Ressources numériques et politique documentaire hybride
Prochain SlideShare
Loading in...5
×

Vous aimez ? Partagez donc ce contenu avec votre réseau

Partager
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
    Be the first to comment
No Downloads

Vues

Total des vues
6,646
Sur Slideshare
3,431
From Embeds
3,215
Nombre d'ajouts
6

Actions

Partages
Téléchargements
90
Commentaires
0
J'aime
7

Ajouts 3,215

http://www.scoop.it 3,188
https://twitter.com 16
https://www.rebelmouse.com 7
http://tweetedtimes.com 2
http://dimanager.tumblr.com 1
http://www.google.fr 1

Signaler un contenu

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
    No notes for slide

Transcript

  • 1. BIBLIOQUESTSAISON 05 – ÉPISODE 03RESSOURCES NUMÉRIQUESET POLITIQUE DOCUMENTAIRELionel Maurel http://scinfolex.wordpress.com/Renaud Aïoutz http://footnotes.frLicenceCCBYhttp://www.flickr.com/photos/calsidyrose/4925267732
  • 2. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 2Quel kit de survie devantces nouveaux modèles ?Les éditeurs vendent des revues, les chercheursveulent des articles.Les éditeurs vendent des packages, les lecteursveulent des documents.Comment réagir ? Comment acquérir ?David Aymonin, cité dansLes collections électroniques, une nouvelle politique documentaire sous la direction dePierre Carbone et François Cavalier, éd. Cercle de la Librairie, 2009.
  • 3. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 3La politique documentaire,un guide dans lincertitudeI. Sorienter grâce à la Pol DocNe pas perdre le Nord : les grandsprincipes de la Pol DocComment intégrer les collectionsélectroniques au catalogue ?Produire : la question desmétadonnéesII. Pilotage et sélection sont indissociablesÉvaluer : le problème des indicateursUne médiation tributaire delaccessibilitéLes avatars de la sélectionLicence CC BY :http://www.flickr.com/photos/64167416@N03/7022634029
  • 4. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 4La Pol Doc, une définitionLe but de toute organisation du développement dunecollection doit être de fournir à la bibliothèque des ressourcesdocumentaires qui répondent de façon appropriée auxbesoins de la population quelle a pour mission dedesservir, dans le cadre de ses ressources budgétaires ethumaines.Pour atteindre ce but, chaque segment de la collection doitêtre développé avec des moyens proportionnels à sonimportance au regard des missions de la bibliothèque etdes besoins de ses usagers.Bonita BryantThe organizational structure of collection development
  • 5. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 5La collection ?Une collection vit dans un principe de renouvellement etnon d’accroissement continu (hors bibliothèques oufonds patrimoniaux). Elle doit s’adapter à l’évolution desusages.Une collection sans services associés est morte : « Penserl’offre de la bibliothèque non par référence à des contenusdocumentaires, mais par rapport à des personnes à servir. »Bibliothèques et politiques documentaires à l’heure d’Internet,Bertrand Calenge,Cercle de la librairie, 2008.Comme le rappelle Jérôme Pouchol, la politiquedocumentaire doit donc se conduire au sein duneapproche systémique.
  • 6. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 6Source : Jérôme POUCHOL – BAMBOU, le blog de la MIOPOnglet Poldoc : http://docmiop.wordpress.com/la-poldoc-de-la-miop/
  • 7. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 7Source:JérômePOUCHOL–BAMBOU,leblogdelaMIOPOngletPoldoc:http://docmiop.wordpress.com/la-poldoc-de-la-miop/
  • 8. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 8La Pol Doc et ce qui devient pluscomplexe dans lunivers numériqueCharte documentaire●Descriptif du champ de contenu couvert par le domaine (= Quoi ?)●Énoncé des finalités d’usage et de publics (= Pourquoi ? Pour qui ?)Programme prévisionnel annuel●Tableau de bord dynamique du domaine d’acquisition●Découpage du domaine par segments (ou sous-domaines)significatifs●Ventilation budgétaire par segmentsCanevas des rubriques des fiches domaines de la MIOP par Jérôme PoucholSources : http://docmiop.wordpress.com/2010/02/24/la-fiche-domaine-v3/ et http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2006-01-0005-001
  • 9. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 9La Pol Doc et ce qui devient pluscomplexe dans lunivers numériqueProgramme prévisionnel annuel●Prévisionnel d’acquisition en nombre d’exemplaires(nouveautés /reprise de fonds)●Mise en regard avec l’état de la collection en nombred’exemplaires●Répartition prévisionnelle des acquisitions (en %) par niveauxd’usage / catégories d’âge / catégories éditoriales…●Répartition prévisionnelle des acquisitions par sites en %(budget) et nombre d’exemplaires●Répartition prévisionnelle des acquisitions par supportsCanevas des rubriques des fiches domaines de la MIOP par Jérôme PoucholSources : http://docmiop.wordpress.com/2010/02/24/la-fiche-domaine-v3/ et http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2006-01-0005-001
  • 10. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 10Environnement spécifique●Identification du contexte local et des besoinsspécifiques de la population●Énoncé d’une stratégie d’offre documentaire adaptée à cetenvironnementSujets frontières●Identifie les sujets connexes à d’autres domaines ousegments●Alimente la réflexion sur les cotes validées●Vise à gagner en cohérence documentaireCanevas des rubriques des fiches domaines de la MIOP par Jérôme PoucholSources : http://docmiop.wordpress.com/2010/02/24/la-fiche-domaine-v3/ et http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2006-01-0005-001La Pol Doc et ce qui devient pluscomplexe dans lunivers numérique
