SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  40
Comment organiser une
séance de cours
1
Méthodes: problèmes
Enseigner suivant strictement une seule méthode peut poser problème.
Toutes les méthodes ne s’adaptent pas à tous les contextes d’enseignement :
matériel disponible, exigences de l’établissement, besoins des apprenants…
 La méthode Grammaire et traduction ne peut pas être utilisée pour
enseigner la prononciation.
Suivre une méthode au pied de la lettre limite la liberté de l’enseignant et
peut :
- Le faire rejeter des outils d’enseignement efficaces uniquement car ils ne
répondent pas aux principes d’une méthode déterminée
- Devenir un objectif en soi, au détriment des besoins des apprenants
L’ère post-méthodes !
(Kumaravadivelu, 1994)
There is a ‘widespread dissatisfaction with the conventional concept of
method' (p. 43)
Que faire ?
- Favoriser des démarches éclectiques
- Suivre des principes généraux de différentes méthodes
Comment organiser une séance
Tout d’abord : qu’est-ce qu’une séance ?
Séquence
Séance 1
Activité
1.1
Activité
1.2
Activité
1.3
Séance 2
Activité
2.1
Activité
2.2
Séance
3
Activité
3.1
Nous appellerons chaque cours de langue une séance. Lors de chaque
séance, nous mettons en place une ou diverses activités dans le but
d’accomplir un objectif.
La durée de chaque séance est déterminée par l’institution où se
déroule l’enseignement.
Il est possible d’organiser plusieurs séances autour d’un même objectif
et d’un même sujet. Nous appellerons cet enchaînement de séances
une séquence pédagogique.
Séquence
Séance 1
Activité
1.1
Activité
1.2
Activité
1.3
Séance 2
Activité
2.1
Activité
2.2
Séance
3
Activité
3.1
- Permet d’atteindre un objectif général (associé à une ou plusieurs
fonctions langagières) :
- Sert de guide pour l’apprenant et pour l’enseignant.
Étapes prévues pour atteindre
l’objectif général.
Objectifs intermédiaires
(associés à des sous-fonctions
langagières)
Nous ce semestre
Fonctions, structures et compétences
langagières
Fonctions langagières Structures langagières Compétences langagières
Ensemble des moyens
langagiers qui permettent de
communiquer dans une
situation donnée.
Les fonctions peuvent être
sous-divisées en sous-
fonctions :
Se présenter exige les sous-
fonctions dire son nom, dire
son âge, parler de son
métier, exprimer ce que l’on
aime…
Unité syntaxique, lexique,
morphologique,
phonologique, etc.
nécessaire pour l’expression
d’une fonction langagière.
Pour se présenter il faut
connaître la conjugaison du
verbe être au présent, ou de
certains adjectifs…
Capacité à utiliser à une
langue.
Des savoir-faire.
Divisée traditionnellement
en 4 composantes :
- Production orale
- Production écrite
- Compréhension orale
- Compréhension écrite
Décrites dans le Cadre
Européen Commun de
Référence pour les Langues.
Comment organiser une séance ?
Déduction et induction
Un cours peut être organisé de plusieurs façons différentes. Nous
identifierons deux démarches de raisonnement qui peuvent définir
l’organisation d’une séance.
La première démarche –la déductive– propose de commencer par
présenter les règles d’un phénomène donné, et de passer ensuite à
leur application à travers l’utilisation de la langue en contexte.
La démarche inductive mène les étudiants à utiliser la langue d’abord
et à réfléchir sur ses règles et sa structure ensuite.
Déduction et induction
Usage Règles
Règles UsageDéduction
Induction
• Nous allons étudier deux façons d’organiser une séance inspirées du
modèle didactique anglo-saxon. Ce modèle, souvent utilisé pour
l’enseignement de l’anglais langue étrangère, peut s’adapter à
l’enseignement de toute autre langue.
• Ces modèles peuvent être représentés visuellement de la façon
montrée ci-dessous et servent à renforcer les compétences indiquées.
Déduction et induction
Déduction Induction
+ Grammaire
+ Prononciation
