SlideShare une entreprise Scribd logo
KNOWLEDGE
MANAGEMENT
Les Concepts de base du KM &
ETUDE DE CAS « EDF »
Elaboré par : Seifeddine Dridi
Ahmed Amina Douiri
Proposé par :
Madame Fatma CHICHTI
SUJET :
2016 -
Knowledge Management: Les Concepts de base du KM & ETUDE DE CAS - EDF
Introduction
• Le Knowledge Management s’applique à un nombre croissant
d’entreprises depuis les années 2000, et notamment aux
secteurs commercial, recherche et services.
• Un champ autonome pour le succès durable de l’entreprise.
• Cette démarche se caractérise par la capitalisation des
connaissances stratégiques d’un ou plusieurs services puis par
leur diffusion au personnel concerné.
3
• En 2011, La gestion des connaissance a été confirmée par
l'augmentation de la puissance des médias sociaux.
• La nouvelle économie des connaissances ne pourra qu'en
bénéficier.
• La gestion des connaissance est désormais une réalité de
l'entreprise et la connaissance est un enjeu économique
important du futur.
4
Une connaissance
Explicite
Tacite
Connaissance
5
 Une connaissance est une information reconnue comme valide et qui a pris de la valeur.
Formalisée, transférable et partagée
Personnelle, acquise par
l'expérience, spécifique à un
contexte donné
Jean-Yves Prax propose trois définitions de la gestion des
connaissances:
• Une définition fonctionnelle : « Manager le cycle de vie de la
connaissance depuis l’émergence d’une idée : formalisation,
validation, diffusion, réutilisation, valorisation. »
• Une définition opérationnelle : « Combiner les savoirs et les savoir-
faire dans les processus, produits, organisations, pour créer de la
valeur. »
• Une définition économique : « Valoriser le capital intellectuel de la
firme. »
6
Définitions
La gestion des connaissances est l'ensemble des méthodes et
techniques permettant de gérer les savoirs et les savoir-faire au sein
de l'entreprise.
7
Valoriser
Diffuser
Conserver
Définitions
Historique
8
THÈSE : Système de gestion des connaissances dédie a la chaine logistique : une recherche intervention au sein de l'entreprise Bonglioli
Transmissions Cecile Gaumand
Processus dans le cadre d’implantation de la gestion
des connaissances
9
IDENTIFIER
1. L’identification,
vise à repérer,
cartographier, les
actifs intangibles de
l’organisation. Que
contiennent-ils? Sous
quelle forme? Quels
sont leurs usages
possibles? Sont-ils
accessibles? Avec
quel degré d’effort?
ANALYSER
2.L’analyse, consiste à
retracer des usages
futurs de ces actifs
intangibles. Où peut-
on les utiliser? Quels
seraient les impacts
de leur utilisation?
Quelle valeur ajoutée
pour l’entreprise?
Quels sont les
obstacles actuels à
leur utilisation?
PLANIFIER
3. La planification,
vise à établir un plan
d’action pour
l’utilisation des actifs
intangibles en les
priorisant. Comment
mettre en place un
plan d’action?
Comment le
superviser pour qu’il
donne des résultats?
MAINTENIR
4.La maintenance,
consiste à évaluer si
le plan d’action a
produit les résultats
souhaités. Si oui,
comment assurer la
continuité et
l’évolution des actifs
intangibles?
Source :Processus cadre d’implantation de la GC14
Processus Du KM
10
La socialisation : passage d’un état de connaissance
tacite à un autre état de connaissance tacite. Cela se
produit notamment lors d’un partage d’expérience
entre employés via l’observation et la reproduction
d’une pratique.
L’extériorisation : cette étape complexe permet
d’expliciter des connaissances tacites en utilisant des
concepts abstraits (analogie, métaphore, hypothèse,
modèle…). Ce mode de conversion est notamment à
l’oeuvre lors d’échanges informels entre plusieurs salariés
ou lors de réflexions collectives.
L’intériorisation : la connaissance explicite est
assimilée par l’individu au point de devenir
un automatisme.
La combinaison : passage d’une connaissance
explicite à une connaissance tacite. Lorsque
plusieurs individus possédant un langage
commun échangent des connaissances
explicites, cela crée de nouvelles connaissances.
Modélisation de système de connaissances
Quelques méthodes de modélisation de système de connaissances :
 Knowledge and Learning in Action Mapping (KALAM, Jean-Yves Prax) :
Cette méthode permet de « cartographier les connaissances et compétences
utiles à l’exécution des tâches d’un processus critique de l’entreprise »
 Method for Knowledge System Management (MKSM, Jean-Louis Ermine):
Elle permet de capitaliser les connaissances stratégiques d’experts en
intervenant au niveau de la modélisation de systèmes complexes.
 CommonKADS (Projet Esprit) : « Cette démarche a pour objectif de fonder un
standard européen en proposant un processus d’acquisition des
connaissances. »
11
Les enjeux (1/2)
• Éviter la perte de savoir-faire d’un spécialiste après sa retraite, sa
mutation au sein de l’organisation ou son départ pour une nouvelle
entreprise.
• Exploiter l’expérience acquise des projets passés et conserver les
leçons du passé, afin d’éviter de reproduire certaines erreurs.
• Exploiter la cartographie des compétences de l’entreprise à des fins
stratégiques : un inventaire régulier du savoir-faire de l’entreprise
devrait améliorer la capacité de l’entreprise à réagir et à s’adapter aux
changements dans son environnement.
12
Les enjeux (2/2)
• Améliorer la circulation de l’information et la communication dans
l’entreprise.
• Améliorer l’apprentissage des employés (nouveaux comme anciens) de
l’entreprise, cet apprentissage pouvant être individuel, de groupe ou
organisationnel.
• Intégrer les différents savoir-faire d’une organisation ; fédérer les
différents savoir-faire d’un établissement lors du montage des
nouveaux projets.
13
Quelques outils du Knowledge Management
14
Familles d’outils Editeurs Logiciels Liens
Outils d’accès aux
connaissances
Exalead Exalead Corporate
