22 OCTOBRE 2015
FLORENCE PIRON, UNIVERSITÉ LAVAL
FLORENCE.PIRON@COM.ULAVAL.CA
Cette œuvre est mise à disposition selon les...
DÉFINITION DU LIBRE ACCÈS –
DÉCLARATION DE BUDAPEST
2002
Par "accès libre" à la littérature scientifique, nous entendons s...
Quand notre ordinateur n’est pas connecté à une bibliothèque qui
est abonnée à la revue, il faut payer avec une carte de c...
Mais en fouillant
un peu, on découvre
que les auteurs
avaient déposé leur
texte sur un site web,
en libre accès… avant
mêm...
38 $
pour
acheter
un
compte
rendu
de livre
sur la
malaria!
Cet
argent
va à
l’éditeur
et non à
l’auteur
qui a
cédé
ses
droi...
Un exemple de mur payant pour accéder à la science : 38$ pour un pdf!
Pacte international relatif aux droits
économiques, sociaux et culturels,
ONU, 1976
COMMENT RÉALISER LE
LIBRE ACCÈS?
Moyens à disposition des chercheurs et chercheuses :
- Publier dans une revue scientifiqu...
DEUX VOIES PRINCIPALES VERS
LE LIBRE ACCÈS
Voie dorée
Publier dans une
revue en libre accès
sur le web : les
lecteurs ont ...
DOAJ: Le portail des revues en accès libre
DEUX VOIES PRINCIPALES VERS
LE LIBRE ACCÈS
Voie dorée
Publier dans une
revue en libre accès
sur le web : les
lecteurs ont ...
LES ARCHIVES
NUMÉRIQUES OUVERTES
INSTITUTIONNELLES
• Ce sont des sites web qui sont réalisés et gérés par les
bibliothèque...
3. LA VOIE VERTE VERS LE LIBRE ACCÈS (1/2)
Dépôt (autoarchivage), par les chercheurs ou en leur nom, dans des
répertoires....
3. LA VOIE VERTE VERS LE LIBRE ACCÈS (2/2)
Les chercheurs empruntent-ils la voie verte?
• < 5% si laissés à eux-mêmes; ex....
6. LE LIBRE ACCÈS AU QUÉBEC (1/5)
Voie verte : sur les 18 universités québecoises
• 15 ont un répertoire institutionnel (H...
6. LE LIBRE ACCÈS AU QUÉBEC (2/5)
Voie verte : des résultats mitigés
• Articles déposés datés entre 2011 et 2014 (au 2015-...
6. LE LIBRE ACCÈS AU QUÉBEC (3/5)
Voie dorée
• Pas de statistiques récentes sur la proportion des chercheurs ou des
articl...
6. LE LIBRE ACCÈS AU QUÉBEC (4/5)
Perspectives
• Politiques des organismes de financement
• Fonds de recherche en santé du...
6. LE LIBRE ACCÈS AU QUÉBEC (5/5)
Perspectives (suite)
• Financement des revues
• Fonds de recherche du Québec Culture et ...
POLITIQUES D’AUTOARCHIVAGE DES GRANDS
ÉDITEURS
M. Couture page 33
Répertoire Site perso Commentaires
Elsevier 60 % ≤ 12 m
...
DROIT D’AUTEUR
CETTE
PRÉSENTATION
Est sous licence Creative Commons:
Vous pouvez l’utiliser, telle quelle ou en la modifiant, pour
vos ac...
Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron
Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron
Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron
Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron
Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron
Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron
Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron
Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron
Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron
Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron
Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron
Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron
Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron

56 vues

Publié le

Introduction au mouvement du libre accès, incluant du point de vue des pays des Suds, à ses nuances et débats. Conférence prononcée dans le cadre de la Semaine du libre accès 2015 à l'Université Laval.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
56
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Comprendre le libre accès - conférence de Florence Piron

