SlideShare une entreprise Scribd logo
COURS MANAGEMENT STRATÉGIQUE
RÉPARÉ PAR : PR..
2021/2022
PLAN DE COURS
Introduction
• Qu’est ce qu’une stratégie
• Le vocabulaire stratégique
• Les caractéristiques des décisions stratégique
• Les différents niveaux de stratégie
Chapitre 1 : Le diagnostic stratégique
Chapitre 2 : Les choix stratégiques
Chapitre 3 : Le déploiement stratégique
Conclusion
INTRODUCTION
Faire du management stratégique constitue un véritable défi. Il faut en effet être capable d’appréhender les problèmes
complexes auxquels les organisations sont confrontées dans leur développement à long terme, tout en s’inscrivant
dans leur fonctionnement quotidien et dans leur réalité effective.
Ce cours va nous permettre dans un premier temps d’Expliquer en quoi les priorités stratégiques diffèrent selon que
l’on se place au niveau de la direction générale, au niveau de chaque domaine d’activité ou au niveau opérationnel.
Et par la suite de Comprendre le vocabulaire de la stratégie.
cours  Management Stratégique Version Finale.pptx

Recommandé pour vous

Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADERFormation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER

Durée : 3 jours Date : Du 01 et 03 juillet 2017 Par : FORCES DAKAR sarl Coût : 180 000 F CFA les 3 jours info@forcesdakar.com www.forcesdakar.com Tél : 77 4563338

coursleadershipformation
Les styles de leadership.ppt
Les styles de leadership.pptLes styles de leadership.ppt
Les styles de leadership.ppt

présentation sur les styles du leadership

théories du leadershipleadershipobjectifs
Cours culture entrepreneuriale (1).pptx
Cours culture entrepreneuriale (1).pptxCours culture entrepreneuriale (1).pptx
Cours culture entrepreneuriale (1).pptx

Cours culture entrepreneuriale

cours  Management Stratégique Version Finale.pptx
Les caractéristiques des décisions stratégiques « Suite »
cours  Management Stratégique Version Finale.pptx
cours  Management Stratégique Version Finale.pptx

Recommandé pour vous

LEADERSHIP.ppt
LEADERSHIP.pptLEADERSHIP.ppt
LEADERSHIP.ppt

le leadership dans le contexte du leader et non du directeur comment améliorer sa relation avec les employés l'entreprise a besoin de toute sorte d'amélioration continue

leadership developmentproject management
Cours stratégie d'entreprise.ppt
Cours stratégie d'entreprise.pptCours stratégie d'entreprise.ppt
Cours stratégie d'entreprise.ppt

strategie cours complet

Leadership (Francais)
Leadership  (Francais)   Leadership  (Francais)
Leadership (Francais)

Qu’est ce que le Leadership?

leadership developmentmlm network marketingmlm
cours  Management Stratégique Version Finale.pptx
cours  Management Stratégique Version Finale.pptx
• Quelque soit la taille de l’entreprise grande ou petite, la performance de cette
dernière se caractérise et se mesure par les mêmes éléments;
• Ces entreprises doivent connaitre et maitrise dans un premier temps leur
métier et leurs compétences-clés. Ainsi que, leurs employés partagent des
valeurs communes et profondes. Enfin, elles savent où elles vont.
Le vocabulaire de la stratégie « Suite »
LE PROJET D’ENTREPRISE
 le projet d’entreprise est avant tout le projet de l’entrepreneur. Il peut, certes, évoluer
avec le temps, mais un vrai projet d’entreprise est défini par le créateur même de
l’entreprise et il se décline sous l’angle économique, social, environnemental et humain.
 Il sert à informer et mobiliser les collaborateurs et les investisseurs autour des ambitions
essentielles de l’entreprise.
 Généralement, dans le projet d’entreprise, on trouve souvent les termes suivants la
mission, la vision et les valeurs de l’entreprise, le secteur sur lequel elle veut opérer,
ses clients primaires, les responsabilités vis-à-vis de ces clients et les principaux
objectifs nécessaires à l’accomplissement de la mission.

Recommandé pour vous

Manager vs leader
Manager vs leader Manager vs leader
Manager vs leader

Manager ou Leader de qui une entreprise a besoin

manager leader leadership getion
Présentation sur l'entrepreneuriat porteur de sens
Présentation sur l'entrepreneuriat porteur de sensPrésentation sur l'entrepreneuriat porteur de sens
Présentation sur l'entrepreneuriat porteur de sens

Entreprendre aujourd’hui, qu’est ce que cela signifie ? Etre entrepreneur porteur de sens, comment cela s'incarne ? Chris Delepierre est un entrepreneur optimiste porteur de sens aux multiples engagements. Ch'ti formé à l’Iteem, créateur d’une entreprise sociale dans l'impression 3D, lauréat d'or de Ticket for Change et impliqué dans nombreux réseaux et mouvements, Chris a témoigné le 30 janvier 2015 à la Cité du Management sur son envie et sa manière de faire changer le monde en tant qu’entrepreneur du changement. Un regard singulier, porteur d’optimisme et fédérateur qui se développe auprès de nouvelles générations d’entrepreneurs. Blog sur l'entrepreneuriat porteur de sens : http://blog.chrisdelepierre.fr/

entrepreneuriat socialsensentrepreneuriat
1 - Management.ppt
1 - Management.ppt1 - Management.ppt
1 - Management.ppt

cours complet

La mission de l’entreprise
• C’est l’occasion pour l’entreprise de définir sa vision stratégique à long terme: son avenir,
ses domaines d’activités stratégiques ,ses valeurs et son positionnement, sa vocation
• On peut même définir la mission de l’entreprise comme la raison d’être de l’entreprise
dans l’accomplissement d’une tâche au sein de son environnement et elle doit donner
aussi du sens à l’ensemble des décisions qui sont prises
La mission de l’entreprise « suite »
La mission de l’entreprise est une réponse à trois questions fondamentales:
 À quoi sert l’entreprise?
 Quel type de besoin satisfait-elle et quel service rend-elle?
 Quel monde veut-elle pour demain?
Les critères à prendre en compte :
 L’histoire de l’entreprise;
 Le domaine d’activité de l’entreprise;
 Ses enjeux, ses objectifs et ses contraintes;
 Ses choix stratégiques.
La mission de l’entreprise « suite »
La mission, pour bien inspirer et orienter la stratégie globale qui en découlera, doit, si possible, être :
• précise (« être leader grâce à la qualité des produits », c’est une mission floue et inconsistante) ;
• spécifique, c’est-à-dire différente et distinctive des autres acteurs (la plomberie à domicile) ;
• orientée vers le marché, afin d’identifier l’espace concurrentiel (la micro-informatique
d’entreprise) ;
• expressive du savoir-faire et des activités de la firme ;
• claire sur les produits et services offerts ;
• claire sur les zones géographiques visées
En résumé, définir une mission, c’est répondre aux questions suivantes : quel est notre métier ? Quels
sont nos clients ? Que leur apportons-nous ? Que deviendra notre métier ? Que devrait-il être ?
La Vision d’entreprise
La vision ou l’intention stratégique est l’état futur souhaité pour l’organisation, ce que l’on veut qu’elle
devienne. C’est l’aspiration vers laquelle le stratège –le plus souvent le dirigeant –cherche à focaliser
l’attention et l’énergie des membres de l’organisation.
Exemple : La vision d’Apple est de « changer le monde par la technologie »
C.-à-d. que cette société va mettre en place sa vision stratégique en se basant sur l’évolution
technologique.
Généralement, Il est parfois difficile de savoir s’il faut fixer la vision avant la mission. En général,
pour les nouvelles entreprises, la vision doit guider la mission puis la stratégie. Mais, pour les firmes
établies qui ont déjà une mission, celle-ci va orienter la vision et la stratégie.

Recommandé pour vous

Sujets de pfe pour etudiants en grh
Sujets de  pfe pour etudiants en  grhSujets de  pfe pour etudiants en  grh
Sujets de pfe pour etudiants en grh

liste de sujets de mémoire pour étudiants en GRH

M1-Entrepreneuriat -Dr Berrached Wafaa.pdf
M1-Entrepreneuriat -Dr Berrached Wafaa.pdfM1-Entrepreneuriat -Dr Berrached Wafaa.pdf
M1-Entrepreneuriat -Dr Berrached Wafaa.pdf

M1-Entrepreneuriat -Dr Berrached Wafaa.pdf

Management de projet
Management de projetManagement de projet
Management de projet

Tirer le meilleur parti possible des ressources dont on dispose et dont on est responsable en vue d'atteindre les objectifs de notre organisation

projetproject managementmanagement des projets
Le métier, les compétences-clés et les avantages
concurrentiels
 On peut préciser, dans un projet d’entreprise, le métier de l’entreprise, c’est-à-dire son savoir-
faire
 Un métier peut se définir par les technologies, les besoins satisfaits, le type de clientèle visée ou
les circuits de distribution
 Les compétences-clés sont le tronc de l’arbre, tandis que les produits ou les services sont les
branches. Pour qu’une compétence devienne « clé », elle doit contribuer à l’amélioration durable
du bénéfice perçu par les clients et être difficilement imitable.
Le métier, les compétences-clés et les avantages
concurrentiels « suite »
 La compétence-clé permet à la firme de remplir la mission qu’elle s’est assignée sur son
marché de référence.
 les compétences-clés, par essence, ne doivent jamais être sous-traitées. Car une
compétence-clé, peu copiable, pourra s’utiliser sur plusieurs produits, services ou
activités.
 Par exemple; Pour Microsoft, le principal avantage repose sur les accords avec les
fabricants, supériorité qui se fonde sur une standardisation de ses logiciels, leur
compatibilité, l’étendue de la gamme et les services du support.
Les valeurs et la culture d’entreprise
 Les valeurs d’une entreprise sont l’ensemble des croyances et des principes qui guident
ses actes et ses activités. Les entreprises performantes cherchent à les préserver au fil du
temps.
 La culture regroupe les normes, expériences et coutumes qui caractérisent une firme et
rassemblent ses employés.
 l’étymologie de valeur vient du latin valor, qui signifie « force ». En effet, les valeurs sont
source de force, car elles donnent aux collaborateurs le pouvoir d’agir.
 Des valeurs clairement définies peuvent faire gagner du temps en cas de crise.
Objectifs généraux et stratégiques d’entreprise
Les objectifs généraux (corporate objectives en anglais) sont les finalités générales que la
société s’est fixées à plus ou moins long terme
 la rentabilité, qui se quantifie par divers indicateurs : niveau de profit en pourcentage du
chiffre d’affaires, bénéfice en valeur absolue, retour sur investissements, marges brutes,
valorisation du capital, etc;
 la position sur le marché, que l’on calcule en parts de marché, rang (leader ou challenger)
ou chiffre d’affaires.
Parfois, les objectifs généraux sont plus qualitatifs : la sécurité, la puissance, l’indépendance,
la pérennité du business familial.

