SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  52
Télécharger pour lire hors ligne
METASTASES HEPATIQUES
Dr. ALI BOUKHALFA S.
Service d ’Oncologie Médicale
CHU DE CONSTANTINE BEN BADIS
Plan
Introduction
Définition
Physiologie
Physiologie
Anatomie
Anatomo-patholgie
Diagnostic
Manifestions cliniques
Circonstances de découverte :
Tumeur primitive connue :les métastases hépatiques sont découverts soit dans le cadre:
Du bilan d’extension  Métastases synchrones.
• De surveillance d’un cancer réséqué Métastases métachrones souvent
asympatomatiques, découverte échographique
Tumeur primitive inconnue: Les métastases hépatiques révèle la maladie: souvent
symptomatique: Douleurs, Amaigrissement, HPM tumorale.
Examens complementaires
Biologiques
Examens complementaires
Radiologiques
TDM hépatique :
Examens complementaires
Radiologiques
IRM hépatique :
Examens complementaires
Radiologiques
Biopsie echo ou scanno-guidée:
Traitement
But
Curatif :
Armes thérapeutiques
Chirurgie
Chirurgie
Hépatectomies
Chirurgie
Complications
Thérapies dirigées du foie
Thermo-ablation
Thérapies dirigées du foie
Embolisation portale
Thérapies dirigées du foie
Thérapies transartérielles
implique l'administration sélective d'alcool polyvinylique ou microbilles dans
les petits vaisseaux artériels qui perfuse tumeurs hépatiques. Une fois livré, ces agents induisent une
thrombose dans les artères de petit diamètre qui entraîne l'ischémie sélective des tumeurs mais pas du
parenchyme hépatique environnant.
Chimioembolisation transarterielle :
Radiothérapie
: permit le soulagement des symptômes chez les patients avec
espérance de vie limitée(55 % avaient au moins un allégement partiel de douleur abdominale, 49 % ont
connu une diminution des nausées et vomissements, et 28 % avaient moins d'anorexie).
Traitements systémiques
Chimiotherapie
Traitements systémiques
Thérapies ciblées
MH colorectale neuroendocrine
Metastases des adénocarcinomes
colorectales
Metastases des adénocarcinomes colorectales
Introduction
Des progrès constants dans la chimiothérapie ont augmenté progressivement la médiane de survie
globale pour les patients atteints d'adénocarcinome colorectal métastatique à partir de 6 mois à l'époque
de 5-fluorouracile (5-FU) en monothérapie à plus de 2 ans dans l'ère contemporaine de la chimiothérapie
combinatoire comme FOLFIRI et FOLFOX administré seule en association avec la thérapie ciblée .
Prise en charge médico-chirurgicale adapté à différentes situations en fontion du patient, de la
présentation et de la résécabilité des MH avec integration des traitements systémiques (chimio et
thérapie ciblée ) et des traitements locaux (chimio,chirugie, techniques ablatives…..)
Metastases des adénocarcinomes colorectales
Résécabilité des MH colorectales
Metastases des adénocarcinomes colorectales
Qui opérer ?
Metastases des adénocarcinomes colorectales
Quand opérer ?
Metastases des adénocarcinomes colorectales
MH CCR résécables
Metastases des adénocarcinomes colorectales
Stratégie thérapeutique
Metastases Hépatiques colorectales
Pronostic
:qui est un simple système de notation de 0 à 5 l'intégration
de la présence (ou absence) de cinq variables pronostiques concernant à la fois le principal et la maladie métastatique
([1] atteinte ganglionnaire
[2] L'intervalle sans maladie <12 mois
[3] L'antigène carcinoembryonnaire > 200 ng/mL
[4] taille de tumeur hépatique maximale >5 cm
[5] [ >1] tumeurs multifocale hépatiques
Développé avant l'introduction des schémas chimiothérapeutiques contemporains, le score de risque clinique a été montré
pour être utile pour stratifier les patients en fonction de leur risque de développer la maladie récurrente
MH tumeurs neuroendocrine
MH tumeurs neuroendocrine
Introduction
Elles peuvent être soit métachrones soit synchrones et sont parfois découvertes sans primitif retrouvé (23% dans notre
étude)
Site métastatique le plus fréquent pour l’ensemble des TNE
La plupart du temps multiples et volumineuses, parfois à centre nécrotique.
Aspect très évocateur: le caractère hypervasculaire
Imagerie: TDM, IRM , échographie de contraste, scintigraphie à l’Octréoscan
Selon certains auteurs, l’IRM serait l’examen le plus sensible pour la détection des métastases hépatiques en comparaison
avec la TDM et la scintigraphie à l’Octréoscan
L’échographie de contraste hépatique est plus performante que l’échographie hépatique seule
Leur présence est directement liée au pronostic et donc au taux de survie des patients
MH tumeurs neuroendocrine
Traitement
les thérapies dirigée du foie pour les métastases hépatiques sont utilisées de manière agressive.
Contrairement à l'adénocarcinome colorectal, relativement peu de progrès ont été réalisés dans le
développement de la chimiothérapie systémique pour les tumeurs neuroendocrine.
La motivation et le rationnel pour l’utilisation des thérapies dirigées du foie d’une façon agressive des
MH secondaire aux TNE sont basés sur généralement sur le caractère indolent et la nature hautement
symptomatique de la maladie .
la probabilité de réalisation d'une résection complète, et la durabilité de la survie sans récidive hépatique,
sont beaucoup plus faibles pour les métastases neuroendocrines hépatique. Cette importante différence
éclaire le processus décisionnel lors de l'examen des diverses options de traitement disponibles pour
cette maladie.
MH tumeurs neuroendocrine
Résection chirurgicale
si la tumeur primitive et les métastases hépatiques sont résécables, en l’absence de métastases extra-
hépatques
Quand la résection R0 est possible
Cytoreduction palliative (90% des tumeurs ) pour améliorer la qualité de vie des malades :
