Sociologie de capitalisme

3 831 vues

Publié le

What did classic sociologists say about capitalism

Publié dans : Formation
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 831
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
24
Actions
Partages
0
Téléchargements
79
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • ESC St-Etienne IMBP
  • ESC St-Etienne IMBP
  • Sociologie des organisations et des entreprises Nicolas SOKOLOFF
  • Sociologie des organisations et des entreprises Nicolas SOKOLOFF
  • Sociologie des organisations et des entreprises Nicolas SOKOLOFF
  • Sociologie des organisations et des entreprises Nicolas SOKOLOFF
  • Sociologie des organisations et des entreprises Nicolas SOKOLOFF
  • Sociologie des organisations et des entreprises Nicolas SOKOLOFF
  • ESC St-Etienne IMBP
  • ESC St-Etienne IMBP
  • ESC St-Etienne IMBP
  • ESC St-Etienne IMBP
  • Sociologie de capitalisme

    1. 1. Sociologie générale Comprendre le capitalisme à partir des théories classiques Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    2. 2. Sommaire <ul><li>Introduction: la sociologie classique (30’) </li></ul><ul><li>Karl Marx: économie et société (180’) </li></ul><ul><li>Le capitalisme: entreprise, marché et Etat (60’) </li></ul><ul><li>La Chine: Karl Marx à Pékin (30’) </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    3. 3. Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    4. 4. Introduction: la sociologie classique Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques <ul><ul><li>Sociologie: définition moderne </li></ul></ul><ul><ul><li>Étude scientifique des sociétés humaines et des faits sociaux. </li></ul></ul><ul><ul><li>&quot;La sociologie peut se définir de deux manières principales: </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>la construction des règles que se donne tout groupe humain pour agir d'une part; </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>celle du sens que les individus donnent à leur action d'autre part.&quot; </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Ph. Bernoux </li></ul></ul></ul>
    5. 5. Naissance de la sociologie (1) <ul><li>Elle naît au carrefour de trois révolutions: </li></ul><ul><ul><li>Économique: la révolution industrielle (1750-1830) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Essor du capitalisme marchand </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Création de vastes unités de production </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>La constitution de la classe ouvrière: Karl Marx ne se considérait pas comme sociologue, mais il examinait le changement social révolutionnaire et trouvait que la dynamique la plus importante était le conflit entre les ouvriers et les propriétaires des usines. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>L’urbanisation: Le paysan des campagnes cède la place à l’ouvrier des villes, qui éveille la peur du bourgeois. Cette crainte des pathologies (violence, désordre, déviance) est directement à l’origine des premières enquêtes sociales: celle de Villermé sur le monde ouvrier dès 1840. </li></ul></ul></ul>
    6. 6. Naissance de la sociologie (2) <ul><li>Elle naît au carrefour de trois révolutions: </li></ul><ul><ul><li>Économique: la révolution industrielle; </li></ul></ul><ul><ul><li>Politique: la révolution française (1789-1793) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Dans les sociétés antérieures à la révolution française, l’organisation sociale était pensée comme déterminée par des forces extérieures, transcendantes ou naturelles. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Dans la société moderne, le sociale a des lois de fonctionnements qui lui sont propres, et qu’il est possible d’élucider. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>En montrant comment le suicide d’un individu, acte personnel par excellence, est déterminé par des forces sociales (sa religion, ces réseaux de relations, sa profession, etc.,), Émile Durkheim ouvre la voie à la «découverte sociale». </li></ul></ul></ul>
    7. 7. Naissance de la sociologie (3) <ul><li>Elle naît au carrefour de trois révolutions: </li></ul><ul><ul><li>Politique: la révolution française; </li></ul></ul><ul><ul><li>Économique: la révolution industrielle; </li></ul></ul><ul><ul><li>Intellectuelle: le triomphe du rationalisme, de la science, et du positivisme (1680-1790) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>L’avènement de la pensée scientifique et de la rationalisation. Auguste Comte annonce l’arrivée de l’âge du positivisme, c’est-à-dire un monde fondé sur l’explication scientifique, soumise à la connaissance défaite et l’expérimentation. Il invente le terme sociologie. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Dans une perspective différente, Max Weber , autre figure fondatrice, décrit l’histoire de la civilisation capitaliste comme le triomphe de la pensée rationnelle et comme une marche vers le « désenchantement du monde » </li></ul></ul></ul>
    8. 8. Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques La sociologie classique: théories sur le capitalisme <ul><li>Elle naît au carrefour de trois révolutions capitalistes au 19 ème siècle: </li></ul><ul><ul><li>Politique: la révolution française; </li></ul></ul><ul><ul><li>Économique: la révolution industrielle; </li></ul></ul><ul><ul><li>Intellectuelle: le triomphe du rationalisme, de la science , du positivisme. </li></ul></ul><ul><ul><li>En décrivant le capitalisme en naissance, les auteurs Karl Marx, Emilie Durkheim et Max Weber ont tous voulu faire émerger ce qui est l'essence des sociétés occidentales modernes. </li></ul></ul>
    9. 9. Les trois piliers de la sociologie classique Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques <ul><li>Karl Marx théorie du conflit, École de Francfort </li></ul><ul><li>Emilie Durkheim fonctionnalisme structurel, l’école de Chicago </li></ul><ul><li>Max Weber interactionnisme symbolique </li></ul><ul><li>(auteurs classiques) (théories modernes sociologiques) </li></ul>
    10. 10. Karl Marx (1818 – 1883) <ul><li>Son point de départ est le travail et la production (économie): </li></ul><ul><ul><li>Les gens doivent travailler pour vivre, et ce fait est universel. les intérêts matériaux sont en conséquence universels. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le travail est sociale plutôt que de nature individuelle, puisque les gens doivent coopérer en vue de production. </li></ul></ul><ul><ul><li>Structures matérielles: économie, appareil de production, mode de production, échange de marchandises, et propriété. </li></ul></ul><ul><li>Le conflit principal de l'âge industriel était entre (société) : </li></ul><ul><ul><li>les ouvriers, qu'il appelait le prolétariat (du latin), qui subsistaient par la vente de leur force de travail, et </li></ul></ul><ul><ul><li>les propriétaires des usines, qu'il appelait la bourgeoisie (un mot de la même origine que bourg), qui avaient besoin des ouvriers pour réaliser un profit. </li></ul></ul><ul><ul><li>La classe exploitée préférait et aurait profité d'un changement vers plus d'égalité, tandis que la classe exploitante résistait un tel changement. </li></ul></ul><ul><li>Cette perspective s'appelle la dialectique matérialiste (philosophie). </li></ul>
    11. 11. Émile Durkheim (1858-1917) <ul><li>Son approche explicative est objectiviste et l'inscription de la sociologie dans le champ global de la science. Le fait social existe depuis que l’homme existe. IL faut cependant attendre la fin du 19 ème siècle pour que l’on cherche à constituer une science du social. </li></ul><ul><li>Le sociologue doit s'extraire du social pour poser un regard objectif, il doit considérer les faits sociaux comme des choses, pour les expliquer. Des hommes se donnent pour projet de chercher des réponses à ces questions de manières systématiques, rigoureuse et empirique, bref, de manières scientifique: </li></ul><ul><ul><li>Comment la société moderne tient-elle? </li></ul></ul><ul><ul><li>Comment s’impose l’ordre politique? </li></ul></ul><ul><ul><li>Y-a-t-il des lois universelles de la vie en collectivité? </li></ul></ul><ul><ul><li>Qu’est-ce qui guide l’action des individus ? </li></ul></ul><ul><ul><li>E. Durkheim est inquiet de ce qu'il appelle l'anomie . </li></ul></ul><ul><ul><li>Anomie : du grec ancien anomia , violation de la loi. État de désorganisation, de déstructuration d'un groupe, d'une société, due à la disparition partielle ou totale des normes et des valeurs communes à ses membres. </li></ul></ul><ul><ul><li>La perte des repères liée à l’atomisation de la société : soucieux de la cohésion sociale. Émile Durkheim voit dans la sociologie à moyen de mieux appréhender cette menace pour en limiter les effets. </li></ul></ul>
    12. 12. Max Weber (1864-1920) <ul><li>Son approche est dualiste: Compréhensive et Constructivisme . </li></ul><ul><ul><li>Elle distingue les sciences de la nature des sciences de l'esprit. </li></ul></ul><ul><ul><li>Là où Durkheim voit des faits sociaux, Max Weber voit de l’action sociale . </li></ul></ul><ul><li>Cette démarche cherche plutôt à comprendre. Elle entend saisir de l'intérieur la subjectivité des individus en se mettant à leur place. </li></ul><ul><ul><li>Elle part du principe que ce qui fait la matière première du sociale c’est l’action des individus et que l'on ne peut comprendre cette dernière qu’en accédant au sens que les personnes donnent à cette action. </li></ul></ul><ul><li>M. Weber propose une typologie des formes de pouvoir. </li></ul><ul><ul><li>Max Weber ouvre la voie avec son analyse du processus de rationalisation du monde moderne et sa classification des formes de rationalités. </li></ul></ul>
    13. 13. TROIS SOCIOLOGUES CLASSIQUES: Marx, Weber, Durkheim Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques Approche Dimension Entreprise Capitalisme comme changement social Marxistes et néo-marxistes Webériens et néo-wébériens Durkheims et néo-durkheimiens Rapports sociaux (lutte de classes) Institutionnelle (les règles du jeu) Organisationnelle (division et coordination) lieu d'exploitation lieu de rationalisation lieu de coopération Marx a vu une transformation d'une société féodale basée sur l'agriculture, où la classe propriétaire de la terre était différenciée de la classe qui travaillait la terre, par la révolution industrielle, où la classe propriétaire du capital (propriétaires d'usines) était différenciée des ouvriers dans les usines. Max Weber s'opposait à la perspective matérialiste de Marx et il a formulé que le moteur du changement social était la modification des idées, valeurs et croyances qui aboutissait de la réformation Calviniste ou protestante. Durkheim s'est aussi opposé à Marx, mais d'une façon différente. Il a examiné l'idée d'un « fait social » et suggéré que celui-ci représentait un taux statistique d'une activité, contrairement à une activité personnelle d'un individu particulier.