http://corporate.exalead.com/enterprise/l=fr
Verity Verity K2 Entreprise
http://www.verity.com/content/home/index.en.html
Outils de gestion des
processus
IDS Sheer Aris Process Platform http://www.ids-scheer.fr/fr/index_fr.html
ga Mega Process
http://www.mega.com/index.asp/l/fr/c/product/p/mega-
modeling- suite/p2/mega-process
FileNet Business Process Manager
http://www-
142.ibm.com/software/dre/ecatalog/detail.wss?locale=fr_FR
&synke y=B743624C32937K30
W4 W4 http://www.w4global.com/
Outils de
cartographie
Inxight VizServer http://www.inxight.com/
Kartoo Kartoo Knowledge http://www.kartoo.com
Outils d’extraction des
connaissances
Inxight Inxight Smart Discovery http://www.inxight.com/
SPSS LexiQuest Mine http://www.spss.com/fr/produits_solutions/Data_Text_Mining
/Lexiq uest_Mine.htm
15
Familles d’outils Editeurs Logiciels Liens
Outils collaboratifs de
publication
Open Source Drupal http://drupal.org/
SexApart Movable Type http://www.sixapart.com/
Vignette Vignette Content http://www.vignette.com/fr/
Outils de travail collaboratif
EMC-
Documentum
eRoom http://france.emc.com/index.htm
IBM/Lotus QuickPlace
http://www-
306.ibm.com/software/lotus/products/quickplace/
Mayetic MayeticVillage http://fr1.mayetic.com/
Microsoft SharePoint
http://www.microsoft.com/france/office/2007/serv
ers/sharepointserv er/default.mspx
Outil de localisation
d’expertise
Tacit ActiveNet http://www.tacit.com/home.asp
Quelques outils du Knowledge Management
Électricité de France-
EDF
ETUDE DE
CAS
PRESENTATION de l’entreprise
Composé d'Électricité de France
• Compte plus de 160.000 collaborateurs.
• Fondateur : Marcel Paul
• Création : 8 avril 1946, Paris, France
• En 2015, son chiffre d'affaires était de
75,006 milliards d'€ pour un résultat net de
1,4 milliard d'€.
17
La gestion de connaissances chez EDF
Pendant les années 80 :
Des vagues de licenciements;
Des départs massifs à la retraite;
La mobilité croissante des personnels ont diminué les effectifs de
nombreuses entreprises;
Un grand nombre d'experts ont quitté les entreprises de façon relativement
soudaine;
18
• Cette perte de savoirs et de savoir-faire a conduit EDF à réfléchir
sérieusement à une démarche de gestion des connaissances pour
pouvoir anticiper et gérer préventivement de telles situations et en
éviter les dysfonctionnements.
 Capitaliser les expertises et les expériences au niveau de l’entreprise
19
« Les visées opérationnelles consistent à favoriser le travail coopératif, à
pallier les pertes de compétences collectives et de savoir-faire, à mettre
en place des dispositifs pour conserver la mémoire, à partager et
transmettre le leçons de l'expérience et à identifier les compétences
disponibles pour les mobiliser avec une meilleure valeur ajoutée. Ces
objectifs concernent, en général, des projets limités... »
Jean-Francois Ballay, directeur du Knowledge Management au sein d'EDF
20
La mise en place d’une démarche KM
• Permettre à l’EDF de rendre explicite et remobilisable telle et telle
connaissance individuelle des collaborateurs.
• Une fois cette connaissance extraite, formalisée et stockée dans des
bases de données, il est possible de la rendre accessible et utilisable
via un intranet pour des forums de discussions, des formations, etc.
• Pour qu’un collaborateur transfère ses connaissances et ses savoirs à
un réservoir collectif, il lui faut une motivation tournée vers
l’apprentissage et le progrès partagés.
21
Début des années 1990
• EDF commence sa course vers la gestion et la capitalisation des
connaissances par la mise en place d’une première base de données
« Mémoire Technique Electronique » qui contient plus de 200 000
documents.
22
Lancement en 1992 le projet « Diadème»
• Implanté dans le service matériel électrique (activité au sein de
laquelle la composante technologique est très forte) qui regroupe plus
de 400 personnes.
• Le projet a pour objectif de résoudre certains dysfonctionnements
potentiels liés à une mauvaise mise en commun des informations et
des compétences.
23
• Logiciel GINGO, solution de repérage des savoirs développée sur le
principe des arbres de connaissances
L’objectif : Fournir une représentation cartographiée et actualisée des
connaissances de l’organisation
 La transmission des connaissances au sein d’une communauté donnée
devient possible et durable.
24
Le projet « Diadème»
• Chaque membre de l’organisation est à la fois offreur et demandeur de
connaissances.
• Permet aux ingénieurs du service d’enrichir régulièrement une base de
connaissances métier accessible et exploitable en réseau, qui
comprend des sites intranet et Internet ainsi que de multiples
documents.
25
Le projet « Diadème»
• Les « fichiers d’acteurs » permettent à chaque salarié du service de
prendre précisément connaissance des compétences d’un individu.
• Par exemple, un ingénieur questionné par un client sur un domaine
hors de ses compétences peut utiliser la base de connaissances métier
afin de savoir quelle personne est experte en la matière de la solliciter
ensuite très rapidement; Il peut aussi disposer non moins rapidement
d’une étude dans ce domaine, en la téléchargeant.
26
• Diadème est considéré comme un outil de formation et d’intégration des
nouveaux collaborateurs, qui adhèrent au projet leur arrivée.
«Diadème» peut être résumée en quatre mots importants:
Capitalisation
Base de
connaissances
Transfert
Renouvellement
27
Le projet « Diadème»
Collecte des
connaissances
Alimentation de la
base de Connaissances
Utilisation de contenu
de la base de
connaissance
Renouvellement du
contenu
Cycle appelé « boucle de feedback » 28
Chacun d’entre eux constitue une
étape essentielle dans l’utilisation
d’un outil KM comme Diadème: il
s’agit d’un cycle appelé « boucle de
feedback ».
Le projet « Diadème»
