SlideShare une entreprise Scribd logo
DISPOSITIONS FISCALES
DE LA LOI DE FINANCES
2015
OEC, 22 janvier 2015
Abdellatif ZAGHNOUN
Directeur Général des Impôts
Contexte d’élaboration de la LF 2015
Recommandations des Assises Nationales sur la fiscalité
 Un système fiscal équitable
 Un système fiscal moteur d’un développement socio-économique
volontariste et pérenne
 Un système fiscal reposant sur une relation de partenariat et de
confiance
Orientations gouvernementales
 Poursuite de la réforme fiscale
 Intégration de l’informel dans l’économie organisée
 Soutien des PME et TPE
Vision stratégique de la DGI 2012-2017
 Une administration qui «se veut performante et innovante qui assure
la mobilisation des ressources avec équité et garantit un service de
qualité au citoyen ».
 Amélioration de l’accueil des usagers
 Simplification des procédures
 Mise en place du Centre d’Information Téléphonique
 Dématérialisation des procédures
 Catégorisation des entreprises
 Identifiant commun de l’entreprise
 Elaboration du référentiel des prix de l’immobilier
I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de
la qualité de service
Amélioration de l’accueil des usagers
 Ressources humaines de qualité
 Installation du système de gestion de file d’attente (87 sites ont été
dotés de ce système) ;
 Création d’espaces d’attentes suffisamment grands et équipés de
banquettes d’attente ;
 Installation d’écrans LCD pour la diffusion d’information
 9 bureaux d’accueil au niveau des Directions Régionales transformés
en Centres de service aux usagers : information, dépôt de déclaration,
paiement, enregistrement, attestation, etc.
I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de
la qualité de service
Simplification des procédures
 Remise dans la journée de nombreuses attestations ;
 Réduction du délai de délivrance des attestations relatives au paiement
des impôts et taxes grevant l’immeuble en cas de cession (48h);
 Instruction des demandes d’attestation de régularité fiscale dans un
délai maximum de 48h ;
 Contribution de la DGI, dans le cadre du programme TABSIT, à :
 la réduction du délai d’enregistrement des actes à 1h pour la
création d’entreprise ;
 la réduction des délais d’enregistrement des actes à 48h en cas de
transfert de propriété.
I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de
la qualité de service
Dématérialisation des procédures
 Adhérents aux télé services SIMPL : 449 entreprises en 2009
à 3858 à ce jour
 Recettes fiscales collectées par voie électronique : En 2013,
elles ont représenté 75% des recettes de l’impôt sur les
sociétés et de la taxe sur la valeur ajoutée, soit 53 milliards
de dirhams
 Echange de Données Informatisé (EDI) : 2200 liasses ont été
déposées selon ce mode en 2013
I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de
la qualité de service
Mise en place du Centre d’Information Téléphonique au numéro :
05 37 27 37 27
 Effectif : 12 experts en fiscalité
 En 8 mois : 16 000 appels reçus, soit une moyenne de 120
appels par jour
 Objets des appels : les dispositions légales, les démarches
administratives, le suivi des réclamations déposées auprès
des services régionaux
I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de
la qualité de service
Catégorisation des entreprises
 Depuis 2013, 583 ont approché la Cellule centrale de
catégorisation
 11 labels ont été accordés
 Juin 2014 :
 13 autres sociétés en phase finale de catégorisation
 la cellule de catégorisation traite 86 demandes
 dont 68 sont en cours d’analyse des critères d’éligibilité
I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de
la qualité de service
Identifiant commun de l’entreprise
La DGI pilote le projet ICE dont le premier palier relatif à l’attribution
de l’ICE aux entreprises existantes a été lancé en octobre 2014.
 Objectif : fluidifier l’information inter administrations et
constituer une base de données
 Attribution de l’ICE :
 Nouvelles entreprises : OMPIC
 Nouvelles « Personnes physiques » : DGI
 Entreprises existantes : plateforme ICE sur Internet
 ICE ne remplace pas les autres identifiants (DGI, OMPIC, CNSS)
I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de
la qualité de service
Lancement du référentiel des prix de l’immobilier
 Travail d’envergure en concertation avec les partenaires
(Fédération nationale de l’immobilier, Agence urbaine de
Casablanca, Conservation foncière.. ).
 Référentiel par zone et quartier
 Applicable dans les prochains jours dans la ville de Casablanca
 Généralisé ensuite dans les autres villes
I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de
la qualité de service
II. Mesures fiscales de la LF 2015
A. Encouragement de l’investissement et promotion de
l’emploi
B. Elargissement de l’assiette et renforcement de l’équité
fiscale
C. Poursuite de la réforme de la TVA
D. Simplification des procédures et amélioration des
relations entre l’administration et les contribuables
Prolongement de la durée d’exonération des biens
d’investissement
 Durée d’exonération prolongée de 24 à 36 mois
 Les entreprises qui, à la date du 31 décembre 2014, n’ont pas
épuisé le délai de 24 mois et les délais supplémentaires
bénéficient également de ces nouvelles dispositions
Réduction du seuil d’éligibilité des projets conventionnels
d’investissement
 Réduction du seuil des programmes d’investissement éligibles
au régime conventionnel de 200 à 100 millions de dirhams
A- Mesures d’encouragement de l’investissement et
de la promotion de l’emploi
A- Mesures d’encouragement de l’investissement et
de la promotion de l’emploi
Institution d’un régime fiscal spécifique pour les bureaux de
représentation ouverts, par les entreprises non
résidentes ayant le statut CFC, à l’instar des centres
régionaux
 Taux réduit de l’IS de 10%
 Base imposable: soit le résultat fiscal soit le montant de
5% des charges de fonctionnement, sous réserve de la
cotisation minimale
A- Mesures d’encouragement de l’investissement et
de la promotion de l’emploi
Allégement des obligations de déclaration et de paiement des
impôts des sociétés à prépondérance immobilière
cotées en bourse
 Objectif: faciliter l’introduction de ces sociétés en bourse
 En matière d’IS: suppression de l’obligation de joindre à la
déclaration fiscale la liste nominative des détenteurs d’actions
 En matière d’IR: imposition des profits de cession à
l’IR/profits de capitaux mobiliers, au lieu de l’IR/Profits
immobiliers
 En matière de DE: exclusion du champ d’application des
cessions d’actions ou de parts des sociétés concernées cotées
en bourse et maintien des droits pour les seules sociétés non
cotées
A- Mesures d’encouragement de l’investissement et
de la promotion de l’emploi
Relèvement de la redevance locative du logement social et du
logement à faible valeur immobilière et réduction de la
durée d’exonération
 Objectif: dynamiser le secteur de la location des logements
sociaux par l’amélioration de sa rentabilité
 Relèvement de la redevance locative de 700 à 1.000 DH
pour le logement à faible valeur immobilière et de 1.200 à
2.000 DH pour le logement social
 Réduction de la durée de l’exonération des revenus
afférents à la location de 20 à 8 ans
A- Mesures d’encouragement de l’investissement et
de la promotion de l’emploi
Encouragement de l’utilisation des voitures électriques et
hybrides
 Objectif : Encourager l’utilisation des véhicules qui
contribuent à la protection de l’environnement
 Application auxdits véhicules du tarif réduit des véhicules
à moteur «essence »
A- Mesures d’encouragement de l’investissement et
de la promotion de l’emploi
Prorogation jusqu’au 31/12/2016 des avantages relatifs à
l’apport du patrimoine professionnel d’une ou de
plusieurs personnes physiques à une société passible de
l’I.S
 Objectif : Restructuration des entreprises pour une meilleure
compétitivité
 Transformation des PP en PM avec neutralité fiscale comme
