SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  21
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE.
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE
SCIENTIFIQUE.
UNIVERSITE 8 MAI 1945 GUELMA.
FACULTE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES.
DEPARTEMENT D’ARCHITECTURE.
MASTER ARCHITECTURE ECOLOGIQUE ET DURABILITE.
Thème: Tourisme thermale.
Intitulé: La valorisation des sources thermale pour un tourisme écologique
durable.
Cas d’étude: Hammam N’Bail.
Réalisé par : Encadré par:
MEHIMDET Nour El Islam. Mme; ZERTI
Mouna.
BEDJAOUI Aissa.
2017/2018
INTRODUCTION
GÉNÉRALE
Problématique.
Les hypothèses.
Les objectifs.
La méthodologie de recherche.
Structure du mémoire.
DÉFINITION
DES
CONCEPTS
Concept de développement durable.
Concept de tourisme durable.
Concept du thermalisme.
L’ÉTAT DE
L’ART
Quand l'architecture fréquente la technologie
(L’énergie géothermique & L’énergie solaire & Toiture végétalisée).
Etude des modèles livresques & existants.
L’ÉTAT DES
LIEUX
Présentation et l’analyse de terrain
d’intervention (Hammam N’bail).
Problématique :.……………………………………………………………………………………………………………………...
Le moment où la crise
économique qui secoue
l’Algérie,
l’Algérie constitue en
priorité une préoccupation
majeure pour ses
gouvernants pour trouver
des solutions immédiates.
faudrait orienter les
réflexions vers d’autres
horizons : profiter des
richesses naturelles
immenses dont le pays
jouit, et qui sont laissées
à l’abandon, en opérant
la bonne gestion.
Toutefois un certain nombre de questionnement s`impose :
 Alors, comment profiterait-on de ces sources thermales
pour répondre à l’épanouissement de l’activité touristique
qui a pour finalité : le développement économique de la
ville de Guelma ?
 Quelle tendance architecturale serait-elle appropriée pour ce
genre d’équipement, pour la protection de l’environnement
naturel et la valorisation de la source thermale ?
 Quelles seront les stratégies à mettre en place dans une
vision de diversification de l’offre thermale, pour satisfaire
les besoins des curistes et les nouvelles attentes d’une autre
clientèle plus large, afin d’assurer un flux permanent vers ces
équipements thermaux, pendant toute l’année ?
 Guelma est parmi les villes dont la fonction principale est
thermale qui peut se traduire en tourisme climatique en raison
des potentialités naturelles et culturelles qu’elles dissimulent.
Hammam N’bail
(source El Mina)
: Source thermale
Ils trouvent
qu’il
 Création d’un nouveau type d’équipement thermal, plus attirant, destiné pour
recevoir une clientèle diversifiée et coïncidant avec leur besoins et aspirations,
peu importe l’âge des individus, leur sexe ou leur statuts socioprofessionnels.
Favoriser l’accessibilité pour tous, en mettant en pratique des aménagements qui
facilite le déplacement des personnes âgées et à mobilité réduite.
Les hypothèses:……………………….....................................
 Répondre aux besoins en matière du tourisme durable
peut être concrétisé à travers la conception d’un complexe
thermo-ludique écologique et durable. Par le bon choix de
l’orientation l’utilisation des matériaux adéquats,
économiser la consommation d’énergie, profiter de
l’énergie géothermique venue de la température naturelle
de l’eau et minimiser l’impact sur l’environnement.
Les objectifs:………………………………………………………..
 Faire de Guelma un pôle du tourisme thermal par la création d’un nouveau
complexe thermo-ludique qui viens pour alléger la forte demande sur les deux
autres sources de HAMMAM CHELLALA & HAMMAM OULED ALI qui sont
spécialisé dans le thermalisme et la santé.
La méthodologie de recherche:…………………………....
Les
entretiens
sur terrain
Hammam Ouled Ail. Hammam Debagh. Hammam N’bail.
 Offrir un espace de loisir à côté du thermalisme pour faire fonctionner le
complexe tout au long de l’année.
 Offrir un pôle touristique de qualité, capable d'apporter aux visiteurs une gamme
diversifiée de services et d’équipements, afin de renforcer le tourisme dans la
ville de Guelma, et attirer le maximum de touriste.
 La sauvegarde de l’environnement naturel, en intégrant l’architecture dans le
paysage.
 Revaloriser les potentialités naturelles du site, en exploitant ses points forts, afin
de se bénéficier des vues panoramiques et créer des randonnées pédestres et des
parcours qui ont pour but d’enrichir le projet et le rendre plus agréable.
 Concevoir une architecture qui tient en compte les principes du développement
durable, sur le plan environnemental.
 L’exploitation de l’énergie géothermique dans le coté économique.
 La mise en valeur des sources thermales participe au
développement du tourisme, qui doit s’inscrire dans une
démarche de durabilité : assure un développement local
et participe au désenclavement de la région à travers
l’élaboration d’un complexe thermo-ludique.
CHAPITRE I
• Dans ce chapitre on engage premièrement par des généralités sur le concept du
tourisme et ses formes , un aperçu global sur le développement durable et ca relation
avec le tourisme durable (vers un tourisme durable).
• Dans ce chapitre nous avions l’apparition d’un nouveau terme :
LE THERMOLUDISME.
• Aussi dans ce chapitre on a l’intégration des technologies énergétiques dans
l’architecture : l’utilisation des énergies renouvelables (la géothermie et l’énergie
solaire).
• Dans ce chapitre nous avons choisissez des exemples pour les analyser et surtout les
critiquer profondément.
• Un exemple existant avec une analyse critique et trois autres exemples livresque.
• Une étude d’un exemple qui utilises l’énergie géothermique qu’on va utilisés
prochainement dans notre projet.
• Ce chapitre comporte l’état des lieux du cas d’étude et la présentation de la ville et
l'analyse de notre terrain.
• l'analyse complète de notre terrain (Situation, accessibilité, étude climatologique
complète, caractéristique naturel ..etc.).
• Ce chapitre contient interprétation des différents résultats.
• Une étude programmatique comparative selon l'analyse architecturale des exemples
pour arriver a un programme retenu.
• On sort avec des objectifs et intentions pour notre conception du projet.
PARTIE01:approche
théoriqueetanalytique.
PARTIE02:approche
programmatique.
CHAPITRE II
CHAPITRE III
CHAPITRE IV
Conclusion générale
des différents chapitres.
Structure du travail de mémoire:……………………………………...………………………………………………………..……
Différentes formes du tourisme durable:
Concept de développement durable: ………………………………………………………………………………………...............
Définition:
 D’après le Rapport Brundtland 12-13 « le développement durable est
un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre
la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».
Ce qui implique qu’on ne doit pas mettre en danger
les systèmes naturels qui nous font vivre : l’atmosphère, l’eau, les sols et
les êtres vivants.
Les principes de
développement durable:
• Santé et qualité de vie.
• Équité et solidarité sociales.
• Protection de
l’environnement.
• Protection du patrimoine
culturel.
• Efficacité économique.
• Respect de la capacité de
support des écosystèmes.
• Préservation de la
biodiversité.
• Accès au savoir.
• Prévention.
• Précaution.
• Production et consommation
responsables.
Les trois piliers du développement durable:
Aperçu historique:
 L'Agenda 21 est un plan d'action pour le
XXIe siècle adopté par 173 chefs d'État lors
du sommet de la Terre à Rio de Janeiro en
juin 1992.
Le développement durable doit s’appliquer dans le cadre des collectivités
territoriales. Il formule des recommandations dans des domaines aussi variés que :
• La pauvreté.
• La santé.
• Le logement.
• La pollution.
• La gestion des mers, des forêts et des montagnes.
• La désertification.
• La gestion des ressources en eau et de l’assainissement.
• La gestion de l’agriculture.
• La gestion des déchets.
Vers un tourisme durable: D’après la charte du tourisme durable de
l’O.M.T « le tourisme doit être supportable à long terme sur le plan
écologique, viable sur le plan économique, et équitable sur le plan éthique et
social pour les populations locales. »
•Ecotourisme.
•Tourisme Equitable.
•Tourisme Comunautaire.
•Tourisme Ethique.
•Tourisme Solidaire.
•Tourisme Social.
Définition:
Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, le tourisme correspond aux
« activités déployées par les personnes au cours de leurs voyages et de
leurs séjours dans les lieux situés en dehors de leur environnement
habituel pour une période consécutive qui ne dépasse pas une année, à
des fins de loisirs pour affaires et autres motifs ».
Tourisme social
PAR CATÉGORIE
Tourisme urbain
Tourisme culturel
PAR TYPE D'ACTIVITÉS
Tourisme d’agrément ou de loisir
Tourisme thermo-ludique
Tourisme d’affaire
Forme de tourisme
Concept de tourisme durable:……………………………………………………………………….………………………….……
Tourisme dans le monde: Le
tourisme dans le monde est
considéré comme le moteur de
l’économie.
L’OMT 2003 estime que pour 38%
des pays, le tourisme est la première
source de devises
Tourisme algérien: On vois donc que malgré
toute la richesse de l'Algérie en matière de tourisme,
elle prend une place arrière dans le classement
africain et méditerranéen.
La part d’Algérie dans les flux en direction du
Maghreb/Tunis, au regard des performances de nos
voisins, les résultats en termes d’arrivées
internationales de notre pays restent modestes.
Tourisme a Guelma: L’existence de Guelma en tant que
territoire est profondément ancrée dans l’histoire ancienne,
plusieurs civilisations ont concouru à l’édification du
patrimoine de la wilaya. Par exemple les ruines romaines
attestent jusqu'à aujourd'hui de ce passage historique, les
complexes et les sources thermo-ludiques avec leurs natures
qui sont 15 sources (Guerfa, El mina, Chedakha, Ben nadji,
