SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  18
Télécharger pour lire hors ligne
Programme 1ère partie « Lait de tank »
1. Possibilités de dépistage sur laits de tank
Nicolas EHRHARDT / FRGDS Nouvelle-Aquitaine - OMACAP
2. Exemple du dépistage des mycoplasmoses
dans les Deux-Sèvres
Manon DELALANDE / GDS 79
3. Exemple du dépistage du CAEV en Bretagne
François GUILLAUME / INNOVAL
1
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
Possibilité de dépistage sur laits de tank
et intérêts pratiques pour les éleveurs
Nicolas Ehrhardt FRGDS NA / OMACAP
contact@omacap.fr
WEBINAIRE UMT-PSR
& OMACAP
10 octobre 2023
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
2
Source : N EHRHARDT
Contexte
 Fréquence et impact important des maladies
contagieuses en élevages caprins laitiers
 Faible connaissance du statut des troupeaux
présence et taux d’infection / non-détection et qualification
• Limites de faisabilité : coût, prélèvement, transfert, labo...
• Intérêt mal perçu : interprétation, valorisation, risques... ?
 Besoin de faciliter les analyses et leur interprétation
• pour mieux gérer les maladies dans les élevages infectés
• pour limiter la diffusion des maladies entre élevages
3
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
Exemples de méthodes d’évaluation de statuts
4
Dépistage Clinique + Diag Autres
Brucellose
Sang : 25% des
adultes tous les 5 ans
Déclaration
avortements
+ analyses
Contrôle
introductions
et contacts
CSO Tremblante
Encéphale :
équarrissage +
abattoir
Visite vétérinaire
annuelle
CAEV
(référentiel GDS France)
Sang : 100% x 3 ans
puis sondage
Agalactie contagieuse
ovine (GDS 64)
Sang + Lait de tank
(fréquence selon zone)
Statuts GDS AURA
• CAEV
• Paratuberculose
• Fièvre Q
• Chlamydiose
Sang : 7 à 15 cp
Recomman-
dations
introductions
et contacts
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
Limites des recherches individuelles sur une
fraction du troupeau (hors limites analytiques des tests)
5
% POSITIFS (analyses ou symptômes)
2% 5% 10% 20% 30% 50%
Nombre
d’animaux
testés
(tirage au sort)
10 82% 58% 33% 10% 2% 0.08%
20 65% 32% 10% 1% 0.00% 0.00%
30 50% 16% 2% 0.03% 0.00% 0.00%
40 36% 8% 0,05% 0,00% 0,00% 0,00%
50 25% 3% 0,00% 0,00% 0,00% 0,00%
Probabilité de non-détection :
Exemple pour un troupeau de 100 caprins (peu d’effet de la taille du troupeau)
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
Avantages et limites du lait de tank
Avantages :
 Faible coût (ELISA < PCR)
 Facilité de collecte (notamment pour les livreurs)
 Représentation de l’ensemble des chèvres en lactation
Limites :
 Perte de sensibilité par effet dilution (variable selon test et
prévalence attendue)
 Nécessite de répéter les analyses dans un objectif de « statut » et
d’interpréter différentes combinaisons de résultats
 Manque de références pour valider les tests au niveau analytique
 Méthodes rarement proposées en routine par les LVD (surtout si
uniquement destinés aux caprins)
6
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
Quelles maladies cibler ?
Réflexion avec la Commission Sanitaire Caprine Grand-Ouest sur les
moyens d’améliorer le statut sanitaire des troupeaux
 10 dangers sanitaires jugés prioritaires
dont 5 pathogènes pouvant être dépistés sur laits de tank
CAEV (SRLV)
Lymphadénite caséeuse (LC)
Mycoplasmose (MYC)
Fièvre Q (FQ)
Paratuberculose (PTB)
7
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
Comparaison ELISA et PCR
8
ELISA
 CAEV, LC et PTB
PCR
 MYC et FQ
Principe Recherche d’anticorps Recherche d’ADN
Coût € €€
Sensibilité
Signal relativement continu
Détection circulation ancienne
Signal ponctuel si excrétion lactée
intermittente
Difficulté d’interpréter les
signaux faibles
Rare faux-positifs
Risque de contamination
Non interprétable si vaccination
+ sensible et + rapide que
bactériologie
Possibilité de
conservation
Buvard non compatible
Buvard : expédition facilitée,
mais faible prise d’essai et
bactériologie non réalisable
Bronopol ok Bronopol ok
Congélation possible Congélation possible
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
Elaboration d’une méthodologie pour
chacune des 5 maladies
9
• Prélèvements (nombre par an)
• Conservation (buvard, bronopol, congélation...)
• Protocole analytique (préparation, seuils...)
• Règles d’interprétation des différentes combinaisons de résultats
Recommandations pour
contrôler l’impact clinique
• Fiches maladies
• Modèles d’audits
N.B.: assainissement
rarement envisageable
Recommandations pour
préserver
+/- consolider le statut
pour les vendeurs de repro
N.B.: qualification « indemne »
uniquement pour CAEV
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
CAEV
Valorisation attendue
• Repérer les élevages potentiellement indemnes
 qualification par dépistage sur sérums
Sensibilité +++ : signal dès 3%, voire 1% de séropositifs
• Objectiver la présence de CAEV dans les troupeaux infectés
 recommandations générales (mises à jour par GDS France)
+ sensibiliser à l’impact potentiel +/- audit
Intérêt d’un dépistage initial de tous les élevages
