SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  25
Nos techniques du
pédicule postérieur dans les
mammoplasties pour les
hypertrophies mammaires et
les gigantomasties.
Dr Madjoudj Ahcène
Docteur Ahcene Madjoudj
 Chirurgien Plasticien.
 J’exerce dans le secteur libéral à Alger
 Je collabore avec les services de chirurgie plastique et de
neurochirurgie des Centres Hospitalo-Universitaires de Blida et
Alger
 Membre de la Société Canadienne de Chirurgie Plastique Esthétique
(CSAPS).
 Membre de la Société Américaine de Chirurgie Plastique (ASPS).
Rappel de la vascularisation
la gigantomastie
 Il existe plusieurs définitions.
 Pour nous, c’est quand la résection est supérieure à un 1kg/sein
Les différentes techniques du pédicule
postérieur
Caractéristique de la technique du pédicule
total postérieur de Moufarrége
 Le pédicule est de 4 cm prenant toute la hauteur du sein.
 Il est dermo-glandulaire jusqu’au mamelon puis glandulaire
vers le haut.
 La dissection des lambeaux est cutanéo-glandulaire.
 Dissection extensive vers le haut pour « loger » le long
pédicule.
Pédicule postérieur total de Moufarrege
Technique du pédicule postérieur total de
Moufarrege dans les gigantomastie
 Suites cutanées houleuses dûes à la précarité vasculaire sur des
grands lambeaux cutanés.
 Résultats à 3 mois.
 Allaitement après grossesse.
Autres cas avec la technique de Moufarrege
Problèmes posés par la technique de Moufarrege dans les
hypertrophies sévères sont dus à la précarité vasculaire aux
extrémités des lambeaux cutanés +++ et à la pression due à
la longueur du pédicule .
Technique de Ribeiro-Robbins
 Le pédicule devient plus épais 7 à 10 cm et la partie pédiculaire
supérieure est amputée(amputation en fer à cheval).
 Nous pouvons réduire l’épaisseur du pédicule dans sa partie
postérieure.
 Le sillon sous mammaire est dessiné 2cm plus haut que son
emplacement.
 Les lambeaux cutanés sont plus épais emportant un tissu
glandulaire ce qui améliore sa vascularisation.
 La PAM est pédiculée sur le lambeau dermo-glandulaire inférieur
Technique de Robbins dans les hypertrophies
mammaires modérées
Technique de Robbins dans les gigantomasties
Résultats à 6mois
Problème dans la chirurgie des seins chez les patientes noires :
il est difficile de reconnaitre précocement la souffrance ou la
nécrose au niveau du mamelon
Suites opératoires
 Quelques retards de cicatrisation au niveau de l’angle du T
inversé , se résolvent rapidement.
 (01)Une nécrose partielle au niveau de l’aréole.
 Aucune nécrose du mamelon.
Avantages pratiques
 On évite la position demi-assise qui peut être source de problèmes
anesthésiques.
 On utilise les dessins préétablis, et une résection à ciel ouvert avec
accés aisé au creux axillaire
 L’égalité des seins est plus facile à réaliser vu que la résection est
basée sur la quantité du volume restant non sur celle qui est
réséquée.
 La sécurité du mamelon est garantie.
 S’adresse aux gigantomasties +++ et à toutes les hypertrophies.
Inconvénients
 Lorsque le sillon est mal défini , il peut y avoir un
relâchement à ce niveau qu’on peut reprendre par une
fixation à la paroi thoracique.
Conclusion
 La technique de Robbins est rapide.
 fixation de la PAM aisée même quand la transposition atteint 20
cm.
 Pas de décollement cutanéo-glandulaire.
 vascularisation et innervation de la PAM conservés
 Bonne projection de la PAM.
Les techniques des mammoplasties dans notre pratique finale

Contenu connexe

Similaire à Les techniques des mammoplasties dans notre pratique finale

La chirurgie plastique esthétique
La chirurgie plastique esthétiqueLa chirurgie plastique esthétique
La chirurgie plastique esthétique
raymondteyrouz
 
Les techniques chirurgicales en gynécologie
Les techniques chirurgicales en gynécologieLes techniques chirurgicales en gynécologie
Les techniques chirurgicales en gynécologie
malikboukerrou
 
Chirurgie du cancer du sein.pdf
Chirurgie du cancer du sein.pdfChirurgie du cancer du sein.pdf
Chirurgie du cancer du sein.pdf
chir1
 
Eb présentation fév. 2010 lipo abdomino
Eb présentation fév. 2010 lipo abdominoEb présentation fév. 2010 lipo abdomino
Eb présentation fév. 2010 lipo abdomino
Elise Bernier
 

