand
         nombre de déplacements, soit novembre




RÉALITÉ : période de transit des intrants et extrants se
  situera majoritairement entre 10:00 h et 15:00 h, en
  dehors de l’heure de pointe du matin ou de la fin de
  l’après midi


                                                           46
ITINÉRAIRE

          Origine des
           camions

A13 NORD                25 %

Thimens/Henri-Bourassa 25 %

A40 EST                 50 %




                          47
ITINÉRAIRE

    Destination des
          camions

A13 SUD               25 %

Thimens/Henri-Bourassa 25 %

A40 OUEST              50 %




                              48
Étude d’impact sur la circulation
locale
Conclusion
 Faible nombre de déplacements générés
 par les opérations du CTMO
 Impact négligeable, peu importe l’accès utilisé par les
 camions pour entrer et sortir du site.
    Aucun impact sur le stationnement.
    Impact négligeable sur le transport en commun.


 CTMO Ouest ne représente aucun impact négatif
 significatif au niveau du transport dans le secteur.

                                                           49
Étude sur le bruit
Critères applicables :
•   Règlement 1140 de l’arrondissement ne s’applique qu’aux zones
    résidentielles et aux parcs
•   Critère de bruit selon les lignes directrices du MDDEP sur le
    compostage, pour une catégorie de zonage 4, soit comportant des
    activités industrielles ou agricoles

                  Nuit               Jour
                19h à 7h           7h à 19h
                 70 dBA            70 dBa




                                                                      50
Étude sur le bruit

Conclusions :


•   Le activités de camionnage du CTMO respectent les critères de bruit
    du MDDEP
•   Impact sonore sur les routes à proximité du CTMO (0,3 dBA)
    considéré nul car inférieur à 1dBA.
•   Les équipements liés au traitement des matières organiques sont tous
    à l’intérieur du bâtiment.
•   Aucune autre mesure d’atténuation requise



                                                                           51
Qualité architecturale
et aménagement paysager

Une vitrine technologique et environnementale
    Construction visant une certification LEED
    Toit vert et/ou avec serre
    Aménagement paysager avec entretien approprié




                                                    52
Aperçu des infrastructures
                    AVANT




                             53
Aperçu des infrastructures
                     APRÈS
                AVANT




                             54
Aperçu des infrastructures
                   AVANT




                             55
Aperçu des infrastructures
                   APRÈS




                             56
Aperçu des infrastructures
                AVANT




                             57
Aperçu des infrastructures
                    APRÈS




                             58
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           Section 5
                           Ajustements règlementaires requis




                                                               59
Réglementation d’urbanisme en
vigueur et dérogation

Affectation actuelle : « secteur d’emploi »



Zonage actuel : « service et activités industrielles »



Usage envisagé : centre de traitement des matières
  organiques (activité de récupération non autorisée
  dans cette zone)


                                                         60
Ajustements envisagés
Article 89 de la Charte : Le Conseil
  d’agglomération, de qui relève
  le traitement des matières résiduelles,
  peut autoriser cet usage par le biais
  d’un règlement spécifique qui s’ajoute
  alors à la réglementation locale


Conditions : des dispositions ou normes
  particulières sont proposées afin de mieux
  encadrer le projet



                                               61
Usage à autoriser
 Centre de traitement des matières
 organiques par compostage
 en bâtiment fermé


 Usage complémentaire : production
 agricole ou horticole en serre sur le toit




                                              62
Conditions envisagées
A. Hauteur et densité
      - 20 mètres (avec les serres)
      - COS de 2
      - Implantation maximale : 60%


B. Occupation des espaces extérieurs
     Les dispositions réglementaires locales
     s’appliquent, sauf :
      –Stationnement : 20 espaces max.
      –Aucun entreposage extérieur

                                               63
Conditions envisagées
C. Aménagement paysager
    En plus des normes locales, s’appliquent :
     – Plan d’aménagement requis
       avant le début des travaux
     – 12 mois maximum pour l’aménagement
       après la fin des travaux de construction
     – Maintien d’un caractère végétal sain




                                                  64
Conditions envisagées
D. Critères d’aménagement, d’architecture et de
  design
    En plus des objectifs du plan d’implantation et
    d’intégration architectural (PIIA) local:
      – Bâtiments et aménagements fonctionnels,
        sécuritaires et de qualité;
      – Conception soignée de toitures et des équipements
        mécaniques;
      – Principes de développement durable pour les
        bâtiments et le terrain;
      – Matériaux de qualité;
      – Toit vert, réflexion ou une serre, qui devra
        s’harmoniser au bâtiment;
      – Clôture sobre.

                                                            65
Conformité

Le projet est conforme au plan d’urbanisme de la
  Ville de Montréal




Le Comité ad hoc d’architecture et d’urbanisme a
  émis un avis favorable lors de sa réunion du 18
  mai 2012




                                                    66
Prochaines étapes
 Consultation publique - automne 2012

 Adoption du règlement pour le CTMO Ouest par le Conseil
 d’agglomération - hiver 2013

 Création d’un comité de suivi – printemps 2013

 Lancement de l’appel d’offres - 2013

 Début de construction – 2014

 Mise en opération - 2016


                                                           67
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           VOS QUESTIONS


                                           68

Contenu connexe

Tendances

Les résultats 2010 du secteur
Les résultats 2010 du secteurLes résultats 2010 du secteur
Les résultats 2010 du secteur
Breels Isabzllz
 
Traitement des matières résiduelles - Présentation Dorval
Traitement des matières résiduelles - Présentation DorvalTraitement des matières résiduelles - Présentation Dorval
Traitement des matières résiduelles - Présentation DorvalLouis-Alexandre Cazal
 
