SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  20
OCCLUSION DU
COLON VS GRÊLE
MS BOSELEKA
SUPERVISÉ PAR : DRS MPURAMANA, MUTEBA & SANDUKU
Plan de l’exposé
GÉNÉRALITÉS
◦ Définition
C’est l’arrêt complet de la progression du contenu intestinal dans la lumière digestive, responsable
d’un arrêt des matières et des gaz
° Étiologie
• Selon le siège de l’arrêt :
1. Occlusion haute : duodénum et grêle
2. Occlusion basse : colon et rectum
• Selon le mécanisme
1) Les Occlusions Mécaniques: obstacles
2) Occ. Fxnelles: spasme, paralysie mx lisse intest
3) 3) Occ Inflm: souvent mixtes
1) Occlusions mec:
• Par Obturation: - Lumière Intest ( Fecalome, bouchon d’ascaris)
• Paroi Intest : ex Tumeur bénigne ou maligne de la paroi devenue stenosante
• Extrinsèque à la paroi: ex gros kyste ovarien, du mésentère
2) Occl par Strangulation (Torsion) :
• Volvulus • Invagination ou retournement • Incarcération
2) Occ FX
• Ileus paralytique avec Intestin adynamique
3) Occ Info : souvent Sub Occlusif
◦ L’Intestin est un organe creux, dynamique, qui comprend :
• 6,5 m d’intestin grêle (jéjunum et iléon), dont la partie centrale mobile
• 1,5 m de colon, succession de segments mobiles et Fixes
La motricité intestinale est assurée par les contractions des couches musculaires lisses,
longitudinales et circulaires
• Plusieurs facteurs peuvent moduler la progression des aliments:
- Nerveux
- Hormonaux
- Vasculaires
- Contenu du tractus digestif
• Contenu de l’intestin: • Air • Liquides de secrétions digestives • Aliments • Bactéries
(colon+++)
DIAGNOSTIC
A. Diagnostic du siège :
Aucun signe clinique ne permet à lui seul de faire le diagnostic du siège, celui-ci repose
sur un faisceau d’arguments cliniques et radiologiques.
Différence Occ Grêle & Colon
1. Occlusion du grêle :
a) Signes cliniques :
◦ signes fonctionnels accentués, signes généraux
marqués et des signes physiques peu
importants du moins au début.
◦ La douleur est à début brutal, très vive et à
paroxysmes fréquents.
◦ Les vomissements sont précoces, fréquents,
répétés, d’abord alimentaires puis deviennent
rapidement bilieux.
2. Occlusion Colique:
a) Signes cliniques :
° Signes fxnels atténués, des signes généraux
peu marqués et des signes physiques majorés.
° La douleur est peu intense, atténuée, à
paroxysme peu net, diffuse, et souvent sous
ombilicale.
Les vomissements sont très tardifs et souvent
remplacés par des nausées. Ces vomissements
sont d’abord alimentaires puis bilieux. Quand
elles deviennent fécaloïdes, elles témoignent
de l’ancienneté de l’occlusion et imposent un
acte chirurgical rapide.
Occlusion du Grêle
◦ L’arrêt des matières et des gaz est difficile à
mettre en évidence au début.
◦ L’état général s’altère rapidement avec
apparition précoce d’un état de choc.
◦ Le météorisme est discret. Quand il est
présent, il est localisé et médian.
Occlusion du Côlon
°L’arrêt des matières et des gaz est net,
absolu et précoce.
°L’état général est conservé.
° Le météorisme est rapidement
volumineux.
OCCLUSION DU GRÊLE
b) Signes Radiologiques
• Des niveaux hydro-aériques centraux plus
larges que hauts, avec des contours fins, de
volume modéré, souvent petits.
• Au niveau des anses jéjunales, les images
hydro-aériques sont larges, disposées
horizontalement au niveau de l’hypochondre
gauche. Les plis intestinaux sont nbrx
OCCLUSION DU CÔLON
b) Signes Radiologiques
• les images hydro-aériques sont peu
nombreuses mais volumineuses, plus hautes que
larges, disposées en périphérie sur le trajet du
cadre colique. La paroi est épaissie avec des
haustrations qui ne traversent pas la totalité de la
lumière.
• Le lavement aux hydrosolubles (suspicion de
perforation de viscère) :
Occlusion du Grêle
• Au niveau des anses iléales, les plis intestinaux
sont rares ou absents, sans plis muqueux. Les
images hydro-aériques sont basses disposées
verticalement et se projettent sur le rachis,
donnant par superposition des images en
«marche d’escaliers».
La topographie des images peut ne pas être
caractéristique
Occlusion du Côlon
o Image lacunaire et sténosante en cas de
