SlideShare une entreprise Scribd logo
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
VEAUX LAITIERS : MOINS D’ANTIBIOTIQUES AVEC DE BONNES 
PRATIQUES D’ÉLEVAGE ET DES NURSERIES PERFORMANTES
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Les problèmes sanitaires chez les veaux laitiers 
de lourdes conséquences pour les élevages 
 Des conséquences économiques immédiates : 
• Pertes de veaux, génisses 
• Frais vétérinaires élevés 
 Des conséquences à moyen terme : 
• Retards de croissance des génisses 
® Carrière en tant que vache laitière hypothéquée par ces problèmes de santé 
• Des difficultés à assurer le renouvellement du troupeau 
® En particulier en phase de croissance de l’effectif 
® Coût élevé d’achat de génisses 
– Risques sanitaires liés à l’introduction d’animaux étrangers 
® Coût d’entretien de vaches taries, et préparation au vêlage « pour rien » 
• Des pertes sur le niveau génétique de l’élevage
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Les problèmes sanitaires ont tendance à s’aggraver 
 L'augmentation de la taille moyenne des troupeaux 
a des conséquences sur la santé des veaux: 
• Augmentation de la morbidité et de la mortalité 
® Mortalité 0-6 mois ~10% pour 50 VL et > 20% pour ~200 VL 
® Diverses enquêtes convergentes (Bretagne, Calvados, …) 
 Des moyennes qui cachent de très grosses 
disparités: 
• Des élevages avec 5% de pertes seulement 
® Mortalité au vêlage (50% des cas) et diarrhées 0-8jours (30% des cas) 
• Des élevages avec plus de 30 % de pertes (voire 50%) 
® Diarrhées (60% des cas) et problèmes pulmonaires (30% des cas)
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Les causes de mortalité sont variées 
la réponse ne peut pas être unique 
 Mortinatalité 
• Causes d’origine génétique possible 
® Mais importance de la préparation au vêlage 
 Mortalité 0-8 jours 
• Diarrhées : principale cause 
® Influence des pratiques d’élevage 
® Peu d’influence du logement des veaux 
 Mortalité à l’âge de plusieurs semaines 
• Pathologies pulmonaires souvent incriminées 
® Importance des pratiques sanitaires 
® MAIS très forte importance des conditions de logement : 
® VENTILATION et VOLUME de la nurserie
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Un groupe de travail national 
Réuni dans le cadre du plan national ECOANTIBIO 
 Des compétences variées 
• En bâtiments d’élevage : CBE des Chambres d’Agriculture et BTPL 
• En santé animale 
® Techniciens de GDS 
® Vétérinaires de GDS 
® Représentant de la SNGTV 
 Animation par l’Institut de l’Elevage 
• Avec financement du Ministère de l’Agriculture 
 Production d’un plaquette 
• Disponible au SPACE 2014
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Une conférence en trois parties 
 1 – les bonnes pratiques d’élevage en lien avec 
la SANTE du veau laitier 
 2 – les besoins des veaux 
 3- les solutions de logement
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
1- les bonnes pratiques d’élevage en lien avec 
la SANTE du veau laitier 
• Les bonnes pratiques avant et après la 
naissance 
• Les principales maladies 
•Un accent sur la BIOSECURITE 
Dr Jean-François Rouland – GDS 14
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
 La préparation au vêlage / la conduite du 
tarissement 
 Importance : 
• Fin de la gestation : croissance du veau, 
• Déroulement du vêlage, vitalité du veau, 
• Démarrage de la lactation. 
 Points principaux : 
• Logement des taries, 
• Prévention des mammites, 
• Alimentation.
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
 La préparation au vêlage / maîtrise du 
parasitisme 
 Risque majeur = Grande Douve  Santé du foie 
 Lié au pâturage dans des prés humides, 
 Objectivable facilement (analyses de sang ou de 
lait), 
 Maîtrise pas toujours évidente : 
• Vermifugation possible seulement pendant le tarissement, 
• Clôture des zones à risque.
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
 La préparation au vêlage / la vaccination des 
futures mères 
 Visent : colibacilles, rotavirus et coronavirus, 
 Plusieurs vaccins disponibles : 
• Valences différentes, 
• Protocoles : 1 ou 2 injections en PV, rappels annuels 
 Efficacité de cette mesure liée à : 
• Présence éventuelle d’autres pathogènes, 
• Colostrum : qualité et distribution.
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
 Le box de vêlage/ la conception 
 Objectifs : conçu pour la vache et son veau et offrant de 
bonnes conditions de travail à l’éleveur 
 Situation / logement des VL 
• Proche du troupeau : moins de stress 
• Eloigné des sources de contamination 
® Couloir raclé, litière 
 Dimensions, 
 Séparations 
• Facilitant interventions 
• Bardage partiel? : pour 
limiter les courants d’air 
 Equipements 
• Lampe IR disponible
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
 Le box de vêlage/ l’utilisation 
 Nettoyé et désinfecté après chaque vêlage, 
 Strictement réservé à cet usage : 
o Infirmerie, 
o Local d’insémination, 
o Quarantaine, 
o Nurserie.
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
 Soins courants aux veaux/ interventions à 
faire sitôt le vêlage 
 Sécher le veau, 
 Désinfecter le nombril, 
 Si nécessaire, réanimation et/ou lampe IR, 
 Séparer le veau de sa mère (assez rapidement si le 
box présente des inconvénients majeurs), 
 Distribution du colostrum.
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
 Soins courants aux veaux/ le colostrum 
 Apport d’anticorps et d’énergie, 
 Recommandations : faire boire 4 à 5 l colostrum 
dans les 24 premières heures, 
 Connaître la qualité du colostrum : 
 Stocker l’excédent des meilleurs au congélateur.
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
 Principales pathologies / les agents infectieux 
 Diarrhées : Virus (Rotavirus,…), Bactéries 
(Colibacilles,…), Parasites (Cryptosporidies, 
Coccidies,…) 
 Affections du nombril : bactéries présentes dans 
l’environnement du veau, 
 Pathologies respiratoires : Virus (RSV, Pi3), 
Bactéries (Pasteurelles, Mycoplasmes,…)
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
 Principales pathologies / les facteurs 
favorisants (liste non exhaustive) 
 Conditions de logement (naissance et élevage): 
• Problèmes d’ambiance de la nurserie (dimensions, 
ventilation, densité animale,…), 
• Litière insuffisamment renouvelée, 
• Vide sanitaire négligé ou absent 
® Le nettoyage complet des éléments tubulaires est nécessaire 
• Absence de séparation des classes d’âge. 
 Pratiques de l’éleveur : 
• Absence de préparation au vêlage, 
• Pas de gestion du colostrum 
• Absence de désinfection du nombril, 
• Plan d’alimentation approximatif…
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
 Principales pathologies / que faire en cas de 
pathologie ? 
 2 rappels en exemple : 
• Diarrhée : la réhydratation doit être le socle du traitement, 
• Pathologie respiratoire : forte contagiosité raisonner par lot  
prise de température, 
 Marche à suivre : 
• 1ers cas : protocole de soin établi par le vétérinaire, 
• Épisode qui dure : expertise du vétérinaire et recours aux 
analyses de laboratoire, 
Dans tous les cas : jamais de recours aveugle aux 
antibiotiques !
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
 La Biosécurité : généralités 
 Déf. : mesures visant, au sein d’un troupeau : 
• À prévenir l’introduction de pathogènes, 
• À empêcher ou limiter leur diffusion de lot à lot. 
 Caractéristiques : 
• Elles doivent rentrer dans les habitudes de travail, 
• Relèvent souvent du bon sens, pas obligatoirement coûteuses et 
toujours très rentables, 
• Spécifiques (recherche BVD à l’achat) ou non (désinfection).
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
 La Biosécurité : exemples de mesures 
 Achat de bovins : quarantaine et contrôles par PS, 
 Séparation des classes d’âge : veaux 0/3 sem., 
veaux 3 sem./sevrage, veaux sevrés, 
 Nettoyage-désinfection-vide sanitaire des 
bâtiments, 
 Dératisation, désinsectisation, 
 Pédiluve (visiteurs, entrée nurserie), 
 …
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
2- les besoins des veaux 
•Déterminer le nombre de places de veaux 
nécessaires pour chaque tranche d'âge 
•Quel que soit le type de nurserie, les besoins 
des veaux sont les mêmes 
Philippe Wallet– BTPL 
Jacques Capdeville – Institut de l’Elevage
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Les besoins de logement des veaux sont 
très différents selon les élevages 
 L’effectif du troupeau de VL est déterminant 
 Les paramètres zootechniques et les pratiques 
peuvent tout changer 
• La répartition des vêlages 
® Automne, toute l’année, deux pics (automne et printemps), … 
• Le « sex ratio » souvent proche de 50% mais pas toujours 
• Le pourcentage de femelles à élever 
® Totalement dépendant du taux de renouvellement du troupeau 
• Le pourcentage de veaux mâles gardés 
® En général proche de 0% mais … liens avec atelier d’engraissement 
– Logement de qualité à prévoir pour des mâles d’âges variés
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
D’autres paramètres influant sur 
les besoins en places 
 Le nombre de semaines passées en cases individuelles 
• Séjour court (2-3semaines) 
® besoins faibles en cases individuelles 
• Séjour long (5 – 8 semaines) 
® Besoins de beaucoup de cases individuelles 
® MAIS économie de place en parcs collectifs pour veaux non sevrés 
 La politique d’achat ou de vente de jeunes femelles 
• Si les achats sont importants et à une période précise 
® Des besoins ponctuels ou irréguliers 
 Le taux de mortalité des génisses 
• Ainsi que l’âge moyen auquel interviennent ces mortalités 
® Un déséquilibre dans les besoins théoriques en places de logement
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Des tableaux simples pour une 
détermination rapide des besoins
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Un tableur plus complet pour estimer 
les besoins dans toutes les situations
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
La visualisation des besoins pour 
toutes les tranches d’âge
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Quel que soit le mode de logement les 
besoins des veaux sont les mêmes 
 Les besoins climatiques 
• Conditions de température 
• Humidité 
• Vitesse de l’air 
• Qualité de l’air 
® Gaz toxiques 
 Les besoins alimentaires (non traités ici) 
• La « place à table » est un élément clé 
® Ou l’accès à divers types d’aliments 