[Dossier] Fukushima 2015 : état des lieux et perspectives - SFEN
[Dossier] Fukushima 2015 : état des lieux et perspectives - SFEN [Dossier] Fukushima 2015 : état des lieux et perspectives - SFEN
[Dossier] Fukushima 2015 : état des lieux et perspectives - SFEN
Société Française d'Energie Nucléaire
 
Présentation Corporative du Groupe HERA
Présentation Corporative du Groupe HERAPrésentation Corporative du Groupe HERA
Présentation Corporative du Groupe HERA
HERA Group
 
Biodiversité buzet
Biodiversité buzetBiodiversité buzet
Biodiversité buzetconferencedd
 
Etat agriculture urbaine arrondissement rivière des prairies pointe aux trembles
Etat agriculture urbaine arrondissement rivière des prairies pointe aux tremblesEtat agriculture urbaine arrondissement rivière des prairies pointe aux trembles
Etat agriculture urbaine arrondissement rivière des prairies pointe aux tremblesLouis-Alexandre Cazal
 
Eco Guide Partie 1
Eco Guide Partie 1Eco Guide Partie 1
Eco Guide Partie 1
cdtsomme
 
Présentation eco balade-100112
Présentation eco balade-100112Présentation eco balade-100112
Présentation eco balade-100112Natural Solutions
 
Webinaire sur les Ecolabels de Science & Environnement
Webinaire sur les Ecolabels de Science & EnvironnementWebinaire sur les Ecolabels de Science & Environnement
Webinaire sur les Ecolabels de Science & Environnement
Science & Environnement
 
Brochure des rencontres 2011
Brochure des rencontres 2011Brochure des rencontres 2011
Brochure des rencontres 2011i_d
 
Tricentris certifié LEED Or | ORGANISMES
Tricentris certifié LEED Or | ORGANISMESTricentris certifié LEED Or | ORGANISMES
Tricentris certifié LEED Or | ORGANISMES
CLDEM
 
PréSentation Ecocamps
PréSentation EcocampsPréSentation Ecocamps
PréSentation EcocampsMONA
 
Fermeture Mines Gaspé : un défi d’acceptabilité sociale, économique et envi...
  Fermeture Mines Gaspé : un défi d’acceptabilité sociale, économique et envi...  Fermeture Mines Gaspé : un défi d’acceptabilité sociale, économique et envi...
Fermeture Mines Gaspé : un défi d’acceptabilité sociale, économique et envi...PMI-Montréal
 
différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)
différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)
différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)Baldwin Davies
 
Pole fonctions des ecosystemes
Pole fonctions des ecosystemesPole fonctions des ecosystemes
Pole fonctions des ecosystemesEco_Origin
 
Fsm urban excreta_management_french
Fsm urban excreta_management_frenchFsm urban excreta_management_french
Fsm urban excreta_management_frenchnathanaelby
 
Nouvelles Orientations Stratégiques du Secteur de Gestion des Déchets
Nouvelles Orientations Stratégiques du Secteur de Gestion des DéchetsNouvelles Orientations Stratégiques du Secteur de Gestion des Déchets
Nouvelles Orientations Stratégiques du Secteur de Gestion des Déchets
Agence Nationale de Gestion des Déchets
 
La réutilisation des eaux usées - Denis Snidaro
La réutilisation des eaux usées - Denis SnidaroLa réutilisation des eaux usées - Denis Snidaro
La réutilisation des eaux usées - Denis Snidaro
Voarino
 
Rapport de stage Master 2_2014/2015
Rapport de stage Master 2_2014/2015Rapport de stage Master 2_2014/2015
Rapport de stage Master 2_2014/2015David THEBAULT
 

Tendances (20)

Les résultats 2010 du secteur
Les résultats 2010 du secteurLes résultats 2010 du secteur
Les résultats 2010 du secteur
 
Traitement des matières résiduelles - Présentation Dorval
Traitement des matières résiduelles - Présentation DorvalTraitement des matières résiduelles - Présentation Dorval
Traitement des matières résiduelles - Présentation Dorval
 
[Dossier] Fukushima 2015 : état des lieux et perspectives - SFEN
[Dossier] Fukushima 2015 : état des lieux et perspectives - SFEN [Dossier] Fukushima 2015 : état des lieux et perspectives - SFEN
[Dossier] Fukushima 2015 : état des lieux et perspectives - SFEN
 
Présentation Corporative du Groupe HERA
Présentation Corporative du Groupe HERAPrésentation Corporative du Groupe HERA
Présentation Corporative du Groupe HERA
 
Biodiversité buzet
Biodiversité buzetBiodiversité buzet
Biodiversité buzet
 
Etat agriculture urbaine arrondissement rivière des prairies pointe aux trembles
Etat agriculture urbaine arrondissement rivière des prairies pointe aux tremblesEtat agriculture urbaine arrondissement rivière des prairies pointe aux trembles
Etat agriculture urbaine arrondissement rivière des prairies pointe aux trembles
 
Eco Guide Partie 1
Eco Guide Partie 1Eco Guide Partie 1
Eco Guide Partie 1
 
Présentation eco balade-100112
Présentation eco balade-100112Présentation eco balade-100112
Présentation eco balade-100112
 
Preuves des transactions volontaires fr
Preuves des transactions volontaires frPreuves des transactions volontaires fr
Preuves des transactions volontaires fr
 
Webinaire sur les Ecolabels de Science & Environnement
Webinaire sur les Ecolabels de Science & EnvironnementWebinaire sur les Ecolabels de Science & Environnement
Webinaire sur les Ecolabels de Science & Environnement
 
Brochure des rencontres 2011
Brochure des rencontres 2011Brochure des rencontres 2011
Brochure des rencontres 2011
 
