SlideShare une entreprise Scribd logo
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Ministère des Travaux Public§
Direction des Routes
Catalogue de
DIMENSIONNEMENT
des Chaussées Neuves
Fascicule 3
FICHES
TECHNIQUES
DE
DIMENSIONNEMENT
Novembre 2001
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves
Fascicule 3
FICHES l�ECHNIQUES
DE DIMENSIONNEMENT
,,
'
/
< 1
/ '._ . .•r.:: 1 .
{ ' /
�
/
/
--------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 3
---------�------------------
Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves
SOMMAIRE
PREAMBULE.......... .............................. ........................................ . ...... . . . .. . . . . ........ . . . . . . . . . . . . . . . . . . ............5
I- FICHES STRUCTURES DE DIMENSIONNEMENT ...................................................................7
1-1- Fiches structures pour le réseau principal de niveau 1 (RP1)................................................9
- Fiche l : GB/GB .............................................................................................................................. I l
- Fiche 2 : GB/GNT (zone I et II) . . . . . . . . . . .. . .. . . . .. . . . ... ..... . . . .... ........ . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . .. .. . . . . . . 1 3
- Fiche 3 : GB/GNT (zone Ill) ........................................................................................................... 15
- Fiche 4 : GB/SG 1 . . . . .. . .. . .. ... . . . . .. . . .... ... .... . .. . . ...... . . .. . . . . . . . . . ... . . . . . . . . . . .. .... .. . . . . . . . .. . .... .. . . . . ... . .... .... . ...... .. ..... L7
- Fiche 5 : GB/TUFl .......................................................................................................................... 1 9
- Fiche 6 : GL/GL...............................................................................................................................2 l
- Fiche 7 : BCg/GC ............................................................................................................................23
1-2- Fiches structures pour le réseau principal de niveau 2 (RP2)..............................................25
- Fiche 1 : GNT/GNT.........................................................................................................................27
- Fiche 2 : TUF l/TUFl ......................................................................................................................29
- Fiche 3 : TUF2/TUF2 . . ........... ......... .. . . . . .. . ... . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . ... . .. . . . . . . . . .. . . . . . . . .. . . . . . . . . . . ............31
- Fiche 4 : SG1 /SGl . . . . . . . .. . . .... . . . . . . . .. . .. . . . . . . . . . .. . . . . . . . .... .. . . .. . . ....... .. . . . . . . ..... . . ........... ....... ... . . . . . . . . .. . . . . . . .. . ....33
- Fiche 5 : SG2/SG2 ...................... . . . . . . ........ ..................... .......... ........ ............. .... ............ .... ....... . . . . . .. . 35
- Fiche 6 : AG/AG.... .............. ............................. . .. . . . . . . ........... .. . . . . . . . . . . . . ... ... . . . . . .. . . ............... .. ............. 37
- Fiche 7 : SB/SG 1 .............................................................................................................................39
II- FICHES MATÉRIAUX........................................................................'.........................................4 1
- Fiche Grave bitume (GB) . .. . ... . . . . ...... .. . . .. . .. . . ....... .. . . . . . . . . . ....... .. . ................. ............. ....... ... . .. . . ... .. . ....43
- Fiche Grave laitier (GL) .......... . . . . . . ..... ...... . . . . ..... ......... . . . . . . . . . . . . . . ...... ................ .. .. . .. . . . .. . . . . . .......... . . . . . .49
- Fiche Grave cirnent (GC).................................................................................................................57
- Fiche Béton de ciment (BCg) ....... ......... . ..... ......... ...... .. . . . ...... . .. . . . . .. ...... ... .. ...... .. . . . . . . ... . . . ..... ....... .... ..6�
- Fiche Grave non traitée GNT) ...... .. ..... .. . . ....... ............. .. . . ........ ........ ................. ... . . . . . . ............ .. . . . . . . . . 6S
- Fiche Tufs calcaires (TUF) ..............................................................................................................75
- Fiche Sables gypseux (SG).... .. . . . . . . . ..... .. . . . . . .. .. ........... ....... .. . . . . . .. ...... ...... . . . . . . . . . . . .............. . . . . ........ . . ... 8�
- Fiche Arènes granitiques (AG) . . . . . .......... . . . . . . . .. . ....... .. . . . . . .......... .......... ..... . . . . ......... .. . . . . .... .. ............ .. .8Ç
- Fiche Sable bitutne (SB) ............. ... ....... .. . . ... . . . ........ . ............ .... . . ....... ... ... . . . . . . ..... .... ... ... . .. . . .... .... .. . .. ..9�
4 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement -----------------
_____,______________
Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves
PREAMBULE
es fiches techniques de dimensionnement figurant dans ce fascicule
regroupent les fiches structures de dimensionnement ainsi que les
.,..:h...-w fiches matériaux propres à chaque technique.
Les fiches structures pré-calculées, dans lesquelles la durée de vie et le taux
d'accroissement géométrique sont fixés à l'avance, sont à double entrée : Je tra­
fic (TPLi) et le sol support (Si).
Dans certains cas, pour un même couple (TPLi, Si) la solution n'est pas unique
puisque plusieurs variantes de structures sont proposées.
La détermination de la structure optimale de dimensionnement se fera en fonc­
tion des données technico-économiques locales et régionales relatives au
projet.
Quant aux fiches matériaux, elles synthétisent pour chaque technique les prin­
cipales spécifications ainsi que les recommandations concernant : la fabrica­
tion, la mise en oeuvre et le contrôle.
------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 5
-- ---·H--- �
Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves �--�
1 - Fiches
STRU-C1"lJRES DE DIMENSIOlTNEMENT
---------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 7
--...-..��-�-·- Catalogue de Dimenslonnemenl des Chaussées Neuves �-------�
Iol- FICHES Sl'RUCTU.RES
POUR LE RÉSEAU P.RINCIPAL
DE NIVEAU 1 (RPl)
-------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement
Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves
Ill RESEAU PRINCIPAL DE NIVEAU 1 (RPl) GB/GB
j • • •
FICHE STRUCTURE GRAVE BITUME/GRAVE BITUME
Type: MTB
Zone climatique : 1 et II
Dut·ée de vie : 20 ans, taux d'accroissement: 4%
S2
PL/j/sens 50MPa 125MPa
6000
TPL7
3000
3000
TPtf
1500
1500
TPt5
600
600
l'PL4
300
300
l'Pt3
150
Si:Classedesolsupport,'J'PLi:ClassedetraficPL/jour/sens
BB:Bétonbitumineux,GB:Gravebitume(0/20)
Epaisseursdemiseenœuvre:GB(min= 10,max= 15)
Toutesles épaisseurs sou/ d01111éeseucm
Sl so
200MPa
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 1 1
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
Il RESEAU PRINCIPAL DENIVEAù 1 (RPl) . GB/GNT
. . ·.
FICHE STRUCTURE GRAVE BITUME/GRAVE NON TRAITEE
Type: MTB
Zone climatique : 1 et Il
Durée de vie: 20 ans, taux d'accroissement: 4%
�SOMPa
S2 Sl
1251IPa
so
200MPa
6000
TPL7
3000
3000
TPL6
1500
1500
688 (j BU
TPL5
600
600
6BB
TPL4
300
300
TPL3
150
Si: Classe de sol support, TPLi: Classe de t rafic PL/jour/sens
BB: Béton bitumineux, GB: Grave bitume (0/20), GNT: Grave nontraitée
Epaisse urs de mise enœuvre: GB(min- 10, max- 15) , GNT: (min= 15, max= 25)
Toutesles épaisseurs sontdonnées encm
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 1 3
Catalogue de Dlmensionnement des ChausséesNeuves
.>' Il RESEAU PRINCIPAL DE NIVEAU 1 (RPl) GB/GNT
. '1 
. •
FICHE STRUCTURE GRAVE BITUME/GRAVE NON TRAITEE
Type: MTB
Zone climatique: III
Durée de vie : 20 ans, taux d'accroissement: 4%
S2 Sl so
�p 50MPa 125MPa 200MPa
6000
TPL7
3000
3000
TPL6
1500
1500
TPL5
6uu
600
TPL4
300
300
TPL3
ISO
68ft
9:<!:• .o.•;p•.-:,o_8_!''1:�J.':.8!!Ef;6•cfos,• 12GB .•oot�
o�':.��!o.oëe.00 o�:e�.
�»>»>>>"".... .. <;>:->>���)
:«<<<<« 35GNT <<<<<<«<
/>»»>�u� t-!�«<������-��
'"
Grm ,..
J�c{;ocf00oQ0°o000_S_B���g��
o�0':.��o���o?af&�
>>>>))>>"i.1 .. ..:.!:>:.:.>�>
.-:<««« 30GNT <<<·:<<«
.��������<Ù<<•<H<<<��������:
6BB�·�':,�_ B'l:�J���10GB':lho<l'.
00-8d:P o<bo8�o
.:>:-:.�����"«' �
..
>>»,.>:.n
�F���;�� 20G��-:HFH���
Si:Classe de sol support, TPLi: Classe de trafic PL/jour/sens
BB: Béton bit umineux, GB: Grave bit ume(0/20) , GNT: Grave non traitée
Epaisseurs de mise enœuvre: GB(min� 10, max- 15), GNT: (min- 15, max= 25)
Toutesles épnisseul's so11tdonnées encm
680
g�<!o000o;p0o000....S!<fo�����
�;�:o� 10GB •J."gcfp;2o'ilo0 o•ooeoeo o'8'if;'if."{
'>:-:-����� .... ..�..�· >>>>;:>;:�;:<<«<<« 2()GNT <«<<<<<<
.���������"{çHH<�<<��������::
: 688
R.:<!:•.o.•;p•.�o0�'f;�� e�
o•cf:Ogo• 10GB •J."0cf1���0'!-Po'too-RoC» o�o8�o;p�
• <·.<H>:-:·>:-:·> n>n:·>:.>
·;;;;�;;� 15GNT ���;;�g;;
<«-:-:<-:<-:<«<<H<CH«�<(��(<«
6]11
�:�·o?J.·<�> .-.v-�������o.p,���J<���8��· 0
;P.: 0 00 c0'0 l) 0o
;;;)��:-)> ·. 'lo t<:H<�>))��� ��
��;��;;�; 1s c���(n��;�;�=·H ··:-:«.;•.; ' H ·.
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimenslonnement 1 5
"�----=------------ Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves
Il RESEAU PRINCIPAL DE NIVEAU 1 (RP1) GB/SG1
, • .
FICHE STRUCTURE GRAVE BITUME/SABLE GYPSEUX 1
Type: MTB
Zone climatique : IV
Durée de vie: 20 ans, taux d'accroissement: 4%
S2 St so
125MPa 200MPa
TPL7
3000
3000
TPL6
1500
1500
TPL5
600
600
TPL4
300
300
TPL3
150
Si: Classe de sol support, TPLi: Classe de t rafic PL/jour/sens
BB: Béton bit umineux, GB: Grave bitume(0/20), SG: Sablegypseux de classe 1 (SG1)
Epaisseurs de miseen œuvre: GB(min- 10, maxa 15), SG: (min- 10, max- 25)
Toutes les épaissem·s sontdomtées encm
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 1 7
Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves
·, . Il RllSilAU PRINCIPAL Dll NIVEAU 1 (RPl) GB/TUFl .
' • ' '
FICHE STRUCTURE GRAVE BITUME/TUF 1
Type: MTB
Zone climatique : III
Durée de vie: 20 ans, taux d'accroissement: 4%
82 Sl
125 MPa 200 MPa
TPL7
3000
3000
TPL6
1500
1500
TPL5
600
600
TPL4
300
300
TPL3
150
Si: Classe de sol support, TPLi: Classedetrafic PL/jour/sen s
BB: Béton bitumineux, GB: Gravebitume(0/20), TUF: Tuf calcairede classe 1 (TUFI)
Epaisseursde mise en œuvre: GB(min � JO, max� 15), TUF: (min � 15, max� 25)
l'outes les épaisseul's sontdonnées encm
so
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 1 9
---·-·----w---�·----------
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
. 1 RESEAU PRINCIPAl. DE NIVEAU 1 (RPl) GI./GI.
FICHE STRUCTURE GRAVE LAITIER/GRAVE LAITIER
TyJ)e: MTLH
Zone climatique: 1 et Il
Dua·ée de vie: 20 ans, taux d'accroissement: 4%
S2 Sl so
125MPa 200MPa
TPL7
3000
3000
TPL6
1500
1500
TPL5
600
600
TPL4
300
300
TPL3
150
Si: Classe de sol support, TPLi: Classe de trafic PL/jour/sens
BB: Béton bitumineux, GL: Grave laitier (0/25)
Epaisse urs de mise en œuvre : GL(min = 15, max- 25)
Tot�lesles épafsse11rs sontdonnéesencm
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 2 1
·-�----�-----
Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves
Il RESEAU PRINCIPAL DE NIVEAU 1 (RPl) GL/GI.
' .
FICHE STRUCTURE GRAVE LAITIER/GRAVE LAITIER
Type: Ml'LH
Zone climatique : 1 et Il
Durée de vie: 20 ans, taux d'accroissement: 4%
S2 Sl so
125MPa 200MPa
TPL7
3000
3000
TPL6
1500
1500
TPL5
600
600
TPL4
300
300
TPL3
150
Si: Classe de sol support, TPLi: Classe de trafic PL/jour/sens
BB: Béton bitumineux, GL: Grave laitier(0/25)
Epaisseursde mise enœuvre: GL(min- 15, max- 25)
To11tes les épaisseurs soutdonuées encm
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 2 1
---=- Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves
..·11 RESEAU PRINCIPAL DE NIVEAU 1 (RPl) BCg/GC
FICHE STRUCTURE BETON DE CIMENT/GRAVE CIMENT
Type: MTLH
Zone climatique : 1 et II
Durée de vie: 25 ans, taux d'accroissement: 4%
S2 Sl so
50MPa 125MPa 200 MPa
TPL7
3000
3000
TPI.6
1500
1500
TI'LS
()OO
600
TPL4
300
300
TPL3
150
Si: Classe de sol support, l'PLi : Classe detrafic PL/jour/sens
BCg: Bétonde ciment goujonné, GC: Grave CIMENT
Epaisseursde mise en œuvre: BCg: (min = 15, max= 35), GC(min · 15, max= 25)
Toutesles épaisse1u·s sonttlonnées encm
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dlmensionnement 2 3
Catalogue de Dlmensionnement des Chaussées Neuves
1.2- FICHES STRUC1�URES
POUR LE RÉSEAU PRINCIPAl
DE NIVEAU 2 (RP2)
------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 2 5
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
FICHE STRUCTURE GRAVE NONTRAITEE/GRAVE NONTRAITEE
Type: MNT
Zone climatique: 1, II et III
Durée de vie: 15 ans, taux d'accroissement: 4%
�Si
PL;j���ns ----------25MPa
f--'-·
300
TPL3
150
150
TPL2
100
100
S3
50MPa
ES
ES
S2
125MPa
ES
ES
ES
p;;;;;;;;_u'*')< -:�: -'"'1'9
TPLl
50
50 ES
TPLO
0
Si: Classede sol support
TPLi: Classe detrafic PL/jour/sens
ES: Enduit superficiel, GNT: Grave non traitée
Epaisseurs de mise enœuvre: GNT(min - 15, max= 25)
Toutesles épaisseurs sont données encm
ES
Sl so
200 MPa
ES
ES
ES
ES ES
/
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 2 7
Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves
FICHE STRUCTURE TUFl/TUFl
Type: MNT
Zone climatique: Il et III
Durée de vie : 15 ans, taux d'accroissement: 4%
S2
�2SMPa
S3
50MPa
300
TPL3
150
150 ES
·--
TPL2
100
100 ES ES
�wrmaau tZIIlS6il·-·
TPLl
50
50 ES ES
TPLO
0
Si: Classede sol support
TPLi: Classe de t rafic PL/jour/sens
ES: Enduit superficiel, TUF: Tuf calcaire declasse1(TUFI)
Epaisseurs de miseen œuvre: TUF (min- 15, max= 25)
Toutesles éjJafssem·s sontdonnées encm
Sl
125MPa
ES
ES
so
200MPa
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 2 9
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
FICHE STRUCTURE TUF2/TUF2
Type: MNT
Zone climatique : II et III
Dut'ée de vie: 15 ans, taux d'accroissement: 4%
�Si
Pt;j���ns ---------25MPa
300
TPt3
150
150
TPU
lOO
lOO
TPU
50
50
TPW
0
Si: Classe de sol support
TPLi: Classe de trafic PL/jour/sen s
83
50MPa
S2
ES
ES
ES: En duit superficiel, TUF: Tuf calcaire de classe 2(TUF2)
Epaisseurs de mise en œuvre: TUF(min= 15, max= 25)
Touteslesépaisseurs sont données encm
Sl
125MPa
ES
ES
so
200MPa
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 3 1
Catalogue de Dlmensionnement des Chaussées Neuves
FICHE STRUCTURE SABLE GYPSEUX 1/SABLE GYPSEUX 1
Type: MNT
Zone climatique : IV
ou..ée de vie : 15 ans, taux d'acc..oissement: 4%
�Si
PLÎJÎ;;ns � 25MPa
300
TPL3
ISO
ISO
TPL2
100
100
TPLl
50
50
TPLO
0
Si: Classe de sol support
TPLi: Classe de trafic PL/jom/sens
S3 S2
50MPa
ES/EF
ES/EF
ES/EF
O:<<<<<<<..:.;.:0:((<«�<<<<<<H
............> • >>>>>>>
������; lU sG ����}�}
>>��>;.; .... .: .... ·:� ... >��;���
��HF�. �5<��� ��!����
ES/EF
125MPa
ES/EF: Enduit superficiel ou enrobéà froid, SG: Sablegypseux classe 1 (SG1)
Epaisseurs de mise e nœuvre: SG(min= 10, max= 25)
Toutesles épaissei/I'S so11tdo1111ées e11cm
SI so
200MPa
ES/EF
ES/EF
ES/EF ES/EF
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 3 3
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
FICHE STRUCTURE SABLE GYPSEUX 2/SABLE GYPSEUX 2
Type: MNT
Zone climatique: IV
Durée de vie: 15 ans, taux d'accroissement: 4%
�Si
PLÎiÎ;�ns ------ 25MPa
300
TPL3
150
150
TPL2
100
100
TPLl
50
50
TPLO
0
Si: Classede sol support
TPLi: Classe de t rafic PL/jour/sens
S3 S2
50MPa
ES/EF
. ""
-:-:-:·:·:-:-:.:-:-:-:·:-:-:-:-:-:.;.;.,:.;.;.;-:-:·:
mmL..�s.,��JlWr
;::;mr=3�-��<·=g;;;n<·:-:-:-:·:-:·:-:·:-:·:·:-:·:-:-:·:·:-:·:-:·:-:-:·:
125MPa
ES/EF: Enduit superficiel ou en robé à froid, SG: Sablegypseuxclasse 2(SG2)
Epaisseurs de mise enœuvre: SG(min = JO, max= 25)
Toutesles épaissem·s sontdonnées encm
Sl so
200MPa
ES/EF
ES/EF
----------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 3 5
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
6
FICHE STRUCTURE ARENEGRANITIQUE/ARENE GRANITIQUE
Type: MNT
Zone climatique: IV
Durée de vie: 15 ans, taux d'accroissement: 4%
�Si
PLÎj��;ns -------25 MPa
300
TPL3
ISO
ISO
TPL2
100
100
TPLl
50
50
TPLO
0
Si :Classe de sol support
TPLi:Classe de trafic PL/jour/sens
S3 S2
50 MPa
ES/EF
ES/EF
Sl so
125 MPa 200 MPa
ES/EF
� <<<:<<«<•:-:<H< ««<< <<<«
������� 20 AG �nu��))>)))))
•• • • • ))>))})
,.,.;��;,.••-:
<
. ...
<
<��)))))
HHH�<«�?(��« Hu���
ES/EF
ES/EF
frr - • •
t�;���;-=-=
·
:< <<<<<<«��������
����HL:!?.�G �������
����;:;:: ........ ', �:.)�)
�����;; 10 AG �������(((<««<<<<-:-:<
ES/EF
ES/EF
ES/EF: Enduit superficiel ouenrobé à froid, AG: Arènegranit ique
Epaisseurs de mise en œuvre: AG(min· JO, max= 25)
Toutesles épaisseul's sontdon11ées e11cm
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 3 7
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
FICHE STRUCTURE SABLE BITUME/SABLE GYPSEUX 1
Type: MYB
Zone climatique : IV
Durée de vie: 15 ans, taux d'accroissement: 4%
�
S3 S2
25MPa 50MPap
300
TPL3
150
150
TJlL2
100
100
TPLl
50
50
TPLO
0
Si:Classede sol support
l'PLi: Classedetrafic PL/jour/sen s
ES/EF: Enduit s uper fic iel ou enrobé à fr oid, SB: Sable bitume
SG: Sablegypseux classe 1 (SG1)
Sl so
125MPa 200MPa
ES/EF
"goo00o0°o0�_!B'f:��6'�
'�?go•' 8 SB .,;.og�Pl��{'Q.olle�o'li,ai":.P:
�:on�:-r·{H· �
.
..(.;(��=·>>�:-
-:-:<-:.;.;.; 30 SG «·:<<<<�
�����n((((·<H ����)))
ES/EF
NI u.wr....-.
ftt'oj�!o�o0o00SB<t'!�B�1
����{'Q,01!8�ll�o��:o 0 oaoOo c::;o
lt'"''"'' ..
,,,
-=«<«< 25 SG «HH<
<n:on�<..· ··<-= ,((�����r
ES/EF
�oooo:oo0o0�se�:Jge&
P.��,f{'tl,o8a� o���< .;.;-;..
�)))))>
)
>
);.)))-.!<<<<<-: 20 SG <H-:<<'1'
:·��>>H
))�:0�}:0< -t<-:<·: · <<H<< ««
ES/EF
�oo00o0 o0�!B'f:��8�
·�og�{�os,�B .,;.og�Pl��éo <J:F o�oi"O',If,..:<
;:�����.. ;.;��;.);.
������; 20 SG ��:����;
C<<<«-=<<<• «<<C(((<O:( •
F.S/EF
�0�o!ooo00°088<f.oloe�1
���{��SB .;'�c���0 o )e'.ooo�ô%'•
!!"'"' ""';,;HW<<<HH 15 SG <H-:<<<
:>HHH H>>»:>
0: <«<< HH 'HO:<
ES/EF
cata:�H�Zr:r«::IEi:"'=:Il
�ooO�o�o0o 0�!B<f:���d
'c!��{�o�SB <�';."gd'p)o�;,p0 )a-.o. o�ô%':.it
>>»:-:-�.........
<
.........;;;))))
������� 15 SG ���t���
ill�«<-: ·� <O:<{ti�<·:« •.
Epaisseurs demise enœuvre: SB(min= 4, max- 10), SG(min - 10, max- 25)
Toutesles épaisseurs sontdo1mées encm
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 3 9
f
-�-� Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves -�------
Il- Fiches
MA1�ÉRIAU)C
---------------------- Fascicule 3/ Fiches Techniques de Dimensionnement 4 1
;-
-
------�-----------
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
FICHE TECHNIQUE MATERIAUX
GRAVE BITUME (GB)
1- DEFINITION
Les graves-bitumes 0/20 sont des enrobés bitumineux à chaud (mélange à chaud de granu1ats séchés et
de bitume pur).
2- DOMAINE D'UTILISATION
La technique des graves bitume est destinée à la réalisation des assises de chaussée (couche de base et
couche de fondation).
- Réseau RP1 : Classes de trafic TPL3 à TPL7
3- SPECIFICATIONS
3.1) Granulats
Les classes granulaires utilisées pour la fabrication des graves bitumes 0/20 sont les suivantes
Coupures granulométriques: 0/3; 3/8, 8/14, 14/20
Indice de concassage le = 100
Les spécifications des granulats sont données dans le tableau 1 :
3.2) Bitume
Tableau1: Spécificalio1lstfesgra11ufats
�;araGféristiC(UC!._ Seuils
LA � 25
MDE �20
A � 25
p �2
LA: LosA11gefes; MDE: micro devaf en présence d'eau;
A: Coe.fficiellt d'aplatissement; P: Propreté
Classe du bitume : 40/50 (pour le réseau principal de niveau 1: RP1 ).
3.3) Mélange bitumineux (GB 0/20)
- Les classes granulaires : 0/3, 3/8, 8114, J 4/20.
- Les limites du fuseau de référence (GB 0/20)
------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 4 3
��---------------- Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves
Fuseau0/20 de laGB (0/20}*
Tamis(mm) 20 10 6.3 2
tauiis�t Min 85 65 45 25
(%)
60 40Max 100 75
(*) voirfuseau de spécifications en annexe 1
- Teneur en liant : K a5 :E1'5
:E : surface spécifique conventionnelle
K : module de richesse
0.08
6
9
a = 2.65 1 MvRg (coefficient destiné à tenir compte de la masse volumique réelle des gr
Les valeurs usuelles du module de richesse sont données dans le tableau 2 :
Tableau2: Valeurs usuellesdu modulederichesse
Ty}lC d'enJ•obé Valc 1rdc K
GB 0/20 2,45 2,60 2,75 2,90
- Performances mécaniques
Les performances mécaniques des graves bitumes 0/20 sont données dans le tableau 3 :
Tableau3: Pe1jomumces mécaniquesdesgraves bitumes 0/20
"ill ·�·�'l ScnUs
-�. Carncté••isHques'
Min Max
-Stabilité Marshall (kN) 10,5 -
-Fluage Marshall (mm) 4
-%de vides 4 8
4- FABRICATION
Les graves bitumes 0/20 sont fabriquées en centrales d'enrobage continues ou discontinues.
5- MISE EN ŒUVRE
e Répandage : finisseur.
• Compactage : atelier «vibrant en tête»
Épaisseurs technologiques de mise en œuvre :
Les seuils technologiques après compactage, en une seule couche sont :
- Épaisseur minimale = 10 cm.
- Épaisseur maximale = 15 cm.
4 4 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement ----------------
mulats).
1
6D CONTROLE
Fabrication :
Le contrôle portera sur toutes les étapes de la fabrication en centrale de la grave bitume :
- Stockage des matériaux
- Dosage des matériaux (granulats, bitume)
- Température de malaxage des enrobés. . .
Mise en œuvre :
Le contrôle portera sur :
- La température de répandage,
- La composition de l'enrobé (pourcentage de liant et granulométrie).
-Le contrôle de compactage (exécution des carottages et détermination de la compacité des ca-
rottes d'enrobés bitumineux).
Pour plus de détails concernant cette technique sur tous les aspects cités dans cette présente fiche,
se référer à la recommandation algérienne sur l'utilisation des bitumes et des enrobés bitumineux à
chaud (année 2000).
Fascicule 3 1 �'iches Techniques de Dimensionnement 4 5
------------------------ Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves
ANNEXE 1
Pourcentage des tamisats cumulés
,_.0
0
-
0
N
0
0
......
0
�0
......
0
0
.....
----
-----
--
-
--
---
_L---
----
-
-
-
r-
--
r----
1
t-�
l
V- 1
vr----
-
-
--
r--
-
--
z
/
1
1/ 11----)r-----
L
v
�-
--
r----
- -
----
Vl
0
--
/
/
<'
v /
/
/
1/
--
------
---
r-
- -
- ·
--
-·- ---
-
v
/
/
- --
-·
00
0
-
--
-----
---
v----
--·-
----
r----·-
-
---- -
-
----
--
---·
-·
·--·
-
-- -- ---
----------
1----
·---
......
0
0
--
----
---
---
r-·---
--
f
-----
--
--
r---
4 6 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dlmensionnement -----------------
,.r___ ----�·-- Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves ------ ..�--��
Références bibliographiques
1. Recommandation algérienne sur l'utilisation des bitumes et enrobés bitumineux à chaud. C.T.T.P
(2000).
2. Bitumes et enrobés bitumineux. Bulletin Spécial V des LPC. Décembre 1977.
Normes utilisées :
• NF P 98-250-6 : Masse volumique apparente d'une éprouvette par pesée hydrostatique.
o ASTM D 1 5 -59 : Essai Marshall.
-------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 4 7
--------------------- Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves ----------------
GRAVE-LAITIER (GL)
Jo DÉFINITION
Une grave laitier est un mélange effectué en centrale de malaxage continu : d'une grave reconstituée
0/D, d'un laitier granulé réactif et d'un activant basique. Ce mélange est réalisé à une teneur en eau
proche de celle de l'OPM.
2- DOMAINE D'UTILISATION
a Couches d'assises de chaussées (base, fondation)
• Chaussées neuves de type RP1 : réseau principal de niveau 1 (trafic : TPL3 à TPL7)
3- SPÉCIFICATIONS
3.1 - CONSTITUANTS
• GRANULATS
GRAVILLONS:
Caractéristiqu es intrinsèqu es :
PL /jour/sens
MDE
Base
LA
MDE
300-3000
�25 �20
�30 �25
�35 � 25 �20
Fondation 1------t-------t-------t--------t
LA
• Caractéristiqu esdefabrication:
- Dmax = 20 mm
- refus à 1,580 = 0%
- A:::; 20
- P:::; 2, sinon Vb:::; 1,5
�40 �30
MDE: Micro Deval Humide- LA: losAngeles
- le = 100% pour couche de base, le = 50% pour couche de fondation.
�25
NB : La grave 0/D reconstituée à partir de plusieurs fractions grmmlométriques, favorisera l'obten­
tion d'une granularité optimale et permettra de limiter les effets de la ségrégation lors du stoc­
kage. On aura donc intérêt à adopter 4 fractions pour une grave 0/20.
SABLE
-refus à D = 1 à 15%
- ES (10 %) �50 %, sinon Yb:::; 1,5
------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnemenl 4 9
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves -------
• LIANT (LAITIER GRANULÉ)
- granularité : 0/5
- Fraîche production (moins d'un an)
- stockage à 1'abri des fines calcaires
- coefficient de réactivité a > 20
- % d'inertes (éléments > Smm) < 5 %
- tenant en eau départ d'assise < 20 %
• ACTIVANT BASIQUE (CHAUX ÉTEINTE)
- chaux libre > 50 %
- % fines (8Ü!J) > 90 %
- Surface spécifique Blaine (SSB) > 7000 cm� 1 g
• EAU DE GACHAGE
L'eau de gâchage ne doit pas être trop changée ni polluée afin de ne pas empêcher la pris'
grave-laitier.
3.2 - MÉLANGE
• FORMULATION DE LA GRAVE LAITIER
La courbe de mélange (grave + laitier granulé) devra s'inscrire clans le fuseau de référence ci-d
et en annexe 1 .
. '
Tamisat(%)
'l'amis (mill)
Min
Max
Fuseautle référe nce de laCL (0/20)
31,5 20 10 6,3 4
-
85 55 42 32
-
100 80 66 56
2 0,5
23 11
43 26
- % laitier granulé = 15 à 25 % (fonction de l'étude de laboratoire et de a)
- % chaux éteinte = 1 à 1,5 %
- % laitier granulé + % grave 0/D = 100 %
0,2 0,01
7 4
17 10
- compacité avant prise � 0,8 [C%= volume absolu (grave+liant)/ volume apparent de la
- caractéristiques Proctor : teneur en eau : W0p�1 = 7 à 9 %, densité sèche : y,,0,,�, = 2, 1 à 2,
• CARACTÉRISTIQUES MÉCANIQUES DU MÉLANGE
Elles correspondent à celles de la formule de base qui sera utilisée sur le chantier. Les caractér
à long terme (360 jours) sur une moyenne de cinq éprouvettes par essai, sont fixées comme su
- RC �4,5 MPa
- Rtb �0,6 MPa
Si les délais d'étude sont trop courts, on pourra utiliser la correlation suivante : Rt[90j] 1 Rt[360j
NB : Les éprouvettes seront conservées en étui étanche dans une enceinte climatique réglée
et une humidité relative (HR) supérieure à 90 o/o.
5 0 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement -----------------
·----
4 a FABRICATION :
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves �-··�-�---��
La fabrication sera réalisée en centrale de malaxage automatique de type continu, elle devra être équi­
pée des éléments suivantes :
- trémies doseuses pour les gravillons et le sable,
- trémie doseuse pour le laitier granulé,
- silos à pulvérulents (au moins deux pour la chaux éteinte),
- malaxeur de type horizontal à double arbre à palettes,
- dispositif doseur de l'eau d'ajout,
- trémie tampon.
Il est exigé de respecter les conditions suivantes :
- les trémies-doseuses elu sable et du laitier ainsi que les doseurs à pulvérulents (chaux éteinte)
de la comporteront une régulation automatique du dosage en fonction elu contrôle pondéral des clé­
bits.
!SSOUS
IL]
. t/m�
;;tiques
- les trémies-doseuses des gravillons de type volumétrique seront munies d'un indicateur de vi­
tesse elu tapis et d'un palpeur de veine commandant l'arrêt de la centrale en cas d'absence de
matériau.
Sa MISE EN ŒUVRE
Le répandage de la GL sera fl'lit 8 l ' aide d�c:: engins su!var1ts :
- la niveleuse : pour les chantiers de petite à moyenne importance
- le finisseur : pour les chantiers de plus grande importance
- le répandeur à coffrages glissants : pour les chantiers de grand volume à fort débit.
NB : • Les couches de fondations et de base seront exécutées en pleine largeur.
fol Avant de procéder au répandage de la GL, on devra s'assurer que les conditions de nivellement
pour le réglage de la plate forme sont respectées, en général les tolérances de nivellement ad­
mises sont de l'ordre de + 3cm.
Cl La capacité de transport de La GL doit être adaptée au chantier pour assurer La marche continue
de la centrale de malaxage et de L'atelier de mise en œuvre.
• Le compactage fera appel aux engins suivants :
- compacteurs vibrants
- compacteurs pneumatiques lourds.
L'atelier de compactage et le nombre de passes de chaque engins sera déterminé à l'issue de la planche
d'essai.
o Protection de la grave - laitier :
La protection de la grave laitier par une couche de cure est nécessaire dans la majorité des cas et ce afin
d'éviter la dessiccation (départ de l'eau) de cette dernière. Le départ de l'eau aura pour conséquence
d'empêcher l'hydratation elu laitier, clone les phénomènes de prise et de durcissement.
Deux situations se présentent :
o Protection de la couche de fondation en GL :
Réalisation en fin de journée d'un enduit monocouche à l'émulsion cationique de bitume (400 à 500g
de bitume résiduel /m1 et de 7 à 81 /m1 de gravillons 8/15).
-------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnemenl 5 1
Catalogue de Dlmensionnement des Chaussées Neuves
En période climatique chaude, il est recommandé d'humidifier (arrosage fin) la GL tout au long cl
journée. Pendant les périodes à climat doux et humide la couche de cure pourra être différée de 1
jours maximum. Dans le cas où la couche de base en GL est réalisée immédiatement ( 1/2 à 1 joun
après la couche de fondation, la couche de cure n'est pas nécessaire.
• Protection de la couche de base en GL :