Cheffa, 4 sources Bir hammam Ouled Ali, Belhachani,
Hammam Nbail, Roumia, Assasla, Ennakhla, Ben taher).
ANNÉES 2000 à 2005 2005 à 2010 2010 à 2015 2015 à 2017
Touristes Algériens 15380 à 49360 49360 à 93006 93006 à 88419 88419 à 62355
Touristes étrangers 28 à 856 856 à 1030 1030 à 2459 2459 à 1778
Concept du thermalisme au thermo-ludisme:…………………. ……………..
Thermalisme:
Le terme «Thermae» signifie chaleur en grec et a donné son nom
d’origine au thermalisme. Le thermalisme est la science d’utilisation
des eaux de sources minérales à des fins thérapeutiques ou de bien-être
ou de remise en forme.
Thermo-ludisme:
C’est d’en distingue radicalement et nécessite des équipements dédiés et
spécifiques. Il confère aux stations une nouvelle attractivité, et permet
au grand public de découvrir la « magie » des eaux thermales associée
au sentiment de bien-être éprouvé, autrement dit : ure thermale animée
par des jeux.
Donc ce dernier peut être engagé selon deux grands axes:
- Un axe médical: qui porte sur de nouvelles prestations plus moderne
destinées à la clientèle traditionnelle des cures conventionnées, comme
l’éducation thérapeutique et au-delà, le bien-vieillir.
- Un axe touristique: qui se présente comme une déclinaison des usages
de l’eau et des soins thermaux sous forme de cures libres, de bien-être,
de thermo-ludisme, voire d’autres activités sans rapport avec le
thermalisme (activités sportives).
PÉRIODE
GRECQUE
ET
ROMAINE
• Débutée avec des déplacements vers des sites réputés.
• Marquée par la construction de villa autour de Rome et la mise en place d’auberges
et sites.
PÉRIODE
DU
MOYEN
AGE
• La forme du tourisme développée disparait avec les invasions et l’insécurité dans
les routes.
PÉRIODE
DU 15eme
AU 18eme
SIÈCLE
• Création de nouvelles formes du tourisme, voyage d’agrément et de découverte
pour les élites (La montagne, La mer)
PÉRIODE
DU 19eme
SIÈCLE
• Le tourisme ce développe en touchant la masse.
L’ÉTALEM
-ENT
JUSQU’AU
NOS JOURS
• La démocratisation des voyages.
• Disponibilité du transport (Rapide, Confortable).
Un centre Thermo-ludique : est un établissement de bien-être qui
permet à tous, dans un but de loisir et de détente, de se baigner dans
l'eau minérale d'une source thermale naturelle en toute saison.
L'évolution du thermalisme dans le monde à travers l’histoire:
Les caractéristiques de l’équipement thermo-ludique :
L’équipement thermo-ludique est caractérisé par des piscines à thèmes et
ludiques c’est à dire des bassins animés de jeux d’eau et de parcours
aquatiques. Il dispose également le plus souvent d’hammam, de sauna, de
jacuzzi et d’un espace de fitness. Parfois, des prestations complémentaires à
l’unité sont proposées : prestations esthétiques et entretien corporel,
aquagym, relaxation, …etc.
Quand l'architecture fréquente la technologie (L’énergie géothermique):………………………………………………………..………
Qu’est qu’une ENERGIE GEOTHERMIQUE ? :
 C’est issue de l'énergie de la Terre qui est convertie
en chaleur.
 C’est le fait de capter la chaleur interieur de la
terre.
 C’est l’exploitation de la chaleur stockée dans le
sous-sol.
La géothermie est qualifiée en :
« haute énergie » (plus de 150°C).
« moyenne énergie » (90 à 150°C).
« basse énergie » (30 à 90°C).
Géothermie profonde : Sert à chauffer ou parfois à produire d’électricité.
Géothermie de Surface : qu’on utilise souvent pour chauffer la maison.
Géothermie basse température (30 à 90°C) :
Les calories captées à des profondeurs de quelques centaines de mètres
jusqu’à environ 2 000m sont valorisées pour des installations de
chauffage ou de climatisation à destination des bâtiments.
Les forages captent des calories qui, via des échangeurs de chaleur, sont
généralement associées à des pompes à chaleur.
Et on a deux types de Géothermie qui sont:
Géothermie moyenne et haute température :
La chaleur est suffisante pour produire de l’électricité. Deux technologies sont employées : soit en direct en exploitant les gisements de vapeur ou d’eau chaude comme à la centrale de Bouillante
en Guadeloupe, soit en fracturant les roches par injection d’eau à très haute pression.
Le principe de composant et de Fonctionnement :
Pour chauffer une
maison de 120m²
habitables, une sonde
géothermique de
100m de profondeur et
3m minimum de
distance de la maison
est suffisante.
Répartie à faible
profondeur de
0,60m à 1,20m
(1)- Capteurs
horizontaux
Pour une maison
de 150m², les
capteurs
occuperont donc
entre 225 et
300m² du jardin .
La surface de capteurs
nécessaire représentera
environ 1,5 à 2 fois la
surface habitable à
chauffer.
Exemple
Les sondes sont installées dans un
forage et scellées par du ciment d’une
distance entre 10-5m minimum.
puisent la chaleur
contenue dans l’eau
température de l’eau est
constante entre 7 et 12 °C
Elles nécessitent deux forages
pouvant atteindre chacun
plusieurs dizaines ou centaines
de mètres de profondeur.
Ce type d’ installation permet de
fournir le chauffage et
rafraîchissement aux bâtiments
collectifs ou tertiaires.
Exemple
L’emprise au sol
est minime
par rapport aux
capteurs
horizontaux.
là où la
température du
sol est stable
tout au long de
l’année.
(2)- Sondes géothermiques
verticales
(3)- Les pompes à chaleur sur
nappes ou sur aquifères
Exemple
Géothermie à haute énergie (température est comprise entre 150 et 350°c) :
La géothermie de moyenne et haute énergie permet de capter dans le sous-sol terrestre des eaux et de la vapeur d’eau très chaudes, utilisées dans des centrales
spécifiques pour produire de l’électricité.
1
Injection d’eau froide à
5 000m de profondeur par
le puits central.
2
Circulation d’eau dans les
fractures et réchauffement
au contact de la roche chaude
(200°C).
3
Injection d’eau froide à
5 000m de profondeur par
le puits central.
4
En surface, transformation par l’intermédiaire
d’un échangeur thermique (a) de l’eau chaude du
circuit primaire (b) en vapeur dans le circuit
secondaire (c) pour entraîner une turbine (d) qui
produit de l’électricité (e).
(1) L’infiltration d’eau.
Les eaux pluviales, lacs, barrages s’infiltre
dans les dailles de la croute terrestre
pour créer un réservoir à haute température.
(2) La pompe de l’eau.
Grace à une pompe , l’eau chaud est ramené à la
surface.
Pendant sa remontée , il se transforme
directement en vapeur.
(3) La production d’électricité.
•La vapeur fait tourner automatiquement le mécanisme
d’une turbine qui entraine
un alternateur.
Ce alternateur produit de l’électricité.
(4) La production d’électricité
•L'électricité passe ensuite par un poste
transformateur afin d’y êtres liée aux villes
(bâtiments, maisons ...etc.) par des poteaux
hautes tensions.
Le principe de composant et de Fonctionnement :
2
3
2
1
4
A V A N T A G E S I N C O N V E N I E N T S
• Énergie renouvelable.
• Énergie constante (24h/24).
• Indépendante de la météo.
• Pas d’émission de CO2.
• Installation de longue durée (40-60 ans).
• Peu d’impact sur la nature.
• Pas n’importe où.
• Si peu profonde : Utilisation locale.
• Si profonde : Risque lié aux forages.
1
Comment ça fonctionne:
Les principes d’implantation:
Orientation et inclinaison : Pour le photovoltaïque, une
inclinaison de 30°, avec possibilité d’aller entre 0° et 60°.
Quand l'architecture fréquente la technologie (L’énergie solaire):……………………………………………………………..
Qu’est qu’une ENERGIE SOLAIRE ? :
Est une énergie électrique produite à partir du rayonnement
solaire. Energie produite par une centrale solaire photovoltaïque
est dite renouvelable, car sa source est considérée comme
inépuisable à l'échelle de temps humaine. Ces matériaux
photosensibles libèrent des électrons sous l’influence de
l’énergie rayonnante : c’est l’effet photovoltaïque.
Les types d’implantation:
……………………Les capteurs dans les façades…………………….
En Gard corps En allègeLes capteurs en toiture inclinée.
Les capteurs en toiture terrasse Les capteurs hors bâtiments Capteur sur indépendance
A V A N T A G E S I N C O N V É N I E N T S
•L'énergie photovoltaïque peut être installée partout. •Le coût d'investissement des panneaux solaires est élevé.
•L'énergie photovoltaïque est renouvelable et gratuite •Le rendement réel de conversion d'un module est faible.
• Sur les sites isolés, l'énergie photovoltaïque offre une
solution pratique pour obtenir de l'électricité à moindre coût
•Les panneaux contiennent des produits toxiques et la
filière de recyclage n'est pas encore existante.
• Les matériaux utilisés (silicium, verre, aluminium),
résistent aux conditions météorologiques extrêmes.
•Le rendement électrique diminue avec le temps (20% de
moins au bout de 20 ans).
Quand l'architecture fréquente la technologie (Toiture végétalisée):…………...………………….………………………………..
Toiture végétalisée : (toit vert, toit végétalisé)
Il existe depuis la préhistoire. Il consiste à recouvrir d'un substrat végétalisé un toit plat ou
à faible pente.
Son succès était alors dû à ses diverses propriétés d’isolation, d’étanchéité, de résistance
au feu et au vent, le tout avec des matériaux facilement disponibles localement.
Les composants de toiture végétalisée :
• Optimiser l’usage des surfaces en ville.
• Apporter un plus esthétique.
• Améliorer la qualité de l ’air en ville.
• Travailler avec de l ’écologie appliquée.
• Optimiser la gestion des eaux pluviales.
• Améliorer les caractéristiques acoustiques.
• Améliorer les caractéristiques thermiques.
• Assurer une plus grande durabilité de l ’étanchéité.
L e s a v a n t a g e d e l a t o i t u r e v é g é t a l i s é :
L e s I n c o n v é n i e n t s
•Un toit vert demande de
l’entretien.
•Des fuites et fissures difficiles à
détecter.
Etude des modèles livresques & existants : ………………………………………………………………………………………....
MODEL 01 : Complexe touristique.
Centre thermo-ludique CALDEA - France .
MODEL 02 : Complexe touristique.
Les thermes de Vals-les-Bains - Suisse.
