Mooc_formation_continue_cafel25_2014

4 691 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 691
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
689
Actions
Partages
0
Téléchargements
78
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mooc_formation_continue_cafel25_2014

  1. 1. 1 Sommaire MOOCs et Formation Continue MOOCs : menace ou atout à saisir pour la formation continue ? Marie-Frédérique Brun Annie Fulgari Karine Le Joly CAFEL 25 Ségolène Malaterre Mars 2014
  2. 2. 2 Sommaire PLAN Préambule : 6 bonnes raisons pour rapprocher MOOCs et formation continue Une histoire en marche L’expression d’un changement de paradigme Un contexte politique favorable Une innovation disruptive Les MOOCs à l’épreuve des faits Acteurs et enjeux de la formation continue Partie I : Le point de vue de l’entreprise Les problématiques de la formation continue Les atouts supposés des MOOCs Des retours d’expérience Les limites des MOOCs pour la formation continue Les nouveaux modèles des « open online courses » : SPOCs, COOCs, etc Partie II : Une nouvelle dynamique sectorielle Un essai de représentation du secteur AVANT Nouveaux acteurs Un essai de représentation du secteur APRES Deux lectures théoriques possibles Le problème du financement : la question de l’imputabilité Conclusion
  3. 3. 3 Sommaire 6 bonnes raisons pour rapprocher MOOCs et formation continue Soit … quelques éléments de contexte Préambule
  4. 4. 4 Sommaire 6 bonnes raisons pour rapprocher MOOCs et Formation Continue Une histoire en marche Introduit par Dave Cormier, le terme MOOC se rapporte en premier lieu au cours "Connectivism and Connective Knowledge" de Georges Siemens et Stephen Downes visant à appliquer et explorer les principes de leur théorie connectiviste du savoir. « Le business » « Le nouveau paradigme » « La vocation philantropique » « Le laboratoire » L’entrée en scène de nouveaux acteurs, et en premier lieu Coursera, Udacity et edX, marque le début de la diffusion massive des xMOOCs en en fixant temporairement les principales caractéristiques. La pérennité des MOOCs viendra de leur capacité à combiner efficacité pédagogique et retour sur investissement. La formation continue peut-elle constituer un champ de développement pérenne des MOOCs ? A quelles conditions ? + Pédagogie + Business A la recherche de nouvelles sources de profits, les principales plateformes MOOCs et de nouveaux entrants introduisent de nouveaux « business models » et des variations de forme autour du « noyau central » MOOC. 20082012 2013
  5. 5. 5 Sommaire Sous un angle sociétal, les MOOCs représentent un (épi)phénomène de la transformation de la société qui affecte l’éducation et la formation dans son paradigme, et par les modes d’accès à l’information et les formes de transmission et d’appropriation du savoir. 6 bonnes raisons pour rapprocher MOOCs et Formation Continue L’expression d’un changement de paradigme « L’hypothèse que nous nous proposons d’explorer et d’étayer est que nous sommes définitivement passés d’une société de tradition à une société de la connaissance. Ce basculement s’est traduit, dans l’ordre scolaire, par la substitution d’un modèle centré sur l’acte d’apprendre à un modèle antérieur qui restait commandé, en dépit de ses évolutions, par l’impératif de transmettre. » Transmettre et apprendre. Marie-Claude Blais, Marcel Gauchet, Dominique Ottavi. Les essais Stock. 2014 « De même donc que la pédagogie fut inventée (paideia) par les Grecs, au moment de l’invention et de la propagation de l’écriture, de même qu’elle se transforma quand émergea l’imprimerie, à la Renaissance, de même, la pédagogie change totalement avec les nouvelles technologies. […] Ce changement si décisif de l’enseignement – changement répercuté sur l’espace entier de la société mondiale et l’ensemble de ses institutions désuètes, changement qui ne touche pas, et de loin, l’enseignement seulement, mais sans doute le travail, les entreprises, la santé, le droit et la politique, bref l’ensemble de nos institutions –, nous sentons en avoir un besoin urgent, mais nous en sommes encore loin. (pp. 20- 21) » Petite Poucette. Michel Serres. Manifestes Le Pommier. 2012
  6. 6. 6 Sommaire Ainsi en France, FUN s’inscrit dans le cadre de la loi du 22 juillet 2013 et participe à l’objectif du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de mettre le numérique au cœur de son projet, avec une double ambition : la réussite étudiante; l’élévation du niveau de connaissances et de qualification en formation initiale et continue. L’agenda numérique prévoit 18 actions pour développer le numérique dans l’enseignement supérieur et la recherche. S’appuyant sur ce cadre, le MESR a donc défini un agenda numérique pour l’enseignement supérieur, autour de 3 axes majeurs de transformation. Le premier axe consiste à utiliser le numérique pour faciliter toutes les étapes du parcours de réussite de l’étudiant : orientation, formation initiale, insertion professionnelle et formation continue. En janvier 2014, une dépêche AFP annonce un appel à projets à hauteur de 3 millions d'euros consacrés aux "fabriques des MOOCs" (laboratoires vidéo) dans les campus et de 5 millions pour co-financer des MOOCs destinés à la formation professionnelle. Sous un angle politique, les MOOCs peuvent constituer une réponse aux besoins de formation au niveau mondial et tout au long de la vie (dans un contexte d’obsolescence rapide des savoirs et des compétences). 6 bonnes raisons pour rapprocher MOOCs et Formation Continue Un contexte politique favorable
