SlideShare une entreprise Scribd logo
‫الرحيم‬ ‫الرحمن‬ ‫ا‬ ‫بسم‬MAA
La création d’entreprise étape par étape
Ce guide comporte toutes les informations sur le processus de création
d’entreprise, partant de l’idée de projet, aux études de positionnement
stratégiques sectorielles, au plan d’affaires et aux institutions d’appui.
Il présente également un aperçu exhaustif sur les possibilités de
financement et les incitations fiscales et financières à la création ainsi que
les formalités de déclaration du projet et de constitution juridique de
l’entreprise
on va traiter chaque étape dans un sujet indépendant
Idée de projet
Structures d’appui à la création
Plan d’affaires
Financement
Formalités de création
Formalités et document utiles
Guide des Centres d’Affaires
Guide des pépinières d’entreprises
Mécanismes de financment des PME
Regime legal de creation d'entreprise
Modalités de création d'entreprises
bonne chance a tous
Tout projet de création d'entreprise commence par une idée.
Qu'elle naisse de votre expérience, de votre savoir-faire, de votre imagination ou d'un
simple concours de circonstance, il s'agit souvent au départ d'une intuition ou d'un désir
qui s'approfondit et mature avec le temps.
Plus votre idée est nouvelle, plus vous devez vous interroger sur la capacité de vos
futurs clients à l'accepter !
Plus votre idée est classique ou banale, plus vous devez réfléchir à sa réelle utilité par
rapport à l'offre déjà existante sur le marché.
Trouver une idée de création d'entreprise
Aucune idée ne peut être considérée, de prime abord, comme supérieure par rapport à
une autre dans le domaine de la création d'entreprise.
Une innovation technologique révolutionnaire ne présente pas plus d'atouts, au départ,
que la saisie d'une simple opportunité commerciale sur un marché banal !
Il existe plusieurs sources d'inspiration pour trouver une idée :
Créer dans son métier (activité connue)
Ce type de création peut paraître - a priori - le moins risqué :
- vous maîtrisez bien l'idée car elle correspond à un métier que vous avez exercé
pendant plusieurs années,
- vous connaissez les règles du jeu,
- les compétences techniques à mettre en oeuvre font partie de votre savoir-faire... bref,
vous vous sentez à l'aise.
En matière de création d'entreprise, le professionnalisme du créateur est naturellement
un facteur de réussite. Ceux qui créent dans un métier qu'ils connaissent bien ont
généralement plus de chances de réussir que ceux qui se risquent dans l'inconnu.
Attention cependant ! Il convient d'être prudent, car cette voie d'accès à la création
d'entreprise peut donner un sentiment de sécurité factice : vous êtes expert dans votre
domaine, mais vous ne maîtrisez pas forcément les autres facettes du "métier de
créateur" (commercialisation, gestion, etc.). Vous n'avez, par ailleurs, peut-être pas suivi
l'évolution qui s'est produite dans votre métier de base...
N'oubliez pas, par ailleurs, que vous devez être en mesure d'appréhender le marché
visé pour pouvoir "faire votre place" face aux concurrents.
Les nouvelles idées, nouvelles tendances
Créer une entreprise à partir de nouvelles idées, de nouvelles tendances nécessite de
rester à l'affût de tout ce qui se passe en France ou ailleurs en matière de nouveaux
produits, de nouveaux modes de consommation, de nouveaux concepts marketing...
La plupart des magazines économiques ou spécialisés en création d'entreprise s'en font
l'écho et de nombreux sites internet consacrés aux tendances de notre époque ont vu le
jour
Déceler une opportunité
Une opportunité, une bonne occasion, "l'affaire à ne pas manquer" peut se présenter !
Pour déceler une opportunité, il convient tout d'abord de se mettre dans une disposition
d'esprit favorable, se résumant à :
Avoir en permanence l'esprit critique pour juger :
- des situations commerciales présentes,
- des réels mérites des positions acquises par certaines entreprises,
- des lacunes des systèmes établis,
- des défauts des produits ou services offerts,
- etc.
Les nouveaux concepts de produits, de services ou de prestations sont souvent le fruit
d'une remise en cause ou d'une carence constatée dans l'offre par rapport aux
problèmes rencontrés dans la vie en général.
Exercer en permanence une grande curiosité intellectuelle : le monde change vite et
sans répit. Pour en saisir les opportunités encore faut-il rester en prise avec lui. Cela
nécessite une disponibilité intellectuelle importante pour s'informer, analyser,
comprendre, anticiper, voire prédire certaines évolutions.
Etre curieux de tout pour détecter les opportunités !
Faire preuve d'une grande ouverture d'esprit et savoir accepter les apports extérieurs,
les savoir-faire ou pratiques différentes qui peuvent ouvrir de nouvelles possibilités
commerciales. Il y a souvent, dans les autres économies nationales, quelque chose à
transposer ou à adapter pour en faire un projet commercial en France.
Trouver une application nouvelle
Créer une entreprise à partir d'une application nouvelle consiste à utiliser une technique,
un savoir-faire, un produit connu en le transposant dans une autre activité, dans un
nouveau contexte ou sur un marché différent.
Attention ! Il y a une part d'innovation dans les applications nouvelles et la réaction
souhaitée du consommateur n'est pas toujours certaine.
Un projet de création dans une application nouvelle est donc plus risqué, mais en cas de
succès la rentabilité est supérieure. Par contre le plagiat peut être très rapide.
Créer un nouveau produit ou service
L'innovation pure relève d'un exercice plus ardu. Créer un nouveau produit,
généralement à fort contenu technologique, entraîne des besoins importants de capitaux
:
- pour passer à la phase préindustrielle,
- pour réaliser une étude de marché nécessairement approfondie,
- et pour attendre la réponse du marché.
De ce fait, les risques se cumulent, mais la rentabilité s'avère normalement bien plus
élevée que dans une activité classique où la concurrence est souvent très forte
Structures d’appui à la création
Les centres techniques sectoriels
Industries Mécaniques et Electriques (CETIME
Missions
diagnostics stratégiques et assistance technique de mise à niveau,
diagnostics qualité et mise en place de systèmes d'assurance
qualité,
assistance technique spécifique et autres expertises,
essais de laboratoire,
formation continue et toute action de promotion du secteur.
Données disponibles
Base de données entreprises/ Informations relatives au secteur des
IME/ Informations techniques Les sociétés régionales
d’investissement et de développement
Fonds de Reconversion et de Développement des centres miniers
(FRDCM) Fonds de développement de Kasserine (SODEK) SIDCO,
opère dans les mêmes régions que l’ODCO SODINO, opère dans les
que couvre l’ODNO SODIS, opère dans les régions couvertes
par l’ODS La société de développement du Cap Bon
Un plan d’affaires est un résumé de la stratégie qu’un entrepreneur compte
mettre en œuvre dans un projet entrepreneurial et développer les activités
nécessaires et suffisantes pour réussir.
Les différentes parties sont en règle générale structurées de la façon suivante
:
1. L’énoncé de la mission
2. Les principales activités de l’entreprise
3. Les produits et services
4. La direction
5. Contexte commercial
6. Ventes et marketing
7. Le plan d’exploitation
8. Le plan des ressources humaines
9. Le plan financier
10. La croissance future
Il n’existe pas de méthode ni de règles absolues pour rédiger un plan
d’affaires. On s’entend cependant sur un certain nombre d’éléments clés, les
autres éléments dépendent de la nature du projet
guide d'élaboration de plan d'affaires :les principaux axes
Résumé et conclusions
C’est la présentation succincte et synthétique en deux ou trois pages du
projet soumis aux investisseurs, en précisant bien la situation actuelle,
base de départ, et la situation visée au terme du plan de cinq ans.
Présentation rapide
du marché
du produit
des hommes
de l’avantage dont dispose l’entreprise
des objectifs visés
l’estimation globale des besoins financiers et nature des besoins
le montant des fonds recherchés auprès des investisseurs
la rentabilité financière espérée et proposée, l’image de la société au
terme du plan
date et nombre de copies du plan
Présentation du projet
Différencier dans cette partie s’il s’agit d’une entreprise existant déjà ou
d’une création d’entreprise
S’agissant d’une entreprise existant déjà
Historique
Date de création, évolution, principales lignes de produits, marchés
actuels, biens en propriété ou en leasing ; l’actionnariat évolution
récente; les grandes étapes de l’évolution, le management (joindre les
derniers documents financiers en annexe, ainsi que tous les documents
nécessaires: documents commerciaux, plaquette…).
Projet de développement
Est-ce la poursuite de la croissance avec les mêmes produits sur les
mêmes marchés?
Ou un nouveau développement avec de nouveaux produits ; sur les
mêmes marchés, ou sur des marchés proches?
S’agit-il d’une diversification pour l’entreprise ou au contraire d’une
spécialisation accrue?
S’agit-il d’une croissance interne ou externe par rachat d’entreprise ou
prises de participation dans d’autres entreprises
Il faut à ce stade montrer qu’étant donné l’environnement de l’entreprise,
ses points forts et ses points faibles, la meilleure solution est celle
faisant l’objet de ce plan.
S’agissant d’une entreprise en création
Etant donné l’environnement il existe une opportunité pour une
entreprise nouvelle de répondre à une demande solvable bien
formalisée.
Préciser la rencontre des hommes, leur passé récent, les produits à
fabriquer et les marchés visés.
Quelle forme juridique revêtira la société
Timing de la création d’entreprise
Date de création
Premiers investissements
Premières fabrications
Premières mises sur le marché
Choix du nom de la société ; choix d’un produit, d’une technologie, d’un
nom propre…
L’environnement économique – l’industrie – le secteur
Il faut présenter ici l’environnement économique proche et plus lointain
dans lequel va évoluer l’entreprise, qu’il s’agisse de l’environnement
géographique ou technologique et de l’évolution des principaux
marchés:
Dans quel grand secteur industriel se situe le projet:
biens d’équipements : construction électrique, électronique,
instrumentation;
biens intermédiaires : plastiques, métallurgie;
biens de consommation semi-durables : électroménager, automobile;
biens de consommation immédiate : alimentation…;
services: ingénierie, distribution, industries matière grise.
Passage au secteur (ex. électronique). Passage à la branche (ex. les
instruments). Passage au créneau (ex. les instruments permettant de
mesurer telle donnée physique).
Caractères de cette industrie;
Evolution de la technologie;
principaux changements intervenus récemment;
changements à attendre.
Première approche de la taille et de la croissance de ces marchés:
Estimation de l’offre globale et de la demande globale.
Existe-t-il des cycles économiques d’expansion et de récession: leurs
causes (ex. l’industrie des composants électroniques dans le monde: les
changements de technologie intervenant tous les quatre ou cinq ans, les
investissements sont réalisés par vague et on assiste à des périodes de
surproduction avec baisse de prix suivies de période de « manque »
avec délais de livraison longs et prix très élevés). Même chose pour
l’industrie papetière: les cycles.
Existe-t-il des droits d’entrée sur le marché:
Soit en termes financiers : montant des investissements nécessaires
pour prendre place ou pour accroître sa pénétration sur le marché:
Soit autorisations, homologations ou accords des pouvoirs publics
touchant à l’exercice de la profession ou aux produits.
Le Marché
La demande
Qui est le client final ? Bien différencier entre qui choisit, qui utilise, qui
décide et qui paie (ex. le secteur médical public : le médecin utilise et
choisit, l’Administration décide et la collectivité paie les instruments).
Que recherche le client ? Un produit ou un service ? Importance de la
marque dans la décision d’achat. Segmenter la clientèle c’est-à-dire
isoler dans l’univers de la demande, les segments de la clientèle ayant
un comportement commun, soit dans la décision d’achat, soit dans le
pouvoir d’achat… Quelles sont les habitudes de consommation ?
L’offre
Structure de l’offre de produits. L’offre est-elle monopolistique,
obligopolistique, atomisée ?
L’offre sur le plan, géographique: importations et exportations…
Taille et croissance du marché
§Taille: en nombre de produits, en DT (Dinar Tunisien). Segmenter le
marché.
§Croissance: taux de croissance en valeur, en volume, en DT, en Euro, à
l’étranger.
La concurrence
§Quels sont les concurrents: Tunisiens, Européens; taille, chiffre
d’affaires, résultat, leur politique, leurs stratégies, leur image de
marque ; leurs forces et leurs faiblesses ; sauraient-ils faire les produits
de l’entreprise ?
§Montrer qu’il existe une place pour une entreprise qui présente certains
produits différents, en un mot que le marché est mal couvert.
Les études de marché
Existent-elles ? Par qui ont-elles été faites ?
Quelle confiance peut-on leur accorder ?
Se méfier des études de marché qui concernent des produits trop
nouveaux ou qui sont faites auprès d’une demande potentielle et non
pas d’une demande solvable.
Le produit ou le service
Le produit ou les gammes de produits
Produits existants,
Produits nouveaux.
Présentation physique et fonctionnelle du produit
Présentation physique : (photos, dessins), décomposition en sous-
ensembles: mécanique, électronique, partie mesure, affichage…
Présentation fonctionnelle : fonction principale, sous fonctions,
intégration dans une chaîne de produits ou non.
Avantages du produit par rapport à la concurrence. Sur quoi portent-
ils ? S’agit-il d’une réelle innovation ? Sur quoi porte- t-elle ?
Technologie : à quelles technologies le produit fait-il appel pour ce qui
concerne les différents sous-ensembles.
Protection industrielle
Brevets: que protègent-ils ?
Un dispositif ou un procédé ?
Brevets concurrents ?
Dans quels pays sont-ils déposés, pays sans examen, pays avec
examen préalable (USA, Allemagne, Japon) ?
Qui détient les brevets ?
Le savoir-faire
Le savoir-faire intégré dans le produit est-il celui de la société? ou un
autre savoir-faire acquis à l’extérieur? s’agit-il d’un savoir-faire récent ou
ancien? Le savoir-faire est-il reconnu comme tel par le client? Par la
concurrence?
Durée de vie du produit ou cycle de vie du produit. Evolution récente,
évolution prévisible.
Le produit en terme de recherche développement
Combien a-t-il coûté jusqu’à la phase de prototype, de la phase
prototype à la phase industrielle, combien de temps a-t-il fallu pour le
mettre au point (échelle des temps et des coûts)?
Le produit est-il soumis à autorisation préalable des pouvoirs publics :
au moment de la fabrication, au moment de la vente, au moment de
l’utilisation. Y a-t-il un examen, une autorisation, une homologation
préalable ?
Les objectifs visés
Les parts de marché
Estimer la ou les parts de marché qu’il faut détenir pour gagner de
l’argent, pour se maintenir sur ce marché.
Quelle est la part de marché visée par l’entreprise?
Evolution et perspectives des parts de marché concernant les produits
anciens, les produits nouveaux…
Les objectifs financiers
A quel niveau de chiffre d’affaires se situe le point mort et quand doit-il
être atteint ?
Rentabilité d’exploitation visée: c’est-à-dire marge nette avant et après
impôts rapportée au chiffre d’affaires ou à la production.
Perspectives de rémunération pour les investisseurs.
Autres objectifs
Objectifs de Recherche/Développement pour faire face aux
changements technologiques et réactions de la concurrence;
Objectifs vis-à-vis des salariés de l’entreprise: cadres, maîtrise,
employés, ouvriers ; Régime des stocks-options.
Objectifs de communication à l’intérieur et à l’extérieur de l’entreprise,
quelle image de l’entreprise veut-on communiquer à l’extérieur;
Comment s’attacher et fidéliser la clientèle.
Ressources de la Société – Management – Organisation
La société dispose en général de trois types de ressources:
Des ressources financières
Des ressources humaines
Des connaissances ou un savoir-faire particulier qui est un vrai actif de
l’entreprise, qui se transmet entre les individus, dans le temps, ce qui
assure la permanence de la marque, de la qualité et de l’image de
l’entreprise.
Des ressources financières
Pour les sociétés existantes, montrer que l’exploitation a permis
jusqu’ici l’autofinancement, (ou non) de l’entreprise, que son
autofinancement actuel lui permet d’aborder la nouvelle phase de
développement, spécialisation ou diversification, avec l’apport de
capitaux additionnels.
Dans les ressources financières potentielles, indiquer la possibilité pour
les actionnaires actuels d’accompagner la croissance de l’entreprise.
Des ressources humaines
§Présenter les hommes clés de l’entreprise, fondateurs, managers,
actionnaires (joindre les CV en annexe). Bien mettre l’accent sur leur
formation, leurs expériences professionnelles, leurs succès,
éventuellement leurs échecs. Quel est leur cursus dans le passé, quelles
sont leurs qualités, quelles responsabilités ont-ils exercé ?
§Présenter les qualités des effectifs de l’entreprise : main-d’œuvre
habile ou non qualifiée…
§Organigramme de la société: les fonctions commerciales, industrielles,
financières, R&D : par qui sont-elles assurées…
§Existe-t-il un système de rémunération particulier concernant
l’intéressement des salariés : en fonction du résultat, du chiffre
d’affaires ; le personnel a-t-il la possibilité d’acquérir des actions de la
société par des Stock-options ou des Bons de Souscription d’actions ;
le personnel – à quel niveau – a-t-il déjà des actions de la société ?
§Ressources humaines extérieurs : la société dispose-t-elle de
compétences à l’extérieur sur lesquelles elle peut s’appuyer, un
partenariat technologique avec une grande société par exemple ?
Nota: auditeurs comptables, réviseurs, scientifiques regroupés ou non dans
un Conseil Scientifique ? Conseils juridiques et fiscaux.
. Un savoir-faire particulier-des connaissances
Celui-ci est-il un savoir-faire dans la création de produits nouveaux,
dans l’industrialisation, dans la gestion des affaires, dans la gestion des
hommes, dans l’attaque des marchés étrangers, dans le marketing ?
Le personnel de l’entreprise connaît-il bien ce savoir-faire, la société est-
elle reconnue pour cela ?
Que sait faire la société et que ne sait-elle pas faire ?
Comment la voit les clients, les fournisseurs, les concurrents, les
banquiers ?
Que sait-elle faire que les concurrents ne savent pas faire ou
qu’imparfaitement ?
En quoi est-elle unique ?
En réalité et en définitive, c’est cela qui fait progresser l’entreprise : la
vision qu’en ont les concurrents et l’aptitude des dirigeants à bien
comprendre cela.
Le plan opérationnel
Ou comment s’y prendre pour atteindre ses objectifs étant donné
l’opportunité existante et les points forts de la société.
C’est la présentation des stratégies d’entreprise permettant de
transformer le couple produit/marché en profits.
Le plan recherche et développement
Budgets d’investissements à prévoir pour le futur:
Pour le maintien à niveau des produits actuels.
Pour la recherche et la mise au point des produits nouveaux, budgets
rapportés au chiffre d’affaires.
Personnel disponible.
L’industrialisation
Que fabrique-t-on et que va fabriquer la société, quels produits, quels
sous-ensembles. Pour cela, quels moyens de production sont-ils
nécessaires, indispensables: immobilier, matériels, outillages.
Que peut faire sous-traiter la société. Avantages de la sous-traitance:
pas d’investissements, prix de revient connus, souplesse et possibilité
de changer de sous-traitant.
Ne pas confier l’intégralité de la fabrication à un seul sous-traitant : la
société doit conserver la fabrication des parties où elle excelle, et
confier la totalité à un seul sous-traitant pourrait lui donner l’idée de
faire la même chose !
Les approvisionnements ; quelle est la longueur du cycle de fabrication,
stock de matières nécessaires, stock mini…
Fabrication sur commande et lancement en fabrication de petites,
moyennes ou grandes séries.
Les fournisseurs; choix des fournisseurs ; négociations ; conditions de
paiements… les achats à l’étranger, délais de livraison et paiements par
lettres de crédits.
Les contrôles : contrôles qualité en entrée sur les pièces provenant de la
sous-traitance, en cours de fabrication, en sortie de chaîne…
Les investissements nécessaires, chiffrés : immobilier, matériels et
outillages, et surtout les besoins financiers liés au cycle d’exploitation et
de fabrication.
Le plan Marketing
Le système de distribution des produits : réseau de vente interne,
externe, agents, concessionnaires, Tunisie, Etranger…
Publicité, information, communication et relations publiques : politique
de communication de la société concernant les produits. Quelle
publicité pour les produits ? Quelle promotion ? Quels médias ? Le
recours à des leaders d’opinion ?
Politique de prix : politique actuelle et future. Quel est le bon prix pour
un produit nouveau ?
S’il est trop cher, il risque de ne pas se vendre, malgré ses qualités;
S’il n’est pas assez cher, la technologie n’est pas payée, l’entreprise
n’est pas rémunérée;
La clientèle ne comprendra pas qu’un produit change de prix trop
fréquemment soit à la baisse, soit à la hausse. Quelle est l’élasticité
prix/demande.
Administration des Ventes : gestion des commandes, production,