• C’est une architecture futuriste remarquable (high tech). •Hébergement inscrit dans une montagne.
•L’utilisation des matériaux moderne écologiques, économiques et
recyclables qui respectent la nature (un verre semi-émissif).
• Hébergement inscrit directe dans une montagne.
•Structure en pierre naturel pour assure le bon confort
avec de minces panneaux en bois , La structure de
support est révélée à l’intérieur, elle comprend à la fois
des murs en béton de toiture en bois végétal.
•Le projet s’intègre parfaitement avec son
environnement naturel par sa volumétrie et sa
façade qui répond parfaitement à l’architecture de
la nature et de plus l’utilisation des matériaux
écologiques et recyclables.
•Le concepteur a parfaitement épouser la forme de la nature en
s’en fonçant au creux de la pente faisant des thermes un
espace enfuit dans le paysage.
•Un bain émerge de la montagne, comme la source d’eau
chaude donnant de ce bâtiment la sensation d’avoir toujours
été là et avant tous les autres.
• Le complexe construit en plein
nature par l‘architecte français
Fernand POUILLON durant les
années 1970.
• Le complexe a été conçu suivant
deux principes : Le semi éclaté et la
centralisation des équipements
communs (commerces et loisirs).
• Le complexe se compose de 3
fonctions mères: Détente, Cure et
Commerce; Dans 3 espaces
différents : Hôtel, Etablissement
thermal et centre commercial.
• Le théâtre en plein air mais
semble en très mauvaise état et
négligé par les résidants et le
gérants du complexe, et ça viens
de ça mal positionnement par
rapport au complexe.
A v a n t a g e s
• Vu le flux important des visiteurs
le complexe dispose d’un parking
de 90 places destiné aux usagers et
un autre de 60 places réservé aux
personnels de service donc ce
nombre de place de stationnement
est très insuffisant par rapport au
nombre des bungalows existants
qui est 120 bungalows et 61
chambres dans l’hôtel.PLAN DE MASSE
• L’accessibilité mécanique au complexe est assurée par une seule voie mécanique principale, qui se devise pour donner plusieurs voies
secondaires ceci donc crée le problème d’encombrement pendant les mois de SURCHARGE des touristes (l’hiver et le printemps).
MODEL 03 : Un complexe thermal.
Hammam Chellal – Guelma.
I n c o n v é n i e n t s
MODEL 04 : Une tour qui base sur l’énergie géothermique.
Ironstone Condominium - Canada .
Synthèse d’étude des modèles (livresques & existants) :
1- La construction en plein nature engendre une harmonie avec l’édifice tout en gardant les vus panoramique naturel.
2- L'utilisation des matériaux modernes mais écologiques ( high tech ).
3- Le profit de l’énergie renouvelable saine et écologiques comme l’énergie géothermique, énergie photovoltaïque et l’eau pluvial...etc.
4- Organisation spatiale convenable est demandée entre les fonctions mères de chaque édifice pour bien assure une circulation mécanique et piétonne.
L’étude des modèles abordés vont nous aidés à élaborer notre démarche programmatique pour pouvoir ensuite aborder notre projet.
•Un bâtiment autonome par l’utilisation de la énergie géothermique pour
la production de la chaleur et l’électricité.
• Un bâtiment vert contribuer à réduire l’empreinte carbone.
•Une conception moderne et durable vu le choix de l’utilisation
de l’énergie géothermique .
•Depuis la température près de la surface de la terre reste à environ 55°F
toute l'année, la technologie fonctionne peu importe ce que la saison.
•Le projet est conçu en 3 bloques liés avec un jardin au
milieu du projet dont un bloque disposent les panneaux
solaire sur le toit.
•The Ironstone, ne base pas uniquement sur l’énergie géothermique mais
des panneaux solaires sont placés pour aider à fournir l'électricité ainsi
que le toit végétal.
• Les résidents gagnent en ayant des coûts énergétiques très prévisibles
pendant plusieurs années.
Présentation et l’analyse du terrain d’intervention (Hammam N’bail):….………...………………….………………………………..
Pour notre projet d’intervention on a choisi la ZIT qui se situe à l’entrée de
la commune de Hammam N’Bail, exactement au coté nord-est de chef lieu
de Hammam N’Bail, d’une superficie plus de 8.5 ha « selon PDEAU-2010 ».
TERRAIN
N
Motivation du choix du site:
AVA N T A G E S I N C O N V É N I E N T S
• Le terrain est vaste, ce qui permet de
concevoir un riche programme.
• La présence des espaces verts partout.
• Le terrain situé dans une zone touristique
projeté « selon PDEAU - 2010 ».
• La surface insuffisante de l’ancien hammam.
• Le terrain a une topographie
très difficile.
• La présence d’oued qui crée
des contraintes d’accessibilité
vers le terrain.
Les limites de terrain :
TERRAIN
N
S:Zone
d’habitat
E:Terrain
projeter
O:Hammam,
Oued, Cité
N.E:
La nature.
HAMMAM
N’BAIL
Situation géographique et administrative :
La commune est située au Sud - Est de la wilaya de Guelma, la commune
s’étend sur une superficie de 164.22km², avec une population
de16’199 hab. (2008).
Elle est limitée:
• Au nord : communes de BOUCHEGOUFET.
• Au sud : wilaya de SOUK AHRAS.
• A l’ouest : communes de KHEZARA .
• A l’est : communes D’OUED CHEHAM.
GUELMA
HAMMAM
N’BAIL
N
Situation géographique et administrative :
L’ accessibilité :
TERRAIN
Vers Oued Cheham
Vers le village
Chemin
communal
Vers le village
Chemin vicinal
Vers
Megaad
Siyoud
Le terrain est accessible par
les voies suivantes:
• Le chemin vicinal qui
relie MEGAAD Siyoud et
le centre ville.
• Le chemin communal qui
relié la commune de
Hammam N’Bail avec la
commune d’Oued Cheham.
N
La morphologie du terrain :
N
A
A’
La forme :
Le terrain choisis est d’une
forme trapèze d’une surface
de 28’000 m² = 2,8 ha.
La topographie :
L’observation de diagramme
permet de distinguer que le
terrain présente une forte
pente égale 15%.
La climatologie du terrain:
TERRAIN
N
Notre zone d’étude caractérise par une Saison plus humide qui est l’hiver
avec une lame d’eau moins important et une saison sèche qui est l’été, mais
l’Automne et le printemps dont la lame d’eau tombée.
L’état des lieux:
 Vers un tourisme durable, guide à l’usage des décideurs, Programme des Nations Unies pour l’environnement et
Organisation mondiale du tourisme, 2006, 223 pages.
 Traité d’architecture et d’urbanisme bioclimatiques : concevoir, édifier et aménager avec le développement durable,
Editions Le Moniteur, 1996-2004, 780pages.
 Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Environnement. Schéma directeur d’aménagement touristique "sdat
2025.janvier 2008 ;(livre 3 les sept pôles touristiques d’excellence (pot).
 Titre du Chapitre : les principes ; titre de l’ouvrage : loi sur le développement durable ; ville : Québec ; télécharger de
: http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/developpement/principes.pdf
 Fanny SANTIN, L’offre thermale, de bien remise en forme et thermoludique du Massif des Pyrénées françaises les
stratégies à mettre en place dans une dynamique interrégionale, Mémoire de deuxième année Master, université de
Toulouse II – Le Mirail, France, 2010
 SILVESTRI Chiara. PERCEPTION ET CONCEPTION EN ARCHITECTURE NON-STANDARD, Une approche
expérimentale pour l’étude des processus de conception spatiale des formes complexes. Thèse de doctorat, université
de Montpelier II, France, 2009.
 GRIMES SAID, LE TOURISME ENVIRONNEMENTAL ET L’AMENAGEMENT URBAIN DU LITTORAL «
Cas de la ville de Jijel », mémoire de Magistère, Option Urbanisme.
 https://fr.slideshare.net/houda17/toiture-vegetalise-atelier-de-construction
 http://www.lejournaldelemploi.dz/actualite/emploi-news/323-tourisme-en-alg%C3%A9rie,-vecteur-de-richesses-et-
d%E2%80%99emplois
 http://www.caleden.com/index.php/lexique
 http://www.caldea.com/es
 Le tourisme de santé : http://geotourweb.com/nouvelle_page_181.htm
 http://www.algeriantourism.com/v4/actualite/tourisme/427-les-destinations-algeriennes
 http://www.aquaportail.com/definition-691-eau-thermale.html
 http://www.eurothermes.com/CURES_THERMALES/eauthermale.asp
 http://www.medecinethermale.fr/espace-medecins/idees-recues
• Article 1 de la Charte du tourisme durable de l’OMT, adoptée en 1995
• Pierre Lainé (spécialiste de l’aménagement touristique): tourisme et développement des collectivités, les éditions
ouvrières, Collection Nord-Sud, Paris, 1981.
• Journal officiel de la république algérienne n° 06 ; Date : 12 rabie ethani 1435 12 février 2014.
• Walid Ben Sghaier, le développement du tourisme médical, Institut supérieur international du tourisme de Tanger -
Administration et gestion des entreprises touristiques et hotelliéres 2007
• SERIDI, Fouzia et SARI, Asma, «Complexe thermal à Guelma», Mémoire de fin d’étude en Architecture, Université
de Constantine, 2011.
• CHAOUI Salah, santé sociale, projet : station thermale à Azzaba, Mémoire de fin d’étude en Architecture, institut
d’architecture d’urbanisme et de construction I.A.U.C, 1991.
• Salhi Haifa LAPME, projet de fin d’étude : création d’une station thermale, 2012-2013
• SERIDI Nor El Houda.theme: quand l’architecture nait d’une goutte d’eau.p :20-25
• http://www.aquaportail.com/definition-691-eau-thermale.html
• http://www.eurothermes.com/CURES_THERMALES/eauthermale.asp
• http://www.medecinethermale.fr/espace-medecins/idees-recues
• http://www.thermes.org/
• http://www.energieplus-lesite.be
• www.3xn.com/
• http://www.archdaily.com/
• https://condonow.com/Ironstone-Condos
• http://www.energies-renouvelables.org/energies_renouvelables.asp
• http://www.explorateurs-energie.com/index.php/les-energies/geothermique
• http://www.planete-energies.com/fr/medias/decryptages/qu-est-ce-que-la-geothermie
• http://www.mtaterre.fr/dossiers/comment-ca-marche-la-geothermie/la-geothermie-pour-produire-de-lelectricite
• https://www.google.dz/maps/@36.3275411,7.6492945,984m/data=!3m1!1e3?hl=fr
Tourisme Thermal