    14. 14. Karl Marx : économie et société <ul><li>Les notions de Karl Marx sur le changement social se basent sur le concept de la dialectique .  </li></ul><ul><ul><li>Cette notion se base sur l'idée que toutes les choses portent à leur intérieur les germes de leur propre échec, mais qu'une nouvelle forme surgira des cendres de la destruction résultante. Le cycle se décrivait par la thèse, l'antithèse et la synthèse.  </li></ul></ul><ul><ul><li>Il y a une ressemblance avec les mythes classiques grecs et latins sur l'Oiseau Phénix, qui vole trop près du soleil y se brûle, et avec les mythes de la création du monde du peuple Athapaskan des grandes plaines nord-américaines. </li></ul></ul><ul><li>Marx a pris cette idée de la dialectique et l'a appliquée à la société en disant que la source de tout changement est matérialiste .  </li></ul><ul><ul><li>Cela veut dire qu'elle fait partie des dimensions technologique et économique de la culture.  Quand la technologie des gens s'est développée de la cueillette et la chasse à l'agriculture (horticulture/éleveurs) et à la Révolution industrielle, les changements de la technologie ont entraîné des changements de l'organisation sociale et des croyances et valeurs. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques Sa méthodologie: la dialectique matérialiste
    15. 15. Le positionnement de Karl Marx: économiste et sociologue <ul><li>Joseph Schumpeter a conclut que &quot;la sociologie et l'économie politique s'interpénètrent dans l'argumentation marxiste, jusqu'à se confondre dans leurs lignes générales et même, jusqu'à un certain point, dans leur détail concret &quot;. </li></ul><ul><li>En somme, Marx est à la fois &quot;le plus sociologique des économistes et le plus économiste des sociologues&quot;. </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    16. 16. Economie (1): la théorie de la valeur-travail <ul><li>La valeur de la marchandise </li></ul><ul><ul><li>La valeur d’usage: la finalité de l’échange est la consommation des valeurs d’usage. </li></ul></ul><ul><ul><li>La valeur d’échange: d’un bien dépend de la quantité de travail que le bien permet d’acheter. </li></ul></ul><ul><li>Deux formes de consommation </li></ul><ul><ul><li>La consommation finale: une disparition pure et simple de la valeur d’usage; </li></ul></ul><ul><ul><li>La consommation productive: une disparition de la valeur d’usage compensée par l’apparition d’une nouvelle valeur d’échange. </li></ul></ul><ul><li>«  La substance de la valeur est le travail; la mesure de sa quantité est la durée du travail  » </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    17. 17. La plus-value <ul><li>Deux types de marchandises de consommation productive </li></ul><ul><ul><li>Les moyens de production: machines et matières premières </li></ul></ul><ul><ul><li>La force de travail: «  l’ensemble des facultés physiques et intellectuelles qui existent dans le corps d’un homme et qu’il doit mettre en mouvement pour produire des choses utiles  » </li></ul></ul><ul><li>Deux classe d’individus: </li></ul><ul><ul><li>Les capitalistes: propriétaires des moyens de production </li></ul></ul><ul><ul><li>Les prolétaires: à vendre leur force de travail </li></ul></ul><ul><li>La consommation de la force de travail crée une valeur d’échange supérieure </li></ul><ul><ul><li>La valeur créée – la valeur de la force de travail (la valeur des marchandises nécessaires à la reproduction de cette force de travail) = la plus-value ( p ) </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    18. 18. Société (1): aliénation <ul><li>L’exploitation de la plus-value est le reflet de l’aliénation du prolétaire dans le capital. </li></ul><ul><li>Le capitalisme est à la fois un rapport d'aliénation, un rapport de domination et un rapport d'exploitation. </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques <ul><li>Alienation –The experience of isolation and misery resulting from powerlessness. </li></ul><ul><li>Marx : To the capitalists, workers are nothing more than a source of labor. </li></ul><ul><li>Another contradiction of capitalist society: As people develop technology to gain power over the world, the capitalist economy gains more control over people. </li></ul>
    19. 19. Capitalism and Alienation <ul><li>Capitalism alienates workers in four specific ways: </li></ul><ul><ul><li>From the act of working </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Workers have no say in production; work is tedious and repetitive. </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>From the products of work </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Workers have no ownership in the product that is sold for profit. </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>From other workers </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Work is competitive rather than cooperative. </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>From human potential </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Workers deny, not fulfill themselves in their work. </li></ul></ul></ul>Sociology, 13 h Edition by John Macionis
    20. 20. Economie (2): la théorie de l’exploitation <ul><li>Les capitalistes exploitent les prolétaires pour obtenir la plus-value. </li></ul><ul><li>Le processus de la production capitaliste a pour effet la circulation de la valeur (en cherchant la plus-value) , nommée alors capital , entre différents états correspondant à trois formes de valeur. </li></ul><ul><li>Trois formes de la valeur en circulation, ou capital: </li></ul><ul><ul><li>La forme-argent/financière/monnaie (A) </li></ul></ul><ul><ul><li>La forme-bien de capital productif (P) </li></ul></ul><ul><ul><li>La forme-marchandise produite (M) </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    21. 21. Circuit du capital (vue de capitaliste) <ul><li>Capital constant ( c ): moyens de production, qui ne modifie pas la grandeur. </li></ul><ul><li>Capital variable ( v ): force de travail, qui augmente quantitativement de la plus-value </li></ul><ul><li>La plus-value ( p ): travailler plus gratuitement </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques A M P Production Investissement Réalisation de la valeur c + v c + v + p c + v + p
    22. 22. Economie (3): la reproduction de la valeur <ul><li>La répartition du revenu de la plus-value ( p ): </li></ul><ul><ul><li>Fonds de consommation: les capitalistes consomment </li></ul></ul><ul><ul><li>Fonds d’accumulation: les capitalistes remettent l’argent en capital productif </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>s = proportion affectée de la plus-value à fonds d’accumulation, ou propension à épargner des capitalistes </li></ul></ul></ul><ul><li>Deux sortes de reproduction de la valeur </li></ul><ul><ul><li>Reproduction simple: s =0, non-capitaliste </li></ul></ul><ul><ul><li>Reproduction élargie: 0< s ≤1, capitaliste </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Investir une valeur élargie grâce à fonds d’accumulation </li></ul></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    23. 23. La production élargie dans le circuit de la valeur (vue de l’ensemble d’économie) Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques K 1 (les capitalistes de la section de production) K 2 (les capitalistes de la section de consommation) H (les ouvriers) v 1 v 2 v 1 +v 2 c 1 +s 1 p 1 c 2 +s 2 p 2 (1- s 1 )p 1 (1- s 2 )p 2 c : le capital constant s : propension à épargner de K 1-s: propension à consommer de la section K p : plus-value correspondant à la consommation d’une force de travail de valeur v dans la section K v : le capital variable
