SUIVI DE COHORTE EN ZONE  D’ÉPIDÉMIE PALUSTREPOTENTIEL ET CONTRAINTES        Randimby Fara Miavy       Atelier Paludisme 2...
Différences entre les types d’enquêtes      épidémiologiques analytiques                 Enquête de        Enquête    Enqu...
PotentielEtude avant, pendant et aprèsMesure du taux d’incidence = risqueMesure longitudinale des facteurs risques:suivi d...
Contraintes du suivi de cohorteCoût élevé   moyens en hommes   moyens matérielsÉtude longue        résultats tardifsProblè...
Un exemple de suivi de cohorteÉtude longitudinale à Dielmo et à Ndiop Données parasitologiques, entomologiques, immunologi...
Quand et pourquoi faire un suivi de cohorte? Dépend de l’objectif, de l’incidence desévénements, des ressources et desdéla...
RéférencesAncelle T. (2002) - Statistique épidémiologique. EditionMaloineRumeau-Rouquette C., Blondel B., Kaminski M., Béa...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le suivi de cohorte en zone d'endémie palustre : potentiel et contraintes

130 vues

Publié le

Le suivi de cohorte en zone d'endémie palustre : potentiel et contraintes - Présentation de la 1ère édition du Cours international « Atelier Paludisme » - MRANDIMBY Fara Miavy, Thésard, IP de Madagascar.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
130
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le suivi de cohorte en zone d'endémie palustre : potentiel et contraintes

  1. 1. SUIVI DE COHORTE EN ZONE D’ÉPIDÉMIE PALUSTREPOTENTIEL ET CONTRAINTES Randimby Fara Miavy Atelier Paludisme 2003 - IPM
  2. 2. Différences entre les types d’enquêtes épidémiologiques analytiques Enquête de Enquête Enquête cohorte transversale cas – témoinRecueil prospectif rétrospectif rétrospectifd’informationObservation Suivi dans le Mesure en une Mesure en une temps seule occasion seule occasionRésultats Incidence/risque Prévalence & % d’exposition Résultats précis % d’exposition Biais Peu de biais Biais d’information et d’information de sélection
  3. 3. PotentielEtude avant, pendant et aprèsMesure du taux d’incidence = risqueMesure longitudinale des facteurs risques:suivi de l’évolution de l’exposition desindividus (pris comme leur propre témoin)Augmentation de puissance des étudesContribution de nombreuses disciplinesNouvelle hypothèsePublications nombreuses
  4. 4. Contraintes du suivi de cohorteCoût élevé moyens en hommes moyens matérielsÉtude longue résultats tardifsProblèmes éthiquesMoins adapté pour étudier lesévénements rares (accès palustres graveset mortalité)
  5. 5. Un exemple de suivi de cohorteÉtude longitudinale à Dielmo et à Ndiop Données parasitologiques, entomologiques, immunologiques et génétiques Compréhension de la relation entomo-parasito- clinique, physiopathologie, dynamique de population parasitaire et plusieurs mécanismes et cibles de l’immunité anti-palustre……. 0 publication de 1990 à 1992 puis ≥ 29 publications en 6 années (1992-1998)
  6. 6. Quand et pourquoi faire un suivi de cohorte? Dépend de l’objectif, de l’incidence desévénements, des ressources et desdélais(« sans contrainte » de délai et de ressource suivide cohorte !) Représentativité : Approche explicative vs. évaluative…
  7. 7. RéférencesAncelle T. (2002) - Statistique épidémiologique. EditionMaloineRumeau-Rouquette C., Blondel B., Kaminski M., Béart G.(1993) - Epidémiologie : Méthodes et Pratique. EditionFlammarionRogier C. et al. (1999) – Plasmodium falciparum clinicalmalaria: lessons from longitudinal studies in Senegal.Parassitologia 41 : 255-259

×