SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  27
LA CATEGORISATION EN
DOUANE
PREPARE PAR :
BRIOUAL Amal
EL MANSOUM Mohammed
JAIJA Mohammed
KHCHAF Mouna
Introduction
Comment l’octroi d’un agrément d’opérateur
économique peut permettre à l’état et au
secteur privé de gagner en puissance et donc
être plus compétitif ?
Plan
LE PROGRAMME DE CATEGORISATION EN DOUANE
LE STATUT DE L’OPERATEUR ECONOMIQUE AGREE
PROCEDURE D’OCTROI D’AGREMENT
LES FACILITES ACCORDEES
BILAN ET PERSPECTIVES
1- LE PROGRAMME DE CATEGORISATION EN
DOUANE
Le programme de catégorisation
Ce programme vient compléter dans une première phase les politiques mises en place
par l’ADII ayant pour finalité la promotion et l’encouragement des entreprises
opérantes sous régime économique. Il est au bénéfice de des industries de
transformation sous RED effectuant des opérations récurrentes d’import export.
L’étendue aux entreprises industrielles et
commerciales opérant sous un droit commun. Ceci a
été accompagné par un élargissement des avantages
douaniers ainsi que l’adoption d’un référentiel d’audit
intégrant des critères de sécurisation de la chaine
logistique.
2006
2008
Suite
La généralisation aux activités connexes. Ceci
en faveur de l’ensemble des prestataires de
services logistiques (transporteurs,
transitaires, agents maritimes, etc...).
2009
Le programme de catégorisation
Vers le statut d’opérateur économique agréé
2. LE STATUT D’OPERATEUR ECONOMIQUE
AGREE
2.1 Lestatutd’opérateuréconomique agrée
L’adoption de la dénomination OEA et précision des nouvelles
adaptations du programme national d’agrément des opérateurs dans le
souci de se mettre à niveau des standards internationaux. Ceci sans
aucune modification de modalités pratiques d’agrément.
Ce programme prévoit en effet, outre que le statut d’OEA – simplifications douanières, le statut d’OEA
– Sécurité et Sûreté. Ce dernier est accordé aux OEA-simplifications douanières de la catégorie ‘A’ qui
appliquent les normes appropriées en matière de sécurité et de sûreté.
2.2 Le renouvellementde l’agrément
- Confirmation du statut d’entreprise
- Reclassement de l’entreprise dans la
catégorie supérieure
- Déclassement de l’entreprise dans la
catégorie inférieure
- Retrait du statut de l’entreprise catégorisé
3. PROCEDURES D’OCTROI D’AGREMENT
Procédures d’octroi d’agrément
2
3
4
5
1
Dépôt de dossier
Analyse documentaire
Classement
Conclusion et convention
Rapport d’audit
3.1 Dépôtde dossier
Le statuts de l’entreprise
Demande d’octroi au statut « OEA»
L’extraitdu registre de commerce
Les procès-verbaux de la dernière assemblée générale et de la
réunion du conseil d’administration ;
La liasse fiscale complète correspondant aux trois derniers
exercices
La qualité des relations avec
la douane
L’historique des opérations
3.2L’analyse documentaire
Résultatd’analyse
Eligible
Non éligible
Résultat
d’analyse
Audit
Rejet
3.3 Le rapportd’audit
Consultant
en Audit des
Organisation
s
Consultant
Financier
Évaluer l’aptitude del’entreprise à constituerun partenaireéconomiquefiable.
3.3.1 Déroulementde la mission
La mission se déroule dans les locaux de l’entreprise.
La durée de l'intervention est de 10 jours qui s'étale
sur une période de 6 mois au maximum
3.3.2 Critèresd’audit
Environnement del’entreprise ;
Organisation et infrastructure ;
Domaine d’activités, technologieutilisée etprocessus defabrication
Dimension commerciale ;
Situation comptable etfinancière ;
Sécurité dela chaine logistique ;
