Gestion du temps

3 902 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
1 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Les solutions web comme Opentime ont aujourd'hui largement prouvé leur efficacité dans le monde de l'entreprise.
    Opentime, logiciel web de gestion du temps et suivi d'activités allie simplicité, performance et évolution.
    Plus d'infos sur opentime.fr/tour
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 902
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
33
Actions
Partages
0
Téléchargements
758
Commentaires
1
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gestion du temps

  1. 1. GESTION DU TEMPSCOMPOSANTES & TYPOLOGIESQQUELQUES CLES POUR COMPRENDRE… Q Dominique BECHU d.bechu@envt.fr
  2. 2. GERER OU PAS SON TEMPS? Il est difficile de savoir de l’extérieur si les gens gèrent bien leur temps ou p ! p pas Seul l’individu lui même sait si il est débordé ou pas ! p C’est d’abord une attitude mentale… pas de recettes incantatoires (bonne connaissance de soi avant tout) ! La gestion s’apprend…Le temps se vit ! Mieux gérer (savoir faire) pour mieux vivre (savoir être) !
  3. 3. NOTRE QUOTIDIEN ENTREPRENEURIAL
  4. 4. NOTRE QUOTIDIEN ENTREPRENEURIAL
  5. 5. DU MANAGEMENT STRATEGIQUEVERS L’ENTREPRENEURIAT : UNE QUESTION DE TEMPS ?
  6. 6. POURQUOI? 3 Dimensions du Management (Cf. cours JF Stein) DEVELOPPEMENTRESULTATS PERSONNEL
  7. 7. POURQUOI? Etre en cohérence avec les rôles du Manageur…tout simplement! Manageur tout PlanifierO Organiser i Animer TEMPS Déléguer Contrôler
  8. 8. POURQUOI? Pour une meilleure utilisation ! Le consacrer à des tâches prioritaires entrant de façon certaine dans le champ des objectifs fixés. ç p jIl est donc important de connaître en permanencel’emploi de son temps afin de savoir :  ce que l’on fait l on  ce que l’on a à faire  comment on le fait
  9. 9. UNE QUESTION D’ETAT D’ESPRIT QU COMMUNIQUE D’ELLE MEME QUI CO U QU La volonté (moi Réalité) La cohérence (les autres ( Image) g ) L’énergie (la mise en moyen Positionnement) Quels sont mes objectifs? Quelles sont mes priorités? Suis-je cohérent avec moi-même et mes attentes vis-à-vis des autres? Quel prix suis-je prêt à payer?
  10. 10. THEORIE DE LA GESTION DE TEMPS 3 Composantes Réaliser une Tâche : composante Organisation(économiser son énergie pour une meilleure gestion) Atteindre un But : composante Action(intérêt et VA de la tâche) Avec une Contrainte temporelle : composante Mesure(durée et délai que l’on accorde à l’Organisation et l’Action) Gestion du temps = Organisation + Action + Mesure
  11. 11. THEORIE DE LA GESTION DE TEMPS 3 Composantes Centré(e) sur la composante ORGANISATION« J’organise mon travail de manière à essayer de gagner du temps danstoutes les tâches que j’ai à faire » « Je définis par avance, j’utilise toujoursune méthode » « Je ne comprends pas les personnes qui semblent fairen importen’importe quoi à n’importe quel moment » n importeSouci chronique du classement, préparation du travail, optimisation del environnement (ergonomiel’environnement (ergonomie, disposition des locaux facilitation des accès) locaux, accès),organisation des moyens (fiabilité des matériels), simplification etstandardisation des procédures…Vous êtes un stratège !