+ Vocabulaire
(et en deuxième temps,
production orale et écrite)
+ Compréhension orale et écrite
(et en deuxième temps,
production orale et écrite aussi)
Induction
avant-pendant-après
L’enseignant distribue une feuille de papier avec des
questions aux étudiants. Il leur dit : « nous allons faire
une activité d’écoute ».
Il démarre un document audio. Une fois l’audio
terminé, il dit « Nous allons le réécouter » et il
redémarre l’audio.
Ensuite, il donne les instructions suivantes :
« Répondez aux questions de compréhension que je
vous ai données. Nous allons corriger les réponses
dans cinq minutes ».
Que pensez-vous de cette
activité ?
Quels en sont les avantages ?
Et les inconvénients ?
• Les instructions sont claires.
• L’enseignant n’accable pas l’apprenant avec trop d’information.
• Il n’y a pas de contextualisation ni d’objectifs.
 Ce n’est pas communicatif en essence, car la langue n’est pas utilisée
dans un but précis.
Structure d’une séance: avant, pendant, après
Avant
• Activer les
connaissances
préalables des
étudiants
Pendant
• Questions de
compréhension
générales et
spécifiques
Après
• Bilan,
explication et
application des
contenus
étudiés.
Travail axé autour d’un document audio/multimédia/écrit
Avant
Trois objectifs :
- Présenter le but de l’activité
- Préparer l’apprenant à ce qu’il va écouter
- Activer les connaissances préalables de l’apprenant
 Faire que l’apprenant associe ce qu’il va écouter avec les
connaissances du monde et de la langue qu’il possède déjà.
Avant
Ce que les étudiants doivent savoir avant
l’écoute
Comment le présenter
Connaître la voix, l’accent, la façon de parler des
locuteurs
Présenter un petit échantillon (le titre, les
premières secondes, une partie aléatoire…)
La longueur du document De façon explicite
Le destinataire du document De façon explicite ou implicite
Le rapport entre les interlocuteurs De façon explicite ou implicite
L’objectif du texte (amuser, informer, convaincre,
etc.)
De façon implicite
Information sur le sujet Brainstorming, discussions,
Objectif de l’activité De façon explicite, par écrit ou à l’oral, avec
confirmation des apprenants.
Wilson, 2008:64
Avant
Quel type d’activité faire ?
Brainstorming
Présentation/description d’images
Présentation d’objets réels
Activités basées sur du texte*
Documents similaires dans la L1 des apprenants*
* Ces activités peuvent s’avérer utiles pour l’activation des connaissances préalables de l’enseignant. Cependant,
il faut éviter d’en faire la partie principale de la séance. L’activité principale du cours sera l’écoute du document ;
réaliser des activités trop longues avant de commencer risque d’accabler l’apprenant avant de commencer.
De la même façon, présenter une liste longue de vocabulaire qui apparaîtra dans le document peut nuire à la
compréhensions globale de celui-ci car l’apprenant sera concentré·e sur la reconnaissance de ces mots-ci uniquement.
Pendant
Les activités à faire pendant la lecture d’un document écrit et l’écoute d’un
document sonore peuvent être les mêmes.
Elles peuvent aider l’apprenant à mieux comprendre le document, car
elles:
• Lui montrent où concentrer son attention pour les différentes parties du
document
• Lui permettent d’entrevoir la structure du texte (causes-effets, problèmes-
solutions, etc.)
• L’aident à segmenter l’écoute / la lecture en sections ou unités
d’information
• L’obligent à être concentré
• Peuvent apporter un élément ludique en mettant en relief des détails
intéressants, ironiques, humoristiques…
Pendant
D’autres activités nous permettent de savoir s’ils comprennent.
Grâce à ces activités, nous saurons à quel(s) niveau(x) intervenir et
comment.
Elles peuvent exiger 2 types de réponses de la part de l’apprenant :
Questions de production Questions de reconaissance
Prise de notes QCM
Réponses écrites Vrai/Faux