  • 11. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 11Abonnements●Liste des abonnements liés au domaine●Analyse qualitative des abonnements●Logique de complémentarité des supports●Sites web●Bibliothèque de liens spécialisée et contextualisée●Analyse qualitative des sites●Logique de complémentarité des supportsOutils de sélection●État appréciatif des sources bibliographiques générales et spécialiséesutiliséesCanevas des rubriques des fiches domaines de la MIOP par Jérôme PoucholSources : http://docmiop.wordpress.com/2010/02/24/la-fiche-domaine-v3/ et http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2006-01-0005-001La Pol Doc et ce qui devient pluscomplexe dans lunivers numérique
  • 12. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 12Édition●Le paysage éditorial du domaine●Observations sur la ligne éditoriale des différentes collectionssélectionnées●Indication du prix moyen des titres par collection●Analyse critique de ces collections (qualités de forme et de contenu)Expert-conseil●Une culture de la collaboration inter et extraprofessionnelleFiche de désherbage●Critères retenus (d’obsolescence et d’usage) pour le domaine et sessegments●Énoncé des procédures et des consignes de traitementCanevas des rubriques des fiches domaines de la MIOP par Jérôme PoucholSources : http://docmiop.wordpress.com/2010/02/24/la-fiche-domaine-v3/ et http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2006-01-0005-001La Pol Doc et ce qui devient pluscomplexe dans lunivers numérique
  • 13. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 13Éléments statistiques●Données statistiques recueillies à partir du SIGB + autresoutils de requête●Des indicateurs (nature, nombre, pertinence) corrélés auprojet documentaireBilan du projet annuel●Analyse des écarts significatifs entre les objectifs initiaux et lesrésultats produits●Synthèse et bilan des différentes actions entreprises (partenariat,animation, promotion…)●Énoncé des orientations pour l’année n + 1Canevas des rubriques des fiches domaines de la MIOP par Jérôme PoucholSources : http://docmiop.wordpress.com/2010/02/24/la-fiche-domaine-v3/ et http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2006-01-0005-001La Pol Doc et ce qui devient pluscomplexe dans lunivers numérique
  • 14. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 14ACTIVITES PRINCIPALES :✔ Veille documentaire : il suit personnellement le contenu desressources relatives à sa discipline, et peut demander au groupe deveille COUPERIN correspondant l’étude approfondie d’une ressourceen particulier ;✔ Lancement d’enquêtes d’intérêt, dépouillement et synthèse ;✔ Rassemblement documentation nécessaire à une négociation ;✔ Ouverture de tests auprès des fournisseurs ;✔ Discussion avec commerciaux : offre préalable, offre définitive, suivi etéchanges pendant la durée du contrat...Source : Profil du négociateur COUPERINQuels profils pour les« acquéreurs » numériques ?
  • 15. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 15COMPÉTENCES REQUISES :✔ Bonne connaissance du secteur éditorial et du marché des ressourcesélectroniques ;✔ Connaissance des besoins documentaires dans la disciplinenégociée ;✔ Connaissance des modèles tarifaires proposés ;✔ Connaissance de la structuration du domaine de la recherche enFrance ;✔ Sensibilisation aux problèmes juridiques ;✔ Très grande motivation ;✔ Patience et capacité à relancer les différents interlocuteurs ;✔ Connaissance de l’anglais.Source : http://www.couperin.org/boite-a-outils/148-boite-a-outils/1016-profil-du-negociateur-couperinQuels profils pour les« acquéreurs » numériques ?
  • 16. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 16En résuméAvec les ressources électroniques, nous devons donc toujoursnous appuyer sur les fondements et les méthodes de la Pol Doc.Mais ceci désormais dans un environnement plus complexequi doit impérativement prendre en compte :1. Le contenu exact des contenus proposés ;2. Ladéquation du format numérique au(x) public(s) cible(s) ;3. Les modalités techniques daccès aux ressources (dans unedouble dimension : quel matériel et que logiciel ?) ;4. Les questions juridiques (usages licites ? Propriété ? Accès ?Conservation pérenne?) ;5. Le modèle économique de vente proposé et son évolution.Source : Les collections électroniques, une nouvelle politique documentaire sous la direction de Pierre Carbone et François Cavalier, éd. Cercle de la Librairie, 2009.
  • 17. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 17La politique documentaire,un guide dans lincertitudeI. Sorienter grâce à la Pol DocNe pas perdre le Nord : les grandsprincipes de la Pol DocComment intégrer les collectionsélectroniques au catalogue ?Produire : la question desmétadonnéesII. Pilotage et sélection sont indissociablesÉvaluer : le problème des indicateursUne médiation tributaire delaccessibilitéLes avatars de la sélectionLicence CC BY :http://www.flickr.com/photos/64167416@N03/7022634029
  • 18. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 18Principes de la recherche sur le WebLorem ipsumdolor sit amet,consecteturadipiscing elit.Ut et feugiatnisl. Mauris etest lorem.Lorem ipsumdolor sit amet,consecteturadipiscing elit.Ut et feugiatnisl. Mauris etest lorem.Lorem ipsumdolor sit amet,consecteturadipiscing elit.Ut et feugiatnisl. Mauris etest lorem.Lorem ipsumdolor sit amet,consecteturadipiscing elit.Ut et feugiatnisl. Mauris etest lorem.Lorem ipsumdolor sit amet,consecteturadipiscing elit.Ut et feugiatnisl. Mauris etest lorem.Lorem ipsumdolor sit amet,consecteturadipiscing elit.Ut et feugiatnisl. Mauris etest lorem.Lorem ipsumdolor sit amet,consecteturadipiscing elit.Ut et feugiatnisl. Mauris etest lorem.1INDEXESPACEDOCUMENTAIRE2MOTEUR DERECHERCHE3EXPRESSION DE RECHERCHECONSULTATIONEXPLORATION ET INDEXATIONSource : Bibliothèques et documents numériques : Concepts, composantes, techniques et enjeux par Alain Jacquesson et Alexis Rivier, éd. Cercle de la Librairie, 2005.