cancer.
o Image en cocarde ou en trident de
l’invagination iléo-cæcale.
o Grosse distension aérique et spirecolorectale
avec image en bec d’oiseau dans le volvulus.
• La TDM ABD permet de localiser facilement le
siège de l’occlusion en montrant le niveau de
transition exact entre anse digestive distendue
et anse dilatée.
OCLUSION DU GRÊLE
Diagnostic Étiologique
1. Occl Mécanique
A) Occlusions sur bride : La présence d’antécédents de chirurgie abdominale avec syndrome
occlusif et niveaux hydro-aériques de type grêle sur l’ASP suffit pour retenir le diagnostic
d’occlusion du grêle sur bride. Les brides peuvent être à l’origine d’une occlusion complète (par
étranglement ou par volvulus) menaçant ainsi la vitalité de l’anse ou d’une occlusion incomplète
liée à l’agglutination (plicature). La vitalité de l’anse n’étant pas ici compromise.
B) Occlusion sur hernies étranglées :C’est la conséquence d’un passage d’un segment intestinal au
travers d’un orifice fibreux non extensible. Le tableau clinique est celui d’une occlusion par
strangulation.
• Les hernies étranglées externes (les plus fréquentes): l’étranglement peut se faire à travers un
orifice inguinal, crural ou ombilical.
• Les hernies étranglées internes : elles peuvent être acquises ou congénitales :
C) Autres : - • Occlusion sur tumeur pariétale
• Occlusion par obstacle intra-luminal ( Corps étranger, Iléus biliaire )
• Occlusions par invagination
2. Occlusions fonctionnelles
Occlusions du colon :
i. Occlusions sur tumeurs pariétales
ii. Lésions pariétales inflammatoires : les sigmoïdites pseudo-tumorales
iii. Occlusions sur volvulus du colon :
• Le volvulus du sigmoïde: L’anse sigmoïdienne dilatée réalise l’aspect d’un « tube interne
coudé » dont le sommet atteint la coupole diaphragmatique gauche et dont les jambages
convergent en bas au niveau de la fosse iliaque gauche.
Lavement opaque: image effilée en « cornue » ou en « bec d’oiseau ».
La rectosigmoïdoscopie permet de confirmer le diagnostic et d’apprécier l’état de la
muqueuse sigmoïdienne au niveau de la zone de torsion. Elle permet aussi sa détorsion.
• Volvulus du cæcum : le tableau clinique est celui d’une occlusion mixte avec
douleur abdominale centrale et un ballonnement asymétrique.
La radiographie de l’abdomen sans préparation debout montre un énorme niveau hydro-aérique
sous phrénique gauche. La colonoscopie quand elle est faite, permet de faire le diagnostic et
d’envisager un geste thérapeutique (détorsion quand l’anse est encore viable).
iv. Occlusions par obstacle intra-luminal : La cause la plus fréquente est le fécalome : c’est
l’accumulation et le durcissement du bol fécal au niveau du rectum.
V. Occlusion par compression extrinsèque : Toutes les tumeurs développées à proximité du cadre
colique peuvent comprimer celui-ci ou l’envahir.
2. Occlusions fonctionnelles:
a) Affections chirurgicales :
• Les appendicites méso-cœliaques, les sigmoïdites diverticulaires et les cholécystites aiguës peuvent se
traduire par un tableau d’occlusion fébrile. • L’hémopéritoine d’origine traumatique ou autre. • L’hématome
rétro-péritonéal. • L’ischémie intestinale aiguë avec nécrose intestinale.
b) Affections médicales :
Les coliques néphrétiques et les pancréatites aiguës peuvent se manifester par un
tableau d’occlusion Il en est de même pour d’autres affections plus rares comme le
tabès, l’hyper-parathyroïdie, la porphyrie et le saturnisme.
◦ c) Causes idiopathiques :
• Pseudo-obstruction idiopathique chronique de l’intestin : Il s’agit d’un défaut de
l’innervation intestinale qui se manifeste des épisodes occlusifs à répétition sans
obstacle lésionnel séparés par des périodes de diarrhées avec altération de l’état
général. Le diagnostic est histologique par des biopsies jéjunales étagées
• Pseudo-occlusion colique aigue (Syndrome d’Ogilvie) : il s’agit d’une dilatation
colique aigue survenant sur un colon sain sans obstacle.
3. Occlusions postopératoires précoces: La tomodensitométrie abdominale trouve ici tout son intérêt
en identifiant le mécanisme et la cause de l’occlusion.