Cadresocial etenvironnement dutravail ;
Transparence ;
Indicateurs de référence.
3.4 Classement
 Les Entreprises non agréées sont informées des motifs .
 Les Entreprises agréées seront invitées à la signature des
conventions correspondant à leurs agréments.
A
B
3.5 Conclusion de la convention
- Permettre à l’administration d’accéder à son système d’information ;
- Faciliter les contrôles et les recensements opérés par l’administration;
- Prendre en considération les recommandations de l’audit ;
- Informer l’administration, sans délai, de tout changement dans la situation
de l’entreprise (adresse, capital social, associé, dirigeant…);
4- LES FACILITES ACCORDEES AUX OEA
Cautionnement sur engagement des entreprises exportatrices
Dispense de caution
Cautionnement mixte
Le bureau de domiciliation dans le cadre d’une gestion de proximité
Le dédouanement à domicile
Le classement simplifié des produits habituellement importés ou exportés
La déclaration provisionnelle mensuelle à l’import et à l’export au titre des opérations
initiées sous RED
L’édition de la mainlevée chez l’opérateur
La cession en l’état à titre permanent des marchandises placées sous le régime (ATPA)
«Facilités
Communes
Aux Classes
« A » Et « B »
Dispense de la certification des chèques
Autorisation permanente de réaliser des opérations du commerce triangulaire
Bénéfice automatique du régime de l'export préalable
Dispense du paiement des amendes tenant lieu des pénalités encourues au titre des
infractions de 4ème classe
Traitement en priorité par les services douaniers de tous les dossiers.
«Facilités
Communes
Aux Classes
« A » Et « B »
L’admission pour conforme des déclarations sauf sélection aléatoire
Dispense de la certification des chèques
La franchise, à concurrence de 2000 DHS, au titre des spécimens, prototypes, coupes
types et accessoires accompagnants et ce au titre des opérations sous RED
La non suspension des cautions
Le règlement différé des affaires contentieuses
Dédouanement par anticipation, sans autorisation préalable
Dispense de Contrôle de la valeur
Contrôle du poids des marchandises usuellement importées en vrac
L’accompagnement et l’assistance de l’entreprise pour l’accès au statut de «OPE» dans les
normes de l’OMD
«Facilités
Spécifiques à
la Classes
« A »
Des questions ?
Bilan et perspectives
Circulaires
- Circulaire N° 4988/ 312 du 06 Février2006 –Lancement du programme deCatégorisation en douane.
- Circulaire N°5087/313 du01 Février2008 – Elargissement du programme etCession du 4988/312.
- Circulaire N°5142/313 du23 Février2009 – Extension aux activités connexes.
- Circulaire 5516/313 du 17 Février2015 –Changement dedénomination.
- Circulaire N°5336/ 313 du 12Septembre 2012 -Renouvellement del'agrément.
- Circulaire N°5517313 du 17 Février2015 Programmed’OEA –Sécurité et Sûreté.
Documents
« L’expérience de la douane marocaine en matière de mise en oeuvre du cadre de normes SAFE de l’OMD » Conférence nationale sur le
Cadre desNormes SAFE del’OMD, 24 Janvier 2008, Casablanca.
- « Convention de partenariat ANPME – ADII », intitulé : « L’Accompagnement des entreprises pour l’obtention d’opérateur économique »,
signé le 29 janvier 2010.
- La Douane Marocaine « Une Administration Engagée Sur La Voie Du Renforcement De Ses Capacités » , volet : Une Volonté De
Conformer La Douane Aux Standards Internationaux .
- Ministère del’économie et des finances, «Le statut d’opérateur économique agrée»2013.
Bibliographie
Think Big Win the World