    24. 24. Economie (4): la rotation du capital constant <ul><li>Le capital constant (c) se divise en: </li></ul><ul><ul><li>Capital circulant: des matières premières ou des biens intermédiaires </li></ul></ul><ul><ul><li>Capital fixe: des machines ou des biens d’équipement, qui a une durée de vie physique </li></ul></ul><ul><li>Le temps de rotation du capital est le temps nécessaire à la réalisation de tout le capital constant investi </li></ul><ul><ul><li>Il est déterminé par la durée de vie physique du capital fixe </li></ul></ul><ul><li>Le temps de récupération du capital est en principe inférieur à son temps de rotation à cause de la plus-value réalisée. </li></ul><ul><ul><li>En fait, la plus-value compense la récupération du capital constant. </li></ul></ul><ul><li>Or, la durée de vie morale du capital fixe (par l’obsolescence) est souvent inférieure au temps de récupération du capital. C’est le temps réel du circuit de la valeur. Les capitalistes sont en difficulté de récupérer leur investissement. </li></ul><ul><ul><li>Causes: compétition ► progrès techniques ► baisse du prix </li></ul></ul><ul><li>t = la durée de vie morale / la durée de vie physique du capital fixe </li></ul><ul><ul><li>t est souvent moins de 1 </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    25. 25. Le déséquilibre de deux sections de capitalistes Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques <ul><li>Si la concurrence pousse t à diminuer (la durée de vie morale du capital fixe devient de plus en plus courte), investir dans la section des moyens de consommation est plus risqué que dans la section des moyens de production. </li></ul><ul><li>La réduction d’investissement dans la section des moyens de consommation va réduire l’emploie du travail ( v 2 ), ensuite réduire les ventes de cette section. </li></ul><ul><li>L’augmentation d’investissement dans la section des moyens de production se focalise surtout en augmentation du capital constant ( c 1 ). </li></ul>La valeur des Ventes (M) La valeur des Achats (P) Tendances K 1 (section des moyens de production) c 1 + c 2 + t (s 1 p 1 + s 2 p 2 ) c 1 + t (v 1 +p 1 ) Ventes > Achats Suraccumulation de moyens de production, surinvestissement K 2 (section des moyens de consommation) t [v 1 + v 2 + (1- s 1 )p 1 + (1- s 2 )p 2 ] c 2 + t (v 2 + p 2 ) Ventes < Achats Sous-consommation, défaut de demande
    26. 26. Economie (5): l’accumulation capitaliste <ul><li>« Accumuler, c’est conquérir le monde de la richesse sociale, étendre sa domination personnelle, augmenter le nombre de ses sujets, c’est sacrifier à une ambition insatiable » (K. Marx) </li></ul><ul><li>La loi de l’accumulation capitaliste : « l’accroissement progressif de la partie constante du capital aux dépens de sa partie variable » </li></ul><ul><ul><li>La composition organique du capital : c/v = g </li></ul></ul><ul><ul><li>La raison: la concurrence oblige les capitalistes à renouveler ses machines la plus rapide possible pour augmenter la productivité. </li></ul></ul><ul><ul><li>La croissance de g aboutit à une décroissance de t, une durée de vie morale du capital fixe. </li></ul></ul><ul><ul><li>Or, cette substitution de capital fixe au travail rend difficile à récupérer l’investissement plus rapide par la plus-value. (s’il n’y a pas de l’exploitation de la plus-value, le temps de récupération du capital est égal du temps de rotation du capital.) </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    27. 27. Economie (6): la crise capitaliste <ul><li>Résultat: La loi de la baisse tendancielle du taux de profit : </li></ul><ul><ul><li>Le taux de profit : r=p/(c+v). </li></ul></ul><ul><ul><li>Si c (aussi g ) se croit vers l’infini, et le taux de plus-value p/v reste inchangé, alors r se diminue vers 0. </li></ul></ul><ul><li>La concurrence capitaliste se fait « à coups de bas prix » et les capitalistes sont obligés de baisser leurs prix. </li></ul><ul><li>Pour cela, ils remplacent aussi leurs machines anciennes par des machines nouvelles plus productives. Certains disparaîtront et n’auront pas même récupéré la valeur de leur investissement. </li></ul><ul><li>La disparition de ces capitalistes entraîne un accroissement du chômage par la mise à pied de leurs ouvriers. </li></ul><ul><li>Ces chômeurs, appelés « l’armée industrielle de réserve », n’ont pas de pouvoir d’achat (la paupérisation). </li></ul><ul><li>La crise économique: suraccumulation (surproduction, l’obsolescence accélérée du capital fixe) et sous-consommation (chômage massif). </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    28. 28. Economie (7): la régulation capitaliste <ul><li>A court terme: </li></ul><ul><ul><li>La baisse des prix se poursuivant, les capitalistes dans leur ensemble prennent acte de la diminution du prix des biens de consommation et diminuent aussi le salaire des ouvriers. </li></ul></ul><ul><ul><li>Cette « dévalorisation » de la force de travail équivaut à une augmentation de la plus-value, qui raccourcie le temps de récupération du capital (jusqu’à plus court que la durée de vie morale du capital) </li></ul></ul><ul><ul><li>Le dénouement de la crise, par baisse des prix et concentration du capital, est achevé et une nouvelle période commence. </li></ul></ul><ul><li>A long terme: </li></ul><ul><ul><li>De crise en crise, il se produit une concentration du capital et une concentration de la force de travail; </li></ul></ul><ul><ul><li>L’exploitation de la plus-value devient de plus en plus difficile; </li></ul></ul><ul><ul><li>Le système capitaliste, ne pouvant plus alors se reproduire, disparaît un jour pour ainsi dire de lui-même. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    29. 29. Société (2): de l’économie à la société <ul><li>Le capitalisme représente &quot;beaucoup plus qu'un régime économique, c'est un mode de l'existence sociale, ce sont des rapports sociaux &quot;. L'économie ne peut être comprise que dans le cadre d'une sociologie. </li></ul><ul><li>À la différence de l'économie politique classique, Marx &quot;a révélé que la vie économique n'est qu'une partie intégrante de la vie sociale et que notre représentation de ce qui se passe dans la vie économique est faussée dans la mesure même où nous ne nous rendons pas compte que sous le capital, la marchandise, la valeur, le prix, la distribution des biens, se cachent la société et les hommes qui y participent &quot;. </li></ul><ul><li>L'économie constituée de rapports sociaux est située dans un ensemble plus vaste que la seule production, c'est-à-dire dans la société et l'histoire. </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    30. 30. Karl Marx’s model of economy and society <ul><ul><li>Rejected false consciousness –The explanation of social problems as the shortcomings of individuals rather than the flaws of society </li></ul></ul><ul><ul><li>Social institutions –All the major spheres of social life or societal subsystems organized to meet human needs </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Infrastructure – Society’s economic system </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Superstructure – Other social institutions: family, religion, political (state, country) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>The institutions of modern societies tend to reinforce capitalist domination </li></ul></ul>Sociology, 13 h Edition by John Macionis
    31. 31. Karl Marx’s Model of Economy and Society This diagram illustrates Marx’s materialist view that the system of economic production shapes the entire society. Economic production involves both technology (industry, in the case of capitalism) and social relationships (for capitalism, the relationship between the capitalists, who own the factories and businesses, and the workers, who are the source of labor). On this infrastructure, or foundation, rests society’s superstructure, which includes its major social institutions as well as core cultural values and ideas. Marx maintained that every part of a society supports the economic system. Sociology, 13 h Edition by John Macionis Structure of Social Classes Mode de production et forces productives Rapports sociaux de production et division sociale du travail système de croyances et de valeurs, système moral