  • 19. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 19WEB DE SURFACESITE DYNAMIQUE(base de données publique)SITE DYNAMIQUE(base de données protégée)Loremipsum dolorsit amet,consecteturadipiscingelit. Ut etfeugiat nisl.Mauris et.Loremipsumdolorsitamet.Loremipsumdolorsitamet.Loremipsumdolorsitamet.Loremipsum dolorsit amet,consecteturadipiscingelit. Ut etfeugiat nisl.Mauris et.Loremipsumdolorsitamet.Loremipsumdolorsitamet.Loremipsumdolorsitamet.Loremipsum dolorsit amet,consecteturadipiscingelit. Ut etfeugiat nisl.Mauris et.Loremipsumdolorsitamet.Loremipsumdolorsitamet.Loremipsumdolorsitamet.Loremipsum dolorsit amet,consecteturadipiscingelit. Ut etfeugiat nisl.Mauris et.Loremipsum dolorsit amet,consecteturadipiscingelit. Ut etfeugiat nisl.Mauris et.SITE ORHELIN OU ISOLÉSITE TROU NOIRWEB PROFONDSITERAYONNANTSITEPASSERELLEWEBPRIVÉÑSource : Bibliothèques et documents numériques : Concepts, composantes, techniques et enjeux par Alain Jacquesson et Alexis Rivier, éd. Cercle de la Librairie, 2005.
  • 20. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 20Comment signaler les ressourcesnumériques au catalogue ?LicenceCCBY-NC-ND:http://www.flickr.com/photos/adstream/1537402364
  • 21. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 21SERVEUR LOCALLes cataloguer ?CATALOGUESERVICE DERECHERCHEEXPRESSION DE RECHERCHECONSULTATIONSource : Bibliothèques et documents numériques : Concepts, composantes, techniques et enjeux par Alain Jacquesson et Alexis Rivier, éd. Cercle de la Librairie, 2005.RESSOURCESSPÉCIALISÉESRESSOURCESSPÉCIALISÉESRESSOURCESSPÉCIALISÉESRESSOURCESSPÉCIALISÉESRESSOURCESSPÉCIALISÉESBASEBIBLIOGRAPHIQUESERVEURSEN NUAGES LIENS
  • 22. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 22Une méta-recherche ?CATALOGUEINTERFACEHOMOGÈNEDE RECHERCHEET DE RÉSULTATSEXPRESSION DE RECHERCHEPROTOCOLE DERECHERCHE GLOBAL(SOUVENT Z39.50)Source : Bibliothèques et documents numériques : Concepts, composantes, techniques et enjeux par Alain Jacquesson et Alexis Rivier, éd. Cercle de la Librairie, 2005.RESSOURCESSPÉCIALISÉESBASEBIBLIOGRAPHIQUERESSOURCESSPÉCIALISÉESRESSOURCESSPÉCIALISÉES
  • 23. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 23Indexer les métadonnées ?CATALOGUESERVICE DERECHERCHEEXPRESSION DERECHERCHERÉCUPÉRATIONS AUTOMATISÉESDES MÉTADONNÉESSource : Bibliothèques et documents numériques : Concepts, composantes, techniques et enjeux par Alain Jacquesson et Alexis Rivier, éd. Cercle de la Librairie, 2005.RESSOURCESSPÉCIALISÉESBASEBIBLIOGRAPHIQUERESSOURCESSPÉCIALISÉESRESSOURCESSPÉCIALISÉESINDEX
  • 24. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 24Le protocole OAI-PMH en images :SourcePatrimoineécrit:http://www.patrimoineecrit.culture.gouv.fr/Num/OAI-PMH.html
  • 25. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 25Le protocole OAI-PMH en images :SourceOpenArchivesForum:http://www.oaforum.org/tutorial/english/page3.htm
  • 26. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 26La politique documentaire,un guide dans lincertitudeI. Sorienter grâce à la Pol DocNe pas perdre le Nord : les grandsprincipes de la Pol DocComment intégrer les collectionsélectroniques au catalogue ?Produire : la question desmétadonnéesII. Pilotage et sélection sont indissociablesÉvaluer : le problème des indicateursUne médiation tributaire delaccessibilitéLes avatars de la sélectionLicence CC BY :http://www.flickr.com/photos/64167416@N03/7022634029
  • 27. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 27Le besoin dauthenticité dundocument électroniqueLes conditions de la création : Informations équivalentes à notre « page detire » : auteur, date, lieu et date de publication...Lintégrité du document : Est-ce un extrait ? Un document complet ? Ledocument est-il identique à loriginal ? Leprocessus de distribution (transfert technique)est-il fiable ?La certification : Comment sassurer que le document na pas étéfalsifié ? Quil nest pas erroné par rapport auxintentions initiales et originales de lauteur ?La sécurité : Peut-on être certain quil ny a aucune intentionmalhonnête : virus, intrusion... ? Quil ny aucunprocédé illégal : droit moral, dexploitation... ?Source : Bibliothèques et documents numériques : Concepts, composantes, techniques et enjeux par Alain Jacquesson et Alexis Rivier, éd. Cercle de la Librairie, 2005.