Contenu connexe

Tendances

Présentation administration de la douane et impôt indirect
Présentation administration de la douane et impôt indirect Présentation administration de la douane et impôt indirect
Présentation administration de la douane et impôt indirect
Anès Nejmeddine
 
Le rôle de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects dans le soutien d...
Le rôle de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects dans le soutien d...Le rôle de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects dans le soutien d...
Le rôle de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects dans le soutien d...
Amal Brioual
 
Les normes-de-l-audit-financier
Les normes-de-l-audit-financierLes normes-de-l-audit-financier
Les normes-de-l-audit-financier
Rabah HELAL
 
Audit comptable-financier-objectifs-demarches-et-techniques
Audit comptable-financier-objectifs-demarches-et-techniquesAudit comptable-financier-objectifs-demarches-et-techniques
Audit comptable-financier-objectifs-demarches-et-techniques
toutou0071
 
Audit interne 1ch4
Audit interne 1ch4Audit interne 1ch4
Audit interne 1ch4
Hamida Sahli
 

Tendances (20)

Audit comptable et financier
Audit comptable et financierAudit comptable et financier
Audit comptable et financier
 
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit FiscalAudit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
Audit fiscal cours/1er Chapitre: Démarche de l'Audit Fiscal
 
Rapport stage Problématique commerce international
Rapport stage Problématique commerce internationalRapport stage Problématique commerce international
Rapport stage Problématique commerce international
 
Incoterms
Incoterms Incoterms
Incoterms
 
La Douane pour les débutants - épisode 2 : l’origine de ma marchandise
La Douane pour les débutants - épisode 2 : l’origine de ma marchandiseLa Douane pour les débutants - épisode 2 : l’origine de ma marchandise
La Douane pour les débutants - épisode 2 : l’origine de ma marchandise
 
Présentation administration de la douane et impôt indirect
Présentation administration de la douane et impôt indirect Présentation administration de la douane et impôt indirect
Présentation administration de la douane et impôt indirect
 
audit comptable et financier.pptx
audit comptable et financier.pptxaudit comptable et financier.pptx
audit comptable et financier.pptx
 
Dimensionnement de plateforme de stockage
Dimensionnement de plateforme de stockage  Dimensionnement de plateforme de stockage
Dimensionnement de plateforme de stockage
 
Rapport de stage Comptabilité + Sujet: Les compétences et les actions nécessa...
Rapport de stage Comptabilité + Sujet: Les compétences et les actions nécessa...Rapport de stage Comptabilité + Sujet: Les compétences et les actions nécessa...
Rapport de stage Comptabilité + Sujet: Les compétences et les actions nécessa...
 
Le rôle de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects dans le soutien d...
Le rôle de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects dans le soutien d...Le rôle de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects dans le soutien d...
Le rôle de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects dans le soutien d...
 
Fondements et pratiques du contrôle fiscal
Fondements et pratiques du contrôle fiscalFondements et pratiques du contrôle fiscal
Fondements et pratiques du contrôle fiscal
 
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timarRapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
Rapport de-stage-sur-transport-international-transit-et-logistique-groupe-timar
 
Remboursement de la TVA au Maroc
Remboursement de la TVA au MarocRemboursement de la TVA au Maroc
Remboursement de la TVA au Maroc
 
Exposé douanier naoual belouaham
Exposé douanier  naoual belouahamExposé douanier  naoual belouaham
Exposé douanier naoual belouaham
 
Les normes-de-l-audit-financier
Les normes-de-l-audit-financierLes normes-de-l-audit-financier
Les normes-de-l-audit-financier
 
Audit comptable-financier-objectifs-demarches-et-techniques
Audit comptable-financier-objectifs-demarches-et-techniquesAudit comptable-financier-objectifs-demarches-et-techniques
Audit comptable-financier-objectifs-demarches-et-techniques
 
Techinques de bases du commerce international
Techinques de bases du commerce internationalTechinques de bases du commerce international
Techinques de bases du commerce international
 
Les risques fiscaux
Les risques fiscauxLes risques fiscaux
Les risques fiscaux
 
Audit interne 1ch4
Audit interne 1ch4Audit interne 1ch4
Audit interne 1ch4
 
Externalisation de la chaîne logistique
Externalisation de la chaîne logistiqueExternalisation de la chaîne logistique
Externalisation de la chaîne logistique
 

En vedette

Cautions et garanties
Cautions et garantiesCautions et garanties
Cautions et garanties
Fataltigers06
 

En vedette (7)

Flat design mode ou tendance passagère
Flat design mode ou tendance passagèreFlat design mode ou tendance passagère
Flat design mode ou tendance passagère
 
Flat - Présentation du 14/09/2013
Flat - Présentation du 14/09/2013Flat - Présentation du 14/09/2013
Flat - Présentation du 14/09/2013
 
Présentation atelier douane 26 nov 2015
Présentation atelier douane 26 nov 2015Présentation atelier douane 26 nov 2015
Présentation atelier douane 26 nov 2015
 
Savoir presenter son design à des décideurs
Savoir presenter son design à des décideursSavoir presenter son design à des décideurs
Savoir presenter son design à des décideurs
 
Douanes 22janv2015 - oea
Douanes   22janv2015 - oea Douanes   22janv2015 - oea
Douanes 22janv2015 - oea
 
