Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
L’innovation et son
financement
Welcom
18 février 2016
15/02/2016
2
Titre de la présentation
INNOVATION = NOUVEAU
NOUVEAUTÉ = DANS LE MONDE
Si ça existe ailleurs,
si c’est déjà fait par d’autres,
ce n’est PAS innova...
INNOVATION = ECONOMIE
ECONOMIE = COMPETITIVITE
Si le projet conduit au « business as usual »,
SANS changer les ambitions,
...
Donc,
LA BONNE QUESTION
Qu’est-ce le projet apporte de neuf ?
1) à ses clients et utilisateurs
2) en termes de différencia...
Qu’estQu’estQu’estQu’est----ce que le projet apporte de neufce que le projet apporte de neufce que le projet apporte de ne...
Qu’estQu’estQu’estQu’est----ce que la projet apporte de neufce que la projet apporte de neufce que la projet apporte de ne...
La typologie
des innovations
8
Le « classique »
Les projets qui innovent par la
TECHNOLOGIE
De l’incrémental au radicalDe l’incrémental au radicalDe l’incrémental au radi...
Les projets qui innovent par le
PRODUIT
- Etat mondial de l’existant industrialisé et commercialisé
- Inédit ou améliorant...
Les projets qui innovent par le
PROCÉDÉ - PROCESS
- Etat mondial de l’existant en procédés industriels de transformation
e...
La typologie
des innovations
12
Le « nouveau »
janvier 2015
Nouvel encadrement
communautaire des aides à
la RDI
Les projets qui innovent par
Le MODÈLE ÉCONOMIQUE
Pour qu’il soit innovant, il doit en résulter, cumulativement et de
mani...
Dont le modèle
ÉCONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ
On ne vend plus un bien, un produit, un service : on vend son usage
Objectif ...
Les projets qui innovent par
Le MARKETING - COMMERCIAL
Modifier significativement les modalités de promotion - vente d’un
...
Les projets qui innovent par
L’ORGANISATION
Modifier significativement l’organisation de l’entreprise avec un fort impact
...
15/02/2016
17
18
QUELQUES
EXEMPLES…
de l’EXISTANT
(si c’est existant,
c’est pas innovant)
Produit, service, usages
Modifie l’usage d’un produit existant
Materne : compote en « gourde »
GoPro : caméra pour sportif...
Modèle économique
Différencie radicalement la structure des revenus
Gillette : un rasoir peu cher à tête éphémère (captivi...
Economie de la fonctionnalité
Michelin
Problème : faire payer le coût de la R&D pneu basse conso + longue durée de vie
(vs...
15/02/2016
22
Marketing et commerciale
Formule une proposition client et un positionnement nouveaux
Michel & Augustin : marque premium, ...
Organisationnelle (existe mais on peut faire mieux)
Dans les processus
Révolution cognitive : pratiques de codification du...
15/02/2016
25
Titre de la présentation
LES AIDES PUBLIQUES A L’INNOVATION
Les intervenants publics sont organisés en syner...
15/02/2016
26
Titre de la présentation
15/02/2016
27
Titre de la présentation
1) Bannir la logique catalogue et tournée des popotes
Point d’entrée partout : Bpif...