Tricentris certifié LEED Or | ORGANISMES
Tricentris certifié LEED Or | ORGANISMESTricentris certifié LEED Or | ORGANISMES
Tricentris certifié LEED Or | ORGANISMES
 
PréSentation Ecocamps
PréSentation EcocampsPréSentation Ecocamps
PréSentation Ecocamps
 
Fermeture Mines Gaspé : un défi d’acceptabilité sociale, économique et envi...
  Fermeture Mines Gaspé : un défi d’acceptabilité sociale, économique et envi...  Fermeture Mines Gaspé : un défi d’acceptabilité sociale, économique et envi...
Fermeture Mines Gaspé : un défi d’acceptabilité sociale, économique et envi...
 
différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)
différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)
différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)
 
Pole fonctions des ecosystemes
Pole fonctions des ecosystemesPole fonctions des ecosystemes
Pole fonctions des ecosystemes
 
Fsm urban excreta_management_french
Fsm urban excreta_management_frenchFsm urban excreta_management_french
Fsm urban excreta_management_french
 
Nouvelles Orientations Stratégiques du Secteur de Gestion des Déchets
Nouvelles Orientations Stratégiques du Secteur de Gestion des DéchetsNouvelles Orientations Stratégiques du Secteur de Gestion des Déchets
Nouvelles Orientations Stratégiques du Secteur de Gestion des Déchets
 
La réutilisation des eaux usées - Denis Snidaro
La réutilisation des eaux usées - Denis SnidaroLa réutilisation des eaux usées - Denis Snidaro
La réutilisation des eaux usées - Denis Snidaro
 
Rapport de stage Master 2_2014/2015
Rapport de stage Master 2_2014/2015Rapport de stage Master 2_2014/2015
Rapport de stage Master 2_2014/2015
 

En vedette

Formation Compostage
Formation CompostageFormation Compostage
Formation Compostagecocopaq
 
Présentation xavier et léna opti
Présentation xavier et léna optiPrésentation xavier et léna opti
Présentation xavier et léna optiassopicorama
 
Etat, besoins et priorités pour une gestion durable des sols au Bénin, Ir. Ig...
Etat, besoins et priorités pour une gestion durable des sols au Bénin, Ir. Ig...Etat, besoins et priorités pour une gestion durable des sols au Bénin, Ir. Ig...
Etat, besoins et priorités pour une gestion durable des sols au Bénin, Ir. Ig...
FAO
 
Valorisation des débris végétaux par la technique de compostage amélioré en f...
Valorisation des débris végétaux par la technique de compostage amélioré en f...Valorisation des débris végétaux par la technique de compostage amélioré en f...
Valorisation des débris végétaux par la technique de compostage amélioré en f...
FAO
 
Cde com verte cd_ev3
Cde com verte cd_ev3Cde com verte cd_ev3
Cde com verte cd_ev3
catherineguillaume
 
Koura tatiana
Koura tatianaKoura tatiana
Koura tatiana
PABE BENIN
 
Cr de la réunion du 8 mai avec les associations
Cr de la réunion du 8 mai avec les associationsCr de la réunion du 8 mai avec les associations
Cr de la réunion du 8 mai avec les associations
Sakiina Ba
 
Guide des réseaux sociaux
Guide des réseaux sociaux Guide des réseaux sociaux
Guide des réseaux sociaux
agnesheyd
 
Relaciones fiscales intergubernabentales: gobierno central y gobiernos autóno...
Relaciones fiscales intergubernabentales: gobierno central y gobiernos autóno...Relaciones fiscales intergubernabentales: gobierno central y gobiernos autóno...
Relaciones fiscales intergubernabentales: gobierno central y gobiernos autóno...
Gobernabilidad
 
La construcción del nuevo Estado desde los jóvenes
La construcción del nuevo Estado desde los jóvenesLa construcción del nuevo Estado desde los jóvenes
La construcción del nuevo Estado desde los jóvenes
Gobernabilidad
 
Emprende
EmprendeEmprende
Emprende
maestrocurro
 
Jugando con el bosque. instrumentos de evaluacion
Jugando con el bosque. instrumentos de evaluacionJugando con el bosque. instrumentos de evaluacion
Jugando con el bosque. instrumentos de evaluacion
marianela
 
Avances y desafíos del proceso autómico: género en la mesa de debate
Avances y desafíos del proceso autómico: género en la mesa de debateAvances y desafíos del proceso autómico: género en la mesa de debate
Avances y desafíos del proceso autómico: género en la mesa de debate
Gobernabilidad
 
Assises du tourisme : propositions du medef
Assises du tourisme : propositions du medefAssises du tourisme : propositions du medef
Assises du tourisme : propositions du medef
MEDEF - Mouvement des Entreprises de France
 
Je voulais juste vous dire
Je voulais juste vous direJe voulais juste vous dire
Je voulais juste vous dire
ABES
 
Le guide des champagnes de marque
Le guide des champagnes de marqueLe guide des champagnes de marque
Le guide des champagnes de marqueLe Point
 
Introduction aux réseaux sociaux Chinois (de Bruno Delb)
Introduction aux réseaux sociaux Chinois (de Bruno Delb)Introduction aux réseaux sociaux Chinois (de Bruno Delb)
Introduction aux réseaux sociaux Chinois (de Bruno Delb)
Bruno Delb
 
Fibromialgia2
Fibromialgia2Fibromialgia2
Fibromialgia2
cintya
 
Coupe du monde 2014 Brésil
Coupe du monde 2014 BrésilCoupe du monde 2014 Brésil
Coupe du monde 2014 Brésil
SELF MEETING TOOL
 
Aportes para la igualdad de género y equidad de género
Aportes para la igualdad de género y equidad de géneroAportes para la igualdad de género y equidad de género
Aportes para la igualdad de género y equidad de género
Gobernabilidad
 

En vedette (20)

Formation Compostage
Formation CompostageFormation Compostage
Formation Compostage
 
Présentation xavier et léna opti
Présentation xavier et léna optiPrésentation xavier et léna opti
Présentation xavier et léna opti
 
Etat, besoins et priorités pour une gestion durable des sols au Bénin, Ir. Ig...
Etat, besoins et priorités pour une gestion durable des sols au Bénin, Ir. Ig...Etat, besoins et priorités pour une gestion durable des sols au Bénin, Ir. Ig...
Etat, besoins et priorités pour une gestion durable des sols au Bénin, Ir. Ig...
 