  7. 7. 7 Sommaire La technologie (ou innovation de rupture), bien qu’éventuellement moins performante à l’origine que la technologie en place, selon les critères traditionnels de mesure, vise les clients qui n'ont pas besoin de toutes les performances du marché supérieur (rupture inférieure) et/ou s'adresse aux clients qui jusqu'à présent n'étaient pas servis par les entreprises établies (rupture de nouveaux marchés). 1 Alors que les entreprises en rupture tentent d'améliorer leurs marges et innovent pour satisfaire les segments supérieurs de la clientèle, la nouvelle technologie pénètre le marché traditionnel. Les entreprises établies sont attaquées sur leur marché lorsque la technologie de rupture est à même de satisfaire les segments les plus exigeants, jusqu’au point de la disparition de la technologie traditionnelle et de la transformation des critères de performance prévalant sur le marché. 2 Sous un angle économique, les business models émergeant autour des MOOCs constituent, pour l’enseignement supérieur et le secteur de la formation, une « innovation disruptive » (au sens de Clayton Christensen) propre à bouleverser la dynamique sectorielle. 1 2 Pour en savoir plus sur : • Clayton Christensen • Son analyse des MOOCs 6 bonnes raisons pour rapprocher MOOCs et Formation Continue Une innovation « disruptive »
  8. 8. 8 Sommaire http://mfeldstein.com/emerging_student_patterns_in_moocs_graphical_view/Statistiques de fréquentation du MOOC «GdP » Les MOOCs combinent, à ce jour, une fréquentation marquée par les adultes diplômés et un faible taux de complétion jusqu’à la certification. Ces tendances justifient l’intérêt marqué par la formation continue pour les MOOCs, ainsi que la nécessaire recherche de nouveaux modèles de revenus. 6 bonnes raisons pour rapprocher MOOCs et Formation Continue Les MOOCs à l’épreuve des faits
  9. 9. 9 Sommaire 6 bonnes raisons pour rapprocher MOOCs et Formation Continue Acteurs et enjeux de la formation continue (1) 55% des 18-64 ans ont suivi une formation en 2012. Un constat : inégalité entre salariés et non-salariés. o 32 milliards d’euros financés par des acteurs hétérogènes (entreprises, Etat, régions et autres collectivités territoriales, FSE, UNEDIC, Pôle emploi et les ménages…). o 58 668 organismes : un marché atomisé o Une diversité d’acteurs Etat, régions, branches professionnelles, entreprises, organismes de formation Etat des lieux : la Formation continue aujourd’hui c’est : o Une distinction entre formation tout au long de la vie et formation professionnelle continue o Un chiffre d’affaires de 13,1 milliards d’euros o 23,8 millions de stagiaires o 1 152 millions d’heures o 1% des organismes réalisent 44% du chiffre d’affaire en formant 31% des stagiaires
  10. 10. 10 Sommaire 6 bonnes raisons pour rapprocher MOOCs et Formation Continue Acteurs et enjeux de la formation continue (2) Les enjeux actuels : Evolution du cadre juridique Le système de la formation professionnelle jugé opaque, complexe et inégalitaire vient d’être réformé par la Loi du 5 mars 2014 avec plusieurs objectifs : o Favoriser une responsabilité individuelle plutôt qu’une démarche collective o Replacer l’apprenant au centre du système o Rendre salariés et demandeurs d’emploi maîtres de leur accès à la formation o Favoriser la formation qualifiante Même s’il ne s’agit pas d’un droit constitutionnel, le droit à la formation est un droit essentiel et encadré par le Code du travail Que l’on soit apprenant, acteur de la formation, formateur ou responsable formation, la question du cadre juridique des formations et plus particulièrement des formations de type numérique se pose. réaffirmé avec constance par la jurisprudence
  11. 11. 11 Sommaire 6 bonnes raisons pour rapprocher MOOCs et Formation Continue Acteurs et enjeux de la formation continue (3) CPF Remplace le DIF 150h minimum/7 ans Portabilité Financement Bénéficiaires CIF Contribution unique Suppression de l’obligation fiscale Financement Innovations majeures de la réforme : CIF Ce nouveau cadre juridique va- t-il faciliter l’accès à la formation en la rendant moins complexe et plus égalitaire ? Va-t-il favoriser l’innovation pédagogique en matière de formation continue : formations « en situations apprenantes », formations entre pairs, Social Learning et accès à des ressources en ligne, MOOCs, SPOCs,…? Va-t-on enfin se rapprocher du 70-20-10 de Charles Jennings?
