SlideShare une entreprise Scribd logo
Printemps de l’innovationPrintemps de l’innovation
Enseignants et élèves
A la recherche d'un monde commun
Patrick Rayou,Patrick Rayou,
Paris 8 Circeft-Escol
Introduction :Introduction : La co-construction de l'écoleLa co-construction de l'école
Apprendre à l'écoleApprendre à l'école
Enseigner aujourd'huiEnseigner aujourd'hui
Mettre les élèves au travailMettre les élèves au travail
ConclusionConclusion
INTRODUCTIONINTRODUCTION
Elsie Rockwell : les trois sens de « école »Elsie Rockwell : les trois sens de « école »
L'idée d'action conjointe (G.Sensevy)L'idée d'action conjointe (G.Sensevy)
La longue duréeLa longue durée
JJ’ai récité ma tablette et mangé mon repas ;
j’ai préparé ma nouvelle tablette; je l’ai écrite, je
l’ai finie ; ensuite on m’a fait faire mon travail
oral, et l’après-midi mon travail écrit. Je suis
rentré chez moi…en me couchant, j’ai dit à ma
mère : « Réveille-moi tôt, je ne dois pas être
en retard, sinon le maître me frappera… » Je
me suis présenté devant le maître et l’ai salué
avec respect. Mon maître me dit : ton écriture
n’est pas bien faite, tu as négligé l’art du scribe,
et il m’a puni.
(Tablette sumérienne)
La continuité relativeLa continuité relative
La logique de la religion… L’enseignement d’un texte sacré.
La logique de l’alimentation… Le fait de faire venir les enfants pour
qu’ils puissent manger.
La logique de la surveillance… L’enfermement obligatoire de la
jeunesse dans les ghettos urbains.
La logique de la production artisanale… L’exploitation du travail des enfants en
échange de l’instruction.
La logique du marché… La vente de « compétences », telle que
l’informatique.
La logique de la domination de
classe…
L’imposition de certains savoirs et
valeurs comme légitimes.
La logique de la construction
politique…
L’imposition de certains savoirs et
valeurs comme légitimes.
La co-construction au quotidienLa co-construction au quotidien
Dans la co-construction quotidienne, il
y a toujours un double mouvement. Il
ne s’agit pas uniquement de «
transmettre la culture » . Dans cette
rencontre entre générations, adultes
et enfants recréent de façon novatrice
ces éléments culturels.
L'action conjointeL'action conjointe
Pour gagner au jeu, le joueur A doit produire
certaines stratégies. Ces stratégies, il doit les
produire de son propre muvement, proprio
motu.. Ce dernier point représente une
caractéristique marquante du jeu didactique.
C'est un jeu organiquement coopératif : A ne
peut prétendre gagner sans B, B ne peut
prétendre gagner sans A.
G.Sensevy & A.Mercier. Agir ensemble, PUR, 2007, p.20
APPRENDRE A l’ÉCOLEAPPRENDRE A l’ÉCOLE
Harry Potter à PoudlardHarry Potter à Poudlard
Une socialisation très souvent différenteUne socialisation très souvent différente
Des savoirs et des pratiques scolairesDes savoirs et des pratiques scolaires
Des contratsDes contrats
Des registresDes registres
Poudlard... ou le triomphe de la forme scolairePoudlard... ou le triomphe de la forme scolaire
Une socialisation souvent très différenteUne socialisation souvent très différente
Il faut dire oui monsieur. Il faut entrer en silence dans la
classe, sortir ses affaires, répondre présent à l'appel de son
nom, de manière audible, attendre que M. Marin donne le
signal pour se lever quand retentit la sonnerie, ne pas balancer
les pieds sous sa chaise, ne pas regarder son portable pendant
les cours, ni jeter un œil à la pendule de la salle, ne pas faire
des tortillons avec ses cheveux, ne pas faire de messes basses
avec son voisin ou sa voisine, ne pas avoir les fesses à l'air, ni
le nombril, il faut lever le doigt pour prendre la parole, avoir
les épaules couvertes même s'il fait 40°, ne pas mâchonner son
stylo et encore moins du chewing-gum. Et j'en passe..
Delphine de Vigan,Delphine de Vigan, No et moi.No et moi. J.-C. Lattès, 2007.J.-C. Lattès, 2007.
Des attentes cognitivesDes attentes cognitives
Calculer le coût de la peinture pour repeindre une pièce dont on a
les mesures,les dimensions des fenêtres. On connaît par
ailleurs le pouvoir couvrant de la peinture, les prix selon les
quantités achetées.
La plupart des élèves (équivalent de CM1 et CM2) tente de
calculer l'aire, puis la quantité de peinture nécessaire, puis le
prix.
Une partie non négligeable déclare que le mieux serait d'acheter
un pot de peinture de 5l pour commencer puis,
éventuellement, de retourner au magasin pour compléter.
Bernard Rey, La notion de compétence en éducation et formation, 2014, Bruxelles, De Boeck. 51-52.
Des attentes culturellesDes attentes culturelles
«  Non, mais ça va, quoi, le rap, c’est pour kiffer, c’est pas pour «  Non, mais ça va, quoi, le rap, c’est pour kiffer, c’est pas pour se se 
prendre la tête, ils vont pas en plus nous dégoûter de la musique prendre la tête, ils vont pas en plus nous dégoûter de la musique 
qu’on aime en faisant des cours là-dessus !  » (Karim)qu’on aime en faisant des cours là-dessus !  » (Karim)
«  Non, mais moi, c’est comme ça, Claude François c’est de la «  Non, mais moi, c’est comme ça, Claude François c’est de la 
daube ! Je vais pas dire plein de phrases pour dire que c’est nul. daube ! Je vais pas dire plein de phrases pour dire que c’est nul. 
Vous avez dit de dire ce qu’on pense. Moi quand je trouve qu’une Vous avez dit de dire ce qu’on pense. Moi quand je trouve qu’une 
musique c’est de la daube, je la réécoute pas vingt fois pour dire musique c’est de la daube, je la réécoute pas vingt fois pour dire 
les détails que c’est nul.  » (Christopher).les détails que c’est nul.  » (Christopher).
S.Bonnéry et M.Fenard, «   Les répertoires musicaux des adolescents   : S.Bonnéry et M.Fenard, «   Les répertoires musicaux des adolescents   : 
légitimité et omnivorité au prisme de la socialisation   » légitimité et omnivorité au prisme de la socialisation   » Diversité Ville-Diversité Ville-
École-IntégrationÉcole-Intégration. N° 173, 2013. N° 173, 2013
Attentes identitaires et renormalisation des épreuvesAttentes identitaires et renormalisation des épreuves
Jérémy, TLJérémy, TL
-L’intro, tu la fais au début ou à la fin  ?
J. Je la fais au tout début.
-On ne t’a pas dit qu’il fallait faire l’inverse  ?
J. Si, on me l’a dit, mais ça m’aide pas trop. Faire l’intro au
début, les questions qui seront à la fin de mon intro, ça va
m’aider à faire mon plan.
-Oui, mais il y a peut-être une différence entre concevoir une
introduction avec des questions et le fait de la rédiger...
J. Voilà, c’est ça. Là, y a des idées, mais c’est… Enfin, c’est
pas évident quoi. Je sais qu’on se base beaucoup sur les
intros et les conclusions des dissertations et c’est surtout
pour ça, récemment on me l’a dit et, voilà, j’essaie de, j’essaie
de bien…
--Tu dis  : “  d’abord je vais voir des auteurs  ”, mais, après
tout, qu’est-ce qui dit que ces auteurs ont traité de ce
problème précis  ?
J. Ah oui, mais, totalement, oui. Non, mais souvent on
fait des citations… Ouais, des citations d’auteurs qui ont
pas forcément rapport avec la dissertation.
-Il n’y a pas un usage un peu inflationniste de la
citation  ? On va en mettre parce que… Est-ce qu’une
dissertation sans citation ça te paraît possible  ?
J. Euh ouais, c’est ce que j’ai fait au bac blanc là, au
premier trimestre  : j’ai eu 14 sans citations. Au bac,
l’année dernière, j’ai fait que des citations, j’ai eu 6  !
ENSEIGNER AUJOURD'HUIENSEIGNER AUJOURD'HUI
L'identité professionnelle
– L'identité biographique
ou l'identité pour Soi, ou l'identité générique
– L'identité relationnelle
ou identité pour Autrui ou identité prédicative
C. Dubar, 1998, La socialisation, Construction des identités
sociales et professionnelles,Paris : Armand Colin.
L'identité professionnelleL'identité professionnelle
Transaction objective et transaction subjectiveTransaction objective et transaction subjective
-La transaction objective est rattachée à l'identité
relationnelle. C'est la relation entre le désir
identitaire d'un individu et l'identité qui lui est
attribuée : l'individu tend à se conformer à l'identité
relationnelle.
-La transaction subjective est liée à l'identité
biographique, c'est le rapport entre l'identité
professionnelle qui est la sienne et celle qu'il vise.
Débuter dans le métierDébuter dans le métier
«  Entre mes rentrées d’élève et mes rentrées de professeur,
c’est la même continuité qui l’emporte, aucune “  première
classe  ” ne se détache”. Mes débuts ne firent pas
événement dans ma vie comme ils l'auraient dû. (…)
Enseigner, c'était plus une logique qu'un choix. Élève
heureuse, je vivais dans un tissu solide d'équivalences : le
savoir était le pouvoir, garantie de l'égalité (tout le monde y
avait accès) et d'une démocratie éclairée par l'étude. Les
plus travailleurs, les plus acharnés iraient le plus loin : ils
écriraient comme Jules Verne, Camus, Sartre ou bien
comme Voltaire ou Zola, car écrire faisait se rencontrer
justice et raison, style et savoir, République et Révolution »
Jeanine Rovet, stage d'agrégation en 1967, in A.Burger-Roussenac (dir.) Je me souviens de mes débuts
d’enseignant. Recueil de témoignages (1947-1992), SCEREN-CRDP de l’académie de Créteil, 2003.
  
