SlideShare une entreprise Scribd logo

4.Partie III _ Cours gestion de l'entreprise

Ce cours est destiné pour les étudiants de première année du Département Sciences Economiques et Gestion, Licence Appliquée Administration des Affaires : Gestion des entreprises.

1  sur  19
Gestion de l’Entreprise
Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 74
PARTIE III : LES FONCTIONS DE L’ENTREPRISE
Résumé :
La fonction est le rôle joué par un élément ou un secteur de l’entreprise. C’est à quoi sert cet
élément dans l’ensemble dont il fait partie. Ainsi la fonction production a pour but de produire.
Les fonctions permettent à toute entreprise, de réaliser ses objectifs (vendre, réaliser un profit,
etc.) et de résoudre de nombreux problèmes (financiers, de production, sociaux, administratifs,
commerciaux, etc.).
Contenu
Chapitre 1 : Fonction Marketing
Chapitre 2 : Fonction production
Chapitre 3 : Fonction Ressources Humaines
Chapitre 4 : Fonction d’approvisionnement
Chapitre 5 : Fonction financière
Gestion de l’Entreprise
Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 75
Chapitre 1 : Fonction Marketing
Objectifs :
L’étudiant (e) doit être capable de :
▪ Définir les notions de marché en terme marketing,
▪ Situer la place du marketing dans l’organisation,
▪ Différencier le marketing stratégique du marketing opérationnel.
▪ Expliquer le choix de produit
Contenu :
I - Stratégie marketing
II - Analyse du marché
III - Choix du produit
IV - Actions sur le marché
Mots Clés
Stratégie marketing – Marketing Mix – Publicité – Promotion – Relations publiques –
Packaging – Nom du produit – Le merchandising – Prix
Gestion de l’Entreprise
Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 76
I- Stratégie marketing
Le marketing a pour objet de prévoir l’attitude de la clientèle à l’égard d’un produit. Il
faut savoir ce que veut le client : quels sont les besoins ? Comment les hiérarchisés ? Quel
prix peut-il payer ? Quel sera le rendement d’une compagne de publicité ou de promotion de
ventes ? Combien vendra-t-on de nouveaux produits ? De combien augmenterait le chiffre
d’affaires si on engage des représentants supplémentaires ?
II- Analyse du marché
Pour vendre un produit sur un marché, la fonction vente s’appuie sur le marketing mix,
qui détermine la politique des quatre P : Produit-Prix-Place-Publicité. Ainsi, l’entreprise doit
connaître la structure du marché sur lequel, elle opère.
III- Choix du produit
Phase 0 : étude et expérimentation du produit ;
Phase 1 : lancement ;
Phase 2 : Croissance ;
Phase 3 : Maturité ;
Phase 4 : Déclin ;
Phase 5 : Disparition.
Figure 8: Le cycle de vie du produit
IV- Actions sur le marché
1- Choix du système de distribution : Pour choisir le circuit de distribution approprié pour
commercialiser les produits, l’entreprise doit tenir compte des contraintes suivantes :
Le type de produit : de luxe ou non ;
La clientèle visée : ses habitudes d’achat ;
Les contraintes légales : réglementation, concurrence, etc.
Les usages en vigueur : marges, remises diverses, etc.
0
Vent
e
Durée de
vie
1 2 3 4 5
Gestion de l’Entreprise
Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 77
2- Publicité : Il s’agit de choisir l’axe publicitaire autour duquel va s’articuler la compagne,
ainsi que le ou les slogans publicitaires. Il faut choisir les médias et les supports, en fonction
du produit, des cibles visées, des moyens financiers et mettre au point le calendrier de
parution des différents messages : c’est le rôle du média planning.
3- La Publicité sur le Lieu de Vente (PLV) : On désigne sous le nom PLV, toutes les
manifestations publicitaires d’une marque sur le lieu de vente. Il faut se manifester sur le lieu
de vente afin de déclencher les impulsions d’achat (création d’animations, stimulation par des
jeux, des remises, etc.)
4- La promotion des ventes : elle doit assurer le développement des ventes. Elle s’adresse par
exemple :
Aux consommateurs : la 13ème
bouteille achetée est gratuite ;
Aux distributeurs : un cadeau au-delà d’un certain chiffre réalisé ;
A la force de vente : un voyage pour le meilleur vendeur ;
Aux prescripteurs : des remises substantielles
Pour être efficace la promotion doit être limitée dans le temps et bien perçue.
5- Les Relations Publiques (R. P) : Les relations publiques font partie de la communication
qui s’applique aux entreprises comme aux administrations. Les relations publiques s’adressent
en particulier aux élus, aux leaders d’opinion ou aux groupes de pression. Les « relations
presse » sont destinées aux journalistes.
6- Le Packaging (emballage) : l’emballage (conditionnement) n’est plus une protection, mais
un support d’information qui contribue à déclencher l’acte d’achat, préparé par la publicité et
la promotion des ventes qui ont « prévendu » le produit.
7- Le nom du produit : est élément important de la communication. Il est nécessaire qu’il soit
nouveau, facile à prononcer, agréable à entendre, facile à retenir, etc.
8- Le merchandising (Marchandisage) : c’est l’ensemble des techniques visant à présenter à
l’acheteur éventuel, le produit à vendre dans les meilleures conditions psychologiques et
matérielles possibles (présentation, étalage (exposition de marchandises à vendre, lieu où sont
exposés des marchandises), visualisation, etc.).
9- Le prix de vente : L’entreprise est soumise à de nombreuses contraintes avec lesquelles,
elle doit composer pour déterminer ses prix de vente :
- La législation : Certaines lois limitent les possibilités de fixation libre des prix (cigarettes,
livre, pharmacie, etc.). Les soldes sont également réglementées.
- La capacité de production : La capacité de production importante, permet à l’entreprise de
produire en grande quantité, si le marché est porteur. Ceci permet de réduire le prix parce que
l’entreprise bénéficie de l’économie d’échelle.
- Le prix du marché : L’entreprise peut s’aligner sur ses prix, les dépasser ou les fixer plus bas
que le prix du marché (offre et demande). Chaque politique présente des avantages et des
inconvénients.
- La conjoncture économique : Si on se trouve dans une phase de croissance ou, au contraire,
de récession, les entreprises n’auront pas les mêmes facilités pour fixer leurs prix
Gestion de l’Entreprise
Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 78
- Le coût du produit : c’est un élément important dans la détermination du prix de vente, à
partir du point mort (seuil de rentabilité). CA - CV = M/CV = CF
Bénéfice = M/CV - CF
- Les types de concurrence : Exemples :
Marché très concurrentiel : plusieurs producteurs et plusieurs consommateurs ;
Marché de monopole : un seul producteur et plusieurs consommateurs ;
Marché d’oligopole : quelques entreprises qui dominent le marché et forment un
cartel.
G La demande : On étudie l’élasticité de la demande et l’acceptabilité du prix :
L’élasticité de la demande : une augmentation du prix d’un produit tend à faire
baisser la demande et inversement, une diminution l’accroît. La demande est une fonction
décroissante du prix.
L’acceptabilité du prix : certains n’acceptent pas de payer au-dessus d’un certain
prix, alors que d’autres ont le même comportement au-dessous de certains prix. Les premiers
trouvant qu’à ce prix c’est trop cher de payer. Les autres trouvent qu’en dessous de ce prix le
produit n’est pas de bonne qualité. L’entreprise doit chercher à connaître les limites
« acceptables » par un nombre suffisant d’acheteurs pour que son activité soit rentable et
déterminer le prix marketing optimal.
Gestion de l’Entreprise
Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 79
Chapitre 2 : Fonction production
Objectifs :
L’étudiant (e) doit être capable de :
▪ Définir le système de production
▪ Situer la place de la production dans l’organisation,
▪ Enumérer les différents types de production
▪ Saisir l'importance des études techniques
▪ Expliquer la notion de qualité.
Contenu :
I - Le système de production
II - Le plan de production
III - Les types de production
IV - Les études techniques
Mots Clés
Production à la commande – Production par lots – Production de masse – Bureau des études -
Bureau des méthodes.
Publicité