  12. 12. 12 Sommaire Que l’on soit pour ou contre, les MOOCs sont à même de bouleverser le monde de la formation continue.  Au niveau « micro » : quels sont leurs atouts, leurs limites, leur adéquation aux besoins de formation continue du point de vue de l’entreprise ?  Au niveau « macro » : quelles sont les transformations en cours au sein du secteur de la formation continue ? Comment les interpréter ? Les MOOCs : menace ou atout à saisir pour la formation continue ?
  13. 13. 13 Sommaire Le point de vue de l’entreprise Atouts, limites et adéquation des MOOCs à la formation continue Partie I
  14. 14. 14 Sommaire Des difficultés liées à : o Une offre de formation qui s’adapte difficilement aux besoins des salariés et des entreprises o Des savoirs volatils nécessitant des formations récurrentes o L’insuffisante prise en compte de la situation des personnes les moins qualifiées o Des couts élevés o La difficulté à libérer les salariés pour la formation o La qualité des formations difficile à apprécier o Un effet pervers du « droit » à la formation : le consumérisme de formation Et dans le même temps : o Des besoins de s’adapter toujours plus importants dans un environnement toujours plus concurrentiel o Un impératif de performance o Des attentes croissantes vis-à-vis de la formation : création de valeur, retour sur investissement, résolution de problèmes, accompagnement du changement, … MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Les problématiques de la formation continue
  15. 15. 15 Sommaire La réduction des couts de formation : o Aujourd’hui le MOOC (au sens strict) est gratuit o Une entreprise dépenserait en moyenne 1 500 euros par an et par salarié en formation continue o Même si les MOOCs ne sont pas gratuits pour les entreprises, ils peuvent rester très attractifs du fait de la massification et de la standardisation : les MOOCs constitueraient une offre à coût réduit sur les compétences de base (coût divisé par 8 ou 10 pour l’entreprise selon les estimations actuelles) o C’est une offre très attractive pour les entreprises de toutes tailles, TPE et PME comprises ! MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Les atouts supposés des MOOCs (1)
  16. 16. 16 Sommaire L’agilité et la flexibilité : o Un format plutôt court, de 1 à 6 mois à raison de 3-4h par semaine, principalement en asynchrone. o Une formation accessible par internet partout (travail, transport, domicile) et à tout moment o Les temps d’apprentissage sont relativement flexibles, adaptables au rythme de l’apprenant o Le format peut convenir aux emplois du temps surchargés des salariés Un processus centré sur l’apprenant : o L’apprenant maître de son apprentissage o Apprentissage en module permettant de faire des pauses structurantes essentielles dans tout processus de formation o Prise en compte de la manière d’apprendre des professionnels o Création d’une communauté d’apprenants hors et dans l’entreprise (ou service/équipe) : créer du lien, rompre l’isolement du salarié face au e-learning o Le MOOC comme prérequis à une formation en blended learning ou présentielle, VAE MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Les atouts supposés des MOOCs (2) http://www.formation-professionnelle.fr/2013/11/04/les-moocs-faits-lentreprise/Source :
  17. 17. 17 Sommaire L’apprentissage social : connectivisme o Les MOOCs offrent des possibilités d’apprentissage social par les échanges entre pairs, en interne et au-delà des frontières de l’entreprise. o Ils permettent de valoriser des connaissances de manière régulière, chaque session d'un même cours bénéficiant des apports de la session précédente o Ils permettent de capitaliser les savoirs d'une communauté de pratique. En favorisant la rencontre et les échanges entre des experts, des apprenants et des professionnels de la pédagogie, les entreprises ont, à leur portée, de quoi valoriser leur université interne o En interne, ces solutions ont l’intérêt de développer la connexion entre individus de Business Units ou de pays différents o En externe, elles développent l’ouverture et le benchmark MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Les atouts supposés des MOOCs (3) http://www.formation-professionnelle.fr/2013/11/04/les-moocs-faits-lentreprise/Source :
  18. 18. 18 Sommaire – L’assurance qualité : o Utilisation de la mécanique bien rodée du e-learning o Evaluation par les pairs (regards, apports et éventuellement évaluation par les autres participants) o Caution d’un cours proposé par les universités ou écoles renommées et accès aux meilleurs cours et enseignants ₋ Le recrutement et le repérage des talents : o Les MOOCs sont perçus comme un système d’évaluation des salariés, au-delà de la maîtrise des connaissances du métier (autonomie, aptitudes à l’apprentissage) o Ils permettraient le repérage des meilleurs éléments dans les études de cas MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Les atouts supposés des MOOCs (4)