suit :
 En matière d’IR : non imposition de la plus-value nette
 En matière de DE : application d’un droit fixe de 1000 DH
au lieu du droit d’apport de 1%
A- Mesures d’encouragement de l’investissement et
de la promotion de l’emploi
Limitation du délai de l’exonération de l’indemnité de stage
 Accélérer le recrutement des jeunes diplômés de
l’enseignement supérieur ou de la formation
professionnelle
 Par la limitation de la période d’exonération de l’indemnité
de stage à 24 mois au lieu de 36 mois
 Et engagement de l’employeur de recruter au moins 60%
des stagiaires
A- Mesures d’encouragement de l’investissement et
de la promotion de l’emploi
Exonération du salaire mensuel brut plafonné à 10.000 dirhams
 Promouvoir l'emploi, la compétitivité de l'entreprise et
l’intégration de l’informel
 L ‘exonération limitée à 5 salariés
 Octroi de l’exonération dans les conditions suivantes:
 24 mois d’exonération à compter de la date de
recrutement
 Le salarié doit être recruté dans le cadre d’un contrat de
travail à durée indéterminée
 le recrutement doit être effectué dans les deux premières
années à compter de la date de création de l’entreprise
 Dispositif applicable pour toute entreprise créée durant la
période allant du 1er janvier 2015 au 31/12/2019
B- Mesures d’élargissement d’assiette et renforcement
de l’équité fiscale
Limitation du taux de la déduction des primes se rapportant
aux contrats d’assurance retraite à 50% au lieu de 100%
pour les salariés et relèvement de ce taux de 6% à 10%
pour les titulaires d’autres revenus
 Éviter les situations de non contribution fiscale et renforcer
l’équité
 Dispositions applicables aux contrats conclus à compter du 1er
janvier 2015
Imposition des avances accordées dans le cadre des contrats
d’assurance retraites
 Contrecarrer l’évasion consistant en l’exonération de la totalité du
salaire utilisé en prime d’assurance retraite, tout en disposant
d’une partie de ce salaire sous forme d’avances
 Dispositions applicables aux avances reçues à compter du 1er
janvier 2015
B- Mesures d’élargissement d’assiette et renforcement
de l’équité fiscale
Institution de la progressivité au niveau des taux d’abattement
applicables au montant brut des retraites: 40% et 55%
 Rétablir l’équité fiscale entre salariés par le système de la
progressivité
 Application d’un abattement de 55% sur le montant brut
annuel inférieur ou égal à 168 000 dirhams
 Et 40% sur le surplus
Relèvement du taux applicable aux cessions de valeurs
mobilières en matière de droits d’enregistrement
 Relèvement du taux de 3 à 4%, en harmonisation avec le taux
prévu pour les cessions d’immeubles construits ou de terrains
nus à construire ou à lotir
B- Mesures d’élargissement d’assiette et renforcement
de l’équité fiscale
Déductibilité des dons octroyés aux associations artistiques
 Objectif : Encouragement des activités artistiques
 Dons bénéficiant aux associations artistiques reconnues
d’utilité publique, à l’instar des associations reconnues
d’utilité publique œuvrant dans un but charitable,
scientifique, culturel, littéraire, éducatif, sportif,
d’enseignement ou de santé
B- Mesures d’élargissement d’assiette et renforcement
de l’équité fiscale
Révision du mode de détermination du profit net imposable
des obligations et autres titres de créance
 Eviter la non imposition des intérêts courus et non encore
échus aux dates des cessions, notamment lorsque la
cession est effectuée à un organisme exonéré
 A compter du 1er janvier 2015, le prix de cession des titres
englobe les intérêts courus et non encore échus à la date
de cession
B- Mesures d’élargissement d’assiette et renforcement
de l’équité fiscale
Obligation de présentation des pièces justificatives des achats
effectués par les contribuables forfaitaires, dont le montant des
droits en principal dépasse 5 000 dirhams
Instauration d’une démarche progressive vers la transparence des
forfaitaires par :
 L’abrogation de l’obligation de tenir un registre et
 L’institution de l’obligation de présenter les pièces
justificatives des achats
La population visée ne dépasse pas 15 % des forfaitaires
Le contrôle s’effectuera dans le cadre du droit de constatation
Prorogation jusqu’au 31/12/2016 des mesures d’encouragement en
faveur des contribuables nouvellement identifiés et qui exerçaient
des activités dans l’informel
C- Poursuite de la réforme de la TVA
 Application du taux de 10%
 aux opérations de crédit se rapportant au logement social
 aux chauffe-eaux solaires
 aux œuvres et objets d’art
 aux engins et filets de pêche
 Application du taux de 20%
 aux farines et semoules de riz et aux farines de féculents
 au thé
 au péage dû pour emprunter les autoroutes
D- Mesures visant la simplification des procédures et
l’amélioration des relations entre l’administration et le
contribuable
Imputation de l’excédent d’impôt versé, au titre d’un
exercice donné, sur les acomptes provisionnels dus au titre
des exercices suivants
 Objectif : Répondre aux doléances des opérateurs pour
simplifier le mode de paiement et de régularisation de l’IS
 Dorénavant, imputation automatique de l’excédent d’I.S.
versé au titre d’un exercice donné sur les exercices
suivants, sans limitation de délai
 Application de ces dispositions aux excédents d’I.S. versés
au titre des exercices ouverts à compter du 1er janvier
2015
D- Mesures visant la simplification des procédures et
l’amélioration des relations entre l’administration et le
contribuable
Institution de la procédure d’accord préalable sur les prix de
transfert
 Objectif: sécurité juridique de l’entreprise, amélioration de
l’environnement des affaires et prévention de la fraude
fiscale
 Entreprises visées: entreprises imposables au Maroc ayant
directement ou indirectement des liens de dépendance
avec des entreprises situées hors du Maroc
 Durée de l’accord: 4 exercices au maximum
 Garantie: respect des termes de l’accord par
l’administration sous réserve de la sincérité des faits
 Modalités: à fixer par voie réglementaire
D- Mesures visant la simplification des procédures et
l’amélioration des relations entre l’administration et le
contribuable
Simplification des obligations de déclaration et de paiement
de l’IR sur les revenus et profits de capitaux mobiliers de
source étrangère
 Déclaration et paiement effectués avant le 1er avril de
chaque année
 Option pour accomplir ces obligations soi-même ou par
l’intermédiaire des établissements financiers
 Obligation des établissements financiers de déclarer et
payer l’IR sur la base des informations dont ils disposent
sur les comptes titres qu’ils gèrent ou à défaut sur la base
d’un état qui leur sera communiqué par le résident
bénéficiaire des revenus ou profits
D- Mesures visant la simplification des procédures et
l’amélioration des relations entre l’administration et le
contribuable
Octroi du choix de taxation au titre des salaires versés aux
employés des sociétés ayant le statut « Casablanca Finance
City »
 Simplification du paiement de l’IR
 A compter du 1er janvier 2015, option irrévocable soit pour
le taux libératoire de 20%, soit pour le taux du barème
progressif
Obligation de paiement des droits de quittance sur
déclaration mensuelle pour les entreprises dont le chiffre
d’affaires annuel est égal ou supérieur à deux millions
(2.000.000) de dirhams
D- Mesures visant la simplification des procédures et
l’amélioration des relations entre l’administration et le
contribuable
Elargissement de l’obligation de télé déclaration et de
télépaiement aux petites et moyennes entreprises selon le
calendrier suivant :
 A compter du 1er janvier 2016, lorsque le CA réalisé est
supérieur ou égal à 10 millions de dirhams, hors taxe sur
la valeur ajoutée ;
 A compter du 1er janvier 2017, lorsque le CA réalisé est
supérieur ou égal à 3 millions de dirhams, hors taxe sur la
valeur ajoutée

