SlideShare une entreprise Scribd logo
Politique
monétaire
Jérémy Morvan
Maître de conférences
Université de Bretagne Occidentale
Introduction
• La gestion d’un portefeuille obligataire nécessite d’être capable de
formuler des anticipations sur l’évolution des taux
• Le marché du crédit est le plus important marché (marché monétaire + marché
obligataire souverain et corporate)
• Pour formuler une anticipation, il faut identifier les principales variables qui
interviennent dans la formation des taux d’intérêt
• Inflation anticipée (𝑁𝐺𝑃)
• Croissance anticipée (𝑌)
• …
• Un acteur important est la banque centrale
• Comment la banque centrale oriente-t-elle le marché ?
• Quels sont les objectifs de la banque centrale ?
• Quelles sont les évolutions récentes de la politique monétaire ?
Politique monétaire
conventionnelle
La politique monétaire
dans les conditions normales de marché
Politique monétaire
• Définition
4
Ensemble des interventions de la banque centrale sur le marché monétaire (crédit à court terme)
et auprès des établissements de crédit destinées à remplir des objectifs de stabilité des prix
et/ou de croissance économique
Pour la BCE, l’objectif prioritaire est la maîtrise de l’inflation à 2% par an
Politique monétaire
• Définition
5
Hausse des taux
d’intérêt
Baisse du rythme
de la demande
Baisse des tensions
inflationnistes
Baisse des taux
d’intérêt
Hausse du rythme
de la demande
Hausse des
tensions
inflationnistes
Orienter (diriger) les taux de crédit sur les marchés et dans l’économie en offrant des possibilités
de placement et de refinancement aux banques (alternatives au marché)
En jouant sur les conditions de crédit, la banque centrale pèse sur le NGP
Politique monétaire
• Définition
6
L’objectif est d’orienter mais non de diriger le marché
→ L’intention d’une intervention peut suffire
Les interventions sont ponctuelles, annoncées, réduites
→ Main RO : montants et variations limités
Influence
Intervention
Taux courts
La cible est constituée des taux courts du marché
→ Inertie de 12 à 24 mois
Politique monétaire
• Trois piliers de la politique monétaire
7
Opérations régulières de refinancement en mettant en
concurrence les banques
Open market
operations
Ouvertures permanentes à un refinancement ou à un
dépôt des banques
Standing
facilities
Réserves obligatoires pour les banques afin de disposer
à tout moment d’un montant de liquidté
Minimum reserve
requirements
Politique monétaire
• Open market operations
8
Opérations hebdomadaires de refinancement sur
une semaine avec garantie, sur appel d’offre
Opérations
principales de
refinancement
Taux directeur
principal
Opérations mensuelles de refinancement sur 3 mois
avec garantie, sur appel d’offre
Long term
refinancing
operations
Opérations ponctuelles en cas de choc de liquidité
sous différentes formes (refinancement ou dépôt)
Opérations de
réglages fin
Opérations ponctuelles d’ajustement de la liquidité
(refinancement ou dépôt ou émission/achat de titres)
Opérations
structurelles
Fréquence
Politique monétaire
• Facilités permanentes
9
Les banques en excédent de trésorerie peuvent effectuer des dépôts
à 1 jour contre rémunération
Taux plancher du marché
monétaire (1 jour)
Facilité de Prêt
marginal (marginal
lending facility)
Les banques en besoin de financement peuvent effectuer des emprunts
à 1 jour avec apports d’actifs en garantie
Taux plafond du marché
monétaire (1 jour)
Facilité de dépôt
(deposit facility)
Politique monétaire
• Réserves obligataires
10
La BCE impose aux établissements de crédit de déposer des fonds sur un compte
auprès des banques centrales nationales
Taux de rémunération
faible (0,05%)
Sécurité du bilan des banques
Création d’un déficit de liquidité qui oblige les
banques à se refinancer auprès de la BCE
Reserve
requirements
Politique monétaire
• Zone d’intervention sur le marché des taux
11
Politique monétaire
• Evaluation
12
Intérêts Limites
La croissance n’est
pas (toujours) un
objectif prioritaire
Développement du
marché de la dette
Conditions de
marché
exceptionnelles
Accompagnement
de la croissance
Maîtrise de
l’inflation
Conditions de
marché normales
Politique monétaire
non conventionnelle
La politique monétaire
dans le cas d’une crise financière systémique
Politique non conventionnelle
• Quantitative easing
• Limites de la politique monétaire dans des conditions de marché exceptionnelles
14
Baisse des taux > 50 bp
Fréquence croissante de baisse
des taux
Volume de refinancement très
importants
Baisse de la qualité des
collatéraux
Risque de déflation
Crise économique majeure
Effondrement du secteur
bancaire
Politique non conventionnelle
• Définition
15
Assouplissement quantitatif (quantitative easing ou QE) est une politique monétaire utilisant des
outils innovants pour faire face à des conditions de marché exceptionnelles
Interventions plus directes sur les
marchés (achat d’actifs)
Interventions plus importantes sur les
marchés (volumes)
Politique non conventionnelle
• Zone d’intervention sur le marché des taux
16
Politique monétaire
traditionnelle
Politique monétaire
non conventionnelle
Politique non conventionnelle
17
• Outils
Fixed rate full allowment
Refinancement des banques à taux fixe sans limite de
montant (fin du débat sur les collatéraux)
Injection de
liquidité en
euro/devises
Politique plus active de refinancement via programmes
d’achat (SMP, OMT, CBBP, ABS PP)
Facilité de dépôt négative
Désincitation auprès des banques à placer leurs
excédents auprès de la banque centrale
Long Term Refinancing Operations
Opérations ponctuelles entre déc. 2011 et fév. 2012 >
1000 GEUR à 3 ans (Very LTRO et Targeted LTRO)
Politique non conventionnelle
• Programme d’achat
18
Programme de rachat sur le marché secondaire d’obligations souveraines
de la zone euro pour 210 GEUR entre mai 2010 et 2012
Securities market
program (SMP)
Echec (volume trop faible)
Le 26 juillet 2012, Mario Draghi annonce que la BCE rachètera la
totalité de la dette souveraine de la zone euro si nécessaire
OMT annoncé le 6 septembre 2012
suite à l’échec du SMP
Levée de la pression sur les dettes
souveraines les plus exposées (ES et IT)
Politique non conventionnelle
• Programme de rachat
19
La BCE achète des actifs
sur le marché pour aider
les banques à obtenir de
la liquidité
Outright Monetary
Transactions
(OMT)
Obligations souveraines 1 à 3 ans de la zone euro avec clause pari passu
sur un montant illimité
Expanded asset
purchase programme
(2015-2016)
Dettes corporate : Third covered bond purchase programme
(CBPP3) et Asset-backed securities purchase programme (ABSPP)
Public sector
purchase programme
(PSPP)