• La réussite de Diadème est donc très étroitement liée à une implication
des acteurs à toutes les étapes du cycle.
• Ce type d’outil KM apporte une réelle satisfaction au sein du service
matériel électrique d’EDF
Quelques difficultés :
• Manque de motivation de certains collaborateurs;
• Problème de Sélection d’une information utile et sans perdre de temps..
29
Le projet « Diadème»
En 1997 : Lancement d’un portail intranet de
capitalisation des connaissances
• EDF a lancé un portail intranet de capitalisation des connaissances (avec
animation de réseau d’échange, de forums, de discussion, etc.)
• Pour Diadème, ce projet a requis une implication constante des
salariés au niveau de l’organisation;
30
• La mise en place du portail est bâti autour de la technologie «Web
sémantique » proposée par la société Mondeca.
• Cet outil de gestion de contenu documentaire basé sur une
structuration des contenus de type XML permet avec les différentes
applications qu’il met en avant, de créer un ensemble de réseaux
sémantiques qui couvrent l’ensemble de la base de connaissances de
l’entreprise.
31
• Pour faciliter l’accès aux informations par les collaborateurs, EDF a
implémenté certaines solutions technologiques afin de développer
encore plus la contribution de son intranet à l’efficacité opérationnelle
des collaborateurs;
La solution Net.Portal;
OpenPortal/4U
La solution K2 Entreprise de Verity
32
1.La solution Net.Portal
• EDF à mis en place la solution Net.Portal de la société Madiapps
(éditeur de solutions de portail généraliste).
• Pour regrouper sur une page unique toute l’information interne et
externe spécifiée, puis la rediffuser de manière personnalisée suivant
le profil et les centres d’intérêt des utilisateurs
• Cet outil dispose de fonctionnalités standard de travail collaboratif
sous forme d’atelier et de gestion de projet via le module Net.Portal
Office (création de profils multiples sous la même identité et d’espaces
collaboratifs, partage des documents).
33
2. OpenPortal/4U
• L’implémentation de logiciel OpenPortal/4U de la société Arisen
(éditeur de solutions de gestion des connaissances).
• Améliorer la qualité et la pertinence de l’information
• Cette base de données permet non seulement aux utilisateurs
d’obtenir une information pertinente, riche et personnalisée en
fonction de leurs besoins, mais également de collecter, classer et
diffuser des informations internes et issues du Web…
34
3. La solution K2 Entreprise de Verity
• Pour unifier l’accès aux différentes sources d’information de l’entreprise
(ERP, SCM, CRM, etc.)
• EDF a adopté la solution K2 Entreprise de Verity (éditeur de solutions de
gestion des connaissances) destinée aux applications intranet et à la
création des portails d’entreprises.
• Les utilisateurs sont en mesure d’accéder à des documents de formats
différents et classés par pertinence ou suivant leurs orientations métier.
35
Début des années 2002
• EDF désigne 150 « Knowledge Managers » pour stimuler le partage
des connaissances.
 EDF favorise les réseaux d’échanges de connaissances entre
collaborateurs depuis une dizaine d’années.
36
Fin 2002
• EDF lance un projet qui consiste à gérer par intranet les interventions sur
le réseau électrique français.
• La réalisation de cette application visant la coopération de 10000
collaborateurs d’EDF
• Pour rendre l’application opérationnelle 24 h/24 en permettant au
maximum 300 connexions simultanées.
37
En 2003
• EDF entreprend de former les salariés concernés par ce projet
intranet.
• L’objectif est de former des individus dans chaque région pour qu’ils
partagent leur nouveau savoir avec les autres collaborateurs, par un
processus de démultiplication locale.
 Le Knowledge Management est donc très lié au e-learning.
• L’enjeu dans les prochaines années consistera à intégrer totalement le
KM comme composante essentielle du développement d’EDF
38
En 2006
• La direction R&D décide de lancer en interne le développement d’une solution
internet permettre à ses collaborateurs un accès a une encyclopédie de
connaissances (Répondre à leurs questions et résoudre les problèmes) :
• Innovation
• Décision ( sur la base des éléments de stratégie obtenues grâce à une grande
réactivité dans la collecte et la diffusion de l’information.
 Une Nouvelle manière de travailler (Démarche qui s ’appuie sur un ensemble
cohérant de méthodes de faciliter le travail collaboratif )
39
Les freins rencontrés pour déployer cette démarche
• Adhésion à l’équation « Connaissance égale pouvoir »
• Tendance au secret
• Peur de la surcharges informationnelle…
Le développement du travail collaboratif constitue aujourd'hui un des
moteurs de changement de nombreux groupes français
40
Conclusion
 Une gestion efficace des connaissances, nous permet d’utiliser des
processus plus collectives et systématiques;
 Permet également de réduire notre tendance à «répéter les mêmes
erreurs»
 Une gestion efficace des connaissances, par conséquent, peut
améliorer considérablement la qualité des produits et services.
41
Merci
Pour
votre
attention !!
42
Webographie
• http://www.journaldunet.com/solutions/emploi/dossier/0504km/0504km
_ballay.shtml Jean-François Ballay Consultant interne KM
• http://www.journaldunet.com/solutions/0203/020319_faq_km.shtml
• https://books.google.tn/books?id=WLRTdGxJMrUC&lpg=PA459&dq=La%20
gestion%20des%20connaissances%20chez%20edf&hl=fr&pg=PP1#v=onepa
ge&q=La%20gestion%20des%20connaissances%20chez%20edf&f=false
• https://hal.inria.fr/file/index/docid/998448/filename/theseCGaumand.pdf
• https://www.google.tn/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ca
d=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjMruSkq47SAhWCvRQKHckFDLAQFggZMAA&
url=http%3A%2F%2Fbounie.polytech-
lille.net%2Fkm%2Fusine4_km_vp.pdf&usg=AFQjCNFQZP1ssr4XrYLC5Nv-
eS4dxFKkBg
43