Recommandé

2.Partie I _ Cours gestion de l'entreprise
2.Partie I _ Cours gestion de l'entreprise2.Partie I _ Cours gestion de l'entreprise
2.Partie I _ Cours gestion de l'entrepriseNebil MRABET
 
1.Sommaire Cours gestion de l'Entreprise
1.Sommaire   Cours gestion de l'Entreprise1.Sommaire   Cours gestion de l'Entreprise
1.Sommaire Cours gestion de l'EntrepriseNebil MRABET
 
Former le personnel
Former le personnelFormer le personnel
Former le personnelNajoua Setti
 
Formation gestion de projet - 04 - le cadrage
Formation gestion de projet - 04 - le cadrageFormation gestion de projet - 04 - le cadrage
Formation gestion de projet - 04 - le cadrageiafactory
 
Cours organisation des entreprises
Cours organisation des entreprisesCours organisation des entreprises
Cours organisation des entreprisesM0os
 
Le marketing fondamental les 4p
Le marketing fondamental les 4pLe marketing fondamental les 4p
Le marketing fondamental les 4pOmar BE
 
Introduction au Marketing
Introduction au Marketing Introduction au Marketing
Introduction au Marketing BOUJDI ZOUHEIR
 

Contenu connexe

Tendances

Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfCulture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfssuserc06f96
 
Cours : Le droit commercial Marocain
Cours : Le droit commercial Marocain Cours : Le droit commercial Marocain
Cours : Le droit commercial Marocain Sami Oublal
 
Module 2 - L'entreprise et son environnement
Module 2 - L'entreprise et son environnementModule 2 - L'entreprise et son environnement
Module 2 - L'entreprise et son environnementKhalil Ben
 
Oulhaj droit commercial
Oulhaj droit commercialOulhaj droit commercial
Oulhaj droit commercialoulhadjbadia
 
Cours+ gestion-budgétaire
Cours+ gestion-budgétaireCours+ gestion-budgétaire
Cours+ gestion-budgétaireghita ghaytouta
 
Système d'Information Marketing
Système d'Information MarketingSystème d'Information Marketing
Système d'Information Marketingalisallemihrichi
 
Management des-organisations-approches-et-concepts
Management des-organisations-approches-et-conceptsManagement des-organisations-approches-et-concepts
Management des-organisations-approches-et-conceptskawtarom
 
3.Partie _ Cours gestion de l'entreprise
3.Partie _ Cours gestion de l'entreprise3.Partie _ Cours gestion de l'entreprise
3.Partie _ Cours gestion de l'entrepriseNebil MRABET
 
Cours culture entrepreneuriale
Cours culture entrepreneurialeCours culture entrepreneuriale
Cours culture entrepreneurialeHawezen
 
Séance 1 droit commercial
 Séance 1 droit commercial   Séance 1 droit commercial
Séance 1 droit commercial sciafrique
 
La pratique du contrôle de gestion
La pratique du contrôle de gestionLa pratique du contrôle de gestion
La pratique du contrôle de gestionOULAAJEB YOUSSEF
 
Chapitre 1.l entreprise_et_son_environnement
Chapitre 1.l entreprise_et_son_environnementChapitre 1.l entreprise_et_son_environnement
Chapitre 1.l entreprise_et_son_environnementSamad Oulasri
 
Exercice culture entrepreneuriale
Exercice culture entrepreneurialeExercice culture entrepreneuriale
Exercice culture entrepreneurialeYoussef Elbakri
 
Cours principes de gestion
Cours principes de gestionCours principes de gestion
Cours principes de gestionKerim Bouzouita
 
Comprendre le marketing et ses processus
Comprendre le marketing et ses processus Comprendre le marketing et ses processus
Comprendre le marketing et ses processus hajar1ina
 
Le plan de formation.pptx
Le plan de formation.pptxLe plan de formation.pptx
Le plan de formation.pptxEssadikAzeddine
 
Cours droit des affaires
Cours droit des affaires Cours droit des affaires
Cours droit des affaires Sami Oublal
 

Tendances (20)

Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfCulture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
 
Cours : Le droit commercial Marocain
Cours : Le droit commercial Marocain Cours : Le droit commercial Marocain
Cours : Le droit commercial Marocain
 
Module 2 - L'entreprise et son environnement
Module 2 - L'entreprise et son environnementModule 2 - L'entreprise et son environnement
Module 2 - L'entreprise et son environnement
 
controle de gestion.pptx
controle de gestion.pptxcontrole de gestion.pptx
controle de gestion.pptx
 
Oulhaj droit commercial
Oulhaj droit commercialOulhaj droit commercial
Oulhaj droit commercial
 
Cours+ gestion-budgétaire
Cours+ gestion-budgétaireCours+ gestion-budgétaire
Cours+ gestion-budgétaire
 