Aprés l”echec de traitement medical pour controller la Symptomatologie
Douleur et incomfort due à des MH volumineuses
MH tumeurs neuroendocrine
Traitement
Chimiothérapie systémique : Approches Combinatoires Pour une chimiothérapie à base de 5-FU, la streptozocine doxorubicine et cisplatine et
d'étoposide ou ont été associés à un taux de réponse d'environ 40 % pour les patients atteints de carcinome peu différencié. Malheureusement, ces
traitements sont aussi associés à une toxicité
chimio-embolisation:
en cas de non résécabilité ou de la présence de métastases extra-hépatiques
– La chimioembolisation est proposée pour des patients porteurs de carcinomes bien différenciés avec métastases hépatiques non résécables
chirurgicalement, avec envahissement hépatique<50%, dont le pronostic vital est à moyen terme lié à l’évolution de la maladie hépatique. Elle permet
également un contrôle du syndrome sécrétoire invalidant.
Radiofréquence : pas de consensus, en règle générale pour des lésions ≤ 3cm
Analogues de la somatostatine:(octreotide , lanreotide) peut atténuer les symptômes dans 60 % à 90 % des patients ; cependant, cet effet est
généralement de courte durée, car les symptômes se reproduisent généralement dans une réfractaire environ 1 an après le début du traitement.
Thérapies ciblées: Le traitement par sunitinib des carcinome neuro-endocrine du pancréas., a été montré pour prolonger la survie médiane sans
progression (11,4 mois versus 5,5 mois
MH tumeurs neuroendocrine
Pronostic
La localisation et les caractéristiques biologiques des TNE définit la stratégie thérapeutique et prédit la
survie
La survie globale: Sans resection: 40%
Avec resection 60%
MH non colorectale non neuroendocrine
MH non colorectale non neuroendocrine
Introduction
Il est difficile de fournir des recommandations de traitement généralisé pour ces types de maladie
métastatique. Cependant, il y a eu assez d'expérience avec certains cancers tels que le mélanome
oculaire, le carcinome du sein, sarcome.
La résection hépatique pour les MH NCNN est sûr et efficace dans des cas selectionnés
Selon le type de tumeur primaire
L’intervalle sans maladie semble le seul critère valide de selection pour la résection
La résection R0 doit être atteint
MH non colorectale non neuroendocrine
Mélanome uvéal (oculaire)
Comme l'adénocarcinome CR et TNE, mélanome oculaire a une tendance biologique à se métastase au
foie
le foie est le principal site de la maladie métastatique dans 70 % à 90 % des cas
Du fait de sa tendance à métastaser d'une manière diffuse, miliaire et significative ,une intervention
chirurgicale est rarement une option.
Les thérapies dirigées du foie et la chimiothérapie ont été utilisés dans les patients soigneusement
sélectionnés, avec plus de la moitié des patients présentant une régression tumorale transitoire ou
stabilisation de la maladie
MH non colorectale non neuroendocrine
Mélanome uvéal (oculaire)
La survie des patients traités par résection complète :28 mois.
La survie des patients traités sans resection est 6 mois
La survie à 5 ans est 29%
Maladie extra-hépatique n'était pas une contre-indication à la résection aussi longtemps que toutes les
métastases sont résécables. .
MH non colorectale non neuroendocrine
Carcinome du sein
Les thérapie préférées pour le carcinome du sein métastatique est systémique la chimiothérapie ,
l'hormonothérapie et la thérapie ciblée
Les therapies dirigées du foie sont parfois envisagés pour des cas inhabituels oligometastatiques qui
sont confinés au foie
Dans des cas soigneusement sélectionnés, metastasectomie hépatique a été associée à une survie
globale médiane de 3 à 4 ans, avec une médiane de survie sans maladie de 2 ans
En l'absence d'essais cliniques randomisés contrôlés, dans laquelle ces résultats représentent des
améliorations réelles au-delà de celles qui ont pu s'y attendre avec la chimiothérapie systémique seule
demeure incertaine.
MH non colorectale non neuroendocrine
Carcinome du sein
Les patient candidats à la résection hépatique :
Métastases hépatiques solitaire
MH localisé(>2) résécable par une résection R0
Maladie chimiosensible
Maladie extra-hépatique est un critère d'exclusion
Facteurs de mauvais prognostic
Triple negative
Infiltration ganglionnaire
Récidive locale
MH non colorectale non neuroendocrine
GIST
L'imatinib est le traitement de première ligne
La résection est considéré si la tumeur attaint la reponse maximale ou devient resistante à l’imatinib
L’intervalle sans maladie est >24 mois
La resection R0 devrait être possible avec une survie globale à 5 ans de 30- 70%
MH non colorectale non neuroendocrine
Tumeurs germinales
La résection hépatique pour les tumeurs métastatiques avec survie à 5 ans est de 62%
facteurs pronostiques défavorables :
Carcinome embryonnaire pur
MH plus de 3 cm chez l’home
Maladie résiduelle aprés chimiothérapie
MH non colorectale non neuroendocrine
Survie et pronostique
La survie à 5 ans après résection hépatique selon la localisation:
L'appareil génito-urinaire : 42 - 60 %
des tumeurs des tissus mous : 30 %
cancer du sein : 41 %
Le tube digestif haut : 15-30 %
<15 % Pancréas
Conclusion
La sélection des patients pour les différents traitements disponible devient un processus dynamique
Les critères pour la résecton seront elargies aussi que la resection R0 peut être atteint
Un approche multidisplinaire est important pour sélectionner un patient pour diverses modalités
thérapeutiques disponibles pour être utilisées dans un ordre séquentiel approprié avec un objectif de
réaliser une résection Ro
MERCIPOURVOTREATTENTION