livraison, facturation, encaissements. Conditions de paiement et
acomptes à la commande.
Prévisions de ventes et parts de marché visées: le carnet de
commandes signé a-t-il une signification dans cette activité ? Que doit-il
représenter normalement. Livraisons sur commande ou livraisons sur
stock ?
Timing pour atteindre ces résultats;
Coûts et budgets: estimation des coûts pour mettre en place ou
renforcer le réseau, faire connaître le produit (publicité) … budgets
prévisionnels.
Planification et contrôle.
Stratégie et structure
Montrer qu’étant donné les stratégies choisies : marketing (ventes à
l’export), industrielle (recours à la sous-traitance), R & D, la structure
actuelle interne de la société est la meilleure possible ou au contraire
doit être modifiée ou renforcée pour atteindre les résultats, entraînant le
recrutement de nouveaux personnels.
Structure interne ; se rappeler de Peter Druker (Bien connaître votre
affaire et réussir): on doit adapter la structure de l’entreprise à la
stratégie et pas la stratégie à la structure.
Mode de gestion : gestion par les objectifs, décentralisation, définir les «
points de contrôle », accroître les délégations…
Tout ce qui concerne la finance
La rentabilité des opérations
Ce plan financier à cinq ans présente les diverses options retenues, les
états détaillés étant renvoyés en annexe.
Synthèse des principaux budgets:
Ventes et rentabilité: structute tunisienne, structure européenne
(française), selon le plan comptable et structure anglo-saxonne, par
fonctions (très utile);
Ventes, coûts des ventes, dépenses marketing, dépenses de R & D,
dépenses administration, Résultat;
Trésorerie; rappeler les habitudes de paiement de la clientèle : les
conditions fournisseurs, les acomptes sur commandes.
Structure du bilan. Actif et Passif. Emplois et ressources; cash
disponible;
Plan de financement;
Estimation des besoins: dépenses corporelles et incorporelles;
Estimation des ressources : ressources internes, ressources externes
recherchées;
Présentation du «package» financier: aides et primes (VRR, PIRD), fonds
publics: FITI, FOPRODI par exemple; apports en capital (promoteur et
associés) et en vrai fonds propres indispensables (SICARS), prêts à
moyen terme, etc ...
Montants recherchés
Quel type d’actions souscrire ?
Quelle part pour les nouveaux actionnaires ? Donc quelle valorisation ?
Quelles plus-values raisonnables ?
Quelle rémunération prévisible ?
Un plan de Stock-options pour le personnel ?
Rentabilité des investissements – TRI estimé
Rentabilité financière visée : c’est-à-dire résultats nets après impôts rapportés
au capital, aux fonds propres, au capital additionnel;
Perspective de valorisation de la société et plus-value en capital ; très
important.
TRI possible.
Sortie envisagée – Risques et opportunités
Sortie
La Bourse sera-t-elle une sortie envisageable et payante ?
Ou bien faut-il envisager une sortie industrielle ? Vers qui ? Une
entreprise tunisienne, une étrangère ? un groupe ? une PME ?
Risques
Quels sont les risques majeurs du projet présenté et de quelle nature
sont-ils: commerciaux, industriels, financiers ?
Existe-t-il des risques mineurs ou facteurs négatifs risquant de retarder
la réalisation dans le timing fixé à l’avance ?
·Quelles sont les actions possibles sur les frais fixes? sur les frais
variables?
·En dessous de quel niveau d’activité la survie de l’entreprise est-elle
compromise ?
Opportunités
Quelles sont à l’inverse, les opportunités qui pourraient se présenter
permettant soit d’améliorer un développement compromis par les
difficultés au départ, soit d’accélérer la croissance et de réaliser en
quatre ans ce qui était prévu en cinq?
Annexes
Elles contiennent tous documents indispensables à la compréhension
du plan:
Les derniers bilans lorsque l’entreprise existe déjà;
Une documentation commerciale sur les produits;
Un texte de brevet ou un accord commercial important;
Les états financiers détaillées concernant le plan, à cinq ans avec
comptes d’exploitation prévisionnels par trimestre les deux premières
années puis par semestre, bilans, plans de financement, plans de
trésorerie: dans les cas de créations d’entreprise, un grand niveau de
détail est indispensable pour ce qui concerne la trésorerie
(encaissements, décaissements, découverts…);
les devis des équipements à acquérir;
les devis des dépenses d'infrastruce;
Et surtout, les CV des dirigeants, fondateurs et membres de l’équipe.
Les références
Dans les cas de création d’entreprise, une liste de références
concernant les personnes clés, les fondateurs, les managers, les
membres de l’équipe ainsi que les références des clients qui achètent
déjà le produit ou qui vont acquérir le produit nouveau.
Les investisseurs devront appeler ou rencontrer ces références pour
discuter des individus et des produits.
Remarques
Le Plan ne contiendra pas tout cela: il deviendrait illisible. Mais c’est le
genre de questions que vont poser les investisseurs et il appartiendra
au dirigeant de sélectionner les points essentiels pour les inclure dans
le plan
Un plan d’affaires est un résumé de la stratégie qu’un entrepreneur compte
mettre en œuvre dans un projet entrepreneurial et développer les activités
nécessaires et suffisantes pour réussir.
Les différentes parties sont en règle générale structurées de la façon suivante
:
1. L’énoncé de la mission
2. Les principales activités de l’entreprise
3. Les produits et services
4. La direction
5. Contexte commercial
6. Ventes et marketing
7. Le plan d’exploitation
8. Le plan des ressources humaines
9. Le plan financier
10. La croissance future
Il n’existe pas de méthode ni de règles absolues pour rédiger un plan
d’affaires. On s’entend cependant sur un certain nombre d’éléments clés, les
autres éléments dépendent de la nature du projet
guide d'élaboration de plan d'affaires :les principaux axes
Résumé et conclusions
C’est la présentation succincte et synthétique en deux ou trois pages du
projet soumis aux investisseurs, en précisant bien la situation actuelle,
base de départ, et la situation visée au terme du plan de cinq ans.
Présentation rapide
du marché
du produit
des hommes
de l’avantage dont dispose l’entreprise
des objectifs visés
l’estimation globale des besoins financiers et nature des besoins
le montant des fonds recherchés auprès des investisseurs
la rentabilité financière espérée et proposée, l’image de la société au
terme du plan
date et nombre de copies du plan
Présentation du projet
Différencier dans cette partie s’il s’agit d’une entreprise existant déjà ou
d’une création d’entreprise
S’agissant d’une entreprise existant déjà
Historique
Date de création, évolution, principales lignes de produits, marchés
actuels, biens en propriété ou en leasing ; l’actionnariat évolution
récente; les grandes étapes de l’évolution, le management (joindre les
derniers documents financiers en annexe, ainsi que tous les documents
nécessaires: documents commerciaux, plaquette…).
Projet de développement
Est-ce la poursuite de la croissance avec les mêmes produits sur les
mêmes marchés?
Ou un nouveau développement avec de nouveaux produits ; sur les
mêmes marchés, ou sur des marchés proches?
S’agit-il d’une diversification pour l’entreprise ou au contraire d’une
spécialisation accrue?
S’agit-il d’une croissance interne ou externe par rachat d’entreprise ou
prises de participation dans d’autres entreprises
Il faut à ce stade montrer qu’étant donné l’environnement de l’entreprise,
ses points forts et ses points faibles, la meilleure solution est celle
faisant l’objet de ce plan.
S’agissant d’une entreprise en création
Etant donné l’environnement il existe une opportunité pour une
entreprise nouvelle de répondre à une demande solvable bien
formalisée.
Préciser la rencontre des hommes, leur passé récent, les produits à
fabriquer et les marchés visés.
Quelle forme juridique revêtira la société
Timing de la création d’entreprise
Date de création
Premiers investissements
Premières fabrications
Premières mises sur le marché
Choix du nom de la société ; choix d’un produit, d’une technologie, d’un
nom propre…
L’environnement économique – l’industrie – le secteur
Il faut présenter ici l’environnement économique proche et plus lointain
dans lequel va évoluer l’entreprise, qu’il s’agisse de l’environnement
géographique ou technologique et de l’évolution des principaux
marchés:
Dans quel grand secteur industriel se situe le projet:
biens d’équipements : construction électrique, électronique,
instrumentation;
biens intermédiaires : plastiques, métallurgie;
biens de consommation semi-durables : électroménager, automobile;
biens de consommation immédiate : alimentation…;
services: ingénierie, distribution, industries matière grise.
Passage au secteur (ex. électronique). Passage à la branche (ex. les
instruments). Passage au créneau (ex. les instruments permettant de
mesurer telle donnée physique).
Caractères de cette industrie;
Evolution de la technologie;
principaux changements intervenus récemment;
changements à attendre.
Première approche de la taille et de la croissance de ces marchés:
Estimation de l’offre globale et de la demande globale.
Existe-t-il des cycles économiques d’expansion et de récession: leurs
causes (ex. l’industrie des composants électroniques dans le monde: les
changements de technologie intervenant tous les quatre ou cinq ans, les
investissements sont réalisés par vague et on assiste à des périodes de
surproduction avec baisse de prix suivies de période de « manque »
avec délais de livraison longs et prix très élevés). Même chose pour
l’industrie papetière: les cycles.
Existe-t-il des droits d’entrée sur le marché:
Soit en termes financiers : montant des investissements nécessaires
pour prendre place ou pour accroître sa pénétration sur le marché:
Soit autorisations, homologations ou accords des pouvoirs publics
touchant à l’exercice de la profession ou aux produits.
Le Marché
La demande
Qui est le client final ? Bien différencier entre qui choisit, qui utilise, qui
décide et qui paie (ex. le secteur médical public : le médecin utilise et
choisit, l’Administration décide et la collectivité paie les instruments).
Que recherche le client ? Un produit ou un service ? Importance de la
marque dans la décision d’achat. Segmenter la clientèle c’est-à-dire
isoler dans l’univers de la demande, les segments de la clientèle ayant
un comportement commun, soit dans la décision d’achat, soit dans le
pouvoir d’achat… Quelles sont les habitudes de consommation ?
L’offre
Structure de l’offre de produits. L’offre est-elle monopolistique,
obligopolistique, atomisée ?
L’offre sur le plan, géographique: importations et exportations…
Taille et croissance du marché
§Taille: en nombre de produits, en DT (Dinar Tunisien). Segmenter le
marché.
§Croissance: taux de croissance en valeur, en volume, en DT, en Euro, à
l’étranger.
La concurrence
§Quels sont les concurrents: Tunisiens, Européens; taille, chiffre
d’affaires, résultat, leur politique, leurs stratégies, leur image de
marque ; leurs forces et leurs faiblesses ; sauraient-ils faire les produits
de l’entreprise ?
§Montrer qu’il existe une place pour une entreprise qui présente certains
produits différents, en un mot que le marché est mal couvert.
Les études de marché
Existent-elles ? Par qui ont-elles été faites ?
Quelle confiance peut-on leur accorder ?
Se méfier des études de marché qui concernent des produits trop
nouveaux ou qui sont faites auprès d’une demande potentielle et non
pas d’une demande solvable.
Le produit ou le service
Le produit ou les gammes de produits
Produits existants,
Produits nouveaux.
Présentation physique et fonctionnelle du produit
Présentation physique : (photos, dessins), décomposition en sous-
ensembles: mécanique, électronique, partie mesure, affichage…
Présentation fonctionnelle : fonction principale, sous fonctions,
intégration dans une chaîne de produits ou non.
Avantages du produit par rapport à la concurrence. Sur quoi portent-
ils ? S’agit-il d’une réelle innovation ? Sur quoi porte- t-elle ?
Technologie : à quelles technologies le produit fait-il appel pour ce qui
concerne les différents sous-ensembles.
Protection industrielle
Brevets: que protègent-ils ?
Un dispositif ou un procédé ?
Brevets concurrents ?
Dans quels pays sont-ils déposés, pays sans examen, pays avec
examen préalable (USA, Allemagne, Japon) ?
Qui détient les brevets ?
Le savoir-faire
Le savoir-faire intégré dans le produit est-il celui de la société? ou un
autre savoir-faire acquis à l’extérieur? s’agit-il d’un savoir-faire récent ou
ancien? Le savoir-faire est-il reconnu comme tel par le client? Par la
concurrence?
Durée de vie du produit ou cycle de vie du produit. Evolution récente,
évolution prévisible.
Le produit en terme de recherche développement
Combien a-t-il coûté jusqu’à la phase de prototype, de la phase
prototype à la phase industrielle, combien de temps a-t-il fallu pour le
mettre au point (échelle des temps et des coûts)?
Le produit est-il soumis à autorisation préalable des pouvoirs publics :
au moment de la fabrication, au moment de la vente, au moment de
l’utilisation. Y a-t-il un examen, une autorisation, une homologation
préalable ?
Les objectifs visés
Les parts de marché
Estimer la ou les parts de marché qu’il faut détenir pour gagner de
l’argent, pour se maintenir sur ce marché.
Quelle est la part de marché visée par l’entreprise?
Evolution et perspectives des parts de marché concernant les produits
anciens, les produits nouveaux…
Les objectifs financiers
A quel niveau de chiffre d’affaires se situe le point mort et quand doit-il
être atteint ?
Rentabilité d’exploitation visée: c’est-à-dire marge nette avant et après
impôts rapportée au chiffre d’affaires ou à la production.
Perspectives de rémunération pour les investisseurs.
Autres objectifs
Objectifs de Recherche/Développement pour faire face aux
changements technologiques et réactions de la concurrence;
Objectifs vis-à-vis des salariés de l’entreprise: cadres, maîtrise,
employés, ouvriers ; Régime des stocks-options.
Objectifs de communication à l’intérieur et à l’extérieur de l’entreprise,
quelle image de l’entreprise veut-on communiquer à l’extérieur;
Comment s’attacher et fidéliser la clientèle.
Ressources de la Société – Management – Organisation
La société dispose en général de trois types de ressources:
Des ressources financières
Des ressources humaines
Des connaissances ou un savoir-faire particulier qui est un vrai actif de
l’entreprise, qui se transmet entre les individus, dans le temps, ce qui
assure la permanence de la marque, de la qualité et de l’image de
l’entreprise.
Des ressources financières
Pour les sociétés existantes, montrer que l’exploitation a permis
jusqu’ici l’autofinancement, (ou non) de l’entreprise, que son
autofinancement actuel lui permet d’aborder la nouvelle phase de
développement, spécialisation ou diversification, avec l’apport de
capitaux additionnels.
Dans les ressources financières potentielles, indiquer la possibilité pour
les actionnaires actuels d’accompagner la croissance de l’entreprise.
Des ressources humaines
§Présenter les hommes clés de l’entreprise, fondateurs, managers,
actionnaires (joindre les CV en annexe). Bien mettre l’accent sur leur
formation, leurs expériences professionnelles, leurs succès,
éventuellement leurs échecs. Quel est leur cursus dans le passé, quelles
sont leurs qualités, quelles responsabilités ont-ils exercé ?
§Présenter les qualités des effectifs de l’entreprise : main-d’œuvre
habile ou non qualifiée…
§Organigramme de la société: les fonctions commerciales, industrielles,
financières, R&D : par qui sont-elles assurées…
§Existe-t-il un système de rémunération particulier concernant
l’intéressement des salariés : en fonction du résultat, du chiffre
d’affaires ; le personnel a-t-il la possibilité d’acquérir des actions de la
société par des Stock-options ou des Bons de Souscription d’actions ;
le personnel – à quel niveau – a-t-il déjà des actions de la société ?
§Ressources humaines extérieurs : la société dispose-t-elle de
compétences à l’extérieur sur lesquelles elle peut s’appuyer, un
partenariat technologique avec une grande société par exemple ?
Nota: auditeurs comptables, réviseurs, scientifiques regroupés ou non dans
un Conseil Scientifique ? Conseils juridiques et fiscaux.
. Un savoir-faire particulier-des connaissances
Celui-ci est-il un savoir-faire dans la création de produits nouveaux,
dans l’industrialisation, dans la gestion des affaires, dans la gestion des
hommes, dans l’attaque des marchés étrangers, dans le marketing ?
Le personnel de l’entreprise connaît-il bien ce savoir-faire, la société est-
elle reconnue pour cela ?
Que sait faire la société et que ne sait-elle pas faire ?
Comment la voit les clients, les fournisseurs, les concurrents, les
banquiers ?
Que sait-elle faire que les concurrents ne savent pas faire ou
qu’imparfaitement ?
En quoi est-elle unique ?
En réalité et en définitive, c’est cela qui fait progresser l’entreprise : la
vision qu’en ont les concurrents et l’aptitude des dirigeants à bien
comprendre cela.
Le plan opérationnel
Ou comment s’y prendre pour atteindre ses objectifs étant donné
l’opportunité existante et les points forts de la société.
C’est la présentation des stratégies d’entreprise permettant de
transformer le couple produit/marché en profits.
Le plan recherche et développement
Budgets d’investissements à prévoir pour le futur:
Pour le maintien à niveau des produits actuels.
Pour la recherche et la mise au point des produits nouveaux, budgets
rapportés au chiffre d’affaires.
Personnel disponible.
L’industrialisation
Que fabrique-t-on et que va fabriquer la société, quels produits, quels
sous-ensembles. Pour cela, quels moyens de production sont-ils
nécessaires, indispensables: immobilier, matériels, outillages.
Que peut faire sous-traiter la société. Avantages de la sous-traitance:
pas d’investissements, prix de revient connus, souplesse et possibilité
de changer de sous-traitant.
Ne pas confier l’intégralité de la fabrication à un seul sous-traitant : la
société doit conserver la fabrication des parties où elle excelle, et
confier la totalité à un seul sous-traitant pourrait lui donner l’idée de
faire la même chose !
Les approvisionnements ; quelle est la longueur du cycle de fabrication,
stock de matières nécessaires, stock mini…
Fabrication sur commande et lancement en fabrication de petites,
moyennes ou grandes séries.
Les fournisseurs; choix des fournisseurs ; négociations ; conditions de
paiements… les achats à l’étranger, délais de livraison et paiements par
lettres de crédits.
Les contrôles : contrôles qualité en entrée sur les pièces provenant de la
sous-traitance, en cours de fabrication, en sortie de chaîne…
Les investissements nécessaires, chiffrés : immobilier, matériels et
outillages, et surtout les besoins financiers liés au cycle d’exploitation et
de fabrication.
Le plan Marketing
Le système de distribution des produits : réseau de vente interne,
externe, agents, concessionnaires, Tunisie, Etranger…
Publicité, information, communication et relations publiques : politique
de communication de la société concernant les produits. Quelle
publicité pour les produits ? Quelle promotion ? Quels médias ? Le
recours à des leaders d’opinion ?
Politique de prix : politique actuelle et future. Quel est le bon prix pour
un produit nouveau ?
S’il est trop cher, il risque de ne pas se vendre, malgré ses qualités;
S’il n’est pas assez cher, la technologie n’est pas payée, l’entreprise
n’est pas rémunérée;
La clientèle ne comprendra pas qu’un produit change de prix trop
fréquemment soit à la baisse, soit à la hausse. Quelle est l’élasticité
prix/demande.
Administration des Ventes : gestion des commandes, production,
livraison, facturation, encaissements. Conditions de paiement et
acomptes à la commande.
Prévisions de ventes et parts de marché visées: le carnet de
commandes signé a-t-il une signification dans cette activité ? Que doit-il
représenter normalement. Livraisons sur commande ou livraisons sur
stock ?
Timing pour atteindre ces résultats;
Coûts et budgets: estimation des coûts pour mettre en place ou
renforcer le réseau, faire connaître le produit (publicité) … budgets
prévisionnels.
Planification et contrôle.
Stratégie et structure
Montrer qu’étant donné les stratégies choisies : marketing (ventes à
l’export), industrielle (recours à la sous-traitance), R & D, la structure
actuelle interne de la société est la meilleure possible ou au contraire
doit être modifiée ou renforcée pour atteindre les résultats, entraînant le
recrutement de nouveaux personnels.
Structure interne ; se rappeler de Peter Druker (Bien connaître votre
affaire et réussir): on doit adapter la structure de l’entreprise à la
stratégie et pas la stratégie à la structure.
Mode de gestion : gestion par les objectifs, décentralisation, définir les «
points de contrôle », accroître les délégations…
Tout ce qui concerne la finance
La rentabilité des opérations
Ce plan financier à cinq ans présente les diverses options retenues, les
états détaillés étant renvoyés en annexe.
Synthèse des principaux budgets:
Ventes et rentabilité: structute tunisienne, structure européenne
(française), selon le plan comptable et structure anglo-saxonne, par
fonctions (très utile);
Ventes, coûts des ventes, dépenses marketing, dépenses de R & D,
dépenses administration, Résultat;
Trésorerie; rappeler les habitudes de paiement de la clientèle : les
conditions fournisseurs, les acomptes sur commandes.
Structure du bilan. Actif et Passif. Emplois et ressources; cash