 Les besoins dimensionnels 
• Surfaces des aires de vie et volumes d’air 
® Ces besoins sont très dépendants de l’âge du veau
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
La température et le confort des veaux 
 Le veau non sevré ne produit presque pas de 
chaleur 
• 60 Watts de « puissance » de chauffe / 1000 W pour une VL 
 Le pelage est un bon isolant s’il est sec 
• Il faut éviter toute accumulation d’humidité 
 Il faut éviter les situations qui augmentent les 
pertes de calories 
• Air humide, litière paillée souillée et humide, sol béton froid 
• Proximité d’un mur extérieur rayonnant du froid 
• Volume de nurserie « gigantesque » 
® Défini par les besoins du matériel et non du veau 
• Les courants d’air augmentent les pertes
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Quelles températures recommander?
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Le erreurs fréquentes dans 
l’appréciation du confort thermique 
 La « peur du froid » 
• Le veau est un animal sensible au froid, mais « ppaass ttaanntt qquuee ççaa » 
® Le 1er jour de vie le veau ressent la température « comme un humain » 
® Après il craint moins le froid 
 Un manque de précautions par rapport à la chaleur 
• À 25°C un veau souffre beaucoup plus du chaud que l’éleveur 
 Le bâtiment amplifie souvent les changements de 
température au lieu de les atténuer 
• Une grande nurserie est « une glacière » en hiver et un « four » 
en été 
• L’isolation du plafond (et des murs) n’est pas un luxe pour les 
plus jeunes veaux
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Il faut se protéger des courants d’air 
 Les vitesses « acceptables » sont très faibles 
• 2 km/h en continu, 4 km/h maxi de façon temporaire 
 Il faut éviter toutes les entrées parasites
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Il ne faut négliger aucun risque de 
courant d’air ou de retombée d’air froid
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Les besoins dimensionnels pour le 
logement des veaux 
 Ces besoins portent sur : 
• Les aires de vie : 
®surface des aires paillées 
®dimensions minimales des cases individuelles, 
®La place « à table » et l’accès à l’alimentation 
• les volumes d’air recommandés à l’intérieur de la 
nurserie, 
• la surface des ouvertures servant à la ventilation
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Les cases individuelles 
 Jusqu’à 8 semaines maxi (Directive Européenne)
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Les cases collectives 
de la place pour tous…
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
 Pour des veaux de 3 a 6 mois : un 
Exemples de disposition de cases collectives 
couchage paillé 
 carré de : - 3,5 m X 3,5 m pour 6 
veaux (avec portillon de 0,50 m) 
 • Dimensions totales : 5 m X 3,5 m 
 • Quai de 1,50 m 
 Pour des veaux de plus de 6 
mois: un couchage paillé carré de : 
- 4,5 m X 4,5 m pour 8 veaux (avec 
portillon de 0,50 m) 
 • Dimensions totales : 6 m X 4,5 m 
 • Quai de 1,50 m 
6 m X 4,50m
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Des volumes d’air à maîtriser 
ne pas prévoir trop grand ! 
 Le tracteur n’a pas besoin de pouvoir passer partout 
dans la nurserie 
• Une hauteur suffisante au centre pour permettre le curage des 
litières 
• Des hauteurs plus réduites sur les côtés 
® Pour réduire les volumes et préserver l’ambiance intérieure 
• Le tracteur n’entre pas dans la « pouponnière »
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Des ouvertures pour la ventilation suffisantes 
mais pas trop grandes et modulables 
 Des ouvertures latérales disposées en hauteur 
• Impérativement protégées par un dispositif brise-vent très efficace 
® Efficacité > 85% voire 90% 
 Des ouvertures très modulables 
• Les besoins varient beaucoup avec l’âge du veau 
• La ventilation en hiver est très réduite (mais non nulle) 
® Le risque de sur ventilation en hiver est réel pour de jeunes veaux
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Deux autres besoins très importants 
 L’éclairement 
• Naturel par translucides en longs-pans 
® ATTENTION aux translucides ou plaques transparentes en toiture : effet de loupe ou 
de serre 
• Artificiel avec des zones bien éclairées 
® Facilitation de la surveillance des veaux et des interventions de l’éleveur 
• Pas de veaux dans le noir de façon continue : Directive Bien-être 
 L’abreuvement : 
• Le lait ne suffit pas 
• Que ce soit pour des veaux sevrés ou pas, il faut des abreuvoirs 
® 1 abreuvoir pour 8-10 veaux 
® 2 points d’abreuvement par parc collectif 
® Des abreuvoirs maintenus propres
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
3- Les solutions de logement 
•LLaa ppoouuppoonnnniièèrree 
•Une nurserie dans un bâtiment spécifique 
bipente adapté aux besoins des troupeaux laitiers de demain 
•Des niches individuelles ou collectives pour tous 
les âges de la vie du veau et pour toutes les situations d’élevage 
•Nurserie en ventilation dynamique 
Jacques Capdeville – Institut de l’Elevage
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
La pouponnière 
Qu’est-ce que c’est et pourquoi? 
 C’est un lieu d’élevage en case individuelle stricte 
(ou niche individuelle) 
• Du 1er jour de vie à 8 semaines maxi (Directive Bien-être veaux) 
• Minimum 15 jours avec pratiques courantes 3-4 semaines 
 Pourquoi utiliser une pouponnière? 
• Limitation des risques de contamination 
• Suivi individualisé plus précis et plus facile 
• Diminution des stress comportementaux 
® À la condition que le contact visuel entre veaux soit maintenu : conscience de la 
présence des autres veaux 
• Inscription du veau dans une « dynamique de croissance » dès 
les premiers jours de vie
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Des principes de réussite à respecter (1) 
 Priorité absolue donnée à l’hygiène 
• On doit pouvoir démonter, sortir du local et laver facilement la 
case et les équipements 
 Absence de contact avec les animaux sevrés 
• Pas de contact direct 
• Mais aussi pas ddee mmééllaannggee ddeess aammbbiiaanncceess : un local 
spécifique 
 Un volume d’air faible 
• Éventuellement modulable 
® Pose d’un plafond poreux
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Des principes de réussite à respecter (2) 
 Protection sanitaire à l’entrée 
• Point d’eau et pédiluve 
 Isolation du plafond et des murs souhaitable 
• En pouponnière « fermée » 
® Pas de cases au contact d’un mur rayonnant du froid 
 Luminosité naturelle importante 
• Plutôt par bandeaux translucides latéraux 
 De l’eau dès le 1er jour 
 Paillage et distribution des aliments 
manuellement 
 Organisation compatible avec la réalisation 
d’un vvrraaii vviiddee ssaanniittaaiirree
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Les trois types de « pouponnière » 
 La véritable pouponnière 
• Dans un bâtiment ou un local spécifique en cases individuelles 
(fréquemment de 0 à 3 semaines) 
 Des niches individuelles extérieures (de 0 à 8 semaines 
maximum ) 
• Avantages sanitaires équivalents 
® Mais confort climatique bien moindre 
 Un bâtiment nurserie monopente, type « Trinottières » 
(possible de 0 à 8 semaines) 
• Un bon compromis économe entre bâtiment et niches 
® Des conditions de travail et de confort des veaux améliorées par la pose d’une protection 
brise-vent en façade
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
La véritable pouponnière en local « fermé » 
 Dans un bâtiment ou un local spécifique en cases 
individuelles 
• Les autres veaux non sevrés ne sont pas dans le même local 
® Organisation de la distribution du lait 
• Pouponnière proche de la laiterie ou local « cuisine » spécifique et 
séparé (pas dans le volume de vie des veaux) 
® Isolation du toit et des murs IMPERATIVE 
 Pour vous aider dans les choix de conception
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Des niches individuelles extérieures 
La pouponnière « froide » 
 Pour améliorer le confort climatique 
• Orientation de l’ouverture des niches vers 
l’Est ou le Sud-Est 
• Paillage très abondant et support caillebotis 
conseillés 
 Pour améliorer l’hygiène et les 
performances des veaux 
• Courette extérieure IMPERATIVE si usage 
régulier 
® Dispositif d’abreuvement prévu dès la conception du 
site 
® Distribution de fibres sur courette 
• Plateforme bétonnée 
® Nettoyage facilité si moyens de levage des niches 
prévus
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Un bâtiment nurserie monopente 
type « Trinottières » 
 Long-pan « ouvert » à l’est ou au sud-est 
• Pour bénéficier de la chaleur du soleil levant 
 Curage mécanisé à prévoir dès la conception 
• Accès par la face avant (fourche sur tracteur ou 
télescopique) 
 Pose d’un brise-vent en façade recommandée 
• Mais coût plus élevé 
• Possibilité de combiner la pouponnière monopente avec un 
bâtiment cases collectives
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Un bâtiment nurserie 
monopente 
type « Trinottières »
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
3- Les solutions de logement 
• La pouponnière 
• Une nnuurrsseerriiee ddaannss uunn bbââttiimmeenntt ssppéécciiffiiqquuee 
bbiippeennttee aaddaappttéé aauuxx bbeessooiinnss ddeess ttrroouuppeeaauuxx llaaiittiieerrss ddee 
ddeemmaaiinn 
•Des niches individuelles ou collectives pour tous 
les âges de la vie du veau et pour toutes les situations d’élevage 
•Nurserie en ventilation dynamique 
Jacques Capdeville – Institut de l’Elevage
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Un bâtiment spécifique « bipente » 
 Bâtiment proche de la laiterie 
• Pour le transfert du lait (si lait des VL utilisé) 
• Mais possibilité d’éloigner le bâtiment pour améliorer la 
ventilation 
® Transport du lait par « taxi-lait », ou poudre de lait 
 Si bâtiment unique : cloison entre pouponnière 
et cases collectives 
• Mais transferts de lait possibles si cases veaux non sevrés 
dans partie collective 
 ATTENTION à l’attrait du DAL 
• Des difficultés sanitaires fréquentes 
• Un système commode pour l’éleveur et risqué 
pour les veaux
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Nurserie « bipente » : 
ATTENTION aux cathédrales 
 Si le tracteur peut passer partout, le bâtiment est 
trop grand 
• Volumes de 3 à 8 fois supérieurs aux besoins des animaux 
® Selon l’âge des veaux 
• Passer sur le côté pour distribuer les fourrages rehausse le 
bâtiment de 1,00 à 1,50m 