    32. 32. Société (3): rapports sociaux de production et classes sociales <ul><li>Forces productives : c’est l’ensemble des éléments qui assurent à un moment donné le développement des activités productives (outils de production, force de travail, les sciences et les techniques en vigueur, l’organisation du travail). </li></ul><ul><li>Mode de production : chaque société peut se caractériser à un moment donné de son histoire par son mode de production qui n’est autre que la combinaison des forces productives et des rapports de production. </li></ul><ul><li>Rapports (sociaux) de production : c’est l’ensemble des relations sociales qui vont s’établir entre les hommes dans le cadre de cette activité productive. Dans l’analyse de Marx, les rapports de production correspondent plus particulièrement aux rapports de propriété des moyens de production (machines, usines etc.) </li></ul><ul><li>Dans l’analyse marxiste les classes sociales sont définies par la place qu’elles occupent dans la sphère de la production matérielle. En d’autres termes, Marx voit dans le fonctionnement de l’économie, l’origine des classes sociales et de leur lutte. </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    33. 33. Société (3): rapports sociaux dans de production et la structure des classes <ul><li>Capitalists – People who own and operate factories and other businesses in pursuit of profits </li></ul><ul><li>Proletariat – People who sell their productive labor for wages </li></ul>Sociology, 13 h Edition by John Macionis <ul><li>En observant la société, on peut repérer des groupes d’individus qui ont la particularité de d’avoir les mêmes caractéristiques (revenus, position sur l’échelle du prestige et du pouvoir, …) et les mêmes comportements , agissant et réagissant souvent de la même manière, s’organisant parfois pour défendre des intérêts communs. Ces ressemblances, cette proximité entre certains individus qui composent la société ont amené à la notion de classes sociales pour caractériser ces groupes. </li></ul><ul><li>La production (ou si l'on veut l' usine ) est non seulement le lieu par excellence de l'exploitation mais ce à partir de quoi la société moderne se structure comme société de classes. </li></ul>
    34. 34. La notion de classe sociale (a) <ul><li>Une classe sociale est définie par sa place dans les rapports de production . </li></ul><ul><li>Les membres appartenant à une même classe sociale sont situés dans une position identique au sein des rapports de production. Tout d’abord, ils jouent ainsi un même type de rôle dans la production et la circulation de valeur (ils créent de la valeur ou n'en créent pas). Ensuite, ils disposent d'une part donnée dans la répartition des revenues (le salaire pour les travailleurs, la plus-value pour les capitalistes). Ce critère permet de définir la classe « en soi ». </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    35. 35. La notion de classe sociale (b) <ul><li>Une classe sociale est aussi définie par la conscience de classe . </li></ul><ul><li>Cela signifie que des individus doivent avoir le sentiment d’appartenir à un groupe ayant des intérêts communs. Cette conscience de classe leur permet de savoir de qui ils sont proches et contre qui ils doivent mener une lutte. L’absence de cet élément rend une classe incapable d’être dominante politiquement. </li></ul><ul><li>Marx montre ainsi, qu’il ne suffit pas que de nombreux hommes soient côte à côte sur un même plan économique pour que la classe soit véritable, il faut, avant tout, que ces hommes soient réunis par un lien psychologique qui est la conscience de classe ; sinon, ils ne constituent qu’une simple addition d’objets identiques. « l a grande masse de la nation française est constituée par une simple addition de grandeurs de même nom, à peu près comme un sac de pommes de terre est formé de pommes de terre ». Pour Marx, il en va ainsi des paysans qui, repliés sur leur ferme familiale, entretiennent peu de relations entre eux et n’ont pas l’impression d’avoir des intérêts communs. Pour reprendre les termes de Marx, ils constituent une classe « en soi » (ils occupent une place déterminée dans les rapports de production), mais pas une classe « pour soi » (ils n’ont pas conscience du rôle qu’ils pourraient jouer en se rassemblant). </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    36. 36. La notion de classe sociale (c) <ul><li>Une classe sociale entretient des rapports conflictuels avec d’autres classes. </li></ul><ul><li>Ainsi , dans le mode de production capitaliste, les prolétaires qui ne possèdent que leur force de travail et les bourgeois qui possèdent les moyens de production sont en lutte : Cette lutte existe parce que leurs intérêts divergent. Tout d’abord, les prolétaires sont les seuls à créer de la richesse car seul le travail est source de valeur. Or, les profits qu’obtiennent les bourgeois (= les entrepreneurs capitalistes) proviennent d’une ponction opérée sur la valeur créée par le travail (la plus-value). Ensuite, les salaires versés sont les plus faibles possibles, c’est un salaire de subsistance, tout juste suffisant pour permettre aux ouvriers et à leurs familles de survivre. </li></ul><ul><li>Selon Marx, le capitalisme doit donc mener à une bipolarisation sociale (bourgeois / prolétaires) et à l’effacement progressif des autres classes : ainsi, la plupart des individus qui composent la société devraient se prolétariser tandis qu’une minorité d’individus devrait s’enrichir et intégrer la bourgeoisie. </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    37. 37. Société (4): l'antagonisme des deux classes <ul><li>Les conflits caractérisant la société moderne ont leur racine dans la production : </li></ul><ul><ul><li>d'un côté, la majorité des hommes sont devenus des prolétaires , des parties d'un tout: cette très grande majorité de la population n'ait rien d'autre que sa force de travail qu'elle doit vendre pour survivre caractérise le capitalisme. </li></ul></ul><ul><ul><li>d'un autre côté, les forces productives se sont développées jusqu'à constituer une totalité: les moyens de production et de subsistance soient monopolisés par une minorité, la bourgeoisie, le capitaliste . </li></ul></ul><ul><ul><li>D’autres classes participent soit à la prolétariat, soit à la bourgeoisie. </li></ul></ul><ul><li>La société capitaliste moderne est en quelque sorte structurée par l'antagonisme des deux classes. </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    38. 38. Class Conflict in History <ul><li>Social conflict – Struggle between segments of society over valued resources </li></ul><ul><li>Marx believed that the history of all existing society is the history of class conflict </li></ul><ul><ul><li>Class conflict is antagonism between entire classes over the distribution of wealth and power in society </li></ul></ul><ul><li>Marx argued that early hunting and gathering societies were based on highly egalitarian primitive communism, and that society became less equal as it moved toward modern industrial capitalism dominated by the bourgeoisie class (capitalists). </li></ul>Sociology, 13 h Edition by John Macionis
    39. 39. Class Conflict in Capitalism <ul><li>Industrial capitalism contains two major social classes—the ruling class and the oppressed—reflecting the two basic positions in the productive system. </li></ul><ul><li>Marx believed that conflict between these two classes was inevitable in a system of capitalist production. This conflict could end only when people changed capitalism itself. </li></ul><ul><li>Marx believed that workers must replace false consciousness with class consciousness </li></ul><ul><ul><li>Workers’ recognition of themselves as a class unified in opposition to capitalists and, ultimately, to capitalism itself </li></ul></ul>Sociology, 13 h Edition by John Macionis
    40. 40. Société (5): les rapports sociaux de marché et la structure des classes <ul><li>L’émergence des relations sur le marché promouvait la formation des classes </li></ul><ul><ul><li>Dans l’économie de marché, les relations de classes deviennent simplifiées et universelles. </li></ul></ul><ul><li>Les classes sociales sont les liens-clés entre les rapports dans la production (infrastructure) et les institutions et idéologies sociales (superstructure) </li></ul><ul><ul><li>La structure des classes sociales est l’axe centrale de la répartition du pouvoir politique </li></ul></ul><ul><ul><li>L’Etat est une forme spécifique liée à la structure des relations de classes </li></ul></ul><ul><ul><li>Le système juridique </li></ul></ul><ul><ul><li>Le système idéologique </li></ul></ul><ul><ul><li>… </li></ul></ul>