disponible;
Plan de financement;
Estimation des besoins: dépenses corporelles et incorporelles;
Estimation des ressources : ressources internes, ressources externes
recherchées;
Présentation du «package» financier: aides et primes (VRR, PIRD), fonds
publics: FITI, FOPRODI par exemple; apports en capital (promoteur et
associés) et en vrai fonds propres indispensables (SICARS), prêts à
moyen terme, etc ...
Montants recherchés
Quel type d’actions souscrire ?
Quelle part pour les nouveaux actionnaires ? Donc quelle valorisation ?
Quelles plus-values raisonnables ?
Quelle rémunération prévisible ?
Un plan de Stock-options pour le personnel ?
Rentabilité des investissements – TRI estimé
Rentabilité financière visée : c’est-à-dire résultats nets après impôts rapportés
au capital, aux fonds propres, au capital additionnel;
Perspective de valorisation de la société et plus-value en capital ; très
important.
TRI possible.
Sortie envisagée – Risques et opportunités
Sortie
La Bourse sera-t-elle une sortie envisageable et payante ?
Ou bien faut-il envisager une sortie industrielle ? Vers qui ? Une
entreprise tunisienne, une étrangère ? un groupe ? une PME ?
Risques
Quels sont les risques majeurs du projet présenté et de quelle nature
sont-ils: commerciaux, industriels, financiers ?
Existe-t-il des risques mineurs ou facteurs négatifs risquant de retarder
la réalisation dans le timing fixé à l’avance ?
·Quelles sont les actions possibles sur les frais fixes? sur les frais
variables?
·En dessous de quel niveau d’activité la survie de l’entreprise est-elle
compromise ?
Opportunités
Quelles sont à l’inverse, les opportunités qui pourraient se présenter
permettant soit d’améliorer un développement compromis par les
difficultés au départ, soit d’accélérer la croissance et de réaliser en
quatre ans ce qui était prévu en cinq?
Annexes
Elles contiennent tous documents indispensables à la compréhension
du plan:
Les derniers bilans lorsque l’entreprise existe déjà;
Une documentation commerciale sur les produits;
Un texte de brevet ou un accord commercial important;
Les états financiers détaillées concernant le plan, à cinq ans avec
comptes d’exploitation prévisionnels par trimestre les deux premières
années puis par semestre, bilans, plans de financement, plans de
trésorerie: dans les cas de créations d’entreprise, un grand niveau de
détail est indispensable pour ce qui concerne la trésorerie
(encaissements, décaissements, découverts…);
les devis des équipements à acquérir;
les devis des dépenses d'infrastruce;
Et surtout, les CV des dirigeants, fondateurs et membres de l’équipe.
Les références
Dans les cas de création d’entreprise, une liste de références
concernant les personnes clés, les fondateurs, les managers, les
membres de l’équipe ainsi que les références des clients qui achètent
déjà le produit ou qui vont acquérir le produit nouveau.
Les investisseurs devront appeler ou rencontrer ces références pour
discuter des individus et des produits.
Remarques
Le Plan ne contiendra pas tout cela: il deviendrait illisible. Mais c’est le
genre de questions que vont poser les investisseurs et il appartiendra
au dirigeant de sélectionner les points essentiels pour les inclure dans
le plan
Pièces à fournir :
Un imprimé à signer au bureau ;
Une copie de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ;
Approbation des services concernés pour le cas des projets soumis à
autorisation préalable / cahier des charges ;
Une copie de la CIN ou du passeport pour les étrangers.
Pour le cas des professions libérales, il y a lieu de fournir :
Une copie de l’inscription au conseil de l’ordre de la profession .
Constitution d’une SA
Etape 1: Société anonyme faisant appel public à l’épargne
- Dépôt provisoire du projet des statuts
Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
Une Copie de l’attestation de dépôt de déclaration du projet
d’investissement ;
Un exemplaire du projet des statuts signé par le ou les fondateurs ;
Une traduction en langue arabe des principales dispositions des statuts
(non obligatoirement faite par un interprète assermenté).
- Publication de la Notice
Bureau :IORTDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
Texte de la notice en langue arabe et française (à présenter sous la
forme dactylographiée) ;
Copie de la C.I.N de l’annonceur ;
(Références de l’attestation de dépôt de déclaration du projet
d’investissemen
Etape 2: Immatriculation au registre du commerce
Bureau : Greffe du Tribunal
Délai : Séance tenante
Pièces à fournir :
2 imprimés à remplir et à signer (imprimés fournis par le bureau) ;
Déclaration sur l’honneur à signer en deux exemplaires (imprimés fournis par
le bureau.) ;
2 copies de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ;
2 copies de la déclaration d’existence et de la carte d’identification fiscale ;
2 exemplaires de la pièce précisant le lieu d’exercice de l’activité : certificat de
propriété, contrat de location (non obligatoirement enregistré), attestation de
domiciliation avec la signature légalisée de la personne domiciliataire ou
comportant le cachet de l’entreprise domiciliataire avec la signature de son
représentant légal;
2 copies de la CIN ou du passeport pour les étrangers ;
Un timbre fiscal de 15 DT ;
Un timbre fiscal de 5 DT pour chaque extrait du registre de commerce
demandé.
NB. Les professions libérales ne sont pas concernées par les formalités
d’immatriculation au Registre du commerce.
Constitution d’une SARL/SUARL
Etape 1: Enregistrement des statuts
Bureau :Recette des FinancesDélai :24 heures
Pièces à fournir :
Une copie de l’Attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement
(copie certifie conforme au cas ou le projet est totalement exportateur ou
comportant une participation étrangère) ;
Les statuts de la société (10 exemplaires) ;
P.V. de nomination du ou des gérants au cas où les statuts ne le précisent
pas (10 exemplaires).
NB. En cas d’apport en nature, les statuts doivent contenir leur évaluation
faite par un commissaire aux apports. Toutefois si la valeur de chaque apport
ne dépasse pas la somme de trois mille dinars, les associés peuvent décider,
à la majorité des voix, de ne pas recourir à un commissaire aux apports. Cf.
Art.100 du CSC.
- Les statuts doivent comporter la références de l’organisme dépositaire des
fonds / N° du CCB & Banque
Etape 2: Déclaration d’existence et carte d’identification fiscale
Bureau :Contrôle des ImpôtsDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
Imprimé à signer, au bureau ;
Une copie de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ;
Un exemplaire des statuts enregistrés ;
Un exemplaire du P.V. de nomination du ou des gérants au cas ou les statuts
ne le précisent pas ;
Une Copie de la C.I.N du ou des gérants (Une copie du passeport pour les
étrangers) et du mandataire le cas échéant ;
Approbation des services concernés pour le cas des projets soumis à
autorisation préalable.
Etape 3: Dépôt au greffe du tribunal
Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
2 imprimés à remplir et à signer par le gérant ou son mandataire;
Déclaration sur l’honneur à signer personnellement par le ou les gérants en
double exemplaire (imprimés fournis par le bureau) ;
2 copies de l’attestation de dépôt de déclaration du projet ;
2 exemplaires de statuts enregistrés ;
2 exemplaires enregistrés du P.V de nomination du ou des gérants au cas où
les statuts ne le précisent pas ;
Traduction en langue arabe des principales dispositions des statuts non
obligatoirement faite par un interprète assermenté ;
2 copies de la déclaration d’existence et de la carte d’identification fiscale ;
2 exemplaires de la pièce précisant l’adresse du siège social : certificat de
propriété, contrat de location (non obligatoirement enregistré), attestation de
domiciliation avec la signature légalisée de la personne domiciliataire ou
comportant le cachet de l’entreprise domiciliataire avec la signature de son
représentant légal;
2 copies de la C.I.N du ou des gérants ; (2 copies du passeport pour les
étrangers) ;
2 copies de la CIN et de la carte professionnelle du commissaire aux comptes
ou 2 copies de l’extrait du RC, datant de moins de trois, pour le cas d’une
personne morale du commissariat aux comptes ;
Un timbre fiscal de15 DT ;
Procuration au cas ou le déposant est autre que le gérant.
Etape 4: Publication au JORT
Bureau :IORTDélai :Une semaine
Pièces à fournir :
Textes de l’avis à publier en langue arabe et française (À présenter sous la
forme dactylographiée) ;
N° matricule fiscal.
Etape 5: Immatriculation au Registre du commerce
Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
Une copie de la pièce d’encaissement des frais de publication au JORT
Un timbre fiscal de 5 DT pour chaque extrait du RC demandé.
Constitution d’une SA
Etape 1: Société anonyme faisant appel public à l’épargne
- Dépôt provisoire du projet des statuts
Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
Une Copie de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ;
Un exemplaire du projet des statuts signé par le ou les fondateurs ;
Une traduction en langue arabe des principales dispositions des statuts (non
obligatoirement faite par un interprète assermenté).
- Publication de la Notice
Bureau :IORTDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
Texte de la notice en langue arabe et française (à présenter sous la forme
dactylographiée) ;
Copie de la C.I.N de l’annonceur ;
(Références de l’attestation de dépôt de déclaration du projet
d’investissement.)
Etape 2: Souscription du capital et état des versements
Bureau :Recette des FinancesDélai :24 heures
Pièces à fournir :
1 Copie de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement
( copie certifiée conforme au cas où le projet est totalement exportateur ou
comportant une participation étrangère ) ;
10 exemplaires des statuts ( signés par les actionnaires au cas où la société
ne fait pas appel publique à l ‘épargne ) ;
1 Récépissé de dépôt provisoire du projet des statuts au greffe du tribunal ;
1 Copie du texte du J.O.R.T et des journaux quotidiens portant publication de
la Notice ;
10 exemplaires de la liste des souscripteurs et état des versements ;
1 Exemplaire de chaque bulletin de souscription ;
1 Attestation du dépositaire des fonds constatant leur versement ;
1 Copie de la C.I.N du fondateur ou de son mandataire (copie du passeport
pour les étrangers)
1 Exemplaire, le cas échéant, de l’acte / procuration avec signature légalisée
du mandant, acte authentique s’il est donné à l’étranger ;
En cas d’apport en nature, les statuts doivent contenir leur évaluation. Le
rapport du commissaire aux apports doit être annexé aux statuts ;
N.B : La Souscription et le Versement du capital sont obligatoirement
constatés par un acte de déclaration du fondateur reçu par le Receveur.
- Les statuts doivent comporter la références de l’organisme dépositaire des
fonds / N° du CCB & Banque.
Etape 3: Enregistrement des PV de l’AGC et du 1er CA
Bureau :Recette des FinancesDélai :24 heures
Pièces à fournir :
10 exemplaires des P.V de l’AGC et du 1er C.A.
Etape 4: Déclaration d’Existence et carte d’identification fiscale
Bureau :Contrôle des ImpôtsDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
Imprimé à signer au bureau ;
Copie de l ‘attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ;
Un exemplaire des statuts enregistrés ;
Un exemplaire de la déclaration de souscription et de versement ;
Un exemplaire de la liste des souscripteurs ;
Un exemplaire des P.V de l’AGC et du 1er C.A ;
Copie de la CIN du PDG ou du DG ou du mandataire s’il y a lieu (copie du
passeport pour les étrangers).
Etape 5: Dépôt définitif au Registre du Commerce
Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
2 imprimés à remplir et à signer par le PDG ou le DG ou leur mandataire ;
Déclaration sur l’honneur à signer par le PDG ou le DG et le DGA s’il y a lieu
en double exemplaires ( imprimés fournis par le bureau ) ;
2 copies de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ;
2 exemplaires enregistrés des statuts ;
Traduction en langue arabe des principales dispositions des statuts non
obligatoirement faite par un interprète assermenté ;
2 exemplaires des P.V. de l’AGC et du 1er C.A ;
2 exemplaires de la déclaration de souscription et de versement ;
2 exemplaires de la liste des souscripteurs ;
2 copies de la déclaration d’existence et la carte d’identification fiscale ;
2 exemplaires de la Pièce précisant l’adresse du siège
social : certificat de propriété, contrat de location (non obligatoirement
enregistré ) , attestation de domiciliation avec la signature légalisée de la
personne domiciliataire ou comportant le cachet de l’entreprise domiciliataire
avec la signature de son représentant légal;
2 copie de la CIN du PDG ou du DG et du DGA s’il y a lieu ( 2 copies du
passeport pour les étrangers ) ;
2 copies de la CIN du commissaire aux comptes désigné ou de l’extrait du RC
pour le cas d’une personne morale du commissariat aux comptes ;
Un timbre fiscal de 15 DT ;
Procuration au cas où le déposant est autre que le représentant légal de la
société.
Etape 6: Publication au JORT
Bureau :IORTDélai :Une semaine
Pièces à fournir :
Textes de l’avis à publier en langue arabe et française
(à présenter sous la forme dactylographiée) ;
Copie de la C.I.N de l’annonceur ;
(Références de l’attestation de dépôt de déclaration du projet
d’investissement.)
Etape 7: Immatriculation au Registre du commerce
Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
Une copie de la pièce d’encaissement des frais de publication au JORT
Un timbre fiscal de 5 DT pour chaque extrait du RC demandé
Etape 1: Société anonyme faisant appel public à l’épargne
- Dépôt provisoire du projet des statuts
Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
Une Copie de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ;
Un exemplaire du projet des statuts signé par le ou les fondateurs ;
Une traduction en langue arabe des principales dispositions des statuts (non
obligatoirement faite par un interprète assermenté).
- Publication de la Notice
Bureau :IORTDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
Texte de la notice en langue arabe et française (à présenter sous la forme
dactylographiée) ;
Copie de la C.I.N de l’annonceur ;
(Références de l’attestation de dépôt de déclaration du projet
d’investissement.)
Etape 2: Souscription du capital et état des versements
Bureau :Recette des FinancesDélai :24 heures
Pièces à fournir :
1 Copie de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement
( copie certifiée conforme au cas où le projet est totalement exportateur ou
comportant une participation étrangère ) ;
10 exemplaires des statuts ( signés par les actionnaires au cas où la société
ne fait pas appel publique à l ‘épargne ) ;
1 Récépissé de dépôt provisoire du projet des statuts au greffe du tribunal ;
1 Copie du texte du J.O.R.T et des journaux quotidiens portant publication de
la Notice ;
10 exemplaires de la liste des souscripteurs et état des versements ;
1 Exemplaire de chaque bulletin de souscription ;
1 Attestation du dépositaire des fonds constatant leur versement ;
1 Copie de la C.I.N du fondateur ou de son mandataire (copie du passeport
pour les étrangers)
1 Exemplaire, le cas échéant, de l’acte / procuration avec signature légalisée
du mandant, acte authentique s’il est donné à l’étranger ;
En cas d’apport en nature, les statuts doivent contenir leur évaluation. Le
rapport du commissaire aux apports doit être annexé aux statuts ;
N.B : La Souscription et le Versement du capital sont obligatoirement
constatés par un acte de déclaration du fondateur reçu par le Receveur.
- Les statuts doivent comporter la références de l’organisme dépositaire des
fonds / N° du CCB & Banque.
Etape 3: Enregistrement des PV de l’AGC et du 1er CA
Bureau :Recette des FinancesDélai :24 heures
Pièces à fournir :
10 exemplaires des P.V de l’AGC et du 1er C.A.
Etape 4: Déclaration d’Existence et carte d’identification fiscale
Bureau :Contrôle des ImpôtsDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
Imprimé à signer au bureau ;
Copie de l ‘attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ;
Un exemplaire des statuts enregistrés ;
Un exemplaire de la déclaration de souscription et de versement ;
Un exemplaire de la liste des souscripteurs ;
Un exemplaire des P.V de l’AGC et du 1er C.A ;
Copie de la CIN du PDG ou du DG ou du mandataire s’il y a lieu (copie du
passeport pour les étrangers).
Etape 5: Dépôt définitif au Registre du Commerce
Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
2 imprimés à remplir et à signer par le PDG ou le DG ou leur mandataire ;
Déclaration sur l’honneur à signer par le PDG ou le DG et le DGA s’il y a lieu
en double exemplaires ( imprimés fournis par le bureau ) ;
2 copies de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ;
2 exemplaires enregistrés des statuts ;
Traduction en langue arabe des principales dispositions des statuts non
obligatoirement faite par un interprète assermenté ;
2 exemplaires des P.V. de l’AGC et du 1er C.A ;
2 exemplaires de la déclaration de souscription et de versement ;
2 exemplaires de la liste des souscripteurs ;
2 copies de la déclaration d’existence et la carte d’identification fiscale ;
2 exemplaires de la Pièce précisant l’adresse du siège
social : certificat de propriété, contrat de location (non obligatoirement
enregistré ) , attestation de domiciliation avec la signature légalisée de la
personne domiciliataire ou comportant le cachet de l’entreprise domiciliataire
avec la signature de son représentant légal;
2 copie de la CIN du PDG ou du DG et du DGA s’il y a lieu ( 2 copies du
passeport pour les étrangers ) ;
2 copies de la CIN du commissaire aux comptes désigné ou de l’extrait du RC
pour le cas d’une personne morale du commissariat aux comptes ;
Un timbre fiscal de 15 DT ;
Procuration au cas où le déposant est autre que le représentant légal de la
société.
Etape 6: Publication au JORT
Bureau :IORTDélai :Une semaine
Pièces à fournir :
Textes de l’avis à publier en langue arabe et française
(à présenter sous la forme dactylographiée) ;
Copie de la C.I.N de l’annonceur ;
(Références de l’attestation de dépôt de déclaration du projet
d’investissement.)
Etape 7: Immatriculation au Registre du commerce
Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante
Pièces à fournir :
Une copie de la pièce d’encaissement des frais de publication au JORT
Un timbre fiscal de 5 DT pour chaque extrait du RC demandé
Formalités et document utiles
Cas d'une SARL
Modèle de Statuts
Cas d'une SUARL
Modèle de Statuts
Cas d'une SA
Modèle de Statuts
Déclaration de souscription et de versement
Bulletin de souscription
Liste des souscripteurs
Modèle PV Assemblée Générale Constitutive
Modèle PV Premier Conseil d'Administration
Demande d'avantages financiers au titre des
encouragements des nouveaux promoteurs
Fiche individuelle promoteur et engagement (à remplir par le nouveau promoteur
Check-list des pièces à fournir pour l'octroi et le déblocage des avantages
financiers au titre du développement régional ou agricole
Check-list des pièces à fournir pour les demandes d'avantages financiers au titre du
développement régional ou agricole
Check-list des pièces a fournir pour les demandes de déblocage des primes au titre du
développement régional ou agricole
Check-list des pièces a fournir pour les demandes d'avantages accordés aux nouveaux
promoteurs et à la P.M.E.
Attestations de dépôt de déclaration d'un projet
Déclaration pour la réalisation dans le cadre de la loi n°93-120 du 27 Décembre 1993,
d’un projet industriel
Déclaration pour la réalisation dans le cadre de la loi n°93-120 du 27 Décembre 1993,
d’un projet de service
Déclaration pour la réalisation dans le cadre de la loi n° 2002-101 du 17 décembre 2002
d’un projet industriel
Déclaration pour la réalisation dans le cadre de la loi n°2002-101 du 17 décembre 2002
d’un projet de service
Déclaration pour la réalisation dans le cadre de la loi 2004-61 du 27 juillet 2004 d’un
projet service dans le secteur pétrolier
Encouragement des nouveaux promoteurs et PME - Le Fonds de Promotion et de
Décentralisation Industrielles - (FOPRODI)
FOPRODI.
Le code d'incitations aux investissements:
Le code d’incitation aux investissements couvre tous les secteurs d’activité à l’exception
des mines, de l’énergie, du commerce intérieur et du secteur financier qui sont régis par
des textes spécifiques.
le code d'incitations aux investissements.
Encouragements au développement régional
Le Code d’Incitation aux Investissements, a prévu dans son titre IV une série de
dispositions portant encouragement des investissements dans les zones de
développement régional.
Ces encouragements d’ordre fiscal et financier, sont énoncés par les articles 23, 24 et
25 du code tel que modifiés par les articles 44 et 45 de la loi n°69 de l’année 2007 du 27
Décembre 2007 relative à l’initiative économique .
les encouragements au développement régional
Guide du guichet unique de l’agence de promotion de l’industrie
Le Guichet Unique de l’API est un centre de formalités administratives et
légales réunissant, en un même espace, les différentes administrations
intervenant dans l’accomplissement des formalités de création d’entreprises :
déclarations de projets d’investissement et constitution de sociétés.
La structure «Guichet Unique» relève du Centre de Facilitations et de la
Gestion des Avantages au site de l’API à Tunis et de ses Directions
Régionales aux autres sites.
Guide du guichet unique de l’agence de promotion de l’industrie
‫ا‬ ‫بحمد‬ ‫تم‬