 Ventilation naturelle satisfaisante si le bâtiment 
reste bas et étroit (< 10-12m) 
 Les nurseries « à problèmes » sont souvent des 
nurseries neuves 
• Elles ne respectent pas les besoins des veaux
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Nurserie spécifique « bipente » 
un exemple de dimensions satisfaisantes
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
3- Les solutions de logement 
• La pouponnière 
•Une nurserie dans un bâtiment spécifique 
bipente adapté aux besoins des troupeaux laitiers de demain 
• Des niches iinnddiivviidduueelllleess oouu ccoolllleeccttiivveess ppoouurr 
ttoouuss lleess ââggeess ddee llaa vviiee dduu vveeaauu eett ppoouurr ttoouutteess lleess ssiittuuaattiioonnss 
dd’’éélleevvaaggee 
•Nurserie en ventilation dynamique 
Jacques Capdeville – Institut de l’Elevage
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Des niches individuelles ou collectives 
pour tous les âges de la vie du veau et pour 
toutes les situations d’élevage 
 Des solutions très simples 
• Niches individuelles utilisées en dépannage 
 Des solutions peu couteuses et pérennes 
• Une zone organisée pour des niches individuelles avec courette 
 Des solutions combinant niches individuelles et 
collectives 
• Les « villages de niches » en plein air 
• Les niches individuelles et/ou collectives avec aire d’exercice 
sous hangar
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Niches individuelles utilisées 
en dépannage 
 Pour faire face à un sureffectif très 
temporaire 
• Plutôt que de surcharger la nurserie, on met 
quelques veaux à l’extérieur 
 C’est la solution pour pouvoir réaliser 
le vide sanitaire de la nurserie 
• Au moment de l’année où l’effectif de veaux 
est le plus bas, on vide complètement la 
nurserie 
 Des solutions incomplètes 
sont « acceptables »
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Un groupe de niches individuelles munies 
de courettes : la pouponnière extérieure 
 Solution économe 
• 50% moins chère que la pouponnière spécialisée avec 
ventilation dynamique 
 Santé des animaux « assurée » 
• Par rapport à un bâtiment ventilant mal 
 Confort des très jeunes veaux 
et de l’éleveur médiocre 
 Localisation et orientation 
sont primordiaux 
• Bon ensoleillement 
• Abri des vents 
• Ventilation haute et AR indispensables
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Des solutions combinant niches 
individuelles et collectives 
 Des solutions visant principalement l’économie 
d’investissement 
• Les « villages de niches » à l’extérieur 
® Aire bétonnée de grande surface 
avec pentes 
® Point d’alimentation en eau 
à prévoir lors de la conception 
® Bonne organisation du travail possible 
– Mais conditions difficiles 
pour l’éleveur en hiver 
® En général de bonnes performances 
sanitaires
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Des solutions « sophistiquées » 
Santé des animaux et « confort » de travail 
 Niches individuelles et collectives combinées avec 
aires d’exercice sous un hangar 
• Les avantages d’une bonne ventilation naturelle 
® Pas de bardages pour le hangar -> bonne circulation de l’air 
® Des volumes réduits pour la partie couchage (respect des besoins des veaux) 
® La possibilité pour les veaux d’aller « à l’extérieur » 
– Selon l’orientation ils peuvent bénéficier du soleil 
• Les avantages d’un couloir de distribution unique et à l’abri 
® Un travail efficace pour l’éleveur 
® A l’abri des intempéries 
– Mais pas du froid 
• Les inconvénients d’un investissement élevé 
® Presque équivalent à une nurserie sous bâtiment bipente bardé et pouponnière 
séparée
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Des exemples intéressants
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
3- Les solutions de logement 
• La pouponnière 
•Une nurserie dans un bâtiment spécifique 
bipente adapté aux besoins des troupeaux laitiers de demain 
•Des niches individuelles ou collectives pour tous 
les âges de la vie du veau et pour toutes les situations d’élevage 
• NNuurrsseerriiee eenn vveennttiillaattiioonn ddyynnaammiiqquuee 
Jacques Capdeville – Institut de l’Elevage
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Quand choisir une ventilation 
dynamique pour la nurserie? 
 Lorsque les surfaces ventilantes sont mal réparties 
• La ventilation naturelle ne peut pas fonctionner 
 On ne peut pas créer les ouvertures suffisantes 
• Difficultés de percement des murs (matériaux) 
 Obstacles à l’écoulement normal de l’air 
• Bâtiments à proximité, haies, site encaissé … 
® Ventilation naturelle très perturbée et peu efficace 
 Un volume statique trop faible 
• Attention toutefois au risque de vitesse d’air élevée
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Les cas où la ventilation dynamique 
ne résoudra pas les problèmes 
 Lorsque le volume du bâtiment est vraiment trop 
grand 
• Le rayon d’action d’un ventilateur reste limité (< 10m) 
® Les ventilateurs brassent l’air localement avec des circuits préférentiels 
® Pas de véritable mise en mélange de l’air frais et de l’air vicié 
 Lorsque l’enveloppe du bâtiment est une 
« passoire » 
• C’est presque toujours le cas si le bâtiment n’a pas été conçu 
pour la ventilation dynamique 
® Ce sont les entrées d’air parasites qui fonctionnent 
® Les ouvertures censées assurer l’entrée de l’air frais peuvent être totalement 
inopérantes 
® Très grande hétérogénéité du renouvellement de l’air 
– Des zones satisfaisantes et des lots d’animaux à problèmes
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
L’éleveur : un paramètre clé du bon 
fonctionnement de la ventilation dynamique 
 Sil a « peur du froid » pour les veaux 
• La température de consigne ne sera jamais bien réglée en hiver 
® Sous ventilation durant tout l’hiver avec absence de régulation 
® Entrées d’air souvent bouchées pour réduire les débits (parfois à zéro) 
 Si le bon mode d’emploi ne lui a pas été donné 
• Les réglages sur le boitier de régulation seront inappropriés 
® Température de consigne mais aussi … 
• La ventilation dynamique ne fait pas le travail toute seule 
® Elle fonctionne d’autant mieux que l’éleveur formule « les bonnes demandes 
techniques »
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Des cas difficiles ou insolubles en 
ventilation naturelle (1)
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Des cas difficiles ou insolubles en 
ventilation naturelle (2)
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Les éléments constitutifs d’une 
installation de ventilation dynamique
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
La détermination du débit à installer 
 Des points de repère pour le débit « nominal » total 
• Environ 1,5 m3 à 2m3 / kg de poids vif
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Les entrées d’air et le nombre de 
ventilateurs : tenir compte du rayon d’action 
 Le nombre de ventilateurs dépend du débit total 
• Et du débit unitaire 
 On peut être amené à augmenter le nombre de 
ventilateurs 
• Réduction de la distance entre une entrée et la cheminée
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Comment fonctionne vraiment une 
ventilation dynamique? 
 Régulation de la vitesse des ventilateurs à partir 
d’une seule information : llaa tteemmppéérraattuurree 
• Il faut trop chaud : 
® la régulation accélère la vitesse des ventilateurs pour augmenter le débit et faire 
baisser la température de la nurserie. 
• Il faut trop froid : 
® la régulation ralentit les ventilateurs pour fortement diminuer le débit et permettre à la 
température de remonter lentement 
 On ne sait pas prendre en compte correctement 
d’autres paramètres 
• Humidité, taux d’ammoniac …
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Importance de la localisation du 
capteur de température
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
4 paramètres pour régler la ventilation 
 Les 2 principaux 
• Température de consigne 
basse 
® Température minimale souhaitée 
® Déterminée par la zone de confort 
du veau 
• La plage de température 
® On n’y touche pas souvent 
® 4°C à 5°C en hiver 
® 7°C à 8°C en été 
® Si oonn nnee ssaaiitt ppaass :: ffiixxeerr àà 66°°CC
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
4 paramètres pour régler la ventilation 
 2 paramètres complémentaires 
• Le pourcentage de débit MINI 
• Le pourcentage de débit MAXI 
 Un difficulté majeure pour la compréhension 
• Aucune proportionnalité entre cet affichage et le débit 
® Ce sont des points de repère utiles 
® MAIS il faut avoir bien compris comment les utiliser 
• Selon le réglage initial de la régulation 
® Une même valeur en % peut aboutir à un débit de ventilation très différent 
 Nécessité d’une mise en route « expliquée »
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Une proposition de tableau pratique 
 A afficher au dessus de la régulation 
• A moduler à partir des constatations pratiques à l’usage 
• Ce tableau permet de partir de réglages initiaux raisonnables
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Une diffusion difficile de la technique 
de ventilation dynamique 
 Selon les régions : des installateurs habitués ou 
pas à cette technique 
• En lien avec l’importance des élevages « hors sol » 
• Si réseau d’installateurs compétents 
® Peu de difficultés pour la qualité de l’installation 
® Mais une adaptation aux besoins des veaux pas toujours faite 
• Si peu d’installateurs 
® « peur de la nouveauté » -> technique jamais proposée aux éleveurs 
 Nécessité de faire connaitre cette possibilité 
• Portes ouvertes, formations … 
® Pour les techniciens 
® Pour les installateurs 
® Pour les éleveurs
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Conclusion 
 Beaucoup de possibilités de réaliser une 
nurserie de qualité 
• Des solutions économes avec des conditions de travail plus 
difficiles 
• Des solutions très élaborées (pouponnière en ventilation 
dynamique) 
® Des résultats sanitaires qui peuvent être bons dans tous les cas 
 Importance primordiale des bonnes pratiques 
d’élevage et d’hygiène pour la santé des veaux 
• C’est l’éleveur qui « fait la santé des veaux » 
• On peut avoir des veaux en très bonne santé avec peu ou 
pas d’antibiotiques
Les conférences 
de l’Institut de l’Elevage 
Space 2014 
Présentation disponible en 
téléchargement sur www.idele.fr 
Retrouvez aussi l’Institut de l’Elevage sur le stand A6 - hall 4