Textes à trous, compléter des phrases,
etc.
Cocher des mots/idées mentionné(e)s
Correction d’erreurs Relier des idées/concepts/images, etc.
Pendant
Réponses de production Réponses de reconaissance
Prise de notes nécessaire Moins d’effort
Rédaction (à l’écrit) ou formulation (à
l’oral) des réponses
Moins de distraction de l’écoute
Demandent la mise en oeuvre de
compétences autres que l’écoute.
Temps de rédaction vs. mémoire à court
terme
Sachant qu’une réponse par écrit exige d’activer des compétences telles que la grammaire, l’orthographe,
la ponctuation et l’utilisation de connecteurs, il est recommandable de demander des réponses de reconnaissance
à cette étape.
Pendant
Dans le cas des documents audio/vidéo, les questions peuvent avoir
pour but trois niveaux de complexité :
• Écouter l’essentiel
• Écouter en détail
• Écouter pour interpréter
Pendant
Écouter l’essentiel
Pendant
Écouter en détail
Ces questions cherchent à ce que l’apprenant se concentre sur des informations spécifiques
 écoute sélective
Il est recommandable de les laisser le temps de lire les questions avant l’écoute et d’y
répondre à partir de la deuxième écoute.
Pendant
Pendant
Une même activité à faire pendant l’écoute peut être présentée de façons différentes.
Pensez à la façon la plus adaptée au niveau de vos apprenants.
Pendant
Pendant
Écouter pour interpréter
Ce type d’écoute permet à l’apprenant de tirer des conclusions sur ce
qui n’est pas dit explicitement dans le texte. Elle exige une compétence
de compréhension orale plus approfondie.
Pendant
Questions exigeant
l’interprétation de l’information
trouvée dans le document audio.
Après
Une fois les documents écoutés / visionnés / lus, les activités après
peuvent servir à :
- Corriger les activités faites pendant l’écoute et corroborer la
compréhension descendante (information sur le contexte de la
communication, information sur les locuteurs), et ascendante
(vocabulaire, points grammaticaux, phrases et expressions).
- Adresser les difficultés rencontrées pendant la tâche.
 Réflexion autour de l’expérience en prenant du recul
- Passer des activités réceptives aux activités productives.
- Travailler sur la forme (grammaire, prononciation, vocabulaire)
Après
Corriger les réponses et résumer
Est-ce « communicatif » de répondre à des questions sur un document
que l’on vient d’écouter ?
Comment rendre cette activité communicative ?
- En se concentrant sur ce que les apprenants ont compris plutôt que
sur les réponses correctes.
- Leur demandant de travailler en binômes ou en groupe pour résumer
le contenus du document  utiliser les informations qu’ils viennent
d’écouter.
- Leur demandant d’écrire un résumé avec un objectif communicatif
bien défini.
Après
Discuter
Après l’écoute, il est possible de rapprocher les apprenants du sujet
traité par un document en leur demandant leur avis.
Cette façon de personnaliser le sujet nous permet de le traiter
autrement et de passer de la simple compréhension orale à la
production orale ou écrite.
Après
Discuter : exemples d’activités
- Basées sur des questions :
- Demander leur avis.
- Questions interculturelles
- Qu’auriez-vous fait ?
- Basées sur la présentation d’affirmations :
- D’accord ou pas d’accord ?
- Ranger une série d’affirmations par importance et discuter les priorités de chacun·e
- Faire une liste d’avantages et d’inconvénients
- Organiser un débat
Production écrite : Écrire un essai, un commentaire, une critique…
Après
Travail sur la forme
Présenter une transcription du document pour travailler sur la forme du texte.
• Prononciation
• Rythme
• Vocabulaire
• Grammaire
• Expressions
• Caractéristiques de l’interaction
• Caractéristiques de la langue orale
• Marqueurs de discours
• Rapport grapho-phonémique
Exemples d’activités organisées selon le modèle avant-pendant-après
Avant Pendant
Après
Avant
Pendant
Après