15/02/2016
28
Titre de la présentation
Isabelle COULONJOU
Bpifrance Loire
isabelle.coulonjou@bpifrance.fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

ecommerce conférence Welcom by BPIfrance18 02 2016

216 vues

Publié le

Isabelle Colonjou responsable innovation à la délégation LOIRE de BPIfrance présente le financement de l'innovation aux adhérents de Welcom le réseau de ecommerce en Rhône-Alpes Auvergne

Publié dans : Internet
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

ecommerce conférence Welcom by BPIfrance18 02 2016

  1. 1. L’innovation et son financement Welcom 18 février 2016
  2. 2. 15/02/2016 2 Titre de la présentation
  3. 3. INNOVATION = NOUVEAU NOUVEAUTÉ = DANS LE MONDE Si ça existe ailleurs, si c’est déjà fait par d’autres, ce n’est PAS innovant (désolée…) 15/02/2016 3
  4. 4. INNOVATION = ECONOMIE ECONOMIE = COMPETITIVITE Si le projet conduit au « business as usual », SANS changer les ambitions, SANS augmenter la rentabilité, la valeur ajoutée, SANS créer + de savoir-faire, réseaux, international, SANS collaborer, coopérer, nouer des alliances, C’est VRAIMENT PAS bien parti (re-désolée…) 15/02/2016 4
  5. 5. Donc, LA BONNE QUESTION Qu’est-ce le projet apporte de neuf ? 1) à ses clients et utilisateurs 2) en termes de différenciation concurrentielle 15/02/2016 5
  6. 6. Qu’estQu’estQu’estQu’est----ce que le projet apporte de neufce que le projet apporte de neufce que le projet apporte de neufce que le projet apporte de neuf à ses clients et utilisateursà ses clients et utilisateursà ses clients et utilisateursà ses clients et utilisateurs Que va-t-il changer ? Quelle nouveauté absolue apporte-t-il ? Le projet apporte-t-il une solution à un problème jamais résolu ? Crée-t-il un nouveau besoin, significatif ? Répond-t-il à un besoin émergent, mal ou incomplètement satisfait ? Améliore-t-il la réponse à un besoin mal satisfait par l’existant ? (significativement) Propose-t-il de nouveaux usages ? Apporte-t-il une modification des usages ? (significative) Crée-t-il un nouveau marché ? Elargit-il un marché existant ? (significativement) Un projet qui ne mobiliserait pas, ou peu, ses clients, utilisateurs, bénéficiaires : à qui sert-il ? 15/02/2016 6
  7. 7. Qu’estQu’estQu’estQu’est----ce que la projet apporte de neufce que la projet apporte de neufce que la projet apporte de neufce que la projet apporte de neuf eeeen termes den termes den termes den termes de différenciation concurrentielledifférenciation concurrentielledifférenciation concurrentielledifférenciation concurrentielle Quels sont les concurrents directs / indirects, actuels / futurs, du projet ? L’entreprise fait-elle déjà partie de cet environnement ? Si oui, ou si non, comment s’y positionnera-t-elle après le projet ? Quels sont les enjeux du projet ? Les ambitions portées ? Quels avantages concurrentiels « massue » permet-il de créer ? Ces avantages seront-ils pérennes (voire croissants) ? Quels sont les marchés gagnés ? Créés ? Consolidés ? Qu’est-ce qu’on vend ? À qui ? Avec quels arguments ? Quel impact sur la structure des revenus et des coûts ? Quel impact sur la rentabilité ? Zéro ou faible création de VALEUR AJOUTÉE : est-ce bien la peine ? 15/02/2016 7
  8. 8. La typologie des innovations 8 Le « classique »
  9. 9. Les projets qui innovent par la TECHNOLOGIE De l’incrémental au radicalDe l’incrémental au radicalDe l’incrémental au radicalDe l’incrémental au radical - Etat de l’art mondial des techniques - Verrous jamais levés dans l’existant industrialisé et commercialisé - Intégration intelligente de technologies existantes - Avancées significatives à partir de technologies existantes - Totale nouveauté (rupture) Application industrielle + exploitation commerciale Toujours couplé à une autre innovation : produit, process, modèle économique, marketing, organisation… 15/02/2016 9