Contenu connexe

Tendances

Cancer du rectum
Cancer du rectumCancer du rectum
Cancer du rectumOukaour
 
Recommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simon
Recommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simonRecommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simon
Recommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simonall-in-web
 
Cancer de l'oesophage
Cancer de l'oesophageCancer de l'oesophage
Cancer de l'oesophageRose De Sable
 
Traitement curatif du cancer du rectum
Traitement curatif du cancer du rectumTraitement curatif du cancer du rectum
Traitement curatif du cancer du rectumVincent Di Martino
 
Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13raymondteyrouz
 
Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08
Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08
Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08raymondteyrouz
 
Diaporama myriad nl1 sans logo
Diaporama myriad nl1 sans logoDiaporama myriad nl1 sans logo
Diaporama myriad nl1 sans logoMedecinePlus
 
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicales
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicalesRadiochimiothérapie des tumeurs vésicales
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicalescoutte
 
Tncd rectum v_finale_2016
Tncd rectum v_finale_2016Tncd rectum v_finale_2016
Tncd rectum v_finale_2016mariagabriela79
 
Cancer de l oesophage (1)
Cancer de l oesophage (1)Cancer de l oesophage (1)
Cancer de l oesophage (1)Rose De Sable
 
Aspects diagnostiques des tumeurs prostatiques a Conakry
Aspects diagnostiques des tumeurs prostatiques a ConakryAspects diagnostiques des tumeurs prostatiques a Conakry
Aspects diagnostiques des tumeurs prostatiques a ConakryBarry Macka MD MSc
 
Diagnostic d'une masse pancréatique
Diagnostic d'une masse pancréatiqueDiagnostic d'une masse pancréatique
Diagnostic d'une masse pancréatiqueFatimazohra Elamrani
 
Pr aqodad nourdin tumeurs kystiques du pancréas
Pr aqodad nourdin   tumeurs kystiques du pancréasPr aqodad nourdin   tumeurs kystiques du pancréas
Pr aqodad nourdin tumeurs kystiques du pancréasFatimazohra Elamrani
 
Rupture du pancréas
Rupture du pancréasRupture du pancréas
Rupture du pancréasOukaour
 

Tendances (20)

P10
P10P10
P10
 
Presentation to ga 2003
Presentation to ga 2003Presentation to ga 2003
Presentation to ga 2003
 
Cancer du rectum
Cancer du rectumCancer du rectum
Cancer du rectum
 
Recommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simon
Recommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simonRecommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simon
Recommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simon
 