Cautions et garanties
Cautions et garantiesCautions et garanties
Cautions et garanties
 
Tendances Web Design 2015
Tendances Web Design 2015Tendances Web Design 2015
Tendances Web Design 2015
 

Similaire à la catégorisation en douane

Guide pratique de l'audit oec maroc
Guide pratique de l'audit   oec marocGuide pratique de l'audit   oec maroc
Guide pratique de l'audit oec maroc
bissa bissa
 
Cours Audit General 2019 (1).prof tatouti .pdf
Cours Audit  General 2019 (1).prof tatouti .pdfCours Audit  General 2019 (1).prof tatouti .pdf
Cours Audit General 2019 (1).prof tatouti .pdf
Abdelghani19
 
Methodologie et technique de l'audit
Methodologie et technique de l'auditMethodologie et technique de l'audit
Methodologie et technique de l'audit
Abdelhak Essoulahi
 

Similaire à la catégorisation en douane (20)

Guide Oea.pdf
Guide Oea.pdfGuide Oea.pdf
Guide Oea.pdf
 
Guide pratique de l'audit financier oec
Guide pratique de l'audit financier oecGuide pratique de l'audit financier oec
Guide pratique de l'audit financier oec
 
Le Guichet Unique de la Cote d'Ivoire_SWC2016
Le Guichet Unique de la Cote d'Ivoire_SWC2016Le Guichet Unique de la Cote d'Ivoire_SWC2016
Le Guichet Unique de la Cote d'Ivoire_SWC2016
 
Madagascar et son guichet unique TRADENET
Madagascar et son guichet unique TRADENETMadagascar et son guichet unique TRADENET
Madagascar et son guichet unique TRADENET
 
Guide pratique de l'audit oec maroc
Guide pratique de l'audit   oec marocGuide pratique de l'audit   oec maroc
Guide pratique de l'audit oec maroc
 
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’audit
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’auditAudit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’audit
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’audit
 
ue_oea_modele_compact.pdf
ue_oea_modele_compact.pdfue_oea_modele_compact.pdf
ue_oea_modele_compact.pdf
 
Évolutions réglementaires 2020 : quel impact sur votre processus Procure-to-P...
Évolutions réglementaires 2020 : quel impact sur votre processus Procure-to-P...Évolutions réglementaires 2020 : quel impact sur votre processus Procure-to-P...
Évolutions réglementaires 2020 : quel impact sur votre processus Procure-to-P...
 
Cours Audit General 2019 (1).prof tatouti .pdf
Cours Audit  General 2019 (1).prof tatouti .pdfCours Audit  General 2019 (1).prof tatouti .pdf
Cours Audit General 2019 (1).prof tatouti .pdf
 
Expérience de labellisation de l’Huile d’Olive Tyout Chiadma, le plan de cont...
Expérience de labellisation de l’Huile d’Olive Tyout Chiadma, le plan de cont...Expérience de labellisation de l’Huile d’Olive Tyout Chiadma, le plan de cont...
Expérience de labellisation de l’Huile d’Olive Tyout Chiadma, le plan de cont...
 
[MFE ISCAE] Audit fiscal proposition démarche axée risques Cas industrie chim...
[MFE ISCAE] Audit fiscal proposition démarche axée risques Cas industrie chim...[MFE ISCAE] Audit fiscal proposition démarche axée risques Cas industrie chim...
[MFE ISCAE] Audit fiscal proposition démarche axée risques Cas industrie chim...
 
Doc audit
Doc auditDoc audit
Doc audit
 
controle interne master.ppt
controle interne  master.pptcontrole interne  master.ppt
controle interne master.ppt
 
Methodologie et technique de l'audit
Methodologie et technique de l'auditMethodologie et technique de l'audit
Methodologie et technique de l'audit
 
Les Nouvelles Evolutions_GASYNET_SWC2016
Les Nouvelles Evolutions_GASYNET_SWC2016Les Nouvelles Evolutions_GASYNET_SWC2016
Les Nouvelles Evolutions_GASYNET_SWC2016
 
PPT DALAL PFE.pptx
PPT DALAL PFE.pptxPPT DALAL PFE.pptx
PPT DALAL PFE.pptx
 
Quelque chose à déclarer ? Contrôle douanier by A.C.I.D.
Quelque chose à déclarer ? Contrôle douanier by A.C.I.D.Quelque chose à déclarer ? Contrôle douanier by A.C.I.D.
Quelque chose à déclarer ? Contrôle douanier by A.C.I.D.
 