Valorisation des débris végétaux par la technique de compostage amélioré en f...
Valorisation des débris végétaux par la technique de compostage amélioré en f...Valorisation des débris végétaux par la technique de compostage amélioré en f...
Valorisation des débris végétaux par la technique de compostage amélioré en f...
 
Cde com verte cd_ev3
Cde com verte cd_ev3Cde com verte cd_ev3
Cde com verte cd_ev3
 
Koura tatiana
Koura tatianaKoura tatiana
Koura tatiana
 
Cr de la réunion du 8 mai avec les associations
Cr de la réunion du 8 mai avec les associationsCr de la réunion du 8 mai avec les associations
Cr de la réunion du 8 mai avec les associations
 
Guide des réseaux sociaux
Guide des réseaux sociaux Guide des réseaux sociaux
Guide des réseaux sociaux
 
Relaciones fiscales intergubernabentales: gobierno central y gobiernos autóno...
Relaciones fiscales intergubernabentales: gobierno central y gobiernos autóno...Relaciones fiscales intergubernabentales: gobierno central y gobiernos autóno...
Relaciones fiscales intergubernabentales: gobierno central y gobiernos autóno...
 
La construcción del nuevo Estado desde los jóvenes
La construcción del nuevo Estado desde los jóvenesLa construcción del nuevo Estado desde los jóvenes
La construcción del nuevo Estado desde los jóvenes
 
Emprende
EmprendeEmprende
Emprende
 
Jugando con el bosque. instrumentos de evaluacion
Jugando con el bosque. instrumentos de evaluacionJugando con el bosque. instrumentos de evaluacion
Jugando con el bosque. instrumentos de evaluacion
 
Avances y desafíos del proceso autómico: género en la mesa de debate
Avances y desafíos del proceso autómico: género en la mesa de debateAvances y desafíos del proceso autómico: género en la mesa de debate
Avances y desafíos del proceso autómico: género en la mesa de debate
 
Assises du tourisme : propositions du medef
Assises du tourisme : propositions du medefAssises du tourisme : propositions du medef
Assises du tourisme : propositions du medef
 
Je voulais juste vous dire
Je voulais juste vous direJe voulais juste vous dire
Je voulais juste vous dire
 
Le guide des champagnes de marque
Le guide des champagnes de marqueLe guide des champagnes de marque
Le guide des champagnes de marque
 
Introduction aux réseaux sociaux Chinois (de Bruno Delb)
Introduction aux réseaux sociaux Chinois (de Bruno Delb)Introduction aux réseaux sociaux Chinois (de Bruno Delb)
Introduction aux réseaux sociaux Chinois (de Bruno Delb)
 
Fibromialgia2
Fibromialgia2Fibromialgia2
Fibromialgia2
 
Coupe du monde 2014 Brésil
Coupe du monde 2014 BrésilCoupe du monde 2014 Brésil
Coupe du monde 2014 Brésil
 
Aportes para la igualdad de género y equidad de género
Aportes para la igualdad de género y equidad de géneroAportes para la igualdad de género y equidad de género
Aportes para la igualdad de género y equidad de género
 

Similaire à Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest - Présentation de la ville

Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...Comité filière biomasse d'Abitibi-Ouest
 
Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...
Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...
Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...
Sherbrooke Innopole
 
Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...
Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...
Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...
Brussels Waste Network
 
Traitement et Recyclage des Déchets
Traitement et Recyclage des DéchetsTraitement et Recyclage des Déchets
Traitement et Recyclage des Déchets
AdelFilali
 
Présentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchets
Présentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchetsPrésentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchets
Présentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchets
Région Guadeloupe
 
Gestion des om et financements carbone agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone agadir2012delaruej
 
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissanceEconomie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
ORESYS_Energy_Utilities
 
Présentation africompost réunion collectivités locales
Présentation africompost   réunion collectivités localesPrésentation africompost   réunion collectivités locales
Présentation africompost réunion collectivités localesdelaruej
 
La Redevance Incitative
La Redevance IncitativeLa Redevance Incitative
La Redevance IncitativeSedre 91
 
Comment monter un projet carbone
Comment monter un projet carboneComment monter un projet carbone
Comment monter un projet carbonedelaruej
 
gestion des déchets et chanegement climatique
gestion des déchets et chanegement climatiquegestion des déchets et chanegement climatique
gestion des déchets et chanegement climatique
Kawther MEKNI
 
Les enjeux de la Biomasse - énergie à la Réunion - Recherche, réalisations et...
Les enjeux de la Biomasse - énergie à la Réunion - Recherche, réalisations et...Les enjeux de la Biomasse - énergie à la Réunion - Recherche, réalisations et...
Les enjeux de la Biomasse - énergie à la Réunion - Recherche, réalisations et...
GIP GERRI
 
Planification de la gestion des déchets solides urbaines et solutions d’améli...
Planification de la gestion des déchets solides urbaines et solutions d’améli...Planification de la gestion des déchets solides urbaines et solutions d’améli...
Planification de la gestion des déchets solides urbaines et solutions d’améli...
Agence Nationale de Gestion des Déchets
 
Loos-en-Gohelle, territoire d éco-créativité
Loos-en-Gohelle, territoire d éco-créativitéLoos-en-Gohelle, territoire d éco-créativité
Loos-en-Gohelle, territoire d éco-créativité
Réseau Tepos
 
Présentation Compost in situ
Présentation Compost in situPrésentation Compost in situ
Presentation ResoRecycl
Presentation ResoRecyclPresentation ResoRecycl
Presentation ResoRecycl
ResoRecycl
 

Similaire à Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest - Présentation de la ville (20)

Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
 
Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...
Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...
Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...
 
Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...
Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...
Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...
 
Olivier CATALOGNE
Olivier CATALOGNEOlivier CATALOGNE
Olivier CATALOGNE
 
Traitement et Recyclage des Déchets
Traitement et Recyclage des DéchetsTraitement et Recyclage des Déchets
Traitement et Recyclage des Déchets
 
Présentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchets
Présentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchetsPrésentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchets
Présentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchets
 
Gestion des om et financements carbone agadir2012
Gestion des om et financements carbone   agadir2012Gestion des om et financements carbone   agadir2012
Gestion des om et financements carbone agadir2012
 
Moscou 12032014 ERBA
Moscou 12032014 ERBAMoscou 12032014 ERBA
Moscou 12032014 ERBA
 
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissanceEconomie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
 
Présentation africompost réunion collectivités locales
Présentation africompost   réunion collectivités localesPrésentation africompost   réunion collectivités locales
Présentation africompost réunion collectivités locales
 
La Redevance Incitative
La Redevance IncitativeLa Redevance Incitative
La Redevance Incitative
 
4. presentation canon 20jun11
4. presentation canon 20jun114. presentation canon 20jun11
4. presentation canon 20jun11
 
Julie DELCROIX
Julie DELCROIXJulie DELCROIX
Julie DELCROIX
 
Comment monter un projet carbone
Comment monter un projet carboneComment monter un projet carbone
Comment monter un projet carbone
 
gestion des déchets et chanegement climatique
gestion des déchets et chanegement climatiquegestion des déchets et chanegement climatique
gestion des déchets et chanegement climatique
 
Les enjeux de la Biomasse - énergie à la Réunion - Recherche, réalisations et...
Les enjeux de la Biomasse - énergie à la Réunion - Recherche, réalisations et...Les enjeux de la Biomasse - énergie à la Réunion - Recherche, réalisations et...
Les enjeux de la Biomasse - énergie à la Réunion - Recherche, réalisations et...
 
Planification de la gestion des déchets solides urbaines et solutions d’améli...
Planification de la gestion des déchets solides urbaines et solutions d’améli...Planification de la gestion des déchets solides urbaines et solutions d’améli...
Planification de la gestion des déchets solides urbaines et solutions d’améli...
 
Loos-en-Gohelle, territoire d éco-créativité
Loos-en-Gohelle, territoire d éco-créativitéLoos-en-Gohelle, territoire d éco-créativité
Loos-en-Gohelle, territoire d éco-créativité
 
Présentation Compost in situ
Présentation Compost in situPrésentation Compost in situ
Présentation Compost in situ
 
Presentation ResoRecycl
Presentation ResoRecyclPresentation ResoRecycl
Presentation ResoRecycl
 

Plus de Louis-Alexandre Cazal

Public Engagement in the District of Columbia
Public Engagement in the District of ColumbiaPublic Engagement in the District of Columbia
Public Engagement in the District of Columbia
Louis-Alexandre Cazal
 
The art combining physical and virtual participation
The art combining physical and virtual participationThe art combining physical and virtual participation
The art combining physical and virtual participation
Louis-Alexandre Cazal
 
Projet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteur
Projet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteurProjet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteur
Projet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteurLouis-Alexandre Cazal
 
Wikicité - Xavier Kronstrom-Richard
Wikicité - Xavier Kronstrom-RichardWikicité - Xavier Kronstrom-Richard
Wikicité - Xavier Kronstrom-RichardLouis-Alexandre Cazal
 

Plus de Louis-Alexandre Cazal (20)

Public Engagement in the District of Columbia
Public Engagement in the District of ColumbiaPublic Engagement in the District of Columbia
Public Engagement in the District of Columbia
 
The art combining physical and virtual participation
The art combining physical and virtual participationThe art combining physical and virtual participation
The art combining physical and virtual participation
 
Projet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteur
Projet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteurProjet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteur
Projet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteur
 
Wikicité - Carl Skelton
Wikicité - Carl SkeltonWikicité - Carl Skelton
Wikicité - Carl Skelton
 
Wikicité - Josée Plamondon
Wikicité - Josée PlamondonWikicité - Josée Plamondon
Wikicité - Josée Plamondon
 
Wikicité - Pierrot Péladeau
Wikicité - Pierrot PéladeauWikicité - Pierrot Péladeau
Wikicité - Pierrot Péladeau
 
Wikicité - Dominique Ollivier
Wikicité - Dominique OllivierWikicité - Dominique Ollivier
Wikicité - Dominique Ollivier
 
Wikicité - Diane Mercier
Wikicité - Diane MercierWikicité - Diane Mercier
Wikicité - Diane Mercier
 
Wikicité - Serge Leathead
Wikicité - Serge LeatheadWikicité - Serge Leathead
Wikicité - Serge Leathead
 
Wikicité - Jean-Noé Landry
Wikicité - Jean-Noé LandryWikicité - Jean-Noé Landry
Wikicité - Jean-Noé Landry
 
Wikicité - Xavier Kronstrom-Richard
Wikicité - Xavier Kronstrom-RichardWikicité - Xavier Kronstrom-Richard
Wikicité - Xavier Kronstrom-Richard
 
Wikicité - Pierre Houssais
Wikicité - Pierre HoussaisWikicité - Pierre Houssais
Wikicité - Pierre Houssais
 
