Outils pour mettre la communication en marche1

1 077 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 077
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
22
Actions
Partages
0
Téléchargements
39
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Outils pour mettre la communication en marche1

  1. 1. OUTILS POUR METTRELA COMMUNICATION EN MARCHE Réalisé par : OURAHOU Mohamed
  2. 2. Quatre point de base de la communication interpersonnelle1. Nous apprenons en nous découvrant par nous même2. La communication ne se fait pas au hasard3. Notre communication peut sûrement s’améliorer4. Personne d’autre que nous-même ne peut nous aider dans notre communicationPour comprendre nos comportements de communication, il faut :  Connaître nous-même  Connaître nos relations avec les stimuli qui nous entourent Développer l’habileté de l’écoute Développer le feed-back
  3. 3. Problème de manque d‘écoute1. Sortes d’écoute  Écoute délibéré : saisir le contenu du message  Écoute active : compréhension du contexte et des sentiments qui s’y rattachent (Empathie)2. Problème de manque d’écoute  Les gens ne se souviennent que de 50% de ce qu’ils avaient entendu  En 8 heurs, on perd 1/3 de ce qu’on a écouté3. Causes  On croit que l’écoute est un processus naturel : 85 % d’apprentissage est d’origine écoute, 45 % de notre temps écoute  On croit qu’il n’y a pas de différence entre entendre et écouter  On considère que notre auditoire est uniforme
  4. 4. Vers une écoute plus efficace1. Utiliser le temps disponible plus efficacement : se concentrer2. Précéder la pensée de l’interlocuteur3. Résumer ce que l’autre dit4. Identifier les arguments de l’autre5. Écouter à deux niveaux : Contenu de la discussion et divers signes qui l’accompagne6. Devenir conscient des émotions7. Éviter d’être distraitL’écoute n’est pas suffisant, il faut que :  «l’attention manifeste » : attentivness  « l’écoute active » : écouter une personne sans porter de jugement sur ce qu’elle dit et lui refléter ce qu’elle communique, de façon à lui indiquer que nous avons bien saisi ses sentiments
  5. 5. Feed-backIl faut apprendre à donner et à recevoir du feed- back :3. Le feed-back est une information dont nous avons besoin pour savoir si les résultats effectifs de notre communication sont les mêmes que ceux que nous désirions obtenir au départ4. Il est essentiel à la survie et à la croissance5. C’est un processus non évaluatif de partage d’information6. Il n’est pas seulement une demande de changement de comportement dans les relations humaines, il peut s’agir du début d’une acceptation mutuelle
  6. 6. Suggestions sur l‘habileté du feed-back1. Préparer le terrain pour faciliter le processus de rétroaction et aide à anticiper l’action2. Aller au delà du contenu : valorisation de nous même aux yeux des autres3. Concentrer le feed-back sur le comportement plutôt que sur la personne4. Concentrer le feed-back sur le des observations plutôt que sur des inférences5. Concentrer le feed-back sur une description plutôt que sur le jugement6. Concentrer le feed-back sur un partage d’idées et d’informations plutôt que sur les conseils7. Concentrer le feed-back sur ce qu’il peut produire chez la personne qui le reçoit
  7. 7. Les approches pour critique de notre communication Approche scientifique : basée sur l’utilisation des symboles amener plus près du monde empirique et éviter certains pièges de langage 1. Décrire 2. Quantifier 3. Personnifier 4. Clarifier Approche journalistique: examen critique des sources d’informations et de leurs buts et significations 1. Qui parle? 2. Que dit la personne? 3. Quand la personne a-t-elle observé les faits qu’elle rapporte? 4. Où la personne est-t-elle quand lévènement s’est produit? 5. Pourquoi la personne nous informe-t-elle cela? 6. Comment la personne communique-t-elle? Approche sémantique générale : aider les gens à rendre leur lcommunication plus près du monde empirique 1. Datation 2. Indexation (nommer) 3. Et caetera : méfier des mots appliqués : toujours, jamais, …etc 4. Guillemets 5. Traits d’unions 6. Identité des personnes et des choses
  8. 8. Habitudes de l‘écoute1. Prendre le temps de bien réfléchir à ce qui vient d’être dit. La personne parle à un rythme plus lent que notre vitesse d’absorption des idées2. Aller au devant de l’orateur, essayer de prévoir ce qu’il va dire3. Faire des résumés internes de ce qui vient juste d’être dit4. Éviter de se laisser submerger par nos émotions qui viennent interférer avec notre attention. Laisser venir les idées nouvelles et différentes sans nous imposer de limites5. Identifier les preuves et les arguments de la personne qui parle6. Aller au delà des distractions causés par l’apparence physique de la personne qui parle, par sa façon d’utiliser le langage, par ses habitudes verbales. Aller au delà des distractions causés par l’environnement

×