OBJECTIFS : Alliance francaise-sao-paulo-14-36

17 782 vues

Publié le

La notion d'objectif est relativement ancienne (on peut penser aux objectifs cognitifs de la taxonomie de Bloom, 1956) mais, elle a connu récemment de nombreux développements ou extensions. On est ainsi passé des capacités (être capable de …) à la notion de compétence (avec en particulier, l'attention aux contextes d'application de ces capacités) pour en arriver assez récemment aux acquis d'apprentissage (connu aussi sous la dénomination de Learning Outcomes) : ce que l'étudiant sait, est capable de faire et dont il peut faire la démonstration (le chef d'œuvre des apprentis du Moyen-Âge n'est pas si loin). Parmi ces objectifs modernisés et que ce soit dans les écoles polytechniques ou de gestion, en sciences médicales ou en sciences humaines, on trouve de manière très récurrente : l'esprit critique, la communication, le travail d'équipe, l'autodidaxie … Les référentiels de compétences, socles des démarches induites en Europe et ailleurs par la réforme de Bologne, explicitent ces acquis d'apprentissage en les ventilant sur les niveaux de Licence, de Master et de Doctorat (Lebrun, 2010). Sans en faire la cause principale de leur résurgence bien actuelle, on détecte dans ces objectifs des traces de la présence du numérique : la nécessité de distinguer et de valider les savoirs dorénavant disponibles plus que jamais sur l'Internet (recherche informationnelle, esprit critique, curation), de savoir utiliser les outils divers de la communication numérique (blogs et réseaux sociaux, par exemple) comme vecteurs de communication et de collaboration, la possibilité et la nécessité d'apprendre toute la vie durant tant l'offre et la demande de formation est importante. La technologie apparaît donc quelque part comme une des sources (des causes) des besoins de formation exprimés et comme une partie de la réponse. Et ce sans compter sur le fait que les "jeunes" sont, dit-on, des natifs digitaux et que la génération "C", un vocable cher aux québécois, utilise ces outils pour créer, pour communiquer et pour collaborer (Frand, 2000). Depuis le temps qu’on en parle, ces « jeunes » sont d'ailleurs déjà arrivés dans l'entreprise sous le nom de génération "Y". Info ou Intox ? Sont-ils déjà autant numériquement compétents ? Ou alors, est-ce à l’école de les former et de valider cette compétence à apprendre avec le numérique ?
Toujours est-il que l'école, si elle veut rester le lieu d'écolage à la société numérique complexe, doit s'interroger sur les entrants (les jeunes qui y arrivent) et sur les sortants (les futurs professionnels) de son système.

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
17 782
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15 940
Actions
Partages
0
Téléchargements
35
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