Système d'Information Marketing
Système d'Information MarketingSystème d'Information Marketing
Système d'Information Marketing
 
Management des-organisations-approches-et-concepts
Management des-organisations-approches-et-conceptsManagement des-organisations-approches-et-concepts
Management des-organisations-approches-et-concepts
 
3.Partie _ Cours gestion de l'entreprise
3.Partie _ Cours gestion de l'entreprise3.Partie _ Cours gestion de l'entreprise
3.Partie _ Cours gestion de l'entreprise
 
Cours culture entrepreneuriale
Cours culture entrepreneurialeCours culture entrepreneuriale
Cours culture entrepreneuriale
 
Séance 1 droit commercial
 Séance 1 droit commercial   Séance 1 droit commercial
Séance 1 droit commercial
 
La pratique du contrôle de gestion
La pratique du contrôle de gestionLa pratique du contrôle de gestion
La pratique du contrôle de gestion
 
Chapitre 1.l entreprise_et_son_environnement
Chapitre 1.l entreprise_et_son_environnementChapitre 1.l entreprise_et_son_environnement
Chapitre 1.l entreprise_et_son_environnement
 
Exercice culture entrepreneuriale
Exercice culture entrepreneurialeExercice culture entrepreneuriale
Exercice culture entrepreneuriale
 
Communication professionnelle
Communication professionnelleCommunication professionnelle
Communication professionnelle
 
Cours principes de gestion
Cours principes de gestionCours principes de gestion
Cours principes de gestion
 
Comprendre le marketing et ses processus
Comprendre le marketing et ses processus Comprendre le marketing et ses processus
Comprendre le marketing et ses processus
 
Le plan de formation.pptx
Le plan de formation.pptxLe plan de formation.pptx
Le plan de formation.pptx
 
Cours droit des affaires
Cours droit des affaires Cours droit des affaires
Cours droit des affaires
 
Leadership & connaissance de soi
Leadership & connaissance de soiLeadership & connaissance de soi
Leadership & connaissance de soi
 

Similaire à 4.Partie III _ Cours gestion de l'entreprise

Introduction mix-marketing
Introduction mix-marketingIntroduction mix-marketing
Introduction mix-marketingOmar BE
 
Cours marketing2
Cours marketing2Cours marketing2
Cours marketing2Med Razek
 
Etudes marche
Etudes marcheEtudes marche
Etudes marcheTaha Can
 
Cours de marketing
Cours de marketingCours de marketing
Cours de marketingTaha Can
 
Marketing Opérationnel cours
Marketing Opérationnel coursMarketing Opérationnel cours
Marketing Opérationnel coursAmine Alaoui
 
Cours marketing de base s3
Cours marketing de base s3 Cours marketing de base s3
Cours marketing de base s3 Jamal Yasser
 
Cours marketing résumé
Cours marketing résuméCours marketing résumé
Cours marketing résuméKerim Bouzouita
 
Cours d _initiation_au_marketing
Cours d _initiation_au_marketingCours d _initiation_au_marketing
Cours d _initiation_au_marketingIlyas Benaouda
 
La concurrence marketing
La concurrence   marketingLa concurrence   marketing
La concurrence marketingOmar BE
 
Présentation politique de produit marketing mix
Présentation politique de produit marketing mixPrésentation politique de produit marketing mix
Présentation politique de produit marketing mixOuiem2501
 
Cours d'introduction au marketing vf 2014 ISDG TIBYANE COMORES
Cours d'introduction au marketing vf 2014 ISDG TIBYANE COMORESCours d'introduction au marketing vf 2014 ISDG TIBYANE COMORES
Cours d'introduction au marketing vf 2014 ISDG TIBYANE COMORESNaili Bourhane Aboudou Rahime
 
Marketing 1 (1).pdf
Marketing 1 (1).pdfMarketing 1 (1).pdf
Marketing 1 (1).pdffatimadarhay
 

Similaire à 4.Partie III _ Cours gestion de l'entreprise (20)

Mkg mix-produit
Mkg mix-produitMkg mix-produit
Mkg mix-produit
 
Mkting
MktingMkting
Mkting
 
Introduction mix-marketing
Introduction mix-marketingIntroduction mix-marketing
Introduction mix-marketing
 
Cours marketing2
Cours marketing2Cours marketing2
Cours marketing2
 
Etudes marche
Etudes marcheEtudes marche
Etudes marche
 
Cours de-marketing
Cours de-marketingCours de-marketing
Cours de-marketing
 
Cours de-marketing
Cours de-marketingCours de-marketing
Cours de-marketing
 
Cours de marketing
Cours de marketingCours de marketing
Cours de marketing
 
Mar
MarMar
Mar
 
Marketing Opérationnel cours
Marketing Opérationnel coursMarketing Opérationnel cours
Marketing Opérationnel cours
 
Cours marketing de base s3
Cours marketing de base s3 Cours marketing de base s3
Cours marketing de base s3
 
Les fondamentaux du marketing
Les fondamentaux du marketingLes fondamentaux du marketing
Les fondamentaux du marketing
 
Cours marketing résumé
Cours marketing résuméCours marketing résumé
Cours marketing résumé
 
99615634 strategie(2)
99615634 strategie(2)99615634 strategie(2)
99615634 strategie(2)
 
Cours d _initiation_au_marketing
Cours d _initiation_au_marketingCours d _initiation_au_marketing
Cours d _initiation_au_marketing
 
Etude economique
Etude economiqueEtude economique
Etude economique
 
La concurrence marketing
La concurrence   marketingLa concurrence   marketing
La concurrence marketing
 
Présentation politique de produit marketing mix
Présentation politique de produit marketing mixPrésentation politique de produit marketing mix
Présentation politique de produit marketing mix
 
Cours d'introduction au marketing vf 2014 ISDG TIBYANE COMORES
Cours d'introduction au marketing vf 2014 ISDG TIBYANE COMORESCours d'introduction au marketing vf 2014 ISDG TIBYANE COMORES
Cours d'introduction au marketing vf 2014 ISDG TIBYANE COMORES
 
Marketing 1 (1).pdf
Marketing 1 (1).pdfMarketing 1 (1).pdf
Marketing 1 (1).pdf
 

Plus de Nebil MRABET

4. Activités d'apprentissage _Cours Economie Générale I
4. Activités d'apprentissage _Cours Economie Générale I4. Activités d'apprentissage _Cours Economie Générale I
4. Activités d'apprentissage _Cours Economie Générale INebil MRABET
 