Dette souveraine de la zone euro et d’organisations internationales et
de banques de développement en zone euro
Politique non conventionnelle
• Evaluation
20
Intérêts Limites
Politique non conventionnelle
• La croissance ne dépend pas que des taux bas
• Emploi, optimisme, commerce international…
• Contexte déflationniste
• Baisse de la croissance mondiale (BRIC)
• Baisse du prix du pétrole (cf. BRIC...)
• Le QE ne crée pas d’inflation car la liquidité ne circule pas dans l’économie
• Les banques ont peu d’opportunités dans un contexte économique déprimé et
préfèrent placer dans la facilité de dépôt négative
• Facilité de dépôt négative
• Cherche à faire baisser l’euro
• Vers une guerre des changes ?
21
Les indices monétaires
Les indices monétaires
• En zone euro
• Le taux des opérations principales de refinancement (taux refi ou repo) est le
principal taux directeur
• Deux taux de marché interbancaire
• Eonia est un taux en blanc à 1 jour
• Euribor 3 month est un taux en blanc à 3 mois entre 57 banques
• Un marché peu exposé au marché des changes
• Des opérateurs extérieurs qui testent la résistance institutionnelle de la BCE
-1,00
0,00
1,00
2,00
3,00
4,00
5,00
6,00
30/12/98
30/12/99
30/12/00
30/12/01
30/12/02
30/12/03
30/12/04
30/12/05
30/12/06
30/12/07
30/12/08
30/12/09
30/12/10
30/12/11
30/12/12
30/12/13
30/12/14
30/12/15
30/12/16
Taux(%) Evolution comparée des taux de marché (Eonia, E3M) et des taux directeurs BCE
E3M Taux refinancement principal Eonia
Bulle Internet
Inflation importée
(émergence des BRIC)
Dégonflement
de la bulle
Hausse des taux
(juil)
Crise de la dette
souveraine européenne
Crise du subprime
Risque de déflationAttentats de 2001
(sept)
Les indices monétaires
• Aux USA
• Le Fed fund rate est double
• L’effective Fed fund rate est un taux de marché interbancaire à 1 jour
• La Fed a un target Fed fund rate, ie un taux cible qu’elle approche en injectant ou en
retirant des liquidités
• Un marché dominant dans la tendance mondiale
• 1ère puissance politique
• 1ère puissance économique
• Devise de référence
0
2
4
6
8
10
12
Evolution comparée du taux de base Fed fund rate et du taux de marché
Taux de base du Fed Fund Rate Taux de marché du Fed Fund Rate
Fin des
Reaganomics
Relance
économique
de Clinton
Bulle Internet
Crise russe (sept)
Attentats de 2001
(sept)
Inflation importée
(émergence des BRIC)
Crise du subprime
Dégonflement de
la bulle Internet
0,000
1,000
2,000
3,000
4,000
5,000
6,000
7,000
Evolution comparée des politiques monétaires de la BCE et de la Fed
(1998-2016)
Fed funds rate Taux refinancement principal
Les indices monétaires
• En Grande-Bretagne
• Le Base Rate (BoEBR) est un taux de refinancement à 1 jour avec garantie des
banques
• Deux taux de marché interbancaire
• Le London Interbank Offered Rate est une gamme de taux
• LIBOR1D est un taux en blanc d’échéance 1 jour
• LIBOR3M est un taux en blanc d’échéance 3 mois
• Une histoire spécifique due à une évolution fortement liée au secteur bancaire global
0,000
2,000
4,000
6,000
8,000
10,000
12,000
14,000
16,000
18,000
Evolution comparée des taux LIBOR1D, LIBOR3M et BoEBR
BOEBR LIBOR1D LIBOR3M
Thatchérisme :
baisse des taux
Sortie du SME
Attaques
spéculatives (sept)
Création du LIBOR
1 day (janv)
Inflation importée
(émergence des BRIC)
Crise du subprime
Déclenchement de
la crise (août)
Faillite de Lehman
Bros (sept)
Bulle Internet
Crise russe
Risque de déflation
Les indices monétaires
• Au Japon
• Le basic loan rate est le taux de la facilité permanente de refinancement à 1
jour
• Le call rate est un taux interbancaire en blanc à 1 jour
• Un marché très exposé
• à la relation JPY/USD : es « chocs du yen » sont des batailles de change entre USA et Japon (baisse
des taux pour baisser artificiellement la monnaie)
• u prix du pétrole (importations) et à la conjoncture mondiale (exportations)
• Un marché avec des taux structurellement bas depuis l’éclatement de la bulle
immobilière en 1993
0,000
1,000
2,000
3,000
4,000
5,000
6,000
7,000
8,000
9,000
10,000
01/01/53
01/01/54
01/01/55
01/01/56
01/01/57
01/01/58
01/01/59
01/01/60
01/01/61
01/01/62
01/01/63
01/01/64
01/01/65
01/01/66
01/01/67
01/01/68
01/01/69
01/01/70
01/01/71
01/01/72
01/01/73
01/01/74
01/01/75
01/01/76
01/01/77
01/01/78
01/01/79
01/01/80
01/01/81
01/01/82
01/01/83
01/01/84
01/01/85
01/01/86
01/01/87
01/01/88
01/01/89
01/01/90
01/01/91
01/01/92
01/01/93
01/01/94
01/01/95
01/01/96
01/01/97
01/01/98
01/01/99
01/01/00
01/01/01
01/01/02
01/01/03
01/01/04
01/01/05
01/01/06
01/01/07
01/01/08
01/01/09
01/01/10
01/01/11
01/01/12
01/01/13
01/01/14
01/01/15
01/01/16
Evolution de la politique monétaire de la BoJ
Basic loan rate (ex official discount rate)
1er choc pétrolier
(automne 1973)
Chute du shah d’Iran
(janvier 1979)
Choc pétrolier
Fin de la convertibilité or
du dollar (août 1971)
Choc pétrolier
1er choc
du yen
2nd choc
du yen
Bulle
immobilière
Dégonflement
de la bulle
Hausse du
prix de
l’énergie
Crise du subprime et baisse
de la croissance mondiale
Conclusion
“If I turn out to be particularly clear, you've probably
misunderstood what I've said.” (Alan Greenspan)
Conclusion
• En temps long, les politiques monétaires varient
• Dans leurs corrélations
• Les politiques monétaires sont de plus en plus liées
• Dans leur positionnement
• Les relations avec les marchés sont de nature politique (avant l’indépendance des
banques centrales), monétaire (dans les conditions normales de marché) ou
assurantielle (prêteur en dernier ressort voire acheteur en dernier ressort)
• Dans leurs moyens d’action
• Par leur discours
• Par la variation des volumes de refinancement (avec ou sans collatéraux)
• Par la variation des taux directeurs (25 ou 50 bp et plus)
• Par les rachats d’actifs
Conclusion
• En temps long, les politiques monétaires varient
• Dans leur(s) objectif(s)
Politique
monétaire
𝑁𝐺𝑃
𝑌εNiveau
des changes
Bibliographie
Bernanke Ben S. (2015), Mémoires de crise, Seuil, Paris, 631 p.
Clarida Richard, Gali Jordi, Gertler Mark (2000), « Monetary Policy Rules and Macroeconomics
Stability : Evidence and Some Theory », Quarterly Journal of Economics, (115)1, 147-180
Greenspan Alan (2007), The Age of Turbulence, Penguin, Londres, 531 p.
Hetzel Robert L. (2002), « German Monetary History in the Second Half of the Twentieth Century :
From the Deutsche Mark to the Euro », Federal Reserve Bank of Richmond Economic Quarterly,
(88)2, 29-64
Reinhart, Carmen M., Rogoff Kenneth S. (2013), « Shifting mandates: The Federal Reserve’s first
centennial », American Economic Review, 103(3), 48-54
Reischauer Edwin O. (2014), Histoire du Japon et des japonais, Seuil, Paris, 316 p.

