Marché immobilier français
Bilan 2014 et perspectives 2015
Conférence de presse
Mardi 13 janvier 2015
Le marché immobilier vu par MeilleursAgents
2
1.  Bilan 2014
a.  Rappel de nos prévisions de janvier 2014
b.  Les résultat...
Bilan 2014
Nos prévisions du 16 janvier 2014
3
Un indicateur pour mieux comprendre l’évolution des prix
4
§  Mesure le rapport de force entre les acheteurs en recherche...
Un indicateur pour mieux comprendre l’évolution des prix
5
Equilibre
Déficit
d’acheteurs
Excès
d’acheteurs
1
2
4
3
Un indicateur pour mieux comprendre l’évolution des prix
6
Prix
baissent
Prix
stables
Prix
montent
1
2
4
3
La hausse des taux accélère la baisse / ralentit la hausse des prix
7
Accélère la
baisse des prix
Ralentit la
hausse des p...
La baisse des taux ralentit la baisse / accélère la hausse des prix
8
Ralentit la
baisse des prix
Légère hausse
des prix
A...
Rappel de nos prévisions du 16 janvier 2014
9
Villes ITI 1er janv 2014 Dynamique Prévision 2014
Paris 1,2 Déficit d’acheteu...
Bilan 2014
Les résultats
10
2014, résultats des courses
11
Villes Prévision 2014 2014 -> 2015
Paris -3 à -5% - 2,8%
Lyon -3 à -5% - 2,1%
Marseille -5 ...
Paris passe sous la barre des 8 000€ / m2
12
80
90
100
110
120
130
140
150
Indice des prix immobilier à Paris
-2,8%
-9%
8 ...
Paris passe sous la barre des 8 000€ / m2
13
80
90
100
110
120
130
140
150
Indice des prix immobilier à Paris
MeilleursAge...
Le centre et l’ouest parisien en plus net recul
14
Evolution du prix au m2 de juin 2011 à janvier 2015
Baisse plus marquée des petites surfaces
15
94
95
96
97
98
99
100
101
102
jan-14 fév-14 mar-14 avr-14 mai-14 jui-14 jui-14...
Depuis 2011, Paris recule plus que la banlieue
16
Villes Depuis juin 2011 En 2014
Paris -9% -2,8%
Haut de seine (92) -3,5%...
Les contrastes se creusent en régions
17
Villes Depuis	
  juin	
  2011	
   En	
  2014	
  
Marseille -12,8% -3,8%
Paris -9%...
Un volume dans l’ancien en retrait par rapport aux plus hauts
18
400
450
500
550
600
650
700
750
800
850
900
jan-01 jan-02...
Mais pendant ce temps-là, la population augmente
19
22 000
23 000
24 000
25 000
26 000
27 000
28 000
29 000
400
450
500
55...
Mais pendant ce temps-là, la population augmente
20
22 000
23 000
24 000
25 000
26 000
27 000
28 000
29 000
400
450
500
55...
Mais pendant ce temps-là, la population augmente
21
22 000
23 000
24 000
25 000
26 000
27 000
28 000
29 000
400
450
500
55...
Le marché est plus proche du blocage que de la fluidité
22
1,4
1,9
2,4
2,9
3,4
3,9
jan-01 jan-02 jan-03 jan-04 jan-05 jan-...
Un marché fluide signifierait 900 000 transactions
23
1,4
1,9
2,4
2,9
3,4
3,9
jan-01 jan-02 jan-03 jan-04 jan-05 jan-06 jan...
Baisse préoccupante d’activité dans le neuf
24
50 000
60 000
70 000
80 000
90 000
100 000
10 000
15 000
20 000
25 000
30 0...
Baisse préoccupante d’activité dans le neuf
25
50 000
60 000
70 000
80 000
90 000
100 000
10 000
15 000
20 000
25 000
30 0...
Des délais de vente qui augmentent
26
32
35
45
48
58
76
85
92
98
102
2010 2011 2012 2013 2014
Nombre moyen de jours pour s...
Une décote toujours plus forte à Paris, stabilisée en régions
27
-1,9%
-2,8%
-3,8%
-4,3% -4,4%
-5,5%
-5,9%
-6,3% -6,2% -6,...
Paris : La décote devient la règle
28
38,9%
20,1%
8,3%
18,5%
2010 2014
% de biens qui se vendent sans négociation
% de bie...
Bilan 2014
La situation du crédit
29
Une année marquée par des taux toujours plus bas
30
2,0%
2,5%
3,0%
3,5%
4,0%
4,5%
Taux d’emprunt à 20 ans
Taux = 3,5%
Janv...
La production de crédit a fléchi en 2014
31
40
50
60
70
80
90
100
110
Ensemble des prêts bancaires accordés
(ancien, hors ...
Les primo-accédants toujours à la peine
32
52%
50%
49%
48%
47%
45%
2009 2010 2011 2012 2013 2014
Part des accédants de moi...
Part des ménages les moins aisés au plus bas
33
42%
40%
40%
39%
38% 38%
2009 2010 2011 2012 2013 2014
Part des accédants a...
0%	
  
