SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  4
Télécharger pour lire hors ligne
REPUBLIQUE D’HAITI
Ministère de la Santé Publique et de la Population
Fiche d’information sur le virus ZIKA
Fiche d’information sur le virus Zika
 Qu’appelle-t-on le Zika ?
Le Zika est une maladie due à un virus (arbovirus) transmis par les moustiques. Le virus Zika appartient à la famille
des Flaviviridae du genre Flavivirus, comme ceux de la dengue et de la fièvre jaune. La transmission du virus se fait
par des moustiques appartenant à la famille des Culicidae et au genre Aedes dont Aedes aegypti et Aedes
albopictus.
 Comment se transmet la maladie ?
La transmission du virus est réalisée par des moustiques appartenant à la famille des Culicidae et au genre Aedes
dont Aedes aegypti et Aedes albopictus. Lors d’une piqûre, le moustique se contamine en prélevant le virus dans le
sang d’une personne infectée. Le virus se multiplie ensuite dans le moustique, qui pourra, à l’occasion d’une autre
piqûre, transmettre le virus à une nouvelle personne. Une personne infectée est « contaminante pour les
moustiques » au moment où le virus est présent dans son sang, c'est-à-dire pendant la phase de développement
de l’infection dans le corps, soit trois à dix jours après la piqûre infectante. Pendant cette période, il faut éviter
qu’une personne infectée se fasse piquer et qu’elle transmette ainsi le virus à d’autres moustiques (du genre
Aedes) afin de rompre le cycle de transmission virale.
 Quels sont les symptômes de la maladie ?
Les symptômes se caractérisent par une éruption cutanée (exanthème maculo-papuleux, voire prurit) avec ou sans
fièvre même modérée. Les autres signes décrits au cours de cette infection sont : fatigue, douleurs musculaires et
articulaires, conjonctivite, maux de tête et douleurs rétro-orbitaires. Il est difficile, sur ces seuls symptômes, de
faire un diagnostic, notamment lorsque coexistent dans la même zone géographique d’autres arboviroses telles
que la dengue ou le chikungunya. De plus, il existe des formes de la maladie sans symptômes apparents (entre 70
et 80 % de formes asymptomatiques).
 Quelles peuvent être les complications ?
Alors que ce virus paraissait relativement anodin, des complications neurologiques en lien avec l'infection par le
virus Zika, de type syndrome de Guillain-Barré, ont été décrites au Brésil et en Polynésie française. Par ailleurs, des
microcéphalies et des anomalies du développement cérébral intra-utérin ont également été observées chez des
fœtus et des nouveau-nés de mères enceintes pendant la période épidémique ; des travaux de recherche sont
actuellement conduits dans ces pays pour mieux décrire et comprendre ces complications.
 Existe-il des examens de diagnostic biologique du Zika ?
REPUBLIQUE D’HAITI
Ministère de la Santé Publique et de la Population
Fiche d’information sur le virus ZIKA
Il s’agit dans un premier temps de réaliser sans délai après le début des symptômes des prélèvements sanguins et
d’urine afin d’effectuer la recherche du génome du virus (examen direct par RT-PCR - technique qui permet de
faire une réaction en chaîne par polymérase à partir d'un échantillon d'ARN- du sang et des urines).
En présence de signes cliniques évocateurs et d’un résultat négatif par RT-PCR, le diagnostic peut être confirmé par
le Centre national de référence des arboviroses de Marseille (par sérologie). Ce laboratoire est le seul capable de
réaliser par sérologie la détection des anticorps spécifiques de la maladie Zika (IgM – immunoglobuline M - et IgG -
immunoglobuline G - anti-Zika).
 Existe-t-il un traitement spécifique du Zika ?
Il n’existe pas à ce jour de traitement spécifique contre le Zika. Le traitement est avant tout symptomatique
(traitement de chacun des symptômes) et repose notamment sur la prise d’antalgiques (comme le paracétamol),
et le repos. De plus, les médicaments de type salicylés (aspirine) sont à éviter du fait de la coexistence de la dengue
dans les zones où circule le virus et du risque induit de saignement. Il est important de consulter un médecin en
cas de signes évocateurs, tout particulièrement pour les femmes enceintes compte-tenu des complications chez
l’enfant à naître.
 Existe-t-il un vaccin contre le virus ?
Actuellement, aucun vaccin n’existe contre la maladie Zika.
 Quelles sont les recommandations pour les femmes enceintes résidant ou désirant se rendre
dans une zone touchée par une épidémie de Zika ?
Il est spécialement recommandé aux femmes enceintes de se protéger par tous les moyens disponibles contre les
piqûres de moustiques et tout particulièrement au cours des deux premiers trimestres de la grossesse.
Il est important pour toutes les femmes enceintes résidant en zone épidémique, avec ou sans antécédents de
piqûre de moustiques ou de symptômes de l’infection à Zikavirus, d’avoir un suivi médical de grossesse adapté. Le
Haut conseil de la santé publique (HCSP) produira très prochainement un avis sur la conduite à tenir dans le cadre
de ce suivi.
Pour les voyageuses, il est recommandé aux femmes enceintes qui se rendraient dans des régions touchées par le
Zika, de consulter, préalablement à leur déplacement, leur médecin traitant. Cette consultation permettra de juger
de l’opportunité du voyage en fonction de l’état de santé des individus, des risques encourus et des moyens de
prévention individuelle.
Pour cela, outre les moyens de protection physique (port de vêtements longs couvrant les bras et les jambes