puis restreindre aux élevages négatifs ou faiblement positifs
10
Démarches de dépistage systématique (Bretagne, Corse et 36)
ou volontaire (GDS 24, 46, 53, 85 et 86) : 5 à 20% de participation
Cf. exemple d’utilisation en Bretagne
Méthode : 2 tests /an sérologie
kit Hyphen Biomed ELITEST MVV-VAEC (protocole modifié)
Source : N EHRHARDT
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
Lymphadénite caséeuse
Valorisation attendue
• Repérer les élevages de statut favorable
Sensibilité ++ : détection dès 10% de caprins séropositifs
Intérêt de consolider par des répétitions sur laits de tank
• Objectiver la présence de LC
 recommandations générales : nettoyage
des abcès, aménagement des locaux...
+ Sensibiliser à l’émergence du
microcoque de Morel
 distinction par présence d’abcès chez les jeunes
et confirmation par bactériologie sur pus
11
Méthode : 2 tests / an sérologie
kit Hyphen Biomed ELITEST CLA (protocole modifié)
Source : N EHRHARDT
Source : N EHRHARDT
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
Mycoplasmes
12
Méthode : 3 tests par an PCR
Kit Thermofisher VetMAX M agalactiae & groupe Mycoides (sans préculture)
Valorisation attendue
• Surveiller l’excrétion dans les élevages infectés
 alerte (à préciser selon Ct, contexte...)
et recommandations générales +/- audit
• Evaluer le risque de portage : « régulièrement négatif » si au moins 6
résultats consécutifs négatifs sur 2 ans minimum
Intérêt d’un dépistage à long terme de tous les élevages
Démarches de dépistage systématique : GDS 36, 79 et 86
Cf. exemple d’utilisation dans les Deux-Sèvres
Source : Anses
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
Paratuberculose
13
Valorisation attendue
• Repérer les élevages avec séroprévalence élevée
• Repérer les élevages indemnes ???
Besoin d’investigations complémentaires pour préciser la situation
de l’élevage et établir une stratégie de prévention/lutte :
• POSITIF  proposition audit : sérologies et autopsies cas suspects
et recherche des facteurs de risque
• Absence de signal détecté = séroprévalence nulle à modérée
 consolidation dépistage (PCR fèces et/ou ELISA sérums)
et audit en cas de suspicions cliniques
Méthode : 2 tests par an sérologie
3 kits ELISA testés (en cours de ré-évaluation)
Source : N EHRHARDT
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
Paratuberculose
14
Séroprévalence
précision = +/- 3% à 8%
0% 2% 4% 6% 8% 10% 11% 14% 16% 18% 20% 22%
60
50
40
30
20
10
0
ELISA
Lait
de
tank
Comparaison sérums (≈ 100 chèvres) et lait de tank (1)
Exemple d’interprétation
avec kit C et seuil = 10
Parmi 19 élevages non-infectés
(= aucun sérum POS)
 100% TANK « NEGATIF »
Parmi 60 élevages infectés
(= au moins 1 sérum POS) :
 27% (16) TANK « NEGATIF »
dont 2 > 10% POS
 73% (44) TANK « POSITIF »
dont 26 > 10% POS
+ Bauman 2019
kit IDDEX modifié (Wilson 2010)
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
Fièvre Q
15
Valorisation attendue
• Repérer les élevages excréteurs sur lait de tank
• Repérer les élevages indemnes ???
Besoin d’investigations complémentaires pour préciser la situation
de l’élevage et établir une stratégie de prévention/lutte :
- Avortements : protocole OSCAR pour évaluer l’implication de la fièvre Q
- Santé publique : utilisation du fumier (curage / stockage / épandage) et
exposition des éleveurs / visiteurs / voisinage...
N.B. : absence de restrictions sur le lait et les fromages à base de lait cru
- Exposition du troupeau : introductions et vente d’animaux, élevages...
Rq : étude en cours de la plateforme ESA pour évaluer la situation d’élevages ouverts
au public (sérums + lait de tank + chiffonnettes)
Méthode : 1 à 3 tests par an PCR
Source : N EHRHARDT
Fièvre Q
Exemple extrême en Hollande :
plus de 4000 cas humains entre 2007 et 2010
• Dépistage tous les 15j sur tous les élevages (401) :
106 élevages TANK POS confirmés
 abattage chèvres gestantes (86 élevages / 45 000 chèvres)
 restrictions / visites, stockage et épandage fumier, ...
• Vaccination obligatoire : tous les élevages (POS et NEG), tous les
ans, tous les âges
Bilan en 2014 : 5 élevages TANK POS / aucun avortement FQ déclaré
16
MICROSOFT
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
Conclusion
 Organisation du dépistage :
• GDS : facilitation et contrôle des conditions d’analyses et d’interprétation des
résultats
• Vétérinaires : accompagnement individuel des éleveurs
• Coordination et partenariats : mobilisation d’un maximum d’éleveurs
Ex: démarche FRGDS Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire avec le BRILAC
 Points de vigilance :
• Formation à l’interprétation des résultats + référents GDS
• Capacité d’accompagnement individuel (notamment / vaccin FQ et PTB)
• Information des éleveurs sur les limites des tests
+ Autres risques à prendre en compte lors d’achats/ventes :
Tumeurs nasales enzootiques, micocroque de Morel, chlamydiose,
ecthyma, parasites ou bactéries résistantes... 17
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
MERCI DE VOTRE ATTENTION
18
http://omacap.fr/
Source : N EHRHARDT
Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023