5%	
  
10%	
  
15%	
  
20%	
  
25%	
  
30%	
  
aoû-­‐11	
   nov-­‐11	
   fév-­‐12	
   mai-­‐12	
   aoû-­‐12	
   nov...
Bilan 2014
Synthèse
35
2014 : reflet d’un cycle normal et occasion manquée
36
§  Le marché immobilier français corrige graduellement les excès d...
Le carnet de santé des marchés immobiliers,
une nouvelle grille de lecture
37
Qu’est ce qu’un marché immobilier en bonne santé ?
38
§  Un marché fluide avec des délais de vente raisonnables
§  Un ma...
Fluidité
39
1 Paris
2 Bordeaux
3 Lille
4 Strasbourg
5 Nantes
6 Lyon
7 Toulouse
8 Montpellier
9 Nice
10 Marseille
Délai de ...
Equilibre
40
Nombre d’acheteurs actifs pour un vendeur (ITI*)
1 Lyon
2 Toulouse
3 Nantes
4 Bordeaux
5 Paris
6 Strasbourg
7...
Accessibilité
41
Part des ménages moyens (2,2 personnes*)
pouvant acheter 60m²
1 Marseille
2 Nantes
3 Strasbourg
4 Toulous...
Carnet de santé
42
Synthèse des facteurs de fluidité,
d’équilibre et d’accessibilité
1 Nantes
2 Strasbourg
3 Lyon
4 Toulou...
Perspectives pour 2015
43
2015 : analyser des tendances contradictoires
44
§  Arguments en faveur de la baisse des prix :
•  La baisse spectaculair...
Nos prévisions d’évolution des prix en 2015
45
Villes ITI Prévision 2015*
Paris 1 0% à -3%
Lyon 1,1 0% à -3%
Marseille 0,6...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Marché immobilier français : Bilan 2014 et perspectives 2015 (COPYRIGHT © MeilleursAgents 2015)

17 222 vues

Publié le

MeilleursAgents revient sur ses estimations 2014, annonce ses prévisions 2015 et propose une nouvelle grille de lecture du marché immobilier français à travers son "Carnet de santé".
COPYRIGHT © MeilleursAgents 2015

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
17 222
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11 921
Actions
Partages
0
Téléchargements
51
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Marché immobilier français : Bilan 2014 et perspectives 2015 (COPYRIGHT © MeilleursAgents 2015)

