SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  22
Dr Ali OUKAOUR
Gastro-entérologue
   Patient âgé de 53 ans, consulte pour
    rectorragies évoluant depuis 6 mois de manière
    continue sans douleurs ni trouble du transit
   Dans ses antécédents, le père et le frère décédés
    d’un cancer colique
   L’examen note une pâleur cutanéo-muqueuse,
    l’abdomen est souple sans masse ou
    hypertrophie d’organe, pas d’adenopathies
   Le toucher rectal trouve une formation ferme
    mobile ayant un pédicule à 5cm environ de la
    marge anale, mobile par rapport au plan
    profond
   Sigmoidoscopie: Volumineuse formation
    ulcéro-bourgeonnante, hémorragique, située à
    5cm environ de la marge , à pédicule large,
    occupant le tiers de la lumière
   Biopsies : adénocarcinome bien différencié
   Bilan biologique retentissement et pré
    opératoire
   Coloscopie totale
   Télé thorax
   Echographie abdominale
   TDM thoraco-abdominale
   IRM
   Echographie endorectale
   ACE
   Biologie Anémie à 8gr d’hémoglobine
   Le reste est normal
   Telethorax et échographie normaux
   Coloscopie :absence d’autre lésions
   IRM épaississement de 11mm situé à 7cm de
    la marge anale, s’étendant sur 12 mm, sans
    adénopathies ni atteinte de la graisse peri-
    tumorale classé T2/T3 N0 M0
   Chirurgie seule
   Chirurgie suivie de radio ou et ou
    chimiothérapie
   Radiothérapie suivie de chirurgie
   Radio chimiothérapie suivie de chirurgie
   Exérèse locale
   Radio chimiothérapie suivie de la chirurgie
    après 4 à 6 semaines
    Protocole suivi
   Radiothérapie curative pré opératoire dose
    totale sur 5semaines 45 Gy, fractionnée sur
    1.8 Gy par séance avec 5 séances/semaine
    associée à une chimiothérapie concomitante
    Xeloda per os

   IRM (même matériel même opérateur):
    les différentes séquences n’objectivent pas
    d’épaississement franc de la paroi rectale ni
    de rehaussement suspect après injection de
    gadolinium
   La graisse perirectale est saine
   Endoscopie: disparition complète de la lésion
   On note une zone pale recouverte de
    pétéchies
   A la vue des résultat le patient refuse toute
    intervention malgré les recommandations des
    médecins consultés
   L’ exérèse totale du mesorectum est la
    technique de référence, elle réduit le risque de
    récidive locale et permet la préservation
    (souvent)nerveuse donc minimise les séquelles
    génito-urinaires
   La radiothérapie neoadjuvante réalisée pour
    des tumeurs T3 T4 Diminue le risque de
    récidive locale
   Ceci étant tiré de l’EBM , malgré l’insistance le
    patient refuse et accepte une surveillance
    rapprochée .
   Le patient a bien répondu à la radio
    chimiothérapie, une intervention pourrait
    entrainer des séquelles fonctionnelles génito-
    urinaires et digestives mal tolérées qui sont
    souvent accrues parce traitement préoperatoire
   Cette situation –bonne réponse clinique n’est pas
    rare, elle est observée chez 10à 45% des patient, la
    réponse histologique n’étant pas connue car la
    biopsie n’a pas était faite.
   Une équipe brésilienne a observé chez 265
    malades atteint de cancer du bas rectum T2 ou T3
    traités par radio chimiothérapie une réponse
    cliniquement complète chez 27%, ils ont été
    surveillés sur une période de 57 mois et comparés
    à un groupe témoin opéré était de 5% contre14% et
    la survie était meilleure de 100% VS 88%
   Clinique avec TR et rectoscopie
    trimestrielle
   Tele thorax et échographie semestrielle
   TDM thoraco-abdominale semestrielle
   Echographie endo-rectale trimestrielle
   Pendant 2ans , puis espacée
   Actuellement , nous sommes à 14 mois de suivi
   Le patient est toujours en bonne réponse
    clinique, endoscopique, l’ IRM et echo-
    endorectale sont normales
   Nous avons préconisé une enquête familiale
    avec proposition de coloscopie pour les
    membres de sa famille…. à suivre

Contenu connexe

Tendances

Tumeurs primitives du foie
Tumeurs primitives du foieTumeurs primitives du foie
Tumeurs primitives du foie
Rose De Sable
 

Tendances (20)

Pansements familles
Pansements famillesPansements familles
Pansements familles
 
Tumeurs kystiques du pancréas : Comment orienter le dignostic en imagerie?
Tumeurs kystiques du pancréas : Comment orienter le dignostic en imagerie?Tumeurs kystiques du pancréas : Comment orienter le dignostic en imagerie?
Tumeurs kystiques du pancréas : Comment orienter le dignostic en imagerie?
 