Contenu connexe

Similaire à Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs

le Single-Step permet la prédiction génomique de la résistance à la paratuber...
le Single-Step permet la prédiction génomique de la résistance à la paratuber...le Single-Step permet la prédiction génomique de la résistance à la paratuber...
le Single-Step permet la prédiction génomique de la résistance à la paratuber...Institut de l'Elevage - Idele
 
Dépistage du CAEV sur lait de tank - étude SEROCAPTANK
Dépistage du CAEV sur lait de tank - étude SEROCAPTANKDépistage du CAEV sur lait de tank - étude SEROCAPTANK
Dépistage du CAEV sur lait de tank - étude SEROCAPTANKInstitut de l'Elevage - Idele
 
Gestion de la coccidiose : enquête auprès des éleveurs caprins
Gestion de la coccidiose : enquête auprès des éleveurs caprinsGestion de la coccidiose : enquête auprès des éleveurs caprins
Gestion de la coccidiose : enquête auprès des éleveurs caprinsInstitut de l'Elevage - Idele
 
Les anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquer
Les anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquerLes anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquer
Les anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquerInstitut de l'Elevage - Idele
 
Comment s'assurer que les antipaludiques recommandés sont efficaces?
Comment s'assurer que les antipaludiques recommandés sont efficaces?Comment s'assurer que les antipaludiques recommandés sont efficaces?
Comment s'assurer que les antipaludiques recommandés sont efficaces?Institut Pasteur de Madagascar
 