  • 28. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 28Les méthodes de hachage : Garantir de manière sûre, grâce à une empreinte uniquegénérée par un algorithme, la non-divergence de deuxdocuments (loriginal et la copie).Les systèmes de cryptage : Le cryptage asymétrique (qui fonctionne avec une deuxclefs, lune publique et lautre privée) permet à undestinataire didentifier lémetteur. Cest le principe de lasignature électronique (et de lapparition de tiers decertification)Le tatouage : Les informations textuelles sont incrustées dans ledocument sous la forme dun filigrane électronique(visible ou invisible).Le dateur électronique : Service de notariat électronique (actes, brevets...).Un répertoire dobjets : Contrôler, gérer les documents numériques et leursdroits, grâce à un identifiant avec préfixe/suffixe : doi.orgLe système IDDN : Attribution au document électronique dun identifiantinternational unique contenant des informations codéeset permettant laccès à la base de données : iddn.orgLes métadonnées : Correspondent à notre « page de tire » mais sansgarantie absolue et sécurisée de leur exactitude...Les principales solutions techniques
  • 29. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 29À quoi servent les méta-données ?À décrire : Renseignements sur lauteur, le titre, le sujet, lelien de localisation (champ 856 du formatMARC)... du document.À gérer : Informations relatives au fichier lui-même : datede création, nom de lopérateur, taille etrésolution...À sourcer : Informations relatives au document primaire qui aété numérisé (localisation du document physiquepar exemple).À permettre lusage légal : Conditions daccès et dutilisation au fichier, selonles dispositions légales.Source : Bibliothèques et documents numériques : Concepts, composantes, techniques et enjeux par Alain Jacquesson et Alexis Rivier, éd. Cercle de la Librairie, 2005.
  • 30. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 30Unité de gestion ≠ Unité du documentUnité de gestion pour 1 document Documents physiques1 volume ➔ ex. : monographien volumes ➔ ex. : monographie en plusieurs volumes➔ ex. : publication en sérien œuvres en 1 volume ➔ ex. : recueil factice ou artificielUnité de gestion pour 1 document Documents numériques(types ou formats)1 fichier ➔ ex. : PDF, ePub, kf8...➔ ex. : WAV, mp3, AAC...➔ ex. : JPG, Tiff, PNG...1 dossiern fichiers➔ ex. : document numérisé en mode imageen séquence (série de fichiers Tiff)1 ou plusieurs dossiersn fichiers➔ ex. : document segmenté (chapitres...)➔ ex. : document XML (comprenant desfichiers textes, images, feuilles de styles...)Source : Bibliothèques et documents numériques : Concepts, composantes, techniques et enjeux par Alain Jacquesson et Alexis Rivier, éd. Cercle de la Librairie, 2005.
  • 31. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 31Quelles relations possiblesentre données et méta-données ?- ------- ------- ------§¨¯´ÍªBase documentaire Ressources externesDonnéesMétadonnées- ---------------- ---------------§¨¯´ÍªDonnéesMétadonnées- ------- ------- ------§¨¯´ÍªMétadonnées Données§¨¯´Íª- ------- ------DonnéesMétadonnées1. Cas classique de nos SIGB et du champ 856RELATION DEXTERNALITÉ RELATION DINTERNALITÉ2. Proximité dans la structure de stockage3. Métadonnées encapsuléeset fournies dans la ressourceelle-même4. Métadonnées englobantespouvant inclure la ressourceelle-même (partiellement outotalement)
  • 32. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 32La politique documentaire,un guide dans lincertitudeI. Sorienter grâce à la Pol DocNe pas perdre le Nord : les grandsprincipes de la Pol DocComment intégrer les collectionsélectroniques au catalogue ?Produire : la question desmétadonnéesII. Pilotage et sélection sont indissociablesÉvaluer : le problème des indicateursUne médiation tributaire delaccessibilitéLes avatars de la sélectionLicence CC BY :http://www.flickr.com/photos/64167416@N03/7022634029
  • 33. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 33Les normes qui font encore référenceLicenceCCBY-NC:http://www.flickr.com/photos/danielygo/5995649223bien quelles datent au regardde lévolutivité du numérique.