  19. 19. 19 Sommaire L’histoire : – Le groupe français a lancé, il y a quelques mois , un MOOC en analyse financière qui propose non seulement une attestation de réussite, mais également le passage d'une certification en centre d'examen qui est reconnue par les grandes banques, et les mastères spécialisés en finance – 10 000 inscrits venant d'une trentaine de pays, o Public : 54% de salariés, 29% d’étudiants, 12% de sans emploi et 5% d’enseignants o 10% soit 1000 participants ont obtenu l’attestation de réussite o 400 ont passés la certification, 50 euros o Des services connexes sont proposés : Formation complémentaire, coaching Les résultats : 86% de taux d’abandon mais tout de même 1400 personnes formées. un CA de 20 000 euros (certification) et une offre de formation et de coaching en complément L’analyse : o Le MOOC stricto sensu, fort taux d’abandon o Un ROI direct inférieur au cout estimé (entre 50 000 et 70 000 euros selon la littérature) mais pas de retour sur les retombées en termes de formation et de coaching MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Des retours d’expérience : First Finance Le groupe First Finance, leader international de la formation et de la certification en finance
  20. 20. 20 Sommaire L’histoire : – Apprentissage par vidéo courte  MOOC Atypique o Massive dans le sens où cela s’adresse à l’ensemble des acteurs de l’entreprise : 1 PC = 1 stagiaire o Open : L’ensemble du corpus de connaissances est mis à disposition, pendant au moins une année. Sans inscription o Online : Cloud o Cours en format « Rapid learning » – Pas de travail collaboratif, pas d’échanges – Valorisation : licence (1PC/ 1 licence) 30 euros Les résultats : 1,1 millions de personnes ayant bénéficié du dispositif, des clients de typologies différentes : THALES, ROBOT DUTILLEUIL ( 1000 PC) – 6 millions de CA L’ analyse : o Plutôt Corporate OOC, o Modèle pédagogique transmissif o Objectifs très opérationnels de performance sur un poste informatique  modèle reproductible sur d’autres domaines ? o Modèle financier intéressant MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Des retours d’expérience : VODECLIC VODECLIC (2009), spécialiste de la formation bureautique pour les entreprises
  21. 21. 21 Sommaire L’histoire : – 1er xMOOC francophone : cours en vidéo sanctionné par un certificat – Inscrits o 3 600 à 10 000 inscrits - 34 à 50 % d’assiduité o Public : 85% de salariés, qui ne sont pas les « consommateurs » habituels de la formation continue o Délivrance de Badge ouvert sur chaque semaine o 1 800 participants ont obtenu le certificat basique soit 57 % o Certificat avancé (7h Hebdomadaire) o Certificat par équipe projet - Prise de notes partagées – Forum de discutions – Blog peu développé – Office hours (heures de disponibilité du prof) - Ouverture aux entreprises : à tous les salariés de l’entreprise - Centre d’examen présentiel – test d’examen à distance (ProctorU) Les résultats : une conception « modulaire » avec une délivrance de badge par semaine, un taux de certification élevé L’analyse : o Modèle original de badge pour garantir l’assiduité ; o Ouverture à tous les salariés de l’AUF (GDP classique + semaine interne spécifique), 1h libérée/jour, certification et crédits universitaire de Centrale Lille MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Des retours d’expérience : Gestion de Projet De GDP 1 à GDP 2 – Rémi BACHELET (Ecole Centrale Lille)
  22. 22. 22 Sommaire Ce qui est appréciable dans le déroulement d'un MOOC : oLa relative autonomie pour effectuer les travaux demandés : o Évaluation en continu, donnant toute latitude pour organiser son emploi du temps o Ou remise d’un travail, le planning étant alors plus contraignant. oLa force des MOOCs tient à la richesse des échanges qui ont lieu dans le forum, parfois plus riches que le contenu initial du cours : partage d’expériences vécues et de de sources d'informations, forum de questions. oLa durée relativement courte des sessions favorise l'envie de suivre des cours de cette manière. oLa reconnaissance, par des pairs, du travail effectué et l'obtention d'un certificat mobilisent l'apprenant. Que manque-t-il encore à ces approches pédagogiques pour s'installer de façon durable et accompagner l'apprentissage des apprenants tout au long de leur parcours professionnel, personnel et éducatif ? oLe manque d'animation dans les forums. oUn système de gratification (badges) pour encourager encore plus les échanges. oUn système de valorisation des contenus d’échanges les plus pertinents . oLe manque d'espace de travail collaboratif intégré au cursus, des groupes de travail, Wiki, sondages, fils de discussions, partage de documents, de favoris … oUn annuaire des apprenants pas assez développé pour favoriser la création de communautés d'intérêts. Retour d’expérience de Pascal BERNADON, consultant en management collaboratif et Knowledge Management, MOOC ENACO et MOOCS NorthWestern University MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Des retours d’expérience : Le point de vue de l’apprenant
  23. 23. 23 Sommaire Les MOOCs sont-ils des vecteurs de développement des compétences (*) individuelles et collectives ? o Les MOOCs proposent des situations qui contribuent aux développement des compétences individuelles (transmissions de savoirs, auto-formation accompagnée, partage de pratiques) Néanmoins, le format M questionne : o Le lien entre l’environnement du MOOC et le monde réel de l’apprenant ainsi que la mise en pratique des activités du MOOC dans la réalité opérationnelle de l’entreprise. o Le rôle du manager et de l’organisation qui restent des facteurs qui conditionne le transfert des acquis dans leur travail. Le risque étant la frustration du MOOCer, dans l’incapacité d’appliquer concrètement dans son contexte ce qu’il a appris d’une manière formelle, sociale ou informelle. L’enjeu est la démonstration de la valeur ajoutée du MOOC pour l’individu et pour l’organisation. MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Les limites des MOOCs pour la formation continue (1) « Agir avec compétence » suppose de savoir combiner et mobiliser un ensemble de ressources pertinentes (connaissances, savoir-faire, qualités, réseaux de ressources…) pour gérer un ensemble de situations professionnelles,… afin de produire des résultats (Le Boterf) (*)