Contenu connexe

Tendances

Newsletter Mars 2015
Newsletter Mars 2015Newsletter Mars 2015
Newsletter Mars 2015
BBK Management
 
Présentation loi de finances 2013 Tunisie mehdi_ellouz
Présentation loi de finances 2013 Tunisie mehdi_ellouzPrésentation loi de finances 2013 Tunisie mehdi_ellouz
Présentation loi de finances 2013 Tunisie mehdi_ellouz
mohamed araar
 
Présentation loi de finances 2017
Présentation loi de finances 2017 Présentation loi de finances 2017
Présentation loi de finances 2017
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Avis nouvelle ere groupe addoha
Avis nouvelle ere groupe addohaAvis nouvelle ere groupe addoha
Avis nouvelle ere groupe addoha
www.bourse-maroc.org
 
Newsletter 2015 11
Newsletter 2015 11Newsletter 2015 11
Newsletter 2015 11
BBK Management
 
Création d'entreprise - Les changements en 2020
Création d'entreprise - Les changements en 2020Création d'entreprise - Les changements en 2020
Création d'entreprise - Les changements en 2020
Bpifrance
 
Présentation lf 2018 isaca tunis iia tunisia
Présentation lf 2018 isaca tunis   iia tunisiaPrésentation lf 2018 isaca tunis   iia tunisia
Présentation lf 2018 isaca tunis iia tunisia
Walid BOUZOUITA
 
Résultats Addoha S1/2015
Résultats Addoha S1/2015Résultats Addoha S1/2015
Résultats Addoha S1/2015
www.bourse-maroc.org
 
Newsletter Juin 2014
Newsletter Juin 2014Newsletter Juin 2014
Newsletter Juin 2014
BBK Management
 
Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )
Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )
Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )www.bourse-maroc.org
 
CICE by Marianne Experts mars 2013
CICE by Marianne Experts mars 2013CICE by Marianne Experts mars 2013
CICE by Marianne Experts mars 2013MarianneExperts
 
Analyse préliminaire addoha par attijari intermédiation
Analyse préliminaire addoha par attijari intermédiationAnalyse préliminaire addoha par attijari intermédiation
Analyse préliminaire addoha par attijari intermédiation
www.bourse-maroc.org
 
Notice pour la déclaration de dépenses d’innovation éligibles au crédit impôt...
Notice pour la déclaration de dépenses d’innovation éligibles au crédit impôt...Notice pour la déclaration de dépenses d’innovation éligibles au crédit impôt...
Notice pour la déclaration de dépenses d’innovation éligibles au crédit impôt...
polenumerique33
 
Impot 2015
Impot 2015Impot 2015
Impot 2015
EPMC TUNISIA
 
Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...
Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...
Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...
Deloitte Société d'Avocats
 
Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014
Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014
Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014
Melek Sellami
 
Fiche jei-2015
Fiche jei-2015Fiche jei-2015
Fiche jei-2015
polenumerique33
 

Tendances (19)

Newsletter Mars 2015
Newsletter Mars 2015Newsletter Mars 2015
Newsletter Mars 2015
 
Présentation loi de finances 2013 Tunisie mehdi_ellouz
Présentation loi de finances 2013 Tunisie mehdi_ellouzPrésentation loi de finances 2013 Tunisie mehdi_ellouz
Présentation loi de finances 2013 Tunisie mehdi_ellouz
 
Présentation loi de finances 2017
Présentation loi de finances 2017 Présentation loi de finances 2017
Présentation loi de finances 2017
 
Avis nouvelle ere groupe addoha
Avis nouvelle ere groupe addohaAvis nouvelle ere groupe addoha
Avis nouvelle ere groupe addoha
 
Newsletter 2015 11
Newsletter 2015 11Newsletter 2015 11
Newsletter 2015 11
 
Flash addoha avril 2014
Flash addoha avril 2014Flash addoha avril 2014
Flash addoha avril 2014
 
Création d'entreprise - Les changements en 2020
Création d'entreprise - Les changements en 2020Création d'entreprise - Les changements en 2020
Création d'entreprise - Les changements en 2020
 
Présentation lf 2018 isaca tunis iia tunisia
Présentation lf 2018 isaca tunis   iia tunisiaPrésentation lf 2018 isaca tunis   iia tunisia
Présentation lf 2018 isaca tunis iia tunisia
 
Résultats Addoha S1/2015
Résultats Addoha S1/2015Résultats Addoha S1/2015
Résultats Addoha S1/2015
 
Newsletter Juin 2014
Newsletter Juin 2014Newsletter Juin 2014
Newsletter Juin 2014
 
Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )
Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )
Note de recherche CFG sur ADDOHA IMMOBILIER ( Juin 2013 )
 
CICE by Marianne Experts mars 2013
CICE by Marianne Experts mars 2013CICE by Marianne Experts mars 2013
CICE by Marianne Experts mars 2013
 
Analyse préliminaire addoha par attijari intermédiation
Analyse préliminaire addoha par attijari intermédiationAnalyse préliminaire addoha par attijari intermédiation
Analyse préliminaire addoha par attijari intermédiation
 
Notice pour la déclaration de dépenses d’innovation éligibles au crédit impôt...
Notice pour la déclaration de dépenses d’innovation éligibles au crédit impôt...Notice pour la déclaration de dépenses d’innovation éligibles au crédit impôt...
Notice pour la déclaration de dépenses d’innovation éligibles au crédit impôt...
 
Impot 2015
Impot 2015Impot 2015
Impot 2015
 
Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...
Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...
Lois de finances 2020 : toujours plus de transparence … toujours plus de comp...
 
Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014
Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014
Commentaire de la loi de finances complémentaire 2014
 
Fiche jei-2015
Fiche jei-2015Fiche jei-2015
Fiche jei-2015
 
Flash Addoha Avril 2011 ( CFG )
Flash Addoha Avril 2011 ( CFG )Flash Addoha Avril 2011 ( CFG )
Flash Addoha Avril 2011 ( CFG )
 

En vedette

Le rendez vous du CIR édition 2016
Le rendez vous du CIR édition 2016Le rendez vous du CIR édition 2016
Le rendez vous du CIR édition 2016
Deloitte Société d'Avocats
 
La lettre information_juridique_n1 avril 2016 cdg 60
La lettre information_juridique_n1 avril 2016 cdg 60La lettre information_juridique_n1 avril 2016 cdg 60
La lettre information_juridique_n1 avril 2016 cdg 60
Dominique Gayraud
 
Sdvs rapport pré diagnostic gouvernance vf
Sdvs rapport pré diagnostic gouvernance vfSdvs rapport pré diagnostic gouvernance vf
Sdvs rapport pré diagnostic gouvernance vf
Stratégie de Développement de la Ville de Sousse
 
Présentation capital investissement 290416
Présentation capital investissement 290416Présentation capital investissement 290416
Présentation capital investissement 290416
Groupe IRD
 
L'arbre du Fichier des Ecritures Comptables (FEC) ne doit pas cacher la forêt...
L'arbre du Fichier des Ecritures Comptables (FEC) ne doit pas cacher la forêt...L'arbre du Fichier des Ecritures Comptables (FEC) ne doit pas cacher la forêt...
L'arbre du Fichier des Ecritures Comptables (FEC) ne doit pas cacher la forêt...
Deloitte Société d'Avocats
 
Quel contrôle pour le FEC ? La parole aux entreprises
Quel contrôle pour le FEC ? La parole aux entreprisesQuel contrôle pour le FEC ? La parole aux entreprises
Quel contrôle pour le FEC ? La parole aux entreprises
Deloitte Société d'Avocats
 
Canada année fiscale 2014; comparer les impôts personnels
Canada année fiscale 2014; comparer les impôts personnelsCanada année fiscale 2014; comparer les impôts personnels
Canada année fiscale 2014; comparer les impôts personnels
Credit Finance Plus
 
Actualité fiscale et Lois de finances 2017
Actualité fiscale et Lois de finances 2017Actualité fiscale et Lois de finances 2017
Actualité fiscale et Lois de finances 2017
Deloitte Société d'Avocats
 
moutamani chafik Comptabilite association
moutamani chafik Comptabilite associationmoutamani chafik Comptabilite association
moutamani chafik Comptabilite associationmoutamani
 