Contenu connexe

Tendances

Finance de marche
Finance de marche Finance de marche
Finance de marche
ITTC Everywhere
 
Principes comptables et normes internationales
Principes comptables et normes internationales Principes comptables et normes internationales
Principes comptables et normes internationales
bouchra elabbadi
 
Gestion de portefeuille d'action
Gestion de portefeuille d'actionGestion de portefeuille d'action
Gestion de portefeuille d'action
Hicham Talbi
 
Rapport de stage - La Value-at-Risk ou la quantification du risque de marché ...
Rapport de stage - La Value-at-Risk ou la quantification du risque de marché ...Rapport de stage - La Value-at-Risk ou la quantification du risque de marché ...
Rapport de stage - La Value-at-Risk ou la quantification du risque de marché ...
Youcef Benchicou
 
Cours de gestion de portefeuille et des risques Pr Falloul
Cours de gestion de portefeuille et des risques Pr Falloul Cours de gestion de portefeuille et des risques Pr Falloul
Cours de gestion de portefeuille et des risques Pr Falloul
Professeur Falloul
 
Présentation des marché de capitaux
Présentation des marché de capitauxPrésentation des marché de capitaux
Présentation des marché de capitauxNovencia Groupe
 
Resume economie monetaire document www.cours-economie.com
Resume economie monetaire document www.cours-economie.comResume economie monetaire document www.cours-economie.com
Resume economie monetaire document www.cours-economie.com
jamal yasser
 
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie FinancièreChapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
Lotfi TALEB, ESSECT
 
Cours de consolidation
Cours de consolidationCours de consolidation
Cours de consolidationbonjour1989
 
La maitrise des risques du crédit bancaire (1)
La maitrise des risques du crédit bancaire (1)La maitrise des risques du crédit bancaire (1)
La maitrise des risques du crédit bancaire (1)
Intissar Abada
 
Introduction aux théories de la monnaie
Introduction aux théories de la monnaieIntroduction aux théories de la monnaie
Introduction aux théories de la monnaie
Paul Angles
 
les processus VAR et SVAR
les processus VAR et SVAR  les processus VAR et SVAR
les processus VAR et SVAR
Anissa ATMANI
 
PFE-OPTIMISATION DE LA PERFORMANCE BANCAIRE SOUS CONTRAINTES DE BALE III
PFE-OPTIMISATION DE LA PERFORMANCE BANCAIRE SOUS CONTRAINTES DE BALE IIIPFE-OPTIMISATION DE LA PERFORMANCE BANCAIRE SOUS CONTRAINTES DE BALE III
PFE-OPTIMISATION DE LA PERFORMANCE BANCAIRE SOUS CONTRAINTES DE BALE III
Añas El'Mezabi
 
L'inflation
L'inflationL'inflation
L'inflation
Paul Angles
 
Economie monétaire et financière
Economie monétaire et financièreEconomie monétaire et financière
Economie monétaire et financièreIcam Elasfar
 
Cours histoire des crises financières
Cours histoire des crises financièresCours histoire des crises financières
Cours histoire des crises financières
Rania Jammazi
 
IV Gestion risque de change
IV Gestion risque de changeIV Gestion risque de change
IV Gestion risque de change
Jérémy Morvan
 