Wikicité - Pierre-Léonard Harvey
Wikicité - Pierre-Léonard HarveyWikicité - Pierre-Léonard Harvey
Wikicité - Pierre-Léonard Harvey
 
Wikicité - Stéphane Guidoin
Wikicité - Stéphane GuidoinWikicité - Stéphane Guidoin
Wikicité - Stéphane Guidoin
 
Wikicité - Louise Guay
Wikicité - Louise GuayWikicité - Louise Guay
Wikicité - Louise Guay
 
Wikicité - Hugo grondin
Wikicité - Hugo grondinWikicité - Hugo grondin
Wikicité - Hugo grondin
 
Wikicité - Frank Escoubés
Wikicité - Frank EscoubésWikicité - Frank Escoubés
Wikicité - Frank Escoubés
 
Wikicité - ecoHackMTL
Wikicité - ecoHackMTLWikicité - ecoHackMTL
Wikicité - ecoHackMTL
 
Wikicité - Patrick Dubé
Wikicité - Patrick DubéWikicité - Patrick Dubé
Wikicité - Patrick Dubé
 
Wikicité - Sylvie Daniel
Wikicité - Sylvie DanielWikicité - Sylvie Daniel
Wikicité - Sylvie Daniel
 

Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest - Présentation de la ville

  • 1. Direction de Réduire Consultation publique l’environnement et du développement durable pour mieux grandir Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest 9 octobre 2012 0
  • 2. Direction de l’environnement et du développement durable Introduction Le traitement des matières organiques : une responsabilité collective 1
  • 3. Agglomération de Montréal Matières résiduelles générées par individu en 2011 2
  • 4. Agglomération de Montréal Matières mises en valeur en 2011 Taux et tonnage récupéré Matières Agglomération Secteur Ouest Matières recyclables 57 % (168 975 t) 58 % (42 456 t) Résidus domestiques dangereux 58 % (3 346 t) 54 % (698 t) Matériaux secs et encombrants 59 % (145 301 t) 56 % (20 857 t) Matières organiques 11 % (39 623 t) 19 % (18 414 t) Taux global 39 % 40 % 3
  • 5. Volume transféré par an : 573 903 tonnes/année 4
  • 6. Cadre d’action Politique québécoise de gestion des matières résiduelles Respect de la hiérarchisation des 3 RV-E Recyclage, à moyen terme, de 60 % des matières organiques putrescibles Bannissement de l’enfouissement des matières organiques en 2020 5
  • 7. Cadre d’action Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles (PMGMR) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) Principe d’autonomie régionale Plan directeur de gestion des matières résiduelles (PDGMR) de l’agglomération de Montréal Principe d’équité territoriale 6
  • 8. Nos défis Enjeux reliés aux matières organiques • 1/2 des ordures ménagères • Faible taux de récupération (11 %) • Beaucoup de transport Solution : • Poursuite des efforts entrepris • Priorité au recyclage et à la valorisation des matières organiques 7
  • 9. Les résultats visés Obtenir la participation citoyenne aux collectes sélectives Traiter les MO le plus près de leur lieu de génération Réduire : • Enfouissement et les nuisances associées • Gaz à effet de serre Contribuer à la revitalisation de secteurs industriels au plan de la technologie, de l’innovation et de l’architecture 8
  • 10. Outils à la disposition des citoyens ordures résidus résidus matières ménagères verts organiques recyclables Collecte sélective résidus verts dans la majorité des territoires depuis 2008 résidus alimentaires en progression depuis 2008 9
  • 11. Direction de l’environnement et du développement durable Section 1 Technologies de recyclage des matières organiques 10
  • 12. Choix des technologies Trois grands principes : Recyclage et valorisation à la place de l’élimination (enfouissement) Des technologies • Éprouvées ailleurs dans le monde • Adaptées au contexte montréalais Taille des infrastructures planifiée en fonction des besoins de l’agglomération 11
  • 13. 2 filières technologiques éprouvées de recyclage et valorisation Procédés Compostage Biométhanisation biologiques Environnement avec air sans air Intrants résidus organiques résidus alimentaires et pré-compost (digestat) Principaux extrants compost méthane et digestat (pré-compost) Avantages simple produit de l’énergie et peu coûteux renouvelable 12
  • 14. Contexte montréalais : Une île deux zones particulières Population : 427 500 personnes Dominance d’habitations de type unifamilial ou détaché (95 %) Population : 1 473 000 personnes Dominance d’habitations non détachées Abondance de résidus verts (RV) Espaces extérieurs aménagés restreints 40 % de résidus alimentaires (RA) pour 60 % de résidus verts (RV) Plus grande quantité de résidus alimentaires 60 % de résidus alimentaires (RA) pour 40 % de résidus verts (RV) Collecte combinée RA + RV Collecte séparée RA/RV 13
  • 15. 5 infrastructures dimensionnées selon les besoins de l’agglomération Secteur Nord Étape 1 : Compostage bâtiment fermé Étape 2 : Compostage andains recouverts 29 000 t/an (RV+digestat (pré-compost) Secteur Ouest Compostage bâtiment fermé 50 000 t/an (RA+RV+digestat (pré-compost)) Secteur Est Biométhanisation en bâtiment fermé 60 000 t/an (RA) Centre pilote de prétraitement Secteur Sud en bâtiment fermé Biométhanisation bâtiment fermé 25 000 t/an (OM) ordures ménagères 60 000 t/an (RA) Collecte combinée RA + RV Collecte séparée RA/RV 14
  • 16. Cinq infrastructures une stratégie globale Résidus verts traités hors de l'île 56 000 t/a 15
  • 17. Nos gains au plan environnemental et économique Création 40 nouveaux emplois Production 8 millions de m3 de biométhane (1 m3 de biométhane = 1 m3 de gaz naturel = 1litre de diesel) de quoi alimenter 4 000 autos parcourant 20 000 km/année 65 800 tonnes de compost 16