jusqu’aux chevilles, si possible imprégnés de répulsif, moustiquaires imprégnées de répulsifs dans l’habitat, etc.), il
REPUBLIQUE D’HAITI
Ministère de la Santé Publique et de la Population
Fiche d’information sur le virus ZIKA
leur est fortement recommandé d’utiliser y compris dans la journée un produit répulsif adapté en respectant les
précautions. La liste des produits adaptés dans ce contexte est disponible sur le site du ministère de la santé.
S’agissant de voyages avec des nourrissons, les moyens de protection contre les piqûres de moustiques sont
limités (impossibilité d’utiliser des répulsifs corporels avant l’âge de deux mois, seule la moustiquaire imprégnée
de répulsif et le port de vêtements amples couvrant les membres peuvent les protéger). Les berceaux et les
poussettes doivent aussi être protégés par des moustiquaires imprégnées. Il appartient donc aux familles, en lien
avec le médecin traitant, de déterminer l’intérêt d’un séjour touristique avec leur nourrisson.
 Comment se protéger contre le Zika ?
La prévention individuelle repose sur la protection contre les piqûres de moustique en utilisant différents moyens
physiques et chimiques :
Il est recommandé :
- de porter dans la journée (et en particulier en début et fin de journée, périodes d’intense activité du
moustique vecteur) des vêtements amples et longs couvrant également les bras et les jambes jusqu’aux
chevilles,
- d’utiliser de préférence des vêtements imprégnés avec un produit insecticide spécial pour tissu, dans les
zones de prolifération intense des moustiques ou en cas de contre-indication aux répulsifs (nouveau-nés,
nourrisson jusqu’à trois mois),
- d’utiliser des répulsifs sur les zones découvertes de la peau. Des précautions sont à respecter chez la
femme enceinte et l’enfant (prendre avis auprès de son médecin ou d’un pharmacien),
- d’utiliser des moustiquaires, des diffuseurs électriques à l’intérieur des maisons et des "bandeaux
collants" imprégnés d’insecticide fixés au plafond des pièces de l’habitat.
 Quelles sont les mesures prises pour limiter la transmission du Zika ?
Outre les mesures de protection individuelle, la lutte contre la maladie passe par la prévention de la prolifération
des moustiques, c’est à dire par la réduction de toutes les sources potentielles de gîtes larvaires constituées par les
eaux stagnantes et tout récipient susceptible de retenir les eaux de pluie (pots de fleurs, pneus usagés, gouttières
de toit mal entretenues, etc.) et par l’application de traitements larvicides lorsque la suppression de ces gîtes n’est
pas possible.
Par ailleurs, cette lutte est également axée contre le moustique adulte au moyen de pulvérisation de biocides en
zone infectée. La prévention dans l’habitat local repose sur l’utilisation d’insecticides autour des ouvertures des
portes et des fenêtres, ainsi que l’usage de moustiquaires.
REPUBLIQUE D’HAITI
Ministère de la Santé Publique et de la Population
Fiche d’information sur le virus ZIKA
 Comment réduire la présence des moustiques à l’intérieur et autour de l’habitation ?
Pour réduire la présence de moustiques à l’intérieur et autour de son habitation, il faut détruire les gîtes larvaires,
c’est-à-dire les lieux de ponte du moustique. Après chaque pluie, il est conseillé d’effectuer une visite autour de la
maison et de supprimer tous les récipients, objets divers, déchets, végétation qui contiennent de l’eau, car c’est
dans ces rétentions d’eau que le moustique va pondre. Les récipients de
stockage d’eau de pluie doivent être fermés hermétiquement ou recouverts d’une moustiquaire, les soucoupes
sous les pots de fleurs doivent être supprimées, l’eau des vases doit être renouvelée au moins une fois par
semaine.
 Existe-t-il une transmission du virus d’homme à homme ?
La transmission s’effectue par le biais d’un moustique qui pique une personne atteinte de la maladie Zika.
Quelques jours plus tard, le moustique infecté devient contaminant. Ce moustique peut alors transmettre le virus
à une autre personne saine en la piquant. Il faut trois à douze jours pour que les symptômes de l’infection à
Zikavirus apparaissent chez la personne contaminée par le moustique. Pendant au moins une semaine après
l’apparition des symptômes, la personne malade peut contaminer un autre moustique sain si elle se fait piquer.
Les personnes atteintes du Zika ne sont pas contagieuses.
 Dois-je me protéger aussi contre la piqûre des moustiques lorsque je suis atteint du Zika ?
Oui, il est indispensable de se protéger contre les piqûres lorsque l’on présente les symptômes du Zika. En effet,
pendant les sept premiers jours de la maladie, la personne malade est porteuse du virus dans son sang. Chaque
moustique qui piquera une personne malade durant cette période se contaminera en prélevant le sang et donc le
virus. Se protéger pendant cette période, c’est éviter de transmettre l’infection à son entourage.
 Quelles sont les mesures et études envisagées par les autorités sanitaires ?
Elles sont multiples :
- Surveillance sanitaire renforcée pour repérer tout cas suspect
- Intervention autour des cas pour éviter l'apparition de foyer épidémique
- Poursuite de l'information des professionnels de santé
- Mesures dans les transports aériens (information des passagers, désinsectisation)
- Communication en direction du grand public, et en particulier des femmes enceintes : rappel des mesures
de prévention et de protection individuelle et collective