2. La résistance aux anthelminthiques et l'importance de la réduction de leur...
2. La résistance aux anthelminthiques et l'importance de la réduction de leur...2. La résistance aux anthelminthiques et l'importance de la réduction de leur...
2. La résistance aux anthelminthiques et l'importance de la réduction de leur...Institut de l'Elevage - Idele
 
Lebray damp du16
Lebray damp du16Lebray damp du16
Lebray damp du16odeckmyn
 
Projet ANTHERIN : retours sur les premiers résultats en termes de suspicion e...
Projet ANTHERIN : retours sur les premiers résultats en termes de suspicion e...Projet ANTHERIN : retours sur les premiers résultats en termes de suspicion e...
Projet ANTHERIN : retours sur les premiers résultats en termes de suspicion e...Institut de l'Elevage - Idele
 
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevretteDynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevretteInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 La résistance génétique des ovins aux strongles gastro-intestinaux
2 La résistance génétique des ovins aux strongles gastro-intestinaux2 La résistance génétique des ovins aux strongles gastro-intestinaux
2 La résistance génétique des ovins aux strongles gastro-intestinauxInstitut de l'Elevage - Idele
 
4. Outils pour le traitement ciblé et le traitement sélectif : Indicate...
4.       Outils pour le traitement ciblé et le traitement sélectif : Indicate...4.       Outils pour le traitement ciblé et le traitement sélectif : Indicate...
4. Outils pour le traitement ciblé et le traitement sélectif : Indicate...Institut de l'Elevage - Idele
 
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...Institut de l'Elevage - Idele
 
Oncogenetique oi 13 09 11
Oncogenetique oi 13 09 11Oncogenetique oi 13 09 11
Oncogenetique oi 13 09 11raymondteyrouz
 
Lebray p amp du 2015 (1)
Lebray p  amp du 2015 (1)Lebray p  amp du 2015 (1)
Lebray p amp du 2015 (1)odeckmyn
 
Gestion intégrée des SGI des petits ruminants - Etat avancement recherche app...
Gestion intégrée des SGI des petits ruminants - Etat avancement recherche app...Gestion intégrée des SGI des petits ruminants - Etat avancement recherche app...
Gestion intégrée des SGI des petits ruminants - Etat avancement recherche app...Institut de l'Elevage - Idele
 
AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS : une nouvelle PCR digitale multiplex pour...
AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS :  une nouvelle PCR digitale multiplex  pour...AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS :  une nouvelle PCR digitale multiplex  pour...
AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS : une nouvelle PCR digitale multiplex pour...Institut de l'Elevage - Idele
 
Etude épidémiologique sur l'emplumement et le picage dans les élevages de pou...
Etude épidémiologique sur l'emplumement et le picage dans les élevages de pou...Etude épidémiologique sur l'emplumement et le picage dans les élevages de pou...
Etude épidémiologique sur l'emplumement et le picage dans les élevages de pou...Institut de l'Elevage - Idele
 
La persistance de la lactation : approche contrôles élémentaires en caprins.
La persistance de la lactation : approche contrôles élémentaires en caprins.La persistance de la lactation : approche contrôles élémentaires en caprins.
La persistance de la lactation : approche contrôles élémentaires en caprins.Institut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs (20)

le Single-Step permet la prédiction génomique de la résistance à la paratuber...
le Single-Step permet la prédiction génomique de la résistance à la paratuber...le Single-Step permet la prédiction génomique de la résistance à la paratuber...
le Single-Step permet la prédiction génomique de la résistance à la paratuber...
 
