Les bibliothèques numériques sri-lankaises Nenasalas

791 vues

Publié le

Les Nenasalas ou guichets du savoirsont des bibliothèques numériques qui mettent à disposition de leurs usagers des équipements informatiques de qualité et un accès à internet. Elles permettent l’acquisition de compétences numériques et dispensent des formations adaptées aux nécessités locales. A la fois conçues pour diffuser la culture numérique et favoriser le développement économique, elles sont implantées dans des zones reculées et défavorisées, en milieu rural ou semi-urbain. On en dénombre plus de 600, couvrant la totalité du Sri-Lanka. En 10 ans, elles ont permis d’augmenter le taux de compétence informatique sous la barre des 10% en 2004 à près de 40% en 2014.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
791
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
73
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les bibliothèques numériques sri-lankaises Nenasalas

  1. 1. Les bibliothèques numériques sri-lankaises Nenasalas
  2. 2.  Prix Accès à la connaissance de la fondation Bill et Melinda Gates, remis lors du congrès de l’IFLA à Lyon  Nenasalas? Des guichets du savoir sri- lankais numériques
  3. 3. Un vaste projet à échelle rurale  Implantés dans des zones reculées et défavorisées  En milieu rural ou semi-urbain  Plus de 600 entités  Couvrant la totalité du Sri-Lanka  Pensés localement, adaptés aux contextes spécifiques  Calqués sur les besoins des populations
  4. 4. Etre là où les gens sont, faire avec ce qu’ils sont  Majoritairement hébergés dans des centres religieux…  …car une grande partie de la vie collective s’articule autour de ces entités  Temples bouddhistes ou hindous, mosquées ou églises chrétiennes  Savoir reconnaître ce qui est constitutif de l’identité des gens  Développer des environnements qui puissent leur être familiers et les mettre à l’aise
  5. 5. Missions  Permettre la diffusion de la culture numérique et l’acquisition de compétences numériques  Dispenser des formations adaptées aux nécessités locales
  6. 6. Ossature de base  Mise à disposition d’équipements informatiques de qualité  Accès à internet  Espaces polyvalents
  7. 7. Des services fondés sur les besoins réels des usagers  Les jeunes peuvent apprendre l’anglais  Les femmes peuvent disposer d’informations vitales sur la nutrition et l’allaitement, les risques sanitaires ou les vaccins  Les adultes peuvent bénéficier d’aide à la recherche d’emploi  Ou accéder à des services gouvernementaux (obtention d’un passeport, renouvellement d’un permis de conduire,…)
  8. 8.  En fonction des contextes locaux, on peut assimiler une palette très variée de compétences  Par exemple, apprendre à rentabiliser sa pêche ou à mieux planter ses graines  Services également adaptés aux travailleurs migrants, notamment en les familiarisant avec Skype qui leur permet de rester en contact avec leur famille à l’étranger
  9. 9. Un rôle politique fort  Améliorer la qualité de vie des gens  Encourager leur autonomie et l’entrepreunariat  Favoriser le développement social et économique  Renforcer la cohésion sociale, le processus démocratique et la paix
  10. 10. Missions également encouragées par l’ABF ou l’UNESCO  Fournir à chaque personne les moyens d’évoluer de façon créative  Développer la création, la recherche et l’innovation  Fournir aux entreprises locales, aux associations et aux groupes d’intérêt les services d’information adéquats  Etre un lieu privilégié pour la collectivité, favorisant échanges, débats, projets, nourrissant le vivre- ensemble
  11. 11. Les Nenasalas, moteurs de la vie collective  Disposer d’un lieu de vie collectif centré autour des apprentissages, de la formation tout au long de la vie, de la convivialité et de l’échange  Organiser des sorties, des activités participatives comme des sessions culinaires, célébrer des fêtes, etc.  Avoir une conception plus large de ce que recouvrent la culture, l’information, l’accès au savoir, l’apprentissage, le plaisir de la découverte  Faire des lieux où le vivre-ensemble s’incarne vraiment
  12. 12. Dimension participative  Membres de la communauté très impliqués dans le fonctionnement de ces centres  Jeunes = formateurs bénévoles en informatique  Transmission de compétences et ce faisant acquisition de compétences  Démarche proactive très bénéfique à plusieurs titres  Les usagers ne sont pas dans une attitude de consommation
  13. 13.  Les usagers font partie des rouages des projets  Se l’approprient, l’orientent, en sont co- responsables  Œuvre commune  Ce mode de fonctionnement garantit la pérennité des Nenasalas  Fierté partagée, ici pas de défiance à l’égard de l’institution publique
  14. 14. En 10 ans, de 2004 à 2014 le taux de compétence informatique, inférieur à 10% au départ est passé à près de 40%! Grand succès pour cette initiative unique, humaine et audacieuse

×