  1. 1. 22 OCTOBRE 2015 FLORENCE PIRON, UNIVERSITÉ LAVAL FLORENCE.PIRON@COM.ULAVAL.CA Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence creative commons attribution 4.0 canada Mieux comprendre le libre accès aux publications scientifiques : pourquoi, comment, risques, avantages
  2. 2. DÉFINITION DU LIBRE ACCÈS – DÉCLARATION DE BUDAPEST 2002 Par "accès libre" à la littérature scientifique, nous entendons sa mise à disposition gratuite sur l'Internet public, permettant à tout un chacun de lire, télécharger, copier, transmettre, imprimer, chercher ou faire un lien vers le texte intégral de ces articles, les disséquer pour les indexer, s'en servir de données pour un logiciel, ou s'en servir à toute autre fin légale, sans barrière financière, légale ou technique autre que celles indissociables de l'accès et l'utilisation d'Internet. La seule contrainte sur la reproduction et la distribution, et le seul rôle du copyright dans ce domaine devrait être de garantir aux auteurs un contrôle sur l'intégrité de leurs travaux et le droit à être correctement reconnus et cités.
  3. 3. Quand notre ordinateur n’est pas connecté à une bibliothèque qui est abonnée à la revue, il faut payer avec une carte de crédit pour avoir accès au texte…
  4. 4. Mais en fouillant un peu, on découvre que les auteurs avaient déposé leur texte sur un site web, en libre accès… avant même sa publication
  5. 5. 38 $ pour acheter un compte rendu de livre sur la malaria! Cet argent va à l’éditeur et non à l’auteur qui a cédé ses droits
  6. 6. Un exemple de mur payant pour accéder à la science : 38$ pour un pdf!
  7. 7. Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, ONU, 1976
  8. 8. COMMENT RÉALISER LE LIBRE ACCÈS? Moyens à disposition des chercheurs et chercheuses : - Publier dans une revue scientifique en libre accès (voie dorée) - Archiver ses textes dans un dépôt institutionnel (site web) (voie verte) Conditions : Que les chercheurs et chercheuses choisissent de publier dans des revues en libre accès ou prennent le temps d’archiver leurs textes afin de les rendre accessibles s’ils sont publiés dans des revues fermées. Qu’ils n’aient pas peur de déplaire aux revues commerciales Qu’ils aient accès à une connexion Internet de qualité, à un ordinateur et à une alimentation électrique stable: pas facile dans les pays du Sud, mais pas impossible Qu’ils aient les compétences numériques nécessaires : un défi partout
  9. 9. DEUX VOIES PRINCIPALES VERS LE LIBRE ACCÈS Voie dorée Publier dans une revue en libre accès sur le web : les lecteurs ont accès au texte gratuitement et sans inscription ou mot de passe (pas comme researchgate ou academia)
  10. 10. DOAJ: Le portail des revues en accès libre
  11. 11. DEUX VOIES PRINCIPALES VERS LE LIBRE ACCÈS Voie dorée Publier dans une revue en libre accès sur le web : les lecteurs ont accès au texte gratuitement et sans inscription ou mot de passe (pas comme researchgate ou academia) Voie verte Archiver (déposer) une copie en libre accès de son article dans un dépôt institutionnel (ou archive ouverte) universitaire
  12. 12. LES ARCHIVES NUMÉRIQUES OUVERTES INSTITUTIONNELLES • Ce sont des sites web qui sont réalisés et gérés par les bibliothèques universitaires à l’aide de logiciels libres qui ont été conçus pour ça : Dspace, eprints • Une volonté de pérenniser l’existence des publications des chercheurs et chercheuses de leur université • L’auteur-e fait le dépôt personnellement dans l’archive, en respectant la politique éditoriale de la revue • Les métadonnées (titre, résumé, mots clés) permettent un repérage efficace dans les moteurs de recherche comme Google • Un réseau mondial de près de 2700 dépôts dans le monde
  13. 13. 3. LA VOIE VERTE VERS LE LIBRE ACCÈS (1/2) Dépôt (autoarchivage), par les chercheurs ou en leur nom, dans des répertoires... • institutionnels; ex. ORBi (U. Liège), R-libre (TÉLUQ) • centralisés; ex. ArXiv, HLA (France) Selon les conditions fixées par les éditeurs : • version permise • manuscrit final révisé (le plus souvent) • version de l’éditeur, manuscrit soumis avant évaluation • aucune (~ 5-10% des revues) • moment du dépôt • à l’acceptation • lors de la publication • un certain temps après la publication (embargo) Présentation de M. Couture sur le libre accès 11 septembre 2015 page 26