Actualité fiscale et Lois de finances 2016 : la fin de la fiscalité nationale ?
Actualité fiscale et Lois de finances 2016 : la fin de la fiscalité nationale ?Actualité fiscale et Lois de finances 2016 : la fin de la fiscalité nationale ?
Actualité fiscale et Lois de finances 2016 : la fin de la fiscalité nationale ?
Deloitte Société d'Avocats
 
Mobilisation ressources emprunt
Mobilisation ressources empruntMobilisation ressources emprunt
Mobilisation ressources empruntSalah Benyoussef
 
Réforme Fiscalité Locale
Réforme Fiscalité LocaleRéforme Fiscalité Locale
Réforme Fiscalité LocaleSalah Benyoussef
 
Méthodologie de contrôle de TVA - UNASA
Méthodologie de contrôle de TVA - UNASAMéthodologie de contrôle de TVA - UNASA
Méthodologie de contrôle de TVA - UNASA
UNASAPARIS
 
Loi Organisant Finances Locales
Loi Organisant Finances LocalesLoi Organisant Finances Locales
Loi Organisant Finances LocalesSalah Benyoussef
 
Guide de la taxe sur les terrains urbains non bâtis - Maroc
 Guide de la taxe sur les terrains urbains non bâtis - Maroc Guide de la taxe sur les terrains urbains non bâtis - Maroc
Guide de la taxe sur les terrains urbains non bâtis - Maroc
Rachid ZIZAOUI
 
Réforme de la Fiscalite Locale
Réforme de la Fiscalite LocaleRéforme de la Fiscalite Locale
Réforme de la Fiscalite LocaleSalah Benyoussef
 
RECHERCHE MINIÈRE EN CÔTE D'IVOIRE
RECHERCHE MINIÈRE EN CÔTE D'IVOIRERECHERCHE MINIÈRE EN CÔTE D'IVOIRE
RECHERCHE MINIÈRE EN CÔTE D'IVOIRE
LS-Elearning
 
Fiscalité resumé de systeme fiscal
Fiscalité   resumé de systeme fiscalFiscalité   resumé de systeme fiscal
Fiscalité resumé de systeme fiscalMejdoubi Amal
 
Gestion financiere association_2013
Gestion financiere association_2013Gestion financiere association_2013
Gestion financiere association_2013
CDOS48
 

En vedette (20)

Le rendez vous du CIR édition 2016
Le rendez vous du CIR édition 2016Le rendez vous du CIR édition 2016
Le rendez vous du CIR édition 2016
 
La lettre information_juridique_n1 avril 2016 cdg 60
La lettre information_juridique_n1 avril 2016 cdg 60La lettre information_juridique_n1 avril 2016 cdg 60
La lettre information_juridique_n1 avril 2016 cdg 60
 
Sdvs rapport pré diagnostic gouvernance vf
Sdvs rapport pré diagnostic gouvernance vfSdvs rapport pré diagnostic gouvernance vf
Sdvs rapport pré diagnostic gouvernance vf
 
Tablass=)
Tablass=)Tablass=)
Tablass=)
 
Présentation capital investissement 290416
Présentation capital investissement 290416Présentation capital investissement 290416
Présentation capital investissement 290416
 
L'arbre du Fichier des Ecritures Comptables (FEC) ne doit pas cacher la forêt...
L'arbre du Fichier des Ecritures Comptables (FEC) ne doit pas cacher la forêt...L'arbre du Fichier des Ecritures Comptables (FEC) ne doit pas cacher la forêt...
L'arbre du Fichier des Ecritures Comptables (FEC) ne doit pas cacher la forêt...
 
Quel contrôle pour le FEC ? La parole aux entreprises
Quel contrôle pour le FEC ? La parole aux entreprisesQuel contrôle pour le FEC ? La parole aux entreprises
Quel contrôle pour le FEC ? La parole aux entreprises
 
Canada année fiscale 2014; comparer les impôts personnels
Canada année fiscale 2014; comparer les impôts personnelsCanada année fiscale 2014; comparer les impôts personnels
Canada année fiscale 2014; comparer les impôts personnels
 
Actualité fiscale et Lois de finances 2017
Actualité fiscale et Lois de finances 2017Actualité fiscale et Lois de finances 2017
Actualité fiscale et Lois de finances 2017
 
moutamani chafik Comptabilite association
moutamani chafik Comptabilite associationmoutamani chafik Comptabilite association
moutamani chafik Comptabilite association
 
Actualité fiscale et Lois de finances 2016 : la fin de la fiscalité nationale ?
Actualité fiscale et Lois de finances 2016 : la fin de la fiscalité nationale ?Actualité fiscale et Lois de finances 2016 : la fin de la fiscalité nationale ?
Actualité fiscale et Lois de finances 2016 : la fin de la fiscalité nationale ?
 
Mobilisation ressources emprunt
Mobilisation ressources empruntMobilisation ressources emprunt
Mobilisation ressources emprunt
 
Réforme Fiscalité Locale
Réforme Fiscalité LocaleRéforme Fiscalité Locale
Réforme Fiscalité Locale
 
Méthodologie de contrôle de TVA - UNASA
Méthodologie de contrôle de TVA - UNASAMéthodologie de contrôle de TVA - UNASA
Méthodologie de contrôle de TVA - UNASA
 
Loi Organisant Finances Locales
Loi Organisant Finances LocalesLoi Organisant Finances Locales
Loi Organisant Finances Locales
 
Guide de la taxe sur les terrains urbains non bâtis - Maroc
 Guide de la taxe sur les terrains urbains non bâtis - Maroc Guide de la taxe sur les terrains urbains non bâtis - Maroc
Guide de la taxe sur les terrains urbains non bâtis - Maroc
 
Réforme de la Fiscalite Locale
Réforme de la Fiscalite LocaleRéforme de la Fiscalite Locale
Réforme de la Fiscalite Locale
 
RECHERCHE MINIÈRE EN CÔTE D'IVOIRE
RECHERCHE MINIÈRE EN CÔTE D'IVOIRERECHERCHE MINIÈRE EN CÔTE D'IVOIRE
RECHERCHE MINIÈRE EN CÔTE D'IVOIRE
 
Fiscalité resumé de systeme fiscal
Fiscalité   resumé de systeme fiscalFiscalité   resumé de systeme fiscal
Fiscalité resumé de systeme fiscal
 
Gestion financiere association_2013
Gestion financiere association_2013Gestion financiere association_2013
Gestion financiere association_2013
 

Similaire à Impot

20170928 plf 2018-1ère présentation-cb
20170928 plf 2018-1ère présentation-cb20170928 plf 2018-1ère présentation-cb
20170928 plf 2018-1ère présentation-cb
Céline BOYARD
 
Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...
Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...
Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...
France Stratégie
 
Présentation conférence prélèvement à la source
Présentation conférence prélèvement à la sourcePrésentation conférence prélèvement à la source
Présentation conférence prélèvement à la source
Deloitte Société d'Avocats
 
Nouveautés de la loi de finances 2014 & la loi sur les délais de paiement
Nouveautés de la loi de finances 2014 & la loi sur les délais de paiement Nouveautés de la loi de finances 2014 & la loi sur les délais de paiement
Nouveautés de la loi de finances 2014 & la loi sur les délais de paiement
Hamid KHOULOUD
 
Présentation Investissement Québec - Midis Expert AQT
Présentation Investissement Québec - Midis Expert AQTPrésentation Investissement Québec - Midis Expert AQT
Présentation Investissement Québec - Midis Expert AQT
Olivier Héon
 
Cke consulting analyse du plf2016
Cke consulting analyse du plf2016Cke consulting analyse du plf2016
Cke consulting analyse du plf2016
Ahmed Benjas, MBA
 