Contenu connexe

Tendances

Etude de-cas-cellule-de-veille
Etude de-cas-cellule-de-veilleEtude de-cas-cellule-de-veille
Etude de-cas-cellule-de-veille
Mariem Chaaben
 
La veille stratégique
La veille stratégiqueLa veille stratégique
La veille stratégique
ghizlane bennour
 
4 knowledge management
4 knowledge management4 knowledge management
4 knowledge management
Halima Djelil
 
Mémoire Master I Pauline Duval - La QVT et la conduite du changement
Mémoire Master I  Pauline Duval - La QVT et la conduite du changementMémoire Master I  Pauline Duval - La QVT et la conduite du changement
Mémoire Master I Pauline Duval - La QVT et la conduite du changement
Pauline DUVAL
 
Structured organisation
Structured organisationStructured organisation
Structured organisation
ottmane oumani
 
Stratégie de Gestion de Crises : Théorie, Témoignage et Analyses - Jean Barragan
Stratégie de Gestion de Crises : Théorie, Témoignage et Analyses - Jean BarraganStratégie de Gestion de Crises : Théorie, Témoignage et Analyses - Jean Barragan
Stratégie de Gestion de Crises : Théorie, Témoignage et Analyses - Jean Barragan
Jean Barragan
 
INTELLIGENCE ECONOMIQUE
INTELLIGENCE ECONOMIQUEINTELLIGENCE ECONOMIQUE
INTELLIGENCE ECONOMIQUE
Babacar LO
 
Cours culture entrepreneuriale (1).pptx
Cours culture entrepreneuriale (1).pptxCours culture entrepreneuriale (1).pptx
Cours culture entrepreneuriale (1).pptx
ahmedahmed936601
 
Entrepreneuriat fst
Entrepreneuriat fstEntrepreneuriat fst
Entrepreneuriat fst
Sanae HANINE
 
Mettre en place une démarche de gestion des connaissances
Mettre en place une démarche de gestion des connaissancesMettre en place une démarche de gestion des connaissances
Mettre en place une démarche de gestion des connaissances
TayssirLimem
 
Etude sur la veille stratégique en Tunisie.
Etude sur la veille stratégique en Tunisie.Etude sur la veille stratégique en Tunisie.
Etude sur la veille stratégique en Tunisie.
Mariem SELLAMI
 
Cours epistémologie outils méthodologiques
Cours epistémologie outils méthodologiquesCours epistémologie outils méthodologiques
Cours epistémologie outils méthodologiques
bouchra elabbadi
 
Configurations mintzberg
Configurations mintzbergConfigurations mintzberg
Configurations mintzberg
Bruna Lamas
 
processus d'élaboration d'un plan de formation
processus d'élaboration d'un plan de formation processus d'élaboration d'un plan de formation
processus d'élaboration d'un plan de formation
errhif imane
 
Management interculturel
Management interculturelManagement interculturel
Management interculturel
M'Hamed MARDI
 
Management des equipes projet et leadership
Management des equipes projet et leadership Management des equipes projet et leadership
Management des equipes projet et leadership
Aymen Foudhaili
 
LE MANAGEMENT STRATEGIQUE
LE MANAGEMENT STRATEGIQUELE MANAGEMENT STRATEGIQUE
LE MANAGEMENT STRATEGIQUE
Khaled Fayala
 
Gestion de carrière
Gestion de carrièreGestion de carrière
Gestion de carrière
Imane SBAI
 
Dispositifs nationaux d’intelligence economique
Dispositifs nationaux d’intelligence economiqueDispositifs nationaux d’intelligence economique
Dispositifs nationaux d’intelligence economique
Soukaina BELAYACHI
 
Entrepreneuriat moteur de développement économique
Entrepreneuriat moteur de développement économiqueEntrepreneuriat moteur de développement économique
Entrepreneuriat moteur de développement économique
Réda ALLAL
 

Tendances (20)

Etude de-cas-cellule-de-veille
Etude de-cas-cellule-de-veilleEtude de-cas-cellule-de-veille
Etude de-cas-cellule-de-veille
 
La veille stratégique
La veille stratégiqueLa veille stratégique
La veille stratégique
 
4 knowledge management
4 knowledge management4 knowledge management
4 knowledge management
 
Mémoire Master I Pauline Duval - La QVT et la conduite du changement
Mémoire Master I  Pauline Duval - La QVT et la conduite du changementMémoire Master I  Pauline Duval - La QVT et la conduite du changement
Mémoire Master I Pauline Duval - La QVT et la conduite du changement
 
Structured organisation
Structured organisationStructured organisation
Structured organisation
 
Stratégie de Gestion de Crises : Théorie, Témoignage et Analyses - Jean Barragan
Stratégie de Gestion de Crises : Théorie, Témoignage et Analyses - Jean BarraganStratégie de Gestion de Crises : Théorie, Témoignage et Analyses - Jean Barragan
Stratégie de Gestion de Crises : Théorie, Témoignage et Analyses - Jean Barragan
 
INTELLIGENCE ECONOMIQUE
INTELLIGENCE ECONOMIQUEINTELLIGENCE ECONOMIQUE
INTELLIGENCE ECONOMIQUE
 
Cours culture entrepreneuriale (1).pptx
Cours culture entrepreneuriale (1).pptxCours culture entrepreneuriale (1).pptx
Cours culture entrepreneuriale (1).pptx
 
Entrepreneuriat fst
Entrepreneuriat fstEntrepreneuriat fst
Entrepreneuriat fst
 
Mettre en place une démarche de gestion des connaissances
Mettre en place une démarche de gestion des connaissancesMettre en place une démarche de gestion des connaissances
Mettre en place une démarche de gestion des connaissances
 
Etude sur la veille stratégique en Tunisie.
Etude sur la veille stratégique en Tunisie.Etude sur la veille stratégique en Tunisie.
Etude sur la veille stratégique en Tunisie.
 
Cours epistémologie outils méthodologiques
Cours epistémologie outils méthodologiquesCours epistémologie outils méthodologiques
Cours epistémologie outils méthodologiques
 
Configurations mintzberg
Configurations mintzbergConfigurations mintzberg
Configurations mintzberg
 
processus d'élaboration d'un plan de formation
processus d'élaboration d'un plan de formation processus d'élaboration d'un plan de formation
processus d'élaboration d'un plan de formation
 
Management interculturel
Management interculturelManagement interculturel
Management interculturel
 
Management des equipes projet et leadership
Management des equipes projet et leadership Management des equipes projet et leadership
Management des equipes projet et leadership
 
LE MANAGEMENT STRATEGIQUE
LE MANAGEMENT STRATEGIQUELE MANAGEMENT STRATEGIQUE
LE MANAGEMENT STRATEGIQUE
 
Gestion de carrière
Gestion de carrièreGestion de carrière
Gestion de carrière
 
Dispositifs nationaux d’intelligence economique
Dispositifs nationaux d’intelligence economiqueDispositifs nationaux d’intelligence economique
Dispositifs nationaux d’intelligence economique
 
Entrepreneuriat moteur de développement économique
Entrepreneuriat moteur de développement économiqueEntrepreneuriat moteur de développement économique
Entrepreneuriat moteur de développement économique
 

Similaire à Knowledge Management: Les Concepts de base du KM & ETUDE DE CAS - EDF

