La maladie athéromateuse

291 vues

Publié le

la maladie athéromateuse

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
291
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La maladie athéromateuse

  1. 1. Chirurgie vasculaire La maladie artérielle athéromateuse (Pr R. VERHELST - Dr V. LACROIX - Dr P. ASTARCI - 02 764 61 07) L'athéromatose est une maladie artérielle diffuse et progressive caractérisée par l'altération de la paroi artérielle par des dépôts graisseux, qui d'une part épaississent les parois et peuvent obstruer les artères, et d'autre part les affaiblissent et peuvent provoquer leur dilatation. Les facteurs de risque de l'athéromatose sont : · l'âge · le tabagisme, celui-ci représente le principal facteur de risque. Le risque de développer des lésions artérielles est 5 à 15 fois plus élevé chez les fumeurs · le diabète : facteur de risque majeur qui aggrave l'évolution de l'athéromatose · l'hypercholestérolémie : 60% des personnes ayant une athéromatose présentent un taux trop élevé de lipides dans le sang · l'hypertension artérielle 1. L'athéromatose périphérique L'athéromatose périphérique représente une atteinte des artères au niveau des membres inférieurs. Elle empêche une bonne circulation sanguine à ce niveau. Le plus souvent, les patients atteints d'athéromatose périphérique présentent des symptômes de claudication intermittente, c'est-à-dire qu'ils doivent arrêter une marche en raison de douleurs musculaires au niveau des jambes. Cette douleur apparaît après une même distance parcourue, et en raison d'un manque d'oxygène au niveau des muscles du mollet ou des cuisses, l'irrigation de ceux-ci n'est pas suffisante pour l'effort. A un stade plus avancé, le manque d'oxygène sera même présent au repos, et les douleurs seront alors présentes principalement la nuit.
  2. 2. A un stade plus évolué encore, des plaies vont apparaître, le plus souvent, au niveau des orteils. Celles-ci ne guériront pas puisqu'elles sont mal irriguées, risquent de s'infecter et d'évoluer vers la gangrène. La mise au point classique effectuée pour diagnostiquer l'athéromatose périphérique est : · L'échodoppler artériel : celui-ci permet de visualiser l'épaississement des parois artérielles et leur réduction de calibre, ainsi que le débit sanguin au niveau de l'artère. Cet examen, tout à fait non invasif, est essentiellement utilisé lors de la première consultation pour confirmer l'origine artérielle des plaintes. · L'angio scanner ou l'angiographie par résonance : ces deux examens permettent d'obtenir une image de l'ensemble des artères des membres inférieurs. Ceci donne un aperçu complet de la morphologie des artères avec une localisation précise du segment artériel atteint. Ces examens permettent donc de déterminer les possibilités de traitement : · L'intervention chirurgicale de pontage ou by-pass: celle-ci est retenue en cas d'occlusion longue d'artère de jambe. Elle sera réalisée en cas de symptôme invalidant. Ces pontages sont réalisés à l'aide d'une prothèse synthétique, ou avec une veine prélevée au niveau de la jambe. Angiographie par résonance montrant l'occlusion d'une artère iliaque Résultat après pontage
  3. 3. Un pontage a été réalisé à l'aide d'une prothèse synthétique via 3 incisions centimétriques dans l'abdomen et une petite incision au pli de l'aine Artériographie d'un pontage chirurgical à l'aide d'une veine. On observe le pontage qui s'implante sur une artère du pied · L'angioplastie : la dilatation artérielle par un ballonnet ou angioplastie est réalisée durant une procédure appelée l'artériographie. Le principe de l'artériographie est d'injecter par un petit cathéter du produit de contraste dans l'artère et de réaliser une radiographie simultanée de l'artère. Cet examen se réalise sous anesthésie locale et ne nécessite pas d'incision. · Les rétrécissements artériels mis en évidence peuvent être traités par angioplastie dans le même temps s'ils sont courts et accessibles. On peut également mettre en place durant la même procédure un "stent", sorte d'armature métallique permettant à l'artère dilatée de rester bien ouverte.
  4. 4. Exemple de Stent Occlusion de l'artère iliaque droite Résultat après désobstruction par dilatation et stent (angioplastie)

×