  12. 12. THEORIE DE LA GESTION DE TEMPS 3 Composantes Centré(e) sur la composante ACTION«Je ne suis pas perfectionniste » « Je préfère faire moins bien que d’y Jepasser trop de temps qui pourrait se révéler au final inutile » « Je définis despriorités » « Lorsque l’on me demande de faire quelque chose, je medemande toujours si cela vaut le coup » « J’évalue ou cherche en J évalue,permanence à évaluer, l’énergie qu’il me faudra pour aller au bout de ce j’aià faire »Evaluation des tâches et de leur valeur ajoutée, catégorisation, recherchepermanente de sens et de réussite, priorisation…Vous êtes un compétitif !V êt étitif
  13. 13. THEORIE DE LA GESTION DE TEMPS 3 Composantes Centré(e) sur la composante MESURE« Je ne supporte pas les gens qui ne sont pas à l’heure » « Je refuse sanshonte ce que je sais ne pas pouvoir livrer à temps » « Je me donne toujoursdes marges de manœuvres » « Lorsqu’on me donne un travail, je planifie »« Je me méfie toujours des imprévus je les déteste d’ailleurs » imprévus, d ailleursAnalyse minutieuse des durées, planification permanente et rigoureuse dutravail, respect acharné des dates…Vous êtes un(e) « maniaque » de la montre !
  14. 14. TYPOLOGIE DES MENTALITES Exemple pVous avez lancé une campagne d’incitation à vaccination Piro. Vos ASV ontprogrammé pour vous des RDV sur 2 semaines semaines.Au final, vous êtes arrivé à gérer vos consultations hebdo classiques + les 20consults vaccins Piro (en sus) durant 5 semaines consécutives.Bravo !Mais avez-vous été jusqu’au bout bon gestionnaire du temps?Vous vous êtes centré(e) sur ….- La composante Action (stratégie de réussite + 20 hebdo) ainsi que sur lacomposante Temps (commencer à la même h t T ( l ê heure l matin, ne pas f le ti fermer plus ltard)- Mais vous auriez peut être p optimiser encore + en y ajoutant la composante p pu p j pOrganisation (1 min de + pour (re)-sensibilisation sur l’utilité d’utilisation d’1APE)
  15. 15. MONTRE OU BOUSSOLE? La montre : gestion temporelle de notre vie ( (nos engagements, nos RDV, nos échéances, nos objectifs, nos activités…) g g j ) le kronos (temps chronologique – linéaire et séquentiel) La boussole : orientation personnelle de notre vie (nos valeurs, nos principes, notre conscience, nos missions, notre plaisir…) le kairos (temps opportun, temps de qualité – exponentiel et existentiel) Décalage montre/boussole : inconfort, souffrance, dilemme, culpabilité…. l bilité
  16. 16. QUELQUES QUESTIONS C S REVELATRICES? Suis-je :• compétent, prévoyant, productif, organisé, efficace ou efficient, rationnel…?Test d’efficacité Suis-je :• en accord avec mes valeurs, accompli (tranquillité d’esprit), adaptable, à l’écoute… ?Test de Hobbs & Berne (l’épitaphe) Ai-je l’impression :• d’avoir fait ce qu’il convient de faire, pris du plaisir à le faire, accompli des choses quien vaillent vraiment la peine….?  S’observer soi-même, droit dans les yeux !