Cancer de l'oesophage
Cancer de l'oesophageCancer de l'oesophage
Cancer de l'oesophage
 
P11
P11P11
P11
 
melanome
melanomemelanome
melanome
 
Traitement curatif du cancer du rectum
Traitement curatif du cancer du rectumTraitement curatif du cancer du rectum
Traitement curatif du cancer du rectum
 
Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13
 
Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08
Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08
Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08
 
Diaporama myriad nl1 sans logo
Diaporama myriad nl1 sans logoDiaporama myriad nl1 sans logo
Diaporama myriad nl1 sans logo
 
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicales
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicalesRadiochimiothérapie des tumeurs vésicales
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicales
 
Tncd rectum v_finale_2016
Tncd rectum v_finale_2016Tncd rectum v_finale_2016
Tncd rectum v_finale_2016
 
Cancer de l oesophage (1)
Cancer de l oesophage (1)Cancer de l oesophage (1)
Cancer de l oesophage (1)
 
Aspects diagnostiques des tumeurs prostatiques a Conakry
Aspects diagnostiques des tumeurs prostatiques a ConakryAspects diagnostiques des tumeurs prostatiques a Conakry
Aspects diagnostiques des tumeurs prostatiques a Conakry
 
Mapatumumab
MapatumumabMapatumumab
Mapatumumab
 
Quelleplacedelatepdanschcmacastilla
QuelleplacedelatepdanschcmacastillaQuelleplacedelatepdanschcmacastilla
Quelleplacedelatepdanschcmacastilla
 
Diagnostic d'une masse pancréatique
Diagnostic d'une masse pancréatiqueDiagnostic d'une masse pancréatique
Diagnostic d'une masse pancréatique
 
Pr aqodad nourdin tumeurs kystiques du pancréas
Pr aqodad nourdin   tumeurs kystiques du pancréasPr aqodad nourdin   tumeurs kystiques du pancréas
Pr aqodad nourdin tumeurs kystiques du pancréas
 
Rupture du pancréas
Rupture du pancréasRupture du pancréas
Rupture du pancréas
 

Similaire à Métastase hépatique

Prophylaxie de la tev chez les patients en oncologie ambulatoire fr
Prophylaxie de la tev chez les patients en oncologie ambulatoire frProphylaxie de la tev chez les patients en oncologie ambulatoire fr
Prophylaxie de la tev chez les patients en oncologie ambulatoire frvtesimplified
 
medics_anti_cancereux.ppt
medics_anti_cancereux.pptmedics_anti_cancereux.ppt
medics_anti_cancereux.ppttaoufikakabli1
 
Prise en charge des Métastases Hépatiques de Cancer Colorectal
Prise en charge des Métastases Hépatiques de Cancer ColorectalPrise en charge des Métastases Hépatiques de Cancer Colorectal
Prise en charge des Métastases Hépatiques de Cancer ColorectalEric Vibert, MD, PhD
 
Imagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrines
Imagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrinesImagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrines
Imagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrinesAMINA RIDEL
 
TNCD: Cancer de l'estomac
TNCD: Cancer de l'estomacTNCD: Cancer de l'estomac
TNCD: Cancer de l'estomacbouchaala-walid
 
Cancer Exposé
Cancer  ExposéCancer  Exposé
Cancer ExposéHouria2
 
Métastases hépatique de cancer colorectal
Métastases hépatique de cancer colorectalMétastases hépatique de cancer colorectal
Métastases hépatique de cancer colorectalBertrand Le roy
 
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLiteMembranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLiteKhalfaoui Mohamed Amine
 
Métastases Hépatiques de Cancer Colorectaux
Métastases Hépatiques de Cancer ColorectauxMétastases Hépatiques de Cancer Colorectaux
Métastases Hépatiques de Cancer ColorectauxEric Vibert, MD, PhD
 
Cancers thyroidiens
Cancers thyroidiensCancers thyroidiens
Cancers thyroidiensKHADIJAADMI
 
DP CANCER DU PANCREAS- Académie Nationale de Chirurgie- 17 février 2023
DP CANCER DU PANCREAS-  Académie Nationale de Chirurgie-  17 février 2023DP CANCER DU PANCREAS-  Académie Nationale de Chirurgie-  17 février 2023
DP CANCER DU PANCREAS- Académie Nationale de Chirurgie- 17 février 2023pbcom1998
 
Pr Fabrice André - Parrainage Chercheur Gustave Roussy - Cancer du Sein
Pr Fabrice André - Parrainage Chercheur Gustave Roussy - Cancer du SeinPr Fabrice André - Parrainage Chercheur Gustave Roussy - Cancer du Sein
Pr Fabrice André - Parrainage Chercheur Gustave Roussy - Cancer du SeinGustave Roussy
 