Recommandé pour vous

management stratégique
management stratégique management stratégique
management stratégique

cours management stratégique pour 3 -ème management ihec carthage

managementstrategyproject management
management : le diagnostic stratégique
 management : le diagnostic stratégique management : le diagnostic stratégique
management : le diagnostic stratégique

diagnostic stratégique

Les pratiques du leadership
Les pratiques du leadershipLes pratiques du leadership
Les pratiques du leadership

Dans le cadre du séminaire de comportement organisationnel, nous avions eu l'opportunité, mes amies et moi, de travailler sur une thématique aussi intéressante qu'utile: les pratiques du leadership. Année universitaire : 2018/2019

leadershipleadership developmentdevelopment
Objectifs généraux et stratégiques d’entreprise
« suite »
Un objectif à atteindre sur le long terme En général quantifié, à horizon temporel déterminé
Qui s’inscrit dans le cadre de la MISSION de l’entreprise
Et qui prend en compte les intérêts des parties prenantes :
 Dirigeants
 Actionnaires
 Institutions financières
 Salariés
 Clients, fournisseurs
 Membres de la collectivité
Le concept de stratégie
Le concept de stratégie a déjà été défini durant nos premières séances.
Il s’agit de l’orientation à long terme d’une organisation. On l’exprime quelques fois au
travers de déclarations assez générales sur la direction que l’organisation doit prendre et le
type d’action qu’elle doit réaliser afin d’atteindre ses objectifs, par exemple en termes de
nouveaux marchés, de nouveaux produits ou services ou de nouveaux modes opératoires.
La stratégie est l'ensemble des décisions et actions de l'entreprise relatives au choix des
moyens et des ressources en vue d'atteindre un objectif sur le long terme.
Le management stratégique
 Généralement, le management stratégique diffère des autres aspects de la gestion. Un
manager est le plus souvent accaparé par des problèmes opérationnels, comme le
maintien de l’efficience de la production, le management de la force de vente, le contrôle
de la performance financière ou l’accroissement du niveau de service
 Ce pilotage opérationnel –qui absorbe l’essentiel du temps des managers –est
indispensable au déploiement effectif de la stratégie ; mais ce n’est pas du management
stratégique.
 Le champ du management stratégique est plus large que celui de n’importe laquelle des
activités opérationnelles. Il a pour objet la gestion de la complexité provoquée par des
situations ambiguës et non routinières.
Le management englobe l ensemble des dimensions stratégiques et
opérationnelles de l entreprise
On distingue ainsi deux axes dans le management d entreprise:
 Le management stratégique qui concerne la gestion du marché en relation
avec le potentiel de l’entreprise, approche qui privilégie la relation
organisation/environnement
 Le management opérationnel qui concerne la gestion des processus
propres à l’entreprise: définition de la structure organisationnelle, gestion de
l information, détermination des procédures et animation du personnel.

Recommandé pour vous

Creation d entreprise pptx
Creation d entreprise pptxCreation d entreprise pptx
Creation d entreprise pptx

creation d'entreprise

Full-Management-strategique.pdf
Full-Management-strategique.pdfFull-Management-strategique.pdf
Full-Management-strategique.pdf

Cours

managementcours
Le management stratégique inclut en fait trois principales
composantes qui constituent l’architecture du présent cours. Le
management stratégique comprend le diagnostic stratégique,
grâce auquel on détermine la position stratégique de l’organisation,
les choix stratégiques, qui consistent à formuler les options possibles et
à sélectionner l’une d’entre elle, et enfin le déploiement stratégique,
qui concerne à la fois la mise en œuvre de la stratégie retenue et la
gestion des changements que ce choix impose.
Chapitre 1 : le diagnostic stratégique
Pour poser un diagnostic stratégique, l’entreprise doit tout d’abord effectuer une
segmentation de ses activités en domaines d’activités stratégiques (DAS). Puis sur
chacun de ces domaines, elle va livrer à une double analyse :
✓✓L’analyse externe qui vise à présenter une vue complète du marché et de
l’environnement ;
✓✓L’analyse interne qui consiste à analyser les forces et les faiblesses de l’entreprise
compte tenu des produits qu’elle propose et opportunités et menaces des marchés
sur lesquels elle a choisi de se développer.
Pour faciliter le diagnostic et apporter une vision globale de la situation, l’ensemble
des résultats seront réunis dans une matrice SWOT (EMOFF en français).
L’ENVIRONNEMENT :
Objectifs:
• Décrire les forces du macro-environnement d’une organisation en utilisant notamment le modèle
PESTEL.
• Utiliser le modèle des 5(+1) forces de la concurrence afin d’identifier la dynamique concurrentielle
à laquelle est confronté un domaine d’activité stratégique.
• Identifier les facteurs clés de succès et utiliser le modèle SWOT
• La strate environnementale la plus générale est souvent appelée le macro-environnement.
Il s’agit des facteurs globaux qui –dans une plus ou moins large mesure –ont un impact sur
pratiquement toutes les organisations.
Le macro-environnement :
 L’analyse PESTEL des influences environnementales consiste à répertorier et analyser les facteurs
environnementaux qui affectent les entreprises. Elle permet de dépasser l’horizon du secteur pour mieux
prévoir son évolution future.

Recommandé pour vous

L'Essentiel de la stratégie.ppt
L'Essentiel de la stratégie.pptL'Essentiel de la stratégie.ppt
L'Essentiel de la stratégie.ppt

nnnnnnn

Mettre en place une bonne strategie d entreprise pour reussir sa strategie di...
Mettre en place une bonne strategie d entreprise pour reussir sa strategie di...Mettre en place une bonne strategie d entreprise pour reussir sa strategie di...
Mettre en place une bonne strategie d entreprise pour reussir sa strategie di...

Durant ce webinar, découvrez les bases incontournables de votre stratégie d'entreprise avant d'attaquer votre stratégie digitale ! Nous vous dévoilons en 5 étapes phares la stratégie à adopter ! Au Som'mer : - Les bases d'une stratégie d'entreprise - Les 5 déclinaisons de la stratégie d'entreprise (Finance, digital, commerce, RH, Innovation...) - Le livrable à conserver absolument pour réussir à l'appliquer et la suivre - Pépites déjà rencontrées et chiffres à l'appui de réussites - Les erreurs à absolument ne pas faire avec anecdotes de bourdes monumentales - Questions / réponses Soyez prêt, ça va décoiffer ! Vous savez ce qu'il vous reste à faire, participez en live pour profiter de toutes les meilleures pratiques ! En plus c'est gratuit ! :-) Bonus : les inscrits auront accès au replay et à la présentation qui sera envoyée directement par e-mail. Ce que pensent les participants de nos webinars : On se retrouve en live ? :-)

strategiestratégie d'entreprisestrategie digitale
Presentation design 7 regles de base fr
Presentation design   7 regles de base frPresentation design   7 regles de base fr
Presentation design 7 regles de base fr

Découvrez quelques règles de base pour améliorer l'impact de vos communications et présenter vos idées avec clarté, cohérence et impact.

communication writingpower point presentationpresentation design
L’industrie :
 l’impact des influences générales du macro environnement transparaît dans l’environnement
immédiat de l’organisation au travers des évolutions des forces concurrentielles qui façonnent l’
industrie. Une industrie –également quelquefois appelée secteur d’activité –peut être définie
comme « un groupe d’organisations proposant la même offre de biens ou de services » ou plus
largement comme « un groupe d’entreprises proposant des offres étroitement substituables ».
 D’un point de vue stratégique, quelle que soit l’industrie, les managers doivent comprendre
quelles sont les forces concurrentielles à l’oeuvre .
Les sources de la concurrence : le modèle des 5 forces:
• Le modèle des 5 forces de la concurrence , défini par Michael Porter , consiste à
identifier les fondements de la concurrence dans une industrie;
• Porter a identifié cinq types d’intervenants qui ont cette capacité. La détermination de la
structure concurrentielle d’une industrie passe donc par la mesure et la hiérarchisation de
ces cinq forces de la concurrence chacune pouvant capter une partie du profit généré
globalement et déstabiliser ainsi l’équilibre du secteur à son avantage
Les sources de la concurrence : le modèle des 5 forces « suite » :
Le modèle des 5 forces de Porter est une méthode d’analyse de marché prenant en considération divers facteurs sur
lesquels une entreprise peut agir pour optimiser son avantage concurrentiel.
À travers le phénomène de mondialisation et la libre circulation des marchandises, l’environnement concurrentiel des
entreprises évolue sans cesse. Désormais, plusieurs facteurs sont susceptibles d’affecter l’activité et les bénéfices d’une
entreprise.
Face à ce constat, le professeur en stratégie d’entreprise à Harvard, Michael Porter, a établi un modèle d’analyse basé
autour de 5 forces :
1. Le pouvoir de négociation des clients.
2. Le pouvoir de négociation des fournisseurs.
3. La menace des produits ou services de substitution.
4. La menace d’entrants potentiels sur le marché.
5. L’intensité de la rivalité entre les concurrents.
Les sources de la concurrence : le modèle des 5 forces « suite » :
illustration

Recommandé pour vous

Démarche stratégique Ferret consulting group
Démarche stratégique Ferret consulting groupDémarche stratégique Ferret consulting group
Démarche stratégique Ferret consulting group

Démarche stratégique Ferret consulting group

corporatestratégiedémarche stratégique
cours-strategie-entreprise.pdf
cours-strategie-entreprise.pdfcours-strategie-entreprise.pdf
cours-strategie-entreprise.pdf

cours de management des entreprises.