Contenu connexe

Tendances

Formes urbaines et architecturales
Formes urbaines et architecturalesFormes urbaines et architecturales
Formes urbaines et architecturales
Sami Sahli
 
Actions et interventions urbaine
Actions et interventions urbaineActions et interventions urbaine
Actions et interventions urbaine
Sami Sahli
 
Morphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologiqueMorphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologique
Sami Sahli
 
Regeneration urbaine
Regeneration urbaineRegeneration urbaine
Regeneration urbaine
Sami Sahli
 
Mohammadia. logements socials
Mohammadia. logements socialsMohammadia. logements socials
Mohammadia. logements socials
Sami Sahli
 
Centres urbains
Centres urbainsCentres urbains
Centres urbains
Sami Sahli
 
Paysage urbain
Paysage urbainPaysage urbain
Paysage urbain
Sami Sahli
 
Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine
Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine
Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine
Islem Mehimdet
 

Tendances (20)

Formes urbaines et architecturales
Formes urbaines et architecturalesFormes urbaines et architecturales
Formes urbaines et architecturales
 
Actions et interventions urbaine
Actions et interventions urbaineActions et interventions urbaine
Actions et interventions urbaine
 
Paysage urbain
Paysage urbainPaysage urbain
Paysage urbain
 
Morphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologiqueMorphologie urbaine et analyse morphologique
Morphologie urbaine et analyse morphologique
 
Regeneration urbaine
Regeneration urbaineRegeneration urbaine
Regeneration urbaine
 
Affichage
AffichageAffichage
Affichage
 
Mohammadia. logements socials
Mohammadia. logements socialsMohammadia. logements socials
Mohammadia. logements socials
 
Hote 4 etoile affichage
Hote 4 etoile affichageHote 4 etoile affichage
Hote 4 etoile affichage
 
Centres urbains
Centres urbainsCentres urbains
Centres urbains
 
Paysage urbain
Paysage urbainPaysage urbain
Paysage urbain
 
Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine
Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine
Les facteurs socio-culturels de la dégradation du patrimoine
 
Approche Typo-morphologique .pptx
Approche Typo-morphologique .pptxApproche Typo-morphologique .pptx
Approche Typo-morphologique .pptx
 
Mémoire
MémoireMémoire
Mémoire
 
Pdf rendu analyse d'exemple quartier croix rouge reims
Pdf rendu analyse d'exemple quartier croix rouge reimsPdf rendu analyse d'exemple quartier croix rouge reims
Pdf rendu analyse d'exemple quartier croix rouge reims
 
Mohamadia.
Mohamadia.Mohamadia.
Mohamadia.
 
Centre culturel havre larabi marwa
Centre culturel havre larabi marwaCentre culturel havre larabi marwa
Centre culturel havre larabi marwa
 
Mémoire sur l’ancienne médina de casablanca une richesse culturelle et tour...
Mémoire sur l’ancienne médina de casablanca   une richesse culturelle et tour...Mémoire sur l’ancienne médina de casablanca   une richesse culturelle et tour...
Mémoire sur l’ancienne médina de casablanca une richesse culturelle et tour...
 