Traitement hormonal dans le cancer du sein chez la femme. Jan Nkeck
Traitement hormonal dans le cancer du sein chez la femme. Jan NkeckTraitement hormonal dans le cancer du sein chez la femme. Jan Nkeck
Traitement hormonal dans le cancer du sein chez la femme. Jan NkeckJ-réné Nkeck
 

Similaire à Métastase hépatique (20)

Prophylaxie de la tev chez les patients en oncologie ambulatoire fr
Prophylaxie de la tev chez les patients en oncologie ambulatoire frProphylaxie de la tev chez les patients en oncologie ambulatoire fr
Prophylaxie de la tev chez les patients en oncologie ambulatoire fr
 
medics_anti_cancereux.ppt
medics_anti_cancereux.pptmedics_anti_cancereux.ppt
medics_anti_cancereux.ppt
 
Point de vue du chirurgien colorectal - S. Benoist
Point de vue du chirurgien colorectal - S. BenoistPoint de vue du chirurgien colorectal - S. Benoist
Point de vue du chirurgien colorectal - S. Benoist
 
Transplantation hépatique pour cancer: quelles tumeurs. A quelles conditions?...
Transplantation hépatique pour cancer: quelles tumeurs. A quelles conditions?...Transplantation hépatique pour cancer: quelles tumeurs. A quelles conditions?...
Transplantation hépatique pour cancer: quelles tumeurs. A quelles conditions?...
 
Cours IFSI.2023 VN.pptx
Cours IFSI.2023 VN.pptxCours IFSI.2023 VN.pptx
Cours IFSI.2023 VN.pptx
 
Prise en charge des Métastases Hépatiques de Cancer Colorectal
Prise en charge des Métastases Hépatiques de Cancer ColorectalPrise en charge des Métastases Hépatiques de Cancer Colorectal
Prise en charge des Métastases Hépatiques de Cancer Colorectal
 
Imagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrines
Imagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrinesImagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrines
Imagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrines
 
Chirurgie de réduction tumorale des métastases hépatique non résécables de fa...
Chirurgie de réduction tumorale des métastases hépatique non résécables de fa...Chirurgie de réduction tumorale des métastases hépatique non résécables de fa...
Chirurgie de réduction tumorale des métastases hépatique non résécables de fa...
 
TNCD: Cancer de l'estomac
TNCD: Cancer de l'estomacTNCD: Cancer de l'estomac
TNCD: Cancer de l'estomac
 
Cancer Exposé
Cancer  ExposéCancer  Exposé
Cancer Exposé
 
Métastases hépatique de cancer colorectal
Métastases hépatique de cancer colorectalMétastases hépatique de cancer colorectal
Métastases hépatique de cancer colorectal
 
Epidemiology of cancers in advanced chronic kidney disease.
Epidemiology of cancers in advanced chronic kidney disease.Epidemiology of cancers in advanced chronic kidney disease.
Epidemiology of cancers in advanced chronic kidney disease.
 
Métastases définitivement non résécables : encore une chance ? - Pr René ADAM
Métastases définitivement non résécables : encore une chance ? - Pr René ADAMMétastases définitivement non résécables : encore une chance ? - Pr René ADAM
Métastases définitivement non résécables : encore une chance ? - Pr René ADAM
 
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLiteMembranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
Membranes HCO : intérêt dans la dialyse NCM, MYRE vs EuLite
 
Métastases Hépatiques de Cancer Colorectaux
Métastases Hépatiques de Cancer ColorectauxMétastases Hépatiques de Cancer Colorectaux
Métastases Hépatiques de Cancer Colorectaux
 
Cancers thyroidiens
Cancers thyroidiensCancers thyroidiens
Cancers thyroidiens
 
P111
P111P111
P111
 
DP CANCER DU PANCREAS- Académie Nationale de Chirurgie- 17 février 2023
DP CANCER DU PANCREAS-  Académie Nationale de Chirurgie-  17 février 2023DP CANCER DU PANCREAS-  Académie Nationale de Chirurgie-  17 février 2023
DP CANCER DU PANCREAS- Académie Nationale de Chirurgie- 17 février 2023
 
Pr Fabrice André - Parrainage Chercheur Gustave Roussy - Cancer du Sein
Pr Fabrice André - Parrainage Chercheur Gustave Roussy - Cancer du SeinPr Fabrice André - Parrainage Chercheur Gustave Roussy - Cancer du Sein
Pr Fabrice André - Parrainage Chercheur Gustave Roussy - Cancer du Sein
 
Traitement hormonal dans le cancer du sein chez la femme. Jan Nkeck
Traitement hormonal dans le cancer du sein chez la femme. Jan NkeckTraitement hormonal dans le cancer du sein chez la femme. Jan Nkeck
Traitement hormonal dans le cancer du sein chez la femme. Jan Nkeck
 