Contenu connexe

Tendances

Need for harmonised efficacious measures to control BVDV in Europe Dépêche Ve...
Need for harmonised efficacious measures to control BVDV in Europe Dépêche Ve...Need for harmonised efficacious measures to control BVDV in Europe Dépêche Ve...
Need for harmonised efficacious measures to control BVDV in Europe Dépêche Ve...Laurent MASCARON
 
How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015
How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015
How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015Laurent MASCARON
 
Objectifs visés et méthodes de mesure de la protection par un vaccin
Objectifs visés et méthodes de mesure de la protection par un vaccinObjectifs visés et méthodes de mesure de la protection par un vaccin
Objectifs visés et méthodes de mesure de la protection par un vaccinInstitut Pasteur de Madagascar
 
Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)Mehdi Razzok
 
Transmission mere enfant_vih
Transmission mere enfant_vihTransmission mere enfant_vih
Transmission mere enfant_vihIdrissou Fmsb
 
Immunité anti-maladie versus antiparasite: quel rôle du niveau de transmissio...
Immunité anti-maladie versus antiparasite: quel rôle du niveau de transmissio...Immunité anti-maladie versus antiparasite: quel rôle du niveau de transmissio...
Immunité anti-maladie versus antiparasite: quel rôle du niveau de transmissio...Institut Pasteur de Madagascar
 
Fiche brucella
Fiche brucellaFiche brucella
Fiche brucellagoogle
 
Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...
Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...
Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...Institut Pasteur de Madagascar
 
Croissant Rouge Algérien : Prévention VIH/SIDA
Croissant Rouge Algérien : Prévention VIH/SIDA Croissant Rouge Algérien : Prévention VIH/SIDA
Croissant Rouge Algérien : Prévention VIH/SIDA Islem Soualhi
 
Roudot Thoraval Grossesse
Roudot Thoraval GrossesseRoudot Thoraval Grossesse
Roudot Thoraval Grossesseodeckmyn
 
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aiguesProgramme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aiguesMehdi Razzok
 
Lyme
LymeLyme
LymeMKV58
 
L INFECTION A VIH/SIDA..... HISTOIRE NATURELLE
L INFECTION A VIH/SIDA..... HISTOIRE NATURELLEL INFECTION A VIH/SIDA..... HISTOIRE NATURELLE
L INFECTION A VIH/SIDA..... HISTOIRE NATURELLEEl Mostafa Makani
 
La pandémie de sida
La pandémie de sida La pandémie de sida
La pandémie de sida Kclassroom
 

Tendances (20)

Need for harmonised efficacious measures to control BVDV in Europe Dépêche Ve...
Need for harmonised efficacious measures to control BVDV in Europe Dépêche Ve...Need for harmonised efficacious measures to control BVDV in Europe Dépêche Ve...
Need for harmonised efficacious measures to control BVDV in Europe Dépêche Ve...
 
How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015
How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015
How to optimise cattle vaccination Dépêche Vet april 2015
 
Objectifs visés et méthodes de mesure de la protection par un vaccin
Objectifs visés et méthodes de mesure de la protection par un vaccinObjectifs visés et méthodes de mesure de la protection par un vaccin
Objectifs visés et méthodes de mesure de la protection par un vaccin
 
Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)Plal (leishmaniose)
Plal (leishmaniose)
 
Transmission mere enfant_vih
Transmission mere enfant_vihTransmission mere enfant_vih
Transmission mere enfant_vih
 
Chikungunya 1 Ppsjt
Chikungunya  1  PpsjtChikungunya  1  Ppsjt
Chikungunya 1 Ppsjt
 
Immunité anti-maladie versus antiparasite: quel rôle du niveau de transmissio...
Immunité anti-maladie versus antiparasite: quel rôle du niveau de transmissio...Immunité anti-maladie versus antiparasite: quel rôle du niveau de transmissio...
Immunité anti-maladie versus antiparasite: quel rôle du niveau de transmissio...
 
Fiche brucella
Fiche brucellaFiche brucella
Fiche brucella
 
Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...
Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...
Surveillance et alerte-Que doit-on surveiller? Pour quelle réponse? Comment p...
 
Vih jm 09 10 12
Vih jm 09 10 12Vih jm 09 10 12
Vih jm 09 10 12
 
Croissant Rouge Algérien : Prévention VIH/SIDA
Croissant Rouge Algérien : Prévention VIH/SIDA Croissant Rouge Algérien : Prévention VIH/SIDA
Croissant Rouge Algérien : Prévention VIH/SIDA
 
Roudot Thoraval Grossesse
Roudot Thoraval GrossesseRoudot Thoraval Grossesse
Roudot Thoraval Grossesse
 
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aiguesProgramme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
Programme national de lutte contre les infections respiratoires aigues
 
SIDA
SIDASIDA
SIDA
 
Lyme
LymeLyme
Lyme
 
Diaporama Grippe A
Diaporama Grippe ADiaporama Grippe A
Diaporama Grippe A
 
SIDA
SIDASIDA
SIDA
 
L INFECTION A VIH/SIDA..... HISTOIRE NATURELLE
L INFECTION A VIH/SIDA..... HISTOIRE NATURELLEL INFECTION A VIH/SIDA..... HISTOIRE NATURELLE
L INFECTION A VIH/SIDA..... HISTOIRE NATURELLE
 
La pandémie de sida
La pandémie de sida La pandémie de sida
La pandémie de sida
 
Ebola
EbolaEbola
Ebola
 

En vedette

Decret au 29 janvier 2016 portant sur la signature électronique
Decret au 29 janvier 2016 portant sur la signature électroniqueDecret au 29 janvier 2016 portant sur la signature électronique
Decret au 29 janvier 2016 portant sur la signature électroniqueCommunication_HT
 
6 клас. Морзе. Урок 12. Пошук об'єктів файлової системи
6 клас. Морзе. Урок 12. Пошук об'єктів файлової системи6 клас. Морзе. Урок 12. Пошук об'єктів файлової системи
6 клас. Морзе. Урок 12. Пошук об'єктів файлової системиДмитро Загура
 
консультация для родителей по развитию речи2
консультация для родителей по развитию речи2консультация для родителей по развитию речи2
консультация для родителей по развитию речи2virtualtaganrog
 
LydiaJaelGómezDuarte actividad1_2mapaC
LydiaJaelGómezDuarte actividad1_2mapaCLydiaJaelGómezDuarte actividad1_2mapaC
LydiaJaelGómezDuarte actividad1_2mapaCJaelGomez
 
влияние мелкоймоторики на развитие речи статья
влияние мелкоймоторики на развитие речи статьявлияние мелкоймоторики на развитие речи статья
влияние мелкоймоторики на развитие речи статьяvirtualtaganrog
 
Domingo trabajo de fisica problemas de oscilaciones
Domingo trabajo de fisica problemas de oscilacionesDomingo trabajo de fisica problemas de oscilaciones
Domingo trabajo de fisica problemas de oscilacionesEsther Aguilar
 
