Le test au methergin

771 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
771
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
456
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le test au methergin

  1. 1. CLP 1/ Session paramédicale du jeudi 11 décembre 2014 Le test au Méthergin® dans l’angor vasospastique Gilles Wilhelm Manipulateur radio Hôpital Albert Schweitzer, Colmar
  2. 2. L’angor vasospastique • En 1959, Myron Prinzmetal décrit une forme singulière d’angine de poitrine  l’angor vasospastique ou angor de Prinzmetal • L’ischémie n’est pas induite par une sténose, mais résulte d’une vasomotricité anormale • Marginale en occident, plus fréquente en Asie, la prévalence de cette pathologie, potentiellement fatale, reste incertaine
  3. 3. L’angor vasospastique : une physiopathologie complexe De nombreux facteurs et interactions • Hyperactivité des cellules musculaires lisses • Dysfonction endothéliale • Perturbation du système parasympathique • Sont aussi évoqués: les variations génétiques, une prédisposition ethnique , le stress oxydatif, l’anxiété, l’inflammation… Les mécanismes de la maladie restent en partie inexpliqués
  4. 4. L’angor vasospastique : une maladie capricieuse Cyclique Les crises surviennent au repos : - au petit matin ou en fin de soirée - alternance avec de longues périodes de rémission Polymorphe - angor typique avec modification du ST - infarctus inaugural souvent massif - ischémie silencieuse  Troubles du rythme => mort subite
  5. 5. L’angor vasospastique • Traitement de référence : les inhibiteurs calciques • Pour motiver la prescription => poser un diagnostic • Une solution simple => le test au Méthergin®
  6. 6. Le test au Méthergin® Epreuve pharmacodynamique de provocation Molécule utilisée : la méthylergométrine • Propriété :  Induire un spasme coronaire de façon spécifique chez les Au lit du patient => à proscrire patients atteints par Injections la maladie IC => non autorisées • Réalisé en salle de cathétérisme (imagerie + environnement sécurisé) • Sensibilité et spécificité +++ => test de référence
  7. 7. Le test au Méthergin® Indications En fonction :  de la clinique  du profil du patient  des examens complémentaires disponibles  de l’intuition • IDM à « coronaires saines » = test à distance • Mort subite récupérée = test si explo. électrophy. négative • Evaluer l’efficacité du traitement anti-spastique
  8. 8. Le test au Méthergin® Contre indications • Toutes contre indications à la coronarographie • IDM en phase aiguë • Maladie vasculaire périphérique sévère • HTA sévère • Allergie à la Méthylergométrine
  9. 9. Le test au Méthergin® Effets secondaires et complications • éruptions cutanées • poussée hypertensive • céphalée • nausées • vasospasmes périphériques • troubles du rythme • IDM • AVC
  10. 10. Le test au Méthergin® Se mettre dans les bonnes conditions • Eviter les faux négatifs  suspendre les traitements vasoactifs 48 h avant
  11. 11. Le test au Méthergin® en pratique Coronarographie => 1er temps du test  préférer la voie fémorale (4F) => propension au spasme de l’artère radiale Absence de lésion coronaire => réalisation du test
  12. 12. Le test au Méthergin® en pratique Sécuriser l’acte  pré positionner une sonde au niveau du TC  2 mg de Risordan prêt à l’emploi => injection IC Débute => injection IV de 0,4 mg de Méthylergométrine Le test  tps d’attente avant contrôle angio => 4 mn
  13. 13. Le test au Méthergin® en pratique La surveillance  ECG  pression invasive  saturation O2  rester à la tête du patient pour le rassurer => guetter la survenue d’un angor  signe d’ischémie entre T0 et T0 +4 mn  contrôle angio immédiat  réversion rapide du spasme
  14. 14. Le test au Méthergin® en pratique Le contrôle angiographique • à T0 + 4 mn  2 incidences à gauche  OAD 30°/ caudale 30°  Face / craniale 30°  1 incidence à droite => Face / craniale 30° Une injection de Risordan® IC est systématique même en cas de négativité => éviter un éventuel effet retard
  15. 15. Résultat Test au Méthergin® positif  réduction du calibre d’une artère d’au moins 70%  atteinte focale ou diffuse spasme Avant Méthergin® Après Méthergin® Après Risordan®
  16. 16. Conclusion • Le bon déroulement de ce test repose sur une collaboration médicale/paramédicale étroite • Une solution sûre, simple et rapide pour poser le diagnostic d’angor vasospastique ➤ La prescription des inhibiteurs calciques  sans doute sauver des vies  améliorer la qualité de vie => disparition des symptômes • Le test au Méthergin®: un basique qui doit avoir sa place dans nos salles de cathétérisme
  17. 17. Merci de votre attention

×