Métastase hépatique

  • 1. METASTASES HEPATIQUES Dr. ALI BOUKHALFA S. Service d ’Oncologie Médicale CHU DE CONSTANTINE BEN BADIS
  • 10. Manifestions cliniques Circonstances de découverte : Tumeur primitive connue :les métastases hépatiques sont découverts soit dans le cadre: Du bilan d’extension  Métastases synchrones. • De surveillance d’un cancer réséqué Métastases métachrones souvent asympatomatiques, découverte échographique Tumeur primitive inconnue: Les métastases hépatiques révèle la maladie: souvent symptomatique: Douleurs, Amaigrissement, HPM tumorale.
  • 21. Thérapies dirigées du foie Thermo-ablation
  • 22. Thérapies dirigées du foie Embolisation portale
  • 23. Thérapies dirigées du foie Thérapies transartérielles implique l'administration sélective d'alcool polyvinylique ou microbilles dans les petits vaisseaux artériels qui perfuse tumeurs hépatiques. Une fois livré, ces agents induisent une thrombose dans les artères de petit diamètre qui entraîne l'ischémie sélective des tumeurs mais pas du parenchyme hépatique environnant. Chimioembolisation transarterielle :
  • 24. Radiothérapie : permit le soulagement des symptômes chez les patients avec espérance de vie limitée(55 % avaient au moins un allégement partiel de douleur abdominale, 49 % ont connu une diminution des nausées et vomissements, et 28 % avaient moins d'anorexie).
  • 29. Metastases des adénocarcinomes colorectales Introduction Des progrès constants dans la chimiothérapie ont augmenté progressivement la médiane de survie globale pour les patients atteints d'adénocarcinome colorectal métastatique à partir de 6 mois à l'époque de 5-fluorouracile (5-FU) en monothérapie à plus de 2 ans dans l'ère contemporaine de la chimiothérapie combinatoire comme FOLFIRI et FOLFOX administré seule en association avec la thérapie ciblée . Prise en charge médico-chirurgicale adapté à différentes situations en fontion du patient, de la présentation et de la résécabilité des MH avec integration des traitements systémiques (chimio et thérapie ciblée ) et des traitements locaux (chimio,chirugie, techniques ablatives…..)
  • 30. Metastases des adénocarcinomes colorectales Résécabilité des MH colorectales
  • 31. Metastases des adénocarcinomes colorectales Qui opérer ?
  • 32. Metastases des adénocarcinomes colorectales Quand opérer ?
  • 33. Metastases des adénocarcinomes colorectales MH CCR résécables
  • 34. Metastases des adénocarcinomes colorectales Stratégie thérapeutique
  • 35. Metastases Hépatiques colorectales Pronostic :qui est un simple système de notation de 0 à 5 l'intégration de la présence (ou absence) de cinq variables pronostiques concernant à la fois le principal et la maladie métastatique ([1] atteinte ganglionnaire [2] L'intervalle sans maladie <12 mois [3] L'antigène carcinoembryonnaire > 200 ng/mL [4] taille de tumeur hépatique maximale >5 cm [5] [ >1] tumeurs multifocale hépatiques Développé avant l'introduction des schémas chimiothérapeutiques contemporains, le score de risque clinique a été montré pour être utile pour stratifier les patients en fonction de leur risque de développer la maladie récurrente
  • 37. MH tumeurs neuroendocrine Introduction Elles peuvent être soit métachrones soit synchrones et sont parfois découvertes sans primitif retrouvé (23% dans notre étude) Site métastatique le plus fréquent pour l’ensemble des TNE La plupart du temps multiples et volumineuses, parfois à centre nécrotique. Aspect très évocateur: le caractère hypervasculaire Imagerie: TDM, IRM , échographie de contraste, scintigraphie à l’Octréoscan Selon certains auteurs, l’IRM serait l’examen le plus sensible pour la détection des métastases hépatiques en comparaison avec la TDM et la scintigraphie à l’Octréoscan L’échographie de contraste hépatique est plus performante que l’échographie hépatique seule Leur présence est directement liée au pronostic et donc au taux de survie des patients
  • 38. MH tumeurs neuroendocrine Traitement les thérapies dirigée du foie pour les métastases hépatiques sont utilisées de manière agressive. Contrairement à l'adénocarcinome colorectal, relativement peu de progrès ont été réalisés dans le développement de la chimiothérapie systémique pour les tumeurs neuroendocrine. La motivation et le rationnel pour l’utilisation des thérapies dirigées du foie d’une façon agressive des MH secondaire aux TNE sont basés sur généralement sur le caractère indolent et la nature hautement symptomatique de la maladie . la probabilité de réalisation d'une résection complète, et la durabilité de la survie sans récidive hépatique, sont beaucoup plus faibles pour les métastases neuroendocrines hépatique. Cette importante différence éclaire le processus décisionnel lors de l'examen des diverses options de traitement disponibles pour cette maladie.
  • 39. MH tumeurs neuroendocrine Résection chirurgicale si la tumeur primitive et les métastases hépatiques sont résécables, en l’absence de métastases extra- hépatques Quand la résection R0 est possible Cytoreduction palliative (90% des tumeurs ) pour améliorer la qualité de vie des malades : Aprés l”echec de traitement medical pour controller la Symptomatologie Douleur et incomfort due à des MH volumineuses