GOUVERNANCE BANCAIRE ET RISQUE DE CRÉDIT
GOUVERNANCE BANCAIRE ET RISQUE DE CRÉDITGOUVERNANCE BANCAIRE ET RISQUE DE CRÉDIT
GOUVERNANCE BANCAIRE ET RISQUE DE CRÉDIT
Mohamed Messaoudi
 

Tendances (20)

Bâle II / Bâle III
Bâle II / Bâle IIIBâle II / Bâle III
Bâle II / Bâle III
 
Finance de marche
Finance de marche Finance de marche
Finance de marche
 
Principes comptables et normes internationales
Principes comptables et normes internationales Principes comptables et normes internationales
Principes comptables et normes internationales
 
Gestion de portefeuille d'action
Gestion de portefeuille d'actionGestion de portefeuille d'action
Gestion de portefeuille d'action
 
Rapport de stage - La Value-at-Risk ou la quantification du risque de marché ...
Rapport de stage - La Value-at-Risk ou la quantification du risque de marché ...Rapport de stage - La Value-at-Risk ou la quantification du risque de marché ...
Rapport de stage - La Value-at-Risk ou la quantification du risque de marché ...
 
Cours de gestion de portefeuille et des risques Pr Falloul
Cours de gestion de portefeuille et des risques Pr Falloul Cours de gestion de portefeuille et des risques Pr Falloul
Cours de gestion de portefeuille et des risques Pr Falloul
 
Présentation des marché de capitaux
Présentation des marché de capitauxPrésentation des marché de capitaux
Présentation des marché de capitaux
 
Resume economie monetaire document www.cours-economie.com
Resume economie monetaire document www.cours-economie.comResume economie monetaire document www.cours-economie.com
Resume economie monetaire document www.cours-economie.com
 
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie FinancièreChapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
 
Cours de consolidation
Cours de consolidationCours de consolidation
Cours de consolidation
 
La maitrise des risques du crédit bancaire (1)
La maitrise des risques du crédit bancaire (1)La maitrise des risques du crédit bancaire (1)
La maitrise des risques du crédit bancaire (1)
 
Introduction aux théories de la monnaie
Introduction aux théories de la monnaieIntroduction aux théories de la monnaie
Introduction aux théories de la monnaie
 
les processus VAR et SVAR
les processus VAR et SVAR  les processus VAR et SVAR
les processus VAR et SVAR
 
PFE-OPTIMISATION DE LA PERFORMANCE BANCAIRE SOUS CONTRAINTES DE BALE III
PFE-OPTIMISATION DE LA PERFORMANCE BANCAIRE SOUS CONTRAINTES DE BALE IIIPFE-OPTIMISATION DE LA PERFORMANCE BANCAIRE SOUS CONTRAINTES DE BALE III
PFE-OPTIMISATION DE LA PERFORMANCE BANCAIRE SOUS CONTRAINTES DE BALE III
 
Econometrie
EconometrieEconometrie
Econometrie
 
L'inflation
L'inflationL'inflation
L'inflation
 
Economie monétaire et financière
Economie monétaire et financièreEconomie monétaire et financière
Economie monétaire et financière
 
Cours histoire des crises financières
Cours histoire des crises financièresCours histoire des crises financières
Cours histoire des crises financières
 
IV Gestion risque de change
IV Gestion risque de changeIV Gestion risque de change
IV Gestion risque de change
 
GOUVERNANCE BANCAIRE ET RISQUE DE CRÉDIT
GOUVERNANCE BANCAIRE ET RISQUE DE CRÉDITGOUVERNANCE BANCAIRE ET RISQUE DE CRÉDIT
GOUVERNANCE BANCAIRE ET RISQUE DE CRÉDIT
 

Similaire à Politique monétaire

Stratégie à deux piliers Agrégat monétaire et inflation.ppt
Stratégie à deux piliers Agrégat monétaire et inflation.pptStratégie à deux piliers Agrégat monétaire et inflation.ppt
Stratégie à deux piliers Agrégat monétaire et inflation.ppt
NaoufalRedman
 
Role des autorités monétaires
Role des autorités monétairesRole des autorités monétaires
Role des autorités monétaires
Manon Cuylits
 
Séance 4 la politique monétaire
Séance 4   la politique monétaireSéance 4   la politique monétaire
Séance 4 la politique monétaire
Rayan Nezzar
 
projet-politiques-monetaires-innov.pptx
projet-politiques-monetaires-innov.pptxprojet-politiques-monetaires-innov.pptx
projet-politiques-monetaires-innov.pptx
zahrakmar
 
Comment les économies vont-elles vivre sans perfusion, à savoir sans les liqu...
Comment les économies vont-elles vivre sans perfusion, à savoir sans les liqu...Comment les économies vont-elles vivre sans perfusion, à savoir sans les liqu...
Comment les économies vont-elles vivre sans perfusion, à savoir sans les liqu...
Forums financiers de Wallonie
 
Stratégies du Secteur Financier pour les Gestionnaires Financiers Publics
Stratégies du Secteur Financier pour les Gestionnaires Financiers PublicsStratégies du Secteur Financier pour les Gestionnaires Financiers Publics
Stratégies du Secteur Financier pour les Gestionnaires Financiers Publics
icgfmconference
 
Séance 2 économie monétaire - la création monétaire
Séance 2   économie monétaire - la création monétaireSéance 2   économie monétaire - la création monétaire
Séance 2 économie monétaire - la création monétaire
Esteban Giner
 
Eonomie monétaire et institution monétaires internationales.pptx
Eonomie monétaire et institution monétaires internationales.pptxEonomie monétaire et institution monétaires internationales.pptx
Eonomie monétaire et institution monétaires internationales.pptx
IlyassaKonan
 
le rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptx
le rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptxle rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptx
le rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptx
sofiaTakarli1
 
Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...
Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...
Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...
Fritz-Gérald Calixte, Av., MPA
 