Contenu connexe

Tendances

CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongweCAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
Université de kinshasa
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinale
Rose De Sable
 
Brulures caustiques oesogastriques Pr Arbaoui faculté de medecine et hg...
Brulures caustiques oesogastriques Pr Arbaoui    faculté de  medecine  et  hg...Brulures caustiques oesogastriques Pr Arbaoui    faculté de  medecine  et  hg...
Brulures caustiques oesogastriques Pr Arbaoui faculté de medecine et hg...
Arbaoui Bouzid
 
Diagnostic d'une masse pancréatique
Diagnostic d'une masse pancréatiqueDiagnostic d'une masse pancréatique
Diagnostic d'une masse pancréatique
Fatimazohra Elamrani
 
Rx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromesRx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromes
Hana Hanouna
 
Brulures caustiques oesophage1
Brulures caustiques oesophage1Brulures caustiques oesophage1
Brulures caustiques oesophage1
هدى رويس
 
Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012
Hassan HAMALA
 
Diagnostic des tumeurs médiastinales
Diagnostic des  tumeurs  médiastinalesDiagnostic des  tumeurs  médiastinales
Diagnostic des tumeurs médiastinales
hind henzazi
 

Tendances (20)

La cholécystite
La cholécystiteLa cholécystite
La cholécystite
 
ponction-ascite
 ponction-ascite  ponction-ascite
ponction-ascite
 
Encephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatiqueEncephalopathie hepatique
Encephalopathie hepatique
 
Occlusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguësOcclusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguës
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
 
Syndrome de Zollinger-Ellison
Syndrome de Zollinger-EllisonSyndrome de Zollinger-Ellison
Syndrome de Zollinger-Ellison
 
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongweCAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinale
 
La sécrétion biliaire 2012
La sécrétion biliaire 2012La sécrétion biliaire 2012
La sécrétion biliaire 2012
 
Brulures caustiques oesogastriques Pr Arbaoui faculté de medecine et hg...
Brulures caustiques oesogastriques Pr Arbaoui    faculté de  medecine  et  hg...Brulures caustiques oesogastriques Pr Arbaoui    faculté de  medecine  et  hg...
Brulures caustiques oesogastriques Pr Arbaoui faculté de medecine et hg...
 
Diagnostic d'une masse pancréatique
Diagnostic d'une masse pancréatiqueDiagnostic d'une masse pancréatique
Diagnostic d'une masse pancréatique
 
Le syndrome cavitaire
Le syndrome cavitaireLe syndrome cavitaire
Le syndrome cavitaire
 
Rx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromesRx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromes
 
Brulures caustiques oesophage1
Brulures caustiques oesophage1Brulures caustiques oesophage1
Brulures caustiques oesophage1
 
La diphterie
La diphterieLa diphterie
La diphterie
 
Occlusions neonatales
Occlusions neonatalesOcclusions neonatales
Occlusions neonatales
 
Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012
 
Diagnostic des tumeurs médiastinales
Diagnostic des  tumeurs  médiastinalesDiagnostic des  tumeurs  médiastinales
Diagnostic des tumeurs médiastinales
 
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptxSyndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
 