3. Partie II_ Cours Economie Générale I
3. Partie II_ Cours Economie Générale I3. Partie II_ Cours Economie Générale I
3. Partie II_ Cours Economie Générale INebil MRABET
 
2. Partie 1_Cours Economie Générale I
2. Partie 1_Cours Economie Générale I2. Partie 1_Cours Economie Générale I
2. Partie 1_Cours Economie Générale INebil MRABET
 
1.Sommaire : Cours Economie Générale I
1.Sommaire : Cours Economie Générale I1.Sommaire : Cours Economie Générale I
1.Sommaire : Cours Economie Générale INebil MRABET
 
5.Mini cas & Exercices cours marketing de base
5.Mini cas & Exercices   cours marketing de base5.Mini cas & Exercices   cours marketing de base
5.Mini cas & Exercices cours marketing de baseNebil MRABET
 
4.Partie II cours marketing de base
4.Partie II   cours marketing de base4.Partie II   cours marketing de base
4.Partie II cours marketing de baseNebil MRABET
 
3.Partie I cours marketing de base
3.Partie I   cours marketing de base3.Partie I   cours marketing de base
3.Partie I cours marketing de baseNebil MRABET
 
2.Chapitre introductif Cours marketing de base
2.Chapitre introductif Cours marketing de base2.Chapitre introductif Cours marketing de base
2.Chapitre introductif Cours marketing de baseNebil MRABET
 
1.Sommaire Cours marketing de base
1.Sommaire Cours marketing de base1.Sommaire Cours marketing de base
1.Sommaire Cours marketing de baseNebil MRABET
 
5.Mini cas & Exercices _ Cours gestion de l'entreprise
5.Mini cas & Exercices  _ Cours gestion de l'entreprise5.Mini cas & Exercices  _ Cours gestion de l'entreprise
5.Mini cas & Exercices _ Cours gestion de l'entrepriseNebil MRABET
 
Techniques d'assurance
Techniques d'assuranceTechniques d'assurance
Techniques d'assuranceNebil MRABET
 

Plus de Nebil MRABET (11)

4. Activités d'apprentissage _Cours Economie Générale I
4. Activités d'apprentissage _Cours Economie Générale I4. Activités d'apprentissage _Cours Economie Générale I
4. Activités d'apprentissage _Cours Economie Générale I
 
3. Partie II_ Cours Economie Générale I
3. Partie II_ Cours Economie Générale I3. Partie II_ Cours Economie Générale I
3. Partie II_ Cours Economie Générale I
 
2. Partie 1_Cours Economie Générale I
2. Partie 1_Cours Economie Générale I2. Partie 1_Cours Economie Générale I
2. Partie 1_Cours Economie Générale I
 
1.Sommaire : Cours Economie Générale I
1.Sommaire : Cours Economie Générale I1.Sommaire : Cours Economie Générale I
1.Sommaire : Cours Economie Générale I
 
5.Mini cas & Exercices cours marketing de base
5.Mini cas & Exercices   cours marketing de base5.Mini cas & Exercices   cours marketing de base
5.Mini cas & Exercices cours marketing de base
 
4.Partie II cours marketing de base
4.Partie II   cours marketing de base4.Partie II   cours marketing de base
4.Partie II cours marketing de base
 
3.Partie I cours marketing de base
3.Partie I   cours marketing de base3.Partie I   cours marketing de base
3.Partie I cours marketing de base
 
2.Chapitre introductif Cours marketing de base
2.Chapitre introductif Cours marketing de base2.Chapitre introductif Cours marketing de base
2.Chapitre introductif Cours marketing de base
 
1.Sommaire Cours marketing de base
1.Sommaire Cours marketing de base1.Sommaire Cours marketing de base
1.Sommaire Cours marketing de base
 
5.Mini cas & Exercices _ Cours gestion de l'entreprise
5.Mini cas & Exercices  _ Cours gestion de l'entreprise5.Mini cas & Exercices  _ Cours gestion de l'entreprise
5.Mini cas & Exercices _ Cours gestion de l'entreprise
 
Techniques d'assurance
Techniques d'assuranceTechniques d'assurance
Techniques d'assurance
 

Dernier

Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBModulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBUsaPlay2
 
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfActivités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfLallaJamilaFtaich1
 
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Gabriel Gay-Para
 
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneantigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneayoubrhammadi2
 
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfNadineHG
 
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024frizzole
 
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxOffres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxMissionLocale
 
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqFabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqTxaruka
 
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Paulo Marques
 
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Paulo Marques
 

Dernier (10)

Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBModulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
 
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfActivités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
 
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
 
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneantigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
 
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
 
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
 
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxOffres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
 
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqFabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
 