Le management, planification streategique.pptx
Le management, planification streategique.pptxLe management, planification streategique.pptx
Le management, planification streategique.pptx

planification strategique

nursing
Les sources de la concurrence : le modèle des 5 forces + 1 :
illustration
Un sixième facteur peut être ajouté, même s’il n’a pas été théorisé par Porter à la base : l’Etat avec
l’environnement politique et la législation.
L’analyse SWOT :
 L’analyse SWOT résume les conclusions essentielles de l’analyse de
l’environnement (présentée dans ce chapitre) et de l’analyse de la capacité stratégique
de l’organisation (introduite dans le chapitre suivant). La dénomination SWOT est
l’acronyme de strengths, weaknesses, opportunities, threats, soit forces, faiblesses (de
l’organisation), opportunités et menaces (de l’environnement).
 Dans les deux cas, on cherche à établir une adéquation entre d’une part la capacité
stratégique de l’organisation et d’autre part les facteurs clés de succès de
l’environnement, soit en modifiant l’une (par acquisition de nouvelles ressources et
compétences), soit en modifiant les autres (en s’adressant à un nouveau marché ou en
cherchant à transformer les pratiques établies sur le marché existant).
Les facteurs clés de succès et la capacité stratégique :
Les facteurs clés de succès (FCS) :
 Les facteurs clés de succès sont les éléments stratégiques qu’une organisation
doit maîtriser afin de surpasser la concurrence.
La capacité stratégique :
 De manière générale, on peut définir la capacité stratégique d’une organisation
comme l’aptitude de ses ressources et compétences à lui permettre de survivre et
de prospérer l’environnement peut influencer la stratégie de l’organisation en
suscitant à la fois des menaces et des opportunités.
Les ressources et compétences :
Le concept le plus élémentaire est celui de ressources. Les ressources tangibles sont les actifs
physiques d’une organisation, comme ses ressources humaines, ses ressources financières ou ses
équipements. Les ressources intangibles3 sont les actifs immatériels comme l’information, la
réputation et les connaissances. Le plus souvent, les ressources sont classées en quatre catégories :
 Les ressources physiques, telles que les équipements, les bâtiments ou la capacité de
production.
 Les ressources financières, qui incluent toutes les sources de liquidités, c’est-à dire les
augmentations de capital, la gestion de trésorerie, la gestion des dettes et des créances et la
qualité des relations avec les apporteurs de fonds (actionnaires, banquiers, subventions, etc.).
 Les ressources humaines, notamment le nombre et le profil démographique des personnes
employées dans l’organisation.

Recommandé pour vous

4 étapes clés pour développer votre entreprise !
4 étapes clés pour développer votre entreprise !4 étapes clés pour développer votre entreprise !
4 étapes clés pour développer votre entreprise !

Où en est votre entreprise aujourd’hui ? Où voulez-vous qu’elle soit demain ? Lille’s agency vous aide à identifier vos opportunités de croissance et vous accompagne dans chacune des étapes de votre développement. VOUS SOUHAITEZ ÊTRE ACCOMPAGNÉ À TRAVERS CES ÉTAPES ? contact@lillesagency.com +33 (0)3 62 14 50 06 http://www.lillesagency.com Lille’s agency, agence conseil en business development, est à votre service gratuitement. Experte en implantation d’entreprise, Lille’s agency accompagne depuis 30 ans les dirigeants dans leur développement sur la métropole lilloise.

business developmententreprisebusiness model
Management stratégique Partie 1
Management stratégique Partie 1 Management stratégique Partie 1
Management stratégique Partie 1

Vous allez découvrir le management stratégique Dans la première partie, je vous propose : 1. La démarche stratégique 2. Tester la pertinence de la démarche stratégique 3. Vision et leadership

rhtransformationstrategie
A. BERRICHI ( Management stratégique - FSJESO)
A. BERRICHI ( Management stratégique - FSJESO)A. BERRICHI ( Management stratégique - FSJESO)
A. BERRICHI ( Management stratégique - FSJESO)

Ce cours est fondé sur la conviction que la connaissance et la méthode sont utiles pour saisir la portée d’une discipline telle que le management stratégique. L’une ne va pas sans l’autre. C’est cette conviction qui sert de guide au présent cours. J’ai donc voulu mettre à la disposition des étudiant(e)s à la fois des connaissances faciles et accessibles et de nombreux cas pratiques, présentés sous forme d’un processus itératif et interactif. Un tel processus m’oblige à adopter un mode actif de formation et à partager ce qui m’inspire et ce que je suis en train d’apprendre à ce propos. Il a également pour ambition d’offrir aux étudiant(e)s une démarche d’apprentissage par problème, les aidants à acquérir des connaissances et des réflexes cognitifs nécessaires à la maîtrise des pratiques du management stratégique. Les concepts, les outils et les modèles issus du champ de management stratégique seront ainsi illustrés principalement à partir des cas de Lesieur Cristal, dont l’ensemble décrive des situations que l’étudiant(e) pourrait vraisemblablement rencontrer dans sa future pratique professionnelle.

Chapitre II : Les choix stratégiques
Les choix stratégiques concernent les décisions qui orientent l’avenir d’une organisation et la manière dont elle
doit répondre aux nombreuses pressions et influences que nous avons identifiées dans le chapitre 1.
Durant les différents points qu’on a vu ultérieurement, on a identifié plusieurs niveaux de stratégie et de
décisions stratégiques. Nous allons ici nous concentrer sur la stratégie au niveau de l’organisation dans son
ensemble et à celui de chacune de ses activités.
Les responsables des domaines d’activité stratégique doivent satisfaire les besoins de leurs clients d’une manière
qui réponde aux attentes de leurs parties prenantes, que ce soit les actionnaires dans les entreprises privées ou
l’autorité de tutelle dans le secteur public. Ainsi que, les managers doivent s’interroger sur les orientations et les
modalités du développement stratégique.
les trois critères d’évaluation d’une option stratégique que sont la pertinence, l’acceptabilité et la
faisabilité :
• La pertinence permet de définir si un choix stratégique est cohérent avec la situation à
laquelle est confrontée l’organisation, c’est-à-dire avec les résultats du diagnostic obtenu
• L’acceptabilité concerne le niveau de performance attendu d’une option stratégique –par
exemple en termes de risque ou de résultat –et la mesure dans laquelle elle répond aux
attentes des parties prenantes
• Enfin, la faisabilité consiste à déterminer si les ressources et compétences disponibles
permettent de déployer effectivement une stratégie.
La segmentation stratégique : l’identification des DAS :
On a déjà défini un domaine d’activité stratégique (DAS) –ou strategic-business unit (SBU) –comme une sous partie de
l’organisation à laquelle il est possible d’allouer ou retirer des ressources de manière indépendante et qui correspond à une
combinaison spécifique de facteurs clés de succès.
Les critères de segmentation stratégique :
Critères internes:
- Mêmes technologies
- mêmes compétences
- mêmes synergies
- même structure de coûts
Critères externes:
- Même clientèle
- même marché pertinent
- même distribution
- même concurrence
Et enfin une seule chaine de valeur
La gestion de portefeuille :
Les années 1970 sont marquées par un mouvement de diversification de la plupart des entreprises, ce qui entraîne une
complexification de leur gestion. Les matrices de portefeuille répondent à la nécessité de redéfinir la stratégie des grands groupes
ayant plusieurs activités.
Les stratégies génériques :
La stratégie de prix, consiste à proposer une offre dont la valeur perçue est comparable à celle des offres concurrentes, mais à
un prix inférieur
La seconde option consiste à jouer non pas sur une réduction des prix, mais sur un différentiel de valeur perçue par les clients. On
parle alors de stratégie de différenciation
il existe une option moins ambitieuse mais tout aussi envisageable, la stratégie de focalisation –ou stratégie de niche –qui
consiste à refuser la confrontation directe, pour se limiter à un segment de marché très spécifique, sur lequel on peut espérer
être protégé des assauts de la concurrence.

Recommandé pour vous

Soyez co-auteur de ce référentiel de compétences entrepreneuriales!
Soyez co-auteur de ce référentiel de compétences entrepreneuriales!Soyez co-auteur de ce référentiel de compétences entrepreneuriales!
Soyez co-auteur de ce référentiel de compétences entrepreneuriales!

Que vous soyez entrepreneur-e, formateur-rice, professeur, chargé-e de cours ou autre, nous aimerions vous compter parmi les co-auteurs de ce catalogue de compétences entrepreneuriales. Il est encore en construction à partir d'autres référentiels plus spécifiques et toute contribution et/ou validation est précieuse. Allez sur www.socialbusinessmodels.ch pour participer, figurer sur la liste des contributeurs, et ainsi apporter votre pierre à l'édifice de la connaissance partagée en "copyleft". Un grand merci!

compétencesentrepreneurshipskills
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDACOMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA

COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? UN DOCUMENT DU CLUD DES ANNONCEURS (FRANCE)

marquepilotagecommunication
Competitivité en entreprises et definitions
Competitivité en entreprises et definitionsCompetitivité en entreprises et definitions
Competitivité en entreprises et definitions
Les stratégies de croissance :
Igor Ansoffa classé ces stratégies de croissance en croisant deux critères :
• les produits qui peuvent être actuels ou nouveaux
• les marchés qui peuvent être actuels ou nouveaux.
La stratégie de pénétration du marché: Cette stratégie vise à développer le chiffre d’affaires des produits actuels sur les
marchés actuels.
La stratégie d’extension de marché: Cette stratégie vise à vendre les produits actuels sur des marchés nouveaux pour
l’entreprise.
La stratégie de développement de produits : Cette stratégie consiste à vendre des produits nouveaux sur les marchés
existants.
La stratégie de diversification: Cette stratégie consiste pour l’entreprise à vendre des produits nouveaux sur des marchés
nouveaux.
La stratégie au niveau de l’entreprise et la stratégie internationale
:
 La diversification:
La diversification consiste pour une organisation à s’engager sur des domaines d’activité où
elle n’est pas encore présente, tant en termes d’offres que de marchés.
La diversification liée aussi à :
- L’intégration verticale désigne le développement vers des activités adjacentes de la
filière, que ce soit vers l’amont ou vers l’aval
- L’intégration horizontale consiste en un développement vers des activités qui sont
concurrentes ou complémentaires par rapport aux activités existantes
 La diversification conglomérale :
La diversification conglomérale correspond au développement d’activités qui ne
présentent aucun point commun avec les activités existantes.
Les stratégies d’internationalisation :
La problématique de l’internationalisation est cruciale pour les grandes entreprises mais
aussi pour les PME/PMI. Il est nécessaire de définir les motivations, la forme sous laquelle
l’entreprise souhaite être présente à l’international ainsi que la stratégie à mettre en place.
• Les motivations de l’internationalisation:
a) Un environnement mondialisé
L’internationalisation est un ancien phénomène depuis les premiers échanges de commerce
international avec notamment la Chine qui commercialisait de la poudre au Moyen-âge vers
l’Occident. Pour ce type de stratégie, il y a trois facteurs à prendre en considération :
Facteurs techniques, économiques et politiques.
Les stratégies d’internationalisation « suite » :
b) Les objectifs recherchés
Une entreprise décide d’internationaliser ses activités pour des raisons internes ou stratégiques ou pour
des raisons externes liées à ce qui se passe sur ses marchés.
• Accéder à de nouveaux marchés et clients.
• Réduire les coûts.
• Diversifier les risques.
• Renforcer la position globale de l’entreprise.