  17. 17. Les 3 usages d u e bo e gestion du temps d’une bonne gest o te ps (Diagramme de Venn) Ce qu’on BONNE GESTION DU TEMPS me demande = de faire CONVERGENCE DE 3 ENERGIES  (ordres) - recentrage des pulsions profondes, Ce que - orientation des priorités,j’aime et/ou ai Ce qu’il - respect des missions envie est important confiées de f i d faire = de faire(pulsions, réponse (intérêt supérieur EQUIPE à mon « moi ») de la structure) PERFORMANTE
  18. 18. Les 3 usages d u e bo e gestion du temps d’une bonne gest o te ps (Diagramme de Venn) L’IMPORTANT : G G GAGNER EN CO COHERENCE C Ce que je fais fait-il avancer mes besoins (mes envies)? Cela respecte-t-il ce pour quoi je suis payé (le demandé)? respecte t il Est-ce important et à forte valeur ajoutée (l’utilité)? Le temps c’est d l’ L t ’ t de l’argent…mais c’est d plaisir aussi ! t i ’ t du l i i i
  19. 19. GESTION DU TEMPS : U ESPACE A DEUX DIMENSIONS UN S C U SO S EFFICACITE / PLAISIR ACTIVISTE / PASSIFACTIVISTEStructuré d avantage par son rythme que par ses objectifs d’avantageCherche toujours à en faire plus, plus viteManque de sensibilité et de sens stratégique globalEffets pervers : pAgitation, Violence…
  20. 20. GAGNER EN COHERENCE EFFICACITE / PLAISIR ACTIVISTE / PASSIFPASSIFPeu structuré voire déstructuré structuré,Peut être très influençableFonctionne souvent à l’hypersensibilité l hypersensibilitéEffets pervers : pIrresponsabilité, Régression…
  21. 21. MIEUX GERER SON TEMPS ! Contorsionnistes ou équilibristes de mon emploi du temps? A é i d grands principes Acquérir des d i i Exploiter des supports, des astuces p pp , Et surtout, prendre conscience de soi (et aussi des autres!) Et vous…où en êtes vous ?
  22. 22. UNE MEILLEURE CONSCIENCE DE SOI Pourquoi?La base de la confiance que nous avons de nous-mêmes et quenous inspirons aux autres…c’est notre cohérence intérieure p Elle conditionne notre volonté de prendre et tenir nos engagements Elle détermine notre capacité personnelle à commander efficacement Elle impacte irrémédiablement sur la manière de gérer notre temps…et celui d autres! t t l i des t ! Elle suppose la réponse à des questions difficiles car personnelles
  23. 23. UNE MEILLEURE CONSCIENCE DE SOI Questions? Quelles sont mes valeurs fondamentales? Quels sont mes objectifs profonds? Mes drivers intérieurs peuvent-ils m’aider ou me freiner? Quel est mon socio-style émotionnel? Q yQuel scenario de vie ai-je? Quel prix suis-je prêt à payer? Plutôt que de les nier, prenez en compte vos insatisfactions !
  24. 24. UNE MEILLEURE CONSCIENCE DE SOI Questions? Quelles sont mes valeurs fondamentales? Quels sont mes objectifs profonds? Mes drivers intérieurs peuvent-ils m’aider ou me freiner? Quel est mon socio-style émotionnel? Q yQuel scenario de vie ai-je? Quel prix suis-je prêt à payer?
  25. 25. DECOUVRIR SES OBJECTIFSMes valeurs f dM l fondamentales / M t l Mes objectifs profonds? bj tif f d ?  Test de Winston (démarche créative) Prendre 3 minutes pour noter par écrit mes objectifs profonds Vie professionnelle / Vie familiale / L’ensemble de ma vie Prendre 3 minutes pour noter p écrit les valeurs q vont avec p par qui (privilégier le quantitatif au qualitatif) (santé, temps libre, amitiés, richesse, apprendre, faire apprendre…) Prendre 3 minutes pour choisir dans sa liste les 3 valeurs les plus importantes Comparer mes objectifs à mes valeurs ! « V rêves i Vos ê inconscients correspondent-ils à vos valeurs? » i t d t il l ?
  26. 26. DEFINIR SES PRIORITES Mes objectifs profonds? OBJECTIFS D ORDRE D’ORDRE Professionnel Familial De vie (et personnel)Long terme - - -(quand je serais vieux) - - - - - -Moyen terme - - -(quand j’aurais 50 ans) - - - - - -Court terme - - -(si je disparaissais demain) - - - - - -
  27. 27. UNE MEILLEURE CONSCIENCE DE SOI Mes objectifs profonds? j p OBJECTIFS D’ORDRE Professionnel Familial De vie (et personnel)Le plus important… 1. 1. 1. Puis… Puis 2. 2 2. 2 2. 2 Finalement… 3. 3. 3.