  1. 1. Marché immobilier français Bilan 2014 et perspectives 2015 Conférence de presse Mardi 13 janvier 2015
  2. 2. Le marché immobilier vu par MeilleursAgents 2 1.  Bilan 2014 a.  Rappel de nos prévisions de janvier 2014 b.  Les résultats •  Ventes : prix, volumes, décote, délais •  Crédit : taux, volumes, emprunteurs •  Pouvoir d’achat c.  Synthèse 2.  Une nouvelle grille de lecture du marché immobilier 3.  Perspectives et prévisions pour 2015
  3. 3. Bilan 2014 Nos prévisions du 16 janvier 2014 3
  4. 4. Un indicateur pour mieux comprendre l’évolution des prix 4 §  Mesure le rapport de force entre les acheteurs en recherche active et les vendeurs, dans un marché donné à un moment donné ITI = Acheteurs actifs / Vendeurs actifs
  5. 5. Un indicateur pour mieux comprendre l’évolution des prix 5 Equilibre Déficit d’acheteurs Excès d’acheteurs 1 2 4 3
  6. 6. Un indicateur pour mieux comprendre l’évolution des prix 6 Prix baissent Prix stables Prix montent 1 2 4 3
  7. 7. La hausse des taux accélère la baisse / ralentit la hausse des prix 7 Accélère la baisse des prix Ralentit la hausse des prix 1 2 4 3 Légère baisse des prix
  8. 8. La baisse des taux ralentit la baisse / accélère la hausse des prix 8 Ralentit la baisse des prix Légère hausse des prix Accélère la hausse des prix 1 2 4 3
  9. 9. Rappel de nos prévisions du 16 janvier 2014 9 Villes ITI 1er janv 2014 Dynamique Prévision 2014 Paris 1,2 Déficit d’acheteurs -3 à -5% Lyon 1,2 Déficit d’acheteurs -3 à -5% Marseille 0,7 Fort déficit d’acheteurs -5 à -7% §  Scénario d’évolution des taux d’intêrets : •  Stable sur le premier semestre •  En légère augmentation sur le second semestre §  Scénario d’évolution des prix selon l’ITI :
  10. 10. Bilan 2014 Les résultats 10
  11. 11. 2014, résultats des courses 11 Villes Prévision 2014 2014 -> 2015 Paris -3 à -5% - 2,8% Lyon -3 à -5% - 2,1% Marseille -5 à -7% - 3,8% §  L’ITI a bien anticipé la direction des prix §  Mais la chute non prévue des taux a réduit la baisse des prix !
  12. 12. Paris passe sous la barre des 8 000€ / m2 12 80 90 100 110 120 130 140 150 Indice des prix immobilier à Paris -2,8% -9% 8 640 € 1er juillet 2011 8 089€ 1er janvier 2014 7 863€ 1er janvier 2015
  13. 13. Paris passe sous la barre des 8 000€ / m2 13 80 90 100 110 120 130 140 150 Indice des prix immobilier à Paris MeilleursAgents Notaires 8 640 € 1er juillet 2011 8 089€ 1er janvier 2014 7 863€ 1er janvier 2015 « Dans Paris, […] le m² pourrait passer en dessous de la barre symbolique des 8 000€ en début d’année prochaine. » Conférence des notaires de Paris du 27 novembre 2014
  14. 14. Le centre et l’ouest parisien en plus net recul 14 Evolution du prix au m2 de juin 2011 à janvier 2015
  15. 15. Baisse plus marquée des petites surfaces 15 94 95 96 97 98 99 100 101 102 jan-14 fév-14 mar-14 avr-14 mai-14 jui-14 jui-14 aoû-14 sep-14 oct-14 nov-14 déc-14 jan-15 Petites surfaces (Studio - 2 pièces) Grandes surfaces (3pièces et plus) -3,2% -2,0%
  16. 16. Depuis 2011, Paris recule plus que la banlieue 16 Villes Depuis juin 2011 En 2014 Paris -9% -2,8% Haut de seine (92) -3,5% -1,7% Seine-Saint-Denis (93) -6,0% -3,0% Val de Marne (94) -5,0% -2,5% Seine et Marne (77) -6,8% -1,8% Yvelines (78) -6,6% -2,1% Essone (91) -8,5% -2,6% Val d’Oise (95) -6,7% -0,9%
  17. 17. Les contrastes se creusent en régions 17 Villes Depuis  juin  2011   En  2014   Marseille -12,8% -3,8% Paris -9% -2,8% Nice -1,3% -2,5% Montpellier -1,3% -1,9% Lyon -0,2% -2,1% Nantes -0,1% -0,1% Strasbourg 0,1% 0,2% Lille 2% 0,2% Toulouse 2,8% -0,6% Bordeaux 11,3% -0,3%
  18. 18. Un volume dans l’ancien en retrait par rapport aux plus hauts 18 400 450 500 550 600 650 700 750 800 850 900 jan-01 jan-02 jan-03 jan-04 jan-05 jan-06 jan-07 jan-08 jan-09 jan-10 jan-11 jan-12 jan-13 jan-14 Nombre de transactions de logements anciens cumulé sur 12 mois (en milliers) 2009 -30% par rapport au plus haut 2014 -12% par rapport au plus haut Source  :  CGEDD  d’après  DGFIP  (MEDOC)  et  bases  notariales  