  14. 14. 3. LA VOIE VERTE VERS LE LIBRE ACCÈS (2/2) Les chercheurs empruntent-ils la voie verte? • < 5% si laissés à eux-mêmes; ex. : Archipel (UQAM) • 5 - 40 % si encouragés et aidés; ex. : TÉLUQ • 15 - 50% si obligation/engagement de principe (sans conséquence ou vérification); ex. : Concordia, MIT • 60 - 80%+ si obligation (mandate) avec conséquence (financement, progression dans la carrière); ex. : NIH, Liège Globalement : ~ 6 % des articles (estimation très imprécise; voir Archambault et al., 2014) M. Couture page 27
  15. 15. 6. LE LIBRE ACCÈS AU QUÉBEC (1/5) Voie verte : sur les 18 universités québecoises • 15 ont un répertoire institutionnel (HEC, ENAP, Bishop’s) • 8 n’acceptent, ou ne contiennent à toutes fins utiles que des thèses ou mémoires (Montréal, Laval, Sherbrooke, Polytechnique, ÉTS, UQO, UQTR, UQAT) • 2 ont mis en place une obligation / un engagement • Concordia : vote du sénat « exigeant » (require) le dépôt des articles et encourageant celui des autres documents • TÉLUQ : engagement des professeurs (votes unanimes des 4 départements) à déposer leurs articles M. Couture page 28
  16. 16. 6. LE LIBRE ACCÈS AU QUÉBEC (2/5) Voie verte : des résultats mitigés • Articles déposés datés entre 2011 et 2014 (au 2015-09-10) M. Couture page 29 UQAM UQAC Concordia TÉLUQ 2011 31 14 172 38 2012 15 11 181 29 2013 9 11 110 32 2014 6 8 51 37 moyenne 2011-2013 18 12 154 33 articles / professeur / année 0,02 0,05 0,17 0,48
  17. 17. 6. LE LIBRE ACCÈS AU QUÉBEC (3/5) Voie dorée • Pas de statistiques récentes sur la proportion des chercheurs ou des articles québécois (en 2006, 27 % avaient déjà publié en LA; voir Vézina, 2006) • Revues québécoises : plateforme Érudit • 100 revues scientifiques ou savantes • 20 revues en LA • 4 avec licence CC (avec restrictions) • toutes les revues : accès gratuit aux articles après 2 ans (pas vraiment LA) M. Couture page 30
  18. 18. 6. LE LIBRE ACCÈS AU QUÉBEC (4/5) Perspectives • Politiques des organismes de financement • Fonds de recherche en santé du Québec (2012) : les chercheurs doivent « faire tous les efforts possibles » pour rendre leurs publications en libre accès dans les 6 mois. • Trois conseils canadiens (CRSH, CRSNG, IRSC) (2015) : les chercheurs doivent « s’assurer que les articles [...] sont accessibles gratuitement dans les 12 mois ». • Contrôle uniquement pour les Instituts de recherche en santé • Groupe de travail de l’Université du Québec (2015) • objectif pour 20018 : 50% des articles dans les répertoires • invite les établissements à adopter des mesures, dont des obligations de dépôt liées au financement interne M. Couture page 31
  19. 19. 6. LE LIBRE ACCÈS AU QUÉBEC (5/5) Perspectives (suite) • Financement des revues • Fonds de recherche du Québec Culture et Société • « Privilégie la diffusion numérique des revues scientifiques et le libre accès à leurs articles » • « La revue doit faire état de ses pratiques actuelles et de ses intentions [...] relativement aux modalités permettant le libre accès aux articles » (< 10% des points) • Obligation de diffuser sur Érudit (28 revues) • Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) • « les efforts déployés par la revue pour accroître ce lectorat, y compris des plans de passage à un modèle opérationnel de libre accès » ( < 20% des points) M. Couture page 32
  20. 20. POLITIQUES D’AUTOARCHIVAGE DES GRANDS ÉDITEURS M. Couture page 33 Répertoire Site perso Commentaires Elsevier 60 % ≤ 12 m max : 48 m pas d’embargo • embargos différents pour certains organismes • licence CC BY-NC-ND pour les manuscrits Springer 12 m pas d’embargo Wiley 12 m STM* 24 m SHS* 12 m STM 24 m SHS embargos différents pour 3 organismes Taylor & Francis 12 m STM 18 m SHS pas d’embargo pas d’embargo sur site du département *STM : Science, technologie, médecine SHS : Sciences humaines et sociales
  21. 21. DROIT D’AUTEUR
  22. 22. CETTE PRÉSENTATION Est sous licence Creative Commons: Vous pouvez l’utiliser, telle quelle ou en la modifiant, pour vos activités d’enseignement ou de formation. Elle fait partie des communs de la connaissance, elle appartient à tous. À vous de jouer!

×