  24. 24. 24 Sommaire Les MOOCs sont-ils des vecteurs de développement des compétences individuelles et collectives? o Le degré de sur-mesure : pour tout un pan de la formation Corporate (Aligner les collaborateurs sur une culture groupe, accompagnement du changement…) , l’adaptation du contenu à la réalité du contexte de l’entreprise est indispensable. Les contenus génériques des MOOC ne s’adaptent pas forcément aux processus, outils, vocabulaire spécifique de chaque entreprise. Leur choix pourra alors s’orienter vers le Small Private Online Course, mais alors quelles différences avec les solutions elearning actuelles ? o Les domaines de compétences à développer : les expériences de VODECLIC et de First Finance concernent des compétences techniques basées sur des processus très calibrés. Qu’en est-il des domaines où le savoir-être prime sur le savoir-faire, peut- on apprendre la gestion des conflits, l’accompagnement de fin de vie, l’accompagnement du changement dans un MOOC ? MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Les limites des MOOCs pour la formation continue (2)
  25. 25. 25 Sommaire L’agilité et la flexibilité n’ont-elles que des avantages ? o L’accessibilité : tous les salariés n’ont pas appris à apprendre en ligne d’une manière autonome (l’apprenant rêvé des MOOCs). Il faut aujourd’hui une bonne dose de motivation et d’organisation pour pouvoir suivre un xMOOC tout en continuant son activité. Tous ne l’ont pas. Le taux d’abandon reste d’ailleurs une problématique majeure. o La démocratisation des MOOCs et l’appel au plus grand nombre a estompé la notion de prérequis en termes de compétences et d’accompagnement, qui restent des éléments clés dans la réussite du programme proposé. Des solutions devront être développées sur une structuration par niveau et par métier des MOOCs. o Paradoxalement, la massification, par les capacités requises chez l’apprenant, rend le MOOC élitiste … Quid des personnes les moins qualifiées en l’absence d’accompagnement ? MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Les limites des MOOCs pour la formation continue (3)
  26. 26. 26 Sommaire Les MOOC se déclinent déjà en nouveaux modèles qui pourraient être mobilisés par les entreprises … MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Les nouveaux modèles des « open online courses » : SPOC, COOC, etc
  27. 27. 27 Sommaire oLes SPOC - Small Private Open Course: les apprenants s’informent et apprennent la théorie par le MOOC mais les phases de mise en pratique, le développement des compétences ont lieu en groupe restreint. Le livre blanc 2014 Vodeclic Féfaur propose d’imaginer à partir d’un MOOC de stratégie sa transformation « au sein d’une entreprise en SPOC : réunissant des dirigeants qui vont se forger ensemble une vision de leur entreprise à 5 ans. Une alternance d’échanges virtuels, au sein de la communauté SPOC, des apports de connaissances, un livrable (le plan stratégique), des réunions présentielles (réunions « inversées »), une animation assurée par un conseil – expert – pédagogue externe… » oLe MOOC étant un vecteur de connaissances mais pas de savoir-faire, différents services complémentaires peuvent aider à l’appropriation et au développement de ces compétences : coaching, présentiel, suivi des parcours des salariés, etc. oDéveloppé par une entreprise, pour des besoins internes ou pour son écosystème (ex. clients, distributeurs, …), le MOOC prend le nom de COOC - Corporate Open Online Course. Une entreprise peut ainsi créer ou faire créer son propre COOC adapté à son contexte et ses besoins. Exemples : un COOC pour le lancement d’un nouveau produit, pour expliquer la culture d’entreprise aux nouveaux arrivants, pour accompagner le changement, … MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Les nouveaux modèles des « open online courses » : SPOC, COOC, etc
  28. 28. 28 Sommaire o Intégrer les MOOC dans le dispositif de formation existant va modifier les processus de choix des formations : mettre en œuvre une fonction veille spécialement dédiée aux MOOC pour identifier : les principales offres par domaine de formation continue, les institutions qui les délivrent, en France et à l’étranger pour les entreprises internationales, les enseignants impliqués, les certifications qui peuvent être obtenues, les prérequis, la charge de travail pour l’apprenant, les travaux qu’il doit produire, calendriers (début, fin, planning). Livre blanc 2014 FéFaur osez votre mooc d’entreprise o Il existe des sites qui référencent déjà les MOOCS Mooc francophone : Mooctivity Open Education Europa : MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Évolution des processus associés (1)
  29. 29. 29 Sommaire Évolution du rôle de responsable de formation oIl serait intéressant que le responsable de la formation puisse suivre un MOOC complet jusqu’à l’obtention du certificat pour : oExpérimenter ce mode de formation pour voir comment il pourra accompagner au mieux les apprenants aux niveaux des problèmes : techniques, matériels, de conditions de travail (bureau calme), de motivation, de la gestion du temps. oFaciliter la participation en constituant des groupes d’apprenants pour un même MOOC. oMettre en place un suivi administratif spécial pour les MOOC : des heures de formation, de la disponibilité nécessaire pendant la durée où le MOOC est ouvert, attestations, définir la prise en compte dans le bilan de la formation continue. oÉvaluer ou de faire évaluer par les apprenants différents MOOC et de capitaliser les expériences des « testeurs ». MOOC et formation continue : le point de vue de l’entreprise Évolution des processus associés (2)