  • 34. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 34Quelques indicateursindispensables :→ B.2.1.4 Nombre dunités de contenudocumentaire téléchargées par personneÉvaluer lintérêt porté par les utilisateurs auxressources électroniques.→ B.2.2.2 Pourcentage des demandes dinformationtransmises par voie électroniqueÉtablir lutilisation des moyens électroniques decommunication (par exemple courriel, référencenumérique) pour transmettre des demandesdinformations.Source ISO 11620:2008(F) © ISO 2008 – Tous droits réservés
  • 35. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 35Quelques indicateursindispensables :→ B.3.1.2 Coût des bases de données parsessionÉvaluer les coûts contractuels dune base dedonnées en fonction du nombre de sessions.→ B.3.1.3 Coût par unité de contenudocumentaire téléchargéeÉvaluer le coût contractuel dune ressourceélectronique en fonction du nombre dunités decontenu documentaires téléchargées.Source ISO 11620:2008(F) © ISO 2008 – Tous droits réservés
  • 36. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 36Quelques indicateursindispensables :→ B.4.1.1 Pourcentage des dépenses en fournituredinformation consacrées à la collection électroniqueÉvaluer la mesure dans laquelle la bibliothèque estengagée dans la constitution dune collectionélectronique.→ B.4.2.1 Pourcentage du personnel de labibliothèque affecté à la fourniture de servicesélectroniquesÉvaluer le niveau daffectation par la bibliothèque deressources humaines au regard du support techniquedes services électroniques.Source ISO 11620:2008(F) © ISO 2008 – Tous droits réservés
  • 37. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 37Quelques indicateursindispensables :→ B.1.1.4 Pourcentage des sessions rejetéesÉtablir, pour chaque base de données électronique, siun nombre suffisant de licences a été souscrit afin derépondre à la demande des usagers.→ Durée de consultation/visionnage (voir aussi ISO2789 : temps de session.)→ Visites de la bibliothèque par personne : se subdiviseen visites sur place et visites à distance ou « virtuelles», ainsi que la notion de « pages vues ».Source ISO 11620:2008(F) © ISO 2008 – Tous droits réservés
  • 38. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 38COUNTER & SUHIS...Licence CC BY-NC : http://www.flickr.com/photos/lotusutol/13075942
  • 39. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 39COUNTER & SUSHICounting Online Usage of NeTworked Electronic RessourcesStandardized Usage Statistics Harvesting InitiativeSource : http://www.projectcounter.org/
  • 40. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 40COUNTER & SUSHI :Counting Online Usage of NeTworked Electronic RessourcesSourceS : http://www.projectcounter.org/ ET http://www.niso.org/workrooms/sushi
  • 41. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 41RSEGMENTS OU COTE%des documentsacquis/domaineTauxdexemplarisationTaux derenouvellementAge moyenTaux derotation% des dépensesdacquisition/domaine(nbre de de documents /nbre de titres) x 100(nbre de docs acquis / stock) x100Recommandations DLL : 10 % Prêts / nbre de docs (en libre accès)Cf. Taux moyens constatés (DLL)- Livres (A+E) : 1,57- Livres Adultes : 1,25- Livres Enfants : 2,20- Phonogrammes : 4,03- Vidéogrammes : 7,07Taux < 3 =  budget / réviser lesobjectifs ?Taux > 5 =  budget /  exemplaires ? À utiliser de manière diachronique- Total des "âges éditoriaux" /nbre dexemplaires (indicateursans objet pour la fiction, musique,cinéma, histoire, philosophie)- Age moyen idéal = ½ de lâgecritique (qui fixe une présomptiondobsolescence)Canevas des rubriques des fiches domaines de la MIOP par Jérôme PoucholSources : http://docmiop.wordpress.com/2010/02/24/la-fiche-domaine-v3/ et http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2006-01-0005-001
  • 42. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 42La politique documentaire,un guide dans lincertitudeI. Sorienter grâce à la Pol DocNe pas perdre le Nord : les grandsprincipes de la Pol DocComment intégrer les collectionsélectroniques au catalogue ?Produire : la question desmétadonnéesII. Pilotage et sélection sont indissociablesÉvaluer : le problème des indicateursUne médiation tributaire delaccessibilitéLes avatars de la sélectionLicence CC BY :http://www.flickr.com/photos/64167416@N03/7022634029
  • 43. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 43Comment autoriser laccèsà nos lecteurs ?Licence CC BY-NC-SA : http://www.flickr.com/photos/79102167@N00/12687461
  • 44. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 44Ressources numériques :comment y accéder ?Première question : Sur place et/ou à distance ? Quels matériels ou logiciels impérativement nécessaires ?Deuxième question : Par reconnaissance dadresses IP ? (i.e le bibliothécairedélivre au fournisseur une liste à autoriser.) Grâce à une authentification de lInternaute ?
  • 45. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 45Autoriser les usagers distantsLétablissement ou collectivité doivent se doter dun annuairequi recense lintégralité des membres.Comment faire sil y a plusieurs « communautés »distinctes ? Enseignants, étudiants, autres personnels ?Réseau de bibliothèques avec des bases dadhérentsdifférentes ?...Cela passe le plus souvent par un protocole normaliséintitulé LDAP (Lightweight Directory Access Protocol) etqui permet linterrogation et la modification de plusieursservices dannuaires distincts.
  • 46. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 46Propager lidentité : lusagersauthentifie une fois pour toutesPrincipales solutions techniques :● Les protocoles SSO-CAS (Single Sign On CentralAuthentication Service) et Shibboleth (fédérationdidentités). Il sagit de distinguer lautorisation daccès(gérée par le fournisseur) de celle de lusager (gérée parlétablissement) mais cela implique des briques logicielles àinstaller de part et dautres.● Les reverse proxies réécrivent les URL à la volée pourajouter le préfixe du serveur mandataire (reverse proxy),sans sollicitation du fournisseur ni configuration.● Un réseau VPN (Virtual Private Network) est un tunnelsécurisé entre réseaux mais qui nécessite dinstaller unlogiciel sur lordinateur de lutilisateur.Source : Les collections électroniques, une nouvelle politique documentaire sous la direction de Pierre Carbone et François Cavalier, éd. Cercle de la Librairie,2009.