Contenu connexe

Tendances

Common Parasitic Diseases in Poultry
Common Parasitic Diseases in PoultryCommon Parasitic Diseases in Poultry
Common Parasitic Diseases in Poultry
Sachith Sri Mihiraj
 
Bovine Ephemeral Fever (Three Day Sickness)
Bovine Ephemeral Fever (Three Day Sickness)Bovine Ephemeral Fever (Three Day Sickness)
Bovine Ephemeral Fever (Three Day Sickness)
Muhammad Avais
 
Ventral abdominal hernia1
Ventral abdominal hernia1Ventral abdominal hernia1
Ventral abdominal hernia1
Rekha Pathak
 
Troubleshooting ppt
Troubleshooting pptTroubleshooting ppt
Troubleshooting ppt
Hussien Essa
 
Comparative Anatomy of Male Reproductive System
Comparative Anatomy of Male Reproductive System Comparative Anatomy of Male Reproductive System
Comparative Anatomy of Male Reproductive System
Garry D. Lasaga
 
Alimentación 1 (clase 10)
Alimentación 1 (clase 10) Alimentación 1 (clase 10)
Alimentación 1 (clase 10)
tecnicoveterinario
 
Beef cattle recording and selection (australia)
Beef cattle recording and selection (australia)Beef cattle recording and selection (australia)
Beef cattle recording and selection (australia)
razasbovinasdecolombia
 
Psc603 vishnu
Psc603 vishnuPsc603 vishnu
Psc603 vishnu
Mallamula Vishnu
 
Aspergillosis in Birds, Poultry Diseases Symptoms, respiratory diseases in ch...
Aspergillosis in Birds, Poultry Diseases Symptoms, respiratory diseases in ch...Aspergillosis in Birds, Poultry Diseases Symptoms, respiratory diseases in ch...
Aspergillosis in Birds, Poultry Diseases Symptoms, respiratory diseases in ch...
Field Vet
 
Pneumonia in pet animals
Pneumonia in pet animalsPneumonia in pet animals
Pneumonia in pet animals
Dr-Mohamed Ghanem
 
4 pulse taking
4 pulse taking 4 pulse taking
4 pulse taking
karima Akool AlSalihi
 
Factors Affecting Feed Consumption In Chicken
Factors Affecting Feed Consumption In ChickenFactors Affecting Feed Consumption In Chicken
Factors Affecting Feed Consumption In Chicken
Ossama Motawae
 
Uterine prolapse
Uterine prolapseUterine prolapse
Uterine prolapse
Rubiat Ferdous
 
Greasy pig disease
Greasy pig diseaseGreasy pig disease
Greasy pig disease
Amjad Afridi
 
Differential diagnosis-clinical-signs poultry
Differential diagnosis-clinical-signs poultryDifferential diagnosis-clinical-signs poultry
Differential diagnosis-clinical-signs poultry
anw001
 
Bovine diseases
Bovine diseasesBovine diseases
Bovine diseases
SUNY Ulster
 
Emerging diseases in layer chicken
Emerging diseases in  layer chickenEmerging diseases in  layer chicken
Diarrea viral bovina (dvb) y rinotraqueitis infecciosa bovina (ibr)
Diarrea viral bovina (dvb) y rinotraqueitis infecciosa bovina (ibr)Diarrea viral bovina (dvb) y rinotraqueitis infecciosa bovina (ibr)
Diarrea viral bovina (dvb) y rinotraqueitis infecciosa bovina (ibr)
CINTHYAMAGALYMUOZBUS
 
Haemorrhagic septicaemia 9th
Haemorrhagic septicaemia 9thHaemorrhagic septicaemia 9th
Haemorrhagic septicaemia 9th
hassansarwargmail
 
Ai manual chapter 09
Ai manual chapter 09Ai manual chapter 09
Ai manual chapter 09
Abs Pecplan
 

Tendances (20)

Common Parasitic Diseases in Poultry
Common Parasitic Diseases in PoultryCommon Parasitic Diseases in Poultry
Common Parasitic Diseases in Poultry
 
Bovine Ephemeral Fever (Three Day Sickness)
Bovine Ephemeral Fever (Three Day Sickness)Bovine Ephemeral Fever (Three Day Sickness)
Bovine Ephemeral Fever (Three Day Sickness)
 
Ventral abdominal hernia1
Ventral abdominal hernia1Ventral abdominal hernia1
Ventral abdominal hernia1
 
Troubleshooting ppt
Troubleshooting pptTroubleshooting ppt
Troubleshooting ppt
 
Comparative Anatomy of Male Reproductive System
Comparative Anatomy of Male Reproductive System Comparative Anatomy of Male Reproductive System
Comparative Anatomy of Male Reproductive System
 
Alimentación 1 (clase 10)
Alimentación 1 (clase 10) Alimentación 1 (clase 10)
Alimentación 1 (clase 10)
 
Beef cattle recording and selection (australia)
Beef cattle recording and selection (australia)Beef cattle recording and selection (australia)
Beef cattle recording and selection (australia)
 
Psc603 vishnu
Psc603 vishnuPsc603 vishnu
Psc603 vishnu
 
Aspergillosis in Birds, Poultry Diseases Symptoms, respiratory diseases in ch...
Aspergillosis in Birds, Poultry Diseases Symptoms, respiratory diseases in ch...Aspergillosis in Birds, Poultry Diseases Symptoms, respiratory diseases in ch...
Aspergillosis in Birds, Poultry Diseases Symptoms, respiratory diseases in ch...
 
Pneumonia in pet animals
Pneumonia in pet animalsPneumonia in pet animals
Pneumonia in pet animals
 
4 pulse taking
4 pulse taking 4 pulse taking
4 pulse taking
 
Factors Affecting Feed Consumption In Chicken
Factors Affecting Feed Consumption In ChickenFactors Affecting Feed Consumption In Chicken
Factors Affecting Feed Consumption In Chicken
 
Uterine prolapse
Uterine prolapseUterine prolapse
Uterine prolapse
 
Greasy pig disease
Greasy pig diseaseGreasy pig disease
Greasy pig disease
 
Differential diagnosis-clinical-signs poultry
Differential diagnosis-clinical-signs poultryDifferential diagnosis-clinical-signs poultry
Differential diagnosis-clinical-signs poultry
 
Bovine diseases
Bovine diseasesBovine diseases
Bovine diseases
 
Emerging diseases in layer chicken
Emerging diseases in  layer chickenEmerging diseases in  layer chicken
Emerging diseases in layer chicken
 
Diarrea viral bovina (dvb) y rinotraqueitis infecciosa bovina (ibr)
Diarrea viral bovina (dvb) y rinotraqueitis infecciosa bovina (ibr)Diarrea viral bovina (dvb) y rinotraqueitis infecciosa bovina (ibr)
Diarrea viral bovina (dvb) y rinotraqueitis infecciosa bovina (ibr)
 
Haemorrhagic septicaemia 9th
Haemorrhagic septicaemia 9thHaemorrhagic septicaemia 9th
Haemorrhagic septicaemia 9th
 
Ai manual chapter 09
Ai manual chapter 09Ai manual chapter 09
Ai manual chapter 09
 

Similaire à Veaux laitiers : moins d’antibiotiques avec de bonnes pratiques d’élevage et des nurseries performantes

Sommet2016 _ Veaux allaitants: moins d'antibiotiques et une meilleure santé g...
Sommet2016 _ Veaux allaitants: moins d'antibiotiques et une meilleure santé g...Sommet2016 _ Veaux allaitants: moins d'antibiotiques et une meilleure santé g...
Sommet2016 _ Veaux allaitants: moins d'antibiotiques et une meilleure santé g...
Institut de l'Elevage - Idele
 
ReVaBio Support pédagogique.pdf
ReVaBio Support pédagogique.pdfReVaBio Support pédagogique.pdf
ReVaBio Support pédagogique.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Space 2019 veaux robustes
Space 2019 veaux robustesSpace 2019 veaux robustes
Space 2019 veaux robustes
Institut de l'Elevage - Idele
 
Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie
Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie
Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie
Institut de l'Elevage - Idele
 
[TECH-OVIN 2023] Indicateurs non invasifs de pilotage du troupeau laitier
[TECH-OVIN 2023] Indicateurs non invasifs de pilotage du troupeau laitier[TECH-OVIN 2023] Indicateurs non invasifs de pilotage du troupeau laitier
[TECH-OVIN 2023] Indicateurs non invasifs de pilotage du troupeau laitier
Institut de l'Elevage - Idele
 
Sommet 2022 La dermatite digitale en ateliers d’engraissement de jeunes bovin...
Sommet 2022 La dermatite digitale en ateliers d’engraissement de jeunes bovin...Sommet 2022 La dermatite digitale en ateliers d’engraissement de jeunes bovin...
Sommet 2022 La dermatite digitale en ateliers d’engraissement de jeunes bovin...
Institut de l'Elevage - Idele
 