  30. 30. 30 Sommaire Une nouvelle dynamique sectorielle Nouveaux acteurs, nouveaux modèles économiques et nouveau cadre règlementaire Partie II
  31. 31. 31 Sommaire Formations Diplômantes & Non diplômantes Universités / Ecoles Organismes de formation Etat Entreprises Salariés Fongecif OPCAs « Loi sur la formation professionnelle » Financement Visa Organismes internationaux d’accréditation Accréditations Financement MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle Un essai de représentation du secteur de la formation continue AVANT les MOOCs Relations commerciales Financement « Accréditations »
  32. 32. 32 Sommaire Les « agences » MOOCs : un nouveau type d’acteurs (privés) proposant des services d’ingénierie et de production de MOOCs, voire leur hébergement (en marque blanche) ou leur diffusion Unow Fondée par deux anciens de l’EMLyon, « UNOW accompagne les acteurs de l'enseignement et de la formation dans la conception de cours massifs ouverts en ligne (MOOC) » Réalisations : ABC Gestion de Projet (Ecole Centrale, Lille) / Effectuation : l'entrepreneuriat pour tous (EM Lyon) The MOOC Agency Fondée par un jeune diplômé d’HEC Paris, The MOOC Agency propose trois niveaux de prestations pour « la conception, la réalisation, l’animation, la valorisation de MOOCs » Réalisations : Cours de logique comptable développé pour l’ESCP Europe CoorpAcademy Fondée par l’ancien Président de Google France, « incubée » à l’EPFL. « Les plateformes CoorpAcademy Customs permettent de couvrir l'ensemble des besoins d'apprentissage, aussi bien en BtoB, au travers de la formation professionnelle, qu'en BtoBtoC, au travers de la fidélisation, de l'engagement des clients ou des propects, par le savoir et la ludicité » Réalisations / projets cités dans la presse : Nestlé, Renault Academy, Fédération française de Football MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle Nouveaux acteurs (1)
  33. 33. 33 Sommaire NeoDemia Deux niveaux de services : – Hébergement technique du MOOC sur la plateforme – Des services plus étendus allant de la co-conception pédagogique à la gestion de projet, en passant par l’animation du cours Réalisations : Créer un plan de communication efficace Financer votre entreprise (Nov 2013 – Consultante) (Mars 2014 - BDO) Tout comprendre sur le SEPA Animer une communauté en ligne (Mars 2014 – BNP Paribas) (Janvier 2014 – Consultant) Une initiative remarquable par un acteur installé : Solerni Orange proposera à compter du 31 mars toute une gamme de prestations sur mesure (conseil et ingénierie pédagogique, fourniture et intégration de briques fonctionnelles et logicielles, hébergement des contenus…) MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle Nouveaux acteurs (2)
  34. 34. 34 Sommaire Universités / Ecoles Organismes de formation Etat Entreprises Salariés Fongecif OPCAs « Loi sur la formation professionnelle » Financement Visa Organismes internationaux d’accréditation Accréditations MOOCs «académiques» MOOCs / SPOC «professionnels» Agences MOOCs Réforme Financement Relations commerciales Financement « Accréditations » Formations Diplômantes & Non diplômantes Nouvelles médiations, gratuites ou commerciales MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle Un essai de représentation du secteur de la formation continue APRÈS les MOOCs (1)
  35. 35. 35 Sommaire Formations Diplômantes & Non diplômantes Universités / Ecoles Organismes de formation Etat Entreprises MOOCs «académiques» MOOCs / SPOC «professionnels» Agences MOOCs Salariés 14 universités et écoles MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle Un essai de représentation du secteur de la formation continue APRÈS les MOOCs (2)
  36. 36. 36 Sommaire De nouveaux acteurs pénètrent le secteur de la formation continue et introduisent de nouvelles médiations. La littérature stratégique peut-elle nous aider à comprendre et anticiper les évolutions en cours dans le secteur ? … Deux détours théoriques … MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle Deux lectures théoriques possibles
  37. 37. 37 Sommaire Selon la théorie de l’ « innovation disruptive » de Clayton Christensen : 1) Les MOOCs peuvent être analysés comme une innovation de nature disruptive visant en premier lieu des clients non servis par les entreprises et institutions traditionnelles. Le premier « business model » des MOOCs est un modèle taillé pour la masse, dont les revenus, partagés entre les institutions productrices de contenus et les plateformes, sont exclusivement fondés sur les certifications, optionnelles et payantes. 2) De nouveaux acteurs apparaissent abordant progressivement les marchés « supérieurs » plus étroits. Le modèle de masse trouve ses limites en termes de rentabilité financière et du fait des attentes supérieures exprimées par le marché. Non soumis aux contraintes organisationnelles et institutionnelles des acteurs traditionnels du secteur, ces nouveaux acteurs sont capables de nouvelles propositions de valeur. Ce « cheminement » de l’innovation disruptive peut servir de grille de lecture aux : • évolutions récentes du modèle des MOOCs observées aux Etats-Unis ; • tendances émergentes dans le secteur de la formation continue en France. MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle Les MOOCs comme « innovation disruptive »