  • 47. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 47Le principe des Web Services :SourceWikpédia:http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_Services
  • 48. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 48La politique documentaire,un guide dans lincertitudeI. Sorienter grâce à la Pol DocNe pas perdre le Nord : les grandsprincipes de la Pol DocComment intégrer les collectionsélectroniques au catalogue ?Produire : la question desmétadonnéesII. Pilotage et sélection sont indissociablesÉvaluer : le problème des indicateursUne médiation tributaire delaccessibilitéLes avatars de la sélectionLicence CC BY :http://www.flickr.com/photos/64167416@N03/7022634029
  • 49. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 49Les offres aux bibliothèques :une usine à gaz ?Licence CC BY-NC : http://www.flickr.com/photos/mollivan_jon/328630558
  • 50. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 50Comment sy retrouver ?...Accès par poste ?Par IP ? Par login ?Sur place ? À distance ?Tarif par habitant ?Par usager ?Par accès simultané ?BU // BMC // BDP ...?Accès unique ?Simultanés ?Notiondexemplaire ?Bouquet ? Collection ?Location ? Achat ?Numérisation ?Streaming ?Téléchargement ?Chrono-dégradabilité ?DRM ? Tatouage ?Limitation de stockage ?De bande passante ? de durée ?Copyright ? Licences de libre diffusion ?Domaine public ? Création de contenus ?Quelles médiations ?Quelles matérialisations ?Quels matériels ?Quels OS ?Quels logiciels ?
  • 51. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 51Les principales offres actuelles pourles bibliothèques publiques :Source:http://www.reseaucarel.org/
  • 52. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 52Un exemple de fiche CARELSource:http://www.reseaucarel.org/
  • 53. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 53Un exemple de fiche CARELSource:http://www.reseaucarel.org/
  • 54. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 54Un exemple de fiche CARELSource:http://www.reseaucarel.org/
  • 55. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 55Les principales offres actuelles pourles bibliothèques publiques :Les modèles de fourniture des livres numériques auxbibliothèques combinent quatre variables essentielles :• la possibilité de télécharger louvrage ou la consultation enligne sur site ou à distance ;• la licence illimitée ou limitée (licence plutôt quachat : ce nestplus la propriété du support papier qui induit le droit de lirelouvrage, mais la concession dune licence, perpétuelle outemporaire) ;• le choix des ouvrages titre à titre ou sous forme de bouquet ;• le paiement forfaitaire par la bibliothèque ou le paiement àlusage.IDATE http://www.idate.org/en/News/Publication-de-l-etude-IDATE-sur-l-offre-commerciale-de-livres-numeriques-a-destination-des-bibliotheques-de-lecture-publique_789.html
  • 56. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 56PNB : le Hub DILICOMSource:https://dilicom-prod.centprod.com/documents/307-PNB_Presentation_V0201.pdf
  • 57. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 57Fonctionnement :Les distributeurs transmettent à DILICOM la description des offres définies parles éditeurs.✔ Les offres sont intégrées dans le Fichier Exhaustif du Livre (FEL) et diffuséesaux libraires raccordées au Hub.✔ Les libraires présentent les offres des différents distributeurs aux collectivitésà travers leur site professionnel.✔ Les bibliothèques procèdent à leurs acquisitions auprès des librairesqui passent leurs commandes via le Hub.✔ Les livres numériques sont mis à disposition des usagers des bibliothèquesdès que le libraire a validé la commande auprès des distributeurs.✔ L’hébergement des fichiers est assuré par les distributeurs.✔ Le Hub archive les transactions afin de garantir aux collectivités lapérennité de l’accès aux ressources achetées.Source : https://dilicom-prod.centprod.com/documents/307-PNB_Presentation_V0201.pdf
  • 58. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 58Diversité des offres : un point positif ?Sans préjuger de l’évolution de la lecture numérique en bibliothèques, PNBpermet aux éditeurs de proposer un ou plusieurs modèles, sans exclusive.Selon les offres définies par les éditeurs, l’usager peut :✔ consulter le catalogue numérique de la bibliothèque ;✔ télécharger un livre ;✔ lire en ligne (streaming).Les offres reposent sur des critères modulables :✔ la durée de mise à disposition de l’offre ;✔ le nombre d’emprunts autorisés ;✔ le nombre d’utilisateurs simultanés ;✔ la durée maximale d’emprunt ;✔ l’accès in situ ou ex situ ;✔ le nombre de terminaux ;✔ la restitution anticipée par l’usager.Source : https://dilicom-prod.centprod.com/documents/307-PNB_Presentation_V0201.pdf
  • 59. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 59Les premières licences nationales :découvrez si vous êtes conernésLes licences nationales consacrent un droit d’accès à desressources électroniques (natives ou numérisées) étendu àune vaste communauté selon des modalités strictementidentiques. Elles entérinent le principe de l’équité dans ladocumentation pour les étudiants et les chercheurs.Ce projet (avec le site qui permet de déclarer vos adresses IPafin de bénéficier de l’accès à ces ressources) est piloté etconfié à http://www.istex.fr/ Source : http://www.licencesnationales.fr/