CEFORE (Burkina Faso) Presentation CRF 2009
CEFORE (Burkina Faso) Presentation CRF 2009CEFORE (Burkina Faso) Presentation CRF 2009
CEFORE (Burkina Faso) Presentation CRF 2009
 
Conférence sage frp1000 journée 30 ans absys cyborg 06072017
Conférence sage frp1000   journée 30 ans absys cyborg 06072017Conférence sage frp1000   journée 30 ans absys cyborg 06072017
Conférence sage frp1000 journée 30 ans absys cyborg 06072017
 
Bo fi p-attestation de régularité fiscale
Bo fi p-attestation de régularité fiscaleBo fi p-attestation de régularité fiscale
Bo fi p-attestation de régularité fiscale
 

Dernier

Dernier (12)

Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptxTraitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.pptFormation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
Formation IAT pour sonelgaz chlef algérie.ppt
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 

la catégorisation en douane

  • 1. LA CATEGORISATION EN DOUANE PREPARE PAR : BRIOUAL Amal EL MANSOUM Mohammed JAIJA Mohammed KHCHAF Mouna
  • 3. Comment l’octroi d’un agrément d’opérateur économique peut permettre à l’état et au secteur privé de gagner en puissance et donc être plus compétitif ?
  • 4. Plan LE PROGRAMME DE CATEGORISATION EN DOUANE LE STATUT DE L’OPERATEUR ECONOMIQUE AGREE PROCEDURE D’OCTROI D’AGREMENT LES FACILITES ACCORDEES BILAN ET PERSPECTIVES
  • 5. 1- LE PROGRAMME DE CATEGORISATION EN DOUANE
  • 6. Le programme de catégorisation Ce programme vient compléter dans une première phase les politiques mises en place par l’ADII ayant pour finalité la promotion et l’encouragement des entreprises opérantes sous régime économique. Il est au bénéfice de des industries de transformation sous RED effectuant des opérations récurrentes d’import export. L’étendue aux entreprises industrielles et commerciales opérant sous un droit commun. Ceci a été accompagné par un élargissement des avantages douaniers ainsi que l’adoption d’un référentiel d’audit intégrant des critères de sécurisation de la chaine logistique. 2006 2008
  • 7. Suite La généralisation aux activités connexes. Ceci en faveur de l’ensemble des prestataires de services logistiques (transporteurs, transitaires, agents maritimes, etc...). 2009 Le programme de catégorisation Vers le statut d’opérateur économique agréé
  • 8. 2. LE STATUT D’OPERATEUR ECONOMIQUE AGREE
  • 9. 2.1 Lestatutd’opérateuréconomique agrée L’adoption de la dénomination OEA et précision des nouvelles adaptations du programme national d’agrément des opérateurs dans le souci de se mettre à niveau des standards internationaux. Ceci sans aucune modification de modalités pratiques d’agrément. Ce programme prévoit en effet, outre que le statut d’OEA – simplifications douanières, le statut d’OEA – Sécurité et Sûreté. Ce dernier est accordé aux OEA-simplifications douanières de la catégorie ‘A’ qui appliquent les normes appropriées en matière de sécurité et de sûreté.
  • 10. 2.2 Le renouvellementde l’agrément - Confirmation du statut d’entreprise - Reclassement de l’entreprise dans la catégorie supérieure - Déclassement de l’entreprise dans la catégorie inférieure - Retrait du statut de l’entreprise catégorisé
  • 11. 3. PROCEDURES D’OCTROI D’AGREMENT
  • 12. Procédures d’octroi d’agrément 2 3 4 5 1 Dépôt de dossier Analyse documentaire Classement Conclusion et convention Rapport d’audit
  • 13. 3.1 Dépôtde dossier Le statuts de l’entreprise Demande d’octroi au statut « OEA» L’extraitdu registre de commerce Les procès-verbaux de la dernière assemblée générale et de la réunion du conseil d’administration ; La liasse fiscale complète correspondant aux trois derniers exercices
  • 14. La qualité des relations avec la douane L’historique des opérations 3.2L’analyse documentaire
  • 16. 3.3 Le rapportd’audit Consultant en Audit des Organisation s Consultant Financier Évaluer l’aptitude del’entreprise à constituerun partenaireéconomiquefiable.