Contenu connexe

Similaire à Comment organiser une séance

Comment améliorer la participation orale en classe?
Comment améliorer la participation orale en classe?Comment améliorer la participation orale en classe?
Comment améliorer la participation orale en classe?Jean-François CECI
 
didactique-de-l-oral2 (2).ppt
didactique-de-l-oral2 (2).pptdidactique-de-l-oral2 (2).ppt
didactique-de-l-oral2 (2).pptKaderBouguerra
 
Saison 3 guide_integral
Saison 3 guide_integralSaison 3 guide_integral
Saison 3 guide_integralisabelle1981
 
Ce2 introduction-guide-coquelicot
Ce2 introduction-guide-coquelicotCe2 introduction-guide-coquelicot
Ce2 introduction-guide-coquelicotMourad Sellak
 
Comprehension en lecture au cp
Comprehension en lecture au cpComprehension en lecture au cp
Comprehension en lecture au cpInspection de Lure
 
L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2
L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2
L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2IEN Jonzac
 
Comment créer des exercices pour sa classe du fle
Comment créer des exercices pour sa classe du fleComment créer des exercices pour sa classe du fle
Comment créer des exercices pour sa classe du fleHibah Shabkhez
 
Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...
Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...
Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...MONA
 
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...ssuser9dc3f4
 
Formateur facilitateur occasionel 201712
Formateur facilitateur occasionel 201712 Formateur facilitateur occasionel 201712
Formateur facilitateur occasionel 201712 Tristan de Fommervault
 
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...Jean-François CECI
 
Animer un enseignement interactif
Animer un enseignement interactifAnimer un enseignement interactif
Animer un enseignement interactifTiagoGonalves748886
 

Similaire à Comment organiser une séance (20)

Comment améliorer la participation orale en classe?
Comment améliorer la participation orale en classe?Comment améliorer la participation orale en classe?
Comment améliorer la participation orale en classe?
 
didactique-de-l-oral2 (2).ppt
didactique-de-l-oral2 (2).pptdidactique-de-l-oral2 (2).ppt
didactique-de-l-oral2 (2).ppt
 
Saison 3 guide_integral
Saison 3 guide_integralSaison 3 guide_integral
Saison 3 guide_integral
 
Ce2 introduction-guide-coquelicot
Ce2 introduction-guide-coquelicotCe2 introduction-guide-coquelicot
Ce2 introduction-guide-coquelicot
 
Comprehension en lecture au cp
Comprehension en lecture au cpComprehension en lecture au cp
Comprehension en lecture au cp
 
Slam
SlamSlam
Slam
 
Oral au c3
Oral au c3Oral au c3
Oral au c3
 
L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2
L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2
L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2
 
Entretien d'embauche
Entretien d'embaucheEntretien d'embauche
Entretien d'embauche
 
Comment créer des exercices pour sa classe du fle
Comment créer des exercices pour sa classe du fleComment créer des exercices pour sa classe du fle
Comment créer des exercices pour sa classe du fle
 
Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...
Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...
Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...
 
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
 
TÂCHE 5
TÂCHE 5TÂCHE 5
TÂCHE 5
 
Article 02 (1)
Article 02 (1)Article 02 (1)
Article 02 (1)
 
Centrer sa recherche
Centrer sa rechercheCentrer sa recherche
Centrer sa recherche
 
Formateur facilitateur occasionel 201712
Formateur facilitateur occasionel 201712 Formateur facilitateur occasionel 201712
Formateur facilitateur occasionel 201712
 
Formation des formateurs 2021
Formation des formateurs 2021Formation des formateurs 2021
Formation des formateurs 2021
 