  • 18. Nos gains au plan environnemental et économique Réduction 219 000 tonnes d’ordures ménagères (8 logements et moins), destinées à l’enfouissement 465 500 km des distances parcourues (près de 12 fois le tour de la terre) 21 000 tonnes de CO2e (GES) 17
  • 19. Direction de l’environnement et du développement durable Section 2 Choix des sites 18
  • 20. Critères de sélection des sites Exigences du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) Distance de 500 mètres entre l’infrastructure et toute zone résidentielle, commerciale ou lieux publics (Sauf dans le cas d’infrastructures existantes, tel le site de compostage du CESM) Respect de ses lignes directrices en matière de dispersion des odeurs 19
  • 21. Critères de sélection des sites Exigences du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) Distance de 60 mètres d’un cours d’eau, 30 mètres de tout ouvrage de captage (eaux souterraines) et de 300 mètres d’un lac Niveau de bruit compatible avec les règlements locaux Impact limité du camionnage sur la circulation dans le voisinage 20
  • 22. Critères de sélection des sites Critères de l’agglomération de Montréal Si possible, une propriété municipale Superficie adéquate Disponible à court terme Proximité des grandes artères et autoroutes Capacité de branchement au réseau de Gaz Métro (centres de biométhanisation) 21
  • 23. Les sites retenus Secteur Nord CESM Arrondissement Villeray—St-Michel – Parc-Extension Secteur Est Site de l’ancienne carrière Demix Ville de Montréal-Est Secteur Ouest 9091 – 9191 Henri-Bourassa Arrondissement Saint-Laurent Secteur Sud Site de l’ancienne usine Solutia Arrondissement LaSalle Collecte combinée RA + RV Collecte séparée RA/RV 22
  • 24. Direction de l’environnement et du développement durable Section 3 Choix du site du CTMO Ouest 23
  • 25. Site du 9091- 9191 Henri-Bourassa Terrain : • D’une superficie totale de 9,3 ha • Mis en réserve en juin 2012 • À proximité des grandes voies de circulation A40 – Autoroute Métropolitaine A13 – Autoroute Chomedey • Ancien bâtiment industriel de 23 000 m2 à démolir 24
  • 27. Distances conformes aux lignes directrices du MDDEP 26
  • 28. Distances conformes aux lignes directrices du MDDEP Le MDDEP a émis un avis préliminaire favorable le 16 mai 2012 • Zone résidentielle située à 700 mètres (donc plus de 500 mètres) de l’évacuation de l’air traité (ÉAT). • Tous les lieux publics à plus de 500 mètres de ÉAT. 27
  • 29. Direction de l’environnement et du développement durable Section 4 Caractéristiques du CTMO Ouest 28
  • 30. Aperçu des aménagements prévus au CTMO Ouest 29
  • 31. Détails des aménagements prévus au CTMO Ouest • Distance de 60 mètres entre le bâtiment de traitement et le ruisseau Brooks. Toutes les installations de compostage étant à l’intérieur du bâtiment, toutes les activités sont réalisées à une distance minimale de 60 mètres du ruisseau. • Nouvelle bande de végétaux sur une largeur de 15 mètres le long du ruisseau Brooks. 30
  • 32. Caractéristiques des opérations • Toutes les opérations dans un bâtiment fermé sous pression négative • Réception dans un sas à double portes • Prétraitement • Compostage en tunnels • Affinage et maturation • Chargement et expédition du compost • Contrôle des odeurs • Filtration de l’air par laveur humide et biofiltre • Évacuation de l’air traité et de vapeur d’eau via la cheminée 31
  • 33. Schéma du procédé de compostage RA+RV 39 000 t/an D 11 000 t/an Opérations en bâtiment fermé sous pression négative 8 logements et moins Réception Compostage Affinage et 28 000 t/an Prétraitement en tunnels Maturation Compost Collecte combinée RA et RV de 20 à 28 jours 4 à 6 sem. 32
  • 37. Direction de l’environnement et du développement durable Section 4 Résultats des études effectuées pour le CTMO Ouest 36
  • 38. Étude de dispersion des odeurs Rappel Lignes directrices du MDDEP en termes de dispersion des odeurs Résultats Ne pas dépasser 1 u.o, 98,0 % du temps 99,19% Pour les industries voisines 96,33% Ne pas dépasser 5 u.o, 99,5 % du temps 99,96% Pour les industries voisines 99,85% 37
  • 39. Étude de dispersion des odeurs 1 ou 5 u.o ? Par comparaison Personne parfumée : 20-50 u.o. Gazon fraichement coupé : 250 u.o. Poubelle : 500 u.o. Barbecue : 2 500 u.o. 38
  • 40. Étude de dispersion des odeurs Mesures de contrôle prévues : Bâtiments fermés sous pression négative Réception des intrants et chargement des extrants dans un endroit clos hermétiquement Lavage des roues de camions avant leur sortie de l’aire de réception Traitement de l’air avant à l’aide de laveur humide et de biofiltres performants Évacuation de l’air traité via une cheminée Monitoring continu des odeurs en cours d’opération, à l’aide de nez électroniques 39
  • 41. Zone primaire de péril aviaire 40
  • 42. Site CTMO Ouest et zone primaire . Entrée, sortie des matières et cheminée d’évacuation d’air hors de la zone primaire de péril aviaire 41
  • 43. Péril aviaire Il existe des précédents : • Winnipeg (site d’enfouissement depuis 96) Risques bien gérés (Transport Canada) • Toronto (centre de compostage fermé) Pas de risque supplémentaire observé (Autorités de l’aéroport) • Ottawa (centre de compostage fermé) Pas d’effet perceptible sur le péril aviaire (Autorités aéroportuaires) 42