  28. 28. L’EQUILIBRE DES OBJECTIFS 3 sortes d’objectifs Le but : objectif destiné à être atteint et conservé, maintenu (1) i t L’étape : objectif destiné à être atteint et dépassé (2) La valeur : objectif que l on vise sans prétendre l’on l’atteindre et qui sert de guide dans l’action (3)
  29. 29. UNE MEILLEURE CONSCIENCE DE SOI Questions? Quelles sont mes valeurs fondamentales? Quels sont mes objectifs profonds? Mes drivers intérieurs peuvent-ils m’aider ou me freiner? Quel est mon socio-style émotionnel? Q yQuel scenario de vie ai-je? Quel prix suis-je prêt à payer?
  30. 30. UNE MEILLEURE CONSCIENCE DE SOI Les injonctions parentales (ou TP1) Les drivers intérieursEn situation de stress, je réagis automatiquement et inconsciemment à mes driversintérieurs (« petites voix ») => empreintes de mon passé, fruits des injonctions parentales Le « Fais vite » - se bat contre la montre. Le stress le dope. Il aime faire plusieurschoses à la fois. Il s’y prend souvent à la dernière minute pour faire les choses. Le « Fais plaisir » - ne sait pas dire non. Il fonctionne sans priorité sinon celle d’êtreaimé, apprécié pour ce qu’il fait. S’impose souvent des engagements chronophages audétriment d’activités fondamentales Le « Fais des efforts » - pense que tout ne peut être que dur et difficile. A souventpeur ne pas êt à la hauteur. Les solutions les + rapides et efficaces l i f t peur. Il aime être l h t L l ti l id t ffi lui font irassembler en permanence idées et informations. Se donner du mal, peu dormir, poursentir qu’il existe.Le « Sois fort » - a l’impression qu’il doit se débrouiller seul Il a du mal à l impression qu il seul.exprimer ce qu’il ressent et se coupe des sentiments. Il n’a besoin de personne.Il a une grande discipline intérieure, il serre les dents. Il ne délègue pas. Le « Sois parfait » - a envie de tout savoir de tout contrôler Il veut être le savoir, contrôler.meilleur, jusque dans le moindre détail. Il fignole sans se limiter. Il est souvent enretard
  31. 31. UNE MEILLEURE CONSCIENCE DE SOI Questions? Quelles sont mes valeurs fondamentales? Quels sont mes objectifs profonds? Mes drivers intérieurs peuvent-ils m’aider ou me freiner? Quel est mon socio-style émotionnel? Q yQuel scenario de vie ai-je? Quel prix suis-je prêt à payer?
  32. 32. UNE MEILLEURE CONSCIENCE DE SOI Analyse Transactionnelle de Berne (AT) 1 - Parent NORMATIF 2 - Parent NOURRICIER Rappelle les règles Aide, Aide encourage Dirige Prend soin Impose PARENT Prend en charge « C’est comme ça » « Ma/Mon pauvre… » Ici et maintenant 3 - ADULTE Neutre Ne tre Analyse et cherche des solutions « La marge 2011 est de 26,3 % »4 - Enfant LIBRE 5 - Enfant SOUMISExprime spontanément S’adapte aux besoins desses émotions ENFANT autresCréatif S efface S’efface« Géniale, ma radio ! » « Oui, monsieur, je le ferai »
  33. 33. Impose, dirige, décide ce qui est bon MaisParent normatif Laisse peu de place à la discussion, irritable (organise le temps des autres sur son propre modèle) Comprend, aide, accueil, sympathise MaisParent nourricier Ne it N sait pas di non, aide malgré t t (d dire id l é tout (donne son t temps aux autres parfois à son détriment) L’ordinateur qui expérimente, évalue, progresse, échangeAdulte Mais Est froid, distant Créatif, imaginatif, surprenantEnfant libre Mais Instable, inconstant, hypersensible (procrastine volontiers) Gentil, effacé, modéré, acceptant MaisEnfant soumis f Plaintif, en retrait, écrasé (a souvent besoin qu’on lui organise son temps)
  34. 34. UNE MEILLEURE CONSCIENCE DE SOI Questions? Quelles sont mes valeurs fondamentales? Quels sont mes objectifs profonds? Mes drivers intérieurs peuvent-ils m’aider ou me freiner? Quel est mon socio-style émotionnel? Q yQuel scenario de vie ai-je? Quel prix suis-je prêt à payer?