Similaire à Les techniques des mammoplasties dans notre pratique finale (20)

Des seins comme neuf
Des seins comme neufDes seins comme neuf
Des seins comme neuf
 
Communiqué SOFCEP oct2017
Communiqué SOFCEP oct2017Communiqué SOFCEP oct2017
Communiqué SOFCEP oct2017
 
La chirurgie plastique esthétique
La chirurgie plastique esthétiqueLa chirurgie plastique esthétique
La chirurgie plastique esthétique
 
16. la gynécomastie
16. la gynécomastie16. la gynécomastie
16. la gynécomastie
 
Conf' du soir 2015
Conf' du soir 2015Conf' du soir 2015
Conf' du soir 2015
 
top sante- imcas- 2015 03-03
top sante- imcas- 2015 03-03top sante- imcas- 2015 03-03
top sante- imcas- 2015 03-03
 
CHIRURGIE ESTHETIQUE
CHIRURGIE ESTHETIQUECHIRURGIE ESTHETIQUE
CHIRURGIE ESTHETIQUE
 
Nouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartum
Nouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartumNouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartum
Nouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartum
 
Nouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartum
Nouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartumNouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartum
Nouvelle technique pour le traitement des hémorragies du postpartum
 
Rajeunissement-Vaginal.pdf
Rajeunissement-Vaginal.pdfRajeunissement-Vaginal.pdf
Rajeunissement-Vaginal.pdf
 
Le sein
Le seinLe sein
Le sein
 
Les techniques chirurgicales en gynécologie
Les techniques chirurgicales en gynécologieLes techniques chirurgicales en gynécologie
Les techniques chirurgicales en gynécologie
 
Chirurgie du cancer du sein.pdf
Chirurgie du cancer du sein.pdfChirurgie du cancer du sein.pdf
Chirurgie du cancer du sein.pdf
 
Cesarienne
Cesarienne Cesarienne
Cesarienne
 
Marie france
Marie franceMarie france
Marie france
 
Tumeurs bénignes du sein
Tumeurs bénignes du seinTumeurs bénignes du sein
Tumeurs bénignes du sein
 
La Chirurgie Bariatrique de l'adulte
La Chirurgie Bariatrique de l'adulteLa Chirurgie Bariatrique de l'adulte
La Chirurgie Bariatrique de l'adulte
 
12175806-1 (2).ppt
12175806-1 (2).ppt12175806-1 (2).ppt
12175806-1 (2).ppt
 
Top 3 des operations esthetiques les plus demandees chez les hommes
Top 3 des operations esthetiques les plus demandees chez les hommesTop 3 des operations esthetiques les plus demandees chez les hommes
Top 3 des operations esthetiques les plus demandees chez les hommes
 
Eb présentation fév. 2010 lipo abdomino
Eb présentation fév. 2010 lipo abdominoEb présentation fév. 2010 lipo abdomino
Eb présentation fév. 2010 lipo abdomino
 

Plus de madjoudj ahcene

Plus de madjoudj ahcene (11)

Rhinoplasties Esthétiques en Algérie
Rhinoplasties Esthétiques en AlgérieRhinoplasties Esthétiques en Algérie
Rhinoplasties Esthétiques en Algérie
 
La technique de suspension dans le traitement des séquelles des paralysies ...
La technique de suspension dans le traitement des  séquelles  des paralysies ...La technique de suspension dans le traitement des  séquelles  des paralysies ...
La technique de suspension dans le traitement des séquelles des paralysies ...
 
Nez histoire culture et chirurgie
Nez histoire culture et chirurgieNez histoire culture et chirurgie
Nez histoire culture et chirurgie
 
Aspects medico-legaux en chirurgie plastique,réparatrice et esthétique
Aspects medico-legaux en chirurgie  plastique,réparatrice et esthétique Aspects medico-legaux en chirurgie  plastique,réparatrice et esthétique
Aspects medico-legaux en chirurgie plastique,réparatrice et esthétique
 
Chirurgie des Pertes de substances du crâne
Chirurgie des Pertes de substances du crâne Chirurgie des Pertes de substances du crâne
Chirurgie des Pertes de substances du crâne
 
Les rhinoplasties secondaires en chirurgie réparatrice
Les rhinoplasties secondaires en chirurgie réparatrice Les rhinoplasties secondaires en chirurgie réparatrice
Les rhinoplasties secondaires en chirurgie réparatrice
 
Aplasia cutis du crane
Aplasia cutis du crane Aplasia cutis du crane
Aplasia cutis du crane
 