  • 44. Péril aviaire Étude réalisée en 2011 concluait : Un centre fermé élimine les risques que les oiseaux et autres mammifères viennent s’y alimenter, car aucune nourriture n’est accessible Le centre fermé, conçu et opéré selon les normes et conditions projetées, ne devrait pas avoir d’incidence sur les risques associés au péril aviaire Dans un document mis en ligne en 2012, le MDDEP abonde dans le même sens 43
  • 45. Étude d’impact sur la circulation locale Nombre de camions/jour pour le centre de traitement des MO de l’Ouest opérant à pleine capacité 44
  • 46. Étude d’impact sur la circulation locale Paramètres considérés pour la simulation des déplacements sur la circulation locale Total des déplacements : – des matières intrants et extrants, – des employés et – des fournisseurs Multiplié par un facteur de 1,5 45
  • 47. Étude d’impact sur la circulation locale Simulation placée au pire moment possible : – à l’heure de pointe du matin et du soir – à la période de l’année comptant le plus grand nombre de déplacements, soit novembre RÉALITÉ : période de transit des intrants et extrants se situera majoritairement entre 10:00 h et 15:00 h, en dehors de l’heure de pointe du matin ou de la fin de l’après midi 46
  • 48. ITINÉRAIRE Origine des camions A13 NORD 25 % Thimens/Henri-Bourassa 25 % A40 EST 50 % 47
  • 49. ITINÉRAIRE Destination des camions A13 SUD 25 % Thimens/Henri-Bourassa 25 % A40 OUEST 50 % 48
  • 50. Étude d’impact sur la circulation locale Conclusion Faible nombre de déplacements générés par les opérations du CTMO Impact négligeable, peu importe l’accès utilisé par les camions pour entrer et sortir du site. Aucun impact sur le stationnement. Impact négligeable sur le transport en commun. CTMO Ouest ne représente aucun impact négatif significatif au niveau du transport dans le secteur. 49
  • 51. Étude sur le bruit Critères applicables : • Règlement 1140 de l’arrondissement ne s’applique qu’aux zones résidentielles et aux parcs • Critère de bruit selon les lignes directrices du MDDEP sur le compostage, pour une catégorie de zonage 4, soit comportant des activités industrielles ou agricoles Nuit Jour 19h à 7h 7h à 19h 70 dBA 70 dBa 50
  • 52. Étude sur le bruit Conclusions : • Le activités de camionnage du CTMO respectent les critères de bruit du MDDEP • Impact sonore sur les routes à proximité du CTMO (0,3 dBA) considéré nul car inférieur à 1dBA. • Les équipements liés au traitement des matières organiques sont tous à l’intérieur du bâtiment. • Aucune autre mesure d’atténuation requise 51
  • 53. Qualité architecturale et aménagement paysager Une vitrine technologique et environnementale Construction visant une certification LEED Toit vert et/ou avec serre Aménagement paysager avec entretien approprié 52
  • 55. Aperçu des infrastructures APRÈS AVANT 54
  • 60. Direction de l’environnement et du développement durable Section 5 Ajustements règlementaires requis 59
  • 61. Réglementation d’urbanisme en vigueur et dérogation Affectation actuelle : « secteur d’emploi » Zonage actuel : « service et activités industrielles » Usage envisagé : centre de traitement des matières organiques (activité de récupération non autorisée dans cette zone) 60
  • 62. Ajustements envisagés Article 89 de la Charte : Le Conseil d’agglomération, de qui relève le traitement des matières résiduelles, peut autoriser cet usage par le biais d’un règlement spécifique qui s’ajoute alors à la réglementation locale Conditions : des dispositions ou normes particulières sont proposées afin de mieux encadrer le projet 61
  • 63. Usage à autoriser Centre de traitement des matières organiques par compostage en bâtiment fermé Usage complémentaire : production agricole ou horticole en serre sur le toit 62
  • 64. Conditions envisagées A. Hauteur et densité - 20 mètres (avec les serres) - COS de 2 - Implantation maximale : 60% B. Occupation des espaces extérieurs Les dispositions réglementaires locales s’appliquent, sauf : –Stationnement : 20 espaces max. –Aucun entreposage extérieur 63
  • 65. Conditions envisagées C. Aménagement paysager En plus des normes locales, s’appliquent : – Plan d’aménagement requis avant le début des travaux – 12 mois maximum pour l’aménagement après la fin des travaux de construction – Maintien d’un caractère végétal sain 64
  • 66. Conditions envisagées D. Critères d’aménagement, d’architecture et de design En plus des objectifs du plan d’implantation et d’intégration architectural (PIIA) local: – Bâtiments et aménagements fonctionnels, sécuritaires et de qualité; – Conception soignée de toitures et des équipements mécaniques; – Principes de développement durable pour les bâtiments et le terrain; – Matériaux de qualité; – Toit vert, réflexion ou une serre, qui devra s’harmoniser au bâtiment; – Clôture sobre. 65
  • 67. Conformité Le projet est conforme au plan d’urbanisme de la Ville de Montréal Le Comité ad hoc d’architecture et d’urbanisme a émis un avis favorable lors de sa réunion du 18 mai 2012 66
  • 68. Prochaines étapes Consultation publique - automne 2012 Adoption du règlement pour le CTMO Ouest par le Conseil d’agglomération - hiver 2013 Création d’un comité de suivi – printemps 2013 Lancement de l’appel d’offres - 2013 Début de construction – 2014 Mise en opération - 2016 67
  • 69. Direction de l’environnement et du développement durable VOS QUESTIONS 68