  19. 19. Mais pendant ce temps-là, la population augmente 19 22 000 23 000 24 000 25 000 26 000 27 000 28 000 29 000 400 450 500 550 600 650 700 750 800 850 900 jan-01 jan-02 jan-03 jan-04 jan-05 jan-06 jan-07 jan-08 jan-09 jan-10 jan-11 jan-12 jan-13 jan-14 Nb ventes ancien (en milliers - cumulés sur 12 mois) Nb ménages (en milliers) Moyenne 2001 -> 2007: 3,2 transactions pour 100 ménages / an Source : CGEDD d’après DGFIP (MEDOC) et bases notariales - INSEE
  20. 20. Mais pendant ce temps-là, la population augmente 20 22 000 23 000 24 000 25 000 26 000 27 000 28 000 29 000 400 450 500 550 600 650 700 750 800 850 900 jan-01 jan-02 jan-03 jan-04 jan-05 jan-06 jan-07 jan-08 jan-09 jan-10 jan-11 jan-12 jan-13 jan-14 Nb ventes ancien (en milliers - cumulés sur 12 mois) Nb ménages (en milliers) 2009   2,1  transac5ons   pour  100  ménages  /  an   Moyenne 2001 -> 2007: 3,2 transactions pour 100 ménages / an Source : CGEDD d’après DGFIP (MEDOC) et bases notariales - INSEE
  21. 21. Mais pendant ce temps-là, la population augmente 21 22 000 23 000 24 000 25 000 26 000 27 000 28 000 29 000 400 450 500 550 600 650 700 750 800 850 900 jan-01 jan-02 jan-03 jan-04 jan-05 jan-06 jan-07 jan-08 jan-09 jan-10 jan-11 jan-12 jan-13 jan-14 Nb ventes ancien (en milliers - cumulés sur 12 mois) Nb ménages (en milliers) Source : CGEDD d’après DGFIP (MEDOC) et bases notariales - INSEE 2009   2,1  transac5ons   pour  100  ménages  /  an   2014   2,5  transac5ons   pour  100  ménages     /  an   Moyenne 2001 -> 2007: 3,2 transactions pour 100 ménages / an
  22. 22. Le marché est plus proche du blocage que de la fluidité 22 1,4 1,9 2,4 2,9 3,4 3,9 jan-01 jan-02 jan-03 jan-04 jan-05 jan-06 jan-07 jan-08 jan-09 jan-10 jan-11 jan-12 jan-13 jan-14 Nombre annuel de transactions dans l’ancien pour 100 ménages Marché Bloqué Marché Fluide
  23. 23. Un marché fluide signifierait 900 000 transactions 23 1,4 1,9 2,4 2,9 3,4 3,9 jan-01 jan-02 jan-03 jan-04 jan-05 jan-06 jan-07 jan-08 jan-09 jan-10 jan-11 jan-12 jan-13 jan-14 Nombre annuel de transactions dans l’ancien pour 100 ménages Marché Bloqué Marché Fluide Il manque 200 000 transactions (22% du total)
  24. 24. Baisse préoccupante d’activité dans le neuf 24 50 000 60 000 70 000 80 000 90 000 100 000 10 000 15 000 20 000 25 000 30 000 S t o c k V e n t e s Ventes Stock Source : CGEDD, DGFIP
  25. 25. Baisse préoccupante d’activité dans le neuf 25 50 000 60 000 70 000 80 000 90 000 100 000 10 000 15 000 20 000 25 000 30 000 S t o c k V e n t e s Ventes Stock 6 mois de stock 18 mois de stock Source : CGEDD, DGFIP
  26. 26. Des délais de vente qui augmentent 26 32 35 45 48 58 76 85 92 98 102 2010 2011 2012 2013 2014 Nombre moyen de jours pour signer une promesse de vente Paris 9 plus grandes villes françaises
  27. 27. Une décote toujours plus forte à Paris, stabilisée en régions 27 -1,9% -2,8% -3,8% -4,3% -4,4% -5,5% -5,9% -6,3% -6,2% -6,3% 2010 2011 2012 2013 2014 Décote moyenne Paris 9 plus grandes villes françaises
  28. 28. Paris : La décote devient la règle 28 38,9% 20,1% 8,3% 18,5% 2010 2014 % de biens qui se vendent sans négociation % de bien qui se vendent avec une décote d'au moins 10%
  29. 29. Bilan 2014 La situation du crédit 29
  30. 30. Une année marquée par des taux toujours plus bas 30 2,0% 2,5% 3,0% 3,5% 4,0% 4,5% Taux d’emprunt à 20 ans Taux = 3,5% Janvier 2014 Taux = 2,6% Janvier 2015 Baisse de -0,9% Baisse de -1,7% Taux = 4,3% Juillet 2011 Source : Empruntis
  31. 31. La production de crédit a fléchi en 2014 31 40 50 60 70 80 90 100 110 Ensemble des prêts bancaires accordés (ancien, hors refinancements, niveaux annuels glissants) 2012 : -40% par rapport au plus haut 2014 : -17% par rapport au plus haut Source : Observatoire Crédit Logement / CSA