Dans tous les cas un enduit superficiel monocouche est nécessaire avant la réalisation de la couch
roulement en béton bitumineux. Cet enduit sera formulé de la même manière que celui indiqué ci­
sus, il sera exécuté en fin dejournée ou au plus tard le lendemain. Dans le cas où la circulation de c
tier est excessive, il est plutôt conseillé de réaliser un enduit bicouche à la place du monocouche.
Les risques de dessiccation de la GL seront d'autant plus grands que la température ambiante sera
vée.
• Épaisseurs technologiques de mise en œuvre :
Les seuils technologiques après compactage, pour une couche sont :
- minimum = 1 5 cm
- maximum = 25 cm
6- CONTRÔLES
6.1- CONTRÔLE DE FABRICATION
• Acceptation des matériels
Après examen visuel des différents éléments de la centrale, et des essais et mesures permettant c
terminer 1'état des organes de dosage de la centrale.
• Réglage des doseurs de la centrale de malaxage
Tracé des droites d'étalonnage des doseurs à granulats et laitier, il s'effectue en notant le débit h
(pesées des camions) en fonction de la vitesse du tapis. Pour la détermination de la droite d'étala
des doseurs ou simule généralement une charge de pulvérulent en lestant le bâti elu tapis à 1' a
poids connus.
Le débit horaire de chaque doseur (granulats laitier, eau) est déterminé de façon à assurer un cléb
bal et à obtenir la formule de fabrication du mélange fixé. Le débit total ne doit pas être inférieL
% elu débit maxi elu malaxeur.
• Contrôle de fonctionnement de la centrale de malaxage
Il s'agit de s'assurer du bon fonctionnement des divers organes de dosage.
• Contrôle de la composition des mélanges
Ce contrôle s'effectue sur des prélèvements cl'échantillons. Les essais réalisés permettant de co
leur composition. Granulométrie, teneur en eau, etc.
• Contrôle de réception des laitiers granulés
La réception du laitier granulé doit se faire par un laboratoire de contrôle qualifié. Elle cot
contrôler : le coefficient alpha (a), la teneur en eau et la teneur en inertes.
Les règles cl'échantillonnage pour le prélèvement et la fréquence de chaque essai seront à défir
5 2 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement -----------------
: la
à 2
ée)
de
!es­
.an-
éle-
� dé-
raire
nage
le de
glo­
à 50
naître
;iste à
r.
-
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves ��---�-��-
6-2- CONTROLE DE MISE EN ŒUVRE
.. Réception des matériels :
li s'agit de la conformité des engins de chantier cie l'entreprise en comparant les caractéristiques de ces
matériels avec les fiches techniques émanant des constructeurs.
Vérifier également l'état du matériel et le fonctionnement des différents organes.
e Contrôle en cours d'exécution :
Ce contrôle porte sur la conformité de la procédure cl' exécution par rapport à celle qui a été décidée
contractuellement au début du chantier.
.. Contrôle à posteriori :
Ce contrôle doit viser à établir la conformité des densités mesurées avec celles obtenues sur une
«planche de référence» exécutée en début cie chantier.
--------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 5 3
5 4
,..;
0
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
Pourcentage des tamisats cumulés
V1
0
00
0
.0
0
.......
0
0
,_
0
0 ����� --1-·
c
0
0
......
t::::=r--:
___J__
�---�---
�----�--
,____�
�
-· -
1::::::::::
--
[::::--
1:::::[_...----
�
1--- r7�____........v-
-----
l---7
1
1
1
1
1
1
r&
1
�
1
,'--7
� 1-· 1
v 1
"7
�
,___,,..IZ�
['
'
'
�..Il=--
�:::==.::;-r---
1--1..>-�
r::::::1---
l-------
v-f-·
1---
v1----
L--1---
1--
--L---:-:-
v vv /'
/
'
'
/
/ '
/
/ '
/
--
'
/ '
7-
/ '
'
/
�
'
�7
-
'
'
----·-' v
/
'
'
'
v
·-
e----- - --
'
'
'
//
-
- ·
- -
--
-
1--· - -
- - ----
e----1---
--f---- 1--·
. bs fr;tlmiques de Dimensionnement ----------------­
Fascicule3/fJC e
---- ----·� Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves --�------
$ Références bibliographiques
• Travaux de recherche CTPP ( 1995/2000)
G Directive pour la réalisation des assises de chaussées en graves traitées aux liants hydrauliques
(SETRA/LCPC, juin 1983)
• Guide SETl ( 1978)
• Bulletin de liaison spécial C - Les laitiers de haut fourneau en construction routière ( 1965).
o Bulletin de liaison spécial Q - Les laitiers de haut fourneau en construction routière ( 1970).
� Normes utilisées
• P1 8 561 (12/90) : Mesure du coefficient d'aplatissement (A)
• P1 8 560 ( 1 2/90) : Analyse granulométrique par tamisage
o P1 8 572 ( 12/90) : Essai d'usure micro-Deval (MDE)
• P1 8 573 ( 12/90) : Essai Los Angeles (LA)
• P1 8 59 1 ( 12/90) : Détermination de la propreté superficielle des granulats (P)
• P1 8 592 ( 1 2/90) : Essai au bleu de méthylène (Yb)
., P1 8 597 (12/90) : Détermination de la propreté des sable à 10 % de fines (ES10 %)
" NF P94-078 : lndice CBR
" Mode opératoire LCPC, Dunod ( 1970) : Coefficient de réactivité des laitiers granulés (a)
o NF P94-093 ( 1 2/93 ) : Essai de compactage Proctor (sol)
v NF F98-23 i - i ( i i/92 ): Essai cie compactage Procwr Modifie (addttlt pour graves et sables)
• Autres Normes
• NF P98- I06 (07/91 ) : Laitiers de haut-fourneau vitrifié (granulés ou bouletés)
• NF P98- l07 (07/9 1 ) : Activation elu laitier vitrifié
• NF P98- 1 1 8 (07/9 1 ) : Graves-laitiers
o NF P98- 1 14- l ( 10/92) : Méthodologie d'étude en laboratoire des matériaux traités aux liants hydrau­
liques.
------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 5 5
---------�---..·----- Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves --�--------
GRAVE -CIMENT (GC)
1- DÉFINITION
Une grave ciment est un mélange de granulats, de ciment, éventuellement de retardateur de prise, et
d'eau, fabriqué en centrale de malaxage et mis en œuvre conformément aux spécifications de la pré­
sente fiche.
2- DOIVIAINE D'UTILISATION
o Couche de fondation de chaussées en béton de ciment
o Chaussées neuves de type RPl : réseau principal de niveau 1 (TPL3 à TPL7)
3D SPÉCIFICATIONS
3.1 - Constituants
• GRANULATS
GRAVILLONS
• Caractéristiques intrinsèques
150-300 300-3000
5 35 5 25
5 40
MDE: Micro Deval Humide - LA : Los Angeles
• Caractéristiques de fabrication
- Dmax = 20 mm
- refus à 1 ,580 = 0%
- P $ 2, sinon Vb $ 1,5
- le = 1 00% pour couche de base, le � 50% pour couche de fondation.
SABLE
- refus à D = 1 à 1 5%
- ES ( 1 0%) � 50%, sinon Yb $ 1 ,5
>3000
5 20
5 25
------------------ Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 5 7
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
• LIANT (CIMENT)
- Type de ciment : Ciment Portland Artificiel (CPA)
Ciment Portland Artificiel avec ajouts (CPJ)
Ciment résistant aux sulfates (CRS)
Les caractéristiques physico-mécaniques et chimiques doivent être conformes à la nonne NA 4421
ou NFP. I5.301 .
- Classe de résistance :
- 35 MPa minimum pour le ciment CPA
- 45 MPa min. pour le ciment CPJ
- 35 MPa min. Pour le ciment CRS
• RETARDATEUR DE PRISE
Lorsque le délai de maniabilité nécessite un retardateur de prise, celui-ci est choisi par référence i
norme NF P 98- 1 15.
• EAU
L'eau de gâchage ne doit pas être trop changée ni polluée afin de ne pas empêcher la prise de la gn:
ciment.
3.2 - Mélange
• Formulation de la grave-ciment
La courbe de mélange (grave + ciment) devra s'inscrire dans le fuseau de référence ci-dessous e
annexe 1 .
Fuseauderéféreucede laCC (0/20)
l'nmisat (mm) 31,5 20 10 6,3 4 2 0,5 0,2 0,08
Min - 85 55 42 32 23 1 1 7 4
--Tamisat (%)
Max -
lOO 80 (i) 56 43 26 17 10
- ciment = 3 à 4 %
- compacité à l'optimum Proctor modifié ;::: 0,8
- teneur en eau = 4 à 7%
3.3- Caractéristiques mécaniques du mélange
La caractéristique mécanique prise en compte pour le matériau est la résistance à la traction Rt à
jours), estimée à partir d'éprouvettes fabriquées en laboratoire. Ces valeurs sont, soit mesurées diJ
ment si le délai d'étude est suffisant, soit déduites des valeurs à 28 jours par les relations suivant
Rt360 = Rt2/0.60 E3w = E2/0.65
La grave ciment doit avoir une résistance à la traction (360 j) supérieur à 1 . 10 MPa.
4 - FABRICATION
• La fabrication sera réalisée en centrale de malaxage automatique de type continu, elle devra être
pée des éléments suivants :
- Trémies doseuses pour les gravillons et le sable,
- Trémie doseuse pour le ciment,
5 8 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement ------------------
�4
la
ve-
en
360
ete-
-
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
- Silos à pulvérulents (au minimum deux),
- Doseur à pulvérulents,
- Malaxeur de type horizontal à double arbre à palettes,
- Dispositif doseur de J'eau d'ajout,
- Trémie tampon.
Il est exigé de respecter les conditions suivantes :
- Les trémies doseuses du sable et du ciment ainsi que les doseurs à pulvérulents comporteront
une régulation automatique du dosage en fonction du contrôle pondéral des débits.
- les trémies doseuses des gravillons de type volumétrique seront munies d'un indicateur de vi­
tesse du tapis et d'un palpeur de veine commandant J'aiTêt de la centrale en cas d'absence de
matériau.
5d MISE EN ŒUVRE
5.1 - Le répandage de la GC sent fait à l'aide des engins suivants :
- La niveleuse : pour les chantiers de petite à moyenne importance
- Le finisseur : pour les chantiers de plus grande importance
- Le répandeur à coffrages glissants et autograde : pour les chantiers de grand volume à fort
débit.
NB : • La couche de fondation sera exécutée en pleine largeur.
• Avant de procéder au répandage de la GC, on devra s 'assurer que les conditions de ni­
vellement pour le réglage de la plate-forme sont respectées, en général les tolérances
de nivellement admises sont de l'ordre de + 3cm.
• ut capacité de transport de la GC doit être adaptée cw chantier pour assurer la marche
continue de la centrale de malaxage et de l'atelier de mise en œuvre.
5,2 - Le compactagefera appel aux engins suivants :
- Compacteurs vibrants
- Compacteurs pneumatiques lourds.
L'atelier de compactage et le nombre de passes de chaque engin sera déterminé à 1'issue de la planche
d'essai.
5.3 - Protection de la grave-ciment
La protection de la grave-ciment par une couche de cure est nécessaire et ce afin d'éviter la dessicca­
tion (départ de J'eau) de cette dernière. Le départ de l'eau aura pour conséquence d'engendrer des fis­
surations à jeune âge.
Réalisation en fin de journée d'un enduit monocouche à J'émulsion cationique de bitume (400 à 500g
de bitume résiduel /m2 et de 7 à 81 /m2 de gravillons 8115.)
5.4 - Épaisseurs technologiques de mise en œuvre
Les seuils technologiques après compactage, pour une couche sont :
- minimum = 1 5 cm
- maximum = 25 cm.
-------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 5 9
---- Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves
6- CONTRÔLES
6. 1- Contrôle defabrication
• Acceptation des matériels
Après examen visuel des différents éléments de la centrale, et des essais et mesures permettant de •
terminer l'état des organes de dosage de la centrale.
• Réglage des doseurs de la centrale de malaxage
Tracé des droites cl'étalonnage des doseurs à granulats et ciment, il s'effectue en notant le débit hon
(pesées des camions) en fonction de la vitesse du tapis. Pour la détermination de la droite cl'étalonn.
des doseurs, on simule généralement une charge de pulvérulent en lestant le bâti du tapis à 1'aide
poids connus.
Le débit horaire de chaque doseur (granulats, ciment et eau) est déterminé de façon à assurer un cl•
global et à obtenir la formule de fabrication du mélange fixé. Le débit total ne doit pas être inférie1
50 % elu débit maxi du malaxeur.
• Contrôle de fonctionnement de la centrale de malaxage
li s'agit de s'assurer du bon fonctionnement des divers organes de dosage.
• Contrôle de la comt)OSition des mélanges
Ce contrôle s'effectue sur des prélèvements d'échantillons. Les essais réalisés permettant de conn<
leur composition. granulométrie, teneur en eau, etc.
6-2- Contrôle de mise en œuvre
• Réception des matériels
Il s'agit de la conformité des engins de chantier de l'entreprise en comparant les caractéristiques cl(
matériels avec les fiches techniques émanant des constructeurs. Vérifier également l'état du matéri
le fonctionnement des différents organes.
• Contrôle en cours d'exécution
Ce contrôle porte sur la conformité de la procédure d'exécution par rapport à celle qui a été déc
contractuellement au début du chantier.
• Contrôle à posteriori
Ce contrôle doit viser à établir la conformité des densités mesurées avec celles obtenues su1
«planche de référence» exécutée en début de chantier.
6 0 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement ------------------
é-
.re
ge
de
bit
r à
tre
::es
l et
iée
me
----·-�-------..._.._ Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves --·----��----�
ANNEXE 1
- -
,-..
0
N
-.............
-- ---
1----
0
,_, -- -·
....
=
Q)
t---
e.......
�
-
-- -
t---- ---
1
Q.l
�t-c
�
�
-
QJ
--
r--------- -
"'=
---
._____
CIJ
.....
..
r---- ----·-
1---
�
e
0
-- -----
1----
--- ---- --
------ ----- --·-
-
-- --
�
....
=
�
.......
-
...._,
(IJ
=
0
......
....
�
�
�.....
�
�
--
l7/
1
1
;,:___
v 1
,
--
-/
,
1----:--- -,
/_,
- -· ----- ,
/ ,
,
//
- ,
r---
V-
-::--� ./--
- _7 / --
�
ri)
QJ
"d
=
�
QJ
CIJ
=
r--- / - ,;-
v
0
,
v
/ �
v
7 �--:-------------· --
r-- - --
� 1---- - -
r------
----
----
t----- --
�-- --
'
-----
-
--- ------
-
----
0
0
-
0
00
0
r---
----- -·
-- -
0
0
�
-
-�·
/
1
1
�---;1-
'·-··
1
1
1
1 1
1
.L__ �----' -
1/ 1
!__--
l
,____,1
v
1
1
1
1
,__. 1
�
---
-- 0
-
-- -
---·--1----
--
----
-
--
0
N
0
0
0
o -
-
Pourcentage des tamisats cumulés
---------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimenslonnement 6 1
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
Références bibliographiques
• Directive pour la réalisation des assises de chaussées en graves traitées aux liants hydraulique
(SETRA/LCPC, juin 1 983)
• Guide SETI (1 978).
N ormes utilisées
• P 18 56 1 ( 12/90) : Mesure du coefficient d'aplatissement (A)
• P1 8 560 ( 12/90) :Analyse granulométrique par tamisage
• P l8 572 ( 12/90) :Essai d'usure micro-Deval (MDE)
• P 1 8 573 ( 12/90) : Essai Los Angeles (LA)
• P l 8 591 ( 12/90) : Détermination de la propreté superficielle des granulats (P)
• P 18 592 ( 1 2/90) : Essai au bleu de méthylène (Vb)
• Pl8 597 ( 12/90) : Détermination de la propreté des sables à 1 0 % de fines (ES lO %)
• NF P94-078 : Indice CBR
• NF P94-093 ( 12/93) : Essai de compactage Proctor (sol)
• NF P98-23 1 - l ( 1 1/92): Essai de compactage Proctor Modifié (additif pour graves et sables).
- Autres Normes
• NF P98- 1 16 (07/9 1) : Graves-ciments
• NF P98- 1 14-l ( 1 0/92) : Méthodologie d'étude en laboratoire des matériaux traités aux liants hydra1
tiques.
6 2 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimenslonnement ------------------
1- DEFINITION
- - Catalogue de Dlmensionnement des Chaussées Neuves
BETON DE CIMENT (BCg)
Béton non armé et goujonné
Les chaussées modernes en béton peuvent se présenter sous différentes conceptions ; on peut citer les
dalles courtes (3 à 5 rn) non armées, à joints goujonnés ou non, les dalles moyennes (5 à 7 rn) goujon­
nées ou non, les dalles épaisses (30 à 40 cm) courtes et non armées, etc. Dans le cadre du catalogue de
dimensionnement des chaussées, il s'agit de dalles en béton de ciment (granulats et ciment) courtes ou
moyennes non armées et goujonnées.
2a DOMAINE D'UTILISATION
- Couche de roulement et couche de base.
- Réseau principal de niveau 1 (RPl ) : Classes de trafic TPL3 à TPL7.
3- SPÉCIFICATIONS
3-1. CONSTITUANTS
a) Granulats (gravillons et sable)
GRAVILLONS
Grmwlométrie
03 fractions granulométriques (0/5, 5/1 5 et 15/25)
- Caractéristiques physico-mécaniques :
• Gravillons
- Coefficient d'aplatissement : A < 30 %
- Propreté : P < 2 %
- Dureté : LA < 30%
� Sable
- Fines (% < 80 rn) : < 1 5 %
- Friabilité : Fs < 40 %
- Équivalent de sable (à 1 0 % de fines) : Es > 60 %
b) Liant (Ciment)
� Type de ciment Ciment Portland Artificiel (CPA).
Ciment Portland Artificiel avec ajouts (CPJ).
Ciment résistant aux sulfates (CRS).
------------------- Fascicule 3/ Fiches Techniques de Dimensionnement 6 3
----�--�..--·----..,.. Catalogue de Dlmensionnement des Chaussées Neuves _..,.....______w_w�--�
Les caractéristiques physico-mécaniques et chimiques doivent être conformes à la norme NA 442/9·
ou NFP. l 5.301 .
• Classe de résistance :
- 35 MPa min. pour le ciment CPA
- 45 MPa min. pour le ciment CPJ
- 35 MPa min. Pour le ciment CRS
La teneur en CJ A (calculée selon la formule de Bogue sur le clinker du ciment) doit être adoptée e
fonction de la nature des granulats et de la température, et de afin de minimiser la fissuration thermiqLH
Teneur eu C3 A du ciment
-
•
Natnrc des granulats Température ambiante prévue Teneur en C3 A du ciment (%)
sur le chantier ( oc )
·�..
Silico-calacires 30 < t < 35 < 6
25 < t < 30 < 7
t < 25 < 8
Calcaires 30 < t < 35 < 8
� 5 < t < 30
1
< 10
_jt < 25 < 12
c) Eau de gâchage
L'eau de gâchage devra être exempte de toute matière organique et doit être conforme à la norme NF
1 8-30 1 .
d) Type d'aciers
- Les fers de liaison doivent être conformes à la norme NF A 35-016.
- Les goujons doivent être conformes à la norme NF A 35-015.
3-2. FORMULATION
Le dosage en ciment (minimum) : 300 Kg/mJ pour les ciments CPA et CRS
330 Kg/mJ pour le ciment CPJ 45.
La teneur en eau doit être limitée. A cet effet, le rapport (en poids) de l'eau et du ciment doit êtn
0.45<E/C < 0.48. Dans le cas oü un adjuvant est incorporé, il y a lieu de 1'adapter en fonction du d
sage en ciment. Tous les adjuvants doivent êtres conformes à la norme NFP. I 8- l03 et aux normes de
série NFP. l 8-330.
Le squelette granulaire est fonction du rapport pondéral sable 1 gravier qui doit être compris
0.25<SIG<0.64
4- FABRICATION
La fabrication du béton (mélange, humidification et malaxage) se fera en centrale.
6 4 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement -------------------
Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves ----·----------
s�- MISE EN ŒUVRE
La mise en œuvre (répandage) se fera à l'aide d'un finisseur avec un coffrage fixe ou glissant.
É(laisseurs technologiques de mise en œuvre :
Les seuils technologiques après compactage, en une seule couche sont :
- Épaisseur minimale : 1 5 cm.
- Épaisseur maximale : 35 cm.
6- CONTROLE
Contrôle de fabrication Contrôle de mise en œuvre
- Acceptation des matériels - Réception des matériels
- Réglage des doseurs de la centrale - Contrôle en cours d'exécution
- Étalonnage de la centrale (différents organes) - Contrôle à posteriori
- Contrôle de la composition du béton
Recommandations :
- S'assurer de la bonne mise en place des berceaux et le positionnement des goujons:
- Procéder au nettoyage des coffrages.
- Éviter tout arrêt du bétonnage.
- Procéder rapidement à la protection du béton avec un produit de cure (la durée de protection doit
être conforme à la norme ASTM C309).
- Veiller au respect du délai de sciage des joints. Il doit être déterminé à partir des planches d'es­
sais, en fonction des conditions météorologiques.
- Procéder au nettoyage des joints avant le scellement de ces derniers.
--------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 6 5
�
9-·
(Jl
---
a
a.._,
6 6
ramisats (%)
-----t---+---·J____l------ -- -----�·-
�--�---�---�---�
�--�----+----�----���---�---4----L-. -�----�
�---+--
-
+---�----v-�---�---t
-
-�--�--�__.L------ --
r---_-__-_-f-----1----l------ -­
r----L·-···---+----�-��r---t----t-
-
--+---�--==J
_o r---�----�---�--��·:j:=:=t=:=:t:=:=t-___---+-----�
.....
1--
"--
1-
-
Fa i
. sionucntcnt --------------------------------
sc cule 3 1 Fiches Techniques de D1n1cn
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
Références bibliogra�hiques
- Rapports de recherche CTTP : Étude et expérimentation sur les bétons de ciment
- Réalisation des chaussées en béton de ciment (Directives SETRA - LCPC : Mai 78)
- La durabilité du béton (A. STEOPOE : édition Eyrolles 1970)
- Rapport de recherche N°l 2 : Chaussées en béton - constatations 1966-67-68. Bulletin des ponts et
chaussées n°49 Déc. 1 970
- Essais et contrôle des bétons (F. GORISSE : édition Eyrolles 1978)
N ormes utilisées
1. NA 42/94 : Classification des ciments.
2. NF P 1 5-301 : Liants hydrauliques - Définition - Classification et spécifications des ciments (E).
3. NF P 1 8-30l : Granulats naturels pour bétons hydrauliques.
4. NF P 1 8- 103 : Adjuvants pour bétons, mortiers et coulis - Définitions - Classification et marquage.
5. NF P 18-330 : Adjuvants pour bétons, mortiers et coulis. - Définition - Classification.
6. NF A 35-0 1 5 : Armatures pour béton armé - Ronds lisses.
7. NF A 35-016 : Armatures pour béton armé - Barres et fil machine et critères de classification.
8. ASTM C 309 : Produit de cure - Classification - Durée de production.
------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dlmensionnement 6 7
---·-- .. .. . .
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
· FICHE TECHNIQUE MATERIAUX
GRAVE NON TRAITÉE (GNT)
1- DÉFINITION
Les Graves non traitées [GNT] sont définies comme étant des graves 0/0, ne comportant pas de liant.
On distingue deux types de GNT suivant leur mode d'élaboration :
- Les GNT de type «A» sont obtenus en une seule fraction (ce type de GNT ne permet pas une opti­
misation de la granulométrie et n'offre pas de garantie d'homogénéité),
- Les GNT de type «B» sont des matériaux provenant du mélange d'au moins deux fractions granule­
métriques, malaxées et humidifiées en centrale.
2- DOlVIAINES D'UTILISATION
- Couches d'assises de chaussées (couche de base et de fondation) pour le réseau RP2
- Couche de fondation pour le réseau de niveau 1 (RPl ),
NB : il est recommandé defaire appel à l'utilisation des GNT de type «B» pour le réseau principal
de niveau 1.
3d SPECIFICATIONS
CARACTÉRISTIQUES PHYSICO-MÉCANIQUE
Granulométrie : les courbes granulométriques doivent s'inscrire dans les fuseaux de spécification
0/20 et 0/3 1 ,5 définis ci-dessous et en annexes l et 2.
Fuseau 0/20
31,5 20 lO 6,.) 4 2 0,5 0,2 0,08
100 85 55 42 32 22 Il 7 4
100 99 82 70 6o 49 30 20 lO
Fuseau 0/31,5
40 31,5 20 10 6,3 4 2 0,5 0,2 0,08
Min lOO 85 62 40 31 25 18 10 6 4
Max 100 99 90 70 6o 52 43 27 18 10
Indice de concassage : le = 100%
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 6 9
Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves -·----------
Dureté : LA ::::: 30 %, MDE ::::: 25 % en couche de base.
LA ::::: 40 %, MDE ::::: 35 % en couche de fondation.
Angularité : Les coefficients d'aplatissement : A :::;; 30%.
Propreté : ES à lO % fines � 40%.
et YB :::;; 2
4- FABRICATION
Les GNT sont produites à partir de roches massives concassées et criblées en carrières. Suivant le moc
d'élaboration, on distingue deux niveaux de qualité :
- Les GNT de production directe (type «A») qui proviennent des niveaux de concassage primaire <
secondaire et qui sont simplement criblées à une maille déterminée.
- Les GNT de type «B» proviennent du mélange d'au moins deux fractions granulométriques distinct•
dans des proportions définies et qui sont malaxées et humidifiées, soit dans une chaîne de reconstit
tion de la carrière, soit dans une centrale de malaxage distincte de la carrière.
5- MISE EN ŒUVRE
Répandage
- ütiiiser des engins produisan t peu de ségrégation (épandt:u::,t:, fini::,::,t:ur, nivèlèUSè),
- Faire respecter une utilisation correcte des engins de répandage lorsqu'ils comportent une lame de r
glage :
• lame de l'engin travaillant à pleine charge et disposée le plus perpendiculairement possible par ra
port à la direction de progression de l'engin,
• limitation du nombre de passes d'engin,
• répandage des granulats convenablement humidifiés dans la masse.
Humidification
L'arrosage lorsqu'il est nécessaire, peut être exécuté au cours du réglage ou, sur un matériau ayant dt:
subi un premier compactage. Ce dernier doit intervenir avant la fin du compactage. La teneur en eau
mise en œuvre doit être comprise dans 1'intervalle Wopm-1 à Wopm+0.5,
Compactage
Le compactage doit être réalisé de façon énergique, pour cela, utiliser :
- Les compacteurs vibrants ayant une masse par centimètre de génératrice vibrante (M l/L �30 kg/cr
- Les compacteurs à pneumatiques de 3 tonnes par roue au moins.
NB : Lafiche technique des pe1jormances des engins de compactage doit être exigée pour chaq
dossier d'appel d'offre.
• Prévoir le calage préalable des bords de la couche par des granulats de bonne qualité.
• Pour remédier au sous compactage systématique des bords, prévoir une sur largeur coté rive, égab
1 ,5 fois 1'épaisseur de la couche.
• Un plan de balayage transversal de la couche à compacter doit être défini en tenant compte de la l
geur de 1'engin de compactage et de celle de la bande à compacter.
• Les modalités d'exécution devront être définies par la réalisation de planches d'essais.
La densité de la planche d'essai (gcle)est considérée comme satisfaisante lorsque : yde � 97% ydOP:
7 0 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement -------------------
--------------------
Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves -� ·--�-----
• Dès que le chantier a atteint une cadence normale, il est procédé à la réalisation d'une planche de ré­
férence portant sur une demi-journée de travail, à 1'issue de laquelle, on fixe les densités et les disper­
sions de référence, ces valeurs seront utilisées lors des contrôles ultérieurs.
La densité de référence (ydref) est considérée comme satisfaisante lorsque : ydref � 98%yde avec une
dispersion caractérisée par un écart type Sigma :::; 0,03.
NB : Cette planche de référence doit être systématique pour Le réseau principal de niveau 1 (RP1).
Protection de surface
1- Grave Non Traitée devant supporter une autre assise
- Maintenir l'humidité de surface, si besoin est, par arrosages légers mais fréquents,
- Éviter la circulation des véhicules de chantier sur l'assise,
- Mettre en œuvre le plus rapidement possible la couche suivante.
2- Grave non traitée devant supporter une couche de roulement ou provisoirement une circula-
tion
Outre les dispositions ci-dessus, réaliser directement sur celle-ci, un enduit superficiel.
Épaisseurs technologiques de mise en œuvre :
Les seuils technologiques après compactage, en une seule couche sont :
- Épaisseur minimale = 1 5 cm.
p,....,;rrn,•· ·- � ··=·--a' " - ')5 '"Ill- .L..Jt:JU.1.0..l'-'ltl JttUAllll lÇ - w "'
6- CONTRÔLE
Contrôle defabrication
1- Avant fabrication
Contrôler le matériel de la chaîne de fabrication,
Contrôler 1'installation et les réglages initiaux de la centrale pour la GNT de type «B».
2- En cours de fabrication
Contrôler l'alimentation des concasseurs, la charge des cribles, la qualité de la production (Granularité,
LA, MDE, ES, YB, teneur en eau) et le chargement et stockage des matériaux.
Contrôle de mise en œuvre
Il s'agit de vérifier que :
e Les modalités définies lors des planches d'essai sont bien appliquées
e La qualité du compactage est considérée satisfaisante lorsque :
- Pour 95 % des valeurs contrôlées, yd � ydref - 3 Sigma
(dans le cas oia la planche de référence a été réalisée).
- Pour 95 % des valeurs contrôlées, yd � 96% yde
(dans le cas oia la planche de référence n'a pas été réalisée).
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 7 1
...... o
0
0
......
0
N
0
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
Pourcentage des tamisats cumulés
-
V1
0
-·
-
00
0
.0
0
......
0
0
/
�-
vv�0
/
L
/
_/
L
v
//1
1 1
1 /
1/ /
1 v
1 1
1
1_o
......
1 v
0
8
7 2 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement
_/
/ /
-
/
/v
/
v- --
_..........,_...._____________________________________________
l�-
0
0
-
--
Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves -----------
- -- -
v
v
�
f,.---
0
00
/
/
/
/
.........-
1
1/
/
/
/
-
/
/
v
1
/
/
/
/
-
i/;-
1 1
1
......
0
ô
-
0
v 1
1
1
1
0
N
1
1
1
0
......
0
--
0
0
o -
Pourcentage des tamisats cumulés
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimenslonnement 7 3
I
Ot11tC do Dimenslonnement des Chaussées Neuves -�-
�·
cain !>'
--
-------------------
Références bibliographÎ_��--
-
----- --- · · -
, P
· Décembre 1992
1 . Guide des renforcements - C�-1996
2. Guide de réhabilitation - cff
3. Guide SET! - 1978 dimensionnement des structures de chaussées Décembre 94
·on et
'
·
·
1 G "
4. Guide technique : Conccpll
••étude et expenmentatwn sur es NT
5. Rapports de recherche cffP séeS neuves à faible trafic SETRA-LCPC Juillet 8 1
6. Manuel de conception des ch�11
5
ç11ises chaussées SETRA-LCPC Février 84
7. Mémento des spécifications fr;;s
chllllssées traitées aux liants hydrauliques ou non traitées SETRP
8. Guide pratique : Compactage
LCPC Décembre 1982
dation : Réalisation des assises de chaussées en graves non traité�
9. Complément à la recomrn311
80
SETRA - LCPC Décembre 19 ·ques Particulières SETRA Octobre 1982.
. rr.chll'
1O. Cah1er type des Clauses ,e
Normes utilisées :
-
·
-
Définitions et classifications
. e
-
P 1 8- l01 : Granulats - Vocabttl��_ Exécution
�
des corps de chaussées - Composition des mélanges ,
NFP 98- 1 15 : Assises de chaus:
tion et controle
r0rmulation - B�ecu,.
_ Graves non traitées - Méthodologie d'étude en laboratoire
NFP 98- 1 25 : Assises de chat155�:�_ Graves non traitées : Définition - Composition- Classification
NFP 98-129 : Assises de chau
s
se
ch!llssées - Comportement au compactage des matériaux autres qt
NFP 98-23 1 - 1 : Essais relatif� atl:hydrocarbonés - Partie 1 : Essai Proctor modifié adapté aux graV(
