Déchet et urbanisme

1 674 vues

Publié le

Celine Oriol

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 674
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
102
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Déchet et urbanisme

  1. 1. Le Quar(er Espace, espace d’expérimenta(on  de la ges(on des besoins à la ges(on de la cité 
  2. 2. La ville et le déchet,  quelques constats  Constat urbain:  Constat jeu d’acteurs:  ‐ La popula(on urbaine s’accroit  ‐  Le volume de déchets produit en milieu urbain  ‐ Manque de dialogue et de transversalité  s’accroit  > Le déchet est un invariable du fait urbain  ‐ Peu de prise en compte de la ques(on des  déchets en amont dans les projets  Constat social et poli(que:  ‐ Prise de conscience des besoins en développement  ‐  La prise en compte du déchet est dans la  durable  plupart des cas uniquement organisée par  les organismes de collecte (EPCI,  Constat juridique:  Syndicats, Intercommunalités) et des  ‐ De nombreux textes, peu appliqués et mal adaptés:  filières industrielles  les enjeux de la propreté et de la ges(on des déchets  ne sont pas pris en compte:  Le code de l’environnement  Le code général des collec(vités locales  Le code de la route  Le règlement sanitaire départemental (RSD)  Les plans départementaux d’élimina(on des déchets ménagers et  assimilés (PDEDMA)  Le Grenelle 1  Le Grenelle 2 
  3. 3. COMMENT ATTEINDRE DES OBJECTIFS DE PROPRETE ET  D’AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE DES DECHETS  AMBITIEUX?  Comment améliorer la GESTION URBAINE en faisant  évoluer les pra(ques de concep(on?   Mumbay ‐ Inde 
  4. 4. > 3 grandes postures pour faire évoluer les démarches de projet et  faire évoluer la rela(on au déchet:  ‐ An(ciper  ‐ Décloisonner la vision de chaque acteur : Partager les projets entre  acteurs de la Ville   ‐ Sensibiliser les habitants – Responsabiliser  > Notre expérience à travers 3  théma(ques :   ‐ ANTICIPER LORS DE LA CONCEPTION DES QUARTIERS – ProgrammaNon   urbaine Arras (62)   ‐ AMELIORER L’EXISTANT DANS LES QUARTIERS ANRU – démarche GUP à   Villepinte (93)   ‐ MIEUX PREPARER LA VILLE DE DEMAIN A PRENDRE EN COMPTE LES   DECHETS A TRAVERS LES OUTILS DE PLANIFICATION ET DE   REGLEMENTATION LOCAUX 
  5. 5. ANTICIPER LORS DE LA CONCEPTION DES QUARTIERS  1 ‐ DEFINTION DU PROJET : Intégra(on de la probléma(que déchet en amont  > Prendre en compte dès le programme urbain la ques(on des déchets  dans le cadre d’un diagnos(c AEU  ‐  Rencontre avec l’EPCI   ‐  Recueil d’éléments de diagnos(c sur la collecte (fréquence, performance,  parcours de collecte…)  > Mere en rela(on les éléments de collecte existant avec le projet  envisagé  ‐  Evaluer sur la base de la programmaNon prévue (nombre de logement,  SHON acNvités, équipements…) le surplus au raNo qu’entrainera la  réalisaNon du quarNer à terme  ‐  Evaluer en conséquence les besoins théoriques en maNère de locaux  ‐  Proposer un iNnéraire de collecte  ‐  Proposer la localisaNon du mobilier de collecte sur l’espace urbain  CUA – Ville de Dainville – Agence Celine Oriol  2 ‐ PHASE « PRE‐OPERATIONNELLE »: Cadrage du projet auprès des  opérateurs urbains, immobiliers  Plan de définiNon de GesNon Urbaine – volet déchets  >  RédacNon d’un cahier des charges pour les opérateurs et promoteurs liés  à la foncNonnalité   > Alimenter le PLU, le règlement de ZAC, de loNssement  3 ‐ MISE EN PLACE D’UNE GESTION DURABLE DES DECHETS   > Vers une gesNon différenciée des espaces verts et un affranchissement  de l’usage des pesNcides  >Mise en place du tri sélecNf avec points d’apport volontaire enterrés  > ValorisaNon des déchets verts privés et publics par compostage  > Un travail de sensibilisaNon à mener à traves la mise au point d’un guide  de bonnes praNques à desNnaNon des futurs habitants  Points d’apport   Voies carrossables   volontaire enterrés  camions de collecte 