  • 40. MH tumeurs neuroendocrine Traitement Chimiothérapie systémique : Approches Combinatoires Pour une chimiothérapie à base de 5-FU, la streptozocine doxorubicine et cisplatine et d'étoposide ou ont été associés à un taux de réponse d'environ 40 % pour les patients atteints de carcinome peu différencié. Malheureusement, ces traitements sont aussi associés à une toxicité chimio-embolisation: en cas de non résécabilité ou de la présence de métastases extra-hépatiques – La chimioembolisation est proposée pour des patients porteurs de carcinomes bien différenciés avec métastases hépatiques non résécables chirurgicalement, avec envahissement hépatique<50%, dont le pronostic vital est à moyen terme lié à l’évolution de la maladie hépatique. Elle permet également un contrôle du syndrome sécrétoire invalidant. Radiofréquence : pas de consensus, en règle générale pour des lésions ≤ 3cm Analogues de la somatostatine:(octreotide , lanreotide) peut atténuer les symptômes dans 60 % à 90 % des patients ; cependant, cet effet est généralement de courte durée, car les symptômes se reproduisent généralement dans une réfractaire environ 1 an après le début du traitement. Thérapies ciblées: Le traitement par sunitinib des carcinome neuro-endocrine du pancréas., a été montré pour prolonger la survie médiane sans progression (11,4 mois versus 5,5 mois
  • 41. MH tumeurs neuroendocrine Pronostic La localisation et les caractéristiques biologiques des TNE définit la stratégie thérapeutique et prédit la survie La survie globale: Sans resection: 40% Avec resection 60%
  • 42. MH non colorectale non neuroendocrine
  • 43. MH non colorectale non neuroendocrine Introduction Il est difficile de fournir des recommandations de traitement généralisé pour ces types de maladie métastatique. Cependant, il y a eu assez d'expérience avec certains cancers tels que le mélanome oculaire, le carcinome du sein, sarcome. La résection hépatique pour les MH NCNN est sûr et efficace dans des cas selectionnés Selon le type de tumeur primaire L’intervalle sans maladie semble le seul critère valide de selection pour la résection La résection R0 doit être atteint
  • 44. MH non colorectale non neuroendocrine Mélanome uvéal (oculaire) Comme l'adénocarcinome CR et TNE, mélanome oculaire a une tendance biologique à se métastase au foie le foie est le principal site de la maladie métastatique dans 70 % à 90 % des cas Du fait de sa tendance à métastaser d'une manière diffuse, miliaire et significative ,une intervention chirurgicale est rarement une option. Les thérapies dirigées du foie et la chimiothérapie ont été utilisés dans les patients soigneusement sélectionnés, avec plus de la moitié des patients présentant une régression tumorale transitoire ou stabilisation de la maladie
  • 45. MH non colorectale non neuroendocrine Mélanome uvéal (oculaire) La survie des patients traités par résection complète :28 mois. La survie des patients traités sans resection est 6 mois La survie à 5 ans est 29% Maladie extra-hépatique n'était pas une contre-indication à la résection aussi longtemps que toutes les métastases sont résécables. .
  • 46. MH non colorectale non neuroendocrine Carcinome du sein Les thérapie préférées pour le carcinome du sein métastatique est systémique la chimiothérapie , l'hormonothérapie et la thérapie ciblée Les therapies dirigées du foie sont parfois envisagés pour des cas inhabituels oligometastatiques qui sont confinés au foie Dans des cas soigneusement sélectionnés, metastasectomie hépatique a été associée à une survie globale médiane de 3 à 4 ans, avec une médiane de survie sans maladie de 2 ans En l'absence d'essais cliniques randomisés contrôlés, dans laquelle ces résultats représentent des améliorations réelles au-delà de celles qui ont pu s'y attendre avec la chimiothérapie systémique seule demeure incertaine.
  • 47. MH non colorectale non neuroendocrine Carcinome du sein Les patient candidats à la résection hépatique : Métastases hépatiques solitaire MH localisé(>2) résécable par une résection R0 Maladie chimiosensible Maladie extra-hépatique est un critère d'exclusion Facteurs de mauvais prognostic Triple negative Infiltration ganglionnaire Récidive locale
  • 48. MH non colorectale non neuroendocrine GIST L'imatinib est le traitement de première ligne La résection est considéré si la tumeur attaint la reponse maximale ou devient resistante à l’imatinib L’intervalle sans maladie est >24 mois La resection R0 devrait être possible avec une survie globale à 5 ans de 30- 70%
  • 49. MH non colorectale non neuroendocrine Tumeurs germinales La résection hépatique pour les tumeurs métastatiques avec survie à 5 ans est de 62% facteurs pronostiques défavorables : Carcinome embryonnaire pur MH plus de 3 cm chez l’home Maladie résiduelle aprés chimiothérapie
  • 50. MH non colorectale non neuroendocrine Survie et pronostique La survie à 5 ans après résection hépatique selon la localisation: L'appareil génito-urinaire : 42 - 60 % des tumeurs des tissus mous : 30 % cancer du sein : 41 % Le tube digestif haut : 15-30 % <15 % Pancréas
  • 51. Conclusion La sélection des patients pour les différents traitements disponible devient un processus dynamique Les critères pour la résecton seront elargies aussi que la resection R0 peut être atteint Un approche multidisplinaire est important pour sélectionner un patient pour diverses modalités thérapeutiques disponibles pour être utilisées dans un ordre séquentiel approprié avec un objectif de réaliser une résection Ro