Les techniques de couvertures internes contre le risque de change
Les techniques de couvertures internes contre le risque de changeLes techniques de couvertures internes contre le risque de change
Les techniques de couvertures internes contre le risque de change
Lotfi TALEB, ESSECT
 
Attaques speculatives
Attaques speculativesAttaques speculatives
Attaques speculatives
Amine Oussedik
 
Economie monetaire et financière
Economie monetaire et financière Economie monetaire et financière
Economie monetaire et financière
Star Mode
 
10 ans après la crise, où en sommes-nous?
10 ans après la crise, où en sommes-nous?10 ans après la crise, où en sommes-nous?
10 ans après la crise, où en sommes-nous?
Forums financiers de Wallonie
 
Le pouvoir-de-la- finance
Le pouvoir-de-la- financeLe pouvoir-de-la- finance
Le pouvoir-de-la- finance
Dalvin TCHOUBET 👨‍🎓✔
 
Crise finance origine et debat
Crise finance origine et debatCrise finance origine et debat
Crise finance origine et debatFarouk Nignan
 
I week nantes-2019-tarneaud
I week nantes-2019-tarneaudI week nantes-2019-tarneaud
I week nantes-2019-tarneaud
CCI Nantes St-Nazaire
 
Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...
Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...
Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...
SarahLacaisse
 
Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale
Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale
Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale
Diverscj
 

Similaire à Politique monétaire (20)

Stratégie à deux piliers Agrégat monétaire et inflation.ppt
Stratégie à deux piliers Agrégat monétaire et inflation.pptStratégie à deux piliers Agrégat monétaire et inflation.ppt
Stratégie à deux piliers Agrégat monétaire et inflation.ppt
 
Role des autorités monétaires
Role des autorités monétairesRole des autorités monétaires
Role des autorités monétaires
 
Séance 4 la politique monétaire
Séance 4   la politique monétaireSéance 4   la politique monétaire
Séance 4 la politique monétaire
 
projet-politiques-monetaires-innov.pptx
projet-politiques-monetaires-innov.pptxprojet-politiques-monetaires-innov.pptx
projet-politiques-monetaires-innov.pptx
 
Comment les économies vont-elles vivre sans perfusion, à savoir sans les liqu...
Comment les économies vont-elles vivre sans perfusion, à savoir sans les liqu...Comment les économies vont-elles vivre sans perfusion, à savoir sans les liqu...
Comment les économies vont-elles vivre sans perfusion, à savoir sans les liqu...
 
Stratégies du Secteur Financier pour les Gestionnaires Financiers Publics
Stratégies du Secteur Financier pour les Gestionnaires Financiers PublicsStratégies du Secteur Financier pour les Gestionnaires Financiers Publics
Stratégies du Secteur Financier pour les Gestionnaires Financiers Publics
 
Séance 2 économie monétaire - la création monétaire
Séance 2   économie monétaire - la création monétaireSéance 2   économie monétaire - la création monétaire
Séance 2 économie monétaire - la création monétaire
 
Eonomie monétaire et institution monétaires internationales.pptx
Eonomie monétaire et institution monétaires internationales.pptxEonomie monétaire et institution monétaires internationales.pptx
Eonomie monétaire et institution monétaires internationales.pptx
 
le rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptx
le rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptxle rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptx
le rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptx
 
Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...
Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...
Présentation du Ministre Wilson Laleau au Forum Economique du Secteur Privé: ...
 
Les techniques de couvertures internes contre le risque de change
Les techniques de couvertures internes contre le risque de changeLes techniques de couvertures internes contre le risque de change
Les techniques de couvertures internes contre le risque de change
 
Attaques speculatives
Attaques speculativesAttaques speculatives
Attaques speculatives
 
Economie monetaire et financière
Economie monetaire et financière Economie monetaire et financière
Economie monetaire et financière
 
"Comprendre enfin la crise"
"Comprendre enfin la crise""Comprendre enfin la crise"
"Comprendre enfin la crise"
 
10 ans après la crise, où en sommes-nous?
10 ans après la crise, où en sommes-nous?10 ans après la crise, où en sommes-nous?
10 ans après la crise, où en sommes-nous?
 
Le pouvoir-de-la- finance
Le pouvoir-de-la- financeLe pouvoir-de-la- finance
Le pouvoir-de-la- finance
 
Crise finance origine et debat
Crise finance origine et debatCrise finance origine et debat
Crise finance origine et debat
 
I week nantes-2019-tarneaud
I week nantes-2019-tarneaudI week nantes-2019-tarneaud
I week nantes-2019-tarneaud
 
Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...
Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...
Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...
 
Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale
Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale
Pass through des taux directeurs de la Banque Centrale
 

Plus de Jérémy Morvan

III Gestion risque obligataire
III Gestion risque obligataireIII Gestion risque obligataire
III Gestion risque obligataire
Jérémy Morvan
 
Introduction gestion des risques
Introduction gestion des risquesIntroduction gestion des risques
Introduction gestion des risques
Jérémy Morvan
 
Financial markets: Theoretical Perspectives
Financial markets: Theoretical PerspectivesFinancial markets: Theoretical Perspectives
Financial markets: Theoretical Perspectives
Jérémy Morvan
 
Performance analysis with R
Performance analysis with RPerformance analysis with R
Performance analysis with R
Jérémy Morvan
 
Analyse de la performance financière avec R
Analyse de la performance financière avec RAnalyse de la performance financière avec R
Analyse de la performance financière avec R
Jérémy Morvan
 
Socially Responsible Investment (SRI)
Socially Responsible Investment (SRI)Socially Responsible Investment (SRI)
Socially Responsible Investment (SRI)
Jérémy Morvan
 
Presentation investissement socialement responsable
Presentation investissement socialement responsablePresentation investissement socialement responsable
Presentation investissement socialement responsable
Jérémy Morvan
 
Monetary policy: monetary orthodoxy or quantitative easing?
Monetary policy: monetary orthodoxy or quantitative easing?Monetary policy: monetary orthodoxy or quantitative easing?
Monetary policy: monetary orthodoxy or quantitative easing?
Jérémy Morvan
 