traitées aux Jt:lllt
0 a
ssises de chaussées.
's e
7 4
et sables utilise
d Ditllensionnement
1qutS �
Fascicule 3 1 Fiches TcciUI
_._.._._.__..,.._�---- Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves -------w-=---.,-...--�t•-
FICHE TECHNIQUE MATERIAUX
TUFS CALCAIRES (TUF)
«Encroûtements calcaires»
1- DÉFINITION
Les tufs calcaires ou «encroûtement calcaires» sont des matériaux composés essentiellement, mais pas
exclusivement de carbonate de calcium. Les tufs calcaires existent à l'état poudreux, nodulaire ou très
induré ; ils sont dus à la cimentation, à l'accumulation ou au remplacement de quantité plus ou moins
grande de sols, roches ou matériaux altérés par du calcaire dans une zone cl'infiltration. Ils sont très ré­
pandus dans les zones climatiques II et III. On les rencontre dans les bassins relativement plats irrigués
par les eaux de ruissellement provenant des massifs calcaires limitrophes.
On distingue généralement dans un tuf calcaire mûr trois horizons du haut en bas :
Horizon A :Il constitue la terre végét;:�1� dont !'épisseu:- est de 20 à 30 cm.
Horizon Bea : C'est l'horizon de l'encroûtement proprement dit ; son épaisseur peut varier de 1 à
2 m. Il comprend le plus souvent :
1 . Dalle compacte, de consistance dure, à forte teneur en carbonate et dont l'épaisseur peut at­
teindre 20 cm.
2. Croûte constituée par une superposition de feuillets.
3. Zone nodulaire. Il s'agit de nodules calcaires durs pris clans une gangue calcaire plus ou moins
pulvérulente.
Horizon C : C'est le matériau d'origine dans lequel on rencontre cependant quelques nodules.
Préparation des matériaux :
1) Cas des tufs tendres (absence de dalle) :
Dans le cas des tufs ne présentant pas de dalle compacte, l'extraction au Bull suffit à amener les maté­
riaux extraits à une granulométrie permettant leur mise en œuvre. Les matériaux sont gerbés en tas ce
qui permet une certaine homogénéisation, sont clone acheminés sur le chantier sans traitement préa­
lable.
On distingue deux classes de tufs, selon la granularité et leurs performances mécaniques ; il s'agit de
TUF 1 et TUF 2.
2) Cas des tufs élaborés (présence de dalle et de croûte) :
Pour être utilisés en corps de chaussée, les granulats bruts d'extraction qui comportent des gros élé­
ments ; il serait souhaitable de concasser les gros éléments durs provenant de la dalle insuffisamment
fragmentés. Cette politique nécessite la mise sur pied d'installations mobiles légères comportant au mi­
nimum un concasseur à mâchoires.
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 7 5
Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves
Dans le cas de travaux importants et si la puissance du gisement le justifie, une installation de concc
sage criblage permet de fabriquer des matériaux 0/31.5 ou 0/20 qui possèdent une courbe granulom
trique plus continue et une teneur en fines plus faible. En effet, l'utilisation d'une installation élabor
permet de limiter l'extraction des matériaux à 10 ou 20 cm sous la croûte.
2- DOMAINE D'UTILISATION
- Couches d'assises (base, fondation), pour le réseau principal de niveau 2 (RP2).
- TUF1 en couche de fondation, pour le réseau principal de niveau 1 (RP1 )
3- SPÉCIFICATIONS
1) Granulométrie :
Les matériaux utilisés en technique routière doivent s'inscrire dans les fuseaux 0/D définis ci-dessot
- Fuseau 0/40 pour les tufs à squelette de classe 1 ; appelés TUF 1 (Annexe l )
- Fuseau 0/20 pour les tufs fins de classe 2 ; appelés TUF 2 (Annexe 2)
- Pour les tufs élaborés ; se référer aux fuseaux 0/20 et 0/31 .5 de la ONT.
Fuseau 0/40 - TUF 1
40 20 5 2 0.4 0.08
85 62 32 22 1 2 4
100 88 66 52 36 22
Fuseau 0/20 - TUF 2 :
20 5 2 0,4 0.08
86 66 52 38 22
100 82 72 52 32
2) Limites d'Atterberg : WL < 40, lp < 1 5
3) Taux de carbonates : CaC03 � 45 %
N.B : En cas d'utilisation des tufs élaborés, on se référera auxfiches techniques structures TUF.
4- FABRICATION
Les matériaux utilisés ne nécessitent pas de matériel de fabrication, sauf pour les tufs élaborés OLI il •
prévu le concassage et criblage en 0/3 1 .5 ou 0/20.
7 6 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement -------------------
-----w-- Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves
5- MISE EN ŒUVRE
1) Cas des tufs tendres (absence de dalle) :
Répandage :
Les matériaux seront distribués en cordons sur le sol-support de chaussée et répandus le plus souvent à
la niveleuse. Les éléments les plus gros, seront triés et évacués par la niveleuse sur le bord de la chaus­
sée.
Humidification :
Généralement les tufs présentent une teneur en eau à l'Optimum Proctor Modifié toujours supérieure à
1 2 %. Cependant l'obtention de cette teneur en eau est très difficile dans les régions arides. Pour la mise
en œuvre, on se contentera d'une teneur en eau inférieure de 2 % à 3 % à l'OPM. L'humidification des
matériaux est obtenue en place par arrosages successifs à l'aide de camions citernes de la couche ré­
pandue.
Compactage :
L'utilisation d'un compacteur vibrant est souhaitable, car il permet de briser les gros éléments. Si le
pourcentage des éléments supérieurs à 50 mm est important, on utilisera un premier compactage au rou­
leau à grille ou au rouleau à pieds clameurs. Il est nécessaire de terminer le compactage avec un com­
pacleur à pneus.
Imprégnation :
Les couches de base en tufs doivent recevoir une couche d'imprégnation bitumineuse dont l'utilité est
triple :
- assurer l'accrochage de la couche de roulement,
- protéger la couche de tufs des précipitations,
- servir éventuellement de couche de roulement provisoire.
L'imprégnation sera faite avec un Cut-back 0/l à raison de 1 à 1 .4 Kg/m2•
2) Cas des tufs élaborés :
Répandage :
Le répandage se fera à la niveleuse ; en travaillant avec la lame en pleine charge et disposée le plus per­
pendiculairement possible par rapport à la direction de marche de l'engin.
Humidification :
L'humidification des matériaux est encore le plus souvent obtenue par arrosages successifs de la couche
répandue. Dans le cas oll le tuf a été élaboré dans une installation de criblage concassage, il serait sou­
haitable de réaliser, au moins partiellement, l'humidification elu matériau avant sa mise en œuvre. Sous
réserve que les distances de transport ne soient pas trop élevées.
Compactage :
Le compactage est réalisé soit avec un compacteur vibrant lourd, soit avec un compacteur à pneus lo.urd
(charge par roue > 3 tonnes).
Imprégnation :
L'imprégnation sera faite avec un Cut-back 0/là raison de 1 à 1 .4 Kg/m2•
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 7 7
------·-- Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves ------·--·-·-�-�-
Épaisseurs technologiques de mise en œuvre :
Les seuils technologiques après compactage, en une seule couche sont :
- Épaisseur minimale : 15 cm.
- Épaisseur maximale : 25 cm.
Pour les deux cas de tuf précités :
• Les modalités d'exécution devront être définies par la réalisation de planches d'essais. La densité dt
la planche d'essai (gde) est considérée comme satisfaisante lorsque : yde � 97% ydOPM.
• Dès que le chantier a atteint une cadence normale, il est procédé à la réalisation d'une planche de ré
férence portant sur une demi-journée de travail, à 1'issue de laquelle, on fixe les densités et les dis
persions de référence, ces valeurs seront utilisées lors des contrôles ultérieurs. La densité de référenc<
(gdref) est considérée comme satisfaisante lorsque : ydref � 98%yde avec une dispersion caractérisé<
par un écart type Sigma :::; 0,03.
NB : Cette planche de référence doit être systématique pour le réseau principal de niveau 1 (RP1).
Lafiche technique des pe1jormances des engins de compactage doit être exigéepour chaque dossie1
d'appel d'offre.
6- CONTROLE
1. Extraction des matériaux :
Le contrôle portera sur la vérification des spécifications concernant la classification des tufs (granulo·
métrie, limites d'Atterberg, taux de carbonates).
2. Mise en œuvre :
Il s'agit de vérifier que :
• Les modalités définies lors des planches d'essai sont bien appliquées
• La qualité du compactage est considérée satisfaisante lorsque :
- Pour 95 % des valeurs contrôlées, yd � ydref - 3Sigma
(dans le cas où la planche de référence a été réalisée).
- Pour 95 % des valeurs contrôlées, yd � 96% yde
(dans le cas où la planche de référence n'a pas été réalisée)
7 8 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement
ANNEXE 1
Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves ----..
-
0
o·
--
- -
- t-·
- --
1
1
1 �--1
----
-
· -
�/-- -f1---·-
r--· 1/ i
1f--f-·
v vf---1--·
1/ 1
-
�v /__
f-· /
V- /
7-f--· / --
/_
_f ,....
v /
lL /---
/ /
/
0
-
z �v
--- -·
�-
1----1--·--
--
0
0
-
-
0
00
0
r--
--'-· - ·
0
N
0
-
-- 0
0
o -
Pourcentage des tamisats cumulés
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimenslonnement 7 9
------------M- Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves · ----------�
Pourcentage des tamisats cumulés
......
...... o
0
0
0
......
0
0
0
......
---
-·
-----
�·-·--·
-
N
0
1
-
1
- 1
_!
1
1
-
1
Vl
0
-1
1
1
/
/
1
v
bL1----
-
8 0 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement
/
//
1
---·
r--
00
0
-
v
/v
......
0
0
--
/
_L
1/-
1/
1
/
/
1 --
1
/
----
---
--
1--·-r-----
·-- --
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
Références bibliographiques
1 . Alloul, 8 ( 198 1 ) Étude géologique et géotechnique des tufs calcaires et gypseux en vue de leur va­
lorisation en technique routière. Thèse de Doctorat de 3ème cycle Université Paris IV.
2. C.T.T.P ( 1994-1 998) Phase 8 «Étude et expérimentation sur les tufs». Rapports de recherche no1 à 8.
3. Direction des travaux publics et transports ( 1956 à 1960). Bulletins de documentation de technique
routièJ.:e nol à 15.
4. Colombier, G (1984). «Tufs et Encroûtements calcaires» Utilisations Routières - ISTED Paris.
Normes utilisées
NF P 1 8-056 et 057 : Détermination de granulométrie et sédimentométrie des sols.
NF P 94-078 : Indice CBR après immersion, Indice CBR immédiat.
NF P 94- 093 : Essai Proctor normal et Proctor modifié.
NF P 94-05 1 : Détermination des limites d'Atterberg.
NF P 98- 1 25 : Méthodologie d'étude en laboratoire des graves non traitées.
NF P 98-235- 1 : Essai Triaxial à Chargements Répétés (TCR).
NE-2. 1 . 104- 1984 : Détermination des sulfates.
NE-2.1 .007- 1984 : Détermination des carbonates.
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 8 1
----........----·---- Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves -------------------
SABLES GYPSEUX (SG)
«Encroûtements gypseux»
1- DÉFINITION
Les encroûtements gypseux sont situés dans la zone climatique IV, c'est la zone des chotts et souvent
de grandes étendues dunaires. Les encroOtements gypseux se présentent généralement en couches ho­
rizontales affleurantes à subaffleurantes.
Horizon A : Appelé «tirch» en arabe, épaisseur varie de 20 à 30 cm. Cette partie est friable, poreuse
et souvent sableuse.
Horizon 8 : Encroûtement massif ou «Taffeza» : Son épaisseur varie de 1 à 2 m . fl ec;;t souvent �!t!!isé
comme pierre à bâtir. C'est l'horizon des roses des sables. Encroûtements friables ou «sables gyp­
seux». Ils ne se différencient des encroûtements massifs que par la dureté.
Horizon C : Les encroûtements tendres : Appelés sables gypseux sont les matériaux recherchés pour
l'utilisation en technique routière. Ils sont d'extraction facile et évoluent en sable au compactage.
Préparation des matériaux
C'est 1'horizon C «Encroûtements tendres» qui fait 1'objet d'une exploitation pour 1'utilisation en tech­
nique routière.
1 . A 1'aide de Bull on pousse le matériau de 1'horizon A et l'éventuelle découverte sableuse vers
les bordures du gisement.
2. Le sable gypseux ou encroûtements tendres sont gerbés et disposés en tas pour être repris, par
la suite, par les chargeurs qui les mettent dans le camion de transport.
3. On attire l'attention sur le fait que les gîtes en sable gypseux ne sont, en général, pas homo­
gène, ce qui exclut une exploitation étendue sur de grandes surfaces.
On distingue deux classe de sables gypseux selon leur granularité et performances mécaniques ; il s'agit
de SG1 et SG2.
2- DOMAINE D'UTILISATION
- Couches d'assises (base, fondation), pour le réseau RP2.
- SG1 en couche de fondation, pour le réseau RP1 .
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimenslonnement B 3
------------------··�-
Catalogue de Dlmensionnement des Chaussées Neuves ----------------------
3- SPÉCIFICATIONS
1) Granulométrie :
Les matériaux utilisés en technique routière doivent s'inscrivent dans les fuseaux 0/D définis ci-des­
sous
- Fuseau 0/5 pour les sables gypseux de classe l ; appelés : SG1 (annexe l )
- Fuseau 0/2 pour les sables gypseux de classe 2 ; appelés : SG2 (annexe 2).
Fuseau 0/5 - SGl :
5 2 0,4 0.08
86 64 48 30 4
lOO 82 70 52 22
Fuseau 0/2 - SG2 :
2 1 0,4 0.08
84 68 50 20
100 90 74 48
2) Indice de plasticité : Ip � 10
3) Taux de gypse + carbonates : CaS04+H20 + CaC03 :? 45 %
4) Résistance à la compression : Re > 1 5 Kg/cm2 à 95 % de la densité OPM et à teneur en eau nulle.
4- FABRICATION
L'utilisation des matériaux en corps de chaussée ne nécessite pas de matériel de fabrication.
5- MISE EN ŒUVRE
La mise en œuvre se fait de la façon suivante :
Répandage :
Après avoir déposé le sable gypseux à sec (teneur en eau naturelle faible) en cordons sur le sol-support
de chaussée, on effectue le répandage à l'aide de la niveleuse (ouverture des cordons) en faisant des al­
lers et retours.
Humidification :
L'humidification se fera par arrosages successifs à l'aide de camions citernes, et le malaxage et le bra­
sage sont effectués par la niveleuse.
8 4 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
______,_.._._
Compactage :
Le compactage sera réalisé à 1' aide de compacteur à pneus lourd. Pour éviter le feuilletage, on procède
à des surépaisseurs de la couche à compacter.
• Les modalités d'exécution devront être définies par la réalisation de planches d'essais. La densité de
la planche d'essai (gele) est considérée comme satisfaisante lorsque : yde � 97% ydOPM.
• Dès que le chantier a atteint une cadence normale, il est procédé à la réalisation d'une planche de ré­
férence portant sur une demi-journée de travail, à l'issue de laquelle, on fixe les densités el les disper­
sions de référence, ces valeurs seront utilisées lors des contrôles ultérieurs. La densité de référence
(gdref) est considérée comme satisfaisante lorsque : ydref � 98%yde avec une dispersion caractérisée
par un écart type Sigma ::::; 0,03.
NB : Cette planche de référence doit être systématique pour le réseau princ ipal de niveau 1 (RPJ).
Imprégnation :
La couche de base une fois achevée, on réalise une imprégnation généralement au cut-back 0/l .
Épaisseurs technologiques de mise en œuvre :
Les seuils technologiques après compactage en une seule couche :
- Épaisseur minimale : 10 cm.
- Épaisseur maximale : 25 cm.
6D CONTROLE
1 . Contrôle des matériaux avant la mise en œuvre (granulométrie, % de gypse+carbonates).
2. Contrôle de l'atelier de compactage (par rapport aux modalités fixées par les planches cl'es­
sais) : nombre de passes, poids par roue, fréquence, vitesse d'avancement.
3. Contrôle de compacité par rapport à la compacité de référence (déterminée lors de la planche
d'essai). La qualité elu compactage est considérée comme satisfaisante lorsque :
- 95 % des valeurs contrôlées yd � ydref - 3 Sigma (dans le cas OLI la planche de référence
a été réalisée).
- 95 % des valeurs contrôlées yd �96% yde (dans le cas Otl la planche de référence n'a pas
été réalisée).
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 8 5
----------�--�------------- Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
ANNEXE 1
-0
-
0
N
0
Pourcentage des tamisats cumulés
00
0
,__.
0
0
------4--- -+- ---�----- 1-----+----�---+-----�--4-------
-------r-----�----+--·-4---r-----�----�----�----4--�
-------f-------f------1----- ·---+------'------·--+-----.---
1---·l-----+-----+---- ---- --- ----�----4----�----
----- --�--+----l----4------------�---�-----4----�
1----+----�-----1------ -----�--+-----+-------
l-��::::�-=-=-=-=i:-=-=-=-=-�1=--=-=-=-=il-::-=-=-=-=t--===i===t==-=tf--==--=-..::.-_-_-
1---�f----+---�-- --+--------�--+---�----�---�l
1---4----�---�f-----�------- ----- /?�---1------- ---=--=-
---
f---�
b:Z
7
- ---- -/ /
/v vv:.___i-----1
1====�===+-�=����=���+=;/z-���==�--� -­
-- f--
-
-�----�-------_z--------tz=-
-f---- -- --
--1---�-+--
7
-±��f------------+--+----
1/f--
1-----1------f----
---·-+-v-, v
�-"--e------
� ���------//-/-+--·�---+-----�-�-----�--4----�
_::_-L=_ ---I=Z-f----- --------�--�·-----!-----�-�
0
0
-
1------f------l-----+----- - ----1----·- -f-----�-----1-----�--�
1-----4-· ------f----·-+-----1------l----�----+-----1
1-----t----11----+--�--+-----i-- --------+------1
-----+---+-----+---+----!----- -----�-----f----- ------
1-----l-----f-----f------1-----1----1-·------+-----1------
�______..L_______,L__-1._ ____ -------·-- ,______L___J________,____)
8 6 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement
Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves --·-----------·
- --
-
f----f----�-f--·
-
/
v
/
/
r---
// f--/---- ./
v v
� v/
v/
IL----
t----1-
1-·
1- ·· -
--
t--·
1-- -
-
0
0
-
-
0
00
.
-
0
r--
--
-
-
[7
-·/
/
-
-
/
·-
/
/
-
- -
f---
1-·--·
-
-
--
--�--
-
�==j72
L�
---
f--·
f--·- ---
-
· · -
--L....
1------ - ·-
,-----
---
-- ---
-----
---- ---
1-----· --
'-- · '-- - -
-
0
o·
0
-
0
N
0
-
0
0
o
-
Pourcentage des tamisats cumulés
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 8 7
-----------------·----
Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves
Références bibliographiques
1 . Alloul, B (198 1 ) Étude géologique et géotechnique des tufs calcaires et gypseux en vue de leur va­
lorisation en technique routière. Thèse de Doctorat de 3ème cycle Université Paris IV.
2. Rapports de prospection et de contrôles LTPS (Laboratoire des travaux publics du sud).
3. C.T.T.P ( 1994- 1998) Phase B «Rapports de recherche no1 à 8 - Étude et Expérimentation sur les
sables gypseux».
4. Guide Séti ( 1978).
Normes utilisées
NF P 1 8-056 et 057 : Détermination de la granulométrie et sédimentométrie des sols.
NF P 94- 078 : Indice CBR après immersion, Indice CBR immédiat.
NF P 94-093 : Essai Proctor normal et Proctor modifié.
NF P 94-05 1 : Détermination des limites d'Atterberg.
NE-2. 1 .014 -1984 : Détermination des sulfates
NE-2. 1 .007 -1984 : Détermination des carbonates.
NF P 98- 125 : Méthodologie d'étude au laboratoire des graves non traitées.
NF P 98- 235- 1 : Essai Triaxial à Chargements Répétés (TCR).
8 8 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement
--------------------- Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves --�---·-·---·��
FICHE TECHN QUE MATERIAUX
ARENES GRANITIQUES (AG)
1- DÉFINITION
Les arènes granitiques proviennent de 1'altération des granites aux conditions de surface. Les feldspaths
s'altèrent surtout en Kaolin, les micas s'altèrent partiellement alors que les grains de quartz ne subis­
sent aucune altération. La roche reste en place en gardant une faible cohésion. Les arènes granitiques
sont très répandues dans la région elu Hoggar (Zone climatique IV) ; elles constituent la seule ressource
en granulats routiers disponibles clans les conditions technico-économiques.
Les arènes granitiques s'extraient facilement et fournissent un sable plus ou moins grossier suivant la
texture des roches mères. Elles se classent en trois familles suivantes :
• Arènes graveleuses : Elles sont peu répandues au Hoggar. Elles proviennent de 1'altération de gra­
nites à phénocristaux. Le pourcentage de fines (<0.08 mm) est faible (inférieur à 10 %) et le diamètre
maximum n'excède pas 1 2 mm.
o Arènes grenues : Elles proviennent de la désagrégation des granites à texture grenue. Ce type de ma­
tériau est très répandu clans le Hoggar. Le pourcentage des fines est faible ( l0 % < passant à 0.08 mm
< 1 8 %), et lè diamètre Dmax ùes éiéments grossiers est : 7 mm < Dmax < 10 mm.
• Arènes fines : Elles proviennent de l'altération des gneiss, granocliorites et granites à texture grenue
et microgrenue. Le pourcentage des fines (< 0.08 mm) est supérieur à 1 8 %.
Préparation des matériaux :
On enlève la découverte vers les bordures elu gisement. On extrait l'arène granitique à l'aide de Bull
sur une épaisseur généralement de 20 à 50 cm selon le degré d'altération. Les matériaux extraits seront
disposés en tas afin d'assurer une certaine homogénéité, ensuite ils sont repris à l'aide de chargeurs sur
les camions qui assurent le transportjusqu'au chantier.
Recommandations :
Il est vivement recommandé d'utiliser les matériaux fraîchement extraits, ceci permettra d'éviter toute
pollution des matériaux, et de gagner 1 ou 2 % de teneur en eau lors de la mise en œuvre.
2- DOlVIAINE D'UTILISATION
- Couches d'assises (base, fondation), pour le réseau RP2.
,
3- SPECIFICATIONS
1) Granulométrie
Fuseau 0/10 de l'arène granitique
',l'nnJis (Ulm) 10 5 2 0,4 0.08
100 78 50 22 4
100 85 66 36 18
*Voirlefuseau enAnnexe 1
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 8 9
-------- Catalogue de Dlmensionnement des Chaussées Neuves --·--------
2) Indice de plasticité : Ip � 1 0
4- FABRICATION
Les matériaux utilisés ne nécessitent pas de matériel de fabrication.
5- MISE EN ŒUVRE
La mise en œuvre se fait de la façon suivante :
Répandage :
Après avoir déposer les matériaux à sec (teneur en eau naturelle faible) en cordons sur le sol-support
de chaussée, on effectue le répandage à l'aide de la niveleuse (ouverture des cordons) en faisant des al­
lers et retours.
Humidification :
Pour la mise en œuvre des arènes granitiques dans le Hoggar, on recommandera une teneur en eau mi­
nimale W = WoPM - 3 %. L'humidification se fera par arrosages successifs à l'aide de camions citernes,
et le malaxage et le brassage sont effectués par la niveleuse.
Compactage :
Le compactage des assises en arènes granitiques se fera avec le vibrant lourd ou le compacteur à pneus lourd.
• Les modalités d'exécution devront être définies par la réalisation de planches d'essais. La densité de
la planche d'essai (gde) est considérée comme satisfaisante lorsque : yde ;::: 97% ydOPM.
NB : La fiche technique des petfomzances des engins de compactage doit être exigée pour chaque
dossier d'appel d'offre.
Imprégnation
La couche de base une fois achevée, on réalise une imprégnation généralement au cut-back 0/1 .
Épaisseurs technologiques de mise en œuvre
Les seuils technologiques après compactage, en une seule couche sont les suivantes :
- Épaisseur minimale : 1 0 cm.
- Épaisseur maximale : 25 cm
6Q CONTROLE
1 . Contrôle des matériaux avant la mise en œuvre (granulométrie, plasticité).
2. Contrôle de l'atelier de compactage (par rapport aux modalités fixées par les planches d'essais) :
nombre de passes, poids par roue, fréquence, vitesse d'avancement.
3. Pour 95 % des valeurs contrôlées, yd ;::: 96% yde (dans le cas où la planche de référence n'a pas été
réalisée).
9 0 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dlmensionnement
---------·---
Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves -----------"
Références biblioge:-ap�!q�es
l . N'Guessan ( 1980) Prospection de surface des roches granitiques pour usages routiers. Thèse de doc­
torat de 3èmc cycle. École Nationale Supérieure des Mines - Paris.
2. Rapports de prospection. LTPC.
3. C.T.T.P ( 1994- 1998) Phase B «Étude et Expérimentation sur les arènes granitiques». Rapports de re­
cherche n° l à 8.
Normes utilisées
NF P 1 8-056 et 057: Détermination de la granulométrie et sédimentométrie des sols
NF P 94-078 : Indice CBR après immersion, Indice CBR immédiat.
NF P 94-093 : Essai Proctor normal et Proctor modifié.
NF P 94-05 1 : Détermination des limites d'Atterberg.
NF P 98- 1 25 : Méthodologie d'étude au laboratoire des graves non traitées.
NF P 98-235- l : Essai Triaxial à Chargements Répétés (TCR).
-----�----
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 9 1
Catalogue de Dimensionuement des Chaussées Neuves
SABLE BITUME (SB)
1- DÉFINITION :
Le sable bitume est un mélange d'un ou plusieurs sables avec du bitume pur. Généralement, le mélange
nécessite l'ajout de fines provenant soit des matériaux de concassage-broyage (sable fillérisé, fines cal­
caires), soit des pulvérulents industriels (chaux, ciment). Le bitume utilisé doit être assez dur, de classe
40/50 ou 20/30 afin d'assurer une rigidité et une stabilité convenable. La fabrication du mélange (sable
+ bitume) se fait en centrale d'enrobage à chaud.
2- DOMAINE D'UTILISATION :
L'elllpiui Ju sable biLUme est envisageable en couche de base pour les chaussées du réseau principal de
niveau 2 (RP2).
3- SPÉCIFICATIONS :
3-1 Constituants :
A) SABLE :
• Propreté
- Équivalent de sable à 1 0 % de fine (ES) > 40
- Valeur au bleu de méthylène (VBS) < 0.2.
o Stabilité immédiate avant mélange
- Indice de Portance Immédiat IPI :2: 40.
Il n'y a pas de restriction concernant la granulométrie du sable à utiliser. Le sable employé devra par
ailleurs contenir moins de 0.2 % de matières organiques.
B) BITUME :
Le bitume doit répondre selon J'essai de pénétrabilité et l'essai de température Bille et Anneau à une
classe de 40/50 ou 20/30.
3-2 Formulation :
- le % de sable naturel est :2:60 %
- le % de sable correcteur incorporé f40% ( avec % en fines :2: 16 %)
- le % de fine du mélange à blanc à traiter au bitume est :2: 7 %
- la teneur en bitume du mélange est de 6 à 7 %.
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 9 3
t
·--·-.,--.����� Catalogue de Dimensionnement.des Chaussées Neuves �---�--
3-3 Performances mécaniques :
Les performances mécaniques d'un sable bitume destiné pour une couche de base et à un trafic PLI j
sur la voie la plus chargée, inférieur à 300 PLIj sont :
Stabilité Hubbard-Field (en kg)
> 500à Go·c (avant imme•·sion)
ltéslst;t tce Outlcz,.,minl à sec
·�
en [Ml)al 4
�.....� ...--.At.w+'Œ=l!.! ��
% 11crtc max. de résistance
40avecimmersion
4- FABRICATION
- La fabrication du sable bitume s'effectue au niveau d'une centrale d'enrobage à chaud.
- La durée de malaxage pour cette technique est plus importante que pour un BB ou une GB.
- Afin de bien répartir le débit des prédoseurs du sable naturel, il est conseillé d'utiliser deux trémies
qui alimentent simultanément le tapis au lieu d'une seule.
- En cas d'utilisation de la chaux comme filler d'apport un silo à pulvérulent doit être installé.
- La température de fabrication est de 1 30 à 140°C.
- Le transport est assüré paï des can1iûns dont le bâchage est nécessaire afin d� respecter ta tcn...tpératurc
de mise en œuvre du matériau.
5- MISE EN ŒUVRE
Répandage :
Le répandage du sable bitume est assuré par un finisseur à table vibrante dont la vitesse d'avancement
est de 4 à 7 rn/mn.
Une couche d'imprégnation au cut-back 0/l est réalisée sur la couche support avec un dosage de 0.7 à
1 kg/m2•
Compactage :
le compactage du sable bitume est assuré par les engins suivants :
- un compacteur statique à cylindre lisse de poids total de 8 à l O tonnes (en tête)
- un compacteur à pneumatique à charge par roue de 2.5 à 3.5 tonnes/roue faiblement gonflées (de
l'ordre de 2 à 3bars).
NB : La fiche technique des pelformances des engins de compactage doit être exigée pour chaque
dossier d'appel d'offre.
Le nombre de passe de chaque engin sera fixé à partir d'une planche d'essai réalisée au début du chantier.
Épaisseurs technologiques de mise en œuvre
Les seuils technologiques après compactage, en une seule couche sont :
- Épaisseur minimale = 4 cm
- Épaisseur maximale = 1Ocm.
9 4 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement ---------------------
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves ��"�--<---...-·��··
6- CONTROLE
1. Constituants : ( avant la mise en œuvre)
bitume : la classe de bitume (pénétrabilité, TBA)
sable : propreté (ES) et teneur en fine.
2. Fabrication :
température de fabrication
teneur en bitume
teneur en fine.
3. Répandage :
température du matériau répandu.
4. Compactage :
Bonne exécution elu plan de balayage
Épaisseur
Compacité mise en place.
Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 9 5
·-----�--�
Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
Références bibliographiques
--�-�-----.-�--
l . Rapports de recherche C.T.T.P «Étude et Expérimentation sur les Sand-Asphalt».
2. LCPC Division d'Algérie -1957 - 1958 «L'utilisation des sables dans le corps de chaussées en
Algérie et au Sahara».
3. Les sables : Guide pratique d'utilisation routière (ISTED 1987).
4. Patrick Royis, Hervé Di Beneditto - Avril 1985 «Comportement mécanique d'un sable bitume» -
Bulletin de Liaison No 1 36.
5. SETRA 1 972 «Directive pour la réalisation des assises de chaussées en grave-bitume et sable-bi­
tume».
6. M.HAMZE- 1977 «Contribution à l'étude des propriétés des matériaux- le traitement des sables>>
Rapport de recherche LPC No 67.
Normes utilisées
NF P 1 8-560 : Analyses granulométriques
NF P1 8-597 : Équivalent de sable à 1 0 % de fines
NF T66-004 : Essai de pénétrabilité
NF T66-008 : Température bille anneau
NFP 98.25 1 .4 : Essai de compression Duriez.
9 6 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement -------------------
Catalogue de dimensionnement des chaussees neuves (fascicule3)