  35. 35. UNE MEILLEURE CONSCIENCE DE SOI Mes scenarii de vie Théorie organisationnelle de Berne (TOB)scénario "jamais" : la personne natteint jamais ce quelle désirescénario "toujours" : la personne semploie à faire toujours la mêmechosescénario "jusquà" ou "avant" : la personne semploie atteindre un butpour ensuite goûter sa récompense (motivé final)scénario "après" : scénario opposé au précédent, la personne peutapprécier sa vie jusquà un certain but atteint (motivé instrumental)scénario "presque" : la personne a presque atteint son but presque presque but,profité et ne finit passcénario "sans conclusion" : la personne prévoit son travail jusquà uncertain moment, ensuite elle na pas de but
  36. 36. UNE MEILLEURE CONSCIENCE DE SOI Et aussi …les rythmes personnels à l’échelle nycthémérale Individu 2Productivité Individu 1 0 6 12 18 24 heures
  37. 37. UNE MEILLEURE CONSCIENCE DE SOI Et aussi … les rythmes personnels sur la durée d’une tâcheProductivité 0 90 180 mn Accepter que le temps efficace n’est pas le temps passé ! Penser à dé P décomposer l actions l les ti longues en tâches de plus courtes durée…
  38. 38. UNE MEILLEURE CONSCIENCE DE SOI Questions? Quelles sont mes valeurs fondamentales? Quels sont mes objectifs profonds? Mes drivers intérieurs peuvent-ils m’aider ou me freiner? Quel est mon socio-style émotionnel? Q yQuel scenario de vie ai-je? Quel prix suis-je prêt à payer?
  39. 39. LE COÛT DU CHANGEMENT Passer du statut de Héros à celui de StratègeLes 5 questions à se poser avant dentreprendre un changement 1 Le changement à entreprendre correspond-il à un de mes objectifs profond? 2 Quels en seront les effets? Le jeu en vaut-il la chandelle? 3 Est-ce le bon moment? 4 Ai-je Ai je la marge de manœuvre nécessaire? 5 Quand en ferai-je le bilan? A B
  40. 40. ACQUERIR DES PRINCIPESMATRICE DE GESTION DU TEMPS Important ctifs) échelle liée aux objec 3 1 e 65 à 80% 20 à 25% (é (échelle liée au temps) Urgent 4 2 … 1% 15%
  41. 41. ACQUERIR DES PRINCIPES MATRICE DE GESTION DU TEMPSDéfinition et étude Importantde nouveaux L’urgence médicale ectifs)projets structurants ProblèmesPréparer le budget pressants (le client (échelle lié aux objede la clinique très irrité)Planification (fixerdes objectifs à mes 3 1 Projets, réunions, préparations avec éesalariés par é i l ié écrit, dates limitespréparer des Un accidententretiens) humain ou matérielFaire une formation (échelle liée au temps) ( UrgentFutilités Coup de fil Mme Matou pendant uneCourriers et mailsC i il consultationsuperflus Certains courriers,Certains coups detél 4 2 rapports, compte- rendus dEchappatoires(internet)
  42. 42. Où nous situons-nous souvent?IMPORTANT + URGENT =SOUVENT NOTREPRIORITE « Hold these. I have to go back for my wife »
  43. 43. 1. L’URGENT IMPORTANT DANGER & REVERS L’ACCOUTUMANCE1. Crée une sensation sécurisante du « je suis indispensable »2.2 Devient la préoccupation première et absorbe toute l’attention l attention3. Supprime temporairement la souffrance et d’autres sensations négatives4. Fournit un sentiment artificiel de pouvoir, de maîtrise, d’accomplissement5. Mais accroît, à terme, les dysfonctionnements6. Aggrave les problèmes et cause la perte de relationsIgnorer ce cadre, c’est s enterrer vivant! Mais ne pas apprendre à temporiser c est s’enterrer ou négliger de prendre des mesures de prévention, c’est se retrouver en situation d’urgence permanente !