Cuestionario de quimica primer quimestre
Cuestionario de quimica primer quimestreCuestionario de quimica primer quimestre
Cuestionario de quimica primer quimestreEsther Aguilar
 

En vedette (14)

Reviving the garden
Reviving the gardenReviving the garden
Reviving the garden
 
Decret au 29 janvier 2016 portant sur la signature électronique
Decret au 29 janvier 2016 portant sur la signature électroniqueDecret au 29 janvier 2016 portant sur la signature électronique
Decret au 29 janvier 2016 portant sur la signature électronique
 
6 клас. Морзе. Урок 12. Пошук об'єктів файлової системи
6 клас. Морзе. Урок 12. Пошук об'єктів файлової системи6 клас. Морзе. Урок 12. Пошук об'єктів файлової системи
6 клас. Морзе. Урок 12. Пошук об'єктів файлової системи
 
60 apps in 60 minutes 2015 TECHSHOW
60 apps in 60 minutes 2015 TECHSHOW60 apps in 60 minutes 2015 TECHSHOW
60 apps in 60 minutes 2015 TECHSHOW
 
Sandra Caicedo-Actividad 1-2MapaC.pdf
Sandra Caicedo-Actividad 1-2MapaC.pdfSandra Caicedo-Actividad 1-2MapaC.pdf
Sandra Caicedo-Actividad 1-2MapaC.pdf
 
Advantages of being a rural attorney
Advantages of being a rural attorneyAdvantages of being a rural attorney
Advantages of being a rural attorney
 
консультация для родителей по развитию речи2
консультация для родителей по развитию речи2консультация для родителей по развитию речи2
консультация для родителей по развитию речи2
 
Value of consultant pharmacist 2006
Value of consultant pharmacist   2006Value of consultant pharmacist   2006
Value of consultant pharmacist 2006
 
LydiaJaelGómezDuarte actividad1_2mapaC
LydiaJaelGómezDuarte actividad1_2mapaCLydiaJaelGómezDuarte actividad1_2mapaC
LydiaJaelGómezDuarte actividad1_2mapaC
 
влияние мелкоймоторики на развитие речи статья
влияние мелкоймоторики на развитие речи статьявлияние мелкоймоторики на развитие речи статья
влияние мелкоймоторики на развитие речи статья
 
Is It Time To Go Paper Less
Is It Time To Go Paper LessIs It Time To Go Paper Less
Is It Time To Go Paper Less
 
Agua.
Agua.Agua.
Agua.
 
Domingo trabajo de fisica problemas de oscilaciones
Domingo trabajo de fisica problemas de oscilacionesDomingo trabajo de fisica problemas de oscilaciones
Domingo trabajo de fisica problemas de oscilaciones
 
Cuestionario de quimica primer quimestre
Cuestionario de quimica primer quimestreCuestionario de quimica primer quimestre
Cuestionario de quimica primer quimestre
 

Similaire à Fiche d'information du virus Zika

Chikungunya :halte ux rumeurs
Chikungunya :halte ux rumeurs Chikungunya :halte ux rumeurs
Chikungunya :halte ux rumeurs Raphael Bastide
 
Vaccination de l'enfant et de l'adolescent
Vaccination de l'enfant et de l'adolescentVaccination de l'enfant et de l'adolescent
Vaccination de l'enfant et de l'adolescentJoris Fagbemiro
 
Infographie 2013 chikungunya et dengue
Infographie 2013 chikungunya et dengueInfographie 2013 chikungunya et dengue
Infographie 2013 chikungunya et dengueLECREURER
 
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...Khadija Moussayer
 
Mini projet sur " Le virus des oreillons "
Mini projet sur " Le virus des oreillons "Mini projet sur " Le virus des oreillons "
Mini projet sur " Le virus des oreillons "hibahbaieb
 
Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
 Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p... Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...soshepatites
 
Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)
Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)
Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)LMC Manna Recherche Mirabel
 
Les vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blanc
Les vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blancLes vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blanc
Les vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blancSociété Tripalio
 
Arbovirus (Microbiologie - Virologie)
Arbovirus (Microbiologie - Virologie)Arbovirus (Microbiologie - Virologie)
Arbovirus (Microbiologie - Virologie)Rita MERHY
 
Power point sida
Power point sidaPower point sida
Power point sidalara4567
 
Sida by maroun ghazal
Sida by maroun ghazalSida by maroun ghazal
Sida by maroun ghazalMaroun Ghazal
 
Formation paludisme à l'EPP Zone Insdustrielle 1 / IEP Daloa-3
Formation paludisme à l'EPP Zone Insdustrielle 1 / IEP Daloa-3Formation paludisme à l'EPP Zone Insdustrielle 1 / IEP Daloa-3
Formation paludisme à l'EPP Zone Insdustrielle 1 / IEP Daloa-3Drenet Daloa
 
Comment se protéger du moustique tigre
Comment se protéger du moustique tigreComment se protéger du moustique tigre
Comment se protéger du moustique tigreicicnancyfr
 
Découvrez le vaccin contre le paludisme
Découvrez le vaccin contre le paludismeDécouvrez le vaccin contre le paludisme
Découvrez le vaccin contre le paludismeXplore Health
 
Livret vaccination covid-19 des 80 ans et plus
Livret vaccination covid-19 des 80 ans et plusLivret vaccination covid-19 des 80 ans et plus
Livret vaccination covid-19 des 80 ans et plusDircomARSBFC
 

Similaire à Fiche d'information du virus Zika (20)

Chikungunya :halte ux rumeurs
Chikungunya :halte ux rumeurs Chikungunya :halte ux rumeurs
Chikungunya :halte ux rumeurs
 
Halte aux rumeurs vf
Halte aux rumeurs vfHalte aux rumeurs vf
Halte aux rumeurs vf
 
Vaccination
Vaccination Vaccination
Vaccination
 
Vaccination de l'enfant et de l'adolescent
Vaccination de l'enfant et de l'adolescentVaccination de l'enfant et de l'adolescent
Vaccination de l'enfant et de l'adolescent
 