Un siècle d'évolution des marchés financiers (1914 2015)
Un siècle d'évolution des marchés financiers (1914 2015)Un siècle d'évolution des marchés financiers (1914 2015)
Un siècle d'évolution des marchés financiers (1914 2015)
Jérémy Morvan
 
R for research in finance
R for research in financeR for research in finance
R for research in finance
Jérémy Morvan
 
Partie II - Strategie et gouvernance universitaires
Partie II - Strategie et gouvernance universitairesPartie II - Strategie et gouvernance universitaires
Partie II - Strategie et gouvernance universitaires
Jérémy Morvan
 
Partie I - L'université et sa gouvernance
Partie I - L'université et sa gouvernancePartie I - L'université et sa gouvernance
Partie I - L'université et sa gouvernance
Jérémy Morvan
 
Partie III - Gestion opérationnelle universitaire
Partie III - Gestion opérationnelle universitairePartie III - Gestion opérationnelle universitaire
Partie III - Gestion opérationnelle universitaire
Jérémy Morvan
 
La direction d'une composante universitaire en France
La direction d'une composante universitaire en FranceLa direction d'une composante universitaire en France
La direction d'une composante universitaire en France
Jérémy Morvan
 

Plus de Jérémy Morvan (14)

III Gestion risque obligataire
III Gestion risque obligataireIII Gestion risque obligataire
III Gestion risque obligataire
 
Introduction gestion des risques
Introduction gestion des risquesIntroduction gestion des risques
Introduction gestion des risques
 
Financial markets: Theoretical Perspectives
Financial markets: Theoretical PerspectivesFinancial markets: Theoretical Perspectives
Financial markets: Theoretical Perspectives
 
Performance analysis with R
Performance analysis with RPerformance analysis with R
Performance analysis with R
 
Analyse de la performance financière avec R
Analyse de la performance financière avec RAnalyse de la performance financière avec R
Analyse de la performance financière avec R
 
Socially Responsible Investment (SRI)
Socially Responsible Investment (SRI)Socially Responsible Investment (SRI)
Socially Responsible Investment (SRI)
 
Presentation investissement socialement responsable
Presentation investissement socialement responsablePresentation investissement socialement responsable
Presentation investissement socialement responsable
 
Monetary policy: monetary orthodoxy or quantitative easing?
Monetary policy: monetary orthodoxy or quantitative easing?Monetary policy: monetary orthodoxy or quantitative easing?
Monetary policy: monetary orthodoxy or quantitative easing?
 
Un siècle d'évolution des marchés financiers (1914 2015)
Un siècle d'évolution des marchés financiers (1914 2015)Un siècle d'évolution des marchés financiers (1914 2015)
Un siècle d'évolution des marchés financiers (1914 2015)
 
R for research in finance
R for research in financeR for research in finance
R for research in finance
 
Partie II - Strategie et gouvernance universitaires
Partie II - Strategie et gouvernance universitairesPartie II - Strategie et gouvernance universitaires
Partie II - Strategie et gouvernance universitaires
 
Partie I - L'université et sa gouvernance
Partie I - L'université et sa gouvernancePartie I - L'université et sa gouvernance
Partie I - L'université et sa gouvernance
 
Partie III - Gestion opérationnelle universitaire
Partie III - Gestion opérationnelle universitairePartie III - Gestion opérationnelle universitaire
Partie III - Gestion opérationnelle universitaire
 
La direction d'une composante universitaire en France
La direction d'une composante universitaire en FranceLa direction d'une composante universitaire en France
La direction d'une composante universitaire en France
 