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)
Syndrome de Budd-Chiari (diagnostic, traitement)
 
Cat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive hauteCat devant une hémorragie digestive haute
Cat devant une hémorragie digestive haute
 
Echo doppler vasculaire
Echo doppler vasculaireEcho doppler vasculaire
Echo doppler vasculaire
 
Maladies trophoblastiques
Maladies trophoblastiquesMaladies trophoblastiques
Maladies trophoblastiques
 
Icono imagerie ecn
Icono imagerie ecnIcono imagerie ecn
Icono imagerie ecn
 
Achalasie 2017 (2)
Achalasie 2017 (2)Achalasie 2017 (2)
Achalasie 2017 (2)
 
Hyperferritinémie et hémochromatose 2023.pdf
Hyperferritinémie et hémochromatose 2023.pdfHyperferritinémie et hémochromatose 2023.pdf
Hyperferritinémie et hémochromatose 2023.pdf
 
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
 
Comment utiliser le cardiotocographe, Jan Nkeck
Comment utiliser le cardiotocographe, Jan NkeckComment utiliser le cardiotocographe, Jan Nkeck
Comment utiliser le cardiotocographe, Jan Nkeck
 
Maladie de Wilson 2024 Signes Diagnostic Traitement
Maladie de Wilson 2024 Signes Diagnostic TraitementMaladie de Wilson 2024 Signes Diagnostic Traitement
Maladie de Wilson 2024 Signes Diagnostic Traitement
 
Syndrome de Zollinger-Ellison
Syndrome de Zollinger-EllisonSyndrome de Zollinger-Ellison
Syndrome de Zollinger-Ellison
 
Cas cliniques tumeurs du rein
Cas cliniques   tumeurs du reinCas cliniques   tumeurs du rein
Cas cliniques tumeurs du rein
 
Cas Clinique Sophie SAcleux.pdf
Cas Clinique Sophie SAcleux.pdfCas Clinique Sophie SAcleux.pdf
Cas Clinique Sophie SAcleux.pdf
 
Tumeurs primitives du foie
Tumeurs primitives du foieTumeurs primitives du foie
Tumeurs primitives du foie
 
Glycogenoses
GlycogenosesGlycogenoses
Glycogenoses
 
CAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueCAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigue
 
Exercice radio thorax
Exercice radio thorax Exercice radio thorax
Exercice radio thorax
 
Bilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdf
Bilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdfBilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdf
Bilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdf
 

En vedette

Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
killua zoldyck
 
Pr aqodad nourdin tumeurs kystiques du pancréas
Pr aqodad nourdin   tumeurs kystiques du pancréasPr aqodad nourdin   tumeurs kystiques du pancréas
Pr aqodad nourdin tumeurs kystiques du pancréas
Fatimazohra Elamrani
 
La paludisme powerpoint
La paludisme powerpointLa paludisme powerpoint
La paludisme powerpoint
CeleneDiaz
 
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-20132.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
killua zoldyck
 
Epidémiologie et dépistage du cancer colo rectal
Epidémiologie et dépistage du cancer colo rectalEpidémiologie et dépistage du cancer colo rectal
Epidémiologie et dépistage du cancer colo rectal
Vincent Di Martino
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
Amel Ammar
 

En vedette (17)

Carcinoma rectum (Rectal Cancer)
Carcinoma rectum (Rectal Cancer)Carcinoma rectum (Rectal Cancer)
Carcinoma rectum (Rectal Cancer)
 
TNCD: Cancer du colon
TNCD: Cancer du colonTNCD: Cancer du colon
TNCD: Cancer du colon
 
Leptospirose
LeptospiroseLeptospirose
Leptospirose
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
 
La prostate expliquée aux patients adenome de la prostate et le cancer de la...
La prostate expliquée aux patients adenome de la prostate et le cancer de la...La prostate expliquée aux patients adenome de la prostate et le cancer de la...
La prostate expliquée aux patients adenome de la prostate et le cancer de la...
 
Pr aqodad nourdin tumeurs kystiques du pancréas
Pr aqodad nourdin   tumeurs kystiques du pancréasPr aqodad nourdin   tumeurs kystiques du pancréas
Pr aqodad nourdin tumeurs kystiques du pancréas
 
colorectal cancer
colorectal cancercolorectal cancer
colorectal cancer
 
La paludisme powerpoint
La paludisme powerpointLa paludisme powerpoint
La paludisme powerpoint
 
071 hausfater
071 hausfater071 hausfater
071 hausfater
 
Anatomy of Rectum
Anatomy of RectumAnatomy of Rectum
Anatomy of Rectum
 
Colorectal Cancer
Colorectal CancerColorectal Cancer
Colorectal Cancer
 
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-20132.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
2.endocadite inféctieuse tizi dim 29 09-2013
 