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
 
Discussions de groupe
Discussions de groupeDiscussions de groupe
Discussions de groupe
 
Animer un enseignement interactif
Animer un enseignement interactifAnimer un enseignement interactif
Animer un enseignement interactif
 

Dernier

PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfRiDaHAziz
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationpapediallo3
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 37
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfRiDaHAziz
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...NaimDoumissi
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 37
 

Dernier (18)

PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'information
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
 

Comment organiser une séance

  • 2. Méthodes: problèmes Enseigner suivant strictement une seule méthode peut poser problème. Toutes les méthodes ne s’adaptent pas à tous les contextes d’enseignement : matériel disponible, exigences de l’établissement, besoins des apprenants…  La méthode Grammaire et traduction ne peut pas être utilisée pour enseigner la prononciation. Suivre une méthode au pied de la lettre limite la liberté de l’enseignant et peut : - Le faire rejeter des outils d’enseignement efficaces uniquement car ils ne répondent pas aux principes d’une méthode déterminée - Devenir un objectif en soi, au détriment des besoins des apprenants
  • 3. L’ère post-méthodes ! (Kumaravadivelu, 1994) There is a ‘widespread dissatisfaction with the conventional concept of method' (p. 43) Que faire ? - Favoriser des démarches éclectiques - Suivre des principes généraux de différentes méthodes
  • 5. Tout d’abord : qu’est-ce qu’une séance ?
  • 7. Nous appellerons chaque cours de langue une séance. Lors de chaque séance, nous mettons en place une ou diverses activités dans le but d’accomplir un objectif. La durée de chaque séance est déterminée par l’institution où se déroule l’enseignement. Il est possible d’organiser plusieurs séances autour d’un même objectif et d’un même sujet. Nous appellerons cet enchaînement de séances une séquence pédagogique.
  • 8. Séquence Séance 1 Activité 1.1 Activité 1.2 Activité 1.3 Séance 2 Activité 2.1 Activité 2.2 Séance 3 Activité 3.1 - Permet d’atteindre un objectif général (associé à une ou plusieurs fonctions langagières) : - Sert de guide pour l’apprenant et pour l’enseignant. Étapes prévues pour atteindre l’objectif général. Objectifs intermédiaires (associés à des sous-fonctions langagières) Nous ce semestre
  • 9. Fonctions, structures et compétences langagières Fonctions langagières Structures langagières Compétences langagières Ensemble des moyens langagiers qui permettent de communiquer dans une situation donnée. Les fonctions peuvent être sous-divisées en sous- fonctions : Se présenter exige les sous- fonctions dire son nom, dire son âge, parler de son métier, exprimer ce que l’on aime… Unité syntaxique, lexique, morphologique, phonologique, etc. nécessaire pour l’expression d’une fonction langagière. Pour se présenter il faut connaître la conjugaison du verbe être au présent, ou de certains adjectifs… Capacité à utiliser à une langue. Des savoir-faire. Divisée traditionnellement en 4 composantes : - Production orale - Production écrite - Compréhension orale - Compréhension écrite Décrites dans le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues.
  • 11. Déduction et induction Un cours peut être organisé de plusieurs façons différentes. Nous identifierons deux démarches de raisonnement qui peuvent définir l’organisation d’une séance. La première démarche –la déductive– propose de commencer par présenter les règles d’un phénomène donné, et de passer ensuite à leur application à travers l’utilisation de la langue en contexte. La démarche inductive mène les étudiants à utiliser la langue d’abord et à réfléchir sur ses règles et sa structure ensuite.
  • 12. Déduction et induction Usage Règles Règles UsageDéduction Induction