OBJECTIFS : Alliance francaise-sao-paulo-14-36

  1. 1. OBJECTIFS Compétences et activités de lapprenant METHODES OUTILS Des objectifs ... ... pour quoi faire ?© M. Lebrun, Janvier 2012
  2. 2. Et pour vous ?• Quels sont les objectifs «généraux» d’une formation ?• De quelles compétences vos étudiant(e)s auront -elles (ils) besoin demain ?
  3. 3. Taxonomie de Bloom (1956)6. Evaluation5. Synthèse4. Analyse3. Application2. Compréhension1. Acquisition de connaissancesBLOOM B S (ed.) (1956) Taxonomy of Educational Objectives, the classification ofeducational goals – Handbook I: Cognitive Domain New York: McKay© M. Lebrun, Janvier 2012
  4. 4. Taxonomie de De Ketele (1986) Savoirs (connaissances, savoir redire, refaire) Savoir faire Psychomoteurs Cognitifs Convergents (application) Divergents (résolution de problèmes) Savoir-être (attitude personnelle, comportement, habitude) Savoir-devenir (réflexivité, projection, projet) Distinction à faire au niveau des capacités et des contenus …et ça va plus loin que le cognitif © M. Lebrun, Janvier 2012
  5. 5. Taxonomie revisitée (2009) © M. Lebrun, Janvier 2012 http://www.celt.iastate.edu/teaching/RevisedBlooms1.html
  6. 6. Des objectifs aux LO’s • L’étudiant sera capable de ... Capacités • mobiliser connaissances et capacités dans un contexte donné ... Compétences • Learning outcomes are statements of what a learner is expected to know, understand and/or be able to demonstrate after a completion of a process of learning LO’s
  7. 7. Développer des compétences ? Les compétences sont la mobilisation d’un ensemble intégré de connaissances et de capacités et permettant de résoudre des situations-problèmes et de réaliser des projets (De Ketele, 1998) Une compétence est définie comme un savoir-agir complexe qui prend appui sur la mobilisation et la combinaison efficace dune variété de ressources internes et externes à lintérieur dune famille de situations © M. Lebrun, Janvier 2012 (Tardif, 2006)
  8. 8. Développer des compétences ? Des Contenus Des Contextes CCC Des Capacités© M. Lebrun, Janvier 2012
  9. 9. Des cadres de référence ...
  10. 10. Des cadres de référence ...Article 8. - Pour atteindre les objectifs généraux visés à larticle 6, les savoirs et les savoir-faire, quils soientconstruits par les élèves eux-mêmes ou quils soient transmis, sont placés dans la perspective delacquisition de compétences. Celles-ci sacquièrent tant dans les cours que dans les autres activitéséducatives et, de manière générale, dans lorganisation de la vie quotidienne à lécole. A cet effet, laCommunauté française pour lenseignement quelle organise, et tout pouvoir organisateur, pour lenseignementsubventionné, veillent à ce que chaque établissement :1° mette lélève dans des situations qui lincitent à mobiliser dans une même démarche des compétencestransversales et disciplinaires y compris les savoirs et savoir-faire y afférents;2° privilégie les activités de découverte, de production et de création;3° articule théorie et pratique, permettant notamment la construction de concepts à partir de la pratique;4° équilibre les temps de travail individuel et collectif, développe la capacité de consentir des efforts pouratteindre un but;5° fasse respecter par chaque élève lobligation de participer à toutes les activités liées à la certificationorganisée par létablissement, et daccomplir les tâches qui en découlent;6° intègre lorientation au sein même du processus éducatif, notamment en favorisant léveil aux professions eten informant les élèves à propos des filières de formation;7° recoure aux technologies de la communication et de linformation, dans la mesure où elles sont des outils dedéveloppement, daccès à lautonomie et dindividualisation des parcours dapprentissage;8° suscite le goût de la culture et de la créativité et favorise la participation à des activités culturelles etsportives par une collaboration avec les acteurs concernés;9° éduque au respect de la personnalité et des convictions de chacun, au devoir de proscrire la violence tantmorale que physique et met en place des pratiques démocratiques de citoyenneté responsable au sein de lécole;10° participe à la vie de son quartier ou de son village et, partant, de sa commune, et sy intègre de manièreharmonieuse notamment en ouvrant ses portes au débat démocratique.
  11. 11. Des cadres de référence ... BACs MASTERs Descripteurs de Dublin
  12. 12. Recommendation 2006/962/EC of the European Parliament andof the Council of 18 December 2006 on key competences forlifelong learning [Official Journal L 394 of 30.12.2006] LifeLong Learning competences These key competences are all interdependent, and the emphasis in each case is on critical thinking, creativity, initiative, problem solving, risk assessment, decision taking and constructive management of feelings