““ J’ai appris que j’étais ici vers les 15, 20 juin. Dans
l’heure qui a suivi, j’ai appelé, parce que j’étais un peu
paniquée d’être là. Donc, j’ai appelé et je pense que j’ai
eu la dame qui est dans la loge, qui m’a complètement
paniquée en me disant : “Ma pauvre ! Qu’est-ce que vous
venez faire là ? C’est une catastrophe, y a le feu dans la
cité !” Ça brûlait en face justement à ce moment-là, donc
le premier contact a été terrible.
Anaïs, 25 ans, certifiée de Mathématiques, PEP4 à Grieg
METTRE LES ELEVES AU TRAVAILMETTRE LES ELEVES AU TRAVAIL
●
Des similitudes  : l'absence de routines
●
Des passages à risques
(Chahut classique, souk et incidents)
●
Romain 1 et 2 (  http://neo.ens-lyon.fr/neo)
ConclusionConclusion
Des difficultés croisées : un travail empêchéDes difficultés croisées : un travail empêché
●
Ne pas parvenir à faire son métierNe pas parvenir à faire son métier
●
Ne pas parvenir à apprendreNe pas parvenir à apprendre
La question du respect  : un brouillage de l'horizontal et duLa question du respect  : un brouillage de l'horizontal et du
verticalvertical
●
Agressions institutionnelles et ad hominem
●
Stratégies de survie
De la bienveillance à la considérationDe la bienveillance à la considération
BibliographieBibliographie
Bautier, E. & Rayou, P. (2009/2013) Les inégalités d'apprentissage. Programmes,
pratiques et malentendus scolaires. Paris : PUF
Dubar, C. (1998) La socialisation, Construction des identités sociales et
professionnelles, Armand Colin
Rey, B. (2014) La notion de compétence en éducation et formation, Bruxelles : De
Boeck
Rockwell E. (2000). « Tres planos para el estudio de las culturas escolares : el
desarollo humano desde una perspectiva histórico-cultural ». Interações (Brasil) V,
009. 11-25
Sensevy, G. & Mercier, A. (2007) Agir ensemble, Rennes : PUR
Rayou, P. & Ria, L. (2008) « Sociologie et ergonomie cognitive au miroir des
situations éducatives : le cas de l’’entrée dans le métier des enseignants du 2nd degré
» . Recherches et éducations, n°1. 105-119.