Recommandé pour vous

powerpoint de la séance3.2de Leadership & Management
powerpoint de la séance3.2de Leadership & Managementpowerpoint de la séance3.2de Leadership & Management
powerpoint de la séance3.2de Leadership & Management

Powerpoint de Leadership & Management

188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf

Plan de développement

bp
188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf

Business Plan

bp
Chapitre III : Le déploiement stratégique
Le déploiement de la stratégie est une des étapes les plus sensibles de l’ensemble du
processus.
Un certain nombre de stratégies ne sont pas mises en œuvre ou le sont de façon incomplète.
Le déploiement de la stratégie passe par quatre étapes :
1. Exprimer la stratégie ;
2. Aligner l’organisation ;
3. Déployer les objectifs et ressources ;
4. Suivre l’exécution.
1. Exprimer la stratégie ;
La vision exprimée doit emporter l’adhésion de tous. Chacun doit pouvoir s’approprier la ou les finalités de la stratégie choisie.
Il faut pour cela formuler la stratégie de façon claire et motivante. Elle doit être compréhensible par le management et plus
globalement par l’ensemble des acteurs.
La déclinaison de la stratégie:
La déclinaison de la stratégie décrit l’ambition de l’entreprise à une échéance de 3 à 5 ans :
• Ses produits : gamme offerte ;
• Sa place sur le marché : leader, challenger, suiveur, niche ;
• Ses clients : actuels et futurs ;
• Ses résultats : chiffre d’affaires, marge ;
• Ses hommes : quelles compétences clés seront nécessaires ? Quels recrutements faudra-t-il prévoir ?
La charte des valeurs:
Il peut être opportun de rédiger également une charte des valeurs prioritaires de l’entreprise. On y fera figurer des points comme la
satisfaction client, l’excellence des produits et des compétences, la rentabilité, l’éthique, le développement durable, la notoriété, la
responsabilité sociale, etc.
2. Aligner l’organisation ;
Les hommes qui composent l’organisation sont la clef du succès du déploiement de la stratégie.
Il importe donc au sein de l’organisation que la structure, les processus de coordination et les interactions
soient mis en cohérence entre eux et avec la stratégie.
Aligner l’organisation, c’est définir son organisation en adéquation avec le projet stratégique.
Le choix de la structure s’effectue au regard des défis stratégiques que l’entreprise doit relever.
La structure doit répondre aux enjeux majeurs des organisations que sont :
• les enjeux liés au contrôle ;
• les enjeux liés à l’apprentissage et à la capitalisation des expériences ;
• les enjeux liés au changement ;
• les enjeux liés à la globalisation.
3. Déployer les objectifs et ressources ;
- Mettre en œuvre une coordination :
La structure est l’une des composantes du succès du déploiement de la stratégie d’une entreprise, néanmoins
pour permettre le fonctionnement de l’organisation des processus de coordination sont nécessaires. Ces
processus assurent un contrôle sur l’activité de l’entreprise et garantissent le déploiement de la stratégie.
La coordination de l’organisation s’effectue par la déclinaison d’objectifs à tous les niveaux de l’entreprise. Il est
impératif de définir les objectifs prioritaires du niveau N en cohérence avec les objectifs prioritaires du niveau
N+1.
Le déploiement efficace d’objectifs implique un haut niveau de coopération et de coordination. Il repose
également sur un système formel de planification dont le rôle est d’organiser et de prévoir l’allocation des
ressources et de comparer les réalisations par rapport aux objectifs.
La planification permet aussi de bien articuler les différents processus : le budget, les objectifs, les entretiens
annuels, le plan de formation…

Recommandé pour vous

Analyse stratégique et stratégie de démarrage
Analyse stratégique et stratégie de démarrageAnalyse stratégique et stratégie de démarrage
Analyse stratégique et stratégie de démarrage

Stéphane MARION Maître de Conférences

2009 12 09 La Performance
2009 12 09 La Performance2009 12 09 La Performance
2009 12 09 La Performance

Comment mettre en œuvre une organisation performante sur le long terme?

Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com
Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.comStratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com
Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com

Cours de stratégie industrielles de l'entreprise s6 Stratégie industrielles de l’entreprise Qu’est ce qu’une stratégie ? Quels sont les objectifs stratégiques ? le domaine d’application ? Comment déterminer une stratégie ? Comment la mettre en œuvre ?  La stratégie n’est pas tactique (réflexion) (façon de faire) - tactique n’est pas une manœuvre  Penser à ce qu’on veut devenir : • Le chef de l’entreprise et les cadres dirigeants doivent à l’image des militaires prendre conscience de l’aspect stratégie de leur activité  La stratégie n’est pas une affaire d’une seule personne : • La Stratégie d’expansion, de diversification ou de réduction de couts doivent être présentes dans leurs préoccupations • Deux choix : spécialisation, diversification. il faut savoir les avantages et les inconvénients et connaitre les moyens qu’on dispose, il faut analyser les compétences, le savoir faire (analyse interne : ce que moi je suis) ( analyse externe : analyse de l’environnement , les concurrents, marché .. ) • la stratégie d’entreprise part du postulat que l’activité économique en concurrence est soumise a des contraintes qui sont (presque) semblable a celle des armées • la stratégie d’entreprise est le processus par lequel l’équipe dirigeante de l’entreprise décide des objectifs à atteindre des ressources à mettre en œuvre • A l’image de l’état major d’une armée, l’équipe dirigeante a pour rôle de « forger » la décision de dirigeant en l’éclairant sur les opportunités d’un marché, les objectifs potentiels et les ressources disponibles utilisables

3. Déployer les objectifs et ressources « suite » ;
C’est un processus volontariste, basé sur l’anticipation comportant :
 Un système de prévision de l’environnement cohérent et fiable
 Une rationalisation du processus de décision améliorant son efficacité
 Une capacité de réaction rapide en cas d’évènements imprévus
 Une aide à la délégation des responsabilités pour les opérationnels engagés dans le
court terme.
 L’utilisation exclusive de données quantitatives facilite la communication dans
l’entreprise.
 De même, le diagnostic est plus rapide et plus efficace
3. Déployer les objectifs et ressources « suite » ;
Le cycle de la planification:
 Formulation du Plan
◦ Formulation des objectifs
◦ Énoncé des projets
◦ programmation des réalisations
 Préparation
- Évaluation de l’environnement immédiat et à terme
◦ Évaluation du potentiel interne de l’entreprise
 Mise en œuvre
 Évaluation et révision
Réussir la mise en œuvre:
Le déploiement réussi de la stratégie dans l’organisation s’appuie sur un principe clé : le changement ne peut se faire qu’avec l’adhésion de tous.
Cette adhésion de l’ensemble des collaborateurs s’effectue par :
 la traduction de la stratégie en termes opérationnels
 la responsabilisation de chacun dans l’atteinte d’objectif
 une capacité à être rapide et décisif dans l’action
 une motivation entretenue en partageant les résultats obtenus
4. Suivre l’exécution :
Les tableaux de bord de gestion sont des instruments essentiels à la mise en oeuvre
de la stratégie. Robert Kaplan et David Norton (Harvard Business School) ont développé
au début des années 1990 une méthode de pilotage par la construction d’un
balancedscorecard ou tableau de bord prospectif (TBP).
La construction du TBP s’effectue en parfaite cohérence avec la stratégie. En effet, la
définition de la stratégie implique nécessairement de :
 fixer des objectifs financiers à atteindre à moyen terme ;
 définir le marché (marché local, national, etc.) et les clients ciblés par l’offre ;
 identifier les processus internes critiques pour attirer et satisfaire les clients ;
 déterminer la capacité des collaborateurs et de l’organisation à soutenir la stratégie
de l’entreprise.
4. Suivre l’exécution « suite » :
Il en découle quatre axes clés de la performance :
 L’axe financier qui a pour rôle de vérifier que la mise en l’exécution de la stratégie de l’entreprise contribue
à l’amélioration de la performance financière de l’entreprise.
 L’axe client vise les changements organisationnels nécessaires dans l’entreprise pour améliorer la
satisfaction client. Il doit intégrer non seulement les mesures perçues par le client telles que qualité, respect
des délais et performance, mais encore les revenus et coûts générés par les nouveaux produits et services
proposés aux clients.
 L’axe processus concerne les processus qui permettent la création de produits et services livrés aux clients.
Il s’agit de mettre l’accent sur les activités et les processus clés nécessaires pour fournir dans des conditions
optimales d’efficience, de qualité et de productivité.
 L’axe innovation est fondamental dans l’entreprise puisqu’il conditionne étroitement l’avenir de
l’entreprise sur son marché. Il est le fondement de la stratégie, laquelle consiste à analyser un marché et y
répondre avec un produit/ service adapté. Le segment innovation et apprentissage comprend le capital
humain (compétences, connaissances, etc.), le capital informationnel (données, informations, bases clients,
etc.) et l’organisation de l’entreprise.