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
 
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
 

4.Partie III _ Cours gestion de l'entreprise

  • 1. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 74 PARTIE III : LES FONCTIONS DE L’ENTREPRISE Résumé : La fonction est le rôle joué par un élément ou un secteur de l’entreprise. C’est à quoi sert cet élément dans l’ensemble dont il fait partie. Ainsi la fonction production a pour but de produire. Les fonctions permettent à toute entreprise, de réaliser ses objectifs (vendre, réaliser un profit, etc.) et de résoudre de nombreux problèmes (financiers, de production, sociaux, administratifs, commerciaux, etc.). Contenu Chapitre 1 : Fonction Marketing Chapitre 2 : Fonction production Chapitre 3 : Fonction Ressources Humaines Chapitre 4 : Fonction d’approvisionnement Chapitre 5 : Fonction financière
  • 2. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 75 Chapitre 1 : Fonction Marketing Objectifs : L’étudiant (e) doit être capable de : ▪ Définir les notions de marché en terme marketing, ▪ Situer la place du marketing dans l’organisation, ▪ Différencier le marketing stratégique du marketing opérationnel. ▪ Expliquer le choix de produit Contenu : I - Stratégie marketing II - Analyse du marché III - Choix du produit IV - Actions sur le marché Mots Clés Stratégie marketing – Marketing Mix – Publicité – Promotion – Relations publiques – Packaging – Nom du produit – Le merchandising – Prix
  • 3. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 76 I- Stratégie marketing Le marketing a pour objet de prévoir l’attitude de la clientèle à l’égard d’un produit. Il faut savoir ce que veut le client : quels sont les besoins ? Comment les hiérarchisés ? Quel prix peut-il payer ? Quel sera le rendement d’une compagne de publicité ou de promotion de ventes ? Combien vendra-t-on de nouveaux produits ? De combien augmenterait le chiffre d’affaires si on engage des représentants supplémentaires ? II- Analyse du marché Pour vendre un produit sur un marché, la fonction vente s’appuie sur le marketing mix, qui détermine la politique des quatre P : Produit-Prix-Place-Publicité. Ainsi, l’entreprise doit connaître la structure du marché sur lequel, elle opère. III- Choix du produit Phase 0 : étude et expérimentation du produit ; Phase 1 : lancement ; Phase 2 : Croissance ; Phase 3 : Maturité ; Phase 4 : Déclin ; Phase 5 : Disparition. Figure 8: Le cycle de vie du produit IV- Actions sur le marché 1- Choix du système de distribution : Pour choisir le circuit de distribution approprié pour commercialiser les produits, l’entreprise doit tenir compte des contraintes suivantes : Le type de produit : de luxe ou non ; La clientèle visée : ses habitudes d’achat ; Les contraintes légales : réglementation, concurrence, etc. Les usages en vigueur : marges, remises diverses, etc. 0 Vent e Durée de vie 1 2 3 4 5
  • 4. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 77 2- Publicité : Il s’agit de choisir l’axe publicitaire autour duquel va s’articuler la compagne, ainsi que le ou les slogans publicitaires. Il faut choisir les médias et les supports, en fonction du produit, des cibles visées, des moyens financiers et mettre au point le calendrier de parution des différents messages : c’est le rôle du média planning. 3- La Publicité sur le Lieu de Vente (PLV) : On désigne sous le nom PLV, toutes les manifestations publicitaires d’une marque sur le lieu de vente. Il faut se manifester sur le lieu de vente afin de déclencher les impulsions d’achat (création d’animations, stimulation par des jeux, des remises, etc.) 4- La promotion des ventes : elle doit assurer le développement des ventes. Elle s’adresse par exemple : Aux consommateurs : la 13ème bouteille achetée est gratuite ; Aux distributeurs : un cadeau au-delà d’un certain chiffre réalisé ; A la force de vente : un voyage pour le meilleur vendeur ; Aux prescripteurs : des remises substantielles Pour être efficace la promotion doit être limitée dans le temps et bien perçue. 5- Les Relations Publiques (R. P) : Les relations publiques font partie de la communication qui s’applique aux entreprises comme aux administrations. Les relations publiques s’adressent en particulier aux élus, aux leaders d’opinion ou aux groupes de pression. Les « relations presse » sont destinées aux journalistes. 6- Le Packaging (emballage) : l’emballage (conditionnement) n’est plus une protection, mais un support d’information qui contribue à déclencher l’acte d’achat, préparé par la publicité et la promotion des ventes qui ont « prévendu » le produit. 7- Le nom du produit : est élément important de la communication. Il est nécessaire qu’il soit nouveau, facile à prononcer, agréable à entendre, facile à retenir, etc. 8- Le merchandising (Marchandisage) : c’est l’ensemble des techniques visant à présenter à l’acheteur éventuel, le produit à vendre dans les meilleures conditions psychologiques et matérielles possibles (présentation, étalage (exposition de marchandises à vendre, lieu où sont exposés des marchandises), visualisation, etc.). 9- Le prix de vente : L’entreprise est soumise à de nombreuses contraintes avec lesquelles, elle doit composer pour déterminer ses prix de vente : - La législation : Certaines lois limitent les possibilités de fixation libre des prix (cigarettes, livre, pharmacie, etc.). Les soldes sont également réglementées. - La capacité de production : La capacité de production importante, permet à l’entreprise de produire en grande quantité, si le marché est porteur. Ceci permet de réduire le prix parce que l’entreprise bénéficie de l’économie d’échelle. - Le prix du marché : L’entreprise peut s’aligner sur ses prix, les dépasser ou les fixer plus bas que le prix du marché (offre et demande). Chaque politique présente des avantages et des inconvénients. - La conjoncture économique : Si on se trouve dans une phase de croissance ou, au contraire, de récession, les entreprises n’auront pas les mêmes facilités pour fixer leurs prix
  • 5. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 78 - Le coût du produit : c’est un élément important dans la détermination du prix de vente, à partir du point mort (seuil de rentabilité). CA - CV = M/CV = CF Bénéfice = M/CV - CF - Les types de concurrence : Exemples : Marché très concurrentiel : plusieurs producteurs et plusieurs consommateurs ; Marché de monopole : un seul producteur et plusieurs consommateurs ; Marché d’oligopole : quelques entreprises qui dominent le marché et forment un cartel. G La demande : On étudie l’élasticité de la demande et l’acceptabilité du prix : L’élasticité de la demande : une augmentation du prix d’un produit tend à faire baisser la demande et inversement, une diminution l’accroît. La demande est une fonction décroissante du prix. L’acceptabilité du prix : certains n’acceptent pas de payer au-dessus d’un certain prix, alors que d’autres ont le même comportement au-dessous de certains prix. Les premiers trouvant qu’à ce prix c’est trop cher de payer. Les autres trouvent qu’en dessous de ce prix le produit n’est pas de bonne qualité. L’entreprise doit chercher à connaître les limites « acceptables » par un nombre suffisant d’acheteurs pour que son activité soit rentable et déterminer le prix marketing optimal.