5 leviers pour mettre en oeuvre une activité d’architecture d’entreprise effi...
5 leviers pour mettre en oeuvre une activité d’architecture d’entreprise effi...5 leviers pour mettre en oeuvre une activité d’architecture d’entreprise effi...
5 leviers pour mettre en oeuvre une activité d’architecture d’entreprise effi...
Eric Duval
 
Présentation human connect infobésité et curation
Présentation human connect infobésité et curationPrésentation human connect infobésité et curation
Présentation human connect infobésité et curation
Charlotte Mahé
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'information
papediallo3
 
Guide pratique - PME et Knowlegde Management, un compagnonnage vertueux
Guide pratique - PME et Knowlegde Management, un compagnonnage vertueuxGuide pratique - PME et Knowlegde Management, un compagnonnage vertueux
Guide pratique - PME et Knowlegde Management, un compagnonnage vertueux
Ourouk
 
Reussir sa transformation vers un modele IT agile et ouvert - Livret
Reussir sa transformation vers un modele IT agile et ouvert - LivretReussir sa transformation vers un modele IT agile et ouvert - Livret
Reussir sa transformation vers un modele IT agile et ouvert - Livret
AXA en France
 
Advanced Decision Making
Advanced Decision MakingAdvanced Decision Making
Advanced Decision Making
Luis Becerra
 
Comment faciliter l'innovation et partager les bonnes pratiques à distance
Comment faciliter l'innovation et partager les bonnes pratiques à distanceComment faciliter l'innovation et partager les bonnes pratiques à distance
Comment faciliter l'innovation et partager les bonnes pratiques à distance
Louis-Pierre Guillaume
 
Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
marikutxu
 
L'intranet collaboratif avec Drupal - Drupagora 2012
L'intranet collaboratif avec Drupal - Drupagora 2012L'intranet collaboratif avec Drupal - Drupagora 2012
L'intranet collaboratif avec Drupal - Drupagora 2012
Actency
 
Favoriser la collaboration en entreprise 02-2018
Favoriser la collaboration en entreprise   02-2018Favoriser la collaboration en entreprise   02-2018
Favoriser la collaboration en entreprise 02-2018
Philippe Ouellette
 
3 Veille I.Choquet
3 Veille I.Choquet3 Veille I.Choquet
3 Veille I.Choquet
Université de Metz
 
Veille 1 - I. Choquet
Veille 1 - I. ChoquetVeille 1 - I. Choquet
Veille 1 - I. Choquet
Université de Metz
 
Compétences numériques : au-delà du technique... l’humain - Vanessa Gouri
Compétences numériques : au-delà du technique...  l’humain - Vanessa GouriCompétences numériques : au-delà du technique...  l’humain - Vanessa Gouri
Compétences numériques : au-delà du technique... l’humain - Vanessa Gouri
Web à Québec
 
Déjeuner-débat EIM360 | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
Déjeuner-débat EIM360 | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...Déjeuner-débat EIM360 | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
Déjeuner-débat EIM360 | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
Sollan France
 
Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
Sollan France
 
Advanced Decision making
Advanced Decision makingAdvanced Decision making
Advanced Decision making
Luis Becerra
 
Cv michel 201801_v5_detail
Cv michel 201801_v5_detailCv michel 201801_v5_detail
Cv michel 201801_v5_detail
Michel PETIT
 
Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...
Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...
Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...
CYB@RDECHE
 

Similaire à Knowledge Management: Les Concepts de base du KM & ETUDE DE CAS - EDF (20)

Nps f56d.tmp
Nps f56d.tmpNps f56d.tmp
Nps f56d.tmp
 
5 leviers pour mettre en oeuvre une activité d’architecture d’entreprise effi...
5 leviers pour mettre en oeuvre une activité d’architecture d’entreprise effi...5 leviers pour mettre en oeuvre une activité d’architecture d’entreprise effi...
5 leviers pour mettre en oeuvre une activité d’architecture d’entreprise effi...
 
Présentation human connect infobésité et curation
Présentation human connect infobésité et curationPrésentation human connect infobésité et curation
Présentation human connect infobésité et curation
 
Mémoire - Audit d'un projet KM
Mémoire - Audit d'un projet KMMémoire - Audit d'un projet KM
Mémoire - Audit d'un projet KM
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'information
 
Guide pratique - PME et Knowlegde Management, un compagnonnage vertueux
Guide pratique - PME et Knowlegde Management, un compagnonnage vertueuxGuide pratique - PME et Knowlegde Management, un compagnonnage vertueux
Guide pratique - PME et Knowlegde Management, un compagnonnage vertueux
 
Reussir sa transformation vers un modele IT agile et ouvert - Livret
Reussir sa transformation vers un modele IT agile et ouvert - LivretReussir sa transformation vers un modele IT agile et ouvert - Livret
Reussir sa transformation vers un modele IT agile et ouvert - Livret
 
Advanced Decision Making
Advanced Decision MakingAdvanced Decision Making
Advanced Decision Making
 
Comment faciliter l'innovation et partager les bonnes pratiques à distance
Comment faciliter l'innovation et partager les bonnes pratiques à distanceComment faciliter l'innovation et partager les bonnes pratiques à distance
Comment faciliter l'innovation et partager les bonnes pratiques à distance
 
Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
 
L'intranet collaboratif avec Drupal - Drupagora 2012
L'intranet collaboratif avec Drupal - Drupagora 2012L'intranet collaboratif avec Drupal - Drupagora 2012
L'intranet collaboratif avec Drupal - Drupagora 2012
 
Favoriser la collaboration en entreprise 02-2018
Favoriser la collaboration en entreprise   02-2018Favoriser la collaboration en entreprise   02-2018
Favoriser la collaboration en entreprise 02-2018
 
3 Veille I.Choquet
3 Veille I.Choquet3 Veille I.Choquet
3 Veille I.Choquet
 
Veille 1 - I. Choquet
Veille 1 - I. ChoquetVeille 1 - I. Choquet
Veille 1 - I. Choquet
 
Compétences numériques : au-delà du technique... l’humain - Vanessa Gouri
Compétences numériques : au-delà du technique...  l’humain - Vanessa GouriCompétences numériques : au-delà du technique...  l’humain - Vanessa Gouri
Compétences numériques : au-delà du technique... l’humain - Vanessa Gouri
 
Déjeuner-débat EIM360 | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
Déjeuner-débat EIM360 | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...Déjeuner-débat EIM360 | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
Déjeuner-débat EIM360 | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
 
Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
Présentation en ligne | Casser les silos pour améliorer l’efficacité métiers ...
 