Recommandé pour vous

Management stratégique en PME - Olivier Toress
Management stratégique en PME - Olivier ToressManagement stratégique en PME - Olivier Toress
Management stratégique en PME - Olivier Toress
CONCLUSION
Pour conclure notre cours et nos explications en ce qui concerne le management
stratégique, on peut résumer tout ce qui est dit auparavant et dire que la démarche
stratégique se conduit en trois temps : un temps d’analyse et de diagnostic, un temps de
choix et un temps de déploiement. Le déploiement est certainement la phase la plus
délicate à réussir. Il faut mettre en action l’ensemble de l’entreprise et la focaliser sur le
cap à atteindre.
Bon courage à vous tous !

Contenu connexe

Tendances

Présentation GPEC
Présentation GPECPrésentation GPEC
Présentation GPEC
Pauline HILBERT
 
Management stratégique www.coursdefsjes.com
Management stratégique www.coursdefsjes.comManagement stratégique www.coursdefsjes.com
Management stratégique www.coursdefsjes.com
cours fsjes
 
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADERFormation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Emmanuel Bocquet
 
Les styles de leadership.ppt
Les styles de leadership.pptLes styles de leadership.ppt
Les styles de leadership.ppt
nhoussali
 
Cours culture entrepreneuriale (1).pptx
Cours culture entrepreneuriale (1).pptxCours culture entrepreneuriale (1).pptx
Cours culture entrepreneuriale (1).pptx
ahmedahmed936601
 
LEADERSHIP.ppt
LEADERSHIP.pptLEADERSHIP.ppt
LEADERSHIP.ppt
moha750516
 
Cours stratégie d'entreprise.ppt
Cours stratégie d'entreprise.pptCours stratégie d'entreprise.ppt
Cours stratégie d'entreprise.ppt
DsireAttmn
 
Leadership (Francais)
Leadership  (Francais)   Leadership  (Francais)
Manager vs leader
Manager vs leader Manager vs leader
Manager vs leader
EL MEHDI HAMDANI
 
Présentation sur l'entrepreneuriat porteur de sens
Présentation sur l'entrepreneuriat porteur de sensPrésentation sur l'entrepreneuriat porteur de sens
Présentation sur l'entrepreneuriat porteur de sens
Chris Delepierre
 
1 - Management.ppt
1 - Management.ppt1 - Management.ppt
1 - Management.ppt
DsireAttmn
 
Sujets de pfe pour etudiants en grh
Sujets de  pfe pour etudiants en  grhSujets de  pfe pour etudiants en  grh
Sujets de pfe pour etudiants en grh
ezzeddine mbarek
 
M1-Entrepreneuriat -Dr Berrached Wafaa.pdf
M1-Entrepreneuriat -Dr Berrached Wafaa.pdfM1-Entrepreneuriat -Dr Berrached Wafaa.pdf
M1-Entrepreneuriat -Dr Berrached Wafaa.pdf
Raya Verniers
 
Management de projet
Management de projetManagement de projet
Management de projet
Aboubakr Moubarak
 
management stratégique
management stratégique management stratégique
management stratégique
AmeniBoubaker2
 
management : le diagnostic stratégique
 management : le diagnostic stratégique management : le diagnostic stratégique
management : le diagnostic stratégique
majidkhachni
 
Les pratiques du leadership
Les pratiques du leadershipLes pratiques du leadership
Les pratiques du leadership
OUMAIMA ZAGRITI
 
Creation d entreprise pptx
Creation d entreprise pptxCreation d entreprise pptx
Creation d entreprise pptx
IMANE LADRAA
 

Tendances (20)

Présentation GPEC
Présentation GPECPrésentation GPEC
Présentation GPEC
 
Le leadership
Le leadershipLe leadership
Le leadership
 
Management stratégique www.coursdefsjes.com
Management stratégique www.coursdefsjes.comManagement stratégique www.coursdefsjes.com
Management stratégique www.coursdefsjes.com
 
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADERFormation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
 
Les styles de leadership.ppt
Les styles de leadership.pptLes styles de leadership.ppt
Les styles de leadership.ppt
 
Cours culture entrepreneuriale (1).pptx
Cours culture entrepreneuriale (1).pptxCours culture entrepreneuriale (1).pptx
Cours culture entrepreneuriale (1).pptx
 
LEADERSHIP.ppt
LEADERSHIP.pptLEADERSHIP.ppt
LEADERSHIP.ppt
 
Cours stratégie d'entreprise.ppt
Cours stratégie d'entreprise.pptCours stratégie d'entreprise.ppt
Cours stratégie d'entreprise.ppt
 
Leadership (Francais)
Leadership  (Francais)   Leadership  (Francais)
Leadership (Francais)
 
Manager vs leader
Manager vs leader Manager vs leader
Manager vs leader
 
Présentation sur l'entrepreneuriat porteur de sens
Présentation sur l'entrepreneuriat porteur de sensPrésentation sur l'entrepreneuriat porteur de sens
Présentation sur l'entrepreneuriat porteur de sens
 
1 - Management.ppt
1 - Management.ppt1 - Management.ppt
1 - Management.ppt
 
Sujets de pfe pour etudiants en grh
Sujets de  pfe pour etudiants en  grhSujets de  pfe pour etudiants en  grh
Sujets de pfe pour etudiants en grh
 
M1-Entrepreneuriat -Dr Berrached Wafaa.pdf
M1-Entrepreneuriat -Dr Berrached Wafaa.pdfM1-Entrepreneuriat -Dr Berrached Wafaa.pdf
M1-Entrepreneuriat -Dr Berrached Wafaa.pdf
 
Management de projet
Management de projetManagement de projet
Management de projet
 
management stratégique
management stratégique management stratégique
management stratégique
 
management : le diagnostic stratégique
 management : le diagnostic stratégique management : le diagnostic stratégique
management : le diagnostic stratégique
 
Les pratiques du leadership
Les pratiques du leadershipLes pratiques du leadership
Les pratiques du leadership
 
Management strategique
Management strategiqueManagement strategique
Management strategique
 
Creation d entreprise pptx
Creation d entreprise pptxCreation d entreprise pptx
Creation d entreprise pptx
 

Similaire à cours Management Stratégique Version Finale.pptx

Full-Management-strategique.pdf
Full-Management-strategique.pdfFull-Management-strategique.pdf
Full-Management-strategique.pdf
WidadLabdaoui
 
L'Essentiel de la stratégie.ppt
L'Essentiel de la stratégie.pptL'Essentiel de la stratégie.ppt
L'Essentiel de la stratégie.ppt
DsireAttmn
 
Mettre en place une bonne strategie d entreprise pour reussir sa strategie di...
Mettre en place une bonne strategie d entreprise pour reussir sa strategie di...Mettre en place une bonne strategie d entreprise pour reussir sa strategie di...
Mettre en place une bonne strategie d entreprise pour reussir sa strategie di...
Julien Dereumaux
 
Presentation design 7 regles de base fr
Presentation design   7 regles de base frPresentation design   7 regles de base fr
Presentation design 7 regles de base fr
ideadrive
 
Démarche stratégique Ferret consulting group
Démarche stratégique Ferret consulting groupDémarche stratégique Ferret consulting group
Démarche stratégique Ferret consulting group
Vincent Herbelet
 
cours-strategie-entreprise.pdf
cours-strategie-entreprise.pdfcours-strategie-entreprise.pdf
cours-strategie-entreprise.pdf
Chahra Bissem
 
Le management, planification streategique.pptx
Le management, planification streategique.pptxLe management, planification streategique.pptx
Le management, planification streategique.pptx
HayatALAKOUM
 
4 étapes clés pour développer votre entreprise !
4 étapes clés pour développer votre entreprise !4 étapes clés pour développer votre entreprise !
4 étapes clés pour développer votre entreprise !
Lille's agency
 
Management stratégique Partie 1
Management stratégique Partie 1 Management stratégique Partie 1
Management stratégique Partie 1
Liliane Clavel Pardo
 
A. BERRICHI ( Management stratégique - FSJESO)
A. BERRICHI ( Management stratégique - FSJESO)A. BERRICHI ( Management stratégique - FSJESO)
A. BERRICHI ( Management stratégique - FSJESO)
Université Mohamed Premier
 
Soyez co-auteur de ce référentiel de compétences entrepreneuriales!
Soyez co-auteur de ce référentiel de compétences entrepreneuriales!Soyez co-auteur de ce référentiel de compétences entrepreneuriales!
Soyez co-auteur de ce référentiel de compétences entrepreneuriales!
Social Business Models
 
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDACOMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA
Othmane Ghailane
 
Competitivité en entreprises et definitions
Competitivité en entreprises et definitionsCompetitivité en entreprises et definitions
Competitivité en entreprises et definitions
manno21
 
powerpoint de la séance3.2de Leadership & Management
powerpoint de la séance3.2de Leadership & Managementpowerpoint de la séance3.2de Leadership & Management
powerpoint de la séance3.2de Leadership & Management
sciafrique
 
188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf
hassanamibh
 
188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf
hassanamibh
 
Analyse stratégique et stratégie de démarrage
Analyse stratégique et stratégie de démarrageAnalyse stratégique et stratégie de démarrage
Analyse stratégique et stratégie de démarrage
Amine Ait Rahou
 
2009 12 09 La Performance
2009 12 09 La Performance2009 12 09 La Performance
2009 12 09 La Performance
jdenailly
 
Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com
Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.comStratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com
Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com
Jamal Yasser
 
Management stratégique en PME - Olivier Toress
Management stratégique en PME - Olivier ToressManagement stratégique en PME - Olivier Toress
Management stratégique en PME - Olivier Toress
Hajar EL GUERI
 

Similaire à cours Management Stratégique Version Finale.pptx (20)

Full-Management-strategique.pdf
Full-Management-strategique.pdfFull-Management-strategique.pdf
Full-Management-strategique.pdf
 
L'Essentiel de la stratégie.ppt
L'Essentiel de la stratégie.pptL'Essentiel de la stratégie.ppt
L'Essentiel de la stratégie.ppt
 
Mettre en place une bonne strategie d entreprise pour reussir sa strategie di...
Mettre en place une bonne strategie d entreprise pour reussir sa strategie di...Mettre en place une bonne strategie d entreprise pour reussir sa strategie di...
Mettre en place une bonne strategie d entreprise pour reussir sa strategie di...
 