Dépistage du CAEV sur lait de tank - étude SEROCAPTANK
Dépistage du CAEV sur lait de tank - étude SEROCAPTANKDépistage du CAEV sur lait de tank - étude SEROCAPTANK
Dépistage du CAEV sur lait de tank - étude SEROCAPTANK
 
Gestion de la coccidiose : enquête auprès des éleveurs caprins
Gestion de la coccidiose : enquête auprès des éleveurs caprinsGestion de la coccidiose : enquête auprès des éleveurs caprins
Gestion de la coccidiose : enquête auprès des éleveurs caprins
 
Les anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquer
Les anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquerLes anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquer
Les anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquer
 
Comment s'assurer que les antipaludiques recommandés sont efficaces?
Comment s'assurer que les antipaludiques recommandés sont efficaces?Comment s'assurer que les antipaludiques recommandés sont efficaces?
Comment s'assurer que les antipaludiques recommandés sont efficaces?
 
2. La résistance aux anthelminthiques et l'importance de la réduction de leur...
2. La résistance aux anthelminthiques et l'importance de la réduction de leur...2. La résistance aux anthelminthiques et l'importance de la réduction de leur...
2. La résistance aux anthelminthiques et l'importance de la réduction de leur...
 
Lebray damp du16
Lebray damp du16Lebray damp du16
Lebray damp du16
 
Projet ANTHERIN : retours sur les premiers résultats en termes de suspicion e...
Projet ANTHERIN : retours sur les premiers résultats en termes de suspicion e...Projet ANTHERIN : retours sur les premiers résultats en termes de suspicion e...
Projet ANTHERIN : retours sur les premiers résultats en termes de suspicion e...
 
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevretteDynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
 
2 La résistance génétique des ovins aux strongles gastro-intestinaux
2 La résistance génétique des ovins aux strongles gastro-intestinaux2 La résistance génétique des ovins aux strongles gastro-intestinaux
2 La résistance génétique des ovins aux strongles gastro-intestinaux
 
4. Outils pour le traitement ciblé et le traitement sélectif : Indicate...
4.       Outils pour le traitement ciblé et le traitement sélectif : Indicate...4.       Outils pour le traitement ciblé et le traitement sélectif : Indicate...
4. Outils pour le traitement ciblé et le traitement sélectif : Indicate...
 
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
Space2018 observatoire perenne usage des antibiotiques en filiere veau de bou...
 
Provinlait pgmselection - GLagriffoul
Provinlait pgmselection - GLagriffoulProvinlait pgmselection - GLagriffoul
Provinlait pgmselection - GLagriffoul
 
Oncogenetique oi 13 09 11
Oncogenetique oi 13 09 11Oncogenetique oi 13 09 11
Oncogenetique oi 13 09 11
 
Lebray p amp du 2015 (1)
Lebray p  amp du 2015 (1)Lebray p  amp du 2015 (1)
Lebray p amp du 2015 (1)
 
Gestion intégrée des SGI des petits ruminants - Etat avancement recherche app...
Gestion intégrée des SGI des petits ruminants - Etat avancement recherche app...Gestion intégrée des SGI des petits ruminants - Etat avancement recherche app...
Gestion intégrée des SGI des petits ruminants - Etat avancement recherche app...
 
Webinaire umt psr_1_paratuberculose_corbiere
Webinaire umt psr_1_paratuberculose_corbiereWebinaire umt psr_1_paratuberculose_corbiere
Webinaire umt psr_1_paratuberculose_corbiere
 
AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS : une nouvelle PCR digitale multiplex pour...
AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS :  une nouvelle PCR digitale multiplex  pour...AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS :  une nouvelle PCR digitale multiplex  pour...
AVORTEMENTS des PETITS RUMINANTS : une nouvelle PCR digitale multiplex pour...
 
Etude épidémiologique sur l'emplumement et le picage dans les élevages de pou...
Etude épidémiologique sur l'emplumement et le picage dans les élevages de pou...Etude épidémiologique sur l'emplumement et le picage dans les élevages de pou...
Etude épidémiologique sur l'emplumement et le picage dans les élevages de pou...
 