TEP TDM du cou
TEP TDM du couTEP TDM du cou
TEP TDM du cou
 

Similaire à Occlusion Colon.pptx

les_occlusions_intestinales_aigues_2.pptx
les_occlusions_intestinales_aigues_2.pptxles_occlusions_intestinales_aigues_2.pptx
les_occlusions_intestinales_aigues_2.pptx
ZinebBen21
 
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)
killua zoldyck
 
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptxLes ulceres gastro duodenaux. irep pptx
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx
Rose De Sable
 
La tuberculose intestinale
La tuberculose intestinaleLa tuberculose intestinale
La tuberculose intestinale
Rose De Sable
 
Duplications coliques
Duplications coliquesDuplications coliques
Duplications coliques
imma-dr
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
Hana Hanouna
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
Hana Hanouna
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
Hana Hanouna
 

Similaire à Occlusion Colon.pptx (20)

Complément de Gastrologie
Complément de GastrologieComplément de Gastrologie
Complément de Gastrologie
 
les_occlusions_intestinales_aigues_2.pptx
les_occlusions_intestinales_aigues_2.pptxles_occlusions_intestinales_aigues_2.pptx
les_occlusions_intestinales_aigues_2.pptx
 
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx (1)
 
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptxLes ulceres gastro duodenaux. irep pptx
Les ulceres gastro duodenaux. irep pptx
 
Abdomen sans préparation
Abdomen sans préparationAbdomen sans préparation
Abdomen sans préparation
 
La tuberculose intestinale
La tuberculose intestinaleLa tuberculose intestinale
La tuberculose intestinale
 
Duplications coliques
Duplications coliquesDuplications coliques
Duplications coliques
 
Medicina felina ophtalmologie - abces orbtaire felin
Medicina felina   ophtalmologie - abces orbtaire felinMedicina felina   ophtalmologie - abces orbtaire felin
Medicina felina ophtalmologie - abces orbtaire felin
 
Lithiase Urinaire
Lithiase UrinaireLithiase Urinaire
Lithiase Urinaire
 
MAL_DE_POTT.pptx
MAL_DE_POTT.pptxMAL_DE_POTT.pptx
MAL_DE_POTT.pptx
 
Colectomie gauche et droite
Colectomie gauche et droite Colectomie gauche et droite
Colectomie gauche et droite
 
Anurie calculeuse
Anurie calculeuseAnurie calculeuse
Anurie calculeuse
 
inflamatory bowel disease endoscopy
inflamatory bowel disease  endoscopyinflamatory bowel disease  endoscopy
inflamatory bowel disease endoscopy
 
La goute 2
La goute 2La goute 2
La goute 2
 
1-Appendicites aigues.pdf
1-Appendicites aigues.pdf1-Appendicites aigues.pdf
1-Appendicites aigues.pdf
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
 
Hernies internes : types, diagnostic et traitements
Hernies internes : types, diagnostic et traitementsHernies internes : types, diagnostic et traitements
Hernies internes : types, diagnostic et traitements
 
occlusionintestinale-140508085352-phpapp02.pdf
occlusionintestinale-140508085352-phpapp02.pdfocclusionintestinale-140508085352-phpapp02.pdf
occlusionintestinale-140508085352-phpapp02.pdf
 