Contenu connexe

Similaire à Conférence Enseignants et élèves : à la recherche d’un monde commun

Et si on's parlait du handicap ?
Et si on's parlait du handicap ?Et si on's parlait du handicap ?
Et si on's parlait du handicap ?
Christophe Lemesre
 
Une année à l'ESP - Rétrospective photographique
Une année à l'ESP - Rétrospective photographiqueUne année à l'ESP - Rétrospective photographique
Une année à l'ESP - Rétrospective photographique
dedele70
 
La langue comme expérience
La langue comme expérienceLa langue comme expérience
La langue comme expérienceviolainelochu
 
Fiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) prescolaire
Fiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) prescolaireFiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) prescolaire
Fiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) prescolaire
ADP-Pédago pour Messageries ADP, par Emmanuelle Rousseau et Anne Gucciardi
 
Ce n'est plus du chinois !
Ce n'est plus du chinois !Ce n'est plus du chinois !
Ce n'est plus du chinois !
Newton Pham Dang
 
Palabre 28 identité
Palabre 28 identitéPalabre 28 identité
Palabre 28 identité
boprat
 
#Article#atelier#peinture#inde
#Article#atelier#peinture#inde#Article#atelier#peinture#inde
#Article#atelier#peinture#inde
Christine MONGIN
 
FLE non lecteurs
FLE non lecteursFLE non lecteurs
FLE non lecteurs
Daniela Munca-Aftenev
 
Fiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) 1er cycle, 1ere annee
Fiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) 1er cycle, 1ere anneeFiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) 1er cycle, 1ere annee
Fiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) 1er cycle, 1ere annee
ADP-Pédago pour Messageries ADP, par Emmanuelle Rousseau et Anne Gucciardi
 
Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1
Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1
Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1
yulu523
 
Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1
Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1
Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1
yulu523
 
CE N’EST PLUS DU CHINOIS !
CE N’EST PLUS DU CHINOIS !CE N’EST PLUS DU CHINOIS !
CE N’EST PLUS DU CHINOIS !
Newton Pham Dang (牛顿范当)
 
CE N’EST PLUS DU CHINOIS !
CE N’EST PLUS DU CHINOIS !CE N’EST PLUS DU CHINOIS !
CE N’EST PLUS DU CHINOIS !
Newton Pham Dang (牛顿范当)
 
Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]
Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]
Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]
mdimegh
 
Placedela palabre 21_2014_1_création
Placedela palabre 21_2014_1_créationPlacedela palabre 21_2014_1_création
Placedela palabre 21_2014_1_création
boprat
 
Projetl'etang au collège pablo picasso site
Projetl'etang au collège pablo picasso   siteProjetl'etang au collège pablo picasso   site
Projetl'etang au collège pablo picasso site
Campagneetsophrologie
 
Education and scout movement - World scientific congress
Education and scout movement - World scientific congressEducation and scout movement - World scientific congress
Education and scout movement - World scientific congress
Prof.MariangelaGiusti
 
Didactique du texte litteraire et TICE: quels tissages?
Didactique du texte litteraire et TICE: quels tissages?Didactique du texte litteraire et TICE: quels tissages?
Didactique du texte litteraire et TICE: quels tissages?CYBERFRANCE
 
DU Médiateur ACostes 2014
DU Médiateur ACostes 2014DU Médiateur ACostes 2014
DU Médiateur ACostes 2014Antoine Costes
 

Similaire à Conférence Enseignants et élèves : à la recherche d’un monde commun (20)

Et si on's parlait du handicap ?
Et si on's parlait du handicap ?Et si on's parlait du handicap ?
Et si on's parlait du handicap ?
 
Une année à l'ESP - Rétrospective photographique
Une année à l'ESP - Rétrospective photographiqueUne année à l'ESP - Rétrospective photographique
Une année à l'ESP - Rétrospective photographique
 
La langue comme expérience
La langue comme expérienceLa langue comme expérience
La langue comme expérience
 
Fiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) prescolaire
Fiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) prescolaireFiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) prescolaire
Fiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) prescolaire
 
Ce n'est plus du chinois !
Ce n'est plus du chinois !Ce n'est plus du chinois !
Ce n'est plus du chinois !
 
Palabre 28 identité
Palabre 28 identitéPalabre 28 identité
Palabre 28 identité
 
#Article#atelier#peinture#inde
#Article#atelier#peinture#inde#Article#atelier#peinture#inde
#Article#atelier#peinture#inde
 
FLE non lecteurs
FLE non lecteursFLE non lecteurs
FLE non lecteurs
 
1
11
1
 
Fiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) 1er cycle, 1ere annee
Fiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) 1er cycle, 1ere anneeFiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) 1er cycle, 1ere annee
Fiche pedagogique La grande ecole (Fonfon) 1er cycle, 1ere annee
 
Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1
Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1
Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1
 
Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1
Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1
Absence d’interculturel dans l’enseignement du français en chine 1
 
CE N’EST PLUS DU CHINOIS !
CE N’EST PLUS DU CHINOIS !CE N’EST PLUS DU CHINOIS !
CE N’EST PLUS DU CHINOIS !
 
CE N’EST PLUS DU CHINOIS !
CE N’EST PLUS DU CHINOIS !CE N’EST PLUS DU CHINOIS !
CE N’EST PLUS DU CHINOIS !
 
Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]
Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]
Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]
 
Placedela palabre 21_2014_1_création
Placedela palabre 21_2014_1_créationPlacedela palabre 21_2014_1_création
Placedela palabre 21_2014_1_création
 
Projetl'etang au collège pablo picasso site
Projetl'etang au collège pablo picasso   siteProjetl'etang au collège pablo picasso   site
Projetl'etang au collège pablo picasso site
 
Education and scout movement - World scientific congress
Education and scout movement - World scientific congressEducation and scout movement - World scientific congress
Education and scout movement - World scientific congress
 
Didactique du texte litteraire et TICE: quels tissages?
Didactique du texte litteraire et TICE: quels tissages?Didactique du texte litteraire et TICE: quels tissages?
Didactique du texte litteraire et TICE: quels tissages?
 