  • 60. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 60Au regard des autres pays étudiés, la France se caractérise :• par un nombre élevé de services de livres numériques àdestination des bibliothèques;• par un nombre de titres disponibles pour les bibliothèquessupérieur à celui des autres pays européens;• mais par une pénétration des services de prêt numérique plutôtinférieure à celle des autres pays.IDATE http://www.idate.org/en/News/Publication-de-l-etude-IDATE-sur-l-offre-commerciale-de-livres-numeriques-a-destination-des-bibliotheques-de-lecture-publique_789.html
  • 61. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 61Dans la brume du prêt électroniqueLicence CC BY : http://www.flickr.com/photos/srcosmo/6282429260
  • 62. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 62Que puis-je faire avec mon livre ?[…] le flou du « prêt numérique », tel que pensé par les éditeurs.Cette notion recouvre plusieurs politiques : elle ne se limite pasuniquement à limiter une durée d’accès à un ouvrage (fichier chrono-dégradable, abonnement limité dans le temps à une collection ou àune plate- forme...) mais implique également de bridergraduellement la consultation, y compris sur place, de« l’exemplaire » du titre électronique en fonction de sonutilisation.Il s’agit donc de limiter au maximum la consultation d’un titre pourmieux en contrôler la diffusion, oubliant la valeur ajoutée dunumérique.Sébastien Respingue-Perrin, in bbf 2012 - t. 57, n° 4 :http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2012-04-0029-006
  • 63. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 63Loffre OverDrive aux bibliothèquesFourniture dun service clé en main de gestion des prêts : Création dunsite web en marque blanche hébergé par Overdrive, adaptable aux noms,logos... de la bibliothèque. Possibilité pour OverDrive dinsérer dumatériel publicitaire sur le site web.Contrat long, de lordre de trois à quatre années : Les contrats sontconclus bibliothèque par bibliothèque mais les conditions financièrespeuvent avoir été négociées par des consortia regroupant plusieurs"petites" bibliothèques.Les tarifs pratiqués par OverDrive peuvent varier selon la taille de lapopulation desservie par la bibliothèque. Nous avons pu constater destarifs variant de 1 500 US $ à 13 000 USD par an. Ces tarifs annuelsincluent systématiquement un crédit dachat douvrages qui semble assezlargement variable selon chaque contrat mais peut représenter jusquà 40ou 50% de labonnement annuel.OverDrive domine ainsi nettement le marché nord-américain, avec uneprésence dans près de 1 600 bibliothèques au Canada et 16 500bibliothèques aux Etats- Unis (90% du marché).
  • 64. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 64Dérives et tensions autour dOverDriveIDATE http://www.idate.org/en/News/Publication-de-l-etude-IDATE-sur-l-offre-commerciale-de-livres-numeriques-a-destination-des-bibliotheques-de-lecture-publique_789.html
  • 65. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 65Dérives et tensions autour dOverDriveIDATE http://www.idate.org/en/News/Publication-de-l-etude-IDATE-sur-l-offre-commerciale-de-livres-numeriques-a-destination-des-bibliotheques-de-lecture-publique_789.html
  • 66. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 66
  • 67. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 67
  • 68. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 68Source : Blog de Brad Colbow http://bradcolbow.com/archive/view/the_brads_why_drm_doesnt_work/?p=205
  • 69. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 69La bibliothèque familiariserait aussi avec le fonctionnement des produitset permettrait de les tester avant un achat personnel (quelle tablette estla plus performante ? Ce service est-il intéressant ?...).Cette médiation technique favorise la migration vers l’éditionnumérique et constitue une nouvelle dimension du service publicde la lecture, et la bibliothèque est un pivot du développement de lafilière.En attendant, les bibliothèques trouvent des solutions grâce à descoopérations de long terme, en redéfinissant leurs missions de servicepublic.Le numérique et l’environnement compétitif les poussent à « ouvrir »leurs murs : leur activité doit systématiquement être mise en perspectivepar une analyse globale du secteur de l’édition. L’arrivée du numériquerappelle qu’il existe autant de formes de marchés qu’il existe desecteurs éditoriaux, et que les offres doivent donc être adaptées.Sébastien Respingue-Perrin, in bbf 2012 - t. 57, n° 4 : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2012-04-0029-006Et pourtant : une affaire demédiation et de migration ?
  • 70. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 70Du stock au flux : la bibliothèque,colosse aux pieds dargile ?Lacquisition de stocks de ressources numérique se heurte :1. aux moyens financiers (les prix sont plus élevés quand il sagitdacquisition de fichiers) ;2. à la gestion de larchivage et de laccès pérennes des fichiersacquis (obsolescence des matériels, des formats...).Ainsi, en fonction de leur dotation budgétaire, de leurs prioritésdocumentaires en termes doffre par rapport aux publics desservis,des contions des offres commerciales, les bibliothèques doivent-elles faire des choix en étant conscientes des implications à moyenet à long terme. Linvestissement massif dans de ladocumentation en accès temporaire fragilise la position de labibliothèque qui devient totalement dépendante desfournisseurs dinformation et de leur politique commerciale.Source : Les collections électroniques, une nouvelle politique documentaire sous la direction de Pierre Carbone et François Cavalier, éd. Cercle de la Librairie, 2009.