L'engagement des éleveurs laitiers pour le bien-être animal
L'engagement des éleveurs laitiers pour le bien-être animalL'engagement des éleveurs laitiers pour le bien-être animal
L'engagement des éleveurs laitiers pour le bien-être animal
Milk U Good
 
Des pistes pour diminuer la mortalité des agneaux
Des pistes pour diminuer la mortalité des agneauxDes pistes pour diminuer la mortalité des agneaux
Des pistes pour diminuer la mortalité des agneaux
Institut de l'Elevage - Idele
 
Space 2019 veau2 plus
Space 2019 veau2 plusSpace 2019 veau2 plus
Space 2019 veau2 plus
Servane Leclerc
 
Capr'Inov : Capri'Tech posez toutes vos questions sur les lactations longues
Capr'Inov : Capri'Tech posez toutes vos questions sur les lactations longues Capr'Inov : Capri'Tech posez toutes vos questions sur les lactations longues
Capr'Inov : Capri'Tech posez toutes vos questions sur les lactations longues
Institut de l'Elevage - Idele
 
Les anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquer
Les anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquerLes anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquer
Les anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquer
Institut de l'Elevage - Idele
 
Space 2019 a l ouest, du nouveau pour la sante des broutards 2
Space 2019 a l ouest, du nouveau pour la sante des broutards 2Space 2019 a l ouest, du nouveau pour la sante des broutards 2
Space 2019 a l ouest, du nouveau pour la sante des broutards 2
Servane Leclerc
 
Elevage des chevrettes sous les mères : description et retour des eleveurs su...
Elevage des chevrettes sous les mères : description et retour des eleveurs su...Elevage des chevrettes sous les mères : description et retour des eleveurs su...
Elevage des chevrettes sous les mères : description et retour des eleveurs su...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halimaCoprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
IMANE HALIMA BENLARIBI
 
Maitrise des STEC hautement pathogènes en élevage : quoi de neuf ? - Journée ...
Maitrise des STEC hautement pathogènes en élevage : quoi de neuf ? - Journée ...Maitrise des STEC hautement pathogènes en élevage : quoi de neuf ? - Journée ...
Maitrise des STEC hautement pathogènes en élevage : quoi de neuf ? - Journée ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Dianostic sanitaire sur la ferme de thorigne indicateurs d'alerte en elevage
Dianostic sanitaire sur la ferme de thorigne indicateurs d'alerte en elevageDianostic sanitaire sur la ferme de thorigne indicateurs d'alerte en elevage
Dianostic sanitaire sur la ferme de thorigne indicateurs d'alerte en elevage
Institut de l'Elevage - Idele
 
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Comment bien vivre les agnelages ?
Comment bien vivre les agnelages ?Comment bien vivre les agnelages ?
Comment bien vivre les agnelages ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
Que mangent les brebis? Etat des lieux des consommations et du niveau d’auton...
Que mangent les brebis? Etat des lieux des consommations et du niveau d’auton...Que mangent les brebis? Etat des lieux des consommations et du niveau d’auton...
Que mangent les brebis? Etat des lieux des consommations et du niveau d’auton...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Sommet2016 _ Validation d'une méthode d'évaluation du bien-être des ovins en ...
Sommet2016 _ Validation d'une méthode d'évaluation du bien-être des ovins en ...Sommet2016 _ Validation d'une méthode d'évaluation du bien-être des ovins en ...
Sommet2016 _ Validation d'une méthode d'évaluation du bien-être des ovins en ...
Institut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à Veaux laitiers : moins d’antibiotiques avec de bonnes pratiques d’élevage et des nurseries performantes (20)

Sommet2016 _ Veaux allaitants: moins d'antibiotiques et une meilleure santé g...
Sommet2016 _ Veaux allaitants: moins d'antibiotiques et une meilleure santé g...Sommet2016 _ Veaux allaitants: moins d'antibiotiques et une meilleure santé g...
Sommet2016 _ Veaux allaitants: moins d'antibiotiques et une meilleure santé g...
 
ReVaBio Support pédagogique.pdf
ReVaBio Support pédagogique.pdfReVaBio Support pédagogique.pdf
ReVaBio Support pédagogique.pdf
 
Space 2019 veaux robustes
Space 2019 veaux robustesSpace 2019 veaux robustes
Space 2019 veaux robustes
 
Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie
Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie
Bâtiment et santé des ovins : des points de vigilance en bergerie
 
[TECH-OVIN 2023] Indicateurs non invasifs de pilotage du troupeau laitier
[TECH-OVIN 2023] Indicateurs non invasifs de pilotage du troupeau laitier[TECH-OVIN 2023] Indicateurs non invasifs de pilotage du troupeau laitier
[TECH-OVIN 2023] Indicateurs non invasifs de pilotage du troupeau laitier
 
Sommet 2022 La dermatite digitale en ateliers d’engraissement de jeunes bovin...
Sommet 2022 La dermatite digitale en ateliers d’engraissement de jeunes bovin...Sommet 2022 La dermatite digitale en ateliers d’engraissement de jeunes bovin...
Sommet 2022 La dermatite digitale en ateliers d’engraissement de jeunes bovin...
 
L'engagement des éleveurs laitiers pour le bien-être animal
L'engagement des éleveurs laitiers pour le bien-être animalL'engagement des éleveurs laitiers pour le bien-être animal
L'engagement des éleveurs laitiers pour le bien-être animal
 
Des pistes pour diminuer la mortalité des agneaux
Des pistes pour diminuer la mortalité des agneauxDes pistes pour diminuer la mortalité des agneaux
Des pistes pour diminuer la mortalité des agneaux
 
Space 2019 veau2 plus
Space 2019 veau2 plusSpace 2019 veau2 plus
Space 2019 veau2 plus
 
Capr'Inov : Capri'Tech posez toutes vos questions sur les lactations longues
Capr'Inov : Capri'Tech posez toutes vos questions sur les lactations longues Capr'Inov : Capri'Tech posez toutes vos questions sur les lactations longues
Capr'Inov : Capri'Tech posez toutes vos questions sur les lactations longues
 
Les anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquer
Les anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquerLes anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquer
Les anomalies génétiques : les détecter, les comprendre, les éradiquer
 
Space 2019 a l ouest, du nouveau pour la sante des broutards 2
Space 2019 a l ouest, du nouveau pour la sante des broutards 2Space 2019 a l ouest, du nouveau pour la sante des broutards 2
Space 2019 a l ouest, du nouveau pour la sante des broutards 2
 
Elevage des chevrettes sous les mères : description et retour des eleveurs su...
Elevage des chevrettes sous les mères : description et retour des eleveurs su...Elevage des chevrettes sous les mères : description et retour des eleveurs su...
Elevage des chevrettes sous les mères : description et retour des eleveurs su...
 
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halimaCoprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
 
Maitrise des STEC hautement pathogènes en élevage : quoi de neuf ? - Journée ...
Maitrise des STEC hautement pathogènes en élevage : quoi de neuf ? - Journée ...Maitrise des STEC hautement pathogènes en élevage : quoi de neuf ? - Journée ...
Maitrise des STEC hautement pathogènes en élevage : quoi de neuf ? - Journée ...
 
Dianostic sanitaire sur la ferme de thorigne indicateurs d'alerte en elevage
Dianostic sanitaire sur la ferme de thorigne indicateurs d'alerte en elevageDianostic sanitaire sur la ferme de thorigne indicateurs d'alerte en elevage
Dianostic sanitaire sur la ferme de thorigne indicateurs d'alerte en elevage
 
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
Sommet2016 _ Les élevages de bovins bio en France: Choix de conduite, génétiq...
 
Comment bien vivre les agnelages ?
Comment bien vivre les agnelages ?Comment bien vivre les agnelages ?
Comment bien vivre les agnelages ?
 
Que mangent les brebis? Etat des lieux des consommations et du niveau d’auton...
Que mangent les brebis? Etat des lieux des consommations et du niveau d’auton...Que mangent les brebis? Etat des lieux des consommations et du niveau d’auton...
Que mangent les brebis? Etat des lieux des consommations et du niveau d’auton...
 
Sommet2016 _ Validation d'une méthode d'évaluation du bien-être des ovins en ...
Sommet2016 _ Validation d'une méthode d'évaluation du bien-être des ovins en ...Sommet2016 _ Validation d'une méthode d'évaluation du bien-être des ovins en ...
Sommet2016 _ Validation d'une méthode d'évaluation du bien-être des ovins en ...
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
Institut de l'Elevage - Idele
 
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
Institut de l'Elevage - Idele
 
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
Institut de l'Elevage - Idele
 
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptxWebinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Institut de l'Elevage - Idele
 
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptationComment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Institut de l'Elevage - Idele
 
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivoresCOUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
Institut de l'Elevage - Idele
 
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de productionAccompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Institut de l'Elevage - Idele
 
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermièreAccompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Institut de l'Elevage - Idele
 
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la fermeReconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Institut de l'Elevage - Idele
 
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
Institut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvresJTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
 
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
 
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
 
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
 
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
 
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptxWebinaire_les aides aux investissements.pptx
Webinaire_les aides aux investissements.pptx
 
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
Quelles rotations dans les systèmes caprins de Nouvelle-Aquitaine et Pays de ...
 
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptationComment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
Comment aborder le changement climatique dans son métier, volet adaptation
 
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
1er webinaire INOSYS Réseaux d’élevage Ovins Viande
 
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
Webinaire Qui sont les jeunes installés avec un bac +5 ?
 
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivoresCOUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
COUPROD Une méthode nationale commune à l’ensemble des filières herbivores
 
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de productionAccompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
Accompagner les éleveurs dans l'analyse de leurs coûts de production
 
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermièreAccompagner les porteurs de projets en transformation fermière
Accompagner les porteurs de projets en transformation fermière
 
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la fermeReconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
Reconquête de l’engraissement du chevreau à la ferme
 
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et des produit...
 