  10. 10. Les projets qui innovent par le PRODUIT - Etat mondial de l’existant industrialisé et commercialisé - Inédit ou améliorant significativement l’existant Performances supérieures technique, ergonomie, éco-conception, fonctionnalités, usages, composants et matières, logiciels embarqués… Intégration des usages Produit, service ou technologie qui permet de remplir de nouvelles fonctions, répondre à d’autres besoins, fournir un autre usage, une autre « expérience » au client, à l’utilisateur Application industrielle + exploitation commerciale Souvent couplé à une autre innovation : technologie, process, modèle économique, marketing, organisation… 15/02/2016 10
  11. 11. Les projets qui innovent par le PROCÉDÉ - PROCESS - Etat mondial de l’existant en procédés industriels de transformation et de production - Inédit ou améliorant significativement l’existant - Création ou mise en œuvre intelligente d’outils techniques - Pour gagner significativement en : productivité (coûts + délais), qualité, rentabilité, simplification, automatisation, consommation de matières 1ères et énergies, génération de déchets… Exploitation commerciale en interne et/ou en externe Souvent couplé à une autre innovation : technologie, produit, modèle économique, marketing, organisation… 15/02/2016 11
  12. 12. La typologie des innovations 12 Le « nouveau » janvier 2015 Nouvel encadrement communautaire des aides à la RDI
  13. 13. Les projets qui innovent par Le MODÈLE ÉCONOMIQUE Pour qu’il soit innovant, il doit en résulter, cumulativement et de manière significative : - un changement dans la structure des revenus et des coûts - une réorganisation des activités de production-vente - une augmentation de la rentabilité - des impacts dans l’écosystème de l’entreprise (fournisseurs, sous- traitants, clients, partenaires, alliés, concurrents…). - la création, ou le captage, de nouvelle valeur Couplé à une autre innovation : souvent Couplé au design management : le devrait, toujours Avant : « business as usual » Après : telle est la question… (à laquelle le projet doit travailler) 15/02/2016 13
  14. 14. Dont le modèle ÉCONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ On ne vend plus un bien, un produit, un service : on vend son usage Objectif 1 : créer une valeur d’usage la plus élevée possible, pour le plus long temps possible Le produit-service dont on vend l’usage ne doit pas être le même que celui qui est vendu avec transfert de propriété. Il doit être adapté au modèle, à la nouvelle relation client et inclure le plus possible de services, intégrés au produit dans le but de produire la nouvelle valeur Objectif 2 : mettre en place, progressivement, d’autres changements profonds en interne et en externe à l’entreprise (fournisseurs, sous-traitants, clients, usagers, bénéficiaires, partenaires…) pour créer, ou réorienter, un écosystème tourné vers les usagers, la co-production, la collaboration, la coopération. L’EF est par définition un modèle « dedans-dehors » Impacts développement durable : toujours Impacts économie circulaire : possibles 15/02/2016 14
  15. 15. Les projets qui innovent par Le MARKETING - COMMERCIAL Modifier significativement les modalités de promotion - vente d’un produit et/ou d’un service associé, dans un but de conquête Le projet innovant doit donc créer une différenciation nette avec les pratiques marketing et commerciales existantes, sur plusieurs items : - conception, conditionnement - modèle tarifaire, typologie des prix, bases de calcul - propositions de valeur apportées aux clients - canaux de la relation clients (communication, distribution, vente) - degré de personnalisation des ventes / relations clients - structure et flux des revenus et des coûts - impacts sur les activités marketing-vente à moyen terme - création ou renforcement de partenariats clés Innovation marketing et commerciale : minimum syndical de sortie du business as usual 15/02/2016 15