Occlusion Colon.pptx

  • 1. OCCLUSION DU COLON VS GRÊLE MS BOSELEKA SUPERVISÉ PAR : DRS MPURAMANA, MUTEBA & SANDUKU
  • 3. GÉNÉRALITÉS ◦ Définition C’est l’arrêt complet de la progression du contenu intestinal dans la lumière digestive, responsable d’un arrêt des matières et des gaz ° Étiologie • Selon le siège de l’arrêt : 1. Occlusion haute : duodénum et grêle 2. Occlusion basse : colon et rectum • Selon le mécanisme 1) Les Occlusions Mécaniques: obstacles 2) Occ. Fxnelles: spasme, paralysie mx lisse intest 3) 3) Occ Inflm: souvent mixtes
  • 4. 1) Occlusions mec: • Par Obturation: - Lumière Intest ( Fecalome, bouchon d’ascaris) • Paroi Intest : ex Tumeur bénigne ou maligne de la paroi devenue stenosante • Extrinsèque à la paroi: ex gros kyste ovarien, du mésentère 2) Occl par Strangulation (Torsion) : • Volvulus • Invagination ou retournement • Incarcération 2) Occ FX • Ileus paralytique avec Intestin adynamique 3) Occ Info : souvent Sub Occlusif
  • 5.
  • 6.
  • 7. ◦ L’Intestin est un organe creux, dynamique, qui comprend : • 6,5 m d’intestin grêle (jéjunum et iléon), dont la partie centrale mobile • 1,5 m de colon, succession de segments mobiles et Fixes La motricité intestinale est assurée par les contractions des couches musculaires lisses, longitudinales et circulaires
  • 8. • Plusieurs facteurs peuvent moduler la progression des aliments: - Nerveux - Hormonaux - Vasculaires - Contenu du tractus digestif • Contenu de l’intestin: • Air • Liquides de secrétions digestives • Aliments • Bactéries (colon+++)
  • 9. DIAGNOSTIC A. Diagnostic du siège : Aucun signe clinique ne permet à lui seul de faire le diagnostic du siège, celui-ci repose sur un faisceau d’arguments cliniques et radiologiques.
  • 10. Différence Occ Grêle & Colon 1. Occlusion du grêle : a) Signes cliniques : ◦ signes fonctionnels accentués, signes généraux marqués et des signes physiques peu importants du moins au début. ◦ La douleur est à début brutal, très vive et à paroxysmes fréquents. ◦ Les vomissements sont précoces, fréquents, répétés, d’abord alimentaires puis deviennent rapidement bilieux. 2. Occlusion Colique: a) Signes cliniques : ° Signes fxnels atténués, des signes généraux peu marqués et des signes physiques majorés. ° La douleur est peu intense, atténuée, à paroxysme peu net, diffuse, et souvent sous ombilicale. Les vomissements sont très tardifs et souvent remplacés par des nausées. Ces vomissements sont d’abord alimentaires puis bilieux. Quand elles deviennent fécaloïdes, elles témoignent de l’ancienneté de l’occlusion et imposent un acte chirurgical rapide.
  • 11. Occlusion du Grêle ◦ L’arrêt des matières et des gaz est difficile à mettre en évidence au début. ◦ L’état général s’altère rapidement avec apparition précoce d’un état de choc. ◦ Le météorisme est discret. Quand il est présent, il est localisé et médian. Occlusion du Côlon °L’arrêt des matières et des gaz est net, absolu et précoce. °L’état général est conservé. ° Le météorisme est rapidement volumineux.
  • 12. OCCLUSION DU GRÊLE b) Signes Radiologiques • Des niveaux hydro-aériques centraux plus larges que hauts, avec des contours fins, de volume modéré, souvent petits. • Au niveau des anses jéjunales, les images hydro-aériques sont larges, disposées horizontalement au niveau de l’hypochondre gauche. Les plis intestinaux sont nbrx OCCLUSION DU CÔLON b) Signes Radiologiques • les images hydro-aériques sont peu nombreuses mais volumineuses, plus hautes que larges, disposées en périphérie sur le trajet du cadre colique. La paroi est épaissie avec des haustrations qui ne traversent pas la totalité de la lumière. • Le lavement aux hydrosolubles (suspicion de perforation de viscère) :
  • 13. Occlusion du Grêle • Au niveau des anses iléales, les plis intestinaux sont rares ou absents, sans plis muqueux. Les images hydro-aériques sont basses disposées verticalement et se projettent sur le rachis, donnant par superposition des images en «marche d’escaliers». La topographie des images peut ne pas être caractéristique Occlusion du Côlon o Image lacunaire et sténosante en cas de cancer. o Image en cocarde ou en trident de l’invagination iléo-cæcale. o Grosse distension aérique et spirecolorectale avec image en bec d’oiseau dans le volvulus. • La TDM ABD permet de localiser facilement le siège de l’occlusion en montrant le niveau de transition exact entre anse digestive distendue et anse dilatée.