Advanced Decision making
Advanced Decision makingAdvanced Decision making
Advanced Decision making
 
Cv michel 201801_v5_detail
Cv michel 201801_v5_detailCv michel 201801_v5_detail
Cv michel 201801_v5_detail
 
Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...
Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...
Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...
 

Knowledge Management: Les Concepts de base du KM & ETUDE DE CAS - EDF

  • 1. KNOWLEDGE MANAGEMENT Les Concepts de base du KM & ETUDE DE CAS « EDF » Elaboré par : Seifeddine Dridi Ahmed Amina Douiri Proposé par : Madame Fatma CHICHTI SUJET : 2016 -
  • 3. Introduction • Le Knowledge Management s’applique à un nombre croissant d’entreprises depuis les années 2000, et notamment aux secteurs commercial, recherche et services. • Un champ autonome pour le succès durable de l’entreprise. • Cette démarche se caractérise par la capitalisation des connaissances stratégiques d’un ou plusieurs services puis par leur diffusion au personnel concerné. 3
  • 4. • En 2011, La gestion des connaissance a été confirmée par l'augmentation de la puissance des médias sociaux. • La nouvelle économie des connaissances ne pourra qu'en bénéficier. • La gestion des connaissance est désormais une réalité de l'entreprise et la connaissance est un enjeu économique important du futur. 4
  • 5. Une connaissance Explicite Tacite Connaissance 5  Une connaissance est une information reconnue comme valide et qui a pris de la valeur. Formalisée, transférable et partagée Personnelle, acquise par l'expérience, spécifique à un contexte donné
  • 6. Jean-Yves Prax propose trois définitions de la gestion des connaissances: • Une définition fonctionnelle : « Manager le cycle de vie de la connaissance depuis l’émergence d’une idée : formalisation, validation, diffusion, réutilisation, valorisation. » • Une définition opérationnelle : « Combiner les savoirs et les savoir- faire dans les processus, produits, organisations, pour créer de la valeur. » • Une définition économique : « Valoriser le capital intellectuel de la firme. » 6 Définitions
  • 7. La gestion des connaissances est l'ensemble des méthodes et techniques permettant de gérer les savoirs et les savoir-faire au sein de l'entreprise. 7 Valoriser Diffuser Conserver Définitions
  • 8. Historique 8 THÈSE : Système de gestion des connaissances dédie a la chaine logistique : une recherche intervention au sein de l'entreprise Bonglioli Transmissions Cecile Gaumand
  • 9. Processus dans le cadre d’implantation de la gestion des connaissances 9 IDENTIFIER 1. L’identification, vise à repérer, cartographier, les actifs intangibles de l’organisation. Que contiennent-ils? Sous quelle forme? Quels sont leurs usages possibles? Sont-ils accessibles? Avec quel degré d’effort? ANALYSER 2.L’analyse, consiste à retracer des usages futurs de ces actifs intangibles. Où peut- on les utiliser? Quels seraient les impacts de leur utilisation? Quelle valeur ajoutée pour l’entreprise? Quels sont les obstacles actuels à leur utilisation? PLANIFIER 3. La planification, vise à établir un plan d’action pour l’utilisation des actifs intangibles en les priorisant. Comment mettre en place un plan d’action? Comment le superviser pour qu’il donne des résultats? MAINTENIR 4.La maintenance, consiste à évaluer si le plan d’action a produit les résultats souhaités. Si oui, comment assurer la continuité et l’évolution des actifs intangibles? Source :Processus cadre d’implantation de la GC14
  • 10. Processus Du KM 10 La socialisation : passage d’un état de connaissance tacite à un autre état de connaissance tacite. Cela se produit notamment lors d’un partage d’expérience entre employés via l’observation et la reproduction d’une pratique. L’extériorisation : cette étape complexe permet d’expliciter des connaissances tacites en utilisant des concepts abstraits (analogie, métaphore, hypothèse, modèle…). Ce mode de conversion est notamment à l’oeuvre lors d’échanges informels entre plusieurs salariés ou lors de réflexions collectives. L’intériorisation : la connaissance explicite est assimilée par l’individu au point de devenir un automatisme. La combinaison : passage d’une connaissance explicite à une connaissance tacite. Lorsque plusieurs individus possédant un langage commun échangent des connaissances explicites, cela crée de nouvelles connaissances.
  • 11. Modélisation de système de connaissances Quelques méthodes de modélisation de système de connaissances :  Knowledge and Learning in Action Mapping (KALAM, Jean-Yves Prax) : Cette méthode permet de « cartographier les connaissances et compétences utiles à l’exécution des tâches d’un processus critique de l’entreprise »  Method for Knowledge System Management (MKSM, Jean-Louis Ermine): Elle permet de capitaliser les connaissances stratégiques d’experts en intervenant au niveau de la modélisation de systèmes complexes.  CommonKADS (Projet Esprit) : « Cette démarche a pour objectif de fonder un standard européen en proposant un processus d’acquisition des connaissances. » 11
  • 12. Les enjeux (1/2) • Éviter la perte de savoir-faire d’un spécialiste après sa retraite, sa mutation au sein de l’organisation ou son départ pour une nouvelle entreprise. • Exploiter l’expérience acquise des projets passés et conserver les leçons du passé, afin d’éviter de reproduire certaines erreurs. • Exploiter la cartographie des compétences de l’entreprise à des fins stratégiques : un inventaire régulier du savoir-faire de l’entreprise devrait améliorer la capacité de l’entreprise à réagir et à s’adapter aux changements dans son environnement. 12
  • 13. Les enjeux (2/2) • Améliorer la circulation de l’information et la communication dans l’entreprise. • Améliorer l’apprentissage des employés (nouveaux comme anciens) de l’entreprise, cet apprentissage pouvant être individuel, de groupe ou organisationnel. • Intégrer les différents savoir-faire d’une organisation ; fédérer les différents savoir-faire d’un établissement lors du montage des nouveaux projets. 13