  • 17. 3.3.1 Déroulementde la mission La mission se déroule dans les locaux de l’entreprise. La durée de l'intervention est de 10 jours qui s'étale sur une période de 6 mois au maximum
  • 18. 3.3.2 Critèresd’audit Environnement del’entreprise ; Organisation et infrastructure ; Domaine d’activités, technologieutilisée etprocessus defabrication Dimension commerciale ; Situation comptable etfinancière ; Sécurité dela chaine logistique ; Cadresocial etenvironnement dutravail ; Transparence ; Indicateurs de référence.
  • 19. 3.4 Classement  Les Entreprises non agréées sont informées des motifs .  Les Entreprises agréées seront invitées à la signature des conventions correspondant à leurs agréments. A B
  • 20. 3.5 Conclusion de la convention - Permettre à l’administration d’accéder à son système d’information ; - Faciliter les contrôles et les recensements opérés par l’administration; - Prendre en considération les recommandations de l’audit ; - Informer l’administration, sans délai, de tout changement dans la situation de l’entreprise (adresse, capital social, associé, dirigeant…);
  • 21. 4- LES FACILITES ACCORDEES AUX OEA
  • 22. Cautionnement sur engagement des entreprises exportatrices Dispense de caution Cautionnement mixte Le bureau de domiciliation dans le cadre d’une gestion de proximité Le dédouanement à domicile Le classement simplifié des produits habituellement importés ou exportés La déclaration provisionnelle mensuelle à l’import et à l’export au titre des opérations initiées sous RED L’édition de la mainlevée chez l’opérateur La cession en l’état à titre permanent des marchandises placées sous le régime (ATPA) «Facilités Communes Aux Classes « A » Et « B »
  • 23. Dispense de la certification des chèques Autorisation permanente de réaliser des opérations du commerce triangulaire Bénéfice automatique du régime de l'export préalable Dispense du paiement des amendes tenant lieu des pénalités encourues au titre des infractions de 4ème classe Traitement en priorité par les services douaniers de tous les dossiers. «Facilités Communes Aux Classes « A » Et « B »
  • 24. L’admission pour conforme des déclarations sauf sélection aléatoire Dispense de la certification des chèques La franchise, à concurrence de 2000 DHS, au titre des spécimens, prototypes, coupes types et accessoires accompagnants et ce au titre des opérations sous RED La non suspension des cautions Le règlement différé des affaires contentieuses Dédouanement par anticipation, sans autorisation préalable Dispense de Contrôle de la valeur Contrôle du poids des marchandises usuellement importées en vrac L’accompagnement et l’assistance de l’entreprise pour l’accès au statut de «OPE» dans les normes de l’OMD «Facilités Spécifiques à la Classes « A »
  • 25. Des questions ? Bilan et perspectives
  • 26. Circulaires - Circulaire N° 4988/ 312 du 06 Février2006 –Lancement du programme deCatégorisation en douane. - Circulaire N°5087/313 du01 Février2008 – Elargissement du programme etCession du 4988/312. - Circulaire N°5142/313 du23 Février2009 – Extension aux activités connexes. - Circulaire 5516/313 du 17 Février2015 –Changement dedénomination. - Circulaire N°5336/ 313 du 12Septembre 2012 -Renouvellement del'agrément. - Circulaire N°5517313 du 17 Février2015 Programmed’OEA –Sécurité et Sûreté. Documents « L’expérience de la douane marocaine en matière de mise en oeuvre du cadre de normes SAFE de l’OMD » Conférence nationale sur le Cadre desNormes SAFE del’OMD, 24 Janvier 2008, Casablanca. - « Convention de partenariat ANPME – ADII », intitulé : « L’Accompagnement des entreprises pour l’obtention d’opérateur économique », signé le 29 janvier 2010. - La Douane Marocaine « Une Administration Engagée Sur La Voie Du Renforcement De Ses Capacités » , volet : Une Volonté De Conformer La Douane Aux Standards Internationaux . - Ministère del’économie et des finances, «Le statut d’opérateur économique agrée»2013. Bibliographie
  • 27. Think Big Win the World