  38. 38. 38 Sommaire Mise en place de crédits « passerelles » vers les formations traditionnelles - Ex. Université d’Etat de Californie Ventes de profils aux employeurs - Ex. Udacity Vente de licences de MOOCs - Ex. Coursera Développement de services à valeur ajoutée (ex. tutorat) - Ex. Udacity Parcours certifiants - Ex. Coursera Nouveaux partenariats pour le développement de MOOCs « sur mesure » Ex. Udacity & Georgia Tech & IBM Au cours de 2013, les principales plateformes MOOCs, à la recherche de nouvelles sources de profits, introduisent de nouveaux « business models », entraînant des variations de forme autour du « noyau central » MOOC. MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle MOOC comme « innovation disruptive » : un parallèle possible avec les Etats-Unis
  39. 39. 39 Sommaire Appliquée aux tendances émergentes dans secteur de la formation continue, la théorie de l’ « innovation disruptive » de Clayton Christensen : 1) peut expliquer l’apparition de nouveaux acteurs porteurs de nouvelles propositions de valeur ; 2) suggère que ces nouvelles propositions de valeur constituent potentiellement autant de produits de substitution à l’offre des acteurs traditionnels. Ils sont d’autant plus vulnérables que les attributs de valeur proposés par ces derniers et perçus par les clients sont proches de ceux associés aux MOOCs. Ainsi, les acteurs traditionnels sont contraints, pour réintégrer les profits perdus, en : • faisant évoluer leur offre « par le haut » (refuge vers le haut de gamme) ; • entrant dans de nouvelles formes de partenariats ; • innovant sous forme de nouvelles « propositions de valeur » et « business models ». MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle MOOC et « innovation disruptive » : prédictions quant au secteur de la formation continue
  40. 40. 40 Sommaire Pour P. Belleflamme et J. Jacqmin (2014), les MOOCs peuvent être analysés comme des « plateformes à plusieurs versants » organisant l’interaction entre plusieurs groupes d’agents, et dont la pérennité dépend de la valeur créée par l’ensemble et son partage entre ces agents. Il découle plusieurs modèles d’affaires possibles autour des MOOCs : Le modèle : Facteur de contrainte : Facteur d’évolution : Certification Crédibilité aux yeux des employeurs Système d’accréditation des MOOCs Job Matching Adéquation de l’offre MOOCs avec les besoins des employeurs Partenariats avec les entreprises Freemium Concurrence entre plateformes Passage progressif des MOOCs vers les SPOCs Publicitaire Cohérence avec le projet éducatif porté par les MOOCs Partenariats avec les entreprises Partenariat Réticence des universités (ou organismes de formation) à « outsourcer » l’ingenierie pédagogique et l’enseignement Partenariats avec les entreprises MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle MOOCs comme « plateformes à plusieurs versants »
  41. 41. 41 Sommaire o Mise en place d’une contribution unique, versée à un seul OPCA 0,55% de la masse salariale pour les entreprises de moins de 10 salariés 1% pour les entreprises de plus de 10 salariés o Suppression de l’obligation fiscale de 0,9% de la masse salariale sur le plan de formation, dans l’objectif de : Ces coûts pourront-ils être pris en charge par l’entreprise dans le cadre de son plan de formation ou être éligible dans le cadre du CPF ? La gratuité du MOOC est remise en cause par le développement de certifications payantes ou d’offres complémentaires (tutorat, coaching, offres personnalisées, SPOCs, COOCs) adaptées à la formation continue. Même si les MOOCs, selon une estimation, contribuent à réduire le coût d’une formation, le problème du financement se pose. Cette suppression va-t-elle favoriser les formations atypiques ? Réforme et nouveau cadre règlementaire : Vers une formation plus simple à mettre en œuvre et un allégement des contraintes Quid du financement? MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle Le problème du financement : la question de l’imputabilité (1) • « Former plutôt que financer » • Privilégier le qualitatif au quantitatif • Alléger la gestion administrative de la formation pour les entreprises
  42. 42. 42 Sommaire 2 principaux modes de financement des formations en entreprise : o La prise en charge par le plan de formation Action concernées : • Actions visant à assurer l’adaptation du salarié au poste de travail ou liées à l’évolution ou au maintien dans l’emploi de l’entreprise • Actions ayant pour objet le développement des compétences des salariés • Lutte contre l’illétrisme o Refinancement par les OPCA en vertu du principe de mutualisation Quid de la règlementation ? La réforme de la formation peut impacter les formations e-learning en s’engageant à les favoriser notamment en les intégrant dans les actions dites imputables. A quelles conditions juridiques l’entreprise peut-elle optimiser ses dépenses de formations dans le e-learning? Comment une entreprise peut valablement proposer à des salariés de suivre des formations innovantes? MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle Le problème du financement : la question de l’imputabilité (2) Le recours aux MOOCs est- il possible dans ce cadre règlementaire ?