    41. 41. Société (6): la révolution sociale <ul><li>La révolution sociale ne peut que se produire sous la poussée de la contradiction entre &quot; les institutions sociales et les forces productives, en raison du fait que ces forces productives ne cessent de se développer  &quot;. </li></ul><ul><ul><li>Le capitalisme est le premier à développer la puissance collective du travail. Du seul fait que des ouvriers se retrouvent ensemble dans un même espace, la fabrique, on passe du travail isolé au travail social où chacun est solidaire d'une œuvre commune . </li></ul></ul><ul><ul><li>Cette coopération et socialisation du travail se développent à travers les divers stades que constituent la manufacture puis la fabrique et la grande industrie. </li></ul></ul><ul><ul><li>Mais, dans un cas comme dans l'autre, le capitaliste s'approprie le produit de cette coopération. </li></ul></ul><ul><li>La contradiction entre la socialisation croissante des forces productives et l'appropriation privée des moyens de production devrait donc conduire à un renversement. </li></ul><ul><ul><li>&quot;La socialisation du travail et la centralisation de ses ressorts matériels arrivent à un point où elles ne peuvent plus tenir dans leur enveloppe capitaliste. Cette enveloppe se brise et éclate .&quot; (Marx) </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    42. 42. Revolution <ul><li>The only way out of capitalism is to remake society. </li></ul><ul><li>Socialism is a system of production that could provide for the social needs of all. </li></ul><ul><li>Marx believed that the working majority would realize they held the key to a better future. </li></ul><ul><li>The change would be revolutionary and perhaps even violent. </li></ul><ul><li>Marx believed a socialist society would end class conflict. </li></ul><ul><li>Social conflict would only end once production of goods and services were taken out of the hands of the capitalists and placed into the hands of all people. </li></ul>Sociology, 13 h Edition by John Macionis
    43. 43. Why No Marxist Revolution? <ul><li>The capitalist class has fragmented and grown in size, giving more people a stake in the system. </li></ul><ul><li>A higher standard of living has emerged. </li></ul><ul><ul><li>Blue-collar occupations, lower-prestige work involving mostly manual labor, have declined. </li></ul></ul><ul><ul><li>White-collar occupations, higher-prestige work involving mostly mental activity, have expanded. </li></ul></ul><ul><li>Workers are better organized than they were in Marx’s day, and their unions have been able to fight for reform. </li></ul><ul><li>The government has extended various legal protections to workers. </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    44. 44. What Remains Marxist Capitalist? <ul><li>Wealth remains highly concentrated. </li></ul><ul><li>White-collar jobs offer no more income, security, or satisfaction than blue-collar jobs did a century ago. </li></ul><ul><li>Class conflict continues between workers and management. </li></ul><ul><li>The laws still protect the private property of the rich. </li></ul><ul><li>Capitalism continues to develop its own enterprise: the credit and financial system. </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    45. 45. Le capitalisme : entreprise, marché, et Etat <ul><li>Le capitalisme est essentiellement un système économique qui se caractérise par trois éléments: </li></ul><ul><li>Le capitaliste et l’accumulation du capital : le personnage qui possède des capitaux et les investit dans des entreprises dans le but de réaliser des profits qu’il réinvestira à nouveau. Le profit et la recherche du profit maximal ne sont pas des traits spécifiques du capitalisme puisqu’ils ont de tout temps existé. En revanche, ce qui fait l’originalité capitalisme, c’est le réinvestissement permanent des profits pour développer les moyens de productions et s’assurer des profits futurs. </li></ul><ul><li>La propriété privée des moyens de production : cela signifie qu’une personne privée ou plusieurs personnes privées réunies en « sociétés » détiennent leurs propres moyens de production. Concrètement, ces personnes ont le droit de gérer ces biens et peuvent recevoir des revenus (les profits) liés à cette propriété. </li></ul><ul><li>Le marché et la marchandisation : le contexte dans lequel s’exerce une forte concurrence entre les agents économiques. </li></ul>
    46. 46. Definition of Capitalism Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques <ul><li>Capitalism is a socio-economic system in which natural resources and the means of producing goods and services are privately owned . </li></ul><ul><li>“ Justice” in a capitalist system amounts to marketplace freedom . </li></ul><ul><li>Three distinct features: </li></ul><ul><ul><li>Pursuit of personal profits </li></ul></ul><ul><ul><li>Competition and consumer choice through markets </li></ul></ul><ul><ul><li>Private ownership of property through firms </li></ul></ul>
    47. 47. La politique économique du capitalisme ( J.M. Keynes ) <ul><li>Le chômage est involontaire et il ne se résorbe grâce à une baisse des salaires réels. L’économie par le mécanisme de marché peut fonctionner parfaitement bien avec un nombre très important de chômeurs. </li></ul><ul><ul><li>En terme de circuits économiques, le chômage ne peut conduire qu'à une réduction du pouvoir d'achat des consommateurs et donc à une diminution de la demande sur laquelle peuvent compter les entrepreneurs : la demande effective . </li></ul></ul><ul><ul><li>La demande effective, qui est prévue par les entrepreneurs (anticipations), va déterminer la production mise en œuvre qui elle-même déterminera le niveau d’emplois. Le niveau d’emploi va définir le revenu des ménages et la production mise en œuvre l’investissement. Revenu des ménages et investissements seront responsables de la demande effective. </li></ul></ul><ul><li>L’État doit donc intervenir en soutenant la demande effective. </li></ul><ul><ul><li>L'Etat peut relancer l’économie capitaliste par la consommation ou par l’investissement. </li></ul></ul><ul><ul><li>Il utilisera la politique monétaire ou budgétaire. </li></ul></ul><ul><ul><li>Cette intervention peut sortir de la crise grâce à l’effet du multiplicateur : quand l’Etat injecte dans l’économie des ressources supplémentaires, celles-ci créent une demande nouvelle pour les entreprises qui engendre ensuite une production supplémentaire et donc des revenus supplémentaires qui augmentent encore la demande. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    48. 48. La dynamique économique du capitalisme ( J.A. Schumpeter ) <ul><li>Le capitalisme n’est pas un état stationnaire mais un ensemble dynamique qui évolue en permanence. L'économie capitaliste est par nature cyclique. L' &quot; ouragan perpétuel de destruction créatrice &quot; a permis l'enrichissement des sociétés capitalistes. </li></ul><ul><li>En raison de la concurrence que se livrent les entreprises, le profit a tendance à diminuer et même à devenir nul. Une des façons pour un entrepreneur de réaliser un profit malgré cette concurrence est d'innover. La dynamique capitaliste repose sur l'entrepreneur et son innovation , essence même du capitalisme. </li></ul><ul><ul><li>L'entrepreneur innovateur va jouer un rôle essentiel car il est celui qui innove en insérant dans le processus de production les inventions fournies par le progrès scientifique et technique, en exploitant les perspectives de profit toujours plus élevées offertes par de nouveaux marchés, de nouvelles matières premières, de nouvelles formes d’organisation du travail, donc de nouvelles combinaisons productives. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    49. 49. L’innovation et le monopole <ul><li>L'innovation dans un nouveau produit le mettra dans une situation de monopole (il sera le seul à fabriquer ce produit durant un moment) et l'innovation de procédé lui permettra d'avoir des coûts inférieurs à ceux du marché. </li></ul><ul><li>Mais cette rente de monopole ou ce surprofit ne seront que temporaires car d'autres entreprises imiteront rapidement l'entreprise innovatrice. L‘innovation rend instable la position de monopole ; ce dernier doit donc constamment progresser. Pour conserver ou pour conquérir de nouveau une position de monopole, il est nécessaire d'investir et d'innover. </li></ul><ul><li>Sur long terme, la dynamique capitaliste basée sur l’innovation disparaisse face à la domination, la bureaucratisation et la routinisation des grandes entreprises. </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    50. 50. La société de marché du capitalisme ( K. Polanyi ) <ul><li>La caractéristique de la société capitaliste est constituée par le «  désencastrement  » des activités économiques, c’est-à-dire par la tendance leur autonomisation par rapport à la sphère sociale. </li></ul><ul><ul><li>Cette tendance repose sur la fiction de l’indépendance radicale des activités économiques par rapport aux autres activités sociales et politiques et par la construction d’un système économique guidé par la recherche du profit, dans lequel la société entière devient l’auxiliaire d’un marché autorégulateur et généralisé (marché libéral).  </li></ul></ul><ul><ul><li>La société devient « société dans le marché » lorsque le travail (à partir de 1834) , la terre (nature) et la monnaie, qui sont des richesses qui n’ont pas été produites pour être vendues (en ce sens elles sont des quasi-marchandises ou encore des marchandises fictives), tendent à devenir effectivement des marchandises. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    51. 51. La protection sociale des sociétés capitaliste <ul><li>Cette transformation ne découle pas de l'extension des marchés locaux ou du développement du commerce au long cours, mais de l'action de l'Etat qui, par le jeu des mesures protectionnistes et des réglementations en tout genre, a permis la constitution des marchés nationaux. </li></ul><ul><li>Cependant, l'extension du marché autorégulateur va de pair avec un mouvement en sens inverse : la pression des populations en faveur d'une plus grande protection sociale contre les excès du libéralisme économique. La crise des années 30 amorce une resocialisation de l'économie, aussi appelée &quot; la grande transformation &quot; . La resocialisation consiste en des mesures adoptées par la société pour se protéger des effets du marché (vers la société de marché, ou le re-encastrement du marché dans la société). </li></ul><ul><li>La création d'un salaire minimum, la protection sociale et le développement du droit du travail avaient permis au monde ouvrier d'accéder à une existence plus digne et de s'insérer davantage dans le tissu social (« d’embourgeoisement » de la classe ouvrière). </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    52. 52. La société postindustrielle du capitalisme ( D. Bell ) <ul><li>Au sein de l'économie, il y a un passage de production de biens à la fourniture de services . Bien que les services prédominent dans un large éventail de secteurs, la santé, l'éducation, la recherche et les services gouvernementaux sont les plus décisifs pour une société post-industrielle. </li></ul><ul><li>L'importance des cols bleus, du travail manuel (par exemple, travailleurs de première ligne d'assemblage) est en déclin, et du travail professionnelle (par exemple les avocats, médecins et ingénieurs) et des travaux techniques (par exemple, les programmeurs informatiques) viennent à prédominer. </li></ul><ul><li>Au lieu de savoir-faire pratique, la connaissance théorique est de plus en plus essentielle dans une société post-industrielle. </li></ul><ul><ul><li>La société post-industrielle vise à évaluer les impacts des nouvelles technologies et, le cas échéant, d'exercer un contrôle sur eux. </li></ul></ul><ul><ul><li>Pour faire face à une telle évaluation et contrôle, et plus généralement la complexité de la société post-industrielle, les nouvelles technologies intellectuelles sont développées et mises en œuvre. </li></ul></ul><ul><ul><li>L'université est cruciale pour la société post-industrielle. L'université a produit les experts qui peuvent créer, guider et contrôler les nouvelles technologies et en profondeur. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    53. 53. The General Schema of Post-industrial Society Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques SOURCE: Adapted from Waters (1996), p. 35. Realm Techno-economic (social) Structure Polity Culture Axial principle Functional rationality Equality Self-realization Axial structure Bureaucracy Representation Reproduction of meanings and artifacts Central value-orientation Material growth Consent of the governed Novelty and originality Relationship of individual to social order Role segmentation Participatory Sovereignty of the whole person Basic processes Specialization and substitution Bargaining and legal reconciliation Disruption of genres by syncretism Structural problematics Reification Entitlements, meritocracy and centralization Postmodernist antinomianism
    54. 54. La stratification sociale de la société postindustrielle Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques Que l’on parle de stratification, de moyennisation ou de constellation centrale, on est loin de la vision « bi-polaire » et des antagonismes entre deux classes qu’envisageait Marx.
    55. 55. L’évolution idéologique du capitalisme ( Luc Boltanski et Eve Chiapello ) <ul><li>Le capitalisme peut se définir a minima comme une exigence d'accumulation illimitée du capital par des moyens formellement pacifiques . </li></ul><ul><ul><li>L'accumulation capitaliste moderne exige la mobilisation d'un très grand nombre de personnes qui ont perdu la propriété du résultat de leur travail et qui n'ont a priori aucune motivation pour participer au processus d'accumulation puisque leurs chances de profit restent des plus faibles. </li></ul></ul><ul><li>Face à cette situation qualifiée d'absurde , le capitalisme nécessite la mise en œuvre d'une idéologie justifiant cet engagement, qui correspond à l'esprit du capitalisme . </li></ul><ul><ul><li>Cette idéologie s'appuie sur des considérations individuelles (motifs à s'engager dans une entreprise capitaliste) et des considérations générales (en quoi cet engagement sert le bien commun). </li></ul></ul><ul><ul><li>La science économique a permis d'assurer trois piliers justificatifs centraux de l'esprit du capitalisme : le progrès matériel (individuel considéré comme un critère de bien-être social), l'efficacité et l'efficience dans la satisfaction des besoins, un mode d'organisation favorable aux libertés politiques et aux régimes démocratiques. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    56. 56. Les trois esprits du capitalisme (a) <ul><li>Le premier esprit du capitalisme correspond à l'entreprise familiale de la fin du XIX e siècle. </li></ul><ul><ul><li>Il est centré sur la personne du bourgeois entrepreneur et les valeurs bourgeoises. La justification repose sur une généralité large de croyance dans le progrès, dans la science et la technique donc aux bienfaits de l'industrie pour le bien commun, idéalisée par le chevalier d'industrie. </li></ul></ul><ul><li>Le deuxième esprit du capitalisme trouve son développement entre les années 1930-1960. </li></ul><ul><ul><li>Il correspond à la grande entreprise industrielle centralisée et hiérarchisée. Il est centré sur l'organisation et la planification. Sa représentation est le Directeur, personnage &quot;héroïque&quot; tout au service de l'entreprise en opposition avec l'entrepreneur-propriétaire, égoïste et uniquement tourné vers son intérêt personnel. La justification s'appuie encore plus fortement sur la croyance en la science et la technique, mais avec un idéal &quot;civique&quot;, reposant sur la solidarité institutionnelle, la socialisation et la collaboration avec l'État dans une visée de justice sociale. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    57. 57. Les trois esprits du capitalisme (b) <ul><li>Le troisième esprit, idéologie d'une nouvelle forme de capitalisme, est survenu après le mouvement de contestation de 1968 et de la crise du capitalisme au cours de la période 1968-78 en France. </li></ul><ul><ul><li>Elle substitue l'apologie du risque, de la mobilité et de l’activité à celui de la sécurité, en s'appuyant sur la libération de l'homme qui peut exprimer sa créativité et s'épanouir complètement. </li></ul></ul><ul><ul><li>L'entreprise n'est plus dirigée par un chef qui a la vérité (au sens de Platon), mais par un leader, le manager, celui qui a la vision, mais aussi celui possède les réseaux et qui peut passer de projets en projets grâce à sa mobilité et sa connaissance des réseaux. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les entreprises deviennent &quot; apprenantes &quot;, conduites par des &quot; managers &quot;, animateurs par leur charisme et sur une base de confiance de petits groupes de travail. Les managers s'appuient sur des experts (différents des cadres ingénieurs et dirigeants du modèle précédent), responsables de la performance technique. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques The ideologies of capitalism are not simply apologetic ideologies, they do in fact help shape the capital accumulation process, i.e., the infrastructure of capitalism.