  13. 13. Recommendation 2006/962/EC of the European Parliament andof the Council of 18 December 2006 on key competences forlifelong learning [Official Journal L 394 of 30.12.2006] This framework defines eight key competences and describes the essential knowledge, skills and attitudes related to each of these. These key competences are: 1. communication in the mother tongue, which is the ability to express and interpret concepts, thoughts, feelings, facts and opinions in both oral and written form (listening, speaking, reading and writing) and to interact linguistically in an appropriate and creative way in a full range of societal and cultural contexts; 2. communication in foreign languages, which involves, in addition to the main skill dimensions of communication in the mother tongue, mediation and intercultural understanding. The level of proficiency depends on several factors and the capacity for listening, speaking, reading and writing; 3. mathematical competence and basic competences in science and technology. Mathematical competence is the ability to develop and apply mathematical thinking in order to solve a range of problems in everyday situations, with the emphasis being placed on process, activity and knowledge. Basic competences in science and technology refer to the mastery, use and application of knowledge and methodologies that explain the natural world. These involve an understanding of the changes caused by human activity and the responsibility of each individual as a citizen; 4. digital competence involves the confident and critical use of information society technology (IST) and thus basic skills in information and communication technology (ICT); 5. learning to learn is related to learning, the ability to pursue and organise ones own learning, either individually or in groups, in accordance with ones own needs, and awareness of methods and opportunities; 6. social and civic competences. Social competence refers to personal, interpersonal and intercultural competence and all forms of behaviour that equip individuals to participate in an effective and constructive way in social and working life. It is linked to personal and social well-being. An understanding of codes of conduct and customs in the different environments in which individuals operate is essential. Civic competence, and particularly knowledge of social and political concepts and structures (democracy, justice, equality, citizenship and civil rights), equips individuals to engage in active and democratic participation; 7. sense of initiative and entrepreneurship is the ability to turn ideas into action. It involves creativity, innovation and risk-taking, as well as the ability to plan and manage projects in order to achieve objectives. The individual is aware of the context of his/her work and is able to seize opportunities that arise. It is the foundation for acquiring more specific skills and knowledge needed by those establishing or contributing to social or commercial activity. This should include awareness of ethical values and promote good governance; 8. cultural awareness and expression, which involves appreciation of the importance of the creative expression of ideas, experiences and emotions in a range of media (music, performing arts, literature and the visual arts).
  14. 14. Aujourd’hui, les LO’s, c’est surtout une démarche ... Sur mon Blog© M. Lebrun, Janvier 2012
  15. 15. 28
  16. 16. Un point de synthèse Savoirs Savoir-faire Savoir-être Savoir-devenir S SF SE SDAPPRENDRE L’importance de la « bonne » information et de savoir la trouver, la traiter, l’analyser et l’évaluer L’importance du contexte général (économique, social, politique, etc.) L’importance des compétences de haut niveau (analyse, synthèse, esprit critique) L’importance des facteurs liés à la communication, au travail d’équipe L’importance de construire qcq de personnel, de créer, d’évaluer son propre travail © M. Lebrun, Janvier 2012
  17. 17. Et le digital age alors ? Et vous ? Déjà sur le Web 2.0 ?© M. Lebrun, Janvier 2012
  18. 18. Des compétences pour le digital age ? Les « digital natives » (Marc Prensky) 70 % des adolescents passent plus de 2 heures par jour sur Internet 4h17, c’est le temps moyen passé chaque jour devant un écran 85 % des 9 millions de blogs français sont tenus par des 15-25 ans 34% des 12-15 ans et 23% des 16-19 ans gèrent quotidiennement leur blog Nombre moyen de contacts par adolescent 94 numéros enregistrés sur leur portable 78 contacts sur MSN 86 amis sur des sites communutaires 71% des 16-20 ans utilisent plusieurs médias en même temps 30% des 11-15 ans participent à des jeux de réseau en ligne En 7 ans, la connexion à Internet à triplé, la possession de mobiles a quadruplé En 3 ans, la proportion de lecteurs MP3 a été multipliée par 12 (Avril 2008) Source : TNS Media intelligence et G2 Paris© M. Lebrun, Janvier 2012
  19. 19. Ce que les « jeunes » en font ?© M. Lebrun, Janvier 2012
  20. 20. Ce que les wallons en font ? Baromètre TIC 2010 (AWT)© M. Lebrun, Janvier 2012
  21. 21. La génération «C» est làLa génération Cdésigne, selon leCentre francophonedinformatisation desorganisations(CEFRIO), lensembledes personnes néesentre 1984 et 1996.Elle se caractérise parle fait quelle a grandiavec les technologiesde linformation etInternet, dont elle sesert pourcommuniquer,collaborer et créer © M. Lebrun, Janvier 2012
  22. 22. Les «jeunes» ? Génération Y© M. Lebrun, Janvier 2012
  23. 23. Les «jeunes» ? Génération Y© M. Lebrun, Janvier 2012 HELMo (Liège)

×