  • 14. Quelques outils du Knowledge Management 14 Familles d’outils Editeurs Logiciels Liens Outils d’accès aux connaissances Exalead Exalead Corporate http://corporate.exalead.com/enterprise/l=fr Verity Verity K2 Entreprise http://www.verity.com/content/home/index.en.html Outils de gestion des processus IDS Sheer Aris Process Platform http://www.ids-scheer.fr/fr/index_fr.html ga Mega Process http://www.mega.com/index.asp/l/fr/c/product/p/mega- modeling- suite/p2/mega-process FileNet Business Process Manager http://www- 142.ibm.com/software/dre/ecatalog/detail.wss?locale=fr_FR &synke y=B743624C32937K30 W4 W4 http://www.w4global.com/ Outils de cartographie Inxight VizServer http://www.inxight.com/ Kartoo Kartoo Knowledge http://www.kartoo.com Outils d’extraction des connaissances Inxight Inxight Smart Discovery http://www.inxight.com/ SPSS LexiQuest Mine http://www.spss.com/fr/produits_solutions/Data_Text_Mining /Lexiq uest_Mine.htm
  • 15. 15 Familles d’outils Editeurs Logiciels Liens Outils collaboratifs de publication Open Source Drupal http://drupal.org/ SexApart Movable Type http://www.sixapart.com/ Vignette Vignette Content http://www.vignette.com/fr/ Outils de travail collaboratif EMC- Documentum eRoom http://france.emc.com/index.htm IBM/Lotus QuickPlace http://www- 306.ibm.com/software/lotus/products/quickplace/ Mayetic MayeticVillage http://fr1.mayetic.com/ Microsoft SharePoint http://www.microsoft.com/france/office/2007/serv ers/sharepointserv er/default.mspx Outil de localisation d’expertise Tacit ActiveNet http://www.tacit.com/home.asp Quelques outils du Knowledge Management
  • 17. PRESENTATION de l’entreprise Composé d'Électricité de France • Compte plus de 160.000 collaborateurs. • Fondateur : Marcel Paul • Création : 8 avril 1946, Paris, France • En 2015, son chiffre d'affaires était de 75,006 milliards d'€ pour un résultat net de 1,4 milliard d'€. 17
  • 18. La gestion de connaissances chez EDF Pendant les années 80 : Des vagues de licenciements; Des départs massifs à la retraite; La mobilité croissante des personnels ont diminué les effectifs de nombreuses entreprises; Un grand nombre d'experts ont quitté les entreprises de façon relativement soudaine; 18
  • 19. • Cette perte de savoirs et de savoir-faire a conduit EDF à réfléchir sérieusement à une démarche de gestion des connaissances pour pouvoir anticiper et gérer préventivement de telles situations et en éviter les dysfonctionnements.  Capitaliser les expertises et les expériences au niveau de l’entreprise 19
  • 20. « Les visées opérationnelles consistent à favoriser le travail coopératif, à pallier les pertes de compétences collectives et de savoir-faire, à mettre en place des dispositifs pour conserver la mémoire, à partager et transmettre le leçons de l'expérience et à identifier les compétences disponibles pour les mobiliser avec une meilleure valeur ajoutée. Ces objectifs concernent, en général, des projets limités... » Jean-Francois Ballay, directeur du Knowledge Management au sein d'EDF 20
  • 21. La mise en place d’une démarche KM • Permettre à l’EDF de rendre explicite et remobilisable telle et telle connaissance individuelle des collaborateurs. • Une fois cette connaissance extraite, formalisée et stockée dans des bases de données, il est possible de la rendre accessible et utilisable via un intranet pour des forums de discussions, des formations, etc. • Pour qu’un collaborateur transfère ses connaissances et ses savoirs à un réservoir collectif, il lui faut une motivation tournée vers l’apprentissage et le progrès partagés. 21
  • 22. Début des années 1990 • EDF commence sa course vers la gestion et la capitalisation des connaissances par la mise en place d’une première base de données « Mémoire Technique Electronique » qui contient plus de 200 000 documents. 22
  • 23. Lancement en 1992 le projet « Diadème» • Implanté dans le service matériel électrique (activité au sein de laquelle la composante technologique est très forte) qui regroupe plus de 400 personnes. • Le projet a pour objectif de résoudre certains dysfonctionnements potentiels liés à une mauvaise mise en commun des informations et des compétences. 23
  • 24. • Logiciel GINGO, solution de repérage des savoirs développée sur le principe des arbres de connaissances L’objectif : Fournir une représentation cartographiée et actualisée des connaissances de l’organisation  La transmission des connaissances au sein d’une communauté donnée devient possible et durable. 24
  • 25. Le projet « Diadème» • Chaque membre de l’organisation est à la fois offreur et demandeur de connaissances. • Permet aux ingénieurs du service d’enrichir régulièrement une base de connaissances métier accessible et exploitable en réseau, qui comprend des sites intranet et Internet ainsi que de multiples documents. 25
  • 26. Le projet « Diadème» • Les « fichiers d’acteurs » permettent à chaque salarié du service de prendre précisément connaissance des compétences d’un individu. • Par exemple, un ingénieur questionné par un client sur un domaine hors de ses compétences peut utiliser la base de connaissances métier afin de savoir quelle personne est experte en la matière de la solliciter ensuite très rapidement; Il peut aussi disposer non moins rapidement d’une étude dans ce domaine, en la téléchargeant. 26
  • 27. • Diadème est considéré comme un outil de formation et d’intégration des nouveaux collaborateurs, qui adhèrent au projet leur arrivée. «Diadème» peut être résumée en quatre mots importants: Capitalisation Base de connaissances Transfert Renouvellement 27 Le projet « Diadème»
  • 28. Collecte des connaissances Alimentation de la base de Connaissances Utilisation de contenu de la base de connaissance Renouvellement du contenu Cycle appelé « boucle de feedback » 28 Chacun d’entre eux constitue une étape essentielle dans l’utilisation d’un outil KM comme Diadème: il s’agit d’un cycle appelé « boucle de feedback ». Le projet « Diadème»
  • 29. • La réussite de Diadème est donc très étroitement liée à une implication des acteurs à toutes les étapes du cycle. • Ce type d’outil KM apporte une réelle satisfaction au sein du service matériel électrique d’EDF Quelques difficultés : • Manque de motivation de certains collaborateurs; • Problème de Sélection d’une information utile et sans perdre de temps.. 29 Le projet « Diadème»
  • 30. En 1997 : Lancement d’un portail intranet de capitalisation des connaissances • EDF a lancé un portail intranet de capitalisation des connaissances (avec animation de réseau d’échange, de forums, de discussion, etc.) • Pour Diadème, ce projet a requis une implication constante des salariés au niveau de l’organisation; 30