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
Webinaire CIIRPO : Se débarrasser des boiteries ?
 
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
BeeBOP diaporama webinaire : Et si l’IA permettait de compléter l’observatio...
 
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvresJTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
JTC 2024 - Atelier APaChe-Pâturage des arbres par les chèvres
 
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Martin MSA 31 mai 2024.pdf
 
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdfWebinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
Webinaire santé prédation - Doré Nicolas Inrae 31 mai 2024.pdf
 

Veaux laitiers : moins d’antibiotiques avec de bonnes pratiques d’élevage et des nurseries performantes

  • 1. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 VEAUX LAITIERS : MOINS D’ANTIBIOTIQUES AVEC DE BONNES PRATIQUES D’ÉLEVAGE ET DES NURSERIES PERFORMANTES
  • 2. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Les problèmes sanitaires chez les veaux laitiers de lourdes conséquences pour les élevages  Des conséquences économiques immédiates : • Pertes de veaux, génisses • Frais vétérinaires élevés  Des conséquences à moyen terme : • Retards de croissance des génisses ® Carrière en tant que vache laitière hypothéquée par ces problèmes de santé • Des difficultés à assurer le renouvellement du troupeau ® En particulier en phase de croissance de l’effectif ® Coût élevé d’achat de génisses – Risques sanitaires liés à l’introduction d’animaux étrangers ® Coût d’entretien de vaches taries, et préparation au vêlage « pour rien » • Des pertes sur le niveau génétique de l’élevage
  • 3. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Les problèmes sanitaires ont tendance à s’aggraver  L'augmentation de la taille moyenne des troupeaux a des conséquences sur la santé des veaux: • Augmentation de la morbidité et de la mortalité ® Mortalité 0-6 mois ~10% pour 50 VL et > 20% pour ~200 VL ® Diverses enquêtes convergentes (Bretagne, Calvados, …)  Des moyennes qui cachent de très grosses disparités: • Des élevages avec 5% de pertes seulement ® Mortalité au vêlage (50% des cas) et diarrhées 0-8jours (30% des cas) • Des élevages avec plus de 30 % de pertes (voire 50%) ® Diarrhées (60% des cas) et problèmes pulmonaires (30% des cas)
  • 4. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Les causes de mortalité sont variées la réponse ne peut pas être unique  Mortinatalité • Causes d’origine génétique possible ® Mais importance de la préparation au vêlage  Mortalité 0-8 jours • Diarrhées : principale cause ® Influence des pratiques d’élevage ® Peu d’influence du logement des veaux  Mortalité à l’âge de plusieurs semaines • Pathologies pulmonaires souvent incriminées ® Importance des pratiques sanitaires ® MAIS très forte importance des conditions de logement : ® VENTILATION et VOLUME de la nurserie
  • 5. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Un groupe de travail national Réuni dans le cadre du plan national ECOANTIBIO  Des compétences variées • En bâtiments d’élevage : CBE des Chambres d’Agriculture et BTPL • En santé animale ® Techniciens de GDS ® Vétérinaires de GDS ® Représentant de la SNGTV  Animation par l’Institut de l’Elevage • Avec financement du Ministère de l’Agriculture  Production d’un plaquette • Disponible au SPACE 2014
  • 6. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Une conférence en trois parties  1 – les bonnes pratiques d’élevage en lien avec la SANTE du veau laitier  2 – les besoins des veaux  3- les solutions de logement
  • 7. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 1- les bonnes pratiques d’élevage en lien avec la SANTE du veau laitier • Les bonnes pratiques avant et après la naissance • Les principales maladies •Un accent sur la BIOSECURITE Dr Jean-François Rouland – GDS 14
  • 8. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014  La préparation au vêlage / la conduite du tarissement  Importance : • Fin de la gestation : croissance du veau, • Déroulement du vêlage, vitalité du veau, • Démarrage de la lactation.  Points principaux : • Logement des taries, • Prévention des mammites, • Alimentation.
  • 9. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014  La préparation au vêlage / maîtrise du parasitisme  Risque majeur = Grande Douve  Santé du foie  Lié au pâturage dans des prés humides,  Objectivable facilement (analyses de sang ou de lait),  Maîtrise pas toujours évidente : • Vermifugation possible seulement pendant le tarissement, • Clôture des zones à risque.
  • 10. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014  La préparation au vêlage / la vaccination des futures mères  Visent : colibacilles, rotavirus et coronavirus,  Plusieurs vaccins disponibles : • Valences différentes, • Protocoles : 1 ou 2 injections en PV, rappels annuels  Efficacité de cette mesure liée à : • Présence éventuelle d’autres pathogènes, • Colostrum : qualité et distribution.
  • 11. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014  Le box de vêlage/ la conception  Objectifs : conçu pour la vache et son veau et offrant de bonnes conditions de travail à l’éleveur  Situation / logement des VL • Proche du troupeau : moins de stress • Eloigné des sources de contamination ® Couloir raclé, litière  Dimensions,  Séparations • Facilitant interventions • Bardage partiel? : pour limiter les courants d’air  Equipements • Lampe IR disponible
  • 12. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014  Le box de vêlage/ l’utilisation  Nettoyé et désinfecté après chaque vêlage,  Strictement réservé à cet usage : o Infirmerie, o Local d’insémination, o Quarantaine, o Nurserie.
  • 13. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014  Soins courants aux veaux/ interventions à faire sitôt le vêlage  Sécher le veau,  Désinfecter le nombril,  Si nécessaire, réanimation et/ou lampe IR,  Séparer le veau de sa mère (assez rapidement si le box présente des inconvénients majeurs),  Distribution du colostrum.
  • 14. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014  Soins courants aux veaux/ le colostrum  Apport d’anticorps et d’énergie,  Recommandations : faire boire 4 à 5 l colostrum dans les 24 premières heures,  Connaître la qualité du colostrum :  Stocker l’excédent des meilleurs au congélateur.
  • 15. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014  Principales pathologies / les agents infectieux  Diarrhées : Virus (Rotavirus,…), Bactéries (Colibacilles,…), Parasites (Cryptosporidies, Coccidies,…)  Affections du nombril : bactéries présentes dans l’environnement du veau,  Pathologies respiratoires : Virus (RSV, Pi3), Bactéries (Pasteurelles, Mycoplasmes,…)
  • 16. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014  Principales pathologies / les facteurs favorisants (liste non exhaustive)  Conditions de logement (naissance et élevage): • Problèmes d’ambiance de la nurserie (dimensions, ventilation, densité animale,…), • Litière insuffisamment renouvelée, • Vide sanitaire négligé ou absent ® Le nettoyage complet des éléments tubulaires est nécessaire • Absence de séparation des classes d’âge.  Pratiques de l’éleveur : • Absence de préparation au vêlage, • Pas de gestion du colostrum • Absence de désinfection du nombril, • Plan d’alimentation approximatif…
  • 17. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014  Principales pathologies / que faire en cas de pathologie ?  2 rappels en exemple : • Diarrhée : la réhydratation doit être le socle du traitement, • Pathologie respiratoire : forte contagiosité raisonner par lot  prise de température,  Marche à suivre : • 1ers cas : protocole de soin établi par le vétérinaire, • Épisode qui dure : expertise du vétérinaire et recours aux analyses de laboratoire, Dans tous les cas : jamais de recours aveugle aux antibiotiques !
  • 18. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014  La Biosécurité : généralités  Déf. : mesures visant, au sein d’un troupeau : • À prévenir l’introduction de pathogènes, • À empêcher ou limiter leur diffusion de lot à lot.  Caractéristiques : • Elles doivent rentrer dans les habitudes de travail, • Relèvent souvent du bon sens, pas obligatoirement coûteuses et toujours très rentables, • Spécifiques (recherche BVD à l’achat) ou non (désinfection).
  • 19. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014  La Biosécurité : exemples de mesures  Achat de bovins : quarantaine et contrôles par PS,  Séparation des classes d’âge : veaux 0/3 sem., veaux 3 sem./sevrage, veaux sevrés,  Nettoyage-désinfection-vide sanitaire des bâtiments,  Dératisation, désinsectisation,  Pédiluve (visiteurs, entrée nurserie),  …
  • 20. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 2- les besoins des veaux •Déterminer le nombre de places de veaux nécessaires pour chaque tranche d'âge •Quel que soit le type de nurserie, les besoins des veaux sont les mêmes Philippe Wallet– BTPL Jacques Capdeville – Institut de l’Elevage
  • 21. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Les besoins de logement des veaux sont très différents selon les élevages  L’effectif du troupeau de VL est déterminant  Les paramètres zootechniques et les pratiques peuvent tout changer • La répartition des vêlages ® Automne, toute l’année, deux pics (automne et printemps), … • Le « sex ratio » souvent proche de 50% mais pas toujours • Le pourcentage de femelles à élever ® Totalement dépendant du taux de renouvellement du troupeau • Le pourcentage de veaux mâles gardés ® En général proche de 0% mais … liens avec atelier d’engraissement – Logement de qualité à prévoir pour des mâles d’âges variés
  • 22. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 D’autres paramètres influant sur les besoins en places  Le nombre de semaines passées en cases individuelles • Séjour court (2-3semaines) ® besoins faibles en cases individuelles • Séjour long (5 – 8 semaines) ® Besoins de beaucoup de cases individuelles ® MAIS économie de place en parcs collectifs pour veaux non sevrés  La politique d’achat ou de vente de jeunes femelles • Si les achats sont importants et à une période précise ® Des besoins ponctuels ou irréguliers  Le taux de mortalité des génisses • Ainsi que l’âge moyen auquel interviennent ces mortalités ® Un déséquilibre dans les besoins théoriques en places de logement
  • 23. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Des tableaux simples pour une détermination rapide des besoins
  • 24. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014
  • 25. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Un tableur plus complet pour estimer les besoins dans toutes les situations