La persistance de la lactation : approche contrôles élémentaires en caprins.
La persistance de la lactation : approche contrôles élémentaires en caprins.La persistance de la lactation : approche contrôles élémentaires en caprins.
La persistance de la lactation : approche contrôles élémentaires en caprins.
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseInstitut de l'Elevage - Idele
 
P 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdf
P 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdfP 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdf
P 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptxWebinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
Webinaire lésions podales_04.04.2024.pptx
 
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
#Pause travail 8 Dubreuil femmes 9 avril 2024 (1).pdf
 
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
Replay du Webinaire CARE 4 DAIRY - 25 mars 2024
 
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
2 1 FUSELIER Prise en compte OW Société.pdf
 
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
2 2 VILLAIN Truies libres en maternité.pdf
 
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
2 3 MESSAGER Enrichissements poulets.pdf
 
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
2 4 COUTANT Litiere malaxée Vaches laitières.pdf
 
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
2 5 MOREL Dimensionnement logettes Vaches laitières.pdf
 
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
2 7 GERARD conduite des truies en liberté.pdf
 
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
2 8 LERUSTE loger les veaux laitiers par deux
 
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
2 9 LEFOUL Logement veaux de boucherie.pdf
 
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
2 10 GUIOCHEAU Aires dexercices Vaches laitières.pdf
 
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdfP 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
P 16 TALLET etat émotionnel des animaux.pdf
 
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdfP 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
P 15 MARTIN Robotisation déplacement remplacement.pdf
 
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectivesP 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
P 14 DEPERSIN Réglementation BEA actualités et perspectives
 
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins AllemagneP 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
P 13 ROGUET démarches bien-être et impact sur les bâtiments porcins Allemagne
 
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durablesP 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
P 11 GALLAY vision 2030 pour des Constructions durables
 
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisseP 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
P 9 GRESSET bea et constructions agricoles en suisse
 
P 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdf
P 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdfP 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdf
P 8 RABALLAND Bâtiment porc de demain.pdf
 
P 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdf
P 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdfP 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdf
P 7 BRIAND Grille évaluation bâtiment ruminants.pdf
 

Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs

  • 1. Programme 1ère partie « Lait de tank » 1. Possibilités de dépistage sur laits de tank Nicolas EHRHARDT / FRGDS Nouvelle-Aquitaine - OMACAP 2. Exemple du dépistage des mycoplasmoses dans les Deux-Sèvres Manon DELALANDE / GDS 79 3. Exemple du dépistage du CAEV en Bretagne François GUILLAUME / INNOVAL 1 Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 2. Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs Nicolas Ehrhardt FRGDS NA / OMACAP contact@omacap.fr WEBINAIRE UMT-PSR & OMACAP 10 octobre 2023 Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023 2 Source : N EHRHARDT
  • 3. Contexte  Fréquence et impact important des maladies contagieuses en élevages caprins laitiers  Faible connaissance du statut des troupeaux présence et taux d’infection / non-détection et qualification • Limites de faisabilité : coût, prélèvement, transfert, labo... • Intérêt mal perçu : interprétation, valorisation, risques... ?  Besoin de faciliter les analyses et leur interprétation • pour mieux gérer les maladies dans les élevages infectés • pour limiter la diffusion des maladies entre élevages 3 Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 4. Exemples de méthodes d’évaluation de statuts 4 Dépistage Clinique + Diag Autres Brucellose Sang : 25% des adultes tous les 5 ans Déclaration avortements + analyses Contrôle introductions et contacts CSO Tremblante Encéphale : équarrissage + abattoir Visite vétérinaire annuelle CAEV (référentiel GDS France) Sang : 100% x 3 ans puis sondage Agalactie contagieuse ovine (GDS 64) Sang + Lait de tank (fréquence selon zone) Statuts GDS AURA • CAEV • Paratuberculose • Fièvre Q • Chlamydiose Sang : 7 à 15 cp Recomman- dations introductions et contacts Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 5. Limites des recherches individuelles sur une fraction du troupeau (hors limites analytiques des tests) 5 % POSITIFS (analyses ou symptômes) 2% 5% 10% 20% 30% 50% Nombre d’animaux testés (tirage au sort) 10 82% 58% 33% 10% 2% 0.08% 20 65% 32% 10% 1% 0.00% 0.00% 30 50% 16% 2% 0.03% 0.00% 0.00% 40 36% 8% 0,05% 0,00% 0,00% 0,00% 50 25% 3% 0,00% 0,00% 0,00% 0,00% Probabilité de non-détection : Exemple pour un troupeau de 100 caprins (peu d’effet de la taille du troupeau) Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 6. Avantages et limites du lait de tank Avantages :  Faible coût (ELISA < PCR)  Facilité de collecte (notamment pour les livreurs)  Représentation de l’ensemble des chèvres en lactation Limites :  Perte de sensibilité par effet dilution (variable selon test et prévalence attendue)  Nécessite de répéter les analyses dans un objectif de « statut » et d’interpréter différentes combinaisons de résultats  Manque de références pour valider les tests au niveau analytique  Méthodes rarement proposées en routine par les LVD (surtout si uniquement destinés aux caprins) 6 Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 7. Quelles maladies cibler ? Réflexion avec la Commission Sanitaire Caprine Grand-Ouest sur les moyens d’améliorer le statut sanitaire des troupeaux  10 dangers sanitaires jugés prioritaires dont 5 pathogènes pouvant être dépistés sur laits de tank CAEV (SRLV) Lymphadénite caséeuse (LC) Mycoplasmose (MYC) Fièvre Q (FQ) Paratuberculose (PTB) 7 Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 8. Comparaison ELISA et PCR 8 ELISA  CAEV, LC et PTB PCR  MYC et FQ Principe Recherche d’anticorps Recherche d’ADN Coût € €€ Sensibilité Signal relativement continu Détection circulation ancienne Signal ponctuel si excrétion lactée intermittente Difficulté d’interpréter les signaux faibles Rare faux-positifs Risque de contamination Non interprétable si vaccination + sensible et + rapide que bactériologie Possibilité de conservation Buvard non compatible Buvard : expédition facilitée, mais faible prise d’essai et bactériologie non réalisable Bronopol ok Bronopol ok Congélation possible Congélation possible Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 9. Elaboration d’une méthodologie pour chacune des 5 maladies 9 • Prélèvements (nombre par an) • Conservation (buvard, bronopol, congélation...) • Protocole analytique (préparation, seuils...) • Règles d’interprétation des différentes combinaisons de résultats Recommandations pour contrôler l’impact clinique • Fiches maladies • Modèles d’audits N.B.: assainissement rarement envisageable Recommandations pour préserver +/- consolider le statut pour les vendeurs de repro N.B.: qualification « indemne » uniquement pour CAEV Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 10. CAEV Valorisation attendue • Repérer les élevages potentiellement indemnes  qualification par dépistage sur sérums Sensibilité +++ : signal dès 3%, voire 1% de séropositifs • Objectiver la présence de CAEV dans les troupeaux infectés  recommandations générales (mises à jour par GDS France) + sensibiliser à l’impact potentiel +/- audit Intérêt d’un dépistage initial de tous les élevages puis restreindre aux élevages négatifs ou faiblement positifs 10 Démarches de dépistage systématique (Bretagne, Corse et 36) ou