Infographie 2013 chikungunya et dengue
Infographie 2013 chikungunya et dengueInfographie 2013 chikungunya et dengue
Infographie 2013 chikungunya et dengue
 
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
 
Mini projet sur " Le virus des oreillons "
Mini projet sur " Le virus des oreillons "Mini projet sur " Le virus des oreillons "
Mini projet sur " Le virus des oreillons "
 
Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
 Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p... Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
 
Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)
Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)
Étude Clinique - Vaccin contre l'influenza (GRIPPE)
 
Les vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blanc
Les vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blancLes vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blanc
Les vaccins et le SRAS : une histoire cousue de fil blanc
 
Arbovirus (Microbiologie - Virologie)
Arbovirus (Microbiologie - Virologie)Arbovirus (Microbiologie - Virologie)
Arbovirus (Microbiologie - Virologie)
 
Polio cours (1)
Polio cours (1)Polio cours (1)
Polio cours (1)
 
Power point sida
Power point sidaPower point sida
Power point sida
 
29 Questions-Réponses Covid-19
29 Questions-Réponses Covid-1929 Questions-Réponses Covid-19
29 Questions-Réponses Covid-19
 
Sida by maroun ghazal
Sida by maroun ghazalSida by maroun ghazal
Sida by maroun ghazal
 
Formation paludisme à l'EPP Zone Insdustrielle 1 / IEP Daloa-3
Formation paludisme à l'EPP Zone Insdustrielle 1 / IEP Daloa-3Formation paludisme à l'EPP Zone Insdustrielle 1 / IEP Daloa-3
Formation paludisme à l'EPP Zone Insdustrielle 1 / IEP Daloa-3
 
Comment se protéger du moustique tigre
Comment se protéger du moustique tigreComment se protéger du moustique tigre
Comment se protéger du moustique tigre
 
Faire simple et efficace
Faire simple et efficaceFaire simple et efficace
Faire simple et efficace
 
Découvrez le vaccin contre le paludisme
Découvrez le vaccin contre le paludismeDécouvrez le vaccin contre le paludisme
Découvrez le vaccin contre le paludisme
 
Livret vaccination covid-19 des 80 ans et plus
Livret vaccination covid-19 des 80 ans et plusLivret vaccination covid-19 des 80 ans et plus
Livret vaccination covid-19 des 80 ans et plus
 

Plus de Communication_HT

Loi Portant Code Douanier
Loi Portant Code Douanier Loi Portant Code Douanier
Loi Portant Code Douanier Communication_HT
 
Fixation des prix du transport en commun.pdf
Fixation des prix du transport en commun.pdfFixation des prix du transport en commun.pdf
Fixation des prix du transport en commun.pdfCommunication_HT
 
SIMEX_SEISME_Sekous_Bulletin_No4.pdf
SIMEX_SEISME_Sekous_Bulletin_No4.pdfSIMEX_SEISME_Sekous_Bulletin_No4.pdf
SIMEX_SEISME_Sekous_Bulletin_No4.pdfCommunication_HT
 
Décret sur les documents de voyage
Décret sur les documents de voyageDécret sur les documents de voyage
Décret sur les documents de voyageCommunication_HT
 
SNGRS Appel à Candidatures
SNGRS Appel à CandidaturesSNGRS Appel à Candidatures
SNGRS Appel à CandidaturesCommunication_HT
 
Directives techniques pour la gestion des cadavres dans le cadre de la pandém...
Directives techniques pour la gestion des cadavres dans le cadre de la pandém...Directives techniques pour la gestion des cadavres dans le cadre de la pandém...
Directives techniques pour la gestion des cadavres dans le cadre de la pandém...Communication_HT
 
Décret fixant les règles générales de protection de la population en cas de P...
Décret fixant les règles générales de protection de la population en cas de P...Décret fixant les règles générales de protection de la population en cas de P...
Décret fixant les règles générales de protection de la population en cas de P...Communication_HT
 
Arrêté nommant le citoyen Jean Michel Lapin Premier ministre a.i.
Arrêté nommant le citoyen Jean Michel Lapin Premier ministre a.i.Arrêté nommant le citoyen Jean Michel Lapin Premier ministre a.i.
Arrêté nommant le citoyen Jean Michel Lapin Premier ministre a.i.Communication_HT
 
Déclaration de politique générale du Premier ministre Jean-Henry Céant
Déclaration de politique générale du Premier ministre Jean-Henry CéantDéclaration de politique générale du Premier ministre Jean-Henry Céant
Déclaration de politique générale du Premier ministre Jean-Henry CéantCommunication_HT
 
Selebrasyon mwa Lang ak Kliti kreyòl 2018
Selebrasyon mwa Lang ak Kliti kreyòl 2018Selebrasyon mwa Lang ak Kliti kreyòl 2018
Selebrasyon mwa Lang ak Kliti kreyòl 2018Communication_HT
 
Bulletin sismique de janvier à Septembre 2018
Bulletin sismique de janvier à Septembre 2018Bulletin sismique de janvier à Septembre 2018
Bulletin sismique de janvier à Septembre 2018Communication_HT
 
Communique MAST: Ajustement des prix de Transports en commun
Communique MAST: Ajustement des prix de Transports en communCommunique MAST: Ajustement des prix de Transports en commun
Communique MAST: Ajustement des prix de Transports en communCommunication_HT
 
Le microzonage sismique de l'agglomération de Port-au-Prince en 10 fiches
Le microzonage sismique de l'agglomération de Port-au-Prince en 10 fichesLe microzonage sismique de l'agglomération de Port-au-Prince en 10 fiches
Le microzonage sismique de l'agglomération de Port-au-Prince en 10 fichesCommunication_HT
 
Arrêté portant obligation de libeller les transactions commerciales sur le te...
Arrêté portant obligation de libeller les transactions commerciales sur le te...Arrêté portant obligation de libeller les transactions commerciales sur le te...
Arrêté portant obligation de libeller les transactions commerciales sur le te...Communication_HT
 