DU Médiateur ACostes 2014
DU Médiateur ACostes 2014DU Médiateur ACostes 2014
DU Médiateur ACostes 2014
 

Plus de DFIE Lyon

[2018-2019] INFOC@RDIE #1
[2018-2019] INFOC@RDIE #1[2018-2019] INFOC@RDIE #1
[2018-2019] INFOC@RDIE #1
DFIE Lyon
 
Pecha kucha "Classes care"
Pecha kucha "Classes care"Pecha kucha "Classes care"
Pecha kucha "Classes care"
DFIE Lyon
 
Projet College balzac
Projet College balzacProjet College balzac
Projet College balzac
DFIE Lyon
 
Climat scolaire : le contexte français
Climat scolaire : le contexte français Climat scolaire : le contexte français
Climat scolaire : le contexte français
DFIE Lyon
 
L'accompagnement de la CARDIE de l'Ain
L'accompagnement de la CARDIE de l'AinL'accompagnement de la CARDIE de l'Ain
L'accompagnement de la CARDIE de l'Ain
DFIE Lyon
 
Conférence Evaluation formative
Conférence Evaluation formativeConférence Evaluation formative
Conférence Evaluation formative
DFIE Lyon
 
2016 09 20 formation nouveaux conseillers
2016 09 20   formation nouveaux conseillers2016 09 20   formation nouveaux conseillers
2016 09 20 formation nouveaux conseillers
DFIE Lyon
 
La fabrique de l’innovation
La fabrique de l’innovation La fabrique de l’innovation
La fabrique de l’innovation
DFIE Lyon
 
Innovation et collaboration, une double germination
Innovation et collaboration, une double germinationInnovation et collaboration, une double germination
Innovation et collaboration, une double germination
DFIE Lyon
 
Projet lesson study
Projet lesson studyProjet lesson study
Projet lesson study
DFIE Lyon
 
Communication aldon
Communication aldonCommunication aldon
Communication aldon
DFIE Lyon
 
Progresser en lecture
Progresser en lectureProgresser en lecture
Progresser en lecture
DFIE Lyon
 
Les outils numériques en maternelle st forgeux
Les outils numériques en maternelle st forgeuxLes outils numériques en maternelle st forgeux
Les outils numériques en maternelle st forgeux
DFIE Lyon
 
Le café parents
Le café parentsLe café parents
Le café parents
DFIE Lyon
 
Le bonheur est dans l'école
Le bonheur est dans l'écoleLe bonheur est dans l'école
Le bonheur est dans l'école
DFIE Lyon
 
Continuité des apprentissages en lve anglais
Continuité des apprentissages en lve anglaisContinuité des apprentissages en lve anglais
Continuité des apprentissages en lve anglais
DFIE Lyon
 
Chercher en mathématiques au cycle3
Chercher en mathématiques au cycle3Chercher en mathématiques au cycle3
Chercher en mathématiques au cycle3
DFIE Lyon
 
Arbre à bla bla
Arbre à bla blaArbre à bla bla
Arbre à bla bla
DFIE Lyon
 
Adolescence et maladresse- Marie Martel
Adolescence et maladresse- Marie MartelAdolescence et maladresse- Marie Martel
Adolescence et maladresse- Marie Martel
DFIE Lyon
 
Attention emotions et habiletés sociales à l'école. charline madelaine
Attention emotions et habiletés sociales à l'école. charline madelaineAttention emotions et habiletés sociales à l'école. charline madelaine
Attention emotions et habiletés sociales à l'école. charline madelaine
DFIE Lyon
 

Plus de DFIE Lyon (20)

[2018-2019] INFOC@RDIE #1
[2018-2019] INFOC@RDIE #1[2018-2019] INFOC@RDIE #1
[2018-2019] INFOC@RDIE #1
 
Pecha kucha "Classes care"
Pecha kucha "Classes care"Pecha kucha "Classes care"
Pecha kucha "Classes care"
 
Projet College balzac
Projet College balzacProjet College balzac
Projet College balzac
 
Climat scolaire : le contexte français
Climat scolaire : le contexte français Climat scolaire : le contexte français
Climat scolaire : le contexte français
 
L'accompagnement de la CARDIE de l'Ain
L'accompagnement de la CARDIE de l'AinL'accompagnement de la CARDIE de l'Ain
L'accompagnement de la CARDIE de l'Ain
 
Conférence Evaluation formative
Conférence Evaluation formativeConférence Evaluation formative
Conférence Evaluation formative
 
2016 09 20 formation nouveaux conseillers
2016 09 20   formation nouveaux conseillers2016 09 20   formation nouveaux conseillers
2016 09 20 formation nouveaux conseillers
 
La fabrique de l’innovation
La fabrique de l’innovation La fabrique de l’innovation
La fabrique de l’innovation
 
Innovation et collaboration, une double germination
Innovation et collaboration, une double germinationInnovation et collaboration, une double germination
Innovation et collaboration, une double germination
 