Presentation design 7 regles de base fr
Presentation design   7 regles de base frPresentation design   7 regles de base fr
Presentation design 7 regles de base fr
 
Démarche stratégique Ferret consulting group
Démarche stratégique Ferret consulting groupDémarche stratégique Ferret consulting group
Démarche stratégique Ferret consulting group
 
cours-strategie-entreprise.pdf
cours-strategie-entreprise.pdfcours-strategie-entreprise.pdf
cours-strategie-entreprise.pdf
 
Le management, planification streategique.pptx
Le management, planification streategique.pptxLe management, planification streategique.pptx
Le management, planification streategique.pptx
 
4 étapes clés pour développer votre entreprise !
4 étapes clés pour développer votre entreprise !4 étapes clés pour développer votre entreprise !
4 étapes clés pour développer votre entreprise !
 
Management stratégique Partie 1
Management stratégique Partie 1 Management stratégique Partie 1
Management stratégique Partie 1
 
A. BERRICHI ( Management stratégique - FSJESO)
A. BERRICHI ( Management stratégique - FSJESO)A. BERRICHI ( Management stratégique - FSJESO)
A. BERRICHI ( Management stratégique - FSJESO)
 
Soyez co-auteur de ce référentiel de compétences entrepreneuriales!
Soyez co-auteur de ce référentiel de compétences entrepreneuriales!Soyez co-auteur de ce référentiel de compétences entrepreneuriales!
Soyez co-auteur de ce référentiel de compétences entrepreneuriales!
 
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDACOMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA
 
Competitivité en entreprises et definitions
Competitivité en entreprises et definitionsCompetitivité en entreprises et definitions
Competitivité en entreprises et definitions
 
powerpoint de la séance3.2de Leadership & Management
powerpoint de la séance3.2de Leadership & Managementpowerpoint de la séance3.2de Leadership & Management
powerpoint de la séance3.2de Leadership & Management
 
188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf
 
188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf188_P_1743_32.pdf
188_P_1743_32.pdf
 
Analyse stratégique et stratégie de démarrage
Analyse stratégique et stratégie de démarrageAnalyse stratégique et stratégie de démarrage
Analyse stratégique et stratégie de démarrage
 
2009 12 09 La Performance
2009 12 09 La Performance2009 12 09 La Performance
2009 12 09 La Performance
 
Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com
Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.comStratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com
Stratégie industrielles-de-amahmoud www.learneconomie.blogspot.com
 
Management stratégique en PME - Olivier Toress
Management stratégique en PME - Olivier ToressManagement stratégique en PME - Olivier Toress
Management stratégique en PME - Olivier Toress
 