Contenu connexe

Tendances

Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012Abdessamad Rhalimi
 
Creation d entreprise pptx
Creation d entreprise pptxCreation d entreprise pptx
Creation d entreprise pptx
IMANE LADRAA
 
LE BUSINESS PLAN
LE BUSINESS PLANLE BUSINESS PLAN
LE BUSINESS PLAN
FIDAQUITAINE
 
Module de Cration d'entreprises
Module de Cration d'entreprisesModule de Cration d'entreprises
Module de Cration d'entreprises
Hejer Zhiri
 
Chap 3 entrepreneuriat
Chap 3 entrepreneuriatChap 3 entrepreneuriat
Chap 3 entrepreneuriat
Nacira Atta
 
Business plan et Business Model
Business plan et Business ModelBusiness plan et Business Model
Business plan et Business Model
lslinnovation
 
Coaching Création d'entreprise : Validation de projet
Coaching Création d'entreprise : Validation de projetCoaching Création d'entreprise : Validation de projet
Coaching Création d'entreprise : Validation de projet
Société Conseils et Avenir (SoCoA)
 
Sensibilisation à la création d'entreprise
Sensibilisation à la création d'entrepriseSensibilisation à la création d'entreprise
Sensibilisation à la création d'entreprise
Benjamin de Bruijne
 
La validation de l'idée d'entreprise
La validation de l'idée d'entrepriseLa validation de l'idée d'entreprise
La validation de l'idée d'entrepriseFranck Hermann Tanoh
 
Chapitre iii le processus entrepreneurial
Chapitre iii le processus entrepreneurialChapitre iii le processus entrepreneurial
Chapitre iii le processus entrepreneurial
Koffi KONAN
 
Les 5 piliers de la creation entreprise
Les 5 piliers de la creation entrepriseLes 5 piliers de la creation entreprise
Les 5 piliers de la creation entreprise
Coaching Startup
 
Meetup for entrepreneneurs business plan vs business model canvas
Meetup for entrepreneneurs business plan vs business model canvasMeetup for entrepreneneurs business plan vs business model canvas
Meetup for entrepreneneurs business plan vs business model canvas
Coaching Startup
 
Structure méthodologique pour l’élaboration de votre business plan
Structure méthodologique pour l’élaboration de votre business plan Structure méthodologique pour l’élaboration de votre business plan
Structure méthodologique pour l’élaboration de votre business plan
univenturetunisia
 
Le plan d affaires alternatif (IpOp)
Le plan d affaires alternatif (IpOp)Le plan d affaires alternatif (IpOp)
Le plan d affaires alternatif (IpOp)
Guillaume Hulin
 
Chapitre i notion dinnovation et d'entrepreneuriat
Chapitre i notion dinnovation et d'entrepreneuriatChapitre i notion dinnovation et d'entrepreneuriat
Chapitre i notion dinnovation et d'entrepreneuriat
Koffi KONAN
 
Qu'est ce qu'un Business Plan et un RSI ?
Qu'est ce qu'un Business Plan et un RSI ?Qu'est ce qu'un Business Plan et un RSI ?
Qu'est ce qu'un Business Plan et un RSI ?
msmpp-nantes
 
Création d'entreprise
Création d'entrepriseCréation d'entreprise
Création d'entreprise
Isabelle Gavalda
 
Atelier entrepreneuriat, business plan. Journée Réseau VRAC #3
Atelier entrepreneuriat, business plan. Journée Réseau VRAC #3Atelier entrepreneuriat, business plan. Journée Réseau VRAC #3
Atelier entrepreneuriat, business plan. Journée Réseau VRAC #3
Zero Waste France, Cniid
 
Comment présenter un business plan à un investisseur ?
Comment présenter un business plan à un investisseur ?Comment présenter un business plan à un investisseur ?
Comment présenter un business plan à un investisseur ?Lotfi LOUEZ
 

Tendances (20)

Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
Business plan 1.3 fsjes_ain sebaa_rhalimi-2012
 
Creation d entreprise pptx
Creation d entreprise pptxCreation d entreprise pptx
Creation d entreprise pptx
 
LE BUSINESS PLAN
LE BUSINESS PLANLE BUSINESS PLAN
LE BUSINESS PLAN
 
Module de Cration d'entreprises
Module de Cration d'entreprisesModule de Cration d'entreprises
Module de Cration d'entreprises
 
Chap 3 entrepreneuriat
Chap 3 entrepreneuriatChap 3 entrepreneuriat
Chap 3 entrepreneuriat
 
Creation d’entreprise
Creation d’entrepriseCreation d’entreprise
Creation d’entreprise
 
Business plan et Business Model
Business plan et Business ModelBusiness plan et Business Model
Business plan et Business Model
 
Coaching Création d'entreprise : Validation de projet
Coaching Création d'entreprise : Validation de projetCoaching Création d'entreprise : Validation de projet
Coaching Création d'entreprise : Validation de projet
 
Sensibilisation à la création d'entreprise
Sensibilisation à la création d'entrepriseSensibilisation à la création d'entreprise
Sensibilisation à la création d'entreprise
 
La validation de l'idée d'entreprise
La validation de l'idée d'entrepriseLa validation de l'idée d'entreprise
La validation de l'idée d'entreprise
 
Chapitre iii le processus entrepreneurial
Chapitre iii le processus entrepreneurialChapitre iii le processus entrepreneurial
Chapitre iii le processus entrepreneurial
 
Les 5 piliers de la creation entreprise
Les 5 piliers de la creation entrepriseLes 5 piliers de la creation entreprise
Les 5 piliers de la creation entreprise
 
Meetup for entrepreneneurs business plan vs business model canvas
Meetup for entrepreneneurs business plan vs business model canvasMeetup for entrepreneneurs business plan vs business model canvas
Meetup for entrepreneneurs business plan vs business model canvas
 
Structure méthodologique pour l’élaboration de votre business plan
Structure méthodologique pour l’élaboration de votre business plan Structure méthodologique pour l’élaboration de votre business plan
Structure méthodologique pour l’élaboration de votre business plan
 
Le plan d affaires alternatif (IpOp)
Le plan d affaires alternatif (IpOp)Le plan d affaires alternatif (IpOp)
Le plan d affaires alternatif (IpOp)
 
Chapitre i notion dinnovation et d'entrepreneuriat
Chapitre i notion dinnovation et d'entrepreneuriatChapitre i notion dinnovation et d'entrepreneuriat
Chapitre i notion dinnovation et d'entrepreneuriat
 
Qu'est ce qu'un Business Plan et un RSI ?
Qu'est ce qu'un Business Plan et un RSI ?Qu'est ce qu'un Business Plan et un RSI ?
Qu'est ce qu'un Business Plan et un RSI ?
 
Création d'entreprise
Création d'entrepriseCréation d'entreprise
Création d'entreprise
 
Atelier entrepreneuriat, business plan. Journée Réseau VRAC #3
Atelier entrepreneuriat, business plan. Journée Réseau VRAC #3Atelier entrepreneuriat, business plan. Journée Réseau VRAC #3
Atelier entrepreneuriat, business plan. Journée Réseau VRAC #3
 
Comment présenter un business plan à un investisseur ?
Comment présenter un business plan à un investisseur ?Comment présenter un business plan à un investisseur ?
Comment présenter un business plan à un investisseur ?
 

En vedette

Manual operator-bobcat-743-skid-steer-loader-operating-instructions-preventiv...
Manual operator-bobcat-743-skid-steer-loader-operating-instructions-preventiv...Manual operator-bobcat-743-skid-steer-loader-operating-instructions-preventiv...
Manual operator-bobcat-743-skid-steer-loader-operating-instructions-preventiv...
Rached Douahchia
 
Zf error codes (1)
Zf error codes (1)Zf error codes (1)
Zf error codes (1)
Rached Douahchia
 
COMBAISION
COMBAISION COMBAISION
COMBAISION
Rached Douahchia
 
What Makes Great Infographics
What Makes Great InfographicsWhat Makes Great Infographics
What Makes Great Infographics
SlideShare
 
You Suck At PowerPoint!
You Suck At PowerPoint!You Suck At PowerPoint!
You Suck At PowerPoint!
Jesse Desjardins - @jessedee
 
STOP! VIEW THIS! 10-Step Checklist When Uploading to Slideshare
STOP! VIEW THIS! 10-Step Checklist When Uploading to SlideshareSTOP! VIEW THIS! 10-Step Checklist When Uploading to Slideshare
STOP! VIEW THIS! 10-Step Checklist When Uploading to Slideshare
Empowered Presentations
 
A Guide to SlideShare Analytics - Excerpts from Hubspot's Step by Step Guide ...
A Guide to SlideShare Analytics - Excerpts from Hubspot's Step by Step Guide ...A Guide to SlideShare Analytics - Excerpts from Hubspot's Step by Step Guide ...
A Guide to SlideShare Analytics - Excerpts from Hubspot's Step by Step Guide ...
SlideShare
 
How To Get More From SlideShare - Super-Simple Tips For Content Marketing
How To Get More From SlideShare - Super-Simple Tips For Content MarketingHow To Get More From SlideShare - Super-Simple Tips For Content Marketing
How To Get More From SlideShare - Super-Simple Tips For Content Marketing
Content Marketing Institute
 
Masters of SlideShare
Masters of SlideShareMasters of SlideShare
Masters of SlideShare
Kapost
 
10 Ways to Win at SlideShare SEO & Presentation Optimization
10 Ways to Win at SlideShare SEO & Presentation Optimization10 Ways to Win at SlideShare SEO & Presentation Optimization
10 Ways to Win at SlideShare SEO & Presentation Optimization
Oneupweb
 
How to Make Awesome SlideShares: Tips & Tricks
How to Make Awesome SlideShares: Tips & TricksHow to Make Awesome SlideShares: Tips & Tricks
How to Make Awesome SlideShares: Tips & Tricks
SlideShare
 

En vedette (12)

Manual operator-bobcat-743-skid-steer-loader-operating-instructions-preventiv...
Manual operator-bobcat-743-skid-steer-loader-operating-instructions-preventiv...Manual operator-bobcat-743-skid-steer-loader-operating-instructions-preventiv...
Manual operator-bobcat-743-skid-steer-loader-operating-instructions-preventiv...
 