Tax shift, tax shelter évolutions fiscales au bénéfice de l'entreprise
Tax shift, tax shelter   évolutions fiscales au bénéfice de l'entrepriseTax shift, tax shelter   évolutions fiscales au bénéfice de l'entreprise
Tax shift, tax shelter évolutions fiscales au bénéfice de l'entreprise
Forum Financier du Brabant wallon
 
Tax shift, tax shelter: évolutions fiscales au bénéfice de l'entreprise?
Tax shift, tax shelter: évolutions fiscales au bénéfice de l'entreprise?Tax shift, tax shelter: évolutions fiscales au bénéfice de l'entreprise?
Tax shift, tax shelter: évolutions fiscales au bénéfice de l'entreprise?
INVESTSUD
 
Financement de l'entreprise innovante : JEI - CIR - Les Entreprenariales 2014
Financement de l'entreprise innovante : JEI - CIR - Les Entreprenariales 2014Financement de l'entreprise innovante : JEI - CIR - Les Entreprenariales 2014
Financement de l'entreprise innovante : JEI - CIR - Les Entreprenariales 2014
CEEI NCA
 
Tax Alerte - Principales dispositions loi de finances 2021
Tax Alerte - Principales dispositions loi de finances 2021Tax Alerte - Principales dispositions loi de finances 2021
Tax Alerte - Principales dispositions loi de finances 2021
EY
 
Synthèse de la loi de finances 2022
Synthèse de la loi de finances 2022Synthèse de la loi de finances 2022
Synthèse de la loi de finances 2022
Bpifrance
 
Matinale Finances Deloitte CIR 2013 / CII
Matinale Finances Deloitte CIR 2013 / CIIMatinale Finances Deloitte CIR 2013 / CII
Matinale Finances Deloitte CIR 2013 / CII
Grain Incubation
 
Conférence ENOES lois de finances 2018 et rectificatives 2017
Conférence ENOES lois de finances 2018 et rectificatives 2017Conférence ENOES lois de finances 2018 et rectificatives 2017
Conférence ENOES lois de finances 2018 et rectificatives 2017
ENOES, l'Ecole de l'Expertise Comptable et de l'Audit
 
Financement de l'Innovation par LNG Consulting
Financement de l'Innovation par LNG ConsultingFinancement de l'Innovation par LNG Consulting
Financement de l'Innovation par LNG Consulting
LNG Consulting
 
DES IDÉES POUR LA RELANCE - UN CADRE PROPICE POUR LES ENTREPRISES
DES IDÉES POUR LA RELANCE - UN CADRE PROPICE POUR LES ENTREPRISESDES IDÉES POUR LA RELANCE - UN CADRE PROPICE POUR LES ENTREPRISES
DES IDÉES POUR LA RELANCE - UN CADRE PROPICE POUR LES ENTREPRISES
Paperjam_redaction
 
Actualité fiscale et Loi de Finances 2023 pour le secteur financier 
Actualité fiscale et Loi de Finances 2023 pour le secteur financier  Actualité fiscale et Loi de Finances 2023 pour le secteur financier 
Actualité fiscale et Loi de Finances 2023 pour le secteur financier 
Deloitte Société d'Avocats
 
Prix de transfert : la carotte et le baton
Prix de transfert : la carotte et le batonPrix de transfert : la carotte et le baton
Prix de transfert : la carotte et le baton
Deloitte Société d'Avocats
 
CEFORE (Burkina Faso) Presentation CRF 2009
CEFORE (Burkina Faso) Presentation CRF 2009CEFORE (Burkina Faso) Presentation CRF 2009
CEFORE (Burkina Faso) Presentation CRF 2009
Corporate Registers Forum
 
Budget fédéral 2017
Budget fédéral 2017Budget fédéral 2017
Budget fédéral 2017
Mikael Sanfacon
 

Similaire à Impot (20)

20170928 plf 2018-1ère présentation-cb
20170928 plf 2018-1ère présentation-cb20170928 plf 2018-1ère présentation-cb
20170928 plf 2018-1ère présentation-cb
 
Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...
Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...
Synthèse du rapport 2016 du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compéti...
 
Présentation conférence prélèvement à la source
Présentation conférence prélèvement à la sourcePrésentation conférence prélèvement à la source
Présentation conférence prélèvement à la source
 
Nouveautés de la loi de finances 2014 & la loi sur les délais de paiement
Nouveautés de la loi de finances 2014 & la loi sur les délais de paiement Nouveautés de la loi de finances 2014 & la loi sur les délais de paiement
Nouveautés de la loi de finances 2014 & la loi sur les délais de paiement
 
Présentation Investissement Québec - Midis Expert AQT
Présentation Investissement Québec - Midis Expert AQTPrésentation Investissement Québec - Midis Expert AQT
Présentation Investissement Québec - Midis Expert AQT
 
Cke consulting analyse du plf2016
Cke consulting analyse du plf2016Cke consulting analyse du plf2016
Cke consulting analyse du plf2016
 
Tax shift, tax shelter évolutions fiscales au bénéfice de l'entreprise
Tax shift, tax shelter   évolutions fiscales au bénéfice de l'entrepriseTax shift, tax shelter   évolutions fiscales au bénéfice de l'entreprise
Tax shift, tax shelter évolutions fiscales au bénéfice de l'entreprise
 
Tax shift, tax shelter: évolutions fiscales au bénéfice de l'entreprise?
Tax shift, tax shelter: évolutions fiscales au bénéfice de l'entreprise?Tax shift, tax shelter: évolutions fiscales au bénéfice de l'entreprise?
Tax shift, tax shelter: évolutions fiscales au bénéfice de l'entreprise?
 
Financement de l'entreprise innovante : JEI - CIR - Les Entreprenariales 2014
Financement de l'entreprise innovante : JEI - CIR - Les Entreprenariales 2014Financement de l'entreprise innovante : JEI - CIR - Les Entreprenariales 2014
Financement de l'entreprise innovante : JEI - CIR - Les Entreprenariales 2014
 
Ppt lagou
Ppt lagouPpt lagou
Ppt lagou
 
Tax Alerte - Principales dispositions loi de finances 2021
Tax Alerte - Principales dispositions loi de finances 2021Tax Alerte - Principales dispositions loi de finances 2021
Tax Alerte - Principales dispositions loi de finances 2021
 
Synthèse de la loi de finances 2022
Synthèse de la loi de finances 2022Synthèse de la loi de finances 2022
Synthèse de la loi de finances 2022
 
Matinale Finances Deloitte CIR 2013 / CII
Matinale Finances Deloitte CIR 2013 / CIIMatinale Finances Deloitte CIR 2013 / CII
Matinale Finances Deloitte CIR 2013 / CII
 
Conférence ENOES lois de finances 2018 et rectificatives 2017
Conférence ENOES lois de finances 2018 et rectificatives 2017Conférence ENOES lois de finances 2018 et rectificatives 2017
Conférence ENOES lois de finances 2018 et rectificatives 2017
 
Financement de l'Innovation par LNG Consulting
Financement de l'Innovation par LNG ConsultingFinancement de l'Innovation par LNG Consulting
Financement de l'Innovation par LNG Consulting
 
DES IDÉES POUR LA RELANCE - UN CADRE PROPICE POUR LES ENTREPRISES
DES IDÉES POUR LA RELANCE - UN CADRE PROPICE POUR LES ENTREPRISESDES IDÉES POUR LA RELANCE - UN CADRE PROPICE POUR LES ENTREPRISES
DES IDÉES POUR LA RELANCE - UN CADRE PROPICE POUR LES ENTREPRISES
 
Actualité fiscale et Loi de Finances 2023 pour le secteur financier 
Actualité fiscale et Loi de Finances 2023 pour le secteur financier  Actualité fiscale et Loi de Finances 2023 pour le secteur financier 
Actualité fiscale et Loi de Finances 2023 pour le secteur financier 
 
Prix de transfert : la carotte et le baton
Prix de transfert : la carotte et le batonPrix de transfert : la carotte et le baton
Prix de transfert : la carotte et le baton
 