cours Management Stratégique Version Finale.pptx

  • 2. PLAN DE COURS Introduction • Qu’est ce qu’une stratégie • Le vocabulaire stratégique • Les caractéristiques des décisions stratégique • Les différents niveaux de stratégie Chapitre 1 : Le diagnostic stratégique Chapitre 2 : Les choix stratégiques Chapitre 3 : Le déploiement stratégique Conclusion
  • 3. INTRODUCTION Faire du management stratégique constitue un véritable défi. Il faut en effet être capable d’appréhender les problèmes complexes auxquels les organisations sont confrontées dans leur développement à long terme, tout en s’inscrivant dans leur fonctionnement quotidien et dans leur réalité effective. Ce cours va nous permettre dans un premier temps d’Expliquer en quoi les priorités stratégiques diffèrent selon que l’on se place au niveau de la direction générale, au niveau de chaque domaine d’activité ou au niveau opérationnel. Et par la suite de Comprendre le vocabulaire de la stratégie.
  • 6. Les caractéristiques des décisions stratégiques « Suite »
  • 11. • Quelque soit la taille de l’entreprise grande ou petite, la performance de cette dernière se caractérise et se mesure par les mêmes éléments; • Ces entreprises doivent connaitre et maitrise dans un premier temps leur métier et leurs compétences-clés. Ainsi que, leurs employés partagent des valeurs communes et profondes. Enfin, elles savent où elles vont. Le vocabulaire de la stratégie « Suite »
  • 12. LE PROJET D’ENTREPRISE  le projet d’entreprise est avant tout le projet de l’entrepreneur. Il peut, certes, évoluer avec le temps, mais un vrai projet d’entreprise est défini par le créateur même de l’entreprise et il se décline sous l’angle économique, social, environnemental et humain.  Il sert à informer et mobiliser les collaborateurs et les investisseurs autour des ambitions essentielles de l’entreprise.  Généralement, dans le projet d’entreprise, on trouve souvent les termes suivants la mission, la vision et les valeurs de l’entreprise, le secteur sur lequel elle veut opérer, ses clients primaires, les responsabilités vis-à-vis de ces clients et les principaux objectifs nécessaires à l’accomplissement de la mission.
  • 13. La mission de l’entreprise • C’est l’occasion pour l’entreprise de définir sa vision stratégique à long terme: son avenir, ses domaines d’activités stratégiques ,ses valeurs et son positionnement, sa vocation • On peut même définir la mission de l’entreprise comme la raison d’être de l’entreprise dans l’accomplissement d’une tâche au sein de son environnement et elle doit donner aussi du sens à l’ensemble des décisions qui sont prises
  • 14. La mission de l’entreprise « suite » La mission de l’entreprise est une réponse à trois questions fondamentales:  À quoi sert l’entreprise?  Quel type de besoin satisfait-elle et quel service rend-elle?  Quel monde veut-elle pour demain? Les critères à prendre en compte :  L’histoire de l’entreprise;  Le domaine d’activité de l’entreprise;  Ses enjeux, ses objectifs et ses contraintes;  Ses choix stratégiques.
  • 15. La mission de l’entreprise « suite » La mission, pour bien inspirer et orienter la stratégie globale qui en découlera, doit, si possible, être : • précise (« être leader grâce à la qualité des produits », c’est une mission floue et inconsistante) ; • spécifique, c’est-à-dire différente et distinctive des autres acteurs (la plomberie à domicile) ; • orientée vers le marché, afin d’identifier l’espace concurrentiel (la micro-informatique d’entreprise) ; • expressive du savoir-faire et des activités de la firme ; • claire sur les produits et services offerts ; • claire sur les zones géographiques visées En résumé, définir une mission, c’est répondre aux questions suivantes : quel est notre métier ? Quels sont nos clients ? Que leur apportons-nous ? Que deviendra notre métier ? Que devrait-il être ?
  • 16. La Vision d’entreprise La vision ou l’intention stratégique est l’état futur souhaité pour l’organisation, ce que l’on veut qu’elle devienne. C’est l’aspiration vers laquelle le stratège –le plus souvent le dirigeant –cherche à focaliser l’attention et l’énergie des membres de l’organisation. Exemple : La vision d’Apple est de « changer le monde par la technologie » C.-à-d. que cette société va mettre en place sa vision stratégique en se basant sur l’évolution technologique. Généralement, Il est parfois difficile de savoir s’il faut fixer la vision avant la mission. En général, pour les nouvelles entreprises, la vision doit guider la mission puis la stratégie. Mais, pour les firmes établies qui ont déjà une mission, celle-ci va orienter la vision et la stratégie.
  • 17. Le métier, les compétences-clés et les avantages concurrentiels  On peut préciser, dans un projet d’entreprise, le métier de l’entreprise, c’est-à-dire son savoir- faire  Un métier peut se définir par les technologies, les besoins satisfaits, le type de clientèle visée ou les circuits de distribution  Les compétences-clés sont le tronc de l’arbre, tandis que les produits ou les services sont les branches. Pour qu’une compétence devienne « clé », elle doit contribuer à l’amélioration durable du bénéfice perçu par les clients et être difficilement imitable.
  • 18. Le métier, les compétences-clés et les avantages concurrentiels « suite »  La compétence-clé permet à la firme de remplir la mission qu’elle s’est assignée sur son marché de référence.  les compétences-clés, par essence, ne doivent jamais être sous-traitées. Car une compétence-clé, peu copiable, pourra s’utiliser sur plusieurs produits, services ou activités.  Par exemple; Pour Microsoft, le principal avantage repose sur les accords avec les fabricants, supériorité qui se fonde sur une standardisation de ses logiciels, leur compatibilité, l’étendue de la gamme et les services du support.
  • 19. Les valeurs et la culture d’entreprise  Les valeurs d’une entreprise sont l’ensemble des croyances et des principes qui guident ses actes et ses activités. Les entreprises performantes cherchent à les préserver au fil du temps.  La culture regroupe les normes, expériences et coutumes qui caractérisent une firme et rassemblent ses employés.  l’étymologie de valeur vient du latin valor, qui signifie « force ». En effet, les valeurs sont source de force, car elles donnent aux collaborateurs le pouvoir d’agir.  Des valeurs clairement définies peuvent faire gagner du temps en cas de crise.
  • 20. Objectifs généraux et stratégiques d’entreprise Les objectifs généraux (corporate objectives en anglais) sont les finalités générales que la société s’est fixées à plus ou moins long terme  la rentabilité, qui se quantifie par divers indicateurs : niveau de profit en pourcentage du chiffre d’affaires, bénéfice en valeur absolue, retour sur investissements, marges brutes, valorisation du capital, etc;  la position sur le marché, que l’on calcule en parts de marché, rang (leader ou challenger) ou chiffre d’affaires. Parfois, les objectifs généraux sont plus qualitatifs : la sécurité, la puissance, l’indépendance, la pérennité du business familial.
  • 21. Objectifs généraux et stratégiques d’entreprise « suite » Un objectif à atteindre sur le long terme En général quantifié, à horizon temporel déterminé Qui s’inscrit dans le cadre de la MISSION de l’entreprise Et qui prend en compte les intérêts des parties prenantes :  Dirigeants  Actionnaires  Institutions financières  Salariés  Clients, fournisseurs  Membres de la collectivité
  • 22. Le concept de stratégie Le concept de stratégie a déjà été défini durant nos premières séances. Il s’agit de l’orientation à long terme d’une organisation. On l’exprime quelques fois au travers de déclarations assez générales sur la direction que l’organisation doit prendre et le type d’action qu’elle doit réaliser afin d’atteindre ses objectifs, par exemple en termes de nouveaux marchés, de nouveaux produits ou services ou de nouveaux modes opératoires. La stratégie est l'ensemble des décisions et actions de l'entreprise relatives au choix des moyens et des ressources en vue d'atteindre un objectif sur le long terme.
  • 23. Le management stratégique  Généralement, le management stratégique diffère des autres aspects de la gestion. Un manager est le plus souvent accaparé par des problèmes opérationnels, comme le maintien de l’efficience de la production, le management de la force de vente, le contrôle de la performance financière ou l’accroissement du niveau de service  Ce pilotage opérationnel –qui absorbe l’essentiel du temps des managers –est indispensable au déploiement effectif de la stratégie ; mais ce n’est pas du management stratégique.  Le champ du management stratégique est plus large que celui de n’importe laquelle des activités opérationnelles. Il a pour objet la gestion de la complexité provoquée par des situations ambiguës et non routinières.
  • 24. Le management englobe l ensemble des dimensions stratégiques et opérationnelles de l entreprise On distingue ainsi deux axes dans le management d entreprise:  Le management stratégique qui concerne la gestion du marché en relation avec le potentiel de l’entreprise, approche qui privilégie la relation organisation/environnement  Le management opérationnel qui concerne la gestion des processus propres à l’entreprise: définition de la structure organisationnelle, gestion de l information, détermination des procédures et animation du personnel.
  • 25. Le management stratégique inclut en fait trois principales composantes qui constituent l’architecture du présent cours. Le management stratégique comprend le diagnostic stratégique, grâce auquel on détermine la position stratégique de l’organisation, les choix stratégiques, qui consistent à formuler les options possibles et à sélectionner l’une d’entre elle, et enfin le déploiement stratégique, qui concerne à la fois la mise en œuvre de la stratégie retenue et la gestion des changements que ce choix impose.
  • 26. Chapitre 1 : le diagnostic stratégique Pour poser un diagnostic stratégique, l’entreprise doit tout d’abord effectuer une segmentation de ses activités en domaines d’activités stratégiques (DAS). Puis sur chacun de ces domaines, elle va livrer à une double analyse : ✓✓L’analyse externe qui vise à présenter une vue complète du marché et de l’environnement ; ✓✓L’analyse interne qui consiste à analyser les forces et les faiblesses de l’entreprise compte tenu des produits qu’elle propose et opportunités et menaces des marchés sur lesquels elle a choisi de se développer. Pour faciliter le diagnostic et apporter une vision globale de la situation, l’ensemble des résultats seront réunis dans une matrice SWOT (EMOFF en français).
  • 27. L’ENVIRONNEMENT : Objectifs: • Décrire les forces du macro-environnement d’une organisation en utilisant notamment le modèle PESTEL. • Utiliser le modèle des 5(+1) forces de la concurrence afin d’identifier la dynamique concurrentielle à laquelle est confronté un domaine d’activité stratégique. • Identifier les facteurs clés de succès et utiliser le modèle SWOT • La strate environnementale la plus générale est souvent appelée le macro-environnement. Il s’agit des facteurs globaux qui –dans une plus ou moins large mesure –ont un impact sur pratiquement toutes les organisations.
  • 28. Le macro-environnement :  L’analyse PESTEL des influences environnementales consiste à répertorier et analyser les facteurs environnementaux qui affectent les entreprises. Elle permet de dépasser l’horizon du secteur pour mieux prévoir son évolution future.
  • 29. L’industrie :  l’impact des influences générales du macro environnement transparaît dans l’environnement immédiat de l’organisation au travers des évolutions des forces concurrentielles qui façonnent l’ industrie. Une industrie –également quelquefois appelée secteur d’activité –peut être définie comme « un groupe d’organisations proposant la même offre de biens ou de services » ou plus largement comme « un groupe d’entreprises proposant des offres étroitement substituables ».  D’un point de vue stratégique, quelle que soit l’industrie, les managers doivent comprendre quelles sont les forces concurrentielles à l’oeuvre .
  • 30. Les sources de la concurrence : le modèle des 5 forces: • Le modèle des 5 forces de la concurrence , défini par Michael Porter , consiste à identifier les fondements de la concurrence dans une industrie; • Porter a identifié cinq types d’intervenants qui ont cette capacité. La détermination de la structure concurrentielle d’une industrie passe donc par la mesure et la hiérarchisation de ces cinq forces de la concurrence chacune pouvant capter une partie du profit généré globalement et déstabiliser ainsi l’équilibre du secteur à son avantage
  • 31. Les sources de la concurrence : le modèle des 5 forces « suite » : Le modèle des 5 forces de Porter est une méthode d’analyse de marché prenant en considération divers facteurs sur lesquels une entreprise peut agir pour optimiser son avantage concurrentiel. À travers le phénomène de mondialisation et la libre circulation des marchandises, l’environnement concurrentiel des entreprises évolue sans cesse. Désormais, plusieurs facteurs sont susceptibles d’affecter l’activité et les bénéfices d’une entreprise. Face à ce constat, le professeur en stratégie d’entreprise à Harvard, Michael Porter, a établi un modèle d’analyse basé autour de 5 forces : 1. Le pouvoir de négociation des clients. 2. Le pouvoir de négociation des fournisseurs. 3. La menace des produits ou services de substitution. 4. La menace d’entrants potentiels sur le marché. 5. L’intensité de la rivalité entre les concurrents.
  • 32. Les sources de la concurrence : le modèle des 5 forces « suite » : illustration
  • 33. Les sources de la concurrence : le modèle des 5 forces + 1 : illustration Un sixième facteur peut être ajouté, même s’il n’a pas été théorisé par Porter à la base : l’Etat avec l’environnement politique et la législation.
  • 34. L’analyse SWOT :  L’analyse SWOT résume les conclusions essentielles de l’analyse de l’environnement (présentée dans ce chapitre) et de l’analyse de la capacité stratégique de l’organisation (introduite dans le chapitre suivant). La dénomination SWOT est l’acronyme de strengths, weaknesses, opportunities, threats, soit forces, faiblesses (de l’organisation), opportunités et menaces (de l’environnement).  Dans les deux cas, on cherche à établir une adéquation entre d’une part la capacité stratégique de l’organisation et d’autre part les facteurs clés de succès de l’environnement, soit en modifiant l’une (par acquisition de nouvelles ressources et compétences), soit en modifiant les autres (en s’adressant à un nouveau marché ou en cherchant à transformer les pratiques établies sur le marché existant).