Epidémiologie et dépistage du cancer colo rectal
Epidémiologie et dépistage du cancer colo rectalEpidémiologie et dépistage du cancer colo rectal
Epidémiologie et dépistage du cancer colo rectal
 
Paludisme (vue de l'Algérie)
Paludisme (vue de l'Algérie)Paludisme (vue de l'Algérie)
Paludisme (vue de l'Algérie)
 
Cours 11 - Pathologie tumorale
Cours 11 - Pathologie tumoraleCours 11 - Pathologie tumorale
Cours 11 - Pathologie tumorale
 
Paludisme
PaludismePaludisme
Paludisme
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
 

Similaire à Cancer du rectum

Tipmp ou pancréatite chronique
Tipmp ou pancréatite chroniqueTipmp ou pancréatite chronique
Tipmp ou pancréatite chronique
alioukaour
 
cancer de l_oesophage 2.pptx cours a minima
cancer  de l_oesophage 2.pptx cours a minimacancer  de l_oesophage 2.pptx cours a minima
cancer de l_oesophage 2.pptx cours a minima
madiassakonate1
 
Jean pierre-giolitto. prolapsus féminins
Jean pierre-giolitto. prolapsus fémininsJean pierre-giolitto. prolapsus féminins
Jean pierre-giolitto. prolapsus féminins
jeanpierre giolitto
 
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicales
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicalesRadiochimiothérapie des tumeurs vésicales
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicales
coutte
 
Registre sfa cancer et thrombose
Registre sfa cancer et thromboseRegistre sfa cancer et thrombose
Registre sfa cancer et thrombose
sfa_angeiologie
 
Imageriehhhhhhh-de-la-femme -10 12 2021.pdf
Imageriehhhhhhh-de-la-femme -10 12 2021.pdfImageriehhhhhhh-de-la-femme -10 12 2021.pdf
Imageriehhhhhhh-de-la-femme -10 12 2021.pdf
NarathLong
 

Similaire à Cancer du rectum (20)

Point de vue du chirurgien colorectal - S. Benoist
Point de vue du chirurgien colorectal - S. BenoistPoint de vue du chirurgien colorectal - S. Benoist
Point de vue du chirurgien colorectal - S. Benoist
 
Tipmp ou pancréatite chronique
Tipmp ou pancréatite chroniqueTipmp ou pancréatite chronique
Tipmp ou pancréatite chronique
 
Grossesse extra utérine Dr Bocoum Amadou
Grossesse extra utérine Dr Bocoum  AmadouGrossesse extra utérine Dr Bocoum  Amadou
Grossesse extra utérine Dr Bocoum Amadou
 
Point de vue du chirurgien hépatique - M.A. Allard
Point de vue du chirurgien hépatique - M.A. AllardPoint de vue du chirurgien hépatique - M.A. Allard
Point de vue du chirurgien hépatique - M.A. Allard
 
Métastases définitivement non résécables : encore une chance ? - Pr René ADAM
Métastases définitivement non résécables : encore une chance ? - Pr René ADAMMétastases définitivement non résécables : encore une chance ? - Pr René ADAM
Métastases définitivement non résécables : encore une chance ? - Pr René ADAM
 
Traitement non opératoire des perforations d’ulcère gastroduodénal.pptx
Traitement non opératoire des perforations d’ulcère gastroduodénal.pptxTraitement non opératoire des perforations d’ulcère gastroduodénal.pptx
Traitement non opératoire des perforations d’ulcère gastroduodénal.pptx
 
P18
P18P18
P18
 
Cas clinique astro cervix 2
Cas clinique astro cervix 2Cas clinique astro cervix 2
Cas clinique astro cervix 2
 
Métastase hépatique
Métastase hépatiqueMétastase hépatique
Métastase hépatique
 
Métastases hépatique de cancer colorectal
Métastases hépatique de cancer colorectalMétastases hépatique de cancer colorectal
Métastases hépatique de cancer colorectal
 
cancer de l_oesophage 2.pptx cours a minima
cancer  de l_oesophage 2.pptx cours a minimacancer  de l_oesophage 2.pptx cours a minima
cancer de l_oesophage 2.pptx cours a minima
 
Azt2
Azt2Azt2
Azt2
 
Dr giolitto reims
Dr giolitto   reimsDr giolitto   reims
Dr giolitto reims
 
Dr giolitto reims
Dr giolitto   reimsDr giolitto   reims
Dr giolitto reims
 
Jean pierre-giolitto. prolapsus féminins
Jean pierre-giolitto. prolapsus fémininsJean pierre-giolitto. prolapsus féminins
Jean pierre-giolitto. prolapsus féminins
 
Les tumeurs malignes du rein
Les tumeurs malignes du reinLes tumeurs malignes du rein
Les tumeurs malignes du rein
 