VILLE DURABLE ET ECO QUARTIERS
VILLE DURABLE ET ECO QUARTIERS VILLE DURABLE ET ECO QUARTIERS
VILLE DURABLE ET ECO QUARTIERS
 
Methode typomorpho
Methode typomorphoMethode typomorpho
Methode typomorpho
 
La centralité urbaine
 La centralité urbaine La centralité urbaine
La centralité urbaine
 

Similaire à Tourisme Thermal

Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...
Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...
Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...
MONA
 
MOPA et Parc Naturel des Landes de Gascogne - Formation 22 et 23 novembre 201...
MOPA et Parc Naturel des Landes de Gascogne - Formation 22 et 23 novembre 201...MOPA et Parc Naturel des Landes de Gascogne - Formation 22 et 23 novembre 201...
MOPA et Parc Naturel des Landes de Gascogne - Formation 22 et 23 novembre 201...
MONA
 
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRSEnergies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
Build Green
 
Approche écosystémique
Approche écosystémiqueApproche écosystémique
Approche écosystémique
YASMINEARCHI2015
 
Fits12 forum tiznit programme (27 sept 12)
Fits12   forum tiznit programme (27 sept 12)Fits12   forum tiznit programme (27 sept 12)
Fits12 forum tiznit programme (27 sept 12)
Habib Aljane
 
Étude de l'impact de la morphologie urbaine sur le confort dans les espaces e...
Étude de l'impact de la morphologie urbaine sur le confort dans les espaces e...Étude de l'impact de la morphologie urbaine sur le confort dans les espaces e...
Étude de l'impact de la morphologie urbaine sur le confort dans les espaces e...
Panko05
 
These khaled athamena
These khaled athamenaThese khaled athamena
These khaled athamena
Panko05
 

Similaire à Tourisme Thermal (20)

tourisme durable: avantages et enjeux
tourisme durable: avantages et enjeuxtourisme durable: avantages et enjeux
tourisme durable: avantages et enjeux
 
Valorisation du Tourisme Durable par le géotourisme
Valorisation du Tourisme Durable par le géotourismeValorisation du Tourisme Durable par le géotourisme
Valorisation du Tourisme Durable par le géotourisme
 
Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...
Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...
Formation MOPA - Enjeux définitions représentations du tourisme durable - Béa...
 
Act idiomas
Act idiomasAct idiomas
Act idiomas
 
Formation Tourisme Durable - Historique du Tourisme Durable & RSE
Formation Tourisme Durable - Historique du Tourisme Durable & RSEFormation Tourisme Durable - Historique du Tourisme Durable & RSE
Formation Tourisme Durable - Historique du Tourisme Durable & RSE
 
Assises internationales du tourisme durable et éthique
Assises internationales du tourisme durable et éthiqueAssises internationales du tourisme durable et éthique
Assises internationales du tourisme durable et éthique
 
3èmes assises internationales du tourisme durable et éthique canevas et exemp...
3èmes assises internationales du tourisme durable et éthique canevas et exemp...3èmes assises internationales du tourisme durable et éthique canevas et exemp...
3èmes assises internationales du tourisme durable et éthique canevas et exemp...
 
MOPA et Parc Naturel des Landes de Gascogne - Formation 22 et 23 novembre 201...
MOPA et Parc Naturel des Landes de Gascogne - Formation 22 et 23 novembre 201...MOPA et Parc Naturel des Landes de Gascogne - Formation 22 et 23 novembre 201...
MOPA et Parc Naturel des Landes de Gascogne - Formation 22 et 23 novembre 201...
 
Tourisme, consommation collaborative & développement durable
Tourisme, consommation collaborative & développement durableTourisme, consommation collaborative & développement durable
Tourisme, consommation collaborative & développement durable
 
LA DURABILITE: FACTEUR CLES DE LA COMPETITIVITE DES DESTINATIONS TOURISTIQUES...
LA DURABILITE: FACTEUR CLES DE LA COMPETITIVITE DES DESTINATIONS TOURISTIQUES...LA DURABILITE: FACTEUR CLES DE LA COMPETITIVITE DES DESTINATIONS TOURISTIQUES...
LA DURABILITE: FACTEUR CLES DE LA COMPETITIVITE DES DESTINATIONS TOURISTIQUES...
 
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRSEnergies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
 
EDUCTOUR9 - Diapo S. Carion
EDUCTOUR9 - Diapo S. CarionEDUCTOUR9 - Diapo S. Carion
EDUCTOUR9 - Diapo S. Carion
 
Approche écosystémique
Approche écosystémiqueApproche écosystémique
Approche écosystémique
 
Programme FITS
Programme FITSProgramme FITS
Programme FITS
 
Economie circulaire en entreprise: Exemples et mise en oeuvre
Economie circulaire en entreprise: Exemples et mise en oeuvreEconomie circulaire en entreprise: Exemples et mise en oeuvre
Economie circulaire en entreprise: Exemples et mise en oeuvre
 
Batir un tourisme durable dans le monde
Batir un tourisme durable dans le mondeBatir un tourisme durable dans le monde
Batir un tourisme durable dans le monde
 
Fits12 forum tiznit programme (27 sept 12)
Fits12   forum tiznit programme (27 sept 12)Fits12   forum tiznit programme (27 sept 12)
Fits12 forum tiznit programme (27 sept 12)
 
Forum du Livradois-Forez 2013 - Plénière - marketing et tourisme durable
Forum du Livradois-Forez 2013 - Plénière - marketing et tourisme durableForum du Livradois-Forez 2013 - Plénière - marketing et tourisme durable
Forum du Livradois-Forez 2013 - Plénière - marketing et tourisme durable
 
Étude de l'impact de la morphologie urbaine sur le confort dans les espaces e...
Étude de l'impact de la morphologie urbaine sur le confort dans les espaces e...Étude de l'impact de la morphologie urbaine sur le confort dans les espaces e...
Étude de l'impact de la morphologie urbaine sur le confort dans les espaces e...
 
These khaled athamena
These khaled athamenaThese khaled athamena
These khaled athamena
 