  • 35. Les facteurs clés de succès et la capacité stratégique : Les facteurs clés de succès (FCS) :  Les facteurs clés de succès sont les éléments stratégiques qu’une organisation doit maîtriser afin de surpasser la concurrence. La capacité stratégique :  De manière générale, on peut définir la capacité stratégique d’une organisation comme l’aptitude de ses ressources et compétences à lui permettre de survivre et de prospérer l’environnement peut influencer la stratégie de l’organisation en suscitant à la fois des menaces et des opportunités.
  • 36. Les ressources et compétences : Le concept le plus élémentaire est celui de ressources. Les ressources tangibles sont les actifs physiques d’une organisation, comme ses ressources humaines, ses ressources financières ou ses équipements. Les ressources intangibles3 sont les actifs immatériels comme l’information, la réputation et les connaissances. Le plus souvent, les ressources sont classées en quatre catégories :  Les ressources physiques, telles que les équipements, les bâtiments ou la capacité de production.  Les ressources financières, qui incluent toutes les sources de liquidités, c’est-à dire les augmentations de capital, la gestion de trésorerie, la gestion des dettes et des créances et la qualité des relations avec les apporteurs de fonds (actionnaires, banquiers, subventions, etc.).  Les ressources humaines, notamment le nombre et le profil démographique des personnes employées dans l’organisation.
  • 37. Chapitre II : Les choix stratégiques Les choix stratégiques concernent les décisions qui orientent l’avenir d’une organisation et la manière dont elle doit répondre aux nombreuses pressions et influences que nous avons identifiées dans le chapitre 1. Durant les différents points qu’on a vu ultérieurement, on a identifié plusieurs niveaux de stratégie et de décisions stratégiques. Nous allons ici nous concentrer sur la stratégie au niveau de l’organisation dans son ensemble et à celui de chacune de ses activités. Les responsables des domaines d’activité stratégique doivent satisfaire les besoins de leurs clients d’une manière qui réponde aux attentes de leurs parties prenantes, que ce soit les actionnaires dans les entreprises privées ou l’autorité de tutelle dans le secteur public. Ainsi que, les managers doivent s’interroger sur les orientations et les modalités du développement stratégique.
  • 38. les trois critères d’évaluation d’une option stratégique que sont la pertinence, l’acceptabilité et la faisabilité : • La pertinence permet de définir si un choix stratégique est cohérent avec la situation à laquelle est confrontée l’organisation, c’est-à-dire avec les résultats du diagnostic obtenu • L’acceptabilité concerne le niveau de performance attendu d’une option stratégique –par exemple en termes de risque ou de résultat –et la mesure dans laquelle elle répond aux attentes des parties prenantes • Enfin, la faisabilité consiste à déterminer si les ressources et compétences disponibles permettent de déployer effectivement une stratégie.
  • 39. La segmentation stratégique : l’identification des DAS : On a déjà défini un domaine d’activité stratégique (DAS) –ou strategic-business unit (SBU) –comme une sous partie de l’organisation à laquelle il est possible d’allouer ou retirer des ressources de manière indépendante et qui correspond à une combinaison spécifique de facteurs clés de succès. Les critères de segmentation stratégique : Critères internes: - Mêmes technologies - mêmes compétences - mêmes synergies - même structure de coûts Critères externes: - Même clientèle - même marché pertinent - même distribution - même concurrence Et enfin une seule chaine de valeur
  • 40. La gestion de portefeuille : Les années 1970 sont marquées par un mouvement de diversification de la plupart des entreprises, ce qui entraîne une complexification de leur gestion. Les matrices de portefeuille répondent à la nécessité de redéfinir la stratégie des grands groupes ayant plusieurs activités. Les stratégies génériques : La stratégie de prix, consiste à proposer une offre dont la valeur perçue est comparable à celle des offres concurrentes, mais à un prix inférieur La seconde option consiste à jouer non pas sur une réduction des prix, mais sur un différentiel de valeur perçue par les clients. On parle alors de stratégie de différenciation il existe une option moins ambitieuse mais tout aussi envisageable, la stratégie de focalisation –ou stratégie de niche –qui consiste à refuser la confrontation directe, pour se limiter à un segment de marché très spécifique, sur lequel on peut espérer être protégé des assauts de la concurrence.
  • 41. Les stratégies de croissance : Igor Ansoffa classé ces stratégies de croissance en croisant deux critères : • les produits qui peuvent être actuels ou nouveaux • les marchés qui peuvent être actuels ou nouveaux. La stratégie de pénétration du marché: Cette stratégie vise à développer le chiffre d’affaires des produits actuels sur les marchés actuels. La stratégie d’extension de marché: Cette stratégie vise à vendre les produits actuels sur des marchés nouveaux pour l’entreprise. La stratégie de développement de produits : Cette stratégie consiste à vendre des produits nouveaux sur les marchés existants. La stratégie de diversification: Cette stratégie consiste pour l’entreprise à vendre des produits nouveaux sur des marchés nouveaux.
  • 42. La stratégie au niveau de l’entreprise et la stratégie internationale :  La diversification: La diversification consiste pour une organisation à s’engager sur des domaines d’activité où elle n’est pas encore présente, tant en termes d’offres que de marchés. La diversification liée aussi à : - L’intégration verticale désigne le développement vers des activités adjacentes de la filière, que ce soit vers l’amont ou vers l’aval - L’intégration horizontale consiste en un développement vers des activités qui sont concurrentes ou complémentaires par rapport aux activités existantes  La diversification conglomérale : La diversification conglomérale correspond au développement d’activités qui ne présentent aucun point commun avec les activités existantes.
  • 43. Les stratégies d’internationalisation : La problématique de l’internationalisation est cruciale pour les grandes entreprises mais aussi pour les PME/PMI. Il est nécessaire de définir les motivations, la forme sous laquelle l’entreprise souhaite être présente à l’international ainsi que la stratégie à mettre en place. • Les motivations de l’internationalisation: a) Un environnement mondialisé L’internationalisation est un ancien phénomène depuis les premiers échanges de commerce international avec notamment la Chine qui commercialisait de la poudre au Moyen-âge vers l’Occident. Pour ce type de stratégie, il y a trois facteurs à prendre en considération : Facteurs techniques, économiques et politiques.
  • 44. Les stratégies d’internationalisation « suite » : b) Les objectifs recherchés Une entreprise décide d’internationaliser ses activités pour des raisons internes ou stratégiques ou pour des raisons externes liées à ce qui se passe sur ses marchés. • Accéder à de nouveaux marchés et clients. • Réduire les coûts. • Diversifier les risques. • Renforcer la position globale de l’entreprise.
  • 45. Chapitre III : Le déploiement stratégique Le déploiement de la stratégie est une des étapes les plus sensibles de l’ensemble du processus. Un certain nombre de stratégies ne sont pas mises en œuvre ou le sont de façon incomplète. Le déploiement de la stratégie passe par quatre étapes : 1. Exprimer la stratégie ; 2. Aligner l’organisation ; 3. Déployer les objectifs et ressources ; 4. Suivre l’exécution.
  • 46. 1. Exprimer la stratégie ; La vision exprimée doit emporter l’adhésion de tous. Chacun doit pouvoir s’approprier la ou les finalités de la stratégie choisie. Il faut pour cela formuler la stratégie de façon claire et motivante. Elle doit être compréhensible par le management et plus globalement par l’ensemble des acteurs. La déclinaison de la stratégie: La déclinaison de la stratégie décrit l’ambition de l’entreprise à une échéance de 3 à 5 ans : • Ses produits : gamme offerte ; • Sa place sur le marché : leader, challenger, suiveur, niche ; • Ses clients : actuels et futurs ; • Ses résultats : chiffre d’affaires, marge ; • Ses hommes : quelles compétences clés seront nécessaires ? Quels recrutements faudra-t-il prévoir ? La charte des valeurs: Il peut être opportun de rédiger également une charte des valeurs prioritaires de l’entreprise. On y fera figurer des points comme la satisfaction client, l’excellence des produits et des compétences, la rentabilité, l’éthique, le développement durable, la notoriété, la responsabilité sociale, etc.
  • 47. 2. Aligner l’organisation ; Les hommes qui composent l’organisation sont la clef du succès du déploiement de la stratégie. Il importe donc au sein de l’organisation que la structure, les processus de coordination et les interactions soient mis en cohérence entre eux et avec la stratégie. Aligner l’organisation, c’est définir son organisation en adéquation avec le projet stratégique. Le choix de la structure s’effectue au regard des défis stratégiques que l’entreprise doit relever. La structure doit répondre aux enjeux majeurs des organisations que sont : • les enjeux liés au contrôle ; • les enjeux liés à l’apprentissage et à la capitalisation des expériences ; • les enjeux liés au changement ; • les enjeux liés à la globalisation.
  • 48. 3. Déployer les objectifs et ressources ; - Mettre en œuvre une coordination : La structure est l’une des composantes du succès du déploiement de la stratégie d’une entreprise, néanmoins pour permettre le fonctionnement de l’organisation des processus de coordination sont nécessaires. Ces processus assurent un contrôle sur l’activité de l’entreprise et garantissent le déploiement de la stratégie. La coordination de l’organisation s’effectue par la déclinaison d’objectifs à tous les niveaux de l’entreprise. Il est impératif de définir les objectifs prioritaires du niveau N en cohérence avec les objectifs prioritaires du niveau N+1. Le déploiement efficace d’objectifs implique un haut niveau de coopération et de coordination. Il repose également sur un système formel de planification dont le rôle est d’organiser et de prévoir l’allocation des ressources et de comparer les réalisations par rapport aux objectifs. La planification permet aussi de bien articuler les différents processus : le budget, les objectifs, les entretiens annuels, le plan de formation…
  • 49. 3. Déployer les objectifs et ressources « suite » ; C’est un processus volontariste, basé sur l’anticipation comportant :  Un système de prévision de l’environnement cohérent et fiable  Une rationalisation du processus de décision améliorant son efficacité  Une capacité de réaction rapide en cas d’évènements imprévus  Une aide à la délégation des responsabilités pour les opérationnels engagés dans le court terme.  L’utilisation exclusive de données quantitatives facilite la communication dans l’entreprise.  De même, le diagnostic est plus rapide et plus efficace
  • 50. 3. Déployer les objectifs et ressources « suite » ; Le cycle de la planification:  Formulation du Plan ◦ Formulation des objectifs ◦ Énoncé des projets ◦ programmation des réalisations  Préparation - Évaluation de l’environnement immédiat et à terme ◦ Évaluation du potentiel interne de l’entreprise  Mise en œuvre  Évaluation et révision Réussir la mise en œuvre: Le déploiement réussi de la stratégie dans l’organisation s’appuie sur un principe clé : le changement ne peut se faire qu’avec l’adhésion de tous. Cette adhésion de l’ensemble des collaborateurs s’effectue par :  la traduction de la stratégie en termes opérationnels  la responsabilisation de chacun dans l’atteinte d’objectif  une capacité à être rapide et décisif dans l’action  une motivation entretenue en partageant les résultats obtenus
  • 51. 4. Suivre l’exécution : Les tableaux de bord de gestion sont des instruments essentiels à la mise en oeuvre de la stratégie. Robert Kaplan et David Norton (Harvard Business School) ont développé au début des années 1990 une méthode de pilotage par la construction d’un balancedscorecard ou tableau de bord prospectif (TBP). La construction du TBP s’effectue en parfaite cohérence avec la stratégie. En effet, la définition de la stratégie implique nécessairement de :  fixer des objectifs financiers à atteindre à moyen terme ;  définir le marché (marché local, national, etc.) et les clients ciblés par l’offre ;  identifier les processus internes critiques pour attirer et satisfaire les clients ;  déterminer la capacité des collaborateurs et de l’organisation à soutenir la stratégie de l’entreprise.
  • 52. 4. Suivre l’exécution « suite » : Il en découle quatre axes clés de la performance :  L’axe financier qui a pour rôle de vérifier que la mise en l’exécution de la stratégie de l’entreprise contribue à l’amélioration de la performance financière de l’entreprise.  L’axe client vise les changements organisationnels nécessaires dans l’entreprise pour améliorer la satisfaction client. Il doit intégrer non seulement les mesures perçues par le client telles que qualité, respect des délais et performance, mais encore les revenus et coûts générés par les nouveaux produits et services proposés aux clients.  L’axe processus concerne les processus qui permettent la création de produits et services livrés aux clients. Il s’agit de mettre l’accent sur les activités et les processus clés nécessaires pour fournir dans des conditions optimales d’efficience, de qualité et de productivité.  L’axe innovation est fondamental dans l’entreprise puisqu’il conditionne étroitement l’avenir de l’entreprise sur son marché. Il est le fondement de la stratégie, laquelle consiste à analyser un marché et y répondre avec un produit/ service adapté. Le segment innovation et apprentissage comprend le capital humain (compétences, connaissances, etc.), le capital informationnel (données, informations, bases clients, etc.) et l’organisation de l’entreprise.
  • 53. CONCLUSION Pour conclure notre cours et nos explications en ce qui concerne le management stratégique, on peut résumer tout ce qui est dit auparavant et dire que la démarche stratégique se conduit en trois temps : un temps d’analyse et de diagnostic, un temps de choix et un temps de déploiement. Le déploiement est certainement la phase la plus délicate à réussir. Il faut mettre en action l’ensemble de l’entreprise et la focaliser sur le cap à atteindre.
  • 54. Bon courage à vous tous !