  • 26. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 La visualisation des besoins pour toutes les tranches d’âge
  • 27. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Quel que soit le mode de logement les besoins des veaux sont les mêmes  Les besoins climatiques • Conditions de température • Humidité • Vitesse de l’air • Qualité de l’air ® Gaz toxiques  Les besoins alimentaires (non traités ici) • La « place à table » est un élément clé ® Ou l’accès à divers types d’aliments  Les besoins dimensionnels • Surfaces des aires de vie et volumes d’air ® Ces besoins sont très dépendants de l’âge du veau
  • 28. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 La température et le confort des veaux  Le veau non sevré ne produit presque pas de chaleur • 60 Watts de « puissance » de chauffe / 1000 W pour une VL  Le pelage est un bon isolant s’il est sec • Il faut éviter toute accumulation d’humidité  Il faut éviter les situations qui augmentent les pertes de calories • Air humide, litière paillée souillée et humide, sol béton froid • Proximité d’un mur extérieur rayonnant du froid • Volume de nurserie « gigantesque » ® Défini par les besoins du matériel et non du veau • Les courants d’air augmentent les pertes
  • 29. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Quelles températures recommander?
  • 30. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Le erreurs fréquentes dans l’appréciation du confort thermique  La « peur du froid » • Le veau est un animal sensible au froid, mais « ppaass ttaanntt qquuee ççaa » ® Le 1er jour de vie le veau ressent la température « comme un humain » ® Après il craint moins le froid  Un manque de précautions par rapport à la chaleur • À 25°C un veau souffre beaucoup plus du chaud que l’éleveur  Le bâtiment amplifie souvent les changements de température au lieu de les atténuer • Une grande nurserie est « une glacière » en hiver et un « four » en été • L’isolation du plafond (et des murs) n’est pas un luxe pour les plus jeunes veaux
  • 31. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Il faut se protéger des courants d’air  Les vitesses « acceptables » sont très faibles • 2 km/h en continu, 4 km/h maxi de façon temporaire  Il faut éviter toutes les entrées parasites
  • 32. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Il ne faut négliger aucun risque de courant d’air ou de retombée d’air froid
  • 33. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Les besoins dimensionnels pour le logement des veaux  Ces besoins portent sur : • Les aires de vie : ®surface des aires paillées ®dimensions minimales des cases individuelles, ®La place « à table » et l’accès à l’alimentation • les volumes d’air recommandés à l’intérieur de la nurserie, • la surface des ouvertures servant à la ventilation
  • 34. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Les cases individuelles  Jusqu’à 8 semaines maxi (Directive Européenne)
  • 35. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Les cases collectives de la place pour tous…
  • 36. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014  Pour des veaux de 3 a 6 mois : un Exemples de disposition de cases collectives couchage paillé  carré de : - 3,5 m X 3,5 m pour 6 veaux (avec portillon de 0,50 m)  • Dimensions totales : 5 m X 3,5 m  • Quai de 1,50 m  Pour des veaux de plus de 6 mois: un couchage paillé carré de : - 4,5 m X 4,5 m pour 8 veaux (avec portillon de 0,50 m)  • Dimensions totales : 6 m X 4,5 m  • Quai de 1,50 m 6 m X 4,50m
  • 37. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Des volumes d’air à maîtriser ne pas prévoir trop grand !  Le tracteur n’a pas besoin de pouvoir passer partout dans la nurserie • Une hauteur suffisante au centre pour permettre le curage des litières • Des hauteurs plus réduites sur les côtés ® Pour réduire les volumes et préserver l’ambiance intérieure • Le tracteur n’entre pas dans la « pouponnière »
  • 38. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Des ouvertures pour la ventilation suffisantes mais pas trop grandes et modulables  Des ouvertures latérales disposées en hauteur • Impérativement protégées par un dispositif brise-vent très efficace ® Efficacité > 85% voire 90%  Des ouvertures très modulables • Les besoins varient beaucoup avec l’âge du veau • La ventilation en hiver est très réduite (mais non nulle) ® Le risque de sur ventilation en hiver est réel pour de jeunes veaux
  • 39. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Deux autres besoins très importants  L’éclairement • Naturel par translucides en longs-pans ® ATTENTION aux translucides ou plaques transparentes en toiture : effet de loupe ou de serre • Artificiel avec des zones bien éclairées ® Facilitation de la surveillance des veaux et des interventions de l’éleveur • Pas de veaux dans le noir de façon continue : Directive Bien-être  L’abreuvement : • Le lait ne suffit pas • Que ce soit pour des veaux sevrés ou pas, il faut des abreuvoirs ® 1 abreuvoir pour 8-10 veaux ® 2 points d’abreuvement par parc collectif ® Des abreuvoirs maintenus propres
  • 40. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 3- Les solutions de logement •LLaa ppoouuppoonnnniièèrree •Une nurserie dans un bâtiment spécifique bipente adapté aux besoins des troupeaux laitiers de demain •Des niches individuelles ou collectives pour tous les âges de la vie du veau et pour toutes les situations d’élevage •Nurserie en ventilation dynamique Jacques Capdeville – Institut de l’Elevage
  • 41. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 La pouponnière Qu’est-ce que c’est et pourquoi?  C’est un lieu d’élevage en case individuelle stricte (ou niche individuelle) • Du 1er jour de vie à 8 semaines maxi (Directive Bien-être veaux) • Minimum 15 jours avec pratiques courantes 3-4 semaines  Pourquoi utiliser une pouponnière? • Limitation des risques de contamination • Suivi individualisé plus précis et plus facile • Diminution des stress comportementaux ® À la condition que le contact visuel entre veaux soit maintenu : conscience de la présence des autres veaux • Inscription du veau dans une « dynamique de croissance » dès les premiers jours de vie
  • 42. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Des principes de réussite à respecter (1)  Priorité absolue donnée à l’hygiène • On doit pouvoir démonter, sortir du local et laver facilement la case et les équipements  Absence de contact avec les animaux sevrés • Pas de contact direct • Mais aussi pas ddee mmééllaannggee ddeess aammbbiiaanncceess : un local spécifique  Un volume d’air faible • Éventuellement modulable ® Pose d’un plafond poreux
  • 43. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Des principes de réussite à respecter (2)  Protection sanitaire à l’entrée • Point d’eau et pédiluve  Isolation du plafond et des murs souhaitable • En pouponnière « fermée » ® Pas de cases au contact d’un mur rayonnant du froid  Luminosité naturelle importante • Plutôt par bandeaux translucides latéraux  De l’eau dès le 1er jour  Paillage et distribution des aliments manuellement  Organisation compatible avec la réalisation d’un vvrraaii vviiddee ssaanniittaaiirree
  • 44. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Les trois types de « pouponnière »  La véritable pouponnière • Dans un bâtiment ou un local spécifique en cases individuelles (fréquemment de 0 à 3 semaines)  Des niches individuelles extérieures (de 0 à 8 semaines maximum ) • Avantages sanitaires équivalents ® Mais confort climatique bien moindre  Un bâtiment nurserie monopente, type « Trinottières » (possible de 0 à 8 semaines) • Un bon compromis économe entre bâtiment et niches ® Des conditions de travail et de confort des veaux améliorées par la pose d’une protection brise-vent en façade
  • 45. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 La véritable pouponnière en local « fermé »  Dans un bâtiment ou un local spécifique en cases individuelles • Les autres veaux non sevrés ne sont pas dans le même local ® Organisation de la distribution du lait • Pouponnière proche de la laiterie ou local « cuisine » spécifique et séparé (pas dans le volume de vie des veaux) ® Isolation du toit et des murs IMPERATIVE  Pour vous aider dans les choix de conception
  • 46. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Des niches individuelles extérieures La pouponnière « froide »  Pour améliorer le confort climatique • Orientation de l’ouverture des niches vers l’Est ou le Sud-Est • Paillage très abondant et support caillebotis conseillés  Pour améliorer l’hygiène et les performances des veaux • Courette extérieure IMPERATIVE si usage régulier ® Dispositif d’abreuvement prévu dès la conception du site ® Distribution de fibres sur courette • Plateforme bétonnée ® Nettoyage facilité si moyens de levage des niches prévus
  • 47. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Un bâtiment nurserie monopente type « Trinottières »  Long-pan « ouvert » à l’est ou au sud-est • Pour bénéficier de la chaleur du soleil levant  Curage mécanisé à prévoir dès la conception • Accès par la face avant (fourche sur tracteur ou télescopique)  Pose d’un brise-vent en façade recommandée • Mais coût plus élevé • Possibilité de combiner la pouponnière monopente avec un bâtiment cases collectives
  • 48. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Un bâtiment nurserie monopente type « Trinottières »
  • 49. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 3- Les solutions de logement • La pouponnière • Une nnuurrsseerriiee ddaannss uunn bbââttiimmeenntt ssppéécciiffiiqquuee bbiippeennttee aaddaappttéé aauuxx bbeessooiinnss ddeess ttrroouuppeeaauuxx llaaiittiieerrss ddee ddeemmaaiinn •Des niches individuelles ou collectives pour tous les âges de la vie du veau et pour toutes les situations d’élevage •Nurserie en ventilation dynamique Jacques Capdeville – Institut de l’Elevage
  • 50. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Un bâtiment spécifique « bipente »  Bâtiment proche de la laiterie • Pour le transfert du lait (si lait des VL utilisé) • Mais possibilité d’éloigner le bâtiment pour améliorer la ventilation ® Transport du lait par « taxi-lait », ou poudre de lait  Si bâtiment unique : cloison entre pouponnière et cases collectives • Mais transferts de lait possibles si cases veaux non sevrés dans partie collective  ATTENTION à l’attrait du DAL • Des difficultés sanitaires fréquentes • Un système commode pour l’éleveur et risqué pour les veaux