CEFORE (Burkina Faso) Presentation CRF 2009
CEFORE (Burkina Faso) Presentation CRF 2009CEFORE (Burkina Faso) Presentation CRF 2009
CEFORE (Burkina Faso) Presentation CRF 2009
 
Budget fédéral 2017
Budget fédéral 2017Budget fédéral 2017
Budget fédéral 2017
 

Plus de Allaeddine Makhlouk

Travailleurs indépendants quel régime fiscal choisir
Travailleurs indépendants  quel régime fiscal choisirTravailleurs indépendants  quel régime fiscal choisir
Travailleurs indépendants quel régime fiscal choisir
Allaeddine Makhlouk
 
Toutes les questions que vous vous posez sur votre retraite cimr
Toutes les questions que vous vous posez sur votre retraite cimrToutes les questions que vous vous posez sur votre retraite cimr
Toutes les questions que vous vous posez sur votre retraite cimr
Allaeddine Makhlouk
 
Timbres fiscaux-etat-adc 310f-15i
Timbres fiscaux-etat-adc 310f-15iTimbres fiscaux-etat-adc 310f-15i
Timbres fiscaux-etat-adc 310f-15i
Allaeddine Makhlouk
 
Taxe professionnelle
Taxe professionnelleTaxe professionnelle
Taxe professionnelle
Allaeddine Makhlouk
 
Taux change 2014
Taux change 2014Taux change 2014
Taux change 2014
Allaeddine Makhlouk
 
Société anonyme
Société anonymeSociété anonyme
Société anonyme
Allaeddine Makhlouk
 
Simpl ir cc_declaration_traitements_salaires_déclaration des traitements et s...
Simpl ir cc_declaration_traitements_salaires_déclaration des traitements et s...Simpl ir cc_declaration_traitements_salaires_déclaration des traitements et s...
Simpl ir cc_declaration_traitements_salaires_déclaration des traitements et s...
Allaeddine Makhlouk
 
Sarl, sa approbation des comptes annuels
Sarl, sa   approbation des comptes annuelsSarl, sa   approbation des comptes annuels
Sarl, sa approbation des comptes annuels
Allaeddine Makhlouk
 
Sarl sa approbation des comptes annuels
Sarl  sa  approbation des comptes annuelsSarl  sa  approbation des comptes annuels
Sarl sa approbation des comptes annuelsAllaeddine Makhlouk
 
Tutoriel excel
Tutoriel excelTutoriel excel
Tutoriel excel
Allaeddine Makhlouk
 
Revenus professionnels ou fonciers dont le montant annuel net d’impôt
Revenus professionnels  ou fonciers dont le montant annuel net d’impôtRevenus professionnels  ou fonciers dont le montant annuel net d’impôt
Revenus professionnels ou fonciers dont le montant annuel net d’impôtAllaeddine Makhlouk
 
Revenus fonciers tpi, imposition des loyers... ce qui a changé en vingt ans
Revenus fonciers  tpi, imposition des loyers... ce qui a changé en vingt ansRevenus fonciers  tpi, imposition des loyers... ce qui a changé en vingt ans
Revenus fonciers tpi, imposition des loyers... ce qui a changé en vingt ansAllaeddine Makhlouk
 
Resume du systeme fiscal marocain
Resume du systeme fiscal marocainResume du systeme fiscal marocain
Resume du systeme fiscal marocainAllaeddine Makhlouk
 
Resume du systeme fiscal marocain (mis à jour jusqu’au 31 décembre 2014
Resume du systeme  fiscal  marocain (mis à jour jusqu’au 31 décembre 2014Resume du systeme  fiscal  marocain (mis à jour jusqu’au 31 décembre 2014
Resume du systeme fiscal marocain (mis à jour jusqu’au 31 décembre 2014Allaeddine Makhlouk
 
Réglementant la profession d'expert comptable et instituant un ordre des expe...
Réglementant la profession d'expert comptable et instituant un ordre des expe...Réglementant la profession d'expert comptable et instituant un ordre des expe...
Réglementant la profession d'expert comptable et instituant un ordre des expe...Allaeddine Makhlouk
 
Referentiel des prix_28_1_2015_vf_5
Referentiel des  prix_28_1_2015_vf_5Referentiel des  prix_28_1_2015_vf_5
Referentiel des prix_28_1_2015_vf_5Allaeddine Makhlouk
 
Referentiel des prix_2_3_2015_vf
Referentiel des  prix_2_3_2015_vfReferentiel des  prix_2_3_2015_vf
Referentiel des prix_2_3_2015_vfAllaeddine Makhlouk
 

Plus de Allaeddine Makhlouk (20)

Travailleurs indépendants quel régime fiscal choisir
Travailleurs indépendants  quel régime fiscal choisirTravailleurs indépendants  quel régime fiscal choisir
Travailleurs indépendants quel régime fiscal choisir
 
Toutes les questions que vous vous posez sur votre retraite cimr
Toutes les questions que vous vous posez sur votre retraite cimrToutes les questions que vous vous posez sur votre retraite cimr
Toutes les questions que vous vous posez sur votre retraite cimr
 
Timbres fiscaux-etat-adc 310f-15i
Timbres fiscaux-etat-adc 310f-15iTimbres fiscaux-etat-adc 310f-15i
Timbres fiscaux-etat-adc 310f-15i
 
Taxe professionnelle
Taxe professionnelleTaxe professionnelle
Taxe professionnelle
 
Taux change 2014
Taux change 2014Taux change 2014
Taux change 2014
 
Société anonyme
Société anonymeSociété anonyme
Société anonyme
 
Simpl ir cc_declaration_traitements_salaires_déclaration des traitements et s...
Simpl ir cc_declaration_traitements_salaires_déclaration des traitements et s...Simpl ir cc_declaration_traitements_salaires_déclaration des traitements et s...
Simpl ir cc_declaration_traitements_salaires_déclaration des traitements et s...
 
Sarl, sa approbation des comptes annuels
Sarl, sa   approbation des comptes annuelsSarl, sa   approbation des comptes annuels
Sarl, sa approbation des comptes annuels
 
Sarl sa approbation des comptes annuels
Sarl  sa  approbation des comptes annuelsSarl  sa  approbation des comptes annuels
Sarl sa approbation des comptes annuels
 
Sage simp ecv 2014
Sage simp ecv 2014Sage simp ecv 2014
Sage simp ecv 2014
 
Tutoriel excel
Tutoriel excelTutoriel excel
Tutoriel excel
 
Revenus agricoles 2015_fr
Revenus agricoles 2015_frRevenus agricoles 2015_fr
Revenus agricoles 2015_fr
 
Revenus professionnels ou fonciers dont le montant annuel net d’impôt
Revenus professionnels  ou fonciers dont le montant annuel net d’impôtRevenus professionnels  ou fonciers dont le montant annuel net d’impôt
Revenus professionnels ou fonciers dont le montant annuel net d’impôt
 
Revenus fonciers tpi, imposition des loyers... ce qui a changé en vingt ans
Revenus fonciers  tpi, imposition des loyers... ce qui a changé en vingt ansRevenus fonciers  tpi, imposition des loyers... ce qui a changé en vingt ans
Revenus fonciers tpi, imposition des loyers... ce qui a changé en vingt ans
 
Resume du systeme fiscal marocain
Resume du systeme fiscal marocainResume du systeme fiscal marocain
Resume du systeme fiscal marocain
 
Resume du systeme fiscal marocain (mis à jour jusqu’au 31 décembre 2014
Resume du systeme  fiscal  marocain (mis à jour jusqu’au 31 décembre 2014Resume du systeme  fiscal  marocain (mis à jour jusqu’au 31 décembre 2014
Resume du systeme fiscal marocain (mis à jour jusqu’au 31 décembre 2014
 
Réglementant la profession d'expert comptable et instituant un ordre des expe...
Réglementant la profession d'expert comptable et instituant un ordre des expe...Réglementant la profession d'expert comptable et instituant un ordre des expe...
Réglementant la profession d'expert comptable et instituant un ordre des expe...
 