7 fevriye 2017 – 7 fevriye 2018 : Yon lane pouvwa, yon lane travay
7 fevriye 2017 – 7 fevriye 2018 : Yon lane pouvwa, yon lane travay7 fevriye 2017 – 7 fevriye 2018 : Yon lane pouvwa, yon lane travay
7 fevriye 2017 – 7 fevriye 2018 : Yon lane pouvwa, yon lane travayCommunication_HT
 
Kalandriye aktivite Mwa Lang ak Kilti Kreyòl 2017
Kalandriye aktivite Mwa Lang ak Kilti Kreyòl 2017Kalandriye aktivite Mwa Lang ak Kilti Kreyòl 2017
Kalandriye aktivite Mwa Lang ak Kilti Kreyòl 2017Communication_HT
 
Intervention du Président de la République S.E.M. Jovenel Moïse | 72e session...
Intervention du Président de la République S.E.M. Jovenel Moïse | 72e session...Intervention du Président de la République S.E.M. Jovenel Moïse | 72e session...
Intervention du Président de la République S.E.M. Jovenel Moïse | 72e session...Communication_HT
 
Communique de Presse de l'Office d'Identification
Communique de Presse de l'Office d'IdentificationCommunique de Presse de l'Office d'Identification
Communique de Presse de l'Office d'IdentificationCommunication_HT
 
Mesaj pou lapres sou kondisyon Ayisyen kap viv nan Repiblik Dominikèn
Mesaj pou lapres sou kondisyon Ayisyen kap viv nan Repiblik DominikènMesaj pou lapres sou kondisyon Ayisyen kap viv nan Repiblik Dominikèn
Mesaj pou lapres sou kondisyon Ayisyen kap viv nan Repiblik DominikènCommunication_HT
 
Premye rezolisyon sou òtograf kreyòl ayisyen an
Premye rezolisyon sou òtograf kreyòl ayisyen anPremye rezolisyon sou òtograf kreyòl ayisyen an
Premye rezolisyon sou òtograf kreyòl ayisyen anCommunication_HT
 

Plus de Communication_HT (20)

Loi Portant Code Douanier
Loi Portant Code Douanier Loi Portant Code Douanier
Loi Portant Code Douanier
 
Fixation des prix du transport en commun.pdf
Fixation des prix du transport en commun.pdfFixation des prix du transport en commun.pdf
Fixation des prix du transport en commun.pdf
 
SIMEX_SEISME_Sekous_Bulletin_No4.pdf
SIMEX_SEISME_Sekous_Bulletin_No4.pdfSIMEX_SEISME_Sekous_Bulletin_No4.pdf
SIMEX_SEISME_Sekous_Bulletin_No4.pdf
 
Décret sur les documents de voyage
Décret sur les documents de voyageDécret sur les documents de voyage
Décret sur les documents de voyage
 
SNGRS Appel à Candidatures
SNGRS Appel à CandidaturesSNGRS Appel à Candidatures
SNGRS Appel à Candidatures
 
Directives techniques pour la gestion des cadavres dans le cadre de la pandém...
Directives techniques pour la gestion des cadavres dans le cadre de la pandém...Directives techniques pour la gestion des cadavres dans le cadre de la pandém...
Directives techniques pour la gestion des cadavres dans le cadre de la pandém...
 
Décret fixant les règles générales de protection de la population en cas de P...
Décret fixant les règles générales de protection de la population en cas de P...Décret fixant les règles générales de protection de la population en cas de P...
Décret fixant les règles générales de protection de la population en cas de P...
 
Arrêté nommant le citoyen Jean Michel Lapin Premier ministre a.i.
Arrêté nommant le citoyen Jean Michel Lapin Premier ministre a.i.Arrêté nommant le citoyen Jean Michel Lapin Premier ministre a.i.
Arrêté nommant le citoyen Jean Michel Lapin Premier ministre a.i.
 
Déclaration de politique générale du Premier ministre Jean-Henry Céant
Déclaration de politique générale du Premier ministre Jean-Henry CéantDéclaration de politique générale du Premier ministre Jean-Henry Céant
Déclaration de politique générale du Premier ministre Jean-Henry Céant
 
Selebrasyon mwa Lang ak Kliti kreyòl 2018
Selebrasyon mwa Lang ak Kliti kreyòl 2018Selebrasyon mwa Lang ak Kliti kreyòl 2018
Selebrasyon mwa Lang ak Kliti kreyòl 2018
 
Bulletin sismique de janvier à Septembre 2018
Bulletin sismique de janvier à Septembre 2018Bulletin sismique de janvier à Septembre 2018
Bulletin sismique de janvier à Septembre 2018
 
Communique MAST: Ajustement des prix de Transports en commun
Communique MAST: Ajustement des prix de Transports en communCommunique MAST: Ajustement des prix de Transports en commun
Communique MAST: Ajustement des prix de Transports en commun
 
Le microzonage sismique de l'agglomération de Port-au-Prince en 10 fiches
Le microzonage sismique de l'agglomération de Port-au-Prince en 10 fichesLe microzonage sismique de l'agglomération de Port-au-Prince en 10 fiches
Le microzonage sismique de l'agglomération de Port-au-Prince en 10 fiches
 
Arrêté portant obligation de libeller les transactions commerciales sur le te...
Arrêté portant obligation de libeller les transactions commerciales sur le te...Arrêté portant obligation de libeller les transactions commerciales sur le te...
Arrêté portant obligation de libeller les transactions commerciales sur le te...
 