  32. 32. Les primo-accédants toujours à la peine 32 52% 50% 49% 48% 47% 45% 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Part des accédants de moins de 35 ans Source : Observatoire Crédit Logement / CSA
  33. 33. Part des ménages les moins aisés au plus bas 33 42% 40% 40% 39% 38% 38% 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Part des accédants avec un revenu inférieur à 3 SMIC Source : Observatoire Crédit Logement / CSA
  34. 34. 0%   5%   10%   15%   20%   25%   30%   aoû-­‐11   nov-­‐11   fév-­‐12   mai-­‐12   aoû-­‐12   nov-­‐12   fév-­‐13   mai-­‐13   aoû-­‐13   nov-­‐13   fév-­‐14   mai-­‐14   aoû-­‐14   nov-­‐14   0%   5%   10%   15%   20%   25%   30%   aoû-­‐11   nov-­‐11   fév-­‐12   mai-­‐12   aoû-­‐12   nov-­‐12   fév-­‐13   mai-­‐13   aoû-­‐13   nov-­‐13   fév-­‐14   mai-­‐14   aoû-­‐14   nov-­‐14   25% de gain de pouvoir d’achat à Paris depuis Juillet 2011 34 16% 9%Les 2/3 du gain viennent des taux
  35. 35. Bilan 2014 Synthèse 35
  36. 36. 2014 : reflet d’un cycle normal et occasion manquée 36 §  Le marché immobilier français corrige graduellement les excès de la hausse des prix 1997-2011 §  La forte baisse des taux a limité la baisse des prix §  Les marchés ruraux sont à l’arrêt §  L’activité dans l’ancien et le neuf n’est pas à un niveau satisfaisant §  La cause première est la montée du chômage §  Les politiques publiques depuis 2011 ont plutôt aggravé la situation, notamment auprès des investisseurs §  Résultat : le secteur immobilier ne tire pas son poids dans la reprise, c’est dommage !
  37. 37. Le carnet de santé des marchés immobiliers, une nouvelle grille de lecture 37
  38. 38. Qu’est ce qu’un marché immobilier en bonne santé ? 38 §  Un marché fluide avec des délais de vente raisonnables §  Un marché équilibré entre les acheteurs et les vendeurs §  Un marché accessible où une majorité de résidents peut devenir propriétaire
  39. 39. Fluidité 39 1 Paris 2 Bordeaux 3 Lille 4 Strasbourg 5 Nantes 6 Lyon 7 Toulouse 8 Montpellier 9 Nice 10 Marseille Délai de commercialisation moyen (en nombre de jours pour signer une promesse) Classement
  40. 40. Equilibre 40 Nombre d’acheteurs actifs pour un vendeur (ITI*) 1 Lyon 2 Toulouse 3 Nantes 4 Bordeaux 5 Paris 6 Strasbourg 7 Montpellier 8 Nice 9 Lille 10 Marseille Classement
  41. 41. Accessibilité 41 Part des ménages moyens (2,2 personnes*) pouvant acheter 60m² 1 Marseille 2 Nantes 3 Strasbourg 4 Toulouse 5 Lyon 6 Montpellier 7 Bordeaux 8 Lille 9 Nice 10 Paris Classement * INSEE
  42. 42. Carnet de santé 42 Synthèse des facteurs de fluidité, d’équilibre et d’accessibilité 1 Nantes 2 Strasbourg 3 Lyon 4 Toulouse 5 Bordeaux 6 Paris 7 Lille 8 Marseille 9 Montpellier 10 Nice Classement
  43. 43. Perspectives pour 2015 43
  44. 44. 2015 : analyser des tendances contradictoires 44 §  Arguments en faveur de la baisse des prix : •  La baisse spectaculaire des taux en 2014 (-0,9%) n’a pas réussi à stopper la baisse des prix •  Le rapport de force reste partout favorable aux acheteurs, trop peu nombreux (ITI) •  Les nouvelles mesures gouvernementales auront peu d’impact sur la demande •  Le chômage ne devrait pas baisser en 2015, pas d’amélioration des conditions d’octroi §  Arguments en faveur d’un statu quo ou d’une hausse des prix : •  La mécanique d’augmentation du pouvoir d’achat par la baisse des taux devrait perdurer sur les prochains trimestres, freinant la baisse des prix •  Le déficit de construction restreint l’offre dans les zones les plus demandées §  En synthèse : poursuite généralisée de l’érosion des prix, modérée par des taux toujours orientés à la baisse
  45. 45. Nos prévisions d’évolution des prix en 2015 45 Villes ITI Prévision 2015* Paris 1 0% à -3% Lyon 1,1 0% à -3% Marseille 0,6 -3% à -5% Nice 0,7 -3% à -5% Toulouse 1,1 0% à -3% Lille 0,7 -3% à -5% Bordeaux 1 0% à -3% Montpellier 0,8 -3% à -5% Nantes 1 0% à -3% Strasbourg 1 0% à -3%

×