  • 14.
  • 15. OCLUSION DU GRÊLE Diagnostic Étiologique 1. Occl Mécanique A) Occlusions sur bride : La présence d’antécédents de chirurgie abdominale avec syndrome occlusif et niveaux hydro-aériques de type grêle sur l’ASP suffit pour retenir le diagnostic d’occlusion du grêle sur bride. Les brides peuvent être à l’origine d’une occlusion complète (par étranglement ou par volvulus) menaçant ainsi la vitalité de l’anse ou d’une occlusion incomplète liée à l’agglutination (plicature). La vitalité de l’anse n’étant pas ici compromise. B) Occlusion sur hernies étranglées :C’est la conséquence d’un passage d’un segment intestinal au travers d’un orifice fibreux non extensible. Le tableau clinique est celui d’une occlusion par strangulation.
  • 16. • Les hernies étranglées externes (les plus fréquentes): l’étranglement peut se faire à travers un orifice inguinal, crural ou ombilical. • Les hernies étranglées internes : elles peuvent être acquises ou congénitales : C) Autres : - • Occlusion sur tumeur pariétale • Occlusion par obstacle intra-luminal ( Corps étranger, Iléus biliaire ) • Occlusions par invagination 2. Occlusions fonctionnelles
  • 17. Occlusions du colon : i. Occlusions sur tumeurs pariétales ii. Lésions pariétales inflammatoires : les sigmoïdites pseudo-tumorales iii. Occlusions sur volvulus du colon : • Le volvulus du sigmoïde: L’anse sigmoïdienne dilatée réalise l’aspect d’un « tube interne coudé » dont le sommet atteint la coupole diaphragmatique gauche et dont les jambages convergent en bas au niveau de la fosse iliaque gauche. Lavement opaque: image effilée en « cornue » ou en « bec d’oiseau ». La rectosigmoïdoscopie permet de confirmer le diagnostic et d’apprécier l’état de la muqueuse sigmoïdienne au niveau de la zone de torsion. Elle permet aussi sa détorsion.
  • 18. • Volvulus du cæcum : le tableau clinique est celui d’une occlusion mixte avec douleur abdominale centrale et un ballonnement asymétrique. La radiographie de l’abdomen sans préparation debout montre un énorme niveau hydro-aérique sous phrénique gauche. La colonoscopie quand elle est faite, permet de faire le diagnostic et d’envisager un geste thérapeutique (détorsion quand l’anse est encore viable). iv. Occlusions par obstacle intra-luminal : La cause la plus fréquente est le fécalome : c’est l’accumulation et le durcissement du bol fécal au niveau du rectum. V. Occlusion par compression extrinsèque : Toutes les tumeurs développées à proximité du cadre colique peuvent comprimer celui-ci ou l’envahir.
  • 19. 2. Occlusions fonctionnelles: a) Affections chirurgicales : • Les appendicites méso-cœliaques, les sigmoïdites diverticulaires et les cholécystites aiguës peuvent se traduire par un tableau d’occlusion fébrile. • L’hémopéritoine d’origine traumatique ou autre. • L’hématome rétro-péritonéal. • L’ischémie intestinale aiguë avec nécrose intestinale. b) Affections médicales : Les coliques néphrétiques et les pancréatites aiguës peuvent se manifester par un tableau d’occlusion Il en est de même pour d’autres affections plus rares comme le tabès, l’hyper-parathyroïdie, la porphyrie et le saturnisme.
  • 20. ◦ c) Causes idiopathiques : • Pseudo-obstruction idiopathique chronique de l’intestin : Il s’agit d’un défaut de l’innervation intestinale qui se manifeste des épisodes occlusifs à répétition sans obstacle lésionnel séparés par des périodes de diarrhées avec altération de l’état général. Le diagnostic est histologique par des biopsies jéjunales étagées • Pseudo-occlusion colique aigue (Syndrome d’Ogilvie) : il s’agit d’une dilatation colique aigue survenant sur un colon sain sans obstacle. 3. Occlusions postopératoires précoces: La tomodensitométrie abdominale trouve ici tout son intérêt en identifiant le mécanisme et la cause de l’occlusion.