Referentiel des prix_28_1_2015_vf_5
Referentiel des  prix_28_1_2015_vf_5Referentiel des  prix_28_1_2015_vf_5
Referentiel des prix_28_1_2015_vf_5
 
Refonte de la loi 10 94 medcin
Refonte de la loi 10 94 medcinRefonte de la loi 10 94 medcin
Refonte de la loi 10 94 medcin
 
Referentiel des prix_2_3_2015_vf
Referentiel des  prix_2_3_2015_vfReferentiel des  prix_2_3_2015_vf
Referentiel des prix_2_3_2015_vf
 

Impot

  • 1. DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI DE FINANCES 2015 OEC, 22 janvier 2015 Abdellatif ZAGHNOUN Directeur Général des Impôts
  • 2. Contexte d’élaboration de la LF 2015 Recommandations des Assises Nationales sur la fiscalité  Un système fiscal équitable  Un système fiscal moteur d’un développement socio-économique volontariste et pérenne  Un système fiscal reposant sur une relation de partenariat et de confiance Orientations gouvernementales  Poursuite de la réforme fiscale  Intégration de l’informel dans l’économie organisée  Soutien des PME et TPE Vision stratégique de la DGI 2012-2017  Une administration qui «se veut performante et innovante qui assure la mobilisation des ressources avec équité et garantit un service de qualité au citoyen ».
  • 3.  Amélioration de l’accueil des usagers  Simplification des procédures  Mise en place du Centre d’Information Téléphonique  Dématérialisation des procédures  Catégorisation des entreprises  Identifiant commun de l’entreprise  Elaboration du référentiel des prix de l’immobilier I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de la qualité de service
  • 4. Amélioration de l’accueil des usagers  Ressources humaines de qualité  Installation du système de gestion de file d’attente (87 sites ont été dotés de ce système) ;  Création d’espaces d’attentes suffisamment grands et équipés de banquettes d’attente ;  Installation d’écrans LCD pour la diffusion d’information  9 bureaux d’accueil au niveau des Directions Régionales transformés en Centres de service aux usagers : information, dépôt de déclaration, paiement, enregistrement, attestation, etc. I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de la qualité de service
  • 5. Simplification des procédures  Remise dans la journée de nombreuses attestations ;  Réduction du délai de délivrance des attestations relatives au paiement des impôts et taxes grevant l’immeuble en cas de cession (48h);  Instruction des demandes d’attestation de régularité fiscale dans un délai maximum de 48h ;  Contribution de la DGI, dans le cadre du programme TABSIT, à :  la réduction du délai d’enregistrement des actes à 1h pour la création d’entreprise ;  la réduction des délais d’enregistrement des actes à 48h en cas de transfert de propriété. I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de la qualité de service
  • 6. Dématérialisation des procédures  Adhérents aux télé services SIMPL : 449 entreprises en 2009 à 3858 à ce jour  Recettes fiscales collectées par voie électronique : En 2013, elles ont représenté 75% des recettes de l’impôt sur les sociétés et de la taxe sur la valeur ajoutée, soit 53 milliards de dirhams  Echange de Données Informatisé (EDI) : 2200 liasses ont été déposées selon ce mode en 2013 I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de la qualité de service
  • 7. Mise en place du Centre d’Information Téléphonique au numéro : 05 37 27 37 27  Effectif : 12 experts en fiscalité  En 8 mois : 16 000 appels reçus, soit une moyenne de 120 appels par jour  Objets des appels : les dispositions légales, les démarches administratives, le suivi des réclamations déposées auprès des services régionaux I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de la qualité de service
  • 8. Catégorisation des entreprises  Depuis 2013, 583 ont approché la Cellule centrale de catégorisation  11 labels ont été accordés  Juin 2014 :  13 autres sociétés en phase finale de catégorisation  la cellule de catégorisation traite 86 demandes  dont 68 sont en cours d’analyse des critères d’éligibilité I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de la qualité de service
  • 9. Identifiant commun de l’entreprise La DGI pilote le projet ICE dont le premier palier relatif à l’attribution de l’ICE aux entreprises existantes a été lancé en octobre 2014.  Objectif : fluidifier l’information inter administrations et constituer une base de données  Attribution de l’ICE :  Nouvelles entreprises : OMPIC  Nouvelles « Personnes physiques » : DGI  Entreprises existantes : plateforme ICE sur Internet  ICE ne remplace pas les autres identifiants (DGI, OMPIC, CNSS) I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de la qualité de service
  • 10. Lancement du référentiel des prix de l’immobilier  Travail d’envergure en concertation avec les partenaires (Fédération nationale de l’immobilier, Agence urbaine de Casablanca, Conservation foncière.. ).  Référentiel par zone et quartier  Applicable dans les prochains jours dans la ville de Casablanca  Généralisé ensuite dans les autres villes I. Principales réalisations de la DGI en matière d’amélioration de la qualité de service
  • 11. II. Mesures fiscales de la LF 2015 A. Encouragement de l’investissement et promotion de l’emploi B. Elargissement de l’assiette et renforcement de l’équité fiscale C. Poursuite de la réforme de la TVA D. Simplification des procédures et amélioration des relations entre l’administration et les contribuables
  • 12. Prolongement de la durée d’exonération des biens d’investissement  Durée d’exonération prolongée de 24 à 36 mois  Les entreprises qui, à la date du 31 décembre 2014, n’ont pas épuisé le délai de 24 mois et les délais supplémentaires bénéficient également de ces nouvelles dispositions Réduction du seuil d’éligibilité des projets conventionnels d’investissement  Réduction du seuil des programmes d’investissement éligibles au régime conventionnel de 200 à 100 millions de dirhams A- Mesures d’encouragement de l’investissement et de la promotion de l’emploi
  • 13. A- Mesures d’encouragement de l’investissement et de la promotion de l’emploi Institution d’un régime fiscal spécifique pour les bureaux de représentation ouverts, par les entreprises non résidentes ayant le statut CFC, à l’instar des centres régionaux  Taux réduit de l’IS de 10%  Base imposable: soit le résultat fiscal soit le montant de 5% des charges de fonctionnement, sous réserve de la cotisation minimale
  • 14. A- Mesures d’encouragement de l’investissement et de la promotion de l’emploi Allégement des obligations de déclaration et de paiement des impôts des sociétés à prépondérance immobilière cotées en bourse  Objectif: faciliter l’introduction de ces sociétés en bourse  En matière d’IS: suppression de l’obligation de joindre à la déclaration fiscale la liste nominative des détenteurs d’actions  En matière d’IR: imposition des profits de cession à l’IR/profits de capitaux mobiliers, au lieu de l’IR/Profits immobiliers  En matière de DE: exclusion du champ d’application des cessions d’actions ou de parts des sociétés concernées cotées en bourse et maintien des droits pour les seules sociétés non cotées
  • 15. A- Mesures d’encouragement de l’investissement et de la promotion de l’emploi Relèvement de la redevance locative du logement social et du logement à faible valeur immobilière et réduction de la durée d’exonération  Objectif: dynamiser le secteur de la location des logements sociaux par l’amélioration de sa rentabilité  Relèvement de la redevance locative de 700 à 1.000 DH pour le logement à faible valeur immobilière et de 1.200 à 2.000 DH pour le logement social  Réduction de la durée de l’exonération des revenus afférents à la location de 20 à 8 ans
  • 16. A- Mesures d’encouragement de l’investissement et de la promotion de l’emploi Encouragement de l’utilisation des voitures électriques et hybrides  Objectif : Encourager l’utilisation des véhicules qui contribuent à la protection de l’environnement  Application auxdits véhicules du tarif réduit des véhicules à moteur «essence »