  16. 16. Les projets qui innovent par L’ORGANISATION Modifier significativement l’organisation de l’entreprise avec un fort impact sur les pratiques, l'organisation du lieu de travail et/ou les relations extérieures de l'entreprise, dans le but de créer une nouvelle valeur L’innovation organisationnelle, c’est un projet de « procédé-process », de nature méthodologique (et non industrielle). Elle est une conséquence, ou précède, des projets innovants d’une autre nature car elle contribue à modifier la méthode de production-vente pour créer de la valeur. L’innovation organisationnelle concerne toujours plusieurs items : - systèmes de gestion (capitalisation des connaissances, management cognitif, méthodologie de pilotage de l’innovation…) - méthodes de travail internes (temps, lieux et espaces, travail collaboratif…) - méthodes et relations extérieures (clients, usagers, fournisseurs, logisticiens, distributeurs, co-concepteurs, co-vendeurs, partenaires divers…) Exemples dans l’existant : le travail à flux tendus (Toyota 1962), l'invention des grands magasins (19e siècle), le self-service dans la restauration. 15/02/2016 16
  17. 17. 15/02/2016 17
  18. 18. 18 QUELQUES EXEMPLES… de l’EXISTANT (si c’est existant, c’est pas innovant)
  19. 19. Produit, service, usages Modifie l’usage d’un produit existant Materne : compote en « gourde » GoPro : caméra pour sportifs Dim : collant hydratant - énergisant Répond à un besoin non satisfait Urban Potager : potager d’intérieur aromatisé et intelligent Compte Nickel : compte de paiement sans banque, instantané, c/o buralistes Sculpteo : fabrication d’objets à la demande en impression 3D Résout un problème identifié par les clients et usagers Dyson : aspirateur sans sac Ecocup : gobelets personnalisés et consignés pour événements Ikea : meubles en kit à monter soi-même Cozy Cloud : cloud personnel autonome, sécurisé, indépendant Fait émerger une nouveau besoin Withings : appareils de « mesure de soi » (activité, bébé, sommeil, maison…) Facebook : les réseaux sociaux Tous ont « foisonné » 15/02/2016 19
  20. 20. Modèle économique Différencie radicalement la structure des revenus Gillette : un rasoir peu cher à tête éphémère (captivité consommables) Journaux gratuits : les annonceurs paient pour le lecteur (client déporté) Erige des barrières à l’entrée BlaBlaCar : l’auto partage - covoiturage sécurisé, « plateformé », customisable Apple : devices couplés à des places de marché (Apple Store, iTunes) Mobilise ses clients et utilisateurs pour créer de la valeur Ulule : financement participatif (plusieurs formes possibles) Le Bon Coin : annonces gratuites géolocalisées entre particuliers Wiseed : « e-vote » des Wiseeders -> expertise en coopération, preuve d’attractivité -> sélectivité sur ajout de valeur ultérieur (due diligences) Dedans-dehors dmdpost : labellisation collaborative, exhaustive, indépendante, des applications et objets connectés médicaux. Communauté usagers + professionnels + médecins Biscuits Poult : innovation produit collaborative avec salariés + clients (management, hiérarchie / co-conception, co-développement avec clients et partenaires) 15/02/2016 20
  21. 21. Economie de la fonctionnalité Michelin Problème : faire payer le coût de la R&D pneu basse conso + longue durée de vie (vs principe obsolescence programmée) Solution : maîtriser et marger sur le cycle de vie -> vendre l’usage au kilomètre avec services de gestion du pneu : conseil (conduite...), maintenance (gonflage, rechapage just in time...), recyclage final Effet clients: durée de vie pneu x 3,2, conso carburant – 11%, coût final – 36% Effet Michelin : - de pneus vendus, - de matières 1ères, + de marge, + de fidélisation (véhicules en gestion dans 24 pays) Xerox Problème : faire payer le coût de la R&D, gérer / payer la fin de vie des machines après leasing (jetées, vs machine = capital, actif de grande valeur, facile à refiter) Solution : rester propriétaire des machines pour gérer librement leur cycle de vie, refondre la gamme pour un maximum de composants « tous modèles » refitables, modèle tarifaire « à la copie » avec service maintenance compris Effet client : achète sa propre productivité, externalisation 100%, coût « tout en un » Effet Xerox : sortie de la compétition par le prix, modularité machines compense largement surcoût services + refitage, économie déchets 24 T / an / pays. 15/02/2016 21
  22. 22. 15/02/2016 22