Projet lesson study
Projet lesson studyProjet lesson study
Projet lesson study
 
Communication aldon
Communication aldonCommunication aldon
Communication aldon
 
Progresser en lecture
Progresser en lectureProgresser en lecture
Progresser en lecture
 
Les outils numériques en maternelle st forgeux
Les outils numériques en maternelle st forgeuxLes outils numériques en maternelle st forgeux
Les outils numériques en maternelle st forgeux
 
Le café parents
Le café parentsLe café parents
Le café parents
 
Le bonheur est dans l'école
Le bonheur est dans l'écoleLe bonheur est dans l'école
Le bonheur est dans l'école
 
Continuité des apprentissages en lve anglais
Continuité des apprentissages en lve anglaisContinuité des apprentissages en lve anglais
Continuité des apprentissages en lve anglais
 
Chercher en mathématiques au cycle3
Chercher en mathématiques au cycle3Chercher en mathématiques au cycle3
Chercher en mathématiques au cycle3
 
Arbre à bla bla
Arbre à bla blaArbre à bla bla
Arbre à bla bla
 
Adolescence et maladresse- Marie Martel
Adolescence et maladresse- Marie MartelAdolescence et maladresse- Marie Martel
Adolescence et maladresse- Marie Martel
 
Attention emotions et habiletés sociales à l'école. charline madelaine
Attention emotions et habiletés sociales à l'école. charline madelaineAttention emotions et habiletés sociales à l'école. charline madelaine
Attention emotions et habiletés sociales à l'école. charline madelaine
 

Dernier

Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
BenotGeorges3
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
M2i Formation
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
Friends of African Village Libraries
 

Dernier (6)

Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
 

Conférence Enseignants et élèves : à la recherche d’un monde commun

  • 1. Printemps de l’innovationPrintemps de l’innovation Enseignants et élèves A la recherche d'un monde commun Patrick Rayou,Patrick Rayou, Paris 8 Circeft-Escol
  • 2. Introduction :Introduction : La co-construction de l'écoleLa co-construction de l'école Apprendre à l'écoleApprendre à l'école Enseigner aujourd'huiEnseigner aujourd'hui Mettre les élèves au travailMettre les élèves au travail ConclusionConclusion
  • 3. INTRODUCTIONINTRODUCTION Elsie Rockwell : les trois sens de « école »Elsie Rockwell : les trois sens de « école » L'idée d'action conjointe (G.Sensevy)L'idée d'action conjointe (G.Sensevy)
  • 4. La longue duréeLa longue durée JJ’ai récité ma tablette et mangé mon repas ; j’ai préparé ma nouvelle tablette; je l’ai écrite, je l’ai finie ; ensuite on m’a fait faire mon travail oral, et l’après-midi mon travail écrit. Je suis rentré chez moi…en me couchant, j’ai dit à ma mère : « Réveille-moi tôt, je ne dois pas être en retard, sinon le maître me frappera… » Je me suis présenté devant le maître et l’ai salué avec respect. Mon maître me dit : ton écriture n’est pas bien faite, tu as négligé l’art du scribe, et il m’a puni. (Tablette sumérienne)
  • 5. La continuité relativeLa continuité relative La logique de la religion… L’enseignement d’un texte sacré. La logique de l’alimentation… Le fait de faire venir les enfants pour qu’ils puissent manger. La logique de la surveillance… L’enfermement obligatoire de la jeunesse dans les ghettos urbains. La logique de la production artisanale… L’exploitation du travail des enfants en échange de l’instruction. La logique du marché… La vente de « compétences », telle que l’informatique. La logique de la domination de classe… L’imposition de certains savoirs et valeurs comme légitimes. La logique de la construction politique… L’imposition de certains savoirs et valeurs comme légitimes.
  • 6. La co-construction au quotidienLa co-construction au quotidien Dans la co-construction quotidienne, il y a toujours un double mouvement. Il ne s’agit pas uniquement de « transmettre la culture » . Dans cette rencontre entre générations, adultes et enfants recréent de façon novatrice ces éléments culturels.
  • 7. L'action conjointeL'action conjointe Pour gagner au jeu, le joueur A doit produire certaines stratégies. Ces stratégies, il doit les produire de son propre muvement, proprio motu.. Ce dernier point représente une caractéristique marquante du jeu didactique. C'est un jeu organiquement coopératif : A ne peut prétendre gagner sans B, B ne peut prétendre gagner sans A. G.Sensevy & A.Mercier. Agir ensemble, PUR, 2007, p.20
  • 8. APPRENDRE A l’ÉCOLEAPPRENDRE A l’ÉCOLE Harry Potter à PoudlardHarry Potter à Poudlard Une socialisation très souvent différenteUne socialisation très souvent différente Des savoirs et des pratiques scolairesDes savoirs et des pratiques scolaires Des contratsDes contrats Des registresDes registres
  • 9. Poudlard... ou le triomphe de la forme scolairePoudlard... ou le triomphe de la forme scolaire
  • 10. Une socialisation souvent très différenteUne socialisation souvent très différente Il faut dire oui monsieur. Il faut entrer en silence dans la classe, sortir ses affaires, répondre présent à l'appel de son nom, de manière audible, attendre que M. Marin donne le signal pour se lever quand retentit la sonnerie, ne pas balancer les pieds sous sa chaise, ne pas regarder son portable pendant les cours, ni jeter un œil à la pendule de la salle, ne pas faire des tortillons avec ses cheveux, ne pas faire de messes basses avec son voisin ou sa voisine, ne pas avoir les fesses à l'air, ni le nombril, il faut lever le doigt pour prendre la parole, avoir les épaules couvertes même s'il fait 40°, ne pas mâchonner son stylo et encore moins du chewing-gum. Et j'en passe.. Delphine de Vigan,Delphine de Vigan, No et moi.No et moi. J.-C. Lattès, 2007.J.-C. Lattès, 2007.
  • 11. Des attentes cognitivesDes attentes cognitives Calculer le coût de la peinture pour repeindre une pièce dont on a les mesures,les dimensions des fenêtres. On connaît par ailleurs le pouvoir couvrant de la peinture, les prix selon les quantités achetées. La plupart des élèves (équivalent de CM1 et CM2) tente de calculer l'aire, puis la quantité de peinture nécessaire, puis le prix. Une partie non négligeable déclare que le mieux serait d'acheter un pot de peinture de 5l pour commencer puis, éventuellement, de retourner au magasin pour compléter. Bernard Rey, La notion de compétence en éducation et formation, 2014, Bruxelles, De Boeck. 51-52.
  • 12. Des attentes culturellesDes attentes culturelles «  Non, mais ça va, quoi, le rap, c’est pour kiffer, c’est pas pour «  Non, mais ça va, quoi, le rap, c’est pour kiffer, c’est pas pour se se  prendre la tête, ils vont pas en plus nous dégoûter de la musique prendre la tête, ils vont pas en plus nous dégoûter de la musique  qu’on aime en faisant des cours là-dessus !  » (Karim)qu’on aime en faisant des cours là-dessus !  » (Karim) «  Non, mais moi, c’est comme ça, Claude François c’est de la «  Non, mais moi, c’est comme ça, Claude François c’est de la  daube ! Je vais pas dire plein de phrases pour dire que c’est nul. daube ! Je vais pas dire plein de phrases pour dire que c’est nul.  Vous avez dit de dire ce qu’on pense. Moi quand je trouve qu’une Vous avez dit de dire ce qu’on pense. Moi quand je trouve qu’une  musique c’est de la daube, je la réécoute pas vingt fois pour dire musique c’est de la daube, je la réécoute pas vingt fois pour dire  les détails que c’est nul.  » (Christopher).les détails que c’est nul.  » (Christopher). S.Bonnéry et M.Fenard, «   Les répertoires musicaux des adolescents   : S.Bonnéry et M.Fenard, «   Les répertoires musicaux des adolescents   :  légitimité et omnivorité au prisme de la socialisation   » légitimité et omnivorité au prisme de la socialisation   » Diversité Ville-Diversité Ville- École-IntégrationÉcole-Intégration. N° 173, 2013. N° 173, 2013