  • 13. • Nous allons étudier deux façons d’organiser une séance inspirées du modèle didactique anglo-saxon. Ce modèle, souvent utilisé pour l’enseignement de l’anglais langue étrangère, peut s’adapter à l’enseignement de toute autre langue. • Ces modèles peuvent être représentés visuellement de la façon montrée ci-dessous et servent à renforcer les compétences indiquées.
  • 14. Déduction et induction Déduction Induction + Grammaire + Prononciation + Vocabulaire (et en deuxième temps, production orale et écrite) + Compréhension orale et écrite (et en deuxième temps, production orale et écrite aussi)
  • 16. L’enseignant distribue une feuille de papier avec des questions aux étudiants. Il leur dit : « nous allons faire une activité d’écoute ». Il démarre un document audio. Une fois l’audio terminé, il dit « Nous allons le réécouter » et il redémarre l’audio. Ensuite, il donne les instructions suivantes : « Répondez aux questions de compréhension que je vous ai données. Nous allons corriger les réponses dans cinq minutes ». Que pensez-vous de cette activité ? Quels en sont les avantages ? Et les inconvénients ?
  • 17. • Les instructions sont claires. • L’enseignant n’accable pas l’apprenant avec trop d’information. • Il n’y a pas de contextualisation ni d’objectifs.  Ce n’est pas communicatif en essence, car la langue n’est pas utilisée dans un but précis.
  • 18. Structure d’une séance: avant, pendant, après Avant • Activer les connaissances préalables des étudiants Pendant • Questions de compréhension générales et spécifiques Après • Bilan, explication et application des contenus étudiés. Travail axé autour d’un document audio/multimédia/écrit
  • 19. Avant Trois objectifs : - Présenter le but de l’activité - Préparer l’apprenant à ce qu’il va écouter - Activer les connaissances préalables de l’apprenant  Faire que l’apprenant associe ce qu’il va écouter avec les connaissances du monde et de la langue qu’il possède déjà.
  • 20. Avant Ce que les étudiants doivent savoir avant l’écoute Comment le présenter Connaître la voix, l’accent, la façon de parler des locuteurs Présenter un petit échantillon (le titre, les premières secondes, une partie aléatoire…) La longueur du document De façon explicite Le destinataire du document De façon explicite ou implicite Le rapport entre les interlocuteurs De façon explicite ou implicite L’objectif du texte (amuser, informer, convaincre, etc.) De façon implicite Information sur le sujet Brainstorming, discussions, Objectif de l’activité De façon explicite, par écrit ou à l’oral, avec confirmation des apprenants. Wilson, 2008:64
  • 21. Avant Quel type d’activité faire ? Brainstorming Présentation/description d’images Présentation d’objets réels Activités basées sur du texte* Documents similaires dans la L1 des apprenants* * Ces activités peuvent s’avérer utiles pour l’activation des connaissances préalables de l’enseignant. Cependant, il faut éviter d’en faire la partie principale de la séance. L’activité principale du cours sera l’écoute du document ; réaliser des activités trop longues avant de commencer risque d’accabler l’apprenant avant de commencer. De la même façon, présenter une liste longue de vocabulaire qui apparaîtra dans le document peut nuire à la compréhensions globale de celui-ci car l’apprenant sera concentré·e sur la reconnaissance de ces mots-ci uniquement.
  • 22. Pendant Les activités à faire pendant la lecture d’un document écrit et l’écoute d’un document sonore peuvent être les mêmes. Elles peuvent aider l’apprenant à mieux comprendre le document, car elles: • Lui montrent où concentrer son attention pour les différentes parties du document • Lui permettent d’entrevoir la structure du texte (causes-effets, problèmes- solutions, etc.) • L’aident à segmenter l’écoute / la lecture en sections ou unités d’information • L’obligent à être concentré • Peuvent apporter un élément ludique en mettant en relief des détails intéressants, ironiques, humoristiques…