7 fevriye 2017 – 7 fevriye 2018 : Yon lane pouvwa, yon lane travay
7 fevriye 2017 – 7 fevriye 2018 : Yon lane pouvwa, yon lane travay7 fevriye 2017 – 7 fevriye 2018 : Yon lane pouvwa, yon lane travay
7 fevriye 2017 – 7 fevriye 2018 : Yon lane pouvwa, yon lane travay
 
Kalandriye aktivite Mwa Lang ak Kilti Kreyòl 2017
Kalandriye aktivite Mwa Lang ak Kilti Kreyòl 2017Kalandriye aktivite Mwa Lang ak Kilti Kreyòl 2017
Kalandriye aktivite Mwa Lang ak Kilti Kreyòl 2017
 
Intervention du Président de la République S.E.M. Jovenel Moïse | 72e session...
Intervention du Président de la République S.E.M. Jovenel Moïse | 72e session...Intervention du Président de la République S.E.M. Jovenel Moïse | 72e session...
Intervention du Président de la République S.E.M. Jovenel Moïse | 72e session...
 
Communique de Presse de l'Office d'Identification
Communique de Presse de l'Office d'IdentificationCommunique de Presse de l'Office d'Identification
Communique de Presse de l'Office d'Identification
 
Mesaj pou lapres sou kondisyon Ayisyen kap viv nan Repiblik Dominikèn
Mesaj pou lapres sou kondisyon Ayisyen kap viv nan Repiblik DominikènMesaj pou lapres sou kondisyon Ayisyen kap viv nan Repiblik Dominikèn
Mesaj pou lapres sou kondisyon Ayisyen kap viv nan Repiblik Dominikèn
 
Premye rezolisyon sou òtograf kreyòl ayisyen an
Premye rezolisyon sou òtograf kreyòl ayisyen anPremye rezolisyon sou òtograf kreyòl ayisyen an
Premye rezolisyon sou òtograf kreyòl ayisyen an
 