Notes de l'éditeur

  1. Le nouvel ordre mondial d’ouverture sur le monde extérieur et de fin des autarcies à travers le monde obligent tous les pays à relever les plus grands défis économiques. L’un de ces défis de commerce extérieur fait référence à une maîtrise des autorisations et des restrictions à l’entrée ou à la sortie d’un pays. Et c’est ici qu’intervient la douane. La douane peut être un avantage compétitif ou au contraire un facteur érodant la compétitivité d’une économie ou d’un pays. Ceci est en raison de sa complexité administrative en termes de temps à gérer et de formalités à remplir. A double tranchant, la douane joue le rôle d’un facilitateur d’opérations à travers des programmes d’encouragement à l’exportation. C’est dans ce contexte qu’agit l’administration des douanes et des impôts indirects du Maroc, en inscrivant un programme de catégorisation en douane favorisant les entreprises œuvrant dans l’import/export. Ceci en leur attribuant l’agrément d’opérateur économique agrée. Selon cette approche, il n’y a pas d’opérateur qui ne puisse générer du profit et de la valeur ajoutée à son pays. Tout l’enjeu est de savoir identifier et valoriser ses opérations à l’internationales dans le sens du progrès et de la création de richesses.
  2. La dernière décennie a été marquée par le lancement du programme de « catégorisation en douane », dans le cadre de l’accompagnement des opérateurs nationaux dans le processus de mise à niveau. Ce programme a été instauré par ADII offrant des facilitations aux entreprises entretenant une meilleure relation avec l’ADII et faisant preuve de transparence et fiabilité dans leurs opérations internationales Concept économique La catégorisation est une démarche qui consiste à labéliser les sociétés opérant sous régime économique, organisées et gérées d’une manière transparente et en situation régulière avec les organismes étatiques. Ceci est dans l’objectif pour leur accorder une panoplie de facilités leur permettant de réaliser leurs opérations dans de meilleures conditions de compétitivité et de réactivité. Reste à comprendre l’évolution de la catégorisation en douane.
  3. Le renouvellement de l’agrément Tout opérateur ayant bénéficié d’un agrément de type ‘A’ ou ‘B’ a le droit de renouveler son agrément tous les trois ans à compter de la date de la signature de la convention d’agrément avec l’ADII. En 2012, il a été décidé de modifier les procédures de renouvellement pour s’aligner aux standards internationaux. Ce faisant, le renouvellement d’agrément qui consistaient en un réexamen complet du dossier à travers le dépôt d’une nouvelle demande, la réalisation d’un nouvel audit et la soumission du dossier à la commission ad hoc n’est plus plébiscité à cause de son coût élevé et de son caractère contraignant au regard des opérateurs. Ainsi pour simplifier le renouvellement, de nouvelles modalités pratiques se sont mises en place à savoir des questionnaires d’auto-évaluation rempli par l’entreprise complété un audit réalisé par les agents relevant de la direction régionale de domiciliation de l’opérateur. Il est à préciser que le renouvellement peut faire objet de : voir slide En principe le renouvellement intervient à l’échéance de la convention de catégorisation. Toutefois, l’ADII peut décider le renouvellement si elle juge nécessaire, notamment lorsqu’il existe des éléments alarmant que l’opérateur agrée ne remplit plus les conditions qui lui ont permis d’obtenir l’agrément.
  4. Les tendances technologiques actuelles mettent l’entreprise devant les défis de fluidité informatique. Tous les services d’une entreprise doivent désormais avoir la même structuration et codification de données, avec les mêmes périmètres pour pouvoir obtenir une vision synthétique. en plus de l'exploitation pertinente des données, une aide à la décision aux professionnels avec, en bout de chaîne, des rapports et tableaux de bord de suivi des activités de l'entreprise à la fois analytiques et prospectifs.