  44. 44. 2. 2 L’URGENT PAS IMPORTANT L’ILLUSION1. Agitation de l’urgence crée un faux semblant d’importance2. Les activités entreprises dans ce cadre profitent plus souvent à autrui qu’à vous même3. Il profite aux priorités, aux attentes, aux objectifs des autres…pas aux vôtres!Ce sont souvent les coups de téléphone, les réunions et visites inopinées…
  45. 45. 3. L’IMPORTANT PAS URGENT LA QUALITE1. Meilleure communication avec les autres2. Meilleure préparation3.3 Meilleure planification et organisation4. Aptitude à saisir de nouvelles occasions5. Développement et renforcement personnel6. Aptitude à mieux prendre soin de soi-même
  46. 46. 4. PAS URGENT PAS IMPORTANT DIRE « NON » ET/OU DELEGUER1. « Non » n’est pas un « Oui mais » !2. Proposer une solution alternative3. Favoriser la délégation Connaître ses C ît Construire un C t i limites réseau de compétences autour de soi
  47. 47. Comment faire du cadre 3 sa priorité? En faisant des choix! Je ne me précipite pas dans l’action (je réfléchis, j’épure) Mes priorités répondent à mes objectifs Je t t J note et ne compte pas sur ma « b t bonne » mémoire é i Je catégorise donc toutes mes tâches en UI (1), uI (2), Ui (3) et ui (4). Je peux les noter p ( ) p pour m’aider dans un mémoplan!p J’évalue le temps à y passer en prenant des marges Je considère mes temps forts et mes temps faibles Je m’alloue des pauses (des moments de plaisir) Je m’autoforme (je me connais, je prends en compte mes drivers internes et mes scenarii, je m’exerce encore et encore…et je m exerce m’améliore progressivement) Ce qui est important donne de la valeur ajoutée (que se passerait-il si je ne le faisais pas?)
  48. 48. ACQUERIR DES PRINCIPES Les 4 règles d’Or es èg es d O1.1 Je planifie2. Je m’organise3. Je fais ou fais faire ce qui est important sans p procrastiner (si j délègue, je définis clairement l’objectif, le ( je g ,j j , délai, le résultat à obtenir, le contrôle final ou intermédiaire)4. Je contrôle Se concentrer sur l’essentiel, c’est aussi gérer les imprévus l essentiel, c est Se concentrer sur l’essentiel, c’est déléguer tout ce qui peut l’être
  49. 49. LES OUTILS Dans ma salle de consultations et sur mon bureau Je contrôle ou fais contrôler le filtrage (entrées, sorties…) J’améliore la disposition, l’ergonomie Je débarrasse tout ce qui n’est pas lié à ce que je fais (ou leclasse à part) J’ i un d J’ai dossier par projet i j t Je dispose de plusieurs bacs de rangement (à faire maintenant,ensuite, classer, lire, transmettre,ensuite à classer à lire à transmettre en attente ) ou (UI uI Ui attente…) (UI, uI, Ui,ui) Je garde à p g portée de main les outils nécessaires à mon travail (ycompris les petites fournitures)
  50. 50. LES OUTILS Avec mes ASV Je communique clairement ce que j’attends d’elle(s) Elle a le même rangement que moi Nous avons un système de planification de notre travail en commun ainsi qu’unsystème de priorités. Elle connaît mes objectifs ! Je les ai écrit et transmis en lesexpliquant. Elle note l’objet du RDV et évalue le temps nécessaire (sur un référentiel établien commun). Elle prévoit des marges entre les RDV. Je la présente comme mon Assistante à p entière. Elle a ainsi p p part plus de p poids, ,de crédibilité pour veiller à ma tranquillité Je lui accorde chaque jour un temps exclusif pour faire le bilan de la journée etp ppréparer le lendemain ( (même 5 minutes!)) Je ne perds jamais une occasion de lui exprimer ma satisfaction devant le travailqu’elle accomplit J’ai suffisamment d’infos sur ses objectifs perso et prof pour les intégrer dansl’organisation de mon temps
  51. 51. LES OUTILS Mon courrier Je répartis le courrier en bacs Iu,UI,Ui,ui ou Action (attention immédiate) / Information (à lire à un momentspécifique) / Diffé é (à lire aux moments perdus ou déléguer) Différé Je manipule le papier une seule fois ! Je réponds et je classe …. ou je délègue (réponse dans lamarge ou dictée) J ne l i Je laisse pas t i trainer mes courriers. J n’oublie j i Je ’ bli jamais qu’un i ’bureau net est la clé de l’efficacité!