Réirradiation des cancers des VADS
Réirradiation des cancers des VADSRéirradiation des cancers des VADS
Réirradiation des cancers des VADS
 
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicales
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicalesRadiochimiothérapie des tumeurs vésicales
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicales
 
Registre sfa cancer et thrombose
Registre sfa cancer et thromboseRegistre sfa cancer et thrombose
Registre sfa cancer et thrombose
 
Imageriehhhhhhh-de-la-femme -10 12 2021.pdf
Imageriehhhhhhh-de-la-femme -10 12 2021.pdfImageriehhhhhhh-de-la-femme -10 12 2021.pdf
Imageriehhhhhhh-de-la-femme -10 12 2021.pdf
 

Dernier (6)

LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
 
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
 

Cancer du rectum

  • 2. Patient âgé de 53 ans, consulte pour rectorragies évoluant depuis 6 mois de manière continue sans douleurs ni trouble du transit  Dans ses antécédents, le père et le frère décédés d’un cancer colique
  • 3. L’examen note une pâleur cutanéo-muqueuse, l’abdomen est souple sans masse ou hypertrophie d’organe, pas d’adenopathies  Le toucher rectal trouve une formation ferme mobile ayant un pédicule à 5cm environ de la marge anale, mobile par rapport au plan profond
  • 4. Sigmoidoscopie: Volumineuse formation ulcéro-bourgeonnante, hémorragique, située à 5cm environ de la marge , à pédicule large, occupant le tiers de la lumière  Biopsies : adénocarcinome bien différencié
  • 5.
  • 6.
  • 7.
  • 8. Bilan biologique retentissement et pré opératoire  Coloscopie totale  Télé thorax  Echographie abdominale  TDM thoraco-abdominale  IRM  Echographie endorectale  ACE
  • 9. Biologie Anémie à 8gr d’hémoglobine  Le reste est normal  Telethorax et échographie normaux  Coloscopie :absence d’autre lésions  IRM épaississement de 11mm situé à 7cm de la marge anale, s’étendant sur 12 mm, sans adénopathies ni atteinte de la graisse peri- tumorale classé T2/T3 N0 M0
  • 10. Chirurgie seule  Chirurgie suivie de radio ou et ou chimiothérapie  Radiothérapie suivie de chirurgie  Radio chimiothérapie suivie de chirurgie  Exérèse locale
  • 11. Radio chimiothérapie suivie de la chirurgie  après 4 à 6 semaines  Protocole suivi  Radiothérapie curative pré opératoire dose totale sur 5semaines 45 Gy, fractionnée sur 1.8 Gy par séance avec 5 séances/semaine associée à une chimiothérapie concomitante Xeloda per os 
  • 12. IRM (même matériel même opérateur):  les différentes séquences n’objectivent pas d’épaississement franc de la paroi rectale ni de rehaussement suspect après injection de gadolinium  La graisse perirectale est saine  Endoscopie: disparition complète de la lésion  On note une zone pale recouverte de pétéchies
  • 13.
  • 14.
  • 15.
  • 16.
  • 17. A la vue des résultat le patient refuse toute intervention malgré les recommandations des médecins consultés
  • 18. L’ exérèse totale du mesorectum est la technique de référence, elle réduit le risque de récidive locale et permet la préservation (souvent)nerveuse donc minimise les séquelles génito-urinaires  La radiothérapie neoadjuvante réalisée pour des tumeurs T3 T4 Diminue le risque de récidive locale
  • 19. Ceci étant tiré de l’EBM , malgré l’insistance le patient refuse et accepte une surveillance rapprochée .  Le patient a bien répondu à la radio chimiothérapie, une intervention pourrait entrainer des séquelles fonctionnelles génito- urinaires et digestives mal tolérées qui sont souvent accrues parce traitement préoperatoire
  • 20. Cette situation –bonne réponse clinique n’est pas rare, elle est observée chez 10à 45% des patient, la réponse histologique n’étant pas connue car la biopsie n’a pas était faite.  Une équipe brésilienne a observé chez 265 malades atteint de cancer du bas rectum T2 ou T3 traités par radio chimiothérapie une réponse cliniquement complète chez 27%, ils ont été surveillés sur une période de 57 mois et comparés à un groupe témoin opéré était de 5% contre14% et la survie était meilleure de 100% VS 88%
  • 21. Clinique avec TR et rectoscopie trimestrielle  Tele thorax et échographie semestrielle  TDM thoraco-abdominale semestrielle  Echographie endo-rectale trimestrielle  Pendant 2ans , puis espacée
  • 22. Actuellement , nous sommes à 14 mois de suivi  Le patient est toujours en bonne réponse clinique, endoscopique, l’ IRM et echo- endorectale sont normales  Nous avons préconisé une enquête familiale avec proposition de coloscopie pour les membres de sa famille…. à suivre