  • 31. • La mise en place du portail est bâti autour de la technologie «Web sémantique » proposée par la société Mondeca. • Cet outil de gestion de contenu documentaire basé sur une structuration des contenus de type XML permet avec les différentes applications qu’il met en avant, de créer un ensemble de réseaux sémantiques qui couvrent l’ensemble de la base de connaissances de l’entreprise. 31
  • 32. • Pour faciliter l’accès aux informations par les collaborateurs, EDF a implémenté certaines solutions technologiques afin de développer encore plus la contribution de son intranet à l’efficacité opérationnelle des collaborateurs; La solution Net.Portal; OpenPortal/4U La solution K2 Entreprise de Verity 32
  • 33. 1.La solution Net.Portal • EDF à mis en place la solution Net.Portal de la société Madiapps (éditeur de solutions de portail généraliste). • Pour regrouper sur une page unique toute l’information interne et externe spécifiée, puis la rediffuser de manière personnalisée suivant le profil et les centres d’intérêt des utilisateurs • Cet outil dispose de fonctionnalités standard de travail collaboratif sous forme d’atelier et de gestion de projet via le module Net.Portal Office (création de profils multiples sous la même identité et d’espaces collaboratifs, partage des documents). 33
  • 34. 2. OpenPortal/4U • L’implémentation de logiciel OpenPortal/4U de la société Arisen (éditeur de solutions de gestion des connaissances). • Améliorer la qualité et la pertinence de l’information • Cette base de données permet non seulement aux utilisateurs d’obtenir une information pertinente, riche et personnalisée en fonction de leurs besoins, mais également de collecter, classer et diffuser des informations internes et issues du Web… 34
  • 35. 3. La solution K2 Entreprise de Verity • Pour unifier l’accès aux différentes sources d’information de l’entreprise (ERP, SCM, CRM, etc.) • EDF a adopté la solution K2 Entreprise de Verity (éditeur de solutions de gestion des connaissances) destinée aux applications intranet et à la création des portails d’entreprises. • Les utilisateurs sont en mesure d’accéder à des documents de formats différents et classés par pertinence ou suivant leurs orientations métier. 35
  • 36. Début des années 2002 • EDF désigne 150 « Knowledge Managers » pour stimuler le partage des connaissances.  EDF favorise les réseaux d’échanges de connaissances entre collaborateurs depuis une dizaine d’années. 36
  • 37. Fin 2002 • EDF lance un projet qui consiste à gérer par intranet les interventions sur le réseau électrique français. • La réalisation de cette application visant la coopération de 10000 collaborateurs d’EDF • Pour rendre l’application opérationnelle 24 h/24 en permettant au maximum 300 connexions simultanées. 37
  • 38. En 2003 • EDF entreprend de former les salariés concernés par ce projet intranet. • L’objectif est de former des individus dans chaque région pour qu’ils partagent leur nouveau savoir avec les autres collaborateurs, par un processus de démultiplication locale.  Le Knowledge Management est donc très lié au e-learning. • L’enjeu dans les prochaines années consistera à intégrer totalement le KM comme composante essentielle du développement d’EDF 38
  • 39. En 2006 • La direction R&D décide de lancer en interne le développement d’une solution internet permettre à ses collaborateurs un accès a une encyclopédie de connaissances (Répondre à leurs questions et résoudre les problèmes) : • Innovation • Décision ( sur la base des éléments de stratégie obtenues grâce à une grande réactivité dans la collecte et la diffusion de l’information.  Une Nouvelle manière de travailler (Démarche qui s ’appuie sur un ensemble cohérant de méthodes de faciliter le travail collaboratif ) 39
  • 40. Les freins rencontrés pour déployer cette démarche • Adhésion à l’équation « Connaissance égale pouvoir » • Tendance au secret • Peur de la surcharges informationnelle… Le développement du travail collaboratif constitue aujourd'hui un des moteurs de changement de nombreux groupes français 40
  • 41. Conclusion  Une gestion efficace des connaissances, nous permet d’utiliser des processus plus collectives et systématiques;  Permet également de réduire notre tendance à «répéter les mêmes erreurs»  Une gestion efficace des connaissances, par conséquent, peut améliorer considérablement la qualité des produits et services. 41
  • 43. Webographie • http://www.journaldunet.com/solutions/emploi/dossier/0504km/0504km _ballay.shtml Jean-François Ballay Consultant interne KM • http://www.journaldunet.com/solutions/0203/020319_faq_km.shtml • https://books.google.tn/books?id=WLRTdGxJMrUC&lpg=PA459&dq=La%20 gestion%20des%20connaissances%20chez%20edf&hl=fr&pg=PP1#v=onepa ge&q=La%20gestion%20des%20connaissances%20chez%20edf&f=false • https://hal.inria.fr/file/index/docid/998448/filename/theseCGaumand.pdf • https://www.google.tn/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ca d=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjMruSkq47SAhWCvRQKHckFDLAQFggZMAA& url=http%3A%2F%2Fbounie.polytech- lille.net%2Fkm%2Fusine4_km_vp.pdf&usg=AFQjCNFQZP1ssr4XrYLC5Nv- eS4dxFKkBg 43

Notes de l'éditeur

  1. Les arbres de connaissances : Les arbres de connaissances Nés comme concept sociologique et mathématique, validés comme solution informatique, proposés comme moteur d’un projet d’organisation des forces d’enseignement à distance, exposés dans un livre, les Adc prétendent à un renouvellement des pratiques humaines aussi bien en situation de travail ou d’apprentissage que dans la vie sociale ou éducative. Ils sont basés sur des principes nouveaux de traitement de l’information, de l’implication des acteurs et de l’exploitation des richesses humaines. Extraits de « Pays de Connaissances » Michel Authier 1998
  2. MONDECA, société anonyme à conseil d'administration est active depuis 17 ans. Domiciliée à PARIS 10 (75010), elle est spécialisée dans le secteur d'activité de l'edition de logiciels applicatifs Read more at http://www.societe.com/societe/mondeca-423318971.html#Yj7sevYpGmPkjXpW.99
  3. Démarche qui s ’appuie sur un ensemble cohérant de méthodes de faciliter le travail collaboratif