  • 17. A- Mesures d’encouragement de l’investissement et de la promotion de l’emploi Prorogation jusqu’au 31/12/2016 des avantages relatifs à l’apport du patrimoine professionnel d’une ou de plusieurs personnes physiques à une société passible de l’I.S  Objectif : Restructuration des entreprises pour une meilleure compétitivité  Transformation des PP en PM avec neutralité fiscale comme suit :  En matière d’IR : non imposition de la plus-value nette  En matière de DE : application d’un droit fixe de 1000 DH au lieu du droit d’apport de 1%
  • 18. A- Mesures d’encouragement de l’investissement et de la promotion de l’emploi Limitation du délai de l’exonération de l’indemnité de stage  Accélérer le recrutement des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur ou de la formation professionnelle  Par la limitation de la période d’exonération de l’indemnité de stage à 24 mois au lieu de 36 mois  Et engagement de l’employeur de recruter au moins 60% des stagiaires
  • 19. A- Mesures d’encouragement de l’investissement et de la promotion de l’emploi Exonération du salaire mensuel brut plafonné à 10.000 dirhams  Promouvoir l'emploi, la compétitivité de l'entreprise et l’intégration de l’informel  L ‘exonération limitée à 5 salariés  Octroi de l’exonération dans les conditions suivantes:  24 mois d’exonération à compter de la date de recrutement  Le salarié doit être recruté dans le cadre d’un contrat de travail à durée indéterminée  le recrutement doit être effectué dans les deux premières années à compter de la date de création de l’entreprise  Dispositif applicable pour toute entreprise créée durant la période allant du 1er janvier 2015 au 31/12/2019
  • 20. B- Mesures d’élargissement d’assiette et renforcement de l’équité fiscale Limitation du taux de la déduction des primes se rapportant aux contrats d’assurance retraite à 50% au lieu de 100% pour les salariés et relèvement de ce taux de 6% à 10% pour les titulaires d’autres revenus  Éviter les situations de non contribution fiscale et renforcer l’équité  Dispositions applicables aux contrats conclus à compter du 1er janvier 2015 Imposition des avances accordées dans le cadre des contrats d’assurance retraites  Contrecarrer l’évasion consistant en l’exonération de la totalité du salaire utilisé en prime d’assurance retraite, tout en disposant d’une partie de ce salaire sous forme d’avances  Dispositions applicables aux avances reçues à compter du 1er janvier 2015
  • 21. B- Mesures d’élargissement d’assiette et renforcement de l’équité fiscale Institution de la progressivité au niveau des taux d’abattement applicables au montant brut des retraites: 40% et 55%  Rétablir l’équité fiscale entre salariés par le système de la progressivité  Application d’un abattement de 55% sur le montant brut annuel inférieur ou égal à 168 000 dirhams  Et 40% sur le surplus Relèvement du taux applicable aux cessions de valeurs mobilières en matière de droits d’enregistrement  Relèvement du taux de 3 à 4%, en harmonisation avec le taux prévu pour les cessions d’immeubles construits ou de terrains nus à construire ou à lotir
  • 22. B- Mesures d’élargissement d’assiette et renforcement de l’équité fiscale Déductibilité des dons octroyés aux associations artistiques  Objectif : Encouragement des activités artistiques  Dons bénéficiant aux associations artistiques reconnues d’utilité publique, à l’instar des associations reconnues d’utilité publique œuvrant dans un but charitable, scientifique, culturel, littéraire, éducatif, sportif, d’enseignement ou de santé
  • 23. B- Mesures d’élargissement d’assiette et renforcement de l’équité fiscale Révision du mode de détermination du profit net imposable des obligations et autres titres de créance  Eviter la non imposition des intérêts courus et non encore échus aux dates des cessions, notamment lorsque la cession est effectuée à un organisme exonéré  A compter du 1er janvier 2015, le prix de cession des titres englobe les intérêts courus et non encore échus à la date de cession
  • 24. B- Mesures d’élargissement d’assiette et renforcement de l’équité fiscale Obligation de présentation des pièces justificatives des achats effectués par les contribuables forfaitaires, dont le montant des droits en principal dépasse 5 000 dirhams Instauration d’une démarche progressive vers la transparence des forfaitaires par :  L’abrogation de l’obligation de tenir un registre et  L’institution de l’obligation de présenter les pièces justificatives des achats La population visée ne dépasse pas 15 % des forfaitaires Le contrôle s’effectuera dans le cadre du droit de constatation Prorogation jusqu’au 31/12/2016 des mesures d’encouragement en faveur des contribuables nouvellement identifiés et qui exerçaient des activités dans l’informel
  • 25. C- Poursuite de la réforme de la TVA  Application du taux de 10%  aux opérations de crédit se rapportant au logement social  aux chauffe-eaux solaires  aux œuvres et objets d’art  aux engins et filets de pêche  Application du taux de 20%  aux farines et semoules de riz et aux farines de féculents  au thé  au péage dû pour emprunter les autoroutes
  • 26. D- Mesures visant la simplification des procédures et l’amélioration des relations entre l’administration et le contribuable Imputation de l’excédent d’impôt versé, au titre d’un exercice donné, sur les acomptes provisionnels dus au titre des exercices suivants  Objectif : Répondre aux doléances des opérateurs pour simplifier le mode de paiement et de régularisation de l’IS  Dorénavant, imputation automatique de l’excédent d’I.S. versé au titre d’un exercice donné sur les exercices suivants, sans limitation de délai  Application de ces dispositions aux excédents d’I.S. versés au titre des exercices ouverts à compter du 1er janvier 2015
  • 27. D- Mesures visant la simplification des procédures et l’amélioration des relations entre l’administration et le contribuable Institution de la procédure d’accord préalable sur les prix de transfert  Objectif: sécurité juridique de l’entreprise, amélioration de l’environnement des affaires et prévention de la fraude fiscale  Entreprises visées: entreprises imposables au Maroc ayant directement ou indirectement des liens de dépendance avec des entreprises situées hors du Maroc  Durée de l’accord: 4 exercices au maximum  Garantie: respect des termes de l’accord par l’administration sous réserve de la sincérité des faits  Modalités: à fixer par voie réglementaire
  • 28. D- Mesures visant la simplification des procédures et l’amélioration des relations entre l’administration et le contribuable Simplification des obligations de déclaration et de paiement de l’IR sur les revenus et profits de capitaux mobiliers de source étrangère  Déclaration et paiement effectués avant le 1er avril de chaque année  Option pour accomplir ces obligations soi-même ou par l’intermédiaire des établissements financiers  Obligation des établissements financiers de déclarer et payer l’IR sur la base des informations dont ils disposent sur les comptes titres qu’ils gèrent ou à défaut sur la base d’un état qui leur sera communiqué par le résident bénéficiaire des revenus ou profits
  • 29. D- Mesures visant la simplification des procédures et l’amélioration des relations entre l’administration et le contribuable Octroi du choix de taxation au titre des salaires versés aux employés des sociétés ayant le statut « Casablanca Finance City »  Simplification du paiement de l’IR  A compter du 1er janvier 2015, option irrévocable soit pour le taux libératoire de 20%, soit pour le taux du barème progressif Obligation de paiement des droits de quittance sur déclaration mensuelle pour les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est égal ou supérieur à deux millions (2.000.000) de dirhams
  • 30. D- Mesures visant la simplification des procédures et l’amélioration des relations entre l’administration et le contribuable Elargissement de l’obligation de télé déclaration et de télépaiement aux petites et moyennes entreprises selon le calendrier suivant :  A compter du 1er janvier 2016, lorsque le CA réalisé est supérieur ou égal à 10 millions de dirhams, hors taxe sur la valeur ajoutée ;  A compter du 1er janvier 2017, lorsque le CA réalisé est supérieur ou égal à 3 millions de dirhams, hors taxe sur la valeur ajoutée