Tourisme Thermal

  • 1. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE. MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE. UNIVERSITE 8 MAI 1945 GUELMA. FACULTE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES. DEPARTEMENT D’ARCHITECTURE. MASTER ARCHITECTURE ECOLOGIQUE ET DURABILITE. Thème: Tourisme thermale. Intitulé: La valorisation des sources thermale pour un tourisme écologique durable. Cas d’étude: Hammam N’Bail. Réalisé par : Encadré par: MEHIMDET Nour El Islam. Mme; ZERTI Mouna. BEDJAOUI Aissa. 2017/2018
  • 2. INTRODUCTION GÉNÉRALE Problématique. Les hypothèses. Les objectifs. La méthodologie de recherche. Structure du mémoire. DÉFINITION DES CONCEPTS Concept de développement durable. Concept de tourisme durable. Concept du thermalisme. L’ÉTAT DE L’ART Quand l'architecture fréquente la technologie (L’énergie géothermique & L’énergie solaire & Toiture végétalisée). Etude des modèles livresques & existants. L’ÉTAT DES LIEUX Présentation et l’analyse de terrain d’intervention (Hammam N’bail).
  • 3. Problématique :.……………………………………………………………………………………………………………………... Le moment où la crise économique qui secoue l’Algérie, l’Algérie constitue en priorité une préoccupation majeure pour ses gouvernants pour trouver des solutions immédiates. faudrait orienter les réflexions vers d’autres horizons : profiter des richesses naturelles immenses dont le pays jouit, et qui sont laissées à l’abandon, en opérant la bonne gestion. Toutefois un certain nombre de questionnement s`impose :  Alors, comment profiterait-on de ces sources thermales pour répondre à l’épanouissement de l’activité touristique qui a pour finalité : le développement économique de la ville de Guelma ?  Quelle tendance architecturale serait-elle appropriée pour ce genre d’équipement, pour la protection de l’environnement naturel et la valorisation de la source thermale ?  Quelles seront les stratégies à mettre en place dans une vision de diversification de l’offre thermale, pour satisfaire les besoins des curistes et les nouvelles attentes d’une autre clientèle plus large, afin d’assurer un flux permanent vers ces équipements thermaux, pendant toute l’année ?  Guelma est parmi les villes dont la fonction principale est thermale qui peut se traduire en tourisme climatique en raison des potentialités naturelles et culturelles qu’elles dissimulent. Hammam N’bail (source El Mina) : Source thermale Ils trouvent qu’il
  • 4.  Création d’un nouveau type d’équipement thermal, plus attirant, destiné pour recevoir une clientèle diversifiée et coïncidant avec leur besoins et aspirations, peu importe l’âge des individus, leur sexe ou leur statuts socioprofessionnels. Favoriser l’accessibilité pour tous, en mettant en pratique des aménagements qui facilite le déplacement des personnes âgées et à mobilité réduite. Les hypothèses:……………………….....................................  Répondre aux besoins en matière du tourisme durable peut être concrétisé à travers la conception d’un complexe thermo-ludique écologique et durable. Par le bon choix de l’orientation l’utilisation des matériaux adéquats, économiser la consommation d’énergie, profiter de l’énergie géothermique venue de la température naturelle de l’eau et minimiser l’impact sur l’environnement. Les objectifs:………………………………………………………..  Faire de Guelma un pôle du tourisme thermal par la création d’un nouveau complexe thermo-ludique qui viens pour alléger la forte demande sur les deux autres sources de HAMMAM CHELLALA & HAMMAM OULED ALI qui sont spécialisé dans le thermalisme et la santé. La méthodologie de recherche:………………………….... Les entretiens sur terrain Hammam Ouled Ail. Hammam Debagh. Hammam N’bail.  Offrir un espace de loisir à côté du thermalisme pour faire fonctionner le complexe tout au long de l’année.  Offrir un pôle touristique de qualité, capable d'apporter aux visiteurs une gamme diversifiée de services et d’équipements, afin de renforcer le tourisme dans la ville de Guelma, et attirer le maximum de touriste.  La sauvegarde de l’environnement naturel, en intégrant l’architecture dans le paysage.  Revaloriser les potentialités naturelles du site, en exploitant ses points forts, afin de se bénéficier des vues panoramiques et créer des randonnées pédestres et des parcours qui ont pour but d’enrichir le projet et le rendre plus agréable.  Concevoir une architecture qui tient en compte les principes du développement durable, sur le plan environnemental.  L’exploitation de l’énergie géothermique dans le coté économique.  La mise en valeur des sources thermales participe au développement du tourisme, qui doit s’inscrire dans une démarche de durabilité : assure un développement local et participe au désenclavement de la région à travers l’élaboration d’un complexe thermo-ludique.
  • 5. CHAPITRE I • Dans ce chapitre on engage premièrement par des généralités sur le concept du tourisme et ses formes , un aperçu global sur le développement durable et ca relation avec le tourisme durable (vers un tourisme durable). • Dans ce chapitre nous avions l’apparition d’un nouveau terme : LE THERMOLUDISME. • Aussi dans ce chapitre on a l’intégration des technologies énergétiques dans l’architecture : l’utilisation des énergies renouvelables (la géothermie et l’énergie solaire). • Dans ce chapitre nous avons choisissez des exemples pour les analyser et surtout les critiquer profondément. • Un exemple existant avec une analyse critique et trois autres exemples livresque. • Une étude d’un exemple qui utilises l’énergie géothermique qu’on va utilisés prochainement dans notre projet. • Ce chapitre comporte l’état des lieux du cas d’étude et la présentation de la ville et l'analyse de notre terrain. • l'analyse complète de notre terrain (Situation, accessibilité, étude climatologique complète, caractéristique naturel ..etc.). • Ce chapitre contient interprétation des différents résultats. • Une étude programmatique comparative selon l'analyse architecturale des exemples pour arriver a un programme retenu. • On sort avec des objectifs et intentions pour notre conception du projet. PARTIE01:approche théoriqueetanalytique. PARTIE02:approche programmatique. CHAPITRE II CHAPITRE III CHAPITRE IV Conclusion générale des différents chapitres. Structure du travail de mémoire:……………………………………...………………………………………………………..……
  • 6. Différentes formes du tourisme durable: Concept de développement durable: ………………………………………………………………………………………............... Définition:  D’après le Rapport Brundtland 12-13 « le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Ce qui implique qu’on ne doit pas mettre en danger les systèmes naturels qui nous font vivre : l’atmosphère, l’eau, les sols et les êtres vivants. Les principes de développement durable: • Santé et qualité de vie. • Équité et solidarité sociales. • Protection de l’environnement. • Protection du patrimoine culturel. • Efficacité économique. • Respect de la capacité de support des écosystèmes. • Préservation de la biodiversité. • Accès au savoir. • Prévention. • Précaution. • Production et consommation responsables. Les trois piliers du développement durable: Aperçu historique:  L'Agenda 21 est un plan d'action pour le XXIe siècle adopté par 173 chefs d'État lors du sommet de la Terre à Rio de Janeiro en juin 1992. Le développement durable doit s’appliquer dans le cadre des collectivités territoriales. Il formule des recommandations dans des domaines aussi variés que : • La pauvreté. • La santé. • Le logement. • La pollution. • La gestion des mers, des forêts et des montagnes. • La désertification. • La gestion des ressources en eau et de l’assainissement. • La gestion de l’agriculture. • La gestion des déchets. Vers un tourisme durable: D’après la charte du tourisme durable de l’O.M.T « le tourisme doit être supportable à long terme sur le plan écologique, viable sur le plan économique, et équitable sur le plan éthique et social pour les populations locales. » •Ecotourisme. •Tourisme Equitable. •Tourisme Comunautaire. •Tourisme Ethique. •Tourisme Solidaire. •Tourisme Social.
  • 7. Définition: Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, le tourisme correspond aux « activités déployées par les personnes au cours de leurs voyages et de leurs séjours dans les lieux situés en dehors de leur environnement habituel pour une période consécutive qui ne dépasse pas une année, à des fins de loisirs pour affaires et autres motifs ». Tourisme social PAR CATÉGORIE Tourisme urbain Tourisme culturel PAR TYPE D'ACTIVITÉS Tourisme d’agrément ou de loisir Tourisme thermo-ludique Tourisme d’affaire Forme de tourisme Concept de tourisme durable:……………………………………………………………………….………………………….…… Tourisme dans le monde: Le tourisme dans le monde est considéré comme le moteur de l’économie. L’OMT 2003 estime que pour 38% des pays, le tourisme est la première source de devises Tourisme algérien: On vois donc que malgré toute la richesse de l'Algérie en matière de tourisme, elle prend une place arrière dans le classement africain et méditerranéen. La part d’Algérie dans les flux en direction du Maghreb/Tunis, au regard des performances de nos voisins, les résultats en termes d’arrivées internationales de notre pays restent modestes. Tourisme a Guelma: L’existence de Guelma en tant que territoire est profondément ancrée dans l’histoire ancienne, plusieurs civilisations ont concouru à l’édification du patrimoine de la wilaya. Par exemple les ruines romaines attestent jusqu'à aujourd'hui de ce passage historique, les complexes et les sources thermo-ludiques avec leurs natures qui sont 15 sources (Guerfa, El mina, Chedakha, Ben nadji, Cheffa, 4 sources Bir hammam Ouled Ali, Belhachani, Hammam Nbail, Roumia, Assasla, Ennakhla, Ben taher). ANNÉES 2000 à 2005 2005 à 2010 2010 à 2015 2015 à 2017 Touristes Algériens 15380 à 49360 49360 à 93006 93006 à 88419 88419 à 62355 Touristes étrangers 28 à 856 856 à 1030 1030 à 2459 2459 à 1778