Recup brake energy-eu-f_b
Recup brake energy-eu-f_bRecup brake energy-eu-f_b
Recup brake energy-eu-f_b
 
Zf error codes (1)
Zf error codes (1)Zf error codes (1)
Zf error codes (1)
 
COMBAISION
COMBAISION COMBAISION
COMBAISION
 
What Makes Great Infographics
What Makes Great InfographicsWhat Makes Great Infographics
What Makes Great Infographics
 
You Suck At PowerPoint!
You Suck At PowerPoint!You Suck At PowerPoint!
You Suck At PowerPoint!
 
STOP! VIEW THIS! 10-Step Checklist When Uploading to Slideshare
STOP! VIEW THIS! 10-Step Checklist When Uploading to SlideshareSTOP! VIEW THIS! 10-Step Checklist When Uploading to Slideshare
STOP! VIEW THIS! 10-Step Checklist When Uploading to Slideshare
 
A Guide to SlideShare Analytics - Excerpts from Hubspot's Step by Step Guide ...
A Guide to SlideShare Analytics - Excerpts from Hubspot's Step by Step Guide ...A Guide to SlideShare Analytics - Excerpts from Hubspot's Step by Step Guide ...
A Guide to SlideShare Analytics - Excerpts from Hubspot's Step by Step Guide ...
 
How To Get More From SlideShare - Super-Simple Tips For Content Marketing
How To Get More From SlideShare - Super-Simple Tips For Content MarketingHow To Get More From SlideShare - Super-Simple Tips For Content Marketing
How To Get More From SlideShare - Super-Simple Tips For Content Marketing
 
Masters of SlideShare
Masters of SlideShareMasters of SlideShare
Masters of SlideShare
 
10 Ways to Win at SlideShare SEO & Presentation Optimization
10 Ways to Win at SlideShare SEO & Presentation Optimization10 Ways to Win at SlideShare SEO & Presentation Optimization
10 Ways to Win at SlideShare SEO & Presentation Optimization
 
How to Make Awesome SlideShares: Tips & Tricks
How to Make Awesome SlideShares: Tips & TricksHow to Make Awesome SlideShares: Tips & Tricks
How to Make Awesome SlideShares: Tips & Tricks
 

Similaire à بسم الله الرحمن الرحيم Maa

GUIDE AUDINORD
GUIDE AUDINORDGUIDE AUDINORD
GUIDE AUDINORD
Hajar EL GUERI
 
Guide de la création d'entreprise 2013
Guide de la création d'entreprise 2013Guide de la création d'entreprise 2013
Guide de la création d'entreprise 2013
CCI Bretagne
 
Comment élaborer un business model gagnant
Comment élaborer un business model  gagnantComment élaborer un business model  gagnant
Comment élaborer un business model gagnantnema84
 
Réaliser son Étude de marché facilement.pdf
Réaliser son Étude de marché facilement.pdfRéaliser son Étude de marché facilement.pdf
Réaliser son Étude de marché facilement.pdf
Anthony Léger
 
creationdentreprisepptx-180609091501.pdf
creationdentreprisepptx-180609091501.pdfcreationdentreprisepptx-180609091501.pdf
creationdentreprisepptx-180609091501.pdf
abderrahim83
 
BUSINESS PLAN
BUSINESS PLAN BUSINESS PLAN
BUSINESS PLAN
Biova consulting
 
Business plan
Business planBusiness plan
Business plan
Biova consulting
 
Ecrire un business plan
Ecrire un business planEcrire un business plan
Ecrire un business plan
Faurie Christophe
 
1 cha pi iii
1  cha pi iii1  cha pi iii
1 cha pi iii
Naïssan Lemjid
 
Guide créer son entreprise 2014
Guide créer son entreprise 2014Guide créer son entreprise 2014
Guide créer son entreprise 2014
CCI Bretagne
 
Business plan
Business planBusiness plan
Business plan
hechmibaccouche
 
L'entrepreneur: profil et formation
L'entrepreneur: profil et formationL'entrepreneur: profil et formation
L'entrepreneur: profil et formation
Daouia ADJERIOU
 
Comment on peut créer une entreprise
Comment on peut créer une entrepriseComment on peut créer une entreprise
Comment on peut créer une entrepriseSafana Idmassaoud
 
Effectuation : Hello Mentor (étude de cas, 2013)
Effectuation : Hello Mentor (étude de cas, 2013)Effectuation : Hello Mentor (étude de cas, 2013)
Effectuation : Hello Mentor (étude de cas, 2013)
Carine Baillie
 
Rediger un business plan
Rediger un business planRediger un business plan
Rediger un business plan18101310
 
Royal kids guide de la création d'entreprise
Royal kids   guide de la création d'entrepriseRoyal kids   guide de la création d'entreprise
Royal kids guide de la création d'entreprise
Vanessa Saragaglia
 
Creer votre-entreprise
Creer votre-entreprise Creer votre-entreprise
Creer votre-entreprise sihamb
 
Startup14411111111111111111111111111111.pdf
Startup14411111111111111111111111111111.pdfStartup14411111111111111111111111111111.pdf
Startup14411111111111111111111111111111.pdf
mohamedsaidi212001
 
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Business plan
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Business planTRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Business plan
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Business plan
CCI Entreprendre
 

Similaire à بسم الله الرحمن الرحيم Maa (20)

GUIDE AUDINORD
GUIDE AUDINORDGUIDE AUDINORD
GUIDE AUDINORD
 
Guide de la création d'entreprise 2013
Guide de la création d'entreprise 2013Guide de la création d'entreprise 2013
Guide de la création d'entreprise 2013
 
Comment élaborer un business model gagnant
Comment élaborer un business model  gagnantComment élaborer un business model  gagnant
Comment élaborer un business model gagnant
 
Réaliser son Étude de marché facilement.pdf
Réaliser son Étude de marché facilement.pdfRéaliser son Étude de marché facilement.pdf
Réaliser son Étude de marché facilement.pdf
 
creationdentreprisepptx-180609091501.pdf
creationdentreprisepptx-180609091501.pdfcreationdentreprisepptx-180609091501.pdf
creationdentreprisepptx-180609091501.pdf
 
BUSINESS PLAN
BUSINESS PLAN BUSINESS PLAN
BUSINESS PLAN
 
Business plan
Business planBusiness plan
Business plan
 
Ecrire un business plan
Ecrire un business planEcrire un business plan
Ecrire un business plan
 
1 cha pi iii
1  cha pi iii1  cha pi iii
1 cha pi iii
 
Guide créer son entreprise 2014
Guide créer son entreprise 2014Guide créer son entreprise 2014
Guide créer son entreprise 2014
 
Business plan
Business planBusiness plan
Business plan
 
L'entrepreneur: profil et formation
L'entrepreneur: profil et formationL'entrepreneur: profil et formation
L'entrepreneur: profil et formation
 
1 cha pi iii
1  cha pi iii1  cha pi iii
1 cha pi iii
 
Comment on peut créer une entreprise
Comment on peut créer une entrepriseComment on peut créer une entreprise
Comment on peut créer une entreprise
 
Effectuation : Hello Mentor (étude de cas, 2013)
Effectuation : Hello Mentor (étude de cas, 2013)Effectuation : Hello Mentor (étude de cas, 2013)
Effectuation : Hello Mentor (étude de cas, 2013)
 
Rediger un business plan
Rediger un business planRediger un business plan
Rediger un business plan
 
Royal kids guide de la création d'entreprise
Royal kids   guide de la création d'entrepriseRoyal kids   guide de la création d'entreprise
Royal kids guide de la création d'entreprise
 
Creer votre-entreprise
Creer votre-entreprise Creer votre-entreprise
Creer votre-entreprise
 
Startup14411111111111111111111111111111.pdf
Startup14411111111111111111111111111111.pdfStartup14411111111111111111111111111111.pdf
Startup14411111111111111111111111111111.pdf
 
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Business plan
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Business planTRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Business plan
TRANSMISSION REPRISE - Monter son dossier : Business plan
 

Plus de Rached Douahchia

247249289 case-721 b-electrical-schematic (1)
247249289 case-721 b-electrical-schematic (1)247249289 case-721 b-electrical-schematic (1)
247249289 case-721 b-electrical-schematic (1)
Rached Douahchia
 
Approche de la maintenance industrielle
Approche de la maintenance industrielleApproche de la maintenance industrielle
Approche de la maintenance industrielle
Rached Douahchia
 
Manuel esd5500 ece vr
Manuel esd5500 ece vrManuel esd5500 ece vr
Manuel esd5500 ece vr
Rached Douahchia
 
Et 190378884 how-to-flash-caterpillar-ecm
Et 190378884 how-to-flash-caterpillar-ecmEt 190378884 how-to-flash-caterpillar-ecm
Et 190378884 how-to-flash-caterpillar-ecm
Rached Douahchia
 
⭐English to french john deere electronic engines translation documents (1)
⭐English to french john deere electronic engines translation documents (1)⭐English to french john deere electronic engines translation documents (1)
⭐English to french john deere electronic engines translation documents (1)
Rached Douahchia
 
Eclud (1)
Eclud (1)Eclud (1)
Eclud (1)
Rached Douahchia
 
منهجية مقترحة لإعداد تقرير تربص ميداني (1)
منهجية مقترحة لإعداد تقرير تربص ميداني (1)منهجية مقترحة لإعداد تقرير تربص ميداني (1)
منهجية مقترحة لإعداد تقرير تربص ميداني (1)
Rached Douahchia
 
Test 2 ep1.2 s
Test 2 ep1.2 sTest 2 ep1.2 s
Test 2 ep1.2 s
Rached Douahchia
 

Plus de Rached Douahchia (10)

SDP:02
SDP:02SDP:02
SDP:02
 
247249289 case-721 b-electrical-schematic (1)
247249289 case-721 b-electrical-schematic (1)247249289 case-721 b-electrical-schematic (1)
247249289 case-721 b-electrical-schematic (1)
 
Approche de la maintenance industrielle
Approche de la maintenance industrielleApproche de la maintenance industrielle
Approche de la maintenance industrielle
 
Vgp 15763
Vgp 15763Vgp 15763
Vgp 15763
 
Manuel esd5500 ece vr
Manuel esd5500 ece vrManuel esd5500 ece vr
Manuel esd5500 ece vr
 
Et 190378884 how-to-flash-caterpillar-ecm
Et 190378884 how-to-flash-caterpillar-ecmEt 190378884 how-to-flash-caterpillar-ecm
Et 190378884 how-to-flash-caterpillar-ecm
 
⭐English to french john deere electronic engines translation documents (1)
⭐English to french john deere electronic engines translation documents (1)⭐English to french john deere electronic engines translation documents (1)
⭐English to french john deere electronic engines translation documents (1)
 
Eclud (1)
Eclud (1)Eclud (1)
Eclud (1)
 
منهجية مقترحة لإعداد تقرير تربص ميداني (1)
منهجية مقترحة لإعداد تقرير تربص ميداني (1)منهجية مقترحة لإعداد تقرير تربص ميداني (1)
منهجية مقترحة لإعداد تقرير تربص ميداني (1)
 
Test 2 ep1.2 s
Test 2 ep1.2 sTest 2 ep1.2 s
Test 2 ep1.2 s
 

Dernier

10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
AXIZ eBusiness
 
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Mohamed Bouanane
 
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdfAnalyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Paperjam_redaction
 
exemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdf
exemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdfexemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdf
exemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdf
AXIZ eBusiness
 
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière SolidayPrésentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Soliday das Sonnensegel
 
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdfÉveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
megmedia
 

Dernier (6)

10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
 
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
 
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdfAnalyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
 
exemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdf
exemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdfexemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdf
exemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdf
 
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière SolidayPrésentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
 
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdfÉveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
 