  • 23. Pendant D’autres activités nous permettent de savoir s’ils comprennent. Grâce à ces activités, nous saurons à quel(s) niveau(x) intervenir et comment. Elles peuvent exiger 2 types de réponses de la part de l’apprenant : Questions de production Questions de reconaissance Prise de notes QCM Réponses écrites Vrai/Faux Textes à trous, compléter des phrases, etc. Cocher des mots/idées mentionné(e)s Correction d’erreurs Relier des idées/concepts/images, etc.
  • 24. Pendant Réponses de production Réponses de reconaissance Prise de notes nécessaire Moins d’effort Rédaction (à l’écrit) ou formulation (à l’oral) des réponses Moins de distraction de l’écoute Demandent la mise en oeuvre de compétences autres que l’écoute. Temps de rédaction vs. mémoire à court terme Sachant qu’une réponse par écrit exige d’activer des compétences telles que la grammaire, l’orthographe, la ponctuation et l’utilisation de connecteurs, il est recommandable de demander des réponses de reconnaissance à cette étape.
  • 25. Pendant Dans le cas des documents audio/vidéo, les questions peuvent avoir pour but trois niveaux de complexité : • Écouter l’essentiel • Écouter en détail • Écouter pour interpréter
  • 27. Pendant Écouter en détail Ces questions cherchent à ce que l’apprenant se concentre sur des informations spécifiques  écoute sélective Il est recommandable de les laisser le temps de lire les questions avant l’écoute et d’y répondre à partir de la deuxième écoute.
  • 29. Pendant Une même activité à faire pendant l’écoute peut être présentée de façons différentes. Pensez à la façon la plus adaptée au niveau de vos apprenants.
  • 31. Pendant Écouter pour interpréter Ce type d’écoute permet à l’apprenant de tirer des conclusions sur ce qui n’est pas dit explicitement dans le texte. Elle exige une compétence de compréhension orale plus approfondie.
  • 32. Pendant Questions exigeant l’interprétation de l’information trouvée dans le document audio.
  • 33. Après Une fois les documents écoutés / visionnés / lus, les activités après peuvent servir à : - Corriger les activités faites pendant l’écoute et corroborer la compréhension descendante (information sur le contexte de la communication, information sur les locuteurs), et ascendante (vocabulaire, points grammaticaux, phrases et expressions). - Adresser les difficultés rencontrées pendant la tâche.  Réflexion autour de l’expérience en prenant du recul - Passer des activités réceptives aux activités productives. - Travailler sur la forme (grammaire, prononciation, vocabulaire)
  • 34. Après Corriger les réponses et résumer Est-ce « communicatif » de répondre à des questions sur un document que l’on vient d’écouter ? Comment rendre cette activité communicative ? - En se concentrant sur ce que les apprenants ont compris plutôt que sur les réponses correctes. - Leur demandant de travailler en binômes ou en groupe pour résumer le contenus du document  utiliser les informations qu’ils viennent d’écouter. - Leur demandant d’écrire un résumé avec un objectif communicatif bien défini.
  • 35. Après Discuter Après l’écoute, il est possible de rapprocher les apprenants du sujet traité par un document en leur demandant leur avis. Cette façon de personnaliser le sujet nous permet de le traiter autrement et de passer de la simple compréhension orale à la production orale ou écrite.
  • 36. Après Discuter : exemples d’activités - Basées sur des questions : - Demander leur avis. - Questions interculturelles - Qu’auriez-vous fait ? - Basées sur la présentation d’affirmations : - D’accord ou pas d’accord ? - Ranger une série d’affirmations par importance et discuter les priorités de chacun·e - Faire une liste d’avantages et d’inconvénients - Organiser un débat Production écrite : Écrire un essai, un commentaire, une critique…
  • 37. Après Travail sur la forme Présenter une transcription du document pour travailler sur la forme du texte. • Prononciation • Rythme • Vocabulaire • Grammaire • Expressions • Caractéristiques de l’interaction • Caractéristiques de la langue orale • Marqueurs de discours • Rapport grapho-phonémique
  • 38. Exemples d’activités organisées selon le modèle avant-pendant-après Avant Pendant Après