Notes de l'éditeur

  1. , chez certains patients qui ne sont pas candidats à une chirurgie agressive à cause d'un avenir trop petites vestige du foie (FLR), l'embolisation de la veine porte intentionnelle des portions du foie touchées par tumeur est souvent utilisée comme un moyen d'induire une hypertrophie suffisante de la FLR prévu pour permettre la résection chirurgicale sûre.
  2.   Une compréhension complète du traitement modalités disponibles en oncologie hépatique nécessite une certaine connaissance des nomenclature anatomique hépatique. Les procédures opératoires sont désignés en fonction de l'anatomie des structures qui sont en cours de suppression. Par exemple, la résection de l'hemiliver (c.-à-gauche, dépose des segments II à IV) est appelée une hemihepatectomy gauche ; une hemihepatectomy droit renvoie à la dépose des segments V à VIII. Résection des segments II et III s'appelle une sectionectomy résection latérale gauche ; de segments VI et VII s'appelle une sectionectomy postérieure droite. Résection des segments IV à VIII est un trisectionectomy droite. Résection de la lobe caudé est appelée une segmentectomy I.  
  3. Dans cette approche, l'embolisation de l'afflux veineux portal à la partie de la foie pour être réséquée est effectué avant l'intervention du dispositif d'induire une hypertrophie significative et rapide de l'nonembolized segments hépatiques. Par exemple, certains patients peuvent avoir de grandes tumeurs multifocale ou qui ne peut être complètement enlevé avec un trisectionectomy droite. Si le RPF (segments I à III) est trop petit pour permettre la résection sûre, PVE de segments IV à VIII est entrepris. Si la fonction hépatique est normale, ce sont normalement effectuées dans l'hypertrophie rapide de segments I à III qui culmine en 4 semaines. Ainsi, si l'imagerie et de répéter l'analyse volumétrique réalisée 1 mois après le PVE identifie suffisamment l'hypertrophie PVE, le traitement peut être entrepris immédiatement après. Dans les cas d'une altération de la fonction hépatique (p. ex., patients présentant une hépatotoxicité associée à la chimiothérapie), la réponse hypertrophique à PVE peut être atténué. En effet, l'absence d'hypertrophie PVE ( <5 % d'augmentation de volume de RPF) est fortement prédictive de postresection l'insuffisance hépatique
  4. Thérapies Transarterial tirer parti de ces caractéristiques physiologiques uniques de métastases hépatiques. Contrairement à d'hépatocytes normaux, qui tirent environ 75  % de leurs réserves de sang de la circulation veineuse portale métastases hépatiques, tirent 80  % à 90  % de leurs réserves de sang de la circulation artérielle hépatique. Par conséquent, un certain nombre d'interventions thérapeutiques ciblant les métastases hépatiques ont été conçus pour être livrées intra-artérielle (via le système artériel hépatique). 
  5. Cependant, de récentes analyses ont suggéré que, dans l'ère moderne de la thérapie systémique très efficace, les variables influant sur les résultats après dominante metastasectomy hépatique peut être la réactivité de la tumeur à la chimiothérapie et de résécabilité technique.83 Ceci suggère que la chimiothérapie moderne a largement surmonter l'impact de ces facteurs pronostiques