  43. 43. 43 Sommaire Etat des lieux : les critères d’imputabilité Ces critères de prise en charge des actions de formation concernent : o Les actions de formation imputables : o Les obligations du prestataire de formation : Article L6353-1 modifié par la loi du 5 mars 2014  un programme préétabli en fonction d’objectifs déterminés  le niveau de connaissances préalables requis pour suivre la formation  les moyens pédagogiques, techniques et d'encadrement mis en œuvre  les moyens permettant de suivre l’exécution de l’action de formation et d'apprécier les résultats  une attestation remise au stagiaire mentionnant les objectifs, la nature et la durée de l'action et les résultats de l'évaluation des acquis de la formation  les formations qualifiantes, certifiantes ou diplômantes permettant l’acquisition de compétences attestées  les formations en lien avec les besoins de l’économie prévisibles à court ou moyens termes  Les formations permettant un accès aux socles de connaissances (lire, écrire, compter, parler français) et de compétence (bureautique, informatique, langue étrangère, travail en équipe…)  l’accompagnement à la VAE sera aussi éligible Une liste des formations éligibles sera élaborées par les branches professionnelles Quid de l’imputabilité ? Qu’est-ce qu’une actions de formation éligible ? Quels sont les critères imposés pour une prise en charge financière ? MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle Le problème du financement : la question de l’imputabilité (3)
  44. 44. 44 Sommaire Les formations en tout ou partie à distance, en dehors de la présence des personnes chargées de l'encadrement, avec des précisions sur: 1° La nature des travaux demandés au stagiaire et le temps estimé pour les réaliser 2° Les modalités de suivi et d'évaluation spécifiques aux séquences de formation ouverte ou à distance 3° Les moyens d'organisation, d'accompagnement ou d'assistance, pédagogique et technique, mis à disposition du stagiaire. Les évolutions règlementaires en faveur des MOOCs, SPOCs en Formation Continue La reconnaissance officielle du e-learning dans la Formation Continue Sont imputables : La formation peut être séquentielle Référence juridique : Circulaire DGEFP du 20 juillet 2001 FOAD en formation professionnelle Le financement de la FOAD Vade-mecum des bonnes pratiques Circulaire du 20 juillet 2001 : 1er texte de référence en matière de e-learning Reconnaissance du principe selon lequel l’encadrement pédagogique n’est pas nécessairement permanent et in situ. Prise en charge possible des actions en FOAD à 2 conditions: o Respecter les critères et obligations de la formation traditionnelle o Ajouter 2 mentions spécifiques à la FOAD dans la convention de formation :  Séquences d’apprentissage à distance spécifiées dans le convention  Détails et qualification des actions de FOAD confiées aux prestataires précisées (par ex, parcours avec un mixte entre FOAD et présentielle) L’encadrement pédagogique doit exister, le simple encadrement technique est insuffisant. Est-ce le cas des MOOCs? MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle Le problème du financement : la question de l’imputabilité (4)
  45. 45. 45 Sommaire Peu de MOOCs, dans l’offre actuelle, répondent à ces caractéristiques règlementaires. Ces évolutions du cadre juridique vont-elles réellement donner la souplesse nécessaire à l’intégration des formations innovantes, y compris des MOOCs, en Formation Continue ? La réponse dépendra des organismes de financements (OPCA) et de l’offre de MOOCs. Parmi eux, pourraient peut-être être éligibles … MOOC Programmation MOOC et formation continue : Une nouvelle dynamique sectorielle Le problème du financement : la question de l’imputabilité (5)
  46. 46. 46 Sommaire Les MOOCs renvoient, au départ, à un modèle soucieux de l’éducation pour tous. Leur avenir en matière de formation continue est conditionné par : • la recherche d’une meilleure adéquation aux besoins de l’entreprise et notamment à l’impératif de développement des compétences ; • la capacité d’innovation des acteurs du secteur pour le développement de « business models » profitables. Autour du noyau MOOC, de nouveaux acteurs proposent, autour du noyau MOOC, divers variantes et compléments (SPOCs, COOCs, services connexes …). Ils entraînent les acteurs traditionnels du secteur dans un jeu de recomposition des chaînes de valeur. Sont-ils précurseurs de changements encore plus profonds … • la promotion d’une culture d’apprentissage autonome, active et sociale ? • une meilleure compréhension des processus d’apprentissage par l’utilisation des « learning analytics » ? CONCLUSION

×