  52. 52. LES OUTILS Mes mails Je n’ouvre pas ma boîte mail + de 3 fois / jour Je trie Action (je réponds immédiatement, je classe dans des sousdossiers) Différé (j’y reviens au plus vite dès que j’ai l’info nécessaire pourrépondre) ou Délégué Je jette
  53. 53. LES OUTILS Le téléphone Je fais filtrer pa mes ASV les e a s as e par es S es entrants Si ce n’est pas le moment je fixe immédiatement avec moninterlocuteur un RDV ultérieur Si ce sont des banalités, je demande « que puis je faire pourvous ». J’apporte réponse et je raccroche Pour m’aider, j’utilise, si besoin, un sablier pour prendreconscience des minutes qui s’écoulent J prépare mes coups d fil fi mon objectif et mon t Je é de fil, fixe bj tif t temps Je regroupe mes appels sur des moments spécifiques de lajournée
  54. 54. LES OUTILS Les réunions Je fixe les objec s (pou quo , co e es objectifs (pourquoi, comment, où, e ,combien de temps) Je prépare La réunion commence toujours par le rappel des objectifs (ordredu jour), le budget temps alloué et la détermination de l’heure defin Les rôles d’animateur et secrétaire sont tenus par despersonnes différentes Une réunion sans prise de décisions actées et sans compte-rendu reste stérile
  55. 55. LES OUTILS Les entretiens Je p é e s mon interlocuteur(trice) a qu (e e) se p épa e préviens o e ocu eu ( ce) afin qu’il (elle) prépare Je détermine avec lui les objectifs, les points que nous allonsaborder et l’heure de fin Je ne me laisse pas déranger J’écoute plutôt q de p p p que préparer ma qquestion suivante. Je vérifiequ’il a fini avant de répondre ou continuer Je reformule A la fin je précise les conclusions que je tire et demande à moninterlocuteur s’il est d’accord avec moi (on n’y reviendra pas!)
  56. 56. LE TEMPS… Il y a ceux qui n’en n’ont jamais assez! Ceux qui ne savent pas quoi en faire! Ceux qui le laissent filer le croyant inépuisable! Ceux qui rêvent d’en avoir plus mais ne font rien pour en gagner! Ils y a ceux qui le haïssent mais ne se fâchent jamais avec lui! Ceux qui ne savent pas ce qu’ils en feraient s’ils en avaient beaucoup!Ceux qui n’aiment pas qu’on le leur vole. Ceux qui préfèrent le donner. Et ceux qui l’économisent tellement qu’ils n’en profitent jamais! Ceux qui le comptent, le recomptent, l’entassent et s’enterrent avec! Et enfin, ceux qui l’aiment pour ce qu’il procure, savent qu’il est un moyen sans êt une fi lité t ’il t être finalité et le gèrent sans vice pour mieux en profiter! Et vous…? ?
  57. 57. MERCI DE VOTRE ATTENTION…

×