  • 8. Concept du thermalisme au thermo-ludisme:…………………. …………….. Thermalisme: Le terme «Thermae» signifie chaleur en grec et a donné son nom d’origine au thermalisme. Le thermalisme est la science d’utilisation des eaux de sources minérales à des fins thérapeutiques ou de bien-être ou de remise en forme. Thermo-ludisme: C’est d’en distingue radicalement et nécessite des équipements dédiés et spécifiques. Il confère aux stations une nouvelle attractivité, et permet au grand public de découvrir la « magie » des eaux thermales associée au sentiment de bien-être éprouvé, autrement dit : ure thermale animée par des jeux. Donc ce dernier peut être engagé selon deux grands axes: - Un axe médical: qui porte sur de nouvelles prestations plus moderne destinées à la clientèle traditionnelle des cures conventionnées, comme l’éducation thérapeutique et au-delà, le bien-vieillir. - Un axe touristique: qui se présente comme une déclinaison des usages de l’eau et des soins thermaux sous forme de cures libres, de bien-être, de thermo-ludisme, voire d’autres activités sans rapport avec le thermalisme (activités sportives). PÉRIODE GRECQUE ET ROMAINE • Débutée avec des déplacements vers des sites réputés. • Marquée par la construction de villa autour de Rome et la mise en place d’auberges et sites. PÉRIODE DU MOYEN AGE • La forme du tourisme développée disparait avec les invasions et l’insécurité dans les routes. PÉRIODE DU 15eme AU 18eme SIÈCLE • Création de nouvelles formes du tourisme, voyage d’agrément et de découverte pour les élites (La montagne, La mer) PÉRIODE DU 19eme SIÈCLE • Le tourisme ce développe en touchant la masse. L’ÉTALEM -ENT JUSQU’AU NOS JOURS • La démocratisation des voyages. • Disponibilité du transport (Rapide, Confortable). Un centre Thermo-ludique : est un établissement de bien-être qui permet à tous, dans un but de loisir et de détente, de se baigner dans l'eau minérale d'une source thermale naturelle en toute saison. L'évolution du thermalisme dans le monde à travers l’histoire: Les caractéristiques de l’équipement thermo-ludique : L’équipement thermo-ludique est caractérisé par des piscines à thèmes et ludiques c’est à dire des bassins animés de jeux d’eau et de parcours aquatiques. Il dispose également le plus souvent d’hammam, de sauna, de jacuzzi et d’un espace de fitness. Parfois, des prestations complémentaires à l’unité sont proposées : prestations esthétiques et entretien corporel, aquagym, relaxation, …etc.
  • 9. Quand l'architecture fréquente la technologie (L’énergie géothermique):………………………………………………………..……… Qu’est qu’une ENERGIE GEOTHERMIQUE ? :  C’est issue de l'énergie de la Terre qui est convertie en chaleur.  C’est le fait de capter la chaleur interieur de la terre.  C’est l’exploitation de la chaleur stockée dans le sous-sol. La géothermie est qualifiée en : « haute énergie » (plus de 150°C). « moyenne énergie » (90 à 150°C). « basse énergie » (30 à 90°C). Géothermie profonde : Sert à chauffer ou parfois à produire d’électricité. Géothermie de Surface : qu’on utilise souvent pour chauffer la maison. Géothermie basse température (30 à 90°C) : Les calories captées à des profondeurs de quelques centaines de mètres jusqu’à environ 2 000m sont valorisées pour des installations de chauffage ou de climatisation à destination des bâtiments. Les forages captent des calories qui, via des échangeurs de chaleur, sont généralement associées à des pompes à chaleur. Et on a deux types de Géothermie qui sont:
  • 10. Géothermie moyenne et haute température : La chaleur est suffisante pour produire de l’électricité. Deux technologies sont employées : soit en direct en exploitant les gisements de vapeur ou d’eau chaude comme à la centrale de Bouillante en Guadeloupe, soit en fracturant les roches par injection d’eau à très haute pression. Le principe de composant et de Fonctionnement : Pour chauffer une maison de 120m² habitables, une sonde géothermique de 100m de profondeur et 3m minimum de distance de la maison est suffisante. Répartie à faible profondeur de 0,60m à 1,20m (1)- Capteurs horizontaux Pour une maison de 150m², les capteurs occuperont donc entre 225 et 300m² du jardin . La surface de capteurs nécessaire représentera environ 1,5 à 2 fois la surface habitable à chauffer. Exemple Les sondes sont installées dans un forage et scellées par du ciment d’une distance entre 10-5m minimum. puisent la chaleur contenue dans l’eau température de l’eau est constante entre 7 et 12 °C Elles nécessitent deux forages pouvant atteindre chacun plusieurs dizaines ou centaines de mètres de profondeur. Ce type d’ installation permet de fournir le chauffage et rafraîchissement aux bâtiments collectifs ou tertiaires. Exemple L’emprise au sol est minime par rapport aux capteurs horizontaux. là où la température du sol est stable tout au long de l’année. (2)- Sondes géothermiques verticales (3)- Les pompes à chaleur sur nappes ou sur aquifères Exemple
  • 11. Géothermie à haute énergie (température est comprise entre 150 et 350°c) : La géothermie de moyenne et haute énergie permet de capter dans le sous-sol terrestre des eaux et de la vapeur d’eau très chaudes, utilisées dans des centrales spécifiques pour produire de l’électricité. 1 Injection d’eau froide à 5 000m de profondeur par le puits central. 2 Circulation d’eau dans les fractures et réchauffement au contact de la roche chaude (200°C). 3 Injection d’eau froide à 5 000m de profondeur par le puits central. 4 En surface, transformation par l’intermédiaire d’un échangeur thermique (a) de l’eau chaude du circuit primaire (b) en vapeur dans le circuit secondaire (c) pour entraîner une turbine (d) qui produit de l’électricité (e).
  • 12. (1) L’infiltration d’eau. Les eaux pluviales, lacs, barrages s’infiltre dans les dailles de la croute terrestre pour créer un réservoir à haute température. (2) La pompe de l’eau. Grace à une pompe , l’eau chaud est ramené à la surface. Pendant sa remontée , il se transforme directement en vapeur. (3) La production d’électricité. •La vapeur fait tourner automatiquement le mécanisme d’une turbine qui entraine un alternateur. Ce alternateur produit de l’électricité. (4) La production d’électricité •L'électricité passe ensuite par un poste transformateur afin d’y êtres liée aux villes (bâtiments, maisons ...etc.) par des poteaux hautes tensions. Le principe de composant et de Fonctionnement : 2 3 2 1 4 A V A N T A G E S I N C O N V E N I E N T S • Énergie renouvelable. • Énergie constante (24h/24). • Indépendante de la météo. • Pas d’émission de CO2. • Installation de longue durée (40-60 ans). • Peu d’impact sur la nature. • Pas n’importe où. • Si peu profonde : Utilisation locale. • Si profonde : Risque lié aux forages. 1
  • 13. Comment ça fonctionne: Les principes d’implantation: Orientation et inclinaison : Pour le photovoltaïque, une inclinaison de 30°, avec possibilité d’aller entre 0° et 60°. Quand l'architecture fréquente la technologie (L’énergie solaire):…………………………………………………………….. Qu’est qu’une ENERGIE SOLAIRE ? : Est une énergie électrique produite à partir du rayonnement solaire. Energie produite par une centrale solaire photovoltaïque est dite renouvelable, car sa source est considérée comme inépuisable à l'échelle de temps humaine. Ces matériaux photosensibles libèrent des électrons sous l’influence de l’énergie rayonnante : c’est l’effet photovoltaïque. Les types d’implantation: ……………………Les capteurs dans les façades……………………. En Gard corps En allègeLes capteurs en toiture inclinée. Les capteurs en toiture terrasse Les capteurs hors bâtiments Capteur sur indépendance A V A N T A G E S I N C O N V É N I E N T S •L'énergie photovoltaïque peut être installée partout. •Le coût d'investissement des panneaux solaires est élevé. •L'énergie photovoltaïque est renouvelable et gratuite •Le rendement réel de conversion d'un module est faible. • Sur les sites isolés, l'énergie photovoltaïque offre une solution pratique pour obtenir de l'électricité à moindre coût •Les panneaux contiennent des produits toxiques et la filière de recyclage n'est pas encore existante. • Les matériaux utilisés (silicium, verre, aluminium), résistent aux conditions météorologiques extrêmes. •Le rendement électrique diminue avec le temps (20% de moins au bout de 20 ans).
  • 14. Quand l'architecture fréquente la technologie (Toiture végétalisée):…………...………………….……………………………….. Toiture végétalisée : (toit vert, toit végétalisé) Il existe depuis la préhistoire. Il consiste à recouvrir d'un substrat végétalisé un toit plat ou à faible pente. Son succès était alors dû à ses diverses propriétés d’isolation, d’étanchéité, de résistance au feu et au vent, le tout avec des matériaux facilement disponibles localement. Les composants de toiture végétalisée : • Optimiser l’usage des surfaces en ville. • Apporter un plus esthétique. • Améliorer la qualité de l ’air en ville. • Travailler avec de l ’écologie appliquée. • Optimiser la gestion des eaux pluviales. • Améliorer les caractéristiques acoustiques. • Améliorer les caractéristiques thermiques. • Assurer une plus grande durabilité de l ’étanchéité. L e s a v a n t a g e d e l a t o i t u r e v é g é t a l i s é : L e s I n c o n v é n i e n t s •Un toit vert demande de l’entretien. •Des fuites et fissures difficiles à détecter.