  • 51. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Nurserie « bipente » : ATTENTION aux cathédrales  Si le tracteur peut passer partout, le bâtiment est trop grand • Volumes de 3 à 8 fois supérieurs aux besoins des animaux ® Selon l’âge des veaux • Passer sur le côté pour distribuer les fourrages rehausse le bâtiment de 1,00 à 1,50m  Ventilation naturelle satisfaisante si le bâtiment reste bas et étroit (< 10-12m)  Les nurseries « à problèmes » sont souvent des nurseries neuves • Elles ne respectent pas les besoins des veaux
  • 52. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Nurserie spécifique « bipente » un exemple de dimensions satisfaisantes
  • 53. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 3- Les solutions de logement • La pouponnière •Une nurserie dans un bâtiment spécifique bipente adapté aux besoins des troupeaux laitiers de demain • Des niches iinnddiivviidduueelllleess oouu ccoolllleeccttiivveess ppoouurr ttoouuss lleess ââggeess ddee llaa vviiee dduu vveeaauu eett ppoouurr ttoouutteess lleess ssiittuuaattiioonnss dd’’éélleevvaaggee •Nurserie en ventilation dynamique Jacques Capdeville – Institut de l’Elevage
  • 54. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Des niches individuelles ou collectives pour tous les âges de la vie du veau et pour toutes les situations d’élevage  Des solutions très simples • Niches individuelles utilisées en dépannage  Des solutions peu couteuses et pérennes • Une zone organisée pour des niches individuelles avec courette  Des solutions combinant niches individuelles et collectives • Les « villages de niches » en plein air • Les niches individuelles et/ou collectives avec aire d’exercice sous hangar
  • 55. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Niches individuelles utilisées en dépannage  Pour faire face à un sureffectif très temporaire • Plutôt que de surcharger la nurserie, on met quelques veaux à l’extérieur  C’est la solution pour pouvoir réaliser le vide sanitaire de la nurserie • Au moment de l’année où l’effectif de veaux est le plus bas, on vide complètement la nurserie  Des solutions incomplètes sont « acceptables »
  • 56. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Un groupe de niches individuelles munies de courettes : la pouponnière extérieure  Solution économe • 50% moins chère que la pouponnière spécialisée avec ventilation dynamique  Santé des animaux « assurée » • Par rapport à un bâtiment ventilant mal  Confort des très jeunes veaux et de l’éleveur médiocre  Localisation et orientation sont primordiaux • Bon ensoleillement • Abri des vents • Ventilation haute et AR indispensables
  • 57. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Des solutions combinant niches individuelles et collectives  Des solutions visant principalement l’économie d’investissement • Les « villages de niches » à l’extérieur ® Aire bétonnée de grande surface avec pentes ® Point d’alimentation en eau à prévoir lors de la conception ® Bonne organisation du travail possible – Mais conditions difficiles pour l’éleveur en hiver ® En général de bonnes performances sanitaires
  • 58. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Des solutions « sophistiquées » Santé des animaux et « confort » de travail  Niches individuelles et collectives combinées avec aires d’exercice sous un hangar • Les avantages d’une bonne ventilation naturelle ® Pas de bardages pour le hangar -> bonne circulation de l’air ® Des volumes réduits pour la partie couchage (respect des besoins des veaux) ® La possibilité pour les veaux d’aller « à l’extérieur » – Selon l’orientation ils peuvent bénéficier du soleil • Les avantages d’un couloir de distribution unique et à l’abri ® Un travail efficace pour l’éleveur ® A l’abri des intempéries – Mais pas du froid • Les inconvénients d’un investissement élevé ® Presque équivalent à une nurserie sous bâtiment bipente bardé et pouponnière séparée
  • 59. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Des exemples intéressants
  • 60. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 3- Les solutions de logement • La pouponnière •Une nurserie dans un bâtiment spécifique bipente adapté aux besoins des troupeaux laitiers de demain •Des niches individuelles ou collectives pour tous les âges de la vie du veau et pour toutes les situations d’élevage • NNuurrsseerriiee eenn vveennttiillaattiioonn ddyynnaammiiqquuee Jacques Capdeville – Institut de l’Elevage
  • 61. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Quand choisir une ventilation dynamique pour la nurserie?  Lorsque les surfaces ventilantes sont mal réparties • La ventilation naturelle ne peut pas fonctionner  On ne peut pas créer les ouvertures suffisantes • Difficultés de percement des murs (matériaux)  Obstacles à l’écoulement normal de l’air • Bâtiments à proximité, haies, site encaissé … ® Ventilation naturelle très perturbée et peu efficace  Un volume statique trop faible • Attention toutefois au risque de vitesse d’air élevée
  • 62. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Les cas où la ventilation dynamique ne résoudra pas les problèmes  Lorsque le volume du bâtiment est vraiment trop grand • Le rayon d’action d’un ventilateur reste limité (< 10m) ® Les ventilateurs brassent l’air localement avec des circuits préférentiels ® Pas de véritable mise en mélange de l’air frais et de l’air vicié  Lorsque l’enveloppe du bâtiment est une « passoire » • C’est presque toujours le cas si le bâtiment n’a pas été conçu pour la ventilation dynamique ® Ce sont les entrées d’air parasites qui fonctionnent ® Les ouvertures censées assurer l’entrée de l’air frais peuvent être totalement inopérantes ® Très grande hétérogénéité du renouvellement de l’air – Des zones satisfaisantes et des lots d’animaux à problèmes
  • 63. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 L’éleveur : un paramètre clé du bon fonctionnement de la ventilation dynamique  Sil a « peur du froid » pour les veaux • La température de consigne ne sera jamais bien réglée en hiver ® Sous ventilation durant tout l’hiver avec absence de régulation ® Entrées d’air souvent bouchées pour réduire les débits (parfois à zéro)  Si le bon mode d’emploi ne lui a pas été donné • Les réglages sur le boitier de régulation seront inappropriés ® Température de consigne mais aussi … • La ventilation dynamique ne fait pas le travail toute seule ® Elle fonctionne d’autant mieux que l’éleveur formule « les bonnes demandes techniques »
  • 64. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Des cas difficiles ou insolubles en ventilation naturelle (1)
  • 65. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Des cas difficiles ou insolubles en ventilation naturelle (2)
  • 66. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Les éléments constitutifs d’une installation de ventilation dynamique
  • 67. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 La détermination du débit à installer  Des points de repère pour le débit « nominal » total • Environ 1,5 m3 à 2m3 / kg de poids vif
  • 68. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Les entrées d’air et le nombre de ventilateurs : tenir compte du rayon d’action  Le nombre de ventilateurs dépend du débit total • Et du débit unitaire  On peut être amené à augmenter le nombre de ventilateurs • Réduction de la distance entre une entrée et la cheminée
  • 69. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Comment fonctionne vraiment une ventilation dynamique?  Régulation de la vitesse des ventilateurs à partir d’une seule information : llaa tteemmppéérraattuurree • Il faut trop chaud : ® la régulation accélère la vitesse des ventilateurs pour augmenter le débit et faire baisser la température de la nurserie. • Il faut trop froid : ® la régulation ralentit les ventilateurs pour fortement diminuer le débit et permettre à la température de remonter lentement  On ne sait pas prendre en compte correctement d’autres paramètres • Humidité, taux d’ammoniac …
  • 70. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Importance de la localisation du capteur de température
  • 71. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 4 paramètres pour régler la ventilation  Les 2 principaux • Température de consigne basse ® Température minimale souhaitée ® Déterminée par la zone de confort du veau • La plage de température ® On n’y touche pas souvent ® 4°C à 5°C en hiver ® 7°C à 8°C en été ® Si oonn nnee ssaaiitt ppaass :: ffiixxeerr àà 66°°CC
  • 72. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 4 paramètres pour régler la ventilation  2 paramètres complémentaires • Le pourcentage de débit MINI • Le pourcentage de débit MAXI  Un difficulté majeure pour la compréhension • Aucune proportionnalité entre cet affichage et le débit ® Ce sont des points de repère utiles ® MAIS il faut avoir bien compris comment les utiliser • Selon le réglage initial de la régulation ® Une même valeur en % peut aboutir à un débit de ventilation très différent  Nécessité d’une mise en route « expliquée »
  • 73. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Une proposition de tableau pratique  A afficher au dessus de la régulation • A moduler à partir des constatations pratiques à l’usage • Ce tableau permet de partir de réglages initiaux raisonnables
  • 74. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Une diffusion difficile de la technique de ventilation dynamique  Selon les régions : des installateurs habitués ou pas à cette technique • En lien avec l’importance des élevages « hors sol » • Si réseau d’installateurs compétents ® Peu de difficultés pour la qualité de l’installation ® Mais une adaptation aux besoins des veaux pas toujours faite • Si peu d’installateurs ® « peur de la nouveauté » -> technique jamais proposée aux éleveurs  Nécessité de faire connaitre cette possibilité • Portes ouvertes, formations … ® Pour les techniciens ® Pour les installateurs ® Pour les éleveurs
  • 75. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Conclusion  Beaucoup de possibilités de réaliser une nurserie de qualité • Des solutions économes avec des conditions de travail plus difficiles • Des solutions très élaborées (pouponnière en ventilation dynamique) ® Des résultats sanitaires qui peuvent être bons dans tous les cas  Importance primordiale des bonnes pratiques d’élevage et d’hygiène pour la santé des veaux • C’est l’éleveur qui « fait la santé des veaux » • On peut avoir des veaux en très bonne santé avec peu ou pas d’antibiotiques
  • 76. Les conférences de l’Institut de l’Elevage Space 2014 Présentation disponible en téléchargement sur www.idele.fr Retrouvez aussi l’Institut de l’Elevage sur le stand A6 - hall 4