    58. 58. Le capitalisme est un processus spécifique de l’action sociale (T. Parsons) Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques Les éléments structuraux de l’action sociale à l’origine du capitalisme Land Capital, money Labour Organization, technology Most people most of time behave as economic actors or even entrepreneurs (J. A. Schumpeter) Profit, surplus value (K. Marx) Protestant ethics and new capitalist spirits (M. Weber, L. Boltanski) Resources allocation and utilitarian rationality (A. Smith, A. Marshall, J.M. Keynes) Social order of market economy and individual economic action (E. Durkheim, K. Polanyi) Reproduction of social structure of economy (K. Marx, P. Bourdieu) Ethics, laws, knowledge, values, ideology and cultures and the institutions for development, maintenance, and transmission of them: religion, family, education, and science All kinds of social relations and informal ties of authority, conflict, trust, confidence and solidarity constrain actions: State, social classes, status groups, ethnic groups. All individuals with specific social personalities Common beliefs with symbols and subjective meanings
    59. 59. La méthodologie marxiste revisitée (a) <ul><li>Historique : Le sociologue doit faire œuvre d’historien, c’est-à-dire qu’au-delà de reconstituer conceptuellement les institutions sociales et leur fonctionnement (recherche du général), il doit faire le récit de ce que l’on ne verra jamais deux fois (recherche du singulier). </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques I - Une démarche à trois niveaux :
    60. 60. La méthodologie marxiste revisitée (b) <ul><li>Historique </li></ul><ul><li>Matérialiste: « Dans la production sociale de leur existence, les hommes nouent des rapports déterminés, nécessaires, indépendants de leur volonté ; ces rapports de production correspondent à un degré donné du développement de leurs forces productives matérielles. L'ensemble de ces rapports forme la structure économique de la société, la fondation réelle sur laquelle s'élève un édifice juridique et politique, et à quoi répondent des formes déterminées de la conscience sociale. Le mode de production de la vie matérielle domine en général le développement de la vie sociale, politique et intellectuelle. Ce n'est pas la conscience des hommes qui détermine leur existence, c'est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience. À un certain degré de leur développement, les forces productives matérielles de la société entrent en collision avec les rapports de production existants. » </li></ul><ul><ul><li>Karl Marx, Préface de la Contribution à la critique de l'économie politique (1859), Gallimard, coll.« La pléiade », Tome I, p. 273. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    61. 61. La méthodologie marxiste revisitée (c) <ul><li>Historique </li></ul><ul><li>Matérialiste </li></ul><ul><li>Dialectique: « Dans la conception positive des choses existantes, la dialectique inclut du même coup l'intelligence de leur négation fatale, de leur destruction nécessaire, parce que, saisissant le mouvement même dont toute forme faite n'est qu'une configuration transitoire, rien ne saurait lui en imposer ; parce qu'elle est essentiellement critique et révolutionnaire. » </li></ul><ul><ul><li>Karl Marx, Gallimard, coll.«  La pléiade  », Tome I, p. 559 </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    62. 62. II - Un cadre d’analyse marxiste de la société capitaliste Structure of Social Classes and Social Groups Mode de production et forces productives Rapports sociaux de production, division sociale du travail, rapports sociaux de marché système de croyances et de valeurs, système moral M. Weber E. Durkheim K. Marx
    63. 63. La société capitaliste selon Marx, Weber et Durkheim <ul><li>K. Marx </li></ul><ul><ul><li>La genèse du capitalisme: l'exploitation par l'appropriation de la plus-value dans les usines industrielles. </li></ul></ul><ul><ul><li>La conséquence du capitalisme: un affrontement entre la bourgeoisie et le prolétariat. </li></ul></ul><ul><li>M. Weber </li></ul><ul><ul><li>La genèse du capitalisme: influence des valeurs religieuses dans le développement économique. </li></ul></ul><ul><ul><li>La conséquence du capitalisme: désenchantement du monde, la rationalisation de toutes les activités et l’importance de la bureaucratie. </li></ul></ul><ul><li>E. Durkheim </li></ul><ul><ul><li>La genèse du capitalisme: changement du division du travail, facteur de lien social et donc d'intégration, avec une portée morale. </li></ul></ul><ul><ul><li>La conséquence du capitalisme: affaiblissement de la conscience collective au profit des conscience individuelles, parfois anomie , i.e. régulation sociale mal assurée. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    64. 64. Les lectures : <ul><li>Talcott Parsons, Structure of Social Action - A Study in Social Theory With Special Reference to a Group of Recent European Writers , publ. McGraw Hill, 1937. </li></ul><ul><li>Raymond Aron, Les étapes de la pensée sociologique , Paris, Gallimard, 1967. </li></ul><ul><li>Anthony Giddens, Capitalism And Modern Social Theory - An Analysis Of The Writings Of Marx, Durkheim And Max Weber , Cambridge University Press, 1971. </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    65. 65. La Chine: Karl Marx à Pékin <ul><li>La Chine, c’est… </li></ul><ul><li>Le chat: Max Weber à Pékin </li></ul><ul><li>Le marché: Adam Smith à Pékin </li></ul><ul><li>Le capitalisme: Karl Marx à Pékin </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    66. 66. Historical background <ul><li>The pre-Republican era (till the beginning of the 20 th century) </li></ul><ul><li>The Republican era ( Early 20 th century till around 1949) </li></ul><ul><li>The Communist era (Around 1949-1976) </li></ul><ul><li>The Reform era (1976 onwards) </li></ul>
    67. 67. The Pre-Republican era <ul><li>Ethnic Chinese, also known as Han people, originated in the Yellow River Valley in North-Central China. </li></ul><ul><li>Invasion by barbarians resulted in centuries of political fragmentation. </li></ul><ul><li>Imperial China faced external military threats for much of its history. </li></ul><ul><li>The Ming Dynasty constructed the Great Wall of China to ward off barbarians. </li></ul><ul><li>The British had commercial interest in China. </li></ul>
    68. 68. The Republican era <ul><li>Sun Yat-sen credited with the founding of the Republic of China in 1911. </li></ul><ul><li>The Guomindang (GMD) or Nationalist Party became the prominent political force. </li></ul><ul><li>By 1928 most of China brought under GMD rule. </li></ul><ul><li>The main threat to the GMD was the Chinese Communist Party (CCP). </li></ul><ul><li>Japan invaded and routed China in 1937. </li></ul><ul><li>CCP chief Mao Zedong consolidated his power. </li></ul>
    69. 69. The Communist era <ul><li>On October 1, 1949, Mao Zedong proclaimed the founding of the People’s Republic of China. </li></ul><ul><li>Transformed the Chinese economy into a socialist system modeled after the Russian economy. </li></ul><ul><li>Mao Zedong launched the Great Proletarian Cultural Revolution in 1966. </li></ul>
    70. 70. The Great Proletarian Cultural Revolution (1966-1976) <ul><li>Ideological Objectives: To purge the four “olds”: </li></ul><ul><ul><ul><li>Old ideas </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Old customs </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Old cultures </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Old habits </li></ul></ul></ul><ul><li>Unintended Result: this proletarianization later became a necessary condition of capitalist development after 1979. </li></ul>
    71. 71. The Reform era <ul><li>The deaths of Mao and others led to Deng Xiaoping assuming the leadership of China. </li></ul><ul><li>U.S. recognized the People’s Republic of China (over Taiwan) in 1979. </li></ul><ul><li>Deng attempted economic reforms – the “four modernizations” </li></ul><ul><ul><li>Agriculture </li></ul></ul><ul><ul><li>Industry </li></ul></ul><ul><ul><li>Defense </li></ul></ul><ul><ul><li>Science and technology </li></ul></ul>
    72. 72. Le chat: Max Weber à Pékin <ul><li>Weber a trouvé une affinité entre « l’esprit du capitalisme » qui se caractérise par la « recherche rationnelle et systématique du profit par l’exercice d’une professions » ainsi que le réinvestissement de l’épargne, et l’éthique calviniste qui a engendré une morale individuelle favorable aux conduites rationnelles que doit tenir l’entrepreneur capitaliste. </li></ul><ul><li>La rencontre du capitalisme naissant et de ce type de mentalité entraînera un développement économique rapide. Plus tard, l’esprit capitaliste se détournera de la religion et vivra sans elle. </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques “ It doesn’t matter if the cat is white or black as long as it catches mice. ” Deng Xiaoping
    73. 73. China and Hong Kong <ul><li>Under a 1984 agreement with the U.K., Hong Kong returned to China in 1997. </li></ul><ul><li>Under the “ One Country, Two Systems ” policy, Hong Kong was to retain its capitalist system and autonomy (including a separate currency) for 50 years. </li></ul>