بسم الله الرحمن الرحيم Maa

  • 1. ‫الرحيم‬ ‫الرحمن‬ ‫ا‬ ‫بسم‬MAA La création d’entreprise étape par étape Ce guide comporte toutes les informations sur le processus de création d’entreprise, partant de l’idée de projet, aux études de positionnement stratégiques sectorielles, au plan d’affaires et aux institutions d’appui. Il présente également un aperçu exhaustif sur les possibilités de financement et les incitations fiscales et financières à la création ainsi que les formalités de déclaration du projet et de constitution juridique de l’entreprise on va traiter chaque étape dans un sujet indépendant Idée de projet Structures d’appui à la création Plan d’affaires
  • 2. Financement Formalités de création Formalités et document utiles Guide des Centres d’Affaires Guide des pépinières d’entreprises Mécanismes de financment des PME Regime legal de creation d'entreprise Modalités de création d'entreprises bonne chance a tous Tout projet de création d'entreprise commence par une idée. Qu'elle naisse de votre expérience, de votre savoir-faire, de votre imagination ou d'un simple concours de circonstance, il s'agit souvent au départ d'une intuition ou d'un désir qui s'approfondit et mature avec le temps. Plus votre idée est nouvelle, plus vous devez vous interroger sur la capacité de vos futurs clients à l'accepter ! Plus votre idée est classique ou banale, plus vous devez réfléchir à sa réelle utilité par rapport à l'offre déjà existante sur le marché. Trouver une idée de création d'entreprise Aucune idée ne peut être considérée, de prime abord, comme supérieure par rapport à une autre dans le domaine de la création d'entreprise.
  • 3. Une innovation technologique révolutionnaire ne présente pas plus d'atouts, au départ, que la saisie d'une simple opportunité commerciale sur un marché banal ! Il existe plusieurs sources d'inspiration pour trouver une idée : Créer dans son métier (activité connue) Ce type de création peut paraître - a priori - le moins risqué : - vous maîtrisez bien l'idée car elle correspond à un métier que vous avez exercé pendant plusieurs années, - vous connaissez les règles du jeu, - les compétences techniques à mettre en oeuvre font partie de votre savoir-faire... bref, vous vous sentez à l'aise. En matière de création d'entreprise, le professionnalisme du créateur est naturellement un facteur de réussite. Ceux qui créent dans un métier qu'ils connaissent bien ont généralement plus de chances de réussir que ceux qui se risquent dans l'inconnu. Attention cependant ! Il convient d'être prudent, car cette voie d'accès à la création d'entreprise peut donner un sentiment de sécurité factice : vous êtes expert dans votre domaine, mais vous ne maîtrisez pas forcément les autres facettes du "métier de créateur" (commercialisation, gestion, etc.). Vous n'avez, par ailleurs, peut-être pas suivi l'évolution qui s'est produite dans votre métier de base... N'oubliez pas, par ailleurs, que vous devez être en mesure d'appréhender le marché visé pour pouvoir "faire votre place" face aux concurrents. Les nouvelles idées, nouvelles tendances Créer une entreprise à partir de nouvelles idées, de nouvelles tendances nécessite de rester à l'affût de tout ce qui se passe en France ou ailleurs en matière de nouveaux produits, de nouveaux modes de consommation, de nouveaux concepts marketing... La plupart des magazines économiques ou spécialisés en création d'entreprise s'en font l'écho et de nombreux sites internet consacrés aux tendances de notre époque ont vu le jour Déceler une opportunité Une opportunité, une bonne occasion, "l'affaire à ne pas manquer" peut se présenter ! Pour déceler une opportunité, il convient tout d'abord de se mettre dans une disposition d'esprit favorable, se résumant à : Avoir en permanence l'esprit critique pour juger :
  • 4. - des situations commerciales présentes, - des réels mérites des positions acquises par certaines entreprises, - des lacunes des systèmes établis, - des défauts des produits ou services offerts, - etc. Les nouveaux concepts de produits, de services ou de prestations sont souvent le fruit d'une remise en cause ou d'une carence constatée dans l'offre par rapport aux problèmes rencontrés dans la vie en général. Exercer en permanence une grande curiosité intellectuelle : le monde change vite et sans répit. Pour en saisir les opportunités encore faut-il rester en prise avec lui. Cela nécessite une disponibilité intellectuelle importante pour s'informer, analyser, comprendre, anticiper, voire prédire certaines évolutions. Etre curieux de tout pour détecter les opportunités ! Faire preuve d'une grande ouverture d'esprit et savoir accepter les apports extérieurs, les savoir-faire ou pratiques différentes qui peuvent ouvrir de nouvelles possibilités commerciales. Il y a souvent, dans les autres économies nationales, quelque chose à transposer ou à adapter pour en faire un projet commercial en France. Trouver une application nouvelle Créer une entreprise à partir d'une application nouvelle consiste à utiliser une technique, un savoir-faire, un produit connu en le transposant dans une autre activité, dans un nouveau contexte ou sur un marché différent. Attention ! Il y a une part d'innovation dans les applications nouvelles et la réaction souhaitée du consommateur n'est pas toujours certaine. Un projet de création dans une application nouvelle est donc plus risqué, mais en cas de succès la rentabilité est supérieure. Par contre le plagiat peut être très rapide. Créer un nouveau produit ou service L'innovation pure relève d'un exercice plus ardu. Créer un nouveau produit, généralement à fort contenu technologique, entraîne des besoins importants de capitaux : - pour passer à la phase préindustrielle, - pour réaliser une étude de marché nécessairement approfondie, - et pour attendre la réponse du marché.
  • 5. De ce fait, les risques se cumulent, mais la rentabilité s'avère normalement bien plus élevée que dans une activité classique où la concurrence est souvent très forte Structures d’appui à la création Les centres techniques sectoriels Industries Mécaniques et Electriques (CETIME Missions diagnostics stratégiques et assistance technique de mise à niveau, diagnostics qualité et mise en place de systèmes d'assurance qualité, assistance technique spécifique et autres expertises, essais de laboratoire, formation continue et toute action de promotion du secteur. Données disponibles Base de données entreprises/ Informations relatives au secteur des IME/ Informations techniques Les sociétés régionales d’investissement et de développement Fonds de Reconversion et de Développement des centres miniers (FRDCM) Fonds de développement de Kasserine (SODEK) SIDCO, opère dans les mêmes régions que l’ODCO SODINO, opère dans les que couvre l’ODNO SODIS, opère dans les régions couvertes par l’ODS La société de développement du Cap Bon Un plan d’affaires est un résumé de la stratégie qu’un entrepreneur compte mettre en œuvre dans un projet entrepreneurial et développer les activités nécessaires et suffisantes pour réussir.
  • 6. Les différentes parties sont en règle générale structurées de la façon suivante : 1. L’énoncé de la mission 2. Les principales activités de l’entreprise 3. Les produits et services 4. La direction 5. Contexte commercial 6. Ventes et marketing 7. Le plan d’exploitation 8. Le plan des ressources humaines 9. Le plan financier 10. La croissance future Il n’existe pas de méthode ni de règles absolues pour rédiger un plan d’affaires. On s’entend cependant sur un certain nombre d’éléments clés, les autres éléments dépendent de la nature du projet guide d'élaboration de plan d'affaires :les principaux axes Résumé et conclusions C’est la présentation succincte et synthétique en deux ou trois pages du projet soumis aux investisseurs, en précisant bien la situation actuelle, base de départ, et la situation visée au terme du plan de cinq ans. Présentation rapide du marché du produit des hommes de l’avantage dont dispose l’entreprise des objectifs visés l’estimation globale des besoins financiers et nature des besoins le montant des fonds recherchés auprès des investisseurs la rentabilité financière espérée et proposée, l’image de la société au terme du plan
  • 7. date et nombre de copies du plan Présentation du projet Différencier dans cette partie s’il s’agit d’une entreprise existant déjà ou d’une création d’entreprise S’agissant d’une entreprise existant déjà Historique Date de création, évolution, principales lignes de produits, marchés actuels, biens en propriété ou en leasing ; l’actionnariat évolution récente; les grandes étapes de l’évolution, le management (joindre les derniers documents financiers en annexe, ainsi que tous les documents nécessaires: documents commerciaux, plaquette…). Projet de développement Est-ce la poursuite de la croissance avec les mêmes produits sur les mêmes marchés? Ou un nouveau développement avec de nouveaux produits ; sur les mêmes marchés, ou sur des marchés proches? S’agit-il d’une diversification pour l’entreprise ou au contraire d’une spécialisation accrue? S’agit-il d’une croissance interne ou externe par rachat d’entreprise ou prises de participation dans d’autres entreprises Il faut à ce stade montrer qu’étant donné l’environnement de l’entreprise, ses points forts et ses points faibles, la meilleure solution est celle faisant l’objet de ce plan. S’agissant d’une entreprise en création Etant donné l’environnement il existe une opportunité pour une entreprise nouvelle de répondre à une demande solvable bien formalisée. Préciser la rencontre des hommes, leur passé récent, les produits à fabriquer et les marchés visés. Quelle forme juridique revêtira la société Timing de la création d’entreprise Date de création
  • 8. Premiers investissements Premières fabrications Premières mises sur le marché Choix du nom de la société ; choix d’un produit, d’une technologie, d’un nom propre… L’environnement économique – l’industrie – le secteur Il faut présenter ici l’environnement économique proche et plus lointain dans lequel va évoluer l’entreprise, qu’il s’agisse de l’environnement géographique ou technologique et de l’évolution des principaux marchés: Dans quel grand secteur industriel se situe le projet: biens d’équipements : construction électrique, électronique, instrumentation; biens intermédiaires : plastiques, métallurgie; biens de consommation semi-durables : électroménager, automobile; biens de consommation immédiate : alimentation…; services: ingénierie, distribution, industries matière grise. Passage au secteur (ex. électronique). Passage à la branche (ex. les instruments). Passage au créneau (ex. les instruments permettant de mesurer telle donnée physique). Caractères de cette industrie; Evolution de la technologie; principaux changements intervenus récemment; changements à attendre. Première approche de la taille et de la croissance de ces marchés: Estimation de l’offre globale et de la demande globale. Existe-t-il des cycles économiques d’expansion et de récession: leurs causes (ex. l’industrie des composants électroniques dans le monde: les changements de technologie intervenant tous les quatre ou cinq ans, les investissements sont réalisés par vague et on assiste à des périodes de surproduction avec baisse de prix suivies de période de « manque » avec délais de livraison longs et prix très élevés). Même chose pour l’industrie papetière: les cycles.
  • 9. Existe-t-il des droits d’entrée sur le marché: Soit en termes financiers : montant des investissements nécessaires pour prendre place ou pour accroître sa pénétration sur le marché: Soit autorisations, homologations ou accords des pouvoirs publics touchant à l’exercice de la profession ou aux produits. Le Marché La demande Qui est le client final ? Bien différencier entre qui choisit, qui utilise, qui décide et qui paie (ex. le secteur médical public : le médecin utilise et choisit, l’Administration décide et la collectivité paie les instruments). Que recherche le client ? Un produit ou un service ? Importance de la marque dans la décision d’achat. Segmenter la clientèle c’est-à-dire isoler dans l’univers de la demande, les segments de la clientèle ayant un comportement commun, soit dans la décision d’achat, soit dans le pouvoir d’achat… Quelles sont les habitudes de consommation ? L’offre Structure de l’offre de produits. L’offre est-elle monopolistique, obligopolistique, atomisée ? L’offre sur le plan, géographique: importations et exportations… Taille et croissance du marché §Taille: en nombre de produits, en DT (Dinar Tunisien). Segmenter le marché. §Croissance: taux de croissance en valeur, en volume, en DT, en Euro, à l’étranger. La concurrence §Quels sont les concurrents: Tunisiens, Européens; taille, chiffre d’affaires, résultat, leur politique, leurs stratégies, leur image de marque ; leurs forces et leurs faiblesses ; sauraient-ils faire les produits de l’entreprise ? §Montrer qu’il existe une place pour une entreprise qui présente certains produits différents, en un mot que le marché est mal couvert. Les études de marché Existent-elles ? Par qui ont-elles été faites ?
  • 10. Quelle confiance peut-on leur accorder ? Se méfier des études de marché qui concernent des produits trop nouveaux ou qui sont faites auprès d’une demande potentielle et non pas d’une demande solvable. Le produit ou le service Le produit ou les gammes de produits Produits existants, Produits nouveaux. Présentation physique et fonctionnelle du produit Présentation physique : (photos, dessins), décomposition en sous- ensembles: mécanique, électronique, partie mesure, affichage… Présentation fonctionnelle : fonction principale, sous fonctions, intégration dans une chaîne de produits ou non. Avantages du produit par rapport à la concurrence. Sur quoi portent- ils ? S’agit-il d’une réelle innovation ? Sur quoi porte- t-elle ? Technologie : à quelles technologies le produit fait-il appel pour ce qui concerne les différents sous-ensembles. Protection industrielle Brevets: que protègent-ils ? Un dispositif ou un procédé ? Brevets concurrents ? Dans quels pays sont-ils déposés, pays sans examen, pays avec examen préalable (USA, Allemagne, Japon) ? Qui détient les brevets ? Le savoir-faire Le savoir-faire intégré dans le produit est-il celui de la société? ou un autre savoir-faire acquis à l’extérieur? s’agit-il d’un savoir-faire récent ou ancien? Le savoir-faire est-il reconnu comme tel par le client? Par la concurrence? Durée de vie du produit ou cycle de vie du produit. Evolution récente, évolution prévisible. Le produit en terme de recherche développement
  • 11. Combien a-t-il coûté jusqu’à la phase de prototype, de la phase prototype à la phase industrielle, combien de temps a-t-il fallu pour le mettre au point (échelle des temps et des coûts)? Le produit est-il soumis à autorisation préalable des pouvoirs publics : au moment de la fabrication, au moment de la vente, au moment de l’utilisation. Y a-t-il un examen, une autorisation, une homologation préalable ? Les objectifs visés Les parts de marché Estimer la ou les parts de marché qu’il faut détenir pour gagner de l’argent, pour se maintenir sur ce marché. Quelle est la part de marché visée par l’entreprise? Evolution et perspectives des parts de marché concernant les produits anciens, les produits nouveaux… Les objectifs financiers A quel niveau de chiffre d’affaires se situe le point mort et quand doit-il être atteint ? Rentabilité d’exploitation visée: c’est-à-dire marge nette avant et après impôts rapportée au chiffre d’affaires ou à la production. Perspectives de rémunération pour les investisseurs. Autres objectifs Objectifs de Recherche/Développement pour faire face aux changements technologiques et réactions de la concurrence; Objectifs vis-à-vis des salariés de l’entreprise: cadres, maîtrise, employés, ouvriers ; Régime des stocks-options. Objectifs de communication à l’intérieur et à l’extérieur de l’entreprise, quelle image de l’entreprise veut-on communiquer à l’extérieur; Comment s’attacher et fidéliser la clientèle. Ressources de la Société – Management – Organisation La société dispose en général de trois types de ressources: Des ressources financières
  • 12. Des ressources humaines Des connaissances ou un savoir-faire particulier qui est un vrai actif de l’entreprise, qui se transmet entre les individus, dans le temps, ce qui assure la permanence de la marque, de la qualité et de l’image de l’entreprise. Des ressources financières Pour les sociétés existantes, montrer que l’exploitation a permis jusqu’ici l’autofinancement, (ou non) de l’entreprise, que son autofinancement actuel lui permet d’aborder la nouvelle phase de développement, spécialisation ou diversification, avec l’apport de capitaux additionnels. Dans les ressources financières potentielles, indiquer la possibilité pour les actionnaires actuels d’accompagner la croissance de l’entreprise. Des ressources humaines §Présenter les hommes clés de l’entreprise, fondateurs, managers, actionnaires (joindre les CV en annexe). Bien mettre l’accent sur leur formation, leurs expériences professionnelles, leurs succès, éventuellement leurs échecs. Quel est leur cursus dans le passé, quelles sont leurs qualités, quelles responsabilités ont-ils exercé ? §Présenter les qualités des effectifs de l’entreprise : main-d’œuvre habile ou non qualifiée… §Organigramme de la société: les fonctions commerciales, industrielles, financières, R&D : par qui sont-elles assurées… §Existe-t-il un système de rémunération particulier concernant l’intéressement des salariés : en fonction du résultat, du chiffre d’affaires ; le personnel a-t-il la possibilité d’acquérir des actions de la société par des Stock-options ou des Bons de Souscription d’actions ; le personnel – à quel niveau – a-t-il déjà des actions de la société ? §Ressources humaines extérieurs : la société dispose-t-elle de compétences à l’extérieur sur lesquelles elle peut s’appuyer, un partenariat technologique avec une grande société par exemple ? Nota: auditeurs comptables, réviseurs, scientifiques regroupés ou non dans un Conseil Scientifique ? Conseils juridiques et fiscaux.
  • 13. . Un savoir-faire particulier-des connaissances Celui-ci est-il un savoir-faire dans la création de produits nouveaux, dans l’industrialisation, dans la gestion des affaires, dans la gestion des hommes, dans l’attaque des marchés étrangers, dans le marketing ? Le personnel de l’entreprise connaît-il bien ce savoir-faire, la société est- elle reconnue pour cela ? Que sait faire la société et que ne sait-elle pas faire ? Comment la voit les clients, les fournisseurs, les concurrents, les banquiers ? Que sait-elle faire que les concurrents ne savent pas faire ou qu’imparfaitement ? En quoi est-elle unique ? En réalité et en définitive, c’est cela qui fait progresser l’entreprise : la vision qu’en ont les concurrents et l’aptitude des dirigeants à bien comprendre cela. Le plan opérationnel Ou comment s’y prendre pour atteindre ses objectifs étant donné l’opportunité existante et les points forts de la société. C’est la présentation des stratégies d’entreprise permettant de transformer le couple produit/marché en profits. Le plan recherche et développement Budgets d’investissements à prévoir pour le futur: Pour le maintien à niveau des produits actuels. Pour la recherche et la mise au point des produits nouveaux, budgets rapportés au chiffre d’affaires. Personnel disponible. L’industrialisation Que fabrique-t-on et que va fabriquer la société, quels produits, quels sous-ensembles. Pour cela, quels moyens de production sont-ils nécessaires, indispensables: immobilier, matériels, outillages. Que peut faire sous-traiter la société. Avantages de la sous-traitance: pas d’investissements, prix de revient connus, souplesse et possibilité de changer de sous-traitant.
  • 14. Ne pas confier l’intégralité de la fabrication à un seul sous-traitant : la société doit conserver la fabrication des parties où elle excelle, et confier la totalité à un seul sous-traitant pourrait lui donner l’idée de faire la même chose ! Les approvisionnements ; quelle est la longueur du cycle de fabrication, stock de matières nécessaires, stock mini… Fabrication sur commande et lancement en fabrication de petites, moyennes ou grandes séries. Les fournisseurs; choix des fournisseurs ; négociations ; conditions de paiements… les achats à l’étranger, délais de livraison et paiements par lettres de crédits. Les contrôles : contrôles qualité en entrée sur les pièces provenant de la sous-traitance, en cours de fabrication, en sortie de chaîne… Les investissements nécessaires, chiffrés : immobilier, matériels et outillages, et surtout les besoins financiers liés au cycle d’exploitation et de fabrication. Le plan Marketing Le système de distribution des produits : réseau de vente interne, externe, agents, concessionnaires, Tunisie, Etranger… Publicité, information, communication et relations publiques : politique de communication de la société concernant les produits. Quelle publicité pour les produits ? Quelle promotion ? Quels médias ? Le recours à des leaders d’opinion ? Politique de prix : politique actuelle et future. Quel est le bon prix pour un produit nouveau ? S’il est trop cher, il risque de ne pas se vendre, malgré ses qualités; S’il n’est pas assez cher, la technologie n’est pas payée, l’entreprise n’est pas rémunérée; La clientèle ne comprendra pas qu’un produit change de prix trop fréquemment soit à la baisse, soit à la hausse. Quelle est l’élasticité prix/demande.