  • 15. Etude des modèles livresques & existants : ……………………………………………………………………………………….... MODEL 01 : Complexe touristique. Centre thermo-ludique CALDEA - France . MODEL 02 : Complexe touristique. Les thermes de Vals-les-Bains - Suisse. • C’est une architecture futuriste remarquable (high tech). •Hébergement inscrit dans une montagne. •L’utilisation des matériaux moderne écologiques, économiques et recyclables qui respectent la nature (un verre semi-émissif). • Hébergement inscrit directe dans une montagne. •Structure en pierre naturel pour assure le bon confort avec de minces panneaux en bois , La structure de support est révélée à l’intérieur, elle comprend à la fois des murs en béton de toiture en bois végétal. •Le projet s’intègre parfaitement avec son environnement naturel par sa volumétrie et sa façade qui répond parfaitement à l’architecture de la nature et de plus l’utilisation des matériaux écologiques et recyclables. •Le concepteur a parfaitement épouser la forme de la nature en s’en fonçant au creux de la pente faisant des thermes un espace enfuit dans le paysage. •Un bain émerge de la montagne, comme la source d’eau chaude donnant de ce bâtiment la sensation d’avoir toujours été là et avant tous les autres.
  • 16. • Le complexe construit en plein nature par l‘architecte français Fernand POUILLON durant les années 1970. • Le complexe a été conçu suivant deux principes : Le semi éclaté et la centralisation des équipements communs (commerces et loisirs). • Le complexe se compose de 3 fonctions mères: Détente, Cure et Commerce; Dans 3 espaces différents : Hôtel, Etablissement thermal et centre commercial. • Le théâtre en plein air mais semble en très mauvaise état et négligé par les résidants et le gérants du complexe, et ça viens de ça mal positionnement par rapport au complexe. A v a n t a g e s • Vu le flux important des visiteurs le complexe dispose d’un parking de 90 places destiné aux usagers et un autre de 60 places réservé aux personnels de service donc ce nombre de place de stationnement est très insuffisant par rapport au nombre des bungalows existants qui est 120 bungalows et 61 chambres dans l’hôtel.PLAN DE MASSE • L’accessibilité mécanique au complexe est assurée par une seule voie mécanique principale, qui se devise pour donner plusieurs voies secondaires ceci donc crée le problème d’encombrement pendant les mois de SURCHARGE des touristes (l’hiver et le printemps). MODEL 03 : Un complexe thermal. Hammam Chellal – Guelma. I n c o n v é n i e n t s
  • 17. MODEL 04 : Une tour qui base sur l’énergie géothermique. Ironstone Condominium - Canada . Synthèse d’étude des modèles (livresques & existants) : 1- La construction en plein nature engendre une harmonie avec l’édifice tout en gardant les vus panoramique naturel. 2- L'utilisation des matériaux modernes mais écologiques ( high tech ). 3- Le profit de l’énergie renouvelable saine et écologiques comme l’énergie géothermique, énergie photovoltaïque et l’eau pluvial...etc. 4- Organisation spatiale convenable est demandée entre les fonctions mères de chaque édifice pour bien assure une circulation mécanique et piétonne. L’étude des modèles abordés vont nous aidés à élaborer notre démarche programmatique pour pouvoir ensuite aborder notre projet. •Un bâtiment autonome par l’utilisation de la énergie géothermique pour la production de la chaleur et l’électricité. • Un bâtiment vert contribuer à réduire l’empreinte carbone. •Une conception moderne et durable vu le choix de l’utilisation de l’énergie géothermique . •Depuis la température près de la surface de la terre reste à environ 55°F toute l'année, la technologie fonctionne peu importe ce que la saison. •Le projet est conçu en 3 bloques liés avec un jardin au milieu du projet dont un bloque disposent les panneaux solaire sur le toit. •The Ironstone, ne base pas uniquement sur l’énergie géothermique mais des panneaux solaires sont placés pour aider à fournir l'électricité ainsi que le toit végétal. • Les résidents gagnent en ayant des coûts énergétiques très prévisibles pendant plusieurs années.
  • 18. Présentation et l’analyse du terrain d’intervention (Hammam N’bail):….………...………………….……………………………….. Pour notre projet d’intervention on a choisi la ZIT qui se situe à l’entrée de la commune de Hammam N’Bail, exactement au coté nord-est de chef lieu de Hammam N’Bail, d’une superficie plus de 8.5 ha « selon PDEAU-2010 ». TERRAIN N Motivation du choix du site: AVA N T A G E S I N C O N V É N I E N T S • Le terrain est vaste, ce qui permet de concevoir un riche programme. • La présence des espaces verts partout. • Le terrain situé dans une zone touristique projeté « selon PDEAU - 2010 ». • La surface insuffisante de l’ancien hammam. • Le terrain a une topographie très difficile. • La présence d’oued qui crée des contraintes d’accessibilité vers le terrain. Les limites de terrain : TERRAIN N S:Zone d’habitat E:Terrain projeter O:Hammam, Oued, Cité N.E: La nature. HAMMAM N’BAIL Situation géographique et administrative : La commune est située au Sud - Est de la wilaya de Guelma, la commune s’étend sur une superficie de 164.22km², avec une population de16’199 hab. (2008). Elle est limitée: • Au nord : communes de BOUCHEGOUFET. • Au sud : wilaya de SOUK AHRAS. • A l’ouest : communes de KHEZARA . • A l’est : communes D’OUED CHEHAM. GUELMA HAMMAM N’BAIL N Situation géographique et administrative :
  • 19. L’ accessibilité : TERRAIN Vers Oued Cheham Vers le village Chemin communal Vers le village Chemin vicinal Vers Megaad Siyoud Le terrain est accessible par les voies suivantes: • Le chemin vicinal qui relie MEGAAD Siyoud et le centre ville. • Le chemin communal qui relié la commune de Hammam N’Bail avec la commune d’Oued Cheham. N La morphologie du terrain : N A A’ La forme : Le terrain choisis est d’une forme trapèze d’une surface de 28’000 m² = 2,8 ha. La topographie : L’observation de diagramme permet de distinguer que le terrain présente une forte pente égale 15%. La climatologie du terrain: TERRAIN N Notre zone d’étude caractérise par une Saison plus humide qui est l’hiver avec une lame d’eau moins important et une saison sèche qui est l’été, mais l’Automne et le printemps dont la lame d’eau tombée. L’état des lieux:
  • 20.  Vers un tourisme durable, guide à l’usage des décideurs, Programme des Nations Unies pour l’environnement et Organisation mondiale du tourisme, 2006, 223 pages.  Traité d’architecture et d’urbanisme bioclimatiques : concevoir, édifier et aménager avec le développement durable, Editions Le Moniteur, 1996-2004, 780pages.  Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Environnement. Schéma directeur d’aménagement touristique "sdat 2025.janvier 2008 ;(livre 3 les sept pôles touristiques d’excellence (pot).  Titre du Chapitre : les principes ; titre de l’ouvrage : loi sur le développement durable ; ville : Québec ; télécharger de : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/developpement/principes.pdf  Fanny SANTIN, L’offre thermale, de bien remise en forme et thermoludique du Massif des Pyrénées françaises les stratégies à mettre en place dans une dynamique interrégionale, Mémoire de deuxième année Master, université de Toulouse II – Le Mirail, France, 2010  SILVESTRI Chiara. PERCEPTION ET CONCEPTION EN ARCHITECTURE NON-STANDARD, Une approche expérimentale pour l’étude des processus de conception spatiale des formes complexes. Thèse de doctorat, université de Montpelier II, France, 2009.  GRIMES SAID, LE TOURISME ENVIRONNEMENTAL ET L’AMENAGEMENT URBAIN DU LITTORAL « Cas de la ville de Jijel », mémoire de Magistère, Option Urbanisme.  https://fr.slideshare.net/houda17/toiture-vegetalise-atelier-de-construction  http://www.lejournaldelemploi.dz/actualite/emploi-news/323-tourisme-en-alg%C3%A9rie,-vecteur-de-richesses-et- d%E2%80%99emplois  http://www.caleden.com/index.php/lexique  http://www.caldea.com/es  Le tourisme de santé : http://geotourweb.com/nouvelle_page_181.htm  http://www.algeriantourism.com/v4/actualite/tourisme/427-les-destinations-algeriennes  http://www.aquaportail.com/definition-691-eau-thermale.html  http://www.eurothermes.com/CURES_THERMALES/eauthermale.asp  http://www.medecinethermale.fr/espace-medecins/idees-recues • Article 1 de la Charte du tourisme durable de l’OMT, adoptée en 1995 • Pierre Lainé (spécialiste de l’aménagement touristique): tourisme et développement des collectivités, les éditions ouvrières, Collection Nord-Sud, Paris, 1981. • Journal officiel de la république algérienne n° 06 ; Date : 12 rabie ethani 1435 12 février 2014. • Walid Ben Sghaier, le développement du tourisme médical, Institut supérieur international du tourisme de Tanger - Administration et gestion des entreprises touristiques et hotelliéres 2007 • SERIDI, Fouzia et SARI, Asma, «Complexe thermal à Guelma», Mémoire de fin d’étude en Architecture, Université de Constantine, 2011. • CHAOUI Salah, santé sociale, projet : station thermale à Azzaba, Mémoire de fin d’étude en Architecture, institut d’architecture d’urbanisme et de construction I.A.U.C, 1991. • Salhi Haifa LAPME, projet de fin d’étude : création d’une station thermale, 2012-2013 • SERIDI Nor El Houda.theme: quand l’architecture nait d’une goutte d’eau.p :20-25 • http://www.aquaportail.com/definition-691-eau-thermale.html • http://www.eurothermes.com/CURES_THERMALES/eauthermale.asp • http://www.medecinethermale.fr/espace-medecins/idees-recues • http://www.thermes.org/ • http://www.energieplus-lesite.be • www.3xn.com/ • http://www.archdaily.com/ • https://condonow.com/Ironstone-Condos • http://www.energies-renouvelables.org/energies_renouvelables.asp • http://www.explorateurs-energie.com/index.php/les-energies/geothermique • http://www.planete-energies.com/fr/medias/decryptages/qu-est-ce-que-la-geothermie • http://www.mtaterre.fr/dossiers/comment-ca-marche-la-geothermie/la-geothermie-pour-produire-de-lelectricite • https://www.google.dz/maps/@36.3275411,7.6492945,984m/data=!3m1!1e3?hl=fr