  5. La signature d’une convention entre l’entreprise et la douane matérialise le nouveau statut d’opérateur économique agréé et comporte d’un côté, les engagements de l’entreprise catégorisée, et de l’autre, les facilités accordées selon qu’il s’agisse d’un agrément de type A ou B. En effet, l’entreprise s’engage dans cette convention à : - Permettre à l’administration d’accéder à son système d’information ; - Tenir une comptabilité matières des importations admises en franchise au titre des spécimens, prototypes, coupes types et accessoires l’accompagnant ; - Faciliter les contrôles et les recensements opérés par l’administration; - Souscrire en tant qu’opérateur sous régimes économiques en douane au service de consultation en ligne de la situation des comptes; - Prendre en considération les recommandations de l’audit ; - Informer l’administration, sans délai, de tout changement dans la situation de l’entreprise (adresse, capital social, associé, dirigeant…); - Communiquer à l’administration annuellement l’extrait du registre de commerce (modèle J) et la liasse fiscale complète ; - Veiller à la souscription d’un crédit d’enlèvement, moyen à même de simplifier et de fluidifier davantage les formalités de passage en douane des marchandises importées. Des facilités communes à l’agrément A et B et d’autres spécifiques à l’agrément A sont alors accordées en vue de fluidifier au maximum les flux à l’import comme à l’export.
  6. 1. Soit une garantie que la douane accorde ux entreprises dont le CA est de 10 millions de dirhams à l’exportation. Cautionnement matérialisé par la souscription d’un engagement sur un formulaire ad hoc a la place d’une garantie financiere consentie en faveur les unités travaillant en ss traitance il benificient d’une dipense de caution qui souhaite obtenir une autorisation anticipée ( les ss traintant doivent présenter des garanties suffisante de solvabilité Accordé aux entreprise pour garantir les opération ss red à hauteur de 20 % des droits et taxes couvert par une caution bancaire , les 80% sont couvert par l’engagement du soumissionaire . le bureau douanier du lieu d’implantation de l’entrepris ( paiement des droits et txes , traitement des opération douanieres … Lle EC bénificies de la facilité de dédouanement à domicile tant à l’importation qu’à l’exportation. L’acheminement des marchandises, depuis le bureau douanier d’entrée jusqu’au bureau douanier du lieu de domiciliation de la société et vice versa, s’effectue sous couvert d’une déclaration combinée, d’un carnet T.I.R. les demandes introduites par les EC sont traitées en priorité Dans le but de faciliter les procédures de dédouanement aux opérateurs économiques qui en font la demande , AI accorde une autorisation de clasement en positions taridfaire marchandises susceptibles de relever de plusieurs positions (importée favoriséses que celle exportées Couvert par des garantie agreer par lAdministration de douane toute exportation de matiere premmiere ou fourniture ou importation des pdt compensateur réalisés par des déclaration provisionnelle mensuelles souscrites completées et arretté par la reglementation en vigueur Autorisation d’enlévement permet a l’entreprise d’enlever sa marchandise avant le depot de la déclaration via un système dématérialisé , la remise des doc et de la declaration intervient sous 8 jr Afin de favoriser l’intégration et le renforcement du tissu industriel national, la réglementation douanière permet la cession des produits compensateurs, quelque soit leur degré d’élaboration atteint
  7. des créances à hauteur d’un montant de 30.000 DH pour la catégorie B, et 100000 pour la catégorie A. sans paiement des droits et taxesles EC peuvent pratquer de facon permanente le commerce triangulaire Les opérateurs ne disposant pas, en stocks placées sous le régime de l’admission temporaire pour perfectionnement actif, des produits et matières premières nécessaires à la fabrication de marchandises à livrer par urgence à l’étranger, ont la possibilité de proposer à l’acheteur étranger des prix hors droits et taxes alors même que les produits à livrer ont été fabriqués à partir de marchandises étrangères ayant acquitté les droits et taxes à l’importation. L’exportation donne lieu à la compensation par l’importation Ne paye pas de pénalité en cas de Contravention de forme sans incidence fiscale
  8. Partant du fait que depuis 2006, il s’agit du programme de labellisation qui a le plus marché au Maroc. Nombreuses sont les entreprises qui y ont adhéré L’une des preuves de la réussite du programme de la catégorisation en douane, c’est son application au niveau de la division des impôts indirects. Sous les mêmes conditions, critères et facilités accordées aux entreprises entrenant de bonnes relations avec l’ADII Comme perspective A savoir que le programme est toujours en phase de renouvellement vers des schémas plus adaptés, au contexte mondiale. Ainsi, la fameuse liste d'or qui est une sélection des entreprises transparentes catégorisées et agrées tend à s’élargir. En définitive, de nouvelles perspectives s’offre à l’’opérateur marocain du secteur privé ou publique qui se devient plus compétitif et plus fort à l’international que jamais.