  • 15. Administration des Ventes : gestion des commandes, production, livraison, facturation, encaissements. Conditions de paiement et acomptes à la commande. Prévisions de ventes et parts de marché visées: le carnet de commandes signé a-t-il une signification dans cette activité ? Que doit-il représenter normalement. Livraisons sur commande ou livraisons sur stock ? Timing pour atteindre ces résultats; Coûts et budgets: estimation des coûts pour mettre en place ou renforcer le réseau, faire connaître le produit (publicité) … budgets prévisionnels. Planification et contrôle. Stratégie et structure Montrer qu’étant donné les stratégies choisies : marketing (ventes à l’export), industrielle (recours à la sous-traitance), R & D, la structure actuelle interne de la société est la meilleure possible ou au contraire doit être modifiée ou renforcée pour atteindre les résultats, entraînant le recrutement de nouveaux personnels. Structure interne ; se rappeler de Peter Druker (Bien connaître votre affaire et réussir): on doit adapter la structure de l’entreprise à la stratégie et pas la stratégie à la structure. Mode de gestion : gestion par les objectifs, décentralisation, définir les « points de contrôle », accroître les délégations… Tout ce qui concerne la finance La rentabilité des opérations Ce plan financier à cinq ans présente les diverses options retenues, les états détaillés étant renvoyés en annexe. Synthèse des principaux budgets: Ventes et rentabilité: structute tunisienne, structure européenne (française), selon le plan comptable et structure anglo-saxonne, par fonctions (très utile); Ventes, coûts des ventes, dépenses marketing, dépenses de R & D, dépenses administration, Résultat;
  • 16. Trésorerie; rappeler les habitudes de paiement de la clientèle : les conditions fournisseurs, les acomptes sur commandes. Structure du bilan. Actif et Passif. Emplois et ressources; cash disponible; Plan de financement; Estimation des besoins: dépenses corporelles et incorporelles; Estimation des ressources : ressources internes, ressources externes recherchées; Présentation du «package» financier: aides et primes (VRR, PIRD), fonds publics: FITI, FOPRODI par exemple; apports en capital (promoteur et associés) et en vrai fonds propres indispensables (SICARS), prêts à moyen terme, etc ... Montants recherchés Quel type d’actions souscrire ? Quelle part pour les nouveaux actionnaires ? Donc quelle valorisation ? Quelles plus-values raisonnables ? Quelle rémunération prévisible ? Un plan de Stock-options pour le personnel ? Rentabilité des investissements – TRI estimé Rentabilité financière visée : c’est-à-dire résultats nets après impôts rapportés au capital, aux fonds propres, au capital additionnel; Perspective de valorisation de la société et plus-value en capital ; très important. TRI possible. Sortie envisagée – Risques et opportunités Sortie La Bourse sera-t-elle une sortie envisageable et payante ? Ou bien faut-il envisager une sortie industrielle ? Vers qui ? Une entreprise tunisienne, une étrangère ? un groupe ? une PME ? Risques Quels sont les risques majeurs du projet présenté et de quelle nature sont-ils: commerciaux, industriels, financiers ?
  • 17. Existe-t-il des risques mineurs ou facteurs négatifs risquant de retarder la réalisation dans le timing fixé à l’avance ? ·Quelles sont les actions possibles sur les frais fixes? sur les frais variables? ·En dessous de quel niveau d’activité la survie de l’entreprise est-elle compromise ? Opportunités Quelles sont à l’inverse, les opportunités qui pourraient se présenter permettant soit d’améliorer un développement compromis par les difficultés au départ, soit d’accélérer la croissance et de réaliser en quatre ans ce qui était prévu en cinq? Annexes Elles contiennent tous documents indispensables à la compréhension du plan: Les derniers bilans lorsque l’entreprise existe déjà; Une documentation commerciale sur les produits; Un texte de brevet ou un accord commercial important; Les états financiers détaillées concernant le plan, à cinq ans avec comptes d’exploitation prévisionnels par trimestre les deux premières années puis par semestre, bilans, plans de financement, plans de trésorerie: dans les cas de créations d’entreprise, un grand niveau de détail est indispensable pour ce qui concerne la trésorerie (encaissements, décaissements, découverts…); les devis des équipements à acquérir; les devis des dépenses d'infrastruce; Et surtout, les CV des dirigeants, fondateurs et membres de l’équipe. Les références Dans les cas de création d’entreprise, une liste de références concernant les personnes clés, les fondateurs, les managers, les membres de l’équipe ainsi que les références des clients qui achètent déjà le produit ou qui vont acquérir le produit nouveau. Les investisseurs devront appeler ou rencontrer ces références pour discuter des individus et des produits.
  • 18. Remarques Le Plan ne contiendra pas tout cela: il deviendrait illisible. Mais c’est le genre de questions que vont poser les investisseurs et il appartiendra au dirigeant de sélectionner les points essentiels pour les inclure dans le plan Un plan d’affaires est un résumé de la stratégie qu’un entrepreneur compte mettre en œuvre dans un projet entrepreneurial et développer les activités nécessaires et suffisantes pour réussir. Les différentes parties sont en règle générale structurées de la façon suivante : 1. L’énoncé de la mission 2. Les principales activités de l’entreprise 3. Les produits et services 4. La direction 5. Contexte commercial 6. Ventes et marketing 7. Le plan d’exploitation 8. Le plan des ressources humaines 9. Le plan financier 10. La croissance future Il n’existe pas de méthode ni de règles absolues pour rédiger un plan d’affaires. On s’entend cependant sur un certain nombre d’éléments clés, les autres éléments dépendent de la nature du projet guide d'élaboration de plan d'affaires :les principaux axes Résumé et conclusions C’est la présentation succincte et synthétique en deux ou trois pages du projet soumis aux investisseurs, en précisant bien la situation actuelle, base de départ, et la situation visée au terme du plan de cinq ans.
  • 19. Présentation rapide du marché du produit des hommes de l’avantage dont dispose l’entreprise des objectifs visés l’estimation globale des besoins financiers et nature des besoins le montant des fonds recherchés auprès des investisseurs la rentabilité financière espérée et proposée, l’image de la société au terme du plan date et nombre de copies du plan Présentation du projet Différencier dans cette partie s’il s’agit d’une entreprise existant déjà ou d’une création d’entreprise S’agissant d’une entreprise existant déjà Historique Date de création, évolution, principales lignes de produits, marchés actuels, biens en propriété ou en leasing ; l’actionnariat évolution récente; les grandes étapes de l’évolution, le management (joindre les derniers documents financiers en annexe, ainsi que tous les documents nécessaires: documents commerciaux, plaquette…). Projet de développement Est-ce la poursuite de la croissance avec les mêmes produits sur les mêmes marchés? Ou un nouveau développement avec de nouveaux produits ; sur les mêmes marchés, ou sur des marchés proches? S’agit-il d’une diversification pour l’entreprise ou au contraire d’une spécialisation accrue? S’agit-il d’une croissance interne ou externe par rachat d’entreprise ou prises de participation dans d’autres entreprises
  • 20. Il faut à ce stade montrer qu’étant donné l’environnement de l’entreprise, ses points forts et ses points faibles, la meilleure solution est celle faisant l’objet de ce plan. S’agissant d’une entreprise en création Etant donné l’environnement il existe une opportunité pour une entreprise nouvelle de répondre à une demande solvable bien formalisée. Préciser la rencontre des hommes, leur passé récent, les produits à fabriquer et les marchés visés. Quelle forme juridique revêtira la société Timing de la création d’entreprise Date de création Premiers investissements Premières fabrications Premières mises sur le marché Choix du nom de la société ; choix d’un produit, d’une technologie, d’un nom propre… L’environnement économique – l’industrie – le secteur Il faut présenter ici l’environnement économique proche et plus lointain dans lequel va évoluer l’entreprise, qu’il s’agisse de l’environnement géographique ou technologique et de l’évolution des principaux marchés: Dans quel grand secteur industriel se situe le projet: biens d’équipements : construction électrique, électronique, instrumentation; biens intermédiaires : plastiques, métallurgie; biens de consommation semi-durables : électroménager, automobile; biens de consommation immédiate : alimentation…; services: ingénierie, distribution, industries matière grise. Passage au secteur (ex. électronique). Passage à la branche (ex. les instruments). Passage au créneau (ex. les instruments permettant de mesurer telle donnée physique). Caractères de cette industrie;
  • 21. Evolution de la technologie; principaux changements intervenus récemment; changements à attendre. Première approche de la taille et de la croissance de ces marchés: Estimation de l’offre globale et de la demande globale. Existe-t-il des cycles économiques d’expansion et de récession: leurs causes (ex. l’industrie des composants électroniques dans le monde: les changements de technologie intervenant tous les quatre ou cinq ans, les investissements sont réalisés par vague et on assiste à des périodes de surproduction avec baisse de prix suivies de période de « manque » avec délais de livraison longs et prix très élevés). Même chose pour l’industrie papetière: les cycles. Existe-t-il des droits d’entrée sur le marché: Soit en termes financiers : montant des investissements nécessaires pour prendre place ou pour accroître sa pénétration sur le marché: Soit autorisations, homologations ou accords des pouvoirs publics touchant à l’exercice de la profession ou aux produits. Le Marché La demande Qui est le client final ? Bien différencier entre qui choisit, qui utilise, qui décide et qui paie (ex. le secteur médical public : le médecin utilise et choisit, l’Administration décide et la collectivité paie les instruments). Que recherche le client ? Un produit ou un service ? Importance de la marque dans la décision d’achat. Segmenter la clientèle c’est-à-dire isoler dans l’univers de la demande, les segments de la clientèle ayant un comportement commun, soit dans la décision d’achat, soit dans le pouvoir d’achat… Quelles sont les habitudes de consommation ? L’offre Structure de l’offre de produits. L’offre est-elle monopolistique, obligopolistique, atomisée ? L’offre sur le plan, géographique: importations et exportations… Taille et croissance du marché
  • 22. §Taille: en nombre de produits, en DT (Dinar Tunisien). Segmenter le marché. §Croissance: taux de croissance en valeur, en volume, en DT, en Euro, à l’étranger. La concurrence §Quels sont les concurrents: Tunisiens, Européens; taille, chiffre d’affaires, résultat, leur politique, leurs stratégies, leur image de marque ; leurs forces et leurs faiblesses ; sauraient-ils faire les produits de l’entreprise ? §Montrer qu’il existe une place pour une entreprise qui présente certains produits différents, en un mot que le marché est mal couvert. Les études de marché Existent-elles ? Par qui ont-elles été faites ? Quelle confiance peut-on leur accorder ? Se méfier des études de marché qui concernent des produits trop nouveaux ou qui sont faites auprès d’une demande potentielle et non pas d’une demande solvable. Le produit ou le service Le produit ou les gammes de produits Produits existants, Produits nouveaux. Présentation physique et fonctionnelle du produit Présentation physique : (photos, dessins), décomposition en sous- ensembles: mécanique, électronique, partie mesure, affichage… Présentation fonctionnelle : fonction principale, sous fonctions, intégration dans une chaîne de produits ou non. Avantages du produit par rapport à la concurrence. Sur quoi portent- ils ? S’agit-il d’une réelle innovation ? Sur quoi porte- t-elle ? Technologie : à quelles technologies le produit fait-il appel pour ce qui concerne les différents sous-ensembles. Protection industrielle Brevets: que protègent-ils ? Un dispositif ou un procédé ?
  • 23. Brevets concurrents ? Dans quels pays sont-ils déposés, pays sans examen, pays avec examen préalable (USA, Allemagne, Japon) ? Qui détient les brevets ? Le savoir-faire Le savoir-faire intégré dans le produit est-il celui de la société? ou un autre savoir-faire acquis à l’extérieur? s’agit-il d’un savoir-faire récent ou ancien? Le savoir-faire est-il reconnu comme tel par le client? Par la concurrence? Durée de vie du produit ou cycle de vie du produit. Evolution récente, évolution prévisible. Le produit en terme de recherche développement Combien a-t-il coûté jusqu’à la phase de prototype, de la phase prototype à la phase industrielle, combien de temps a-t-il fallu pour le mettre au point (échelle des temps et des coûts)? Le produit est-il soumis à autorisation préalable des pouvoirs publics : au moment de la fabrication, au moment de la vente, au moment de l’utilisation. Y a-t-il un examen, une autorisation, une homologation préalable ? Les objectifs visés Les parts de marché Estimer la ou les parts de marché qu’il faut détenir pour gagner de l’argent, pour se maintenir sur ce marché. Quelle est la part de marché visée par l’entreprise? Evolution et perspectives des parts de marché concernant les produits anciens, les produits nouveaux… Les objectifs financiers A quel niveau de chiffre d’affaires se situe le point mort et quand doit-il être atteint ? Rentabilité d’exploitation visée: c’est-à-dire marge nette avant et après impôts rapportée au chiffre d’affaires ou à la production. Perspectives de rémunération pour les investisseurs. Autres objectifs
  • 24. Objectifs de Recherche/Développement pour faire face aux changements technologiques et réactions de la concurrence; Objectifs vis-à-vis des salariés de l’entreprise: cadres, maîtrise, employés, ouvriers ; Régime des stocks-options. Objectifs de communication à l’intérieur et à l’extérieur de l’entreprise, quelle image de l’entreprise veut-on communiquer à l’extérieur; Comment s’attacher et fidéliser la clientèle. Ressources de la Société – Management – Organisation La société dispose en général de trois types de ressources: Des ressources financières Des ressources humaines Des connaissances ou un savoir-faire particulier qui est un vrai actif de l’entreprise, qui se transmet entre les individus, dans le temps, ce qui assure la permanence de la marque, de la qualité et de l’image de l’entreprise. Des ressources financières Pour les sociétés existantes, montrer que l’exploitation a permis jusqu’ici l’autofinancement, (ou non) de l’entreprise, que son autofinancement actuel lui permet d’aborder la nouvelle phase de développement, spécialisation ou diversification, avec l’apport de capitaux additionnels. Dans les ressources financières potentielles, indiquer la possibilité pour les actionnaires actuels d’accompagner la croissance de l’entreprise. Des ressources humaines §Présenter les hommes clés de l’entreprise, fondateurs, managers, actionnaires (joindre les CV en annexe). Bien mettre l’accent sur leur formation, leurs expériences professionnelles, leurs succès, éventuellement leurs échecs. Quel est leur cursus dans le passé, quelles sont leurs qualités, quelles responsabilités ont-ils exercé ? §Présenter les qualités des effectifs de l’entreprise : main-d’œuvre habile ou non qualifiée…
  • 25. §Organigramme de la société: les fonctions commerciales, industrielles, financières, R&D : par qui sont-elles assurées… §Existe-t-il un système de rémunération particulier concernant l’intéressement des salariés : en fonction du résultat, du chiffre d’affaires ; le personnel a-t-il la possibilité d’acquérir des actions de la société par des Stock-options ou des Bons de Souscription d’actions ; le personnel – à quel niveau – a-t-il déjà des actions de la société ? §Ressources humaines extérieurs : la société dispose-t-elle de compétences à l’extérieur sur lesquelles elle peut s’appuyer, un partenariat technologique avec une grande société par exemple ? Nota: auditeurs comptables, réviseurs, scientifiques regroupés ou non dans un Conseil Scientifique ? Conseils juridiques et fiscaux. . Un savoir-faire particulier-des connaissances Celui-ci est-il un savoir-faire dans la création de produits nouveaux, dans l’industrialisation, dans la gestion des affaires, dans la gestion des hommes, dans l’attaque des marchés étrangers, dans le marketing ? Le personnel de l’entreprise connaît-il bien ce savoir-faire, la société est- elle reconnue pour cela ? Que sait faire la société et que ne sait-elle pas faire ? Comment la voit les clients, les fournisseurs, les concurrents, les banquiers ? Que sait-elle faire que les concurrents ne savent pas faire ou qu’imparfaitement ? En quoi est-elle unique ? En réalité et en définitive, c’est cela qui fait progresser l’entreprise : la vision qu’en ont les concurrents et l’aptitude des dirigeants à bien comprendre cela. Le plan opérationnel Ou comment s’y prendre pour atteindre ses objectifs étant donné l’opportunité existante et les points forts de la société. C’est la présentation des stratégies d’entreprise permettant de transformer le couple produit/marché en profits. Le plan recherche et développement
  • 26. Budgets d’investissements à prévoir pour le futur: Pour le maintien à niveau des produits actuels. Pour la recherche et la mise au point des produits nouveaux, budgets rapportés au chiffre d’affaires. Personnel disponible. L’industrialisation Que fabrique-t-on et que va fabriquer la société, quels produits, quels sous-ensembles. Pour cela, quels moyens de production sont-ils nécessaires, indispensables: immobilier, matériels, outillages. Que peut faire sous-traiter la société. Avantages de la sous-traitance: pas d’investissements, prix de revient connus, souplesse et possibilité de changer de sous-traitant. Ne pas confier l’intégralité de la fabrication à un seul sous-traitant : la société doit conserver la fabrication des parties où elle excelle, et confier la totalité à un seul sous-traitant pourrait lui donner l’idée de faire la même chose ! Les approvisionnements ; quelle est la longueur du cycle de fabrication, stock de matières nécessaires, stock mini… Fabrication sur commande et lancement en fabrication de petites, moyennes ou grandes séries. Les fournisseurs; choix des fournisseurs ; négociations ; conditions de paiements… les achats à l’étranger, délais de livraison et paiements par lettres de crédits. Les contrôles : contrôles qualité en entrée sur les pièces provenant de la sous-traitance, en cours de fabrication, en sortie de chaîne… Les investissements nécessaires, chiffrés : immobilier, matériels et outillages, et surtout les besoins financiers liés au cycle d’exploitation et de fabrication. Le plan Marketing Le système de distribution des produits : réseau de vente interne, externe, agents, concessionnaires, Tunisie, Etranger… Publicité, information, communication et relations publiques : politique de communication de la société concernant les produits. Quelle
  • 27. publicité pour les produits ? Quelle promotion ? Quels médias ? Le recours à des leaders d’opinion ? Politique de prix : politique actuelle et future. Quel est le bon prix pour un produit nouveau ? S’il est trop cher, il risque de ne pas se vendre, malgré ses qualités; S’il n’est pas assez cher, la technologie n’est pas payée, l’entreprise n’est pas rémunérée; La clientèle ne comprendra pas qu’un produit change de prix trop fréquemment soit à la baisse, soit à la hausse. Quelle est l’élasticité prix/demande. Administration des Ventes : gestion des commandes, production, livraison, facturation, encaissements. Conditions de paiement et acomptes à la commande. Prévisions de ventes et parts de marché visées: le carnet de commandes signé a-t-il une signification dans cette activité ? Que doit-il représenter normalement. Livraisons sur commande ou livraisons sur stock ? Timing pour atteindre ces résultats; Coûts et budgets: estimation des coûts pour mettre en place ou renforcer le réseau, faire connaître le produit (publicité) … budgets prévisionnels. Planification et contrôle. Stratégie et structure Montrer qu’étant donné les stratégies choisies : marketing (ventes à l’export), industrielle (recours à la sous-traitance), R & D, la structure actuelle interne de la société est la meilleure possible ou au contraire doit être modifiée ou renforcée pour atteindre les résultats, entraînant le recrutement de nouveaux personnels. Structure interne ; se rappeler de Peter Druker (Bien connaître votre affaire et réussir): on doit adapter la structure de l’entreprise à la stratégie et pas la stratégie à la structure. Mode de gestion : gestion par les objectifs, décentralisation, définir les « points de contrôle », accroître les délégations…