  6. 6. AMELIORER L’EXISTANT DANS LES QUARTIERS ANRU – la démarche de GUP  La GUP met au cœur de la réflexion la quesNon  des déchets et de la propreté  ‐ Mise en place d’une démarche de GesNon Urbaine de Proximité:  ‐  EntreNens individuels avec les acteur et quesNonnaires  ‐  OrganisaNon de diagnos(cs en marchant réunissant: bailleurs  (I3F, Efidis, OPHLM, Ville,, Organisme de collecteurs (SEAPFA),  élus, gardiens et habitants  ‐ Mise en place de groupes de travail restreint:  ‐ ‐ ordures ménagères, encombrants, dépôts sauvages  ‐ ‐ environnement, propreté, espaces verts , voirie  ‐ ‐ veille et implicaNon des habitants  OBJECTIFS  •  Réunir l’ensemble des partenaires « autour de la table ».  •  Aider  à  construire  une  culture  commune  de  la  GesNon  Urbaine  de  Proximité.  •  IdenNfier  et  analyser  les  dysfoncNonnements  en  termes  de  gesNon  urbaine et pointer les « marges de progrès » pour une plus grande  saNsfacNon des usagers, des professionnels.   •  Définir un plan d’ac(ons collec(ves.  •  Formaliser  dans  le  cadre  d’une  convenNon  GUP  un  planning  opéra(onnel concerté et les engagements des différents partenaires  pour le megre en œuvre.  Gup de Villepinte  •  Megre en place un système de pilotage, de suivi et d’évalua(on.  Acadie Coopéra(ve Conseil + Agence Celine Oriol 
  7. 7. MIEUX PREPARER LA VILLE DE DEMAIN A PRENDRE EN COMPTE LES DECHETS A TRAVERS LES  OUTILS DE PLANIFICATION ET DE REGLEMENTATION LOCAUX  CONSTAT  ‐ Les réflexions territoriales intègrent les quesNons de réseaux d’eau et d’énergie  mais pas la quesNon des déchets  ‐  le SCOT donne des orientaNons sur la planificaNon des infrastructures (équipements et  installaNons de gesNon des déchets)  ‐  le PLU intègre la problémaNque déchets de la façon suivante:  ‐  rapport de présenta,on: analyse de la problémaNque de gesNon des flux  et mis au point d’un volet environnemental montrant l’impact d’une  extension urbaine sur l’environnement et le foncNonnement des  équipements en parNculier en maNère de déchets  ‐  le PADD  ‐  le règlement  arNcle 4, 6 et 11 imposent des condiNons favorables  d’organisaNon des voiries d’accès ainsi que pour l’intégraNon des locaux  poubelles ou leur bon dimensionnement  ‐  Les permis de construire ne sont pas validés par les services compétents en maNère  de gesNon de déchets  OBJECTIFS  > Dans le SCOT  Intégrer dans le SCOT des recommanda,ons applicables à son échelle. Le SCOT est  bon ou,l pour éviter les incohérences d’organisa,on de collecte entre communes  voisines.  > Dans le PLU : l’échelle locale  Tout permis de construire devrait avoir reçu l’aval des services de la propreté  Détailler des objec(fs de calibrage ainsi que des caractéris(ques techniques des  locaux à OM et de tri dans le règlement du PLU   Fixer des objec(fs en ma(ère de bonne collecte 
  8. 8. Merci de votre agenNon !  Agence Celine Oriol – Urbanisme et paysages urbains – 13 rue Chapon 75003 PARIS – co.urbaniste@celineoriol.fr ‐ 01 42 78 00 29 

×