Fiche d'information du virus Zika

  • 1. REPUBLIQUE D’HAITI Ministère de la Santé Publique et de la Population Fiche d’information sur le virus ZIKA Fiche d’information sur le virus Zika  Qu’appelle-t-on le Zika ? Le Zika est une maladie due à un virus (arbovirus) transmis par les moustiques. Le virus Zika appartient à la famille des Flaviviridae du genre Flavivirus, comme ceux de la dengue et de la fièvre jaune. La transmission du virus se fait par des moustiques appartenant à la famille des Culicidae et au genre Aedes dont Aedes aegypti et Aedes albopictus.  Comment se transmet la maladie ? La transmission du virus est réalisée par des moustiques appartenant à la famille des Culicidae et au genre Aedes dont Aedes aegypti et Aedes albopictus. Lors d’une piqûre, le moustique se contamine en prélevant le virus dans le sang d’une personne infectée. Le virus se multiplie ensuite dans le moustique, qui pourra, à l’occasion d’une autre piqûre, transmettre le virus à une nouvelle personne. Une personne infectée est « contaminante pour les moustiques » au moment où le virus est présent dans son sang, c'est-à-dire pendant la phase de développement de l’infection dans le corps, soit trois à dix jours après la piqûre infectante. Pendant cette période, il faut éviter qu’une personne infectée se fasse piquer et qu’elle transmette ainsi le virus à d’autres moustiques (du genre Aedes) afin de rompre le cycle de transmission virale.  Quels sont les symptômes de la maladie ? Les symptômes se caractérisent par une éruption cutanée (exanthème maculo-papuleux, voire prurit) avec ou sans fièvre même modérée. Les autres signes décrits au cours de cette infection sont : fatigue, douleurs musculaires et articulaires, conjonctivite, maux de tête et douleurs rétro-orbitaires. Il est difficile, sur ces seuls symptômes, de faire un diagnostic, notamment lorsque coexistent dans la même zone géographique d’autres arboviroses telles que la dengue ou le chikungunya. De plus, il existe des formes de la maladie sans symptômes apparents (entre 70 et 80 % de formes asymptomatiques).  Quelles peuvent être les complications ? Alors que ce virus paraissait relativement anodin, des complications neurologiques en lien avec l'infection par le virus Zika, de type syndrome de Guillain-Barré, ont été décrites au Brésil et en Polynésie française. Par ailleurs, des microcéphalies et des anomalies du développement cérébral intra-utérin ont également été observées chez des fœtus et des nouveau-nés de mères enceintes pendant la période épidémique ; des travaux de recherche sont actuellement conduits dans ces pays pour mieux décrire et comprendre ces complications.  Existe-il des examens de diagnostic biologique du Zika ?
  • 2. REPUBLIQUE D’HAITI Ministère de la Santé Publique et de la Population Fiche d’information sur le virus ZIKA Il s’agit dans un premier temps de réaliser sans délai après le début des symptômes des prélèvements sanguins et d’urine afin d’effectuer la recherche du génome du virus (examen direct par RT-PCR - technique qui permet de faire une réaction en chaîne par polymérase à partir d'un échantillon d'ARN- du sang et des urines). En présence de signes cliniques évocateurs et d’un résultat négatif par RT-PCR, le diagnostic peut être confirmé par le Centre national de référence des arboviroses de Marseille (par sérologie). Ce laboratoire est le seul capable de réaliser par sérologie la détection des anticorps spécifiques de la maladie Zika (IgM – immunoglobuline M - et IgG - immunoglobuline G - anti-Zika).  Existe-t-il un traitement spécifique du Zika ? Il n’existe pas à ce jour de traitement spécifique contre le Zika. Le traitement est avant tout symptomatique (traitement de chacun des symptômes) et repose notamment sur la prise d’antalgiques (comme le paracétamol), et le repos. De plus, les médicaments de type salicylés (aspirine) sont à éviter du fait de la coexistence de la dengue dans les zones où circule le virus et du risque induit de saignement. Il est important de consulter un médecin en cas de signes évocateurs, tout particulièrement pour les femmes enceintes compte-tenu des complications chez l’enfant à naître.  Existe-t-il un vaccin contre le virus ? Actuellement, aucun vaccin n’existe contre la maladie Zika.  Quelles sont les recommandations pour les femmes enceintes résidant ou désirant se rendre dans une zone touchée par une épidémie de Zika ? Il est spécialement recommandé aux femmes enceintes de se protéger par tous les moyens disponibles contre les piqûres de moustiques et tout particulièrement au cours des deux premiers trimestres de la grossesse. Il est important pour toutes les femmes enceintes résidant en zone épidémique, avec ou sans antécédents de piqûre de moustiques ou de symptômes de l’infection à Zikavirus, d’avoir un suivi médical de grossesse adapté. Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) produira très prochainement un avis sur la conduite à tenir dans le cadre de ce suivi. Pour les voyageuses, il est recommandé aux femmes enceintes qui se rendraient dans des régions touchées par le Zika, de consulter, préalablement à leur déplacement, leur médecin traitant. Cette consultation permettra de juger de l’opportunité du voyage en fonction de l’état de santé des individus, des risques encourus et des moyens de prévention individuelle. Pour cela, outre les moyens de protection physique (port de vêtements longs couvrant les bras et les jambes jusqu’aux chevilles, si possible imprégnés de répulsif, moustiquaires imprégnées de répulsifs dans l’habitat, etc.), il
  • 3. REPUBLIQUE D’HAITI Ministère de la Santé Publique et de la Population Fiche d’information sur le virus ZIKA leur est fortement recommandé d’utiliser y compris dans la journée un produit répulsif adapté en respectant les précautions. La liste des produits adaptés dans ce contexte est disponible sur le site du ministère de la santé. S’agissant de voyages avec des nourrissons, les moyens de protection contre les piqûres de moustiques sont limités (impossibilité d’utiliser des répulsifs corporels avant l’âge de deux mois, seule la moustiquaire imprégnée de répulsif et le port de vêtements amples couvrant les membres peuvent les protéger). Les berceaux et les poussettes doivent aussi être protégés par des moustiquaires imprégnées. Il appartient donc aux familles, en lien avec le médecin traitant, de déterminer l’intérêt d’un séjour touristique avec leur nourrisson.  Comment se protéger contre le Zika ? La prévention individuelle repose sur la protection contre les piqûres de moustique en utilisant différents moyens physiques et chimiques : Il est recommandé : - de porter dans la journée (et en particulier en début et fin de journée, périodes d’intense activité du moustique vecteur) des vêtements amples et longs couvrant également les bras et les jambes jusqu’aux chevilles, - d’utiliser de préférence des vêtements imprégnés avec un produit insecticide spécial pour tissu, dans les zones de prolifération intense des moustiques ou en cas de contre-indication aux répulsifs (nouveau-nés, nourrisson jusqu’à trois mois), - d’utiliser des répulsifs sur les zones découvertes de la peau. Des précautions sont à respecter chez la femme enceinte et l’enfant (prendre avis auprès de son médecin ou d’un pharmacien), - d’utiliser des moustiquaires, des diffuseurs électriques à l’intérieur des maisons et des "bandeaux collants" imprégnés d’insecticide fixés au plafond des pièces de l’habitat.  Quelles sont les mesures prises pour limiter la transmission du Zika ? Outre les mesures de protection individuelle, la lutte contre la maladie passe par la prévention de la prolifération des moustiques, c’est à dire par la réduction de toutes les sources potentielles de gîtes larvaires constituées par les eaux stagnantes et tout récipient susceptible de retenir les eaux de pluie (pots de fleurs, pneus usagés, gouttières de toit mal entretenues, etc.) et par l’application de traitements larvicides lorsque la suppression de ces gîtes n’est pas possible. Par ailleurs, cette lutte est également axée contre le moustique adulte au moyen de pulvérisation de biocides en zone infectée. La prévention dans l’habitat local repose sur l’utilisation d’insecticides autour des ouvertures des portes et des fenêtres, ainsi que l’usage de moustiquaires.
  • 4. REPUBLIQUE D’HAITI Ministère de la Santé Publique et de la Population Fiche d’information sur le virus ZIKA  Comment réduire la présence des moustiques à l’intérieur et autour de l’habitation ? Pour réduire la présence de moustiques à l’intérieur et autour de son habitation, il faut détruire les gîtes larvaires, c’est-à-dire les lieux de ponte du moustique. Après chaque pluie, il est conseillé d’effectuer une visite autour de la maison et de supprimer tous les récipients, objets divers, déchets, végétation qui contiennent de l’eau, car c’est dans ces rétentions d’eau que le moustique va pondre. Les récipients de stockage d’eau de pluie doivent être fermés hermétiquement ou recouverts d’une moustiquaire, les soucoupes sous les pots de fleurs doivent être supprimées, l’eau des vases doit être renouvelée au moins une fois par semaine.  Existe-t-il une transmission du virus d’homme à homme ? La transmission s’effectue par le biais d’un moustique qui pique une personne atteinte de la maladie Zika. Quelques jours plus tard, le moustique infecté devient contaminant. Ce moustique peut alors transmettre le virus à une autre personne saine en la piquant. Il faut trois à douze jours pour que les symptômes de l’infection à Zikavirus apparaissent chez la personne contaminée par le moustique. Pendant au moins une semaine après l’apparition des symptômes, la personne malade peut contaminer un autre moustique sain si elle se fait piquer. Les personnes atteintes du Zika ne sont pas contagieuses.  Dois-je me protéger aussi contre la piqûre des moustiques lorsque je suis atteint du Zika ? Oui, il est indispensable de se protéger contre les piqûres lorsque l’on présente les symptômes du Zika. En effet, pendant les sept premiers jours de la maladie, la personne malade est porteuse du virus dans son sang. Chaque moustique qui piquera une personne malade durant cette période se contaminera en prélevant le sang et donc le virus. Se protéger pendant cette période, c’est éviter de transmettre l’infection à son entourage.  Quelles sont les mesures et études envisagées par les autorités sanitaires ? Elles sont multiples : - Surveillance sanitaire renforcée pour repérer tout cas suspect - Intervention autour des cas pour éviter l'apparition de foyer épidémique - Poursuite de l'information des professionnels de santé - Mesures dans les transports aériens (information des passagers, désinsectisation) - Communication en direction du grand public, et en particulier des femmes enceintes : rappel des mesures de prévention et de protection individuelle et collective