  • 28. Tout ce qui concerne la finance La rentabilité des opérations Ce plan financier à cinq ans présente les diverses options retenues, les états détaillés étant renvoyés en annexe. Synthèse des principaux budgets: Ventes et rentabilité: structute tunisienne, structure européenne (française), selon le plan comptable et structure anglo-saxonne, par fonctions (très utile); Ventes, coûts des ventes, dépenses marketing, dépenses de R & D, dépenses administration, Résultat; Trésorerie; rappeler les habitudes de paiement de la clientèle : les conditions fournisseurs, les acomptes sur commandes. Structure du bilan. Actif et Passif. Emplois et ressources; cash disponible; Plan de financement; Estimation des besoins: dépenses corporelles et incorporelles; Estimation des ressources : ressources internes, ressources externes recherchées; Présentation du «package» financier: aides et primes (VRR, PIRD), fonds publics: FITI, FOPRODI par exemple; apports en capital (promoteur et associés) et en vrai fonds propres indispensables (SICARS), prêts à moyen terme, etc ... Montants recherchés Quel type d’actions souscrire ? Quelle part pour les nouveaux actionnaires ? Donc quelle valorisation ? Quelles plus-values raisonnables ? Quelle rémunération prévisible ? Un plan de Stock-options pour le personnel ? Rentabilité des investissements – TRI estimé Rentabilité financière visée : c’est-à-dire résultats nets après impôts rapportés au capital, aux fonds propres, au capital additionnel; Perspective de valorisation de la société et plus-value en capital ; très important.
  • 29. TRI possible. Sortie envisagée – Risques et opportunités Sortie La Bourse sera-t-elle une sortie envisageable et payante ? Ou bien faut-il envisager une sortie industrielle ? Vers qui ? Une entreprise tunisienne, une étrangère ? un groupe ? une PME ? Risques Quels sont les risques majeurs du projet présenté et de quelle nature sont-ils: commerciaux, industriels, financiers ? Existe-t-il des risques mineurs ou facteurs négatifs risquant de retarder la réalisation dans le timing fixé à l’avance ? ·Quelles sont les actions possibles sur les frais fixes? sur les frais variables? ·En dessous de quel niveau d’activité la survie de l’entreprise est-elle compromise ? Opportunités Quelles sont à l’inverse, les opportunités qui pourraient se présenter permettant soit d’améliorer un développement compromis par les difficultés au départ, soit d’accélérer la croissance et de réaliser en quatre ans ce qui était prévu en cinq? Annexes Elles contiennent tous documents indispensables à la compréhension du plan: Les derniers bilans lorsque l’entreprise existe déjà; Une documentation commerciale sur les produits; Un texte de brevet ou un accord commercial important; Les états financiers détaillées concernant le plan, à cinq ans avec comptes d’exploitation prévisionnels par trimestre les deux premières années puis par semestre, bilans, plans de financement, plans de trésorerie: dans les cas de créations d’entreprise, un grand niveau de détail est indispensable pour ce qui concerne la trésorerie (encaissements, décaissements, découverts…); les devis des équipements à acquérir;
  • 30. les devis des dépenses d'infrastruce; Et surtout, les CV des dirigeants, fondateurs et membres de l’équipe. Les références Dans les cas de création d’entreprise, une liste de références concernant les personnes clés, les fondateurs, les managers, les membres de l’équipe ainsi que les références des clients qui achètent déjà le produit ou qui vont acquérir le produit nouveau. Les investisseurs devront appeler ou rencontrer ces références pour discuter des individus et des produits. Remarques Le Plan ne contiendra pas tout cela: il deviendrait illisible. Mais c’est le genre de questions que vont poser les investisseurs et il appartiendra au dirigeant de sélectionner les points essentiels pour les inclure dans le plan Pièces à fournir : Un imprimé à signer au bureau ; Une copie de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ; Approbation des services concernés pour le cas des projets soumis à autorisation préalable / cahier des charges ; Une copie de la CIN ou du passeport pour les étrangers. Pour le cas des professions libérales, il y a lieu de fournir : Une copie de l’inscription au conseil de l’ordre de la profession . Constitution d’une SA Etape 1: Société anonyme faisant appel public à l’épargne - Dépôt provisoire du projet des statuts Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante Pièces à fournir : Une Copie de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ; Un exemplaire du projet des statuts signé par le ou les fondateurs ; Une traduction en langue arabe des principales dispositions des statuts (non obligatoirement faite par un interprète assermenté).
  • 31. - Publication de la Notice Bureau :IORTDélai :Séance tenante Pièces à fournir : Texte de la notice en langue arabe et française (à présenter sous la forme dactylographiée) ; Copie de la C.I.N de l’annonceur ; (Références de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissemen Etape 2: Immatriculation au registre du commerce Bureau : Greffe du Tribunal Délai : Séance tenante Pièces à fournir : 2 imprimés à remplir et à signer (imprimés fournis par le bureau) ; Déclaration sur l’honneur à signer en deux exemplaires (imprimés fournis par le bureau.) ; 2 copies de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ; 2 copies de la déclaration d’existence et de la carte d’identification fiscale ; 2 exemplaires de la pièce précisant le lieu d’exercice de l’activité : certificat de propriété, contrat de location (non obligatoirement enregistré), attestation de domiciliation avec la signature légalisée de la personne domiciliataire ou comportant le cachet de l’entreprise domiciliataire avec la signature de son représentant légal; 2 copies de la CIN ou du passeport pour les étrangers ; Un timbre fiscal de 15 DT ; Un timbre fiscal de 5 DT pour chaque extrait du registre de commerce demandé. NB. Les professions libérales ne sont pas concernées par les formalités d’immatriculation au Registre du commerce. Constitution d’une SARL/SUARL Etape 1: Enregistrement des statuts
  • 32. Bureau :Recette des FinancesDélai :24 heures Pièces à fournir : Une copie de l’Attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement (copie certifie conforme au cas ou le projet est totalement exportateur ou comportant une participation étrangère) ; Les statuts de la société (10 exemplaires) ; P.V. de nomination du ou des gérants au cas où les statuts ne le précisent pas (10 exemplaires). NB. En cas d’apport en nature, les statuts doivent contenir leur évaluation faite par un commissaire aux apports. Toutefois si la valeur de chaque apport ne dépasse pas la somme de trois mille dinars, les associés peuvent décider, à la majorité des voix, de ne pas recourir à un commissaire aux apports. Cf. Art.100 du CSC. - Les statuts doivent comporter la références de l’organisme dépositaire des fonds / N° du CCB & Banque Etape 2: Déclaration d’existence et carte d’identification fiscale Bureau :Contrôle des ImpôtsDélai :Séance tenante Pièces à fournir : Imprimé à signer, au bureau ; Une copie de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ; Un exemplaire des statuts enregistrés ; Un exemplaire du P.V. de nomination du ou des gérants au cas ou les statuts ne le précisent pas ; Une Copie de la C.I.N du ou des gérants (Une copie du passeport pour les étrangers) et du mandataire le cas échéant ; Approbation des services concernés pour le cas des projets soumis à autorisation préalable. Etape 3: Dépôt au greffe du tribunal Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante Pièces à fournir : 2 imprimés à remplir et à signer par le gérant ou son mandataire;
  • 33. Déclaration sur l’honneur à signer personnellement par le ou les gérants en double exemplaire (imprimés fournis par le bureau) ; 2 copies de l’attestation de dépôt de déclaration du projet ; 2 exemplaires de statuts enregistrés ; 2 exemplaires enregistrés du P.V de nomination du ou des gérants au cas où les statuts ne le précisent pas ; Traduction en langue arabe des principales dispositions des statuts non obligatoirement faite par un interprète assermenté ; 2 copies de la déclaration d’existence et de la carte d’identification fiscale ; 2 exemplaires de la pièce précisant l’adresse du siège social : certificat de propriété, contrat de location (non obligatoirement enregistré), attestation de domiciliation avec la signature légalisée de la personne domiciliataire ou comportant le cachet de l’entreprise domiciliataire avec la signature de son représentant légal; 2 copies de la C.I.N du ou des gérants ; (2 copies du passeport pour les étrangers) ; 2 copies de la CIN et de la carte professionnelle du commissaire aux comptes ou 2 copies de l’extrait du RC, datant de moins de trois, pour le cas d’une personne morale du commissariat aux comptes ; Un timbre fiscal de15 DT ; Procuration au cas ou le déposant est autre que le gérant. Etape 4: Publication au JORT Bureau :IORTDélai :Une semaine Pièces à fournir : Textes de l’avis à publier en langue arabe et française (À présenter sous la forme dactylographiée) ; N° matricule fiscal. Etape 5: Immatriculation au Registre du commerce Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante Pièces à fournir : Une copie de la pièce d’encaissement des frais de publication au JORT Un timbre fiscal de 5 DT pour chaque extrait du RC demandé. Constitution d’une SA
  • 34. Etape 1: Société anonyme faisant appel public à l’épargne - Dépôt provisoire du projet des statuts Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante Pièces à fournir : Une Copie de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ; Un exemplaire du projet des statuts signé par le ou les fondateurs ; Une traduction en langue arabe des principales dispositions des statuts (non obligatoirement faite par un interprète assermenté). - Publication de la Notice Bureau :IORTDélai :Séance tenante Pièces à fournir : Texte de la notice en langue arabe et française (à présenter sous la forme dactylographiée) ; Copie de la C.I.N de l’annonceur ; (Références de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement.) Etape 2: Souscription du capital et état des versements Bureau :Recette des FinancesDélai :24 heures Pièces à fournir : 1 Copie de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ( copie certifiée conforme au cas où le projet est totalement exportateur ou comportant une participation étrangère ) ; 10 exemplaires des statuts ( signés par les actionnaires au cas où la société ne fait pas appel publique à l ‘épargne ) ; 1 Récépissé de dépôt provisoire du projet des statuts au greffe du tribunal ; 1 Copie du texte du J.O.R.T et des journaux quotidiens portant publication de la Notice ; 10 exemplaires de la liste des souscripteurs et état des versements ; 1 Exemplaire de chaque bulletin de souscription ; 1 Attestation du dépositaire des fonds constatant leur versement ;
  • 35. 1 Copie de la C.I.N du fondateur ou de son mandataire (copie du passeport pour les étrangers) 1 Exemplaire, le cas échéant, de l’acte / procuration avec signature légalisée du mandant, acte authentique s’il est donné à l’étranger ; En cas d’apport en nature, les statuts doivent contenir leur évaluation. Le rapport du commissaire aux apports doit être annexé aux statuts ; N.B : La Souscription et le Versement du capital sont obligatoirement constatés par un acte de déclaration du fondateur reçu par le Receveur. - Les statuts doivent comporter la références de l’organisme dépositaire des fonds / N° du CCB & Banque. Etape 3: Enregistrement des PV de l’AGC et du 1er CA Bureau :Recette des FinancesDélai :24 heures Pièces à fournir : 10 exemplaires des P.V de l’AGC et du 1er C.A. Etape 4: Déclaration d’Existence et carte d’identification fiscale Bureau :Contrôle des ImpôtsDélai :Séance tenante Pièces à fournir : Imprimé à signer au bureau ; Copie de l ‘attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ; Un exemplaire des statuts enregistrés ; Un exemplaire de la déclaration de souscription et de versement ; Un exemplaire de la liste des souscripteurs ; Un exemplaire des P.V de l’AGC et du 1er C.A ; Copie de la CIN du PDG ou du DG ou du mandataire s’il y a lieu (copie du passeport pour les étrangers). Etape 5: Dépôt définitif au Registre du Commerce Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante Pièces à fournir : 2 imprimés à remplir et à signer par le PDG ou le DG ou leur mandataire ; Déclaration sur l’honneur à signer par le PDG ou le DG et le DGA s’il y a lieu en double exemplaires ( imprimés fournis par le bureau ) ;
  • 36. 2 copies de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ; 2 exemplaires enregistrés des statuts ; Traduction en langue arabe des principales dispositions des statuts non obligatoirement faite par un interprète assermenté ; 2 exemplaires des P.V. de l’AGC et du 1er C.A ; 2 exemplaires de la déclaration de souscription et de versement ; 2 exemplaires de la liste des souscripteurs ; 2 copies de la déclaration d’existence et la carte d’identification fiscale ; 2 exemplaires de la Pièce précisant l’adresse du siège social : certificat de propriété, contrat de location (non obligatoirement enregistré ) , attestation de domiciliation avec la signature légalisée de la personne domiciliataire ou comportant le cachet de l’entreprise domiciliataire avec la signature de son représentant légal; 2 copie de la CIN du PDG ou du DG et du DGA s’il y a lieu ( 2 copies du passeport pour les étrangers ) ; 2 copies de la CIN du commissaire aux comptes désigné ou de l’extrait du RC pour le cas d’une personne morale du commissariat aux comptes ; Un timbre fiscal de 15 DT ; Procuration au cas où le déposant est autre que le représentant légal de la société. Etape 6: Publication au JORT Bureau :IORTDélai :Une semaine Pièces à fournir : Textes de l’avis à publier en langue arabe et française (à présenter sous la forme dactylographiée) ; Copie de la C.I.N de l’annonceur ; (Références de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement.) Etape 7: Immatriculation au Registre du commerce Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante Pièces à fournir : Une copie de la pièce d’encaissement des frais de publication au JORT Un timbre fiscal de 5 DT pour chaque extrait du RC demandé
  • 37. Etape 1: Société anonyme faisant appel public à l’épargne - Dépôt provisoire du projet des statuts Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante Pièces à fournir : Une Copie de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ; Un exemplaire du projet des statuts signé par le ou les fondateurs ; Une traduction en langue arabe des principales dispositions des statuts (non obligatoirement faite par un interprète assermenté). - Publication de la Notice Bureau :IORTDélai :Séance tenante Pièces à fournir : Texte de la notice en langue arabe et française (à présenter sous la forme dactylographiée) ; Copie de la C.I.N de l’annonceur ; (Références de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement.) Etape 2: Souscription du capital et état des versements Bureau :Recette des FinancesDélai :24 heures Pièces à fournir : 1 Copie de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ( copie certifiée conforme au cas où le projet est totalement exportateur ou comportant une participation étrangère ) ; 10 exemplaires des statuts ( signés par les actionnaires au cas où la société ne fait pas appel publique à l ‘épargne ) ; 1 Récépissé de dépôt provisoire du projet des statuts au greffe du tribunal ; 1 Copie du texte du J.O.R.T et des journaux quotidiens portant publication de la Notice ; 10 exemplaires de la liste des souscripteurs et état des versements ; 1 Exemplaire de chaque bulletin de souscription ; 1 Attestation du dépositaire des fonds constatant leur versement ;
  • 38. 1 Copie de la C.I.N du fondateur ou de son mandataire (copie du passeport pour les étrangers) 1 Exemplaire, le cas échéant, de l’acte / procuration avec signature légalisée du mandant, acte authentique s’il est donné à l’étranger ; En cas d’apport en nature, les statuts doivent contenir leur évaluation. Le rapport du commissaire aux apports doit être annexé aux statuts ; N.B : La Souscription et le Versement du capital sont obligatoirement constatés par un acte de déclaration du fondateur reçu par le Receveur. - Les statuts doivent comporter la références de l’organisme dépositaire des fonds / N° du CCB & Banque. Etape 3: Enregistrement des PV de l’AGC et du 1er CA Bureau :Recette des FinancesDélai :24 heures Pièces à fournir : 10 exemplaires des P.V de l’AGC et du 1er C.A. Etape 4: Déclaration d’Existence et carte d’identification fiscale Bureau :Contrôle des ImpôtsDélai :Séance tenante Pièces à fournir : Imprimé à signer au bureau ; Copie de l ‘attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ; Un exemplaire des statuts enregistrés ; Un exemplaire de la déclaration de souscription et de versement ; Un exemplaire de la liste des souscripteurs ; Un exemplaire des P.V de l’AGC et du 1er C.A ; Copie de la CIN du PDG ou du DG ou du mandataire s’il y a lieu (copie du passeport pour les étrangers). Etape 5: Dépôt définitif au Registre du Commerce Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante Pièces à fournir : 2 imprimés à remplir et à signer par le PDG ou le DG ou leur mandataire ; Déclaration sur l’honneur à signer par le PDG ou le DG et le DGA s’il y a lieu en double exemplaires ( imprimés fournis par le bureau ) ;
  • 39. 2 copies de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement ; 2 exemplaires enregistrés des statuts ; Traduction en langue arabe des principales dispositions des statuts non obligatoirement faite par un interprète assermenté ; 2 exemplaires des P.V. de l’AGC et du 1er C.A ; 2 exemplaires de la déclaration de souscription et de versement ; 2 exemplaires de la liste des souscripteurs ; 2 copies de la déclaration d’existence et la carte d’identification fiscale ; 2 exemplaires de la Pièce précisant l’adresse du siège social : certificat de propriété, contrat de location (non obligatoirement enregistré ) , attestation de domiciliation avec la signature légalisée de la personne domiciliataire ou comportant le cachet de l’entreprise domiciliataire avec la signature de son représentant légal; 2 copie de la CIN du PDG ou du DG et du DGA s’il y a lieu ( 2 copies du passeport pour les étrangers ) ; 2 copies de la CIN du commissaire aux comptes désigné ou de l’extrait du RC pour le cas d’une personne morale du commissariat aux comptes ; Un timbre fiscal de 15 DT ; Procuration au cas où le déposant est autre que le représentant légal de la société. Etape 6: Publication au JORT Bureau :IORTDélai :Une semaine Pièces à fournir : Textes de l’avis à publier en langue arabe et française (à présenter sous la forme dactylographiée) ; Copie de la C.I.N de l’annonceur ; (Références de l’attestation de dépôt de déclaration du projet d’investissement.) Etape 7: Immatriculation au Registre du commerce Bureau :Greffe du TribunalDélai :Séance tenante Pièces à fournir : Une copie de la pièce d’encaissement des frais de publication au JORT Un timbre fiscal de 5 DT pour chaque extrait du RC demandé
  • 40. Formalités et document utiles Cas d'une SARL Modèle de Statuts Cas d'une SUARL Modèle de Statuts Cas d'une SA Modèle de Statuts Déclaration de souscription et de versement Bulletin de souscription Liste des souscripteurs Modèle PV Assemblée Générale Constitutive Modèle PV Premier Conseil d'Administration Demande d'avantages financiers au titre des encouragements des nouveaux promoteurs Fiche individuelle promoteur et engagement (à remplir par le nouveau promoteur Check-list des pièces à fournir pour l'octroi et le déblocage des avantages financiers au titre du développement régional ou agricole
  • 41. Check-list des pièces à fournir pour les demandes d'avantages financiers au titre du développement régional ou agricole Check-list des pièces a fournir pour les demandes de déblocage des primes au titre du développement régional ou agricole Check-list des pièces a fournir pour les demandes d'avantages accordés aux nouveaux promoteurs et à la P.M.E. Attestations de dépôt de déclaration d'un projet Déclaration pour la réalisation dans le cadre de la loi n°93-120 du 27 Décembre 1993, d’un projet industriel Déclaration pour la réalisation dans le cadre de la loi n°93-120 du 27 Décembre 1993, d’un projet de service Déclaration pour la réalisation dans le cadre de la loi n° 2002-101 du 17 décembre 2002 d’un projet industriel Déclaration pour la réalisation dans le cadre de la loi n°2002-101 du 17 décembre 2002 d’un projet de service Déclaration pour la réalisation dans le cadre de la loi 2004-61 du 27 juillet 2004 d’un projet service dans le secteur pétrolier Encouragement des nouveaux promoteurs et PME - Le Fonds de Promotion et de Décentralisation Industrielles - (FOPRODI) FOPRODI. Le code d'incitations aux investissements: Le code d’incitation aux investissements couvre tous les secteurs d’activité à l’exception des mines, de l’énergie, du commerce intérieur et du secteur financier qui sont régis par des textes spécifiques. le code d'incitations aux investissements.
  • 42. Encouragements au développement régional Le Code d’Incitation aux Investissements, a prévu dans son titre IV une série de dispositions portant encouragement des investissements dans les zones de développement régional. Ces encouragements d’ordre fiscal et financier, sont énoncés par les articles 23, 24 et 25 du code tel que modifiés par les articles 44 et 45 de la loi n°69 de l’année 2007 du 27 Décembre 2007 relative à l’initiative économique . les encouragements au développement régional Guide du guichet unique de l’agence de promotion de l’industrie Le Guichet Unique de l’API est un centre de formalités administratives et légales réunissant, en un même espace, les différentes administrations intervenant dans l’accomplissement des formalités de création d’entreprises : déclarations de projets d’investissement et constitution de sociétés. La structure «Guichet Unique» relève du Centre de Facilitations et de la Gestion des Avantages au site de l’API à Tunis et de ses Directions Régionales aux autres sites. Guide du guichet unique de l’agence de promotion de l’industrie ‫ا‬ ‫بحمد‬ ‫تم‬