Les rhinoplasties en chirurgie reparatrice
Les rhinoplasties en chirurgie reparatrice Les rhinoplasties en chirurgie reparatrice
Les rhinoplasties en chirurgie reparatrice
 
Skin closure of large spina bifida myelomeningoceles
Skin closure of large spina bifida myelomeningocelesSkin closure of large spina bifida myelomeningoceles
Skin closure of large spina bifida myelomeningoceles
 
Rhinoplasty in reconstructive surgery
Rhinoplasty in reconstructive surgeryRhinoplasty in reconstructive surgery
Rhinoplasty in reconstructive surgery
 
rhinoplastie en algérie
rhinoplastie en algérierhinoplastie en algérie
rhinoplastie en algérie
 

Dernier (6)

Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
 
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
 

Les techniques des mammoplasties dans notre pratique finale

  • 1. Nos techniques du pédicule postérieur dans les mammoplasties pour les hypertrophies mammaires et les gigantomasties. Dr Madjoudj Ahcène
  • 2. Docteur Ahcene Madjoudj  Chirurgien Plasticien.  J’exerce dans le secteur libéral à Alger  Je collabore avec les services de chirurgie plastique et de neurochirurgie des Centres Hospitalo-Universitaires de Blida et Alger  Membre de la Société Canadienne de Chirurgie Plastique Esthétique (CSAPS).  Membre de la Société Américaine de Chirurgie Plastique (ASPS).
  • 3. Rappel de la vascularisation
  • 4. la gigantomastie  Il existe plusieurs définitions.  Pour nous, c’est quand la résection est supérieure à un 1kg/sein
  • 5. Les différentes techniques du pédicule postérieur
  • 6. Caractéristique de la technique du pédicule total postérieur de Moufarrége  Le pédicule est de 4 cm prenant toute la hauteur du sein.  Il est dermo-glandulaire jusqu’au mamelon puis glandulaire vers le haut.  La dissection des lambeaux est cutanéo-glandulaire.  Dissection extensive vers le haut pour « loger » le long pédicule.
  • 8. Technique du pédicule postérieur total de Moufarrege dans les gigantomastie
  • 9.  Suites cutanées houleuses dûes à la précarité vasculaire sur des grands lambeaux cutanés.  Résultats à 3 mois.  Allaitement après grossesse.
  • 10. Autres cas avec la technique de Moufarrege
  • 11. Problèmes posés par la technique de Moufarrege dans les hypertrophies sévères sont dus à la précarité vasculaire aux extrémités des lambeaux cutanés +++ et à la pression due à la longueur du pédicule .
  • 12. Technique de Ribeiro-Robbins  Le pédicule devient plus épais 7 à 10 cm et la partie pédiculaire supérieure est amputée(amputation en fer à cheval).  Nous pouvons réduire l’épaisseur du pédicule dans sa partie postérieure.  Le sillon sous mammaire est dessiné 2cm plus haut que son emplacement.  Les lambeaux cutanés sont plus épais emportant un tissu glandulaire ce qui améliore sa vascularisation.  La PAM est pédiculée sur le lambeau dermo-glandulaire inférieur
  • 13. Technique de Robbins dans les hypertrophies mammaires modérées
  • 14.
  • 15. Technique de Robbins dans les gigantomasties
  • 16.
  • 17.
  • 19. Problème dans la chirurgie des seins chez les patientes noires : il est difficile de reconnaitre précocement la souffrance ou la nécrose au niveau du mamelon
  • 20.
  • 21.
  • 22. Suites opératoires  Quelques retards de cicatrisation au niveau de l’angle du T inversé , se résolvent rapidement.  (01)Une nécrose partielle au niveau de l’aréole.  Aucune nécrose du mamelon.
  • 23. Avantages pratiques  On évite la position demi-assise qui peut être source de problèmes anesthésiques.  On utilise les dessins préétablis, et une résection à ciel ouvert avec accés aisé au creux axillaire  L’égalité des seins est plus facile à réaliser vu que la résection est basée sur la quantité du volume restant non sur celle qui est réséquée.  La sécurité du mamelon est garantie.  S’adresse aux gigantomasties +++ et à toutes les hypertrophies. Inconvénients  Lorsque le sillon est mal défini , il peut y avoir un relâchement à ce niveau qu’on peut reprendre par une fixation à la paroi thoracique.
  • 24. Conclusion  La technique de Robbins est rapide.  fixation de la PAM aisée même quand la transposition atteint 20 cm.  Pas de décollement cutanéo-glandulaire.  vascularisation et innervation de la PAM conservés  Bonne projection de la PAM.