Contenu connexe

Tendances

Guide des terrassements routier gtr2000 1
Guide des terrassements routier gtr2000 1Guide des terrassements routier gtr2000 1
Guide des terrassements routier gtr2000 1
Fethi Yahia
 
L'essai et la méthode CBR
L'essai et la méthode CBRL'essai et la méthode CBR
L'essai et la méthode CBR
Ghiles MEBARKI
 
Compactage
CompactageCompactage
Compactage
yacine nour
 
Aménagement des routes principales cet
Aménagement des routes principales cetAménagement des routes principales cet
Aménagement des routes principales cetNaceur Ben Mabrouk
 
Conception geometrique route
Conception geometrique routeConception geometrique route
Conception geometrique route
jifer soufiane
 
Terrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1x
Terrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1xTerrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1x
Terrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1x
Hani sami joga
 
Pathologies de chaussées
Pathologies de chausséesPathologies de chaussées
Pathologies de chaussées
idropproject
 
Guide de conception des routes version finale
Guide de conception des routes  version finaleGuide de conception des routes  version finale
Guide de conception des routes version finaleHaffoudi abdelhaq
 
Matériaux de chaussée
Matériaux de chausséeMatériaux de chaussée
Matériaux de chaussée
adel213
 
Les essais geotechniques en laboratoire et in situ
Les essais geotechniques en laboratoire et in situLes essais geotechniques en laboratoire et in situ
Les essais geotechniques en laboratoire et in situ
Flavien Damiba
 
Cubature et mouvement des terres
Cubature et mouvement des terresCubature et mouvement des terres
Cubature et mouvement des terres
Adel Nehaoua
 
Essai DURIEZ sur mélange hydrocarboné à chaud
Essai DURIEZ sur mélange hydrocarboné à chaud Essai DURIEZ sur mélange hydrocarboné à chaud
Essai DURIEZ sur mélange hydrocarboné à chaud
OFPPT LAND
 
Setra aménagement des carrefours interurbains-cet
Setra aménagement des carrefours interurbains-cetSetra aménagement des carrefours interurbains-cet
Setra aménagement des carrefours interurbains-cet
Soungalo CISSE
 
Cours d'ouvrages d'art t1 2008
Cours d'ouvrages d'art t1 2008Cours d'ouvrages d'art t1 2008
Cours d'ouvrages d'art t1 2008
Ministère des Infrastructures du BURKINA FASO
 
Catalogue de structures des chaussées neuves 1995.pdf
Catalogue de structures des chaussées neuves 1995.pdfCatalogue de structures des chaussées neuves 1995.pdf
Catalogue de structures des chaussées neuves 1995.pdf
Anassbk2
 
cours-des-route-maroc-.pptx
cours-des-route-maroc-.pptxcours-des-route-maroc-.pptx
cours-des-route-maroc-.pptx
khiaraasmae
 
Représentation graphique des routes
Représentation graphique des routesReprésentation graphique des routes
Représentation graphique des routes
Adel Nehaoua
 
Manuel des degradations des chaussées souples
Manuel des degradations des chaussées souplesManuel des degradations des chaussées souples
Manuel des degradations des chaussées souples
abdelkrim abdellaoui
 
Dimensionnement selon le catalogue marocain
Dimensionnement selon le catalogue marocainDimensionnement selon le catalogue marocain
Dimensionnement selon le catalogue marocain
haytam saidi el hajji
 
10-etude des carffours
10-etude des carffours10-etude des carffours
10-etude des carffoursMehdid Hichem
 

Tendances (20)

Guide des terrassements routier gtr2000 1
Guide des terrassements routier gtr2000 1Guide des terrassements routier gtr2000 1
Guide des terrassements routier gtr2000 1
 
L'essai et la méthode CBR
L'essai et la méthode CBRL'essai et la méthode CBR
L'essai et la méthode CBR
 
Compactage
CompactageCompactage
Compactage
 
Aménagement des routes principales cet
Aménagement des routes principales cetAménagement des routes principales cet
Aménagement des routes principales cet
 
Conception geometrique route
Conception geometrique routeConception geometrique route
Conception geometrique route
 
Terrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1x
Terrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1xTerrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1x
Terrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1x
 
Pathologies de chaussées
Pathologies de chausséesPathologies de chaussées
Pathologies de chaussées
 
Guide de conception des routes version finale
Guide de conception des routes  version finaleGuide de conception des routes  version finale
Guide de conception des routes version finale
 
Matériaux de chaussée
Matériaux de chausséeMatériaux de chaussée
Matériaux de chaussée
 
Les essais geotechniques en laboratoire et in situ
Les essais geotechniques en laboratoire et in situLes essais geotechniques en laboratoire et in situ
Les essais geotechniques en laboratoire et in situ
 
Cubature et mouvement des terres
Cubature et mouvement des terresCubature et mouvement des terres
Cubature et mouvement des terres
 
Essai DURIEZ sur mélange hydrocarboné à chaud
Essai DURIEZ sur mélange hydrocarboné à chaud Essai DURIEZ sur mélange hydrocarboné à chaud
Essai DURIEZ sur mélange hydrocarboné à chaud
 
Setra aménagement des carrefours interurbains-cet
Setra aménagement des carrefours interurbains-cetSetra aménagement des carrefours interurbains-cet
Setra aménagement des carrefours interurbains-cet
 
Cours d'ouvrages d'art t1 2008
Cours d'ouvrages d'art t1 2008Cours d'ouvrages d'art t1 2008
Cours d'ouvrages d'art t1 2008
 
Catalogue de structures des chaussées neuves 1995.pdf
Catalogue de structures des chaussées neuves 1995.pdfCatalogue de structures des chaussées neuves 1995.pdf
Catalogue de structures des chaussées neuves 1995.pdf
 
cours-des-route-maroc-.pptx
cours-des-route-maroc-.pptxcours-des-route-maroc-.pptx
cours-des-route-maroc-.pptx
 
Représentation graphique des routes
Représentation graphique des routesReprésentation graphique des routes
Représentation graphique des routes
 
Manuel des degradations des chaussées souples
Manuel des degradations des chaussées souplesManuel des degradations des chaussées souples
Manuel des degradations des chaussées souples
 
Dimensionnement selon le catalogue marocain
Dimensionnement selon le catalogue marocainDimensionnement selon le catalogue marocain
Dimensionnement selon le catalogue marocain
 
10-etude des carffours
10-etude des carffours10-etude des carffours
10-etude des carffours
 

En vedette

Les études de circulation et de trafic
Les études de circulation et de traficLes études de circulation et de trafic
Les études de circulation et de trafic
Adel Nehaoua
 
B50 - sequences d'aménagemen
B50 - sequences d'aménagemenB50 - sequences d'aménagemen
B50 - sequences d'aménagemen
Adel Nehaoua
 
Les terrassements
Les terrassementsLes terrassements
Les terrassements
Adel Nehaoua
 
Généralités
GénéralitésGénéralités
Généralités
Adel Nehaoua
 
Chemins de fer chapitre 2 : géométrie de la voie
Chemins de fer chapitre 2 : géométrie de la voieChemins de fer chapitre 2 : géométrie de la voie
Chemins de fer chapitre 2 : géométrie de la voie
Adel Nehaoua
 
Les enrobés bitumineux (matériau)
Les enrobés bitumineux (matériau)Les enrobés bitumineux (matériau)
Les enrobés bitumineux (matériau)Charles-Axel Dein
 
chapitre 3: Pont mixtes bipoutre
chapitre 3: Pont mixtes bipoutrechapitre 3: Pont mixtes bipoutre
chapitre 3: Pont mixtes bipoutre
Adel Nehaoua
 
Chemins de fer chapitre 1 généralités
Chemins de fer chapitre 1 généralitésChemins de fer chapitre 1 généralités
Chemins de fer chapitre 1 généralités
Adel Nehaoua
 
Assainissement routier
Assainissement routierAssainissement routier
Assainissement routier
Adel Nehaoua
 
B10 - choix des critères de définition des niveaux de service
B10 - choix des critères de définition des niveaux de serviceB10 - choix des critères de définition des niveaux de service
B10 - choix des critères de définition des niveaux de service
Adel Nehaoua
 
B11 - définition des niveaux de sevice
B11 - définition des niveaux de seviceB11 - définition des niveaux de sevice
B11 - définition des niveaux de sevice
Adel Nehaoua
 
Chemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voie
Chemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voieChemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voie
Chemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voie
Adel Nehaoua
 
Cours ehtp dimensionnement des structures de chaussées - sol
Cours ehtp   dimensionnement des structures de chaussées - solCours ehtp   dimensionnement des structures de chaussées - sol
Cours ehtp dimensionnement des structures de chaussées - sol
Saâd Rezzouq
 
METHODE CBR
METHODE CBR METHODE CBR
METHODE CBR
Ghiles MEBARKI
 
Guide des renforcements fascicule 1 6
Guide des renforcements fascicule 1 6Guide des renforcements fascicule 1 6
Guide des renforcements fascicule 1 6
Adel Nehaoua
 
Chapitre 1 : Généralité
Chapitre 1 :  GénéralitéChapitre 1 :  Généralité
Chapitre 1 : Généralité
Adel Nehaoua
 