  • 71. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 71RecommandationsCOUPERIN & CARELDes recommandations sans ambiguïtés :car les bibliothèques devraient être pour les éditeursdes partenaires privilégiés et précieuxdans lécosystème des ressources numériques...Lire aussi les recommandations de lIFLA sur le prêt de ressources électroniques:http://www.ifla.org/files/assets/hq/topics/e-lending/ifla_principles_for_library_elending_april_2013.pdf
  • 72. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 72Un prêt nannule pas une vente :la cannibalisation nexiste pasUne étude de PewInternet & American LifeProject montre que lespersonnes quiempruntent les ebooksen bibliothèque passentégalement à lachat,pour 41 % dentre eux.Sources :http://www.actualitte.com/bibliotheques/le-pret-d-ebooks-en-bibliotheque-entraine-l-achat-34912.htmhttp://libraries.pewinternet.org/2012/06/22/libraries-patrons-and-e-books/
  • 73. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 73Un nouveau paradigme :la contractualisationLicence CC: http://www.flickr.com/photos/frank3/
  • 74. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 74À quoi sert le contrat ?Le contrat, document à part entière ou partie intégrante du bon decommande :● précise la nature de laccord conclu (test ? Location?achatpérenne dune ressource?) ;● Les conditions dutilisation de la ressource ;● Les obligations des deux parties.Ce contrat peut aussi être dénommé licence dutilisation,dabonnement, daccès ou dacquisition...Cette ambiguité tient notamment au fait quil recouvre à la foisun service de consultation (libre ou loué) et des contenus(loués ou acquis).Source : Les collections électroniques, une nouvelle politique documentaire sous la direction de Pierre Carbone et François Cavalier, éd. Cercle de la Librairie, 2009.
  • 75. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 75Les points de vigilance dun contratClauses à écarter : ● Non résiliation● Non divulgation● Responsabilité du licencié en cas dactions contraires auxrègles par les utilisateursClauses à clarifier :  Utilisant des termes mal définis Comportant des mentions de durée ambiguës Interdisant les usages commerciauxDroits à négocier :  Les usages à des fins personnelles les plus larges possibles Des droits daccès les plus larges possibles (notammentlaccès distant) Les usages professionnels à des fins académiques etpédagogiques Laccès perpétuel aux contenus La soumission du contrat au droit français et à la compétencedun tribunal françaisNotifications formelles : ● Compatibilité W3C, Open URL, SSO, Web services...● Fourniture des métadonnées dans un format standard(UNIMARC mais à terme RDA et FRBR)● Métadonnées normées et liées aux notices dautorités BnF(Auteurs, RAMEAU...) par numéro FRBNF et lien ARK● Fourniture de statistiques conformes aux normes ou auxrecommandations du type COUNTERSource:Lescollectionsélectroniques,unenouvellepolitiquedocumentairesousladirectiondePierreCarboneetFrançoisCavalier,éd.CercledelaLibrairie,2009.
  • 76. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 76Vers la bibliothèque hybride...
  • 77. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 77Lactivité documentaire rénovéedune bibliothèque hybride« Le statut de la bibliothèque dépendra désormaisbeaucoup plus de la qualité de ses services et de sacapacité dassistance que du volume et de la qualité deses collections physiques. »J. Mackenzie Owen, Université dAmsterdam.Plasticité des collections, plasticité des usages et desservices, plasticité des espaces […]Le cœur de métier nest pas fondamentalement révolutionné :sélection, conservation, service et assistance demeurent lespiliers de lactivité bibliothécaire ; mais ceux-ci sontréinterprétés par le numérique […].Source : Les collections électroniques, une nouvelle politique documentaire sous la direction de Pierre Carbone et François Cavalier, éd. Cercle de la Librairie, 2009.
  • 78. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 785 bonnes raisons pour mener unePol Doc à lheure du numérique :1.Une autre organisation de léquipe : La mise en oeuvredune poldoc se traduit le plus souvent par uneorganisation interne en département ou en pôlesthématiques.2.Sensibiliser les acquéreurs : La mise en oeuvre dunepoldoc nécessite une réflexion globale sur les objectifsdacquisition par domaine, elle implique lacquéreur danstous les aspects de la gestion dun fonds et favorise doncson implication dans les contenus quil gère.Source : http://prezi.com/hhd-madrrwfv/musique-en-bibliotheque-gestion-et-mise-en-valeur/ dArnaud Saez, BM de Montluçon.
  • 79. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 795 bonnes raisons pour mener unePol Doc à lheure du numérique :3.Repenser les tâches : La mise en oeuvre dune poldoc setraduit par une réflexion sur les tâches et le temps qui leurest consacré (sur lévaluation en fait). Elle saccompagnedune volonté de suppression des tâches nonintellectuelles de gestion pure : par exemple le catalogage.Les acquéreurs ont ainsi plus de temps disponible pourdes tâches intellectuelles de mise en valeur des fonds oudanimation dune communauté thématique.Source : http://prezi.com/hhd-madrrwfv/musique-en-bibliotheque-gestion-et-mise-en-valeur/ dArnaud Saez, BM de Montluçon.
  • 80. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 805 bonnes raisons pour mener unePol Doc à lheure du numérique :4.Valoriser des outils et de la recherche : La mise enoeuvre dune poldoc implique un positionnement delacquéreur en tant que très bon connaisseur des sourcesdinformation dans son domaine. Elle se révèle donc trèsbien adaptée à une valorisation des outils dacquisition etde veille à la fois en interne et vers les publics.5.Contractualiser : La mise en oeuvre dune poldoc setraduit par la formalisation des objectifs en interne et pourla tutelle, il est donc plus aisé de contractualiser avec lesagents non seulement des objectifs de gestion mais desobjectifs déditorialisation des contenus quils gèrent.Source : http://prezi.com/hhd-madrrwfv/musique-en-bibliotheque-gestion-et-mise-en-valeur/ dArnaud Saez, BM de Montluçon.
  • 81. 24 au 26 juin 2013 INSET Nancy - CC BY Renaud Aïoutz 81Merci de votre attention.Me contacter ou retrouver les supports :http://footnotes.frefootnotes@gmail.comtwitter : @efootnotesLicence CC BY 3.0