  • 6. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 79 Chapitre 2 : Fonction production Objectifs : L’étudiant (e) doit être capable de : ▪ Définir le système de production ▪ Situer la place de la production dans l’organisation, ▪ Enumérer les différents types de production ▪ Saisir l'importance des études techniques ▪ Expliquer la notion de qualité. Contenu : I - Le système de production II - Le plan de production III - Les types de production IV - Les études techniques Mots Clés Production à la commande – Production par lots – Production de masse – Bureau des études - Bureau des méthodes.
  • 7. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 80 I- Le système de production Figure 9: Le système de production La transformation des matières est réalisée par les facteurs de production (travail, capital). P = f (T, K). (P : fonction de production, T : travail (main d’œuvre) et K : capital technique (machines)). II- Le plan de production Il s’agit de définir dans le temps les quantités à produire. Le plan à moyen ou long terme (supérieur à 1 an) et le plan à court terme (inférieur à 1 an). A Le plan à court terme : ce plan doit permettre une gestion optimale, à court terme, assurant le plein emploi des hommes et des machines. En cas d’insuffisance de la capacité de production, l’entreprise fera appel à des sous-traitants ou à des entreprises de travail temporaire. B Le plan à moyen et long terme : 1) L’établissement du programme d’investissement qui devra être réalisé pour que la capacité de production s’adapte aux prévisions de vente ; 2) La détermination des besoins en personnel (recrutement, formation, etc.) III- Les types de production a. La production unitaire (ou à la commande) : elle est réalisée à la demande du client, parfois sur mesure ; b. La fabrication par lots (ou en petites séries) : elle est intermittente, alimente les stocks et joue un rôle intermédiaire entre la demande « sur mesure » et la production de masse ; (intermittent : qui cesse et reprend par intervalles). c. La fabrication de masse (ou en grandes séries) : elle est continue et peut porter soit sur un produit unique (exemplaires identiques) soit sur un produit différencié (exemplaires non identiques). IV- Les études techniques Avant de lancer la production, des études techniques préalables sont nécessaires. C’est le rôle du bureau des études et du bureau des méthodes. 1- Le bureau des études a) Son rôle est : • Concevoir et mettre au point les produits à fabriquer ; • Chercher les améliorations susceptibles d’être apportées aux produits existants ; Flux de produits finis Flux de matières premières Entrée Transformation des matières premières Sortie
  • 8. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 81 b) Le bureau des études doit connaître : ▪ L’usage auquel on destine ce produit ; ▪ Les contraintes imposées (fourchette de prix, qualités techniques requises, spécialisations particulières, normes à respecter, etc.) c) L’étude technique consiste : ▪ Chercher les solutions spécifiques pouvant être adoptés ; ▪ Choix des matériaux et des organes composant le produit ; ▪ Conception des différentes pièces. d) Le projet étudié est présenté par le bureau des études sous forme d’un dossier qui comprend : ▪ Les dessins : dessins d’ensembles, des sous-ensembles, des pièces détachées, etc. ; ▪ La nomenclature : c’est un document normalisé (selon les normes nationales et / ou internationales), dans lequel figure la liste de toutes les pièces composant le produit, avec l’indication de leurs caractéristiques essentielles ; ▪ Le devis : il s’agit en général d’un devis estimatif, destiné à fournir un ordre de grandeur du coût du projet. Plusieurs devis peuvent être proposés avec différentes options. 2- Le bureau des méthodes Alors que le bureau des études met au point le produit à fabriquer, le bureau des méthodes définit la manière dont il sera fabriqué. Pour cela, le bureau des méthodes détermine l’implantation des postes de travail, les outils et les machines à utiliser, le personnel concerné, les temps nécessaires et l’importance du programme de fabrication. Les délais de production dépendent des quantités à produire et des moyens mis en œuvre. Les tâches du bureau de méthodes : ▪ A partir du prototype élaboré par le bureau des études, on analyse le produit. Il est décomposé en sous-ensembles et pièces détachées ; ▪ Etablissement de la gamme de fabrication (peut être détaillée dans une série de fiches d’instructions qui concernent toutes les opérations qui doivent être réalisées sur un même poste de travail) ; ▪ Calcul du temps attribué à la réalisation de chaque opération.
  • 9. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 82 Chapitre 3 : Fonction Ressources Humaines Objectifs : L’étudiant (e) doit être capable de : • Comprendre l’importance des ressources humaines dans l’organisation, • Définir la place de la G-R-H dans l’organisation. • Expliquer les aspects techniques de la fonction Contenu : I - L’administration du personnel II- La gestion des ressources humaines III- Les aspects techniques de la fonction Mots Clés Rémunération – Syndicat – Recrutement – Formation – Hygiène – Sécurité – Risque.
  • 10. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 83 Le service du personnel, doit veiller à ce que chaque salarié utilise au mieux ses capacités. Il doit favoriser de bonnes relations humaines dans l’entreprise entre les collaborateurs et les services, afin que chacun se sente parfaitement intégré à l’entreprise. On distingue plusieurs domaines d’activité dans la fonction Ressources Humaines. I- L’administration du personnel Les principales tâches relevant de l’administration du personnel sont les suivantes : ▪ Ouverture, suivi et classement des dossiers individuels du personnel ; ▪ Tenue des registres et documents imposés par la réglementation du travail (panneaux d’affichage, informations obligatoires, etc.) ; ▪ Application des dispositions légales et réglementaires (hygiène et sécurité, règlement intérieur, médecine de travail, etc.) ; ▪ Gestion des rémunérations, calcul des charges sociales, déclarations, etc. ▪ Relations avec les services administratifs de l’emploi (ate : agence tunisienne de l’emploi), l’inspection du travail, la sécurité sociale, les mutuelles, etc. ▪ Relations avec les partenaires sociaux (syndicats, etc.). Le service personnel entretient des relations régulières et organise les réunions obligatoires avec les délégués du personnel, le comité d’entreprise, les délégués syndicaux. En cas de conflits individuels ou collectifs, le directeur du personnel négocie avec les délégués du personnel. Il représente l’entreprise vis-à-vis de l’inspection du travail et des conseils de prud’hommes. II- La gestion des ressources humaines L’objectif d’une bonne gestion du personnel, c’est de prévoir et de préparer les évolutions quantitatives et qualitatives qui affecteront les ressources humaines à moyen et long terme. Les principales tâches à effectuer sont : ▪ Prévision des effectifs ; ▪ Evaluation du personnel ; ▪ Plan de recrutement ; ▪ Evolution des postes ; ▪ Analyse des postes ; ▪ Formation et information. III- Les aspects techniques de la fonction 1- La gestion prévisionnelle du personnel La gestion prévisionnelle du personnel comporte trois parties : la première concerne les besoins de l’entreprise en ressources humaines. La deuxième partie concerne l’étude des postes et du personnel dont disposera l’entreprise à une échéance donnée. La troisième partie consiste à analyser les écarts entre le personnel prévisionnel et les postes dont disposera l’entreprise à la même échéance, et à prévoir les ajustements nécessaires.