B40 - manuel de projeteurs
B40 - manuel de projeteursB40 - manuel de projeteurs
B40 - manuel de projeteurs
Adel Nehaoua
 

En vedette (19)

Les études de circulation et de trafic
Les études de circulation et de traficLes études de circulation et de trafic
Les études de circulation et de trafic
 
B50 - sequences d'aménagemen
B50 - sequences d'aménagemenB50 - sequences d'aménagemen
B50 - sequences d'aménagemen
 
Les terrassements
Les terrassementsLes terrassements
Les terrassements
 
La route
La routeLa route
La route
 
Généralités
GénéralitésGénéralités
Généralités
 
Chemins de fer chapitre 2 : géométrie de la voie
Chemins de fer chapitre 2 : géométrie de la voieChemins de fer chapitre 2 : géométrie de la voie
Chemins de fer chapitre 2 : géométrie de la voie
 
Les enrobés bitumineux (matériau)
Les enrobés bitumineux (matériau)Les enrobés bitumineux (matériau)
Les enrobés bitumineux (matériau)
 
chapitre 3: Pont mixtes bipoutre
chapitre 3: Pont mixtes bipoutrechapitre 3: Pont mixtes bipoutre
chapitre 3: Pont mixtes bipoutre
 
Chemins de fer chapitre 1 généralités
Chemins de fer chapitre 1 généralitésChemins de fer chapitre 1 généralités
Chemins de fer chapitre 1 généralités
 
Assainissement routier
Assainissement routierAssainissement routier
Assainissement routier
 
B10 - choix des critères de définition des niveaux de service
B10 - choix des critères de définition des niveaux de serviceB10 - choix des critères de définition des niveaux de service
B10 - choix des critères de définition des niveaux de service
 
B11 - définition des niveaux de sevice
B11 - définition des niveaux de seviceB11 - définition des niveaux de sevice
B11 - définition des niveaux de sevice
 
Chemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voie
Chemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voieChemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voie
Chemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voie
 
Enrobé modifié
Enrobé modifiéEnrobé modifié
Enrobé modifié
 
Cours ehtp dimensionnement des structures de chaussées - sol
Cours ehtp   dimensionnement des structures de chaussées - solCours ehtp   dimensionnement des structures de chaussées - sol
Cours ehtp dimensionnement des structures de chaussées - sol
 
METHODE CBR
METHODE CBR METHODE CBR
METHODE CBR
 
Guide des renforcements fascicule 1 6
Guide des renforcements fascicule 1 6Guide des renforcements fascicule 1 6
Guide des renforcements fascicule 1 6
 
Chapitre 1 : Généralité
Chapitre 1 :  GénéralitéChapitre 1 :  Généralité
Chapitre 1 : Généralité
 
B40 - manuel de projeteurs
B40 - manuel de projeteursB40 - manuel de projeteurs
B40 - manuel de projeteurs
 

Similaire à Catalogue de dimensionnement des chaussees neuves (fascicule3)

GCAlgerie.com(241).pdf
GCAlgerie.com(241).pdfGCAlgerie.com(241).pdf
GCAlgerie.com(241).pdf
ssuserc828bc2
 
1999 tacnet2000 final
1999 tacnet2000 final1999 tacnet2000 final
1999 tacnet2000 final
Sanae Jeffali
 
Fiche helices fixes f038 b
Fiche helices fixes f038 bFiche helices fixes f038 b
Fiche helices fixes f038 b
emmanuelle bezzi
 
54545421545454 struct chauss watermark
54545421545454 struct chauss watermark54545421545454 struct chauss watermark
54545421545454 struct chauss watermark
SEYDOU SIDIBE
 
Manuel du module additionnel RF-LAMINATE pour RFEM
Manuel du module additionnel RF-LAMINATE pour RFEMManuel du module additionnel RF-LAMINATE pour RFEM
Manuel du module additionnel RF-LAMINATE pour RFEM
Grégoire Dupont
 
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and upToyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
fjkskekkemmmd
 
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and upToyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
fjjskekksemmm
 
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and upToyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
fjskkmemem
 
Projet CS05 - Les agrocomposites dans l'automobile
Projet CS05 - Les agrocomposites dans l'automobileProjet CS05 - Les agrocomposites dans l'automobile
Projet CS05 - Les agrocomposites dans l'automobile
Gabriel Delacroix
 
Cours beton arme
Cours beton armeCours beton arme
Cours beton arme
Mar Mor
 
20091118_gl_voirie_guide_conception_structures_de_chaussees.pdf
20091118_gl_voirie_guide_conception_structures_de_chaussees.pdf20091118_gl_voirie_guide_conception_structures_de_chaussees.pdf
20091118_gl_voirie_guide_conception_structures_de_chaussees.pdf
ssuserc828bc2
 
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
Ministère de l'Économie et des Finances
 
19134742-Hi-Path-3000-V1-2-3-0-Manuel-de-Service-1.pdf
19134742-Hi-Path-3000-V1-2-3-0-Manuel-de-Service-1.pdf19134742-Hi-Path-3000-V1-2-3-0-Manuel-de-Service-1.pdf
19134742-Hi-Path-3000-V1-2-3-0-Manuel-de-Service-1.pdf
Drm/Bss Gueda
 
Dessin technique cour singenieur
Dessin technique cour singenieurDessin technique cour singenieur
Dessin technique cour singenieur
Tout Droit
 
Fascicule71_2012-05-30.pdf
Fascicule71_2012-05-30.pdfFascicule71_2012-05-30.pdf
Fascicule71_2012-05-30.pdf
OtsKenitra
 
Calcul des pertes par Boil-Off dans les lignes de transfert du GNL, Applicati...
Calcul des pertes par Boil-Off dans les lignes de transfert du GNL, Applicati...Calcul des pertes par Boil-Off dans les lignes de transfert du GNL, Applicati...
Calcul des pertes par Boil-Off dans les lignes de transfert du GNL, Applicati...
LahouariFatah3
 
Toyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn20011 and up
Toyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn20011 and upToyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn20011 and up
Toyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn20011 and up
fjkskedmme
 
Toyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn24000 and up
Toyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn24000 and upToyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn24000 and up
Toyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn24000 and up
fjskekdmjekm
 

Similaire à Catalogue de dimensionnement des chaussees neuves (fascicule3) (20)

GCAlgerie.com(241).pdf
GCAlgerie.com(241).pdfGCAlgerie.com(241).pdf
GCAlgerie.com(241).pdf
 
1999 tacnet2000 final
1999 tacnet2000 final1999 tacnet2000 final
1999 tacnet2000 final
 
Fiche helices fixes f038 b
Fiche helices fixes f038 bFiche helices fixes f038 b
Fiche helices fixes f038 b
 
54545421545454 struct chauss watermark
54545421545454 struct chauss watermark54545421545454 struct chauss watermark
54545421545454 struct chauss watermark
 
Manuel du module additionnel RF-LAMINATE pour RFEM
Manuel du module additionnel RF-LAMINATE pour RFEMManuel du module additionnel RF-LAMINATE pour RFEM
Manuel du module additionnel RF-LAMINATE pour RFEM
 
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and upToyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
 
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and upToyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
 
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and upToyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
Toyota 6 hbc30 pallet truck service repair manual sn10011 and up
 
Projet CS05 - Les agrocomposites dans l'automobile
Projet CS05 - Les agrocomposites dans l'automobileProjet CS05 - Les agrocomposites dans l'automobile
Projet CS05 - Les agrocomposites dans l'automobile
 
cours-plaques
cours-plaquescours-plaques
cours-plaques
 
Cours beton arme
Cours beton armeCours beton arme
Cours beton arme
 
20091118_gl_voirie_guide_conception_structures_de_chaussees.pdf
20091118_gl_voirie_guide_conception_structures_de_chaussees.pdf20091118_gl_voirie_guide_conception_structures_de_chaussees.pdf
20091118_gl_voirie_guide_conception_structures_de_chaussees.pdf
 
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
 
19134742-Hi-Path-3000-V1-2-3-0-Manuel-de-Service-1.pdf
19134742-Hi-Path-3000-V1-2-3-0-Manuel-de-Service-1.pdf19134742-Hi-Path-3000-V1-2-3-0-Manuel-de-Service-1.pdf
19134742-Hi-Path-3000-V1-2-3-0-Manuel-de-Service-1.pdf
 
Dessin technique cour singenieur
Dessin technique cour singenieurDessin technique cour singenieur
Dessin technique cour singenieur
 
Fascicule71_2012-05-30.pdf
Fascicule71_2012-05-30.pdfFascicule71_2012-05-30.pdf
Fascicule71_2012-05-30.pdf
 
Calcul des pertes par Boil-Off dans les lignes de transfert du GNL, Applicati...
Calcul des pertes par Boil-Off dans les lignes de transfert du GNL, Applicati...Calcul des pertes par Boil-Off dans les lignes de transfert du GNL, Applicati...
Calcul des pertes par Boil-Off dans les lignes de transfert du GNL, Applicati...
 
Rapport Arcelor Mittal
Rapport Arcelor MittalRapport Arcelor Mittal
Rapport Arcelor Mittal
 
Toyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn20011 and up
Toyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn20011 and upToyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn20011 and up
Toyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn20011 and up
 
Toyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn24000 and up
Toyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn24000 and upToyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn24000 and up
Toyota 6 hbc40 pallet truck service repair manual sn24000 and up
 

Plus de Adel Nehaoua

B40 niveau de service et normes
B40 niveau de service et normesB40 niveau de service et normes
B40 niveau de service et normes
Adel Nehaoua
 
B40 - annexe[ocr]
B40 - annexe[ocr]B40 - annexe[ocr]
B40 - annexe[ocr]
Adel Nehaoua
 
Passages à faune
Passages à faunePassages à faune
Passages à faune
Adel Nehaoua
 
PARASESMIQUE DES OUVRAGES D’ART
PARASESMIQUE DES OUVRAGES D’ARTPARASESMIQUE DES OUVRAGES D’ART
PARASESMIQUE DES OUVRAGES D’ART
Adel Nehaoua
 
RPOA sets (Formation)
RPOA sets (Formation)RPOA sets (Formation)
RPOA sets (Formation)
Adel Nehaoua
 
Les Ouvrages de soutènement
Les Ouvrages de soutènementLes Ouvrages de soutènement
Les Ouvrages de soutènement
Adel Nehaoua
 

Plus de Adel Nehaoua (6)

B40 niveau de service et normes
B40 niveau de service et normesB40 niveau de service et normes
B40 niveau de service et normes
 
B40 - annexe[ocr]
B40 - annexe[ocr]B40 - annexe[ocr]
B40 - annexe[ocr]
 
Passages à faune
Passages à faunePassages à faune
Passages à faune
 
PARASESMIQUE DES OUVRAGES D’ART
PARASESMIQUE DES OUVRAGES D’ARTPARASESMIQUE DES OUVRAGES D’ART
PARASESMIQUE DES OUVRAGES D’ART
 
RPOA sets (Formation)
RPOA sets (Formation)RPOA sets (Formation)
RPOA sets (Formation)
 
Les Ouvrages de soutènement
Les Ouvrages de soutènementLes Ouvrages de soutènement
Les Ouvrages de soutènement
 

Catalogue de dimensionnement des chaussees neuves (fascicule3)