  • 13. Attentes identitaires et renormalisation des épreuvesAttentes identitaires et renormalisation des épreuves Jérémy, TLJérémy, TL -L’intro, tu la fais au début ou à la fin  ? J. Je la fais au tout début. -On ne t’a pas dit qu’il fallait faire l’inverse  ? J. Si, on me l’a dit, mais ça m’aide pas trop. Faire l’intro au début, les questions qui seront à la fin de mon intro, ça va m’aider à faire mon plan. -Oui, mais il y a peut-être une différence entre concevoir une introduction avec des questions et le fait de la rédiger... J. Voilà, c’est ça. Là, y a des idées, mais c’est… Enfin, c’est pas évident quoi. Je sais qu’on se base beaucoup sur les intros et les conclusions des dissertations et c’est surtout pour ça, récemment on me l’a dit et, voilà, j’essaie de, j’essaie de bien…
  • 14. --Tu dis  : “  d’abord je vais voir des auteurs  ”, mais, après tout, qu’est-ce qui dit que ces auteurs ont traité de ce problème précis  ? J. Ah oui, mais, totalement, oui. Non, mais souvent on fait des citations… Ouais, des citations d’auteurs qui ont pas forcément rapport avec la dissertation. -Il n’y a pas un usage un peu inflationniste de la citation  ? On va en mettre parce que… Est-ce qu’une dissertation sans citation ça te paraît possible  ? J. Euh ouais, c’est ce que j’ai fait au bac blanc là, au premier trimestre  : j’ai eu 14 sans citations. Au bac, l’année dernière, j’ai fait que des citations, j’ai eu 6  !
  • 15. ENSEIGNER AUJOURD'HUIENSEIGNER AUJOURD'HUI L'identité professionnelle – L'identité biographique ou l'identité pour Soi, ou l'identité générique – L'identité relationnelle ou identité pour Autrui ou identité prédicative C. Dubar, 1998, La socialisation, Construction des identités sociales et professionnelles,Paris : Armand Colin.
  • 16. L'identité professionnelleL'identité professionnelle Transaction objective et transaction subjectiveTransaction objective et transaction subjective -La transaction objective est rattachée à l'identité relationnelle. C'est la relation entre le désir identitaire d'un individu et l'identité qui lui est attribuée : l'individu tend à se conformer à l'identité relationnelle. -La transaction subjective est liée à l'identité biographique, c'est le rapport entre l'identité professionnelle qui est la sienne et celle qu'il vise.
  • 17. Débuter dans le métierDébuter dans le métier «  Entre mes rentrées d’élève et mes rentrées de professeur, c’est la même continuité qui l’emporte, aucune “  première classe  ” ne se détache”. Mes débuts ne firent pas événement dans ma vie comme ils l'auraient dû. (…) Enseigner, c'était plus une logique qu'un choix. Élève heureuse, je vivais dans un tissu solide d'équivalences : le savoir était le pouvoir, garantie de l'égalité (tout le monde y avait accès) et d'une démocratie éclairée par l'étude. Les plus travailleurs, les plus acharnés iraient le plus loin : ils écriraient comme Jules Verne, Camus, Sartre ou bien comme Voltaire ou Zola, car écrire faisait se rencontrer justice et raison, style et savoir, République et Révolution » Jeanine Rovet, stage d'agrégation en 1967, in A.Burger-Roussenac (dir.) Je me souviens de mes débuts d’enseignant. Recueil de témoignages (1947-1992), SCEREN-CRDP de l’académie de Créteil, 2003.
  • 18.    ““ J’ai appris que j’étais ici vers les 15, 20 juin. Dans l’heure qui a suivi, j’ai appelé, parce que j’étais un peu paniquée d’être là. Donc, j’ai appelé et je pense que j’ai eu la dame qui est dans la loge, qui m’a complètement paniquée en me disant : “Ma pauvre ! Qu’est-ce que vous venez faire là ? C’est une catastrophe, y a le feu dans la cité !” Ça brûlait en face justement à ce moment-là, donc le premier contact a été terrible. Anaïs, 25 ans, certifiée de Mathématiques, PEP4 à Grieg
  • 19. METTRE LES ELEVES AU TRAVAILMETTRE LES ELEVES AU TRAVAIL ● Des similitudes  : l'absence de routines ● Des passages à risques (Chahut classique, souk et incidents) ● Romain 1 et 2 (  http://neo.ens-lyon.fr/neo)
  • 20. ConclusionConclusion Des difficultés croisées : un travail empêchéDes difficultés croisées : un travail empêché ● Ne pas parvenir à faire son métierNe pas parvenir à faire son métier ● Ne pas parvenir à apprendreNe pas parvenir à apprendre La question du respect  : un brouillage de l'horizontal et duLa question du respect  : un brouillage de l'horizontal et du verticalvertical ● Agressions institutionnelles et ad hominem ● Stratégies de survie De la bienveillance à la considérationDe la bienveillance à la considération
  • 21. BibliographieBibliographie Bautier, E. & Rayou, P. (2009/2013) Les inégalités d'apprentissage. Programmes, pratiques et malentendus scolaires. Paris : PUF Dubar, C. (1998) La socialisation, Construction des identités sociales et professionnelles, Armand Colin Rey, B. (2014) La notion de compétence en éducation et formation, Bruxelles : De Boeck Rockwell E. (2000). « Tres planos para el estudio de las culturas escolares : el desarollo humano desde una perspectiva histórico-cultural ». Interações (Brasil) V, 009. 11-25 Sensevy, G. & Mercier, A. (2007) Agir ensemble, Rennes : PUR Rayou, P. & Ria, L. (2008) « Sociologie et ergonomie cognitive au miroir des situations éducatives : le cas de l’’entrée dans le métier des enseignants du 2nd degré » . Recherches et éducations, n°1. 105-119.