  23. 23. Marketing et commerciale Formule une proposition client et un positionnement nouveaux Michel & Augustin : marque premium, image fun, conditionnements adaptés Jolis Mômes : boutiques hygiène-beauté pour les 0-12 ans Change la manière de promouvoir le produit-service Milka : offrir le dernier carré de sa tablette (« osez la tendresse », ventes + 4%) Fitle : cabine d’essayage virtuel, base avatar 3D Nouveau conditionnement, packaging, présentation, cobranding Autorip Amazon : MP3 automatique des CD achetés (bibliothèque Amazon Music) Coca Cola – Janssen : Health2Wealth / Yamoy, kits de soins anti-diarrhée dans les caisses de Coca Cola, avec emballage fonctionnel (insertion caisse + usage) Nouvelle politique tarifaire Direct Assurance : YouDrive, prime d’assurance dynamique (kms + conduite) = EF ! EasyJet : low cost aérien (suiveurs : Ryanair, Hop !...) Nouveau mode de relation entreprise - clients Troc’Heures Castorama : communauté partage d’heures de bricolage (trocheures.fr) Auchan, Casino… : drive, self scanning, rayon terroir local 15/02/2016 23
  24. 24. Organisationnelle (existe mais on peut faire mieux) Dans les processus Révolution cognitive : pratiques de codification du savoir fondées sur des bases de données, capitalisant les pratiques exemplaires, les enseignements tirés et autres formes des savoirs faire, de manière que ceux-ci soit facilement accessible à des tiers (nouveaux salariés…) Nouveaux concepts de structuration, notamment l’intégration de différentes activités. Dans l’organisation du lieu de travail Co-création méthodique entre services de différentes natures, ayant un impact concret sur les activités de conception-production-vente, en particulier le pilotage de l’innovation. Nouvelles méthodes d’attribution des responsabilités et du pouvoir de décision, entre les salariés et les unités organisationnelles de l'entreprise Dans la structuration des activités de l’entreprise Systèmes de production interne « juste à temps » ou en flux tendus intégrés avec l’ingénierie, la production et les ventes Ecosystème de relations extérieures méthodique, avec de nouvelles manières d’organiser les relations avec des partenaires de tout type (clients, usagers, fournisseurs, entreprises, laboratoires…), aboutissant à de nouvelles formes de collaboration et d’intégration Dans le management En soi, la formulation de stratégies managériales n’est pas une innovation organisationnelle. Il y a innovation managériale, par exemple, quand la stratégie est mise en œuvre en ayant recours à un nouveau logiciel et à de nouvelles méthodes de capitalisation cognitive, d’encouragement au partage du savoir entre différents services, au pilotage de l’innovation par les salariés, à leur autonomisation… 15/02/2016 24
  25. 25. 15/02/2016 25 Titre de la présentation LES AIDES PUBLIQUES A L’INNOVATION Les intervenants publics sont organisés en synergie (Bpifrance, Région, métropoles, clusters, pôles…) - pour accompagner les projets - pour les financer -> ni guichet unique, ni dispersion ! Au contraire, une forte capacité d’orientation vers le financement adapté, au bon moment et sur la durée (à mesure des avancées du projet). Gradation des appuis publics : selon la maturité et les besoins du projet, depuis la faisabilité jusqu’au développement. Gradation des bénéficiaires des aides : de la personne physique, à l’entreprise jeune et mature. Avec : - Différentes modalités : subvention, avance récupérable taux zéro, prêt à taux zéro innovation. - Différents montants : de 15 K€ à plusieurs centaines de K€.
  26. 26. 15/02/2016 26 Titre de la présentation
  27. 27. 15/02/2016 27 Titre de la présentation 1) Bannir la logique catalogue et tournée des popotes Point d’entrée partout : Bpifrance (chargé d’affaires innovation) qui est en lien avec les réseaux et connaît les dispositifs 2) Oser prendre contact - Simplicité : 1 mail, 1 coup de fil - Exposer la situation, les besoins - Dialoguer 3) Rendez-vous ou conversation téléphonique - Comprendre le projet - Faire le point sur les solutions d’appuis / autres interlocuteurs 3) Etre accompagné - Tout au long du projet - Pour tout nouveau besoin - En coordination avec autres interlocuteurs pertinents COMMENT FAIRE ?
  28. 28. 15/02/2016 28 Titre de la présentation
  29. 29. Isabelle COULONJOU Bpifrance Loire isabelle.coulonjou@bpifrance.fr

×