  • 11. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 84 2- le recrutement du personnel Pour l’entreprise, les opérations de recrutement sont coûteuses. Au coût des opérations d’embauche s’ajoute le coût de formation. Il faut également ajouter le coût d’intégration et d’adaptation. 3- La rémunération Le salaire est la contrepartie du travail fourni. Il constitue le revenu essentiel du salarié, permettant la satisfaction de ses besoins. Le désir d’équité doit se traduire dans les grilles cohérentes de rémunération. Le système de rémunération doit être simple, objectif, motivant, facile à calculer et à contrôler. La productivité du travail est l’une des sources de la rentabilité de l’entreprise. Le salaire doit tenir compte des résultats. 4- La formation On distingue plusieurs types de formation : ▪ La formation initiale : donne des connaissances qui préparent parfois directement à l’exercice d’une profession (bac professionnel, DTS (Diplôme de Technicien Supérieur, etc.) ▪ La formation continue : il s’agit d’une alternance entre l’entreprise et le centre de formation. Elle a pour objet l’adaptation, le perfectionnement et la promotion professionnelle et sociale des salariés ▪ La formation sur le tas : c’est l’apprentissage et l’acquisition de l’expérience par l’exercice du travail (tâche à exécuter). 5- L’hygiène et la sécurité a) La nature des risques : ▪ Les accidents de travail : non-respect des consignes de sécurité ; ▪ Les maladies professionnelles : exemple : la silicose des mineurs qui touche les voies respiratoires ; ▪ Les sinistres : exemple : les incendies ; b) La protection contre les risques : ▪ L’assurance : est obligatoire dans le cadre de la sécurité sociale pour les accidents de travail et les maladies professionnelles ; ▪ Les règles de prévention : affichage des consignes de sécurité, élaboration des plans de secours à appliquer, acquisition d’équipements de sécurité installés sur les matériels ou à la portée des travailleurs (extincteurs, signaux d’alarme, etc.). La sécurité peut être accrue par une amélioration des conditions de travail. Cette amélioration diminue les accidents de travail et améliore la vigilance du personnel.
  • 12. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 85 Chapitre 4 : Fonction d’approvisionnement Objectifs : L'étudiant(e) doit être capable de : ▪ Définir les attributions de la fonction d'approvisionnement ▪ Saisir la politique d'achat ▪ Expliquer l'importance de la gestion de stocks Contenu : I- Les attributions de la fonction II- La politique d’achat III- La gestion des stocks Mots Clés Processus d’achat – Stock – Loi 20/80 – La méthode ABC.
  • 13. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 86 Elle regroupe l’ensemble des opérations qui ont pour objectif de mettre à la disposition de l’entreprise les produits et services dont elle a besoin et quelle doit se procurer à l’extérieur. Les achats bien effectués permettent de faire réaliser des économies substantielles compte tenu des sommes engagées. I- Les attributions de la fonction ▪ Trouver dans les délais impartis les matières premières, matériaux et produits dont l’entreprise a besoin ; ▪ Suivre en permanence l’évolution du marché, des produits utilisés par l’entreprise et se tenir au courant des nouveautés ; ▪ Etablir les procédures d’approvisionnement et les faire respecter par les différents services de l’entreprise ; ▪ Concevoir des programmes d’approvisionnement en fonction des prévisions de fabrication pour éviter des ruptures de stocks ; ▪ Définir les standards de qualité et de prix que devront respecter les acheteurs ; ▪ Fixer les règles de contrôle des marchandises réceptionnées ; ▪ Etablir les critères d’une bonne gestion des stocks ; ▪ Définir les conditions de règlement avec les fournisseurs. II- La politique d’achat 1- Avant d’enclencher un processus d’achat, il faut préalablement définir : ▪ Les exigences techniques souhaitées ; ▪ Les quantités nécessaires ; ▪ Le moment où le besoin doit être satisfait ; ▪ La qualité, compte tenu de l’usage envisagé du produit. 2- Les critères de sélection des fournisseurs : ▪ Une qualité constante ; ▪ Le respect des délais de livraison ; ▪ Les prix intéressants ; ▪ Les références fournies ; ▪ La notoriété de la firme ; ▪ Les conditions de règlement ; ▪ Les remises possibles, etc. Selon ces critères l’entreprise peut choisir entre l’achat d’un seul fournisseur, plusieurs fournisseurs, fournisseur de petite taille (détaillants), de grande taille (grande surface), etc.
  • 14. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 87 III- La gestion des stocks → Le stock joue un rôle régulateur entre le flux discontinu des approvisionnements et le flux continu de la consommation des produits par l’entreprise. Il doit faire face à toute variation aléatoire de ces flux. En contrepartie, cela immobilise du capital et entraîne des coûts élevés. La gestion des stocks a pour but de mettre en œuvre les techniques qui permettent de minimiser les coûts de stockage tout en se préservant des ruptures de stock. → Parmi les méthodes de gestion des stocks : • La règle 20/80 : 20% des articles utilisés par l’entreprise représentent 80% de la valeur ; • La méthode ABC : met en évidence trois groupes d’articles : groupe A (10% des articles en nombre ont 70% en valeur), groupe B (30% des articles en nombre ont 20% en valeur) et groupe C (60% des articles en nombre ont 10% en valeur).
  • 15. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 88 Chapitre 5 : Fonction financière Objectifs : L’étudiant (e) doit être capable de : ▪ Définir les moyens de financement de l'entreprise ▪ Définir la structure financière de l'entreprise ▪ Expliquer l'importance de l'analyse financière Contenu : I- Les moyens de financement de l’entreprise II- La structure financière de l’entreprise : le bilan III- L’analyse financière Mots Clés Dépenses d’investissement – Dépenses d’exploitation – Besoin de financement – Capital social – Réserves – Dettes – Capitaux propres – Capitaux permanents – Capitaux circulant – Autofinancement – Fonds de roulement – Besoin en fonds de roulement – Trésorerie – Tableau emplois – ressources.