  • 1. RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère des Travaux Public§ Direction des Routes Catalogue de DIMENSIONNEMENT des Chaussées Neuves Fascicule 3 FICHES TECHNIQUES DE DIMENSIONNEMENT Novembre 2001
  • 2. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves
  • 3. Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves Fascicule 3 FICHES l�ECHNIQUES DE DIMENSIONNEMENT ,, ' / < 1 / '._ . .•r.:: 1 . { ' / � / / --------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 3
  • 4. ---------�------------------ Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves SOMMAIRE PREAMBULE.......... .............................. ........................................ . ...... . . . .. . . . . ........ . . . . . . . . . . . . . . . . . . ............5 I- FICHES STRUCTURES DE DIMENSIONNEMENT ...................................................................7 1-1- Fiches structures pour le réseau principal de niveau 1 (RP1)................................................9 - Fiche l : GB/GB .............................................................................................................................. I l - Fiche 2 : GB/GNT (zone I et II) . . . . . . . . . . .. . .. . . . .. . . . ... ..... . . . .... ........ . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . .. .. . . . . . . 1 3 - Fiche 3 : GB/GNT (zone Ill) ........................................................................................................... 15 - Fiche 4 : GB/SG 1 . . . . .. . .. . .. ... . . . . .. . . .... ... .... . .. . . ...... . . .. . . . . . . . . . ... . . . . . . . . . . .. .... .. . . . . . . . .. . .... .. . . . . ... . .... .... . ...... .. ..... L7 - Fiche 5 : GB/TUFl .......................................................................................................................... 1 9 - Fiche 6 : GL/GL...............................................................................................................................2 l - Fiche 7 : BCg/GC ............................................................................................................................23 1-2- Fiches structures pour le réseau principal de niveau 2 (RP2)..............................................25 - Fiche 1 : GNT/GNT.........................................................................................................................27 - Fiche 2 : TUF l/TUFl ......................................................................................................................29 - Fiche 3 : TUF2/TUF2 . . ........... ......... .. . . . . .. . ... . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . ... . .. . . . . . . . . .. . . . . . . . .. . . . . . . . . . . ............31 - Fiche 4 : SG1 /SGl . . . . . . . .. . . .... . . . . . . . .. . .. . . . . . . . . . .. . . . . . . . .... .. . . .. . . ....... .. . . . . . . ..... . . ........... ....... ... . . . . . . . . .. . . . . . . .. . ....33 - Fiche 5 : SG2/SG2 ...................... . . . . . . ........ ..................... .......... ........ ............. .... ............ .... ....... . . . . . .. . 35 - Fiche 6 : AG/AG.... .............. ............................. . .. . . . . . . ........... .. . . . . . . . . . . . . ... ... . . . . . .. . . ............... .. ............. 37 - Fiche 7 : SB/SG 1 .............................................................................................................................39 II- FICHES MATÉRIAUX........................................................................'.........................................4 1 - Fiche Grave bitume (GB) . .. . ... . . . . ...... .. . . .. . .. . . ....... .. . . . . . . . . . ....... .. . ................. ............. ....... ... . .. . . ... .. . ....43 - Fiche Grave laitier (GL) .......... . . . . . . ..... ...... . . . . ..... ......... . . . . . . . . . . . . . . ...... ................ .. .. . .. . . . .. . . . . . .......... . . . . . .49 - Fiche Grave cirnent (GC).................................................................................................................57 - Fiche Béton de ciment (BCg) ....... ......... . ..... ......... ...... .. . . . ...... . .. . . . . .. ...... ... .. ...... .. . . . . . . ... . . . ..... ....... .... ..6� - Fiche Grave non traitée GNT) ...... .. ..... .. . . ....... ............. .. . . ........ ........ ................. ... . . . . . . ............ .. . . . . . . . . 6S - Fiche Tufs calcaires (TUF) ..............................................................................................................75 - Fiche Sables gypseux (SG).... .. . . . . . . . ..... .. . . . . . .. .. ........... ....... .. . . . . . .. ...... ...... . . . . . . . . . . . .............. . . . . ........ . . ... 8� - Fiche Arènes granitiques (AG) . . . . . .......... . . . . . . . .. . ....... .. . . . . . .......... .......... ..... . . . . ......... .. . . . . .... .. ............ .. .8Ç - Fiche Sable bitutne (SB) ............. ... ....... .. . . ... . . . ........ . ............ .... . . ....... ... ... . . . . . . ..... .... ... ... . .. . . .... .... .. . .. ..9� 4 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement -----------------
  • 5. _____,______________ Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves PREAMBULE es fiches techniques de dimensionnement figurant dans ce fascicule regroupent les fiches structures de dimensionnement ainsi que les .,..:h...-w fiches matériaux propres à chaque technique. Les fiches structures pré-calculées, dans lesquelles la durée de vie et le taux d'accroissement géométrique sont fixés à l'avance, sont à double entrée : Je tra­ fic (TPLi) et le sol support (Si). Dans certains cas, pour un même couple (TPLi, Si) la solution n'est pas unique puisque plusieurs variantes de structures sont proposées. La détermination de la structure optimale de dimensionnement se fera en fonc­ tion des données technico-économiques locales et régionales relatives au projet. Quant aux fiches matériaux, elles synthétisent pour chaque technique les prin­ cipales spécifications ainsi que les recommandations concernant : la fabrica­ tion, la mise en oeuvre et le contrôle. ------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 5
  • 6. -- ---·H--- � Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves �--� 1 - Fiches STRU-C1"lJRES DE DIMENSIOlTNEMENT ---------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 7
  • 7. --...-..��-�-·- Catalogue de Dimenslonnemenl des Chaussées Neuves �-------� Iol- FICHES Sl'RUCTU.RES POUR LE RÉSEAU P.RINCIPAL DE NIVEAU 1 (RPl) -------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement
  • 8. Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves Ill RESEAU PRINCIPAL DE NIVEAU 1 (RPl) GB/GB j • • • FICHE STRUCTURE GRAVE BITUME/GRAVE BITUME Type: MTB Zone climatique : 1 et II Dut·ée de vie : 20 ans, taux d'accroissement: 4% S2 PL/j/sens 50MPa 125MPa 6000 TPL7 3000 3000 TPtf 1500 1500 TPt5 600 600 l'PL4 300 300 l'Pt3 150 Si:Classedesolsupport,'J'PLi:ClassedetraficPL/jour/sens BB:Bétonbitumineux,GB:Gravebitume(0/20) Epaisseursdemiseenœuvre:GB(min= 10,max= 15) Toutesles épaisseurs sou/ d01111éeseucm Sl so 200MPa Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 1 1
  • 9. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves Il RESEAU PRINCIPAL DENIVEAù 1 (RPl) . GB/GNT . . ·. FICHE STRUCTURE GRAVE BITUME/GRAVE NON TRAITEE Type: MTB Zone climatique : 1 et Il Durée de vie: 20 ans, taux d'accroissement: 4% �SOMPa S2 Sl 1251IPa so 200MPa 6000 TPL7 3000 3000 TPL6 1500 1500 688 (j BU TPL5 600 600 6BB TPL4 300 300 TPL3 150 Si: Classe de sol support, TPLi: Classe de t rafic PL/jour/sens BB: Béton bitumineux, GB: Grave bitume (0/20), GNT: Grave nontraitée Epaisse urs de mise enœuvre: GB(min- 10, max- 15) , GNT: (min= 15, max= 25) Toutesles épaisseurs sontdonnées encm Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 1 3
  • 10. Catalogue de Dlmensionnement des ChausséesNeuves .>' Il RESEAU PRINCIPAL DE NIVEAU 1 (RPl) GB/GNT . '1 . • FICHE STRUCTURE GRAVE BITUME/GRAVE NON TRAITEE Type: MTB Zone climatique: III Durée de vie : 20 ans, taux d'accroissement: 4% S2 Sl so �p 50MPa 125MPa 200MPa 6000 TPL7 3000 3000 TPL6 1500 1500 TPL5 6uu 600 TPL4 300 300 TPL3 ISO 68ft 9:<!:• .o.•;p•.-:,o_8_!''1:�J.':.8!!Ef;6•cfos,• 12GB .•oot� o�':.��!o.oëe.00 o�:e�. �»>»>>>"".... .. <;>:->>���) :«<<<<« 35GNT <<<<<<«< />»»>�u� t-!�«<������-�� '" Grm ,.. J�c{;ocf00oQ0°o000_S_B���g�� o�0':.��o���o?af&� >>>>))>>"i.1 .. ..:.!:>:.:.>�> .-:<««« 30GNT <<<·:<<« .��������<Ù<<•<H<<<��������: 6BB�·�':,�_ B'l:�J���10GB':lho<l'. 00-8d:P o<bo8�o .:>:-:.�����"«' � .. >>»,.>:.n �F���;�� 20G��-:HFH��� Si:Classe de sol support, TPLi: Classe de trafic PL/jour/sens BB: Béton bit umineux, GB: Grave bit ume(0/20) , GNT: Grave non traitée Epaisseurs de mise enœuvre: GB(min� 10, max- 15), GNT: (min- 15, max= 25) Toutesles épnisseul's so11tdonnées encm 680 g�<!o000o;p0o000....S!<fo����� �;�:o� 10GB •J."gcfp;2o'ilo0 o•ooeoeo o'8'if;'if."{ '>:-:-����� .... ..�..�· >>>>;:>;:�;:<<«<<« 2()GNT <«<<<<<< .���������"{çHH<�<<��������:: : 688 R.:<!:•.o.•;p•.�o0�'f;�� e� o•cf:Ogo• 10GB •J."0cf1���0'!-Po'too-RoC» o�o8�o;p� • <·.<H>:-:·>:-:·> n>n:·>:.> ·;;;;�;;� 15GNT ���;;�g;; <«-:-:<-:<-:<«<<H<CH«�<(��(<« 6]11 �:�·o?J.·<�> .-.v-�������o.p,���J<���8��· 0 ;P.: 0 00 c0'0 l) 0o ;;;)��:-)> ·. 'lo t<:H<�>))��� �� ��;��;;�; 1s c���(n��;�;�=·H ··:-:«.;•.; ' H ·. Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimenslonnement 1 5
  • 11. "�----=------------ Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves Il RESEAU PRINCIPAL DE NIVEAU 1 (RP1) GB/SG1 , • . FICHE STRUCTURE GRAVE BITUME/SABLE GYPSEUX 1 Type: MTB Zone climatique : IV Durée de vie: 20 ans, taux d'accroissement: 4% S2 St so 125MPa 200MPa TPL7 3000 3000 TPL6 1500 1500 TPL5 600 600 TPL4 300 300 TPL3 150 Si: Classe de sol support, TPLi: Classe de t rafic PL/jour/sens BB: Béton bit umineux, GB: Grave bitume(0/20), SG: Sablegypseux de classe 1 (SG1) Epaisseurs de miseen œuvre: GB(min- 10, maxa 15), SG: (min- 10, max- 25) Toutes les épaissem·s sontdomtées encm Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 1 7
  • 12. Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves ·, . Il RllSilAU PRINCIPAL Dll NIVEAU 1 (RPl) GB/TUFl . ' • ' ' FICHE STRUCTURE GRAVE BITUME/TUF 1 Type: MTB Zone climatique : III Durée de vie: 20 ans, taux d'accroissement: 4% 82 Sl 125 MPa 200 MPa TPL7 3000 3000 TPL6 1500 1500 TPL5 600 600 TPL4 300 300 TPL3 150 Si: Classe de sol support, TPLi: Classedetrafic PL/jour/sen s BB: Béton bitumineux, GB: Gravebitume(0/20), TUF: Tuf calcairede classe 1 (TUFI) Epaisseursde mise en œuvre: GB(min � JO, max� 15), TUF: (min � 15, max� 25) l'outes les épaisseul's sontdonnées encm so Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 1 9
  • 13. ---·-·----w---�·---------- Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves . 1 RESEAU PRINCIPAl. DE NIVEAU 1 (RPl) GI./GI. FICHE STRUCTURE GRAVE LAITIER/GRAVE LAITIER TyJ)e: MTLH Zone climatique: 1 et Il Dua·ée de vie: 20 ans, taux d'accroissement: 4% S2 Sl so 125MPa 200MPa TPL7 3000 3000 TPL6 1500 1500 TPL5 600 600 TPL4 300 300 TPL3 150 Si: Classe de sol support, TPLi: Classe de trafic PL/jour/sens BB: Béton bitumineux, GL: Grave laitier (0/25) Epaisse urs de mise en œuvre : GL(min = 15, max- 25) Tot�lesles épafsse11rs sontdonnéesencm Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 2 1
  • 14. ·-�----�----- Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves Il RESEAU PRINCIPAL DE NIVEAU 1 (RPl) GL/GI. ' . FICHE STRUCTURE GRAVE LAITIER/GRAVE LAITIER Type: Ml'LH Zone climatique : 1 et Il Durée de vie: 20 ans, taux d'accroissement: 4% S2 Sl so 125MPa 200MPa TPL7 3000 3000 TPL6 1500 1500 TPL5 600 600 TPL4 300 300 TPL3 150 Si: Classe de sol support, TPLi: Classe de trafic PL/jour/sens BB: Béton bitumineux, GL: Grave laitier(0/25) Epaisseursde mise enœuvre: GL(min- 15, max- 25) To11tes les épaisseurs soutdonuées encm Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 2 1
  • 15. ---=- Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves ..·11 RESEAU PRINCIPAL DE NIVEAU 1 (RPl) BCg/GC FICHE STRUCTURE BETON DE CIMENT/GRAVE CIMENT Type: MTLH Zone climatique : 1 et II Durée de vie: 25 ans, taux d'accroissement: 4% S2 Sl so 50MPa 125MPa 200 MPa TPL7 3000 3000 TPI.6 1500 1500 TI'LS ()OO 600 TPL4 300 300 TPL3 150 Si: Classe de sol support, l'PLi : Classe detrafic PL/jour/sens BCg: Bétonde ciment goujonné, GC: Grave CIMENT Epaisseursde mise en œuvre: BCg: (min = 15, max= 35), GC(min · 15, max= 25) Toutesles épaisse1u·s sonttlonnées encm Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dlmensionnement 2 3
  • 16. Catalogue de Dlmensionnement des Chaussées Neuves 1.2- FICHES STRUC1�URES POUR LE RÉSEAU PRINCIPAl DE NIVEAU 2 (RP2) ------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 2 5
  • 17. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves FICHE STRUCTURE GRAVE NONTRAITEE/GRAVE NONTRAITEE Type: MNT Zone climatique: 1, II et III Durée de vie: 15 ans, taux d'accroissement: 4% �Si PL;j���ns ----------25MPa f--'-· 300 TPL3 150 150 TPL2 100 100 S3 50MPa ES ES S2 125MPa ES ES ES p;;;;;;;;_u'*')< -:�: -'"'1'9 TPLl 50 50 ES TPLO 0 Si: Classede sol support TPLi: Classe detrafic PL/jour/sens ES: Enduit superficiel, GNT: Grave non traitée Epaisseurs de mise enœuvre: GNT(min - 15, max= 25) Toutesles épaisseurs sont données encm ES Sl so 200 MPa ES ES ES ES ES / Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 2 7
  • 18. Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves FICHE STRUCTURE TUFl/TUFl Type: MNT Zone climatique: Il et III Durée de vie : 15 ans, taux d'accroissement: 4% S2 �2SMPa S3 50MPa 300 TPL3 150 150 ES ·-- TPL2 100 100 ES ES �wrmaau tZIIlS6il·-· TPLl 50 50 ES ES TPLO 0 Si: Classede sol support TPLi: Classe de t rafic PL/jour/sens ES: Enduit superficiel, TUF: Tuf calcaire declasse1(TUFI) Epaisseurs de miseen œuvre: TUF (min- 15, max= 25) Toutesles éjJafssem·s sontdonnées encm Sl 125MPa ES ES so 200MPa Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 2 9
  • 19. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves FICHE STRUCTURE TUF2/TUF2 Type: MNT Zone climatique : II et III Dut'ée de vie: 15 ans, taux d'accroissement: 4% �Si Pt;j���ns ---------25MPa 300 TPt3 150 150 TPU lOO lOO TPU 50 50 TPW 0 Si: Classe de sol support TPLi: Classe de trafic PL/jour/sen s 83 50MPa S2 ES ES ES: En duit superficiel, TUF: Tuf calcaire de classe 2(TUF2) Epaisseurs de mise en œuvre: TUF(min= 15, max= 25) Touteslesépaisseurs sont données encm Sl 125MPa ES ES so 200MPa Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 3 1
  • 20. Catalogue de Dlmensionnement des Chaussées Neuves FICHE STRUCTURE SABLE GYPSEUX 1/SABLE GYPSEUX 1 Type: MNT Zone climatique : IV ou..ée de vie : 15 ans, taux d'acc..oissement: 4% �Si PLÎJÎ;;ns � 25MPa 300 TPL3 ISO ISO TPL2 100 100 TPLl 50 50 TPLO 0 Si: Classe de sol support TPLi: Classe de trafic PL/jom/sens S3 S2 50MPa ES/EF ES/EF ES/EF O:<<<<<<<..:.;.:0:((<«�<<<<<<H ............> • >>>>>>> ������; lU sG ����}�} >>��>;.; .... .: .... ·:� ... >��;��� ��HF�. �5<��� ��!���� ES/EF 125MPa ES/EF: Enduit superficiel ou enrobéà froid, SG: Sablegypseux classe 1 (SG1) Epaisseurs de mise e nœuvre: SG(min= 10, max= 25) Toutesles épaissei/I'S so11tdo1111ées e11cm SI so 200MPa ES/EF ES/EF ES/EF ES/EF Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 3 3
  • 21. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves FICHE STRUCTURE SABLE GYPSEUX 2/SABLE GYPSEUX 2 Type: MNT Zone climatique: IV Durée de vie: 15 ans, taux d'accroissement: 4% �Si PLÎiÎ;�ns ------ 25MPa 300 TPL3 150 150 TPL2 100 100 TPLl 50 50 TPLO 0 Si: Classede sol support TPLi: Classe de t rafic PL/jour/sens S3 S2 50MPa ES/EF . "" -:-:-:·:·:-:-:.:-:-:-:·:-:-:-:-:-:.;.;.,:.;.;.;-:-:·: mmL..�s.,��JlWr ;::;mr=3�-��<·=g;;;n<·:-:-:-:·:-:·:-:·:-:·:·:-:·:-:-:·:·:-:·:-:·:-:-:·: 125MPa ES/EF: Enduit superficiel ou en robé à froid, SG: Sablegypseuxclasse 2(SG2) Epaisseurs de mise enœuvre: SG(min = JO, max= 25) Toutesles épaissem·s sontdonnées encm Sl so 200MPa ES/EF ES/EF ----------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 3 5
  • 22. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves 6 FICHE STRUCTURE ARENEGRANITIQUE/ARENE GRANITIQUE Type: MNT Zone climatique: IV Durée de vie: 15 ans, taux d'accroissement: 4% �Si PLÎj��;ns -------25 MPa 300 TPL3 ISO ISO TPL2 100 100 TPLl 50 50 TPLO 0 Si :Classe de sol support TPLi:Classe de trafic PL/jour/sens S3 S2 50 MPa ES/EF ES/EF Sl so 125 MPa 200 MPa ES/EF � <<<:<<«<•:-:<H< ««<< <<<« ������� 20 AG �nu��))>))))) •• • • • ))>))}) ,.,.;��;,.••-: < . ... < <��))))) HHH�<«�?(��« Hu��� ES/EF ES/EF frr - • • t�;���;-=-= · :< <<<<<<«�������� ����HL:!?.�G ������� ����;:;:: ........ ', �:.)�) �����;; 10 AG �������(((<««<<<<-:-:< ES/EF ES/EF ES/EF: Enduit superficiel ouenrobé à froid, AG: Arènegranit ique Epaisseurs de mise en œuvre: AG(min· JO, max= 25) Toutesles épaisseul's sontdon11ées e11cm Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 3 7
  • 23. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves FICHE STRUCTURE SABLE BITUME/SABLE GYPSEUX 1 Type: MYB Zone climatique : IV Durée de vie: 15 ans, taux d'accroissement: 4% � S3 S2 25MPa 50MPap 300 TPL3 150 150 TJlL2 100 100 TPLl 50 50 TPLO 0 Si:Classede sol support l'PLi: Classedetrafic PL/jour/sen s ES/EF: Enduit s uper fic iel ou enrobé à fr oid, SB: Sable bitume SG: Sablegypseux classe 1 (SG1) Sl so 125MPa 200MPa ES/EF "goo00o0°o0�_!B'f:��6'� '�?go•' 8 SB .,;.og�Pl��{'Q.olle�o'li,ai":.P: �:on�:-r·{H· � . ..(.;(��=·>>�:- -:-:<-:.;.;.; 30 SG «·:<<<<� �����n((((·<H ����))) ES/EF NI u.wr....-. ftt'oj�!o�o0o00SB<t'!�B�1 ����{'Q,01!8�ll�o��:o 0 oaoOo c::;o lt'"''"'' .. ,,, -=«<«< 25 SG «HH< <n:on�<..· ··<-= ,((�����r ES/EF �oooo:oo0o0�se�:Jge& P.��,f{'tl,o8a� o���< .;.;-;.. �)))))> ) > );.)))-.!<<<<<-: 20 SG <H-:<<'1' :·��>>H ))�:0�}:0< -t<-:<·: · <<H<< «« ES/EF �oo00o0 o0�!B'f:��8� ·�og�{�os,�B .,;.og�Pl��éo <J:F o�oi"O',If,..:< ;:�����.. ;.;��;.);. ������; 20 SG ��:����; C<<<«-=<<<• «<<C(((<O:( • F.S/EF �0�o!ooo00°088<f.oloe�1 ���{��SB .;'�c���0 o )e'.ooo�ô%'• !!"'"' ""';,;HW<<<HH 15 SG <H-:<<< :>HHH H>>»:> 0: <«<< HH 'HO:< ES/EF cata:�H�Zr:r«::IEi:"'=:Il �ooO�o�o0o 0�!B<f:���d 'c!��{�o�SB <�';."gd'p)o�;,p0 )a-.o. o�ô%':.it >>»:-:-�......... < .........;;;)))) ������� 15 SG ���t��� ill�«<-: ·� <O:<{ti�<·:« •. Epaisseurs demise enœuvre: SB(min= 4, max- 10), SG(min - 10, max- 25) Toutesles épaisseurs sontdo1mées encm Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 3 9
  • 24. f -�-� Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves -�------ Il- Fiches MA1�ÉRIAU)C ---------------------- Fascicule 3/ Fiches Techniques de Dimensionnement 4 1 ;- -
  • 25. ------�----------- Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves FICHE TECHNIQUE MATERIAUX GRAVE BITUME (GB) 1- DEFINITION Les graves-bitumes 0/20 sont des enrobés bitumineux à chaud (mélange à chaud de granu1ats séchés et de bitume pur). 2- DOMAINE D'UTILISATION La technique des graves bitume est destinée à la réalisation des assises de chaussée (couche de base et couche de fondation). - Réseau RP1 : Classes de trafic TPL3 à TPL7 3- SPECIFICATIONS 3.1) Granulats Les classes granulaires utilisées pour la fabrication des graves bitumes 0/20 sont les suivantes Coupures granulométriques: 0/3; 3/8, 8/14, 14/20 Indice de concassage le = 100 Les spécifications des granulats sont données dans le tableau 1 : 3.2) Bitume Tableau1: Spécificalio1lstfesgra11ufats �;araGféristiC(UC!._ Seuils LA � 25 MDE �20 A � 25 p �2 LA: LosA11gefes; MDE: micro devaf en présence d'eau; A: Coe.fficiellt d'aplatissement; P: Propreté Classe du bitume : 40/50 (pour le réseau principal de niveau 1: RP1 ). 3.3) Mélange bitumineux (GB 0/20) - Les classes granulaires : 0/3, 3/8, 8114, J 4/20. - Les limites du fuseau de référence (GB 0/20) ------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 4 3
  • 26. ��---------------- Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves Fuseau0/20 de laGB (0/20}* Tamis(mm) 20 10 6.3 2 tauiis�t Min 85 65 45 25 (%) 60 40Max 100 75 (*) voirfuseau de spécifications en annexe 1 - Teneur en liant : K a5 :E1'5 :E : surface spécifique conventionnelle K : module de richesse 0.08 6 9 a = 2.65 1 MvRg (coefficient destiné à tenir compte de la masse volumique réelle des gr Les valeurs usuelles du module de richesse sont données dans le tableau 2 : Tableau2: Valeurs usuellesdu modulederichesse Ty}lC d'enJ•obé Valc 1rdc K GB 0/20 2,45 2,60 2,75 2,90 - Performances mécaniques Les performances mécaniques des graves bitumes 0/20 sont données dans le tableau 3 : Tableau3: Pe1jomumces mécaniquesdesgraves bitumes 0/20 "ill ·�·�'l ScnUs -�. Carncté••isHques' Min Max -Stabilité Marshall (kN) 10,5 - -Fluage Marshall (mm) 4 -%de vides 4 8 4- FABRICATION Les graves bitumes 0/20 sont fabriquées en centrales d'enrobage continues ou discontinues. 5- MISE EN ŒUVRE e Répandage : finisseur. • Compactage : atelier «vibrant en tête» Épaisseurs technologiques de mise en œuvre : Les seuils technologiques après compactage, en une seule couche sont : - Épaisseur minimale = 10 cm. - Épaisseur maximale = 15 cm. 4 4 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement ----------------
  • 27. mulats). 1 6D CONTROLE Fabrication : Le contrôle portera sur toutes les étapes de la fabrication en centrale de la grave bitume : - Stockage des matériaux - Dosage des matériaux (granulats, bitume) - Température de malaxage des enrobés. . . Mise en œuvre : Le contrôle portera sur : - La température de répandage, - La composition de l'enrobé (pourcentage de liant et granulométrie). -Le contrôle de compactage (exécution des carottages et détermination de la compacité des ca- rottes d'enrobés bitumineux). Pour plus de détails concernant cette technique sur tous les aspects cités dans cette présente fiche, se référer à la recommandation algérienne sur l'utilisation des bitumes et des enrobés bitumineux à chaud (année 2000). Fascicule 3 1 �'iches Techniques de Dimensionnement 4 5
  • 28. ------------------------ Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves ANNEXE 1 Pourcentage des tamisats cumulés ,_.0 0 - 0 N 0 0 ...... 0 �0 ...... 0 0 ..... ---- ----- -- - -- --- _L--- ---- - - - r- -- r---- 1 t-� l V- 1 vr---- - - -- r-- - -- z / 1 1/ 11----)r----- L v �- -- r---- - - ---- Vl 0 -- / / <' v / / / 1/ -- ------ --- r- - - - · -- -·- --- - v / / - -- -· 00 0 - -- ----- --- v---- --·- ---- r----·- - ---- - - ---- -- ---· -· ·--· - -- -- --- ---------- 1---- ·--- ...... 0 0 -- ---- --- --- r-·--- -- f ----- -- -- r--- 4 6 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dlmensionnement -----------------
  • 29. ,.r___ ----�·-- Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves ------ ..�--�� Références bibliographiques 1. Recommandation algérienne sur l'utilisation des bitumes et enrobés bitumineux à chaud. C.T.T.P (2000). 2. Bitumes et enrobés bitumineux. Bulletin Spécial V des LPC. Décembre 1977. Normes utilisées : • NF P 98-250-6 : Masse volumique apparente d'une éprouvette par pesée hydrostatique. o ASTM D 1 5 -59 : Essai Marshall. -------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 4 7
  • 30.
  • 31. --------------------- Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves ---------------- GRAVE-LAITIER (GL) Jo DÉFINITION Une grave laitier est un mélange effectué en centrale de malaxage continu : d'une grave reconstituée 0/D, d'un laitier granulé réactif et d'un activant basique. Ce mélange est réalisé à une teneur en eau proche de celle de l'OPM. 2- DOMAINE D'UTILISATION a Couches d'assises de chaussées (base, fondation) • Chaussées neuves de type RP1 : réseau principal de niveau 1 (trafic : TPL3 à TPL7) 3- SPÉCIFICATIONS 3.1 - CONSTITUANTS • GRANULATS GRAVILLONS: Caractéristiqu es intrinsèqu es : PL /jour/sens MDE Base LA MDE 300-3000 �25 �20 �30 �25 �35 � 25 �20 Fondation 1------t-------t-------t--------t LA • Caractéristiqu esdefabrication: - Dmax = 20 mm - refus à 1,580 = 0% - A:::; 20 - P:::; 2, sinon Vb:::; 1,5 �40 �30 MDE: Micro Deval Humide- LA: losAngeles - le = 100% pour couche de base, le = 50% pour couche de fondation. �25 NB : La grave 0/D reconstituée à partir de plusieurs fractions grmmlométriques, favorisera l'obten­ tion d'une granularité optimale et permettra de limiter les effets de la ségrégation lors du stoc­ kage. On aura donc intérêt à adopter 4 fractions pour une grave 0/20. SABLE -refus à D = 1 à 15% - ES (10 %) �50 %, sinon Yb:::; 1,5 ------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnemenl 4 9
  • 32. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves ------- • LIANT (LAITIER GRANULÉ) - granularité : 0/5 - Fraîche production (moins d'un an) - stockage à 1'abri des fines calcaires - coefficient de réactivité a > 20 - % d'inertes (éléments > Smm) < 5 % - tenant en eau départ d'assise < 20 % • ACTIVANT BASIQUE (CHAUX ÉTEINTE) - chaux libre > 50 % - % fines (8Ü!J) > 90 % - Surface spécifique Blaine (SSB) > 7000 cm� 1 g • EAU DE GACHAGE L'eau de gâchage ne doit pas être trop changée ni polluée afin de ne pas empêcher la pris' grave-laitier. 3.2 - MÉLANGE • FORMULATION DE LA GRAVE LAITIER La courbe de mélange (grave + laitier granulé) devra s'inscrire clans le fuseau de référence ci-d et en annexe 1 . . ' Tamisat(%) 'l'amis (mill) Min Max Fuseautle référe nce de laCL (0/20) 31,5 20 10 6,3 4 - 85 55 42 32 - 100 80 66 56 2 0,5 23 11 43 26 - % laitier granulé = 15 à 25 % (fonction de l'étude de laboratoire et de a) - % chaux éteinte = 1 à 1,5 % - % laitier granulé + % grave 0/D = 100 % 0,2 0,01 7 4 17 10 - compacité avant prise � 0,8 [C%= volume absolu (grave+liant)/ volume apparent de la - caractéristiques Proctor : teneur en eau : W0p�1 = 7 à 9 %, densité sèche : y,,0,,�, = 2, 1 à 2, • CARACTÉRISTIQUES MÉCANIQUES DU MÉLANGE Elles correspondent à celles de la formule de base qui sera utilisée sur le chantier. Les caractér à long terme (360 jours) sur une moyenne de cinq éprouvettes par essai, sont fixées comme su - RC �4,5 MPa - Rtb �0,6 MPa Si les délais d'étude sont trop courts, on pourra utiliser la correlation suivante : Rt[90j] 1 Rt[360j NB : Les éprouvettes seront conservées en étui étanche dans une enceinte climatique réglée et une humidité relative (HR) supérieure à 90 o/o. 5 0 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement -----------------
  • 33. ·---- 4 a FABRICATION : Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves �-··�-�---�� La fabrication sera réalisée en centrale de malaxage automatique de type continu, elle devra être équi­ pée des éléments suivantes : - trémies doseuses pour les gravillons et le sable, - trémie doseuse pour le laitier granulé, - silos à pulvérulents (au moins deux pour la chaux éteinte), - malaxeur de type horizontal à double arbre à palettes, - dispositif doseur de l'eau d'ajout, - trémie tampon. Il est exigé de respecter les conditions suivantes : - les trémies-doseuses elu sable et du laitier ainsi que les doseurs à pulvérulents (chaux éteinte) de la comporteront une régulation automatique du dosage en fonction elu contrôle pondéral des clé­ bits. !SSOUS IL] . t/m� ;;tiques - les trémies-doseuses des gravillons de type volumétrique seront munies d'un indicateur de vi­ tesse elu tapis et d'un palpeur de veine commandant l'arrêt de la centrale en cas d'absence de matériau. Sa MISE EN ŒUVRE Le répandage de la GL sera fl'lit 8 l ' aide d�c:: engins su!var1ts : - la niveleuse : pour les chantiers de petite à moyenne importance - le finisseur : pour les chantiers de plus grande importance - le répandeur à coffrages glissants : pour les chantiers de grand volume à fort débit. NB : • Les couches de fondations et de base seront exécutées en pleine largeur. fol Avant de procéder au répandage de la GL, on devra s'assurer que les conditions de nivellement pour le réglage de la plate forme sont respectées, en général les tolérances de nivellement ad­ mises sont de l'ordre de + 3cm. Cl La capacité de transport de La GL doit être adaptée au chantier pour assurer La marche continue de la centrale de malaxage et de L'atelier de mise en œuvre. • Le compactage fera appel aux engins suivants : - compacteurs vibrants - compacteurs pneumatiques lourds. L'atelier de compactage et le nombre de passes de chaque engins sera déterminé à l'issue de la planche d'essai. o Protection de la grave - laitier : La protection de la grave laitier par une couche de cure est nécessaire dans la majorité des cas et ce afin d'éviter la dessiccation (départ de l'eau) de cette dernière. Le départ de l'eau aura pour conséquence d'empêcher l'hydratation elu laitier, clone les phénomènes de prise et de durcissement. Deux situations se présentent : o Protection de la couche de fondation en GL : Réalisation en fin de journée d'un enduit monocouche à l'émulsion cationique de bitume (400 à 500g de bitume résiduel /m1 et de 7 à 81 /m1 de gravillons 8/15). -------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnemenl 5 1