volontaire (GDS 24, 46, 53, 85 et 86) : 5 à 20% de participation Cf. exemple d’utilisation en Bretagne Méthode : 2 tests /an sérologie kit Hyphen Biomed ELITEST MVV-VAEC (protocole modifié) Source : N EHRHARDT Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 11. Lymphadénite caséeuse Valorisation attendue • Repérer les élevages de statut favorable Sensibilité ++ : détection dès 10% de caprins séropositifs Intérêt de consolider par des répétitions sur laits de tank • Objectiver la présence de LC  recommandations générales : nettoyage des abcès, aménagement des locaux... + Sensibiliser à l’émergence du microcoque de Morel  distinction par présence d’abcès chez les jeunes et confirmation par bactériologie sur pus 11 Méthode : 2 tests / an sérologie kit Hyphen Biomed ELITEST CLA (protocole modifié) Source : N EHRHARDT Source : N EHRHARDT Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 12. Mycoplasmes 12 Méthode : 3 tests par an PCR Kit Thermofisher VetMAX M agalactiae & groupe Mycoides (sans préculture) Valorisation attendue • Surveiller l’excrétion dans les élevages infectés  alerte (à préciser selon Ct, contexte...) et recommandations générales +/- audit • Evaluer le risque de portage : « régulièrement négatif » si au moins 6 résultats consécutifs négatifs sur 2 ans minimum Intérêt d’un dépistage à long terme de tous les élevages Démarches de dépistage systématique : GDS 36, 79 et 86 Cf. exemple d’utilisation dans les Deux-Sèvres Source : Anses Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 13. Paratuberculose 13 Valorisation attendue • Repérer les élevages avec séroprévalence élevée • Repérer les élevages indemnes ??? Besoin d’investigations complémentaires pour préciser la situation de l’élevage et établir une stratégie de prévention/lutte : • POSITIF  proposition audit : sérologies et autopsies cas suspects et recherche des facteurs de risque • Absence de signal détecté = séroprévalence nulle à modérée  consolidation dépistage (PCR fèces et/ou ELISA sérums) et audit en cas de suspicions cliniques Méthode : 2 tests par an sérologie 3 kits ELISA testés (en cours de ré-évaluation) Source : N EHRHARDT Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 14. Paratuberculose 14 Séroprévalence précision = +/- 3% à 8% 0% 2% 4% 6% 8% 10% 11% 14% 16% 18% 20% 22% 60 50 40 30 20 10 0 ELISA Lait de tank Comparaison sérums (≈ 100 chèvres) et lait de tank (1) Exemple d’interprétation avec kit C et seuil = 10 Parmi 19 élevages non-infectés (= aucun sérum POS)  100% TANK « NEGATIF » Parmi 60 élevages infectés (= au moins 1 sérum POS) :  27% (16) TANK « NEGATIF » dont 2 > 10% POS  73% (44) TANK « POSITIF » dont 26 > 10% POS + Bauman 2019 kit IDDEX modifié (Wilson 2010) Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 15. Fièvre Q 15 Valorisation attendue • Repérer les élevages excréteurs sur lait de tank • Repérer les élevages indemnes ??? Besoin d’investigations complémentaires pour préciser la situation de l’élevage et établir une stratégie de prévention/lutte : - Avortements : protocole OSCAR pour évaluer l’implication de la fièvre Q - Santé publique : utilisation du fumier (curage / stockage / épandage) et exposition des éleveurs / visiteurs / voisinage... N.B. : absence de restrictions sur le lait et les fromages à base de lait cru - Exposition du troupeau : introductions et vente d’animaux, élevages... Rq : étude en cours de la plateforme ESA pour évaluer la situation d’élevages ouverts au public (sérums + lait de tank + chiffonnettes) Méthode : 1 à 3 tests par an PCR Source : N EHRHARDT
  • 16. Fièvre Q Exemple extrême en Hollande : plus de 4000 cas humains entre 2007 et 2010 • Dépistage tous les 15j sur tous les élevages (401) : 106 élevages TANK POS confirmés  abattage chèvres gestantes (86 élevages / 45 000 chèvres)  restrictions / visites, stockage et épandage fumier, ... • Vaccination obligatoire : tous les élevages (POS et NEG), tous les ans, tous les âges Bilan en 2014 : 5 élevages TANK POS / aucun avortement FQ déclaré 16 MICROSOFT Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 17. Conclusion  Organisation du dépistage : • GDS : facilitation et contrôle des conditions d’analyses et d’interprétation des résultats • Vétérinaires : accompagnement individuel des éleveurs • Coordination et partenariats : mobilisation d’un maximum d’éleveurs Ex: démarche FRGDS Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire avec le BRILAC  Points de vigilance : • Formation à l’interprétation des résultats + référents GDS • Capacité d’accompagnement individuel (notamment / vaccin FQ et PTB) • Information des éleveurs sur les limites des tests + Autres risques à prendre en compte lors d’achats/ventes : Tumeurs nasales enzootiques, micocroque de Morel, chlamydiose, ecthyma, parasites ou bactéries résistantes... 17 Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023
  • 18. MERCI DE VOTRE ATTENTION 18 http://omacap.fr/ Source : N EHRHARDT Possibilité de dépistage sur laits de tank et intérêts pratiques pour les éleveurs webinaire UMT-PSR & OMACAP 2023

Notes de l'éditeur

  1. Très pratiqué à l’étranger
  2. Aucun pb de spécificité :