    74. 74. Le marché: Adam Smith à Pékin <ul><li>L'activité de type capitaliste en Chine consiste à utiliser des ressources (le temps, le capital, le travail) de la façon la plus efficace possible dans un but de rentabilité et d'accumulation (réinvestissement des gains). LE MARCHÉ devient le meilleur régulateur de l’économie . Les fonctions d’offre et de demande, qu’il est le premier à décrire en détail, déterminent les quantités et les prix des produits, aucune planification n’est donc nécessaire. </li></ul><ul><ul><li>Pour Smith, une main invisible guide l’intérêt individuel de chacun dans le sens de l’intérêt général ! Ainsi les actions égoïstes vont entraîner la croissance économique. Pour augmenter ses profits, le producteur doit fabriquer du bon produit qu’il ne vendra pas cher. La main invisible montre bien son efficacité. </li></ul></ul><ul><ul><li>Pour Smith, la loi des avantages absolus soutient que chaque fois que deux pays sont dotés différemment en facteur de production, ils ont intérêt à commercer. Un pays ayant des facilités à produire du blé et des difficultés pour le tissu échangera avec un partenaire qui connaît une situation inverse. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    75. 75. The Emergence of Market Economy in China <ul><li>Domestic market: Since 1979, China’s development has been driven from within, starting from Deng’s reforms in the countryside and a new economy built first of all on the country’s enormous home market. </li></ul><ul><ul><li>In remaking the economy in the late 1970s and 1980s Deng Xiaoping and other leaders in Beijing focused first on the domestic market, with some of the first reforms focused on the agrarian sector. </li></ul></ul><ul><li>International trade: Then, especially after 1994, China’s transformation has been the product of foreign investment and foreign trade. Chinese firms participated in global value chains of production. </li></ul><ul><ul><li>The overseas Chinese business community serves to link foreign buyers to Chinese global suppliers that manufacture many of the goods sold in their stores or under their label. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    76. 76. Le capitalisme: Karl Marx à Pékin <ul><li>La définition marxiste du capitalisme: </li></ul><ul><li>La recherche du profit , </li></ul><ul><li>L'accumulation de capital, </li></ul><ul><li>Le salariat et le fait que les travailleurs ne sont pas propriétaires de leurs outils, et </li></ul><ul><li>La possibilité d'un capitalisme d’État où toutes les ressources et tous les moyens de production seraient propriété d'un État. Ces moyens de production sont utilisés dans l'intérêt du groupe au pouvoir, comme le ferait une personne privée, et non dans l’intérêt direct de la collectivité. </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques
    77. 77. The general law of capitalist accumulation in China <ul><li>Primitive Accumulation of Capital: China’s development starts with commodification of goods, land and labor, informal private property change, and competition between producers. China allows the expansion of private property in the major means of production and a reduction in state-owned enterprises. </li></ul><ul><li>Capital Circulation for Surplus Value: Generalized commodity circulation gives rise to abstract value, which takes the form of money; money becomes capital by investment to make more money; and the abstraction of money means there’s no limit to how much one can acquire. </li></ul><ul><li>Industrialization and division of labor: The capture, control and transformation of the labor process by capital, first in rural manufacture and division of labor, then in FDI sectors and the factory system. </li></ul><ul><li>Globalization and expansion: With globalization of manufacturing, factories in China and other new centers of production can incorporate both the latest technology and the advantages of cheaper land and labor. The capitalists thus get the best of both worlds. Capital expansion takes place through rechanneling of surplus capital from the West to China. In return, China is now exporting capital to the United States, not the other way around! </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques Karl Marx Between Two Worlds: The Antinomies of Giovanni Arrighi’s Adam Smith in Beijing, by Richard Walker
    78. 78. The internal dynamics of states in China <ul><li>While it is true that the Central Committee of the CCP and the Beijing government have kept their grip on the overall strategy of reform, i.e., unlocking the forces of the market, wage-labor, private property, and capital, the great public secret of China is that local and provincial governments have been free to carry out the reforms in a manner that is quite the opposite of centralized control. </li></ul><ul><li>In fact, China has one of the most decentralized state systems in the world today, and its lower levels of officials and cadres have been enthusiastic promoters of the capitalist economy. They have led the way in land development, privatization of public assets, paving the way for industrialization, control of the new proletariat, and, in many cases, jumping ship to join the new capitalist class. Not only does this resemble very little the halcyon days of Maoist rectitude, it smacks of the local state’s role in the heyday of American continental expansion and industrialization. </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques Karl Marx Between Two Worlds: The Antinomies of Giovanni Arrighi’s Adam Smith in Beijing, by Richard Walker
    79. 79. The emergence of land market in urban China <ul><li>The semi-privatization and circulation of leaseholds have allowed the emergence of a full-fledged land market . One of the most obvious elements of the capitalist transition in China today is the skyrocketing of land values and bristling skylines of every big coastal city. </li></ul><ul><li>Not only is construction one of the greatest arenas of production in China today (the production of space!), it is probably the single largest source of wealth for the rising minions of millionaires, a veritable gusher of surplus value as rent flowing into the pockets of a large portion of the new capitalist class and new petty bourgeoisie , or upper middle class . </li></ul><ul><li>Land development on the edge of cities is another major way of dispossession of the peasantry . </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques Karl Marx Between Two Worlds: The Antinomies of Giovanni Arrighi’s Adam Smith in Beijing, by Richard Walker
    80. 80. The emergence of a capitalist class in China (LaoBan) <ul><li>Various forms of primitive accumulation of capital —including appropriations of public property, embezzlement of state funds, and sales of land-use right — became the basis of huge fortunes. </li></ul><ul><ul><li>Privatization of TVE and SOE assets, the multiplication of private firms, and buildup of personal wealth are proceeding apace in the booming economy of the 2000s. </li></ul></ul><ul><ul><li>Recent reforms and buildups of profits have spurred the privatization of banking, the growth of stock markets, and an explosion of credit, that essential vehicle of rapid accumulation of capital in all times and places. </li></ul></ul><ul><li>The new capitalists are themselves often the creatures of state-led development. The emergent capitalist class has not yet seized “control of the commanding heights” of economy, society and the state. The Communist Party is still in power at the center. </li></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques Karl Marx Between Two Worlds: The Antinomies of Giovanni Arrighi’s Adam Smith in Beijing, by Richard Walker
    81. 81. The creation of a working class in China (Min’Gong) <ul><li>In China (as in the rest of East Asia), land reform that kept holdings in the hands of small farmers has played a virtuous role in economic development. The privatization of farmland (the household responsibility system) and the explosion in small-scale rural industry (Town and Village Enterprises, or TVEs) meant that the peasants did not have the world cut out from under them immediately. </li></ul><ul><li>But the greatest migration in history has just taken place in China, with some 210 million people moving from the countryside to the cities in less than 30 years. </li></ul><ul><ul><li>Thousands of TVEs went under in the downturn of the late 1990s, yielding up new bodies for recruitment to the urban proletariat, where they joined some 50 million former workers from collapsing state-owned enterprises, or SOEs. </li></ul></ul><ul><ul><li>The new agricultural policies are for softening up the peasantry for further incorporation into the labor force of capital. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques Karl Marx Between Two Worlds: The Antinomies of Giovanni Arrighi’s Adam Smith in Beijing, by Richard Walker
    82. 82. Capitalism with Chinese Characteristics (a) <ul><li>State-dominated Capitalism: </li></ul><ul><ul><li>a state dominant logic seeking to assure the CCP 's monopoly over political organization and authoritarian stability, to continue its direct influence over property rights, and to force all kinds of capitalists to compete with one another. </li></ul></ul><ul><ul><li>a number of hybrid firms (telecommunications equipment manufacturer Huawei, Chinese state oil, and shipping companies, etc.) that distinctively intermingle commercial and political goals. </li></ul></ul><ul><ul><li>a number of social institutions of bizarre quality, such as media conglomerates, often have dual purposes, using revenues from commercially oriented activities to support the promulgation of CCP propaganda in other less profitable activities. </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques Capitalism in the dragon's lair, by Christopher A. McNally
    83. 83. Capitalism with Chinese Characteristics (b) <ul><li>Chinese Crony Capitalism: </li></ul><ul><ul><li>Crony capitalism: capitalist society based on the close relationships between businessmen and the state. Instead of success being determined by a free market and the rule of law, the success of a business is dependent on the favoritism that is shown to it by the ruling government in the form of tax breaks, government grants and other incentives. </li></ul></ul><ul><ul><li>State dominated capitalism in China actually fosters close ties between capital and the state . Rather than seeking autonomy, most capitalists in China seek to further enmesh themselves in state and party institutions, both for commercial and political reasons. </li></ul></ul><ul><ul><li>The Chinese market economy is developed not so much on legal contracts and the Rule of Law, but on friendship ties, emotional considerations, gifts and favors, not only in the spheres of business-State, but also in the sphere of business-business . </li></ul></ul>Wei ZHAO Sociologie générale - Théories classiques Capitalism in the dragon's lair, by Christopher A. McNally

    ×