  • 16. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 89 La fonction financière a pour objet : ▪ De procurer à l’entreprise les capitaux nécessaires pour son activité quotidienne et sa croissance ; ▪ D’assurer une bonne gestion des disponibilités temporaires ; ▪ De contrôler la rentabilité des investissements et la rentabilité globale de l’entreprise. La fonction financière est en interrelation avec les autres fonctions. Elle gère les recettes que procure la vente des produits finis. Mais au préalable, elle doit assurer le financement de leur production et l’approvisionnement, ainsi l’ensemble des activités qui contribuent à la réalisation des objectifs de l’entreprise. On distingue : ▪ Les dépenses d’investissement : constructions, achat de terrains, installation d’ateliers, etc. ▪ Les dépenses d’exploitation : achat de matières premières, rémunération du personnel, etc. Cette nécessité de débourser avant d’encaisser crée chez l’entreprise un besoin de financement que le responsable du service financier doit analyser avant de satisfaire. Pour satisfaire un besoin de financement, il existe plusieurs moyens. Chacun de ces moyens engendre un certain coût. La fonction financière doit analyser les différentes possibilités de financement et choisir celle qui coûte le moins cher pour l’entreprise. La mission de la fonction financière ne se limite pas à la simple recherche des sources de financement : elle comprend aussi l’équilibrage des ressources et des emplois ; c’est-à-dire que les moyens qui sont mis à la disposition de l’entreprise doivent correspondre juste à ses besoins financiers. Les fonds en surplus constituent un manque à gagner pour l’entreprise dans la mesure où ils peuvent être rentabilisés dans une opération quelconque. Par contre, un manque de fonds peut pénaliser le fonctionnement de l’entreprise. I- Les moyens de financement de l’entreprise Le passif du bilan nous donne une idée sur les moyens de financement du fonctionnement, investissements et projets de l’entreprise. ▪ Capitaux propres : on trouve par exemple : le capital social (apport des actionnaires), Les réserves (partie des bénéfices non distribués). ▪ Capitaux étrangers : on trouve : Les dettes à long et moyen termes (emprunts obligataires (contractés par une société anonyme par des titres appelés obligations), dettes auprès des banques, etc.), Les dettes à court terme (crédits fournisseurs, crédits bancaires (escomptes, facilités de caisse, le découvert, etc. ▪ Capitaux permanents = capitaux propres + Dettes à long et moyen termes ▪ Les capitaux permanents servent à financer les immobilisations. ▪ Capitaux circulants : Dettes à court terme Les capitaux circulant servent à financer les valeurs d’exploitation.
  • 17. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 90 II- La structure financière de l’entreprise : le bilan La structure financière est résumée dans le bilan. L’actif regroupe les emplois de l’entreprise classés de haut en bas par ordre de liquidité croissante (la liquidité d’un poste est la rapidité ou la facilité avec laquelle on peut le transformer en monnaie). Le passif renferme les ressources de l’entreprise par ordre d’exigibilité (L’exigibilité d’un poste dépend de la durée pendant laquelle la ressource est encore à la disposition de l’entreprise. Plus cette durée est courte et plus l’exigibilité du poste est grande.) Actif Passif Actif immobilisé - Immobilisations - Autres valeurs immobilisées - Capitaux propres - Dettes à long et moyen termes Capitaux permanents Actif circulant - Valeurs d’exploitation - Valeurs réalisables - Valeurs disponibles Dettes à court terme Capitaux provisoires III- L’analyse financière ▪ Permet de gérer rationnellement les moyens financiers ; ▪ Analyse les différentes rubriques du bilan grâce à l’utilisation de certains outils : capacité d’autofinancement, fonds de roulement, Besoins en Fonds de Roulement, Ratios d’analyse financière. 1-L’autofinancement C’est la capacité de l’entreprise à financer elle-même ses investissements sans avoir recours à des capitaux étrangers. CAF = Capacité d’Autofinancement = Bénéfice Net + Dotations aux amortissements + Dotations aux provisions → C’est aussi la marge brute d’autofinancement → Cash flow 2- Les règles de l’équilibre financier a) L’endettement limité : afin de bénéficier des avantages de l’emprunt (la rentabilité et le développement) et d’atténuer ses inconvénients et les risques qui l’accompagnent (autonomie et sécurité), le directeur financier doit respecter la règle de l’endettement limité qui préconise que l’endettement à long et moyen terme ne doit pas dépasser le montant des capitaux propres. Dettes à long et moyen termes Capitaux propres  1
  • 18. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 91 b) La règle de l’équilibre minimum : Les capitaux permanents doivent financer l’actif fixe et les capitaux provisoires doivent financer l’actif circulant. Ce qui se traduit par l’égalité. Capitaux permanents = Actif fixe Capitaux provisoires = Actif circulant Pour assurer sa sécurité, l’entreprise ne doit pas se limiter au respect de la règle de l’équilibre minimum. Certains éléments de l’actif circulant comme les valeurs d’exploitation et réalisables ne sont pas toujours en liquidité aussi rapidement lorsque les dettes à court terme arrivent à échéance. Dans ce cas les dettes à court terme ne peuvent plus financer ce type de valeurs. Il faut que les capitaux permanents soient en mesure de couvrir ce type de financement. c) Fonds de Roulement (FR), Besoins en Fonds de Roulement (BFR) et Trésorerie Nette (TN) * Fonds de Roulement (FR) : c’est la partie des capitaux permanents qui au-delà des immobilisations sert à financer les valeurs de roulement dans l’entreprise. FR = Capitaux permanents - Valeurs immobilisées FR = Actif circulant - Capitaux provisoires *Besoins en Fonds de Roulement (BFR) : c’est la différence entre les besoins cycliques (besoins liés au cycle d’exploitation) et les ressources cycliques (ressources liées au cycle d’exploitation) de l’entreprise. Son expression la plus simplifiée est la suivante : BFR = Stock + créances sur clients - crédits fournisseurs * Trésorerie Nette (TN) : FR - BFR TN  0 si FR  BFR TN  0 si FR  BFR TN = 0 si FR = BFR. d) Les ratios d’analyse financière • Le ratio permet d’évaluer les performances et la situation financière de l’entreprise ; • Comparaison dans le temps : comparaison des ratios actuels avec les ratios des exercices précédents ; • Comparaison dans l’espace : comparaison des ratios de l’entreprise avec les moyennes du secteur ou les ratios d’autres entreprises similaires ; • Deux types de ratios : les ratios de synthèse (ratios de financement) et les ratios de trésorerie. Exemple de ratio de financement : le ratio de financement des immobilisations = capitaux permanents / Valeurs immobilisées. Exemple de ratio de trésorerie : ratio de liquidité = actif circulant / dettes à court terme. e) Le Tableau des Emploi-Ressources C’est un tableau où sont enregistrés les emplois durables effectués par l’entreprise, les ressources qui ont servi pour le financement de ces emplois et les nouvelles ressources stables que l’entreprise s’est procurée.
  • 19. Gestion de l’Entreprise Nabil MRABET & Mansour MRABET Page 92 Tableau 12: Emploi-Ressources Emplois durables Augmentation de l’actif fixe Diminution des capitaux permanents Solde (R-E  0) Ressources stables Augmentation des capitaux permanents Diminution de l’actif fixe Solde (R-E  0) Emplois durables : Distribution de dividendes, investissements, réduction des capitaux propres et remboursement des dettes financières. Ressources stables : capacité d’autofinancement, cessions d’actifs immobilisés, augmentation des capitaux propres et augmentation des dettes financières.