Politique monétaire

  • 1. Politique monétaire Jérémy Morvan Maître de conférences Université de Bretagne Occidentale
  • 2. Introduction • La gestion d’un portefeuille obligataire nécessite d’être capable de formuler des anticipations sur l’évolution des taux • Le marché du crédit est le plus important marché (marché monétaire + marché obligataire souverain et corporate) • Pour formuler une anticipation, il faut identifier les principales variables qui interviennent dans la formation des taux d’intérêt • Inflation anticipée (𝑁𝐺𝑃) • Croissance anticipée (𝑌) • … • Un acteur important est la banque centrale • Comment la banque centrale oriente-t-elle le marché ? • Quels sont les objectifs de la banque centrale ? • Quelles sont les évolutions récentes de la politique monétaire ?
  • 3. Politique monétaire conventionnelle La politique monétaire dans les conditions normales de marché
  • 4. Politique monétaire • Définition 4 Ensemble des interventions de la banque centrale sur le marché monétaire (crédit à court terme) et auprès des établissements de crédit destinées à remplir des objectifs de stabilité des prix et/ou de croissance économique Pour la BCE, l’objectif prioritaire est la maîtrise de l’inflation à 2% par an
  • 5. Politique monétaire • Définition 5 Hausse des taux d’intérêt Baisse du rythme de la demande Baisse des tensions inflationnistes Baisse des taux d’intérêt Hausse du rythme de la demande Hausse des tensions inflationnistes Orienter (diriger) les taux de crédit sur les marchés et dans l’économie en offrant des possibilités de placement et de refinancement aux banques (alternatives au marché) En jouant sur les conditions de crédit, la banque centrale pèse sur le NGP
  • 6. Politique monétaire • Définition 6 L’objectif est d’orienter mais non de diriger le marché → L’intention d’une intervention peut suffire Les interventions sont ponctuelles, annoncées, réduites → Main RO : montants et variations limités Influence Intervention Taux courts La cible est constituée des taux courts du marché → Inertie de 12 à 24 mois
  • 7. Politique monétaire • Trois piliers de la politique monétaire 7 Opérations régulières de refinancement en mettant en concurrence les banques Open market operations Ouvertures permanentes à un refinancement ou à un dépôt des banques Standing facilities Réserves obligatoires pour les banques afin de disposer à tout moment d’un montant de liquidté Minimum reserve requirements
  • 8. Politique monétaire • Open market operations 8 Opérations hebdomadaires de refinancement sur une semaine avec garantie, sur appel d’offre Opérations principales de refinancement Taux directeur principal Opérations mensuelles de refinancement sur 3 mois avec garantie, sur appel d’offre Long term refinancing operations Opérations ponctuelles en cas de choc de liquidité sous différentes formes (refinancement ou dépôt) Opérations de réglages fin Opérations ponctuelles d’ajustement de la liquidité (refinancement ou dépôt ou émission/achat de titres) Opérations structurelles Fréquence
  • 9. Politique monétaire • Facilités permanentes 9 Les banques en excédent de trésorerie peuvent effectuer des dépôts à 1 jour contre rémunération Taux plancher du marché monétaire (1 jour) Facilité de Prêt marginal (marginal lending facility) Les banques en besoin de financement peuvent effectuer des emprunts à 1 jour avec apports d’actifs en garantie Taux plafond du marché monétaire (1 jour) Facilité de dépôt (deposit facility)
  • 10. Politique monétaire • Réserves obligataires 10 La BCE impose aux établissements de crédit de déposer des fonds sur un compte auprès des banques centrales nationales Taux de rémunération faible (0,05%) Sécurité du bilan des banques Création d’un déficit de liquidité qui oblige les banques à se refinancer auprès de la BCE Reserve requirements
  • 11. Politique monétaire • Zone d’intervention sur le marché des taux 11
  • 12. Politique monétaire • Evaluation 12 Intérêts Limites La croissance n’est pas (toujours) un objectif prioritaire Développement du marché de la dette Conditions de marché exceptionnelles Accompagnement de la croissance Maîtrise de l’inflation Conditions de marché normales
  • 13. Politique monétaire non conventionnelle La politique monétaire dans le cas d’une crise financière systémique
  • 14. Politique non conventionnelle • Quantitative easing • Limites de la politique monétaire dans des conditions de marché exceptionnelles 14 Baisse des taux > 50 bp Fréquence croissante de baisse des taux Volume de refinancement très importants Baisse de la qualité des collatéraux Risque de déflation Crise économique majeure Effondrement du secteur bancaire
  • 15. Politique non conventionnelle • Définition 15 Assouplissement quantitatif (quantitative easing ou QE) est une politique monétaire utilisant des outils innovants pour faire face à des conditions de marché exceptionnelles Interventions plus directes sur les marchés (achat d’actifs) Interventions plus importantes sur les marchés (volumes)
  • 16. Politique non conventionnelle • Zone d’intervention sur le marché des taux 16 Politique monétaire traditionnelle Politique monétaire non conventionnelle
  • 17. Politique non conventionnelle 17 • Outils Fixed rate full allowment Refinancement des banques à taux fixe sans limite de montant (fin du débat sur les collatéraux) Injection de liquidité en euro/devises Politique plus active de refinancement via programmes d’achat (SMP, OMT, CBBP, ABS PP) Facilité de dépôt négative Désincitation auprès des banques à placer leurs excédents auprès de la banque centrale Long Term Refinancing Operations Opérations ponctuelles entre déc. 2011 et fév. 2012 > 1000 GEUR à 3 ans (Very LTRO et Targeted LTRO)
  • 18. Politique non conventionnelle • Programme d’achat 18 Programme de rachat sur le marché secondaire d’obligations souveraines de la zone euro pour 210 GEUR entre mai 2010 et 2012 Securities market program (SMP) Echec (volume trop faible) Le 26 juillet 2012, Mario Draghi annonce que la BCE rachètera la totalité de la dette souveraine de la zone euro si nécessaire OMT annoncé le 6 septembre 2012 suite à l’échec du SMP Levée de la pression sur les dettes souveraines les plus exposées (ES et IT)
  • 19. Politique non conventionnelle • Programme de rachat 19 La BCE achète des actifs sur le marché pour aider les banques à obtenir de la liquidité Outright Monetary Transactions (OMT) Obligations souveraines 1 à 3 ans de la zone euro avec clause pari passu sur un montant illimité Expanded asset purchase programme (2015-2016) Dettes corporate : Third covered bond purchase programme (CBPP3) et Asset-backed securities purchase programme (ABSPP) Public sector purchase programme (PSPP) Dette souveraine de la zone euro et d’organisations internationales et de banques de développement en zone euro