  • 34. Catalogue de Dlmensionnement des Chaussées Neuves En période climatique chaude, il est recommandé d'humidifier (arrosage fin) la GL tout au long cl journée. Pendant les périodes à climat doux et humide la couche de cure pourra être différée de 1 jours maximum. Dans le cas où la couche de base en GL est réalisée immédiatement ( 1/2 à 1 joun après la couche de fondation, la couche de cure n'est pas nécessaire. • Protection de la couche de base en GL : Dans tous les cas un enduit superficiel monocouche est nécessaire avant la réalisation de la couch roulement en béton bitumineux. Cet enduit sera formulé de la même manière que celui indiqué ci­ sus, il sera exécuté en fin dejournée ou au plus tard le lendemain. Dans le cas où la circulation de c tier est excessive, il est plutôt conseillé de réaliser un enduit bicouche à la place du monocouche. Les risques de dessiccation de la GL seront d'autant plus grands que la température ambiante sera vée. • Épaisseurs technologiques de mise en œuvre : Les seuils technologiques après compactage, pour une couche sont : - minimum = 1 5 cm - maximum = 25 cm 6- CONTRÔLES 6.1- CONTRÔLE DE FABRICATION • Acceptation des matériels Après examen visuel des différents éléments de la centrale, et des essais et mesures permettant c terminer 1'état des organes de dosage de la centrale. • Réglage des doseurs de la centrale de malaxage Tracé des droites d'étalonnage des doseurs à granulats et laitier, il s'effectue en notant le débit h (pesées des camions) en fonction de la vitesse du tapis. Pour la détermination de la droite d'étala des doseurs ou simule généralement une charge de pulvérulent en lestant le bâti elu tapis à 1' a poids connus. Le débit horaire de chaque doseur (granulats laitier, eau) est déterminé de façon à assurer un cléb bal et à obtenir la formule de fabrication du mélange fixé. Le débit total ne doit pas être inférieL % elu débit maxi elu malaxeur. • Contrôle de fonctionnement de la centrale de malaxage Il s'agit de s'assurer du bon fonctionnement des divers organes de dosage. • Contrôle de la composition des mélanges Ce contrôle s'effectue sur des prélèvements cl'échantillons. Les essais réalisés permettant de co leur composition. Granulométrie, teneur en eau, etc. • Contrôle de réception des laitiers granulés La réception du laitier granulé doit se faire par un laboratoire de contrôle qualifié. Elle cot contrôler : le coefficient alpha (a), la teneur en eau et la teneur en inertes. Les règles cl'échantillonnage pour le prélèvement et la fréquence de chaque essai seront à défir 5 2 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement -----------------
  • 35. : la à 2 ée) de !es­ .an- éle- � dé- raire nage le de glo­ à 50 naître ;iste à r. - Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves ��---�-��- 6-2- CONTROLE DE MISE EN ŒUVRE .. Réception des matériels : li s'agit de la conformité des engins de chantier cie l'entreprise en comparant les caractéristiques de ces matériels avec les fiches techniques émanant des constructeurs. Vérifier également l'état du matériel et le fonctionnement des différents organes. e Contrôle en cours d'exécution : Ce contrôle porte sur la conformité de la procédure cl' exécution par rapport à celle qui a été décidée contractuellement au début du chantier. .. Contrôle à posteriori : Ce contrôle doit viser à établir la conformité des densités mesurées avec celles obtenues sur une «planche de référence» exécutée en début cie chantier. --------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 5 3
  • 36. 5 4 ,..; 0 Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves Pourcentage des tamisats cumulés V1 0 00 0 .0 0 ....... 0 0 ,_ 0 0 ����� --1-· c 0 0 ...... t::::=r--: ___J__ �---�--- �----�-- ,____� � -· - 1:::::::::: -- [::::-- 1:::::[_...---- � 1--- r7�____........v- ----- l---7 1 1 1 1 1 1 r& 1 � 1 ,'--7 � 1-· 1 v 1 "7 � ,___,,..IZ� [' ' ' �..Il=-- �:::==.::;-r--- 1--1..>-� r::::::1--- l------- v-f-· 1--- v1---- L--1--- 1-- --L---:-:- v vv /' / ' ' / / ' / / ' / -- ' / ' 7- / ' ' / � ' �7 - ' ' ----·-' v / ' ' ' v ·- e----- - -- ' ' ' // - - · - - -- - 1--· - - - - ---- e----1--- --f---- 1--· . bs fr;tlmiques de Dimensionnement ----------------­ Fascicule3/fJC e
  • 37. ---- ----·� Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves --�------ $ Références bibliographiques • Travaux de recherche CTPP ( 1995/2000) G Directive pour la réalisation des assises de chaussées en graves traitées aux liants hydrauliques (SETRA/LCPC, juin 1983) • Guide SETl ( 1978) • Bulletin de liaison spécial C - Les laitiers de haut fourneau en construction routière ( 1965). o Bulletin de liaison spécial Q - Les laitiers de haut fourneau en construction routière ( 1970). � Normes utilisées • P1 8 561 (12/90) : Mesure du coefficient d'aplatissement (A) • P1 8 560 ( 1 2/90) : Analyse granulométrique par tamisage o P1 8 572 ( 12/90) : Essai d'usure micro-Deval (MDE) • P1 8 573 ( 12/90) : Essai Los Angeles (LA) • P1 8 59 1 ( 12/90) : Détermination de la propreté superficielle des granulats (P) • P1 8 592 ( 1 2/90) : Essai au bleu de méthylène (Yb) ., P1 8 597 (12/90) : Détermination de la propreté des sable à 10 % de fines (ES10 %) " NF P94-078 : lndice CBR " Mode opératoire LCPC, Dunod ( 1970) : Coefficient de réactivité des laitiers granulés (a) o NF P94-093 ( 1 2/93 ) : Essai de compactage Proctor (sol) v NF F98-23 i - i ( i i/92 ): Essai cie compactage Procwr Modifie (addttlt pour graves et sables) • Autres Normes • NF P98- I06 (07/91 ) : Laitiers de haut-fourneau vitrifié (granulés ou bouletés) • NF P98- l07 (07/9 1 ) : Activation elu laitier vitrifié • NF P98- 1 1 8 (07/9 1 ) : Graves-laitiers o NF P98- 1 14- l ( 10/92) : Méthodologie d'étude en laboratoire des matériaux traités aux liants hydrau­ liques. ------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 5 5
  • 38.
  • 39. ---------�---..·----- Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves --�-------- GRAVE -CIMENT (GC) 1- DÉFINITION Une grave ciment est un mélange de granulats, de ciment, éventuellement de retardateur de prise, et d'eau, fabriqué en centrale de malaxage et mis en œuvre conformément aux spécifications de la pré­ sente fiche. 2- DOIVIAINE D'UTILISATION o Couche de fondation de chaussées en béton de ciment o Chaussées neuves de type RPl : réseau principal de niveau 1 (TPL3 à TPL7) 3D SPÉCIFICATIONS 3.1 - Constituants • GRANULATS GRAVILLONS • Caractéristiques intrinsèques 150-300 300-3000 5 35 5 25 5 40 MDE: Micro Deval Humide - LA : Los Angeles • Caractéristiques de fabrication - Dmax = 20 mm - refus à 1 ,580 = 0% - P $ 2, sinon Vb $ 1,5 - le = 1 00% pour couche de base, le � 50% pour couche de fondation. SABLE - refus à D = 1 à 1 5% - ES ( 1 0%) � 50%, sinon Yb $ 1 ,5 >3000 5 20 5 25 ------------------ Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 5 7
  • 40. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves • LIANT (CIMENT) - Type de ciment : Ciment Portland Artificiel (CPA) Ciment Portland Artificiel avec ajouts (CPJ) Ciment résistant aux sulfates (CRS) Les caractéristiques physico-mécaniques et chimiques doivent être conformes à la nonne NA 4421 ou NFP. I5.301 . - Classe de résistance : - 35 MPa minimum pour le ciment CPA - 45 MPa min. pour le ciment CPJ - 35 MPa min. Pour le ciment CRS • RETARDATEUR DE PRISE Lorsque le délai de maniabilité nécessite un retardateur de prise, celui-ci est choisi par référence i norme NF P 98- 1 15. • EAU L'eau de gâchage ne doit pas être trop changée ni polluée afin de ne pas empêcher la prise de la gn: ciment. 3.2 - Mélange • Formulation de la grave-ciment La courbe de mélange (grave + ciment) devra s'inscrire dans le fuseau de référence ci-dessous e annexe 1 . Fuseauderéféreucede laCC (0/20) l'nmisat (mm) 31,5 20 10 6,3 4 2 0,5 0,2 0,08 Min - 85 55 42 32 23 1 1 7 4 --Tamisat (%) Max - lOO 80 (i) 56 43 26 17 10 - ciment = 3 à 4 % - compacité à l'optimum Proctor modifié ;::: 0,8 - teneur en eau = 4 à 7% 3.3- Caractéristiques mécaniques du mélange La caractéristique mécanique prise en compte pour le matériau est la résistance à la traction Rt à jours), estimée à partir d'éprouvettes fabriquées en laboratoire. Ces valeurs sont, soit mesurées diJ ment si le délai d'étude est suffisant, soit déduites des valeurs à 28 jours par les relations suivant Rt360 = Rt2/0.60 E3w = E2/0.65 La grave ciment doit avoir une résistance à la traction (360 j) supérieur à 1 . 10 MPa. 4 - FABRICATION • La fabrication sera réalisée en centrale de malaxage automatique de type continu, elle devra être pée des éléments suivants : - Trémies doseuses pour les gravillons et le sable, - Trémie doseuse pour le ciment, 5 8 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement ------------------
  • 41. �4 la ve- en 360 ete- - Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves - Silos à pulvérulents (au minimum deux), - Doseur à pulvérulents, - Malaxeur de type horizontal à double arbre à palettes, - Dispositif doseur de J'eau d'ajout, - Trémie tampon. Il est exigé de respecter les conditions suivantes : - Les trémies doseuses du sable et du ciment ainsi que les doseurs à pulvérulents comporteront une régulation automatique du dosage en fonction du contrôle pondéral des débits. - les trémies doseuses des gravillons de type volumétrique seront munies d'un indicateur de vi­ tesse du tapis et d'un palpeur de veine commandant J'aiTêt de la centrale en cas d'absence de matériau. 5d MISE EN ŒUVRE 5.1 - Le répandage de la GC sent fait à l'aide des engins suivants : - La niveleuse : pour les chantiers de petite à moyenne importance - Le finisseur : pour les chantiers de plus grande importance - Le répandeur à coffrages glissants et autograde : pour les chantiers de grand volume à fort débit. NB : • La couche de fondation sera exécutée en pleine largeur. • Avant de procéder au répandage de la GC, on devra s 'assurer que les conditions de ni­ vellement pour le réglage de la plate-forme sont respectées, en général les tolérances de nivellement admises sont de l'ordre de + 3cm. • ut capacité de transport de la GC doit être adaptée cw chantier pour assurer la marche continue de la centrale de malaxage et de l'atelier de mise en œuvre. 5,2 - Le compactagefera appel aux engins suivants : - Compacteurs vibrants - Compacteurs pneumatiques lourds. L'atelier de compactage et le nombre de passes de chaque engin sera déterminé à 1'issue de la planche d'essai. 5.3 - Protection de la grave-ciment La protection de la grave-ciment par une couche de cure est nécessaire et ce afin d'éviter la dessicca­ tion (départ de J'eau) de cette dernière. Le départ de l'eau aura pour conséquence d'engendrer des fis­ surations à jeune âge. Réalisation en fin de journée d'un enduit monocouche à J'émulsion cationique de bitume (400 à 500g de bitume résiduel /m2 et de 7 à 81 /m2 de gravillons 8115.) 5.4 - Épaisseurs technologiques de mise en œuvre Les seuils technologiques après compactage, pour une couche sont : - minimum = 1 5 cm - maximum = 25 cm. -------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 5 9
  • 42. ---- Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves 6- CONTRÔLES 6. 1- Contrôle defabrication • Acceptation des matériels Après examen visuel des différents éléments de la centrale, et des essais et mesures permettant de • terminer l'état des organes de dosage de la centrale. • Réglage des doseurs de la centrale de malaxage Tracé des droites cl'étalonnage des doseurs à granulats et ciment, il s'effectue en notant le débit hon (pesées des camions) en fonction de la vitesse du tapis. Pour la détermination de la droite cl'étalonn. des doseurs, on simule généralement une charge de pulvérulent en lestant le bâti du tapis à 1'aide poids connus. Le débit horaire de chaque doseur (granulats, ciment et eau) est déterminé de façon à assurer un cl• global et à obtenir la formule de fabrication du mélange fixé. Le débit total ne doit pas être inférie1 50 % elu débit maxi du malaxeur. • Contrôle de fonctionnement de la centrale de malaxage li s'agit de s'assurer du bon fonctionnement des divers organes de dosage. • Contrôle de la comt)OSition des mélanges Ce contrôle s'effectue sur des prélèvements d'échantillons. Les essais réalisés permettant de conn< leur composition. granulométrie, teneur en eau, etc. 6-2- Contrôle de mise en œuvre • Réception des matériels Il s'agit de la conformité des engins de chantier de l'entreprise en comparant les caractéristiques cl( matériels avec les fiches techniques émanant des constructeurs. Vérifier également l'état du matéri le fonctionnement des différents organes. • Contrôle en cours d'exécution Ce contrôle porte sur la conformité de la procédure d'exécution par rapport à celle qui a été déc contractuellement au début du chantier. • Contrôle à posteriori Ce contrôle doit viser à établir la conformité des densités mesurées avec celles obtenues su1 «planche de référence» exécutée en début de chantier. 6 0 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement ------------------
  • 43. é- .re ge de bit r à tre ::es l et iée me ----·-�-------..._.._ Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves --·----��----� ANNEXE 1 - - ,-.. 0 N -............. -- --- 1---- 0 ,_, -- -· .... = Q) t--- e....... � - -- - t---- --- 1 Q.l �t-c � � - QJ -- r--------- - "'= --- ._____ CIJ ..... .. r---- ----·- 1--- � e 0 -- ----- 1---- --- ---- -- ------ ----- --·- - -- -- � .... = � ....... - ...._, (IJ = 0 ...... .... � � �..... � � -- l7/ 1 1 ;,:___ v 1 , -- -/ , 1----:--- -, /_, - -· ----- , / , , // - , r--- V- -::--� ./-- - _7 / -- � ri) QJ "d = � QJ CIJ = r--- / - ,;- v 0 , v / � v 7 �--:-------------· -- r-- - -- � 1---- - - r------ ---- ---- t----- -- �-- -- ' ----- - --- ------ - ---- 0 0 - 0 00 0 r--- ----- -· -- - 0 0 � - -�· / 1 1 �---;1- '·-·· 1 1 1 1 1 1 .L__ �----' - 1/ 1 !__-- l ,____,1 v 1 1 1 1 ,__. 1 � --- -- 0 - -- - ---·--1---- -- ---- - -- 0 N 0 0 0 o - - Pourcentage des tamisats cumulés ---------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimenslonnement 6 1
  • 44. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves Références bibliographiques • Directive pour la réalisation des assises de chaussées en graves traitées aux liants hydraulique (SETRA/LCPC, juin 1 983) • Guide SETI (1 978). N ormes utilisées • P 18 56 1 ( 12/90) : Mesure du coefficient d'aplatissement (A) • P1 8 560 ( 12/90) :Analyse granulométrique par tamisage • P l8 572 ( 12/90) :Essai d'usure micro-Deval (MDE) • P 1 8 573 ( 12/90) : Essai Los Angeles (LA) • P l 8 591 ( 12/90) : Détermination de la propreté superficielle des granulats (P) • P 18 592 ( 1 2/90) : Essai au bleu de méthylène (Vb) • Pl8 597 ( 12/90) : Détermination de la propreté des sables à 1 0 % de fines (ES lO %) • NF P94-078 : Indice CBR • NF P94-093 ( 12/93) : Essai de compactage Proctor (sol) • NF P98-23 1 - l ( 1 1/92): Essai de compactage Proctor Modifié (additif pour graves et sables). - Autres Normes • NF P98- 1 16 (07/9 1) : Graves-ciments • NF P98- 1 14-l ( 1 0/92) : Méthodologie d'étude en laboratoire des matériaux traités aux liants hydra1 tiques. 6 2 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimenslonnement ------------------
  • 45. 1- DEFINITION - - Catalogue de Dlmensionnement des Chaussées Neuves BETON DE CIMENT (BCg) Béton non armé et goujonné Les chaussées modernes en béton peuvent se présenter sous différentes conceptions ; on peut citer les dalles courtes (3 à 5 rn) non armées, à joints goujonnés ou non, les dalles moyennes (5 à 7 rn) goujon­ nées ou non, les dalles épaisses (30 à 40 cm) courtes et non armées, etc. Dans le cadre du catalogue de dimensionnement des chaussées, il s'agit de dalles en béton de ciment (granulats et ciment) courtes ou moyennes non armées et goujonnées. 2a DOMAINE D'UTILISATION - Couche de roulement et couche de base. - Réseau principal de niveau 1 (RPl ) : Classes de trafic TPL3 à TPL7. 3- SPÉCIFICATIONS 3-1. CONSTITUANTS a) Granulats (gravillons et sable) GRAVILLONS Grmwlométrie 03 fractions granulométriques (0/5, 5/1 5 et 15/25) - Caractéristiques physico-mécaniques : • Gravillons - Coefficient d'aplatissement : A < 30 % - Propreté : P < 2 % - Dureté : LA < 30% � Sable - Fines (% < 80 rn) : < 1 5 % - Friabilité : Fs < 40 % - Équivalent de sable (à 1 0 % de fines) : Es > 60 % b) Liant (Ciment) � Type de ciment Ciment Portland Artificiel (CPA). Ciment Portland Artificiel avec ajouts (CPJ). Ciment résistant aux sulfates (CRS). ------------------- Fascicule 3/ Fiches Techniques de Dimensionnement 6 3
  • 46. ----�--�..--·----..,.. Catalogue de Dlmensionnement des Chaussées Neuves _..,.....______w_w�--� Les caractéristiques physico-mécaniques et chimiques doivent être conformes à la norme NA 442/9· ou NFP. l 5.301 . • Classe de résistance : - 35 MPa min. pour le ciment CPA - 45 MPa min. pour le ciment CPJ - 35 MPa min. Pour le ciment CRS La teneur en CJ A (calculée selon la formule de Bogue sur le clinker du ciment) doit être adoptée e fonction de la nature des granulats et de la température, et de afin de minimiser la fissuration thermiqLH Teneur eu C3 A du ciment - • Natnrc des granulats Température ambiante prévue Teneur en C3 A du ciment (%) sur le chantier ( oc ) ·�.. Silico-calacires 30 < t < 35 < 6 25 < t < 30 < 7 t < 25 < 8 Calcaires 30 < t < 35 < 8 � 5 < t < 30 1 < 10 _jt < 25 < 12 c) Eau de gâchage L'eau de gâchage devra être exempte de toute matière organique et doit être conforme à la norme NF 1 8-30 1 . d) Type d'aciers - Les fers de liaison doivent être conformes à la norme NF A 35-016. - Les goujons doivent être conformes à la norme NF A 35-015. 3-2. FORMULATION Le dosage en ciment (minimum) : 300 Kg/mJ pour les ciments CPA et CRS 330 Kg/mJ pour le ciment CPJ 45. La teneur en eau doit être limitée. A cet effet, le rapport (en poids) de l'eau et du ciment doit êtn 0.45<E/C < 0.48. Dans le cas oü un adjuvant est incorporé, il y a lieu de 1'adapter en fonction du d sage en ciment. Tous les adjuvants doivent êtres conformes à la norme NFP. I 8- l03 et aux normes de série NFP. l 8-330. Le squelette granulaire est fonction du rapport pondéral sable 1 gravier qui doit être compris 0.25<SIG<0.64 4- FABRICATION La fabrication du béton (mélange, humidification et malaxage) se fera en centrale. 6 4 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement -------------------
  • 47. Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves ----·---------- s�- MISE EN ŒUVRE La mise en œuvre (répandage) se fera à l'aide d'un finisseur avec un coffrage fixe ou glissant. É(laisseurs technologiques de mise en œuvre : Les seuils technologiques après compactage, en une seule couche sont : - Épaisseur minimale : 1 5 cm. - Épaisseur maximale : 35 cm. 6- CONTROLE Contrôle de fabrication Contrôle de mise en œuvre - Acceptation des matériels - Réception des matériels - Réglage des doseurs de la centrale - Contrôle en cours d'exécution - Étalonnage de la centrale (différents organes) - Contrôle à posteriori - Contrôle de la composition du béton Recommandations : - S'assurer de la bonne mise en place des berceaux et le positionnement des goujons: - Procéder au nettoyage des coffrages. - Éviter tout arrêt du bétonnage. - Procéder rapidement à la protection du béton avec un produit de cure (la durée de protection doit être conforme à la norme ASTM C309). - Veiller au respect du délai de sciage des joints. Il doit être déterminé à partir des planches d'es­ sais, en fonction des conditions météorologiques. - Procéder au nettoyage des joints avant le scellement de ces derniers. --------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 6 5
  • 48. � 9-· (Jl --- a a.._, 6 6 ramisats (%) -----t---+---·J____l------ -- -----�·- �--�---�---�---� �--�----+----�----���---�---4----L-. -�----� �---+-- - +---�----v-�---�---t - -�--�--�__.L------ -- r---_-__-_-f-----1----l------ -­ r----L·-···---+----�-��r---t----t- - --+---�--==J _o r---�----�---�--��·:j:=:=t=:=:t:=:=t-___---+-----� ..... 1-- "-- 1- - Fa i . sionucntcnt -------------------------------- sc cule 3 1 Fiches Techniques de D1n1cn
  • 49. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves Références bibliogra�hiques - Rapports de recherche CTTP : Étude et expérimentation sur les bétons de ciment - Réalisation des chaussées en béton de ciment (Directives SETRA - LCPC : Mai 78) - La durabilité du béton (A. STEOPOE : édition Eyrolles 1970) - Rapport de recherche N°l 2 : Chaussées en béton - constatations 1966-67-68. Bulletin des ponts et chaussées n°49 Déc. 1 970 - Essais et contrôle des bétons (F. GORISSE : édition Eyrolles 1978) N ormes utilisées 1. NA 42/94 : Classification des ciments. 2. NF P 1 5-301 : Liants hydrauliques - Définition - Classification et spécifications des ciments (E). 3. NF P 1 8-30l : Granulats naturels pour bétons hydrauliques. 4. NF P 1 8- 103 : Adjuvants pour bétons, mortiers et coulis - Définitions - Classification et marquage. 5. NF P 18-330 : Adjuvants pour bétons, mortiers et coulis. - Définition - Classification. 6. NF A 35-0 1 5 : Armatures pour béton armé - Ronds lisses. 7. NF A 35-016 : Armatures pour béton armé - Barres et fil machine et critères de classification. 8. ASTM C 309 : Produit de cure - Classification - Durée de production. ------------------- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dlmensionnement 6 7 ---·-- .. .. . .
  • 50.
  • 51. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves · FICHE TECHNIQUE MATERIAUX GRAVE NON TRAITÉE (GNT) 1- DÉFINITION Les Graves non traitées [GNT] sont définies comme étant des graves 0/0, ne comportant pas de liant. On distingue deux types de GNT suivant leur mode d'élaboration : - Les GNT de type «A» sont obtenus en une seule fraction (ce type de GNT ne permet pas une opti­ misation de la granulométrie et n'offre pas de garantie d'homogénéité), - Les GNT de type «B» sont des matériaux provenant du mélange d'au moins deux fractions granule­ métriques, malaxées et humidifiées en centrale. 2- DOlVIAINES D'UTILISATION - Couches d'assises de chaussées (couche de base et de fondation) pour le réseau RP2 - Couche de fondation pour le réseau de niveau 1 (RPl ), NB : il est recommandé defaire appel à l'utilisation des GNT de type «B» pour le réseau principal de niveau 1. 3d SPECIFICATIONS CARACTÉRISTIQUES PHYSICO-MÉCANIQUE Granulométrie : les courbes granulométriques doivent s'inscrire dans les fuseaux de spécification 0/20 et 0/3 1 ,5 définis ci-dessous et en annexes l et 2. Fuseau 0/20 31,5 20 lO 6,.) 4 2 0,5 0,2 0,08 100 85 55 42 32 22 Il 7 4 100 99 82 70 6o 49 30 20 lO Fuseau 0/31,5 40 31,5 20 10 6,3 4 2 0,5 0,2 0,08 Min lOO 85 62 40 31 25 18 10 6 4 Max 100 99 90 70 6o 52 43 27 18 10 Indice de concassage : le = 100% Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 6 9
  • 52. Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves -·---------- Dureté : LA ::::: 30 %, MDE ::::: 25 % en couche de base. LA ::::: 40 %, MDE ::::: 35 % en couche de fondation. Angularité : Les coefficients d'aplatissement : A :::;; 30%. Propreté : ES à lO % fines � 40%. et YB :::;; 2 4- FABRICATION Les GNT sont produites à partir de roches massives concassées et criblées en carrières. Suivant le moc d'élaboration, on distingue deux niveaux de qualité : - Les GNT de production directe (type «A») qui proviennent des niveaux de concassage primaire < secondaire et qui sont simplement criblées à une maille déterminée. - Les GNT de type «B» proviennent du mélange d'au moins deux fractions granulométriques distinct• dans des proportions définies et qui sont malaxées et humidifiées, soit dans une chaîne de reconstit tion de la carrière, soit dans une centrale de malaxage distincte de la carrière. 5- MISE EN ŒUVRE Répandage - ütiiiser des engins produisan t peu de ségrégation (épandt:u::,t:, fini::,::,t:ur, nivèlèUSè), - Faire respecter une utilisation correcte des engins de répandage lorsqu'ils comportent une lame de r glage : • lame de l'engin travaillant à pleine charge et disposée le plus perpendiculairement possible par ra port à la direction de progression de l'engin, • limitation du nombre de passes d'engin, • répandage des granulats convenablement humidifiés dans la masse. Humidification L'arrosage lorsqu'il est nécessaire, peut être exécuté au cours du réglage ou, sur un matériau ayant dt: subi un premier compactage. Ce dernier doit intervenir avant la fin du compactage. La teneur en eau mise en œuvre doit être comprise dans 1'intervalle Wopm-1 à Wopm+0.5, Compactage Le compactage doit être réalisé de façon énergique, pour cela, utiliser : - Les compacteurs vibrants ayant une masse par centimètre de génératrice vibrante (M l/L �30 kg/cr - Les compacteurs à pneumatiques de 3 tonnes par roue au moins. NB : Lafiche technique des pe1jormances des engins de compactage doit être exigée pour chaq dossier d'appel d'offre. • Prévoir le calage préalable des bords de la couche par des granulats de bonne qualité. • Pour remédier au sous compactage systématique des bords, prévoir une sur largeur coté rive, égab 1 ,5 fois 1'épaisseur de la couche. • Un plan de balayage transversal de la couche à compacter doit être défini en tenant compte de la l geur de 1'engin de compactage et de celle de la bande à compacter. • Les modalités d'exécution devront être définies par la réalisation de planches d'essais. La densité de la planche d'essai (gcle)est considérée comme satisfaisante lorsque : yde � 97% ydOP: 7 0 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement -------------------
  • 53. -------------------- Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves -� ·--�----- • Dès que le chantier a atteint une cadence normale, il est procédé à la réalisation d'une planche de ré­ férence portant sur une demi-journée de travail, à 1'issue de laquelle, on fixe les densités et les disper­ sions de référence, ces valeurs seront utilisées lors des contrôles ultérieurs. La densité de référence (ydref) est considérée comme satisfaisante lorsque : ydref � 98%yde avec une dispersion caractérisée par un écart type Sigma :::; 0,03. NB : Cette planche de référence doit être systématique pour Le réseau principal de niveau 1 (RP1). Protection de surface 1- Grave Non Traitée devant supporter une autre assise - Maintenir l'humidité de surface, si besoin est, par arrosages légers mais fréquents, - Éviter la circulation des véhicules de chantier sur l'assise, - Mettre en œuvre le plus rapidement possible la couche suivante. 2- Grave non traitée devant supporter une couche de roulement ou provisoirement une circula- tion Outre les dispositions ci-dessus, réaliser directement sur celle-ci, un enduit superficiel. Épaisseurs technologiques de mise en œuvre : Les seuils technologiques après compactage, en une seule couche sont : - Épaisseur minimale = 1 5 cm. p,....,;rrn,•· ·- � ··=·--a' " - ')5 '"Ill- .L..Jt:JU.1.0..l'-'ltl JttUAllll lÇ - w "' 6- CONTRÔLE Contrôle defabrication 1- Avant fabrication Contrôler le matériel de la chaîne de fabrication, Contrôler 1'installation et les réglages initiaux de la centrale pour la GNT de type «B». 2- En cours de fabrication Contrôler l'alimentation des concasseurs, la charge des cribles, la qualité de la production (Granularité, LA, MDE, ES, YB, teneur en eau) et le chargement et stockage des matériaux. Contrôle de mise en œuvre Il s'agit de vérifier que : e Les modalités définies lors des planches d'essai sont bien appliquées e La qualité du compactage est considérée satisfaisante lorsque : - Pour 95 % des valeurs contrôlées, yd � ydref - 3 Sigma (dans le cas oia la planche de référence a été réalisée). - Pour 95 % des valeurs contrôlées, yd � 96% yde (dans le cas oia la planche de référence n'a pas été réalisée). Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 7 1
  • 54. ...... o 0 0 ...... 0 N 0 Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves Pourcentage des tamisats cumulés - V1 0 -· - 00 0 .0 0 ...... 0 0 / �- vv�0 / L / _/ L v //1 1 1 1 / 1/ / 1 v 1 1 1 1_o ...... 1 v 0 8 7 2 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement _/ / / - / /v / v- -- _..........,_...._____________________________________________
  • 55. l�- 0 0 - -- Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves ----------- - -- - v v � f,.--- 0 00 / / / / .........- 1 1/ / / / - / / v 1 / / / / - i/;- 1 1 1 ...... 0 ô - 0 v 1 1 1 1 0 N 1 1 1 0 ...... 0 -- 0 0 o - Pourcentage des tamisats cumulés Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimenslonnement 7 3
  • 56. I Ot11tC do Dimenslonnement des Chaussées Neuves -�- �· cain !>' -- ------------------- Références bibliographÎ_��-- - ----- --- · · - , P · Décembre 1992 1 . Guide des renforcements - C�-1996 2. Guide de réhabilitation - cff 3. Guide SET! - 1978 dimensionnement des structures de chaussées Décembre 94 ·on et ' · · 1 G " 4. Guide technique : Conccpll ••étude et expenmentatwn sur es NT 5. Rapports de recherche cffP séeS neuves à faible trafic SETRA-LCPC Juillet 8 1 6. Manuel de conception des ch�11 5 ç11ises chaussées SETRA-LCPC Février 84 7. Mémento des spécifications fr;;s chllllssées traitées aux liants hydrauliques ou non traitées SETRP 8. Guide pratique : Compactage LCPC Décembre 1982 dation : Réalisation des assises de chaussées en graves non traité� 9. Complément à la recomrn311 80 SETRA - LCPC Décembre 19 ·ques Particulières SETRA Octobre 1982. . rr.chll' 1O. Cah1er type des Clauses ,e Normes utilisées : - · - Définitions et classifications . e - P 1 8- l01 : Granulats - Vocabttl��_ Exécution � des corps de chaussées - Composition des mélanges , NFP 98- 1 15 : Assises de chaus: tion et controle r0rmulation - B�ecu,. _ Graves non traitées - Méthodologie d'étude en laboratoire NFP 98- 1 25 : Assises de chat155�:�_ Graves non traitées : Définition - Composition- Classification NFP 98-129 : Assises de chau s se ch!llssées - Comportement au compactage des matériaux autres qt NFP 98-23 1 - 1 : Essais relatif� atl:hydrocarbonés - Partie 1 : Essai Proctor modifié adapté aux graV( traitées aux Jt:lllt 0 a ssises de chaussées. 's e 7 4 et sables utilise d Ditllensionnement 1qutS � Fascicule 3 1 Fiches TcciUI