  • 20. Politique non conventionnelle • Evaluation 20 Intérêts Limites
  • 21. Politique non conventionnelle • La croissance ne dépend pas que des taux bas • Emploi, optimisme, commerce international… • Contexte déflationniste • Baisse de la croissance mondiale (BRIC) • Baisse du prix du pétrole (cf. BRIC...) • Le QE ne crée pas d’inflation car la liquidité ne circule pas dans l’économie • Les banques ont peu d’opportunités dans un contexte économique déprimé et préfèrent placer dans la facilité de dépôt négative • Facilité de dépôt négative • Cherche à faire baisser l’euro • Vers une guerre des changes ? 21
  • 23. Les indices monétaires • En zone euro • Le taux des opérations principales de refinancement (taux refi ou repo) est le principal taux directeur • Deux taux de marché interbancaire • Eonia est un taux en blanc à 1 jour • Euribor 3 month est un taux en blanc à 3 mois entre 57 banques • Un marché peu exposé au marché des changes • Des opérateurs extérieurs qui testent la résistance institutionnelle de la BCE
  • 24. -1,00 0,00 1,00 2,00 3,00 4,00 5,00 6,00 30/12/98 30/12/99 30/12/00 30/12/01 30/12/02 30/12/03 30/12/04 30/12/05 30/12/06 30/12/07 30/12/08 30/12/09 30/12/10 30/12/11 30/12/12 30/12/13 30/12/14 30/12/15 30/12/16 Taux(%) Evolution comparée des taux de marché (Eonia, E3M) et des taux directeurs BCE E3M Taux refinancement principal Eonia Bulle Internet Inflation importée (émergence des BRIC) Dégonflement de la bulle Hausse des taux (juil) Crise de la dette souveraine européenne Crise du subprime Risque de déflationAttentats de 2001 (sept)
  • 25. Les indices monétaires • Aux USA • Le Fed fund rate est double • L’effective Fed fund rate est un taux de marché interbancaire à 1 jour • La Fed a un target Fed fund rate, ie un taux cible qu’elle approche en injectant ou en retirant des liquidités • Un marché dominant dans la tendance mondiale • 1ère puissance politique • 1ère puissance économique • Devise de référence
  • 26. 0 2 4 6 8 10 12 Evolution comparée du taux de base Fed fund rate et du taux de marché Taux de base du Fed Fund Rate Taux de marché du Fed Fund Rate Fin des Reaganomics Relance économique de Clinton Bulle Internet Crise russe (sept) Attentats de 2001 (sept) Inflation importée (émergence des BRIC) Crise du subprime Dégonflement de la bulle Internet
  • 27. 0,000 1,000 2,000 3,000 4,000 5,000 6,000 7,000 Evolution comparée des politiques monétaires de la BCE et de la Fed (1998-2016) Fed funds rate Taux refinancement principal
  • 28. Les indices monétaires • En Grande-Bretagne • Le Base Rate (BoEBR) est un taux de refinancement à 1 jour avec garantie des banques • Deux taux de marché interbancaire • Le London Interbank Offered Rate est une gamme de taux • LIBOR1D est un taux en blanc d’échéance 1 jour • LIBOR3M est un taux en blanc d’échéance 3 mois • Une histoire spécifique due à une évolution fortement liée au secteur bancaire global
  • 29. 0,000 2,000 4,000 6,000 8,000 10,000 12,000 14,000 16,000 18,000 Evolution comparée des taux LIBOR1D, LIBOR3M et BoEBR BOEBR LIBOR1D LIBOR3M Thatchérisme : baisse des taux Sortie du SME Attaques spéculatives (sept) Création du LIBOR 1 day (janv) Inflation importée (émergence des BRIC) Crise du subprime Déclenchement de la crise (août) Faillite de Lehman Bros (sept) Bulle Internet Crise russe Risque de déflation
  • 30. Les indices monétaires • Au Japon • Le basic loan rate est le taux de la facilité permanente de refinancement à 1 jour • Le call rate est un taux interbancaire en blanc à 1 jour • Un marché très exposé • à la relation JPY/USD : es « chocs du yen » sont des batailles de change entre USA et Japon (baisse des taux pour baisser artificiellement la monnaie) • u prix du pétrole (importations) et à la conjoncture mondiale (exportations) • Un marché avec des taux structurellement bas depuis l’éclatement de la bulle immobilière en 1993
  • 31. 0,000 1,000 2,000 3,000 4,000 5,000 6,000 7,000 8,000 9,000 10,000 01/01/53 01/01/54 01/01/55 01/01/56 01/01/57 01/01/58 01/01/59 01/01/60 01/01/61 01/01/62 01/01/63 01/01/64 01/01/65 01/01/66 01/01/67 01/01/68 01/01/69 01/01/70 01/01/71 01/01/72 01/01/73 01/01/74 01/01/75 01/01/76 01/01/77 01/01/78 01/01/79 01/01/80 01/01/81 01/01/82 01/01/83 01/01/84 01/01/85 01/01/86 01/01/87 01/01/88 01/01/89 01/01/90 01/01/91 01/01/92 01/01/93 01/01/94 01/01/95 01/01/96 01/01/97 01/01/98 01/01/99 01/01/00 01/01/01 01/01/02 01/01/03 01/01/04 01/01/05 01/01/06 01/01/07 01/01/08 01/01/09 01/01/10 01/01/11 01/01/12 01/01/13 01/01/14 01/01/15 01/01/16 Evolution de la politique monétaire de la BoJ Basic loan rate (ex official discount rate) 1er choc pétrolier (automne 1973) Chute du shah d’Iran (janvier 1979) Choc pétrolier Fin de la convertibilité or du dollar (août 1971) Choc pétrolier 1er choc du yen 2nd choc du yen Bulle immobilière Dégonflement de la bulle Hausse du prix de l’énergie Crise du subprime et baisse de la croissance mondiale
  • 32. Conclusion “If I turn out to be particularly clear, you've probably misunderstood what I've said.” (Alan Greenspan)
  • 33. Conclusion • En temps long, les politiques monétaires varient • Dans leurs corrélations • Les politiques monétaires sont de plus en plus liées • Dans leur positionnement • Les relations avec les marchés sont de nature politique (avant l’indépendance des banques centrales), monétaire (dans les conditions normales de marché) ou assurantielle (prêteur en dernier ressort voire acheteur en dernier ressort) • Dans leurs moyens d’action • Par leur discours • Par la variation des volumes de refinancement (avec ou sans collatéraux) • Par la variation des taux directeurs (25 ou 50 bp et plus) • Par les rachats d’actifs
  • 34. Conclusion • En temps long, les politiques monétaires varient • Dans leur(s) objectif(s) Politique monétaire 𝑁𝐺𝑃 𝑌εNiveau des changes
  • 35. Bibliographie Bernanke Ben S. (2015), Mémoires de crise, Seuil, Paris, 631 p. Clarida Richard, Gali Jordi, Gertler Mark (2000), « Monetary Policy Rules and Macroeconomics Stability : Evidence and Some Theory », Quarterly Journal of Economics, (115)1, 147-180 Greenspan Alan (2007), The Age of Turbulence, Penguin, Londres, 531 p. Hetzel Robert L. (2002), « German Monetary History in the Second Half of the Twentieth Century : From the Deutsche Mark to the Euro », Federal Reserve Bank of Richmond Economic Quarterly, (88)2, 29-64 Reinhart, Carmen M., Rogoff Kenneth S. (2013), « Shifting mandates: The Federal Reserve’s first centennial », American Economic Review, 103(3), 48-54 Reischauer Edwin O. (2014), Histoire du Japon et des japonais, Seuil, Paris, 316 p.