  • 57. _._.._._.__..,.._�---- Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves -------w-=---.,-...--�t•- FICHE TECHNIQUE MATERIAUX TUFS CALCAIRES (TUF) «Encroûtements calcaires» 1- DÉFINITION Les tufs calcaires ou «encroûtement calcaires» sont des matériaux composés essentiellement, mais pas exclusivement de carbonate de calcium. Les tufs calcaires existent à l'état poudreux, nodulaire ou très induré ; ils sont dus à la cimentation, à l'accumulation ou au remplacement de quantité plus ou moins grande de sols, roches ou matériaux altérés par du calcaire dans une zone cl'infiltration. Ils sont très ré­ pandus dans les zones climatiques II et III. On les rencontre dans les bassins relativement plats irrigués par les eaux de ruissellement provenant des massifs calcaires limitrophes. On distingue généralement dans un tuf calcaire mûr trois horizons du haut en bas : Horizon A :Il constitue la terre végét;:�1� dont !'épisseu:- est de 20 à 30 cm. Horizon Bea : C'est l'horizon de l'encroûtement proprement dit ; son épaisseur peut varier de 1 à 2 m. Il comprend le plus souvent : 1 . Dalle compacte, de consistance dure, à forte teneur en carbonate et dont l'épaisseur peut at­ teindre 20 cm. 2. Croûte constituée par une superposition de feuillets. 3. Zone nodulaire. Il s'agit de nodules calcaires durs pris clans une gangue calcaire plus ou moins pulvérulente. Horizon C : C'est le matériau d'origine dans lequel on rencontre cependant quelques nodules. Préparation des matériaux : 1) Cas des tufs tendres (absence de dalle) : Dans le cas des tufs ne présentant pas de dalle compacte, l'extraction au Bull suffit à amener les maté­ riaux extraits à une granulométrie permettant leur mise en œuvre. Les matériaux sont gerbés en tas ce qui permet une certaine homogénéisation, sont clone acheminés sur le chantier sans traitement préa­ lable. On distingue deux classes de tufs, selon la granularité et leurs performances mécaniques ; il s'agit de TUF 1 et TUF 2. 2) Cas des tufs élaborés (présence de dalle et de croûte) : Pour être utilisés en corps de chaussée, les granulats bruts d'extraction qui comportent des gros élé­ ments ; il serait souhaitable de concasser les gros éléments durs provenant de la dalle insuffisamment fragmentés. Cette politique nécessite la mise sur pied d'installations mobiles légères comportant au mi­ nimum un concasseur à mâchoires. Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 7 5
  • 58. Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves Dans le cas de travaux importants et si la puissance du gisement le justifie, une installation de concc sage criblage permet de fabriquer des matériaux 0/31.5 ou 0/20 qui possèdent une courbe granulom trique plus continue et une teneur en fines plus faible. En effet, l'utilisation d'une installation élabor permet de limiter l'extraction des matériaux à 10 ou 20 cm sous la croûte. 2- DOMAINE D'UTILISATION - Couches d'assises (base, fondation), pour le réseau principal de niveau 2 (RP2). - TUF1 en couche de fondation, pour le réseau principal de niveau 1 (RP1 ) 3- SPÉCIFICATIONS 1) Granulométrie : Les matériaux utilisés en technique routière doivent s'inscrire dans les fuseaux 0/D définis ci-dessot - Fuseau 0/40 pour les tufs à squelette de classe 1 ; appelés TUF 1 (Annexe l ) - Fuseau 0/20 pour les tufs fins de classe 2 ; appelés TUF 2 (Annexe 2) - Pour les tufs élaborés ; se référer aux fuseaux 0/20 et 0/31 .5 de la ONT. Fuseau 0/40 - TUF 1 40 20 5 2 0.4 0.08 85 62 32 22 1 2 4 100 88 66 52 36 22 Fuseau 0/20 - TUF 2 : 20 5 2 0,4 0.08 86 66 52 38 22 100 82 72 52 32 2) Limites d'Atterberg : WL < 40, lp < 1 5 3) Taux de carbonates : CaC03 � 45 % N.B : En cas d'utilisation des tufs élaborés, on se référera auxfiches techniques structures TUF. 4- FABRICATION Les matériaux utilisés ne nécessitent pas de matériel de fabrication, sauf pour les tufs élaborés OLI il • prévu le concassage et criblage en 0/3 1 .5 ou 0/20. 7 6 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement -------------------
  • 59. -----w-- Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves 5- MISE EN ŒUVRE 1) Cas des tufs tendres (absence de dalle) : Répandage : Les matériaux seront distribués en cordons sur le sol-support de chaussée et répandus le plus souvent à la niveleuse. Les éléments les plus gros, seront triés et évacués par la niveleuse sur le bord de la chaus­ sée. Humidification : Généralement les tufs présentent une teneur en eau à l'Optimum Proctor Modifié toujours supérieure à 1 2 %. Cependant l'obtention de cette teneur en eau est très difficile dans les régions arides. Pour la mise en œuvre, on se contentera d'une teneur en eau inférieure de 2 % à 3 % à l'OPM. L'humidification des matériaux est obtenue en place par arrosages successifs à l'aide de camions citernes de la couche ré­ pandue. Compactage : L'utilisation d'un compacteur vibrant est souhaitable, car il permet de briser les gros éléments. Si le pourcentage des éléments supérieurs à 50 mm est important, on utilisera un premier compactage au rou­ leau à grille ou au rouleau à pieds clameurs. Il est nécessaire de terminer le compactage avec un com­ pacleur à pneus. Imprégnation : Les couches de base en tufs doivent recevoir une couche d'imprégnation bitumineuse dont l'utilité est triple : - assurer l'accrochage de la couche de roulement, - protéger la couche de tufs des précipitations, - servir éventuellement de couche de roulement provisoire. L'imprégnation sera faite avec un Cut-back 0/l à raison de 1 à 1 .4 Kg/m2• 2) Cas des tufs élaborés : Répandage : Le répandage se fera à la niveleuse ; en travaillant avec la lame en pleine charge et disposée le plus per­ pendiculairement possible par rapport à la direction de marche de l'engin. Humidification : L'humidification des matériaux est encore le plus souvent obtenue par arrosages successifs de la couche répandue. Dans le cas oll le tuf a été élaboré dans une installation de criblage concassage, il serait sou­ haitable de réaliser, au moins partiellement, l'humidification elu matériau avant sa mise en œuvre. Sous réserve que les distances de transport ne soient pas trop élevées. Compactage : Le compactage est réalisé soit avec un compacteur vibrant lourd, soit avec un compacteur à pneus lo.urd (charge par roue > 3 tonnes). Imprégnation : L'imprégnation sera faite avec un Cut-back 0/là raison de 1 à 1 .4 Kg/m2• Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 7 7
  • 60. ------·-- Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves ------·--·-·-�-�- Épaisseurs technologiques de mise en œuvre : Les seuils technologiques après compactage, en une seule couche sont : - Épaisseur minimale : 15 cm. - Épaisseur maximale : 25 cm. Pour les deux cas de tuf précités : • Les modalités d'exécution devront être définies par la réalisation de planches d'essais. La densité dt la planche d'essai (gde) est considérée comme satisfaisante lorsque : yde � 97% ydOPM. • Dès que le chantier a atteint une cadence normale, il est procédé à la réalisation d'une planche de ré férence portant sur une demi-journée de travail, à 1'issue de laquelle, on fixe les densités et les dis persions de référence, ces valeurs seront utilisées lors des contrôles ultérieurs. La densité de référenc< (gdref) est considérée comme satisfaisante lorsque : ydref � 98%yde avec une dispersion caractérisé< par un écart type Sigma :::; 0,03. NB : Cette planche de référence doit être systématique pour le réseau principal de niveau 1 (RP1). Lafiche technique des pe1jormances des engins de compactage doit être exigéepour chaque dossie1 d'appel d'offre. 6- CONTROLE 1. Extraction des matériaux : Le contrôle portera sur la vérification des spécifications concernant la classification des tufs (granulo· métrie, limites d'Atterberg, taux de carbonates). 2. Mise en œuvre : Il s'agit de vérifier que : • Les modalités définies lors des planches d'essai sont bien appliquées • La qualité du compactage est considérée satisfaisante lorsque : - Pour 95 % des valeurs contrôlées, yd � ydref - 3Sigma (dans le cas où la planche de référence a été réalisée). - Pour 95 % des valeurs contrôlées, yd � 96% yde (dans le cas où la planche de référence n'a pas été réalisée) 7 8 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement
  • 61. ANNEXE 1 Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves ----.. - 0 o· -- - - - t-· - -- 1 1 1 �--1 ---- - · - �/-- -f1---·- r--· 1/ i 1f--f-· v vf---1--· 1/ 1 - �v /__ f-· / V- / 7-f--· / -- /_ _f ,.... v / lL /--- / / / 0 - z �v --- -· �- 1----1--·-- -- 0 0 - - 0 00 0 r-- --'-· - · 0 N 0 - -- 0 0 o - Pourcentage des tamisats cumulés Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimenslonnement 7 9
  • 62. ------------M- Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves · ----------� Pourcentage des tamisats cumulés ...... ...... o 0 0 0 ...... 0 0 0 ...... --- -· ----- �·-·--· - N 0 1 - 1 - 1 _! 1 1 - 1 Vl 0 -1 1 1 / / 1 v bL1---- - 8 0 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement / // 1 ---· r-- 00 0 - v /v ...... 0 0 -- / _L 1/- 1/ 1 / / 1 -- 1 / ---- --- -- 1--·-r----- ·-- --
  • 63. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves Références bibliographiques 1 . Alloul, 8 ( 198 1 ) Étude géologique et géotechnique des tufs calcaires et gypseux en vue de leur va­ lorisation en technique routière. Thèse de Doctorat de 3ème cycle Université Paris IV. 2. C.T.T.P ( 1994-1 998) Phase 8 «Étude et expérimentation sur les tufs». Rapports de recherche no1 à 8. 3. Direction des travaux publics et transports ( 1956 à 1960). Bulletins de documentation de technique routièJ.:e nol à 15. 4. Colombier, G (1984). «Tufs et Encroûtements calcaires» Utilisations Routières - ISTED Paris. Normes utilisées NF P 1 8-056 et 057 : Détermination de granulométrie et sédimentométrie des sols. NF P 94-078 : Indice CBR après immersion, Indice CBR immédiat. NF P 94- 093 : Essai Proctor normal et Proctor modifié. NF P 94-05 1 : Détermination des limites d'Atterberg. NF P 98- 1 25 : Méthodologie d'étude en laboratoire des graves non traitées. NF P 98-235- 1 : Essai Triaxial à Chargements Répétés (TCR). NE-2. 1 . 104- 1984 : Détermination des sulfates. NE-2.1 .007- 1984 : Détermination des carbonates. Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 8 1
  • 64.
  • 65. ----........----·---- Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves ------------------- SABLES GYPSEUX (SG) «Encroûtements gypseux» 1- DÉFINITION Les encroûtements gypseux sont situés dans la zone climatique IV, c'est la zone des chotts et souvent de grandes étendues dunaires. Les encroOtements gypseux se présentent généralement en couches ho­ rizontales affleurantes à subaffleurantes. Horizon A : Appelé «tirch» en arabe, épaisseur varie de 20 à 30 cm. Cette partie est friable, poreuse et souvent sableuse. Horizon 8 : Encroûtement massif ou «Taffeza» : Son épaisseur varie de 1 à 2 m . fl ec;;t souvent �!t!!isé comme pierre à bâtir. C'est l'horizon des roses des sables. Encroûtements friables ou «sables gyp­ seux». Ils ne se différencient des encroûtements massifs que par la dureté. Horizon C : Les encroûtements tendres : Appelés sables gypseux sont les matériaux recherchés pour l'utilisation en technique routière. Ils sont d'extraction facile et évoluent en sable au compactage. Préparation des matériaux C'est 1'horizon C «Encroûtements tendres» qui fait 1'objet d'une exploitation pour 1'utilisation en tech­ nique routière. 1 . A 1'aide de Bull on pousse le matériau de 1'horizon A et l'éventuelle découverte sableuse vers les bordures du gisement. 2. Le sable gypseux ou encroûtements tendres sont gerbés et disposés en tas pour être repris, par la suite, par les chargeurs qui les mettent dans le camion de transport. 3. On attire l'attention sur le fait que les gîtes en sable gypseux ne sont, en général, pas homo­ gène, ce qui exclut une exploitation étendue sur de grandes surfaces. On distingue deux classe de sables gypseux selon leur granularité et performances mécaniques ; il s'agit de SG1 et SG2. 2- DOMAINE D'UTILISATION - Couches d'assises (base, fondation), pour le réseau RP2. - SG1 en couche de fondation, pour le réseau RP1 . Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimenslonnement B 3
  • 66. ------------------··�- Catalogue de Dlmensionnement des Chaussées Neuves ---------------------- 3- SPÉCIFICATIONS 1) Granulométrie : Les matériaux utilisés en technique routière doivent s'inscrivent dans les fuseaux 0/D définis ci-des­ sous - Fuseau 0/5 pour les sables gypseux de classe l ; appelés : SG1 (annexe l ) - Fuseau 0/2 pour les sables gypseux de classe 2 ; appelés : SG2 (annexe 2). Fuseau 0/5 - SGl : 5 2 0,4 0.08 86 64 48 30 4 lOO 82 70 52 22 Fuseau 0/2 - SG2 : 2 1 0,4 0.08 84 68 50 20 100 90 74 48 2) Indice de plasticité : Ip � 10 3) Taux de gypse + carbonates : CaS04+H20 + CaC03 :? 45 % 4) Résistance à la compression : Re > 1 5 Kg/cm2 à 95 % de la densité OPM et à teneur en eau nulle. 4- FABRICATION L'utilisation des matériaux en corps de chaussée ne nécessite pas de matériel de fabrication. 5- MISE EN ŒUVRE La mise en œuvre se fait de la façon suivante : Répandage : Après avoir déposé le sable gypseux à sec (teneur en eau naturelle faible) en cordons sur le sol-support de chaussée, on effectue le répandage à l'aide de la niveleuse (ouverture des cordons) en faisant des al­ lers et retours. Humidification : L'humidification se fera par arrosages successifs à l'aide de camions citernes, et le malaxage et le bra­ sage sont effectués par la niveleuse. 8 4 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement
  • 67. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves ______,_.._._ Compactage : Le compactage sera réalisé à 1' aide de compacteur à pneus lourd. Pour éviter le feuilletage, on procède à des surépaisseurs de la couche à compacter. • Les modalités d'exécution devront être définies par la réalisation de planches d'essais. La densité de la planche d'essai (gele) est considérée comme satisfaisante lorsque : yde � 97% ydOPM. • Dès que le chantier a atteint une cadence normale, il est procédé à la réalisation d'une planche de ré­ férence portant sur une demi-journée de travail, à l'issue de laquelle, on fixe les densités el les disper­ sions de référence, ces valeurs seront utilisées lors des contrôles ultérieurs. La densité de référence (gdref) est considérée comme satisfaisante lorsque : ydref � 98%yde avec une dispersion caractérisée par un écart type Sigma ::::; 0,03. NB : Cette planche de référence doit être systématique pour le réseau princ ipal de niveau 1 (RPJ). Imprégnation : La couche de base une fois achevée, on réalise une imprégnation généralement au cut-back 0/l . Épaisseurs technologiques de mise en œuvre : Les seuils technologiques après compactage en une seule couche : - Épaisseur minimale : 10 cm. - Épaisseur maximale : 25 cm. 6D CONTROLE 1 . Contrôle des matériaux avant la mise en œuvre (granulométrie, % de gypse+carbonates). 2. Contrôle de l'atelier de compactage (par rapport aux modalités fixées par les planches cl'es­ sais) : nombre de passes, poids par roue, fréquence, vitesse d'avancement. 3. Contrôle de compacité par rapport à la compacité de référence (déterminée lors de la planche d'essai). La qualité elu compactage est considérée comme satisfaisante lorsque : - 95 % des valeurs contrôlées yd � ydref - 3 Sigma (dans le cas OLI la planche de référence a été réalisée). - 95 % des valeurs contrôlées yd �96% yde (dans le cas Otl la planche de référence n'a pas été réalisée). Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 8 5
  • 68. ----------�--�------------- Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves ANNEXE 1 -0 - 0 N 0 Pourcentage des tamisats cumulés 00 0 ,__. 0 0 ------4--- -+- ---�----- 1-----+----�---+-----�--4------- -------r-----�----+--·-4---r-----�----�----�----4--� -------f-------f------1----- ·---+------'------·--+-----.--- 1---·l-----+-----+---- ---- --- ----�----4----�---- ----- --�--+----l----4------------�---�-----4----� 1----+----�-----1------ -----�--+-----+------- l-��::::�-=-=-=-=i:-=-=-=-=-�1=--=-=-=-=il-::-=-=-=-=t--===i===t==-=tf--==--=-..::.-_-_- 1---�f----+---�-- --+--------�--+---�----�---�l 1---4----�---�f-----�------- ----- /?�---1------- ---=--=- --- f---� b:Z 7 - ---- -/ / /v vv:.___i-----1 1====�===+-�=����=���+=;/z-���==�--� -­ -- f-- - -�----�-------_z--------tz=- -f---- -- -- --1---�-+-- 7 -±��f------------+--+---- 1/f-- 1-----1------f---- ---·-+-v-, v �-"--e------ � ���------//-/-+--·�---+-----�-�-----�--4----� _::_-L=_ ---I=Z-f----- --------�--�·-----!-----�-� 0 0 - 1------f------l-----+----- - ----1----·- -f-----�-----1-----�--� 1-----4-· ------f----·-+-----1------l----�----+-----1 1-----t----11----+--�--+-----i-- --------+------1 -----+---+-----+---+----!----- -----�-----f----- ------ 1-----l-----f-----f------1-----1----1-·------+-----1------ �______..L_______,L__-1._ ____ -------·-- ,______L___J________,____) 8 6 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement
  • 69. Catalogue de Dimenslonnement des Chaussées Neuves --·-----------· - -- - f----f----�-f--· - / v / / r--- // f--/---- ./ v v � v/ v/ IL---- t----1- 1-· 1- ·· - -- t--· 1-- - - 0 0 - - 0 00 . - 0 r-- -- - - [7 -·/ / - - / ·- / / - - - f--- 1-·--· - - -- --�-- - �==j72 L� --- f--· f--·- --- - · · - --L.... 1------ - ·- ,----- --- -- --- ----- ---- --- 1-----· -- '-- · '-- - - - 0 o· 0 - 0 N 0 - 0 0 o - Pourcentage des tamisats cumulés Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 8 7
  • 70. -----------------·---- Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves Références bibliographiques 1 . Alloul, B (198 1 ) Étude géologique et géotechnique des tufs calcaires et gypseux en vue de leur va­ lorisation en technique routière. Thèse de Doctorat de 3ème cycle Université Paris IV. 2. Rapports de prospection et de contrôles LTPS (Laboratoire des travaux publics du sud). 3. C.T.T.P ( 1994- 1998) Phase B «Rapports de recherche no1 à 8 - Étude et Expérimentation sur les sables gypseux». 4. Guide Séti ( 1978). Normes utilisées NF P 1 8-056 et 057 : Détermination de la granulométrie et sédimentométrie des sols. NF P 94- 078 : Indice CBR après immersion, Indice CBR immédiat. NF P 94-093 : Essai Proctor normal et Proctor modifié. NF P 94-05 1 : Détermination des limites d'Atterberg. NE-2. 1 .014 -1984 : Détermination des sulfates NE-2. 1 .007 -1984 : Détermination des carbonates. NF P 98- 125 : Méthodologie d'étude au laboratoire des graves non traitées. NF P 98- 235- 1 : Essai Triaxial à Chargements Répétés (TCR). 8 8 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement
  • 71. --------------------- Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves --�---·-·---·�� FICHE TECHN QUE MATERIAUX ARENES GRANITIQUES (AG) 1- DÉFINITION Les arènes granitiques proviennent de 1'altération des granites aux conditions de surface. Les feldspaths s'altèrent surtout en Kaolin, les micas s'altèrent partiellement alors que les grains de quartz ne subis­ sent aucune altération. La roche reste en place en gardant une faible cohésion. Les arènes granitiques sont très répandues dans la région elu Hoggar (Zone climatique IV) ; elles constituent la seule ressource en granulats routiers disponibles clans les conditions technico-économiques. Les arènes granitiques s'extraient facilement et fournissent un sable plus ou moins grossier suivant la texture des roches mères. Elles se classent en trois familles suivantes : • Arènes graveleuses : Elles sont peu répandues au Hoggar. Elles proviennent de 1'altération de gra­ nites à phénocristaux. Le pourcentage de fines (<0.08 mm) est faible (inférieur à 10 %) et le diamètre maximum n'excède pas 1 2 mm. o Arènes grenues : Elles proviennent de la désagrégation des granites à texture grenue. Ce type de ma­ tériau est très répandu clans le Hoggar. Le pourcentage des fines est faible ( l0 % < passant à 0.08 mm < 1 8 %), et lè diamètre Dmax ùes éiéments grossiers est : 7 mm < Dmax < 10 mm. • Arènes fines : Elles proviennent de l'altération des gneiss, granocliorites et granites à texture grenue et microgrenue. Le pourcentage des fines (< 0.08 mm) est supérieur à 1 8 %. Préparation des matériaux : On enlève la découverte vers les bordures elu gisement. On extrait l'arène granitique à l'aide de Bull sur une épaisseur généralement de 20 à 50 cm selon le degré d'altération. Les matériaux extraits seront disposés en tas afin d'assurer une certaine homogénéité, ensuite ils sont repris à l'aide de chargeurs sur les camions qui assurent le transportjusqu'au chantier. Recommandations : Il est vivement recommandé d'utiliser les matériaux fraîchement extraits, ceci permettra d'éviter toute pollution des matériaux, et de gagner 1 ou 2 % de teneur en eau lors de la mise en œuvre. 2- DOlVIAINE D'UTILISATION - Couches d'assises (base, fondation), pour le réseau RP2. , 3- SPECIFICATIONS 1) Granulométrie Fuseau 0/10 de l'arène granitique ',l'nnJis (Ulm) 10 5 2 0,4 0.08 100 78 50 22 4 100 85 66 36 18 *Voirlefuseau enAnnexe 1 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 8 9
  • 72. -------- Catalogue de Dlmensionnement des Chaussées Neuves --·-------- 2) Indice de plasticité : Ip � 1 0 4- FABRICATION Les matériaux utilisés ne nécessitent pas de matériel de fabrication. 5- MISE EN ŒUVRE La mise en œuvre se fait de la façon suivante : Répandage : Après avoir déposer les matériaux à sec (teneur en eau naturelle faible) en cordons sur le sol-support de chaussée, on effectue le répandage à l'aide de la niveleuse (ouverture des cordons) en faisant des al­ lers et retours. Humidification : Pour la mise en œuvre des arènes granitiques dans le Hoggar, on recommandera une teneur en eau mi­ nimale W = WoPM - 3 %. L'humidification se fera par arrosages successifs à l'aide de camions citernes, et le malaxage et le brassage sont effectués par la niveleuse. Compactage : Le compactage des assises en arènes granitiques se fera avec le vibrant lourd ou le compacteur à pneus lourd. • Les modalités d'exécution devront être définies par la réalisation de planches d'essais. La densité de la planche d'essai (gde) est considérée comme satisfaisante lorsque : yde ;::: 97% ydOPM. NB : La fiche technique des petfomzances des engins de compactage doit être exigée pour chaque dossier d'appel d'offre. Imprégnation La couche de base une fois achevée, on réalise une imprégnation généralement au cut-back 0/1 . Épaisseurs technologiques de mise en œuvre Les seuils technologiques après compactage, en une seule couche sont les suivantes : - Épaisseur minimale : 1 0 cm. - Épaisseur maximale : 25 cm 6Q CONTROLE 1 . Contrôle des matériaux avant la mise en œuvre (granulométrie, plasticité). 2. Contrôle de l'atelier de compactage (par rapport aux modalités fixées par les planches d'essais) : nombre de passes, poids par roue, fréquence, vitesse d'avancement. 3. Pour 95 % des valeurs contrôlées, yd ;::: 96% yde (dans le cas où la planche de référence n'a pas été réalisée). 9 0 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dlmensionnement
  • 73. ---------·--- Catalogue de Dlmenslonnement des Chaussées Neuves -----------" Références biblioge:-ap�!q�es l . N'Guessan ( 1980) Prospection de surface des roches granitiques pour usages routiers. Thèse de doc­ torat de 3èmc cycle. École Nationale Supérieure des Mines - Paris. 2. Rapports de prospection. LTPC. 3. C.T.T.P ( 1994- 1998) Phase B «Étude et Expérimentation sur les arènes granitiques». Rapports de re­ cherche n° l à 8. Normes utilisées NF P 1 8-056 et 057: Détermination de la granulométrie et sédimentométrie des sols NF P 94-078 : Indice CBR après immersion, Indice CBR immédiat. NF P 94-093 : Essai Proctor normal et Proctor modifié. NF P 94-05 1 : Détermination des limites d'Atterberg. NF P 98- 1 25 : Méthodologie d'étude au laboratoire des graves non traitées. NF P 98-235- l : Essai Triaxial à Chargements Répétés (TCR). -----�---- Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 9 1
  • 74. Catalogue de Dimensionuement des Chaussées Neuves SABLE BITUME (SB) 1- DÉFINITION : Le sable bitume est un mélange d'un ou plusieurs sables avec du bitume pur. Généralement, le mélange nécessite l'ajout de fines provenant soit des matériaux de concassage-broyage (sable fillérisé, fines cal­ caires), soit des pulvérulents industriels (chaux, ciment). Le bitume utilisé doit être assez dur, de classe 40/50 ou 20/30 afin d'assurer une rigidité et une stabilité convenable. La fabrication du mélange (sable + bitume) se fait en centrale d'enrobage à chaud. 2- DOMAINE D'UTILISATION : L'elllpiui Ju sable biLUme est envisageable en couche de base pour les chaussées du réseau principal de niveau 2 (RP2). 3- SPÉCIFICATIONS : 3-1 Constituants : A) SABLE : • Propreté - Équivalent de sable à 1 0 % de fine (ES) > 40 - Valeur au bleu de méthylène (VBS) < 0.2. o Stabilité immédiate avant mélange - Indice de Portance Immédiat IPI :2: 40. Il n'y a pas de restriction concernant la granulométrie du sable à utiliser. Le sable employé devra par ailleurs contenir moins de 0.2 % de matières organiques. B) BITUME : Le bitume doit répondre selon J'essai de pénétrabilité et l'essai de température Bille et Anneau à une classe de 40/50 ou 20/30. 3-2 Formulation : - le % de sable naturel est :2:60 % - le % de sable correcteur incorporé f40% ( avec % en fines :2: 16 %) - le % de fine du mélange à blanc à traiter au bitume est :2: 7 % - la teneur en bitume du mélange est de 6 à 7 %. Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 9 3
  • 75. t ·--·-.,--.����� Catalogue de Dimensionnement.des Chaussées Neuves �---�-- 3-3 Performances mécaniques : Les performances mécaniques d'un sable bitume destiné pour une couche de base et à un trafic PLI j sur la voie la plus chargée, inférieur à 300 PLIj sont : Stabilité Hubbard-Field (en kg) > 500à Go·c (avant imme•·sion) ltéslst;t tce Outlcz,.,minl à sec ·� en [Ml)al 4 �.....� ...--.At.w+'Œ=l!.! �� % 11crtc max. de résistance 40avecimmersion 4- FABRICATION - La fabrication du sable bitume s'effectue au niveau d'une centrale d'enrobage à chaud. - La durée de malaxage pour cette technique est plus importante que pour un BB ou une GB. - Afin de bien répartir le débit des prédoseurs du sable naturel, il est conseillé d'utiliser deux trémies qui alimentent simultanément le tapis au lieu d'une seule. - En cas d'utilisation de la chaux comme filler d'apport un silo à pulvérulent doit être installé. - La température de fabrication est de 1 30 à 140°C. - Le transport est assüré paï des can1iûns dont le bâchage est nécessaire afin d� respecter ta tcn...tpératurc de mise en œuvre du matériau. 5- MISE EN ŒUVRE Répandage : Le répandage du sable bitume est assuré par un finisseur à table vibrante dont la vitesse d'avancement est de 4 à 7 rn/mn. Une couche d'imprégnation au cut-back 0/l est réalisée sur la couche support avec un dosage de 0.7 à 1 kg/m2• Compactage : le compactage du sable bitume est assuré par les engins suivants : - un compacteur statique à cylindre lisse de poids total de 8 à l O tonnes (en tête) - un compacteur à pneumatique à charge par roue de 2.5 à 3.5 tonnes/roue faiblement gonflées (de l'ordre de 2 à 3bars). NB : La fiche technique des pelformances des engins de compactage doit être exigée pour chaque dossier d'appel d'offre. Le nombre de passe de chaque engin sera fixé à partir d'une planche d'essai réalisée au début du chantier. Épaisseurs technologiques de mise en œuvre Les seuils technologiques après compactage, en une seule couche sont : - Épaisseur minimale = 4 cm - Épaisseur maximale = 1Ocm. 9 4 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement ---------------------
  • 76. Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves ��"�--<---...-·��·· 6- CONTROLE 1. Constituants : ( avant la mise en œuvre) bitume : la classe de bitume (pénétrabilité, TBA) sable : propreté (ES) et teneur en fine. 2. Fabrication : température de fabrication teneur en bitume teneur en fine. 3. Répandage : température du matériau répandu. 4. Compactage : Bonne exécution elu plan de balayage Épaisseur Compacité mise en place. Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement 9 5
  • 77. ·-----�--� Catalogue de Dimensionnement des Chaussées Neuves Références bibliographiques --�-�-----.-�-- l . Rapports de recherche C.T.T.P «Étude et Expérimentation sur les Sand-Asphalt». 2. LCPC Division d'Algérie -1957 - 1958 «L'utilisation des sables dans le corps de chaussées en Algérie et au Sahara». 3. Les sables : Guide pratique d'utilisation routière (ISTED 1987). 4. Patrick Royis, Hervé Di Beneditto - Avril 1985 «Comportement mécanique d'un sable bitume» - Bulletin de Liaison No 1 36. 5. SETRA 1 972 «Directive pour la réalisation des assises de chaussées en grave-bitume et sable-bi­ tume». 6. M.HAMZE- 1977 «Contribution à l'étude des propriétés des matériaux- le traitement des sables>> Rapport de recherche LPC No 67. Normes utilisées NF P 1 8-560 : Analyses granulométriques NF P1 8-597 : Équivalent de sable à 1 0 % de fines NF T66-004 : Essai de pénétrabilité NF T66-008 : Température bille anneau NFP 98.25 1 .4 : Essai de compression Duriez. 9 6 Fascicule 3 1 Fiches Techniques de Dimensionnement -------------------